SlideShare une entreprise Scribd logo
sérodiagnostic de la Syphilis
Réalisé par: EL AMRANI ZERRIFI
Soukaina
Le diagnostic de la syphilis repose sur la
sérologie (sauf dans les tout premiers jours du
chancre), le tréponème n’étant pas cultivable.
Le diagnostic sérologique fait appel à deux
sortes de méthodes :
• les unes, non spécifiques, utilisent des antigènes
lipidiques.
• les autres spécifiques, utilisent des antigènes
extraits de tréponèmes.
 La réglementation française préconise d’associer une
réaction à base d’antigènes non tréponémiques (VDRL
en général) et une
réaction spécifique (TPHA en général).
Prélèvement:
Sang veineux sur tube sec.
Réactions non spécifiques utilisant des antigènes
non tréponémiques:
 Elles détectent des anticorps réagissant contre un
antigène lipidique présent dans le tréponème pâle mais
aussi dans le cœur de bœuf d’où il est extrait
(«cardiolipine»).
Le VDRL est le plus utilisé. Ses résultats sont exprimés
soit en croix (+),de 0 à ++++, soit par l’inverse de la plus
grande dilution positive (titre),de 1 à 1024.
Le VDRL se positive vers le 12e à 15e jour du chancre.
Son titre augmente ensuite pour atteindre son maximum
au 3e mois de la syphilis secondaire.
Réactions spécifiques utilisant des antigènes
tréponémiques:
 Réaction d’hémagglutination ou TPHA (Treponema pallidum
hemagglutination assay)
Ce test spécifique, automatisable, est très utilisé.
Les résultats sont rendus de façon qualitative (0 à ++++), puis
quantitative (titre), la première dilution testée étant le 1/80.
Le TPHA se positive vers le 10e jour du chancre. Il reste positif
pendant plusieurs années, même chez un malade correctement
traité.
 Réaction d’immunofluorescence ou FTA (fluorescent
treponema antibody)
Ce test qui utilise comme antigène des tréponèmes entiers
fixés sur lame est très sensible. Il est le premier à se
positiver (8e jour du chancre), mais sa technique, lourde,
n’est réalisée que dans des laboratoires spécialisés. Il est
le seul indiqué pour le dépistage de la syphilis du nouveau-
né. Seuil de positivité : 1/200.
Résultats:
 Syphilis primaire
Avant le 8e jour la sérologie reste muette mais l’utilisation d’un
microscope à fond noir, lorsqu’elle est possible, permet de
mettre en évidence des tréponèmes dans le chancre et de faire
le diagnostic de syphilis, à un stade présérologique.
Apparaissent ensuite, vers le 8e jour, les anticorps Elisa-IgM. Le
TPHA se positive vers le 10e jour, le VDRL vers le 12e jour.
 Syphilis secondaire:
Durant la syphilis secondaire tous les tests
sérologiques, tréponémiques
et non tréponémiques sont positifs avec des
titres d’anticorps élevés.
Syphilis tertiaire:
En cas de neurosyphilis les anticorps sont
recherchés dans le LCR.
 Suivi du traitement:
• L’efficacité du traitement est jugée sur VDRL + TPHA, au
3e et au 6e mois. Le titre du VRDL doit être divisé par
quatre à trois mois, par seize à six mois.
• La négativation du VDRL se produit habituellement dans
les deux à cinq ans.
• La persistance du TPHA à taux faible est fréquente, et
peut être interprétée comme une «cicatrice sérologique».
Interprétation d’une sérologie
syphilitique:

Contenu connexe

Tendances

La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
S/Abdessemed
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
S/Abdessemed
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- Anticorps
S/Abdessemed
 
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
S/Abdessemed
 
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiquesRéaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Asmae LGUENSAT
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobuline
S/Abdessemed
 
Quizz Hypersensibilité de type II
Quizz Hypersensibilité de  type IIQuizz Hypersensibilité de  type II
Quizz Hypersensibilité de type II
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
killua zoldyck
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
chu batna
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
S/Abdessemed
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
S/Abdessemed
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
Dr Riyadh Essefi
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguins
S/Abdessemed
 
La vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationLa vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentation
S/Abdessemed
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sang
S/Abdessemed
 
Malasssezioses cryptococcose
Malasssezioses   cryptococcoseMalasssezioses   cryptococcose
Malasssezioses cryptococcose
RIADH HAMMEDI
 
Sérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wrightSérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wright
S/Abdessemed
 
L'hémogramme
L'hémogrammeL'hémogramme
L'hémogramme
S/Abdessemed
 
tous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonauxtous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonaux
Kîïmâã Šîímâã
 

Tendances (20)

La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- Anticorps
 
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
 
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiquesRéaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
Réaction antigène-anticorps appliquée en techniques immunologiques
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobuline
 
Quizz Hypersensibilité de type II
Quizz Hypersensibilité de  type IIQuizz Hypersensibilité de  type II
Quizz Hypersensibilité de type II
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguins
 
La vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentationLa vitesse de sédimentation
La vitesse de sédimentation
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sang
 
Malasssezioses cryptococcose
Malasssezioses   cryptococcoseMalasssezioses   cryptococcose
Malasssezioses cryptococcose
 
Sérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wrightSérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wright
 
L'hémogramme
L'hémogrammeL'hémogramme
L'hémogramme
 
tous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonauxtous sur les anticorps monoclonaux
tous sur les anticorps monoclonaux
 

Sérodiagnostic de la syphilis

  • 1. sérodiagnostic de la Syphilis Réalisé par: EL AMRANI ZERRIFI Soukaina
  • 2. Le diagnostic de la syphilis repose sur la sérologie (sauf dans les tout premiers jours du chancre), le tréponème n’étant pas cultivable. Le diagnostic sérologique fait appel à deux sortes de méthodes : • les unes, non spécifiques, utilisent des antigènes lipidiques. • les autres spécifiques, utilisent des antigènes extraits de tréponèmes.  La réglementation française préconise d’associer une réaction à base d’antigènes non tréponémiques (VDRL en général) et une réaction spécifique (TPHA en général).
  • 4. Réactions non spécifiques utilisant des antigènes non tréponémiques:  Elles détectent des anticorps réagissant contre un antigène lipidique présent dans le tréponème pâle mais aussi dans le cœur de bœuf d’où il est extrait («cardiolipine»). Le VDRL est le plus utilisé. Ses résultats sont exprimés soit en croix (+),de 0 à ++++, soit par l’inverse de la plus grande dilution positive (titre),de 1 à 1024. Le VDRL se positive vers le 12e à 15e jour du chancre. Son titre augmente ensuite pour atteindre son maximum au 3e mois de la syphilis secondaire.
  • 5. Réactions spécifiques utilisant des antigènes tréponémiques:  Réaction d’hémagglutination ou TPHA (Treponema pallidum hemagglutination assay) Ce test spécifique, automatisable, est très utilisé. Les résultats sont rendus de façon qualitative (0 à ++++), puis quantitative (titre), la première dilution testée étant le 1/80. Le TPHA se positive vers le 10e jour du chancre. Il reste positif pendant plusieurs années, même chez un malade correctement traité.
  • 6.  Réaction d’immunofluorescence ou FTA (fluorescent treponema antibody) Ce test qui utilise comme antigène des tréponèmes entiers fixés sur lame est très sensible. Il est le premier à se positiver (8e jour du chancre), mais sa technique, lourde, n’est réalisée que dans des laboratoires spécialisés. Il est le seul indiqué pour le dépistage de la syphilis du nouveau- né. Seuil de positivité : 1/200.
  • 7. Résultats:  Syphilis primaire Avant le 8e jour la sérologie reste muette mais l’utilisation d’un microscope à fond noir, lorsqu’elle est possible, permet de mettre en évidence des tréponèmes dans le chancre et de faire le diagnostic de syphilis, à un stade présérologique. Apparaissent ensuite, vers le 8e jour, les anticorps Elisa-IgM. Le TPHA se positive vers le 10e jour, le VDRL vers le 12e jour.
  • 8.  Syphilis secondaire: Durant la syphilis secondaire tous les tests sérologiques, tréponémiques et non tréponémiques sont positifs avec des titres d’anticorps élevés. Syphilis tertiaire: En cas de neurosyphilis les anticorps sont recherchés dans le LCR.
  • 9.  Suivi du traitement: • L’efficacité du traitement est jugée sur VDRL + TPHA, au 3e et au 6e mois. Le titre du VRDL doit être divisé par quatre à trois mois, par seize à six mois. • La négativation du VDRL se produit habituellement dans les deux à cinq ans. • La persistance du TPHA à taux faible est fréquente, et peut être interprétée comme une «cicatrice sérologique».

Notes de l'éditeur

  1. Le syphilis est une maladie infectieuse causée par la bactérie tréponéma palliudum( c’est une bactérie spiralée non cultivable on peut la visualiser uniquement en utilisant un microscope à contraste).