SlideShare une entreprise Scribd logo
Systeme endocrine
Vue générale de la thyroïde
• La thyroïde est une glande
endocrine formée d'un
ensemble d'unités sécrétantes
de forme vésiculeuse. Ces
vésicules, fléchées en 1 sont
nombreuses et de taille
variable. Elles sont séparées
les unes des autres par du
tissu conjonctif, fléché en 2,
riche en vaisseaux sanguins.
Une glande endocrine ne
possède pas de canaux
excréteurs. L'évacuation de
l'hormone thyroïdienne se fait
par voie sanguine.
Vésicules thyroïdiennes
• Chaque vésicule
thyroïdienne est entourée,
en 1, par un épithélium
simple qui est un
épithélium glandulaire.
L'hormone qu'il sécrète
s'accumule, en 2, à
l'intérieur de la vésicule.
C'est ce que l'on appelle la
colloïde. De couleur rosée,
elle a un aspect très
homogène. Nous allons
détailler l'épithélium
glandulaire qui change de
forme selon son état
d'activité.
Vésicule thyroïdienne
• L'épithélium fléché en 1 est de
forme cubique. Chaque cellule
possède un noyau bien
arrondi, entouré de très peu
de cytoplasme. Les cellules
cubiques sont celles qui
forment l'hormone
thyroïdienne. Elles captent
donc dans le sang les
différents acides aminés
nécessaires, synthétisent
l'hormone et la libèrent dans
la vésicule où elle est stockée
sous forme de colloïde. On
observe bien, en 2, les cadres
obturants.
Vésicule thyroïdienne
• On observe en 1 un épithélium
cylindrique. Le cytoplasme de
ces cellules est plus abondant.
Cet épithélium résorbe la
colloïde. A l'inverse de
l'épithélium cubique, il fait
repasser l'hormone
thyroïdienne de la vésicule où
elle est stockée vers les
vaisseaux sanguins du
conjonctif qui l'évacuent. En 2,
face à cet épithélium
cylindrique, on observe
souvent des vésicules blanches
appelées vésicules de
résorption.
Vésicule thyroïdienne
• La troisième forme
épithéliale, qui entoure les
vésicules thyroïdiennes est,
en 1, un épithélium
pavimenteux où les noyaux
sont plus aplatis. C'est un
épithélium inactif, au repos,
qui délimite tout
simplement la vésicule.
Autour d'une même
vésicule, l'épithélium peut
varier. Ainsi, en 2, on
observe des noyaux plus
arrondis d'un épithélium
cubique.
Artéfact
• De nombreux artéfacts
peuvent se présenter au
niveau des vésicules
thyroïdiennes. Ainsi, en 1, un
décollement peut se produire
entre l'épithélium et la
colloïde qui se rétracte sous
l'effet du fixateur. Ce
décollement peut se passer,
comme en 2, sur tout le
pourtour de la vésicule. Les
petites bulles blanches
fléchées en 3 sont des
vacuoles que l'on rencontre le
plus souvent face à
l'épithélium cylindrique.
Artéfact
• On peut aussi
rencontrer des vésicules
thyroïdiennes tout à fait
vides, suite à une
déplétion totale de la
colloïde. Dans ce cas,
seul l'épithélium qui
entoure la vésicule est
encore présent, la
colloide a été arrachée.
Artéfact
• Un artéfact très classique
au niveau de la colloïde est
l'artéfact dit "de broutage".
Une série de craquelures
apparaissent dans la
colloïde. C'est un artéfact
de coupe. La colloïde est
une substance très dure à
couper, le couteau ne peut
parfois la traverser d'un
seul coup, mais avance par
saccades, d'où cette image
de "broutage".
Thyroïde
• La thyroïde est une glande
endocrine vésiculeuse. Les
unités sécrétantes, en 1,
sont des vésicules
délimitées par un
épithélium simple.
L'hormone s'accumule dans
ces vésicules sous forme de
colloïde, masse homogène
colorée en rose. Toutes ces
unités sécrétantes sont
entourées, en 2, par du
tissu conjonctif richement
vascularisé pour l'excrétion
hormonale.
Epithélium d'une vésicule thyroïdienne
• La hauteur de l'épithélium
simple qui borde les
vésicules peut varier
localement, selon l'état
d'activité des cellules. Les
cellules au repos sont
pavimenteuses. Celles qui
sécrètent l'hormone et la
stockent dans la vésicule
sont cubiques, comme en 1.
Les cellules qui résorbent
l'hormone et la font passer
vers les vaisseaux sanguins,
sont cylindriques, comme
en 2.
Thyréocytes résorbant la colloïde.
Cellules C en amas.
• Lorsque la résorption
devient supérieure à la
synthèse hormonale, la
vésicule se fléchit et on
observe des
bourgeonnements
comme l'indiquent les
flèches. Ceci peut aboutir
à la formation de plus
petites vésicules qui se
détachent.
Cellules C
• On observe aussi, à proximité
des cellules épithéliales, des
cellules claires, comme celle
fléchée en 1, appelées cellules
parafolliculaires ou cellules C.
Elles sont souvent plus
volumineuses que les autres
cellules, sont riches en
mitochondries et
synthétiseraient une hormone
particulière:la
thyrocalcitonine. Remarquez,
en 2, les cadres obturants aux
pôles cellulaires apicaux.
Artéfact de décollement de la colloïde
• Divers artéfacts s'observent
dans les vésicules
thyroïdiennes. Ainsi en1,
une rétraction s'est
produite entre la colloïde et
l'épithélium. Cette
rétraction peut être totale,
on peut donc voir certaines
vésicules vides. Rappelons
aussi l'artéfact de broutage
non visible ici qui fissure la
colloïde en petites sries. En
2 est fléché un îlot de
Wolfler.
Vue générale de la surrénale
• La surrénale est formée de
deux glandes endocrines
distinctes: en 1, au centre, la
médullaire, entièrement
entourée, en 2, par le cortex.
Le cortex lui-même est
constitué de plusieurs zones
qui se colorent différemment.
On voit ici qu'il entoure
complètement la médullaire.
On le retrouve donc au-dessus
et réfléchi en-dessous de cette
médullaire. En 3, une couche
conjonctive emballe l'organe.
Vue générale de la surrénale
• Sous la capsule conjonctive,
se trouve le cortex de la
surrénale qui présente trois
zones: en 1, en périphérie,
la zone glomérulaire est
fine et foncée; en 2, la zone
fasciculaire apparait claire;
et en 3, la zone dite
réticulaire est plus
pigmentée, rougeâtre. Sous
le cortex, en 4, la
médullaire se distingue par
une coloration plus
violacée.
Vue générale du cortex de la surrénale
• Le  cortex  surrénalien, 
surtout  dans  la  région 
fasciculaire,  illustre  bien 
l'aspect  d'une  glande 
endocrine cordonnale. On y 
voit, en 1, plusieurs cordons 
cellulaires  parallèles, 
séparés,  en  2,  par  des 
capillaires  sanguins  qui 
véhiculent  les  hormones 
sécrétées.  En  3,  dans  la 
zone  réticulaire,  les 
anastomoses  entre  les 
cordons sont fréquentes. 
Zone fasciculaire du cortex de la 
surrénale
• C'est dans la zone fasciculaire 
que  l'aspect  cordonnal  ou 
réticulé  de  la  glande  est  le 
mieux  visible.  En  1,  des 
cordons  cellulaires  alternent 
avec  des  vaisseaux  sanguins, 
en  2.  Les  cordons  présentent 
le  plus  souvent  deux  cellules 
de  large.  On  voit,  en  3,  les 
noyaux  endothéliaux,  aplatis, 
qui  bordent  la  lumière  des 
capillaires. En 4, de nombreux 
capillaires  sont  collabés, 
compressés entre les cordons. 
Zone fasciculaire du cortex de la 
surrénale
• Voici un gros plan des cellules 
constituant  les  cordons 
surrénaliens.  On  peut  les 
qualifier  de  spongiocytes, 
puisqu'on  voit,  dans  leur 
cytoplasme,  de  nombreuses 
gouttelettes  claires  séparées 
par  un  réseau  cytoplasmique. 
Ces  cellules  synthétisent  des 
lipides,  dissous  lors  des 
techniques  de  préparation 
ordinaires.  Ces  lipides 
interviennent  dans  la 
composition  des  hormones 
stéroïdiennes.
Vue générale de la surrénale
• La  surrénale  comprend 
deux  organes  endocriniens 
distincts.  En  2,  la 
médullaire,  plus  violacée 
sur  cette  coloration  H.E.S. 
Elle  synthétise  les 
catécholamines  ;  en  1,  le 
cortex  entoure 
complètement  la 
médullaire. Au centre de la 
médullaire existent en 3 de 
gros  vaisseaux  sanguins 
autour  desquels  peut 
parfois  se  reformer  une 
zone corticale.  
Cortico-surrénale
• On  distingue  trois  zones  dans 
la cortico-surrénale. En 1, sous 
la capsule conjonctive, la zone 
glomérulaire  est  fine  et 
foncée,  constituée  de  petites 
cellules.  En  2,  la  zone 
fasciculaire  apparaît  plus 
claire.  Les  cellules  y  sont 
disposées  en  cordons  qui 
prennent  naissance  dans  la 
zone  glomérulaire. En  3,  dans 
la zone réticulaire les cordons 
s'anastomosent.  Les  cellules, 
emplies  d'un  pigment  sont 
plus colorées.  
Zone fasciculaire de la cortico-
surrénale 
• Voici  un  détail  de  la  zone 
fasciculaire  où  l'aspect 
cordonnal  de  cette  glande 
endocrine est le mieux illustré. 
En  1,  les  cellules  sécrétrices 
sont  disposées  en  cordons,  le 
plus  souvent  de  deux  cellules 
d'épaisseur. Ils sont bordés de 
chaque  côté,  en  2,  par  des 
capillaires sanguins sinusoïdes. 
Souvent,  tel  qu'en  3,  les 
capillaires sont tassés entre les 
cordons  et  leur  lumière  n'est 
plus visible. 
Zone fasciculaire de la cortico-
surrénale
• Les  cellules  des  cordons 
de la zone fasciculaire ont 
un  cytoplasme  spongieux 
d'où  le  nom  de 
spongiocytes.  Elles 
synthétisent  en  effet  des 
lipides  qui  s'accumulent 
sous  forme  de 
gouttelettes isolées et qui 
sont  dissous  lors  de  la 
fixation.  Ces  lipides  sont 
en  relation  avec  la 
synthèse des stéroïdes
Zone réticulaire de la cortico-surrénale 
• Dans la zone réticulaire, 
les  cordons  sont  plus 
anastomosés,  d'où 
l'aspect  d'un  réseau 
cellulaire entre lesquels 
se  situent  les  vaisseaux 
sanguins,  marqués  par 
la flèche.
Zone réticulaire de la cortico-surrénale
• Les  cellules  de  la  zone 
réticulaire  sont 
pigmentées.  Elles 
contiennent,  en  1,  des 
pigments  jaunâtres  de 
lipofuschine  qui 
résultent  de  la 
dégradation  lipidique. 
En  2  sont  fléchés  les 
capillaires sanguins. 
Zone fasciculaire, réticulaire, 
médullaire de la surrénale
• En  1,  la  zone  fasciculaire, 
très  claire,  car  riche  en 
lipides  ;  en  2,  la  zone 
réticulaire  plus  pigmentée, 
d'apparence  rosée.  Elle  se 
différencie  aisément  de  la 
médullaire,  notée  en  3,  de 
teinte plus violacée. Dans la 
médullaire, les cellules sont 
toujours groupées en petits 
cordons  anastomosés, 
séparés,  en  4,  par  des 
capillaires sanguins. 
Médullo-surrénale 
• Deux  variétés  cellulaires  se 
rencontrent  dans  la 
médullo-surrénale.  La 
majorité  des  cellules,  en  1, 
sont  polyédriques,  à  noyau 
vésiculeux  et  clair  et  à 
cytoplasme clair. Ce sont les 
cellules ragiochromes. En 2, 
des  cellules  plus  rares  ont 
un  cytoplasme  plus  foncé, 
des contours cellulaires plus 
étoilés  et  des  noyaux  plus 
denses. Ce sont les cellules 
hyalochromes. 
Zone glomérulaire de la cortico-
surrénale
• Dans  la  surrénale  de 
cheval,  la  zone 
glomérulaire,  marquée 
par  la  flèche,  est  bien 
individualisée. Les cellules 
se  disposent  en  cordons 
qui  semblent  venir  buter 
contre  la  face  profonde 
de  la  capsule  et  se 
replient généralement en 
forme  de  crosses 
caractéristiques. 
Vue générale
• Au  niveau  de 
l'hypophyse,  la  partie 
intéressante  à  étudier 
d'un  point  de  vue 
endocrinien  est  la  pars 
distalis, marquée par la 
flèche. La coloration de 
Rona-Morvay  y  met  en 
évidence  plusieurs 
types  cellulaires 
différents.
Types cellulaires dans l'hypophyse
• Les  cellules  de  l'hypophyse 
sécrètent  des  hormones 
stockées  dans  le  cytoplasme 
sous  forme  de  granules  de 
colorabilité  variable.  Par  la 
coloration  de  Rona-Morvay, 
on  distingue  des  cellules  bien 
colorées,  ou  cellules 
chromophiles.  Ce  sont  en  1, 
des  cellules  acidophiles,  à 
cytoplasme rouge et en 2, des 
cellules  basophiles,  à 
cytoplasme  bleu.  En  3,  des 
cellules  peu  colorées  se 
concentrent en amas ; ce sont 
les cellules chromophobes. 
Divers types de cellules dans 
l'hypophyse
• En 1 est fléchée une cellule 
acidophile; en 2, une cellule 
basophile,  assez 
volumineuse.  Certaines  de 
ces  cellules  peuvent  subir 
une  dégranulation,  comme 
en  3.  Seule  une  petite  
portion du cytoplasme reste 
colorée.  En  4,  les  petites 
cellules regroupées sont les 
cellules  chromophobes. 
Plusieurs  amas  de  cellules 
chromophobes  s'observent 
en périphérie de la coupe. 

Contenu connexe

Tendances

Vascularisation et innervation de le thyroïde
Vascularisation et innervation de le thyroïdeVascularisation et innervation de le thyroïde
Vascularisation et innervation de le thyroïde
Abdelhak Messalti
 
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
Islem Soualhi
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Mehdi Razzok
 
Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinien
Mehdi Razzok
 
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpanQcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpankillua zoldyck
 
BTS diététique Physiocardiaque
BTS diététique PhysiocardiaqueBTS diététique Physiocardiaque
BTS diététique Physiocardiaque
FranckRencurel
 
Foie et voies biliaires
Foie et voies biliairesFoie et voies biliaires
Foie et voies biliaires
Egn Njeba
 
Syndrome cerebelleux
Syndrome cerebelleuxSyndrome cerebelleux
Syndrome cerebelleuxNabil Fercha
 
Cycle menstruel
Cycle menstruelCycle menstruel
Cycle menstruel
makani1964
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Ethan Biorl
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée MarineBzh
 
Comptabilite generale exercices et corriges 2
Comptabilite generale exercices et corriges 2Comptabilite generale exercices et corriges 2
Comptabilite generale exercices et corriges 2
Tanger Outlets
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaire
FranckRencurel
 
Le coeur
Le coeurLe coeur
Le coeur
Mehdi Razzok
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
Mehdi Razzok
 
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgieneuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
Patou Conrath
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoire
FranckRencurel
 
Peritoine paroi abdominale
Peritoine paroi abdominalePeritoine paroi abdominale
Peritoine paroi abdominale
Egn Njeba
 

Tendances (20)

Vascularisation et innervation de le thyroïde
Vascularisation et innervation de le thyroïdeVascularisation et innervation de le thyroïde
Vascularisation et innervation de le thyroïde
 
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
Topo coqueluche maligne : à propos de trois observations
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
 
Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinien
 
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpanQcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
 
BTS diététique Physiocardiaque
BTS diététique PhysiocardiaqueBTS diététique Physiocardiaque
BTS diététique Physiocardiaque
 
Foie et voies biliaires
Foie et voies biliairesFoie et voies biliaires
Foie et voies biliaires
 
Syndrome cerebelleux
Syndrome cerebelleuxSyndrome cerebelleux
Syndrome cerebelleux
 
Cycle menstruel
Cycle menstruelCycle menstruel
Cycle menstruel
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
 
Comptabilite generale exercices et corriges 2
Comptabilite generale exercices et corriges 2Comptabilite generale exercices et corriges 2
Comptabilite generale exercices et corriges 2
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaire
 
Le coeur
Le coeurLe coeur
Le coeur
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgieneuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
neuro chirurgieSoins infirmiers en_neurochirurgie
 
Le nerf facial
Le nerf facialLe nerf facial
Le nerf facial
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoire
 
Anatomie des poumons
Anatomie des poumonsAnatomie des poumons
Anatomie des poumons
 
Peritoine paroi abdominale
Peritoine paroi abdominalePeritoine paroi abdominale
Peritoine paroi abdominale
 

Similaire à Systeme endocrine

Systeme immunitaire
Systeme immunitaireSysteme immunitaire
Systeme immunitaire
Egn Njeba
 
Glande surrenale et ilots pancreatiques
Glande surrenale et ilots pancreatiquesGlande surrenale et ilots pancreatiques
Glande surrenale et ilots pancreatiques
PierrotMD
 
Les épithéliums
Les épithéliumsLes épithéliums
Les épithéliums
Mohamed Sadek BACHENE
 
Systeme urinaire
Systeme urinaireSysteme urinaire
Systeme urinaire
Egn Njeba
 
Systeme genital femelle
Systeme genital femelleSysteme genital femelle
Systeme genital femelle
Egn Njeba
 
Systeme genital male
Systeme genital maleSysteme genital male
Systeme genital male
Egn Njeba
 
Systeme circulatoire
Systeme circulatoireSysteme circulatoire
Systeme circulatoire
Egn Njeba
 
Systeme nerveux central
Systeme nerveux centralSysteme nerveux central
Systeme nerveux central
Egn Njeba
 
Systeme nerveux peripherique
Systeme nerveux peripheriqueSysteme nerveux peripherique
Systeme nerveux peripherique
Egn Njeba
 
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïdeKevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Ghislain Kakule
 
Atlas hito generale
Atlas hito generaleAtlas hito generale
Atlas hito generale
Egn Njeba
 
Systeme respiratoire
Systeme respiratoireSysteme respiratoire
Systeme respiratoire
Egn Njeba
 
Cours biologie vegetale.pdf
Cours biologie vegetale.pdfCours biologie vegetale.pdf
Cours biologie vegetale.pdf
chouaybelbied
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdf
BadrAbouAlia
 
Anatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdfAnatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdf
SamiraMBasskar
 
Poly histologie-et-embryologie-medicales
Poly histologie-et-embryologie-medicalesPoly histologie-et-embryologie-medicales
Poly histologie-et-embryologie-medicales
Elsa von Licy
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinien
Mehdi Razzok
 
Anatomie comparée des vertébrés 1
Anatomie comparée des vertébrés 1Anatomie comparée des vertébrés 1
Anatomie comparée des vertébrés 1
Jaefar El Kassmi
 
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
nadirmiry1
 

Similaire à Systeme endocrine (20)

Systeme immunitaire
Systeme immunitaireSysteme immunitaire
Systeme immunitaire
 
Glande surrenale et ilots pancreatiques
Glande surrenale et ilots pancreatiquesGlande surrenale et ilots pancreatiques
Glande surrenale et ilots pancreatiques
 
Les épithéliums
Les épithéliumsLes épithéliums
Les épithéliums
 
Systeme urinaire
Systeme urinaireSysteme urinaire
Systeme urinaire
 
Systeme genital femelle
Systeme genital femelleSysteme genital femelle
Systeme genital femelle
 
Systeme genital male
Systeme genital maleSysteme genital male
Systeme genital male
 
Systeme circulatoire
Systeme circulatoireSysteme circulatoire
Systeme circulatoire
 
Systeme nerveux central
Systeme nerveux centralSysteme nerveux central
Systeme nerveux central
 
Systeme nerveux peripherique
Systeme nerveux peripheriqueSysteme nerveux peripherique
Systeme nerveux peripherique
 
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïdeKevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
 
Atlas hito generale
Atlas hito generaleAtlas hito generale
Atlas hito generale
 
Systeme respiratoire
Systeme respiratoireSysteme respiratoire
Systeme respiratoire
 
Cours biologie vegetale.pdf
Cours biologie vegetale.pdfCours biologie vegetale.pdf
Cours biologie vegetale.pdf
 
ANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdfANATOMIE 14 PDF.pdf
ANATOMIE 14 PDF.pdf
 
Anatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdfAnatomie des tissus.pptx.pdf
Anatomie des tissus.pptx.pdf
 
Poly histologie-et-embryologie-medicales
Poly histologie-et-embryologie-medicalesPoly histologie-et-embryologie-medicales
Poly histologie-et-embryologie-medicales
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinien
 
Anatomie comparée des vertébrés 1
Anatomie comparée des vertébrés 1Anatomie comparée des vertébrés 1
Anatomie comparée des vertébrés 1
 
Le sang
Le sangLe sang
Le sang
 
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
Histologie des Glandes Annexes Digestives (Chapitre 3/3 de l'Histologie du l'...
 

Plus de Egn Njeba

Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
Egn Njeba
 
Formation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secoursFormation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secours
Egn Njeba
 
Formation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secoursFormation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secours
Egn Njeba
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Egn Njeba
 
Premiers secours
Premiers secoursPremiers secours
Premiers secours
Egn Njeba
 
Ophtalmologie ecn
Ophtalmologie ecnOphtalmologie ecn
Ophtalmologie ecn
Egn Njeba
 
Referentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoireReferentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoire
Egn Njeba
 
carabook-2005 guide de l'externe
carabook-2005 guide de l'externecarabook-2005 guide de l'externe
carabook-2005 guide de l'externe
Egn Njeba
 
Chap 18 f
Chap 18 fChap 18 f
Chap 18 f
Egn Njeba
 
Motricité digestive
Motricité digestiveMotricité digestive
Motricité digestive
Egn Njeba
 
Pancréas et pathologies
Pancréas et pathologiesPancréas et pathologies
Pancréas et pathologies
Egn Njeba
 
Rectum et canal anal
Rectum et canal analRectum et canal anal
Rectum et canal anal
Egn Njeba
 
Colonet pathologies
Colonet pathologiesColonet pathologies
Colonet pathologies
Egn Njeba
 
Jejunum -iléon
Jejunum -iléonJejunum -iléon
Jejunum -iléon
Egn Njeba
 
Estomac et Duodénum
Estomac et DuodénumEstomac et Duodénum
Estomac et Duodénum
Egn Njeba
 
Oesophage et pathologies
Oesophage et pathologiesOesophage et pathologies
Oesophage et pathologies
Egn Njeba
 
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
Egn Njeba
 
Systeme digestif, dent
Systeme digestif, dentSysteme digestif, dent
Systeme digestif, dent
Egn Njeba
 
Systeme digestif
Systeme digestifSysteme digestif
Systeme digestif
Egn Njeba
 

Plus de Egn Njeba (19)

Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
Les-ecn-en-51-dossiers-transversaux-tome-1
 
Formation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secoursFormation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secours
 
Formation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secoursFormation aux Premiers secours
Formation aux Premiers secours
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
 
Premiers secours
Premiers secoursPremiers secours
Premiers secours
 
Ophtalmologie ecn
Ophtalmologie ecnOphtalmologie ecn
Ophtalmologie ecn
 
Referentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoireReferentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoire
 
carabook-2005 guide de l'externe
carabook-2005 guide de l'externecarabook-2005 guide de l'externe
carabook-2005 guide de l'externe
 
Chap 18 f
Chap 18 fChap 18 f
Chap 18 f
 
Motricité digestive
Motricité digestiveMotricité digestive
Motricité digestive
 
Pancréas et pathologies
Pancréas et pathologiesPancréas et pathologies
Pancréas et pathologies
 
Rectum et canal anal
Rectum et canal analRectum et canal anal
Rectum et canal anal
 
Colonet pathologies
Colonet pathologiesColonet pathologies
Colonet pathologies
 
Jejunum -iléon
Jejunum -iléonJejunum -iléon
Jejunum -iléon
 
Estomac et Duodénum
Estomac et DuodénumEstomac et Duodénum
Estomac et Duodénum
 
Oesophage et pathologies
Oesophage et pathologiesOesophage et pathologies
Oesophage et pathologies
 
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
Chap 19 fondamentaux-pathologie-digestive-octobre-2014
 
Systeme digestif, dent
Systeme digestif, dentSysteme digestif, dent
Systeme digestif, dent
 
Systeme digestif
Systeme digestifSysteme digestif
Systeme digestif
 

Systeme endocrine

  • 2. Vue générale de la thyroïde • La thyroïde est une glande endocrine formée d'un ensemble d'unités sécrétantes de forme vésiculeuse. Ces vésicules, fléchées en 1 sont nombreuses et de taille variable. Elles sont séparées les unes des autres par du tissu conjonctif, fléché en 2, riche en vaisseaux sanguins. Une glande endocrine ne possède pas de canaux excréteurs. L'évacuation de l'hormone thyroïdienne se fait par voie sanguine.
  • 3. Vésicules thyroïdiennes • Chaque vésicule thyroïdienne est entourée, en 1, par un épithélium simple qui est un épithélium glandulaire. L'hormone qu'il sécrète s'accumule, en 2, à l'intérieur de la vésicule. C'est ce que l'on appelle la colloïde. De couleur rosée, elle a un aspect très homogène. Nous allons détailler l'épithélium glandulaire qui change de forme selon son état d'activité.
  • 4. Vésicule thyroïdienne • L'épithélium fléché en 1 est de forme cubique. Chaque cellule possède un noyau bien arrondi, entouré de très peu de cytoplasme. Les cellules cubiques sont celles qui forment l'hormone thyroïdienne. Elles captent donc dans le sang les différents acides aminés nécessaires, synthétisent l'hormone et la libèrent dans la vésicule où elle est stockée sous forme de colloïde. On observe bien, en 2, les cadres obturants.
  • 5. Vésicule thyroïdienne • On observe en 1 un épithélium cylindrique. Le cytoplasme de ces cellules est plus abondant. Cet épithélium résorbe la colloïde. A l'inverse de l'épithélium cubique, il fait repasser l'hormone thyroïdienne de la vésicule où elle est stockée vers les vaisseaux sanguins du conjonctif qui l'évacuent. En 2, face à cet épithélium cylindrique, on observe souvent des vésicules blanches appelées vésicules de résorption.
  • 6. Vésicule thyroïdienne • La troisième forme épithéliale, qui entoure les vésicules thyroïdiennes est, en 1, un épithélium pavimenteux où les noyaux sont plus aplatis. C'est un épithélium inactif, au repos, qui délimite tout simplement la vésicule. Autour d'une même vésicule, l'épithélium peut varier. Ainsi, en 2, on observe des noyaux plus arrondis d'un épithélium cubique.
  • 7. Artéfact • De nombreux artéfacts peuvent se présenter au niveau des vésicules thyroïdiennes. Ainsi, en 1, un décollement peut se produire entre l'épithélium et la colloïde qui se rétracte sous l'effet du fixateur. Ce décollement peut se passer, comme en 2, sur tout le pourtour de la vésicule. Les petites bulles blanches fléchées en 3 sont des vacuoles que l'on rencontre le plus souvent face à l'épithélium cylindrique.
  • 8. Artéfact • On peut aussi rencontrer des vésicules thyroïdiennes tout à fait vides, suite à une déplétion totale de la colloïde. Dans ce cas, seul l'épithélium qui entoure la vésicule est encore présent, la colloide a été arrachée.
  • 9. Artéfact • Un artéfact très classique au niveau de la colloïde est l'artéfact dit "de broutage". Une série de craquelures apparaissent dans la colloïde. C'est un artéfact de coupe. La colloïde est une substance très dure à couper, le couteau ne peut parfois la traverser d'un seul coup, mais avance par saccades, d'où cette image de "broutage".
  • 10. Thyroïde • La thyroïde est une glande endocrine vésiculeuse. Les unités sécrétantes, en 1, sont des vésicules délimitées par un épithélium simple. L'hormone s'accumule dans ces vésicules sous forme de colloïde, masse homogène colorée en rose. Toutes ces unités sécrétantes sont entourées, en 2, par du tissu conjonctif richement vascularisé pour l'excrétion hormonale.
  • 11. Epithélium d'une vésicule thyroïdienne • La hauteur de l'épithélium simple qui borde les vésicules peut varier localement, selon l'état d'activité des cellules. Les cellules au repos sont pavimenteuses. Celles qui sécrètent l'hormone et la stockent dans la vésicule sont cubiques, comme en 1. Les cellules qui résorbent l'hormone et la font passer vers les vaisseaux sanguins, sont cylindriques, comme en 2.
  • 12. Thyréocytes résorbant la colloïde. Cellules C en amas. • Lorsque la résorption devient supérieure à la synthèse hormonale, la vésicule se fléchit et on observe des bourgeonnements comme l'indiquent les flèches. Ceci peut aboutir à la formation de plus petites vésicules qui se détachent.
  • 13. Cellules C • On observe aussi, à proximité des cellules épithéliales, des cellules claires, comme celle fléchée en 1, appelées cellules parafolliculaires ou cellules C. Elles sont souvent plus volumineuses que les autres cellules, sont riches en mitochondries et synthétiseraient une hormone particulière:la thyrocalcitonine. Remarquez, en 2, les cadres obturants aux pôles cellulaires apicaux.
  • 14. Artéfact de décollement de la colloïde • Divers artéfacts s'observent dans les vésicules thyroïdiennes. Ainsi en1, une rétraction s'est produite entre la colloïde et l'épithélium. Cette rétraction peut être totale, on peut donc voir certaines vésicules vides. Rappelons aussi l'artéfact de broutage non visible ici qui fissure la colloïde en petites sries. En 2 est fléché un îlot de Wolfler.
  • 15. Vue générale de la surrénale • La surrénale est formée de deux glandes endocrines distinctes: en 1, au centre, la médullaire, entièrement entourée, en 2, par le cortex. Le cortex lui-même est constitué de plusieurs zones qui se colorent différemment. On voit ici qu'il entoure complètement la médullaire. On le retrouve donc au-dessus et réfléchi en-dessous de cette médullaire. En 3, une couche conjonctive emballe l'organe.
  • 16. Vue générale de la surrénale • Sous la capsule conjonctive, se trouve le cortex de la surrénale qui présente trois zones: en 1, en périphérie, la zone glomérulaire est fine et foncée; en 2, la zone fasciculaire apparait claire; et en 3, la zone dite réticulaire est plus pigmentée, rougeâtre. Sous le cortex, en 4, la médullaire se distingue par une coloration plus violacée.
  • 17. Vue générale du cortex de la surrénale • Le  cortex  surrénalien,  surtout  dans  la  région  fasciculaire,  illustre  bien  l'aspect  d'une  glande  endocrine cordonnale. On y  voit, en 1, plusieurs cordons  cellulaires  parallèles,  séparés,  en  2,  par  des  capillaires  sanguins  qui  véhiculent  les  hormones  sécrétées.  En  3,  dans  la  zone  réticulaire,  les  anastomoses  entre  les  cordons sont fréquentes. 
  • 18. Zone fasciculaire du cortex de la  surrénale • C'est dans la zone fasciculaire  que  l'aspect  cordonnal  ou  réticulé  de  la  glande  est  le  mieux  visible.  En  1,  des  cordons  cellulaires  alternent  avec  des  vaisseaux  sanguins,  en  2.  Les  cordons  présentent  le  plus  souvent  deux  cellules  de  large.  On  voit,  en  3,  les  noyaux  endothéliaux,  aplatis,  qui  bordent  la  lumière  des  capillaires. En 4, de nombreux  capillaires  sont  collabés,  compressés entre les cordons. 
  • 19. Zone fasciculaire du cortex de la  surrénale • Voici un gros plan des cellules  constituant  les  cordons  surrénaliens.  On  peut  les  qualifier  de  spongiocytes,  puisqu'on  voit,  dans  leur  cytoplasme,  de  nombreuses  gouttelettes  claires  séparées  par  un  réseau  cytoplasmique.  Ces  cellules  synthétisent  des  lipides,  dissous  lors  des  techniques  de  préparation  ordinaires.  Ces  lipides  interviennent  dans  la  composition  des  hormones  stéroïdiennes.
  • 20. Vue générale de la surrénale • La  surrénale  comprend  deux  organes  endocriniens  distincts.  En  2,  la  médullaire,  plus  violacée  sur  cette  coloration  H.E.S.  Elle  synthétise  les  catécholamines  ;  en  1,  le  cortex  entoure  complètement  la  médullaire. Au centre de la  médullaire existent en 3 de  gros  vaisseaux  sanguins  autour  desquels  peut  parfois  se  reformer  une  zone corticale.  
  • 21. Cortico-surrénale • On  distingue  trois  zones  dans  la cortico-surrénale. En 1, sous  la capsule conjonctive, la zone  glomérulaire  est  fine  et  foncée,  constituée  de  petites  cellules.  En  2,  la  zone  fasciculaire  apparaît  plus  claire.  Les  cellules  y  sont  disposées  en  cordons  qui  prennent  naissance  dans  la  zone  glomérulaire. En  3,  dans  la zone réticulaire les cordons  s'anastomosent.  Les  cellules,  emplies  d'un  pigment  sont  plus colorées.  
  • 22. Zone fasciculaire de la cortico- surrénale  • Voici  un  détail  de  la  zone  fasciculaire  où  l'aspect  cordonnal  de  cette  glande  endocrine est le mieux illustré.  En  1,  les  cellules  sécrétrices  sont  disposées  en  cordons,  le  plus  souvent  de  deux  cellules  d'épaisseur. Ils sont bordés de  chaque  côté,  en  2,  par  des  capillaires sanguins sinusoïdes.  Souvent,  tel  qu'en  3,  les  capillaires sont tassés entre les  cordons  et  leur  lumière  n'est  plus visible. 
  • 23. Zone fasciculaire de la cortico- surrénale • Les  cellules  des  cordons  de la zone fasciculaire ont  un  cytoplasme  spongieux  d'où  le  nom  de  spongiocytes.  Elles  synthétisent  en  effet  des  lipides  qui  s'accumulent  sous  forme  de  gouttelettes isolées et qui  sont  dissous  lors  de  la  fixation.  Ces  lipides  sont  en  relation  avec  la  synthèse des stéroïdes
  • 24. Zone réticulaire de la cortico-surrénale  • Dans la zone réticulaire,  les  cordons  sont  plus  anastomosés,  d'où  l'aspect  d'un  réseau  cellulaire entre lesquels  se  situent  les  vaisseaux  sanguins,  marqués  par  la flèche.
  • 25. Zone réticulaire de la cortico-surrénale • Les  cellules  de  la  zone  réticulaire  sont  pigmentées.  Elles  contiennent,  en  1,  des  pigments  jaunâtres  de  lipofuschine  qui  résultent  de  la  dégradation  lipidique.  En  2  sont  fléchés  les  capillaires sanguins. 
  • 26. Zone fasciculaire, réticulaire,  médullaire de la surrénale • En  1,  la  zone  fasciculaire,  très  claire,  car  riche  en  lipides  ;  en  2,  la  zone  réticulaire  plus  pigmentée,  d'apparence  rosée.  Elle  se  différencie  aisément  de  la  médullaire,  notée  en  3,  de  teinte plus violacée. Dans la  médullaire, les cellules sont  toujours groupées en petits  cordons  anastomosés,  séparés,  en  4,  par  des  capillaires sanguins. 
  • 27. Médullo-surrénale  • Deux  variétés  cellulaires  se  rencontrent  dans  la  médullo-surrénale.  La  majorité  des  cellules,  en  1,  sont  polyédriques,  à  noyau  vésiculeux  et  clair  et  à  cytoplasme clair. Ce sont les  cellules ragiochromes. En 2,  des  cellules  plus  rares  ont  un  cytoplasme  plus  foncé,  des contours cellulaires plus  étoilés  et  des  noyaux  plus  denses. Ce sont les cellules  hyalochromes. 
  • 28. Zone glomérulaire de la cortico- surrénale • Dans  la  surrénale  de  cheval,  la  zone  glomérulaire,  marquée  par  la  flèche,  est  bien  individualisée. Les cellules  se  disposent  en  cordons  qui  semblent  venir  buter  contre  la  face  profonde  de  la  capsule  et  se  replient généralement en  forme  de  crosses  caractéristiques. 
  • 29. Vue générale • Au  niveau  de  l'hypophyse,  la  partie  intéressante  à  étudier  d'un  point  de  vue  endocrinien  est  la  pars  distalis, marquée par la  flèche. La coloration de  Rona-Morvay  y  met  en  évidence  plusieurs  types  cellulaires  différents.
  • 30. Types cellulaires dans l'hypophyse • Les  cellules  de  l'hypophyse  sécrètent  des  hormones  stockées  dans  le  cytoplasme  sous  forme  de  granules  de  colorabilité  variable.  Par  la  coloration  de  Rona-Morvay,  on  distingue  des  cellules  bien  colorées,  ou  cellules  chromophiles.  Ce  sont  en  1,  des  cellules  acidophiles,  à  cytoplasme rouge et en 2, des  cellules  basophiles,  à  cytoplasme  bleu.  En  3,  des  cellules  peu  colorées  se  concentrent en amas ; ce sont  les cellules chromophobes. 
  • 31. Divers types de cellules dans  l'hypophyse • En 1 est fléchée une cellule  acidophile; en 2, une cellule  basophile,  assez  volumineuse.  Certaines  de  ces  cellules  peuvent  subir  une  dégranulation,  comme  en  3.  Seule  une  petite   portion du cytoplasme reste  colorée.  En  4,  les  petites  cellules regroupées sont les  cellules  chromophobes.  Plusieurs  amas  de  cellules  chromophobes  s'observent  en périphérie de la coupe.