SlideShare une entreprise Scribd logo
HAUTE– ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - Condorcet
Rue de la Bruyère 151 – 6001 Marcinelle
Utilisation de smartphone pour le développement de capsules
vidéo à caractère pédagogique dans le cadre d’un centre de
formation professionnelle de la construction par les
formateurs.
Création de tutoriels pour la préparation, la prise de vue, le montage et la
mise en ligne de capsules vidéo par smartphones.
BASTIN Lydie
Bachelier en écriture multimédia
2015-2016
1ère
session
1
Il est important de remercier ici et maintenant un collectif qui a porté un travail qui
porte mon nom.
Merci aux formateurs joviaux et dynamiques, Philippe Quaré et Frédéric Dekeyser,
ouverts et accueillants qui m’ont permis d’évoluer parmi eux et de me permettre de
donner vie à mon projet.
Merci au Maître de Stage, Rochane Kherbouche, qui a osé me donner une autonomie
facilitant la réalisation du TFE, de sa conception à sa mise en ligne.
Merci à l’ensemble du personnel de Bruxelles Formation et ses partenaires de m’avoir
accueilli et soutenu dans la progression et surtout sur la réactivité face aux problèmes
de terrain survenus dans l’histoire tumultueuse d’un TFE qui prend vie.
Merci à mon promoteur, Jean Rousseau, qui fut à l’écoute et m’a poussé à trouver en
moi les solutions aux problèmes rencontrés.
1 http://www.amylee.fr/2016/01/creatif-quotidien/, le 03 mai 2016.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 1
Sommaire
Introduction...............................................................................................2
1. Le SWOT.............................................................................................4
2. Sondage............................................................................................12
3. Le matériel ........................................................................................13
4. Réalisation des vidéos ..........................................................................19
5. Problèmes rencontrés et résolutions ........................................................34
6. Retour de terrain.................................................................................36
Conclusion...............................................................................................42
Lexique...................................................................................................43
Les annexes.............................................................................................45
La bibliographie ........................................................................................55
La table des matières.................................................................................57
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 2
Introduction
En juin 2015, j’ai été sollicitée pour effectuer mon stage de troisième bachelier au sein
d’une institution publique de formation professionnelle nommée Bruxelles Formation2
.
Intégrée dans un département TICE3
, dotée d’une large autonomie, un projet
pédagogique m’a été assigné, correspondant aux finalités professionnelles de mon
cursus. L’objectif du stage se révélait être une opportunité pour le développement de
mon TFE. J’ai donc saisi cette occasion pour mobiliser l'ensemble de mes
connaissances et aptitudes professionnelles au service de la création d’un outil concret,
in situ, avec toutes les contraintes d’une production dans un contexte réel du monde
du travail.
La commande définie par le Maître de stage et ses collaborateurs, s’est structurée
autour de deux axes :
 Le premier axe développé, dans un souci d’acculturation au service TICE auquel
j’étais ancrée, fut de réaliser une capsule pédagogique dans le cadre d’une
préformation d’installateur sani-chauffagiste où je prenais en charge la prise de
vue, le montage et la mise en ligne de cette vidéo ;
 Le second axe, réel enjeu du stage et de mon TFE, fut de réaliser des tutoriels
ciblant la prise de vue, le montage et la mise en ligne de capsules vidéo
didactiques dans le secteur de la formation professionnelle à l’usage des
formateurs.
Le défi de ce TFE est d’outiller une démarche d’auto-apprentissage via des capsules
vidéo afin de permettre aux formateurs d’oser réaliser leurs propres supports
pédagogiques vidéo.
2
Bruxelles Formation : Institut Bruxellois Francophone de Formation Professionnelle
3
Définition : Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 3
Au niveau de l’institution, l’intérêt de cet outil est d’assurer la liberté pédagogique des
formateurs dans l’implication de leur mission de formation qui est un secteur particulier
de la formation professionnelle, le domaine de la construction.
Mon travail dépasse le cadre de la simple réalisation technique de supports multimédia
c’est-à-dire l’intégration d’une action plus globale, plus systémique, visant à favoriser
cette pratique au sein de l’équipe pédagogique d’un centre de formation dédié à la
construction. L’enjeu de l’institution, est de transférer cette démarche exploratoire
dans d’autres centres de formation, en restant dans un premier temps dans le secteur
secondaire, le centre de formation dédié à l’industrie.
Mon rôle, dans cette aventure, est de servir d’interface humaine entre la pédagogie,
les praticiens et la technologie multimédia. Les enjeux sont d’ordre technique et
humain, rendant la démarche complexe et organique. La dimension organique revêt ici,
la constante évolution des pratiques et des outils qui l’accompagnent.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 4
Développement
1. Le SWOT
J’utilise le SWOT comme un outil de gestion de projet avec trois moments différents
qui seront les jalons de ma réflexion et surtout des évolutions à travers
l’expérimentation et son évaluation. En effet, poser les éléments d’un SWOT (forces,
opportunités, faiblesses et menaces) sur papier au début d’un projet permet d’en
obtenir une vision globale. Cette vue d’ensemble permet aussi de souligner la
complexité des liens entre ses éléments et d’en déterminer les trajectoires qui
maximiseront les adjuvants et minimiseront les opposants à la mise en place du projet.
Le chapitre commencera par un bref rappel de ce qu’est une analyse SWOT. Ensuite,
j’exposerai mon analyse a priori, c’est-à-dire, le SWOT réalisé en début de projet. La
partie la plus riche, sera l’étude des éléments du premier SWOT qui subiront une
évolution afin de tenir compte des avancées de l’expérimentation sur le terrain. C’est
cette évolution organique que j’annonce dans l’introduction. Le projet est vivant et
évolue en fonction de variables dépendantes, sur lesquelles je peux agir directement
(Forces et faiblesses) et les variables indépendantes, sur lesquelles je ne peux agir
directement.
1.1 Définition du SWOT
L'analyse SWOT (Strengths - Weaknesses - Opportunities - Threats) ou AFOM (Atouts -
Faiblesses - Opportunités - Menaces) est un outil d'analyse stratégique. Il combine
l’étude des forces et des faiblesses d'une organisation, d'un territoire, d’un TFE, d'un
secteur, etc. avec celle des opportunités et des menaces de son environnement, afin
d'aider à la définition d'une stratégie de développement.
Le but de l'approche est de prendre en compte dans la stratégie, à la fois les facteurs
internes et externes, en maximisant les potentiels des forces et des opportunités et en
minimisant les effets des faiblesses et des menaces.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 5
4
4 Source internet : http://www.socialbusinessmodels.ch/fr/content/swot-forces-et-
faiblesses-opportunit%C3%A9s-et-menaces, le 29 mars 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 6
1.2 Analyse SWOT en amont du projet
5
1.2.1 Les facteurs internes de l’analyse SWOT
1.2.1.1 Les forces
Les Forces, en début de projet, sont identifiées à partir de la confrontation des
points de vue des différents acteurs : étudiante, maître de stage et facilitateur de
projet. L’absence de méthodologie harmonisée, sur la réalisation de capsule
vidéo à orientation pédagogique, est l’élément central qui légitimise le projet au
départ et en détermine le bénéfice attendu. Mes compétences multimédia,
5 Crédit image : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 7
résultats de mon parcours académique, me donnent la possibilité de mener à
bien le projet défini ci-avant.
La disponibilité des ressources matérielles (smartphones) est un vecteur facilitant
la propagation de cette pratique dans le centre dans lequel est expérimentée
cette démarche de réalisation de contenu vidéo à caractère pédagogique.
Le champ de la formation professionnelle de la construction permet une
utilisation optimale des supports vidéo. Le contenu d’apprentissage est
effectivement très visuel dans l’acquisition du geste.
1.2.1.2 Les faiblesses
6
6 Crédit image : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 8
La faiblesse principale du projet est l’hétérogénéité des compétences multimédia
des formateurs. Cette faiblesse est l’objet du stage. Ce qui est recherché, c’est la
transformation d’une faiblesse en Force par une opportunité.
En état précis, passer du manque de compétences de prises de vues vidéo par
smartphone des formateurs désireux de produire des capsules vidéo, à une
compétence homogène de l’ensemble des formateurs sur ses compétences, par
l’opportunité de la formation par tutoriel d’auto-apprentissage.
Mes connaissances en pédagogie ne font pas partie du cœur de mon métier, qui
est celui d’écrivain multimédia. De nouveau, ce stage fut une opportunité pour
renforcer mes compétences (savoir en action) pédagogiques.
1.2.2 Les facteurs externes de l’analyse SWOT
1.2.2.1 Les opportunités
Les opportunités de ce stage et de ce mémoire sont d’ouvrir mes compétences
des applications multimédia, dans le champ pédagogique de la formation
professionnelle, afin de les gérer dans une dynamique de projet.
1.2.2.2 Les menaces
Les menaces sont organisationnelles : 3 mois pour développer l’ensemble des
capsules et les expérimenter avec les formateurs, c’est court, très court.
Enfin, contextualiser ces capsules à un centre pour en favoriser l’appropriation de
ses formateurs pourrait entrer en conflit avec la production existante si on ne la
mettait pas dans cette perspective.
1.3 Analyse SWOT en projet
Ce qui a changé entre le SWOT de départ et la réalisation du projet, ce sont toutes les
informations de contexte, les conditions de terrain qui ont eu un impact sur le passage
de l’idée à la matière. Réduire le terrain de jeu à un centre de formation de la
construction alors qu’au départ nous pensions réaliser ce projet pour deux centres
(bf.construction et bf.industrie).
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 9
Ce premier changement est d’ordre organisationnel pour tenir les délais. Cependant
l’expérience menée dans le premier centre est transférable au second.
Le second changement est l’emploi des ordinateurs des formateurs pour le montage
des vidéos, en lieu et place des tablettes prévues initialement.
L’intérêt du changement est de garantir une meilleure propagation des pratiques
portées. En effet, chaque formateur a à sa disposition un poste informatique fixe avec
le pack Windows essentials 2012. Le choix du logiciel de montage Windows Movie
Maker fut un changement consécutif à ce matériel à disposition des formateurs.
Tout au long de la réalisation du projet, je remarque mes progrès en terme de
compétences théoriques et techniques en audiovisuel. Par exemple, je vérifie si
l’éclairage est bon, si le micro est bien branché, s’il n’y a pas d’erreurs dans les détails,
etc. De plus, comme je dois réaliser des voix off, je m’exerce avant chaque
enregistrement. J’essaie de faire en sorte à ce qu’elle soit plus fluide, mieux phrasée et
plus féminine. C’est un travail long et fastidieux mais qui apporte énormément à long
terme.
En fin de parcours, j’ai refait les voix off des premières capsules vidéo et modifié
quelques détails suite à des retours venant d’acteurs internes et externes à mon projet.
Mon côté perfectionniste a repris le dessus pour que les vidéos soient exploitables et
qu’elles reflètent ma manière de travailler. Donc, je me suis mise de la pression afin de
clôturer mon projet pour le 29 avril. Cela a été une expérience qui m’a beaucoup
apporté et que je vais analyser au travers des différents chapitres qui suivent.
Cependant, avant d’entamer le prochain chapitre, j’aimerais répondre à différentes
questions auxquelles j’ai été confrontée par des personnes internes et externes à
Bruxelles Formation lors de la réalisation des six capsules vidéo :
 Pourquoi les formateurs doivent utiliser leurs smartphones ?
Bruxelles Formation pense que les formateurs seront plus prompts pour filmer
avec leurs propres smartphones, car ils connaissent leurs téléphones et ils
pourront travailler à domicile s’ils le veulent.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 10
 Pourquoi choisir la plateforme YouTube ?
YouTube est une plateforme de streaming vidéo, sans aucun doute la plus connue.
Tout le monde peut y accéder pour autant qu’on aie un accès à Internet.
Ce qui a été aussi pris en considération lors du choix de la plateforme, c’est le
partage totalement libre des capsules vidéo. Bruxelles Formation met un point
d’honneur à ce que ces tutoriels soient partagés et réutilisés par leurs partenaires
connus mais aussi pour tout un chacun. Cette institution se profile dans une
dynamique ; « je développe et je partage » correspondant aux règles du Creative
Commons7
:
Bruxelles Formation choisira la licence « Attribution-Non commercial-Pas de
modifications (BY-NC-ND). Cela permettra aux gens d’utiliser mon projet tout en
étant obligés de mentionner Bruxelles Formation et ne pourront pas modifier les
vidéos et les utiliser à des fins commerciales.
7 Les 6 licences Creative Commons ont été consultées et copiées sur le site
http://www.creativecommons.be/fr/node/6
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 11
 Pourquoi monter les vidéos sur Adobe Premiere Pro ?
J’avais la possibilité de monter les vidéos sur Camtasia ou Adobe Premiere Pro. Ne
connaissant pas Camtasia, mon choix s’est porté sur Premiere Pro dans un premier
temps. L’occasion faisant le larron, je me suis mise à utiliser Camtasia. Lors de la
réalisation de la première capsule, qui fut une application dans une formation de
sani-chauffagiste sur le filetage de tuyau avec le formateur, j’ai choisi de travailler
avec Adobe Premiere Pro pour assurer une qualité supérieure du montage. Par
contre pour deux des capsules réalisées8
, j’ai travaillé avec Camtasia pour coller à
la réalité des futurs utilisateurs des tutoriels, à savoir les formateurs du centre de
formation à la construction pour lequel j’ai développé ces tutoriels.
 Travailleront-ils en binômes ou seul ?
Tout dépend du formateur. C’est vrai qu’il est plus simple de travailler en binôme
lors d’un tournage, les tâches sont partagées, une personne s’occupe de filmer et
l’autre de ce qu’il y a à filmer. Le retour d’expérience avec le premier binôme
« formateur-conseiller pédagogique » en autonomie sur la réalisation d’une
capsule confirme notre analyse quant à la pertinence et à l’efficience du travail à
deux. Si je mets plus en avant le choix du travail à deux, rien n’empêche un féru
de technologie de travailler de manière isolée et autonome.
 Le matériel est-il à disposition de n’importe quel formateur ?
Oui bien évidemment, il serait plus judicieux que Bruxelles Formation mette à
disposition une valise avec le matériel dans chaque centre de formation. Pour cela,
il faut que mon projet porte ses fruits au sein des formateurs de bf.construction et
que le bouche à oreille se fasse.
8 Voir chapitre 4 sur la réalisation des vidéos
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 12
2. Sondage
Il était intéressant de collecter les smartphones utilisés et donc accessibles par et pour
les formateurs pour réaliser les capsules vidéos. Voici un petit recensement effectué
en mars 2016, de ce qu’ils utilisent, en fonction des sections où ils travaillent.
Formateurs Section Type de smartphone
Daniel Meurisse Carreleur Acer Z500
Alain Lux Coffreur-ferailleur Ancien téléphone
Cédric Jouteux Couvreur Samsung Galaxy S5
mini
Philippe Carpentier Electricien ??
Jacques Hache Maçon 1 Ancien téléphone
Alain Van Cottem Maçon 2 Samsung J5
Fréderic Dekeyser Plafonneur-cimentier Samsung Galaxy S5
Patrick Minette Peintre en bâtiment Samsung Galaxy S4
mini
Bernard Fiorido Sanichauffagiste 1 iPhone 5
Didier Beirnaert Sanichauffagiste 2 Ancien téléphone
Philippe Quaré Sanichauffagiste 3 Huawei Y530
Marc Janssens Nettoyeur Industriel Ancien téléphone
9
En bref, quatre formateurs possèdent un téléphone portable d’ancienne génération
sans fonction vidéo. Pour le reste d’entre eux, il y a un iPhone et des smartphones
Androïd. L’intérêt d’offrir les deux options Androïd et iOS dans les tutoriels vidéo
s’imposait donc.
9 Tableau correspondant au recensement des smartphones des formateurs de
bf.construction en mars 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 13
3. Le matériel
10
La réalisation des capsules vidéo tutorielles a pour objectifs de sensibiliser et
d’apprendre aux formateurs à exploiter les nouvelles technologies dans leurs manières
d’enseigner.
C’est pour cela que j’ai choisi d’utiliser un matériel dit « amateur », qui est accessible
aux personnes s’intéressant un minimum aux nouvelles technologies et ayant un
smartphone.
Afin de produire des vidéos didactiques de qualité, Bruxelles Formation m’a fourni une
partie de cet équipement. Comme :
 Un ordinateur fonctionnant sous Windows 7 avec Movie Maker;
 Un micro-cravate ainsi qu’une allonge de six mètres et la prise jack
TRRS de chez RODE ;
 Un flash LED avec différents filtres couleurs.
10 Crédit photo : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 14
Pour ma part, j’ai apporté mon propre matériel, tels que :
 Deux smartphones dotés de caméra numérique hautes résolutions
pour filmer : un Samsung Galaxy S5 et un iPhone 6 avec leurs
chargeurs ;
 Un trépied de taille normale et deux petits trépieds avec deux
adaptateurs pour smartphones ;
 Une paire d’écouteurs ainsi qu’un casque audio HD-25 de
Sennheiser ;
 Un ordinateur fixe sous Windows 10 ayant la collection Adobe.
Notons que les formateurs auront à disposition un smartphone, un ordinateur, un
micro, un flash, un trépied et des écouteurs pour réaliser des vidéos didactiques à
moindre coût, tout en étant aux frais de Bruxelles Formation.
Les frais liés à ce kit ne seront pas excessifs comparés à du matériel professionnel où
les prix peuvent atteindre des sommes exorbitantes.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 15
À titre indicatif, voici le prix estimé via le site www.amazon.fr11
de la valise :
RODE SC6 Adaptateur double entrée TRRS vers sortie Jack 3,5 mm 14,90€
RODE SmartLavPlus Microphone lavalier pour Smartphone 59,00€
RODE SC1 Rallonge pour SmartLav et SmartLav+ - 6m 24,82€
Lightdow 160 Leds Caméra Vidéo Lampe LED Pro Eclairage pour
Caméscope Appareil Photo Reflex Numérique
29,99€
Hama Pied Star 62 Trépied avec tête 3D 32,95€
gadgitz 2 en 1 Poignée Stabilisateur Style Pistolet et Mini Trépied de
Table Léger + Adaptateur de Fixation Support Pince Clip Smartphone
Universel
09,59€
Joby GorillaPod Trépied pour Smartphone 21,01€
Philips SHE2000 Écouteurs Intra-auriculaires avec Embouts Compacts,
Bass Beat, Haut Parleurs 15 mm – Noir
07,96€
Total : 200,22€
Évidemment, le formateur utilisera son propre smartphone pour réaliser ses capsules
vidéo et l’ordinateur avec Movie Maker dont il a déjà la jouissance sur son lieu de
travail à Bruxelles Formation, puisque chaque formateur possède un pc fixe qui lui est
dédié.
En retour de terrain, j’ai noté la demande des formateurs d’obtenir des cartes micro-SD
afin de pouvoir s’abstenir de vider leurs fichiers personnels pour permettre le stockage
des prises de vues vidéos dédiées aux capsules. Ajouter deux cartes micro-SD de la
marque Sandisk pour les utilisateurs de smartphones sous Android, n’augmente le
budget global de 17,12€ pour deux cartes mémoires de 16GB sur l’e-commerce
www.amazon.fr12
.
11 Consulté le 21 mars 2016
12 Consulté le 06 mai 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 16
3.1 Le choix du matériel
Comme je suis confrontée aux deux univers qui sont Apple et Android à Bruxelles
Formation, j’ai décidé de réaliser mon projet de TFE avec deux smartphones tournant
sur les deux OS. Pour l’univers Apple, je travaille avec mon iPhone 6 possédant un
stabilisateur vidéo numérique avec un capteur vidéo de 8 mégapixels qui permet de
filmer en 1080p avec 60 images par seconde (ips). Etant familiarisée avec les
smartphones tournant sous Android, je travaille avec le Samsung Galaxy S5 ayant un
capteur de 16 mégapixels qui peut filmer en 4K en 30 ips. Notons que j’ai utilisé mon
iPhone car j’y suis habituée, je l’avais sous la main et est très simple d’utilisation.
Cependant, j’utilise une résolution de maximum 1080p en 30 images par secondes qui
est moins lourde en terme de stockage et permettant d’avoir des vidéos de très bonne
qualité.
Au début de mon stage à Bruxelles Formation, je devais réaliser une vidéo qui allait
expliquer « Comment monter une vidéo sur un iPad et une tablette de type Samsung
Galaxy Tab ». Après une réunion avec des formateurs de bf.entreprise (département
de Bruxelles Formation), nous avons souligné deux problématiques : le prix des
applications et l’inutilisation des tablettes numériques. Il existe des apps faciles à
utiliser et très pratiques, mais seulement celles-ci sont créées par des sociétés
indépendantes qui sont souvent rachetées soit par Apple soit par Google.
Malheureusement, dans les mois qui suivent, les applications deviennent payantes.
Ensuite dans notre cheminement de réflexion, nous avons remarqué que les
formateurs ne sont pas familiarisés avec les tablettes numériques, mais plutôt avec les
ordinateurs. Ceux-ci sont moins contraignants, rament moins vite que les tablettes et
comme je l’ai déjà indiqué plus en amont, chaque formateur de bf.construction a son
propre ordinateur.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 17
Lorsque Stéphane Monier, formateur à bf.entreprise, réalise ses ateliers pour
apprendre à filmer avec une tablette, celui-ci monte les vidéos avec les stagiaires sur
Movie Maker. Un logiciel que fourni Windows dans le pack « Windows Essentials
2012 » et qui est totalement gratuit.
J’ai donc remplacé ma vidéo où je devais expliquer « Comment monter une vidéo sur
un iPad ou sur une tablette sous Android ? » par « Comment monter une capsule vidéo
avec Movie Maker ? ».
Après m’être renseignée sur différents micros cravates compatibles avec les
smartphones de type Android et Apple, j’ai choisi le micro Rode Smartlav+. Un site
web13
appartenant à un journaliste utilisant son smartphone ainsi que sa tablette pour
réaliser ses reportages, préconise le micro Rode Smartlav+. Celui-ci possède un filtre à
réduction de bruit et c’est un des meilleurs sur le marché. Comparé à un micro-cravate
de type Tonor à 10€ acheté sur Amazon, je constate une différence en terme de son.
Le son du SmartLav+ est moins métallique, plus dynamique et capture mieux la voix
ou le son ambiant que le Tonor.
Bruxelles Formation a acheté les deux accessoires qui permettent de tirer vraiment
toutes les ressources du micro ; l’allonge de 6m SC1 de Rode, mais aussi la prise jack
ayant deux entrées micros (si l’on veut faire des interviews) et une entrée casque qui
fonctionnent parfaitement.
En ce qui concerne le flash led, j’ai testé celui de Monsieur Noviello lors d’une
formation à Technofutur Tic en 2015. Dans les grandes règles de l’audiovisuel en
terme de smartphone, il faut éviter de filmer avec le flash de l’appareil et utiliser une
lumière artificielle comme un flash led qui diffuse la lumière uniformément. Avec une
compatibilité universelle (trépied, appareils photo, etc) mon choix s’est porté sur un
des flashs que le site www.amazon.fr proposait et livrait en Belgique.
13 http://mediatype.be/ de Nicolas Becquet, journaliste, manager des supports
numériques de L'Echo.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 18
Pour les trépieds, j’ai suivi les références venant du Mooc des Gobelins14
, où ceux-ci
conseillaient de prendre le Joby GorillaPod d’une hauteur de 23cm avec l’adaptateur
smartphone de maximum 5,5 pouces, très pratique et facilement maniable.
Manquant d’un deuxième adaptateur pour smartphone pour la réalisation de mon
projet de TFE, j’ai acheté l’adaptateur Gadgitz de maximum 5,5 pouces et fourni avec
un mini-trépied d’une hauteur de 13cm, que l’on peut monter sur un trépied normal de
type Hama Pied Star 62 avec une hauteur de maximum 1m60.
Lors des enregistrements vidéos, j’utilise ma paire d’écouteurs fournie avec l’iPhone et
lors du travaille en post-production, j’écoute avec mon Sennheiser HD-25, mais je
pense que les écouteurs suffisent pour le montage vidéo.
Le matériel choisi est parfait pour un débutant en audiovisuel et peu coûteux.
14 Mooc que j’ai suivi deux fois en 2015 – 2016 http://www.gobelins.fr/mooc-de-
gobelins-retour
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 19
4. Réalisation des vidéos
La finalité pour les formateurs de bf.construction est de pouvoir illustrer leur formation
à travers différents types de supports : maquettes, photos, diaporama, syllabus … Ici
le support de cours qui est en jeu est le support vidéo sous le format d’une capsule (de
3 à 6 minutes maximum).
Au départ, rien n’était créé à Bruxelles Formation. En tant qu’écrivaine multimédia, j’ai
réalisé des vidéos dans leur entièreté, c’est-à-dire du scénario à la mise en ligne en
suivant différents conseils venant de Rochane Kherbouche, mon maître de stage et
Jean Rousseau, mon facilitateur.
J’ai fait preuve d’autonomie et de créativité pour produire et réaliser les vidéos pour
Bruxelles Formation. J’ai élaboré une méthodologie de travail (ci-dessous) afin que les
personnes comprennent la procédure entre l’idée et la mise en ligne.
4.1 La méthodologie de travail
Chacune des capsules vidéo suit la même méthodologie de travail :
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 20
4.1.1 Conception de l’idée
Pour créer une idée, ce n’est pas toujours évident. Je dois faire preuve de
créativité au fur et à mesure des vidéos. Il est vrai que sur trois mois de temps,
je trouve que mon esprit créatif a été fortement stimulé ce qui permet d’avoir
plus facilement de nouvelles idées et plus d’imagination.
4.1.2 Création du storyboard
Le storyboard est un dessin des actions que je vais réaliser ou plutôt ce que je
veux montrer dans la vidéo. De plus, il faut aussi dessiner en fonction du cadrage
que je veux faire. La plupart de mes storyboards15
ressemblent plus à des croquis
qu’à des œuvres d’art. Les formateurs voient le storyboard comme un obstacle.
Cependant, je trouve que justement c’est une force. Cela permet d’avoir une
méthodologie de travail à suivre lors de la réalisation de vidéos.
4.1.3 Réalisation du scénario
Pour la réalisation des scénarios de mon projet de TFE, je fais appel à nouveau à
mon imagination et ma créativité afin de rendre mes explications cohérentes et
dynamiques. Je dois être directe dans les explications, car l’attention du
formateur est vite perdue. Je m’offre la possibilité de faire des petits jeux de
mots, d’utiliser l’humour, étant donné que mes capsules vidéo ne peuvent pas
être monotones.
4.1.4 Validation du projet
En ce qui concerne la validation du projet, cela permet d’avoir différents avis
pour corriger ou améliorer mon scénario ainsi que mon storyboard.
Rochane Kherbouche et Jean Rousseau m’ont énormément suivi au début afin
que je prenne mes repères. Après quelques semaines, la confiance s’est installée,
je suis devenue beaucoup plus autonome sur mon travail à effectuer.
15 Un exemple de Storyboard en annexe 2 pour la vidéo sur le filetage d’un tuyau
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 21
4.1.5 Tournage des rushs
Voici une des étapes difficiles dans ce projet. Normalement, lors de production
de vidéo, il y a une équipe où chaque personne à son propre travail. Hors dans
mon cas, j’effectue tout le travail. Je devais m’occuper de l’éclairage, du son mais
aussi du tournage. Ce n’est pas toujours facile lorsque des petits problèmes
techniques font surface 16
mais je trouve rapidement des solutions. Que ce soit
sur le moment même ou en post-production.
Notons, que les six capsules vidéo ont été tournées avec un iPhone 6 ainsi que le
matériel mentionné dans le chapitre 3 de mon mémoire 17
. Je suis moi-même
étonnée de la qualité de l’image venant d’un smartphone.
Avant de monter la vidéo, j’enregistre la voix off avec le micro RODE soit avec
Audacity (logiciel de montage audio) soit avec l’application RODE sur iOS.
4.1.6 Montage de la capsule vidéo
Le montage est sans doute l’étape qui est la plus longue, je dois être minutieuse
mais aussi créative afin de donner un aspect professionnel mais aussi « cool »
aux capsules vidéo. En montant ces capsules sur Premiere Pro CC de la suite
Adobe, j’ai exploité les différents outils que celui-ci propose comme par exemple
un traitement d’images de la vidéo, l’ajout de fondus, des effets, titres etc.
Habituellement, je dois traiter le son car il y a toujours un bruit de fond ou alors
je ne parle pas assez fort. J’utilise Audition CC de la même gamme que Premiere
Pro. Cette étape est vraiment le moment le plus fastidieux de mon projet.
De plus, j’ajoute des musiques libres de droit qu’on peut trouver sur différents
site web comme : https://www.youtube.com/audiolibrary/music18
ou encore
http://www.blogdumoderateur.com/musique-libre-de-droit/19
16 Je vous invite à lire le chapitre 5 sur les différents problèmes rencontrés.
17 Matériels listés dans le chapitre 3.
18 Consulté le 06 mai 2016
19 Consulté le 06 mai 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 22
4.1.7 Validation de la vidéo et création de la miniature Youtube
Lorsque le montage est fini, j’exporte la capsule vidéo et je la mets en ligne sur
YouTube en partage privé. Suite à cela, Rochane, Jean ainsi que mes proches
visionnent la vidéo. Si je dois effectuer des modifications, je le fais directement
après avoir reçu les différents avis.
Le changement de ton dans le fait d’appeler mon Maître de Stage et mon
Facilitateur par leur prénom et les tutoyer fut difficile pour moi au départ mais j’ai
réussi partiellement à me plier à cette règle visant une plus grande convivialité
de travail.
Je crée aussi une petite miniature pour la vidéo qui sera comme l’image d’aperçu
sur YouTube. J’ai fait en sorte que les images correspondent aux mieux à la
vidéo et au domaine de la construction.
4.1.8 Mise en ligne de la vidéo
Quand la vidéo finale est prête, je la mets sur YouTube en partage public,
j’insère la miniature en rapport avec la capsule et je partage la vidéo sur
différents canaux sociaux comme par exemple le réseau social G+, par e-mail,
etc.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 23
4.2 Vidéo n° 1 : Quel est le matériel à utiliser pour filmer avec un
smartphone ?
Pour commencer, l’idée est venue de la méconnaissance des formateurs du matériel
préconisé pour filmer de façon semi-professionnel avec un smartphone. C’est pour cela
que j’ai créé cette vidéo informative.
Tout d’abord, j’ai commencé par le storyboard. Le storyboard est simplement le dessin
des différents cadrages que je vais effectuer lors du tournage. Cela permet de
visualiser comment je dois réaliser la vidéo afin qu’elle soit cohérente et dynamique.
Cela facilite le travail lors du montage de la capsule vidéo.
Ensuite vient l’étape de la scénarisation. Scénariser n’est pas quelque chose de simple.
Je dois trouver les mots justes et être claire dans le développement afin que les
formateurs me comprennent au mieux dans mes explications. Cette scénarisation est le
texte écrit que je vais lire pour enregistrer ma voix dans un endroit ayant une
atmosphère calme et une pièce bien insonorisée.
Après cela, Rochane Kherbouche qui travaille dans les TICE 20
à Bruxelles Formation,
me donne son autorisation pour le tournage. J’appelle cela l’étape de la validation.
Lors du tournage, je fais mes différentes prises de vues dans les locaux de Bruxelles
Formation. Cela ne dure pas très longtemps, je peux compter 1h car il y a quelques
20 Voir lexique
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 24
minutes qui sont consacrées à la recherche des bons axes et angles ainsi que la
meilleure lumière.
Pour le montage, je monte la vidéo sur Adobe Première Pro, mon lieu de stage m’a
fourni une clé d’accès pour utiliser la suite Adobe. Grâce au cursus que j’ai suivi, je
connais le logiciel. Premièrement, je dois exporter les vidéos et les convertir avec
Média Encoder. Ce logiciel qui est fourni avec la suite Adobe, permet de convertir les
vidéos dans différents formats. J’ai choisi d’utiliser le H.264 qui est préconisé pour la
mise en ligne des vidéos sur YouTube. Pendant ce temps-là, j’enregistre ma voix avec
le micro lavalier Rode sur le logiciel Audacity. Ensuite, vient le montage. Cela prend
plus de temps que le tournage. Car ici, je dois retravailler le son, trouver une musique
libre de droits, monter la vidéo en fonction du storyboard et du scénario, ajouter des
effets visuels, corriger les différents défauts et l’exporter. Je peux compter un ou deux
jours pour cette étape.
Après l’exportation, je mets la vidéo en ligne sur Youtube mais privatisée. Elle n’est
partagée qu’à différentes personnes qui peuvent me donner leurs avis par e-mail. A
nouveau, je dois attendre l’aval de Monsieur Kherbouche pour la mettre en ligne. Si je
n’ai pas son autorisation, c’est qu’il y a différents changements à réaliser, ce qui peut
prendre beaucoup de temps en fonction de la grandeur de ceux-ci.
Lorsque je reçois l’autorisation de diffusion, je peux rendre la vidéo publique sur
Youtube et la partager sur les différents réseaux sociaux.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 25
4.3 Vidéo n° 2 : Comment créer un storyboard et un scénario pour les
capsules vidéo ?
Toutes les formations de centre sont structurées par une démarche référentielle portée
par des documents définissant toutes les séquences de formation (Référentiel de
Formation, grilles d’évaluation, Cahier de Charges de formation). Ces documents sont
réalisés en binôme entre le formateur et le Conseiller pédagogique. À la différence des
enseignants qui parfois subissent un document de travail imposé, les formateurs ici,
sont accompagnés pour développer leur outil, dans le cadre régit par le SFMQ21
.
Quand il faut définir un storyboard pour réaliser une capsule vidéo, c’est assez simple,
dans la mesure où tout ce qui doit être illustré a été défini par leur soin.
Dans la première capsule que j’ai réalisée avec le formateur en sani-chauffage, le
storyboard de la capsule fut rapidement dessinée. La séquence de filetage d’un tuyau
d’acier est effectivement décrite, étape par étape dans le référentiel, en outre dans les
situations d’évaluation du module du Référentiel de Formation s’y référant22
.
La technique de story-board appliquée ici est une méthode que nous avons mise au
point pour faciliter le travail de terrain. Utiliser des Post-it, un par plan séquence, est
facile car on les remplace, déplace à volonté lors de la conception. Une fois réalisé, il
21 Service Francophone des Métiers et des Qualifications
22 Vous avez le loisir de voir l’extrait d’un Référentiel de Formation en annexe.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 26
peut facilement être installé en atelier pour l’avoir sous les yeux lors de la réalisation
des prises de vue. Ces Post-it se collent partout, sur une tôle d’acier, sur un capot de
voiture, sur un mur de plaques de plâtre … Cette méthode s’est révélée très efficace
sur le terrain.
J’ai choisi de faire un stopmotion23
pour cette capsule car c’est simple à réaliser si on a
quelqu’un qui dessine bien pour nous aider. Je voulais vraiment que ce soit fait main
pour ce côté humain dans la vidéo. Rochane m’avait demandé d’utiliser un logiciel,
mais je trouvais que ça allait être trop parfait dans les traits, il n’y allait pas avoir
d’erreur comme une main qui apparait dans la vidéo.
Cette vidéo a été préparée avec Jean, mon facilitateur. Nous avons réfléchi au
storyboard puis au scénario que nous avons écrit ensemble. Suite à cela, il s’est inspiré
des mots-clés pour dessiner sur un tableau blanc dans son bureau. Je l’ai suivi tout au
long de son travail de dessinateur en faisant les photos pour le stopmotion. Cela a été
assez fastidieux car on était dans un petit endroit avec un petit tableau.
Le lendemain, j’ai trié les photos et j’ai fait le montage de la vidéo sur Premiere Pro.
Très simple, il a suffi d’ajouter toutes les photos dans le logiciel et les mettre l’une à la
suite de l’autre. Quand j’ai eu fini cela, j’ai enregistré la voix-off. Ce qui a été le plus
dur, c’était de synchroniser ma voix par rapport au stopmotion afin que les dessins
soient en même temps que ma voix. J’ai usé de l’outil qui permet d’accélérer une partie
de la vidéo ou de la ralentir.
Lorsque j’ai terminé, j’ai choisi une musique libre de droit et j’ai exporté ma vidéo pour
la mettre en ligne sur YouTube et j’attends la validation et les différents retours pour
effectuer les modifications.
23 Vous pouvez vous rendre dans la partie lexique pour la définition
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 27
4.4 Vidéo n°3 : Comment filmer avec son smartphone ?
24
L’idée de cette vidéo m’est venue lorsque Philippe Quaré, formateur en sani-chauffage,
m’a prétendu que son smartphone ne savait pas filmer. Il n‘en était rien et après deux
trois manipulations avec lui, il a découvert les fonctions vidéos, inconnues pour lui, du
smartphone qu’il utilisait. Ayant envie d’être efficace pour toutes les générations de
formateurs au sein de Bruxelles Formation, je me suis dit qu’il serait intéressant de
créer une vidéo expliquant comment fonctionne l’outil vidéo sur les smartphones sous
Android et iOS.
A nouveau, j’ai suivi la même méthodologie de travail. Conception du storyboard et du
scénario, tournage de la vidéo au sein des locaux de la DSI25
, le montage et
l’enregistrement de la voix-off chez moi dans un endroit calme et silencieux. J’ai essayé
de produire une capsule la plus simple possible expliquant les différentes résolutions
vidéo, l’utilisation du focus et le lancement de l’enregistrement.
Ensuite, j’ai converti les rushs avec Media Encoder et je les ai montés sur Premiere Pro.
Le plus difficile est de synchroniser l’audio et la vidéo, étant donné que dans ma
méthode de travail, ces deux étapes ne sont pas réalisées en même temps.
24 Crédit image : Lydie Bastin
25 Département informatique au sein de Bruxelles Formation
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 28
J’utilise une musique libre de droit et je l’exporte pour la validation auprès de Rochane
et Jean. J’effectue les différentes modifications s’il doit en y avoir.
Je pourrais, de manière exhaustive, expliquer la même trame de développement pour
les autres capsules mais ça n’a que peu d’intérêt.
4.5 Vidéo n°4 : Comment cadrer avec son smartphone ?
26
Les formateurs à bf.construction ne sont pas des apprentis Spielberg. Ils ne
connaissent pas les règles de cadrages ou autres, c’est pour cela que j’ai créé cette
vidéo. Grâce à cette capsule, ils vont apprendre à utiliser les trois principaux cadrages
et quelques petites astuces en tournage.
J’utilise la méthode de « storytelling »27
qui signifie « raconter une histoire ». Cette
méthode est utilisée en marketing pour convaincre les gens ciblés à utiliser ce service
ou produit. Ici, je travaille avec cette méthode pour changer des autres capsules que
j’ai réalisées. J’ai envie que mes vidéos reflètent l’esprit de bf.construction, c’est
pourquoi j’ai utilisé un personnage qui s’appelle Bob dans le domaine de la
construction chez Légo. Grâce à Jean qui a amené les figurines et engins de son fils,
j’ai pu réaliser mon « roman photo ».
26 Crédit image : Lydie Bastin
27 L’explication du storytelling se trouve dans le lexique
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 29
Je dois aussi savoir allier l’histoire au thème du tutoriel, ce qui n’est pas évident.
Heureusement, que mon imagination ne m’a pas fait faux bond le jour où j’ai écrit le
scénario du storytelling.
Pendant le tournage, enfin plutôt, la séance photo, je suis retombée en enfance en
voulant donner vie aux différents personnages qui se retrouvent dans la capsule.
28
J’ai même tourné une petite séquence avec un formateur pour ajouter une touche
d’humour car il porte souvent un casque de sécurité tel que Bob dans le scénario.
Quand j’ai fini, je monte la vidéo sur Premiere Pro en créant l’effet roman photo,
j’enregistre la voix-off tout en suivant le scénario et je mets en ligne la capsule sur
YouTube pour la validation.
28 Crédit photo : Jean Rousseau
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 30
4.6 Vidéo n°5 : Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ?
29
J’ai créé cette vidéo dans le but d’expliquer aux formateurs comment utiliser Movie
Maker. Ce logiciel de montage est mis à disposition par Windows gratuitement.
Je ne l’avais jamais utilisé, je me suis rendue sur le site www.openclassrooms.com30
afin de chercher un tutoriel expliquant le fonctionnement du logiciel. Ayant l’habitude
avec des programmes de montage beaucoup plus complexes, Movie Maker m’a paru
très simple d’utilisation en lisant le tuto.
Au travers de cette vidéo, j’explique :
 Comment importer les séquences vidéos,
 Comment créer un projet dans Movie Maker,
 Comment découper et supprimer des vidéos,
 Comment ajouter des titres, légendes, génériques et animations de transition,
 Comment exporter la vidéo pour Youtube.
29 Crédit image : Lydie Bastin
30 https://openclassrooms.com/courses/debutez-en-informatique-avec-windows-
7/initiation-au-montage-video-avec-windows-live-movie-maker, le 19 avril 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 31
J’essaie de raccourcir la vidéo au maximum tout en gardant les grandes bases de
Movie Maker. En quelques sortes, j’ai envie de pousser les formateurs à découvrir par
eux-mêmes le logiciel afin qu’ils agrandissent leurs connaissances en audiovisuel.
La capsule dure 12 min. Pour la réaliser, j’ai travaillé en deux étapes. D’abord
l’enregistrement de la vidéo avec Camtasia Recorder (un logiciel de capture d’écran
vidéo) et ensuite l’enregistrement de ma voix off.
Après avoir fini le « tournage », j’ai réalisé le montage vidéo avec Adobe Premiere Pro
ce qui est difficile est sans doute la synchronisation de la voix off avec la vidéo. Je dois
faire en sorte que ma voix enregistrée après l’enregistrement vidéo coïncide avec mes
gestes à l’écran.
Je l’ai mis en ligne sur YouTube pour la validation par Rochane.
Cependant, j’ai eu un retour terrain par Frédéric de Keyzer, que vous pouvez découvrir
dans le chapitre 6.
4.7 Vidéo n°6 : Comment créer sa chaîne YouTube et y mettre en ligne
ses vidéos ?
31
31 Crédit image : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 32
Au sein de bf.construction, il y a différentes générations de formateurs. Tous ne sont
pas branché high-tech et n’ont pas de chaîne Youtube. Voilà pourquoi j’ai décidé de
créer cette vidéo.
C’est vrai qu’ils pourraient le faire eux-mêmes, mais je pense qu’il est important de les
accompagner dans leurs démarches pédagogiques en expliquant simplement comment
cela fonctionne.
Malgré les explications du site, j’ai refait le processus de création d’un compte YouTube
et de la mise en ligne de vidéo.
Pour la création de cette capsule vidéo, j’utilise Camtasia Recorder comme dans la
vidéo sur « Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ? ». À nouveau j’ai
été confrontée aux mêmes difficultés pour synchroniser ma voix et la vidéo. Après
quelques heures de travail sur Premiere Pro, tout est en ordre et je peux la mettre en
ligne sur YouTube.
4.8 Exploitation de la technique sur une production orientée client, une
capsule vidéo pédagogique ?
Tout ça pour ça… La finalité utile de ce TFE est de permettre aux formateurs du centre
de la construction de Bruxelles Formation (bf.construction) d’être autonomes dans la
réalisation de capsules vidéo servant de supports didactiques à leur formation.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 33
Nous avons tenté deux expériences. La première au début de stage pour s’acculturer
aux réalités de l’entreprise et paramétrer le projet aux besoins du client (les
formateurs). Philippe Quaté, formateur sani-chauffagiste, a joué le jeu pour réaliser
une première capsule sur le filetage de tuyau d’acier. L’enjeu pour moi était
d’identifier les difficultés de terrain afin d’y pallier à travers les futurs tutoriels. J’étais à
la manœuvre pour réaliser le storyboard avec le formateur, j’ai cadré, monté et mis en
ligne, seule.
Par contre la seconde capsule a été réalisée par un binôme expérimental (conseiller
pédagogique et formateur) sur la section de formation plafonneur-cimentier que vous
pouvez retrouver au chapitre 6. La raison de cette capsule est d’évaluer la pertinence
des tutoriels dans leur capacité à outiller le conseiller pédagogique et le formateur dans
la réalisation de leur capsule. Ce sont eux qui ont donc réalisé le storyboard, réalisé
les prises de vues, monté la capsule, créé la chaîne YouTube et mis en ligne cette
dernière.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 34
5. Problèmes rencontrés et résolutions
Lors de la réalisation des tutoriels vidéo au sein des locaux de Bruxelles Formation, j’ai
rencontré différents problèmes que ce soit en tournage ou en post-production.
En tournage, voici les problèmes auxquels j’ai été confronté :
 L’éclairage artificiel VS l’éclairage naturel,
 Perturbations lors du tournage,
 Erreurs dans les détails visuels (arrière-plan, éléments qui ont bougé).
Résolutions :
 Recherche d’une pièce ayant un maximum de lumière artificielle pour éviter les
changements de luminosité ;
 Travail en post-production pour la modification de la luminosité et des contrastes ;
 Fermeture de l’accès à l’endroit de tournage et ajout d’une signalétique pour
annoncer le tournage ;
 Recommencer le tournage des séquences ayant des erreurs.
En post-production, les quelques problèmes rencontrés :
 Inexistence d’un générique respectant la charte graphique de Bruxelles
Formation ;
 Typographie de la charte graphique de Bruxelles Formation non-disponible car
payante ;
 Inexpérience en tant que voix off.
Résolutions :
 Création d’un groupe de travail pour proposer un générique au service
communication de Bruxelles Formation tout en respectant la charte graphique et
en demandant la typographie ;
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 35
 Exercices pour rendre ma voix beaucoup plus fluide lors de la lecture du texte et
pour avoir un meilleur phrasé.
Les obstacles n’ont pas été difficiles à surmonter, mais ce sont des petites choses
auxquelles il faut penser. Si on laisse les petites erreurs de côté, au final on se
retrouve avec une accumulation de problèmes. J’ai donc décidé d’agir de suite et d’y
remédier. On apprend plus vite de ses erreurs et je l’affirme, j’ai progressé grâce à cela
que ce soit dans le domaine de l’audiovisuel ou en tant que professionnelle du
multimédia.
32
Ici, je peux l’affirmer, j’ai réussi à transformer mes faiblesses en forces. Voir chapitre 1
point 1.3.
32 Crédit image : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 36
6. Retour de terrain
Après la réalisation de mon projet, Bruxelles Formation voulait savoir si le produit fini
était fonctionnel pour les formateurs. J’ai donc fait appel à Frédéric de Keyzer,
formateur en plafonnage à bf.construction. Etant habile avec les nouvelles
technologies, il a tout de suite accepté ma proposition.
Frédéric doit réaliser une vidéo après avoir visionné mes tutoriels vidéos disponible sur
YouTube. À partir de ce matériel d’accompagnement et avec le matériel d’appui
(trépied, led, micro et rallonge) il va devoir se débrouiller.
Afin de mieux comprendre comment un formateur peut aborder mes vidéos, j’ai décidé
d’aller le voir lors de son tournage où je me tiendrai au rôle d’observatrice. Je serai là
pour lui donner le matériel et le laisser travailler seul ; de la création du storyboard à la
mise en ligne de la vidéo sur sa chaîne YouTube.
Pendant qu’il réalisera sa vidéo, je compte réaliser un petit reportage photo afin de le
montrer à Bruxelles Formation. Je vais suivre Frédéric dans son aventure et analyser le
travail qu’il accomplit afin d’apporter des pistes d’amélioration à Bruxelles Formation
sur les capsules vidéo tutorielles.
Frédéric a décidé de travailler avec son Conseiller Pédagogique, Simon, pour réaliser le
storyboard. Le Conseiller Pédagogique est la personne référente qui a co-rédigé le
Référentiel de Formation avec le formateur, il est le garant de la dimension
méthodologique de la formation.
Simon est venu aider Frédéric pour dessiner le storyboard et créer le scénario. Je suis
aussi présente pour voir comment ils vont travailler :
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 37
 Qui va dessiner ?
33
Ce fut amusant de voir le formateur et le Conseiller Pédagogique se relayer
pour dessiner sur les post-its de manière naturelle. Afficher sur le mur du
bureau du formateur fut une évidence pour eux. Ce qui manque c’est un
document papier pour noter tous les détails de chaque plan séquence sur ce
qui va être dit en termes de commentaires, le matériel qui doit être installé
(outils, matériau, local …). Par contre, ils pensent au cadrage principalement
en plans fixes et à l’utilisation de l’angle (3/4 profil, légère plongée …).
34
33 Crédit photo : Lydie Bastin
34 Crédit photo : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 38
 Qui va écrire les différentes étapes clefs ?
Personne, ne décide à ce moment-là des différentes étapes clés, elles ont déjà
été pensées dans le Référentiel de Formation.
 Qui va rédiger le scénario ?
Le Conseiller Pédagogique prend le relais de l’écriture. C’est une répartition de
tâche auquel ce binôme est habitué dans leur travail de terrain.
Ce travail a duré une 2h bonnes heures, car ils ont travaillé dans la bonne
entente. Après cela vient la réalisation de cette capsule vidéo.
Tout d’abord, Frédéric a préparé son matériel avec Simon pour réaliser la
capsule. Suite à cela, je leurs ai donné le matériel. Dans ce matériel, on retrouve
un adaptateur smartphone pour l’accrocher au trépied, le micro, l’allonge de 6m,
le flash.
Lorsque le tournage a été terminé, j’ai relevé quelques petits problèmes d’ordre
technique :
 Le premier est l’endroit qu’a choisi le formateur. Celui-ci était trop sombre pour
filmer, Frédéric a dû user d’imagination et a été chercher des spots de chantier. Il
les a disposés de façon à ce qu’on ne voit pas une ombre sur le mur lorsqu’il allait
filmer ;
 Le deuxième est le micro-cravate. Ce micro est fait pour des présentations,
interviews, etc. Cependant, pour travailler il n’est pas fort pratique vu qu’il n’est
pas sans-fil. Frédéric se prenait souvent les pieds dedans. Même si celui-ci est fin,
il est un peu encombrant.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 39
35
Lors du visionnage de la vidéo, nous avons remarqué que pendant qu’il appliquait
le plâtre sur le mur, comme le micro s’attache au col, celui-ci a capté de façon
amplifiée les bruits de la plâtresse étalant le plâtre. Il serait intéressant d’acheter
une alternative de chez RODE pour ce genre de situation qui est le nouveau micro
directionnel VideoMic Me à 58€ sur le site Amazon.fr afin d’éviter ce genre de
problèmes ;
 Le troisième, et le dernier, est l’espace de stockage sur le téléphone. Comme je l’ai
signalé dans mon chapitre sur le matériel, Frédéric a demandé à ce qu’on rajoute
une ou deux cartes mémoires, cela évitera aux formateurs utilisant les
smartphones sous Android, de devoir copier leurs photos et vidéos sur le pc.
35 Crédit photo : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 40
36
Après le tournage de la capsule, Frédéric a visionné la vidéo expliquant le montage
sous Movie Maker. Celui-ci m’a fait part d’une petite remarque. Il m’a demandé s’il était
possible de chapitré en trois vidéos au lieu d’une seule trouvant qu’il y avait trop
d’informations sur douze minutes de vidéo :
 La première partie serait sur l’importation des vidéos sur l’ordinateur et la création
du projet dans le logiciel de montage ;
 La deuxième partie serait le découpage des séquences vidéo ;
 La troisième partie serait sur la création de titre, légende, générique ainsi que
l’exportation de la vidéo.
Au départ, j’ai accepté son idée, mais après réflexion avec Rochane, il a été plus
intéressant d’utiliser l’outil d’annotation de YouTube. Cela évite d’augmenter le nombre
de tutoriels, qui pourrait être une barrière dans la progression des formateurs, et cela
permet aussi de passer d’une partie à l’autre en cliquant sur l’annotation lorsqu’elle
apparait.
36 Crédit photo : Lydie Bastin
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 41
Dans l’ensemble, les retours de Frédéric de Keyzer sont très bons et j’espère que cela
va permettre à ce que d’autres formateurs se forment pour utiliser cet outil qui est le
smartphone à des fins pédagogiques.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 42
Conclusion
Que conclure sans tomber dans le piège d’une nouveau roman tolstoien ou
dans ce qui pourrait à peine suffire à remplir un phylactère de bande
dessinée, m’enfin !37
Ce TFE m’a mis au pied du mur, ce qui dans le cas d’une
exploitation didactique dans un centre de la construction, ne manque pas de
piment, et je n’ai rien fait en maçonnerie.
Blague à part, j’ai progressé dans mes aptitudes transversales appelées soft-
skills dans la littérature en sciences humaines. Concrètement, être dans les
délais, être orienté client, être centré sur le résultat, être innovant de manière
fonctionnelle sont sans doute les plus-values les plus marquantes de mon
parcours. J’ai aussi progressé techniquement, le progrès le plus probant est la
qualité de ma voix off dans la réalisation des capsules, être agréable à la voix
sans se travestir. Nulle question de garder une caricature de carolo en fond
sonore, nul besoin de se transformer en hôtesse de l’air, trouver le ton juste
est aussi compliqué que le montage vidéo sur la suite Adobe. C’est dans le
détail que se cache le diable, ici on lui a tiré la queue … et on l’a chassé là où
il s’installait.
Enfin, et nous sommes au cœur du sens du propos, est-ce que j’ai été efficace
dans la finalité de ce travail ? Oui, les tutoriels réalisés ont permis à un
formateur qui joué le rôle de cobaye d’être autonome dans la réalisation de sa
propre capsule vidéo et il entend bien continuer.
L’écho de mon cheminement dans les couloirs du centre résonne encore et on
chuchote, matériel vidéo à acquérir au directeur, et de se questionner
aujourd’hui pour demain, et qu’est-ce qu’on fait maintenant. Appelez Phil les
bons tuyaux plutôt que Daddy-K.
37 dixit Gaston LAGAFFE, Les gaffes à gogo, éd. Dupuis, 1964
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 43
Lexique
SWOT : « L'acronyme signifie Strenghts – Weaknesses – Opportunities - Threats ce
qui correspond en français auxtermes : Forces, faiblesses, opportunités, menaces. C'est
un outil qui permet de confronter l'analyse externe de l'environnement et l'analyse interne
des ressources de l'entreprise. Il met en relation l'influence de l'environnement et de la
concurrence et les compétences et ressources de l'entreprise. »
Source : http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/swot-methode.html
Creative Commons : « C’est une organisation à but non lucratif dont le but est de
proposer une solution alternative légale aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres
des droits de propriété intellectuelle standard de leur pays, jugés trop restrictifs. »
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons
TICE : « L’acronymeTICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour
l’Enseignement) fait référence à l’ensemble des outils et logiciels informatiques et
multimédia (textes et images fixes ou animés, sons, vidéos...) qui peuvent être
intégrés dans un dispositif d’enseignement partiellement ou complètement à distance
ou plus simplement dans un cours en salle de cours. »
Source : http://numerique.aquitaine.fr/-TICE-de-quoi-parle-t-on-
Apps (applications mobiles) : « Une application mobile est un programme
téléchargeable de façon gratuite ou payante et exécutable à partir du système
d’exploitation d’un smartphone ou d’une tablette. »
Source : http://www.definitions-marketing.com/definition/application-mobile/
Storyboard : « Suite de dessins correspondant chacun à un plan et permettant (lors
de la préparation d'un film) de visualiser le découpage. » Source :
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/story-board_story-boards/74797
IPS : « images par seconde. »
Source : http://www.commentcamarche.net/contents/1493-introduction-a-la-video-
numerique
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 44
Stopmotion : « Le stop motion, aussi appelé animation image par image ou
animation en volume, est une technique d'animation qui permet de créer un
mouvement à partir d'objets immobiles. Elle consiste à déplacer légèrement les objets
entre chaque photo. »
Source : http://laboiteamots.roanne.fr/1569-le-film-d-animation-c-est-quoi-.htm
Storytelling : « Le storytelling est une méthode de communication basée sur une
structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes, des récits. Il consiste
à faire émerger une histoire séduisante et convaincante et l’utiliser comme vecteur
pour faciliter l’acceptation d’un message. »
Source : http://www.actisia.com/tag/communication-narrative/
H.264 : « H.264 est un codec de compresion vidéo numérique des images et vidéo
haute définition à la norme MPEG-4. »
Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/high-tech-
h264-3662/
MOV : « MOV est un format de fichier développé par Apple. »
Source : http://www.homecine-compare.com/definition-de-mov.htm
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 45
Annexes
Annexe 1 : extrait du Référentiel de Formation du Monteur en Chauffage
et Sanitaire
MQ02/Q Façonner et placer des tuyaux d’acier filetés
Avertissement
Ce module est un bon indicateur pour le stagiaire sur sa capacité à visualiser dans l’espace tant
pour le traçage d’une installation que sur le façonnage des tuyaux.
Objectif global du module
Façonner, assembler et implanter des tuyaux filetés en acier sur base d’un schéma et de
consignes écrites.
Séquences de formation
Compétences professionnelles transversales
Responsabilité, autonomie, sociabilité et complexité du contexte (adaptabilité)
 Faire preuve d’autonomie.
 Être capable de résoudre le(s) problème(s) en situation d’urgence.
 Savoir gérer son stress.
 Choisir le(s) bon(s) procédé(s) d’assemblage et utiliser les techniques adéquates en fonction
de la situation.
Compétences professionnelles spécifiques
SQ05 Tracer l’installation
SQ06 Percer et ragréer les murs et les sols
SQ07 Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés
Durée
Séquences de formation : 35 h
Exercice de synthèse et remédiation : h
Épreuve d’évaluation : 14 h
Durée totale : 49 h
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 46
SQ05 Tracer l’installation
Le traçage dépasse la dimension esthétique de l’installation et est fondamental pour l’efficacité
du fonctionnement global de l’installation.
Prérequis
 Utiliser les instruments de mesure (préformation).
 Reporter les niveaux et les mesures (préformation).
Objectif global de la séquence
Sur base d’un plan ou d’un croquis, tracer sur les murs, sol et plafond l’emplacement physique
de l’ensemble des éléments de l’installation.
Objectifs spécifiques de la séquence
Aptitudes
 Démonter partiellement ou totalement les anciennes installations.
 Monter les échafaudages,échelles, potences et les fixer.
 Repérer les informations utiles au traçage des installations sur un plan ou un croquis.
 Préparer les matériaux, le matériel et l’outillage.
 Tracer le cheminement des canalisations à l’aide des outils adéquats.
 Vérifier la conformité de l’installation par rapport au plan.
 Tenir compte des obstacles architecturaux et des autres installations.
 Respecter les cotes normalisées.
Modalités pédagogiques
Méthodes
Exposés interactifs et participation active des stagiaires.
Supports didactiques
Fascicule, notes de cours.
Locaux
Salle de cours et atelier.
Matériel
Matériel de traçage (niveau, crayon, craie grasse, tire-ligne, latte, pointe à tracer,
pointeau, équerre).
SQ06 Percer et ragréer les murs et les sols
Le ragréage termine la dimension esthétique de l’installation et est fondamental pour l’ancrage et
la stabilité de l’installation.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 47
Prérequis
 Néant.
Objectif global de la séquence
Ragréer les murs et les sols abîmés lors du traçage et du placement des
différents éléments de l’installation.
Objectifs spécifiques de la séquence
Aptitudes
 Protéger l’environnement des nuisances dues à l’activité.
 Percer les murs, les cloisons, les planchers, creuser des tranchées,effectuer des saignées.
 Reboucher les tranchées et saignées effectuées lors du traçage et de l’installation des
éléments de l’installation à l’aide de mortier, de plâtre, de pâte à bois.
 Respecter les règles de sécurité et d’hygiène.
 Assurer le transport des matériaux.
 Trier et évacuer les déchets.
 Nettoyer son poste de travail.
Modalités pédagogiques
Méthodes
Exposés interactifs et participation active des stagiaires.
Supports didactiques
Fascicule, notes de cours.
Locaux
Salle de cours et atelier spécifique pour le traçage et le ragréage des supports.
Matériel
Truelle, seau,plâtresse, couteau de peintre, balle à plâtre, mélangeur, burin, éponge, brosse,
ramassette,marteaux.
SQ07 Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés
Prérequis
 Néant.
Objectif global de la séquence
Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés.
Objectifs spécifiques de la séquence
Savoirs
 Lire et comprendre un mode opératoire.
 Identifier et nommer les accessoires de tuyauterie.
 Connaître l’utilisation des outils spécifiques aux métiers : perceuses,clés serre-tube,cintreuse
hydraulique, coupe-tube, filière manuelle, scie à métaux…
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 48
Aptitudes
 Utiliser les EPI.
 Tracer une partie d’installation (tuyaux assemblés ou à assembler) au mur.
 Mesurer les tuyaux en acier à couper.
 Monter et utiliser une scie à métaux.
 Couper les tuyaux en acier à l’aide d’une scie à métaux et d’une coupe-tube et les ébavurer.
 Cintrer des tuyaux en acier à l’aide d’une cintreuse hydraulique.
 Fileter des tuyaux en acier à l’aide d’une filière manuelle.
 Assembler les canalisations par raccords filetés
 Installer les systèmes de suspension et de fixation.
 Fixer les canalisations.
 Effectuer des percements.
 Implanter une partie d’installation (tuyaux assemblés ou à assembler) au mur.
 Vérifier l’étanchéité des assemblages.
 Trier les déchets et les déposer aux endroits prévus.
Modalités pédagogiques
Méthodes
Exposés et applications.
Supports didactiques
Notes de cours.
Croquis.
Modalités d’épreuve et d’évaluation
Situation d’épreuve
Type : mises en situation.
Lieu : atelier spécifique pour le traçage et le ragréage des supports.
Tâches à réaliser
Selon les consignes écrites et sur base de plan :
- Réaliser le tracé des tuyaux filetés en respectant les pentes, les aplombs et les
niveaux.
- Tracer l’emplacement de chaque élément à installer en respectant les pentes, les
aplombs et les niveaux.
- Ouvrir une saignée, y placer les tuyaux selon le plan et reboucher la saignée avec
le matériau adéquat.
- Percer un passage de tuyaux à travers un mur, placer un fourreau et le ragréer.
- Alimenter et ranger le poste de travail ; trier et évacuer les déchets.
1. Test écrit de connaissance
Répondre à un test écrit de connaissance à choix multiples sur le traçage d’une
installation et les techniques de filetage de tuyaux en acier
Sur base d’un schéma ou par des questions, nommer des éléments en utilisant les
termes spécifiques du métier.
2. Mises en situation pratiques
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 49
Sur base d’un schéma et de consignes écrites et orales, en appliquant les règles de
sécurité, réaliser l’assemblage de tuyaux en acier par filetage en respectant les
mesures indiquées :
 Tracer à l’échelle 1/1 le plan d’un montage en tuyaux filetés d’une
baïonnette à réaliser sur papier kraft ou sur le mur.
 Réaliser le filetage des tuyaux en respectant les règles de sécurité.
 Assembler les tuyaux.
 Ancrer les attaches avec un écartement de 4cm entre l’axe des tuyaux et le
mur.
 Fixer la tuyauterie dans les attaches.
 Mettre l’installation sous pression.
 Vérifier les étanchéités et réparer.
 Ragréer les saignées et percements.
 Nettoyer et ranger son environnement de travail.
Conditions de réalisation
Travail réalisé seul en toute autonomie, dans le respect du temps imparti (11 heures)
pour l’épreuve, avec l’outillage et les matériaux accessibles en magasin et en atelier.
Au début de l’épreuve, le candidat rassemble l’outillage et les matériaux dont il a
besoin pour l’épreuve.
Le stagiaire fait le choix du matériel adéquat parmi le matériel mis à sa disposition.
Les documents de référence distribués pendant la formation ne sont pas à disposition
du stagiaire pendant le test écrit.
A aucun moment, le stagiaire ne peut utiliser une calculatrice (ou un GSM).
Le stagiaire utilise les EPI adaptés au travail (chaussures de sécurité, vêtements de
travail adaptés, gants).
Tableau des critères et des indicateurs d’évaluation
Critères Indicateurs Niveaux de réussite
Le travail s’effectue en
sécurité
- Les protections individuelles sont utilisées
systématiquement
- L’outillage est utilisé dans le respect de la
sécurité et les règles de l’art
- Le poste de travail est dégagé et propre à
tout moment
- Les déchets sont triés et déposés aux
endroits prévus
Les 4 indicateurs sont
satisfaits
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 50
Critères Indicateurs Niveaux de réussite
Le travail est précis - Les cotes sont respectées dans le tracé de
l’installation
- Les cotes sont respectées dans l’exécution
de l’installation
- Les axes de l’installation et de leur tracé
correspondent au schéma
- Les attaches sont positionnées selon les
indications du plan
3 indicateurs sur 4 sont
satisfaits
L’exécution de
l’installation est soignée
- Absence de détérioration de l’installation
ou de son support
- Les tuyaux coupés sont propres et sans
bavure
- Les attaches sont perpendiculaires au
support
2 indicateurs sur 3 sont
satisfaits
La gestion du travail est
rationnelle
- Le bordereau de travail est complet
- Les tâches sont exécutées avec l’outillage
adapté
- L’outillage est nettoyé et rangé après
usage
- Les déchets sont stockés et évacués aux
endroits indiqués
3 indicateurs sur 4 sont
satisfaits
L’assemblage est
fonctionnel
- La longueur de filet est conforme à la
norme
- Il n’y a pas de fuite aux assemblages
filetés
Les 3 indicateurs sont
satisfaits
Le test théorique est
correct
- Les éléments sont désignés ou nommés
exactement
60% des réponses sont
correctes
L’épreuve est réussie si les 5 critères sont satisfaits.
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 51
Annexe 2 : exemple d’un Storyboard réalisé pour la vidéo sur le filetage
d’un tuyau
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 52
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 53
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 54
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 55
Bibliographie
Sources Internet :
 http://www.amazon.fr/Lightdow-Eclairage-Cam%C3%A9scope-Appareil-
Num%C3%A9rique/dp/B00LO20LPM/ , le 21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/Rode-SC1-Rallonge-pour-SmartLav/dp/B00WSNWFM8 , le
21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/RODE-SmartLavPlus-Microphone-lavalier-
Smartphone/dp/B00EO4A7L0 , le 21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/Rode-SC6-Adaptateur-double-
entr%C3%A9e/dp/B00I3IW50O , le 21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/Hama-Pied-Star-Tr%C3%A9pied-avec/dp/B0000WXD16 , le
21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/igadgitz-Stabilisateur-Adaptateur-Smartphone-
Universel/dp/B018KECB7C , le 21 mars 2016.
 http://www.amazon.fr/Joby-GorillaPod-Tr%C3%A9pied-pour-
Smartphone/dp/B009GHYMB6 , le 21 mars 2016.
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Technologies_de_l%27information_et_de_la_commun
ication_pour_l%27enseignement, le 21 mars 2016.
 http://www.apple.com/befr/iphone-6/specs/, le 28 mars 2016
 http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-devices/smartphones/galaxy-s/SM-
G900FZKAXEF , le 28 mars 2016
 http://windows.microsoft.com/fr-be/windows/movie-maker, le 28 mars 2016
 http://mediatype.be/2012/10/04/kit-du-parfait-ireporter-applis-ipad-journalisme/,
le 28 mars 2016
 http://www.socialbusinessmodels.ch/fr/content/swot-forces-et-faiblesses-
opportunit%C3%A9s-et-menaces, le 29 mars 2016
 https://openclassrooms.com/courses/debutez-en-informatique-avec-windows-
7/initiation-au-montage-video-avec-windows-live-movie-maker#, le 19 avril 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 56
 https://www.amazon.fr/M%C3%A9moire-MicroSDHC-SanDisk-Android-
Adaptateur/dp/B013UDL5V6/ref=sr_1_3?s=electronics&ie=UTF8&qid=146202075
3&sr=1-3, le 30 avril 2016
 https://www.amazon.fr/Rode-VideoMicro-Micro-cam%C3%A9ra-
compact/dp/B015R0IQGW/ref=sr_1_cc_2?s=aps&ie=UTF8&qid=1462023302&sr=
1-2-catcorr&keywords=rode+videomic+me, le 30 avril 2016
 http://www.gobelins.fr/mooc-de-gobelins-retour, le 30 avril 2016
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons, le 30 avril 2016
 http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/swot-methode.html, le
30 avril 2016
 https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons, le 30 avril 2016
 http://numerique.aquitaine.fr/-TICE-de-quoi-parle-t-on-, le 30 avril 2016
 http://www.definitions-marketing.com/definition/application-mobile/, le 30 avril
2016
 http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/story-board_story-boards/74797, le
30 avril 2016
 http://www.commentcamarche.net/contents/1493-introduction-a-la-video-
numerique, le 30 avril 2016
 http://laboiteamots.roanne.fr/1569-le-film-d-animation-c-est-quoi-.htm, le 30 avril
2016
 http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/high-tech-
h264-3662/, le 30 avril 2016
 http://www.homecine-compare.com/definition-de-mov.htm, le 30 avril 2016
 http://www.blogdumoderateur.com/musique-libre-de-droit/, le 06 mai 2016
 https://www.youtube.com/audiolibrary/music, le 06 mai 2016
 https://www.amazon.fr/M%C3%A9moire-MicroSDHC-SanDisk-Android-
Adaptateur/dp/B013UDL5V6/ref=sr_1_5?s=electronics&ie=UTF8&qid=146254946
6&sr=1-5&keywords=micro+sd, le 06 mai 2016
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 57
Table des matières
Sommaire................................................................................................1
Introduction............................................................................................2
Développement .......................................................................................4
1. Le SWOT............................................................................................4
1.1 Définition du SWOT ......................................................................... 4
1.2 Analyse SWOT en amont du projet...................................................... 6
1.2.1 Les facteurs internes de l’analyse SWOT ............................................ 6
1.2.2 Les facteurs externes de l’analyse SWOT ........................................... 8
1.3 Analyse SWOT en projet ................................................................... 8
2. Sondage..........................................................................................12
3. Le matériel ......................................................................................13
3.1 Le choix du matériel............................................................................16
4. Réalisation des vidéos......................................................................19
4.1 La méthodologie de travail ...............................................................19
4.1.1 Conception de l’idée ......................................................................20
4.1.2 Création du storyboard...................................................................20
4.1.3 Réalisation du scénario .................................................................20
4.1.4 Validation du projet .......................................................................20
4.1.5 Tournage des rushs.......................................................................21
4.1.6 Montage de la capsule vidéo............................................................21
4.1.7 Validation de la vidéo et création de la miniature Youtube......................22
4.1.8 Mise en ligne de la vidéo ................................................................22
4.2 Vidéo n° 1 : Quel est le matériel à utiliser pour filmer avec un smartphone ?23
Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 58
4.3 Vidéo n° 2 : Comment créer un storyboard et un scénario pour les capsules
vidéo ? ..................................................................................................25
4.4 Vidéo n°3 : Comment filmer avec son smartphone ?...............................27
4.5 Vidéo n°4 : Comment cadrer avec son smartphone ?..............................28
4.6 Vidéo n°5 : Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ?.........30
4.7 Vidéo n°6 : Comment créer sa chaîne YouTube et y mettre en ligne ses
vidéos ? .................................................................................................31
4.8 Exploitation de la technique sur une production orientée client, une capsule
vidéo pédagogique ?.................................................................................32
5. Problèmes rencontrés et résolutions .................................................34
6. Retour de terrain .............................................................................36
Conclusion.............................................................................................42
Lexique.................................................................................................43
Annexes ................................................................................................45
Annexe 1 : extrait du Référentiel de Formation du Monteur en Chauffage et Sanitaire .
..................................................................................................45
Annexe 2 : exemple d’un Storyboard réalisé pour la vidéo sur le filetage d’un tuyau ...
..................................................................................................51
Bibliographie.........................................................................................55
Sources Internet : ....................................................................................55

Contenu connexe

Tendances

Apache Presentation
Apache PresentationApache Presentation
Apache Presentation
Manish Bothra
 
Malware and Modern Propagation Techniques
Malware and Modern Propagation TechniquesMalware and Modern Propagation Techniques
Malware and Modern Propagation Techniques
Joseph Bugeja
 
Vagrant y Docker - Guía práctica de uso
Vagrant y Docker - Guía práctica de usoVagrant y Docker - Guía práctica de uso
Vagrant y Docker - Guía práctica de uso
Sergio Zambrano Delfa
 
UTM (unified threat management)
UTM (unified threat management)UTM (unified threat management)
UTM (unified threat management)
military
 
Protection contre l'ARP poisoning et MITM
Protection contre l'ARP poisoning et MITMProtection contre l'ARP poisoning et MITM
Protection contre l'ARP poisoning et MITM
ESD Cybersecurity Academy
 
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
Andrzej Ludwikowski
 
(Mis)trusting and (ab)using ssh
(Mis)trusting and (ab)using ssh(Mis)trusting and (ab)using ssh
(Mis)trusting and (ab)using ssh
morisson
 
Intrusion prevention systems
Intrusion prevention systemsIntrusion prevention systems
Intrusion prevention systems
samis
 
Intrusion Detection System
Intrusion Detection SystemIntrusion Detection System
Intrusion Detection System
Mohit Belwal
 
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
Mohamed Ben Bouzid
 
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdfCouse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
MedBechir
 
Les 05 Create Bu
Les 05 Create BuLes 05 Create Bu
Les 05 Create Bu
vivaankumar
 
Less06 networking
Less06 networkingLess06 networking
Less06 networking
Amit Bhalla
 
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures PratiquesLe Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
Mohamed Sabra
 
La sécurité informatique
La sécurité informatiqueLa sécurité informatique
La sécurité informatiqueSaber Ferjani
 
InduSoft SCADA Best Practices
InduSoft SCADA Best PracticesInduSoft SCADA Best Practices
InduSoft SCADA Best Practices
AVEVA
 
Secure your network - Segmentation and segregation
Secure your network - Segmentation and segregationSecure your network - Segmentation and segregation
Secure your network - Segmentation and segregation
Magnus Jansson
 
Les systèmes de détection et prévention d’intrusion
Les systèmes de détection et prévention d’intrusionLes systèmes de détection et prévention d’intrusion
Les systèmes de détection et prévention d’intrusionIntissar Dguechi
 
Step by Step Restore rman to different host
Step by Step Restore rman to different hostStep by Step Restore rman to different host
Step by Step Restore rman to different host
Osama Mustafa
 

Tendances (20)

Apache Presentation
Apache PresentationApache Presentation
Apache Presentation
 
Malware and Modern Propagation Techniques
Malware and Modern Propagation TechniquesMalware and Modern Propagation Techniques
Malware and Modern Propagation Techniques
 
Vagrant y Docker - Guía práctica de uso
Vagrant y Docker - Guía práctica de usoVagrant y Docker - Guía práctica de uso
Vagrant y Docker - Guía práctica de uso
 
UTM (unified threat management)
UTM (unified threat management)UTM (unified threat management)
UTM (unified threat management)
 
Protection contre l'ARP poisoning et MITM
Protection contre l'ARP poisoning et MITMProtection contre l'ARP poisoning et MITM
Protection contre l'ARP poisoning et MITM
 
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
Event Sourcing - what could go wrong - Jfokus 2022
 
(Mis)trusting and (ab)using ssh
(Mis)trusting and (ab)using ssh(Mis)trusting and (ab)using ssh
(Mis)trusting and (ab)using ssh
 
Intrusion prevention systems
Intrusion prevention systemsIntrusion prevention systems
Intrusion prevention systems
 
Intrusion Detection System
Intrusion Detection SystemIntrusion Detection System
Intrusion Detection System
 
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
Mise en place d'une solution de détection des pirates et des malwares dans le...
 
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdfCouse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
Couse SE Le système d’exploitation Linux - IPSET.pdf
 
Les 05 Create Bu
Les 05 Create BuLes 05 Create Bu
Les 05 Create Bu
 
Less06 networking
Less06 networkingLess06 networking
Less06 networking
 
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures PratiquesLe Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
Le Pare-feu: Limites, Performances et Meilleures Pratiques
 
La sécurité informatique
La sécurité informatiqueLa sécurité informatique
La sécurité informatique
 
InduSoft SCADA Best Practices
InduSoft SCADA Best PracticesInduSoft SCADA Best Practices
InduSoft SCADA Best Practices
 
Secure your network - Segmentation and segregation
Secure your network - Segmentation and segregationSecure your network - Segmentation and segregation
Secure your network - Segmentation and segregation
 
Les systèmes de détection et prévention d’intrusion
Les systèmes de détection et prévention d’intrusionLes systèmes de détection et prévention d’intrusion
Les systèmes de détection et prévention d’intrusion
 
Step by Step Restore rman to different host
Step by Step Restore rman to different hostStep by Step Restore rman to different host
Step by Step Restore rman to different host
 
Clusif marion
Clusif marionClusif marion
Clusif marion
 

En vedette

vaitoskirja_Jukka_Sund
vaitoskirja_Jukka_Sundvaitoskirja_Jukka_Sund
vaitoskirja_Jukka_Sund
Jukka Sund
 
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
Cristhiane Assenhaimer Takahashi
 
Grass-4_rus
Grass-4_rusGrass-4_rus
Grass-4_rus
MarketSense_RF
 
Legal issues in_the_music_industry
Legal issues in_the_music_industryLegal issues in_the_music_industry
Legal issues in_the_music_industry
Felicia "Lady Rayne" McCloud
 
Kelley Indy Undergraduate Program Viewbook
Kelley Indy Undergraduate Program ViewbookKelley Indy Undergraduate Program Viewbook
Kelley Indy Undergraduate Program Viewbook
Brenda Bishop
 
Verbs compound blog
Verbs compound blogVerbs compound blog
Verbs compound blog
Marce Chelita
 
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-b
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-bIsg para-cezalari-25-nisan-2015-b
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-b
metoinside
 
Winter drawing how_tos
Winter drawing how_tosWinter drawing how_tos
Winter drawing how_tos
LisaRicciardelli
 
Ppt 21 9-15
Ppt 21 9-15Ppt 21 9-15
Ppt 21 9-15
Muhammad Younis
 
Institution analysis final
Institution analysis finalInstitution analysis final
Institution analysis final
wojstarrr123
 
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัวงานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
Ai Nicha
 
Povestea Wellborn
Povestea WellbornPovestea Wellborn
Povestea Wellborn
Spital Wellborn
 
Mylar white photoshoot
Mylar white photoshootMylar white photoshoot
Mylar white photoshoot
priyaroadh
 
W. Khan_CV Dec. 2015
W. Khan_CV Dec. 2015W. Khan_CV Dec. 2015
W. Khan_CV Dec. 2015
Waseem Khan, PG
 
3D printing
3D printing3D printing
3D printing
15251454
 
6 a brandiepratt
6 a brandiepratt6 a brandiepratt
6 a brandiepratt
ddpratty
 
EN. CV - Peter Blach 2015
EN. CV - Peter Blach 2015EN. CV - Peter Blach 2015
EN. CV - Peter Blach 2015
Peter Blach
 
Evitar las enfermedades
Evitar las enfermedadesEvitar las enfermedades
Evitar las enfermedades
ErikaHorcajo
 
Strategy for Fundraising by Matt Kupec
Strategy for Fundraising by Matt KupecStrategy for Fundraising by Matt Kupec
Strategy for Fundraising by Matt Kupec
Matt Kupec
 
Paragliding
ParaglidingParagliding
Paragliding
aircraft80
 

En vedette (20)

vaitoskirja_Jukka_Sund
vaitoskirja_Jukka_Sundvaitoskirja_Jukka_Sund
vaitoskirja_Jukka_Sund
 
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
CET_Analysis of the Stability of Metal Working Fluid Emulsions by Turbidity S...
 
Grass-4_rus
Grass-4_rusGrass-4_rus
Grass-4_rus
 
Legal issues in_the_music_industry
Legal issues in_the_music_industryLegal issues in_the_music_industry
Legal issues in_the_music_industry
 
Kelley Indy Undergraduate Program Viewbook
Kelley Indy Undergraduate Program ViewbookKelley Indy Undergraduate Program Viewbook
Kelley Indy Undergraduate Program Viewbook
 
Verbs compound blog
Verbs compound blogVerbs compound blog
Verbs compound blog
 
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-b
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-bIsg para-cezalari-25-nisan-2015-b
Isg para-cezalari-25-nisan-2015-b
 
Winter drawing how_tos
Winter drawing how_tosWinter drawing how_tos
Winter drawing how_tos
 
Ppt 21 9-15
Ppt 21 9-15Ppt 21 9-15
Ppt 21 9-15
 
Institution analysis final
Institution analysis finalInstitution analysis final
Institution analysis final
 
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัวงานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
งานชิ้นที่ 1 ประวัติส่วนตัว
 
Povestea Wellborn
Povestea WellbornPovestea Wellborn
Povestea Wellborn
 
Mylar white photoshoot
Mylar white photoshootMylar white photoshoot
Mylar white photoshoot
 
W. Khan_CV Dec. 2015
W. Khan_CV Dec. 2015W. Khan_CV Dec. 2015
W. Khan_CV Dec. 2015
 
3D printing
3D printing3D printing
3D printing
 
6 a brandiepratt
6 a brandiepratt6 a brandiepratt
6 a brandiepratt
 
EN. CV - Peter Blach 2015
EN. CV - Peter Blach 2015EN. CV - Peter Blach 2015
EN. CV - Peter Blach 2015
 
Evitar las enfermedades
Evitar las enfermedadesEvitar las enfermedades
Evitar las enfermedades
 
Strategy for Fundraising by Matt Kupec
Strategy for Fundraising by Matt KupecStrategy for Fundraising by Matt Kupec
Strategy for Fundraising by Matt Kupec
 
Paragliding
ParaglidingParagliding
Paragliding
 

Similaire à TFE

Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
FFFOD
 
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnelSymetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix
 
Plaquette cooc&boost
Plaquette cooc&boostPlaquette cooc&boost
Plaquette cooc&boost
AKOR consulting
 
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.docAIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
HananeTounsi2
 
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entrepriseCompetitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
COMPETITIC
 
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnabilityFutur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
ManpowerGroup
 
Dpc elearning blendedlearningmobilelearning
Dpc elearning blendedlearningmobilelearningDpc elearning blendedlearningmobilelearning
Dpc elearning blendedlearningmobilelearning
Lisette Cazellet
 
Toulouse Business School - Catalogue formation
Toulouse Business School - Catalogue formationToulouse Business School - Catalogue formation
Toulouse Business School - Catalogue formation
Santos Muriel
 
Startup Week Reloaded.digital
Startup Week Reloaded.digital Startup Week Reloaded.digital
Startup Week Reloaded.digital
Aymeric Bellamy-Brown
 
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussisSlidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
Arnaud CHAUSSIS
 
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
M2i Formation
 
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
cciducher
 
restitution Atelier de creativité - Formation continue
restitution Atelier de creativité - Formation continuerestitution Atelier de creativité - Formation continue
restitution Atelier de creativité - Formation continue
Walter Bonomo
 
Production Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDiasProduction Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDias
Frédéric Haeuw
 

Similaire à TFE (20)

Projet
ProjetProjet
Projet
 
Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
Premiers enseignements sur le déploiement de formations à distance pendant la...
 
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnelSymetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
Symetrix - plaquette étude de cas ANFH : conduite de l'entretien professionnel
 
Synthèse monde virtuel
Synthèse monde virtuelSynthèse monde virtuel
Synthèse monde virtuel
 
Synthèse définitif
Synthèse définitifSynthèse définitif
Synthèse définitif
 
Bpjepsddjs
BpjepsddjsBpjepsddjs
Bpjepsddjs
 
Plaquette cooc&boost
Plaquette cooc&boostPlaquette cooc&boost
Plaquette cooc&boost
 
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.docAIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
AIDES PEDAGOGIQUES D Particiapnt.doc
 
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entrepriseCompetitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
Competitic - E-learning Formation à distance en ligne - numerique en entreprise
 
Tsp
TspTsp
Tsp
 
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnabilityFutur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
Futur Skill - User Xperience : 8 clés pour cultiver la learnability
 
Dpc elearning blendedlearningmobilelearning
Dpc elearning blendedlearningmobilelearningDpc elearning blendedlearningmobilelearning
Dpc elearning blendedlearningmobilelearning
 
Toulouse Business School - Catalogue formation
Toulouse Business School - Catalogue formationToulouse Business School - Catalogue formation
Toulouse Business School - Catalogue formation
 
Startup Week Reloaded.digital
Startup Week Reloaded.digital Startup Week Reloaded.digital
Startup Week Reloaded.digital
 
E learning et entreprise
E learning et entrepriseE learning et entreprise
E learning et entreprise
 
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussisSlidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
Slidedoc foad dans les sdis arnaud chaussis
 
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
Comment mettre en place l'AFEST et en tirer les meilleurs profits ?
 
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
Le E-Learning Ou la formation par le web 2.0
 
restitution Atelier de creativité - Formation continue
restitution Atelier de creativité - Formation continuerestitution Atelier de creativité - Formation continue
restitution Atelier de creativité - Formation continue
 
Production Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDiasProduction Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDias
 

TFE

  • 1. HAUTE– ECOLE PROVINCIALE DE HAINAUT - Condorcet Rue de la Bruyère 151 – 6001 Marcinelle Utilisation de smartphone pour le développement de capsules vidéo à caractère pédagogique dans le cadre d’un centre de formation professionnelle de la construction par les formateurs. Création de tutoriels pour la préparation, la prise de vue, le montage et la mise en ligne de capsules vidéo par smartphones. BASTIN Lydie Bachelier en écriture multimédia 2015-2016 1ère session
  • 2. 1 Il est important de remercier ici et maintenant un collectif qui a porté un travail qui porte mon nom. Merci aux formateurs joviaux et dynamiques, Philippe Quaré et Frédéric Dekeyser, ouverts et accueillants qui m’ont permis d’évoluer parmi eux et de me permettre de donner vie à mon projet. Merci au Maître de Stage, Rochane Kherbouche, qui a osé me donner une autonomie facilitant la réalisation du TFE, de sa conception à sa mise en ligne. Merci à l’ensemble du personnel de Bruxelles Formation et ses partenaires de m’avoir accueilli et soutenu dans la progression et surtout sur la réactivité face aux problèmes de terrain survenus dans l’histoire tumultueuse d’un TFE qui prend vie. Merci à mon promoteur, Jean Rousseau, qui fut à l’écoute et m’a poussé à trouver en moi les solutions aux problèmes rencontrés. 1 http://www.amylee.fr/2016/01/creatif-quotidien/, le 03 mai 2016.
  • 3. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 1 Sommaire Introduction...............................................................................................2 1. Le SWOT.............................................................................................4 2. Sondage............................................................................................12 3. Le matériel ........................................................................................13 4. Réalisation des vidéos ..........................................................................19 5. Problèmes rencontrés et résolutions ........................................................34 6. Retour de terrain.................................................................................36 Conclusion...............................................................................................42 Lexique...................................................................................................43 Les annexes.............................................................................................45 La bibliographie ........................................................................................55 La table des matières.................................................................................57
  • 4. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 2 Introduction En juin 2015, j’ai été sollicitée pour effectuer mon stage de troisième bachelier au sein d’une institution publique de formation professionnelle nommée Bruxelles Formation2 . Intégrée dans un département TICE3 , dotée d’une large autonomie, un projet pédagogique m’a été assigné, correspondant aux finalités professionnelles de mon cursus. L’objectif du stage se révélait être une opportunité pour le développement de mon TFE. J’ai donc saisi cette occasion pour mobiliser l'ensemble de mes connaissances et aptitudes professionnelles au service de la création d’un outil concret, in situ, avec toutes les contraintes d’une production dans un contexte réel du monde du travail. La commande définie par le Maître de stage et ses collaborateurs, s’est structurée autour de deux axes :  Le premier axe développé, dans un souci d’acculturation au service TICE auquel j’étais ancrée, fut de réaliser une capsule pédagogique dans le cadre d’une préformation d’installateur sani-chauffagiste où je prenais en charge la prise de vue, le montage et la mise en ligne de cette vidéo ;  Le second axe, réel enjeu du stage et de mon TFE, fut de réaliser des tutoriels ciblant la prise de vue, le montage et la mise en ligne de capsules vidéo didactiques dans le secteur de la formation professionnelle à l’usage des formateurs. Le défi de ce TFE est d’outiller une démarche d’auto-apprentissage via des capsules vidéo afin de permettre aux formateurs d’oser réaliser leurs propres supports pédagogiques vidéo. 2 Bruxelles Formation : Institut Bruxellois Francophone de Formation Professionnelle 3 Définition : Technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement
  • 5. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 3 Au niveau de l’institution, l’intérêt de cet outil est d’assurer la liberté pédagogique des formateurs dans l’implication de leur mission de formation qui est un secteur particulier de la formation professionnelle, le domaine de la construction. Mon travail dépasse le cadre de la simple réalisation technique de supports multimédia c’est-à-dire l’intégration d’une action plus globale, plus systémique, visant à favoriser cette pratique au sein de l’équipe pédagogique d’un centre de formation dédié à la construction. L’enjeu de l’institution, est de transférer cette démarche exploratoire dans d’autres centres de formation, en restant dans un premier temps dans le secteur secondaire, le centre de formation dédié à l’industrie. Mon rôle, dans cette aventure, est de servir d’interface humaine entre la pédagogie, les praticiens et la technologie multimédia. Les enjeux sont d’ordre technique et humain, rendant la démarche complexe et organique. La dimension organique revêt ici, la constante évolution des pratiques et des outils qui l’accompagnent.
  • 6. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 4 Développement 1. Le SWOT J’utilise le SWOT comme un outil de gestion de projet avec trois moments différents qui seront les jalons de ma réflexion et surtout des évolutions à travers l’expérimentation et son évaluation. En effet, poser les éléments d’un SWOT (forces, opportunités, faiblesses et menaces) sur papier au début d’un projet permet d’en obtenir une vision globale. Cette vue d’ensemble permet aussi de souligner la complexité des liens entre ses éléments et d’en déterminer les trajectoires qui maximiseront les adjuvants et minimiseront les opposants à la mise en place du projet. Le chapitre commencera par un bref rappel de ce qu’est une analyse SWOT. Ensuite, j’exposerai mon analyse a priori, c’est-à-dire, le SWOT réalisé en début de projet. La partie la plus riche, sera l’étude des éléments du premier SWOT qui subiront une évolution afin de tenir compte des avancées de l’expérimentation sur le terrain. C’est cette évolution organique que j’annonce dans l’introduction. Le projet est vivant et évolue en fonction de variables dépendantes, sur lesquelles je peux agir directement (Forces et faiblesses) et les variables indépendantes, sur lesquelles je ne peux agir directement. 1.1 Définition du SWOT L'analyse SWOT (Strengths - Weaknesses - Opportunities - Threats) ou AFOM (Atouts - Faiblesses - Opportunités - Menaces) est un outil d'analyse stratégique. Il combine l’étude des forces et des faiblesses d'une organisation, d'un territoire, d’un TFE, d'un secteur, etc. avec celle des opportunités et des menaces de son environnement, afin d'aider à la définition d'une stratégie de développement. Le but de l'approche est de prendre en compte dans la stratégie, à la fois les facteurs internes et externes, en maximisant les potentiels des forces et des opportunités et en minimisant les effets des faiblesses et des menaces.
  • 7. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 5 4 4 Source internet : http://www.socialbusinessmodels.ch/fr/content/swot-forces-et- faiblesses-opportunit%C3%A9s-et-menaces, le 29 mars 2016
  • 8. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 6 1.2 Analyse SWOT en amont du projet 5 1.2.1 Les facteurs internes de l’analyse SWOT 1.2.1.1 Les forces Les Forces, en début de projet, sont identifiées à partir de la confrontation des points de vue des différents acteurs : étudiante, maître de stage et facilitateur de projet. L’absence de méthodologie harmonisée, sur la réalisation de capsule vidéo à orientation pédagogique, est l’élément central qui légitimise le projet au départ et en détermine le bénéfice attendu. Mes compétences multimédia, 5 Crédit image : Lydie Bastin
  • 9. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 7 résultats de mon parcours académique, me donnent la possibilité de mener à bien le projet défini ci-avant. La disponibilité des ressources matérielles (smartphones) est un vecteur facilitant la propagation de cette pratique dans le centre dans lequel est expérimentée cette démarche de réalisation de contenu vidéo à caractère pédagogique. Le champ de la formation professionnelle de la construction permet une utilisation optimale des supports vidéo. Le contenu d’apprentissage est effectivement très visuel dans l’acquisition du geste. 1.2.1.2 Les faiblesses 6 6 Crédit image : Lydie Bastin
  • 10. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 8 La faiblesse principale du projet est l’hétérogénéité des compétences multimédia des formateurs. Cette faiblesse est l’objet du stage. Ce qui est recherché, c’est la transformation d’une faiblesse en Force par une opportunité. En état précis, passer du manque de compétences de prises de vues vidéo par smartphone des formateurs désireux de produire des capsules vidéo, à une compétence homogène de l’ensemble des formateurs sur ses compétences, par l’opportunité de la formation par tutoriel d’auto-apprentissage. Mes connaissances en pédagogie ne font pas partie du cœur de mon métier, qui est celui d’écrivain multimédia. De nouveau, ce stage fut une opportunité pour renforcer mes compétences (savoir en action) pédagogiques. 1.2.2 Les facteurs externes de l’analyse SWOT 1.2.2.1 Les opportunités Les opportunités de ce stage et de ce mémoire sont d’ouvrir mes compétences des applications multimédia, dans le champ pédagogique de la formation professionnelle, afin de les gérer dans une dynamique de projet. 1.2.2.2 Les menaces Les menaces sont organisationnelles : 3 mois pour développer l’ensemble des capsules et les expérimenter avec les formateurs, c’est court, très court. Enfin, contextualiser ces capsules à un centre pour en favoriser l’appropriation de ses formateurs pourrait entrer en conflit avec la production existante si on ne la mettait pas dans cette perspective. 1.3 Analyse SWOT en projet Ce qui a changé entre le SWOT de départ et la réalisation du projet, ce sont toutes les informations de contexte, les conditions de terrain qui ont eu un impact sur le passage de l’idée à la matière. Réduire le terrain de jeu à un centre de formation de la construction alors qu’au départ nous pensions réaliser ce projet pour deux centres (bf.construction et bf.industrie).
  • 11. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 9 Ce premier changement est d’ordre organisationnel pour tenir les délais. Cependant l’expérience menée dans le premier centre est transférable au second. Le second changement est l’emploi des ordinateurs des formateurs pour le montage des vidéos, en lieu et place des tablettes prévues initialement. L’intérêt du changement est de garantir une meilleure propagation des pratiques portées. En effet, chaque formateur a à sa disposition un poste informatique fixe avec le pack Windows essentials 2012. Le choix du logiciel de montage Windows Movie Maker fut un changement consécutif à ce matériel à disposition des formateurs. Tout au long de la réalisation du projet, je remarque mes progrès en terme de compétences théoriques et techniques en audiovisuel. Par exemple, je vérifie si l’éclairage est bon, si le micro est bien branché, s’il n’y a pas d’erreurs dans les détails, etc. De plus, comme je dois réaliser des voix off, je m’exerce avant chaque enregistrement. J’essaie de faire en sorte à ce qu’elle soit plus fluide, mieux phrasée et plus féminine. C’est un travail long et fastidieux mais qui apporte énormément à long terme. En fin de parcours, j’ai refait les voix off des premières capsules vidéo et modifié quelques détails suite à des retours venant d’acteurs internes et externes à mon projet. Mon côté perfectionniste a repris le dessus pour que les vidéos soient exploitables et qu’elles reflètent ma manière de travailler. Donc, je me suis mise de la pression afin de clôturer mon projet pour le 29 avril. Cela a été une expérience qui m’a beaucoup apporté et que je vais analyser au travers des différents chapitres qui suivent. Cependant, avant d’entamer le prochain chapitre, j’aimerais répondre à différentes questions auxquelles j’ai été confrontée par des personnes internes et externes à Bruxelles Formation lors de la réalisation des six capsules vidéo :  Pourquoi les formateurs doivent utiliser leurs smartphones ? Bruxelles Formation pense que les formateurs seront plus prompts pour filmer avec leurs propres smartphones, car ils connaissent leurs téléphones et ils pourront travailler à domicile s’ils le veulent.
  • 12. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 10  Pourquoi choisir la plateforme YouTube ? YouTube est une plateforme de streaming vidéo, sans aucun doute la plus connue. Tout le monde peut y accéder pour autant qu’on aie un accès à Internet. Ce qui a été aussi pris en considération lors du choix de la plateforme, c’est le partage totalement libre des capsules vidéo. Bruxelles Formation met un point d’honneur à ce que ces tutoriels soient partagés et réutilisés par leurs partenaires connus mais aussi pour tout un chacun. Cette institution se profile dans une dynamique ; « je développe et je partage » correspondant aux règles du Creative Commons7 : Bruxelles Formation choisira la licence « Attribution-Non commercial-Pas de modifications (BY-NC-ND). Cela permettra aux gens d’utiliser mon projet tout en étant obligés de mentionner Bruxelles Formation et ne pourront pas modifier les vidéos et les utiliser à des fins commerciales. 7 Les 6 licences Creative Commons ont été consultées et copiées sur le site http://www.creativecommons.be/fr/node/6
  • 13. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 11  Pourquoi monter les vidéos sur Adobe Premiere Pro ? J’avais la possibilité de monter les vidéos sur Camtasia ou Adobe Premiere Pro. Ne connaissant pas Camtasia, mon choix s’est porté sur Premiere Pro dans un premier temps. L’occasion faisant le larron, je me suis mise à utiliser Camtasia. Lors de la réalisation de la première capsule, qui fut une application dans une formation de sani-chauffagiste sur le filetage de tuyau avec le formateur, j’ai choisi de travailler avec Adobe Premiere Pro pour assurer une qualité supérieure du montage. Par contre pour deux des capsules réalisées8 , j’ai travaillé avec Camtasia pour coller à la réalité des futurs utilisateurs des tutoriels, à savoir les formateurs du centre de formation à la construction pour lequel j’ai développé ces tutoriels.  Travailleront-ils en binômes ou seul ? Tout dépend du formateur. C’est vrai qu’il est plus simple de travailler en binôme lors d’un tournage, les tâches sont partagées, une personne s’occupe de filmer et l’autre de ce qu’il y a à filmer. Le retour d’expérience avec le premier binôme « formateur-conseiller pédagogique » en autonomie sur la réalisation d’une capsule confirme notre analyse quant à la pertinence et à l’efficience du travail à deux. Si je mets plus en avant le choix du travail à deux, rien n’empêche un féru de technologie de travailler de manière isolée et autonome.  Le matériel est-il à disposition de n’importe quel formateur ? Oui bien évidemment, il serait plus judicieux que Bruxelles Formation mette à disposition une valise avec le matériel dans chaque centre de formation. Pour cela, il faut que mon projet porte ses fruits au sein des formateurs de bf.construction et que le bouche à oreille se fasse. 8 Voir chapitre 4 sur la réalisation des vidéos
  • 14. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 12 2. Sondage Il était intéressant de collecter les smartphones utilisés et donc accessibles par et pour les formateurs pour réaliser les capsules vidéos. Voici un petit recensement effectué en mars 2016, de ce qu’ils utilisent, en fonction des sections où ils travaillent. Formateurs Section Type de smartphone Daniel Meurisse Carreleur Acer Z500 Alain Lux Coffreur-ferailleur Ancien téléphone Cédric Jouteux Couvreur Samsung Galaxy S5 mini Philippe Carpentier Electricien ?? Jacques Hache Maçon 1 Ancien téléphone Alain Van Cottem Maçon 2 Samsung J5 Fréderic Dekeyser Plafonneur-cimentier Samsung Galaxy S5 Patrick Minette Peintre en bâtiment Samsung Galaxy S4 mini Bernard Fiorido Sanichauffagiste 1 iPhone 5 Didier Beirnaert Sanichauffagiste 2 Ancien téléphone Philippe Quaré Sanichauffagiste 3 Huawei Y530 Marc Janssens Nettoyeur Industriel Ancien téléphone 9 En bref, quatre formateurs possèdent un téléphone portable d’ancienne génération sans fonction vidéo. Pour le reste d’entre eux, il y a un iPhone et des smartphones Androïd. L’intérêt d’offrir les deux options Androïd et iOS dans les tutoriels vidéo s’imposait donc. 9 Tableau correspondant au recensement des smartphones des formateurs de bf.construction en mars 2016
  • 15. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 13 3. Le matériel 10 La réalisation des capsules vidéo tutorielles a pour objectifs de sensibiliser et d’apprendre aux formateurs à exploiter les nouvelles technologies dans leurs manières d’enseigner. C’est pour cela que j’ai choisi d’utiliser un matériel dit « amateur », qui est accessible aux personnes s’intéressant un minimum aux nouvelles technologies et ayant un smartphone. Afin de produire des vidéos didactiques de qualité, Bruxelles Formation m’a fourni une partie de cet équipement. Comme :  Un ordinateur fonctionnant sous Windows 7 avec Movie Maker;  Un micro-cravate ainsi qu’une allonge de six mètres et la prise jack TRRS de chez RODE ;  Un flash LED avec différents filtres couleurs. 10 Crédit photo : Lydie Bastin
  • 16. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 14 Pour ma part, j’ai apporté mon propre matériel, tels que :  Deux smartphones dotés de caméra numérique hautes résolutions pour filmer : un Samsung Galaxy S5 et un iPhone 6 avec leurs chargeurs ;  Un trépied de taille normale et deux petits trépieds avec deux adaptateurs pour smartphones ;  Une paire d’écouteurs ainsi qu’un casque audio HD-25 de Sennheiser ;  Un ordinateur fixe sous Windows 10 ayant la collection Adobe. Notons que les formateurs auront à disposition un smartphone, un ordinateur, un micro, un flash, un trépied et des écouteurs pour réaliser des vidéos didactiques à moindre coût, tout en étant aux frais de Bruxelles Formation. Les frais liés à ce kit ne seront pas excessifs comparés à du matériel professionnel où les prix peuvent atteindre des sommes exorbitantes.
  • 17. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 15 À titre indicatif, voici le prix estimé via le site www.amazon.fr11 de la valise : RODE SC6 Adaptateur double entrée TRRS vers sortie Jack 3,5 mm 14,90€ RODE SmartLavPlus Microphone lavalier pour Smartphone 59,00€ RODE SC1 Rallonge pour SmartLav et SmartLav+ - 6m 24,82€ Lightdow 160 Leds Caméra Vidéo Lampe LED Pro Eclairage pour Caméscope Appareil Photo Reflex Numérique 29,99€ Hama Pied Star 62 Trépied avec tête 3D 32,95€ gadgitz 2 en 1 Poignée Stabilisateur Style Pistolet et Mini Trépied de Table Léger + Adaptateur de Fixation Support Pince Clip Smartphone Universel 09,59€ Joby GorillaPod Trépied pour Smartphone 21,01€ Philips SHE2000 Écouteurs Intra-auriculaires avec Embouts Compacts, Bass Beat, Haut Parleurs 15 mm – Noir 07,96€ Total : 200,22€ Évidemment, le formateur utilisera son propre smartphone pour réaliser ses capsules vidéo et l’ordinateur avec Movie Maker dont il a déjà la jouissance sur son lieu de travail à Bruxelles Formation, puisque chaque formateur possède un pc fixe qui lui est dédié. En retour de terrain, j’ai noté la demande des formateurs d’obtenir des cartes micro-SD afin de pouvoir s’abstenir de vider leurs fichiers personnels pour permettre le stockage des prises de vues vidéos dédiées aux capsules. Ajouter deux cartes micro-SD de la marque Sandisk pour les utilisateurs de smartphones sous Android, n’augmente le budget global de 17,12€ pour deux cartes mémoires de 16GB sur l’e-commerce www.amazon.fr12 . 11 Consulté le 21 mars 2016 12 Consulté le 06 mai 2016
  • 18. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 16 3.1 Le choix du matériel Comme je suis confrontée aux deux univers qui sont Apple et Android à Bruxelles Formation, j’ai décidé de réaliser mon projet de TFE avec deux smartphones tournant sur les deux OS. Pour l’univers Apple, je travaille avec mon iPhone 6 possédant un stabilisateur vidéo numérique avec un capteur vidéo de 8 mégapixels qui permet de filmer en 1080p avec 60 images par seconde (ips). Etant familiarisée avec les smartphones tournant sous Android, je travaille avec le Samsung Galaxy S5 ayant un capteur de 16 mégapixels qui peut filmer en 4K en 30 ips. Notons que j’ai utilisé mon iPhone car j’y suis habituée, je l’avais sous la main et est très simple d’utilisation. Cependant, j’utilise une résolution de maximum 1080p en 30 images par secondes qui est moins lourde en terme de stockage et permettant d’avoir des vidéos de très bonne qualité. Au début de mon stage à Bruxelles Formation, je devais réaliser une vidéo qui allait expliquer « Comment monter une vidéo sur un iPad et une tablette de type Samsung Galaxy Tab ». Après une réunion avec des formateurs de bf.entreprise (département de Bruxelles Formation), nous avons souligné deux problématiques : le prix des applications et l’inutilisation des tablettes numériques. Il existe des apps faciles à utiliser et très pratiques, mais seulement celles-ci sont créées par des sociétés indépendantes qui sont souvent rachetées soit par Apple soit par Google. Malheureusement, dans les mois qui suivent, les applications deviennent payantes. Ensuite dans notre cheminement de réflexion, nous avons remarqué que les formateurs ne sont pas familiarisés avec les tablettes numériques, mais plutôt avec les ordinateurs. Ceux-ci sont moins contraignants, rament moins vite que les tablettes et comme je l’ai déjà indiqué plus en amont, chaque formateur de bf.construction a son propre ordinateur.
  • 19. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 17 Lorsque Stéphane Monier, formateur à bf.entreprise, réalise ses ateliers pour apprendre à filmer avec une tablette, celui-ci monte les vidéos avec les stagiaires sur Movie Maker. Un logiciel que fourni Windows dans le pack « Windows Essentials 2012 » et qui est totalement gratuit. J’ai donc remplacé ma vidéo où je devais expliquer « Comment monter une vidéo sur un iPad ou sur une tablette sous Android ? » par « Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ? ». Après m’être renseignée sur différents micros cravates compatibles avec les smartphones de type Android et Apple, j’ai choisi le micro Rode Smartlav+. Un site web13 appartenant à un journaliste utilisant son smartphone ainsi que sa tablette pour réaliser ses reportages, préconise le micro Rode Smartlav+. Celui-ci possède un filtre à réduction de bruit et c’est un des meilleurs sur le marché. Comparé à un micro-cravate de type Tonor à 10€ acheté sur Amazon, je constate une différence en terme de son. Le son du SmartLav+ est moins métallique, plus dynamique et capture mieux la voix ou le son ambiant que le Tonor. Bruxelles Formation a acheté les deux accessoires qui permettent de tirer vraiment toutes les ressources du micro ; l’allonge de 6m SC1 de Rode, mais aussi la prise jack ayant deux entrées micros (si l’on veut faire des interviews) et une entrée casque qui fonctionnent parfaitement. En ce qui concerne le flash led, j’ai testé celui de Monsieur Noviello lors d’une formation à Technofutur Tic en 2015. Dans les grandes règles de l’audiovisuel en terme de smartphone, il faut éviter de filmer avec le flash de l’appareil et utiliser une lumière artificielle comme un flash led qui diffuse la lumière uniformément. Avec une compatibilité universelle (trépied, appareils photo, etc) mon choix s’est porté sur un des flashs que le site www.amazon.fr proposait et livrait en Belgique. 13 http://mediatype.be/ de Nicolas Becquet, journaliste, manager des supports numériques de L'Echo.
  • 20. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 18 Pour les trépieds, j’ai suivi les références venant du Mooc des Gobelins14 , où ceux-ci conseillaient de prendre le Joby GorillaPod d’une hauteur de 23cm avec l’adaptateur smartphone de maximum 5,5 pouces, très pratique et facilement maniable. Manquant d’un deuxième adaptateur pour smartphone pour la réalisation de mon projet de TFE, j’ai acheté l’adaptateur Gadgitz de maximum 5,5 pouces et fourni avec un mini-trépied d’une hauteur de 13cm, que l’on peut monter sur un trépied normal de type Hama Pied Star 62 avec une hauteur de maximum 1m60. Lors des enregistrements vidéos, j’utilise ma paire d’écouteurs fournie avec l’iPhone et lors du travaille en post-production, j’écoute avec mon Sennheiser HD-25, mais je pense que les écouteurs suffisent pour le montage vidéo. Le matériel choisi est parfait pour un débutant en audiovisuel et peu coûteux. 14 Mooc que j’ai suivi deux fois en 2015 – 2016 http://www.gobelins.fr/mooc-de- gobelins-retour
  • 21. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 19 4. Réalisation des vidéos La finalité pour les formateurs de bf.construction est de pouvoir illustrer leur formation à travers différents types de supports : maquettes, photos, diaporama, syllabus … Ici le support de cours qui est en jeu est le support vidéo sous le format d’une capsule (de 3 à 6 minutes maximum). Au départ, rien n’était créé à Bruxelles Formation. En tant qu’écrivaine multimédia, j’ai réalisé des vidéos dans leur entièreté, c’est-à-dire du scénario à la mise en ligne en suivant différents conseils venant de Rochane Kherbouche, mon maître de stage et Jean Rousseau, mon facilitateur. J’ai fait preuve d’autonomie et de créativité pour produire et réaliser les vidéos pour Bruxelles Formation. J’ai élaboré une méthodologie de travail (ci-dessous) afin que les personnes comprennent la procédure entre l’idée et la mise en ligne. 4.1 La méthodologie de travail Chacune des capsules vidéo suit la même méthodologie de travail :
  • 22. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 20 4.1.1 Conception de l’idée Pour créer une idée, ce n’est pas toujours évident. Je dois faire preuve de créativité au fur et à mesure des vidéos. Il est vrai que sur trois mois de temps, je trouve que mon esprit créatif a été fortement stimulé ce qui permet d’avoir plus facilement de nouvelles idées et plus d’imagination. 4.1.2 Création du storyboard Le storyboard est un dessin des actions que je vais réaliser ou plutôt ce que je veux montrer dans la vidéo. De plus, il faut aussi dessiner en fonction du cadrage que je veux faire. La plupart de mes storyboards15 ressemblent plus à des croquis qu’à des œuvres d’art. Les formateurs voient le storyboard comme un obstacle. Cependant, je trouve que justement c’est une force. Cela permet d’avoir une méthodologie de travail à suivre lors de la réalisation de vidéos. 4.1.3 Réalisation du scénario Pour la réalisation des scénarios de mon projet de TFE, je fais appel à nouveau à mon imagination et ma créativité afin de rendre mes explications cohérentes et dynamiques. Je dois être directe dans les explications, car l’attention du formateur est vite perdue. Je m’offre la possibilité de faire des petits jeux de mots, d’utiliser l’humour, étant donné que mes capsules vidéo ne peuvent pas être monotones. 4.1.4 Validation du projet En ce qui concerne la validation du projet, cela permet d’avoir différents avis pour corriger ou améliorer mon scénario ainsi que mon storyboard. Rochane Kherbouche et Jean Rousseau m’ont énormément suivi au début afin que je prenne mes repères. Après quelques semaines, la confiance s’est installée, je suis devenue beaucoup plus autonome sur mon travail à effectuer. 15 Un exemple de Storyboard en annexe 2 pour la vidéo sur le filetage d’un tuyau
  • 23. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 21 4.1.5 Tournage des rushs Voici une des étapes difficiles dans ce projet. Normalement, lors de production de vidéo, il y a une équipe où chaque personne à son propre travail. Hors dans mon cas, j’effectue tout le travail. Je devais m’occuper de l’éclairage, du son mais aussi du tournage. Ce n’est pas toujours facile lorsque des petits problèmes techniques font surface 16 mais je trouve rapidement des solutions. Que ce soit sur le moment même ou en post-production. Notons, que les six capsules vidéo ont été tournées avec un iPhone 6 ainsi que le matériel mentionné dans le chapitre 3 de mon mémoire 17 . Je suis moi-même étonnée de la qualité de l’image venant d’un smartphone. Avant de monter la vidéo, j’enregistre la voix off avec le micro RODE soit avec Audacity (logiciel de montage audio) soit avec l’application RODE sur iOS. 4.1.6 Montage de la capsule vidéo Le montage est sans doute l’étape qui est la plus longue, je dois être minutieuse mais aussi créative afin de donner un aspect professionnel mais aussi « cool » aux capsules vidéo. En montant ces capsules sur Premiere Pro CC de la suite Adobe, j’ai exploité les différents outils que celui-ci propose comme par exemple un traitement d’images de la vidéo, l’ajout de fondus, des effets, titres etc. Habituellement, je dois traiter le son car il y a toujours un bruit de fond ou alors je ne parle pas assez fort. J’utilise Audition CC de la même gamme que Premiere Pro. Cette étape est vraiment le moment le plus fastidieux de mon projet. De plus, j’ajoute des musiques libres de droit qu’on peut trouver sur différents site web comme : https://www.youtube.com/audiolibrary/music18 ou encore http://www.blogdumoderateur.com/musique-libre-de-droit/19 16 Je vous invite à lire le chapitre 5 sur les différents problèmes rencontrés. 17 Matériels listés dans le chapitre 3. 18 Consulté le 06 mai 2016 19 Consulté le 06 mai 2016
  • 24. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 22 4.1.7 Validation de la vidéo et création de la miniature Youtube Lorsque le montage est fini, j’exporte la capsule vidéo et je la mets en ligne sur YouTube en partage privé. Suite à cela, Rochane, Jean ainsi que mes proches visionnent la vidéo. Si je dois effectuer des modifications, je le fais directement après avoir reçu les différents avis. Le changement de ton dans le fait d’appeler mon Maître de Stage et mon Facilitateur par leur prénom et les tutoyer fut difficile pour moi au départ mais j’ai réussi partiellement à me plier à cette règle visant une plus grande convivialité de travail. Je crée aussi une petite miniature pour la vidéo qui sera comme l’image d’aperçu sur YouTube. J’ai fait en sorte que les images correspondent aux mieux à la vidéo et au domaine de la construction. 4.1.8 Mise en ligne de la vidéo Quand la vidéo finale est prête, je la mets sur YouTube en partage public, j’insère la miniature en rapport avec la capsule et je partage la vidéo sur différents canaux sociaux comme par exemple le réseau social G+, par e-mail, etc.
  • 25. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 23 4.2 Vidéo n° 1 : Quel est le matériel à utiliser pour filmer avec un smartphone ? Pour commencer, l’idée est venue de la méconnaissance des formateurs du matériel préconisé pour filmer de façon semi-professionnel avec un smartphone. C’est pour cela que j’ai créé cette vidéo informative. Tout d’abord, j’ai commencé par le storyboard. Le storyboard est simplement le dessin des différents cadrages que je vais effectuer lors du tournage. Cela permet de visualiser comment je dois réaliser la vidéo afin qu’elle soit cohérente et dynamique. Cela facilite le travail lors du montage de la capsule vidéo. Ensuite vient l’étape de la scénarisation. Scénariser n’est pas quelque chose de simple. Je dois trouver les mots justes et être claire dans le développement afin que les formateurs me comprennent au mieux dans mes explications. Cette scénarisation est le texte écrit que je vais lire pour enregistrer ma voix dans un endroit ayant une atmosphère calme et une pièce bien insonorisée. Après cela, Rochane Kherbouche qui travaille dans les TICE 20 à Bruxelles Formation, me donne son autorisation pour le tournage. J’appelle cela l’étape de la validation. Lors du tournage, je fais mes différentes prises de vues dans les locaux de Bruxelles Formation. Cela ne dure pas très longtemps, je peux compter 1h car il y a quelques 20 Voir lexique
  • 26. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 24 minutes qui sont consacrées à la recherche des bons axes et angles ainsi que la meilleure lumière. Pour le montage, je monte la vidéo sur Adobe Première Pro, mon lieu de stage m’a fourni une clé d’accès pour utiliser la suite Adobe. Grâce au cursus que j’ai suivi, je connais le logiciel. Premièrement, je dois exporter les vidéos et les convertir avec Média Encoder. Ce logiciel qui est fourni avec la suite Adobe, permet de convertir les vidéos dans différents formats. J’ai choisi d’utiliser le H.264 qui est préconisé pour la mise en ligne des vidéos sur YouTube. Pendant ce temps-là, j’enregistre ma voix avec le micro lavalier Rode sur le logiciel Audacity. Ensuite, vient le montage. Cela prend plus de temps que le tournage. Car ici, je dois retravailler le son, trouver une musique libre de droits, monter la vidéo en fonction du storyboard et du scénario, ajouter des effets visuels, corriger les différents défauts et l’exporter. Je peux compter un ou deux jours pour cette étape. Après l’exportation, je mets la vidéo en ligne sur Youtube mais privatisée. Elle n’est partagée qu’à différentes personnes qui peuvent me donner leurs avis par e-mail. A nouveau, je dois attendre l’aval de Monsieur Kherbouche pour la mettre en ligne. Si je n’ai pas son autorisation, c’est qu’il y a différents changements à réaliser, ce qui peut prendre beaucoup de temps en fonction de la grandeur de ceux-ci. Lorsque je reçois l’autorisation de diffusion, je peux rendre la vidéo publique sur Youtube et la partager sur les différents réseaux sociaux.
  • 27. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 25 4.3 Vidéo n° 2 : Comment créer un storyboard et un scénario pour les capsules vidéo ? Toutes les formations de centre sont structurées par une démarche référentielle portée par des documents définissant toutes les séquences de formation (Référentiel de Formation, grilles d’évaluation, Cahier de Charges de formation). Ces documents sont réalisés en binôme entre le formateur et le Conseiller pédagogique. À la différence des enseignants qui parfois subissent un document de travail imposé, les formateurs ici, sont accompagnés pour développer leur outil, dans le cadre régit par le SFMQ21 . Quand il faut définir un storyboard pour réaliser une capsule vidéo, c’est assez simple, dans la mesure où tout ce qui doit être illustré a été défini par leur soin. Dans la première capsule que j’ai réalisée avec le formateur en sani-chauffage, le storyboard de la capsule fut rapidement dessinée. La séquence de filetage d’un tuyau d’acier est effectivement décrite, étape par étape dans le référentiel, en outre dans les situations d’évaluation du module du Référentiel de Formation s’y référant22 . La technique de story-board appliquée ici est une méthode que nous avons mise au point pour faciliter le travail de terrain. Utiliser des Post-it, un par plan séquence, est facile car on les remplace, déplace à volonté lors de la conception. Une fois réalisé, il 21 Service Francophone des Métiers et des Qualifications 22 Vous avez le loisir de voir l’extrait d’un Référentiel de Formation en annexe.
  • 28. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 26 peut facilement être installé en atelier pour l’avoir sous les yeux lors de la réalisation des prises de vue. Ces Post-it se collent partout, sur une tôle d’acier, sur un capot de voiture, sur un mur de plaques de plâtre … Cette méthode s’est révélée très efficace sur le terrain. J’ai choisi de faire un stopmotion23 pour cette capsule car c’est simple à réaliser si on a quelqu’un qui dessine bien pour nous aider. Je voulais vraiment que ce soit fait main pour ce côté humain dans la vidéo. Rochane m’avait demandé d’utiliser un logiciel, mais je trouvais que ça allait être trop parfait dans les traits, il n’y allait pas avoir d’erreur comme une main qui apparait dans la vidéo. Cette vidéo a été préparée avec Jean, mon facilitateur. Nous avons réfléchi au storyboard puis au scénario que nous avons écrit ensemble. Suite à cela, il s’est inspiré des mots-clés pour dessiner sur un tableau blanc dans son bureau. Je l’ai suivi tout au long de son travail de dessinateur en faisant les photos pour le stopmotion. Cela a été assez fastidieux car on était dans un petit endroit avec un petit tableau. Le lendemain, j’ai trié les photos et j’ai fait le montage de la vidéo sur Premiere Pro. Très simple, il a suffi d’ajouter toutes les photos dans le logiciel et les mettre l’une à la suite de l’autre. Quand j’ai eu fini cela, j’ai enregistré la voix-off. Ce qui a été le plus dur, c’était de synchroniser ma voix par rapport au stopmotion afin que les dessins soient en même temps que ma voix. J’ai usé de l’outil qui permet d’accélérer une partie de la vidéo ou de la ralentir. Lorsque j’ai terminé, j’ai choisi une musique libre de droit et j’ai exporté ma vidéo pour la mettre en ligne sur YouTube et j’attends la validation et les différents retours pour effectuer les modifications. 23 Vous pouvez vous rendre dans la partie lexique pour la définition
  • 29. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 27 4.4 Vidéo n°3 : Comment filmer avec son smartphone ? 24 L’idée de cette vidéo m’est venue lorsque Philippe Quaré, formateur en sani-chauffage, m’a prétendu que son smartphone ne savait pas filmer. Il n‘en était rien et après deux trois manipulations avec lui, il a découvert les fonctions vidéos, inconnues pour lui, du smartphone qu’il utilisait. Ayant envie d’être efficace pour toutes les générations de formateurs au sein de Bruxelles Formation, je me suis dit qu’il serait intéressant de créer une vidéo expliquant comment fonctionne l’outil vidéo sur les smartphones sous Android et iOS. A nouveau, j’ai suivi la même méthodologie de travail. Conception du storyboard et du scénario, tournage de la vidéo au sein des locaux de la DSI25 , le montage et l’enregistrement de la voix-off chez moi dans un endroit calme et silencieux. J’ai essayé de produire une capsule la plus simple possible expliquant les différentes résolutions vidéo, l’utilisation du focus et le lancement de l’enregistrement. Ensuite, j’ai converti les rushs avec Media Encoder et je les ai montés sur Premiere Pro. Le plus difficile est de synchroniser l’audio et la vidéo, étant donné que dans ma méthode de travail, ces deux étapes ne sont pas réalisées en même temps. 24 Crédit image : Lydie Bastin 25 Département informatique au sein de Bruxelles Formation
  • 30. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 28 J’utilise une musique libre de droit et je l’exporte pour la validation auprès de Rochane et Jean. J’effectue les différentes modifications s’il doit en y avoir. Je pourrais, de manière exhaustive, expliquer la même trame de développement pour les autres capsules mais ça n’a que peu d’intérêt. 4.5 Vidéo n°4 : Comment cadrer avec son smartphone ? 26 Les formateurs à bf.construction ne sont pas des apprentis Spielberg. Ils ne connaissent pas les règles de cadrages ou autres, c’est pour cela que j’ai créé cette vidéo. Grâce à cette capsule, ils vont apprendre à utiliser les trois principaux cadrages et quelques petites astuces en tournage. J’utilise la méthode de « storytelling »27 qui signifie « raconter une histoire ». Cette méthode est utilisée en marketing pour convaincre les gens ciblés à utiliser ce service ou produit. Ici, je travaille avec cette méthode pour changer des autres capsules que j’ai réalisées. J’ai envie que mes vidéos reflètent l’esprit de bf.construction, c’est pourquoi j’ai utilisé un personnage qui s’appelle Bob dans le domaine de la construction chez Légo. Grâce à Jean qui a amené les figurines et engins de son fils, j’ai pu réaliser mon « roman photo ». 26 Crédit image : Lydie Bastin 27 L’explication du storytelling se trouve dans le lexique
  • 31. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 29 Je dois aussi savoir allier l’histoire au thème du tutoriel, ce qui n’est pas évident. Heureusement, que mon imagination ne m’a pas fait faux bond le jour où j’ai écrit le scénario du storytelling. Pendant le tournage, enfin plutôt, la séance photo, je suis retombée en enfance en voulant donner vie aux différents personnages qui se retrouvent dans la capsule. 28 J’ai même tourné une petite séquence avec un formateur pour ajouter une touche d’humour car il porte souvent un casque de sécurité tel que Bob dans le scénario. Quand j’ai fini, je monte la vidéo sur Premiere Pro en créant l’effet roman photo, j’enregistre la voix-off tout en suivant le scénario et je mets en ligne la capsule sur YouTube pour la validation. 28 Crédit photo : Jean Rousseau
  • 32. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 30 4.6 Vidéo n°5 : Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ? 29 J’ai créé cette vidéo dans le but d’expliquer aux formateurs comment utiliser Movie Maker. Ce logiciel de montage est mis à disposition par Windows gratuitement. Je ne l’avais jamais utilisé, je me suis rendue sur le site www.openclassrooms.com30 afin de chercher un tutoriel expliquant le fonctionnement du logiciel. Ayant l’habitude avec des programmes de montage beaucoup plus complexes, Movie Maker m’a paru très simple d’utilisation en lisant le tuto. Au travers de cette vidéo, j’explique :  Comment importer les séquences vidéos,  Comment créer un projet dans Movie Maker,  Comment découper et supprimer des vidéos,  Comment ajouter des titres, légendes, génériques et animations de transition,  Comment exporter la vidéo pour Youtube. 29 Crédit image : Lydie Bastin 30 https://openclassrooms.com/courses/debutez-en-informatique-avec-windows- 7/initiation-au-montage-video-avec-windows-live-movie-maker, le 19 avril 2016
  • 33. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 31 J’essaie de raccourcir la vidéo au maximum tout en gardant les grandes bases de Movie Maker. En quelques sortes, j’ai envie de pousser les formateurs à découvrir par eux-mêmes le logiciel afin qu’ils agrandissent leurs connaissances en audiovisuel. La capsule dure 12 min. Pour la réaliser, j’ai travaillé en deux étapes. D’abord l’enregistrement de la vidéo avec Camtasia Recorder (un logiciel de capture d’écran vidéo) et ensuite l’enregistrement de ma voix off. Après avoir fini le « tournage », j’ai réalisé le montage vidéo avec Adobe Premiere Pro ce qui est difficile est sans doute la synchronisation de la voix off avec la vidéo. Je dois faire en sorte que ma voix enregistrée après l’enregistrement vidéo coïncide avec mes gestes à l’écran. Je l’ai mis en ligne sur YouTube pour la validation par Rochane. Cependant, j’ai eu un retour terrain par Frédéric de Keyzer, que vous pouvez découvrir dans le chapitre 6. 4.7 Vidéo n°6 : Comment créer sa chaîne YouTube et y mettre en ligne ses vidéos ? 31 31 Crédit image : Lydie Bastin
  • 34. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 32 Au sein de bf.construction, il y a différentes générations de formateurs. Tous ne sont pas branché high-tech et n’ont pas de chaîne Youtube. Voilà pourquoi j’ai décidé de créer cette vidéo. C’est vrai qu’ils pourraient le faire eux-mêmes, mais je pense qu’il est important de les accompagner dans leurs démarches pédagogiques en expliquant simplement comment cela fonctionne. Malgré les explications du site, j’ai refait le processus de création d’un compte YouTube et de la mise en ligne de vidéo. Pour la création de cette capsule vidéo, j’utilise Camtasia Recorder comme dans la vidéo sur « Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ? ». À nouveau j’ai été confrontée aux mêmes difficultés pour synchroniser ma voix et la vidéo. Après quelques heures de travail sur Premiere Pro, tout est en ordre et je peux la mettre en ligne sur YouTube. 4.8 Exploitation de la technique sur une production orientée client, une capsule vidéo pédagogique ? Tout ça pour ça… La finalité utile de ce TFE est de permettre aux formateurs du centre de la construction de Bruxelles Formation (bf.construction) d’être autonomes dans la réalisation de capsules vidéo servant de supports didactiques à leur formation.
  • 35. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 33 Nous avons tenté deux expériences. La première au début de stage pour s’acculturer aux réalités de l’entreprise et paramétrer le projet aux besoins du client (les formateurs). Philippe Quaté, formateur sani-chauffagiste, a joué le jeu pour réaliser une première capsule sur le filetage de tuyau d’acier. L’enjeu pour moi était d’identifier les difficultés de terrain afin d’y pallier à travers les futurs tutoriels. J’étais à la manœuvre pour réaliser le storyboard avec le formateur, j’ai cadré, monté et mis en ligne, seule. Par contre la seconde capsule a été réalisée par un binôme expérimental (conseiller pédagogique et formateur) sur la section de formation plafonneur-cimentier que vous pouvez retrouver au chapitre 6. La raison de cette capsule est d’évaluer la pertinence des tutoriels dans leur capacité à outiller le conseiller pédagogique et le formateur dans la réalisation de leur capsule. Ce sont eux qui ont donc réalisé le storyboard, réalisé les prises de vues, monté la capsule, créé la chaîne YouTube et mis en ligne cette dernière.
  • 36. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 34 5. Problèmes rencontrés et résolutions Lors de la réalisation des tutoriels vidéo au sein des locaux de Bruxelles Formation, j’ai rencontré différents problèmes que ce soit en tournage ou en post-production. En tournage, voici les problèmes auxquels j’ai été confronté :  L’éclairage artificiel VS l’éclairage naturel,  Perturbations lors du tournage,  Erreurs dans les détails visuels (arrière-plan, éléments qui ont bougé). Résolutions :  Recherche d’une pièce ayant un maximum de lumière artificielle pour éviter les changements de luminosité ;  Travail en post-production pour la modification de la luminosité et des contrastes ;  Fermeture de l’accès à l’endroit de tournage et ajout d’une signalétique pour annoncer le tournage ;  Recommencer le tournage des séquences ayant des erreurs. En post-production, les quelques problèmes rencontrés :  Inexistence d’un générique respectant la charte graphique de Bruxelles Formation ;  Typographie de la charte graphique de Bruxelles Formation non-disponible car payante ;  Inexpérience en tant que voix off. Résolutions :  Création d’un groupe de travail pour proposer un générique au service communication de Bruxelles Formation tout en respectant la charte graphique et en demandant la typographie ;
  • 37. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 35  Exercices pour rendre ma voix beaucoup plus fluide lors de la lecture du texte et pour avoir un meilleur phrasé. Les obstacles n’ont pas été difficiles à surmonter, mais ce sont des petites choses auxquelles il faut penser. Si on laisse les petites erreurs de côté, au final on se retrouve avec une accumulation de problèmes. J’ai donc décidé d’agir de suite et d’y remédier. On apprend plus vite de ses erreurs et je l’affirme, j’ai progressé grâce à cela que ce soit dans le domaine de l’audiovisuel ou en tant que professionnelle du multimédia. 32 Ici, je peux l’affirmer, j’ai réussi à transformer mes faiblesses en forces. Voir chapitre 1 point 1.3. 32 Crédit image : Lydie Bastin
  • 38. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 36 6. Retour de terrain Après la réalisation de mon projet, Bruxelles Formation voulait savoir si le produit fini était fonctionnel pour les formateurs. J’ai donc fait appel à Frédéric de Keyzer, formateur en plafonnage à bf.construction. Etant habile avec les nouvelles technologies, il a tout de suite accepté ma proposition. Frédéric doit réaliser une vidéo après avoir visionné mes tutoriels vidéos disponible sur YouTube. À partir de ce matériel d’accompagnement et avec le matériel d’appui (trépied, led, micro et rallonge) il va devoir se débrouiller. Afin de mieux comprendre comment un formateur peut aborder mes vidéos, j’ai décidé d’aller le voir lors de son tournage où je me tiendrai au rôle d’observatrice. Je serai là pour lui donner le matériel et le laisser travailler seul ; de la création du storyboard à la mise en ligne de la vidéo sur sa chaîne YouTube. Pendant qu’il réalisera sa vidéo, je compte réaliser un petit reportage photo afin de le montrer à Bruxelles Formation. Je vais suivre Frédéric dans son aventure et analyser le travail qu’il accomplit afin d’apporter des pistes d’amélioration à Bruxelles Formation sur les capsules vidéo tutorielles. Frédéric a décidé de travailler avec son Conseiller Pédagogique, Simon, pour réaliser le storyboard. Le Conseiller Pédagogique est la personne référente qui a co-rédigé le Référentiel de Formation avec le formateur, il est le garant de la dimension méthodologique de la formation. Simon est venu aider Frédéric pour dessiner le storyboard et créer le scénario. Je suis aussi présente pour voir comment ils vont travailler :
  • 39. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 37  Qui va dessiner ? 33 Ce fut amusant de voir le formateur et le Conseiller Pédagogique se relayer pour dessiner sur les post-its de manière naturelle. Afficher sur le mur du bureau du formateur fut une évidence pour eux. Ce qui manque c’est un document papier pour noter tous les détails de chaque plan séquence sur ce qui va être dit en termes de commentaires, le matériel qui doit être installé (outils, matériau, local …). Par contre, ils pensent au cadrage principalement en plans fixes et à l’utilisation de l’angle (3/4 profil, légère plongée …). 34 33 Crédit photo : Lydie Bastin 34 Crédit photo : Lydie Bastin
  • 40. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 38  Qui va écrire les différentes étapes clefs ? Personne, ne décide à ce moment-là des différentes étapes clés, elles ont déjà été pensées dans le Référentiel de Formation.  Qui va rédiger le scénario ? Le Conseiller Pédagogique prend le relais de l’écriture. C’est une répartition de tâche auquel ce binôme est habitué dans leur travail de terrain. Ce travail a duré une 2h bonnes heures, car ils ont travaillé dans la bonne entente. Après cela vient la réalisation de cette capsule vidéo. Tout d’abord, Frédéric a préparé son matériel avec Simon pour réaliser la capsule. Suite à cela, je leurs ai donné le matériel. Dans ce matériel, on retrouve un adaptateur smartphone pour l’accrocher au trépied, le micro, l’allonge de 6m, le flash. Lorsque le tournage a été terminé, j’ai relevé quelques petits problèmes d’ordre technique :  Le premier est l’endroit qu’a choisi le formateur. Celui-ci était trop sombre pour filmer, Frédéric a dû user d’imagination et a été chercher des spots de chantier. Il les a disposés de façon à ce qu’on ne voit pas une ombre sur le mur lorsqu’il allait filmer ;  Le deuxième est le micro-cravate. Ce micro est fait pour des présentations, interviews, etc. Cependant, pour travailler il n’est pas fort pratique vu qu’il n’est pas sans-fil. Frédéric se prenait souvent les pieds dedans. Même si celui-ci est fin, il est un peu encombrant.
  • 41. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 39 35 Lors du visionnage de la vidéo, nous avons remarqué que pendant qu’il appliquait le plâtre sur le mur, comme le micro s’attache au col, celui-ci a capté de façon amplifiée les bruits de la plâtresse étalant le plâtre. Il serait intéressant d’acheter une alternative de chez RODE pour ce genre de situation qui est le nouveau micro directionnel VideoMic Me à 58€ sur le site Amazon.fr afin d’éviter ce genre de problèmes ;  Le troisième, et le dernier, est l’espace de stockage sur le téléphone. Comme je l’ai signalé dans mon chapitre sur le matériel, Frédéric a demandé à ce qu’on rajoute une ou deux cartes mémoires, cela évitera aux formateurs utilisant les smartphones sous Android, de devoir copier leurs photos et vidéos sur le pc. 35 Crédit photo : Lydie Bastin
  • 42. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 40 36 Après le tournage de la capsule, Frédéric a visionné la vidéo expliquant le montage sous Movie Maker. Celui-ci m’a fait part d’une petite remarque. Il m’a demandé s’il était possible de chapitré en trois vidéos au lieu d’une seule trouvant qu’il y avait trop d’informations sur douze minutes de vidéo :  La première partie serait sur l’importation des vidéos sur l’ordinateur et la création du projet dans le logiciel de montage ;  La deuxième partie serait le découpage des séquences vidéo ;  La troisième partie serait sur la création de titre, légende, générique ainsi que l’exportation de la vidéo. Au départ, j’ai accepté son idée, mais après réflexion avec Rochane, il a été plus intéressant d’utiliser l’outil d’annotation de YouTube. Cela évite d’augmenter le nombre de tutoriels, qui pourrait être une barrière dans la progression des formateurs, et cela permet aussi de passer d’une partie à l’autre en cliquant sur l’annotation lorsqu’elle apparait. 36 Crédit photo : Lydie Bastin
  • 43. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 41 Dans l’ensemble, les retours de Frédéric de Keyzer sont très bons et j’espère que cela va permettre à ce que d’autres formateurs se forment pour utiliser cet outil qui est le smartphone à des fins pédagogiques.
  • 44. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 42 Conclusion Que conclure sans tomber dans le piège d’une nouveau roman tolstoien ou dans ce qui pourrait à peine suffire à remplir un phylactère de bande dessinée, m’enfin !37 Ce TFE m’a mis au pied du mur, ce qui dans le cas d’une exploitation didactique dans un centre de la construction, ne manque pas de piment, et je n’ai rien fait en maçonnerie. Blague à part, j’ai progressé dans mes aptitudes transversales appelées soft- skills dans la littérature en sciences humaines. Concrètement, être dans les délais, être orienté client, être centré sur le résultat, être innovant de manière fonctionnelle sont sans doute les plus-values les plus marquantes de mon parcours. J’ai aussi progressé techniquement, le progrès le plus probant est la qualité de ma voix off dans la réalisation des capsules, être agréable à la voix sans se travestir. Nulle question de garder une caricature de carolo en fond sonore, nul besoin de se transformer en hôtesse de l’air, trouver le ton juste est aussi compliqué que le montage vidéo sur la suite Adobe. C’est dans le détail que se cache le diable, ici on lui a tiré la queue … et on l’a chassé là où il s’installait. Enfin, et nous sommes au cœur du sens du propos, est-ce que j’ai été efficace dans la finalité de ce travail ? Oui, les tutoriels réalisés ont permis à un formateur qui joué le rôle de cobaye d’être autonome dans la réalisation de sa propre capsule vidéo et il entend bien continuer. L’écho de mon cheminement dans les couloirs du centre résonne encore et on chuchote, matériel vidéo à acquérir au directeur, et de se questionner aujourd’hui pour demain, et qu’est-ce qu’on fait maintenant. Appelez Phil les bons tuyaux plutôt que Daddy-K. 37 dixit Gaston LAGAFFE, Les gaffes à gogo, éd. Dupuis, 1964
  • 45. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 43 Lexique SWOT : « L'acronyme signifie Strenghts – Weaknesses – Opportunities - Threats ce qui correspond en français auxtermes : Forces, faiblesses, opportunités, menaces. C'est un outil qui permet de confronter l'analyse externe de l'environnement et l'analyse interne des ressources de l'entreprise. Il met en relation l'influence de l'environnement et de la concurrence et les compétences et ressources de l'entreprise. » Source : http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/swot-methode.html Creative Commons : « C’est une organisation à but non lucratif dont le but est de proposer une solution alternative légale aux personnes souhaitant libérer leurs œuvres des droits de propriété intellectuelle standard de leur pays, jugés trop restrictifs. » Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons TICE : « L’acronymeTICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) fait référence à l’ensemble des outils et logiciels informatiques et multimédia (textes et images fixes ou animés, sons, vidéos...) qui peuvent être intégrés dans un dispositif d’enseignement partiellement ou complètement à distance ou plus simplement dans un cours en salle de cours. » Source : http://numerique.aquitaine.fr/-TICE-de-quoi-parle-t-on- Apps (applications mobiles) : « Une application mobile est un programme téléchargeable de façon gratuite ou payante et exécutable à partir du système d’exploitation d’un smartphone ou d’une tablette. » Source : http://www.definitions-marketing.com/definition/application-mobile/ Storyboard : « Suite de dessins correspondant chacun à un plan et permettant (lors de la préparation d'un film) de visualiser le découpage. » Source : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/story-board_story-boards/74797 IPS : « images par seconde. » Source : http://www.commentcamarche.net/contents/1493-introduction-a-la-video- numerique
  • 46. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 44 Stopmotion : « Le stop motion, aussi appelé animation image par image ou animation en volume, est une technique d'animation qui permet de créer un mouvement à partir d'objets immobiles. Elle consiste à déplacer légèrement les objets entre chaque photo. » Source : http://laboiteamots.roanne.fr/1569-le-film-d-animation-c-est-quoi-.htm Storytelling : « Le storytelling est une méthode de communication basée sur une structure narrative du discours qui s’apparente à celle des contes, des récits. Il consiste à faire émerger une histoire séduisante et convaincante et l’utiliser comme vecteur pour faciliter l’acceptation d’un message. » Source : http://www.actisia.com/tag/communication-narrative/ H.264 : « H.264 est un codec de compresion vidéo numérique des images et vidéo haute définition à la norme MPEG-4. » Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/high-tech- h264-3662/ MOV : « MOV est un format de fichier développé par Apple. » Source : http://www.homecine-compare.com/definition-de-mov.htm
  • 47. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 45 Annexes Annexe 1 : extrait du Référentiel de Formation du Monteur en Chauffage et Sanitaire MQ02/Q Façonner et placer des tuyaux d’acier filetés Avertissement Ce module est un bon indicateur pour le stagiaire sur sa capacité à visualiser dans l’espace tant pour le traçage d’une installation que sur le façonnage des tuyaux. Objectif global du module Façonner, assembler et implanter des tuyaux filetés en acier sur base d’un schéma et de consignes écrites. Séquences de formation Compétences professionnelles transversales Responsabilité, autonomie, sociabilité et complexité du contexte (adaptabilité)  Faire preuve d’autonomie.  Être capable de résoudre le(s) problème(s) en situation d’urgence.  Savoir gérer son stress.  Choisir le(s) bon(s) procédé(s) d’assemblage et utiliser les techniques adéquates en fonction de la situation. Compétences professionnelles spécifiques SQ05 Tracer l’installation SQ06 Percer et ragréer les murs et les sols SQ07 Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés Durée Séquences de formation : 35 h Exercice de synthèse et remédiation : h Épreuve d’évaluation : 14 h Durée totale : 49 h
  • 48. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 46 SQ05 Tracer l’installation Le traçage dépasse la dimension esthétique de l’installation et est fondamental pour l’efficacité du fonctionnement global de l’installation. Prérequis  Utiliser les instruments de mesure (préformation).  Reporter les niveaux et les mesures (préformation). Objectif global de la séquence Sur base d’un plan ou d’un croquis, tracer sur les murs, sol et plafond l’emplacement physique de l’ensemble des éléments de l’installation. Objectifs spécifiques de la séquence Aptitudes  Démonter partiellement ou totalement les anciennes installations.  Monter les échafaudages,échelles, potences et les fixer.  Repérer les informations utiles au traçage des installations sur un plan ou un croquis.  Préparer les matériaux, le matériel et l’outillage.  Tracer le cheminement des canalisations à l’aide des outils adéquats.  Vérifier la conformité de l’installation par rapport au plan.  Tenir compte des obstacles architecturaux et des autres installations.  Respecter les cotes normalisées. Modalités pédagogiques Méthodes Exposés interactifs et participation active des stagiaires. Supports didactiques Fascicule, notes de cours. Locaux Salle de cours et atelier. Matériel Matériel de traçage (niveau, crayon, craie grasse, tire-ligne, latte, pointe à tracer, pointeau, équerre). SQ06 Percer et ragréer les murs et les sols Le ragréage termine la dimension esthétique de l’installation et est fondamental pour l’ancrage et la stabilité de l’installation.
  • 49. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 47 Prérequis  Néant. Objectif global de la séquence Ragréer les murs et les sols abîmés lors du traçage et du placement des différents éléments de l’installation. Objectifs spécifiques de la séquence Aptitudes  Protéger l’environnement des nuisances dues à l’activité.  Percer les murs, les cloisons, les planchers, creuser des tranchées,effectuer des saignées.  Reboucher les tranchées et saignées effectuées lors du traçage et de l’installation des éléments de l’installation à l’aide de mortier, de plâtre, de pâte à bois.  Respecter les règles de sécurité et d’hygiène.  Assurer le transport des matériaux.  Trier et évacuer les déchets.  Nettoyer son poste de travail. Modalités pédagogiques Méthodes Exposés interactifs et participation active des stagiaires. Supports didactiques Fascicule, notes de cours. Locaux Salle de cours et atelier spécifique pour le traçage et le ragréage des supports. Matériel Truelle, seau,plâtresse, couteau de peintre, balle à plâtre, mélangeur, burin, éponge, brosse, ramassette,marteaux. SQ07 Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés Prérequis  Néant. Objectif global de la séquence Façonner, assembler et placer des tuyaux d’acier filetés. Objectifs spécifiques de la séquence Savoirs  Lire et comprendre un mode opératoire.  Identifier et nommer les accessoires de tuyauterie.  Connaître l’utilisation des outils spécifiques aux métiers : perceuses,clés serre-tube,cintreuse hydraulique, coupe-tube, filière manuelle, scie à métaux…
  • 50. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 48 Aptitudes  Utiliser les EPI.  Tracer une partie d’installation (tuyaux assemblés ou à assembler) au mur.  Mesurer les tuyaux en acier à couper.  Monter et utiliser une scie à métaux.  Couper les tuyaux en acier à l’aide d’une scie à métaux et d’une coupe-tube et les ébavurer.  Cintrer des tuyaux en acier à l’aide d’une cintreuse hydraulique.  Fileter des tuyaux en acier à l’aide d’une filière manuelle.  Assembler les canalisations par raccords filetés  Installer les systèmes de suspension et de fixation.  Fixer les canalisations.  Effectuer des percements.  Implanter une partie d’installation (tuyaux assemblés ou à assembler) au mur.  Vérifier l’étanchéité des assemblages.  Trier les déchets et les déposer aux endroits prévus. Modalités pédagogiques Méthodes Exposés et applications. Supports didactiques Notes de cours. Croquis. Modalités d’épreuve et d’évaluation Situation d’épreuve Type : mises en situation. Lieu : atelier spécifique pour le traçage et le ragréage des supports. Tâches à réaliser Selon les consignes écrites et sur base de plan : - Réaliser le tracé des tuyaux filetés en respectant les pentes, les aplombs et les niveaux. - Tracer l’emplacement de chaque élément à installer en respectant les pentes, les aplombs et les niveaux. - Ouvrir une saignée, y placer les tuyaux selon le plan et reboucher la saignée avec le matériau adéquat. - Percer un passage de tuyaux à travers un mur, placer un fourreau et le ragréer. - Alimenter et ranger le poste de travail ; trier et évacuer les déchets. 1. Test écrit de connaissance Répondre à un test écrit de connaissance à choix multiples sur le traçage d’une installation et les techniques de filetage de tuyaux en acier Sur base d’un schéma ou par des questions, nommer des éléments en utilisant les termes spécifiques du métier. 2. Mises en situation pratiques
  • 51. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 49 Sur base d’un schéma et de consignes écrites et orales, en appliquant les règles de sécurité, réaliser l’assemblage de tuyaux en acier par filetage en respectant les mesures indiquées :  Tracer à l’échelle 1/1 le plan d’un montage en tuyaux filetés d’une baïonnette à réaliser sur papier kraft ou sur le mur.  Réaliser le filetage des tuyaux en respectant les règles de sécurité.  Assembler les tuyaux.  Ancrer les attaches avec un écartement de 4cm entre l’axe des tuyaux et le mur.  Fixer la tuyauterie dans les attaches.  Mettre l’installation sous pression.  Vérifier les étanchéités et réparer.  Ragréer les saignées et percements.  Nettoyer et ranger son environnement de travail. Conditions de réalisation Travail réalisé seul en toute autonomie, dans le respect du temps imparti (11 heures) pour l’épreuve, avec l’outillage et les matériaux accessibles en magasin et en atelier. Au début de l’épreuve, le candidat rassemble l’outillage et les matériaux dont il a besoin pour l’épreuve. Le stagiaire fait le choix du matériel adéquat parmi le matériel mis à sa disposition. Les documents de référence distribués pendant la formation ne sont pas à disposition du stagiaire pendant le test écrit. A aucun moment, le stagiaire ne peut utiliser une calculatrice (ou un GSM). Le stagiaire utilise les EPI adaptés au travail (chaussures de sécurité, vêtements de travail adaptés, gants). Tableau des critères et des indicateurs d’évaluation Critères Indicateurs Niveaux de réussite Le travail s’effectue en sécurité - Les protections individuelles sont utilisées systématiquement - L’outillage est utilisé dans le respect de la sécurité et les règles de l’art - Le poste de travail est dégagé et propre à tout moment - Les déchets sont triés et déposés aux endroits prévus Les 4 indicateurs sont satisfaits
  • 52. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 50 Critères Indicateurs Niveaux de réussite Le travail est précis - Les cotes sont respectées dans le tracé de l’installation - Les cotes sont respectées dans l’exécution de l’installation - Les axes de l’installation et de leur tracé correspondent au schéma - Les attaches sont positionnées selon les indications du plan 3 indicateurs sur 4 sont satisfaits L’exécution de l’installation est soignée - Absence de détérioration de l’installation ou de son support - Les tuyaux coupés sont propres et sans bavure - Les attaches sont perpendiculaires au support 2 indicateurs sur 3 sont satisfaits La gestion du travail est rationnelle - Le bordereau de travail est complet - Les tâches sont exécutées avec l’outillage adapté - L’outillage est nettoyé et rangé après usage - Les déchets sont stockés et évacués aux endroits indiqués 3 indicateurs sur 4 sont satisfaits L’assemblage est fonctionnel - La longueur de filet est conforme à la norme - Il n’y a pas de fuite aux assemblages filetés Les 3 indicateurs sont satisfaits Le test théorique est correct - Les éléments sont désignés ou nommés exactement 60% des réponses sont correctes L’épreuve est réussie si les 5 critères sont satisfaits.
  • 53. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 51 Annexe 2 : exemple d’un Storyboard réalisé pour la vidéo sur le filetage d’un tuyau
  • 54. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 52
  • 55. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 53
  • 56. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 54
  • 57. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 55 Bibliographie Sources Internet :  http://www.amazon.fr/Lightdow-Eclairage-Cam%C3%A9scope-Appareil- Num%C3%A9rique/dp/B00LO20LPM/ , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/Rode-SC1-Rallonge-pour-SmartLav/dp/B00WSNWFM8 , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/RODE-SmartLavPlus-Microphone-lavalier- Smartphone/dp/B00EO4A7L0 , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/Rode-SC6-Adaptateur-double- entr%C3%A9e/dp/B00I3IW50O , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/Hama-Pied-Star-Tr%C3%A9pied-avec/dp/B0000WXD16 , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/igadgitz-Stabilisateur-Adaptateur-Smartphone- Universel/dp/B018KECB7C , le 21 mars 2016.  http://www.amazon.fr/Joby-GorillaPod-Tr%C3%A9pied-pour- Smartphone/dp/B009GHYMB6 , le 21 mars 2016.  https://fr.wikipedia.org/wiki/Technologies_de_l%27information_et_de_la_commun ication_pour_l%27enseignement, le 21 mars 2016.  http://www.apple.com/befr/iphone-6/specs/, le 28 mars 2016  http://www.samsung.com/fr/consumer/mobile-devices/smartphones/galaxy-s/SM- G900FZKAXEF , le 28 mars 2016  http://windows.microsoft.com/fr-be/windows/movie-maker, le 28 mars 2016  http://mediatype.be/2012/10/04/kit-du-parfait-ireporter-applis-ipad-journalisme/, le 28 mars 2016  http://www.socialbusinessmodels.ch/fr/content/swot-forces-et-faiblesses- opportunit%C3%A9s-et-menaces, le 29 mars 2016  https://openclassrooms.com/courses/debutez-en-informatique-avec-windows- 7/initiation-au-montage-video-avec-windows-live-movie-maker#, le 19 avril 2016
  • 58. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 56  https://www.amazon.fr/M%C3%A9moire-MicroSDHC-SanDisk-Android- Adaptateur/dp/B013UDL5V6/ref=sr_1_3?s=electronics&ie=UTF8&qid=146202075 3&sr=1-3, le 30 avril 2016  https://www.amazon.fr/Rode-VideoMicro-Micro-cam%C3%A9ra- compact/dp/B015R0IQGW/ref=sr_1_cc_2?s=aps&ie=UTF8&qid=1462023302&sr= 1-2-catcorr&keywords=rode+videomic+me, le 30 avril 2016  http://www.gobelins.fr/mooc-de-gobelins-retour, le 30 avril 2016  https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons, le 30 avril 2016  http://www.glossaire-international.com/pages/tous-les-termes/swot-methode.html, le 30 avril 2016  https://fr.wikipedia.org/wiki/Creative_Commons, le 30 avril 2016  http://numerique.aquitaine.fr/-TICE-de-quoi-parle-t-on-, le 30 avril 2016  http://www.definitions-marketing.com/definition/application-mobile/, le 30 avril 2016  http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/story-board_story-boards/74797, le 30 avril 2016  http://www.commentcamarche.net/contents/1493-introduction-a-la-video- numerique, le 30 avril 2016  http://laboiteamots.roanne.fr/1569-le-film-d-animation-c-est-quoi-.htm, le 30 avril 2016  http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/high-tech- h264-3662/, le 30 avril 2016  http://www.homecine-compare.com/definition-de-mov.htm, le 30 avril 2016  http://www.blogdumoderateur.com/musique-libre-de-droit/, le 06 mai 2016  https://www.youtube.com/audiolibrary/music, le 06 mai 2016  https://www.amazon.fr/M%C3%A9moire-MicroSDHC-SanDisk-Android- Adaptateur/dp/B013UDL5V6/ref=sr_1_5?s=electronics&ie=UTF8&qid=146254946 6&sr=1-5&keywords=micro+sd, le 06 mai 2016
  • 59. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 57 Table des matières Sommaire................................................................................................1 Introduction............................................................................................2 Développement .......................................................................................4 1. Le SWOT............................................................................................4 1.1 Définition du SWOT ......................................................................... 4 1.2 Analyse SWOT en amont du projet...................................................... 6 1.2.1 Les facteurs internes de l’analyse SWOT ............................................ 6 1.2.2 Les facteurs externes de l’analyse SWOT ........................................... 8 1.3 Analyse SWOT en projet ................................................................... 8 2. Sondage..........................................................................................12 3. Le matériel ......................................................................................13 3.1 Le choix du matériel............................................................................16 4. Réalisation des vidéos......................................................................19 4.1 La méthodologie de travail ...............................................................19 4.1.1 Conception de l’idée ......................................................................20 4.1.2 Création du storyboard...................................................................20 4.1.3 Réalisation du scénario .................................................................20 4.1.4 Validation du projet .......................................................................20 4.1.5 Tournage des rushs.......................................................................21 4.1.6 Montage de la capsule vidéo............................................................21 4.1.7 Validation de la vidéo et création de la miniature Youtube......................22 4.1.8 Mise en ligne de la vidéo ................................................................22 4.2 Vidéo n° 1 : Quel est le matériel à utiliser pour filmer avec un smartphone ?23
  • 60. Lydie Bastin Smartphone & capsule vidéo 58 4.3 Vidéo n° 2 : Comment créer un storyboard et un scénario pour les capsules vidéo ? ..................................................................................................25 4.4 Vidéo n°3 : Comment filmer avec son smartphone ?...............................27 4.5 Vidéo n°4 : Comment cadrer avec son smartphone ?..............................28 4.6 Vidéo n°5 : Comment monter une capsule vidéo avec Movie Maker ?.........30 4.7 Vidéo n°6 : Comment créer sa chaîne YouTube et y mettre en ligne ses vidéos ? .................................................................................................31 4.8 Exploitation de la technique sur une production orientée client, une capsule vidéo pédagogique ?.................................................................................32 5. Problèmes rencontrés et résolutions .................................................34 6. Retour de terrain .............................................................................36 Conclusion.............................................................................................42 Lexique.................................................................................................43 Annexes ................................................................................................45 Annexe 1 : extrait du Référentiel de Formation du Monteur en Chauffage et Sanitaire . ..................................................................................................45 Annexe 2 : exemple d’un Storyboard réalisé pour la vidéo sur le filetage d’un tuyau ... ..................................................................................................51 Bibliographie.........................................................................................55 Sources Internet : ....................................................................................55