SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  96
THYROIDECTOMIES.
THYROIDE : HISTORIQUE.
 PERIODE DES PIONNIERS 1860- 1900 : PERIODE GERMANIQUE
KOCHER – BILLROTH – WOLFLER.
 PERIODE DE LA CHIRURGIE COURANTE 1900- 1940: PERIODE
AMERICAINE
THYROIDECTOMIE ACCESSIBLE « A TOUT CHIRURGIEN »
HALSTEDT- MAYO- LAHEY ET ACCUMULATION DE TRES GRANDS STATISTIQUES.
 PERIODE DE RAFFINEMENT TACTIQUE ET TECHNIQUE 1950- 1996
LA CHIRURGIE A QUITTE CES CENTRES DE DEVELOPPEMENT POUR DEVENIR UNIVERSELLE
-PROGRES MEDICAUX : DG.
-PROGRES CHIRURGICAUX: EVOLUTION VERS UNE DISECTION LENTE ET FINE.
THYROIDE : AUJOURD’HUI.
 CHIRURGIE DE LA THYROIDE EST UNE CHIRURGIE FREQUENTE (AFFINEMENT DES
MOYENS DIAGNOSTIQUES).
 CHIRURGIRE D’EXERESE PURE (SANS TEMPS REPARATEUR).TENDANCE A FAIRE DES
EXERESES ETENDUES (MAITRISE TECHNIQUE ET INTERET DANS LA PREVENTION DES
RECIDIVES).
 RISQUE VITAL DE CETTE CHIRURGIE EST MAITRISEE (PROGRES ANESTHESIE).
CONSERVE UN RISQUE FONCTIONNEL: NERVEUX ET EQULIBRE CALCIQUE.
 SE PREOCCUPE DAVANTAGE DE L’AVENIR DES OPERES EN S’INSERANT DANS UNE
PRISE EN CHARGE GLOALE MEDICALE ET CHIRURGICALE (RISQUE DE RECIDIVE EST
PLUS MAITRISE PAR UNE SURVEILLANCE).
TENDANCES ACTUELLES
 REPOUSSER LES LIMITES DES INDICATIONS OPERATOIRES:
SURVEILLANCE « A L’EXTREME ».
 A L’ECOUTE DES CHOIX DUPATIENT: ROBOTIQUE /ENDOSCOPIE.
La « thyroïdectomie » vers une dérive inflationniste ?
J.L. Peix * Service de chirurgie générale et endocrinienne, hôpital de l'Antiquaille, 69321 Lyon
Alors que les notions de chirurgie mini-invasive,
d'alternative médicale à la chirurgie,
de rapport coût-efficacité d'un choix thérapeutique,
tendent à préciser et limiter les indications opératoires dans la plupart des domaines de
la chirurgie,
on ne peut que s'étonner de l'inflation des demandes auxquelles nous sommes
confrontés concernant les thyroïdectomies : pourquoi ces malheureuses thyroïdes?
sont-elles en voie de succéder aux utérus dans la rubrique des organes en périls
Ces « incidentalomes » révélés soit par une échographie, (motivée par un bilan de
vertiges, par l'exploration des axes carotidiens, par de vagues algies cervicales), soit par
un scanner intéressant la région cervicale, réalisé après tout traumatisme crânien ou à
titre de complément d'une échographie antérieure, n'entraîneront, pour l'immense
majorité d'entre eux, aucune conséquence pathologique.
L'indication opératoire, trop souvent réclamée ne repose que sur un esthétisme
anatomique déplacé qui, curieusement, épargne la plupart des autres organes :
imaginerait-on un instant de proposer à un patient de lui couper le nez sous le seul
prétexte qu'il est un peu trop gros ?
ANATOMIE
CHIRURGICALE
ANATOMIE
VASCULAIRE
VASCULARISATION
ARTERIELLE
ANATOMIE
NERVEUSE
NERF LARYNGE INFERIEUR
NERF RECURRENT
NERF RECURRENT
NON RECURRENT
CHIRURGIE DE LA THYROIDE
HISTOIRE
THEODORE KOCHER :
• PRIX NOBEL MEDECINE 1909 BERNE SWITZERLAND.
HIER
REDUIRE:
• COMPLICATIONS POST OPERATOIRES
• CICATRICE
• REDUIRE LES DOULEURS POST OPERATOIRES
• REDUIRE LA DUREE CONVALESENCE
POST OPERATOIRE
• SANS PERDRE DE L’EFFICACITE DE LA CHIRURGIE
AUJOURD’HUI
• AMELIORATION DES TECHNIQUES ANESTHESIQUES
• TECHNIQUE
• DISSECTION EXTRA CAPSULAIRE
• LIGATURE DES AISSEAUX EXTRA CAPSULAIRES
• DISSECTION DES NERFS LARYNGES INFERIEURS ET PARATHYROIDES
TECHNIQUE
• INSTRUMENTATION.
• BIPOLAIRE.
• ULTRASONIC SCALPE.L
• THERMOPHYSIC SCALPEL.
LE MONITORING
RECURRENTIEL
L’utilisation du monitoring nerveux contre indique l’utilisation d’agents
dépolarisants myorelaxants (curares).
L’activité des nerfs récurrents peut être enregistrée par
Des électrodes de surface sur une sonde d’intubation spécifique, elle présente
l’avantage d’une utilisation technique simple pour tous.
Des électrodes mono polaires dans les muscles vocaux mis en place par voie
endoscopique, mais nécessite une glotte exposable.
Des électrodes bipolaires mis en place dans les muscles vocaux par voie externe
transthyroïdienne, cette technique apparait plus sûre mais beaucoup plus
difficile à mettre en place.
Les électrodes sont à usage unique et leur coût varie selon les techniques
utilisées.
Le taux de paralysie récurrentielle après chirurgie
thyroïdienne est de 1 à 2 % avec de larges variations en
fonction des chirurgiens de 0 à 20 %.
Ce taux est plus important dans les reprises et les chirurgies
tumorales.
L’argument en faveur de l’utilisation du monitoring des nerfs
récurrents seraient de diminuer le taux de PR.
En fait, la nécessite d’identifier le nerf récurrent pour le
stimuler constitue lui-même un facteur de diminution du
risque de PR.
PREPARATION
DU PATIENT
POSITION
COU EN HYPER EXTENSION
Préparation du patient à l’Hibiscrub
(Gluconate de Chlorhéxidine) douche et
détersion et à la chlorhéxidine alcoolique
colorée pour le badigeonnage
INTUBATION
INSTRUMENTATION
MODERNE
LIGASURE
TERMINOLOGIE
• ENUCLEATION.
• LOBECTOMIE.
• LOBO ISTHMECTOMIE.
• THYROIDECTOMIE SUB TOTALE.
• THYROIDECTOPIE TOTALE.
• THYROIDECTOMIE TOTALE ELARGIE.
TECHNIQUE
CHIRURGICALE
TECHNIQUE CLASSIQUE.
TECHNIQUE DE BASE
LOBECTOMIE.
Thyroïdectomie
1- Isthmectomie
– au bistouri électrique après repérage de la
trachée
2- Ligature du pédicule inférieur:
– V thyroïdiennes inférieures ± A thyr moy
3- Ligature du pédicule supérieur
4-Repérage du récurent
5- Préservation des parathyroïdes
Thyroïdectomie
1 Ligature du pédicule supérieur
2-Ligature du pédicule inférieur:
– V thyroïdiennes inférieures ± A thyr moy
3-Repérage du récurent
4- Préservation des parathyroïdes
5- Isthmectomie
– au bistouri électrique après repérage de la
trachée
SEQUENCES CHIRURGICALES
CHIRURGIE DES GOITRES PLONGEANTS
TOUT GOITRE DONT L’OMBRE RADIOLOGIQUE DESCEND FRANCHEMENT AU DESSOUS DE
LA CLAVICULE.
CARACTERISTIQUES:
 GOITE PLONGEANT LE PLUS SOUVENT UNILATERAL(UNILOBAIRE) DONC ASYMETRIQUE.
 MAJORITE DES GOITRES PLONGEANTS DEMEURENT ANTERIEURS ET DESCENDENT
DERRIERE LE STERNUM EN AVANT DES GROSSES ARTERES REFOULANT LE TRONC
VEINEUX BRACHIOCEPHALIQUE EN BAS ET EN ARRIERE.
 10% DES GOITRES PLONGEANTS NES DU LOBE DROIT ONT UN TRAJET DESCENDANT
POSTERIEUR ENTRE TRACHEE ET TRONC ARTERIEL BRACHIO CEPHALIQUE POUR SE
DIRRIGER VRS LE MEDIASTIN POSTERIEUR.
 A GAUCHE LA CROSSE DE L’AORTE S’OPPOSE A CETTE DESCENTE POSTERIEURE LE
GOITRE S’INSINUENT DERRIERE LA TRACHEE ET L’ŒSOPHAGE ET APPARAITRE DU COTE
OPPOSE MIGRATION CROISEE POSTERIEURE.
 PEDICULISATION A L’EXTREME DE L’ELEMENT PLONGEANT POUVANT ALLER JUSQU’À SA
SEPARATION COMPLETE DU GOITRE CERVICAL.
CHIRURGIE DES GOITRES PLONGEANTS
 VASCULARISATION DES GOITRES PLONGEANTS RESTE D’ORIGINE PUREMENT
CERVICALE.
 LA MASSE PLONGEANTE EST ENTOUREE D’UNE CAPSULE ET D’UN PLAN CELLULEUX
PERMETTANT SON GLISSEMENT VERS LE COU.
TECHNIQUE:
 INCISION CERVICALE CLASSIQUE PLUS BASSE QUE D’HABITUDE.
 LIBERATION SECTION ET ABAISSEMENT DU POLE THYROIDIEN SUPERIEUR.
 REPERAGE DE L’ISTHME HEMOSTASE DES VEINES THYROIDIENNES AU BORD
INFERIEUR.
 SECTION DE L’ISTHME LIBERATION DE LA TRANCHE DE SECTION JUSQU’AU
LIGAMENT DE GRUBER.LIBERATION AU DOIGT DE LA TRACHEE THORACIQUE.
 LIBERATION PROGRESSIVE DE LA FACE LATERO POSTERIEURE AVEC SECTION DES
VEINES LATERALES ET ARTERE THYROIDIENNE INFERIEURE. REPERAGE DES PTH ET
DU NEF RECCURENT.
 CONNAITRE LES LIMITES DE LA VOIE CERVICALE ET ALLER VERS UN ABORD
THORACIQUE.
TECHNIQUE
CHIRURGICALE
TECHNIQUE
ENDOSCOPIQUE.
THYROIDECTOMIE ENDOSCOPIQUE:
 TOTAL ENDOSCOPIC THYROIDECTOMY (TET).
 VIDEO ASSISTED THYROIDECTOMY (VT).
AND VIDEO-ASSISTED
THYROID LOBECTOMY BY HUSCHER ET
AL. WAS OPERATED IN 1997.
TRANSORAL TECHNIQUE OF
ENDOSCOPIC THYROIDECTOMY
WITH GASLESS
PREMANDIBLE APPROACH
TECHNIQUE
CHIRURGICALE
CHIRURGIE ROBOTIQUE.
CHANG. WY
2006
POSITION MEMBRE SUPERIEUR
SELON CHANG
POSITION MEMBRE SUPERIEUR SELON
KUPPERSMITH
FILM
TECHNIQUES
CHIRURGICALES
ETUDE CRITIQUE:
ASPECTS COSMETIQUES.
THYROIDECTOMIES
LES INDICATIONS:
1)-indications pour gêne fonctionnelle (compression).
2) indications pour suspicion de malignité .
3) indications pour thyrotoxicose.
 Maladie de Basedow
 Goitre nodulaire toxique
4) indications psychologiques .
Gêne esthétique
Cancérophobie (nodules)
COMPLICATIONS HEMORRAGIQUES:
 PER OPERATOIRES
 POST OPERATOIRES MOINS DE 1%
COMPLICATIONS NERVEUSES:
 TRANSITOIRES MOINS DE 5%
 DEFINITIES MOINS DE 1%
HYPOCACEMIES:
 TRANSITOIRES 15 A 30%
 DEFINITIVES 1 A 5%
COMPLICATIONS PER OPERATOIRES
HEMORRAGIES GRAVES.
 HEMORRAGIES VEINEUSES (VJI ET ARRACHEMENT DES VEINES INERIEURES).
 HEMORRAGIES ARTERIELLES GRAVES
 RETRACTION DE L’ARTERE THYROIDIENNE SUPERIEURE
 PLAIE DE LA CAROTIDE PRIMITIVE
SECTION DU NERF RECURRENT.
PLAIE DE LA TRACHEE.
PLAIE DE L’ŒSOPHAGE.
OUVERTURE PLEURALE.
COMPLICATIONS POST OPERATOIRES
 HEMORRAGIES.
 DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE:
LORS DE L’EXTUBATION:
EXAMEN DU LARYNX PATHOLOGIQUE (IMMOBILITE DES CORDES VOCALES):
PARALYSIE RECURRENTIELLE BILATERALE.
EXAMEN DU LARYNX NORMAL (MOBILITE CONSERVEE):
PNEUMOTHORAX.
TRACHEOMALACIE.
 ACCIDENTS CALCIQUES.
 INFECTIONS
THYROIDE : CONCLUSION
• GLANDE THYROIDE ASSIMILABLE A UN ORGANE DE « STRESS » OU
« REGULATEUR DES EMOTIONS DE L’ETRE HUMAIN »: TOUTE PATHOLOGIE
THYROIDIENNE EST VECTRICE D’UNE CHARGE EMOTONNELE PLUS OU MOINS
IMPORTANTE.
• APPRENDRE A OPERER (LA TECHNIQUE) N’EST PAS COMPLIQUE
…………………………QUELQUES MOIS.
• GERER LA MORBIDITE DE LA CHIRURGIE THYROIDIENNE………………..DES
ANNEES DE PRATIQUE.
• POSER « CORRECTEMENT » LES INDICATIONS ………………………TOUT UNE VIE.
• RECOMMANDATIONS DES SOCIETES SAVANTES.

Contenu connexe

Tendances

Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
raymondteyrouz
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
Hassan HAMALA
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoracique
goudaivaa
 
Cours polytraumatisé & rachis
Cours polytraumatisé & rachisCours polytraumatisé & rachis
Cours polytraumatisé & rachis
killua zoldyck
 
Liquide amniotique
Liquide amniotiqueLiquide amniotique
Liquide amniotique
mai13
 

Tendances (20)

Paroi abd
Paroi abdParoi abd
Paroi abd
 
Anatomie Chirurgicale du Cou
Anatomie Chirurgicale du CouAnatomie Chirurgicale du Cou
Anatomie Chirurgicale du Cou
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
 
Exercice radio thorax
Exercice radio thorax Exercice radio thorax
Exercice radio thorax
 
Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
Maladie HéMorroïDaire Dm 21 04 09
 
Hypothyroidie
HypothyroidieHypothyroidie
Hypothyroidie
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigue
 
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUIL'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
L'Imagerie en Urologie Dr BARKAOUI
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
 
Plaies et Cicatrisation
Plaies et Cicatrisation Plaies et Cicatrisation
Plaies et Cicatrisation
 
Le polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externeLe polytraumatisé cours externe
Le polytraumatisé cours externe
 
Drainage thoracique
Drainage thoraciqueDrainage thoracique
Drainage thoracique
 
Cancers du larynx
Cancers du larynxCancers du larynx
Cancers du larynx
 
Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
 
Cat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatismeCat devant un polytraumatisme
Cat devant un polytraumatisme
 
Cours polytraumatisé & rachis
Cours polytraumatisé & rachisCours polytraumatisé & rachis
Cours polytraumatisé & rachis
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Liquide amniotique
Liquide amniotiqueLiquide amniotique
Liquide amniotique
 

En vedette

La chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
La chirurgie thyroïdienne en images f.menegauxLa chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
La chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
all-in-web
 
Acs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
Acs0209 Thyroid And Parathyroid OperationsAcs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
Acs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
medbookonline
 
General Surgery Billing Guide
General Surgery Billing GuideGeneral Surgery Billing Guide
General Surgery Billing Guide
Karna *
 
techniques de suture en chirurgie
techniques de suture en chirurgietechniques de suture en chirurgie
techniques de suture en chirurgie
Hana Merad
 
thyroid surgery
thyroid surgerythyroid surgery
thyroid surgery
shabeel pn
 
General Care of the Surgical Patient
General Care of the Surgical PatientGeneral Care of the Surgical Patient
General Care of the Surgical Patient
Wendy Jeng
 
General surgery instruments
General surgery    instrumentsGeneral surgery    instruments
General surgery instruments
Michael Nashaat
 
Basic principles of surgery
Basic principles of surgeryBasic principles of surgery
Basic principles of surgery
Maliha Malik
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012
drmouheb
 

En vedette (20)

La chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
La chirurgie thyroïdienne en images f.menegauxLa chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
La chirurgie thyroïdienne en images f.menegaux
 
Acs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
Acs0209 Thyroid And Parathyroid OperationsAcs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
Acs0209 Thyroid And Parathyroid Operations
 
Phonosurgery
PhonosurgeryPhonosurgery
Phonosurgery
 
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienneAnesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
 
Liver Disease in General Surgery
Liver Disease in General SurgeryLiver Disease in General Surgery
Liver Disease in General Surgery
 
General surgery and abdominal emergencies revision
General surgery and abdominal emergencies revisionGeneral surgery and abdominal emergencies revision
General surgery and abdominal emergencies revision
 
General Surgery Billing Guide
General Surgery Billing GuideGeneral Surgery Billing Guide
General Surgery Billing Guide
 
Essential Med Notes (General Surgery) 2012
Essential Med Notes (General Surgery) 2012Essential Med Notes (General Surgery) 2012
Essential Med Notes (General Surgery) 2012
 
General Surgery Revision
General Surgery RevisionGeneral Surgery Revision
General Surgery Revision
 
Practical general surgery
Practical general surgery Practical general surgery
Practical general surgery
 
techniques de suture en chirurgie
techniques de suture en chirurgietechniques de suture en chirurgie
techniques de suture en chirurgie
 
Operative surgery ppt mbbs students
Operative surgery ppt mbbs students Operative surgery ppt mbbs students
Operative surgery ppt mbbs students
 
thyroid surgery
thyroid surgerythyroid surgery
thyroid surgery
 
General surgery
General surgeryGeneral surgery
General surgery
 
General Care of the Surgical Patient
General Care of the Surgical PatientGeneral Care of the Surgical Patient
General Care of the Surgical Patient
 
Principles of physiotherapy in general surgery
Principles of physiotherapy in general surgeryPrinciples of physiotherapy in general surgery
Principles of physiotherapy in general surgery
 
General surgery instruments
General surgery    instrumentsGeneral surgery    instruments
General surgery instruments
 
Surgical Sutures and Suturing Techniques
Surgical Sutures and Suturing TechniquesSurgical Sutures and Suturing Techniques
Surgical Sutures and Suturing Techniques
 
Basic principles of surgery
Basic principles of surgeryBasic principles of surgery
Basic principles of surgery
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012
 

Similaire à Thyroiectomies cours smail kharoubi

Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
OnLine68
 
Dr gilles Russ et Pr laurence Leenhardt
Dr gilles Russ et  Pr laurence LeenhardtDr gilles Russ et  Pr laurence Leenhardt
Dr gilles Russ et Pr laurence Leenhardt
all-in-web
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
Université de kinshasa
 
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopieIntérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Guillaume Michigan
 

Similaire à Thyroiectomies cours smail kharoubi (20)

Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
 
Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide
 
Epistaxis conference
Epistaxis conference Epistaxis conference
Epistaxis conference
 
Tomodensitométrie interventionnelle techniques, indication
Tomodensitométrie interventionnelle   techniques, indicationTomodensitométrie interventionnelle   techniques, indication
Tomodensitométrie interventionnelle techniques, indication
 
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
28-Opacités rondes pulmonaires(Dr.Bougharnout)..pdf
 
P12
P12P12
P12
 
Accidents et complications médicolégales en imagerie digesti
Accidents et complications médicolégales en imagerie digestiAccidents et complications médicolégales en imagerie digesti
Accidents et complications médicolégales en imagerie digesti
 
Séance 7
Séance 7Séance 7
Séance 7
 
Techniques de guidage en échographie interventionnelle
Techniques de guidage en échographie interventionnelleTechniques de guidage en échographie interventionnelle
Techniques de guidage en échographie interventionnelle
 
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
 
Anesthesia in urology for dummies
Anesthesia in urology for dummiesAnesthesia in urology for dummies
Anesthesia in urology for dummies
 
La lutte contre le cancer. Une spécificité française
La lutte contre le cancer. Une spécificité françaiseLa lutte contre le cancer. Une spécificité française
La lutte contre le cancer. Une spécificité française
 
Dr gilles Russ et Pr laurence Leenhardt
Dr gilles Russ et  Pr laurence LeenhardtDr gilles Russ et  Pr laurence Leenhardt
Dr gilles Russ et Pr laurence Leenhardt
 
Techniques d’imagerie dans l’exploration des pathologies art
Techniques d’imagerie dans l’exploration des pathologies artTechniques d’imagerie dans l’exploration des pathologies art
Techniques d’imagerie dans l’exploration des pathologies art
 
Radiographie standard
Radiographie standardRadiographie standard
Radiographie standard
 
P4
P4P4
P4
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
 
Intérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopieIntérêts et applications de la thoracoscopie
Intérêts et applications de la thoracoscopie
 
Revue des technologies actuelles : idées, promesses et résultats. (Dr G. Papa...
Revue des technologies actuelles : idées, promesses et résultats. (Dr G. Papa...Revue des technologies actuelles : idées, promesses et résultats. (Dr G. Papa...
Revue des technologies actuelles : idées, promesses et résultats. (Dr G. Papa...
 
20171111 - Perottino - Esperienza della scuola francese
20171111 - Perottino - Esperienza della scuola francese20171111 - Perottino - Esperienza della scuola francese
20171111 - Perottino - Esperienza della scuola francese
 

Thyroiectomies cours smail kharoubi

  • 2. THYROIDE : HISTORIQUE.  PERIODE DES PIONNIERS 1860- 1900 : PERIODE GERMANIQUE KOCHER – BILLROTH – WOLFLER.  PERIODE DE LA CHIRURGIE COURANTE 1900- 1940: PERIODE AMERICAINE THYROIDECTOMIE ACCESSIBLE « A TOUT CHIRURGIEN » HALSTEDT- MAYO- LAHEY ET ACCUMULATION DE TRES GRANDS STATISTIQUES.  PERIODE DE RAFFINEMENT TACTIQUE ET TECHNIQUE 1950- 1996 LA CHIRURGIE A QUITTE CES CENTRES DE DEVELOPPEMENT POUR DEVENIR UNIVERSELLE -PROGRES MEDICAUX : DG. -PROGRES CHIRURGICAUX: EVOLUTION VERS UNE DISECTION LENTE ET FINE.
  • 3. THYROIDE : AUJOURD’HUI.  CHIRURGIE DE LA THYROIDE EST UNE CHIRURGIE FREQUENTE (AFFINEMENT DES MOYENS DIAGNOSTIQUES).  CHIRURGIRE D’EXERESE PURE (SANS TEMPS REPARATEUR).TENDANCE A FAIRE DES EXERESES ETENDUES (MAITRISE TECHNIQUE ET INTERET DANS LA PREVENTION DES RECIDIVES).  RISQUE VITAL DE CETTE CHIRURGIE EST MAITRISEE (PROGRES ANESTHESIE). CONSERVE UN RISQUE FONCTIONNEL: NERVEUX ET EQULIBRE CALCIQUE.  SE PREOCCUPE DAVANTAGE DE L’AVENIR DES OPERES EN S’INSERANT DANS UNE PRISE EN CHARGE GLOALE MEDICALE ET CHIRURGICALE (RISQUE DE RECIDIVE EST PLUS MAITRISE PAR UNE SURVEILLANCE). TENDANCES ACTUELLES  REPOUSSER LES LIMITES DES INDICATIONS OPERATOIRES: SURVEILLANCE « A L’EXTREME ».  A L’ECOUTE DES CHOIX DUPATIENT: ROBOTIQUE /ENDOSCOPIE.
  • 4. La « thyroïdectomie » vers une dérive inflationniste ? J.L. Peix * Service de chirurgie générale et endocrinienne, hôpital de l'Antiquaille, 69321 Lyon Alors que les notions de chirurgie mini-invasive, d'alternative médicale à la chirurgie, de rapport coût-efficacité d'un choix thérapeutique, tendent à préciser et limiter les indications opératoires dans la plupart des domaines de la chirurgie, on ne peut que s'étonner de l'inflation des demandes auxquelles nous sommes confrontés concernant les thyroïdectomies : pourquoi ces malheureuses thyroïdes? sont-elles en voie de succéder aux utérus dans la rubrique des organes en périls Ces « incidentalomes » révélés soit par une échographie, (motivée par un bilan de vertiges, par l'exploration des axes carotidiens, par de vagues algies cervicales), soit par un scanner intéressant la région cervicale, réalisé après tout traumatisme crânien ou à titre de complément d'une échographie antérieure, n'entraîneront, pour l'immense majorité d'entre eux, aucune conséquence pathologique. L'indication opératoire, trop souvent réclamée ne repose que sur un esthétisme anatomique déplacé qui, curieusement, épargne la plupart des autres organes : imaginerait-on un instant de proposer à un patient de lui couper le nez sous le seul prétexte qu'il est un peu trop gros ?
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 10.
  • 11.
  • 12.
  • 13.
  • 14.
  • 16.
  • 18. CHIRURGIE DE LA THYROIDE HISTOIRE
  • 19. THEODORE KOCHER : • PRIX NOBEL MEDECINE 1909 BERNE SWITZERLAND.
  • 20. HIER REDUIRE: • COMPLICATIONS POST OPERATOIRES • CICATRICE • REDUIRE LES DOULEURS POST OPERATOIRES • REDUIRE LA DUREE CONVALESENCE POST OPERATOIRE • SANS PERDRE DE L’EFFICACITE DE LA CHIRURGIE AUJOURD’HUI • AMELIORATION DES TECHNIQUES ANESTHESIQUES • TECHNIQUE • DISSECTION EXTRA CAPSULAIRE • LIGATURE DES AISSEAUX EXTRA CAPSULAIRES • DISSECTION DES NERFS LARYNGES INFERIEURS ET PARATHYROIDES
  • 21. TECHNIQUE • INSTRUMENTATION. • BIPOLAIRE. • ULTRASONIC SCALPE.L • THERMOPHYSIC SCALPEL.
  • 23. L’utilisation du monitoring nerveux contre indique l’utilisation d’agents dépolarisants myorelaxants (curares). L’activité des nerfs récurrents peut être enregistrée par Des électrodes de surface sur une sonde d’intubation spécifique, elle présente l’avantage d’une utilisation technique simple pour tous. Des électrodes mono polaires dans les muscles vocaux mis en place par voie endoscopique, mais nécessite une glotte exposable. Des électrodes bipolaires mis en place dans les muscles vocaux par voie externe transthyroïdienne, cette technique apparait plus sûre mais beaucoup plus difficile à mettre en place. Les électrodes sont à usage unique et leur coût varie selon les techniques utilisées.
  • 24. Le taux de paralysie récurrentielle après chirurgie thyroïdienne est de 1 à 2 % avec de larges variations en fonction des chirurgiens de 0 à 20 %. Ce taux est plus important dans les reprises et les chirurgies tumorales. L’argument en faveur de l’utilisation du monitoring des nerfs récurrents seraient de diminuer le taux de PR. En fait, la nécessite d’identifier le nerf récurrent pour le stimuler constitue lui-même un facteur de diminution du risque de PR.
  • 25.
  • 26.
  • 27.
  • 28.
  • 30. COU EN HYPER EXTENSION
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34. Préparation du patient à l’Hibiscrub (Gluconate de Chlorhéxidine) douche et détersion et à la chlorhéxidine alcoolique colorée pour le badigeonnage
  • 36.
  • 39.
  • 40. TERMINOLOGIE • ENUCLEATION. • LOBECTOMIE. • LOBO ISTHMECTOMIE. • THYROIDECTOMIE SUB TOTALE. • THYROIDECTOPIE TOTALE. • THYROIDECTOMIE TOTALE ELARGIE.
  • 43. Thyroïdectomie 1- Isthmectomie – au bistouri électrique après repérage de la trachée 2- Ligature du pédicule inférieur: – V thyroïdiennes inférieures ± A thyr moy 3- Ligature du pédicule supérieur 4-Repérage du récurent 5- Préservation des parathyroïdes Thyroïdectomie 1 Ligature du pédicule supérieur 2-Ligature du pédicule inférieur: – V thyroïdiennes inférieures ± A thyr moy 3-Repérage du récurent 4- Préservation des parathyroïdes 5- Isthmectomie – au bistouri électrique après repérage de la trachée SEQUENCES CHIRURGICALES
  • 44.
  • 45.
  • 46.
  • 47.
  • 48.
  • 49. CHIRURGIE DES GOITRES PLONGEANTS TOUT GOITRE DONT L’OMBRE RADIOLOGIQUE DESCEND FRANCHEMENT AU DESSOUS DE LA CLAVICULE. CARACTERISTIQUES:  GOITE PLONGEANT LE PLUS SOUVENT UNILATERAL(UNILOBAIRE) DONC ASYMETRIQUE.  MAJORITE DES GOITRES PLONGEANTS DEMEURENT ANTERIEURS ET DESCENDENT DERRIERE LE STERNUM EN AVANT DES GROSSES ARTERES REFOULANT LE TRONC VEINEUX BRACHIOCEPHALIQUE EN BAS ET EN ARRIERE.  10% DES GOITRES PLONGEANTS NES DU LOBE DROIT ONT UN TRAJET DESCENDANT POSTERIEUR ENTRE TRACHEE ET TRONC ARTERIEL BRACHIO CEPHALIQUE POUR SE DIRRIGER VRS LE MEDIASTIN POSTERIEUR.  A GAUCHE LA CROSSE DE L’AORTE S’OPPOSE A CETTE DESCENTE POSTERIEURE LE GOITRE S’INSINUENT DERRIERE LA TRACHEE ET L’ŒSOPHAGE ET APPARAITRE DU COTE OPPOSE MIGRATION CROISEE POSTERIEURE.  PEDICULISATION A L’EXTREME DE L’ELEMENT PLONGEANT POUVANT ALLER JUSQU’À SA SEPARATION COMPLETE DU GOITRE CERVICAL.
  • 50. CHIRURGIE DES GOITRES PLONGEANTS  VASCULARISATION DES GOITRES PLONGEANTS RESTE D’ORIGINE PUREMENT CERVICALE.  LA MASSE PLONGEANTE EST ENTOUREE D’UNE CAPSULE ET D’UN PLAN CELLULEUX PERMETTANT SON GLISSEMENT VERS LE COU. TECHNIQUE:  INCISION CERVICALE CLASSIQUE PLUS BASSE QUE D’HABITUDE.  LIBERATION SECTION ET ABAISSEMENT DU POLE THYROIDIEN SUPERIEUR.  REPERAGE DE L’ISTHME HEMOSTASE DES VEINES THYROIDIENNES AU BORD INFERIEUR.  SECTION DE L’ISTHME LIBERATION DE LA TRANCHE DE SECTION JUSQU’AU LIGAMENT DE GRUBER.LIBERATION AU DOIGT DE LA TRACHEE THORACIQUE.  LIBERATION PROGRESSIVE DE LA FACE LATERO POSTERIEURE AVEC SECTION DES VEINES LATERALES ET ARTERE THYROIDIENNE INFERIEURE. REPERAGE DES PTH ET DU NEF RECCURENT.  CONNAITRE LES LIMITES DE LA VOIE CERVICALE ET ALLER VERS UN ABORD THORACIQUE.
  • 51.
  • 53. THYROIDECTOMIE ENDOSCOPIQUE:  TOTAL ENDOSCOPIC THYROIDECTOMY (TET).  VIDEO ASSISTED THYROIDECTOMY (VT).
  • 54.
  • 55.
  • 56.
  • 57.
  • 58.
  • 59.
  • 60.
  • 61. AND VIDEO-ASSISTED THYROID LOBECTOMY BY HUSCHER ET AL. WAS OPERATED IN 1997.
  • 62.
  • 63.
  • 64.
  • 65.
  • 66.
  • 67. TRANSORAL TECHNIQUE OF ENDOSCOPIC THYROIDECTOMY WITH GASLESS PREMANDIBLE APPROACH
  • 68.
  • 69.
  • 70.
  • 71.
  • 72.
  • 73.
  • 74.
  • 76.
  • 78.
  • 79.
  • 81. POSITION MEMBRE SUPERIEUR SELON KUPPERSMITH
  • 82.
  • 83.
  • 84. FILM
  • 86.
  • 87.
  • 88.
  • 89.
  • 90.
  • 91.
  • 92. THYROIDECTOMIES LES INDICATIONS: 1)-indications pour gêne fonctionnelle (compression). 2) indications pour suspicion de malignité . 3) indications pour thyrotoxicose.  Maladie de Basedow  Goitre nodulaire toxique 4) indications psychologiques . Gêne esthétique Cancérophobie (nodules)
  • 93. COMPLICATIONS HEMORRAGIQUES:  PER OPERATOIRES  POST OPERATOIRES MOINS DE 1% COMPLICATIONS NERVEUSES:  TRANSITOIRES MOINS DE 5%  DEFINITIES MOINS DE 1% HYPOCACEMIES:  TRANSITOIRES 15 A 30%  DEFINITIVES 1 A 5%
  • 94. COMPLICATIONS PER OPERATOIRES HEMORRAGIES GRAVES.  HEMORRAGIES VEINEUSES (VJI ET ARRACHEMENT DES VEINES INERIEURES).  HEMORRAGIES ARTERIELLES GRAVES  RETRACTION DE L’ARTERE THYROIDIENNE SUPERIEURE  PLAIE DE LA CAROTIDE PRIMITIVE SECTION DU NERF RECURRENT. PLAIE DE LA TRACHEE. PLAIE DE L’ŒSOPHAGE. OUVERTURE PLEURALE.
  • 95. COMPLICATIONS POST OPERATOIRES  HEMORRAGIES.  DETRESSE RESPIRATOIRE AIGUE: LORS DE L’EXTUBATION: EXAMEN DU LARYNX PATHOLOGIQUE (IMMOBILITE DES CORDES VOCALES): PARALYSIE RECURRENTIELLE BILATERALE. EXAMEN DU LARYNX NORMAL (MOBILITE CONSERVEE): PNEUMOTHORAX. TRACHEOMALACIE.  ACCIDENTS CALCIQUES.  INFECTIONS
  • 96. THYROIDE : CONCLUSION • GLANDE THYROIDE ASSIMILABLE A UN ORGANE DE « STRESS » OU « REGULATEUR DES EMOTIONS DE L’ETRE HUMAIN »: TOUTE PATHOLOGIE THYROIDIENNE EST VECTRICE D’UNE CHARGE EMOTONNELE PLUS OU MOINS IMPORTANTE. • APPRENDRE A OPERER (LA TECHNIQUE) N’EST PAS COMPLIQUE …………………………QUELQUES MOIS. • GERER LA MORBIDITE DE LA CHIRURGIE THYROIDIENNE………………..DES ANNEES DE PRATIQUE. • POSER « CORRECTEMENT » LES INDICATIONS ………………………TOUT UNE VIE. • RECOMMANDATIONS DES SOCIETES SAVANTES.