SlideShare une entreprise Scribd logo
Consultation publique
                                        sur l’implantation du

            Direction de
                           Réduire
  l’environnement et du
                           pour mieux   Centre de traitement
développement durable
                                        des matières organiques
                           grandir      dans le secteur sud
                                        (CTMO Sud)

                                              14 novembre 2011
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Introduction
                           Une responsabilité
                           collective

                                                1
Agglomération de Montréal
Matières résiduelles générées par individu en 2010




                                                     2
Agglomération de Montréal
Matières mises en valeur en 2010

                        Taux et tonnage récupéré

 Matières               Agglomération        Secteur Sud
 Matières recyclables    53 % (159 008 t)    57 %   (55 689 t)
 Résidus domestiques
 dangereux               56 %    (3 325 t)   55 %      (973 t)
 Matériaux secs
 et encombrants          59 % (143 035 t)    58 %   (46 035 t)

 Matières organiques     10 %   (41 891 t)   10 %   (11 824 t)

 Taux global             37 %                39 %



                                                             3
La situation actuelle,
   enfouissement 109 voyages
                 25
                    des ordures
  Destination des ordures poste de transbordement
                     vers le                            25 109 voyages


    ménagères (2010) EBI à Montréal-Est
                     de                                 vers le poste de transbordement
                                                        de EBI à Montréal-Est
                                                        226 046 t/a (37 % volume agglo.)
                                       226 046 t/a (37 % volume agglo.)
                                                        Réacheminées vers LET Saint-Thomas


                                       Réacheminées vers LET Saint-Thomas




14 103 voyages
vers le poste de transbordement
de Raylobecvoyages transbordement
         vers le posteVaudreuil
         14 103
                  à de                   31 973 voyages
         de Raylobec à Vaudreuil
                                         vers le poste de transbordement
105 694 t/a 694 t/a (17 % volumeBFI
         105
              (17 % volume agglo.)
         Réacheminées vers LET
                                 agglo.)
                                         de Waste Management à Longueuil
         à Lachenaie
Réacheminées vers LET BFI                                31 973 voyages

à Lachenaie                              168 549 t/a (28 vers levolume àagglo.)
                                                          % poste de transbordement
                                                         de Waste Management Longueuil

                                         Réacheminées168 549 t/a (28 % volumeSainte-Sophie
                                                           vers LET Sainte-Sophie
                                                         Réacheminées vers LET
                                                                               agglo.)

                                                        112 366 t/a (18 % volume agglo.)
                                112 366 t/a (18 % volume agglo.)
   Kilométrage parcouru par an : 2 075 500 Km
                                                        Réacheminées vers LET Saint-Nicéphore


   Volume transféré par an : 612Réacheminées vers LET Saint-Nicéphore
                                655 tonnes


                                                                                                4
Cadre d’action
Politique québécoise de gestion
  des matières résiduelles
    Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E
    Valorisation, à moyen terme, de 60 %
    des matières organiques putrescibles
    Bannissement de l’enfouissement
    des matières organiques en 2020




                                               5
Cadre d’action (suite)
Plan métropolitain de gestion des matières
  résiduelles (PMGMR) de la Communauté
  métropolitaine de Montréal (CMM)
    Principe d’autonomie régionale




                                             6
Cadre d’action (suite)
Plan directeur de gestion des matières
  résiduelles de l’agglomération de Montréal
  (PDGMR)
    Principe d’équité territoriale




                                               7
Nos défis
Les enjeux reliés aux matières organiques
     1/2 des ordures ménagères
     Faible taux de récupération (10 %)
     Beaucoup de transport

La solution :
     Poursuivre les efforts entrepris
     Priorité à la valorisation des matières
     organiques


                                               8
Nos défis (suite)
Les résultats visés :
     Participation citoyenne aux collectes
     sélectives
     Matière première à transformer en compost
     et en énergie renouvelable
     Traitement près de son lieu de génération




                                                 9
Nos défis (suite)
Les résultats visés :
     Réduire :
      • Enfouissement et ses nuisances
        associées
      • Gaz à effet de serre
     Contribuer à la revitalisation de secteurs
     industriels (technologie, innovation,
     architecture)




                                                  10
Outils à la disposition
des citoyens




    ordures           résidus         résidus       matières
   ménagères           verts        organiques     recyclables


Collecte sélective
      résidus verts dans la majorité des territoires depuis 2008
      résidus alimentaires depuis 2008

                                                                 11
Nos gains au plan
environnemental et économique
Réduction
    219 000 tonnes d’ordures ménagères
    (8 logements et moins), destinées
    à l’enfouissement
    710 000 km des distances parcourues
    (18 fois le tour de la terre)
    1/3 des camions vers les lieux
    d’enfouissement (3 100 véhicules)
    De 21 000 tonnes de CO2e (GES)



                                          12
Nos gains au plan
environnemental et économique
Création
    40 nouveaux emplois

Production
    8 millions de m3 de biométhane
    (1 m3 de biométhane = 1 m3 de gaz naturel =
    1l de diesel) Capable d’alimenter 4 000 autos
    roulant 20 000 km par année chacune
    65 800 tonnes de compost



                                               13
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 1
                           Les technologies de
                           valorisation des matières
                           organiques
                                                       14
Choix des technologies :
trois grands principes
Valorisation à la place de l’élimination

Taille des infrastructures planifiée en fonction
  des besoins de l’agglomération

Des technologies
     adaptées au contexte montréalais
     éprouvées




                                               15
Agglomération : deux grandes
     zones au profil distinctif




Population : 427 500 personnes
Dominance d’habitations de types unifamilial473 000 personnes
                                                    Population : 1
                       Population : 427 500 personnes
ou détaché (95 %) d’habitations de types unifamilial
                       Dominance
                                                    Dominance d’habitations non détachées
Abondance de résidus%) ou détaché (95
                                        verts (RV)  Espaces extérieurs aménagés restreints
                                                                   Population : 1 473 000 personnes
                       Abondance de résidus verts (RV)             Dominance d’habitations non détachées
40 % de résidus alimentaires (RA)                   Plus grande quantité de résidus alimentaires
                       40 % de résidus alimentaires (RA)           Espaces extérieurs aménagés restreints
                       pour 60 % de résidus verts (RV)
pour 60 % de résidus verts (RV) % de résidusPlus grande quantité de (RA)alimentaires
                                                    60              alimentaires résidus
                                                                   60 % de résidus alimentaires (RA)
     Collecte combinée RA + RV
                                                    pour 40 % de résidus verts (RV)
                                                                   pour 40 % de résidus verts (RV)
       Collecte séparée RA/RV




                                                                                                     16
Un projet : 5 infrastructures
                              Secteur Nord
                              Étape 1 : Compostage bâtiment fermé
                              Étape 2 : Compostage andains recouverts
                              29 000 t/an (RV+digestat (précompost)




Secteur Ouest
Compostage bâtiment fermé
50 000 t/an (RA+RV+digestat (précompost))

                                                                        Secteur Est
                                                                        Biométhanisation en bâtiment fermé
                                                                        60 000 t/an (RA)


        Secteur Sud                                                     Centre pilote de prétraitement
                                                                        en bâtiment fermé
              Secteur Sud
        Biométhanisation bâtiment fermé
              Biométhanisation bâtiment fermé                           25 000 t/an (OM) ordures ménagères
              60 000 t/an (RA)
        60 000 t/an (RA)

  Collecte combinée RA + RV
  Collecte séparée RA/RV




                                                                                                             17
Une stratégie d’ensemble
Centres de traitement des matières organiques (CTMO)
  fonctionnant à pleine capacité
                                                      CTMO Nord
                                                      Centre de compostage
                                                      Intrants des collectes
                                                      D = 25 000 t/a
                                                      RV = 18 725 t/a

                                                      Extrants
                                                      C = 15 400 t/a
                                                      RV = 14 725 t/a




                                                                               CTMO Est
                 CTMO Sud
            CTMO Ouest                                                         Centre de biométhanisation
                 Centre de biométhanisation
            Centre de compostage
                                                                               Intrants des collectes
            Intrants des collectes                                             RA = 60 000 t/a
            D = 11 000 t/a                                                     RV = 19 550 t/a
                 Intrants des collectes
            RA + RV (mixte) = 39 000 t/a
                                                                               Extrants
                 RA = 60 000 t/aCTMOdeSud
            Extrants
            C = 28 000 t/a       Centre    biométhanisation
                                                                               B = 4 000 000 m3
                                                                               D = 18 000 t/a
                 RV = 21 725 t/aIntrants des collectes
                                  (hypothèse)                                  RV = 19 550 t/a
                                           RA = 60 000 t/a                     Centre pilote de
                                           RV = 21 725 t/a (hypothèse)         prétraitement
                  Extrants
 D : Digestat (pré-compost)      Extrants
                                                                               OM = 25 000 t/a

                  B = 4 000 000 m=34 000 000 m
OM : Ordures ménagères
RA : Résidus alimentaires
                                 B                         3


RV : Résidus verts
 B : Biométhane
                  D = 18 000 t/a D = =1821000 t/at/a (hypothèse)
                                 RV        725
                  RV = 21 725 t/a (hypothèse)
                                                                                                            18
2 filières technologiques
complémentaires
Procédé biologique    Compostage           Biométhanisation

    Environnement     avec air             sans air

           Intrants   résidus organiques   résidus
                      et précompost        alimentaires
                      (digestat)

Principaux extrants   compost              méthane
                                           et digestat
                                           (précompost)

        Avantages     plus simple          produit de l’énergie
                      et moins coûteux     renouvelable




                                                             19
Centre pilote de prétraitement
des ordures ménagères
Développer notre expertise pour devenir
  encore plus performant au plan
  environnemental en retirant des ordures
  ménagères les fractions de matières :
    Pouvant être compostées
    Pouvant produire de l’énergie
    Pouvant être recyclées




                                            20
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 2
                           Choix des sites


                                             21
Processus de sélection
des sites
11 sites ont fait l’objet d’analyses détaillées

4 sites présentant les conditions optimales
  ont été retenus




                                                  22
Critères de sélection
des sites
Exigences du Ministère du Développement
  durable, de l’Environnement et des Parcs
  (MDDEP)
    Sauf dans le cas d’infrastructures existantes,
    comme au CESM, distance de 500 mètres
    entre l’infrastructure et toute zone
    résidentielle ou commerciale, des habitations
    et des lieux publics
    Étude de dispersion des odeurs obligatoire




                                                 23
Critères de sélection
des sites (suite)
Exigences du Ministère du Développement
  durable, de l’Environnement et des Parcs
  (MDDEP)
    Distance de 60 mètres d’un cours d’eau,
    30 mètres de tout ouvrage de captage
    (eaux souterraines) et de 300 mètres
    d’un lac
    Niveau de bruit compatible au zonage hôte
    Impact limité du camionnage
    sur la circulation dans le voisinage


                                                24
Critères de sélection
des sites (suite)
Autres critères de l’agglomération
    Idéalement une propriété municipale
    Superficie adéquate
    Disponible à court terme
    Proximité des grandes artères et autoroutes
    Capacité de branchement au réseau
    de Gaz Métropolitain
    (centre de biométhanisation)




                                              25
Sites retenus
                                Secteur Nord
                                CESM
                                Arrondissement Villeray—St-Michel –
                                Parc-Extension




                                                                      Secteur Est
                                                                      Site de l’ancienne carrière Demix
                                                                      Ville de Montréal-Est
           Secteur Ouest
           Terrain Aéroports de Montréal




                     Secteur Sud
                     Site de l’ancienne usine Solutia
                     Arrondissement LaSalle


Collecte combinée RA + RV
Collecte séparée RA/RV




                                                                                                          26
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 3
                           CTMO Sud


                                       27
Site de l’ancienne usine Solutia
Respecte les lignes directrices du MDDEP
(avis préliminaire du MDDEP émis le 22 octobre 2010)

Terrain disponible et en vente

Accessibilité d’une conduite de gaz
  pouvant accepter le débit anticipé

Proximité A20




                                                  28
Conformité aux lignes directrices
du MDDEP – distance




                                29
Infrastructures prévues
               au CTMO Sud
               Un centre de biométhanisation,
                 d’une capacité de 60 000 tonnes/année

                                                             Biométhane
                                                                     Biométhane
45 000 RA RA t/an                                            4 000 000 m3/an/an
                                                                     4 000 000 m3
45 000 t/an            Opérations en en bâtiment fermé
                                           bâtiment fermé
15 000 t/an ICI
15 000 t/an ICI                 Opérations

8 logements et moins Réception
                            Réception             Biodigestion 18 000 t/an
                                                Biodigestion
8 logements et moins        Prétraitement
Collecte séparée
Collecte séparée
RA et RV
                     Prétraitement                7 à 21 jours Pré-compost
                                                7 à 21 jours

RA




                                                                              30
Implantation au sol actuel




                             31
Implantation au sol
du CTMO Sud




                      32
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 4
                           Ajustements requis
                           au règlement de zonage

                                                    33
Ajustements envisagés
Affectation actuelle : « industrielle »

Zonage actuel : « activités industrielles »

Usage envisagé : centre de traitement
  (non prévu dans la réglementation actuelle
  d’urbanisme)




                                               34
Ajustements envisagés (suite)
Article 89 de la Charte : Le Conseil
  d’agglomération, de qui relève
  le traitement des matières résiduelles,
  peut autoriser cet usage par le biais
  d’un règlement spécifique qui s’ajoute
  alors à la réglementation locale

Conditions : des dispositions ou normes
  particulières sont proposées afin de mieux
  encadrer le projet




                                               35
Ajustements (suite)
Usage autorisé :
    Centre de traitement des matières
    organiques par biométhanisation
    en bâtiment fermé




                                        36
Ajustements
Conditions :
  A. Implantation, hauteur et densité
       Les dispositions réglementaires locales
       s’appliquent, sauf :
        – Taux d’implantation du bâtiment
          (minimum 25 % et maximum
          70 % du terrain)
        – Cœfficient d’occupation au sol
          (minimum 0,25 et maximum 1,20)



                                                 37
Ajustements (suite)
Conditions :
  B. Occupations des espaces extérieurs
       Les dispositions réglementaires locales
       s’appliquent, sauf :
        – Aucun entreposage extérieur,
          sauf camions remorques
        – Stationnement : 20 espaces max.
          pour chaque bâtiment




                                                 38
Ajustements (suite)
Conditions :
  C. Aménagement paysager
       En plus des dispositions locales,
       s’appliquent :
        – Plan d’aménagement requis
          avant le début des travaux
        – 12 mois max pour l’aménagement
          après la fin des travaux de construction
        – Maintien d’un caractère végétal sain


                                                 39
Ajustements (suite)
Conditions :
  D. Objectifs d’aménagement, d’architecture
     et de design
       En plus des objectifs du Plan
       d’implantation et d’intégration
       architecturale local, s’appliquent :
        – Bâtiment et aménagements
          fonctionnels, sécuritaires
          et de qualité



                                               40
Ajustements (suite)
Conditions :
  Critères à favoriser :
     • Principes de développement durable
       pour les bâtiments et le terrain
     • Matériaux de qualité
         – Intégration des équipements
           mécaniques
         – Clôture sobre
         – Atténuation visuelle à partir
           des voies publiques.

                                            41
Ajustements (suite)
Avis du Comité d’architecture
  et d’urbanisme (CAU)
  Le Comité d’architecture et d’urbanisme
  appuie le principe d’autoriser les cinq centres
  de traitement des matières organiques




                                                    42
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Section 5
                           Résultats des études
                           effectuées pour
                           le CTMO Sud
                                                  43
Circulation
Nombre de camions/jour pour le centre
  opérant à pleine capacité




                                        44
Circulation
Bases de la simulation des déplacements
  sur la circulation locale
    Déplacements de matières intrants et
    extrants, des employés et des fournisseurs
    ont été pris en compte et multipliés
    par un facteur de sécurité de 1,5




                                                 45
Circulation (suite)
Bases de la simulation des déplacements
  sur la circulation locale
    Simulation correspond à la pire
    des conditions : heure de pointe du matin
    à la période qui compte le plus grand
    nombre de déplacements
    (octobre et novembre)
    En réalité, la période de réception des MO
    se situera en dehors de l’heure de pointe
    matinale du réseau routier environnant



                                                 46
Circulation (suite)
  Situation actuelle sur le réseau routier
   à proximité
  • Déjà critique (intersection Angrignon/Notre-
    Dame)
  • Scénarios d’améliorations des conditions
    de circulation
      Court terme : optimisation des feux
      Long terme : bretelles d’accès Lapierre et
      Irwin souhaitées



                                                   47
Circulation (suite)
Situation actuelle sur le réseau routier
  à proximité
     Chantiers majeurs prévus à proximité dans
     les prochaines années (échangeur Turcot)
         – Entrainent une pression accrue
           sur le réseau
         – Mesures de mitigation envisagées, dont
           certaines déjà implantées (voies
           réservées aux autobus pour favoriser un
           transfert modal)


                                                 48
Circulation (suite)
Conclusion de l’étude


L’impact du CTMO Sud
    Faible nombre de déplacements générés
    par les opérations du CTMO

    Effet minime sur les conditions actuelles de
    circulation du réseau à proximité




                                                   49
Circulation (suite)
Mise à jour de l’étude de circulation
     Début des opérations du centre
     de biométhanisation de LaSalle
     lorsque celui du secteur Est approchera de
     sa pleine capacité
     Autre analyse d’impact, tenant compte
     des réalités du moment, avant mise
     en chantier




                                                  50
Étude de dispersion
des odeurs
Méthode pour déterminer
 le taux d’émission d’odeur
    Basées sur une banque de données
    de plus de 400 cas comparables
    en activité




                                       51
Étude de dispersion
des odeurs (suite)
Exigences du MDDEP en termes
  de détection des odeurs à la limite
  de la zone résidentielle, commerciale
    Respect de 1 u.o,
    98 % du temps
    Ne dépassant pas 5 u.o,
    99,5 % du temps




                                          52
Étude de dispersion
des odeurs (suite)
Comparaison
    Personne parfumée : 20-50 u.o.
    Gazon fraichement coupé : 250 u.o.
    Vieille poubelle : 500 u.o.
    Barbecue : 2 500 u.o.




                                         53
Conformité aux lignes directrices
du MDDEP – odeurs
Aucun compromis
   Étude de dispersion des odeurs intégrée
   au processus de sélection
   Conformité aux lignes directrices du MDDEP
   condition sine qua non au choix d’un site




                                             54
Conformité aux lignes directrices
du MDDEP – odeurs (suite)
Mesures additionnelles prévues :
    Bâtiments fermés sous pression négative
    Réception des matières organiques
    dans un endroit clos
    Lavage des roues de camions avant
    leur sortie de l’aire de réception
    Traitement de l’évacuation de l’air
    à l’aide de filtres performants
    Monitorage des odeurs,
    en cours d’opération

                                              55
Étude sur le bruit
Critères de référence :
     Règlement numéro 2192 de l’arrondissement
     LaSalle « Règlement concernant les
     nuisances et plus particulièrement le bruit »
     et règlement numéro 2098 « Règlement
     de zonage »
     Lignes directrices du MDDEP
     pour l’encadrement des activités
     de biométhanisation




                                                56
Étude sur le bruit (suite)
Méthode :
    Simulations de déplacements des camions
    de transport des matières organiques

Conclusion :
    Résultats obtenus sont en deçà des seuils
    fixés par les divers règlements
    Équipements liés au traitement des matières
    organiques sont tous à l’intérieur du bâtiment
    – Aucun bruit n’est audible à l’extérieur


                                                57
Qualité architecturale
et aménagement paysager
Une contribution au patrimoine architectural
    Insertion, dans l’appel d’offre, d’exigences
    en matière de design architectural
    Doit bonifier le caractère architectural
    du secteur




                                                   58
Qualité architecturale
et aménagement paysager (suite)
Une vitrine technologique et écologique
    Construction avec certification LEED
    Toit vert
    Aménagement paysager avec entretien
    approprié




                                           59
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – avant




                                60
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – après




                                61
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – avant




                                62
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – après




                                63
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – avant




                                64
Illustration de l’insertion des
infrastructures projetées – après




                                65
Prochaines étapes
Dépôt du rapport de l’OCPM
    hiver 2012

Adoption du règlement
  par le Conseil d’agglomération
    hiver 2012

Création d’un comité de suivi




                                   66
Prochaines étapes (suite)
Lancement de l’appel d’offres
    été 2012 (sauf CTMO SUD)

Débuts de construction prévus
    CTMO Nord– automne 2013
    CTMO Est et Ouest – hiver 2014
    CTMO Sud – lorsque le CTMO Est
    approchera sa pleine capacité

Mise en activité prévue
    18 mois après début de construction
                                          67
Direction de
  l’environnement et du
développement durable




                           Vos questions


                                           68

Contenu connexe

Tendances

Copil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_docCopil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_doc
SMBS contact
 
Fsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchFsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchnathanaelby
 
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
GWP-Mediterranean (GWP-Med)
 
Micro projet kinkon
Micro projet kinkonMicro projet kinkon
Micro projet kinkonAxel Neymar
 
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communesBioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
BioApply
 
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concessionProjets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
Agence Nationale de Gestion des Déchets
 
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de ParisDossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Gabriele Folli
 
Pce ivry synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 mars
Pce ivry   synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 marsPce ivry   synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 mars
Pce ivry synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 marsAssociation Villes Internet
 
Bilan_contrat_global_2008_2012
Bilan_contrat_global_2008_2012Bilan_contrat_global_2008_2012
Bilan_contrat_global_2008_2012
SMBS contact
 
Dossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostageDossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostage
Angela Cristina
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
AREC Occitanie
 
De la ville durable à la performance durable
De la ville durable à la performance durableDe la ville durable à la performance durable
De la ville durable à la performance durableCITIZEN ACT
 
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
GWP-Mediterranean (GWP-Med)
 
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementaleZero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
Zero Waste France, Cniid
 
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
AREC Occitanie
 
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
AREC Occitanie
 
Le meur colloque com verte mai 2011
Le meur colloque com verte mai 2011Le meur colloque com verte mai 2011
Le meur colloque com verte mai 2011
catherineguillaume
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLES
SMBS contact
 
Pollutec Seine Saint Denis 2008
Pollutec Seine Saint Denis 2008Pollutec Seine Saint Denis 2008
Pollutec Seine Saint Denis 2008
Conor MARCUS
 

Tendances (20)

Copil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_docCopil bilan 2016_doc
Copil bilan 2016_doc
 
Fsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_frenchFsm urban excreta_management_french
Fsm urban excreta_management_french
 
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
 
Micro projet kinkon
Micro projet kinkonMicro projet kinkon
Micro projet kinkon
 
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communesBioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
BioApply Solutions biodégradables et compostables pour les communes
 
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concessionProjets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
Projets programmés et orientations des cahiers des charges de concession
 
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de ParisDossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
Dossier collecte des déchets alimentaires - Mairie de Paris
 
Pce ivry synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 mars
Pce ivry   synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 marsPce ivry   synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 mars
Pce ivry synthèse atelier mobilité et aménagement durables 11 mars
 
Bilan_contrat_global_2008_2012
Bilan_contrat_global_2008_2012Bilan_contrat_global_2008_2012
Bilan_contrat_global_2008_2012
 
Dossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostageDossier programme régional compostage
Dossier programme régional compostage
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
 
De la ville durable à la performance durable
De la ville durable à la performance durableDe la ville durable à la performance durable
De la ville durable à la performance durable
 
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
003 NCWRM 2011 Terra_Algeria
 
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementaleZero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
Zero Waste : viabilité technique, économique et environnementale
 
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
Stéphane ROBICHON, économiste de lenvironnement à l'agence de l'eau Adour-Gar...
 
Sbriant appel a_projet
Sbriant appel a_projetSbriant appel a_projet
Sbriant appel a_projet
 
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
Jean-Pierre AMIGUES, chercheur à la Toulouse School of Economics, directeur d...
 
Le meur colloque com verte mai 2011
Le meur colloque com verte mai 2011Le meur colloque com verte mai 2011
Le meur colloque com verte mai 2011
 
AIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLESAIDES AESN EAUX POTABLES
AIDES AESN EAUX POTABLES
 
Pollutec Seine Saint Denis 2008
Pollutec Seine Saint Denis 2008Pollutec Seine Saint Denis 2008
Pollutec Seine Saint Denis 2008
 

En vedette

Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
PwC France
 
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.Universidad Autónoma de Barcelona
 
Iniciarte 07 Galerías andaluzas
Iniciarte 07 Galerías andaluzasIniciarte 07 Galerías andaluzas
Iniciarte 07 Galerías andaluzas
Universidad de Sevilla
 
09 jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest
09  jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest09  jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest
09 jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brestYann Dieulangard
 
Colección Iniciarte enero 2011
Colección Iniciarte enero 2011Colección Iniciarte enero 2011
Colección Iniciarte enero 2011
Universidad de Sevilla
 
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
ABES
 
Fete de l'europe
Fete de l'europeFete de l'europe
Fete de l'europetommylovada
 
Diaporama eastpack
Diaporama eastpackDiaporama eastpack
Diaporama eastpackmaypatrick
 
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeurs
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeursAccompagnement de la CRCI pour les hébergeurs
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeursOTPornichet
 
20150603 lesaffaires
20150603 lesaffaires20150603 lesaffaires
20150603 lesaffaires
Dialog Insight
 
Taller 4
Taller 4Taller 4
Taller 4
guest14a8fe8
 
Exemple de support pour une conférence
Exemple de support pour une conférenceExemple de support pour une conférence
Exemple de support pour une conférence
MySlide1
 
Una perspectiva psicoanalítica de la empresa
Una perspectiva psicoanalítica de la empresaUna perspectiva psicoanalítica de la empresa
Una perspectiva psicoanalítica de la empresa
COMPHOR
 
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers moisStarter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Martin van Wunnik
 
Enfoque clarificación de valores
Enfoque clarificación de valoresEnfoque clarificación de valores
Enfoque clarificación de valores
Marta
 
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015genevieve38
 
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
LUZ ELENA GARCIA
 
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
PrestaShop
 
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afriquePetition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
Patrice Piardon
 
Alguien Dijo
Alguien DijoAlguien Dijo
Alguien Dijo
reud1
 

En vedette (20)

Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
Etude PwC/FBN France "Family Business Survey" (2014)
 
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.
Estudi de la Llei 35 de 17 de setembre de 2010. Reforma laboral.
 
Iniciarte 07 Galerías andaluzas
Iniciarte 07 Galerías andaluzasIniciarte 07 Galerías andaluzas
Iniciarte 07 Galerías andaluzas
 
09 jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest
09  jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest09  jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest
09 jm goujon 2012 06 27 spectr ag journée meito brest
 
Colección Iniciarte enero 2011
Colección Iniciarte enero 2011Colección Iniciarte enero 2011
Colección Iniciarte enero 2011
 
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
Calames oct. 2010 (Saint-Mihiel)
 
Fete de l'europe
Fete de l'europeFete de l'europe
Fete de l'europe
 
Diaporama eastpack
Diaporama eastpackDiaporama eastpack
Diaporama eastpack
 
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeurs
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeursAccompagnement de la CRCI pour les hébergeurs
Accompagnement de la CRCI pour les hébergeurs
 
20150603 lesaffaires
20150603 lesaffaires20150603 lesaffaires
20150603 lesaffaires
 
Taller 4
Taller 4Taller 4
Taller 4
 
Exemple de support pour une conférence
Exemple de support pour une conférenceExemple de support pour une conférence
Exemple de support pour une conférence
 
Una perspectiva psicoanalítica de la empresa
Una perspectiva psicoanalítica de la empresaUna perspectiva psicoanalítica de la empresa
Una perspectiva psicoanalítica de la empresa
 
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers moisStarter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
 
Enfoque clarificación de valores
Enfoque clarificación de valoresEnfoque clarificación de valores
Enfoque clarificación de valores
 
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015
UNUCR Isère bilan recherche 2014.2015
 
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
Matriz valoración proyecto democracia y valores (2)
 
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
#PrestaShopDay - Atelier - Conseils & astuces développement de modules
 
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afriquePetition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
Petition à l'union africaine sur le sida et l'ebola en afrique
 
Alguien Dijo
Alguien DijoAlguien Dijo
Alguien Dijo
 

Similaire à Traitement des matières résiduelles - Présentation La Salle (14 novembre 2011)

Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...
Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...
Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...Louis-Alexandre Cazal
 
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchets
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchetsPrésentation C3R Débat Incinération de nos déchets
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchets
Alexandre Bouvard
 
Colloque québécois sur les bioplastiques - Problématique des plastiques dans...
Colloque québécois sur les bioplastiques -  Problématique des plastiques dans...Colloque québécois sur les bioplastiques -  Problématique des plastiques dans...
Colloque québécois sur les bioplastiques - Problématique des plastiques dans...
Sherbrooke Innopole
 
La Redevance Incitative
La Redevance IncitativeLa Redevance Incitative
La Redevance IncitativeSedre 91
 
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de RoubaixObjectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
EcoloMons
 
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
ORESYS_Energy_Utilities
 
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchetsPrésentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Région Guadeloupe
 
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Comité filière biomasse d'Abitibi-Ouest
 
Présentation Compost in situ
Présentation Compost in situPrésentation Compost in situ
Les 10 chiffres clés de l'environnement
Les 10 chiffres clés de l'environnementLes 10 chiffres clés de l'environnement
Les 10 chiffres clés de l'environnement
Ecoute & Qualité
 
Situation assainissement en France Mars 2013
Situation assainissement en France Mars 2013Situation assainissement en France Mars 2013
Situation assainissement en France Mars 2013
Bruno Rakedjian
 
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
Zero Waste France, Cniid
 
Présentation africompost réunion collectivités locales
Présentation africompost   réunion collectivités localesPrésentation africompost   réunion collectivités locales
Présentation africompost réunion collectivités localesdelaruej
 
Les résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteurLes résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteur
Breels Isabzllz
 
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Sherbrooke Innopole
 
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venirEnvironnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Télécom Paris
 

Similaire à Traitement des matières résiduelles - Présentation La Salle (14 novembre 2011) (20)

Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...
Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...
Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation ...
 
Olivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNEOlivier CATALOGNE
Olivier CATALOGNE
 
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchets
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchetsPrésentation C3R Débat Incinération de nos déchets
Présentation C3R Débat Incinération de nos déchets
 
Colloque québécois sur les bioplastiques - Problématique des plastiques dans...
Colloque québécois sur les bioplastiques -  Problématique des plastiques dans...Colloque québécois sur les bioplastiques -  Problématique des plastiques dans...
Colloque québécois sur les bioplastiques - Problématique des plastiques dans...
 
La Redevance Incitative
La Redevance IncitativeLa Redevance Incitative
La Redevance Incitative
 
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de RoubaixObjectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
Objectif zéro déchet? Chemins et moyens de la ville de Roubaix
 
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
Brussels Waste Network - Contexte bruxellois du « Brussels Waste Network » - ...
 
Anne connan texte pdf
Anne connan texte pdfAnne connan texte pdf
Anne connan texte pdf
 
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissanceEconomie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
Economie circulaire et gestion des déchets, des solutions pour la croissance
 
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchetsPrésentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
Présentation du Plan régional de prévention et de gestion des déchets
 
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
 
Présentation Compost in situ
Présentation Compost in situPrésentation Compost in situ
Présentation Compost in situ
 
Les 10 chiffres clés de l'environnement
Les 10 chiffres clés de l'environnementLes 10 chiffres clés de l'environnement
Les 10 chiffres clés de l'environnement
 
Situation assainissement en France Mars 2013
Situation assainissement en France Mars 2013Situation assainissement en France Mars 2013
Situation assainissement en France Mars 2013
 
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
Gestion des déchets intercommunalité Priula (Province de Trévise, Vénétie, IT)
 
Présentation africompost réunion collectivités locales
Présentation africompost   réunion collectivités localesPrésentation africompost   réunion collectivités locales
Présentation africompost réunion collectivités locales
 
Moscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBAMoscou 12032014 ERBA
Moscou 12032014 ERBA
 
Les résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteurLes résultats 2010 du secteur
Les résultats 2010 du secteur
 
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
Colloque québécois sur les bioplastiques compostables – Politique québécoise ...
 
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venirEnvironnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
Environnement, développement durable et RSE : 40 ans de mutation à venir
 

Plus de Louis-Alexandre Cazal

Public Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of ColumbiaPublic Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of Columbia
Louis-Alexandre Cazal
 
The art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participationThe art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participation
Louis-Alexandre Cazal
 
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurProjet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurLouis-Alexandre Cazal
 
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardWikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardLouis-Alexandre Cazal
 

Plus de Louis-Alexandre Cazal (20)

Public Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of ColumbiaPublic Engagement in the District of Columbia
Public Engagement in the District of Columbia
 
The art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participationThe art combining physical and virtual participation
The art combining physical and virtual participation
 
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteurProjet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
Projet immobilier sur la rue St-Antoine Ouest - Présentation du promoteur
 
Wikicité - Carl Skelton
Wikicité - Carl SkeltonWikicité - Carl Skelton
Wikicité - Carl Skelton
 
Wikicité - Josée Plamondon
Wikicité - Josée PlamondonWikicité - Josée Plamondon
Wikicité - Josée Plamondon
 
Wikicité - Pierrot Péladeau
Wikicité - Pierrot PéladeauWikicité - Pierrot Péladeau
Wikicité - Pierrot Péladeau
 
Wikicité - Dominique Ollivier
Wikicité - Dominique OllivierWikicité - Dominique Ollivier
Wikicité - Dominique Ollivier
 
Wikicité - Diane Mercier
Wikicité - Diane MercierWikicité - Diane Mercier
Wikicité - Diane Mercier
 
Wikicité - Serge Leathead
Wikicité - Serge LeatheadWikicité - Serge Leathead
Wikicité - Serge Leathead
 
Wikicité - Jean-Noé Landry
Wikicité - Jean-Noé LandryWikicité - Jean-Noé Landry
Wikicité - Jean-Noé Landry
 
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-RichardWikicité - Xavier Kronstrom-Richard
Wikicité - Xavier Kronstrom-Richard
 
Wikicité - Pierre Houssais
Wikicité - Pierre HoussaisWikicité - Pierre Houssais
Wikicité - Pierre Houssais
 
Wikicité - Pierre-Léonard Harvey
Wikicité - Pierre-Léonard HarveyWikicité - Pierre-Léonard Harvey
Wikicité - Pierre-Léonard Harvey
 
Wikicité - Stéphane Guidoin
Wikicité - Stéphane GuidoinWikicité - Stéphane Guidoin
Wikicité - Stéphane Guidoin
 
Wikicité - Louise Guay
Wikicité - Louise GuayWikicité - Louise Guay
Wikicité - Louise Guay
 
Wikicité - Hugo grondin
Wikicité - Hugo grondinWikicité - Hugo grondin
Wikicité - Hugo grondin
 
Wikicité - Frank Escoubés
Wikicité - Frank EscoubésWikicité - Frank Escoubés
Wikicité - Frank Escoubés
 
Wikicité - ecoHackMTL
Wikicité - ecoHackMTLWikicité - ecoHackMTL
Wikicité - ecoHackMTL
 
Wikicité - Patrick Dubé
Wikicité - Patrick DubéWikicité - Patrick Dubé
Wikicité - Patrick Dubé
 
Wikicité - Sylvie Daniel
Wikicité - Sylvie DanielWikicité - Sylvie Daniel
Wikicité - Sylvie Daniel
 

Traitement des matières résiduelles - Présentation La Salle (14 novembre 2011)

  • 1. Consultation publique sur l’implantation du Direction de Réduire l’environnement et du pour mieux Centre de traitement développement durable des matières organiques grandir dans le secteur sud (CTMO Sud) 14 novembre 2011
  • 2. Direction de l’environnement et du développement durable Introduction Une responsabilité collective 1
  • 3. Agglomération de Montréal Matières résiduelles générées par individu en 2010 2
  • 4. Agglomération de Montréal Matières mises en valeur en 2010 Taux et tonnage récupéré Matières Agglomération Secteur Sud Matières recyclables 53 % (159 008 t) 57 % (55 689 t) Résidus domestiques dangereux 56 % (3 325 t) 55 % (973 t) Matériaux secs et encombrants 59 % (143 035 t) 58 % (46 035 t) Matières organiques 10 % (41 891 t) 10 % (11 824 t) Taux global 37 % 39 % 3
  • 5. La situation actuelle, enfouissement 109 voyages 25 des ordures Destination des ordures poste de transbordement vers le 25 109 voyages ménagères (2010) EBI à Montréal-Est de vers le poste de transbordement de EBI à Montréal-Est 226 046 t/a (37 % volume agglo.) 226 046 t/a (37 % volume agglo.) Réacheminées vers LET Saint-Thomas Réacheminées vers LET Saint-Thomas 14 103 voyages vers le poste de transbordement de Raylobecvoyages transbordement vers le posteVaudreuil 14 103 à de 31 973 voyages de Raylobec à Vaudreuil vers le poste de transbordement 105 694 t/a 694 t/a (17 % volumeBFI 105 (17 % volume agglo.) Réacheminées vers LET agglo.) de Waste Management à Longueuil à Lachenaie Réacheminées vers LET BFI 31 973 voyages à Lachenaie 168 549 t/a (28 vers levolume àagglo.) % poste de transbordement de Waste Management Longueuil Réacheminées168 549 t/a (28 % volumeSainte-Sophie vers LET Sainte-Sophie Réacheminées vers LET agglo.) 112 366 t/a (18 % volume agglo.) 112 366 t/a (18 % volume agglo.) Kilométrage parcouru par an : 2 075 500 Km Réacheminées vers LET Saint-Nicéphore Volume transféré par an : 612Réacheminées vers LET Saint-Nicéphore 655 tonnes 4
  • 6. Cadre d’action Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E Valorisation, à moyen terme, de 60 % des matières organiques putrescibles Bannissement de l’enfouissement des matières organiques en 2020 5
  • 7. Cadre d’action (suite) Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Principe d’autonomie régionale 6
  • 8. Cadre d’action (suite) Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l’agglomération de Montréal (PDGMR) Principe d’équité territoriale 7
  • 9. Nos défis Les enjeux reliés aux matières organiques 1/2 des ordures ménagères Faible taux de récupération (10 %) Beaucoup de transport La solution : Poursuivre les efforts entrepris Priorité à la valorisation des matières organiques 8
  • 10. Nos défis (suite) Les résultats visés : Participation citoyenne aux collectes sélectives Matière première à transformer en compost et en énergie renouvelable Traitement près de son lieu de génération 9
  • 11. Nos défis (suite) Les résultats visés : Réduire : • Enfouissement et ses nuisances associées • Gaz à effet de serre Contribuer à la revitalisation de secteurs industriels (technologie, innovation, architecture) 10
  • 12. Outils à la disposition des citoyens ordures résidus résidus matières ménagères verts organiques recyclables Collecte sélective résidus verts dans la majorité des territoires depuis 2008 résidus alimentaires depuis 2008 11
  • 13. Nos gains au plan environnemental et économique Réduction 219 000 tonnes d’ordures ménagères (8 logements et moins), destinées à l’enfouissement 710 000 km des distances parcourues (18 fois le tour de la terre) 1/3 des camions vers les lieux d’enfouissement (3 100 véhicules) De 21 000 tonnes de CO2e (GES) 12
  • 14. Nos gains au plan environnemental et économique Création 40 nouveaux emplois Production 8 millions de m3 de biométhane (1 m3 de biométhane = 1 m3 de gaz naturel = 1l de diesel) Capable d’alimenter 4 000 autos roulant 20 000 km par année chacune 65 800 tonnes de compost 13
  • 15. Direction de l’environnement et du développement durable Section 1 Les technologies de valorisation des matières organiques 14
  • 16. Choix des technologies : trois grands principes Valorisation à la place de l’élimination Taille des infrastructures planifiée en fonction des besoins de l’agglomération Des technologies adaptées au contexte montréalais éprouvées 15
  • 17. Agglomération : deux grandes zones au profil distinctif Population : 427 500 personnes Dominance d’habitations de types unifamilial473 000 personnes Population : 1 Population : 427 500 personnes ou détaché (95 %) d’habitations de types unifamilial Dominance Dominance d’habitations non détachées Abondance de résidus%) ou détaché (95 verts (RV) Espaces extérieurs aménagés restreints Population : 1 473 000 personnes Abondance de résidus verts (RV) Dominance d’habitations non détachées 40 % de résidus alimentaires (RA) Plus grande quantité de résidus alimentaires 40 % de résidus alimentaires (RA) Espaces extérieurs aménagés restreints pour 60 % de résidus verts (RV) pour 60 % de résidus verts (RV) % de résidusPlus grande quantité de (RA)alimentaires 60 alimentaires résidus 60 % de résidus alimentaires (RA) Collecte combinée RA + RV pour 40 % de résidus verts (RV) pour 40 % de résidus verts (RV) Collecte séparée RA/RV 16
  • 18. Un projet : 5 infrastructures Secteur Nord Étape 1 : Compostage bâtiment fermé Étape 2 : Compostage andains recouverts 29 000 t/an (RV+digestat (précompost) Secteur Ouest Compostage bâtiment fermé 50 000 t/an (RA+RV+digestat (précompost)) Secteur Est Biométhanisation en bâtiment fermé 60 000 t/an (RA) Secteur Sud Centre pilote de prétraitement en bâtiment fermé Secteur Sud Biométhanisation bâtiment fermé Biométhanisation bâtiment fermé 25 000 t/an (OM) ordures ménagères 60 000 t/an (RA) 60 000 t/an (RA) Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 17
  • 19. Une stratégie d’ensemble Centres de traitement des matières organiques (CTMO) fonctionnant à pleine capacité CTMO Nord Centre de compostage Intrants des collectes D = 25 000 t/a RV = 18 725 t/a Extrants C = 15 400 t/a RV = 14 725 t/a CTMO Est CTMO Sud CTMO Ouest Centre de biométhanisation Centre de biométhanisation Centre de compostage Intrants des collectes Intrants des collectes RA = 60 000 t/a D = 11 000 t/a RV = 19 550 t/a Intrants des collectes RA + RV (mixte) = 39 000 t/a Extrants RA = 60 000 t/aCTMOdeSud Extrants C = 28 000 t/a Centre biométhanisation B = 4 000 000 m3 D = 18 000 t/a RV = 21 725 t/aIntrants des collectes (hypothèse) RV = 19 550 t/a RA = 60 000 t/a Centre pilote de RV = 21 725 t/a (hypothèse) prétraitement Extrants D : Digestat (pré-compost) Extrants OM = 25 000 t/a B = 4 000 000 m=34 000 000 m OM : Ordures ménagères RA : Résidus alimentaires B 3 RV : Résidus verts B : Biométhane D = 18 000 t/a D = =1821000 t/at/a (hypothèse) RV 725 RV = 21 725 t/a (hypothèse) 18
  • 20. 2 filières technologiques complémentaires Procédé biologique Compostage Biométhanisation Environnement avec air sans air Intrants résidus organiques résidus et précompost alimentaires (digestat) Principaux extrants compost méthane et digestat (précompost) Avantages plus simple produit de l’énergie et moins coûteux renouvelable 19
  • 21. Centre pilote de prétraitement des ordures ménagères Développer notre expertise pour devenir encore plus performant au plan environnemental en retirant des ordures ménagères les fractions de matières : Pouvant être compostées Pouvant produire de l’énergie Pouvant être recyclées 20
  • 22. Direction de l’environnement et du développement durable Section 2 Choix des sites 21
  • 23. Processus de sélection des sites 11 sites ont fait l’objet d’analyses détaillées 4 sites présentant les conditions optimales ont été retenus 22
  • 24. Critères de sélection des sites Exigences du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Sauf dans le cas d’infrastructures existantes, comme au CESM, distance de 500 mètres entre l’infrastructure et toute zone résidentielle ou commerciale, des habitations et des lieux publics Étude de dispersion des odeurs obligatoire 23
  • 25. Critères de sélection des sites (suite) Exigences du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Distance de 60 mètres d’un cours d’eau, 30 mètres de tout ouvrage de captage (eaux souterraines) et de 300 mètres d’un lac Niveau de bruit compatible au zonage hôte Impact limité du camionnage sur la circulation dans le voisinage 24
  • 26. Critères de sélection des sites (suite) Autres critères de l’agglomération Idéalement une propriété municipale Superficie adéquate Disponible à court terme Proximité des grandes artères et autoroutes Capacité de branchement au réseau de Gaz Métropolitain (centre de biométhanisation) 25
  • 27. Sites retenus Secteur Nord CESM Arrondissement Villeray—St-Michel – Parc-Extension Secteur Est Site de l’ancienne carrière Demix Ville de Montréal-Est Secteur Ouest Terrain Aéroports de Montréal Secteur Sud Site de l’ancienne usine Solutia Arrondissement LaSalle Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 26
  • 28. Direction de l’environnement et du développement durable Section 3 CTMO Sud 27
  • 29. Site de l’ancienne usine Solutia Respecte les lignes directrices du MDDEP (avis préliminaire du MDDEP émis le 22 octobre 2010) Terrain disponible et en vente Accessibilité d’une conduite de gaz pouvant accepter le débit anticipé Proximité A20 28
  • 30. Conformité aux lignes directrices du MDDEP – distance 29
  • 31. Infrastructures prévues au CTMO Sud Un centre de biométhanisation, d’une capacité de 60 000 tonnes/année Biométhane Biométhane 45 000 RA RA t/an 4 000 000 m3/an/an 4 000 000 m3 45 000 t/an Opérations en en bâtiment fermé bâtiment fermé 15 000 t/an ICI 15 000 t/an ICI Opérations 8 logements et moins Réception Réception Biodigestion 18 000 t/an Biodigestion 8 logements et moins Prétraitement Collecte séparée Collecte séparée RA et RV Prétraitement 7 à 21 jours Pré-compost 7 à 21 jours RA 30
  • 32. Implantation au sol actuel 31
  • 33. Implantation au sol du CTMO Sud 32
  • 34. Direction de l’environnement et du développement durable Section 4 Ajustements requis au règlement de zonage 33
  • 35. Ajustements envisagés Affectation actuelle : « industrielle » Zonage actuel : « activités industrielles » Usage envisagé : centre de traitement (non prévu dans la réglementation actuelle d’urbanisme) 34
  • 36. Ajustements envisagés (suite) Article 89 de la Charte : Le Conseil d’agglomération, de qui relève le traitement des matières résiduelles, peut autoriser cet usage par le biais d’un règlement spécifique qui s’ajoute alors à la réglementation locale Conditions : des dispositions ou normes particulières sont proposées afin de mieux encadrer le projet 35
  • 37. Ajustements (suite) Usage autorisé : Centre de traitement des matières organiques par biométhanisation en bâtiment fermé 36
  • 38. Ajustements Conditions : A. Implantation, hauteur et densité Les dispositions réglementaires locales s’appliquent, sauf : – Taux d’implantation du bâtiment (minimum 25 % et maximum 70 % du terrain) – Cœfficient d’occupation au sol (minimum 0,25 et maximum 1,20) 37
  • 39. Ajustements (suite) Conditions : B. Occupations des espaces extérieurs Les dispositions réglementaires locales s’appliquent, sauf : – Aucun entreposage extérieur, sauf camions remorques – Stationnement : 20 espaces max. pour chaque bâtiment 38
  • 40. Ajustements (suite) Conditions : C. Aménagement paysager En plus des dispositions locales, s’appliquent : – Plan d’aménagement requis avant le début des travaux – 12 mois max pour l’aménagement après la fin des travaux de construction – Maintien d’un caractère végétal sain 39
  • 41. Ajustements (suite) Conditions : D. Objectifs d’aménagement, d’architecture et de design En plus des objectifs du Plan d’implantation et d’intégration architecturale local, s’appliquent : – Bâtiment et aménagements fonctionnels, sécuritaires et de qualité 40
  • 42. Ajustements (suite) Conditions : Critères à favoriser : • Principes de développement durable pour les bâtiments et le terrain • Matériaux de qualité – Intégration des équipements mécaniques – Clôture sobre – Atténuation visuelle à partir des voies publiques. 41
  • 43. Ajustements (suite) Avis du Comité d’architecture et d’urbanisme (CAU) Le Comité d’architecture et d’urbanisme appuie le principe d’autoriser les cinq centres de traitement des matières organiques 42
  • 44. Direction de l’environnement et du développement durable Section 5 Résultats des études effectuées pour le CTMO Sud 43
  • 45. Circulation Nombre de camions/jour pour le centre opérant à pleine capacité 44
  • 46. Circulation Bases de la simulation des déplacements sur la circulation locale Déplacements de matières intrants et extrants, des employés et des fournisseurs ont été pris en compte et multipliés par un facteur de sécurité de 1,5 45
  • 47. Circulation (suite) Bases de la simulation des déplacements sur la circulation locale Simulation correspond à la pire des conditions : heure de pointe du matin à la période qui compte le plus grand nombre de déplacements (octobre et novembre) En réalité, la période de réception des MO se situera en dehors de l’heure de pointe matinale du réseau routier environnant 46
  • 48. Circulation (suite) Situation actuelle sur le réseau routier à proximité • Déjà critique (intersection Angrignon/Notre- Dame) • Scénarios d’améliorations des conditions de circulation Court terme : optimisation des feux Long terme : bretelles d’accès Lapierre et Irwin souhaitées 47
  • 49. Circulation (suite) Situation actuelle sur le réseau routier à proximité Chantiers majeurs prévus à proximité dans les prochaines années (échangeur Turcot) – Entrainent une pression accrue sur le réseau – Mesures de mitigation envisagées, dont certaines déjà implantées (voies réservées aux autobus pour favoriser un transfert modal) 48
  • 50. Circulation (suite) Conclusion de l’étude L’impact du CTMO Sud Faible nombre de déplacements générés par les opérations du CTMO Effet minime sur les conditions actuelles de circulation du réseau à proximité 49
  • 51. Circulation (suite) Mise à jour de l’étude de circulation Début des opérations du centre de biométhanisation de LaSalle lorsque celui du secteur Est approchera de sa pleine capacité Autre analyse d’impact, tenant compte des réalités du moment, avant mise en chantier 50
  • 52. Étude de dispersion des odeurs Méthode pour déterminer le taux d’émission d’odeur Basées sur une banque de données de plus de 400 cas comparables en activité 51
  • 53. Étude de dispersion des odeurs (suite) Exigences du MDDEP en termes de détection des odeurs à la limite de la zone résidentielle, commerciale Respect de 1 u.o, 98 % du temps Ne dépassant pas 5 u.o, 99,5 % du temps 52
  • 54. Étude de dispersion des odeurs (suite) Comparaison Personne parfumée : 20-50 u.o. Gazon fraichement coupé : 250 u.o. Vieille poubelle : 500 u.o. Barbecue : 2 500 u.o. 53
  • 55. Conformité aux lignes directrices du MDDEP – odeurs Aucun compromis Étude de dispersion des odeurs intégrée au processus de sélection Conformité aux lignes directrices du MDDEP condition sine qua non au choix d’un site 54
  • 56. Conformité aux lignes directrices du MDDEP – odeurs (suite) Mesures additionnelles prévues : Bâtiments fermés sous pression négative Réception des matières organiques dans un endroit clos Lavage des roues de camions avant leur sortie de l’aire de réception Traitement de l’évacuation de l’air à l’aide de filtres performants Monitorage des odeurs, en cours d’opération 55
  • 57. Étude sur le bruit Critères de référence : Règlement numéro 2192 de l’arrondissement LaSalle « Règlement concernant les nuisances et plus particulièrement le bruit » et règlement numéro 2098 « Règlement de zonage » Lignes directrices du MDDEP pour l’encadrement des activités de biométhanisation 56
  • 58. Étude sur le bruit (suite) Méthode : Simulations de déplacements des camions de transport des matières organiques Conclusion : Résultats obtenus sont en deçà des seuils fixés par les divers règlements Équipements liés au traitement des matières organiques sont tous à l’intérieur du bâtiment – Aucun bruit n’est audible à l’extérieur 57
  • 59. Qualité architecturale et aménagement paysager Une contribution au patrimoine architectural Insertion, dans l’appel d’offre, d’exigences en matière de design architectural Doit bonifier le caractère architectural du secteur 58
  • 60. Qualité architecturale et aménagement paysager (suite) Une vitrine technologique et écologique Construction avec certification LEED Toit vert Aménagement paysager avec entretien approprié 59
  • 61. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – avant 60
  • 62. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – après 61
  • 63. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – avant 62
  • 64. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – après 63
  • 65. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – avant 64
  • 66. Illustration de l’insertion des infrastructures projetées – après 65
  • 67. Prochaines étapes Dépôt du rapport de l’OCPM hiver 2012 Adoption du règlement par le Conseil d’agglomération hiver 2012 Création d’un comité de suivi 66
  • 68. Prochaines étapes (suite) Lancement de l’appel d’offres été 2012 (sauf CTMO SUD) Débuts de construction prévus CTMO Nord– automne 2013 CTMO Est et Ouest – hiver 2014 CTMO Sud – lorsque le CTMO Est approchera sa pleine capacité Mise en activité prévue 18 mois après début de construction 67
  • 69. Direction de l’environnement et du développement durable Vos questions 68