SlideShare une entreprise Scribd logo
Le Bailleul, le 07 avril 2015
Dr Pierre M’BULA,
neuropédiatre
  Définition et origine des troubles d’apprentissage
  Définition des troubles non spécifiques
  Définition des troubles spécifiques
  Rôle du médecin traitant
  Déroulement de la consultation de débrouillage
  Quand s’alarmer
  A quels spécialistes adresser?
  Le centre relais du PSSL
  10 à 15% d’enfants en échec scolaire
◦  Troubles non spécifiques des apprentissages :
Le plus souvent socioculturel ou psychologique
◦  Environ 3% à 5% troubles spécifiques
Définition des troubles d’apprentissage /
retard d’apprentissage
Les troubles d’apprentissage = perturbation des
acquisitions dans un ou plusieurs des domaines de
réussite scolaire
retard : fragilité, décalage simple…
- La lecture,
- L’orthographe,
- Les mathématiques
- Langage oral/écrit
- Praxies
- Mémoire,
- Attention,…
De manière générale:
Et plus spécifiquement:
Origine des troubles d’apprentissage ?
Les troubles d’apprentissage peuvent survenir dans différents
contextes :
1- Après une souffrance cérébrale acquise
2- Dans le cadre d’un trouble neurodéveloppemental
2.1. non spécifique
2.2. spécifique
3- Dans un contexte de souffrance psychique
1- Après une souffrance cérébrale acquise (Survenue de lésions
cérébrales à un moment du développement anté ou post-natal)
Autres :
inflammation,
toxiques…
Infection
Souffrance
périnatale
Tumeur
cérébrale
Maladies
vasculaires
(AVC)
Traumatisme
crânien
Prématurité
Hypotrophie
Epilepsie
Souffrance
cérébrale
acquise
2- Dans le cadre d’un trouble neurodéveloppemental
  Perturbation du développement cérébral de
l’enfant, sans cause neurologique acquise
identifiable
Attention Langage
expressif
Motricité Perception et
orientation
spatiale
MémoireFonctions exécutives
Les troubles spécifiques
Perturbation durable et
structurelle (liée à un
développement anormal de
certaines régions du cerveau)
Ces troubles doivent survenir en
l’absence de trouble sensoriel,
psychiatrique, de déficience
intellectuelle ou de carences
éducatives.
Les troubles non spécifiques
Perturbation consécutive d’une
cause connue ou suspectée
Carences
éducatives
Pathologies psychiatriques
(TED)
Maladies
Génétiques*
(Retard mental)
Troubles
non spécifiques
Micro délétion 22q11
( 1/4000 à 1/10000)
Syndrome de l’X-
fragile (1/4000chez
le garçon)
Syndrome de
Williams et Beuren
(1/10000naissances)
Syndrome
d’Angelman
……. ET BIEN
D’AUTRES….
Profil
psychomoteur
non Retard
psychomoteur
Retard psychomoteur
Profil cognitif /
comportemental
Troubles des
apprentissages sans
spécificité (!)
Retard de langage
Troubles du cpt
Retard de langage
Hyperactivité, tbles
attentionnels
Tble du
comportement +/-
syndrome autistique
Spécifiquement des
troubles visuo-
spatiaux alors que la
mémoire auditive est
très bonne
Profil
morphologique
Pyramide nasale
rectiligne
Luette bifide
dysmorphie dysmorphie
Rééducation
parfois déjà en
cours
Orthophonie
PEC ORL
+/- psychomot
Parfois aucune (IME à
prévoir!)
Kiné, orthophonie,
psychomotricité
Autre signe
d’appel
Cardiopathie
conotroncale (75% des
cas)
épilepsie Cardiopathie (75%
des cas)
Troubles du sommeil
et alimentaire
néonataux…..
Trouble
déficitaire
de l’attention
TDA/H
Dyscalculie Dysphasie
Dyspraxie
/
TAC
Dyslexie
Dysorthographie
(DLDO)
Troubles
spécifiques
Apports de l’imagerie?
Apports de la génétique?
  Une seule fonction touchée (parfois plus si comorbidité)
dans un secteur important de la vie de relation
◦  De façon significative (tests déviants : plus de 2ET
ou plus de 2 ans de décalage)
◦  durable
◦  Avec risque adaptatif à court ou moyen terme
◦  Sans cause évidente retrouvée
  Dysphasie (langage oral):
◦  rare mais sévère
◦  Intérêt du centre référent pour un bilan pluridisciplinaire
(diagnostic différentiel).
◦  PEC précoce et intensive (aide humaine? orientation
pédagogique? Service de soins?...)
  DL/DO (langage écrit):
◦  A évoquer si plus de deux ans de décalage de lecture sans
cause retrouvée et malgré orthophonie intensive
◦  Médecins de niveau 2 pour le diagnostic
◦  Aménagements pédagogiques, suivi orthophonique
prolongé et soutien psychologique
  Non automatisation des gestes appris (les praxies)
  Donner à l’enfant « le bénéfice du doute »… et le laisser
grandir
  Diagnostic difficile et pluridisciplinaire
  Pour parler de troubles, il faut des répercussions scolaires,
sociales et familiales
  Et un soutien psychologique
  Impulsivité, instabilité motrice et trouble de l’attention:
◦  D’origine constitutionnelle
◦  Avec des répercussions scolaires et familiales
  Intérêt d’un avis double : pédopsychiatrique et
neuropédiatrique
  Discuter en plus de la prise en charge psychologique d’un
traitement par méthylphénidate
◦  Prescription hospitalière annuelle spécialisée
◦  Renouvellement mensuel par le MT avec contrôle croissance
poids/taille et tension artérielle
Difficultés
d’apprentissage
Retard
d’apprentissage
Trouble
d’apprentissage
Souffrance cérébrale
acquise
Troubles
neurodéveloppementaux
Troubles spécifiques
Troubles
non spécifiques
  Rôle de coordinateur de niveau 1 autour de l’enfant
en difficultés scolaires
◦  Ecouter la plainte
◦  Eliminer une cause médicale : neurologique, sensorielle
(ORL ou visuelle)
◦  Suspecter une origine psychologique
◦  Cerner le contexte socio-culturel (nature de la cellule
familiale, ATCD psy familiaux,,,)
◦  Lancer les premiers examens et bilans
◦  Savoir orienter vers un spécialiste
◦  Suivi +++
  Anamnèse :
◦  Ecouter la plainte
◦  antécédents familiaux (niveau d’études des parents...)
◦  grossesse et accouchement
  Développement psychomoteur (s’aider du carnet de
santé et d’échelles de développement) : motricité
globale et fine, langage oral
  On parle de développement psycho-moteur jusqu’à l’âge de
2-3 ans : normal ou décalé
  Sur le plan moteur , après 3 ans: vérifier âge du vélo sans
stabilisateurs, les jeux de coordination, âge de l’autonomie
pour l’habillage, le graphisme et la motricité fine,
l’organisation…
  Puis intellectuel uniquement : le langage oral, les différentes
étapes de l’apprentissage scolaire (acquisition du langage
oral, des règles de la collectivité, langage écrit,
mathématiques…), attention, mémoire…
  Examen sensoriel par des spécialistes ORL et ophtalmo +/-
bilan orthoptique
  Examen neurologique de débrouillage
◦  Signe de Gowers
◦  Prise du périmètre cranien et courbe
◦  Examen morphologique
◦  Examen cutané
◦  Quelques praxies bucco-faciales et d’imitation (idéomotrices)
◦  Paires crâniennes, absence de Sd cérébelleux
◦  Équilibre et coordination
  Sommeil , alimentation
  Propreté
  Sociabilisation
  Activités extrascolaires et loisirs
  Structure familiale
  Rencontre de la psychologue scolaire?
  Suivi psychologique?
  Parcours scolaire , aides apportées (RASED,
aide humaine, PPRE, PAI…)
  Avis des enseignants
  Lecture des cahiers scolaires
  Projet scolaire et/ou professionnel
  Pathologie sensorielle
◦   ORL et ophtalmo
◦   PEC spécifique
  Pathologie pédopsychiatrique suspectée
◦   Pédopsychiatre et inter-secteurs
  Retard global suspecté
◦   centre relais des apprentissages via les pédiatres pour
confirmation
◦   Neuropédiatre et généticien
◦   IRM cérébrale , bilan métabolique…
  Origine neurologique
◦   neuropédiatre
  Conduite à tenir:
  1 - Évaluation cognitive de débrouillage
  2- A quel spécialiste adresser l’enfant?
◦  Quel(s) bilan(s) paramédical(aux)?
◦  Quel médecin spécialiste?
◦  Quelle prise en charge de première intention?
◦  Quel suivi?
  Graphie :
◦  Formes géométriques :
  le rond : 3 ans ; la croix : 3 ans1/2 ; le carré : 4 ans; le triangle : 5 ans ;
le losange : entrée en CP
◦  Le bonhomme:
  Le bonhomme têtard : 3ans½ ; le bonhomme 5 parties : 4ans1/2 puis les détails
  Langage oral : la spontanéité verbale, raconter une histoire +/- support
d’un livre (désigner les images, commenter une scène…)‫‏‬
  Langage écrit : lecture et dictée
  Calculs et figures géométriques
  Complétions de formes et cubes
  Les batteries des médecins de PMI : DPL3,
l’ERTL4/ ERTL6 (environ 20 min de passation mais si bien connue se réalise
pendant l’oscultation) (pour l’achat Site com.medic.com:)
  Les batteries des médecins scolaires : ERTLA6, BSEDS et
Odédys... (www.cognisciences.com )
  Les batteries des pédiatres : BREV et EDA (batteries longues,
peu réalisables en cabinet)
  Plainte sur le langage oral: bilan orthophonique +/- PEC
◦  Dès 3 ans
  Plainte sur le langage écrit : bilan orthophonique +/- PEC
◦  Possible dès le milieu du CP
◦  Important en CE1 si décodage non fluide
  Plainte sur les praxies
◦  Bilan psychomoteur ou psychologique?
  Plainte sur la graphie
◦  Bilan psychomoteur à l’âge primaire?
◦  Bilan ergo chez le collégien?
  Plainte sur l’attention +/- hyperactivité
◦  Questionnaires de Conner’s?
◦  Avis psychologique?
  Les « remboursés » sur prescription médicale
◦  Bilan orthophonique normé de langage oral et écrit +/-
logicomathématique
◦  Bilan orthoptique
  Les « non remboursés » mais sur prescription
médicale
◦  Bilan psychomoteur
◦  Bilan en ergothérapie
  Les « sans prescription »
◦  Évaluation (Neuro)psychologique
  Devant un Trouble du langage oral : bilan orthophonique +/-
PEC devant:
◦  Toute plainte du langage oral à 3 ans doit être prise en
considération (guidance parentale, accompagnement
pédagogique…)
◦  En urgence et avec PEC intensive si critères de gravité à 3 ans
  Agrammatisme
  Inintelligibilité
  Trouble de la compréhension
◦  Systématique à 5 ans si persistance d’un retard de parole ou de
langage même modéré
  Aspects qualitatifs et quantitatifs
  fragilité entre -1ET et -2 ET, déviance < - 2 ET
  Pragmatisme
  Compréhension : lexique, syntaxe
  Expression
◦  Praxies bucco-linguales et articulation
◦  Phonologie
◦  Lexique
◦  morphosyntaxe
  Devant un Trouble du langage écrit: bilan orthophonique +/-
PEC devant:
◦  Toute plainte du langage écrit dès le CP
◦  Ou si signalement par les instituteurs en GSM
◦  Ou si ATCD particulier dans la famille
◦  avec PEC intensive
  Conscience phonologique
  Lecture
◦  Les deux stratégies : assemblage et adressage
◦  La vitesse de lecture
◦  La compréhension
  Orthographe
◦  Phonologie
◦  Usage
◦  grammaire
Devant un Trouble des praxies: Bilan psychomoteur et ergo
  Motricité globale : équilibre, coordination
  Motricité fine : dextérité manuelle
  Praxies : idéomotrices, idéatoires, visuo-constructives
  Dont graphie : vitesse et précision
  Tonus et schéma corporel
  Conséquences écologiques
  Proposition de moyens de compensation
  Devant un doute sur l’état psycho-affectif de l’enfant et
cognitif: Évaluation psychologique et « psychométrique »
  Bilan neuropsychologique : à réserver aux cas les
plus sévères et/ou complexes (mémoire, attention,
fonctions exécutives…)
  On naît et on meurt dys…
  Rééducation : 2 fois par semaine (si possible pendant les temps
scolaires)
  Aide de la MDPH (maison du handicap) :
◦  pour obtenir une AVSI
◦  Des financements pour du matériel informatique
◦  Un accord pour un tiers-temps
◦  Une notification pour un service de soins type SSEFIS, voire une
classe spécialisée « DYS »
  Aide de la sécurité sociale:
◦  Obtenir le remboursement d’un taxi entre l’école et le cabinet
d’orthophonie
◦  Les associations
  Valoriser : il n’apprendra pas à lire en lisant !! ; contourner ;
favoriser ses talents… ; suivi psychologique
  « Comment ça va à l’école? »
  Examen médical et sensoriel
  Indication d’un bilan orthophonique
  Consultation par un médecin de niveau 2 si
absence de progrès
Le parcours de soin en 3 niveaux
Niveau 1 :
REPERAGE et DEPISTAGE des troubles d’apprentissage
par école/famille/médecin traitant/paramédicaux / psychologues, etc
Niveau 2 :
EXPLORATION des troubles d’apprentissage +/- DIAGNOSTIC
par les équipes de proximité (institutionnelles ou libérales)
PSSL sur le bassin Sablé- LA Flèche
CRTA
CHU DE NANTES
Troubles des apprentissages
dans un contexte médical précis
En cas de difficultés d’apprentissage
 parents, enseignants, médecins traitants
Suspicion d’un trouble
sévère et/ou complexe des
apprentissages
Consultation médicale
spécialisée au CHU
Démarches & Renseignements
Secrétariat
Centre relais du langage et apprentissages
PSSL
LE PARCOURS DE SOINS EN PAYS DE LOIRE/ SARTHE
Consultation avec un médecin pédiatre ou bilan auprès du médecin scolaire
Dossier complet ensuite adressé au centre relais
Diagnostic établi de
Trouble Spécifique des
Apprentissages
- Courrier médecin scolaire (cc med ttt) pour mise en place du plan
d’aides)
Conseils et Informations
sur le parcours de soin
Structure
régionale des
troubles
d’apprentissage
Nantes
Guidance et
accompagnement des
parents et des
professionnels
Formation et Recherche
EXPLORATION PSSL
CENTRE RELAIS DU LANGAGE ET DES
APPRENTISSAGES
le 7 Avril 2015
  Circonscription de La Flèche (2013) :
  Ecoles Primaires Publiques : 4792
  Ecoles Primaires Privées : 612
  Ecoles Maternelles Publiques : 958
  soit 6362 enfants
  Circonscription de Sablé sur Sarthe (2013) :
  Ecoles Primaires Publiques : 4256
  Ecoles Primaires Privées : 1011
  Ecoles Maternelles Publiques : 716
Soit 5983 enfants
petit rappel: 10 à 15% en difficulté scolaires
◦  Offrir un accès rapide et identifié aux consultations
spécialisées pluridisciplinaires
◦  Offrir un service de proximité,
◦  Offrir un partenariat plus aisé, facilité par la proximité entre
le lieu de consultation et les lieux de prise en charge (école,
orthophonie, CAMSP, centre spécialisé…).
  Composition de l’équipe:
  Dr Pierre M’BULA: neuropédiatre, médecin référent
  Dr H.Z. RAKOTOMALALA: pédiatre
  Stéphanie ROY: orthophoniste (30%)
  Marie MALHAIRE: neuropsychologue (40%)
  Céline HUET: orthoptiste (20%)
  MC. COUTABLE: secrétaire (50%)
  T.CÔME-DURANT: chef de projet/coordinatrice (20%)
1. Réception du dossier envoyé par l’équipe de proximité,
comprenant l’avis détaillé du médecin (pédiatre, médecin
scolaire), le bilan normé du rééducateur et toute autre
investigation réalisée
2. Expertise du dossier pour contacts avec les différents
professionnels déjà actifs autour de l’enfant
3. Exploration pluridisciplinaire puis synthèse en équipe pour
un diagnostic ou une piste diagnostique,
4. Rencontre avec les parents et l’enfant: cs d’annonce
5. Rédaction d’un courrier complet accompagné des
préconisations de prises en charge et d’aménagements
pédagogiques (avec contact possible par les instit spé).
Copie systématique au medecin ttt
Envoi du dossier par le
Médecin scolaire/ pédiatre
PSSL
Réception du dossier
Présentation en Staff
BILAN HDJ
Neuropsychologue
Synthèse
Diagnostic
Plan de soins personnalisés
Fin de suivi
Envoi courrier 

Médecin Scolaire/ médecin traitant/
Parents
Orthophoniste Pédiatre
CS avec PédiatreOrthoptiste (6 sem avant)
Récapitulatif
  Même filière (suspicions de dyspraxie, NF1…); dossiers qui sont
ensuite renvoyés vers la SRTA de Nantes ou l’Arche pour étude et
réalisation de bilans pluridisciplinaires si le dossier est accepté.
  Pour les troubles secondaires : enfants intelligents, sans trouble
psy ou sensoriel, mais avec une pathologie primitive :
◦  Cas neuro les plus sévères : neuropédiatrie d’Angers
◦  Cas particuliers Nantes: NF1…,
  Liste d’attente: environ 7 mois
  Transfert des dossiers présentant des troubles complexes et/ou
sévère du langage
  Permanence téléphonique du jeudi de 14 à 16h pour des contacts
entre l’équipe pédagogique et les enseignantes spécialisées du CRL
pour des conseils d’adaptation pédagogique
Contacts
 Secrétariat : 02 44 71 31 23 – Mme COUTABLE
Christine
Permanence téléphonique du lundi au vendredi
de 9h à 17h

Contenu connexe

Tendances

De la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
De la psychologie cognitive ¨Compil de P. ClauzardDe la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
De la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
philip61
 
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en chargeLe TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
Réseau Pro Santé
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
HananeTounsi2
 
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
Jacques Gendron
 
Béhaviorisme
BéhaviorismeBéhaviorisme
Béhaviorisme
Marseglia
 
lexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.pptlexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.ppt
HassanAboulla1
 
M02 - Le charisme relationnel
M02 - Le charisme relationnelM02 - Le charisme relationnel
M02 - Le charisme relationnel
Pascal STIEVENARD
 
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent - physiopathologie et clinique
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent  - physiopathologie et cliniqueDiabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent  - physiopathologie et clinique
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent - physiopathologie et clinique
Section Diabète CHU Sainte-Justine
 
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques""Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
Atelier Canopé de l'Essonne
 
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiquesJeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
philip61
 
La dyslexie
La dyslexieLa dyslexie
La dyslexie
nawaljabbour
 
La compréhension de l'écrit
La compréhension de l'écritLa compréhension de l'écrit
La compréhension de l'écritBOUTHIBA RBIAA
 
Diarrhee chronique chez l'enfant
Diarrhee  chronique chez l'enfantDiarrhee  chronique chez l'enfant
Diarrhee chronique chez l'enfantAmel Ammar
 
Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfantAmel Ammar
 
Langage corporel
Langage corporelLangage corporel
Langage corporel
IbtissemSlimeni
 
Présentation dyslexie
Présentation dyslexiePrésentation dyslexie
Présentation dyslexie
carolinapelayo
 
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
Section Diabète CHU Sainte-Justine
 
PROCESS COMMUNICATION
PROCESS COMMUNICATIONPROCESS COMMUNICATION
PROCESS COMMUNICATION
LITTLE FISH
 

Tendances (20)

De la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
De la psychologie cognitive ¨Compil de P. ClauzardDe la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
De la psychologie cognitive ¨Compil de P. Clauzard
 
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en chargeLe TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
Le TDAH : Définition du trouble et aménagements possibles en prise en charge
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
 
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
Le trouble déficitaire de l’attention et hyperactivité (TDAH)
 
Béhaviorisme
BéhaviorismeBéhaviorisme
Béhaviorisme
 
lexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.pptlexique pedagogique.ppt
lexique pedagogique.ppt
 
M02 - Le charisme relationnel
M02 - Le charisme relationnelM02 - Le charisme relationnel
M02 - Le charisme relationnel
 
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent - physiopathologie et clinique
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent  - physiopathologie et cliniqueDiabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent  - physiopathologie et clinique
Diabète de type 1 chez l'enfant et l'adolescent - physiopathologie et clinique
 
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques""Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
"Les dys : point de vue cognitif et implications pédagogiques"
 
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiquesJeu d'apprentissage et théories didactiques
Jeu d'apprentissage et théories didactiques
 
Ethique
EthiqueEthique
Ethique
 
La dyslexie
La dyslexieLa dyslexie
La dyslexie
 
La compréhension de l'écrit
La compréhension de l'écritLa compréhension de l'écrit
La compréhension de l'écrit
 
Diarrhee chronique chez l'enfant
Diarrhee  chronique chez l'enfantDiarrhee  chronique chez l'enfant
Diarrhee chronique chez l'enfant
 
Diabete de l'enfant
Diabete de l'enfantDiabete de l'enfant
Diabete de l'enfant
 
Langage corporel
Langage corporelLangage corporel
Langage corporel
 
Psychologie sociale. introd.
Psychologie sociale. introd.Psychologie sociale. introd.
Psychologie sociale. introd.
 
Présentation dyslexie
Présentation dyslexiePrésentation dyslexie
Présentation dyslexie
 
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
Aspects nutritionnels chez les jeunes diabétiques type 1
 
PROCESS COMMUNICATION
PROCESS COMMUNICATIONPROCESS COMMUNICATION
PROCESS COMMUNICATION
 

En vedette

Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15raymondteyrouz
 
Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15
raymondteyrouz
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flèche
raymondteyrouz
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15
raymondteyrouz
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 raymondteyrouz
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15
raymondteyrouz
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15raymondteyrouz
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15raymondteyrouz
 
2 compactage avec application.pwr
2 compactage avec application.pwr2 compactage avec application.pwr
2 compactage avec application.pwrbadr19eddine
 
La prise de décision chez les athlètes
La prise de décision chez les athlètesLa prise de décision chez les athlètes
La prise de décision chez les athlètes
May Abou Zahra
 
Cas clinique epu sablé
Cas clinique  epu sablé Cas clinique  epu sablé
Cas clinique epu sablé
raymondteyrouz
 
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
raymondteyrouz
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
raymondteyrouz
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16
raymondteyrouz
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
raymondteyrouz
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
raymondteyrouz
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
raymondteyrouz
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
raymondteyrouz
 

En vedette (20)

Les tso
Les tsoLes tso
Les tso
 
Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15
 
Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flèche
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15
 
2 compactage avec application.pwr
2 compactage avec application.pwr2 compactage avec application.pwr
2 compactage avec application.pwr
 
La prise de décision chez les athlètes
La prise de décision chez les athlètesLa prise de décision chez les athlètes
La prise de décision chez les athlètes
 
Cas clinique epu sablé
Cas clinique  epu sablé Cas clinique  epu sablé
Cas clinique epu sablé
 
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
Conseils aux voyageurs en milieu tropical dc 02 02 16
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
 
Gestion ad
Gestion adGestion ad
Gestion ad
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
 

Similaire à Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15

Connaitre, Accompagner, Guider
Connaitre, Accompagner, Guider Connaitre, Accompagner, Guider
Connaitre, Accompagner, Guider
HedfiHella
 
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08raymondteyrouz
 
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdfLe Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Neurofeedback Luxemburg
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Paul Daval
 
Voix haute181210
Voix haute181210Voix haute181210
Voix haute181210
Christian Bellone
 
troubles d’apprentissage .pdf
troubles d’apprentissage .pdftroubles d’apprentissage .pdf
troubles d’apprentissage .pdf
MohammedChakkor
 
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
Bibliothèque départementale de l'Essonne
 
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger:          	TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENTsyndrome d'asperger:          	TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
ETIC-CAMEROUN
 
Power point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdfPower point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdf
Lea OLIVETTE
 
Power point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdfPower point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdf
Jessica Dubois
 
Suivi formation drlll
Suivi formation drlllSuivi formation drlll
Suivi formation drlll
Louise Roy
 
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
Université de Montréal
 
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENTsyndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
ETIC-CAMEROUN
 
Conférence 1995 B. Boileau participant - Luxembourg
Conférence 1995 B. Boileau participant - LuxembourgConférence 1995 B. Boileau participant - Luxembourg
Conférence 1995 B. Boileau participant - LuxembourgSylvie Spattz
 
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
Dyslexia International
 
Présentation dyslexie
Présentation dyslexiePrésentation dyslexie
Présentation dyslexie
Lyse Deruy Pelayo
 
Le syndrome de rett
Le syndrome de rettLe syndrome de rett
Le syndrome de rett
ETIC-CAMEROUN
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externetfovet
 

Similaire à Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15 (20)

Connaitre, Accompagner, Guider
Connaitre, Accompagner, Guider Connaitre, Accompagner, Guider
Connaitre, Accompagner, Guider
 
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08
Les DifficultéS Scolaires Ib 08 04 08
 
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdfLe Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
Le Neurofeedback contre les TOCs et Obsessions par Neurofeeedback Luxembourg.pdf
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
 
Voix haute181210
Voix haute181210Voix haute181210
Voix haute181210
 
troubles d’apprentissage .pdf
troubles d’apprentissage .pdftroubles d’apprentissage .pdf
troubles d’apprentissage .pdf
 
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
 
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
La lecture et ses troubles F. Delteil 5 déc 2013
 
Dpn
DpnDpn
Dpn
 
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger:          	TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENTsyndrome d'asperger:          	TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
 
Power point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdfPower point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdf
 
Power point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdfPower point eip 2016 pdf
Power point eip 2016 pdf
 
Suivi formation drlll
Suivi formation drlllSuivi formation drlll
Suivi formation drlll
 
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
Tout ce qui bouge n'est pas du TDA/H: Autres conditions pouvant se manifester...
 
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENTsyndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
syndrome d'asperger: TROUBLE ENVAHISSANT DU DÉVELOPPEMENT
 
Conférence 1995 B. Boileau participant - Luxembourg
Conférence 1995 B. Boileau participant - LuxembourgConférence 1995 B. Boileau participant - Luxembourg
Conférence 1995 B. Boileau participant - Luxembourg
 
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
'Le déficit phonologique dans la dyslexie développementale' by Franck Ramus
 
Présentation dyslexie
Présentation dyslexiePrésentation dyslexie
Présentation dyslexie
 
Le syndrome de rett
Le syndrome de rettLe syndrome de rett
Le syndrome de rett
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externe
 

Plus de raymondteyrouz

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
raymondteyrouz
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
raymondteyrouz
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
raymondteyrouz
 
Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17
raymondteyrouz
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
raymondteyrouz
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
raymondteyrouz
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
raymondteyrouz
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgences
raymondteyrouz
 
Ostéoporose el 08 11 16
Ostéoporose el 08 11 16Ostéoporose el 08 11 16
Ostéoporose el 08 11 16
raymondteyrouz
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16
raymondteyrouz
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15raymondteyrouz
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15raymondteyrouz
 

Plus de raymondteyrouz (12)

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
 
Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgences
 
Ostéoporose el 08 11 16
Ostéoporose el 08 11 16Ostéoporose el 08 11 16
Ostéoporose el 08 11 16
 
Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16Consultation du retour dc 08 03 16
Consultation du retour dc 08 03 16
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15
 

Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15

  • 1. Le Bailleul, le 07 avril 2015 Dr Pierre M’BULA, neuropédiatre
  • 2.   Définition et origine des troubles d’apprentissage   Définition des troubles non spécifiques   Définition des troubles spécifiques   Rôle du médecin traitant   Déroulement de la consultation de débrouillage   Quand s’alarmer   A quels spécialistes adresser?   Le centre relais du PSSL
  • 3.   10 à 15% d’enfants en échec scolaire ◦  Troubles non spécifiques des apprentissages : Le plus souvent socioculturel ou psychologique ◦  Environ 3% à 5% troubles spécifiques
  • 4. Définition des troubles d’apprentissage / retard d’apprentissage Les troubles d’apprentissage = perturbation des acquisitions dans un ou plusieurs des domaines de réussite scolaire retard : fragilité, décalage simple… - La lecture, - L’orthographe, - Les mathématiques - Langage oral/écrit - Praxies - Mémoire, - Attention,… De manière générale: Et plus spécifiquement:
  • 5. Origine des troubles d’apprentissage ? Les troubles d’apprentissage peuvent survenir dans différents contextes : 1- Après une souffrance cérébrale acquise 2- Dans le cadre d’un trouble neurodéveloppemental 2.1. non spécifique 2.2. spécifique 3- Dans un contexte de souffrance psychique
  • 6. 1- Après une souffrance cérébrale acquise (Survenue de lésions cérébrales à un moment du développement anté ou post-natal) Autres : inflammation, toxiques… Infection Souffrance périnatale Tumeur cérébrale Maladies vasculaires (AVC) Traumatisme crânien Prématurité Hypotrophie Epilepsie Souffrance cérébrale acquise
  • 7. 2- Dans le cadre d’un trouble neurodéveloppemental   Perturbation du développement cérébral de l’enfant, sans cause neurologique acquise identifiable
  • 8. Attention Langage expressif Motricité Perception et orientation spatiale MémoireFonctions exécutives
  • 9. Les troubles spécifiques Perturbation durable et structurelle (liée à un développement anormal de certaines régions du cerveau) Ces troubles doivent survenir en l’absence de trouble sensoriel, psychiatrique, de déficience intellectuelle ou de carences éducatives. Les troubles non spécifiques Perturbation consécutive d’une cause connue ou suspectée
  • 11. Micro délétion 22q11 ( 1/4000 à 1/10000) Syndrome de l’X- fragile (1/4000chez le garçon) Syndrome de Williams et Beuren (1/10000naissances) Syndrome d’Angelman ……. ET BIEN D’AUTRES…. Profil psychomoteur non Retard psychomoteur Retard psychomoteur Profil cognitif / comportemental Troubles des apprentissages sans spécificité (!) Retard de langage Troubles du cpt Retard de langage Hyperactivité, tbles attentionnels Tble du comportement +/- syndrome autistique Spécifiquement des troubles visuo- spatiaux alors que la mémoire auditive est très bonne Profil morphologique Pyramide nasale rectiligne Luette bifide dysmorphie dysmorphie Rééducation parfois déjà en cours Orthophonie PEC ORL +/- psychomot Parfois aucune (IME à prévoir!) Kiné, orthophonie, psychomotricité Autre signe d’appel Cardiopathie conotroncale (75% des cas) épilepsie Cardiopathie (75% des cas) Troubles du sommeil et alimentaire néonataux…..
  • 13.   Une seule fonction touchée (parfois plus si comorbidité) dans un secteur important de la vie de relation ◦  De façon significative (tests déviants : plus de 2ET ou plus de 2 ans de décalage) ◦  durable ◦  Avec risque adaptatif à court ou moyen terme ◦  Sans cause évidente retrouvée
  • 14.   Dysphasie (langage oral): ◦  rare mais sévère ◦  Intérêt du centre référent pour un bilan pluridisciplinaire (diagnostic différentiel). ◦  PEC précoce et intensive (aide humaine? orientation pédagogique? Service de soins?...)   DL/DO (langage écrit): ◦  A évoquer si plus de deux ans de décalage de lecture sans cause retrouvée et malgré orthophonie intensive ◦  Médecins de niveau 2 pour le diagnostic ◦  Aménagements pédagogiques, suivi orthophonique prolongé et soutien psychologique
  • 15.   Non automatisation des gestes appris (les praxies)   Donner à l’enfant « le bénéfice du doute »… et le laisser grandir   Diagnostic difficile et pluridisciplinaire   Pour parler de troubles, il faut des répercussions scolaires, sociales et familiales   Et un soutien psychologique
  • 16.   Impulsivité, instabilité motrice et trouble de l’attention: ◦  D’origine constitutionnelle ◦  Avec des répercussions scolaires et familiales   Intérêt d’un avis double : pédopsychiatrique et neuropédiatrique   Discuter en plus de la prise en charge psychologique d’un traitement par méthylphénidate ◦  Prescription hospitalière annuelle spécialisée ◦  Renouvellement mensuel par le MT avec contrôle croissance poids/taille et tension artérielle
  • 18.   Rôle de coordinateur de niveau 1 autour de l’enfant en difficultés scolaires ◦  Ecouter la plainte ◦  Eliminer une cause médicale : neurologique, sensorielle (ORL ou visuelle) ◦  Suspecter une origine psychologique ◦  Cerner le contexte socio-culturel (nature de la cellule familiale, ATCD psy familiaux,,,) ◦  Lancer les premiers examens et bilans ◦  Savoir orienter vers un spécialiste ◦  Suivi +++
  • 19.   Anamnèse : ◦  Ecouter la plainte ◦  antécédents familiaux (niveau d’études des parents...) ◦  grossesse et accouchement   Développement psychomoteur (s’aider du carnet de santé et d’échelles de développement) : motricité globale et fine, langage oral
  • 20.   On parle de développement psycho-moteur jusqu’à l’âge de 2-3 ans : normal ou décalé   Sur le plan moteur , après 3 ans: vérifier âge du vélo sans stabilisateurs, les jeux de coordination, âge de l’autonomie pour l’habillage, le graphisme et la motricité fine, l’organisation…   Puis intellectuel uniquement : le langage oral, les différentes étapes de l’apprentissage scolaire (acquisition du langage oral, des règles de la collectivité, langage écrit, mathématiques…), attention, mémoire…
  • 21.   Examen sensoriel par des spécialistes ORL et ophtalmo +/- bilan orthoptique   Examen neurologique de débrouillage ◦  Signe de Gowers ◦  Prise du périmètre cranien et courbe ◦  Examen morphologique ◦  Examen cutané ◦  Quelques praxies bucco-faciales et d’imitation (idéomotrices) ◦  Paires crâniennes, absence de Sd cérébelleux ◦  Équilibre et coordination
  • 22.   Sommeil , alimentation   Propreté   Sociabilisation   Activités extrascolaires et loisirs   Structure familiale   Rencontre de la psychologue scolaire?   Suivi psychologique?
  • 23.   Parcours scolaire , aides apportées (RASED, aide humaine, PPRE, PAI…)   Avis des enseignants   Lecture des cahiers scolaires   Projet scolaire et/ou professionnel
  • 24.   Pathologie sensorielle ◦   ORL et ophtalmo ◦   PEC spécifique   Pathologie pédopsychiatrique suspectée ◦   Pédopsychiatre et inter-secteurs   Retard global suspecté ◦   centre relais des apprentissages via les pédiatres pour confirmation ◦   Neuropédiatre et généticien ◦   IRM cérébrale , bilan métabolique…   Origine neurologique ◦   neuropédiatre
  • 25.   Conduite à tenir:   1 - Évaluation cognitive de débrouillage   2- A quel spécialiste adresser l’enfant? ◦  Quel(s) bilan(s) paramédical(aux)? ◦  Quel médecin spécialiste? ◦  Quelle prise en charge de première intention? ◦  Quel suivi?
  • 26.   Graphie : ◦  Formes géométriques :   le rond : 3 ans ; la croix : 3 ans1/2 ; le carré : 4 ans; le triangle : 5 ans ; le losange : entrée en CP ◦  Le bonhomme:   Le bonhomme têtard : 3ans½ ; le bonhomme 5 parties : 4ans1/2 puis les détails   Langage oral : la spontanéité verbale, raconter une histoire +/- support d’un livre (désigner les images, commenter une scène…)‫‏‬   Langage écrit : lecture et dictée   Calculs et figures géométriques   Complétions de formes et cubes
  • 27.   Les batteries des médecins de PMI : DPL3, l’ERTL4/ ERTL6 (environ 20 min de passation mais si bien connue se réalise pendant l’oscultation) (pour l’achat Site com.medic.com:)   Les batteries des médecins scolaires : ERTLA6, BSEDS et Odédys... (www.cognisciences.com )   Les batteries des pédiatres : BREV et EDA (batteries longues, peu réalisables en cabinet)
  • 28.
  • 29.
  • 30.
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.   Plainte sur le langage oral: bilan orthophonique +/- PEC ◦  Dès 3 ans   Plainte sur le langage écrit : bilan orthophonique +/- PEC ◦  Possible dès le milieu du CP ◦  Important en CE1 si décodage non fluide   Plainte sur les praxies ◦  Bilan psychomoteur ou psychologique?   Plainte sur la graphie ◦  Bilan psychomoteur à l’âge primaire? ◦  Bilan ergo chez le collégien?   Plainte sur l’attention +/- hyperactivité ◦  Questionnaires de Conner’s? ◦  Avis psychologique?
  • 39.   Les « remboursés » sur prescription médicale ◦  Bilan orthophonique normé de langage oral et écrit +/- logicomathématique ◦  Bilan orthoptique   Les « non remboursés » mais sur prescription médicale ◦  Bilan psychomoteur ◦  Bilan en ergothérapie   Les « sans prescription » ◦  Évaluation (Neuro)psychologique
  • 40.   Devant un Trouble du langage oral : bilan orthophonique +/- PEC devant: ◦  Toute plainte du langage oral à 3 ans doit être prise en considération (guidance parentale, accompagnement pédagogique…) ◦  En urgence et avec PEC intensive si critères de gravité à 3 ans   Agrammatisme   Inintelligibilité   Trouble de la compréhension ◦  Systématique à 5 ans si persistance d’un retard de parole ou de langage même modéré
  • 41.   Aspects qualitatifs et quantitatifs   fragilité entre -1ET et -2 ET, déviance < - 2 ET   Pragmatisme   Compréhension : lexique, syntaxe   Expression ◦  Praxies bucco-linguales et articulation ◦  Phonologie ◦  Lexique ◦  morphosyntaxe
  • 42.   Devant un Trouble du langage écrit: bilan orthophonique +/- PEC devant: ◦  Toute plainte du langage écrit dès le CP ◦  Ou si signalement par les instituteurs en GSM ◦  Ou si ATCD particulier dans la famille ◦  avec PEC intensive
  • 43.   Conscience phonologique   Lecture ◦  Les deux stratégies : assemblage et adressage ◦  La vitesse de lecture ◦  La compréhension   Orthographe ◦  Phonologie ◦  Usage ◦  grammaire
  • 44. Devant un Trouble des praxies: Bilan psychomoteur et ergo   Motricité globale : équilibre, coordination   Motricité fine : dextérité manuelle   Praxies : idéomotrices, idéatoires, visuo-constructives   Dont graphie : vitesse et précision   Tonus et schéma corporel   Conséquences écologiques   Proposition de moyens de compensation
  • 45.   Devant un doute sur l’état psycho-affectif de l’enfant et cognitif: Évaluation psychologique et « psychométrique »   Bilan neuropsychologique : à réserver aux cas les plus sévères et/ou complexes (mémoire, attention, fonctions exécutives…)
  • 46.   On naît et on meurt dys…   Rééducation : 2 fois par semaine (si possible pendant les temps scolaires)   Aide de la MDPH (maison du handicap) : ◦  pour obtenir une AVSI ◦  Des financements pour du matériel informatique ◦  Un accord pour un tiers-temps ◦  Une notification pour un service de soins type SSEFIS, voire une classe spécialisée « DYS »   Aide de la sécurité sociale: ◦  Obtenir le remboursement d’un taxi entre l’école et le cabinet d’orthophonie ◦  Les associations   Valoriser : il n’apprendra pas à lire en lisant !! ; contourner ; favoriser ses talents… ; suivi psychologique
  • 47.   « Comment ça va à l’école? »   Examen médical et sensoriel   Indication d’un bilan orthophonique   Consultation par un médecin de niveau 2 si absence de progrès
  • 48. Le parcours de soin en 3 niveaux Niveau 1 : REPERAGE et DEPISTAGE des troubles d’apprentissage par école/famille/médecin traitant/paramédicaux / psychologues, etc Niveau 2 : EXPLORATION des troubles d’apprentissage +/- DIAGNOSTIC par les équipes de proximité (institutionnelles ou libérales) PSSL sur le bassin Sablé- LA Flèche
  • 49. CRTA CHU DE NANTES Troubles des apprentissages dans un contexte médical précis En cas de difficultés d’apprentissage  parents, enseignants, médecins traitants Suspicion d’un trouble sévère et/ou complexe des apprentissages Consultation médicale spécialisée au CHU Démarches & Renseignements Secrétariat Centre relais du langage et apprentissages PSSL LE PARCOURS DE SOINS EN PAYS DE LOIRE/ SARTHE Consultation avec un médecin pédiatre ou bilan auprès du médecin scolaire Dossier complet ensuite adressé au centre relais Diagnostic établi de Trouble Spécifique des Apprentissages - Courrier médecin scolaire (cc med ttt) pour mise en place du plan d’aides) Conseils et Informations sur le parcours de soin Structure régionale des troubles d’apprentissage Nantes Guidance et accompagnement des parents et des professionnels Formation et Recherche EXPLORATION PSSL
  • 50. CENTRE RELAIS DU LANGAGE ET DES APPRENTISSAGES le 7 Avril 2015
  • 51.
  • 52.   Circonscription de La Flèche (2013) :   Ecoles Primaires Publiques : 4792   Ecoles Primaires Privées : 612   Ecoles Maternelles Publiques : 958   soit 6362 enfants   Circonscription de Sablé sur Sarthe (2013) :   Ecoles Primaires Publiques : 4256   Ecoles Primaires Privées : 1011   Ecoles Maternelles Publiques : 716 Soit 5983 enfants petit rappel: 10 à 15% en difficulté scolaires
  • 53. ◦  Offrir un accès rapide et identifié aux consultations spécialisées pluridisciplinaires ◦  Offrir un service de proximité, ◦  Offrir un partenariat plus aisé, facilité par la proximité entre le lieu de consultation et les lieux de prise en charge (école, orthophonie, CAMSP, centre spécialisé…).
  • 54.   Composition de l’équipe:   Dr Pierre M’BULA: neuropédiatre, médecin référent   Dr H.Z. RAKOTOMALALA: pédiatre   Stéphanie ROY: orthophoniste (30%)   Marie MALHAIRE: neuropsychologue (40%)   Céline HUET: orthoptiste (20%)   MC. COUTABLE: secrétaire (50%)   T.CÔME-DURANT: chef de projet/coordinatrice (20%)
  • 55. 1. Réception du dossier envoyé par l’équipe de proximité, comprenant l’avis détaillé du médecin (pédiatre, médecin scolaire), le bilan normé du rééducateur et toute autre investigation réalisée 2. Expertise du dossier pour contacts avec les différents professionnels déjà actifs autour de l’enfant 3. Exploration pluridisciplinaire puis synthèse en équipe pour un diagnostic ou une piste diagnostique, 4. Rencontre avec les parents et l’enfant: cs d’annonce 5. Rédaction d’un courrier complet accompagné des préconisations de prises en charge et d’aménagements pédagogiques (avec contact possible par les instit spé). Copie systématique au medecin ttt
  • 56. Envoi du dossier par le Médecin scolaire/ pédiatre PSSL Réception du dossier Présentation en Staff BILAN HDJ Neuropsychologue Synthèse Diagnostic Plan de soins personnalisés Fin de suivi Envoi courrier 
 Médecin Scolaire/ médecin traitant/ Parents Orthophoniste Pédiatre CS avec PédiatreOrthoptiste (6 sem avant) Récapitulatif
  • 57.   Même filière (suspicions de dyspraxie, NF1…); dossiers qui sont ensuite renvoyés vers la SRTA de Nantes ou l’Arche pour étude et réalisation de bilans pluridisciplinaires si le dossier est accepté.   Pour les troubles secondaires : enfants intelligents, sans trouble psy ou sensoriel, mais avec une pathologie primitive : ◦  Cas neuro les plus sévères : neuropédiatrie d’Angers ◦  Cas particuliers Nantes: NF1…,
  • 58.   Liste d’attente: environ 7 mois
  • 59.   Transfert des dossiers présentant des troubles complexes et/ou sévère du langage   Permanence téléphonique du jeudi de 14 à 16h pour des contacts entre l’équipe pédagogique et les enseignantes spécialisées du CRL pour des conseils d’adaptation pédagogique
  • 60. Contacts  Secrétariat : 02 44 71 31 23 – Mme COUTABLE Christine Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 17h