SlideShare une entreprise Scribd logo
1




COMMENT FAIRE DES ACHATS VERTS SANS ÊTRE DANS LE ROUGE ET RIRE
                                     JAUNE

                    ANNE-SOPHIE DEMERS, conseillère en DD
              JEAN LUSSIER, ING. directeur des services de l’équipement


               Rencontre annuelle SAR 2012
Plan de la présentation
2




       Le développement durable au Cégep de Sherbrooke;
       Un achat responsable, c’est quoi?;
       La politique d’achat responsable (Par) et ses objectifs;
       La Par : une façon d’être un acteur de changement;
       Des exemples concrets d’application;
       Les impacts sur l’organisation;
       Les défis;
       Les scénarios d’action;
       Les prochaines étapes;
       Conclusion.
Le développement durable au cœur des façons
        de faire du Cégep de Sherbrooke
3




       Politique de développement durable (2006);
       L'entente sur l'accès universel au transport en commun pour
        les étudiants (2007); l'amorce des pratiques en transport
        durable.
       Le projet d'efficacité énergétique (2007); l'intégration des
        technologies vertes et le début du plan de réduction des GES;
       Certification LEED EBOM (2008); une occasion de revoir
        l’ensemble des processus de gestion dans un contexte de
        durabilité.
Le développement durable au cœur des façons
        de faire du Cégep de Sherbrooke
4




       Le Bilan et le Plan d'action en DD (2010); une opportunité de
        faire le point et de se fixer des objectifs ambitieux;
       L'établissement d'indicateurs de performance en DD; un outil
        essentiel à l'atteinte et au dépassement des objectifs du plan
        d'action;
       Plan stratégique de développement (2011-2016);
        l’intégration des valeurs de durabilité dans la vision
        institutionnelle. Un geste significatif de cohérence et de
        cohésion pour la communauté.
Le développement durable au cœur des façons
        de faire du Cégep de Sherbrooke
5




       Projet éducatif (2011) ; un engagement à former des acteurs
        de changements en accord avec nos valeurs de citoyen
        corporatif responsable;
       L'inventaire des GES et le Plan d’action de gestion des
        GES(2012); un encadrement serré de nos choix corporatifs;
       Le plan de mobilité durable (2012); une participation active
        au projet collectif du CMDS;
       Le projet Écotiera (2013); un ambitieux projet de
        compensation des GES produits par les déplacements de
        l'ensemble de la communauté.
Question de mettre la balle au jeu?
6




         Histoire de vous convaincre!




                          http://www.youtube.com/watch?v=nZJGz2OeS
                          nA
Question de mettre la balle au jeu?
7




         Achetez-vous vert?
         En achetant vert, faites-vous nécessairement
          des achats responsables?




                             http://www.youtube.com/watch?v=Ae9Pjoa4p
                             qY
Question de mettre la balle au jeu?
8


       Est-il préférable d'acheter du papier 100% recyclé qui
        provient de Vancouver ou 30% qui est fabriqué au Québec?
       L'achat d'un véhicule électrique est-il un bon choix au Québec?
        Dans le Middle West américain?




                                  http://www.consoglobe.com/greenwashing-
                                  cosmetique-yves-rocher-cg
Un achat responsable c'est quoi?
9


     •   Le bien est essentiel;
     •   Il ne peut être remplacé/substituer dans l’organisation;
     •   Le bien est fabriqué de manière socialement et environnementalement
         responsable;
     •   Le bien est fabriqué à proximité;
     •   Il contient des produits recyclés et recyclables;
     •   Le procédé de fabrication utilise des technologies et produits propres et consomme
         peu d'énergie;
     •   Il démontre une faible consommation énergétique;
     •   Le service après-vente se fait localement;
     •   Le cycle de vie du bien est démontré (empreinte écologique);
     •   Le fournisseur agit dans le sens du développement durable (politiques, pratiques,
         transparence, etc..);
     •   Le bien possède une certification qui atteste de ses qualités environnementales et
         sociales;
     •   L'emballage du produit et son transport sont réduits au minimum.
Un achat responsable c'est quoi?
10




                    Le cas de DOVE
                 http://www.youtube.com/watch?v=84C80G5C
                 wRY



             •   http://www.greenwashingindex.com/green
                 peace-dove-onslaught/
Multiplication des écologos
11




     Il existe 432 écologos dans 236 pays qui concernent 25 secteurs d'activités.


                          http://www.ecolabelindex.com/ecolabels/
La politique d’achat responsable, un levier pour
         être un acteur de changement
12




        Chaque année, les établissements
         d'enseignement supérieur du Québec dépensent
         plus d'un milliard de dollars pour leurs
         approvisionnements;
        Les pouvoirs publics peuvent jouer un rôle
         majeur dans la promotion d’une consommation
         plus responsable en modifiant leurs modes de
         consommation pour s’orienter vers ce qu’on
         appelle des « approvisionnements
         responsables »;
        Budget annuel du Cégep en achat de biens et
         services : $10 M.
Objectifs de la Politique d’achat
         responsable
13



        Communiquer aux fournisseurs et partenaires la préoccupation liée aux
         achats en terme de durabilité;
        Favoriser l’utilisation de produits et services existants ayant une faible
         empreinte écologique;
        Développer de nouvelles façons d’acheter qui aide à réduire ou à
         prévenir les problèmes sociaux et environnementaux dans un contexte
         économique acceptable;
        Assurer un contrôle plus important auprès des fournisseurs quant aux
         standards exigés liés au développement durable;
        Développer auprès des fournisseurs une plus grande conscience
         écologique;
        Exiger des fournisseurs qu'ils contribuent à l'atteinte des objectifs de la
         Politique de DD de l'institution.
Objectifs de la politique d’achats
     responsables
14




        Priorisation des 3 R-VE (Réduction,
         réemploi, récupération, valorisation
         et élimination);
        Priorité aux produits bénéficiant de
         certifications environnementales et
         sociales reconnues
         internationalement;
        Politiques connexes : Plan de
         réduction des GES et Politique de
         gestion des matières résiduelles.
Des exemples concrets
15

     - Travaux de construction (depuis 2004)
       Réutilisation ou recyclage des équipements existants et recyclage des rebuts de chantier
         Choix des matériaux vs cycle de vie, entretien, durabilité, etc..
     - Devis de services d’entretien ménager (2005)
      Produits écologo, green seal, équipements énergy star, station de dosage, traçabilité
        des produits et travaux, formation du personnel, proximité du fournisseur, certification
        ISO 9000
     - Remplacement du système de téléphonie (2006)
       Fabrication de proximité, recyclage ou réutilisation des équipements, service
        après-vente de proximité.
     - Projet d’efficacité énergétique (2007)
      Solutions vertes (éolienne, équipements solaires, énergie renouvelable)
       contribution à la Politique de DD = LEED EBOM, sous-traitants locaux.
Des exemples concrets
16


 -Services de reproduction de notes de cours (2011) Service de proximité,
       principe du « paperless », recyclage des rebuts de production.
     -Achat de sièges pour la salle de spectacle (2012) Certification des
       composantes (tissus, structure, etc..), fabrication et service de proximité, % de
       matériaux recyclés et recyclables, écologo.
 - Remplacement du système de clés (2011) Fabrication et service de
       proximité, récupération et recyclage des matériaux obsolètes.
 -Services professionnels architecture-ingénierie (2011) Proximité des
       fournisseurs (50 km), contribution à la politique de DD, professionnels certifiés
       LEED, solutions novatrices, approche écoénergétique, respect des principes 3 R-
       VE
Devis entretien ménager
      Devis entretien ménager
17


                                                   Note minimum    Éléments        Note
                                                                  satisfaisant   maximum

 Contribution de l’entreprise pour l’atteinte           0             18           30
 des objectifs prévus à la politique de
 développement durable
 Présence d’un programme de réduction des               0              9           15
 matières résiduelles
 Localisation de l’entreprise à l’intérieur d’un        0              6           10
 rayon de 50km
 Proximité de l’approvisionnement des                   0             12           20
 produits consommables
 Présence d’un système de traçabilité                   0              6           10

 Utilisation d’équipements à haute efficacité           0              9           15
 énergétique
Siège de la salle Alfred-Desrochers (suite)
18

                                 Note minimum   Éléments jugés   Note maximum
                                                 satisfaisants
     Description du                   0              21               30
     programme d’assurance
     de la qualité

     Certification ISO                0             N/A               20
     9001 :2008 du
     FOURNISSEUR (10 points)
     et du manufacturier (10
     points)

     Existence d’une politique        0              18               25
     de développement
     durable chez le
     manufacturier copie à
     l’appui (25 points)

     Proximité des lieux de           0              18               25
     fabrication et de
     distribution
Siège de la salle Alfred-Desrochers (suite)
19
                           Note minimum   Éléments jugés   Note maximum
                                          satisfaisants
     Qualité du produit             0               28             40
     robustesse, confort
     Qualité du tissu et            0               7              10
     choix de couleurs
     Certifications des             0               7              10
     composantes
     % de matériaux                 0               7              10
     recyclés
     % de matériaux                 0               7              10
     recyclables
     Garanties des                  0               7              10
     composantes
     Disponibilité et               0               7              10
     proximité des
     pièces
Notes de cours
20


        Programme d’assurance de la qualité,
         développement durable et environnemental (30
         points)
        5.3.3.1 Le prestataire de services doit expliquer
         son approche en matière d’assurance qualité quant
         aux biens livrables et au respect des délais
         apparaissant au contrat et fournir la description de
         ce programme.
Notes de cours (suite)
21


        5.3.3.2     Le prestataire doit détailler sa politique en
         matière de développement durable et environnemental
         et il doit démontrer comment il compte l’appliquer lors
         de la réalisation du présent contrat. L’utilisation
         d’équipements de type « energy star » et un processus
         « paperless » bonifiera le pointage. Le prestataire
         doit expliquer aussi, comment il prévoit disposer des
         copies en trop ou de mauvaise qualité et expliquer
         comment il entend disposer des cartouches de résidus
         d’encre, des cartouches vides et des équipements
         désuets. Une disposition écologique bonifiera le
         pointage.
Notes de cours (suite)
22

        5.3.3.3      Le Cégep exige un minimum 30 % de fibres
         recyclées dans le papier utilisé. Voici les points alloués selon
         les pourcentages de fibres recyclées :
        a) Un papier blanc comprenant 30 % de fibres recyclées :
         3.5 points
        b) Un papier blanc constitué de 100 % de fibres
         recyclées : 5 points
        Le Cégep favorise l’octroie de contrats
         d’approvisionnement, de services et de constructions pour
         des biens, services ou travaux de construction qui permettent
         de maintenir ou d’améliorer la qualité de l’environnement et
         de promouvoir le développement durable, et ce, dans le
         respect de sa Politique de développement durable.
Notes de cours
23




        Une marge préférentielle a été ajoutée à cette évaluation
         qualité. Dans ce cas, le prix soumis par un tel prestataire de
         services est, aux seules fins de déterminer l’adjudicataire,
         réduit du pourcentage de marge préférentielle prévu, et cela,
         sans affecter le prix soumis aux fins de l’adjudication du
         contrat. Le prestataire de services qui répond à l’apport d’une
         spécification liée au développement durable et à
         l’environnement prévu à l’article se verra accorder une marge
         préférentielle pouvant aller jusqu’à 10 %.
Notes de cours (suite)
24


        Le facteur de proximité sera évalué pour obtenir
         cette majoration :
        + 5 % sera accordé si le prestataire de services est
         situé à moins de 25km ou moins du Cégep.
        + 5 % sera accordé si le manufacturier du papier
         recyclé est situé à 800 km ou moins du Cégep.
Impacts des achats responsables sur
25
     l’organisation
        Engagement sincère de la haute direction partagée avec l’ensemble
         de l’équipe des gestionnaires;
        Nouveaux devis;
        Révision des documents et processus d’appel d’offres;
        Fournisseurs pas nécessairement prêts à répondre aux nouvelles
         demandes;
        Modification des installations en place;
        Impact sur les coûts;
        Exige une analyse plus exhaustive;
        Changement dans le mode d’adjudication;
        Demande d’effectuer la traçabilité des produits;
        Impacts politiques.
Les défis au Cégep de Sherbrooke
26


        Le concept d’achats responsable à définition unique
         n’existe pas;
        Green Washing/ Écoblanchiment;
        L'analyse de cycle de vie est complexe;
        Nous ne sommes pas des experts;
        Difficulté de faire le suivi;
        Exemple de spécialistes (LEED USA JC).
Les scénarios possibles
27


        1- Nous faisons de notre mieux
        Volonté;
        Engagement de la direction;
        Communication au personnel;
        Intérêt, curiosité du personnel des achats;
        Établir de grandes lignes directrices;
        Énoncer des objectifs modestes;
        Impacts sur les acquisitions.
Suite..
28


        2- Nous sommes réalistes
        Adopter une politique avec des lignes directrices
         claires;
        Élaborer de nouveaux processus;
        Mettre en place un système de suivi;
        Investir de $ supplémentaire pour répondre à nos
         nouvelles normes;
        Les impacts sur le personnel dépassent le secteur
         des achats (travail de sensibilisation).
Suite…
29


        3- Nous visons l’excellence
        Aller chercher une certification/reconnaissance
         extérieure de nos efforts;
        Accepter la surcharge sur nos ressources internes;
        Faire appel à des spécialistes;
        Être prêt à investir plus de $$$;
        Établir des indicateurs de performance pour assurer
         un suivi.
Les prochaines étapes
30



    Un guide de référence pour sensibiliser les
     requérants;
    Divulguer nos lignes directrices en développement
     durable à nos fournisseurs;
    Revoir le système de gestion des achats afin de
     documenter la proportion des achats entrant dans
     la catégorie « Achat responsable »;
    Faire les choses simplement!
Conclusion : Si le concept est simple à comprendre, sa
     mise en application est plus ardue…
31


        Quantifier et suivre la progression des
         efforts à l’aide d’indicateurs de
         performance;
        La prise en compte de l’ensemble des
         critères est complexe, cela d'autant
         plus que certaines approches peuvent
         être difficiles à évaluer (ex: analyse
         de cycle de vie);
        La résistance au changement du
         personnel de l’approvisionnement qui
         perçoit de prime abord une
         complexité dans la démarche.
Petit quizzzzz…..responsable!
32


        La direction des ressources matérielles de
         votre collège doit procéder à l'appel
         d'offres pour le renouvellement du contrat
         des services de sécurité. Le contrat inclut
         notamment la fourniture des ressources
         humaines et matérielles pour assurer la
         sécurité sur le campus. Votre nouveau DG
         vert exige que l'acquisition du service soit
         ''responsable". Avez-vous quelques idées
         ????
Service de sécurité
33


        Certification ISO 9001;
        Politique corporative de développement durable ou politique
         environnementale;
        Proximité de la firme;
        Uniformes de production locale (- 800km);
        Utilisation de piles rechargeables;
        Contribution aux objectifs de la politique de DD du cégep;
        Utilisation de véhicules faible taux d'émission de CO2;
        Directive pour contrer la marche au ralenti de véhicules;
        Programme de formation des agents en DD.
Conclusion
34
Quelques documents intéressants
35


        http://www.greenwashingindex.com/green-
         technology-claim-using-artificial-means/

        http://www.ecolabelindex.com/

        http://www.greenwashingindex.com/

        http://www.youtube.com/watch?v=nZJGz2OeSnA

Contenu connexe

Tendances

Mlrg ccl pt dej dd
Mlrg ccl pt dej ddMlrg ccl pt dej dd
Mlrg ccl pt dej dd
Chambre de commerce de Lévis
 
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillantsLa valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
Conseil québécois du commerce de détail
 
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des ServicesEco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Tina Ngn
 
modulyss - Limit your footprint fr
modulyss - Limit your footprint frmodulyss - Limit your footprint fr
modulyss - Limit your footprint fr
Architectura
 
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
AFEIT
 
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossileQuelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
Nicolas Minv
 
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
Karim Network
 
Analyse critique des critères de choix des matériaux - Leroy Merlin et Frédé...
Analyse critique des critères de choix des matériaux  - Leroy Merlin et Frédé...Analyse critique des critères de choix des matériaux  - Leroy Merlin et Frédé...
Analyse critique des critères de choix des matériaux - Leroy Merlin et Frédé...
Build Green
 
Présentation de Teknion Roy et Breton
Présentation de Teknion Roy et BretonPrésentation de Teknion Roy et Breton
Présentation de Teknion Roy et Breton
Grisvert
 
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
Martin Neys
 
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - AdemeGuide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
Build Green
 
Eco conception emballages - pli
Eco conception emballages - pliEco conception emballages - pli
Eco conception emballages - pli
lhoucin
 
L'éco-conception: est-ce pour moi?
L'éco-conception: est-ce pour moi?L'éco-conception: est-ce pour moi?
L'éco-conception: est-ce pour moi?
Martin Neys
 

Tendances (20)

Eco conception en vue du recyclage
Eco conception en vue du recyclageEco conception en vue du recyclage
Eco conception en vue du recyclage
 
Mlrg ccl pt dej dd
Mlrg ccl pt dej ddMlrg ccl pt dej dd
Mlrg ccl pt dej dd
 
Berangere LEROY
Berangere LEROYBerangere LEROY
Berangere LEROY
 
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillantsLa valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
La valorisation par les Québécois de l’engagement responsable des détaillants
 
Eco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des ServicesEco Conception Des Produits Et Des Services
Eco Conception Des Produits Et Des Services
 
modulyss - Limit your footprint fr
modulyss - Limit your footprint frmodulyss - Limit your footprint fr
modulyss - Limit your footprint fr
 
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
L’éco-conception : une opportunité Elodie Pechenart Evea
 
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossileQuelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
Quelles perceptions pour une alternative au matériau plastique d'origine fossile
 
Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques
Les Déchets d’Equipements Electriques et ElectroniquesLes Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques
Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques
 
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
Guide allegat environnement_dgccrf / http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/document...
 
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
Workshop RI & Materials: Mérylle Aubrun - AFNOR (French)
 
Analyse critique des critères de choix des matériaux - Leroy Merlin et Frédé...
Analyse critique des critères de choix des matériaux  - Leroy Merlin et Frédé...Analyse critique des critères de choix des matériaux  - Leroy Merlin et Frédé...
Analyse critique des critères de choix des matériaux - Leroy Merlin et Frédé...
 
Guide Allégations Environnementales
Guide Allégations EnvironnementalesGuide Allégations Environnementales
Guide Allégations Environnementales
 
Présentation de Teknion Roy et Breton
Présentation de Teknion Roy et BretonPrésentation de Teknion Roy et Breton
Présentation de Teknion Roy et Breton
 
Eco conception
Eco conceptionEco conception
Eco conception
 
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
Colloque éco-conception UCM 20/10/2014 (1)
 
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - AdemeGuide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
Guide pratique : choisir des matériaux pour construire et renover - Ademe
 
Eco conception emballages - pli
Eco conception emballages - pliEco conception emballages - pli
Eco conception emballages - pli
 
H.q.e
H.q.eH.q.e
H.q.e
 
L'éco-conception: est-ce pour moi?
L'éco-conception: est-ce pour moi?L'éco-conception: est-ce pour moi?
L'éco-conception: est-ce pour moi?
 

Similaire à Rencontre annuelle 2012. Étude de cas : Comment faire des achats verts, sans être dans le rouge ni rire jaune?

GATE | Écologie industrielle | Quantis international
GATE | Écologie industrielle | Quantis internationalGATE | Écologie industrielle | Quantis international
GATE | Écologie industrielle | Quantis international
Sherbrooke Innopole
 
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
AFEIT
 
Bossa Verde
Bossa VerdeBossa Verde
Bossa Verde
cguillon
 
Politique environnementale
Politique environnementalePolitique environnementale
Politique environnementale
eco2initiative
 
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaireFm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
Muriel Walter
 
Le développement durable pour les hébergeurs
Le développement durable pour les hébergeursLe développement durable pour les hébergeurs
Le développement durable pour les hébergeurs
OTPornichet
 
Responsabilité Sociétale d’Entreprise Un réel atout pour Bull
Responsabilité Sociétale d’EntrepriseUn réel atout pour BullResponsabilité Sociétale d’EntrepriseUn réel atout pour Bull
Responsabilité Sociétale d’Entreprise Un réel atout pour Bull
Jeff Spencer
 
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISRInvestir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Serrerom
 
Présentation de Roche
Présentation de RochePrésentation de Roche
Présentation de Roche
Grisvert
 
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
The Shift Project
 
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
Perrine Collin
 
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost   Conseil RéGional AquitaineIsabelle PréVost   Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
MONA
 
jeu développement durable 2
jeu développement durable 2jeu développement durable 2
jeu développement durable 2
CIPE
 
Hub one Eco recyclé
Hub one Eco recycléHub one Eco recyclé
Hub one Eco recyclé
Itancia
 
RSE et Innovation: duo gagnant ?
RSE et Innovation: duo gagnant ? RSE et Innovation: duo gagnant ?
RSE et Innovation: duo gagnant ?
Vincent Truyens
 
Performance durable groupe 95
Performance durable groupe 95Performance durable groupe 95
Performance durable groupe 95
Pierre Skema
 
Intervention clément guillon - supply chain et rse du 02.11.2015
Intervention clément guillon -  supply chain et rse du 02.11.2015Intervention clément guillon -  supply chain et rse du 02.11.2015
Intervention clément guillon - supply chain et rse du 02.11.2015
verteego
 

Similaire à Rencontre annuelle 2012. Étude de cas : Comment faire des achats verts, sans être dans le rouge ni rire jaune? (20)

GATE | Écologie industrielle | Quantis international
GATE | Écologie industrielle | Quantis internationalGATE | Écologie industrielle | Quantis international
GATE | Écologie industrielle | Quantis international
 
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
Démarche d'écoconception Loic Heuze Deltadore
 
Bossa Verde
Bossa VerdeBossa Verde
Bossa Verde
 
Rencontre annuelle 2012. S'approvisionner a l'aide des 16 principes de dévelo...
Rencontre annuelle 2012. S'approvisionner a l'aide des 16 principes de dévelo...Rencontre annuelle 2012. S'approvisionner a l'aide des 16 principes de dévelo...
Rencontre annuelle 2012. S'approvisionner a l'aide des 16 principes de dévelo...
 
Politique environnementale
Politique environnementalePolitique environnementale
Politique environnementale
 
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaireFm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
Fm day2019 ifma-nnof_le fm peut-il booster une economie circulaire
 
Le développement durable pour les hébergeurs
Le développement durable pour les hébergeursLe développement durable pour les hébergeurs
Le développement durable pour les hébergeurs
 
Responsabilité Sociétale d’Entreprise Un réel atout pour Bull
Responsabilité Sociétale d’EntrepriseUn réel atout pour BullResponsabilité Sociétale d’EntrepriseUn réel atout pour Bull
Responsabilité Sociétale d’Entreprise Un réel atout pour Bull
 
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISRInvestir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
 
Planet 21 Groupe Accor
Planet 21 Groupe AccorPlanet 21 Groupe Accor
Planet 21 Groupe Accor
 
Présentation de Roche
Présentation de RochePrésentation de Roche
Présentation de Roche
 
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
Trophées Solutions Climat et actions d’ORÉE pour la COP21
 
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
Presentation colloque 22 nov 2018 (1)
 
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost   Conseil RéGional AquitaineIsabelle PréVost   Conseil RéGional Aquitaine
Isabelle PréVost Conseil RéGional Aquitaine
 
jeu développement durable 2
jeu développement durable 2jeu développement durable 2
jeu développement durable 2
 
Rapport anonyme auto-diag_rse
Rapport anonyme auto-diag_rseRapport anonyme auto-diag_rse
Rapport anonyme auto-diag_rse
 
Hub one Eco recyclé
Hub one Eco recycléHub one Eco recyclé
Hub one Eco recyclé
 
RSE et Innovation: duo gagnant ?
RSE et Innovation: duo gagnant ? RSE et Innovation: duo gagnant ?
RSE et Innovation: duo gagnant ?
 
Performance durable groupe 95
Performance durable groupe 95Performance durable groupe 95
Performance durable groupe 95
 
Intervention clément guillon - supply chain et rse du 02.11.2015
Intervention clément guillon -  supply chain et rse du 02.11.2015Intervention clément guillon -  supply chain et rse du 02.11.2015
Intervention clément guillon - supply chain et rse du 02.11.2015
 

Plus de Collecto | Services regroupés en éducation

Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassageColloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie LangisColloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel PérusseColloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse. Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
Collecto | Services regroupés en éducation
 
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût globalRencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
Collecto | Services regroupés en éducation
 

Plus de Collecto | Services regroupés en éducation (20)

Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture : Le plan d'action jeunesse en ...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
Colloque en SST 2013 - Atelier D - La sécurité dans les lieux spécifiques d’u...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Escouade pour l’ergonomie des postes de tr...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Sécurité des machines : sécurisation d'un ...
 
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
Colloque SST 2013 - Atelier C - Procédure à suivre lors de l'intrusion d'un t...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassageColloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
Colloque en SST 2013 - Atelier C - Implantation d'une procédure de cadenassage
 
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
Colloque en SST 2013 - Atelier B - Le Plan d’action jeunesse : rétroactions, ...
 
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
Colloque en SST 2013 - Atelier A - Santé psychologique au travail: interventi...
 
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie LangisColloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
Colloque en SST 2013 - Conférence d'ouverture - Marie Langis
 
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel PérusseColloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
Colloque en SST 2013 - Conférence de clôture - Michel Pérusse
 
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse. Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
Rencontre annuelle 2013 - Un lame sur votre couteau suisse.
 
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
Rencontre annuelle 2013. Tirer le meilleure des outils de gestion informatiqu...
 
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
Rencontre annuelle 2013. Principes de la LCOP.
 
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
Rencontre annuelle 2013. Développer son sens politique et intensifier son inf...
 
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
Rencontre annuelle 2013. L'approvisionnement stratégique, un affaire d'équipe.
 
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
Rencontre annuelle 2013. Éthique, valeurs et comportements en approvisionnement.
 
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
Rencontre annuelle 2013. La prévention : un instrument de lutte contre la cor...
 
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
Rencontre annuelle 2012 : Précisions au regard de la Loi C-65 et ses règlemen...
 
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût globalRencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
Rencontre annuelle 2012. Développement durable et coût global
 

Dernier

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
lebaobabbleu
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Txaruka
 

Dernier (8)

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
 

Rencontre annuelle 2012. Étude de cas : Comment faire des achats verts, sans être dans le rouge ni rire jaune?

  • 1. 1 COMMENT FAIRE DES ACHATS VERTS SANS ÊTRE DANS LE ROUGE ET RIRE JAUNE ANNE-SOPHIE DEMERS, conseillère en DD JEAN LUSSIER, ING. directeur des services de l’équipement Rencontre annuelle SAR 2012
  • 2. Plan de la présentation 2  Le développement durable au Cégep de Sherbrooke;  Un achat responsable, c’est quoi?;  La politique d’achat responsable (Par) et ses objectifs;  La Par : une façon d’être un acteur de changement;  Des exemples concrets d’application;  Les impacts sur l’organisation;  Les défis;  Les scénarios d’action;  Les prochaines étapes;  Conclusion.
  • 3. Le développement durable au cœur des façons de faire du Cégep de Sherbrooke 3  Politique de développement durable (2006);  L'entente sur l'accès universel au transport en commun pour les étudiants (2007); l'amorce des pratiques en transport durable.  Le projet d'efficacité énergétique (2007); l'intégration des technologies vertes et le début du plan de réduction des GES;  Certification LEED EBOM (2008); une occasion de revoir l’ensemble des processus de gestion dans un contexte de durabilité.
  • 4. Le développement durable au cœur des façons de faire du Cégep de Sherbrooke 4  Le Bilan et le Plan d'action en DD (2010); une opportunité de faire le point et de se fixer des objectifs ambitieux;  L'établissement d'indicateurs de performance en DD; un outil essentiel à l'atteinte et au dépassement des objectifs du plan d'action;  Plan stratégique de développement (2011-2016); l’intégration des valeurs de durabilité dans la vision institutionnelle. Un geste significatif de cohérence et de cohésion pour la communauté.
  • 5. Le développement durable au cœur des façons de faire du Cégep de Sherbrooke 5  Projet éducatif (2011) ; un engagement à former des acteurs de changements en accord avec nos valeurs de citoyen corporatif responsable;  L'inventaire des GES et le Plan d’action de gestion des GES(2012); un encadrement serré de nos choix corporatifs;  Le plan de mobilité durable (2012); une participation active au projet collectif du CMDS;  Le projet Écotiera (2013); un ambitieux projet de compensation des GES produits par les déplacements de l'ensemble de la communauté.
  • 6. Question de mettre la balle au jeu? 6  Histoire de vous convaincre! http://www.youtube.com/watch?v=nZJGz2OeS nA
  • 7. Question de mettre la balle au jeu? 7  Achetez-vous vert?  En achetant vert, faites-vous nécessairement des achats responsables? http://www.youtube.com/watch?v=Ae9Pjoa4p qY
  • 8. Question de mettre la balle au jeu? 8  Est-il préférable d'acheter du papier 100% recyclé qui provient de Vancouver ou 30% qui est fabriqué au Québec?  L'achat d'un véhicule électrique est-il un bon choix au Québec? Dans le Middle West américain? http://www.consoglobe.com/greenwashing- cosmetique-yves-rocher-cg
  • 9. Un achat responsable c'est quoi? 9 • Le bien est essentiel; • Il ne peut être remplacé/substituer dans l’organisation; • Le bien est fabriqué de manière socialement et environnementalement responsable; • Le bien est fabriqué à proximité; • Il contient des produits recyclés et recyclables; • Le procédé de fabrication utilise des technologies et produits propres et consomme peu d'énergie; • Il démontre une faible consommation énergétique; • Le service après-vente se fait localement; • Le cycle de vie du bien est démontré (empreinte écologique); • Le fournisseur agit dans le sens du développement durable (politiques, pratiques, transparence, etc..); • Le bien possède une certification qui atteste de ses qualités environnementales et sociales; • L'emballage du produit et son transport sont réduits au minimum.
  • 10. Un achat responsable c'est quoi? 10 Le cas de DOVE http://www.youtube.com/watch?v=84C80G5C wRY • http://www.greenwashingindex.com/green peace-dove-onslaught/
  • 11. Multiplication des écologos 11 Il existe 432 écologos dans 236 pays qui concernent 25 secteurs d'activités. http://www.ecolabelindex.com/ecolabels/
  • 12. La politique d’achat responsable, un levier pour être un acteur de changement 12  Chaque année, les établissements d'enseignement supérieur du Québec dépensent plus d'un milliard de dollars pour leurs approvisionnements;  Les pouvoirs publics peuvent jouer un rôle majeur dans la promotion d’une consommation plus responsable en modifiant leurs modes de consommation pour s’orienter vers ce qu’on appelle des « approvisionnements responsables »;  Budget annuel du Cégep en achat de biens et services : $10 M.
  • 13. Objectifs de la Politique d’achat responsable 13  Communiquer aux fournisseurs et partenaires la préoccupation liée aux achats en terme de durabilité;  Favoriser l’utilisation de produits et services existants ayant une faible empreinte écologique;  Développer de nouvelles façons d’acheter qui aide à réduire ou à prévenir les problèmes sociaux et environnementaux dans un contexte économique acceptable;  Assurer un contrôle plus important auprès des fournisseurs quant aux standards exigés liés au développement durable;  Développer auprès des fournisseurs une plus grande conscience écologique;  Exiger des fournisseurs qu'ils contribuent à l'atteinte des objectifs de la Politique de DD de l'institution.
  • 14. Objectifs de la politique d’achats responsables 14  Priorisation des 3 R-VE (Réduction, réemploi, récupération, valorisation et élimination);  Priorité aux produits bénéficiant de certifications environnementales et sociales reconnues internationalement;  Politiques connexes : Plan de réduction des GES et Politique de gestion des matières résiduelles.
  • 15. Des exemples concrets 15 - Travaux de construction (depuis 2004) Réutilisation ou recyclage des équipements existants et recyclage des rebuts de chantier Choix des matériaux vs cycle de vie, entretien, durabilité, etc.. - Devis de services d’entretien ménager (2005) Produits écologo, green seal, équipements énergy star, station de dosage, traçabilité des produits et travaux, formation du personnel, proximité du fournisseur, certification ISO 9000 - Remplacement du système de téléphonie (2006) Fabrication de proximité, recyclage ou réutilisation des équipements, service après-vente de proximité. - Projet d’efficacité énergétique (2007) Solutions vertes (éolienne, équipements solaires, énergie renouvelable) contribution à la Politique de DD = LEED EBOM, sous-traitants locaux.
  • 16. Des exemples concrets 16 -Services de reproduction de notes de cours (2011) Service de proximité, principe du « paperless », recyclage des rebuts de production. -Achat de sièges pour la salle de spectacle (2012) Certification des composantes (tissus, structure, etc..), fabrication et service de proximité, % de matériaux recyclés et recyclables, écologo. - Remplacement du système de clés (2011) Fabrication et service de proximité, récupération et recyclage des matériaux obsolètes. -Services professionnels architecture-ingénierie (2011) Proximité des fournisseurs (50 km), contribution à la politique de DD, professionnels certifiés LEED, solutions novatrices, approche écoénergétique, respect des principes 3 R- VE
  • 17. Devis entretien ménager Devis entretien ménager 17 Note minimum Éléments Note satisfaisant maximum Contribution de l’entreprise pour l’atteinte 0 18 30 des objectifs prévus à la politique de développement durable Présence d’un programme de réduction des 0 9 15 matières résiduelles Localisation de l’entreprise à l’intérieur d’un 0 6 10 rayon de 50km Proximité de l’approvisionnement des 0 12 20 produits consommables Présence d’un système de traçabilité 0 6 10 Utilisation d’équipements à haute efficacité 0 9 15 énergétique
  • 18. Siège de la salle Alfred-Desrochers (suite) 18 Note minimum Éléments jugés Note maximum satisfaisants Description du 0 21 30 programme d’assurance de la qualité Certification ISO 0 N/A 20 9001 :2008 du FOURNISSEUR (10 points) et du manufacturier (10 points) Existence d’une politique 0 18 25 de développement durable chez le manufacturier copie à l’appui (25 points) Proximité des lieux de 0 18 25 fabrication et de distribution
  • 19. Siège de la salle Alfred-Desrochers (suite) 19 Note minimum Éléments jugés Note maximum satisfaisants Qualité du produit 0 28 40 robustesse, confort Qualité du tissu et 0 7 10 choix de couleurs Certifications des 0 7 10 composantes % de matériaux 0 7 10 recyclés % de matériaux 0 7 10 recyclables Garanties des 0 7 10 composantes Disponibilité et 0 7 10 proximité des pièces
  • 20. Notes de cours 20  Programme d’assurance de la qualité, développement durable et environnemental (30 points)  5.3.3.1 Le prestataire de services doit expliquer son approche en matière d’assurance qualité quant aux biens livrables et au respect des délais apparaissant au contrat et fournir la description de ce programme.
  • 21. Notes de cours (suite) 21  5.3.3.2 Le prestataire doit détailler sa politique en matière de développement durable et environnemental et il doit démontrer comment il compte l’appliquer lors de la réalisation du présent contrat. L’utilisation d’équipements de type « energy star » et un processus « paperless » bonifiera le pointage. Le prestataire doit expliquer aussi, comment il prévoit disposer des copies en trop ou de mauvaise qualité et expliquer comment il entend disposer des cartouches de résidus d’encre, des cartouches vides et des équipements désuets. Une disposition écologique bonifiera le pointage.
  • 22. Notes de cours (suite) 22  5.3.3.3 Le Cégep exige un minimum 30 % de fibres recyclées dans le papier utilisé. Voici les points alloués selon les pourcentages de fibres recyclées :  a) Un papier blanc comprenant 30 % de fibres recyclées : 3.5 points  b) Un papier blanc constitué de 100 % de fibres recyclées : 5 points  Le Cégep favorise l’octroie de contrats d’approvisionnement, de services et de constructions pour des biens, services ou travaux de construction qui permettent de maintenir ou d’améliorer la qualité de l’environnement et de promouvoir le développement durable, et ce, dans le respect de sa Politique de développement durable.
  • 23. Notes de cours 23  Une marge préférentielle a été ajoutée à cette évaluation qualité. Dans ce cas, le prix soumis par un tel prestataire de services est, aux seules fins de déterminer l’adjudicataire, réduit du pourcentage de marge préférentielle prévu, et cela, sans affecter le prix soumis aux fins de l’adjudication du contrat. Le prestataire de services qui répond à l’apport d’une spécification liée au développement durable et à l’environnement prévu à l’article se verra accorder une marge préférentielle pouvant aller jusqu’à 10 %.
  • 24. Notes de cours (suite) 24  Le facteur de proximité sera évalué pour obtenir cette majoration :  + 5 % sera accordé si le prestataire de services est situé à moins de 25km ou moins du Cégep.  + 5 % sera accordé si le manufacturier du papier recyclé est situé à 800 km ou moins du Cégep.
  • 25. Impacts des achats responsables sur 25 l’organisation  Engagement sincère de la haute direction partagée avec l’ensemble de l’équipe des gestionnaires;  Nouveaux devis;  Révision des documents et processus d’appel d’offres;  Fournisseurs pas nécessairement prêts à répondre aux nouvelles demandes;  Modification des installations en place;  Impact sur les coûts;  Exige une analyse plus exhaustive;  Changement dans le mode d’adjudication;  Demande d’effectuer la traçabilité des produits;  Impacts politiques.
  • 26. Les défis au Cégep de Sherbrooke 26  Le concept d’achats responsable à définition unique n’existe pas;  Green Washing/ Écoblanchiment;  L'analyse de cycle de vie est complexe;  Nous ne sommes pas des experts;  Difficulté de faire le suivi;  Exemple de spécialistes (LEED USA JC).
  • 27. Les scénarios possibles 27  1- Nous faisons de notre mieux  Volonté;  Engagement de la direction;  Communication au personnel;  Intérêt, curiosité du personnel des achats;  Établir de grandes lignes directrices;  Énoncer des objectifs modestes;  Impacts sur les acquisitions.
  • 28. Suite.. 28  2- Nous sommes réalistes  Adopter une politique avec des lignes directrices claires;  Élaborer de nouveaux processus;  Mettre en place un système de suivi;  Investir de $ supplémentaire pour répondre à nos nouvelles normes;  Les impacts sur le personnel dépassent le secteur des achats (travail de sensibilisation).
  • 29. Suite… 29  3- Nous visons l’excellence  Aller chercher une certification/reconnaissance extérieure de nos efforts;  Accepter la surcharge sur nos ressources internes;  Faire appel à des spécialistes;  Être prêt à investir plus de $$$;  Établir des indicateurs de performance pour assurer un suivi.
  • 30. Les prochaines étapes 30  Un guide de référence pour sensibiliser les requérants;  Divulguer nos lignes directrices en développement durable à nos fournisseurs;  Revoir le système de gestion des achats afin de documenter la proportion des achats entrant dans la catégorie « Achat responsable »;  Faire les choses simplement!
  • 31. Conclusion : Si le concept est simple à comprendre, sa mise en application est plus ardue… 31  Quantifier et suivre la progression des efforts à l’aide d’indicateurs de performance;  La prise en compte de l’ensemble des critères est complexe, cela d'autant plus que certaines approches peuvent être difficiles à évaluer (ex: analyse de cycle de vie);  La résistance au changement du personnel de l’approvisionnement qui perçoit de prime abord une complexité dans la démarche.
  • 32. Petit quizzzzz…..responsable! 32  La direction des ressources matérielles de votre collège doit procéder à l'appel d'offres pour le renouvellement du contrat des services de sécurité. Le contrat inclut notamment la fourniture des ressources humaines et matérielles pour assurer la sécurité sur le campus. Votre nouveau DG vert exige que l'acquisition du service soit ''responsable". Avez-vous quelques idées ????
  • 33. Service de sécurité 33  Certification ISO 9001;  Politique corporative de développement durable ou politique environnementale;  Proximité de la firme;  Uniformes de production locale (- 800km);  Utilisation de piles rechargeables;  Contribution aux objectifs de la politique de DD du cégep;  Utilisation de véhicules faible taux d'émission de CO2;  Directive pour contrer la marche au ralenti de véhicules;  Programme de formation des agents en DD.
  • 35. Quelques documents intéressants 35  http://www.greenwashingindex.com/green- technology-claim-using-artificial-means/  http://www.ecolabelindex.com/  http://www.greenwashingindex.com/  http://www.youtube.com/watch?v=nZJGz2OeSnA