SlideShare une entreprise Scribd logo
en uetesECONOMIE
Finances
LESRETARDS
DE PAIEME T FONT
CRAQUER LES PME
Le respect des delais de paiement pourrait
faire revenir plus de 10 milliards d'euros dans
les caisses des PME. Et eviter bon nombre
de defaillances·...
PAR ARNAUD DUMAS
LES D~LAIS DE
PAIEMENT EN FRANCE
• Poids du credit
interentreprises
600 milliards d'euros
• Poids des retards
de paiement
10a15milliards d'euros
• Nombre moyen
dejours de retard 12
SOURCES: ALTAR~S, OBSERVATOIRE
DES DELAIS DEPAIEMENT
« Nous realisons 95 °/o de notre
chiffre d'affaires a I'export, raconte
Laurent Vronski, le president d'Er-
vor, un fabricant de compresseur
d'air installe a Argenteuil (Val-
d'Oise). Et il est plus facile de se
faire payer par des clients en Nou-
velle-Zelande qu'en France! Beau-
coup trop de societes considerent
leurs fournisseurs comme une
variable d'ajustement. » La colere
grande chez les patrons de PME
qui n'en peuvent plus de devoir faire
credit aleurs clients. Surtout les grandes entreprises, qui
profitent de leur position de force pour financer leur fonds
de roulement sur les plus petites... Resultat, les retards de
paiement s'accumulent et plom.bent1atresorerie des PME. Au
point que 25 °/o des faillites sont dues a ces retards, rapporte
LA FRANCE AU MIUEU DU GUE
Retards de paiement selon les pays europeens (enjours)
Allemagne
Pays-Bas
Belgique
France
Royaume-Uni
Espagne
lrlande
Italie
Portugal
so
6,5
9,4
11,3
16,6
17,5
18,3
21,2
la mediation interentreprises. Selon les chiffres du cabinet
Altares, les retards ont pourtant eu tendance a se stabiliser
en 2014, autour de douze jours. Douze jours qui se font
cependant beaucoup plus cruellement ressentir par les PME
aujourd'hui, apres plusieurs annees de crise et de tresorerie
tendue. D'autant qu'ils ne refletent qu'une partie de la realite.
«II s'agit d'une moyenne pourtoutes les entreprises, explique
Pierre Pelouzet, le mediateur national interentreprises. Pour
les PME, c'est sans doute beaucoup plus, on est sans doute
plus pres de 30 jours. » S'ajoutent aux delais de paiement
officiels les retards non comptabilises. Quand, par exemple,
le client tarde a emettre un bon de commande pour retarder
I'emission de la facture. Entin, les litiges imaginaires (facture
incomplete, mauvaise adresse de facturation...) tendent a se
multiplier. Selon le barometre 2014 du cabinet Arc (recou-
vrement de creances), 27°/o des entreprises ont constate
une augmentation des litiges qui, dans 37°/o des cas, se
revelaient infondes.
Des entreprises s'organisent
Et pourtant, si les clients payaient a l'heure en respectant
la loi de modernisation de l'economie de 2008 (45 jours fin
de mois ou 60 jours calendaires), entre 10 et 15 milliards
d'euros retoumeraient dans les caisses des entreprises. Un
mini-effet Cice! En 2009, la LME avait permis d'ameliorerles
delais de paiement mais, la crise financiere aidant, les mauvais
payeurs ont repris leurs vieilles habitudes. En mars 2014, la
loi Hamon a done remis le couvert avec de nouvelles mesures
plus coercitives. La encore, un an apres la promulgation du
texte, les effets tardent a se faire sentir. En cause, des opera-
tions de lobbying de certains grands groupes pour retarder la
parution des decrets d'application de la mesure imposant aux
commissaires aux comptes de signaler a 1'administration les
retards de paiement generes ou subis des entreprises qu'ils
doivent controler. «Cette mesure fait grincer des dents», croit
savoir Pierre Pelouzet. Les grandes entreprises etles ETI n'ont
pas envie que I'on pointe du doigt leurs travers... Une autre
disposition prevoit des amendes administratives, jusqu'a
375000 euros, en cas de non-respect des delais de paiement.
La Direction generale de la concurrence, de la consommation
et de 1arepression des fraudes a pour cela obtenu des pouvoirs
elargis. «Le risque, c'est qu'il y ait tellement de dossiers que
ce ne soit pas suivi d'effets», tempere Denis Le Bosse, le
president du cabinet Arc.
Tous les grands groupes ne sont pas de mauvais payeurs.
Legrand, Schneider ou Dassault sont arrives en tete du
sondage de Croissance Plus sur le respect des delais de
paiement en 2013. LVMH est repute pour prendre soin de
ses fournisseurs. 11 n'a pas le choix: la plupart detiennent
un savoir-faire rare. Confrontees a ce veritable enjeu de
survie, des entreprises commencent as'organiser. Une PME
girondine a dedie une personne au suivi des factures et
son PDG monte trois ou quatre jours par mois aParis pour
faire la tournee de ses clients et recuperer les cheques. Le
fabricant de fenetres dijonnais Pacotte et Mignotte a, quant
a lui, saisi huit fois la mediation interentreprises pour des
retards de paiement [lire 1'encadre]. Radical, LaurentVronski,
le president d'Ervor et le vice-president de Croissance Plus,
I
!
Pour Pacotte et Mignotte, c'est une question de competitivite
Pas question de laisser les retards de paiement
s'accumuler chez Pacotte et Mignotte. «A partir
du moment ouje suis dans man droit,je n'ai pas
de limite dans les actions amener », lance
Emmanuel Chevasson [photo], le PDG de cette
entreprise dijonnaise (Cote-d'Or) qui con~oit,
fabrique et pose des fenetres et des ouvrants. Cette
annee, il n'a pas hesite asaisir huit fois Ia mediation
interentreprises pour regler un differend avec des
clients. «('est d'une grande efficacite, parce qu'elle
est amiable et qu'elle permet de dire au client les
consequences des actions de ses lieutenants»,
poursuit-il.ll s'est aussi organise en interne pour
ameliorer ses process: recrutement d'une
Une entreprise perd un client si ses produits sont
de mauvaise qualite au trap chers, c'est tout.»
Pour cet entrepreneur, Ia question des delais
de paiement depasse le simple faitde faire rentrer
I'argent dans les caisses. «Ces comportements
conduisent afaire baisser Ia competitivitepersonne chargee des relances, mise en place
de procedures strictes, formation des salaries...
Sansjamais perdre des affaires. «On ne perd pas un
client quand on va chercher son argent, tranche-t-il.
des entreprises, assene-t-il. Cela aun impact sur
l'investissement, le renouvellement de l'outillage,
le recrutement... »•
soutient qu'il ne faut pas avoir peur de signaler les mauvais
payeurs. «Ne pas vouloir mettre ses affaires en danger est un
mauvais calcul, plaide-t-il. Un bon client, c'est un client qui
paye. »Face a une grande entreprise qui ne 1'avait pas paye au
bout de six mois, il a ainsi irnmobilise le produit a distance.
«Miracle, en 48 heures ils ont paye! », s'exclame-t-il.
Comment se prob!ger
Des outils financiers permettent egalement de se proteger.
Traditionnellement, les PME utilisent le decouvert bancaire
pour faire le lien entre les delais clients et les delais fournis-
seurs. Mais les solutions d'affacturage Oe factor finance la
PME pour le rnontant des factures qui lui sont dues, moyen-
nant un taux d'interet) peuvent s'averer plus interessantes.
L'USINE NOUVELLE IN°3408129 JANVIER2015
Elles permettent d'etre moins sensibles aux retards, surtout
si elles sont doublees d'un contrat de recouvrement. Les
contrats d'assurance-credit donnent aussi des indications
au jour le jour sur 1'etat des finances de son client. «Si la
garantie est retiree a un client, nous demandons le paie-
ment comptant», resume Laurent Vronski. Plus prospectif,
Denis Le Bosse estime que la dematerialisation de factures
reduira les litiges en standardisant les echanges entre les
clients et les fournisseurs. « D'ici cinq adix ans, cela se
generalisera», assure-t-il. En attendant, 2015 ne devrait
pas encore voir d'amelioration sur le front des retards. Leur
evolution a en effet tendance asuivre celle de 1'economie
generale, il faudra done sans doute attendre une veritable
reprise pour esperer une reduction des delais moyens. n
51

Contenu connexe

Tendances

Veronique directrice financiere
Veronique directrice financiereVeronique directrice financiere
Veronique directrice financiere
VEGA GMC
 
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
Thomas Maître
 
BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011BPCE
 
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PMELes Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
BPCE
 
Rapport d'information du Sénat - N° 641 E
Rapport d'information du Sénat - N° 641 ERapport d'information du Sénat - N° 641 E
Rapport d'information du Sénat - N° 641 E
Cyril Marsaud
 
Optimiser la trésorerie en SaaS
Optimiser la trésorerie en SaaSOptimiser la trésorerie en SaaS
Optimiser la trésorerie en SaaSSylvie Henry Martin
 
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
ATOL Conseils et Développements
 
Le financement non-bancaire pour les PME
Le financement non-bancaire pour les PMELe financement non-bancaire pour les PME
Le financement non-bancaire pour les PME
Finexkap
 
20140318 bpce dp_carnets_observatoire
20140318 bpce dp_carnets_observatoire20140318 bpce dp_carnets_observatoire
20140318 bpce dp_carnets_observatoireLucieChiff
 
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
Badr Mouhaid
 
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Daniel Stanislaus Martel
 
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
Hong Kong Tax Free
 

Tendances (14)

Veronique directrice financiere
Veronique directrice financiereVeronique directrice financiere
Veronique directrice financiere
 
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
Transformation Secteur Bancaire - Synthèse des Résultats du Baromètre Kea&Par...
 
BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011
 
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PMELes Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
 
Rapport d'information du Sénat - N° 641 E
Rapport d'information du Sénat - N° 641 ERapport d'information du Sénat - N° 641 E
Rapport d'information du Sénat - N° 641 E
 
Optimiser la trésorerie en SaaS
Optimiser la trésorerie en SaaSOptimiser la trésorerie en SaaS
Optimiser la trésorerie en SaaS
 
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
[Infographie] Les enjeux de la facturation électronique
 
Le financement non-bancaire pour les PME
Le financement non-bancaire pour les PMELe financement non-bancaire pour les PME
Le financement non-bancaire pour les PME
 
20140318 bpce dp_carnets_observatoire
20140318 bpce dp_carnets_observatoire20140318 bpce dp_carnets_observatoire
20140318 bpce dp_carnets_observatoire
 
Agefi 2012 11-07
Agefi 2012 11-07Agefi 2012 11-07
Agefi 2012 11-07
 
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
La dématérialisation et la digitalisation des documents et procédures (CAS DG...
 
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
Point de Mire, Nr. 61, Summer 2015
 
Diong business ohada
Diong business ohadaDiong business ohada
Diong business ohada
 
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
Lettre d'information - Vers la fin programmée du secret bancaire au niveau mo...
 

En vedette

Joe katulak slide share test
Joe katulak slide share testJoe katulak slide share test
Joe katulak slide share test
Joe Katulak
 
Mi prueba acerca de la Estadistica
Mi prueba acerca de la EstadisticaMi prueba acerca de la Estadistica
Mi prueba acerca de la Estadistica
Mauricio Guzman Gonzalez
 
scan0258
scan0258scan0258
scan0258engoy49
 
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
thnashja
 
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informação
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informaçãoDia do Pioneiro 2015 - primeira informação
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informação
Junta Regional de Aveiro do CNE
 
Acções BCA
Acções BCAAcções BCA
Acções BCA
ro con
 
Fabrication Capabilities
Fabrication CapabilitiesFabrication Capabilities
Fabrication Capabilities
Sterling Hebert
 
scan0259
scan0259scan0259
scan0259engoy49
 
Irregular verbs-rhymes1
Irregular verbs-rhymes1Irregular verbs-rhymes1
Irregular verbs-rhymes1
Oscar Mauricio Lozano Prada
 

En vedette (10)

VKL_88x4.50
VKL_88x4.50VKL_88x4.50
VKL_88x4.50
 
Joe katulak slide share test
Joe katulak slide share testJoe katulak slide share test
Joe katulak slide share test
 
Mi prueba acerca de la Estadistica
Mi prueba acerca de la EstadisticaMi prueba acerca de la Estadistica
Mi prueba acerca de la Estadistica
 
scan0258
scan0258scan0258
scan0258
 
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
토토추천≪≪≪dodo55.COM≫≫≫스포츠토토추천 스포츠배팅사이트
 
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informação
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informaçãoDia do Pioneiro 2015 - primeira informação
Dia do Pioneiro 2015 - primeira informação
 
Acções BCA
Acções BCAAcções BCA
Acções BCA
 
Fabrication Capabilities
Fabrication CapabilitiesFabrication Capabilities
Fabrication Capabilities
 
scan0259
scan0259scan0259
scan0259
 
Irregular verbs-rhymes1
Irregular verbs-rhymes1Irregular verbs-rhymes1
Irregular verbs-rhymes1
 

Similaire à Usine nouvelle

Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
mariusmez
 
Disposelec - Encours clients 2009
Disposelec - Encours clients 2009Disposelec - Encours clients 2009
Disposelec - Encours clients 2009
DISPOSELEC SN
 
Csp pour vip business
Csp pour vip businessCsp pour vip business
Csp pour vip business
mcperthuis
 
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Valeur et Capital
 
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'AzurEntreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
Philippe Foulquier
 
Comment se prémunir contre les impayés
Comment se prémunir contre les impayésComment se prémunir contre les impayés
Comment se prémunir contre les impayésPierre-Henri Molle
 
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement facilityse conseil - maryl...
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement   facilityse conseil - maryl...Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement   facilityse conseil - maryl...
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement facilityse conseil - maryl...
Facilityse Conseil
 
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
Club Nelson - CCI des Hauts-de-Seine
 
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers moisStarter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Martin van Wunnik
 
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
JoelBanctel
 
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Cyril Marsaud
 
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
Gaetan du Halgouet
 
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Le guide pour gérer sa trésorie
Le guide pour gérer sa trésorieLe guide pour gérer sa trésorie
Le guide pour gérer sa trésorie
NRC
 
Point de Mire, No 74, Autumn 2018
Point de Mire, No 74, Autumn 2018Point de Mire, No 74, Autumn 2018
Point de Mire, No 74, Autumn 2018
Daniel Stanislaus Martel
 
Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée L'Observatoire COM MEDIA
 
Présentation - Assises des délais de paiement
Présentation - Assises des délais de paiementPrésentation - Assises des délais de paiement
Présentation - Assises des délais de paiement
AlexaandreSCALIA
 
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
FactaMedia
 
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Pénélope Cardera
 

Similaire à Usine nouvelle (20)

Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
Étude sur la qualité de la relation client-fournisseur
 
Disposelec - Encours clients 2009
Disposelec - Encours clients 2009Disposelec - Encours clients 2009
Disposelec - Encours clients 2009
 
Csp pour vip business
Csp pour vip businessCsp pour vip business
Csp pour vip business
 
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
 
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'AzurEntreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
Entreprises familiales, endettez-vous - Tribune Bulletin Côte d'Azur
 
Article sur les pme et financement
Article sur les pme et financementArticle sur les pme et financement
Article sur les pme et financement
 
Comment se prémunir contre les impayés
Comment se prémunir contre les impayésComment se prémunir contre les impayés
Comment se prémunir contre les impayés
 
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement facilityse conseil - maryl...
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement   facilityse conseil - maryl...Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement   facilityse conseil - maryl...
Ce qu’il faut savoir sur les retards de paiement facilityse conseil - maryl...
 
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
Présentation credit.fr club-nelson 16/01/2018
 
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers moisStarter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
Starter? Partez de l’idée que vous n’aurez pas de salaire les premiers mois
 
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
 
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
 
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
Article sur Chateaudun Credit - Guide reorganisation restructuration 2016
 
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
Mediation credit entreprises salon des entrepreneurs 2012
 
Le guide pour gérer sa trésorie
Le guide pour gérer sa trésorieLe guide pour gérer sa trésorie
Le guide pour gérer sa trésorie
 
Point de Mire, No 74, Autumn 2018
Point de Mire, No 74, Autumn 2018Point de Mire, No 74, Autumn 2018
Point de Mire, No 74, Autumn 2018
 
Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée
 
Présentation - Assises des délais de paiement
Présentation - Assises des délais de paiementPrésentation - Assises des délais de paiement
Présentation - Assises des délais de paiement
 
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
 
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
Extrait Livre Blanc : Comment mesurer le retour sur investissement de l'assur...
 

Plus de L'Observatoire COM MEDIA

Temps forts exposition
Temps forts expositionTemps forts exposition
Temps forts exposition
L'Observatoire COM MEDIA
 
Programme rentrée 2015 2016
Programme rentrée 2015 2016Programme rentrée 2015 2016
Programme rentrée 2015 2016
L'Observatoire COM MEDIA
 
Programme de la journée les chemins de l'innovation
Programme de la journée   les chemins de l'innovationProgramme de la journée   les chemins de l'innovation
Programme de la journée les chemins de l'innovation
L'Observatoire COM MEDIA
 
Accord de bonnes pratiques filière communication
Accord de bonnes pratiques   filière communicationAccord de bonnes pratiques   filière communication
Accord de bonnes pratiques filière communicationL'Observatoire COM MEDIA
 
Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée
L'Observatoire COM MEDIA
 
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014L'Observatoire COM MEDIA
 
ObsAR - Focus PME
ObsAR - Focus PMEObsAR - Focus PME
ObsAR - Focus PME
L'Observatoire COM MEDIA
 
Notre association - L'Observatoire COM MEDIA
Notre association - L'Observatoire COM MEDIANotre association - L'Observatoire COM MEDIA
Notre association - L'Observatoire COM MEDIAL'Observatoire COM MEDIA
 
Accord de bonnes pratiques profession achats
Accord de bonnes pratiques   profession achatsAccord de bonnes pratiques   profession achats
Accord de bonnes pratiques profession achatsL'Observatoire COM MEDIA
 
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
L'Observatoire COM MEDIA
 
Fairepart-unicef.fr
Fairepart-unicef.frFairepart-unicef.fr
Fairepart-unicef.fr
L'Observatoire COM MEDIA
 
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013L'Observatoire COM MEDIA
 

Plus de L'Observatoire COM MEDIA (20)

Temps forts exposition
Temps forts expositionTemps forts exposition
Temps forts exposition
 
Programme rentrée 2015 2016
Programme rentrée 2015 2016Programme rentrée 2015 2016
Programme rentrée 2015 2016
 
Programme de la journée les chemins de l'innovation
Programme de la journée   les chemins de l'innovationProgramme de la journée   les chemins de l'innovation
Programme de la journée les chemins de l'innovation
 
Accord de bonnes pratiques filière communication
Accord de bonnes pratiques   filière communicationAccord de bonnes pratiques   filière communication
Accord de bonnes pratiques filière communication
 
Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée Grands comptes et PME : l’union sacrée
Grands comptes et PME : l’union sacrée
 
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014
L'ec[h]o de la médiation inter entreprises - février 2014
 
ObsAR - Focus PME
ObsAR - Focus PMEObsAR - Focus PME
ObsAR - Focus PME
 
Rse dd
Rse   ddRse   dd
Rse dd
 
Médiation inter entreprises
Médiation inter entreprisesMédiation inter entreprises
Médiation inter entreprises
 
Initiatives
InitiativesInitiatives
Initiatives
 
Etude
EtudeEtude
Etude
 
Accord de bonnes pratiques
Accord de bonnes pratiquesAccord de bonnes pratiques
Accord de bonnes pratiques
 
Innovation
InnovationInnovation
Innovation
 
Gouvernance
GouvernanceGouvernance
Gouvernance
 
Notre association - L'Observatoire COM MEDIA
Notre association - L'Observatoire COM MEDIANotre association - L'Observatoire COM MEDIA
Notre association - L'Observatoire COM MEDIA
 
Défaillances d'entreprises
Défaillances d'entreprisesDéfaillances d'entreprises
Défaillances d'entreprises
 
Accord de bonnes pratiques profession achats
Accord de bonnes pratiques   profession achatsAccord de bonnes pratiques   profession achats
Accord de bonnes pratiques profession achats
 
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
L'Observatoire COM MEDIA - ça cest passé en 2013
 
Fairepart-unicef.fr
Fairepart-unicef.frFairepart-unicef.fr
Fairepart-unicef.fr
 
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013
Temps forts de la conférence du 16 décembre 2013
 

Usine nouvelle

  • 1. en uetesECONOMIE Finances LESRETARDS DE PAIEME T FONT CRAQUER LES PME Le respect des delais de paiement pourrait faire revenir plus de 10 milliards d'euros dans les caisses des PME. Et eviter bon nombre de defaillances·... PAR ARNAUD DUMAS LES D~LAIS DE PAIEMENT EN FRANCE • Poids du credit interentreprises 600 milliards d'euros • Poids des retards de paiement 10a15milliards d'euros • Nombre moyen dejours de retard 12 SOURCES: ALTAR~S, OBSERVATOIRE DES DELAIS DEPAIEMENT « Nous realisons 95 °/o de notre chiffre d'affaires a I'export, raconte Laurent Vronski, le president d'Er- vor, un fabricant de compresseur d'air installe a Argenteuil (Val- d'Oise). Et il est plus facile de se faire payer par des clients en Nou- velle-Zelande qu'en France! Beau- coup trop de societes considerent leurs fournisseurs comme une variable d'ajustement. » La colere grande chez les patrons de PME qui n'en peuvent plus de devoir faire credit aleurs clients. Surtout les grandes entreprises, qui profitent de leur position de force pour financer leur fonds de roulement sur les plus petites... Resultat, les retards de paiement s'accumulent et plom.bent1atresorerie des PME. Au point que 25 °/o des faillites sont dues a ces retards, rapporte LA FRANCE AU MIUEU DU GUE Retards de paiement selon les pays europeens (enjours) Allemagne Pays-Bas Belgique France Royaume-Uni Espagne lrlande Italie Portugal so 6,5 9,4 11,3 16,6 17,5 18,3 21,2 la mediation interentreprises. Selon les chiffres du cabinet Altares, les retards ont pourtant eu tendance a se stabiliser en 2014, autour de douze jours. Douze jours qui se font cependant beaucoup plus cruellement ressentir par les PME aujourd'hui, apres plusieurs annees de crise et de tresorerie tendue. D'autant qu'ils ne refletent qu'une partie de la realite. «II s'agit d'une moyenne pourtoutes les entreprises, explique Pierre Pelouzet, le mediateur national interentreprises. Pour les PME, c'est sans doute beaucoup plus, on est sans doute plus pres de 30 jours. » S'ajoutent aux delais de paiement officiels les retards non comptabilises. Quand, par exemple, le client tarde a emettre un bon de commande pour retarder I'emission de la facture. Entin, les litiges imaginaires (facture incomplete, mauvaise adresse de facturation...) tendent a se multiplier. Selon le barometre 2014 du cabinet Arc (recou- vrement de creances), 27°/o des entreprises ont constate une augmentation des litiges qui, dans 37°/o des cas, se revelaient infondes. Des entreprises s'organisent Et pourtant, si les clients payaient a l'heure en respectant la loi de modernisation de l'economie de 2008 (45 jours fin de mois ou 60 jours calendaires), entre 10 et 15 milliards d'euros retoumeraient dans les caisses des entreprises. Un mini-effet Cice! En 2009, la LME avait permis d'ameliorerles delais de paiement mais, la crise financiere aidant, les mauvais payeurs ont repris leurs vieilles habitudes. En mars 2014, la loi Hamon a done remis le couvert avec de nouvelles mesures plus coercitives. La encore, un an apres la promulgation du texte, les effets tardent a se faire sentir. En cause, des opera- tions de lobbying de certains grands groupes pour retarder la parution des decrets d'application de la mesure imposant aux commissaires aux comptes de signaler a 1'administration les retards de paiement generes ou subis des entreprises qu'ils doivent controler. «Cette mesure fait grincer des dents», croit savoir Pierre Pelouzet. Les grandes entreprises etles ETI n'ont pas envie que I'on pointe du doigt leurs travers... Une autre disposition prevoit des amendes administratives, jusqu'a 375000 euros, en cas de non-respect des delais de paiement. La Direction generale de la concurrence, de la consommation et de 1arepression des fraudes a pour cela obtenu des pouvoirs elargis. «Le risque, c'est qu'il y ait tellement de dossiers que ce ne soit pas suivi d'effets», tempere Denis Le Bosse, le president du cabinet Arc. Tous les grands groupes ne sont pas de mauvais payeurs. Legrand, Schneider ou Dassault sont arrives en tete du sondage de Croissance Plus sur le respect des delais de paiement en 2013. LVMH est repute pour prendre soin de ses fournisseurs. 11 n'a pas le choix: la plupart detiennent un savoir-faire rare. Confrontees a ce veritable enjeu de survie, des entreprises commencent as'organiser. Une PME girondine a dedie une personne au suivi des factures et son PDG monte trois ou quatre jours par mois aParis pour faire la tournee de ses clients et recuperer les cheques. Le fabricant de fenetres dijonnais Pacotte et Mignotte a, quant a lui, saisi huit fois la mediation interentreprises pour des retards de paiement [lire 1'encadre]. Radical, LaurentVronski, le president d'Ervor et le vice-president de Croissance Plus, I ! Pour Pacotte et Mignotte, c'est une question de competitivite Pas question de laisser les retards de paiement s'accumuler chez Pacotte et Mignotte. «A partir du moment ouje suis dans man droit,je n'ai pas de limite dans les actions amener », lance Emmanuel Chevasson [photo], le PDG de cette entreprise dijonnaise (Cote-d'Or) qui con~oit, fabrique et pose des fenetres et des ouvrants. Cette annee, il n'a pas hesite asaisir huit fois Ia mediation interentreprises pour regler un differend avec des clients. «('est d'une grande efficacite, parce qu'elle est amiable et qu'elle permet de dire au client les consequences des actions de ses lieutenants», poursuit-il.ll s'est aussi organise en interne pour ameliorer ses process: recrutement d'une Une entreprise perd un client si ses produits sont de mauvaise qualite au trap chers, c'est tout.» Pour cet entrepreneur, Ia question des delais de paiement depasse le simple faitde faire rentrer I'argent dans les caisses. «Ces comportements conduisent afaire baisser Ia competitivitepersonne chargee des relances, mise en place de procedures strictes, formation des salaries... Sansjamais perdre des affaires. «On ne perd pas un client quand on va chercher son argent, tranche-t-il. des entreprises, assene-t-il. Cela aun impact sur l'investissement, le renouvellement de l'outillage, le recrutement... »• soutient qu'il ne faut pas avoir peur de signaler les mauvais payeurs. «Ne pas vouloir mettre ses affaires en danger est un mauvais calcul, plaide-t-il. Un bon client, c'est un client qui paye. »Face a une grande entreprise qui ne 1'avait pas paye au bout de six mois, il a ainsi irnmobilise le produit a distance. «Miracle, en 48 heures ils ont paye! », s'exclame-t-il. Comment se prob!ger Des outils financiers permettent egalement de se proteger. Traditionnellement, les PME utilisent le decouvert bancaire pour faire le lien entre les delais clients et les delais fournis- seurs. Mais les solutions d'affacturage Oe factor finance la PME pour le rnontant des factures qui lui sont dues, moyen- nant un taux d'interet) peuvent s'averer plus interessantes. L'USINE NOUVELLE IN°3408129 JANVIER2015 Elles permettent d'etre moins sensibles aux retards, surtout si elles sont doublees d'un contrat de recouvrement. Les contrats d'assurance-credit donnent aussi des indications au jour le jour sur 1'etat des finances de son client. «Si la garantie est retiree a un client, nous demandons le paie- ment comptant», resume Laurent Vronski. Plus prospectif, Denis Le Bosse estime que la dematerialisation de factures reduira les litiges en standardisant les echanges entre les clients et les fournisseurs. « D'ici cinq adix ans, cela se generalisera», assure-t-il. En attendant, 2015 ne devrait pas encore voir d'amelioration sur le front des retards. Leur evolution a en effet tendance asuivre celle de 1'economie generale, il faudra done sans doute attendre une veritable reprise pour esperer une reduction des delais moyens. n 51