SlideShare une entreprise Scribd logo
Vaccination contre les infections HPV
Couverture vaccinale en France
Impact épidémiologique en population
Isabelle Parent du Chatelet
Institut de veille sanitaire
Contact : i.parent@invs.sante.fr
92e rencontre du Crips
12/11/2015
Introduction de la vaccination contre les HPV
• Les vaccins bi et quadrivalent HPV sont enregistrés dans plus de 100 pays
• En 2014, près de 60 pays ont introduit la vaccination HPV des jeunes filles dans
leur calendrier vaccinal
• L’Australie, les Etats-Unis, le Canada, le RU, la France, l’Allemagne ont été les
premiers pays à avoir recommandé la vaccination HPV (2007)
• Actuellement 22 pays européens recommandent la vaccination HPV
• L’Alliance GAVI (http://www.gavi.org/fr/) devrait accélérer l’introduction des vaccins
dans les pays à faibles revenus
AUST DNK RU SUE CAN NZ USA ALL
Date introduction 2007 2008 2008 2008 2007 2008 2006 2007
Type programme Ecoles Public (MG) Ecoles
Ecoles
(2010)
Public Ecoles Privé (Public) Privé (Public)
Ages cibles F 12–13 12 12 10-12 9-13 11–12 11–12 12–17
Ages cibles G 12-13 (2013) 9-26
1 province
11-12 (2011)
Rattrapage
F14–26 (≤2009)
G14–15 (≥2014)
F: 13–15
(2008–2010)
F 13-17 F 13-18 F 14-26
F 13–20
(≤2010)
F+G 13–21
(≥2011)
CV JF (3d) 71% (2011) 82% (2013) 80% (2013)
30% (<2010)
>80% (2012)
>75% (2014) 56% (2014) 39% (2014) 32% (>=1d)
CV G (3d)
60%
(2013)
79%
(1 province)
14%
(2013)
Couvertures vaccinales en fonction des types de
programme de vaccination
La vaccination HPV en France : Recommandations
Quadrivalent (0-2-6 mois)
JF 14 ans
Rattrapage 15-23 ans avant ou
dans l’année suivant le début de
l’activité sexuelle
Quadrivalent (0-2-6 mois)
ou bivalent (0-1-6 mois)
Schéma 0-6 mois pour
Bivalent JF 11-14 ans
Quadrivalent JF 11-13 ans
Quadrivalent préférentiel
JF 11-14 ans
Rattrapage 15-19 ans
Couverture vaccinale en France (source: InVS, EGB, mise à jour au 31/12/2013)
Eté 2011
Plusieurs médias remettent en cause la
sécurité du vaccin
Pétition de professionnels de santé
Automne 2011 :
Le HCSP réaffirme la
balance bénéfices/risques
en faveur de la vaccination
Année d’anniversaire 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
CV à 15 ans (1 dose) 15,0 % 23,1 % 23,6 % 26,3 % 19,6 % 18,1 % 17,6 %
CV à 16 ans (3 doses) 25,8 % 28,3 % 26,9 % 26,4 % 20,1 % 17,2 %
Inégalités socio-économiques d’accès à la vaccination
contre les infections à papillomavirus humains en France
• Caractéristiques socio-économiques associées au dépistage du CCU (n=4508, 25-65 ans)
– Faible revenu du foyer, absence de mutuelle, faible niveau d’études, IMC élevé sont associés
à une prévalence plus faible du dépistage
• Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV (n=1008, 15-24 ans)
– Faible revenu du foyer, absence de mutuelle sont associés à faible CV. CV plus faibles chez
les plus jeunes et les plus âgées
• Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV parmi les couples mères-
filles (n=758, 15-24 ans)
– VC HPV 3 doses chez 16-24 ans plus faibles quand les mères n’ont pas d’antécédent de
dépistage au cours des 5 dernières années (18.0% vs 41.7%, p<0,01) ou des 3 dernières
années (24.8% vs 37.8%, p<0,01)
Source: Enquête ESPS 2012, InVS-IRDES). Echantillon aléatoire représentatif des bénéficiaires de l’assurance
maladie. JP Guthmann, C Pelat, N Célant, I Parent du Châtelet, N Duport, T Rochereau, D Lévy-Bruhl. Poster HPV 2015,
Lisbonne
Recommandations des médecins généralistes à propos
de divers vaccins chez différents publics
* HPV : infections à papillomavirus humains.
Champ • Médecins généralistes de l'échantillon national, données pondérées.
Sources • DREES, Union régionale des professions de santé (URPS), observatoire régional de santé (ORS), panel d'observation des
pratiques et des conditions d'exercice en médecine de ville, avril-juillet 2014.
Evaluation des vaccins HPV avant et après
l’introduction de la vaccination dans le programme vaccinal
Objectifs Méthodes
Avant Efficacité, tolérance Essais cliniques randomisés
Impact « a priori » Modélisation
Après Suivi des effets secondaires Pharmacovigilance
Impact sur l’infection et la maladie en
population
Registres / Surveillance / Etudes
Efficacité vaccinale en population
« Vaccine Effectiveness »
Surveillance / Etudes
Couverture vaccinale Enquêtes – Données médico-
administratives - Registres
Attitude et pratiques Enquêtes
Suivre l’impact de l’introduction de la vaccination HPV sur
les conséquences de l‘infection
• Impact à court terme après l’introduction du vaccin (années)
– Prévalence des HPV
– Condylomes (vaccin quadrivalent)
• Impact à moyen terme après l’introduction du vaccin (années – décennies)
– Lésions précancéreuses du col de l’utérus
• Impact à long terme après l’introduction du vaccin (décennies)
– Cancer du col et autres cancers liés aux HPV
• Effets direct et indirect
Impact de la vaccination sur la prévalence HPV
• Prévalence génotypes vaccinaux : 28,7% 6,7% : 5,0% (vaccinées) et 15,8% (non vaccinées)
• Risque diminué chez non vaccinées (OR 0.42; IC95% 0.19-0.93) suggérant une immunité de groupe
• Efficacité vaccinale contre l’infection HPV 16,18,6,11 = 73% (48%-86%)
• JF 18-24 ans, centres de planning familial dans grandes 3 villes
• 2005-2007 (n=202) vs 2010-2011 (n=404, 57 non vaccinées et 338 vaccinées)
B. Donovan d’après Tabrizi SN et al. JID 2012
P <0.001
Impact de la vaccination sur la prévalence HPV
• Femmes de 20-29 ans
• Prélèvements du col: 2007, 2012 et 2013
• 32% des 4181 femmes ont initié vaccination
Prévalence HPV vaccinaux
(IC 95%)
RP
(IC 95%)
p
Initiation de la vaccination
Non 7,6 % (6,7-8,6) ref
Oui 3,2 % (2,3-4,2) 0,4 (0,3-0,6) <0,001
Age à la 1ère
dose
Pas de vaccin 7,6% (6,7-8,6) ref
<19 ans 1,0% (0,3-1,7) 0,1 (0,1-0,3) <0,001
>=19 ans 5,8% (3,9-7,6) 0,8 (0,5-1,1) 0,10
• Baisse de la prévalence chez vaccinées avant l’âge de 19 ans
D’après Dunne EF et al, JID 2015
Ali H et al. BMJ 2013
Australian born women Australian born heterosexual men
Australian born homosexual and bisexual menAustralian born women aged under 21 years
Bisexual
Homosexual
Impact de la vaccination sur les condylomes
Réseau de surveillance sentinelles pour suivre l’impact du vaccin sur les condylomes vus dans 8 dispensaires IST
Impact de la vaccination sur les condylomes
• Baisse significative entre 2004 et 2011 parmi les femmes éligibles au programme
vaccinal
• Déclin plus modéré chez femmes 21-30 ans reflet de CV plus basse et âge à la
vaccination
• Zéro diagnostic chez les JF vaccinés en 2011
• Une diminution des condylomes est observée chez les hommes hétérosexuels (plus
marquée chez <21 ans) attribuable à un effet d’immunité de groupe
*Ali H et al, BMC Infectious Diseases 2013
Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses
• En Australie, dépistage du CCU recommandé à partir de 18 ans ou dans les 2 ans après
début de l’activité sexuelle : Taux de participation 61% (/2 ans) à 86% (/5 ans)
• Une analyse écologique sur les données du Registre du dépistage, Victoria*
– Critère principal d’analyse : CIN2+/AIS
• Deux analyses d’efficacité vaccinale en population
– Données du registre du dépistage, Victoria et registre du Programme national de vaccination**
– Données du registre du dépistage et registre des vaccinations, Queensland***
*Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085 **Gertig DM, et al. BMC Med 2013 ***Crowe E et al. BJM 2014
Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses
Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085
Analyse de tendance 2003-2009 pour les lésions de haut grade
-38% (IC95%: -61;-16)
Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon
l’âge des JF en 2007
Gertig DM, et al. BMC Med 2013
Données du registre du dépistage, Victoria
Cohorte rétrospective de JF âgées de 17 ans ou moins en 2007, avec un 1er test de dépistage entre 2007 et 2011
EV pour un schéma vaccinal complet, ajustée sur âge au frottis, statut socio-économique et indice d’éloignement
Efficacité vaccinale sur lésions histologiques en fonction de l’âge en 2007 et pour une vaccination
complète
Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon
l’âge des JF en 2007
Lésions de Haut-Grade
EV 3 doses pour la prévention des CIN2+/AIS
•46% (IC95%: 33-57)
•NS chez 11-14 ans
•57% (IC95%: 38-69) chez 15-18 ans
•53% (IC95%: 30-68) chez 19-22 ans
D’après Crowe E et al. BJM 2014
Tous âges Autres lésions Lésions Haut Grade
Nb doses # témoins # ORa (IC95%) # ORa (IC95%)
0 53 032 (55.0) 6521 (59.9) Réf. 729 (68.7) Réf.
1 9535 (9.9) 1230 (11.3) 0,95 (0,89-1,02) 114 (10,7) 0,95 (0,77-1,16)
2 10 850 (11.3) 1123 (10,3) 0,79 (0,74-0,85) 100 (9,4) 0,79 (0,64-0,98)
3 22 987 (23.8) 2013 (18,5) 0,66 (0,62-0,7) 119 (11,2) 0,54 (0,43-0,67)
Données du registre du dépistage Queensland
JF éligibles à la vaccination en 2007-2009 (12-26 ans) , avec un 1er test entre 2007 et 2011
Etude cas/témoins (Cas1 = CIN2+/AIS Cas2 = autres anomalies Témoins = cytologie normale)
Discussion/conclusions (1)
• Faibles CV en France et en baisse (1 dose et 3 doses)
• Données préliminaires (enquête ESPS Irdes/InVS) : en faveur d’un recouvrement
entre facteurs accès à la vaccination et accès au dépistage (catégories sociales les
plus modestes)
• Impact épidémiologique des CV insuffisantes en France non évaluable actuellement
(délais entre vaccination des adolescentes et survenue des lésions précancéreuses
et cancers du col)
• Recommandations du HCSP juillet 2014
– Généralisation du dépistage organisé
– Mise en place de modalités d’administration de la vaccination pour atteindre CV
élevée
• Données internationales montrent que les programmes de vaccination avec les CV
les plus élevées ont les impacts les plus marqués
Discussion/conclusions (2)
• Plusieurs études montrent l’efficacité et/ou l’impact positif de la vaccination sur l’infection, les
condylomes et les lésions précancéreuses
• Plusieurs études en faveur d’une immunité de groupe induite par la vaccination
• Les données d’efficacité en population se rapprochent en théorie des résultats d’efficacité de
phase III en « intention de traiter » (incluant des femmes potentiellement infectées)
• Limites méthodologiques pour les études écologiques (pas de lien de causalité entre vaccination
et baisse d’incidence) et les études basées sur des registres (statut vaccinal parfois inconnu ou
déclaratif, erreurs de classification, ajustement sur comportements sexuels/autres facteurs
explicatifs pas toujours possible)
• L’effet du vaccin en population va augmenter dans les années à venir avec l’arrivée des cohortes
de JF vaccinées avant le début de l’activité sexuelle dans le programme de dépistage
• Perspectives
• Place du vaccin nonavalent (Gardasil 9)?
• Extension de la vaccination HPV aux garçons généralisée ou certains groupes à risque ?
Estimation des couvertures vaccinales des vaccins HPV en
fonction des cohortes de naissance
Source: EGB-InVS données provisoires
D’après Schiller J, Lancet Oncol 2015
AUST DNK RU NZ USA SUE ALL CAN
CV JF (3d) 70% 82% 80% 47% 34% 25%
32%
(>=1d)
75%
Québec
Réduction de la
prévalence HPV
6/11/16/18
77%
JF 18-24 ans
67%
HPV16/18
-
56%
JF 14-19 ans
- -
Réduction des
verrues génitales
(JF)
93%
JF<21 ans
90%
JF 16-17
ans
63%
JF<20 ans
35%
JF<21 ans
27%
23%
JF 15-19
ans
Réduction des
anomalies de haut-
grade.
Oui Oui - Oui - -
Immunité de
groupe chez les
hommes
+++ Trop tôt ++ + + -
Résumé des principales données précoces d’impact de la
vaccination HPV en population (2)
Gertig et al. 2011 – Banndrup et al. 2013 – Baldur-Felskov et al. 2014 - Mesher et al. 2013 – Blakely et al. 2014 – Curtis et al.
2014 – Hense et al. 2014 – INSP Québec 2012
Contre quelle maladie ne voudriez-
vous pas être vacciné
Source : Baromètre santé Inpes, 2014
2010 2014
Grippe A(h1n1) 41 % 7 %
Grippes saisonnières (sp) 11 % 19 %
Hépatite B / Hépatite 10 % 13 %
ROR 1 % 1 %
HPV < 1 % 8 %
All vaccinations 2 % 2 %
* Réponses spontanées parmi l’ensemble des 18-75 ans

Contenu connexe

Tendances

Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que préventionCasablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
Vih.org
 
Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?
DES Daughter
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vih
Idrissou Fmsb
 
Roudot thoraval f cytokines 2014
Roudot thoraval f  cytokines 2014Roudot thoraval f  cytokines 2014
Roudot thoraval f cytokines 2014odeckmyn
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptodeckmyn
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1odeckmyn
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite B
CripsIDF
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.ppt
odeckmyn
 
Revue afh n 210
Revue afh n 210Revue afh n 210
Revue afh n 210
soshepatites
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Réseau Pro Santé
 
Roudot thoraval -du cytokines 2015
Roudot thoraval -du cytokines 2015Roudot thoraval -du cytokines 2015
Roudot thoraval -du cytokines 2015
odeckmyn
 
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
biolille
 
Les maladies rares situation au maroc
Les maladies rares  situation au marocLes maladies rares  situation au maroc
Les maladies rares situation au maroc
Khadija Moussayer
 
La femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunesLa femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunes
Khadija Moussayer
 
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADSENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
asafu00
 
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
contact Elabe
 
Rapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccinRapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccin
Paperjam_redaction
 

Tendances (19)

Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que préventionCasablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
Casablanca 2010 : Le traitement ARV en tant que prévention
 
Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?Dépister le Cancer du Sein ?
Dépister le Cancer du Sein ?
 
Conference 19 Nov
Conference 19 NovConference 19 Nov
Conference 19 Nov
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vih
 
Roudot thoraval f cytokines 2014
Roudot thoraval f  cytokines 2014Roudot thoraval f  cytokines 2014
Roudot thoraval f cytokines 2014
 
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.pptInfection virale B ou C et grossesse.ppt
Infection virale B ou C et grossesse.ppt
 
Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1Gaudelus:degos vaccination-1
Gaudelus:degos vaccination-1
 
La vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite BLa vaccination contre l’hépatite B
La vaccination contre l’hépatite B
 
Hépatite B la vaccination.ppt
Hépatite B  la vaccination.pptHépatite B  la vaccination.ppt
Hépatite B la vaccination.ppt
 
Revue afh n 210
Revue afh n 210Revue afh n 210
Revue afh n 210
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12Vih jm 09 10 12
Vih jm 09 10 12
 
Roudot thoraval -du cytokines 2015
Roudot thoraval -du cytokines 2015Roudot thoraval -du cytokines 2015
Roudot thoraval -du cytokines 2015
 
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
 
Les maladies rares situation au maroc
Les maladies rares  situation au marocLes maladies rares  situation au maroc
Les maladies rares situation au maroc
 
La femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunesLa femme au coeur des maladies auto immunes
La femme au coeur des maladies auto immunes
 
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADSENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
ENVAHISSEMENT GANGLIONNAIRE DANS LES CANCERS DES VADS
 
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
Sondage ELABE "L'Opinion en direct" pour BFMTV : Les Français et le vaccin co...
 
Rapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccinRapport sur le vaccin
Rapport sur le vaccin
 

En vedette

Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
dbcom Inc.
 
Reglement prime adaptation logement
Reglement prime adaptation logementReglement prime adaptation logement
Reglement prime adaptation logementahup1
 
Infobésité et curation du net
Infobésité et curation du netInfobésité et curation du net
Infobésité et curation du netBénédicte Ibert
 
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
Philippe Launay
 
Littinéraire
LittinéraireLittinéraire
Littinérairetraytray
 
Synthese par secteur
Synthese par secteurSynthese par secteur
Synthese par secteur
Audrey Gasset
 
Dossier gdl web
Dossier gdl webDossier gdl web
Dossier gdl web
pdesvigne
 
Analisis de sitio def.
Analisis de sitio def.Analisis de sitio def.
Analisis de sitio def.Yoryvict
 
Comment réaliser un panneau
Comment réaliser un panneauComment réaliser un panneau
Comment réaliser un panneau
guillemincolbert56
 
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011La Tribune
 
Intelligence economique-guide-integral
Intelligence economique-guide-integralIntelligence economique-guide-integral
Intelligence economique-guide-integral
loubnayacoubi
 
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014Babinfo Pays Basque
 
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA) Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
Alimagri
 
Press book reusir ses projets
Press book reusir ses projetsPress book reusir ses projets
Press book reusir ses projets
Aurélien Ferry
 
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
CCI Alsace Eurométropole
 
Atelier pinterest festival communication sante 2013
Atelier pinterest festival communication sante 2013Atelier pinterest festival communication sante 2013
Atelier pinterest festival communication sante 2013
Festival de la Communication Santé
 

En vedette (20)

Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
Augmentez la valeurs de vos expériences client (RIE)
 
Reglement prime adaptation logement
Reglement prime adaptation logementReglement prime adaptation logement
Reglement prime adaptation logement
 
Calendrier ochain fêtes des enfants annoté
Calendrier ochain fêtes des enfants annotéCalendrier ochain fêtes des enfants annoté
Calendrier ochain fêtes des enfants annoté
 
Infobésité et curation du net
Infobésité et curation du netInfobésité et curation du net
Infobésité et curation du net
 
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
Scrum Wine @ Bordeaux #14.1
 
Carrières
CarrièresCarrières
Carrières
 
Littinéraire
LittinéraireLittinéraire
Littinéraire
 
Synthese par secteur
Synthese par secteurSynthese par secteur
Synthese par secteur
 
Offre TQC Digital
Offre TQC DigitalOffre TQC Digital
Offre TQC Digital
 
Dossier gdl web
Dossier gdl webDossier gdl web
Dossier gdl web
 
Analisis de sitio def.
Analisis de sitio def.Analisis de sitio def.
Analisis de sitio def.
 
Comment réaliser un panneau
Comment réaliser un panneauComment réaliser un panneau
Comment réaliser un panneau
 
Noyau
NoyauNoyau
Noyau
 
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011
Dossier Special ISF/Défiscalisation vendredi 23 septembre 2011
 
Intelligence economique-guide-integral
Intelligence economique-guide-integralIntelligence economique-guide-integral
Intelligence economique-guide-integral
 
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014
Lettre du Président du Conseil de Développement du Pays Basque - mars 2014
 
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA) Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
Les fiches actions du Programme National pour l'Alimentation (PNA)
 
Press book reusir ses projets
Press book reusir ses projetsPress book reusir ses projets
Press book reusir ses projets
 
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
Le statut de l’auto-entrepreneur - Créer sa Boîte en Alsace (Strasbourg 2013)
 
Atelier pinterest festival communication sante 2013
Atelier pinterest festival communication sante 2013Atelier pinterest festival communication sante 2013
Atelier pinterest festival communication sante 2013
 

Similaire à Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population

Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Vih.org
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogue
CripsIDF
 
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?Christian Andreo
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Réseau Pro Santé
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas… Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Réseau Pro Santé
 
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Institut Pasteur de Madagascar
 
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Réseau Pro Santé
 
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en FranceLuc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
Luc ROTENBERG
 
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Vih.org
 
Mise a jour sur l'autotest
Mise a jour sur l'autotestMise a jour sur l'autotest
Mise a jour sur l'autotest
Carmen Figueroa
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
Paul Daval
 
C 1 CEAC
C 1 CEACC 1 CEAC
C 1 CEAC
altessedoudou
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Mouad Boutadghart
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Mouad Boutadghart
 
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatiqueUn rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
amusten
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
Institut national du cancer
 
Stenberg - HIV FR
Stenberg - HIV FRStenberg - HIV FR
Stenberg - HIV FR
Copenhagen_Consensus
 
Mici et grossesse
Mici et grossesseMici et grossesse
Mici et grossesse
Dr. Stéphane Talom
 
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
AJHSSR Journal
 
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009Roudot Thoroval Du Cytokines 2009
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009odeckmyn
 

Similaire à Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population (20)

Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogue
 
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?
Tasp, Test & treat : Vers la fin de l'épidémie ?
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas… Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
Points principaux de la mise en place d’un programme de lutte contre le pa…
 
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...Recherche en médecine générale   surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
Recherche en médecine générale surmédicalisation, surdiagnostics, surtraite...
 
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en FranceLuc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
Luc Rotenberg, depistage organisé du cancer du sein en France
 
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
Casablanca 2010 - Recommendations de L'OMS 
en 2010 pour le traitement antiré...
 
Mise a jour sur l'autotest
Mise a jour sur l'autotestMise a jour sur l'autotest
Mise a jour sur l'autotest
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
C 1 CEAC
C 1 CEACC 1 CEAC
C 1 CEAC
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
 
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
Enquéte de perception sur la varicelle et sa prévention auprés des médecins g...
 
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatiqueUn rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
Un rôle pour les modèles mathématiques en science programmatique
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
 
Stenberg - HIV FR
Stenberg - HIV FRStenberg - HIV FR
Stenberg - HIV FR
 
Mici et grossesse
Mici et grossesseMici et grossesse
Mici et grossesse
 
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
 
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009Roudot Thoroval Du Cytokines 2009
Roudot Thoroval Du Cytokines 2009
 

Plus de CripsIDF

Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
CripsIDF
 
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
CripsIDF
 
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
CripsIDF
 
Comment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injectionComment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injection
CripsIDF
 
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembreLes dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
CripsIDF
 
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la MarmiteLe soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
CripsIDF
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
CripsIDF
 
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
CripsIDF
 
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ? Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
CripsIDF
 
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
CripsIDF
 
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabacStamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
CripsIDF
 
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
CripsIDF
 
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. CripsIDF
 
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionLe slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
CripsIDF
 
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et CPoint épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
CripsIDF
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiques
CripsIDF
 
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
CripsIDF
 
Montetatsoiree.com
Montetatsoiree.comMontetatsoiree.com
Montetatsoiree.comCripsIDF
 
Fetez clairs
Fetez clairsFetez clairs
Fetez clairsCripsIDF
 
Prev'en ville
Prev'en villePrev'en ville
Prev'en villeCripsIDF
 

Plus de CripsIDF (20)

Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
 
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
 
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
 
Comment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injectionComment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injection
 
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembreLes dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
 
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la MarmiteLe soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
 
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
 
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ? Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
 
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
 
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabacStamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
 
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
 
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
 
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionLe slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
 
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et CPoint épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiques
 
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
Les nouveaux traitements : le point de vue des patients, la démarche de soins...
 
Montetatsoiree.com
Montetatsoiree.comMontetatsoiree.com
Montetatsoiree.com
 
Fetez clairs
Fetez clairsFetez clairs
Fetez clairs
 
Prev'en ville
Prev'en villePrev'en ville
Prev'en ville
 

Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact épidémiologique en population

  • 1. Vaccination contre les infections HPV Couverture vaccinale en France Impact épidémiologique en population Isabelle Parent du Chatelet Institut de veille sanitaire Contact : i.parent@invs.sante.fr 92e rencontre du Crips 12/11/2015
  • 2. Introduction de la vaccination contre les HPV • Les vaccins bi et quadrivalent HPV sont enregistrés dans plus de 100 pays • En 2014, près de 60 pays ont introduit la vaccination HPV des jeunes filles dans leur calendrier vaccinal • L’Australie, les Etats-Unis, le Canada, le RU, la France, l’Allemagne ont été les premiers pays à avoir recommandé la vaccination HPV (2007) • Actuellement 22 pays européens recommandent la vaccination HPV • L’Alliance GAVI (http://www.gavi.org/fr/) devrait accélérer l’introduction des vaccins dans les pays à faibles revenus
  • 3. AUST DNK RU SUE CAN NZ USA ALL Date introduction 2007 2008 2008 2008 2007 2008 2006 2007 Type programme Ecoles Public (MG) Ecoles Ecoles (2010) Public Ecoles Privé (Public) Privé (Public) Ages cibles F 12–13 12 12 10-12 9-13 11–12 11–12 12–17 Ages cibles G 12-13 (2013) 9-26 1 province 11-12 (2011) Rattrapage F14–26 (≤2009) G14–15 (≥2014) F: 13–15 (2008–2010) F 13-17 F 13-18 F 14-26 F 13–20 (≤2010) F+G 13–21 (≥2011) CV JF (3d) 71% (2011) 82% (2013) 80% (2013) 30% (<2010) >80% (2012) >75% (2014) 56% (2014) 39% (2014) 32% (>=1d) CV G (3d) 60% (2013) 79% (1 province) 14% (2013) Couvertures vaccinales en fonction des types de programme de vaccination
  • 4. La vaccination HPV en France : Recommandations Quadrivalent (0-2-6 mois) JF 14 ans Rattrapage 15-23 ans avant ou dans l’année suivant le début de l’activité sexuelle Quadrivalent (0-2-6 mois) ou bivalent (0-1-6 mois) Schéma 0-6 mois pour Bivalent JF 11-14 ans Quadrivalent JF 11-13 ans Quadrivalent préférentiel JF 11-14 ans Rattrapage 15-19 ans
  • 5. Couverture vaccinale en France (source: InVS, EGB, mise à jour au 31/12/2013) Eté 2011 Plusieurs médias remettent en cause la sécurité du vaccin Pétition de professionnels de santé Automne 2011 : Le HCSP réaffirme la balance bénéfices/risques en faveur de la vaccination Année d’anniversaire 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 CV à 15 ans (1 dose) 15,0 % 23,1 % 23,6 % 26,3 % 19,6 % 18,1 % 17,6 % CV à 16 ans (3 doses) 25,8 % 28,3 % 26,9 % 26,4 % 20,1 % 17,2 %
  • 6. Inégalités socio-économiques d’accès à la vaccination contre les infections à papillomavirus humains en France • Caractéristiques socio-économiques associées au dépistage du CCU (n=4508, 25-65 ans) – Faible revenu du foyer, absence de mutuelle, faible niveau d’études, IMC élevé sont associés à une prévalence plus faible du dépistage • Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV (n=1008, 15-24 ans) – Faible revenu du foyer, absence de mutuelle sont associés à faible CV. CV plus faibles chez les plus jeunes et les plus âgées • Caractéristiques socio-économiques associées à la vaccination HPV parmi les couples mères- filles (n=758, 15-24 ans) – VC HPV 3 doses chez 16-24 ans plus faibles quand les mères n’ont pas d’antécédent de dépistage au cours des 5 dernières années (18.0% vs 41.7%, p<0,01) ou des 3 dernières années (24.8% vs 37.8%, p<0,01) Source: Enquête ESPS 2012, InVS-IRDES). Echantillon aléatoire représentatif des bénéficiaires de l’assurance maladie. JP Guthmann, C Pelat, N Célant, I Parent du Châtelet, N Duport, T Rochereau, D Lévy-Bruhl. Poster HPV 2015, Lisbonne
  • 7. Recommandations des médecins généralistes à propos de divers vaccins chez différents publics * HPV : infections à papillomavirus humains. Champ • Médecins généralistes de l'échantillon national, données pondérées. Sources • DREES, Union régionale des professions de santé (URPS), observatoire régional de santé (ORS), panel d'observation des pratiques et des conditions d'exercice en médecine de ville, avril-juillet 2014.
  • 8. Evaluation des vaccins HPV avant et après l’introduction de la vaccination dans le programme vaccinal Objectifs Méthodes Avant Efficacité, tolérance Essais cliniques randomisés Impact « a priori » Modélisation Après Suivi des effets secondaires Pharmacovigilance Impact sur l’infection et la maladie en population Registres / Surveillance / Etudes Efficacité vaccinale en population « Vaccine Effectiveness » Surveillance / Etudes Couverture vaccinale Enquêtes – Données médico- administratives - Registres Attitude et pratiques Enquêtes
  • 9. Suivre l’impact de l’introduction de la vaccination HPV sur les conséquences de l‘infection • Impact à court terme après l’introduction du vaccin (années) – Prévalence des HPV – Condylomes (vaccin quadrivalent) • Impact à moyen terme après l’introduction du vaccin (années – décennies) – Lésions précancéreuses du col de l’utérus • Impact à long terme après l’introduction du vaccin (décennies) – Cancer du col et autres cancers liés aux HPV • Effets direct et indirect
  • 10. Impact de la vaccination sur la prévalence HPV • Prévalence génotypes vaccinaux : 28,7% 6,7% : 5,0% (vaccinées) et 15,8% (non vaccinées) • Risque diminué chez non vaccinées (OR 0.42; IC95% 0.19-0.93) suggérant une immunité de groupe • Efficacité vaccinale contre l’infection HPV 16,18,6,11 = 73% (48%-86%) • JF 18-24 ans, centres de planning familial dans grandes 3 villes • 2005-2007 (n=202) vs 2010-2011 (n=404, 57 non vaccinées et 338 vaccinées) B. Donovan d’après Tabrizi SN et al. JID 2012 P <0.001
  • 11. Impact de la vaccination sur la prévalence HPV • Femmes de 20-29 ans • Prélèvements du col: 2007, 2012 et 2013 • 32% des 4181 femmes ont initié vaccination Prévalence HPV vaccinaux (IC 95%) RP (IC 95%) p Initiation de la vaccination Non 7,6 % (6,7-8,6) ref Oui 3,2 % (2,3-4,2) 0,4 (0,3-0,6) <0,001 Age à la 1ère dose Pas de vaccin 7,6% (6,7-8,6) ref <19 ans 1,0% (0,3-1,7) 0,1 (0,1-0,3) <0,001 >=19 ans 5,8% (3,9-7,6) 0,8 (0,5-1,1) 0,10 • Baisse de la prévalence chez vaccinées avant l’âge de 19 ans D’après Dunne EF et al, JID 2015
  • 12. Ali H et al. BMJ 2013 Australian born women Australian born heterosexual men Australian born homosexual and bisexual menAustralian born women aged under 21 years Bisexual Homosexual Impact de la vaccination sur les condylomes Réseau de surveillance sentinelles pour suivre l’impact du vaccin sur les condylomes vus dans 8 dispensaires IST
  • 13. Impact de la vaccination sur les condylomes • Baisse significative entre 2004 et 2011 parmi les femmes éligibles au programme vaccinal • Déclin plus modéré chez femmes 21-30 ans reflet de CV plus basse et âge à la vaccination • Zéro diagnostic chez les JF vaccinés en 2011 • Une diminution des condylomes est observée chez les hommes hétérosexuels (plus marquée chez <21 ans) attribuable à un effet d’immunité de groupe *Ali H et al, BMC Infectious Diseases 2013
  • 14. Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses • En Australie, dépistage du CCU recommandé à partir de 18 ans ou dans les 2 ans après début de l’activité sexuelle : Taux de participation 61% (/2 ans) à 86% (/5 ans) • Une analyse écologique sur les données du Registre du dépistage, Victoria* – Critère principal d’analyse : CIN2+/AIS • Deux analyses d’efficacité vaccinale en population – Données du registre du dépistage, Victoria et registre du Programme national de vaccination** – Données du registre du dépistage et registre des vaccinations, Queensland*** *Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085 **Gertig DM, et al. BMC Med 2013 ***Crowe E et al. BJM 2014
  • 15. Impact de la vaccination sur les lésions précancéreuses Brotherton JM et al. Lancet 2011; 377: 2085 Analyse de tendance 2003-2009 pour les lésions de haut grade -38% (IC95%: -61;-16)
  • 16. Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon l’âge des JF en 2007 Gertig DM, et al. BMC Med 2013 Données du registre du dépistage, Victoria Cohorte rétrospective de JF âgées de 17 ans ou moins en 2007, avec un 1er test de dépistage entre 2007 et 2011 EV pour un schéma vaccinal complet, ajustée sur âge au frottis, statut socio-économique et indice d’éloignement Efficacité vaccinale sur lésions histologiques en fonction de l’âge en 2007 et pour une vaccination complète
  • 17. Efficacité vaccinale sur les lésions précancéreuses selon l’âge des JF en 2007 Lésions de Haut-Grade EV 3 doses pour la prévention des CIN2+/AIS •46% (IC95%: 33-57) •NS chez 11-14 ans •57% (IC95%: 38-69) chez 15-18 ans •53% (IC95%: 30-68) chez 19-22 ans D’après Crowe E et al. BJM 2014 Tous âges Autres lésions Lésions Haut Grade Nb doses # témoins # ORa (IC95%) # ORa (IC95%) 0 53 032 (55.0) 6521 (59.9) Réf. 729 (68.7) Réf. 1 9535 (9.9) 1230 (11.3) 0,95 (0,89-1,02) 114 (10,7) 0,95 (0,77-1,16) 2 10 850 (11.3) 1123 (10,3) 0,79 (0,74-0,85) 100 (9,4) 0,79 (0,64-0,98) 3 22 987 (23.8) 2013 (18,5) 0,66 (0,62-0,7) 119 (11,2) 0,54 (0,43-0,67) Données du registre du dépistage Queensland JF éligibles à la vaccination en 2007-2009 (12-26 ans) , avec un 1er test entre 2007 et 2011 Etude cas/témoins (Cas1 = CIN2+/AIS Cas2 = autres anomalies Témoins = cytologie normale)
  • 18. Discussion/conclusions (1) • Faibles CV en France et en baisse (1 dose et 3 doses) • Données préliminaires (enquête ESPS Irdes/InVS) : en faveur d’un recouvrement entre facteurs accès à la vaccination et accès au dépistage (catégories sociales les plus modestes) • Impact épidémiologique des CV insuffisantes en France non évaluable actuellement (délais entre vaccination des adolescentes et survenue des lésions précancéreuses et cancers du col) • Recommandations du HCSP juillet 2014 – Généralisation du dépistage organisé – Mise en place de modalités d’administration de la vaccination pour atteindre CV élevée • Données internationales montrent que les programmes de vaccination avec les CV les plus élevées ont les impacts les plus marqués
  • 19. Discussion/conclusions (2) • Plusieurs études montrent l’efficacité et/ou l’impact positif de la vaccination sur l’infection, les condylomes et les lésions précancéreuses • Plusieurs études en faveur d’une immunité de groupe induite par la vaccination • Les données d’efficacité en population se rapprochent en théorie des résultats d’efficacité de phase III en « intention de traiter » (incluant des femmes potentiellement infectées) • Limites méthodologiques pour les études écologiques (pas de lien de causalité entre vaccination et baisse d’incidence) et les études basées sur des registres (statut vaccinal parfois inconnu ou déclaratif, erreurs de classification, ajustement sur comportements sexuels/autres facteurs explicatifs pas toujours possible) • L’effet du vaccin en population va augmenter dans les années à venir avec l’arrivée des cohortes de JF vaccinées avant le début de l’activité sexuelle dans le programme de dépistage • Perspectives • Place du vaccin nonavalent (Gardasil 9)? • Extension de la vaccination HPV aux garçons généralisée ou certains groupes à risque ?
  • 20.
  • 21. Estimation des couvertures vaccinales des vaccins HPV en fonction des cohortes de naissance Source: EGB-InVS données provisoires
  • 22. D’après Schiller J, Lancet Oncol 2015
  • 23.
  • 24. AUST DNK RU NZ USA SUE ALL CAN CV JF (3d) 70% 82% 80% 47% 34% 25% 32% (>=1d) 75% Québec Réduction de la prévalence HPV 6/11/16/18 77% JF 18-24 ans 67% HPV16/18 - 56% JF 14-19 ans - - Réduction des verrues génitales (JF) 93% JF<21 ans 90% JF 16-17 ans 63% JF<20 ans 35% JF<21 ans 27% 23% JF 15-19 ans Réduction des anomalies de haut- grade. Oui Oui - Oui - - Immunité de groupe chez les hommes +++ Trop tôt ++ + + - Résumé des principales données précoces d’impact de la vaccination HPV en population (2) Gertig et al. 2011 – Banndrup et al. 2013 – Baldur-Felskov et al. 2014 - Mesher et al. 2013 – Blakely et al. 2014 – Curtis et al. 2014 – Hense et al. 2014 – INSP Québec 2012
  • 25. Contre quelle maladie ne voudriez- vous pas être vacciné Source : Baromètre santé Inpes, 2014 2010 2014 Grippe A(h1n1) 41 % 7 % Grippes saisonnières (sp) 11 % 19 % Hépatite B / Hépatite 10 % 13 % ROR 1 % 1 % HPV < 1 % 8 % All vaccinations 2 % 2 % * Réponses spontanées parmi l’ensemble des 18-75 ans