SlideShare une entreprise Scribd logo
Anti-viraux
Anti-viraux purs
Analogues de nucléos(t)ides
Anti-protéase
anti-NS5a
Anti-polymérase
Immunomodulateurs
Cytokines (IFNγ,IL)
Vaccination
Agonistes Toll-like récepteurs
Interférons:
Alfa
Lambda
Antiviraux
 Hépatite B
 Interféron α
 Analogues de:
 Nucléosides
 Nucléotides
 Nouvelles cibles
 Hépatite C
 Interféron α
 Autres interférons
 Ribavirine
 Anti-protéases
 Anti-polymérase: NS5B
 Nucléosidiques
 Non nucléosidiques
 Anti-NS5a
 Inhibiteurs d’entrée
 Agonistes Toll-like récepteurs
INTERFERONS
. Protéines ou glycoprotéines
. Spécifiques de l’espèce
. Agissant sur la cellule cible
(récepteur)
. Expression de certains gènes :
 synthèse des ARNm et protéines
INTERFERONS
Caractéristiques
IFN INF IFN
Cellules Leucocytaire
(lympho T et B
macrophage)
Fibroblastique Lympho T
Structure G20 Kda
165 AA
GP 20 Kda
165 AA
GP 17 Kda
146 AA
Chromosome
Inducteurs
9 p 21
virus,
polyribonucléotides
9 p 21
virus,
polyribonucléotides
12
Antigènes
Mitogènes des
lympho T
INTERFERONS
Récepteurs
. Spécifiques présent à la surface des
cellules
.  et  # 
. Haute constance d’affinité
. Nombre de sites récepteurs faible
Zarski  diu hépatites virales janvier 2015 jpz
INTERFERON 
Mécanisme d’action
P
STAT-1
P P
STAT
ISRE
48
P
STAT-1 STAT-1
STAT-2 STAT-2
Tyk-2
Jak-1
IFN
Tyk-2 et Jak-1 =Tyrosines kinases
STAT S = facteurs de transcription
ISRE = Interferon Sensitive Response Element
INTERFERONS
1°) Expression induite :
- 2 ’5 ’ OAS
- Protéine kinase, Mx
- CMH I et II
- Beta 2 microglobuline
- Xanthine oxydase
- Récepteur du TNF
2°) Expression inhibée
- c-myc, c-fos
- collagène
INTERFERON
Action des principales enzymes induites :
1°) 2’ 5’ oligoadénylate synthétase :
- catalyse synthèse d’oligomères d’adénine
- oligomères activent endonucléase
- destruction des ARN viraux
2°) Protéine kinase P1
- Sérine thréonine kinase
-  initiation de la synthèse protéique
INTERFERON ALPHA
Effet immunomodulateur
IFN
IFN
IFN
IFN
HLA II
Th0
Th2
Activation
Cellule B
Prolifération
Anticorps
IFN
Activation
IL12
rIL12
Th1
CTL NK
HLA I
CHARACTERISTIQUES DES IFN-PEG
 Taille: 40kDa
 Structure: branché
 Dose fixe
 Clairance hépatique
 Taille: 12kDa
 Structure: linéaire
 Dose adaptée au poids
 Clairance rénale
PEG-IFN 2a PEG-IFN 2b
Antiviraux
 Hépatite B
 Interféron α
 Analogues de:
 Nucléosides
 Nucléotides
 Hépatite C
 Interféron α
 Autres interférons
 Ribavirine
 Anti-protéases
 Anti-polymérase:
 Nucléosidiques
 Non nucléosidiques
 Inhibiteurs d’entrée
 Agonistes Toll-like récepteurs
Les sites d’action
ADN VHB sous IFN-PEG a2a
et séroconversion HBe
EASL 2006 – T. Piratvisuth, abstract 49
2,30 log10 cp/ml
Séroconversion HBe et HBs
à S72
(n = 8)
-3,8 log10 cp/ml
-5,84 log10 cp/ml
10 000 cp/ml
Pas de séroconversion
HBe à S72
(n = 184)
Séroconversion HBe
à S72
(n = 87)
12
10
8
6
4
2
0
ADNVHBmoyen(log10cp/ml)
0 12 24 36 48 60 72
Semaines
Traitement Suivi
33 % 29 % 38 %
Période de Survenue
séroconversion HBe
MOLECULES ANTIVIRALES
Analogues de nucléos(t)ides
Guanine
. Entécavir
Adénine
. Ara-MP
Analogues
fluorés
. FIAU
(Uracyl)
Phosphonates de nucléosides
acycliques
. Adéfovir, Ténofovir
Analogues de pyrophosphates
. Foscarnet
Analogues lévogyres de nucléosides
. Lamivudine (Cytidine)
. FTC ou Emtricitabine (Cytidine)
. L-dT (Telbivudine)
. LFD4C (Cytidine)
ANALOGUES DE NUCLEOSIDES
Efficacité
 Bonne captation cellulaire
 Phosphorylation par les kinases cellulaires (tri-
phosphate)
 Degré de compétition avec les nucléosides
naturels endo-cellulaires
 Efficacité de la liaison à la polymérase virale
et de son incorporation dans la chaine d ’ADN
naissante
INITIATION
Entécavir
3 ’
AAA
5 ’
A
A
T
G

TRANSLOCATION et ELONGATION
Lamivudine
Emtricitabine
Entécavir
3 ’
AAA
POL
5 ’
AATG
DR1
Adéfovir
Ténofovir
ENTECAVIR
 Analogue de la guanine
 Inhibiteur sélectif et puissant du
VHB
(EC50 = 4 nM, Ki = 1 nM)
 Agit à 3 niveaux de la polymérase:
Initiation
Synthèse ADN-dépendante
Reverse transcription
N
NH
N
N
OH
OH
O
CH2
NH2
0
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
0 1 2 3 4 6 8
Placebo
0.05 mg
0.1 mg
0.5 mg
1.0 mg
Dosing
Weeks
ENTECAVIR :ADN VHB
TENOFOVIR
 Analogue nucléotidique (monophosphorylé)
 Utilisé dans le VIH depuis 2000
 Inhibe l’ADN Polymérase
 Terminateur de chaine
 Plus efficace que l’Adéfovir
 Aucune mutation de résistance à 6 ans
 Tolérance rénale bonne mais:
 Clairance à surveiller
 Hypophosphorémie
Réduction de l’ADN du VHB après 1 an de Traitement
-8
-7
-6
-5
-4
-3
-2
-1
0
ADV1
10 mg
ADV2
30 mg
LAM3 LdT3 ETV4 TDF5
-3,5
-4,8
-5,5
-6,5
-6,9
-6,4
*Données issues d’études indépendantes, ne permettant pas de comparaisons
(populations différentes, valeurs initiales de charges virales et méthodes de quantifications de l’ADN du VHB différentes)
Patients AgHBe-positifs
1Hepsera [RCP]; 2Marcellin et al., N Engl J Med 2003, 348: 808-16; 3Sebivio [RCP]; 4Baraclude [RCP]. 5Heathcote et al., AASLD 2007, abstract LB6; Fontana R.J.,
Gastroenterlogy 2009, 136(2):389-92.
Réductiondel’ADNduVHB
à1an(Log10)
845 a.a.
Terminal
protein
spacer Pol/RT RNaseH
A B C ED
1 183 349 692
YMDD
V173L
L180M M204I/V
GVGLSPFLLA
I(G) II(F)
(rt1) (rt 344)
MUTATIONS DE RESISTANCE
LAM / FTC
ETV T184G S202I M250V
ADV A181V N236T
LdT M204I
Allen Hepatology 1998, Delaney J Virol 2003, Angus Gastroenterology 2003, Villeneuve J Hepatol 2003, Lai AASLD 2003,
Colonno HepDart 2003
LVD1
ETV*5,6
LdT†2,3
ADV‡1
TDF§4
Résistance à 6 ans
§ Patients avec ADN VHB ≥400 copies/mL à S72 peuvent ajouter FTC au TDF; ainsi la résistanceau TDF monotherapie après 72 semaines ne
peut pas être totallement certifiée5,6 * probabilité cumulée d’apparition de résistance; † AgHBe (+) naïf; ‡ AgHBe(-) Naïf; N/A non disponible
Année 3
1.2%
0%
55%
11%
Année 4
1.2%
–
0%
71%
18%
Année 2
<1%
0%§
46%
3%
25%
Année 1
<1%
0%
23%
0%
5%
Année 5
–
0%
80%
29%
1.2%
Année 6
0%
–
–
–
72
SEMAINES
1. Locarnini S. Hepatol Int. 2008;2:147-51. 2. Lai CL, et al. N Engl J Med, 2007;357:2576-8; 3. Liaw YF, et al. Gastroenterology 2009;136:486-95. 4. Snow-Lampart A, et al. AASLD Oct 31–Nov 4,
2008, San Francisco, USA. Oral Presentation 977 Hepatology 2008;48:745A. 5. Baraclude EU SmPC, February 2009. 6. Tenney et al. EASL April 22–26, 2009, Copenhagen, Denmark, Oral
–
1.2%
TOLERANCE
Rash
Tenofovir
Adefovir
Lamivudine
Telbivudine
Entecavir
Amylase,lipase
Peripheral
neuropathy
Myalgia,
rhabdomyolyse
CPK
Pancreatite
Nécrose
tubulaire
ClCréatinine
Hypophosph
atemie
Acidose
lactique
Thrombocyto
penie
Dyspnée
Malaise
Céphalées
Gastrointesti
nal
Vertige
Très fréquent:
1/10
Rare:
1/1,000-1/10,000
fréquent:
1/100-1/1,000
Très rare:
>1/10,000
Expert Panel Italian Guidelines STI review 2009;2:14-27.
Les molécules du futur?
 Les inhibiteurs d’entrée:
 Peptide pré-S (myrcludex-B)
 Prévient l’infection
 La formation du ccc-DNA:
 2 composants récemment identifiés
 Modulation de l’activité transcriptionnelle:
 Protéines à doigt de zinc
 Acétylation ou méthylation des histones
 Les inhibiteurs de l’assemblage ou de la stabilité
 Les boosters de la réponse immune:
 Les agonistes des TL-récepteurs
 La restauration des fonctions cellulaires T (vaccins)
Antiviraux
 Hépatite B
 Interféron α
 Analogues de:
 Nucléosides
 Nucléotides
 Hépatite C
 Interféron α
 Autres interférons
 Ribavirine
 Anti-protéases
 Anti-polymérase:
 Nucléosidiques
 Non nucléosidiques
 Inhibiteurs d’entrée
 Agonistes Toll-like récepteurs
RIBAVIRINE
 Analogue nucléosidique de la purine
 Forme active: ribavirine triphosphate
 Effet anti-viral:
 Réplication virale: faible ( 0,3 Log)
 2 ’5 ’ OAS en synergie avec l ’interféron
 Inhibition de l ’IMPDH
 Réduction de synthèse de GTP
 Mutations possibles (NS5b)
MECANISME D’ACTION
DE LA RIBAVIRINE
Glutamine
PRA
IMP (Inosine monophosphate)
XMP (Acide xanthylique)
GMP, GDP, GTP
Ribavirine
Ribavirine - MP
RIBAVIRINE
Mécanismes d’action
Cinétique virale:
Apport de la ribavirine
Feld et al, Gastroenterology 2010
Organisation du génome VHC et maturation de la
polyprotéine
Asselah T et al. Liver International 2009;29(s1):57-67.
C E1 E2 p7 NS2 NS3 4A NS4B NS5A NS5B
NS2/3
protéase
Host signal
peptidase
Host signal peptide
peptidase
NS3/4A
protéase
Serine
protéase
Hélicase
CofacteurSeri
ne
protéase
ARN-polymérase
ARN-dépendanteProtéaseGlycoprotéines
d’enveloppe
Core
Protéines structurales Protéines non-structurales
Cadre de lecture
TRADUCTION
MATURATION
5’NCR
3’NCR
NCR : Non Coding Region
Cycle du VHC et cibles des anti-viraux
Les nouveaux anti-viraux
Les anti-viraux directs
I protéase Anti-NS5a I polymérase
nucléotidique
I Polymérase non
nucléotidique
Giléad GS-9451
GS-9857
Ledipasvir
GS-5816
Sofosbuvir GS-9669
Abbvie Paritaprévir/r Ombitasvir
ABT-530
Dasabuvir
Merck (MSD) Grazoprévir Elbasvir
MK-8408
Samatasvir
MK-3682
IDX-459
MK-8876
BMS Asunaprévir Daclatasvir Béclabuvir
Janssen (J&J) Siméprévir GSK-2336805 TMC-055/r
Achillion Sovaprévir ACH-3102 ACH-3422
Cibles Thérapeutiques NS3
Site de fixation du
substrat de la protéase
Site catalytique
de la protéase
Site de fixation du zinc
Site de fixation du
substrat de la protéase NS2/NS3
Site d’attachement à la membrane
de la protéase-hélicase
Site de fixation du
substrat de la protéase
Site de fixation de NS4A
Pawlotsky JM, Chevaliez S, McHutchison JG, Gastroenterology 2007
Anti-protéase
Mécanismes
 Inhibe la sérine protéase NS3/NS4
responsable du développement de
la poly-protéine et de la production
de nouveaux virions
 G1a et 1b
 Faible barrière de résistance
 Effets II: anémie, prurit,
dysgueusie, rash, photosensibilité,
bilirubine
Molécules
 Siméprévir (Olysio®, Janssen)
 Bocéprévir, Télaprévir
 Asunaprévir (BMS)
 Paritaprevir/r (Abbvie)
 Grazoprevir (MSD)
 Sovaprevir (Achillion)
 GS-9451 (Gilead)
 GS-9857 (Gilead)
Anti-protéases: cinétique
virale
Les anti-protéases de 2ème génération sont plus
puissantes : comparaison des 2 molécules MSD
69
96
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
Bocéprévir MK-5172
S 12
PCR (-) à S12
Les anti-NS5A
Mécanismes
 Inhibe la NS5A
 Modulation de la réplication
 Assemblage
 Régulation de la réponse
interféron endogène
 Tous génotypes
 Faible barrière de résistance
Molécules
 Daclatasvir (Daclinza®, BMS)
 Lédipasvir (Gilead)
 Ombitasvir (Abbott)
 Elbasvir (MSD)
 Samatasvir (MSD)
 ACH-3102 (Achillion)
Polymérase virale: cibles des molécules
Anti-polymérases
Nucléosidiques Non nucléosidiques
Inhibiteurs de la Polymérase
 Nucléosidiques:
 Analogues de substrats
naturels
 NS5B: très conservée
 Inhibition compétitive
 Liaison au site catalytique
 Tout génotype
 Haute barrière de résistance
 Non nucléosidiques
 Liaison à 1/5 sites allostériques
 Changement conformationnel du
site catalytique
 Génotype spécifique (1a et 1b)
 Faible barrière de résistance
 Sélection de mutants
Inhibiteurs de la Polymérase
 Analogues nucléosidiques:
 Sofosbuvir (Sovaldi®,Gilead)
 MK-3682 (MSD)
 IDX-459
 ACH-3422 (Achillion)
 Inhibiteurs non nucléosidiques
 Dasabuvir (Abbvie)
 Becabluvir (BMS)
 MK-8876 (MSD)
 TMC-055/r (Janssen)
Les associations sans interféron
 Bithérapie
 Trithérapie
 Quadrithérapie
Siméprévir+Sofosbuvir (Cosmos):
12 semaines
(N=27) (N=14) (N=27) (N=14)
Presse release
Réponse virologique
• Les 21 malades qui ont fait la visite de suivi semaine 24 ont tous un ARN VHC indétectable (RVS24)
** Pas de donnée pour 1 malade à la visite suivi semaine 12 : ARN VHC était indétectable aux visites
de suivi semaine 4 et semaine 24 (préliminaire)
Sofosbuvir + Daclatasvir (12 semaines)
91 %
100 % 100 % 100 % 100 %
80 %
95 % 100 % 100 % 95 %**
0
20
40
60
80
100
S2 S4 S24 RVS4 RVS12
DCV + SOF
DCV + SOF + RBV
Manquant
21 20 21 20 21 20 21 20 21 20n =
MaladesavecARNVHC<LDQ*(%)
*LDQ : ARN VHC < 25 UI/ml Sulkowski M, USA, EASL 2013, Abs. 1417 actualisé
Sofosbuvir + daclatasvir 12 semaines
chez les patients de génotype 3
 152 patients G3
Nelson DR, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. LB-3 actualisé
91/101 11/19 44/51 32/34
90 %
80
100
91/101
Tous
Sans cirrhose
Echec de traitement
Cirrhose
Naïfs
73/75 11/19
97 %
58 %
86 %
94 %
69 %
44/51 32/34 9/13
60
40
20
0
Sofosbuvir+Lédipasvir
97.7 93.697.2 96.494
2
93.1
G1 naifs G1 prétraités
RVS 12 semaines
SOF/LDV SOF/LDV+RBV SOF/LDV SOF/LDV2
12 semaines 8 semaines
Presse release
Sofosbuvir/ledipasvir + RBV 12 sem. chez les patients
cirrhotiques G1 en échec de trithérapie avec IP
75/7774/77
LDV/SOF
24 sem.
LDV/SOF + RBV
12 sem.
3 rechutes 2 rechutes
Bourlière M , France, AASLD 2014, Abs. LB-6 actualisé
Réponse virologique soutenue
Ledipasvir/sofosbuvir chez les patients G4
**1 Retrait consentement +
1 patient n’ayant pas atteint 12 sem. post-traitement
Schéma de l’étude RVS12
Kapoor R, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 240 actualisé
S6
LDV/SOF
(n = 21)
RVS12
S0 S12
Patients G4
• Naïfs : 62 % - Prétraités : 38 %
• Fibrose F3-F4 : 43 %
RVS12
95 %**
(19/20)
0
20
40
60
80
100
LDV/SOF + RBV chez des patients
ayant une cirrhose décompensée (4)
87 87 8689 89 90
0
20
40
60
80
100
Child Pugh B Child Pugh C
RVS12(%)
Tous
45/52 42/47
LDV/SOF + RBV 12 sem. LDV/SOF + RBV 24 sem.
3 rechutes
1 DC
1 rechute
2 DC
1 rechute
1 DC
1 Perdu Vue
1 rechute
1 DC
RVS12
Flamm SL, Etats Unis, AASLD 2014, Abs. 239 actualisé
6 sujets transplantés exclus de l’analyse
3 sujets n’ont pas atteints RVS12
26/30 19/22 18/2024/27
Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pour 12 sem.
chez les patients en échec G1 ou 3
Réponse Virologique Soutenue RVS 12
85
96 100 100
0
20
40
60
80
100
4 rechutes 1 rechute
Génotype 3 en échec sans cirrhose
GS-5816, mg
RBV
22/26
25
‒
27/28 27/27 26/26
25
+
100
‒
100
+
Pianko S, Australie, AASLD 2014, Abs. 197 actualisé
RVS12(%)
Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pour 12 sem.
chez les patients en échec G1 ou 3
Réponse Virologique Soutenue RVS 12
Génotype 3 en échec avec cirrhose
11 rechutes
3 rechutes
1 retrait consentement 3 rechutes 1 rechute
15/26
25
‒
21/25 23/26 25/26
25
+
100
‒
100
+
GS-5816, mg
RBV
Pianko S, Australie, AASLD 2014, Abs. 197 actualisé
RVS12(%)
96 100 91 100 93 93
0
20
40
60
80
100
26/27 28/28 10/11 10/10 25/27 25/27
100 86 100 100 100
0
20
40
60
80
100
7/7 6*/7 1/1 4/4 5/5
RVS12(%)
RVS12(%)
G1 G2 G3 G4 G5 G6
SOF + GS-5816 25 mg SOF + GS-5816 100 mg
* 1 G4 perdu de vue
Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pendant 8-12 sem. chez les patients
naïfs non cirrhotiques G1-6
Tran T, Etats Unis, AASLD 2014, Abs. 80 actualisé
RVS 12 avec le schéma de 12 semaines (sans RBV)
ABT-450/r/ombitasvir + dasabuvir + RBV chez les
patients G1 cirrhotiques
RVS 12 selon les sous types viraux et la charge virale
0
20
40
60
80
100
G1a G1b < 800 000 UI/ml > 800 000 UI/ml
160
174
149
153
115
121
124
140
RVS12(%)
51
51
67
68
17
19
31
34
12 semaines 24 semaines
88,6 95,0 100 91,2 89,5 92,0 97,498,5
Sous-type viral Charge virale initiale
Fried M, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 81 actualisé
ABT-450/r/ombitasvir + dasabuvir + RBV chez les
patients G1 cirrhotiques
RVS 12 selon la réponse à PEG-IFN/RBV
0
20
40
60
80
100
Naïfs Rechuteurs Répondeurs partiels Répondeurs nuls
65
75
59
62
71
74
81
86
RVS12(%)
23
23
28
29
13
13
17
18
12 semaines 24 semaines
94,2 95,9 100 94,4 100 86,7 95,296,6
Fried M, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 81 actualisé
MK-5172 (grazoprevir) + MK-8742 (elbasvir) + RBV pendant
12 à 18 sem. chez G1 naïfs cirrhotiques ou répondeurs nuls
Lawitz E, Etats-Unis, AASLD2014, Abs. 196 actualisé
RVS 12 en fonction des caractéristiques et des traitements
Naïfs Nuls Cirrhose Sans
cirrhose
G1bG1a
(%)
0
100
80
60
20
40
95 94 93 94 9599 95 95
+RBV No RBV
122/128 118/125 152/163 86/87 116/123 124/130 161/170 79/83
Sofosbuvir+ACH- 3102
 Essai de phase 2
 ACH-3102:anti-NS5a de 2ème génération
 6 semaines
 18 patients
 12 G1a, 2 G1b
 SVR4:100%
 Aucun effet secondaire
 En réserve: ACH-3422:anti-NS5b
Et les génotypes 2 et 3?
Comparaison des études sofosbuvir et RBV
chez les malades génotype 2 ou 3
Cirrhose G3
Gane E, Nouvelle-Zélande, EASL 2013, Abs. 5 actualisé
Jacobson IM, USA, EASL 2013, Abs. 61 actualisé
Nelson D, USA, EASL 2013, Abs. 6 actualisé
POSITRON : SOF + RBV 12 semaines
FISSION : SOF + RBV 12 semaines
FISSION : PEG-IFNα-2a + RBV 24 semaines
FUSION : SOF + RBV 12 semaines
FUSION : SOF + RBV 16 semaines
RVS12(%)
21 34
30
19
61
0
20
40
60
80
100
13/38 11/373/14 5/26 14/23
POSITRON FISSION FUSION
Etude VALENCE : sofosbuvir chez G2/3
RVS12 chez patients G2
traités 12 semaines
RVS12 chez patients G3
traités 24 semaines
0
20
40
60
80
100
RVS12(%)
97
29/30
Non
cirrhotiques
naïfs
100
Cirrhotiques
naïfs
2/2
91
Non
cirrhotiques
déjà traités
30/33
Cirrhotiques
déjà traités
7/8
88
0
20
40
60
80
100
RVS12(%)
94
86/92
Non
cirrhotiques
naïfs
92
Cirrhotiques
naïfs
12/13
87
Non
cirrhotiques
déjà traités
87/100
60
Cirrhotiques
déjà traités
27/45
Zeuzem S, Allemagne, AASLD 2013, Abs. 1085, actualisé
Trithérapie courte Peg/RBV + sofosbuvir
chez les génotypes 2 et 3
 Résultats en intention de traiter (3 perdus de vus)
63
Pourcentage de réponse à S12
AASLD 2013 - D’après Lawitz E al., abstract LB4, actualisé
9/9 13/14 10/12 10/12
Absence de cirrhose
Cirrhose
Antiviraux
 Hépatite B
 Interféron α
 Analogues de:
 Nucléosides
 Nucléotides
 Hépatite C
 Interféron α
 Autres interférons
 Ribavirine
 Anti-protéases
 Anti-polymérase:
 Nucléosidiques
 Non nucléosidiques
 Inhibiteurs d’entrée
 Agonistes Toll-like récepteurs

Contenu connexe

Tendances

Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantationThrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
International clinic Hannibal Tunis Tunisia
 
Said Talbi Poster VITO
Said Talbi Poster VITOSaid Talbi Poster VITO
Said Talbi Poster VITO
Said Talbi
 
Cours complément pharmacie quizz 2016
Cours complément pharmacie quizz 2016Cours complément pharmacie quizz 2016
Cours complément pharmacie quizz 2016
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réel
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réelDynamique intracellulaire des protéines en temps réel
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réel
Mourad FERHAT, PhD
 
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorpsDe l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
Institut Pasteur de Madagascar
 
Français: Dr. Raymond J. Dattwyler
Français: Dr. Raymond J. DattwylerFrançais: Dr. Raymond J. Dattwyler
Zarski cytokines 2013
Zarski   cytokines 2013Zarski   cytokines 2013
Zarski cytokines 2013
odeckmyn
 
Chevaliez Hcv Virus Et Marqueurs
Chevaliez Hcv  Virus Et MarqueursChevaliez Hcv  Virus Et Marqueurs
Chevaliez Hcv Virus Et Marqueurs
odeckmyn
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
odeckmyn
 
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez PlasmodiumPolymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
Institut Pasteur de Madagascar
 
Lerat PathogéNèSe
Lerat PathogéNèSeLerat PathogéNèSe
Lerat PathogéNèSe
odeckmyn
 
Zarski du2012
Zarski du2012Zarski du2012
Zarski du2012
odeckmyn
 
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorpsLa réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
Institut Pasteur de Madagascar
 
Chevaliez marqueurs hcv du16
Chevaliez marqueurs hcv du16Chevaliez marqueurs hcv du16
Chevaliez marqueurs hcv du16
odeckmyn
 
Cours complément médecine quizz 2016
Cours complément médecine  quizz 2016Cours complément médecine  quizz 2016
Cours complément médecine quizz 2016
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène au cou...
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène  au cou...Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène  au cou...
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène au cou...
Pasteur_Tunis
 
Lerat du2012
Lerat du2012Lerat du2012
Lerat du2012
odeckmyn
 
Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016
Clinical Immunology Laboratory, HMRUO, Oran.
 

Tendances (20)

Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantationThrombotic microangiopathy post renal transplantation
Thrombotic microangiopathy post renal transplantation
 
Said Talbi Poster VITO
Said Talbi Poster VITOSaid Talbi Poster VITO
Said Talbi Poster VITO
 
Cours complément pharmacie quizz 2016
Cours complément pharmacie quizz 2016Cours complément pharmacie quizz 2016
Cours complément pharmacie quizz 2016
 
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015 Cours complément  4 eme année pharmacie Oran 2015
Cours complément 4 eme année pharmacie Oran 2015
 
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réel
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réelDynamique intracellulaire des protéines en temps réel
Dynamique intracellulaire des protéines en temps réel
 
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorpsDe l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
De l'ADN à la protéine & de l'antigène à l'anticorps
 
Français: Dr. Raymond J. Dattwyler
Français: Dr. Raymond J. DattwylerFrançais: Dr. Raymond J. Dattwyler
Français: Dr. Raymond J. Dattwyler
 
Zarski cytokines 2013
Zarski   cytokines 2013Zarski   cytokines 2013
Zarski cytokines 2013
 
Chevaliez Hcv Virus Et Marqueurs
Chevaliez Hcv  Virus Et MarqueursChevaliez Hcv  Virus Et Marqueurs
Chevaliez Hcv Virus Et Marqueurs
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
 
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez PlasmodiumPolymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
Polymorphisme des gènes hrpII et pldh chez Plasmodium
 
Lerat PathogéNèSe
Lerat PathogéNèSeLerat PathogéNèSe
Lerat PathogéNèSe
 
Zarski du2012
Zarski du2012Zarski du2012
Zarski du2012
 
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorpsLa réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
La réponse immunitaire humorale et le dosage des anticorps
 
Chevaliez marqueurs hcv du16
Chevaliez marqueurs hcv du16Chevaliez marqueurs hcv du16
Chevaliez marqueurs hcv du16
 
Cours complément médecine quizz 2016
Cours complément médecine  quizz 2016Cours complément médecine  quizz 2016
Cours complément médecine quizz 2016
 
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène au cou...
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène  au cou...Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène  au cou...
Etude des mécanismes de résistance des lymphocytes T au TGF-b exogène au cou...
 
Lerat du2012
Lerat du2012Lerat du2012
Lerat du2012
 
Maitre 1985
Maitre 1985Maitre 1985
Maitre 1985
 
Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016Cours complement medecine 2016
Cours complement medecine 2016
 

Similaire à Zarski diu hépatites virales janvier 2015 jpz

Zarski hépatites virales du16 jpz
Zarski hépatites virales du16 jpzZarski hépatites virales du16 jpz
Zarski hépatites virales du16 jpz
odeckmyn
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
odeckmyn
 
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
odeckmyn
 
HBV_Traitement.ppt
HBV_Traitement.pptHBV_Traitement.ppt
HBV_Traitement.ppt
odeckmyn
 
Lerat bis hép virologie du16
Lerat bis hép virologie du16  Lerat bis hép virologie du16
Lerat bis hép virologie du16
odeckmyn
 
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe SobeskyHépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Quandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
QuandrechercherresistancevirologiquetantoninishaimQuandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
Quandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Lerat hép virologie du16
Lerat  hép virologie du16Lerat  hép virologie du16
Lerat hép virologie du16
odeckmyn
 
Traitement Hépatite chronique virale C Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
Traitement  Hépatite chronique virale C  Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012Traitement  Hépatite chronique virale C  Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
Traitement Hépatite chronique virale C Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
Arbaoui Bouzid
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiques
CripsIDF
 
Lerat du hépatites virales 2015
Lerat  du hépatites virales 2015Lerat  du hépatites virales 2015
Lerat du hépatites virales 2015
odeckmyn
 
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.pptCarcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
odeckmyn
 
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAYL’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
Institut Pasteur de Madagascar
 
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 courtRosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
odeckmyn
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500
Jerry Ch
 
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiquesOutils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
Institut Pasteur de Madagascar
 
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Chevaliez s virus hcv+marqueurs2014
Chevaliez s  virus hcv+marqueurs2014Chevaliez s  virus hcv+marqueurs2014
Chevaliez s virus hcv+marqueurs2014
odeckmyn
 

Similaire à Zarski diu hépatites virales janvier 2015 jpz (20)

Zarski hépatites virales du16 jpz
Zarski hépatites virales du16 jpzZarski hépatites virales du16 jpz
Zarski hépatites virales du16 jpz
 
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.pptPathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
Pathogenèse des lésions hépatiques du VHC.ppt
 
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
Marcellin Tt Vhb Du Poynard 2009
 
HBV_Traitement.ppt
HBV_Traitement.pptHBV_Traitement.ppt
HBV_Traitement.ppt
 
Lerat bis hép virologie du16
Lerat bis hép virologie du16  Lerat bis hép virologie du16
Lerat bis hép virologie du16
 
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe SobeskyHépatologie virale C et non virale -  Dr Rodolphe Sobesky
Hépatologie virale C et non virale - Dr Rodolphe Sobesky
 
Quandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
QuandrechercherresistancevirologiquetantoninishaimQuandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
Quandrechercherresistancevirologiquetantoninishaim
 
Lerat hép virologie du16
Lerat  hép virologie du16Lerat  hép virologie du16
Lerat hép virologie du16
 
Traitement Hépatite chronique virale C Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
Traitement  Hépatite chronique virale C  Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012Traitement  Hépatite chronique virale C  Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
Traitement Hépatite chronique virale C Pr Arbaoui fac med Tlemcen avril 2012
 
Cas clinique hépatite virale b
Cas clinique hépatite virale b  Cas clinique hépatite virale b
Cas clinique hépatite virale b
 
Les avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiquesLes avancées thérapeutiques
Les avancées thérapeutiques
 
Lerat du hépatites virales 2015
Lerat  du hépatites virales 2015Lerat  du hépatites virales 2015
Lerat du hépatites virales 2015
 
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.pptCarcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
Carcinogenèse hépatique d'origine virale.ppt
 
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAYL’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
L’arrivée des nouveaux traitements du VHB et du VHD - Cyrille FERAY
 
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
L'anémie sévère palustre: ou en est-on en ce debut du 21è sicle?
 
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 courtRosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
Rosmorduc cours diu pitie chc 2012 court
 
78517_633524719761562500
78517_63352471976156250078517_633524719761562500
78517_633524719761562500
 
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiquesOutils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
Outils moléculaires disponibles pour surveiller la résistance aux antipaludiques
 
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
Hépatite B Chronique - Quelle stratégie pour éliminer l'Antigène HBs ?
 
Chevaliez s virus hcv+marqueurs2014
Chevaliez s  virus hcv+marqueurs2014Chevaliez s  virus hcv+marqueurs2014
Chevaliez s virus hcv+marqueurs2014
 

Plus de odeckmyn

VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfantVHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
odeckmyn
 
Sujets examen DU - 2015
Sujets examen DU - 2015Sujets examen DU - 2015
Sujets examen DU - 2015
odeckmyn
 
Examen DU - 2014
Examen DU - 2014 Examen DU - 2014
Examen DU - 2014
odeckmyn
 
Thabut beneferadic16
Thabut beneferadic16Thabut beneferadic16
Thabut beneferadic16
odeckmyn
 
Thabut vhc2016duhv
Thabut vhc2016duhvThabut vhc2016duhv
Thabut vhc2016duhv
odeckmyn
 
Du 2016 programme v2 a4
Du 2016 programme v2 a4Du 2016 programme v2 a4
Du 2016 programme v2 a4
odeckmyn
 
Histoire hcv du 2016
Histoire hcv du 2016Histoire hcv du 2016
Histoire hcv du 2016
odeckmyn
 
Du 2016 tp biomarkers
Du 2016 tp biomarkersDu 2016 tp biomarkers
Du 2016 tp biomarkers
odeckmyn
 
Zoulim fz traitement vhb du16
Zoulim fz traitement vhb du16 Zoulim fz traitement vhb du16
Zoulim fz traitement vhb du16
odeckmyn
 
Thabut1 vhc tt du16
Thabut1 vhc tt du16Thabut1 vhc tt du16
Thabut1 vhc tt du16
odeckmyn
 
Zoulim2 traitement hépatite b 2016 d uv2
Zoulim2  traitement hépatite b 2016 d uv2Zoulim2  traitement hépatite b 2016 d uv2
Zoulim2 traitement hépatite b 2016 d uv2
odeckmyn
 
Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16
odeckmyn
 
Thabut2 vhc vhb du16
Thabut2 vhc  vhb du16Thabut2 vhc  vhb du16
Thabut2 vhc vhb du16
odeckmyn
 
Sos hepatites du16
Sos hepatites du16Sos hepatites du16
Sos hepatites du16
odeckmyn
 
Thibault vha vhe- du16
Thibault vha vhe- du16Thibault vha vhe- du16
Thibault vha vhe- du16
odeckmyn
 
Rosmorduc carninogenese du16
Rosmorduc  carninogenese du16Rosmorduc  carninogenese du16
Rosmorduc carninogenese du16
odeckmyn
 
Roulo tbis vhd-du16
Roulo tbis vhd-du16Roulo tbis vhd-du16
Roulo tbis vhd-du16
odeckmyn
 
Samuel2 hcv lt du16
Samuel2 hcv  lt du16Samuel2 hcv  lt du16
Samuel2 hcv lt du16
odeckmyn
 
Samuel1 hbv lt du16
Samuel1 hbv lt du16Samuel1 hbv lt du16
Samuel1 hbv lt du16
odeckmyn
 
Rudler hépatites ir du16
Rudler hépatites ir du16Rudler hépatites ir du16
Rudler hépatites ir du16
odeckmyn
 

Plus de odeckmyn (20)

VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfantVHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
VHC,VHB : femme enceinte et transmission mère-enfant
 
Sujets examen DU - 2015
Sujets examen DU - 2015Sujets examen DU - 2015
Sujets examen DU - 2015
 
Examen DU - 2014
Examen DU - 2014 Examen DU - 2014
Examen DU - 2014
 
Thabut beneferadic16
Thabut beneferadic16Thabut beneferadic16
Thabut beneferadic16
 
Thabut vhc2016duhv
Thabut vhc2016duhvThabut vhc2016duhv
Thabut vhc2016duhv
 
Du 2016 programme v2 a4
Du 2016 programme v2 a4Du 2016 programme v2 a4
Du 2016 programme v2 a4
 
Histoire hcv du 2016
Histoire hcv du 2016Histoire hcv du 2016
Histoire hcv du 2016
 
Du 2016 tp biomarkers
Du 2016 tp biomarkersDu 2016 tp biomarkers
Du 2016 tp biomarkers
 
Zoulim fz traitement vhb du16
Zoulim fz traitement vhb du16 Zoulim fz traitement vhb du16
Zoulim fz traitement vhb du16
 
Thabut1 vhc tt du16
Thabut1 vhc tt du16Thabut1 vhc tt du16
Thabut1 vhc tt du16
 
Zoulim2 traitement hépatite b 2016 d uv2
Zoulim2  traitement hépatite b 2016 d uv2Zoulim2  traitement hépatite b 2016 d uv2
Zoulim2 traitement hépatite b 2016 d uv2
 
Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16Zoulim vhb du16
Zoulim vhb du16
 
Thabut2 vhc vhb du16
Thabut2 vhc  vhb du16Thabut2 vhc  vhb du16
Thabut2 vhc vhb du16
 
Sos hepatites du16
Sos hepatites du16Sos hepatites du16
Sos hepatites du16
 
Thibault vha vhe- du16
Thibault vha vhe- du16Thibault vha vhe- du16
Thibault vha vhe- du16
 
Rosmorduc carninogenese du16
Rosmorduc  carninogenese du16Rosmorduc  carninogenese du16
Rosmorduc carninogenese du16
 
Roulo tbis vhd-du16
Roulo tbis vhd-du16Roulo tbis vhd-du16
Roulo tbis vhd-du16
 
Samuel2 hcv lt du16
Samuel2 hcv  lt du16Samuel2 hcv  lt du16
Samuel2 hcv lt du16
 
Samuel1 hbv lt du16
Samuel1 hbv lt du16Samuel1 hbv lt du16
Samuel1 hbv lt du16
 
Rudler hépatites ir du16
Rudler hépatites ir du16Rudler hépatites ir du16
Rudler hépatites ir du16
 

Zarski diu hépatites virales janvier 2015 jpz

  • 1. Anti-viraux Anti-viraux purs Analogues de nucléos(t)ides Anti-protéase anti-NS5a Anti-polymérase Immunomodulateurs Cytokines (IFNγ,IL) Vaccination Agonistes Toll-like récepteurs Interférons: Alfa Lambda
  • 2. Antiviraux  Hépatite B  Interféron α  Analogues de:  Nucléosides  Nucléotides  Nouvelles cibles  Hépatite C  Interféron α  Autres interférons  Ribavirine  Anti-protéases  Anti-polymérase: NS5B  Nucléosidiques  Non nucléosidiques  Anti-NS5a  Inhibiteurs d’entrée  Agonistes Toll-like récepteurs
  • 3. INTERFERONS . Protéines ou glycoprotéines . Spécifiques de l’espèce . Agissant sur la cellule cible (récepteur) . Expression de certains gènes :  synthèse des ARNm et protéines
  • 4. INTERFERONS Caractéristiques IFN INF IFN Cellules Leucocytaire (lympho T et B macrophage) Fibroblastique Lympho T Structure G20 Kda 165 AA GP 20 Kda 165 AA GP 17 Kda 146 AA Chromosome Inducteurs 9 p 21 virus, polyribonucléotides 9 p 21 virus, polyribonucléotides 12 Antigènes Mitogènes des lympho T
  • 5. INTERFERONS Récepteurs . Spécifiques présent à la surface des cellules .  et  #  . Haute constance d’affinité . Nombre de sites récepteurs faible
  • 7. INTERFERON  Mécanisme d’action P STAT-1 P P STAT ISRE 48 P STAT-1 STAT-1 STAT-2 STAT-2 Tyk-2 Jak-1 IFN Tyk-2 et Jak-1 =Tyrosines kinases STAT S = facteurs de transcription ISRE = Interferon Sensitive Response Element
  • 8. INTERFERONS 1°) Expression induite : - 2 ’5 ’ OAS - Protéine kinase, Mx - CMH I et II - Beta 2 microglobuline - Xanthine oxydase - Récepteur du TNF 2°) Expression inhibée - c-myc, c-fos - collagène
  • 9. INTERFERON Action des principales enzymes induites : 1°) 2’ 5’ oligoadénylate synthétase : - catalyse synthèse d’oligomères d’adénine - oligomères activent endonucléase - destruction des ARN viraux 2°) Protéine kinase P1 - Sérine thréonine kinase -  initiation de la synthèse protéique
  • 10. INTERFERON ALPHA Effet immunomodulateur IFN IFN IFN IFN HLA II Th0 Th2 Activation Cellule B Prolifération Anticorps IFN Activation IL12 rIL12 Th1 CTL NK HLA I
  • 11. CHARACTERISTIQUES DES IFN-PEG  Taille: 40kDa  Structure: branché  Dose fixe  Clairance hépatique  Taille: 12kDa  Structure: linéaire  Dose adaptée au poids  Clairance rénale PEG-IFN 2a PEG-IFN 2b
  • 12. Antiviraux  Hépatite B  Interféron α  Analogues de:  Nucléosides  Nucléotides  Hépatite C  Interféron α  Autres interférons  Ribavirine  Anti-protéases  Anti-polymérase:  Nucléosidiques  Non nucléosidiques  Inhibiteurs d’entrée  Agonistes Toll-like récepteurs
  • 14. ADN VHB sous IFN-PEG a2a et séroconversion HBe EASL 2006 – T. Piratvisuth, abstract 49 2,30 log10 cp/ml Séroconversion HBe et HBs à S72 (n = 8) -3,8 log10 cp/ml -5,84 log10 cp/ml 10 000 cp/ml Pas de séroconversion HBe à S72 (n = 184) Séroconversion HBe à S72 (n = 87) 12 10 8 6 4 2 0 ADNVHBmoyen(log10cp/ml) 0 12 24 36 48 60 72 Semaines Traitement Suivi 33 % 29 % 38 % Période de Survenue séroconversion HBe
  • 15. MOLECULES ANTIVIRALES Analogues de nucléos(t)ides Guanine . Entécavir Adénine . Ara-MP Analogues fluorés . FIAU (Uracyl) Phosphonates de nucléosides acycliques . Adéfovir, Ténofovir Analogues de pyrophosphates . Foscarnet Analogues lévogyres de nucléosides . Lamivudine (Cytidine) . FTC ou Emtricitabine (Cytidine) . L-dT (Telbivudine) . LFD4C (Cytidine)
  • 16. ANALOGUES DE NUCLEOSIDES Efficacité  Bonne captation cellulaire  Phosphorylation par les kinases cellulaires (tri- phosphate)  Degré de compétition avec les nucléosides naturels endo-cellulaires  Efficacité de la liaison à la polymérase virale et de son incorporation dans la chaine d ’ADN naissante
  • 18. TRANSLOCATION et ELONGATION Lamivudine Emtricitabine Entécavir 3 ’ AAA POL 5 ’ AATG DR1 Adéfovir Ténofovir
  • 19. ENTECAVIR  Analogue de la guanine  Inhibiteur sélectif et puissant du VHB (EC50 = 4 nM, Ki = 1 nM)  Agit à 3 niveaux de la polymérase: Initiation Synthèse ADN-dépendante Reverse transcription N NH N N OH OH O CH2 NH2
  • 20. 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 0 1 2 3 4 6 8 Placebo 0.05 mg 0.1 mg 0.5 mg 1.0 mg Dosing Weeks ENTECAVIR :ADN VHB
  • 21. TENOFOVIR  Analogue nucléotidique (monophosphorylé)  Utilisé dans le VIH depuis 2000  Inhibe l’ADN Polymérase  Terminateur de chaine  Plus efficace que l’Adéfovir  Aucune mutation de résistance à 6 ans  Tolérance rénale bonne mais:  Clairance à surveiller  Hypophosphorémie
  • 22. Réduction de l’ADN du VHB après 1 an de Traitement -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 ADV1 10 mg ADV2 30 mg LAM3 LdT3 ETV4 TDF5 -3,5 -4,8 -5,5 -6,5 -6,9 -6,4 *Données issues d’études indépendantes, ne permettant pas de comparaisons (populations différentes, valeurs initiales de charges virales et méthodes de quantifications de l’ADN du VHB différentes) Patients AgHBe-positifs 1Hepsera [RCP]; 2Marcellin et al., N Engl J Med 2003, 348: 808-16; 3Sebivio [RCP]; 4Baraclude [RCP]. 5Heathcote et al., AASLD 2007, abstract LB6; Fontana R.J., Gastroenterlogy 2009, 136(2):389-92. Réductiondel’ADNduVHB à1an(Log10)
  • 23. 845 a.a. Terminal protein spacer Pol/RT RNaseH A B C ED 1 183 349 692 YMDD V173L L180M M204I/V GVGLSPFLLA I(G) II(F) (rt1) (rt 344) MUTATIONS DE RESISTANCE LAM / FTC ETV T184G S202I M250V ADV A181V N236T LdT M204I Allen Hepatology 1998, Delaney J Virol 2003, Angus Gastroenterology 2003, Villeneuve J Hepatol 2003, Lai AASLD 2003, Colonno HepDart 2003
  • 24. LVD1 ETV*5,6 LdT†2,3 ADV‡1 TDF§4 Résistance à 6 ans § Patients avec ADN VHB ≥400 copies/mL à S72 peuvent ajouter FTC au TDF; ainsi la résistanceau TDF monotherapie après 72 semaines ne peut pas être totallement certifiée5,6 * probabilité cumulée d’apparition de résistance; † AgHBe (+) naïf; ‡ AgHBe(-) Naïf; N/A non disponible Année 3 1.2% 0% 55% 11% Année 4 1.2% – 0% 71% 18% Année 2 <1% 0%§ 46% 3% 25% Année 1 <1% 0% 23% 0% 5% Année 5 – 0% 80% 29% 1.2% Année 6 0% – – – 72 SEMAINES 1. Locarnini S. Hepatol Int. 2008;2:147-51. 2. Lai CL, et al. N Engl J Med, 2007;357:2576-8; 3. Liaw YF, et al. Gastroenterology 2009;136:486-95. 4. Snow-Lampart A, et al. AASLD Oct 31–Nov 4, 2008, San Francisco, USA. Oral Presentation 977 Hepatology 2008;48:745A. 5. Baraclude EU SmPC, February 2009. 6. Tenney et al. EASL April 22–26, 2009, Copenhagen, Denmark, Oral – 1.2%
  • 26. Les molécules du futur?  Les inhibiteurs d’entrée:  Peptide pré-S (myrcludex-B)  Prévient l’infection  La formation du ccc-DNA:  2 composants récemment identifiés  Modulation de l’activité transcriptionnelle:  Protéines à doigt de zinc  Acétylation ou méthylation des histones  Les inhibiteurs de l’assemblage ou de la stabilité  Les boosters de la réponse immune:  Les agonistes des TL-récepteurs  La restauration des fonctions cellulaires T (vaccins)
  • 27. Antiviraux  Hépatite B  Interféron α  Analogues de:  Nucléosides  Nucléotides  Hépatite C  Interféron α  Autres interférons  Ribavirine  Anti-protéases  Anti-polymérase:  Nucléosidiques  Non nucléosidiques  Inhibiteurs d’entrée  Agonistes Toll-like récepteurs
  • 28. RIBAVIRINE  Analogue nucléosidique de la purine  Forme active: ribavirine triphosphate  Effet anti-viral:  Réplication virale: faible ( 0,3 Log)  2 ’5 ’ OAS en synergie avec l ’interféron  Inhibition de l ’IMPDH  Réduction de synthèse de GTP  Mutations possibles (NS5b)
  • 29. MECANISME D’ACTION DE LA RIBAVIRINE Glutamine PRA IMP (Inosine monophosphate) XMP (Acide xanthylique) GMP, GDP, GTP Ribavirine Ribavirine - MP
  • 31. Cinétique virale: Apport de la ribavirine Feld et al, Gastroenterology 2010
  • 32. Organisation du génome VHC et maturation de la polyprotéine Asselah T et al. Liver International 2009;29(s1):57-67. C E1 E2 p7 NS2 NS3 4A NS4B NS5A NS5B NS2/3 protéase Host signal peptidase Host signal peptide peptidase NS3/4A protéase Serine protéase Hélicase CofacteurSeri ne protéase ARN-polymérase ARN-dépendanteProtéaseGlycoprotéines d’enveloppe Core Protéines structurales Protéines non-structurales Cadre de lecture TRADUCTION MATURATION 5’NCR 3’NCR NCR : Non Coding Region
  • 33. Cycle du VHC et cibles des anti-viraux
  • 35. Les anti-viraux directs I protéase Anti-NS5a I polymérase nucléotidique I Polymérase non nucléotidique Giléad GS-9451 GS-9857 Ledipasvir GS-5816 Sofosbuvir GS-9669 Abbvie Paritaprévir/r Ombitasvir ABT-530 Dasabuvir Merck (MSD) Grazoprévir Elbasvir MK-8408 Samatasvir MK-3682 IDX-459 MK-8876 BMS Asunaprévir Daclatasvir Béclabuvir Janssen (J&J) Siméprévir GSK-2336805 TMC-055/r Achillion Sovaprévir ACH-3102 ACH-3422
  • 36. Cibles Thérapeutiques NS3 Site de fixation du substrat de la protéase Site catalytique de la protéase Site de fixation du zinc Site de fixation du substrat de la protéase NS2/NS3 Site d’attachement à la membrane de la protéase-hélicase Site de fixation du substrat de la protéase Site de fixation de NS4A Pawlotsky JM, Chevaliez S, McHutchison JG, Gastroenterology 2007
  • 37. Anti-protéase Mécanismes  Inhibe la sérine protéase NS3/NS4 responsable du développement de la poly-protéine et de la production de nouveaux virions  G1a et 1b  Faible barrière de résistance  Effets II: anémie, prurit, dysgueusie, rash, photosensibilité, bilirubine Molécules  Siméprévir (Olysio®, Janssen)  Bocéprévir, Télaprévir  Asunaprévir (BMS)  Paritaprevir/r (Abbvie)  Grazoprevir (MSD)  Sovaprevir (Achillion)  GS-9451 (Gilead)  GS-9857 (Gilead)
  • 39. Les anti-protéases de 2ème génération sont plus puissantes : comparaison des 2 molécules MSD 69 96 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Bocéprévir MK-5172 S 12 PCR (-) à S12
  • 40. Les anti-NS5A Mécanismes  Inhibe la NS5A  Modulation de la réplication  Assemblage  Régulation de la réponse interféron endogène  Tous génotypes  Faible barrière de résistance Molécules  Daclatasvir (Daclinza®, BMS)  Lédipasvir (Gilead)  Ombitasvir (Abbott)  Elbasvir (MSD)  Samatasvir (MSD)  ACH-3102 (Achillion)
  • 41. Polymérase virale: cibles des molécules
  • 43. Inhibiteurs de la Polymérase  Nucléosidiques:  Analogues de substrats naturels  NS5B: très conservée  Inhibition compétitive  Liaison au site catalytique  Tout génotype  Haute barrière de résistance  Non nucléosidiques  Liaison à 1/5 sites allostériques  Changement conformationnel du site catalytique  Génotype spécifique (1a et 1b)  Faible barrière de résistance  Sélection de mutants
  • 44. Inhibiteurs de la Polymérase  Analogues nucléosidiques:  Sofosbuvir (Sovaldi®,Gilead)  MK-3682 (MSD)  IDX-459  ACH-3422 (Achillion)  Inhibiteurs non nucléosidiques  Dasabuvir (Abbvie)  Becabluvir (BMS)  MK-8876 (MSD)  TMC-055/r (Janssen)
  • 45. Les associations sans interféron  Bithérapie  Trithérapie  Quadrithérapie
  • 46. Siméprévir+Sofosbuvir (Cosmos): 12 semaines (N=27) (N=14) (N=27) (N=14) Presse release
  • 47. Réponse virologique • Les 21 malades qui ont fait la visite de suivi semaine 24 ont tous un ARN VHC indétectable (RVS24) ** Pas de donnée pour 1 malade à la visite suivi semaine 12 : ARN VHC était indétectable aux visites de suivi semaine 4 et semaine 24 (préliminaire) Sofosbuvir + Daclatasvir (12 semaines) 91 % 100 % 100 % 100 % 100 % 80 % 95 % 100 % 100 % 95 %** 0 20 40 60 80 100 S2 S4 S24 RVS4 RVS12 DCV + SOF DCV + SOF + RBV Manquant 21 20 21 20 21 20 21 20 21 20n = MaladesavecARNVHC<LDQ*(%) *LDQ : ARN VHC < 25 UI/ml Sulkowski M, USA, EASL 2013, Abs. 1417 actualisé
  • 48. Sofosbuvir + daclatasvir 12 semaines chez les patients de génotype 3  152 patients G3 Nelson DR, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. LB-3 actualisé 91/101 11/19 44/51 32/34 90 % 80 100 91/101 Tous Sans cirrhose Echec de traitement Cirrhose Naïfs 73/75 11/19 97 % 58 % 86 % 94 % 69 % 44/51 32/34 9/13 60 40 20 0
  • 49. Sofosbuvir+Lédipasvir 97.7 93.697.2 96.494 2 93.1 G1 naifs G1 prétraités RVS 12 semaines SOF/LDV SOF/LDV+RBV SOF/LDV SOF/LDV2 12 semaines 8 semaines Presse release
  • 50. Sofosbuvir/ledipasvir + RBV 12 sem. chez les patients cirrhotiques G1 en échec de trithérapie avec IP 75/7774/77 LDV/SOF 24 sem. LDV/SOF + RBV 12 sem. 3 rechutes 2 rechutes Bourlière M , France, AASLD 2014, Abs. LB-6 actualisé Réponse virologique soutenue
  • 51. Ledipasvir/sofosbuvir chez les patients G4 **1 Retrait consentement + 1 patient n’ayant pas atteint 12 sem. post-traitement Schéma de l’étude RVS12 Kapoor R, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 240 actualisé S6 LDV/SOF (n = 21) RVS12 S0 S12 Patients G4 • Naïfs : 62 % - Prétraités : 38 % • Fibrose F3-F4 : 43 % RVS12 95 %** (19/20) 0 20 40 60 80 100
  • 52. LDV/SOF + RBV chez des patients ayant une cirrhose décompensée (4) 87 87 8689 89 90 0 20 40 60 80 100 Child Pugh B Child Pugh C RVS12(%) Tous 45/52 42/47 LDV/SOF + RBV 12 sem. LDV/SOF + RBV 24 sem. 3 rechutes 1 DC 1 rechute 2 DC 1 rechute 1 DC 1 Perdu Vue 1 rechute 1 DC RVS12 Flamm SL, Etats Unis, AASLD 2014, Abs. 239 actualisé 6 sujets transplantés exclus de l’analyse 3 sujets n’ont pas atteints RVS12 26/30 19/22 18/2024/27
  • 53. Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pour 12 sem. chez les patients en échec G1 ou 3 Réponse Virologique Soutenue RVS 12 85 96 100 100 0 20 40 60 80 100 4 rechutes 1 rechute Génotype 3 en échec sans cirrhose GS-5816, mg RBV 22/26 25 ‒ 27/28 27/27 26/26 25 + 100 ‒ 100 + Pianko S, Australie, AASLD 2014, Abs. 197 actualisé RVS12(%)
  • 54. Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pour 12 sem. chez les patients en échec G1 ou 3 Réponse Virologique Soutenue RVS 12 Génotype 3 en échec avec cirrhose 11 rechutes 3 rechutes 1 retrait consentement 3 rechutes 1 rechute 15/26 25 ‒ 21/25 23/26 25/26 25 + 100 ‒ 100 + GS-5816, mg RBV Pianko S, Australie, AASLD 2014, Abs. 197 actualisé RVS12(%)
  • 55. 96 100 91 100 93 93 0 20 40 60 80 100 26/27 28/28 10/11 10/10 25/27 25/27 100 86 100 100 100 0 20 40 60 80 100 7/7 6*/7 1/1 4/4 5/5 RVS12(%) RVS12(%) G1 G2 G3 G4 G5 G6 SOF + GS-5816 25 mg SOF + GS-5816 100 mg * 1 G4 perdu de vue Sofosbuvir + GS-5816 + RBV pendant 8-12 sem. chez les patients naïfs non cirrhotiques G1-6 Tran T, Etats Unis, AASLD 2014, Abs. 80 actualisé RVS 12 avec le schéma de 12 semaines (sans RBV)
  • 56. ABT-450/r/ombitasvir + dasabuvir + RBV chez les patients G1 cirrhotiques RVS 12 selon les sous types viraux et la charge virale 0 20 40 60 80 100 G1a G1b < 800 000 UI/ml > 800 000 UI/ml 160 174 149 153 115 121 124 140 RVS12(%) 51 51 67 68 17 19 31 34 12 semaines 24 semaines 88,6 95,0 100 91,2 89,5 92,0 97,498,5 Sous-type viral Charge virale initiale Fried M, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 81 actualisé
  • 57. ABT-450/r/ombitasvir + dasabuvir + RBV chez les patients G1 cirrhotiques RVS 12 selon la réponse à PEG-IFN/RBV 0 20 40 60 80 100 Naïfs Rechuteurs Répondeurs partiels Répondeurs nuls 65 75 59 62 71 74 81 86 RVS12(%) 23 23 28 29 13 13 17 18 12 semaines 24 semaines 94,2 95,9 100 94,4 100 86,7 95,296,6 Fried M, Etats-Unis, AASLD 2014, Abs. 81 actualisé
  • 58. MK-5172 (grazoprevir) + MK-8742 (elbasvir) + RBV pendant 12 à 18 sem. chez G1 naïfs cirrhotiques ou répondeurs nuls Lawitz E, Etats-Unis, AASLD2014, Abs. 196 actualisé RVS 12 en fonction des caractéristiques et des traitements Naïfs Nuls Cirrhose Sans cirrhose G1bG1a (%) 0 100 80 60 20 40 95 94 93 94 9599 95 95 +RBV No RBV 122/128 118/125 152/163 86/87 116/123 124/130 161/170 79/83
  • 59. Sofosbuvir+ACH- 3102  Essai de phase 2  ACH-3102:anti-NS5a de 2ème génération  6 semaines  18 patients  12 G1a, 2 G1b  SVR4:100%  Aucun effet secondaire  En réserve: ACH-3422:anti-NS5b
  • 60. Et les génotypes 2 et 3?
  • 61. Comparaison des études sofosbuvir et RBV chez les malades génotype 2 ou 3 Cirrhose G3 Gane E, Nouvelle-Zélande, EASL 2013, Abs. 5 actualisé Jacobson IM, USA, EASL 2013, Abs. 61 actualisé Nelson D, USA, EASL 2013, Abs. 6 actualisé POSITRON : SOF + RBV 12 semaines FISSION : SOF + RBV 12 semaines FISSION : PEG-IFNα-2a + RBV 24 semaines FUSION : SOF + RBV 12 semaines FUSION : SOF + RBV 16 semaines RVS12(%) 21 34 30 19 61 0 20 40 60 80 100 13/38 11/373/14 5/26 14/23 POSITRON FISSION FUSION
  • 62. Etude VALENCE : sofosbuvir chez G2/3 RVS12 chez patients G2 traités 12 semaines RVS12 chez patients G3 traités 24 semaines 0 20 40 60 80 100 RVS12(%) 97 29/30 Non cirrhotiques naïfs 100 Cirrhotiques naïfs 2/2 91 Non cirrhotiques déjà traités 30/33 Cirrhotiques déjà traités 7/8 88 0 20 40 60 80 100 RVS12(%) 94 86/92 Non cirrhotiques naïfs 92 Cirrhotiques naïfs 12/13 87 Non cirrhotiques déjà traités 87/100 60 Cirrhotiques déjà traités 27/45 Zeuzem S, Allemagne, AASLD 2013, Abs. 1085, actualisé
  • 63. Trithérapie courte Peg/RBV + sofosbuvir chez les génotypes 2 et 3  Résultats en intention de traiter (3 perdus de vus) 63 Pourcentage de réponse à S12 AASLD 2013 - D’après Lawitz E al., abstract LB4, actualisé 9/9 13/14 10/12 10/12 Absence de cirrhose Cirrhose
  • 64. Antiviraux  Hépatite B  Interféron α  Analogues de:  Nucléosides  Nucléotides  Hépatite C  Interféron α  Autres interférons  Ribavirine  Anti-protéases  Anti-polymérase:  Nucléosidiques  Non nucléosidiques  Inhibiteurs d’entrée  Agonistes Toll-like récepteurs

Notes de l'éditeur

  1. L’étude de Lau a montré que chez les patients Ag HBe + un traitement par Pegasys permettait une séroconversion HBe chez 32 % des patients (87/271) et une séroconversion HBs chez 3 % des patients (8/271). Cette étude a pour but d’étudier la cinétique de l’ADN du VHB sous traitement en fonction de la réponse. Elle montre que cette séroconversion survient chez 33 % des patients dans les 24 premières semaines de traitement, chez 29 % entre la semaine 24 et 48 et chez 38 % des patients dans les 6 mois qui suivent l’arrêt du traitement. L’ADN du VHB baisse significativement plus rapidement et de façon plus importante chez les patients ayant une séroconversion HBe et HBs.
  2. L’association sofosbuvir plus daclatasvir pendant 24 semaines est actuellement un des traitements recommandés en Europe dans le traitement des génotypes 3 avec l’association sofosbuvir et ribavirine pendant 24 semaines et la trithérapie de 12 semaines sofosbuvir + PR. Cette recommandation pour l’association sofosbuvir plus daclatasvir est basée sur une étude qui ne porte que sur des patients naïfs traités pendant 24 semaines (Sulkowski M et al. N Engl J Med 2014). L’objectif de cette étude de phase 3 est de tester cette association sur une période plus courte de 12 semaines sans ribavirine. 152 patients ont été inclus, 101 patients naifs de traitement dont 19 patients avec cirrhose et 51 patients en échec de traitement dont 13 patients avec cirrhose. Parmi les patients en échec, 61 % étaient rechuteurs à une bithérapie 14 % non répondeurs nuls, 4 % répondeurs partiels et 22 % intolérants ou échappeurs à une bithérapie. Les patients ont été traités 12 semaines avec 400 mg/j de sofosbuvir plus 60 mg/j de daclatasvir. La RVS 12 est définie par un ARN VHC < 25 UI/ml par le test TaqMan Roche. Le statut de cirrhose n’a pu être déterminé que chez 141/152 patients. Chez 11 patients il existait une discordance entre un fibrotest entre 0,48 et 0,75 ou un APRI > 1 et < 2 . La tolérance est bonne avec un patient ayant un EIG, 20 % des patients ont eu des céphalées et 19 % une fatigue d’intensité modérée. Sur le plan biologique pas d’effet secondaire notable. La RVS chez les patients sans cirrhose est comprise entre 94 % chez les patients en échec à 97 % chez les patients naïfs. Par contre, chez les patients cirrhotiques la RVS est moins bonne 58 % chez les patients naïfs et 69 % chez les patients en échec de bithérapie. Un patient était toujours détectable à S12 et 16 patients ont eu une rechute dont une tardive entre S4 et S12 et 9/16 avaient une mutation de la région NS5A Y93H au moment de la rechute. Le traitement idéal des patients cirrhotiques de génotype 3 reste pour l’intant à déterminer : 24 semaines ? avec ribavirine ? ou avec d’autres molécules type inhibiteur de la cyclophiline ?.
  3. Il s’agit d’une étude indépendante du NIH. 21 patients (âge médian 55 ans, 67 % hommes, 43 % de race noire, 29 % d’origine égyptienne, 24 % d’américains, 10 % F3 et 33 % F4, 38 % prétraités) ont été traités par LDV/SOF pendant 12 semaines. La RVS était de 95 %. Le stade de fibrose et la non-réponse n’influençaient pas la RVS dans cette étude pilote. Le traitement était bien toléré.
  4. Les patients de génotype 3 sans cirrhose ont une excellente réponse.
  5. Les patients de génotype 3 avec cirrhose ont aussi une excellente réponse à 100 mg de GS-5816. C’est la première fois que l’on atteint ce niveau de RVS chez des patients de génotype 3 cirrhotiques en échec d’interféron pegylée et ribavirine.
  6. Diapositive récapitulative de la RVS12 chez les malades de génotype 2 ou 3 traités par SOF + RBV pendant 12 ou 16 semaines ou PEG-IFNα-2a + RBV pendant 24 semaines. La RVS12 est donnée pour la population globale, en fonction du génotype et chez les malades cirrhotiques.
  7. Les taux de réponse étaient excellents, supérieurs à 90 % chez les génotypes 2. Chez les génotypes 3 le taux de RVS était de 83 % et n’était pas modifié par la présence d’une cirrhose. Il faut de plus noter qu’il s’agit de résultats en intention de traiter et que sur les 4 échecs observés 2 étaient dus à des malades perdus de vue. Bien que les effectifs soient faibles, ces résultats suggèrent qu’une trithérapie courte de 12 semaines avec interféron entraine des résultats pour le génotype 3 similaires à ceux observés dans le génotype 1. Il parait donc s’agir d’une option thérapeutique raisonnable pour le génotype 3, peut-être plus efficace qu’une bithérapie sofosbuvir + ribavirine de 24 semaines même si des études comparatives sont nécessaires pour tirer conclusion.