SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  67
Télécharger pour lire hors ligne
République algérienne démocratique et populaire
UNIVERSITE DE CONSTANTINE 03
Faculté d’architecture et d’urbanisme
Département d’architecture
Master ArchitectureOption: Conception Architecturale Et Environnement Urbain
Présenté par: kherouf mohammed
abdelhadi
Kemiha sliman
Amri Abdallah
Encadré par : bencharif
meriama
Année universitaire :
I. APPROCHE CONCEPTUELLE
Introduction
I.1.Définition
I.2.L’historique de la régénération urbaine
I.3.Les objectifs de la régénération urbaine
I.4.Les types de régénération urbaine
I.5.Les formes de la régénération urbaine
I.5.1. Phénomène de densification
I.5.2. Phénomène de requalification
I.6.Les différentes opérations de régénération urbaine
I.6.1. La réhabilitation
I.6.2. La reconversion
I.6.3. La restauration
I.6.4. La restructuration
Plan de travail :
II – Approche analytique :
II – 1 – Tunis
II-1-1 Présentation
II-1-2 évolution de la tache urbaine 1957-2009
II-1-3 Contextualisation du cadre urbanistique et social
II-1-4 Cadre de vie et environnement peu attractifs pour
la population locale et étrangère
II-1-5 Le projet urbain
II-1-6 Les objectifs du projet urbain
II-1-6-1 Le réaménagement et la rénovation des centres
anciens
II-2-6-1-a Problématique des centres anciens
II-1-6-1-b Etat du bâti et conditions d’occupation en centres anciens
II-2-6-2 réhabilitation et de gestion d’une zone humide située en
milieu urbain
II-2-6-2-a Problématique
II-2-6-2-b Objectifs du projet
II-2-6-2-c Le projet
II-2-6-2-c Le résultat
II – 2 – Madrid
Introduction
II-2.1 Présentation du projet
II-2-2 Contexte urbain
II-2-3 Objectives du projet
II-2-4 Histoire
II-2-5 Composantes du projet
II-2-5-1 Aménagements urbaines
II-2-5-1-a les espace verts
II-2-5-1-b la transformation de l’abattoir municipale
II-2-5-1-c aires de loisire et activités sportifs
II-2-5-1-d Ponts Et passerelles
II-2-5-2 Centre culturel
II-2-5-3 centre commerciale Plaza Rio
II-2-5-4 Le siège de la police municipale d’Arganzuela
II-2-5-5 Le quartier Mahou- Calderon
I.APPROCHE CONCEPTUELLE
Si l'évolution constante des villes témoigne de leur vitalité, elle n'en demande pas moins d'être
anticipée et maîtrisée à travers une stratégie bien définie. Aujourd'hui, la régénération urbaine
apparaît comme une nouvelle pratique de l'aménagement, avec un double objectif, travailler sur les
secteurs vieillis et défavorisés de la ville, tout en répondant aux exigences de gestion économe de
l'espace. La régénération urbaine s'inscrit dans une appréhension globale de la ville. Avant de
réutiliser une friche, requalifier un quartier ancien ou social, réaménager un lieu délaissé, il faut
d'abord envisager et comprendre le fonctionnement de la ville, du quartier, en fonction des
problématiques économiques, sociales et urbaines
Introduction :
I.1.Définition :
Le concept de régénération urbaine retient différentes significations selon le niveau de
développement du pays auquel appartient une ville. Dans les pays les plus développés il s'agit
surtout de favoriser un “retour à la ville”, de revitaliser son centre, de relancer ses activités dans un
contexte de sévère concurrence internationale et d'agir très largement sur le plan qualitatif d'une
“croissance intelligente”. Dans les pays émergents, si les dimensions qualitatives ne sauraient
être ignorées, elles doivent impérativement être associées à des nécessités
quantitatives.
Selon la littéraire
Renouvellement et amendement de ce qui était corrompu, altéré
Fig : signe de renouvellement
La régénération urbaine s'est d'abord formalisée aux Etats-Unis à partir des années 1960, lorsque la
délocalisation des activités maritimes a conduit au délaissement définitif de vastes espaces, devenus
friches portuaires. Ces vides urbains ont été surtout réaffectés, à l'initiative des municipalités, à des
activités de centralité, comme à Boston, Baltimore, New Orléans. En une seconde étape, illustrée
magistralement par le cas des London Dock lands, à partir des années 1980, puis de Barcelone, la
régénération urbaine a consisté à reconvertir totalement des espaces délaissés, mais en y reconstruisant
de véritables “morceaux de ville” multifonctionnels. Avec la troisième étape, en cours depuis les
années 1990, la régénération urbaine s'applique à une grande diversité de territoires urbains, souvent
encore largement habités, fonctionnellement hétérogènes, mais présentant tout un ensemble de
dysfonctionnements
I.2.L’historique de la régénération urbaine :
Ex :La réhabilitation de l’ancienne
médina de Casablanca
Parc Lescure-France
I.3.Les objectifs de la régénération urbaine :
Le choix et la détermination des objectifs sont une des principales difficultés de la régénération urbaine, car elle opère sur
des territoires déjà urbanisés dont il faut souvent prendre en compte le devenir des habitants, des activités et des tissus
bâtis. Il peut s'y ajouter l'obligation de dépolluer, de décontaminer des friches industrielles. Toutes ces nécessités rendent
plus chères les opérations de régénération, par rapport aux urbanisations périphériques en terrains neufs.
Les principaux objectifs d’un projet de régénération pourraient consister à :
• promouvoir la réhabilitation des structures urbaines complexes
• améliorer l’environnement aussi bien que la qualité de vie des
habitants et des citadins
• préserver le tissu précieux et unique des zones sélectionnées
• contrôler-inverser la détérioration des zones urbaines spécifiques (c’est-à-dire
résidentielles, commerciales, etc.) ;
• restructurer les activités économiques situées dans ce tissu urbain
Fig : London Dock lands (Avant / après )
D'une manière générale, il peut y avoir trois motivations pour la régénération urbaine :
• la régénération imposée: après une longue période d'abandon d'une zone urbaine (ex. London Dock lands) ou suite à
une grave dégradation des conditions de vie dans un quartier
I.4.Les types de régénération urbaine :
Fig : Barcelone
• la régénération opportuniste : lorsque les bailleurs de fonds
publiques et privés cherchent le terrain adéquat pour un grand projet
(ex. Barcelone, Athènes) ;
• la régénération préventive ou prospective: dans les zones où
le tissu social et économique s'est détérioré (ex. Istanbul, Alep,
Alexandrie).
Fig : Alexandrie
I.5.Les formes du renouvellement urbain
Le renouvellement urbain est en général un phénomène de densification du tissu urbain existant. La
ville évolue sur elle-même et sa croissance se fait par mutation du tissu urbain
(démolition/reconstruction ou construction dans les dents creuses).
Actuellement, dans un souci de développement durable et de flambée du prix du pétrole, reconstruire
la ville sur elle-même, sans consommer de nouveaux terrains vierges, est une réponse apportée à
l’étalement urbain La plupart du temps, il est plus coûteux de démolir pour reconstruire, que de
construire sur des parcelles libres. Le renouvellement urbain spontané se traduit donc par une hausse
des prix des logements pour rentabiliser l'opération, ce qui entraîne souvent une ségrégation sociale.
Tant qu'il sera moins cher de construire un pavillon en banlieue que d'acheter un appartement en ville,
le renouvellement urbain ne pourra pas être considéré comme un moyen de contrôler l'étalement
urbain.
I.5.1Phénomène de densification
Le renouvellement urbain désigne aussi le phénomène de requalification de quartiers existants sans avoir
recours pour autant à la démolition. On parle alors de réhabilitation. En France, deux types de quartiers
sont principalement concernés :
-Les grands ensembles
-les quartiers anciens de centre-ville
Par exemple, Lyon a été le théâtre dans les années 80 d'une prise de conscience politique de la valeur des
quartiers historiques. La réhabilitation du quartier Saint-Jean devint un objectif prépondérant et fut
particulièrement rapide. A Saint Etienne dite la ville noire du fait de son histoire minière, la requalification
du centre-ville est un enjeu majeur pour transformer l'image négative de la ville et retrouver une
attractivité.
I.5.2. Phénomène de requalification :
I.6.Les différentes opérations de régénération urbaine :
Le travail dans un projet de renouvellement urbain consiste en une somme d’interventions sur le bâti, les espaces publics,
les usages et les circulations, qui se concrétisent dans des opérations spécifiques :
La réhabilitation :
La réhabilitation est une pratique architecturale destinée à améliorer le bâti
dévalorisé et prolongé sa durée de vie pour le rétablir dans l’estime. C’est
aussi une remise en état d’habitation des bâtiments en actualisant les façons
de les utiliser au sens physique, psychologique et social du terme.
Il s’agit à partir d’une reconnaissance de l’existant (le bâti, la mémoire qui
s’y attache et l’usage qu’on en fait), d’apporter les compléments qui feront
levier vers évolution positive.
Intervenir sur un bâti comme un médecin sur un malade.
Fig :La réhabilitation de l'Université de Rouen
La restauration :
Est une opération qui concerne les monuments historiques ayant une
valeur patrimoniale (valeur esthétique ou historique).
C'est une pratique codifiée, qui obéit à des règles strictes de respect du
bâti ancien (classé).
La démolition/reconstruction : Ça consiste en une démolition littérale ou
partielle de bâtiments existants, afin de libérer des emprises foncières au
sein du tissu dense d’une ville et une construction de bâtiments
nouveaux.
Dans une proportion plus radicale, c'est-à-dire quand la démolition
concerne un îlot entier ou plusieurs îlots, on parle de Rénovation urbaine
(opération d'aménagement destinée à remplacer des îlots urbains
défectueux au niveau d'un quartier).
Fig :Restauration des monuments
La reconversion :
Est une intervention sur un bâtiment existant afin de l’adapter à
de nouveaux usages.
Une réhabilitation accompagnée d’un second passage de la
créativité dans le bâtiment (aménagements intérieurs différents
– équipements et matériaux adaptés aux nouveaux usages,
modification de l’apparence). Fig : Reconversion d'un immeuble du XIXème
La restructuration :
Est une opération par laquelle un ensemble organisé, voit sa structure organisationnelle remaniée en vue
d’aboutir à une nouvelle configuration. C’est une réorganisation d’un espace, d’un quartier ou d’un bâtiment.
La restructuration d’un quartier désigne en général la mutation de sa structure urbaine (tissu urbain : parcelles,
voies, bâtiments, infrastructures…).
II . APPROCHE ANALYTIQUE
II-1-1 Présentation
Capitale nationale, ville de 2 millions d’hab. sur
20 000 ha ; presque ¼ de la population du pays
(9,5 M) ; premier centre financier, culturel et
industriel. A la tête d’une hiérarchie urbaine de
villes moyennes. Superficie importante de la ville,
aujourd’hui peu dissociée du reste du district qui
regroupe 3 gouvernorats : Tunis, l’Ariana, Ben-
Arous. Une ville abritée depuis sa fondation par
une lagune, ni ville tournée vers la mer, ni
intéressée par les lacs jusqu’à une période
récente.
L’aspect urbanistique de la ville moderne de Tunis
n’a pas atteindre son image finale qu'au début de
l’année 1957 a travers la juxtaposition du tissus
coloniale avec le traditionnel existant .
La tache urbaine du
grand Tunis a doublé
lors des deux
dernières décennies et
s’est multipliée par
6,5 depuis
l’Indépendance
(1956). Elle est en
effet passée de 5 000
ha en 1956 à 10 000
en 1975 ; puis de 16
000 ha en 1988 à 20
000 en 1996 ; ensuite
de 25 000 ha en 2002
à 32 000 en 2009.
Le taux de croissance
moyen de la tache
urbaine, qui est
d’ailleurs resté
pratiquement constant,
est de 3,4 % par an
nettement supérieur
au taux de croissance
de la population.
II-1-2 évolution de la tache urbaine 1957-2009
II-1-3 Contextualisation du cadre urbanistique et social
1. Une urbanisation qui est le fruit d’étapes culturelles et politiques
différentes. Situation qui renvoie à l’histoire de l’urbanisation
marquée par la culture arabe et européenne (1860) et qui était
dommageable à l’organisation d’ensembles intégrés.
2.Un développement urbain peu maîtrisé dans les formes et les
densités hors de la vieille ville, relevant parfois de l’habitat de
fortune des populations pauvres.
3.Une ville avec des espaces de ségrégation sociale,
4.Une juxtaposition d’espaces résidentiels pas
toujours reliés de façon efficaces à la ville centre.
5. une urbanisation qui ne cesse de se développer au
détriment de terres agricoles et de maraîchages
(ressources alimentaires pour la population).
Hors de la médina, un
plan orthogonal
quadrillé, hérité du
XIX°s, remis en cause
et noyé par
l’urbanisation très
rapide post 2° Guerre
mondiale, souvent
hors de toute
réglementation mais
qui répond à la
nécessité de
logements aux portes
de la ville, Pour le
reste une
urbanisation éclatée :
quartiers très
disparates et peu
intégrés.
Concernant l'organisation urbaine : Un axe Est-Ouest : avenue Bourguiba et Mohamed V qui relie la médina au lac, Un axe
Nord-Sud l’av. de Paris relie le parc du belvédère au cimetière musulman,
II-1-4 Cadre de vie et environnement peu attractifs pour la population locale et étrangère
Les lacs dans l’espace urbain participaient à une image de ville
polluée et malsaine. Lagunes et lacs jadis unifiés mais
progressivement urbanisés ; considérés comme peu attractifs
et donc comme des espaces délaissés non entretenus où se
sont développés les rejets de la ville d’où extension des
quartiers populaires.
Au-delà de ce point négatif pour le tourisme et pour
la Tunisie, l’environnement de la ville est peu attractif
: une ville très dense avec des problèmes de
circulation, d’engorgement du trafic, des problèmes
d’assainissement et de logement et la présence d’une
lagune insalubre et des lacs très pollués durant des
décennies. Donc croissance de la population et
dégradations environnementales induisent des
préoccupations dès la fin des années 70.
II-1-5 Le projet urbain
l’ambition d’une capitale nationale qui veut s’ouvrir à l’international est donc de s’attacher à résoudre ces problèmes :
organisation urbaine, intégration des espaces urbanisés par les communications ; insuffisance de l’offre résidentielle afin
d’obtenir un développement urbain mieux maîtrisé et plus adapté aux demandes des habitants et des touristes .
Alors ils ont fixé ces démarches sur la prise en compte de :
 Volonté d’assainissement de la ville et de la lagune,
nécessité d’améliorer le cadre de vie pour une capitale aux
ambitions internationales.
 Nécessité d’organiser une extension de l’urbanisation face
au déficit criant de logements mais aussi construction
d'espaces d’accueil pour des activités économiques
diversifiées.
 Créer un lien entre la ville et la mer à partir des lacs : un
nouveau mode de valorisation de grandes capitales qui ont
la chance d’être au bord de l’eau (fronts d'eau), une source
de revenu à court terme, une possibilité d’associer mode de
vie attractif à des lieux d’affaires et des industries qui
relèvent aussi de l’ambition des grandes métropoles.
II-1-6 Les objectifs du projet urbain
 Une Préoccupation gouvernementale dont l’enjeu est environnemental, requalifier la
ville et son environnement pour assurer une image de capitale internationale. Passer
d’une ville de pays pauvre à une ville attractive qui assume pleinement l’ensemble
des fonctions de capitale internationale notamment à travers ses infrastructures son
offre d’accueil résidentiel et son environnement
 Une préoccupation du district qui souhaite repositionner Tunis dans un rôle régional en reliant
les espaces urbanisés par des axes de transports efficaces et en revalorisant les berges pour
concilier contraintes économiques et valorisation des berges. En réorganisant ces espaces
urbains pour assumer pleinement des fonctions économiques et sociales.
 Réconciliation de la ville avec la mer qui signifie s’ouvrir sur un
espace maritime. Ce qui nécessite une restauration de la nature et
une exploitation de l’environnement écologique pour des
fonctions de loisirs des habitants mais aussi de vitrine pour les
personnes étrangères
II-1-6-1 Le réaménagement et la rénovation des centres anciens Cas d’étude : Quartier Hafsia
II-2-6-1-a Problématique des centres anciens
Les centres anciens ont connu des dégradations
importants dont les principaux facteurs sont :
 La paupérisation et la dévalorisation de ces
centres avec le départ progressif de la population
d’origine vers les quartiers nouveaux et l’arrivée
de migrants ruraux aux conditions modestes ;
 La densification de l’espace résidentiel et le
développement du phénomène d’oukalisation (un
logement occupé par plusieurs ménages);
 La détérioration des conditions d’habitat,
 Le changement d’affectation : transformation des
maisons traditionnelles en dépôts et ateliers .
 L’image dévalorisée de la médina : lieu
d’habitation des populations pauvres et des
commerces,…
II-1-6-1-b Etat du bâti et conditions d’occupation en centres anciens
II-1-6-1-c Objectifs de l’opération
 Maintenir et améliorer un parc de logements social de fait, face à l’accroissement des activités
économiques Sauvegarder un patrimoine monumental et urbain
 Conserver au centre ancien son rôle et son image de centre en maintenant et en y réintroduisant des
fonctions diversifiées (culturelles) ;
 Associer la construction neuve sur les terrains nus, la rénovation des logements en ruine, la
réhabilitation du bâti et l’équipement du quartier
 La création d’équipements socio-collectifs prioritaires;
 la restructuration et le réaménagement du quartier sur une superficie de 13 ha et selon un PAD
(respect de la trame urbaine de la médina).
 La reprise des réseaux et la réalisation des équipements collectifs (marché de fripes, dispensaire,
jardin d’enfants,..),
 La rénovation des immeubles menaçant ruine.
 La restauration et la réaffectation de quelques monuments historiques.
 La réhabilitation du parc municipal et l’encouragement de la réhabilitation des logements privés par
des prêts destinés aux propriétaires. Desserrement des densités et relogement des populations
II-1-6-1-d Consistance de l’opération
II-1-6-1-e Résultat de l’opération
• Amélioration des conditions de vie des populations;
• Préservation du tissu social et maintien de la population sur place.
Les objectifs physiques atteints :
• Réfection des infrastructures et aménagement et
restructuration du quartier ;
• Reconstruction de 400 logements, 100 commerces et
bureaux, dispensaire, jardin d’enfants, marché municipal,
centre de collecte des ordures ménagères
• Respect de la trame urbaine et de l’architecture de la
Médina et la revalorisation du patrimoine
Les objectifs financiers :
•Allégement de la charge de l’Etat ;
• Remboursement de l’emprunt consenti à la municipalité
de Tunis ;
• Réalisation de plus values (excédents) permettant
l’alimentation du compte spécial de réhabilitation.Impacts sur le quartier
Arrêt de la détérioration progressive qui menaçait le quartier;
• Création d’une nouvelle dynamique économique, sociale et culturelle permettant l’intégration du
quartier dans la ville ;
• Réalisation d’une plus value pour le quartier notamment sur le plan foncier.Impacts sociaux
II-2-6-2 réhabilitation et de gestion d’une zone humide située en milieu urbain Cas d’étude : Lac Nord Tunis
II-2-6-2-a Problématique
• Rejets domestiques
• Rejets industriel
• Crises de dystrophies
• Proliférations d’algues nitrophiles
• Anoxie, mortalités massives des poissons
• Dégagement d’odeurs nauséabondes
• Apparition d’« Eaux Rouges »
Le Lac Nord de Tunis avant
assainissement : l e milieu naturel a été
longtemps utilisé comme réceptacle
des eaux usées et pluviales des
quartiers Nord de la ville de Tunis
• Pollution
• Eutrophisation
• Augmentation de la turbidité de l’eau
• Contamination des eaux et des
sédiments
• Proliférations d’algues nitrophiles
Le plan d’eau du Lac de Tunis était devenu un milieu générateur de nuisances multiples
notamment sur les habitants du centre ville
 Création de réserves foncières (1300 ha ) : réorienter une partie de l’extension de la ville de Tunis
vers l’hypercentre de la métropole en favorisant un développement planifié et cohérent de la
capitale autour d’un milieu lagunaire équilibré, Opération qui doit contribuer à la préservation des
terres agricoles situées en périphérie.
II-2-6-2-b Objectifs du projet :
 Restauration de l’état environnement du Lac : réhabiliter un milieu longtemps utilisé comme
réceptacle des eaux usées et pluviales des quartiers Nord de la ville (le plan d’eau couvre 2500 ha
: en moyenne 10 Km de long et 3 km de large)
II-2-6-2-c Le projet
Assainissement urbain
Etape réalisée par l’Etat tunisien avant d’entamer les
travaux d’assainissement du Lac faisant partie du
projet du développement du lac et de ses berges
1- Créations de Stations d’épuration
2- Construction de Canal de ceinture pour
interception et déviation des rejets d’eau pluviales
Les étapes de réalisation :
Réhabilitation du lac :Travaux d’assainissement et
de restauration du plan d’eau (1985-1988)
Développement des berges :Urbanisation
progressive des lotissements (à partir de 1989
jusqu’à ce jour)
Maintenance de l’écosystème lagunaire :
Parallèlement au développement des berges et selon
un programme bien défini (à partir de 1989 jusqu’à
La réhabilitation du plan d’eau a permis de réconcilier le Lac avec le tissu urbain environnant, favorisant
l’extension de la Capitale vers le centre et contribuant ainsi à la préservation des terres agricoles situées
en périphérie
Plan général d’aménagment
II-2-6-2-c Le résultat
 Augmentation de la circulation
des eaux dans le lac
 Evolution positive des paramètres
physico-chimiques
 Equilibre du taux d’oxygène,
diminution des nutriments …
 Réduction de l’eutrophisation
 Augmentation de la diversité
biologique
 Régression des algues nitrophiles
et disparition des Ulves
 Recolonisation des phanérogames
Bilan environnemental nettement positif
Régénération urbain a
MADRID
Introduction
La capitale espagnole est une ville très ancienne qui date
de la période islamique
une ville qui a connue tout les ères de l’architecture et de
l’urbanisme européen , et qui ne cesse de s’agrandir
Madrid d’aujourd’hui , comme toutes les métropole
mondiale doit trouver des solutions au problèmes et
nécessités d’actualité
ces solutions vient principalement a travers des projet de
régénération urbain tel que le projet Madrid Rio
un projet pharaonique qu’on va analyser dans ce travail
II-2.1 Présentation du
projet
Le projet vise a convertir la zone
au long de la rivière
‘’ Manzanares’’ a une zone verte
pour rendre la ville de Madrid plus
écologique
Juin 2008 , le département
d’urbanisme de Madrid a lancer le
projet de récupération des bord de
la rivière , après 7 ans le projet était
inauguré en avril 2015 Avant le lancement du projet
, il fallait enterrer l’autoroute
M30, un projet qui a libérer
une surface de 820 hectares
, ce qui a donner la
possibilité de réaliser ce
projet qui contient des
espaces vert , espaces de
jeux et de sport , des
équipements culturelles et
de loisirTous ca , a une distance de
1,5 Km du centre ville
II-2-2 Contexte urbain
L’entourage de la rivière
‘’Manzanares’’ était
toujours un espace non
qualifié qui contenait
pendant longtemps des
usines et des équipements
ferroviaire
Dans les années 1970 , il y avait la
construction de l’autoroute M30 qui
a occuper tout l’espace restant , est
qui a éliminer tout accès directe a la
rivière et a couper entre deux parcs
urbains historique ( la casa Del
campo , el campo Del moro)
Avec la création de l’autoroute , les
nuisance et pollution ont apparue ,
soit d’une manière directe ou
indirecte , a partir des réseaux
d’assainissement et d’électricité
accompagnant l’autoroute
DONC
Avec toute les facteurs précédente
Le site dans son ensemble créait alors une rupture
malgré son positionnement géographique proche du centre de ville et
l’existence des pôles d'attraction et dynamiques existaient.
la rivière est devenue une références inexistence au habitants de la ville
, il était considérer comme un espace négatif au centre de la ville
II-2-3 Objectives du projet
 Créer de nouveaux espaces verts publics le long des rives de la rivière Manzanares;
 Impliquer les citoyens madrilènes dans le développement de ce nouvel espace public en encourageant la
participation des citoyens et en fournissant des informations sur la manière dont les projets pourraient être
liés à d'autres aspects des loisirs, des sports et de la culture de la ville;
 Améliorer l'intégration urbaine entre le centre-ville et les quartiers au sud et à l'ouest de la ville, en
transformant la rivière Manzanares d'une barrière en un lieu de rencontre pour les citoyens, reliant les
voisins et les installations;
 Améliorer les conditions de l'eau dans la rivière et s'assurer que les polluants ne sont pas déversés dans
l’eau
 Améliorer la mobilité, car le centre-ville est plus libre de la circulation, ce qui permet de réduire les temps
II-2-4 Histoire
Historiquement la rivière
Manzanares et toute la ville
de Madrid (village a l’époque
) n’était qu’un domaine de
chasse et de loisire pour la
famille royale et les famille
aristocrate Avant le
déplacement de la capitale
de Toledo vers Madrid au XIV
siècle
La ville s'est construite en
tournant le dos à son fleuve.
Images de 1940. le fleuve était
synonyme de danger,
d'insécurité, de maladie même (à
la fin du XIXe siècle, la malaria
sévissait encore). Au fil du temps, la ville s'est
agrandie. Le M-30, premier
périphérique, a été créé vers la fin
des années 1960. Puis sont venus
s'ajouter le M-40 et le M-50, faisant
perdre au M-30 sa fonction première
de périphérique, tout en demeurant
un axe majeur de circulation
II-2-5 Composantes du projet
33 ponts et passerelles (dont 26
nouveaux passages pour piétons et
cyclistes)
30 kilomètres de pistes cyclables
33 aires sportives
17 aires de jeux
3 plates-formes d'évènements culturels
1 plage urbaine composée de 3 bassins
Centre culturel
Centre commercial
siège de la police municipale
Restructuration du quartier Mahou-
Calderon
Création d’un centre de control a
distance de la rivière Manzanares
C’est un grand projet de plus de 800
hectares , donc il est devisé sur plusieurs
composantes :
II-2-5-1 Aménagements urbaines
le projet est censé faire respirer le fleuve
et révolutionner le paysage madrilène et
stimuler le développement des activités
touristiques, culturelles, sportives
c’est pour ca qui les espaces publique et
les activité en plein air prend la plus
grande partie du projet
II-2-5-1-a les espace verts
salon des pins : une longue
promenade bordée d'arbres de
6 kilomètres avec des pistes
piétonnes et cyclables entourant
les deux rives
verger d’arbres
fruitier :Ce verger à côté
du torrent Arroyo de
Marques remonte au
17ème siècle et a été
restauré en plantant 873
nouveaux arbres fruitiers
Jardine Aniceto
Marinas : Ce jardin est
situé sur la rive gauche,
sur la pente qui sépare
la rivière Manzanares
de Glorieta de San
Vicente
Situé sur la rive
gauche entre le pont
du roi et le pont de
Segovia, entourant
une chapelle
historique (Virgen
del Puerto)
le grand parc d’Aranzuela Ce parc
est le plus grand du projet Río de
Madrid, s'étendant sur 25 hectares
de terrain qui comprend
également la plage artificielle de la
ville.
jardin pont de sagovia Les jardins
arborent de vastes espaces herbeux
parsemés de peupliers sous le pont
historique de Segovia. le jardin est
accessible Depuis les marches du côté
de l'étang
jardin pont de
Tolède : Ces jardins
de style baroque
formés par des
labyrinthes traçant
des motifs végétaux
relient le pont de
Toledo à la rivière
II-2-5-1-b la transformation de l’abattoir municipale
Serres et jardins botaniques d'une
superficie de 7100 mètres carrés, situés à
l'intérieur de l'ancien abattoir municipal
construit entre 1908 et 1928.
il a été restauré et régénéré pour servir de serre,
s'inspirant des serres du XIXe siècle que l'on trouve
dans les parcs de nombreuses villes d'Europe comme
Vienne et Londres, exemples représentatifs de
l'architecture en fonte du XIXe siècle.
Aujourd'hui, il abrite 9000 espèces de plantes
présentées comme quatre biotopes distincts, chacun
avec son propre microclimat avec quatre catégories
de plantes: la flore tropicale, la flore subtropicale, les
plantes succulentes et les cactacées, et les plantes
aquatiques. Il abrite également de nombreuses
espèces de poissons.
II-2-5-1-c aires de loisire et activités sportifs
le projets abrite plusieurs espaces pout accueillir des
Sports divers :
courts de tennis
terrains de football
skate-park
centre d’escalade
pistes de pétanque
comme l’esplanade Du Pont du Roi
On trouve aussi des esplanades, qui accueille le long de
l’année des activité et évènements culturelles
nouveau ponts :
II-2-5-1-d Ponts Et passerelles
Les passerelle jumelles de la serre et de l’abattoir :
Ces ponts offrent une nouvelle connexion piétons et des
cyclistes entre la banlieue sud et par le centre culturel de
Madrid et le nouveau parc Arganzuela. Ils ont été conçus non
seulement comme passerelle mais comme des points de vue.
l'idée de créer un pavillon décoré nécessité un espace voûté
projeté pour être ensuite orné. Ce projet artistique a été
réalisée par Daniel Canogar.
voûtes en béton léger, qui ressemblent à un canot
renversé, d'où pendent des pinces de panneaux
lumineux respectifs. un structure qui rappel
l’architecture brutaliste des année 60
Les ponts ont une porté de 48 mètres, avec une
largeur qui varie entre 8.5 et 4.5 mètres, suspendus
à la voûte par 136 câbles d'acier.
Ponts Vert en Y ( ponts de l’Andorre)
la forme unique du pont est inspiré du symbole d'Andorre ,
un «y», comme un reflet de la forme des trois vallées du pays
pyrénéen , sa structure métallique rappel la forme des ponts
ferroviaires du XIXe siècle et est constitué de trois bras d'une
centaine de mètres de long, dans lesquels deux points de vue
ont été construits
ce pont facilite la communication aux plus de
400 000 résidents résidant dans les districts
d'Arganzuela et de Latina
Pont Monumental de Arganzuela
Cette passerelle conçue par l’architecte français
Dominique Perrault et inaugurée en 2011, est
l'une des icônes architecturales du projet
Reliant les quartiers de Carabanchel et
Arganzuela, le design de ce pont
moderne est une double spirale en
métal sous la forme d'un anneau avec
deux bras, recouvert de treillis
métallique qui brille pendant la journée
et est éclairé la nuit par des
lampadaires conçus pour ressembler à
des oiseaux et les papillons. À
l'intérieur, il y a des planchers en bois,
des bancs pour s'asseoir et une piste
cyclable qui le traverse tout en faisant
partie du réseau qui entoure tout le
parc.
Toute ces nouveaux pont sont construit donc la même politique
de mixité sociale et de rendre le centre historique de la ville
accessible à tout le monde , d’où leurs emplacements
stratégique en face des quartiers de logements sociale située
sur la rive pauvre de la rivière
Restauration des ponts existants
le Pont Oblique :
Le Pont Oblique a été l'une des premières interventions
urbaines réalisées dans le cadre du projet Madrid Río. Il est un
usage piétonnier et cycliste , fait partie du salon des pins actuel
de ce pont, comme une grande promenade bordée d'arbres
suspendue au-dessus de la rivière
n'a rien à voir avec sa fonction initiale quand il a été construit,
comme un pont qui fait partie de l’autoroute
La réhabilitation de plusieurs ponts historique :
l’opération consiste a consolidé la structure des ponts et de les
réaménager pour accueillir les piétons et les cyclistes
uniquement
pont de Tolède
pont de Segovia
Pont du Roi
II-2-5-2 Centre culturel
Centre d'interprétation de la rivière Manzanares par les
architectes Rubio et Alvarez-Sala
Le musée abrite des expositions sur l'histoire
naturelle de la rivière Manzanares, qui traverse le
centre de la ville.
Des murs vitrés séparent l'étang de la salle
d'exposition.
Une fois rempli d'eau, un étang au centre de ce
musée de Madrid sera traversé par un méandre de
tremplins.
Un motif de blocs géométriques couvre le plafond,
perforé par des trous circulaires pour l'éclairage.
L'extérieur du musée à un étage est recouvert de
dalles de granit rayées.
Le bâtiment est situé à côté de la rivière, en face du
Pont Monumental de Arganzuela
conçu d'un point de vue organique, en argumentant son
développement dans les méandres et les deltas qui se posent
dans la rivière. Ainsi, le bâtiment se confond avec le design du
parc Arganzuela.
Le toit en pente douce est limité dans son périmètre par de
grands blocs de granit s'élevant du parc formant un auvent de
150cm sur la façade du Centre.
L'accès au centre se fait par un couloir en acier peint avec
traitement à la cire.
L'espace d'exposition aéré avec de grandes envergures, permet
de multiples actions.
L'intérieur est couvert d'un plafond de motifs sinueux qui
cachent toutes les installations, et à son tour, il répond de
manière polyvalente à tous les différents éléments exposés.
La conception du centre a été développée sur la base de
ressources naturelles durables, telles que la ventilation
naturelle, une isolation améliorée et un grand chapiteau,
agissant comme un écran solaire.
L'utilisation intelligente de l'eau de pluie et de l'énergie solaire
contribue à accroître l'efficacité du Centre, avec les économies
d'énergie qui en découlent.
II-2-5-3 centre commerciale Plaza Rio
Le nouveau centre commercial répondra à la demande de
loisirs et de shopping des plus de 500 000 habitants des
quartiers voisins: Centro, Arganzuela, Usea, Carabanchel,
Villaverde et Puente de Vallecas. Une région caractérisée par la
proximité 30th Street, ont facilement accès piétonnier et une
disposition fluide des transports en commun: de nombreuses
lignes de bus, quatre stations de métro (Legazpi, Almendrales,
Marqués de Vadillo et Usera)
comprends 150 magasins distribué sur 3 étages , avec des
terrasse qui offres des vues panoramique sur le parc et la
rivière
Le siège de la police municipale d'Arganzuela (Madrid) fait
partie du projet de la rivière Madrid
Le bâtiment se développe dans une forme longitudinale par
la juxtaposition de deux parallélépipèdes
L'enveloppe extérieure est une double peau (plaque de verre
perforée) qui vise à obtenir un contrôle optimal de
l'environnement et de l'éclairage, en cherchant à obtenir le
confort intérieur et à réduire la consommation d'énergie
Le bâtiment présente à son pourtour
un rebord vitré vers l'exécution,
où se trouve la passerelle du
nettoyage et d’entretien servant
aussi comme auvent de zones de
II-2-5-4 Le siège de la police municipale d’Arganzuela
II-2-5-5 Le quartier Mahou- Calderon
les décideurs avaient plus d’ambitions pour le projet
Rio Madrid , mais ils s’est trouvé face a un obstacle qui
est le stade Vicente Calderon , le stade construit
partiellement sur l’autoroute , a empêché
l’enterrement de celle-ci sont la destruction du stade
actuellement un nouveau plan de
régénération est envisagé pour l’an
2022 ,se résume en :
 la démolition du Vicente
Calderon
 compléter l’enterrement de
l’autoroute
 aménager plus d’espaces vert
, et attachée cet extension au
partie déjà réalisé du projet
La nouvelle planification prévoit aussi la création de
quatre blocs où la zone constructible sera concentrée et
où les utilisations résidentielles et tertiaires coexisteront,
ainsi que les nouvelles dotations éducatives. La
restructuration de la route est également établie pour
améliorer la mobilité et l'accessibilité de la zone. Entre le
centre Perméabilité ville historique et le nouvel
environnement Madrid-Río se fera à travers deux
nouveaux boulevards paysagés
construction de deux gratte-ciel pour remplacer le Vicente
Calderon en 2022 Les nouveaux espaces verts ajouteront
36 333 m2 de nouveaux espaces verts dans les environs
de Madrid Río, qui vise à récupérer l'essence de la vieille
prairie de San Isidro en libérant pleinement Pour les
utilisations tertiaires
The Mega-Blue-Green Network: Madrid River Project
Franchini, T. Arana, J.
EUROPEAN SMARTCITIES: THE CASE OF MADRID (SPAIN)
José Mella Marquez / Asunción
López López/Victor Mella Lopez/ Autonomous
University of Madrid
Restructuring Madrid´s Riverfront. Mega-projects and the
crux of producing just outcome Nina Margies
www.madrid2012leonardo.blogspot.com
www.madrid2012leonardo.blogspot.com.es
www.espormadrid.es
www.dezeen.com
www.plazario2.com
www.pasionpormadrid.blogspot.com
www.musicaypitanzas.com
www.elmundo.es
www.nyc.gov
www.isocarp.net
en.wikipedia.org
www.munimadrid.es
www.habitat.aq.upm.es
Bibliographie
facteurs MADRID TUNIS
Espaces vert Aménagement de 7 nouveaux jardins
Et une serre
Création des parcs et jardins publique dans le
milieu urbain ainsi l’aménagement du lac
Aménagement des espaces publics Aménagement de 3 esplanades pour activités
culturelles
En plus du parcours de promenades
Aménagement du lac avec la création des
parcours du promenade valorisé par des
boutiques commerciaux
Présence de la mixité urbaine et sociale Relier les quartiers d’habitat social au centre
ville par des nouveaux ponts
/
Densité urbain / L’opération a permis l’élargissement des voiries
a travers la création des nouvelles axes
d’accessibilités
Programmation des équipement Programmation d’un centre culturel , centre
commerciale et un siège de police
Programmation des équipements d’un intérêt
publique pour but de minimiser les besoins
sociétales
Application des nouveau modes de mobilité / /
Les réseaux NTIC Wifi gratuit dans tout le projet /
Gestions des déchets / Création d’une nouvelle d’épuration
Création d’un canal de ceinture pour la
déviation des rejets d’eaux pluviale
La durabilités Aménagement des Voies cyclable et piétonnes,
espaces vert
/
Protection du patrimoine Réhabilitation des ponts historique de la rivière Renouvellement des anciens bâtis de la vielle
ville
Gestion des énergies / /

Contenu connexe

Tendances

Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptHichemChaib2
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05Sami Sahli
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaineYazid B
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiereMinocha Archit
 
LA CIRCULATION URBAINE AU NIVEAU D’ALGER
LA CIRCULATION URBAINE  AU NIVEAU D’ALGER LA CIRCULATION URBAINE  AU NIVEAU D’ALGER
LA CIRCULATION URBAINE AU NIVEAU D’ALGER Hiba Architecte
 
Charte d’athenes
Charte d’athenesCharte d’athenes
Charte d’athenesSami Sahli
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchHiba Architecte
 
Amelioration urbaine
Amelioration urbaineAmelioration urbaine
Amelioration urbaineSami Sahli
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Sofiane Kherroubi
 

Tendances (20)

Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.pptla ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
la ville de sétif entre histoire et modernité.ppt
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
Projet urbain 05
Projet urbain 05Projet urbain 05
Projet urbain 05
 
Projet urbain
Projet urbainProjet urbain
Projet urbain
 
Mohamadia.
Mohamadia.Mohamadia.
Mohamadia.
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
La rénovation urbaine
La rénovation urbaineLa rénovation urbaine
La rénovation urbaine
 
Analyse du gare routiere
Analyse du gare routiereAnalyse du gare routiere
Analyse du gare routiere
 
le projet urbain
le projet urbainle projet urbain
le projet urbain
 
LA CIRCULATION URBAINE AU NIVEAU D’ALGER
LA CIRCULATION URBAINE  AU NIVEAU D’ALGER LA CIRCULATION URBAINE  AU NIVEAU D’ALGER
LA CIRCULATION URBAINE AU NIVEAU D’ALGER
 
Analyse urbaine
Analyse urbaineAnalyse urbaine
Analyse urbaine
 
Charte d’athenes
Charte d’athenesCharte d’athenes
Charte d’athenes
 
Les illots
Les illotsLes illots
Les illots
 
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynchAnalyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
Analyse urbain de la ville de tipasa approche de kevin lynch
 
La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)
 
Amelioration urbaine
Amelioration urbaineAmelioration urbaine
Amelioration urbaine
 
Quartier de la marine
Quartier de la marineQuartier de la marine
Quartier de la marine
 
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
Projet urbain de bilbao11111112222222222222222
 
Methde sensoille
Methde sensoilleMethde sensoille
Methde sensoille
 

Similaire à Regeneration urbaine tunis et madrid

Centre et centralité
Centre et centralitéCentre et centralité
Centre et centralitéSami Sahli
 
rénovation urbaine
rénovation urbainerénovation urbaine
rénovation urbaineanfalka
 
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL djihed khennaoui
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbainSami Sahli
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableMȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
les opérations durbanisme
les opérations durbanismeles opérations durbanisme
les opérations durbanismeSami Sahli
 
Multon Pierre - Portfolio
Multon Pierre - PortfolioMulton Pierre - Portfolio
Multon Pierre - PortfolioPierre Multon
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfLeonard
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneLeonard
 
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptLES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptanfalka
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Planification urbaine
Planification urbainePlanification urbaine
Planification urbaineSami Sahli
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Sami Sahli
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionILYES MHAMMEDIA
 
Projet urbain 01
Projet urbain 01Projet urbain 01
Projet urbain 01Sami Sahli
 

Similaire à Regeneration urbaine tunis et madrid (20)

Centre et centralité
Centre et centralitéCentre et centralité
Centre et centralité
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
rénovation urbaine
rénovation urbainerénovation urbaine
rénovation urbaine
 
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL
exposée sur la regeneration urbaine cas de la ville MONTRÉAL
 
Paysage urbain
Paysage urbainPaysage urbain
Paysage urbain
 
urbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durableurbanisme durable , développement durable
urbanisme durable , développement durable
 
Affichage
AffichageAffichage
Affichage
 
les opérations durbanisme
les opérations durbanismeles opérations durbanisme
les opérations durbanisme
 
Multon Pierre - Portfolio
Multon Pierre - PortfolioMulton Pierre - Portfolio
Multon Pierre - Portfolio
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue Commune
 
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.pptLES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
LES TYPES D 'INTERVENTIONS URBAINES.ppt
 
Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Planification urbaine
Planification urbainePlanification urbaine
Planification urbaine
 
Setec juin 09
Setec juin 09 Setec juin 09
Setec juin 09
 
urbanisme
urbanismeurbanisme
urbanisme
 
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
 
Projet urbain 01
Projet urbain 01Projet urbain 01
Projet urbain 01
 

Plus de Slimane Kemiha

Métabolisme en architecture
Métabolisme en architectureMétabolisme en architecture
Métabolisme en architectureSlimane Kemiha
 
villa tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohevilla tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der roheSlimane Kemiha
 
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق Slimane Kemiha
 
architecture d'alvar alto
architecture d'alvar altoarchitecture d'alvar alto
architecture d'alvar altoSlimane Kemiha
 
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerbaarchitecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerbaSlimane Kemiha
 
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australie
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australiehistoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australie
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , AustralieSlimane Kemiha
 
structure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnellestructure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnelleSlimane Kemiha
 

Plus de Slimane Kemiha (12)

Les planchers
Les planchersLes planchers
Les planchers
 
Métabolisme en architecture
Métabolisme en architectureMétabolisme en architecture
Métabolisme en architecture
 
villa tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohevilla tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohe
 
palais topkapi
palais topkapipalais topkapi
palais topkapi
 
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق
la mosquée omeyade a damas جامع بني أمية دمشق
 
architecture d'alvar alto
architecture d'alvar altoarchitecture d'alvar alto
architecture d'alvar alto
 
Walter gropius
Walter gropiusWalter gropius
Walter gropius
 
fibre ciment
fibre cimentfibre ciment
fibre ciment
 
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerbaarchitecture vernaculaire a ghadames et djerba
architecture vernaculaire a ghadames et djerba
 
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australie
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australiehistoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australie
histoire de l'evolution urbaine de Canberra , Australie
 
structure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnellestructure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnelle
 
Eco transport
Eco transportEco transport
Eco transport
 

Regeneration urbaine tunis et madrid

  • 1. République algérienne démocratique et populaire UNIVERSITE DE CONSTANTINE 03 Faculté d’architecture et d’urbanisme Département d’architecture Master ArchitectureOption: Conception Architecturale Et Environnement Urbain Présenté par: kherouf mohammed abdelhadi Kemiha sliman Amri Abdallah Encadré par : bencharif meriama Année universitaire :
  • 2. I. APPROCHE CONCEPTUELLE Introduction I.1.Définition I.2.L’historique de la régénération urbaine I.3.Les objectifs de la régénération urbaine I.4.Les types de régénération urbaine I.5.Les formes de la régénération urbaine I.5.1. Phénomène de densification I.5.2. Phénomène de requalification I.6.Les différentes opérations de régénération urbaine I.6.1. La réhabilitation I.6.2. La reconversion I.6.3. La restauration I.6.4. La restructuration Plan de travail :
  • 3. II – Approche analytique : II – 1 – Tunis II-1-1 Présentation II-1-2 évolution de la tache urbaine 1957-2009 II-1-3 Contextualisation du cadre urbanistique et social II-1-4 Cadre de vie et environnement peu attractifs pour la population locale et étrangère II-1-5 Le projet urbain II-1-6 Les objectifs du projet urbain II-1-6-1 Le réaménagement et la rénovation des centres anciens II-2-6-1-a Problématique des centres anciens II-1-6-1-b Etat du bâti et conditions d’occupation en centres anciens II-2-6-2 réhabilitation et de gestion d’une zone humide située en milieu urbain II-2-6-2-a Problématique II-2-6-2-b Objectifs du projet II-2-6-2-c Le projet II-2-6-2-c Le résultat II – 2 – Madrid Introduction II-2.1 Présentation du projet II-2-2 Contexte urbain II-2-3 Objectives du projet II-2-4 Histoire II-2-5 Composantes du projet II-2-5-1 Aménagements urbaines II-2-5-1-a les espace verts II-2-5-1-b la transformation de l’abattoir municipale II-2-5-1-c aires de loisire et activités sportifs II-2-5-1-d Ponts Et passerelles II-2-5-2 Centre culturel II-2-5-3 centre commerciale Plaza Rio II-2-5-4 Le siège de la police municipale d’Arganzuela II-2-5-5 Le quartier Mahou- Calderon
  • 5. Si l'évolution constante des villes témoigne de leur vitalité, elle n'en demande pas moins d'être anticipée et maîtrisée à travers une stratégie bien définie. Aujourd'hui, la régénération urbaine apparaît comme une nouvelle pratique de l'aménagement, avec un double objectif, travailler sur les secteurs vieillis et défavorisés de la ville, tout en répondant aux exigences de gestion économe de l'espace. La régénération urbaine s'inscrit dans une appréhension globale de la ville. Avant de réutiliser une friche, requalifier un quartier ancien ou social, réaménager un lieu délaissé, il faut d'abord envisager et comprendre le fonctionnement de la ville, du quartier, en fonction des problématiques économiques, sociales et urbaines Introduction :
  • 6. I.1.Définition : Le concept de régénération urbaine retient différentes significations selon le niveau de développement du pays auquel appartient une ville. Dans les pays les plus développés il s'agit surtout de favoriser un “retour à la ville”, de revitaliser son centre, de relancer ses activités dans un contexte de sévère concurrence internationale et d'agir très largement sur le plan qualitatif d'une “croissance intelligente”. Dans les pays émergents, si les dimensions qualitatives ne sauraient être ignorées, elles doivent impérativement être associées à des nécessités quantitatives. Selon la littéraire Renouvellement et amendement de ce qui était corrompu, altéré Fig : signe de renouvellement
  • 7. La régénération urbaine s'est d'abord formalisée aux Etats-Unis à partir des années 1960, lorsque la délocalisation des activités maritimes a conduit au délaissement définitif de vastes espaces, devenus friches portuaires. Ces vides urbains ont été surtout réaffectés, à l'initiative des municipalités, à des activités de centralité, comme à Boston, Baltimore, New Orléans. En une seconde étape, illustrée magistralement par le cas des London Dock lands, à partir des années 1980, puis de Barcelone, la régénération urbaine a consisté à reconvertir totalement des espaces délaissés, mais en y reconstruisant de véritables “morceaux de ville” multifonctionnels. Avec la troisième étape, en cours depuis les années 1990, la régénération urbaine s'applique à une grande diversité de territoires urbains, souvent encore largement habités, fonctionnellement hétérogènes, mais présentant tout un ensemble de dysfonctionnements I.2.L’historique de la régénération urbaine :
  • 8. Ex :La réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca Parc Lescure-France I.3.Les objectifs de la régénération urbaine : Le choix et la détermination des objectifs sont une des principales difficultés de la régénération urbaine, car elle opère sur des territoires déjà urbanisés dont il faut souvent prendre en compte le devenir des habitants, des activités et des tissus bâtis. Il peut s'y ajouter l'obligation de dépolluer, de décontaminer des friches industrielles. Toutes ces nécessités rendent plus chères les opérations de régénération, par rapport aux urbanisations périphériques en terrains neufs. Les principaux objectifs d’un projet de régénération pourraient consister à : • promouvoir la réhabilitation des structures urbaines complexes • améliorer l’environnement aussi bien que la qualité de vie des habitants et des citadins • préserver le tissu précieux et unique des zones sélectionnées • contrôler-inverser la détérioration des zones urbaines spécifiques (c’est-à-dire résidentielles, commerciales, etc.) ; • restructurer les activités économiques situées dans ce tissu urbain
  • 9. Fig : London Dock lands (Avant / après ) D'une manière générale, il peut y avoir trois motivations pour la régénération urbaine : • la régénération imposée: après une longue période d'abandon d'une zone urbaine (ex. London Dock lands) ou suite à une grave dégradation des conditions de vie dans un quartier I.4.Les types de régénération urbaine :
  • 10. Fig : Barcelone • la régénération opportuniste : lorsque les bailleurs de fonds publiques et privés cherchent le terrain adéquat pour un grand projet (ex. Barcelone, Athènes) ; • la régénération préventive ou prospective: dans les zones où le tissu social et économique s'est détérioré (ex. Istanbul, Alep, Alexandrie). Fig : Alexandrie
  • 11. I.5.Les formes du renouvellement urbain Le renouvellement urbain est en général un phénomène de densification du tissu urbain existant. La ville évolue sur elle-même et sa croissance se fait par mutation du tissu urbain (démolition/reconstruction ou construction dans les dents creuses). Actuellement, dans un souci de développement durable et de flambée du prix du pétrole, reconstruire la ville sur elle-même, sans consommer de nouveaux terrains vierges, est une réponse apportée à l’étalement urbain La plupart du temps, il est plus coûteux de démolir pour reconstruire, que de construire sur des parcelles libres. Le renouvellement urbain spontané se traduit donc par une hausse des prix des logements pour rentabiliser l'opération, ce qui entraîne souvent une ségrégation sociale. Tant qu'il sera moins cher de construire un pavillon en banlieue que d'acheter un appartement en ville, le renouvellement urbain ne pourra pas être considéré comme un moyen de contrôler l'étalement urbain. I.5.1Phénomène de densification
  • 12. Le renouvellement urbain désigne aussi le phénomène de requalification de quartiers existants sans avoir recours pour autant à la démolition. On parle alors de réhabilitation. En France, deux types de quartiers sont principalement concernés : -Les grands ensembles -les quartiers anciens de centre-ville Par exemple, Lyon a été le théâtre dans les années 80 d'une prise de conscience politique de la valeur des quartiers historiques. La réhabilitation du quartier Saint-Jean devint un objectif prépondérant et fut particulièrement rapide. A Saint Etienne dite la ville noire du fait de son histoire minière, la requalification du centre-ville est un enjeu majeur pour transformer l'image négative de la ville et retrouver une attractivité. I.5.2. Phénomène de requalification :
  • 13. I.6.Les différentes opérations de régénération urbaine : Le travail dans un projet de renouvellement urbain consiste en une somme d’interventions sur le bâti, les espaces publics, les usages et les circulations, qui se concrétisent dans des opérations spécifiques : La réhabilitation : La réhabilitation est une pratique architecturale destinée à améliorer le bâti dévalorisé et prolongé sa durée de vie pour le rétablir dans l’estime. C’est aussi une remise en état d’habitation des bâtiments en actualisant les façons de les utiliser au sens physique, psychologique et social du terme. Il s’agit à partir d’une reconnaissance de l’existant (le bâti, la mémoire qui s’y attache et l’usage qu’on en fait), d’apporter les compléments qui feront levier vers évolution positive. Intervenir sur un bâti comme un médecin sur un malade. Fig :La réhabilitation de l'Université de Rouen
  • 14. La restauration : Est une opération qui concerne les monuments historiques ayant une valeur patrimoniale (valeur esthétique ou historique). C'est une pratique codifiée, qui obéit à des règles strictes de respect du bâti ancien (classé). La démolition/reconstruction : Ça consiste en une démolition littérale ou partielle de bâtiments existants, afin de libérer des emprises foncières au sein du tissu dense d’une ville et une construction de bâtiments nouveaux. Dans une proportion plus radicale, c'est-à-dire quand la démolition concerne un îlot entier ou plusieurs îlots, on parle de Rénovation urbaine (opération d'aménagement destinée à remplacer des îlots urbains défectueux au niveau d'un quartier). Fig :Restauration des monuments
  • 15. La reconversion : Est une intervention sur un bâtiment existant afin de l’adapter à de nouveaux usages. Une réhabilitation accompagnée d’un second passage de la créativité dans le bâtiment (aménagements intérieurs différents – équipements et matériaux adaptés aux nouveaux usages, modification de l’apparence). Fig : Reconversion d'un immeuble du XIXème La restructuration : Est une opération par laquelle un ensemble organisé, voit sa structure organisationnelle remaniée en vue d’aboutir à une nouvelle configuration. C’est une réorganisation d’un espace, d’un quartier ou d’un bâtiment. La restructuration d’un quartier désigne en général la mutation de sa structure urbaine (tissu urbain : parcelles, voies, bâtiments, infrastructures…).
  • 16. II . APPROCHE ANALYTIQUE
  • 17.
  • 18. II-1-1 Présentation Capitale nationale, ville de 2 millions d’hab. sur 20 000 ha ; presque ¼ de la population du pays (9,5 M) ; premier centre financier, culturel et industriel. A la tête d’une hiérarchie urbaine de villes moyennes. Superficie importante de la ville, aujourd’hui peu dissociée du reste du district qui regroupe 3 gouvernorats : Tunis, l’Ariana, Ben- Arous. Une ville abritée depuis sa fondation par une lagune, ni ville tournée vers la mer, ni intéressée par les lacs jusqu’à une période récente. L’aspect urbanistique de la ville moderne de Tunis n’a pas atteindre son image finale qu'au début de l’année 1957 a travers la juxtaposition du tissus coloniale avec le traditionnel existant .
  • 19. La tache urbaine du grand Tunis a doublé lors des deux dernières décennies et s’est multipliée par 6,5 depuis l’Indépendance (1956). Elle est en effet passée de 5 000 ha en 1956 à 10 000 en 1975 ; puis de 16 000 ha en 1988 à 20 000 en 1996 ; ensuite de 25 000 ha en 2002 à 32 000 en 2009. Le taux de croissance moyen de la tache urbaine, qui est d’ailleurs resté pratiquement constant, est de 3,4 % par an nettement supérieur au taux de croissance de la population. II-1-2 évolution de la tache urbaine 1957-2009
  • 20. II-1-3 Contextualisation du cadre urbanistique et social 1. Une urbanisation qui est le fruit d’étapes culturelles et politiques différentes. Situation qui renvoie à l’histoire de l’urbanisation marquée par la culture arabe et européenne (1860) et qui était dommageable à l’organisation d’ensembles intégrés. 2.Un développement urbain peu maîtrisé dans les formes et les densités hors de la vieille ville, relevant parfois de l’habitat de fortune des populations pauvres. 3.Une ville avec des espaces de ségrégation sociale, 4.Une juxtaposition d’espaces résidentiels pas toujours reliés de façon efficaces à la ville centre. 5. une urbanisation qui ne cesse de se développer au détriment de terres agricoles et de maraîchages (ressources alimentaires pour la population).
  • 21. Hors de la médina, un plan orthogonal quadrillé, hérité du XIX°s, remis en cause et noyé par l’urbanisation très rapide post 2° Guerre mondiale, souvent hors de toute réglementation mais qui répond à la nécessité de logements aux portes de la ville, Pour le reste une urbanisation éclatée : quartiers très disparates et peu intégrés. Concernant l'organisation urbaine : Un axe Est-Ouest : avenue Bourguiba et Mohamed V qui relie la médina au lac, Un axe Nord-Sud l’av. de Paris relie le parc du belvédère au cimetière musulman,
  • 22. II-1-4 Cadre de vie et environnement peu attractifs pour la population locale et étrangère Les lacs dans l’espace urbain participaient à une image de ville polluée et malsaine. Lagunes et lacs jadis unifiés mais progressivement urbanisés ; considérés comme peu attractifs et donc comme des espaces délaissés non entretenus où se sont développés les rejets de la ville d’où extension des quartiers populaires. Au-delà de ce point négatif pour le tourisme et pour la Tunisie, l’environnement de la ville est peu attractif : une ville très dense avec des problèmes de circulation, d’engorgement du trafic, des problèmes d’assainissement et de logement et la présence d’une lagune insalubre et des lacs très pollués durant des décennies. Donc croissance de la population et dégradations environnementales induisent des préoccupations dès la fin des années 70.
  • 23. II-1-5 Le projet urbain l’ambition d’une capitale nationale qui veut s’ouvrir à l’international est donc de s’attacher à résoudre ces problèmes : organisation urbaine, intégration des espaces urbanisés par les communications ; insuffisance de l’offre résidentielle afin d’obtenir un développement urbain mieux maîtrisé et plus adapté aux demandes des habitants et des touristes . Alors ils ont fixé ces démarches sur la prise en compte de :  Volonté d’assainissement de la ville et de la lagune, nécessité d’améliorer le cadre de vie pour une capitale aux ambitions internationales.  Nécessité d’organiser une extension de l’urbanisation face au déficit criant de logements mais aussi construction d'espaces d’accueil pour des activités économiques diversifiées.  Créer un lien entre la ville et la mer à partir des lacs : un nouveau mode de valorisation de grandes capitales qui ont la chance d’être au bord de l’eau (fronts d'eau), une source de revenu à court terme, une possibilité d’associer mode de vie attractif à des lieux d’affaires et des industries qui relèvent aussi de l’ambition des grandes métropoles.
  • 24. II-1-6 Les objectifs du projet urbain  Une Préoccupation gouvernementale dont l’enjeu est environnemental, requalifier la ville et son environnement pour assurer une image de capitale internationale. Passer d’une ville de pays pauvre à une ville attractive qui assume pleinement l’ensemble des fonctions de capitale internationale notamment à travers ses infrastructures son offre d’accueil résidentiel et son environnement  Une préoccupation du district qui souhaite repositionner Tunis dans un rôle régional en reliant les espaces urbanisés par des axes de transports efficaces et en revalorisant les berges pour concilier contraintes économiques et valorisation des berges. En réorganisant ces espaces urbains pour assumer pleinement des fonctions économiques et sociales.  Réconciliation de la ville avec la mer qui signifie s’ouvrir sur un espace maritime. Ce qui nécessite une restauration de la nature et une exploitation de l’environnement écologique pour des fonctions de loisirs des habitants mais aussi de vitrine pour les personnes étrangères
  • 25. II-1-6-1 Le réaménagement et la rénovation des centres anciens Cas d’étude : Quartier Hafsia II-2-6-1-a Problématique des centres anciens Les centres anciens ont connu des dégradations importants dont les principaux facteurs sont :  La paupérisation et la dévalorisation de ces centres avec le départ progressif de la population d’origine vers les quartiers nouveaux et l’arrivée de migrants ruraux aux conditions modestes ;  La densification de l’espace résidentiel et le développement du phénomène d’oukalisation (un logement occupé par plusieurs ménages);  La détérioration des conditions d’habitat,  Le changement d’affectation : transformation des maisons traditionnelles en dépôts et ateliers .  L’image dévalorisée de la médina : lieu d’habitation des populations pauvres et des commerces,…
  • 26. II-1-6-1-b Etat du bâti et conditions d’occupation en centres anciens
  • 27. II-1-6-1-c Objectifs de l’opération  Maintenir et améliorer un parc de logements social de fait, face à l’accroissement des activités économiques Sauvegarder un patrimoine monumental et urbain  Conserver au centre ancien son rôle et son image de centre en maintenant et en y réintroduisant des fonctions diversifiées (culturelles) ;  Associer la construction neuve sur les terrains nus, la rénovation des logements en ruine, la réhabilitation du bâti et l’équipement du quartier  La création d’équipements socio-collectifs prioritaires;  la restructuration et le réaménagement du quartier sur une superficie de 13 ha et selon un PAD (respect de la trame urbaine de la médina).  La reprise des réseaux et la réalisation des équipements collectifs (marché de fripes, dispensaire, jardin d’enfants,..),  La rénovation des immeubles menaçant ruine.  La restauration et la réaffectation de quelques monuments historiques.  La réhabilitation du parc municipal et l’encouragement de la réhabilitation des logements privés par des prêts destinés aux propriétaires. Desserrement des densités et relogement des populations II-1-6-1-d Consistance de l’opération
  • 28. II-1-6-1-e Résultat de l’opération • Amélioration des conditions de vie des populations; • Préservation du tissu social et maintien de la population sur place. Les objectifs physiques atteints : • Réfection des infrastructures et aménagement et restructuration du quartier ; • Reconstruction de 400 logements, 100 commerces et bureaux, dispensaire, jardin d’enfants, marché municipal, centre de collecte des ordures ménagères • Respect de la trame urbaine et de l’architecture de la Médina et la revalorisation du patrimoine Les objectifs financiers : •Allégement de la charge de l’Etat ; • Remboursement de l’emprunt consenti à la municipalité de Tunis ; • Réalisation de plus values (excédents) permettant l’alimentation du compte spécial de réhabilitation.Impacts sur le quartier Arrêt de la détérioration progressive qui menaçait le quartier; • Création d’une nouvelle dynamique économique, sociale et culturelle permettant l’intégration du quartier dans la ville ; • Réalisation d’une plus value pour le quartier notamment sur le plan foncier.Impacts sociaux
  • 29.
  • 30.
  • 31. II-2-6-2 réhabilitation et de gestion d’une zone humide située en milieu urbain Cas d’étude : Lac Nord Tunis II-2-6-2-a Problématique • Rejets domestiques • Rejets industriel • Crises de dystrophies • Proliférations d’algues nitrophiles • Anoxie, mortalités massives des poissons • Dégagement d’odeurs nauséabondes • Apparition d’« Eaux Rouges » Le Lac Nord de Tunis avant assainissement : l e milieu naturel a été longtemps utilisé comme réceptacle des eaux usées et pluviales des quartiers Nord de la ville de Tunis • Pollution • Eutrophisation • Augmentation de la turbidité de l’eau • Contamination des eaux et des sédiments • Proliférations d’algues nitrophiles
  • 32. Le plan d’eau du Lac de Tunis était devenu un milieu générateur de nuisances multiples notamment sur les habitants du centre ville
  • 33.  Création de réserves foncières (1300 ha ) : réorienter une partie de l’extension de la ville de Tunis vers l’hypercentre de la métropole en favorisant un développement planifié et cohérent de la capitale autour d’un milieu lagunaire équilibré, Opération qui doit contribuer à la préservation des terres agricoles situées en périphérie. II-2-6-2-b Objectifs du projet :  Restauration de l’état environnement du Lac : réhabiliter un milieu longtemps utilisé comme réceptacle des eaux usées et pluviales des quartiers Nord de la ville (le plan d’eau couvre 2500 ha : en moyenne 10 Km de long et 3 km de large)
  • 34. II-2-6-2-c Le projet Assainissement urbain Etape réalisée par l’Etat tunisien avant d’entamer les travaux d’assainissement du Lac faisant partie du projet du développement du lac et de ses berges 1- Créations de Stations d’épuration 2- Construction de Canal de ceinture pour interception et déviation des rejets d’eau pluviales Les étapes de réalisation : Réhabilitation du lac :Travaux d’assainissement et de restauration du plan d’eau (1985-1988) Développement des berges :Urbanisation progressive des lotissements (à partir de 1989 jusqu’à ce jour) Maintenance de l’écosystème lagunaire : Parallèlement au développement des berges et selon un programme bien défini (à partir de 1989 jusqu’à
  • 35.
  • 36. La réhabilitation du plan d’eau a permis de réconcilier le Lac avec le tissu urbain environnant, favorisant l’extension de la Capitale vers le centre et contribuant ainsi à la préservation des terres agricoles situées en périphérie
  • 39.
  • 40.
  • 41.  Augmentation de la circulation des eaux dans le lac  Evolution positive des paramètres physico-chimiques  Equilibre du taux d’oxygène, diminution des nutriments …  Réduction de l’eutrophisation  Augmentation de la diversité biologique  Régression des algues nitrophiles et disparition des Ulves  Recolonisation des phanérogames Bilan environnemental nettement positif
  • 43. Introduction La capitale espagnole est une ville très ancienne qui date de la période islamique une ville qui a connue tout les ères de l’architecture et de l’urbanisme européen , et qui ne cesse de s’agrandir Madrid d’aujourd’hui , comme toutes les métropole mondiale doit trouver des solutions au problèmes et nécessités d’actualité ces solutions vient principalement a travers des projet de régénération urbain tel que le projet Madrid Rio un projet pharaonique qu’on va analyser dans ce travail
  • 44. II-2.1 Présentation du projet Le projet vise a convertir la zone au long de la rivière ‘’ Manzanares’’ a une zone verte pour rendre la ville de Madrid plus écologique Juin 2008 , le département d’urbanisme de Madrid a lancer le projet de récupération des bord de la rivière , après 7 ans le projet était inauguré en avril 2015 Avant le lancement du projet , il fallait enterrer l’autoroute M30, un projet qui a libérer une surface de 820 hectares , ce qui a donner la possibilité de réaliser ce projet qui contient des espaces vert , espaces de jeux et de sport , des équipements culturelles et de loisirTous ca , a une distance de 1,5 Km du centre ville
  • 45. II-2-2 Contexte urbain L’entourage de la rivière ‘’Manzanares’’ était toujours un espace non qualifié qui contenait pendant longtemps des usines et des équipements ferroviaire Dans les années 1970 , il y avait la construction de l’autoroute M30 qui a occuper tout l’espace restant , est qui a éliminer tout accès directe a la rivière et a couper entre deux parcs urbains historique ( la casa Del campo , el campo Del moro) Avec la création de l’autoroute , les nuisance et pollution ont apparue , soit d’une manière directe ou indirecte , a partir des réseaux d’assainissement et d’électricité accompagnant l’autoroute
  • 46. DONC Avec toute les facteurs précédente Le site dans son ensemble créait alors une rupture malgré son positionnement géographique proche du centre de ville et l’existence des pôles d'attraction et dynamiques existaient. la rivière est devenue une références inexistence au habitants de la ville , il était considérer comme un espace négatif au centre de la ville
  • 47. II-2-3 Objectives du projet  Créer de nouveaux espaces verts publics le long des rives de la rivière Manzanares;  Impliquer les citoyens madrilènes dans le développement de ce nouvel espace public en encourageant la participation des citoyens et en fournissant des informations sur la manière dont les projets pourraient être liés à d'autres aspects des loisirs, des sports et de la culture de la ville;  Améliorer l'intégration urbaine entre le centre-ville et les quartiers au sud et à l'ouest de la ville, en transformant la rivière Manzanares d'une barrière en un lieu de rencontre pour les citoyens, reliant les voisins et les installations;  Améliorer les conditions de l'eau dans la rivière et s'assurer que les polluants ne sont pas déversés dans l’eau  Améliorer la mobilité, car le centre-ville est plus libre de la circulation, ce qui permet de réduire les temps
  • 48. II-2-4 Histoire Historiquement la rivière Manzanares et toute la ville de Madrid (village a l’époque ) n’était qu’un domaine de chasse et de loisire pour la famille royale et les famille aristocrate Avant le déplacement de la capitale de Toledo vers Madrid au XIV siècle La ville s'est construite en tournant le dos à son fleuve. Images de 1940. le fleuve était synonyme de danger, d'insécurité, de maladie même (à la fin du XIXe siècle, la malaria sévissait encore). Au fil du temps, la ville s'est agrandie. Le M-30, premier périphérique, a été créé vers la fin des années 1960. Puis sont venus s'ajouter le M-40 et le M-50, faisant perdre au M-30 sa fonction première de périphérique, tout en demeurant un axe majeur de circulation
  • 49. II-2-5 Composantes du projet 33 ponts et passerelles (dont 26 nouveaux passages pour piétons et cyclistes) 30 kilomètres de pistes cyclables 33 aires sportives 17 aires de jeux 3 plates-formes d'évènements culturels 1 plage urbaine composée de 3 bassins Centre culturel Centre commercial siège de la police municipale Restructuration du quartier Mahou- Calderon Création d’un centre de control a distance de la rivière Manzanares C’est un grand projet de plus de 800 hectares , donc il est devisé sur plusieurs composantes :
  • 50. II-2-5-1 Aménagements urbaines le projet est censé faire respirer le fleuve et révolutionner le paysage madrilène et stimuler le développement des activités touristiques, culturelles, sportives c’est pour ca qui les espaces publique et les activité en plein air prend la plus grande partie du projet
  • 51. II-2-5-1-a les espace verts salon des pins : une longue promenade bordée d'arbres de 6 kilomètres avec des pistes piétonnes et cyclables entourant les deux rives verger d’arbres fruitier :Ce verger à côté du torrent Arroyo de Marques remonte au 17ème siècle et a été restauré en plantant 873 nouveaux arbres fruitiers Jardine Aniceto Marinas : Ce jardin est situé sur la rive gauche, sur la pente qui sépare la rivière Manzanares de Glorieta de San Vicente Situé sur la rive gauche entre le pont du roi et le pont de Segovia, entourant une chapelle historique (Virgen del Puerto) le grand parc d’Aranzuela Ce parc est le plus grand du projet Río de Madrid, s'étendant sur 25 hectares de terrain qui comprend également la plage artificielle de la ville. jardin pont de sagovia Les jardins arborent de vastes espaces herbeux parsemés de peupliers sous le pont historique de Segovia. le jardin est accessible Depuis les marches du côté de l'étang jardin pont de Tolède : Ces jardins de style baroque formés par des labyrinthes traçant des motifs végétaux relient le pont de Toledo à la rivière
  • 52. II-2-5-1-b la transformation de l’abattoir municipale Serres et jardins botaniques d'une superficie de 7100 mètres carrés, situés à l'intérieur de l'ancien abattoir municipal construit entre 1908 et 1928. il a été restauré et régénéré pour servir de serre, s'inspirant des serres du XIXe siècle que l'on trouve dans les parcs de nombreuses villes d'Europe comme Vienne et Londres, exemples représentatifs de l'architecture en fonte du XIXe siècle. Aujourd'hui, il abrite 9000 espèces de plantes présentées comme quatre biotopes distincts, chacun avec son propre microclimat avec quatre catégories de plantes: la flore tropicale, la flore subtropicale, les plantes succulentes et les cactacées, et les plantes aquatiques. Il abrite également de nombreuses espèces de poissons.
  • 53. II-2-5-1-c aires de loisire et activités sportifs le projets abrite plusieurs espaces pout accueillir des Sports divers : courts de tennis terrains de football skate-park centre d’escalade pistes de pétanque comme l’esplanade Du Pont du Roi On trouve aussi des esplanades, qui accueille le long de l’année des activité et évènements culturelles
  • 54. nouveau ponts : II-2-5-1-d Ponts Et passerelles Les passerelle jumelles de la serre et de l’abattoir : Ces ponts offrent une nouvelle connexion piétons et des cyclistes entre la banlieue sud et par le centre culturel de Madrid et le nouveau parc Arganzuela. Ils ont été conçus non seulement comme passerelle mais comme des points de vue. l'idée de créer un pavillon décoré nécessité un espace voûté projeté pour être ensuite orné. Ce projet artistique a été réalisée par Daniel Canogar. voûtes en béton léger, qui ressemblent à un canot renversé, d'où pendent des pinces de panneaux lumineux respectifs. un structure qui rappel l’architecture brutaliste des année 60 Les ponts ont une porté de 48 mètres, avec une largeur qui varie entre 8.5 et 4.5 mètres, suspendus à la voûte par 136 câbles d'acier.
  • 55. Ponts Vert en Y ( ponts de l’Andorre) la forme unique du pont est inspiré du symbole d'Andorre , un «y», comme un reflet de la forme des trois vallées du pays pyrénéen , sa structure métallique rappel la forme des ponts ferroviaires du XIXe siècle et est constitué de trois bras d'une centaine de mètres de long, dans lesquels deux points de vue ont été construits ce pont facilite la communication aux plus de 400 000 résidents résidant dans les districts d'Arganzuela et de Latina
  • 56. Pont Monumental de Arganzuela Cette passerelle conçue par l’architecte français Dominique Perrault et inaugurée en 2011, est l'une des icônes architecturales du projet Reliant les quartiers de Carabanchel et Arganzuela, le design de ce pont moderne est une double spirale en métal sous la forme d'un anneau avec deux bras, recouvert de treillis métallique qui brille pendant la journée et est éclairé la nuit par des lampadaires conçus pour ressembler à des oiseaux et les papillons. À l'intérieur, il y a des planchers en bois, des bancs pour s'asseoir et une piste cyclable qui le traverse tout en faisant partie du réseau qui entoure tout le parc.
  • 57. Toute ces nouveaux pont sont construit donc la même politique de mixité sociale et de rendre le centre historique de la ville accessible à tout le monde , d’où leurs emplacements stratégique en face des quartiers de logements sociale située sur la rive pauvre de la rivière
  • 58. Restauration des ponts existants le Pont Oblique : Le Pont Oblique a été l'une des premières interventions urbaines réalisées dans le cadre du projet Madrid Río. Il est un usage piétonnier et cycliste , fait partie du salon des pins actuel de ce pont, comme une grande promenade bordée d'arbres suspendue au-dessus de la rivière n'a rien à voir avec sa fonction initiale quand il a été construit, comme un pont qui fait partie de l’autoroute
  • 59. La réhabilitation de plusieurs ponts historique : l’opération consiste a consolidé la structure des ponts et de les réaménager pour accueillir les piétons et les cyclistes uniquement pont de Tolède pont de Segovia Pont du Roi
  • 60. II-2-5-2 Centre culturel Centre d'interprétation de la rivière Manzanares par les architectes Rubio et Alvarez-Sala Le musée abrite des expositions sur l'histoire naturelle de la rivière Manzanares, qui traverse le centre de la ville. Des murs vitrés séparent l'étang de la salle d'exposition. Une fois rempli d'eau, un étang au centre de ce musée de Madrid sera traversé par un méandre de tremplins. Un motif de blocs géométriques couvre le plafond, perforé par des trous circulaires pour l'éclairage. L'extérieur du musée à un étage est recouvert de dalles de granit rayées. Le bâtiment est situé à côté de la rivière, en face du Pont Monumental de Arganzuela
  • 61. conçu d'un point de vue organique, en argumentant son développement dans les méandres et les deltas qui se posent dans la rivière. Ainsi, le bâtiment se confond avec le design du parc Arganzuela. Le toit en pente douce est limité dans son périmètre par de grands blocs de granit s'élevant du parc formant un auvent de 150cm sur la façade du Centre. L'accès au centre se fait par un couloir en acier peint avec traitement à la cire. L'espace d'exposition aéré avec de grandes envergures, permet de multiples actions. L'intérieur est couvert d'un plafond de motifs sinueux qui cachent toutes les installations, et à son tour, il répond de manière polyvalente à tous les différents éléments exposés. La conception du centre a été développée sur la base de ressources naturelles durables, telles que la ventilation naturelle, une isolation améliorée et un grand chapiteau, agissant comme un écran solaire. L'utilisation intelligente de l'eau de pluie et de l'énergie solaire contribue à accroître l'efficacité du Centre, avec les économies d'énergie qui en découlent.
  • 62. II-2-5-3 centre commerciale Plaza Rio Le nouveau centre commercial répondra à la demande de loisirs et de shopping des plus de 500 000 habitants des quartiers voisins: Centro, Arganzuela, Usea, Carabanchel, Villaverde et Puente de Vallecas. Une région caractérisée par la proximité 30th Street, ont facilement accès piétonnier et une disposition fluide des transports en commun: de nombreuses lignes de bus, quatre stations de métro (Legazpi, Almendrales, Marqués de Vadillo et Usera) comprends 150 magasins distribué sur 3 étages , avec des terrasse qui offres des vues panoramique sur le parc et la rivière
  • 63. Le siège de la police municipale d'Arganzuela (Madrid) fait partie du projet de la rivière Madrid Le bâtiment se développe dans une forme longitudinale par la juxtaposition de deux parallélépipèdes L'enveloppe extérieure est une double peau (plaque de verre perforée) qui vise à obtenir un contrôle optimal de l'environnement et de l'éclairage, en cherchant à obtenir le confort intérieur et à réduire la consommation d'énergie Le bâtiment présente à son pourtour un rebord vitré vers l'exécution, où se trouve la passerelle du nettoyage et d’entretien servant aussi comme auvent de zones de II-2-5-4 Le siège de la police municipale d’Arganzuela
  • 64. II-2-5-5 Le quartier Mahou- Calderon les décideurs avaient plus d’ambitions pour le projet Rio Madrid , mais ils s’est trouvé face a un obstacle qui est le stade Vicente Calderon , le stade construit partiellement sur l’autoroute , a empêché l’enterrement de celle-ci sont la destruction du stade actuellement un nouveau plan de régénération est envisagé pour l’an 2022 ,se résume en :  la démolition du Vicente Calderon  compléter l’enterrement de l’autoroute  aménager plus d’espaces vert , et attachée cet extension au partie déjà réalisé du projet
  • 65. La nouvelle planification prévoit aussi la création de quatre blocs où la zone constructible sera concentrée et où les utilisations résidentielles et tertiaires coexisteront, ainsi que les nouvelles dotations éducatives. La restructuration de la route est également établie pour améliorer la mobilité et l'accessibilité de la zone. Entre le centre Perméabilité ville historique et le nouvel environnement Madrid-Río se fera à travers deux nouveaux boulevards paysagés construction de deux gratte-ciel pour remplacer le Vicente Calderon en 2022 Les nouveaux espaces verts ajouteront 36 333 m2 de nouveaux espaces verts dans les environs de Madrid Río, qui vise à récupérer l'essence de la vieille prairie de San Isidro en libérant pleinement Pour les utilisations tertiaires
  • 66. The Mega-Blue-Green Network: Madrid River Project Franchini, T. Arana, J. EUROPEAN SMARTCITIES: THE CASE OF MADRID (SPAIN) José Mella Marquez / Asunción López López/Victor Mella Lopez/ Autonomous University of Madrid Restructuring Madrid´s Riverfront. Mega-projects and the crux of producing just outcome Nina Margies www.madrid2012leonardo.blogspot.com www.madrid2012leonardo.blogspot.com.es www.espormadrid.es www.dezeen.com www.plazario2.com www.pasionpormadrid.blogspot.com www.musicaypitanzas.com www.elmundo.es www.nyc.gov www.isocarp.net en.wikipedia.org www.munimadrid.es www.habitat.aq.upm.es Bibliographie
  • 67. facteurs MADRID TUNIS Espaces vert Aménagement de 7 nouveaux jardins Et une serre Création des parcs et jardins publique dans le milieu urbain ainsi l’aménagement du lac Aménagement des espaces publics Aménagement de 3 esplanades pour activités culturelles En plus du parcours de promenades Aménagement du lac avec la création des parcours du promenade valorisé par des boutiques commerciaux Présence de la mixité urbaine et sociale Relier les quartiers d’habitat social au centre ville par des nouveaux ponts / Densité urbain / L’opération a permis l’élargissement des voiries a travers la création des nouvelles axes d’accessibilités Programmation des équipement Programmation d’un centre culturel , centre commerciale et un siège de police Programmation des équipements d’un intérêt publique pour but de minimiser les besoins sociétales Application des nouveau modes de mobilité / / Les réseaux NTIC Wifi gratuit dans tout le projet / Gestions des déchets / Création d’une nouvelle d’épuration Création d’un canal de ceinture pour la déviation des rejets d’eaux pluviale La durabilités Aménagement des Voies cyclable et piétonnes, espaces vert / Protection du patrimoine Réhabilitation des ponts historique de la rivière Renouvellement des anciens bâtis de la vielle ville Gestion des énergies / /