Intentions de vote à la primaire
de la droite et du centre
Sondage réalisé par
pouravec
Levée d’embargo 11 novembre à 17H1...
Méthodologie
Recueil
Echantillon
du 10 au 20 octobre 2016 : Echantillon de 4 042 personnes représentatif de
la population ...
Précisions sur les marges d’erreur
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur.
Ce...
1 - L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Président d’Odoxa (1/2)
LA SURPRISE FILLON ?
JUPPE EST EN BAISSE MAIS TOUJOURS FAVORI ...
1 - L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Président d’Odoxa (2/2)
Points clés :
1. Alain Juppé est toujours nettement en tête au...
2 - L’œil de l’experte : Véronique Reille-Soult, DG de Dentsu-Consulting
François Fillon est le grand gagnant depuis le dé...
7
II. Intentions de vote au
1er tour de la primaire
de droite
8
43%
26%
11%
13%
4%
2%
1%
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
François Fillon
Bruno Le Maire
N. Kosciusko-Morizet
JF. Poisson
JF....
9
42%
30%
12,5%
12%
2%
1%
0,5%
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
François Fillon
Bruno Le Maire
N. Kosciusko-Morizet
JF. Poisson...
10
Intentions de vote au 1er tour de la primaire
Evolution des scores des principaux candidats
42%
37%
39%
43%
25%
27%
31%...
11
III. Intentions de vote au
2nd tour de la primaire
12
58%
42%
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
Intentions de vote au 2nd tour de la primaire
Hypothèse Alain Juppé/Nicolas Sarkozy...
13
52%
48%
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
Intentions de vote au 2nd tour de la primaire auprès des
sympathisants de droite ho...
14
Intentions de vote au 2nd tour de la primaire
Evolution des scores – Duel Alain Juppé/Nicolas Sarkozy
Si vous aviez le ...
15
Résonnance sur les
réseaux sociaux
Méthodologie
Les données sont collectées par DENTSU Consulting et son équipe spécialiste des Social Media et
du web. Pour ...
La visibilité des 4 premiers sur les Réseaux sociaux
Données Talkwaker entre le 1 septembre et le 5 octobre 2016
N. Sarkoz...
Résonnance sur FACEBOOK
Facebook est le réseaux social le mieux implanté en France. C’est celui sur
lequel sont les França...
Résonnance sur TWITTER
Twitter est le réseaux social de l’instantanéité et de l’actualité. C’est le lieu où se
trouvent le...
* Gravité digitale = V x R x E
V = quantité de trafic que génère effectivement ou potentiellement une personnalité, par le...
Gravité Digitale (2/4)
La force principale de NICOLAS SARKOZY sur le web est son nombre de « contacts sociaux », c’est à
d...
Gravité Digitale (3/4)
Le principal atout de FRANÇOIS FILLON sur le web est son taux d’engagement. C’est ce qui lui qui
lu...
Gravité Digitale (4/4)
Le principal atout de ALAIN JUPPE sur le web, est la quantité de trafic qu’il génère effectivement
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Intentions de vote à la primaire de droite odoxa - nov 2016

4 452 vues

Publié le

Intentions de vote à la primaire de droite odoxa - nov 2016

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 452
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 221
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intentions de vote à la primaire de droite odoxa - nov 2016

  1. 1. Intentions de vote à la primaire de la droite et du centre Sondage réalisé par pouravec Levée d’embargo 11 novembre à 17H10 La notice de ce sondage peut être consultée à la Commission des Sondages. La première diffusion de ce sondage sera effectuée sur le site Internet d’Odoxa (www.odoxa.fr) et comporte toutes les précisions demandées par la loi. Ce sondage sera publié le 11 novembre 2016
  2. 2. Méthodologie Recueil Echantillon du 10 au 20 octobre 2016 : Echantillon de 4 042 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 3 728 personnes inscrites sur les listes électorales et 621 personnes certaines de voter à la primaire. du 9 au 11 novembre 2016 : Echantillon de 2 838 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 2 625 personnes inscrites sur les listes électorales et 554 personnes certaines de voter à la primaire. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Cette enquête d’intentions de vote a été réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 10 au 20 octobre 2016 puis du 9 au 11 novembre 2016. Les intentions de vote issues sont ainsi présentées en parallèle afin de comparer les résultats des différents candidats avant et après le débat de la primaire du 3 novembre dernier. Par ailleurs, les résultats présentés sont uniquement ceux auprès des personnes se déclarant certaines de voter.
  3. 3. Précisions sur les marges d’erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 700 1,6 2,3 3 3,5 3,7 3,8 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 1 500 1,15 1,5 2,1 2,4 2,55 2,6 Lecture du tableau : Auprès des électeurs se déclarant « absolument certains » de participer à la primaire, (dont la lecture est aussi proposée dans ce rapport), qui représentent près de 600 personnes, la marge d’erreur pour un même résultat à 20% serait de +/- 3,3 points (comme indiqué en pointillé dans le tableau ci-dessus), soit un résultat compris entre 16,7% et 23,3%.
  4. 4. 1 - L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Président d’Odoxa (1/2) LA SURPRISE FILLON ? JUPPE EST EN BAISSE MAIS TOUJOURS FAVORI ET SARKOZY BIEN QUE STABLE EST MIS EN DANGER PAR LA SPECTACULAIRE POUSSEE DE FRANCOIS FILLON A 9 jours du premier tour, un spectaculaire mouvement se produit dans nos intentions de vote Odoxa- Dentsu Consulting sur la primaire de la droite et du centre. Notre mesure effectuée du 9 au 11 novembre après le deuxième débat de la primaire, les émissions de politique-people de Karine Le Marchand et l’élection de Donald Trump marque bien un changement spectaculaire par rapport à notre précédent terrain d’enquête effectué du 10 au 20 octobre. Mais ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui en est le grand bénéficiaire. C’est un « troisième homme », François Fillon, particulièrement à son aise dans les deux débats, qui réalise une poussée impressionnante de 9 points. C’est insuffisant, pour le moment, pour mettre en danger les deux favoris, mais assez pour lui laisser encore l’espoir de troubler le jeu : s’il poursuit sa progression cette semaine et lors du troisième débat, il peut même espérer rattraper Nicolas Sarkozy qui n’est plus qu’à 6 points de lui. Ainsi paradoxalement, alors que la poussée de Fillon se fait largement au détriment de Juppé, c’est finalement Nicolas Sarkozy qui court le plus de risques d’en être finalement la « victime ».
  5. 5. 1 - L’œil du sondeur : Gaël Sliman, Président d’Odoxa (2/2) Points clés : 1. Alain Juppé est toujours nettement en tête au premier tour mais on note un resserrement : en baisse de 7 points par rapport à mi-octobre, avec 36% des intentions de vote, Juppé devance de 10 points son rival Nicolas Sarkozy (26%) 2. Alain Juppé devance aussi Nicolas Sarkozy auprès du noyau dur des électeurs uniquement issus de la droite parlementaire (LR et UDI), mais auprès d’eux l’avance est beaucoup plus réduite (31,5% contre 30,5%) 3. Mais c’est un « troisième homme », François Fillon qui bouleverse le rapport de force établi depuis de longs mois : avec 20% des intentions de vote, l’ex-Premier ministre progresse de 9 points en 1 mois et met à distance son rival Bruno Le Maire (8%) 4. La poussé de Fillon se fait essentiellement aux dépends d’Alain Juppé (-7 points) et de Bruno Le Maire (-5 points) … pourtant, c’est Nicolas Sarkozy (stable) qu’elle met le plus en danger. Cette poussée permet à Fillon de se rapprocher dangereusement de Nicolas Sarkozy. Il n’y a plus que 6 points d’écart entre eux désormais… 5. Au second tour, Juppé devance toujours très nettement Nicolas Sarkozy avec 58% contre 42%, si c’est bien lui qu’il affronte le 27 novembre. Comme souvent à mesure qu’une élection approche, l’avance du favori se réduit toutefois sensiblement par rapport au mois dernier (- 7 points). Plus les électeurs se resserreront sur le noyau dur des sympathisants de droite plus l’écart risquera de se resserrer entre les deux protagonistes : l’avance de Juppé n’est « que » de 52% contre 48% auprès des sympathisants LR- UDI.
  6. 6. 2 - L’œil de l’experte : Véronique Reille-Soult, DG de Dentsu-Consulting François Fillon est le grand gagnant depuis le début du mois de novembre sur les réseaux sociaux. Il coche toutes les cases de progression et devient le 2ème homme! En terme de visibilité sur le web (nombre de messages qui le mentionnent) il est passé devant Alain Juppé pour arriver en 2ème position. C’est également celui qui enregistre la plus forte progression en nombre de fans sur FACEBOOK pour, là encore, passer devant Alain Juppé et devenir le N°2. Toujours sur FACEBOOK c’est également le candidat qui progresse le plus en taux d’intérêt avec un nombre de « personnes qui en parlent » qui le place en 2ème position. Sur twitter François Fillon est encore celui qui progresse le plus et se place en 2ème position en nombre de ReTweet (si réel d’intérêt voir d’adhésion). Enfin en terme de gravité digitale (capacité d’attraction sur le net) il est également en 2eme position grâce à un très bon taux d’engagement : c’est le candidat dont les messages sont les plus partagés. L’incroyable montée de François Fillon, et son positionnement quasiment systématique en 2ème derrière Nicolas Sarkozy (qui est et reste le meilleur sur le web grâce à une assiette de fans et de followers très important gagnés lors de sa présidence), est le résultat de signes que l’on observait depuis quelques semaines sur le web. Une montée lente, mais certaine, des messages de François Fillon, sur des sphères et publics plutôt neutres qui écoutent, discutent puis relaient de plus en plus ses messages.
  7. 7. 7 II. Intentions de vote au 1er tour de la primaire de droite
  8. 8. 8 43% 26% 11% 13% 4% 2% 1% Alain Juppé Nicolas Sarkozy François Fillon Bruno Le Maire N. Kosciusko-Morizet JF. Poisson JF. Copé Intentions de vote au 1er tour de la primaire Si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez au premier tour de cette primaire ? 36% 26% 20% 8% 5% 3% 2% Alain Juppé Nicolas Sarkozy François Fillon Bruno Le Maire N. Kosciusko-Morizet JF. Poisson JF. Copé 7% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote = +9 -7 Evolution 13% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote Certains d’aller voter Après le débat du 3/11 Certains d’aller voter Avant le débat du 3/11 -5
  9. 9. 9 42% 30% 12,5% 12% 2% 1% 0,5% Alain Juppé Nicolas Sarkozy François Fillon Bruno Le Maire N. Kosciusko-Morizet JF. Poisson JF. Copé Intentions de vote au 1er tour de la primaire auprès des sympathisants de droite hors FN Si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez au premier tour de cette primaire ? 31,5% 30,5% 23% 7% 3% 3% 2% Alain Juppé Nicolas Sarkozy François Fillon Bruno Le Maire N. Kosciusko-Morizet JF. Poisson JF. Copé Sympathisants de droite hors FN-Certains d’aller voter Après le débat du 3/11 4% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote Evolution 3% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote Sympathisants de droite hors FN-Certains d’aller voter Avant le débat du 3/11 +0,5 +10,5 -10,5 -5
  10. 10. 10 Intentions de vote au 1er tour de la primaire Evolution des scores des principaux candidats 42% 37% 39% 43% 25% 27% 31% 26% 10% 14% 12% 13% 11% 11% 11% 11% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 3 - 24 juin 1er juillet 27 août 1er septembre-6 octobre 10-20 octobre 9-11 novembre Alain Juppé Nicolas Sarkozy Bruno Le Maire François Fillon Score au 11 nov. Si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez au premier tour de cette primaire ? 36% 26% 8% 20%
  11. 11. 11 III. Intentions de vote au 2nd tour de la primaire
  12. 12. 12 58% 42% Alain Juppé Nicolas Sarkozy Intentions de vote au 2nd tour de la primaire Hypothèse Alain Juppé/Nicolas Sarkozy Si le second tour de cette primaire opposait Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, pour lequel y aurait-il le plus de chance que vous votiez ? 14% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote + 7 - 7 Certains d’aller voter Après le débat du 3/11 Certains d’aller voter Avant le débat du 3/11 Evolution 65% 35% Alain Juppé Nicolas Sarkozy 18% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote
  13. 13. 13 52% 48% Alain Juppé Nicolas Sarkozy Intentions de vote au 2nd tour de la primaire auprès des sympathisants de droite hors FN Hypothèse A. Juppé/N. Sarkozy Si le second tour de cette primaire opposait Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, pour lequel y aurait-il le plus de chance que vous votiez ? 6% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote + 10 - 10 Sympathisants droite hors FN-Certains d’aller voter Après le débat du 3/11 Evolution 62% 38% Alain Juppé Nicolas Sarkozy Sympathisants droite hors FN-Certains d’aller voter Avant le débat du 3/11 8% des interrogés n’expriment pas d’intention de vote
  14. 14. 14 Intentions de vote au 2nd tour de la primaire Evolution des scores – Duel Alain Juppé/Nicolas Sarkozy Si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez au premier tour de cette primaire ? 62% 59% 59,5% 65% 38% 41% 40,5% 35% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 3 - 24 juin 1er juillet 27 août 1er septembre-6 octobre 10-20 octobre 9-11 novembre Alain Juppé Nicolas Sarkozy Score au 11 nov. 58% 42%
  15. 15. 15 Résonnance sur les réseaux sociaux
  16. 16. Méthodologie Les données sont collectées par DENTSU Consulting et son équipe spécialiste des Social Media et du web. Pour effectuer leur analyse ils utilisent les outils d’analyse de social media et de veille on line les plus pertinents pour leur requête. Dans le cas présent les outils utilisés ont été : • Make_Me_Stats : Outil conçu pour aller à l'essentiel et apporter la possibilité de personnaliser les indicateurs sur les réseaux sociaux. Un outil enrichi en temps réel par la communauté. http://www.make-me-viral.com/ • Talkwaker : Outil de veille pour suivre les conversations pertinentes des médias en ligne en temps réel à partir d’une seule interface, permet aussi de suivre les mentions sur un homme politique ou un sujet spécifique en effectuant une veille des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, Instagram, YouTube, Google+, ainsi que les blogs, les forums et les sites d’actualités en ligne. http://www.talkwalker.com/fr/social-media-intelligence/ • GRAVT : Outil de comparaison de gravités digitales, il évalue la puissance d’attraction digitale et permet une comparaison directe entre différentes personnalités. La gravité digitale correspond à la quantité de trafic x le nombre de « contacts sociaux » x la quantité d’interactions. https://gravt.net/fr/
  17. 17. La visibilité des 4 premiers sur les Réseaux sociaux Données Talkwaker entre le 1 septembre et le 5 octobre 2016 N. Sarkozy 208 700 mentions F. Fillon 88 400 mentions A. Juppé 82 000 mentions B. Le Maire 23 300 mentions Source : Talkwaker Nicolas Sarkozy est le candidat le plus visible, comme depuis maintenant plusieurs mois. Entre le 5 et le 11 novembre il à littéralement écrasé ses 3 principaux rivaux avec prés de 52% de part de voix. C’est de loin le candidat dont on parle le plus, que ce soit en bien ou en mal. Cependant il faut noter un fait nouveau : François Fillon arrive en 2ème à 22%, devant Alain Juppé avec 20,4%. Un ordre qui diffère du classement des sondages et qui montre clairement la montée de François Fillon qui devient le 2ème homme! Cette montée qui lui permet de passer devant Alain Juppé est due principalement à une reprise régulière de ces propos par des internautes neutres, et non à une suractivité de ses supporters, qui sont plutôt moins actifs en volume de messages que les autres équipes de militants
  18. 18. Résonnance sur FACEBOOK Facebook est le réseaux social le mieux implanté en France. C’est celui sur lequel sont les Français, et c’est un lieu de proximité et de connivence. Etre fan est un signe d’adhésion assumé auprès de sa propre communauté. C’est un support de recrutement et d’engagement indispensable d’en une campagne électorale. Un inversement du classement s’est opéré en tre François Fillon qui est désormais 2ème et qui passe devant Alain Juppé. François Fillon est le candidat qui a le plus progressé avec désormais 158 536 fans (+2,83%) . Le premier est et reste Nicolas Sarkozy avec 975 370 fans. Par ailleurs la proximité de François Fillon avec ses soutiens s’est encore renforcée, il est le plus efficace sur Facebook. Il distance désormais nettement Bruno Le Maire qui a stagné sur cet indicateur. Autre donnée intéressante pour mesurer le taux d’intérêt d’une personnalité politique : le « nombre de personnes qui en parlent ». Pour la première fois Nicolas Sarkozy est en 2ème position avec 36 399 personnes, derrière François Fillon avec 37 788 personnes. Ce changement est d’autant plus notable que c’est la première fois depuis le début de la primaire ! Alain Juppé avec 24 456 personnes, est bien derrière. Avec un taux d’engagement qui est pourtant en hausse. Quand à Bruno Le Maire il est nettement distancé avec 20 366 personnes en moins par rapport au premier, François Fillon. Personnes qui en parlent Données Make_Me_Stat entre le 5 et le 11 novembre 2016 Nombre de Fans Source : Make_Me_Stat
  19. 19. Résonnance sur TWITTER Twitter est le réseaux social de l’instantanéité et de l’actualité. C’est le lieu où se trouvent les leaders d’opinion et les personnes qui suivent activement la politique et l’actualité. Initiateur de tendance, Twitter est un relai de visibilité et d’expression indispensable aux personnalités politiques. Le nombre d’abonnés à un compte Twitter est un signe d’attention, pas d’adhésion. Le nombre d’abonnés a augmenté depuis le dernier baromètre : signe d’un intérêt montant pour cette primaire. En revanche le classement en nombre d’abonnés est inchangé. Le 1er reste Nicolas Sarkozy avec 1,4 million (un nombre d’abonnés qui est stable). La n°2 est Nathalie Kosciusko-Morizet avec 0,6 million (une base qui progresse e 30 000 abonés et qu’elle à constitué lors de son secretariat à l’économie numérique) et le N°3 est toujours Alain Juppé avec 0,4 million abonnés sans réel mouvement ou augmentation. Sur ce réseau le nombre de retweets est révélateur de l’engagement et de la portée des messages. Retweeter une information est un signe d’attention renforcée et d’une communauté active. Sur cet indicateur FRANÇOIS FILLON fait un bond en se plaçant à la 2ème place. Le N°1 est de loin NICOLAS SARKOZY, comme depuis quelques semaines, avec un nombre de 42 830 RT, signe d’une activité importante et d’un bon “accrochage” de l’intérêt de l’opinion. François Fillon monte à la 2ème place avec 18 368 RT, devant JF Poisson qui bénéficie d’un petit groupe de supporters trés actifs sur Twitter avec 9 180 RT. Alain juppé enregistre 8 388 RT et Bruno Le Maire 4 338 RT.Source : Make_Me_Stat Nombre d’Abonnés Nombre de Retweet Données Make_Me_Stat entre le 5 et le 11 novembre 2016
  20. 20. * Gravité digitale = V x R x E V = quantité de trafic que génère effectivement ou potentiellement une personnalité, par les recherches dont elle est l’objet, le nombre de pages qui la mentionnent et la quantité de liens qui pointent vers elle. R = nombre de « contacts sociaux » obtenus par la personnalité, c’est à dire la quantité d’individus effectivement exposés au contenu produit par la personnalité sur les principaux réseaux sociaux. E = quantité d’interactions effectives entre une personnalité et ses contacts, c’est à dire la mesure de l’engagement pour une personnalité. Gravité Digitale * (1/4) La gravité digitale permet de mesurer la puissance d’attraction digitale d’une personnalité. Entre le 31 octobre et le 6 novembre 2016 NICOLAS SARKOZY est le candidat qui arrive en tête, suivi de François Fillon puis de Alain Juppé. Pour comprendre ce classement il faut étudier en détail les points de forces et de faiblesses ne sont pas du tout les mêmes pour ces 3 premiers candidats. Source : Gravt Données Gravt entre le 31 octobre et le 6 novembre 2016
  21. 21. Gravité Digitale (2/4) La force principale de NICOLAS SARKOZY sur le web est son nombre de « contacts sociaux », c’est à dire la quantité d’individus effectivement exposés au contenu qu’il produit sur les principaux réseaux sociaux. Cela s’explique par le nombre très important de followers et de fans de ce candidat, une base historique qui s’est constituée depuis sa présidence. C’est de loin le candidat qui à le plus grand taux de « reach », et c’est l’un de ses principaux atouts. Cette donnée est forte mais ne peux suffire en soit pour convaincre, elle doit être croisée avec un bon taux d’engagement. Source : Gravt Nombre de « contacts sociaux » du 31 octobre au 6 Novembre 2016 Données Gravt entre le 31 octobre et le 6 novembre 2016
  22. 22. Gravité Digitale (3/4) Le principal atout de FRANÇOIS FILLON sur le web est son taux d’engagement. C’est ce qui lui qui lui permet d’avoir un bon score de gravité et donc d’attraction, François Fillon est le candidat qui à le plus d’interactions effectives avec ses contacts. Cela signifie que ces messages sont ceux qui suscitent le plus de partages et de discussions. Cette donnée est essentielle pour « convaincre » des nouveaux publics dans une campagne électorale. Quantité d’interactions et engagements Du 31 octobre au 6 novembre 2016 Source : Gravt Données Gravt entre le 31 octobre et le 6 novembre 2016
  23. 23. Gravité Digitale (4/4) Le principal atout de ALAIN JUPPE sur le web, est la quantité de trafic qu’il génère effectivement ou potentiellement. Ce trafic est mesuré avec les recherches dont Alain Juppé est l’objet, le nombre de pages qui le mentionnent et la quantité de liens qui pointent vers lui. Son blog est un l’un de ses principaux atouts atout pour créer du trafic et attirer l’attention. Alain Juppé est le candidat qui peut potentiellement attirer l’attention du plus grand nombre d’internautes. Cette donnée est importante dans une campagne électorale mais ne suffit pas en soit, c’est une bonne base pour partager et convaincre. Quantité de trafic généré Du 31 octobre au 6 novembre 2016 Source : Gravt Données Gravt entre le 31 octobre et le 6 novembre 2016

×