La réforme du droit du travail
Levée d’embargo le vendredi 19 février 2016 – 17H00
Sondage réalisé par
CQFD sur
Publié le ...
CQFD
Méthodologie
Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
interrogés par Internet les 18 et 19 févrie...
CQFD
Précisions sur les marges d’erreur
Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreu...
CQFD
Analyse détaillée
Les mesures phares de la loi El Khomri passent mal auprès des Français et suscitent le rejet des sy...
CQFD
Analyse détaillée
Bien sûr le gouvernement ne dit pas qu’il veut supprimer les 35 heures, mais c’est bien ainsi que l...
6 CQFD
Approbation des mesures de la réformes du droit
du travail
Parmi les mesures suivantes de la réforme du droit du tr...
7 CQFD
Approbation des mesures de la réformes du droit
du travail selon la proximité partisane
Parmi les mesures suivantes...
8 CQFD
Soutien à la suppression des 35H
Seriez-vous favorable ou opposé à la suppression pure et simple des 35 heures ?
Fa...
9 CQFD
Soutien à la suppression des 35H
Seriez-vous favorable ou opposé à la suppression pure et simple des 35 heures ?
49...
10 CQFD
L’éventuel recours au 49-3
Afin que la loi sur la réforme du droit du travail soit adoptée, le gouvernement pourra...
11 CQFD
L’éventuel recours au 49-3
Afin que la loi sur la réforme du droit du travail soit adoptée, le gouvernement pourra...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Odoxa pour i télé cqfd paris match la réforme du droit du travail

390 vues

Publié le

Odoxa pour i télé cqfd paris match la réforme du droit du travail

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
390
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
332
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Odoxa pour i télé cqfd paris match la réforme du droit du travail

  1. 1. La réforme du droit du travail Levée d’embargo le vendredi 19 février 2016 – 17H00 Sondage réalisé par CQFD sur Publié le 19 février 2016 et
  2. 2. CQFD Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 18 et 19 février 2016 Echantillon Echantillon de 959 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
  3. 3. CQFD Précisions sur les marges d’erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l’on appelle marge d’erreur. Cette marge d’erreur signifie que le résultat d’un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d’autre de la valeur observée. La marge d’erreur dépend de la taille de l’échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de … Taille de l’Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dans l’intervalle [17,5 ; 22,5].
  4. 4. CQFD Analyse détaillée Les mesures phares de la loi El Khomri passent mal auprès des Français et suscitent le rejet des sympathisants de gauche Les Français sont de plus en plus favorables aux réformes audacieuses en matière économique s’ils estiment qu’elles peuvent avoir un impact sur l’emploi et si elles sont portées par des Ministres forts en qui ils ont confiance. De ce point de vue, les différentes versions des lois Macron ont été aussi soutenues par les Français et même les sympathisants de gauche alors qu’elles pouvaient faire débat au sein du PS… S’agissant des principales dispositions de la loi El Khomri, portée cette fois par une ministre à la fois encore méconnue et impopulaire, et juste après un remaniement perçu comme totalement raté, l’accueil n’est pas du tout le même. Si la souplesse laissée aux entreprises pour pouvoir moduler le temps de travail et les salaires en cas de difficultés économiques est une disposition soutenue par les Français (56% contre 43%) et pas spécialement rejetée par les sympathisants de gauche (49% y sont favorables contre 51% opposés), tel n’est pas le cas des deux autres dispositions phares de la loi El Khomri. Un Français sur deux seulement est favorable (51% contre 49%) au plafonnement des indemnités prud’homales ou à la possibilité de porter la durée légale à 60h en cas de circonstances exceptionnelles (49% contre 50%). Mais plus que la faiblesse du soutien populaire à ces deux mesures suscitant la fureur des syndicats et de la gauche, ce qui fragilise le gouvernement est qu’elles ne sont soutenues QUE par les sympathisants de droite (à 60% et 61%) alors qu’elles suscitent toutes les deux un rejet massif des sympathisants de gauche : 57% de rejet pour la mesure concernant les prud’hommes et 62% pour celles sur la durée hebdomadaire. La fin des 35 heures fait son chemin, mais pas chez les sympathisants de gauche Pour les 35 heures, là encore, on voit que le tabou tombe, aujourd’hui les Français sont à 50/50. Nous avons posé la question sur la suppression pure et simple des 35 heures : 51% des Français sont opposés, 49% y sont favorables. Il y a cinq ans, lorsque la même question leur était posée, ils n’étaient que 34% à y être favorables, la progression est donc de 15 points !* Oui, mais… A gauche les 35 heures restent un totem : 71% des sympathisants sont opposés à leur suppression (et autant chez les sympathisants PS). Cette mesure n’est très majoritairement soutenue que par les 65 ans et + (71%) et apparaît bien comme « de droite », plébiscitée par les sympathisants à 82%. *Baromètre de l’économie BVA Avanquest software BFM Business Challenges, janvier 2011
  5. 5. CQFD Analyse détaillée Bien sûr le gouvernement ne dit pas qu’il veut supprimer les 35 heures, mais c’est bien ainsi que les choses sont décodées par les adversaires de gauche de la loi El Khomri. Et la ministre choisie pour défendre ce projet ne bénéficie pas d’une assise suffisamment solide pour les contrecarrer efficacement. Refus unanime du 49.3 Difficile avec un tel accueil dans l’opinion et surtout auprès de la base électorale de gauche de légitimer un passage en force au 49.3. L’éventuel recours au 49.3 choque 62% des Français. Les sympathisants de gauche le disent (61%), mais aussi ceux de droite (53% droite hors FN, 73% au FN). Ces derniers même s’ils soutiennent les mesures El Khomri considèrent qu’il faut un débat devant la représentation nationale sur de tels sujets modifiant si profondément le droit du travail. Même s’ils ne sont pas très parlementaristes, et même s’ils veulent toujours que les réformes aillent vite, cette fois, les Français ne comprendraient pas un passage en force. Céline Bracq, Directrice Générale d’Odoxa
  6. 6. 6 CQFD Approbation des mesures de la réformes du droit du travail Parmi les mesures suivantes de la réforme du droit du travail, dites-moi si vous y êtes favorable ou opposé ? 56% 51% 49% 43% 49% 50% 1% 1% La possibilité pour l’entreprise de moduler le temps de travail et les salaires pour une durée maximale de cinq ans en cas de difficultés économiques Le Plafonnement des indemnités prud'homales à 15 mois de salaire en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse La possibilité de porter la durée maximale hebdomadaire de travail à 60 heures en cas de «circonstances exceptionnelles» et avec un accord au sein de l'entreprise Favorable Opposé (NSP)
  7. 7. 7 CQFD Approbation des mesures de la réformes du droit du travail selon la proximité partisane Parmi les mesures suivantes de la réforme du droit du travail, dites-moi si vous y êtes favorable ou opposé ? 49% 43% 38% 51% 57% 62% La possibilité pour l’entreprise de moduler le temps de travail et les salaires pour une durée maximale de cinq ans en cas de difficultés économiques Le Plafonnement des indemnités prud'homales à 15 mois de salaire en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse La possibilité de porter la durée maximale hebdomadaire de travail à 60 heures en cas de «circonstances exceptionnelles» et avec un accord au sein de l'entreprise Favorable Opposé (NSP) Sympathisants de gauche 65% 61% 60% 35% 39% 40% La possibilité pour l’entreprise de moduler le temps de travail et les salaires pour une durée maximale de cinq ans en cas de difficultés économiques La possibilité de porter la durée maximale hebdomadaire de travail à 60 heures en cas de «circonstances exceptionnelles» et avec un accord au sein de l'entreprise Le Plafonnement des indemnités prud'homales à 15 mois de salaire en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse Favorable Opposé (NSP) Sympathisants de droite
  8. 8. 8 CQFD Soutien à la suppression des 35H Seriez-vous favorable ou opposé à la suppression pure et simple des 35 heures ? Favorable 49% Opposé 51%
  9. 9. 9 CQFD Soutien à la suppression des 35H Seriez-vous favorable ou opposé à la suppression pure et simple des 35 heures ? 49% 29% 82% 48% 51% 71% 18% 52% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite hors FN Sympathisants FN Favorable Opposé (NSP)
  10. 10. 10 CQFD L’éventuel recours au 49-3 Afin que la loi sur la réforme du droit du travail soit adoptée, le gouvernement pourrait recourir au 49-3, c’est-à-dire faire passer le texte sans vote en engageant la responsabilité du gouvernement… Si tel était le cas, trouveriez-vous cela : Choquant car cela empêcherait les députés de se prononcer 62% Pas choquant car cela permettrait de réformer rapidement le droit du travail 37% (NSP) 1%
  11. 11. 11 CQFD L’éventuel recours au 49-3 Afin que la loi sur la réforme du droit du travail soit adoptée, le gouvernement pourrait recourir au 49-3, c’est-à-dire faire passer le texte sans vote en engageant la responsabilité du gouvernement… Si tel était le cas, trouveriez-vous cela : 62% 61% 53% 73% 37% 38% 46% 27% 1% 1% 1% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite hors FN Sympathisants FN Choquant car cela empêcherait les députés de se prononcer Pas choquant car cela permettrait de réformer rapidement le droit du travail (NSP)

×