Baromètre de l’économie
Septembre 2014
Sondage réalisé par
Publié le 11 septembre 2014
Levée d’embargo le 11 septembre – 0...
Méthodologie
Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français
interrogés par Internet les 4 et 5 septembre 201...
Principaux enseignements
Bad Godesberg sur fond de crise du moral économique
1 - Avec 82% de défiance en l’avenir, le mora...
Principaux enseignements
Nous avons décidé de reposer cette question dans le cadre de notre baromètre économique, pour voi...
Principaux enseignements
Si on ajoute à ce haut niveau d’acceptation sur ces réformes le résultat de la question sur la li...
6
Confiance en l’avenir de la situation économique
en France
(NSP)
1%
Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus ...
7
Evolution de l’indice de confiance en l’avenir
-25
17
-52
-71
-52
-63
-66
-70 -72
-60
-56
-58
-37
-33
-23
-31
-34
-35
-3...
8
Confiance en l’avenir de la situation économique
en France selon la proximité partisane
Depuis ces dernières semaines êt...
9
Opinion sur la liberté que doit laisser l’Etat aux
entreprises
Pour faire face aux difficultés économiques, pensez-vous ...
10
Opinion sur la liberté que doit laisser l’Etat aux
entreprises
Pour faire face aux difficultés économiques, pensez-vous...
11
Approbation de quatre grandes réformes
annoncées par le gouvernement
Voici 4 grandes réformes annoncées ou envisagées p...
12
Approbation de quatre grandes réformes annoncées par le
gouvernement selon la proximité partisane
Voici 4 grandes réfor...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Odoxa pour-bfm-et-challenges-baromètre-de-léconomie-septembre-20141

76 vues

Publié le

Baromètre de l'économie - Septembre 2014

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
76
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Odoxa pour-bfm-et-challenges-baromètre-de-léconomie-septembre-20141

  1. 1. Baromètre de l’économie Septembre 2014 Sondage réalisé par Publié le 11 septembre 2014 Levée d’embargo le 11 septembre – 06H45 pour et
  2. 2. Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet les 4 et 5 septembre 2014 Echantillon Echantillon de 1 012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
  3. 3. Principaux enseignements Bad Godesberg sur fond de crise du moral économique 1 - Avec 82% de défiance en l’avenir, le moral économique des Français s’effondre en cette rentrée Le moral économique des Français chute de 6 points en cette rentrée par rapport à la dernière mesure effectuée par nos confrères de BVA en juillet dernier. Désormais, 82% des Français se déclarent moins confiants sur l’avenir de la situation économique du pays contre seulement 17% qui se sentent, à l’inverse, plus confiants. Il faut dire que si elle a été catastrophique pour le Président sur un plan politique, cette rentrée a été aussi marquée par de très mauvaises nouvelles économiques : croissance en panne, chômage en hausse et confirmation que des réformes difficiles devaient être prises. Il n’est donc guère surprenant que le moral économique des Français soit au plus bas. Mais, tout de même, avec « -65 » le niveau actuel de l’indice de moral (l’écart entre les « confiants » et les « défiants ») des Français est extraordinairement bas, se rapprochant dangereusement du record enregistré après la crise des subprimes (-72 en octobre 2008). Pire encore, la chute de cet indice, amorcée dès le mois suivant la nomination du gouvernement Valls-I, semble à la fois vertigineuse et inexorable de constance : -14 points d’indice depuis juillet, -18 points depuis juin, et -23 points depuis mai ! Sans un rebond des indicateurs économiques ou une remontée de la crédibilité de l’exécutif, il est probable que l’indice de moral économique des Français atteigne son plus bas niveau historique avant la fin de l’année 2014. 2 - A l’instar de Valls, les deux-tiers des Français et même une nette majorité des sympathisants du PS demandent désormais plus de libertés pour les entreprises En quelques années les Français ont totalement modifié leurs perceptions s’agissant de la liberté que devrait laisser l’Etat aux entreprises. Ainsi, le Cevipof interroge depuis 5 ans les Français à ce sujet en leur demandant chaque année, s’il faut que « l’Etat contrôle et règlemente plus étroitement les entreprises » ou au contraire qu’il « fasse confiance aux entreprises et leur donne plus de libertés ». Or, alors qu’en 2009, lors de la première mesure du Cevipof, une nette majorité (52% contre 43%) de Français préférait « plus de contrôle » plutôt que « plus de libertés », depuis 2013 la donne s’est inversée (59% étaient en faveur de « plus de libertés »).
  4. 4. Principaux enseignements Nous avons décidé de reposer cette question dans le cadre de notre baromètre économique, pour voir si l’évolution se poursuivait, juste après le tournant social-libéral du gouvernement et la « déclaration d’amour » aux entreprises effectuée par le Premier ministre lors de la récente université d’été du Medef. La réponse est nette : La conversion est faite. Désormais une écrasante majorité de plus des deux-tiers (68%) des Français demande à l’Etat de donner plus de libertés aux entreprises. Mais surtout, encore plus incroyable, si les sympathisants de gauche sont encore une majorité (55% contre 45%) à privilégier un accroissement du contrôle de l’Etat, les sympathisants du parti socialiste sont, désormais pour la première fois une nette majorité (55% contre 45%) à suivre leur Premier ministre pour demander plus de libertés aux entreprises. ​3 - Les 4 grandes réformes structurelles d’inspiration libérale que nous avons testées sont soutenues par six Français sur dix, et surtout par plus d’un sympathisant de gauche sur deux Nous avons testé 4 grandes réformes d’ores et déjà annoncées ou, au moins, envisagées par le gouvernement. D’inspiration « libérale », le plus souvent synonymes d’efforts voire de sacrifices, ces réformes suscitent toutes des polémiques internes à la gauche (comme le retour sur la loi Duflot ou la réforme du marché du travail) et peuvent apparaître difficilement acceptables par l’opinion publique. Pourtant, toutes sont approuvées par une nette majorité de Français :  56% soutiennent ainsi la très polémique réforme territoriale prévoyant le passage de 22 à 13 régions  Autant de Français, 56%, approuvent la réforme du marché immobilier impliquant notamment la fin de l’encadrement des loyers (et donc l’enterrement de la loi Duflot)  58% sont favorables à la très pro-business réforme du marché du travail impliquant de lever les contraintes des seuils sociaux pesant sur les entreprises  Et enfin, 71% des Français sont favorables à l’ouverture à la concurrence des professions réglementées. Même si celle-ci sera sans doute plus difficile à faire passer sans levée de boucliers de la part des intéressés.
  5. 5. Principaux enseignements Si on ajoute à ce haut niveau d’acceptation sur ces réformes le résultat de la question sur la liberté à donner aux entreprises (68% y sont favorables), on atteint pour la première fois depuis 20 ans le chiffre symbolique de deux Français sur trois (mis en avant par Giscard dans son livre éponyme publié en 1992) qui seraient favorables à de grandes réformes structurelles d’inspiration libérale. Plus étonnant encore, les 4 réformes structurelles que nous avons testé dans l’enquête sont même désormais soutenues par plus de 50% des sympathisants de gauche (de 50% pour la réforme du marché immobilier à 78% pour la réforme des professions réglementées). Le fait qu’un sympathisant de gauche sur deux (50%) et qu’une majorité de socialistes approuve à présent la très libérale réforme du marché du travail constitue à la fois un retournement – comme pour la liberté à donner aux entreprises – et une tardive victoire de la « deuxième » gauche sur la « première ». On comprend mieux l’enthousiasme d’un Michel Rocard récemment interviewé dans les colonnes du journal l’Opinion et qui semblait tout heureux, à 84 ans de voir – enfin – ses idées être majoritaires à gauche. Comme il le disait toutefois à la manière d’une mise en garde d’un vieux « Jedi » à ses jeunes « Padawan » Valls et Macron, le plus dur reste à faire pour le gouvernement : à la fois réussir à mettre en œuvre ces mesures et surtout à ce qu’elles produisent rapidement les résultats économiques espérés. Gaël Sliman Président d’Odoxa
  6. 6. 6 Confiance en l’avenir de la situation économique en France (NSP) 1% Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ? Plutôt plus confiant : 17% Plutôt moins confiant : 82% -6 pts*+8 pts* *Evolution par rapport à la vague de juillet 2014. Sondage réalisé par BVA pour Axys Consultants, BFM et Challenges les 3 et 4 juillet 2014 Indice « Plutôt plus confiant » - « Plutôt moins confiant » = -65 (Rappel Juillet 2014: -51)
  7. 7. 7 Evolution de l’indice de confiance en l’avenir -25 17 -52 -71 -52 -63 -66 -70 -72 -60 -56 -58 -37 -33 -23 -31 -34 -35 -33 -35 -48 -47 -59 -56 -59 -41 -46 -49-49 -40 -44 -55 -47 -35 -28 -29 -65 -65 -55 -67 -59 -43 -44 -23 -32 9 -11 -37 -48 -46 -44 -36 -40 -52 -56 -49 -46 -48 -22 -24 -49 -45 -37 -44 -46 -49 -42 -47 -51 -65 -85 -75 -65 -55 -45 -35 -25 -15 -5 5 15 25 déc.-06 janv.-07 févr.-07 mars-07 avr.-07 mai-07 juin-07 juil.-07 août-07 sept.-07 oct.-07 nov.-07 déc.-07 janv.-08 févr.-08 mars-08 avr.-08 mai-08 juin-08 juil.-08 août-08 sept.-08 oct.-08 nov.-08 déc.-08 janv.-09 févr.-09 mars-09 avr.-09 mai-09 juin-09 juil.-09 août-09 sept.-09 oct.-09 nov.-09 déc.-09 janv.-10 févr.-10 mars-10 avr.-10 mai-10 juin-10 juil.-10 août-10 sept.-10 oct.-10 nov.-10 déc.-10 janv.-11 févr.-11 mars-11 avr.-11 mai-11 juin-11 juil.-11 août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 févr.-12 mars-12 avr.-12 mai-12 juin-12 juil.-12 août-12 sept.-12 oct.-12 nov.-12 déc.-12 janv.-13 févr.-13 mars-13 avr.-13 mai-13 juin-13 juil.-13 août-13 sept.-13 oct.-13 nov.-13 déc.-13 janv.-14 févr.-14 mars-14 avr.-14 mai-14 juin-14 juil.-14 août-14 sept.-14 Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ?
  8. 8. 8 Confiance en l’avenir de la situation économique en France selon la proximité partisane Depuis ces dernières semaines êtes-vous plutôt plus confiant ou plutôt moins confiant concernant l’avenir de la situation économique en France ? 17% 31% 8% 82% 68% 92% 1% 1% Ensemble Sympathisants de gauche Sympathisants de droite Plutôt plus confiant Plutôt moins confiant (NSP) Rappels « Plutôt plus confiant » juillet 2014* 23% 48% 9% *Sondage réalisé par BVA pour Axys Consultants, BFM et Challenges les 3 et 4 juillet 2014
  9. 9. 9 Opinion sur la liberté que doit laisser l’Etat aux entreprises Pour faire face aux difficultés économiques, pensez-vous qu’il faut que l’Etat fasse confiance aux entreprises et leur donne plus de libertés ou pensez-vous au contraire qu’il faut que l’Etat les contrôle et les règlemente plus étroitement ? Il faut que l’Etat fasse confiance aux entreprises et leur donne plus de libertés 68% Il faut que l’Etat les contrôle et les règlemente plus étroitement 31% (NSP) 1% Rappel déc. 2013* : 59% Rappel déc 2009* : 43% Rappel déc. 2013* : 38% Rappel déc 2009* : 52% *Sondages réalisés par OpinionWay pour Le Cevipof
  10. 10. 10 Opinion sur la liberté que doit laisser l’Etat aux entreprises Pour faire face aux difficultés économiques, pensez-vous qu’il faut que l’Etat fasse confiance aux entreprises et leur donne plus de libertés ou pensez-vous au contraire qu’il faut que l’Etat les contrôle et les règlemente plus étroitement ? 68% 45% 55% 83% 31% 55% 45% 16% 1% 1% Ensemble Sympathisants de gauche Dont sympathisants PS Sympathisants de droite Il faut que l’Etat fasse confiance aux entreprises et leur donne plus de libertés Il faut que l’Etat les contrôle et les règlemente plus étroitement (NSP) Dont sympathisants PS
  11. 11. 11 Approbation de quatre grandes réformes annoncées par le gouvernement Voici 4 grandes réformes annoncées ou envisagées par le gouvernement afin de relancer l’économie. Pour chacune de ces réformes, dites-moi si vous y êtes favorable ou opposé : 71% 58% 56% 56% 28% 41% 43% 43% 1% 1% 1% 1% La réforme des professions réglementées qui consiste à ouvrir à la concurrence certaines professions comme les notaires, les huissiers, les vétérinaires ou les pharmaciens La réforme du marché du travail qui vise à supprimer les seuils sociaux qui imposent des contraintes sociales, syndicales et fiscales aux entreprises dépassant un certain nombre de salariés La réforme du marché immobilier qui vise à favoriser la construction de nouveaux logements et pourrait supprimer l’encadrement des loyers voulue par Cécile Duflot La réforme territoriale qui vise à réduire le nombre de régions en France de 22 à 13 Favorable Opposé (NSP)
  12. 12. 12 Approbation de quatre grandes réformes annoncées par le gouvernement selon la proximité partisane Voici 4 grandes réformes annoncées ou envisagées par le gouvernement afin de relancer l’économie. Pour chacune de ces réformes, dites-moi si vous y êtes favorable ou opposé : Sympathisants de gauche Sympathisants de droite 78% 67% 50% 50% La réforme des professions réglementées La réforme territoriale La réforme du marché du travail La réforme du marché immobilier % Favorable 64% 63% 61% 46% La réforme du marché du travail La réforme des professions réglementées La réforme du marché immobilier La réforme territoriale

×