Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Sowatt' Mag - Janvier 2017

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Soréa mag juin 2017
Soréa mag juin 2017
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 8 Publicité

Sowatt' Mag - Janvier 2017

Télécharger pour lire hors ligne

Retrouvez les dernières infos du marché de l'Electricité et les actualités d'Electricité de Savoie.
Au sommaire de ce numéro :
p.3 : l'énergie en bref
p.4-5 : La sécurité d'approvisionnement
p.6 : la marché de capacité
p.7 : Crit'air, la vignette écologique
p.8 : l'énergie décryptée

Retrouvez les dernières infos du marché de l'Electricité et les actualités d'Electricité de Savoie.
Au sommaire de ce numéro :
p.3 : l'énergie en bref
p.4-5 : La sécurité d'approvisionnement
p.6 : la marché de capacité
p.7 : Crit'air, la vignette écologique
p.8 : l'énergie décryptée

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Publicité

Similaire à Sowatt' Mag - Janvier 2017 (20)

Publicité

Plus récents (20)

Sowatt' Mag - Janvier 2017

  1. 1. 1 LE DOSSIER DU MOIS : SÉCURITÉ D’APPROVISIONNEMENT : UN HIVER SOUS TENSION ? Crit’Air : la vignette écologique + les infos énergie à retenir + «L’ÉNERGIE EST NOTRE AVENIR, ÉCONOMISONS-LA !» SOWATT’ MAGNUMÉRO 01, JANVIER 2017
  2. 2. 2 Madame, Monsieur, Voici le premier numéro de votre newsletter ! Vous la recevrez par voie électronique tous les 2 mois. Son objectif est de vous faire partager notre passion au quotidien et vous apporter un éclairage sur la transition énergétique et digitale que nous allons connaître. Pour ce premier édito, je vous évoque les marchés de l’énergie. Vaste sujet… et complexe… car il n’existe pas un marché mais divers produits (électricité de base, de pointe,…). Pire, les pouvoirs publics viennent de mettre en place un marché de capacité dont on a essayé de vous faire une synthèse en page 6… Revenons à notre électron ! En observant le graphique vous constaterez que son prix est très variable. Les offres proposées par les fournisseurs étant fixes pour toute la durée du contrat (1 à 3 ans), il convient donc d’être vigilant et savoir saisir les opportunités ! Sachez que vous pouvez dès aujourd’hui acheter votre énergie à des horizons lointains, jusqu’en 2019 voire 2020 et, ceci, même si la date d’échéance de votre contrat est encore lointaine. En ce début d’année, consacrez nous quelques minutes, nous vous conseillerons au mieux pour optimiser vos achats et vous prémunir de futures hausses… Il me reste à vous souhaiter une lecture agréable et à vous présenter, au nom de l’équipe Electricité de Savoie nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! Frédérick Marchand SOMMAIRE L’ÉNERGIE EN BREF P.3 LA SÉCURITÉ D’APPROVISIONNEMENT P.4,5 LE MARCHÉ DE CAPACITÉ P.6 CRIT’AIR, LA VIGNETTE ÉCOLOGIQUE P.7 L’ÉNERGIE DÉCRYPTÉE P.8 ÉDITO 25 35 45 55 65 75 85 01/01/2013 01/01/2014 01/01/2015 01/01/2016 31/12/2016 Base FRA Peak FRA Prix de marché de gros EEX Prix de Base / Prix de Pointe société Une publication de Sowatt Directeur de la publication et responsable éditorial : Frédérick Marchand 6 rue Porte Martel ZAC du Pré de Pâques 73 870 Saint-Julien Montdenis Tél. : 04.79.64.44.32 www.electricitedesavoie.fr
  3. 3. 3 L’ÉNERGIE EN BREF Nouvelles de France Répartition de la consommation d’énergie en France en 2015 Les bâtiments au sens large (c’est-à-dire les secteurs résidentiel et tertiaire) représentent 45% des consom- mations d’énergies en France. Ils devancent les transports, qui concentrent à eux seuls un tiers des consommations, mais qui sont surtout le seul poste en augmentation au cours des trois dernières années. Les gisements d’économie d’énergie sont donc claire- ment identifiés, mais parfois difficiles à exploiter. 33 % 30 % 19 % 15 % 3 % Transports Résidentie Industrie Tertiaire Agricultur 33 % 30 % 19 % 15 % 3 % Transports Résidentiel Industrie Tertiaire Agriculture Record du Monde ! L’Inde vient de construire la plus grande centrale solaire au Monde (648 MW au total). Cette installation est dotée de 2,5 millions de modules photovoltaïques installés sur 10 km² ! Une centrale qui aura nécessité 650 millions d’euros d’investissements. La baisse du coût de production des énergies renouvelables est spectaculaire ! En novembre 2016, l’électricien suédois Vattenfall a remporté un appel d’offres au Danemark pour développer 600 MW d’éolien en mer pour un coût de production de 50 €/MWh. C’est 3 à 4 fois moins qu’il y a quelques années seulement. Vattenfall investira 1,3 milliard d’euros dans ce projet. Nouvelles du monde Source : Datalab
  4. 4. 4 SÉCURITÉ D’APPROVISIONNEMENT : UN HIVER SOUS TENSION ? LE DOSSIER La sécurité d’approvisionnement du système électrique français est assurée par RTE, le gestion- naire du réseau de transport d’électricité. Garantir la sécurité d’approvisionnement c’est assurer à tout moment l’équilibre entre l’offre (la production injectée sur le réseau) et la demande (la consom- mation soutirée du réseau). Mais cet exercice est délicat car la France a largement développé le chauffage électrique, ce qui provoque des pointes de consommation notamment le soir (18h-20h) en jours ouvrés. Au cours d’une même journée d’hiver, la demande peut ainsi varier de plus de 30%. LA SÉCURITÉ D’APPROVISIONNEMENT POUR L’HIVER 2016/2017 SERA-T-ELLE ASSURÉE ? Au début de l’hiver, RTE a annoncé que la sécurité électrique de l’hiver 2016-2017 s’annonçait plus dé- licate à assurer que les hivers précédents. La raison ? L’arrêt d’une vingtaine de réacteurs nucléaires. Mais cette période d’indisponibilité a finalement été relativement courte et les moyens de production sont progressivement remis en service. De son côté, Météo France n’anticipe pas un hiver historique- ment froid. RTE ne devrait donc pas être amené à prendre de mesures exceptionnelles pour assurer l’alimentation électrique des français, sauf en cas de vague de froid vraiment importante. 4 1°C plus froid en hiver nécessite d’appeler 2 400 MW de puissance supplémentaire (soit l’équivalent de deux à trois réacteurs nucléaires) pour faire face à l’augmentation de la consommation. la longueur du réseau à haute et très haute tension dans l’hexagone 50 40 30 20 10 0 10 20 50 40 30 20 10 0 10 20 100 000 kms
  5. 5. 55 Importer de l’électricité De part sa position géographique, le système électrique français est interconnecté à l’Angleterre, la Belgique, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et l’Espagne. La France peut donc importer de l’électricité de ses voisins. Faire jouer les effacements de consommation Certains consommateurs industriels ou tertiaires par exemple peuvent « s’effacer », c’est-à-dire stopper (ou réduire) leur consommation à la demande de RTE, ce qui soulage les tensions sur le réseau. Ces acteurs sont rémunérés pour réserver cette capacité d’effacement à RTE. Mettre en service toutes les centrales disponibles En cas de tension, les centrales thermiques les plus chères (au fioul par exemple) sont appelées pour couvrir les besoins en électricité. 3 MESURES EXCEPTIONNELLES 3 MESURES CLASSIQUES Couper les clients industriels (consentants) RTE a équipé 21 très gros consommateurs d’électricité (producteur d’acier ou d’aluminium par exemple) pour pouvoir arrêter leur consommation en moins de 5 secondes. Ces clients industriels sont rémunérés pour leur contribution à la sécurité d’approvisionnement. Ce dispositif d’urgence existe depuis 2014, mais n’a toutefois encore jamais été activé. En appeler aux citoyens Il s’agit ici d’alerter tous les consommateurs pour leur demander de différer l’usage de certains appareils et donc de réduire leur consommation, le temps de passer la pointe. Ce dispositif est déjà en place depuis plusieurs années en Bretagne (58 000 personnes inscrites) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (31 000 personnes). Engager des coupures ciblées C’est la mesure de dernier recours ! Elle consiste à procéder à des coupures contrôlées et limitées à certaines zones du réseau, on parle alors de « délestages ». Et même de « délestages tournants » pour ne pas couper un même client plus de deux heures. LES SIX LEVIERS D’ACTIONS POUR PASSER LES POINTES DE CONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ
  6. 6. 6 LE SAVIEZ VOUS ?? Le marché de capacité en synthèse … Tous les fournisseurs d’électricité sont soumis au marché de capacité dès le 1er janvier 2017. Depuis une dizaine d’années, la consommation française d’électricité stagne… sauf, durant les périodes de pointe… Le but du marché de capacité est de sécuriser l’approvisionnement électrique en France lors de ces pointes de consommation. Les fournisseurs ont donc l’obligation de détenir un certain volume de capacité à due proportion de la consommation effective de leurs clients pendant les périodes de pointe (10 à 15 jours par an dits « PP1 ») : c’est la puissance moyenne du site pendant ces jours PP1 qui détermine le niveau d’obligation. La mise en place de ce mécanisme vise à favoriser les consommateurs qui réduisent leur consommation les jours de forte tension sur le réseau électrique et contribue ainsi à la sécurité d’approvisionnement de la France. Un consommateur responsable aura un impact modéré sur sa facture énergétique. La facturation au client est défini à travers un prix de référence, publié le 15/12/2016 pour l’année 2017 : il est ressorti à environ 10 000 €/MW, plutôt dans la fourchette basse attendue. En pratique, Electricité de Savoie facturera, au réel, le montant de la capacité. Les sommes collectées seront reversées aux producteurs.
  7. 7. 7 ON COMPREND MIEUX … Crit’Air : la vignette écologique C’est le retour de la vignette automobile ! Ou plutôt du certificat qualité de l’air, son nom officiel également appelé pastille ou vignette Crit’Air. Cette vignette concerne tous les véhicules : particuliers ou de société, voitures, deux roues, autobus, autocars, poids lourds, etc. Deux critères sont pris en compte : la motorisation et la date de 1ère immatriculation Véhicules 100% électrique et hydrogène Véhicules gaz et hydride rechargeable essence (à partir de 2011) Véhicules essence (2006-2010) diesel (à partir de 2011) Véhicules essence (1997-2005) diesel (2006-2010) Véhicules diesel (2001-2005) Véhicules diesel (1997-2000) Que pourraient-faire les collectivités ? • Réserver certaines voies de circulation (ouvrir les voies de bus aux vignettes vertes par exemple) • Rendre gratuit ou réserver certains espaces de stationnement à certaines vignettes • Remplacer l’actuelle circulation alternée (plaques d’immatriculation paires uniquement un jour, impaires uniquement le jour suivant) par une circulation autorisée uniquement à certaines vignettes Crit’Air • Créer des zones exclusivement réservées à certaines vignettes Son but est simple : identifier les vé- hicules les moins polluants grâce à la pastille de couleur collée sur le pare-brise. La vignette Crit’Air n’est pas obligatoire, mais elle peut permettre aux véhicules les moins polluants de circuler dans les zones où des restrictions de circulation ont été mises en œuvre pour lut- ter contre la pollution. De grandes villes comme Paris, Lyon ou Grenoble ont déjà ou vont très prochainement instaurer ces zones restreintes de circulation. Tandis que 25 communes ou communautés de communes, lauréates de l’appel à projets national « Ville respirable en 5 ans » (Annemasse, Lille, Mont- pellier, Saint-Etienne, etc.) ont pré- vu de le faire dans les années à venir. LavignetteCrti’Airestpayanteet disponible en ligne depuis le 1er juillet 2016 sur le site officiel www.certificat-air.gouv.fr. 4,18 €
  8. 8. 8 L’ÉNERGIE DÉCRYPTÉE Qu’est-ce que l’économie circulaire ? L’économie circulaire est un concept économique dont l’objectif est de produire des biens et des services en limitant la consommation de matières premières, d’eau et d’énergie et ainsi les émissions de gaz à effet de serre. En amont, l’économie circulaire repose sur l’écoconception des pro- duits, c’est-à-dire le fait de tendre dès la phase de conception vers une utilisation la plus faible possible de ressources non renouve- lables. Concrètement, l’économie circulaire repose par exemple sur la transformation des déchets en matière première réutilisable. CONTACT LA QUESTION Le fait pour un producteur (devenu autoproducteur) de consommer lui-même tout ou partie de l’électricité produite par son installation. L’autoconsommation d’électricité peut être individuelle (un particulier consommant l’électricité produite par des panneaux photovol- taïques sur son toit) ou collective (dans le cas d’échanges d’électricité entre bâtiments, mais sans passer par le réseau de distribution d’électricité). AUTOCONSOMMATION LE M OT c’est l’objectif de réduction de consommation d’énergies en France fixé par les pouvoirs publics entre 2012 et 2018. -7 %LE CHIFFRE 6 Rue Porte Martel - ZAC du Pré de Pâques 73 870 Saint-Julien-Montdenis 04 79 64 44 32 accueil@sowatt-alpes.fr www.electricitedesavoie.fr

×