SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  29
Encadreur : Dr WANNES Islem



   Externes : LARIBI Ons
              LAZZEM soumaya
C'est une méthode de réanimation qui va consister à
  administrer de façon continue ou discontinue de
  l'oxygène sous pression dans le but de maintenir ou de
  rétablir un taux constant d'oxygène dans le sang.
L'apport d'oxygène aux tissus dépend de :
 la ventilation alvéolaire
 la qualité des échanges gazeux (membrane alvéolo-
  capillaire)
 de son transport et du niveau de son extraction
  tissulaire.
- Maladie pulmonaire (ventilation inadéquate) :
-manque d’O2 ou apnée avec
 parenchyme pulmonaire normal par: noyade,strangulation,
  altitude avec baisse d’O2, obstruction pharyngée, paralysie
  musculaire, dépression respiratoire par intoxication
  médicamenteuse ou par atteinte du SNC…
poumons malades : pneumonie, OAP, BPCO, asthme
  sévère,IRA,IRC…
- Maladie extra-pulmonaire (distribution inadéquate) :
 déficience circulatoire : infarctus, embolie pulmonaire,
  hypovolémie
 déficience en transporteur d’O2 : anémie, anesthésie,…
 besoin accru d’O2 : brûlure, choc, coma, fièvre*
 Lunettes nasales : système simple qui permet
  d’administrer un débit continu d’O2 qui s’accumule
  dans le réservoir naturel formé par le naso-pharynx et
  l’oropharynx .
 FiO2 de 23 à 44%
 debit maximal d’O2 : 6 l/min.
 Sondes nasales :
- distance [lobe de la narine - lobe de l’oreille]
- FiO2 plus forte que les lunettes nasales (max 50%) avec
  un debit maximal a 6 L/min
 Il fournit une concentration d’O2 supérieure aux
 lunettes et aux sondes nasales.
  La concentration d’O2 délivrée est de 35 % pour un
 débit de 6 l/ mn et peut aller jusqu'à 55 % pour un
 débit de 10 l/mn. On peut y adjoindre un dispositif de
 nébulisation.
 Le principe du masque Venturi consiste à fournir une
 concentration d’oxygène précise et prédéterminée
Vérifier le bon état du matériel.
Assurer la liberté des voies aériennes garantissant que
l'oxygène délivré ira bien jusqu'aux alvéoles
Mettre en marche l'administration d'oxygène puis
positionner le masque, la sonde ou les lunettes.
Fixer la sonde.
Surveillance : Le critère d'efficacité de
l'inhalation d'oxygène est la stabilisation
ou l'amélioration des signes de détresse:
 utilisé sous un débit de 8 à 10 litres d’oxygène par
  minute, il permet d’atteindre des FiO2 de 0,8 à 1 (80 à
  100 %).
 Dispositif qui permet d’exercer une pression positive
  sur les alveoles pour garder un debit residuel ( pression
  expiratoire positive )
 Permet d’apporter une FiO2 maximale entre 90 et 100%
  selon les fuites
 Il faut que le patient soit eveillé, cooperatif
  hémodynamiquement stable et capable de respirer
  tout seul
 1ere indication : OPA par poussé d’IVG sur poumon
  sain
 VNI ( ventilation non invasive ) :
regroupe l'ensemble des techniques d'assistance
  ventilatoire prenant en charge tout ou partie du
  travail respiratoire en l'absence de dispositif
  endotrachéal afin d'assurer une ventilation
  alvéolaire satisfaisante.

 Indication majeure : decompensation aigue sur un poumon
  pathologique .
 Contre indication : PNO, traumatisme facial …
 Sonde endo-trachéale
 Trachéotomie
 l’oxygénothérapie est employée aussi bien d'une
 manière temporaire, dans des affections aiguës que
 d'une manière prolongée et quotidienne, dans des
 affections chroniques
La nébulisation est une technique d’inhalation qui
permet de délivrer des concentrations importantes de
médicament directement au niveau de l’appareil
respiratoire et apparaît comme une modalité de choix
des formes aigues.
Elle est couramment employée par les personnes
soufrant des affections respiratoires telles que : l’asthme,
  la rhinites, la bronchites , la laryngites, la
  trachéites ou la pharyngites.
La nébulisation permet d’administrer au patient, par
  voie inhalée, des substances actives directement au
  niveau de leurs cibles tissulaires situées dans la
  paroi bronchique.
L’effet pharmacologique est obtenu plus rapidement
 que par voie générale, avec pour avantage des effets
 systémiques indésirables minorés.



Cependant, la voie inhalée nécessite de connaître, non
 seulement le principe actif à utiliser mais aussi le lieu
 d’action souhaité (sinus, sphère ORL, bronches,
 poumons profond…) et la quantité à appliquer.
un générateur soit pnematique soit ultrasonique
un nébuliseur
une interface patient.
éventuellement des fonctions annexes.
Types de generateurs :

Les générateurs pneumatiques où la préparation
médicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’un
gaz comprimé (effet Bernoulli)
Les générateurs ultrasoniques où la préparation
médicamenteuse est nébulisée sous l’effet
d’ultrasons produits par la vibration (effets de
cavitation).

RQ :Les pneumatiques doivent toujours être utilisés en première intention .
Les ultrasoniques sont réservés à des indications particulières par exp l
humidification
Le nébuliseur se compose d’une tubulure le reliant au générateur et
d’une cuve de nébulisation ou l’on verse le médicament




     Nebuliseur                         Nebuliseur
     ultrasonique                       pneumatique
   Un embout buccal


 un masque bucco-nasal



 des embouts narinaires



 un raccord trachéal



La masque naso-buccal est l interface de l’urgence et des formes
  aigues .
Quels médicaments nébuliser ?

En pratique les plus prescrits sont les
 bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires
 essentiellement les corticoïdes inhalés



Les principaux médicaments utilisés:
 Beta2 mimétique : VENTOLINE ET BRICANYL
 Anticholinérgique : ATROVENT
 Corticoides : PULMICORT et FLIXOTIDE
 Antibiotique : COLISTINE B et PENTACARINAT
 Dans l’asthme aigu et les exacerbations de BPCO ,les Béta 2
  mimétiques sont devenus le traitement de référence en raison d’action
  rapide , de leur effet puissant et d’une bonne tolérance même à fortes
  posologies.

 Dans les affections ORL , la nébulisation peut être utile dans le
  traitement de états inflammatoires aigus ou chroniques des voies
  aériennes supérieurs

 Elle reste la possible voie quqnd les autres modalités de la voie inhalées
  sont irréalisables en raison d’une incapacité physique ( pathologi ostéo-
  articulaire évoluée, déficit moteur ) ou mentale (trouble de la
  conscience,démence)
 Une séance de Nébulisation ne doit pas durer plus de 15 minutes:
  ce paramètre doit être pris en compte dans le choix de l’appareil et
  son réglage .

 Choisir le meilleur moment de la journée (par exp avant une
  séance de kinésithérapie)

 Patient assis ,si possible (inspiration lente et profonde)


 Ne pas parler et garder l’aérosol vertical
Il est déconseillé de nébuliser :
Des produits huileux susceptibles de provoquer
 une pneumopathie lipidique
De l’eau pure et des préparations hypotoniques,
 notamment de l’eau distillée
Des préparations contenant des excipients ou des
 conservateurs potentiellement dangereux (tels les
 sulfites)
 Tout état pathologique nécessitant de l ’oxygénothérapie
  doit être traité en respectant
  ses précautions d’utilisation afin de ne pas aggraver la
  situation.
  Ainsi que pour la nébulisation, on doit bien choisir le
  produit à nébuliser aussi bien que sa dose pour une
  thérapeutique correcte.
Our oxygénothérapie et nébulisation

Contenu connexe

Tendances

Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonLamia Benbada
 
deshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissondeshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissonJawad Fassi fihri
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësMehdi Razzok
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireSoulaf Sel
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonairehind henzazi
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDr. Kerfah Soumia
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointeSANOU OURY
 
Les otites aigues et chroniques .pptx
Les otites aigues et chroniques .pptxLes otites aigues et chroniques .pptx
Les otites aigues et chroniques .pptxKHETTABDJOUHER
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweUniversité de kinshasa
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptSandro Zorzi
 
Infections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesInfections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesDr. Kerfah Soumia
 
Syndrome d'epanchement liquidien
Syndrome d'epanchement liquidienSyndrome d'epanchement liquidien
Syndrome d'epanchement liquidienhind henzazi
 
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...83SCOTCH
 
Le prématuré
Le prématuréLe prématuré
Le prématuréesf3
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatalesMehdi Razzok
 

Tendances (20)

OAP
OAPOAP
OAP
 
Capnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptxCapnographie(1).pptx
Capnographie(1).pptx
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Déshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrissonDéshydratation aiguë du nourrisson
Déshydratation aiguë du nourrisson
 
deshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourissondeshydratation aigue du nourisson
deshydratation aigue du nourisson
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
 
Convulsion umct 2012
Convulsion umct 2012Convulsion umct 2012
Convulsion umct 2012
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
 
Les otites aigues et chroniques .pptx
Les otites aigues et chroniques .pptxLes otites aigues et chroniques .pptx
Les otites aigues et chroniques .pptx
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
 
Infections respiratoires aigues
Infections respiratoires aiguesInfections respiratoires aigues
Infections respiratoires aigues
 
Syndrome d'epanchement liquidien
Syndrome d'epanchement liquidienSyndrome d'epanchement liquidien
Syndrome d'epanchement liquidien
 
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
Trachéotomie et trachéostomie (Indications, prise en charge des patients port...
 
Le prématuré
Le prématuréLe prématuré
Le prématuré
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
 

En vedette

RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussite
RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussiteRSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussite
RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussiteFrederic BERNIER
 
Pt Co2 Viaut Gtk08def
Pt Co2 Viaut Gtk08defPt Co2 Viaut Gtk08def
Pt Co2 Viaut Gtk08defpgouilly
 
Chimie 11
Chimie 11Chimie 11
Chimie 11Azgoro
 
Doc lock tile
Doc lock tileDoc lock tile
Doc lock tileseoetic
 
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ Publish
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ PublishWebinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ Publish
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ PublishKaliop-slide
 
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourisme
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourismeWebinar : ezpublish pour vos projets e-tourisme
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourismeKaliop-slide
 
Tour Du Monde Images En 3 D Vvvvv
Tour Du Monde Images En 3 D VvvvvTour Du Monde Images En 3 D Vvvvv
Tour Du Monde Images En 3 D Vvvvvdgwest7
 
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automation
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automationOptimisez vos flux commerciaux avec la marketing automation
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automationKaliop-slide
 
Objectif zéro déchet séminaire energie
Objectif zéro déchet séminaire energieObjectif zéro déchet séminaire energie
Objectif zéro déchet séminaire energiecleantechtahiti
 
Acr et dsa 2011
Acr et dsa 2011Acr et dsa 2011
Acr et dsa 2011esf3
 
circulation embryonnaire
circulation embryonnairecirculation embryonnaire
circulation embryonnairenoraeah med
 
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...Kaliop-slide
 
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...Artur Tavares
 
Análise e redução de custos 21[1].10.02
Análise e redução de custos 21[1].10.02Análise e redução de custos 21[1].10.02
Análise e redução de custos 21[1].10.02Fernando Vaz
 
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)Habro Group
 
Fabricas digitais techday
Fabricas digitais   techdayFabricas digitais   techday
Fabricas digitais techdayEmanuel Campos
 

En vedette (20)

RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussite
RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussiteRSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussite
RSE et marque sociétale : avantages et conditions de réussite
 
Pt Co2 Viaut Gtk08def
Pt Co2 Viaut Gtk08defPt Co2 Viaut Gtk08def
Pt Co2 Viaut Gtk08def
 
Chimie 11
Chimie 11Chimie 11
Chimie 11
 
Plongee technique semaine sciences
Plongee technique semaine sciencesPlongee technique semaine sciences
Plongee technique semaine sciences
 
Doc lock tile
Doc lock tileDoc lock tile
Doc lock tile
 
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ Publish
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ PublishWebinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ Publish
Webinar e-tourisme : Créer une expérience utilisateur riche grâce à eZ Publish
 
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourisme
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourismeWebinar : ezpublish pour vos projets e-tourisme
Webinar : ezpublish pour vos projets e-tourisme
 
Tour Du Monde Images En 3 D Vvvvv
Tour Du Monde Images En 3 D VvvvvTour Du Monde Images En 3 D Vvvvv
Tour Du Monde Images En 3 D Vvvvv
 
Tpe mars
Tpe marsTpe mars
Tpe mars
 
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automation
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automationOptimisez vos flux commerciaux avec la marketing automation
Optimisez vos flux commerciaux avec la marketing automation
 
Objectif zéro déchet séminaire energie
Objectif zéro déchet séminaire energieObjectif zéro déchet séminaire energie
Objectif zéro déchet séminaire energie
 
Acr et dsa 2011
Acr et dsa 2011Acr et dsa 2011
Acr et dsa 2011
 
Les Vins Blancs
Les Vins BlancsLes Vins Blancs
Les Vins Blancs
 
circulation embryonnaire
circulation embryonnairecirculation embryonnaire
circulation embryonnaire
 
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...
[Webinar du 17/06/2014] Bien intégrer sa boutique e-Commerce à son système d'...
 
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...
Inteligencia de Mercado e Gestão de mudanças Como transformar oportunidades e...
 
Análise e redução de custos 21[1].10.02
Análise e redução de custos 21[1].10.02Análise e redução de custos 21[1].10.02
Análise e redução de custos 21[1].10.02
 
Protetor auricular
Protetor auricularProtetor auricular
Protetor auricular
 
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)
Manual do pedal Mooer MNR1 Noise Killer (PORTUGUÊS)
 
Fabricas digitais techday
Fabricas digitais   techdayFabricas digitais   techday
Fabricas digitais techday
 

Similaire à Our oxygénothérapie et nébulisation

bronchite chroniques.ppt
bronchite chroniques.pptbronchite chroniques.ppt
bronchite chroniques.pptmbengelias
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluationsPatou Conrath
 
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesWebinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesCRAMIF
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienneGuillaume Michigan
 
Pré et peroperatoire deroulement .pdf
Pré et peroperatoire deroulement .pdfPré et peroperatoire deroulement .pdf
Pré et peroperatoire deroulement .pdfMaryamSaidi4
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésieSandro Zorzi
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsGuillaume Michigan
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfforcefemme83
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Hilou Hamid
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1LahcenElmoumou
 
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienneAnesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienneHilou Hamid
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoireFrederic Mayne
 
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulteDetresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adultePatou Conrath
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimationMOHAMED ZARBOUBI
 
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxique
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxiqueNéonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxique
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxiqueGuillaume Michigan
 

Similaire à Our oxygénothérapie et nébulisation (20)

Fibroscopie bronchique
Fibroscopie bronchique Fibroscopie bronchique
Fibroscopie bronchique
 
bronchite chroniques.ppt
bronchite chroniques.pptbronchite chroniques.ppt
bronchite chroniques.ppt
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
 
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesWebinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
 
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie   angiostrongylose chez une jeune chiennePneumologie   angiostrongylose chez une jeune chienne
Pneumologie angiostrongylose chez une jeune chienne
 
Pré et peroperatoire deroulement .pdf
Pré et peroperatoire deroulement .pdfPré et peroperatoire deroulement .pdf
Pré et peroperatoire deroulement .pdf
 
Bonnes pratiques d'anesthésie
Bonnes  pratiques d'anesthésieBonnes  pratiques d'anesthésie
Bonnes pratiques d'anesthésie
 
Chirurgie pulmonaire
Chirurgie pulmonaireChirurgie pulmonaire
Chirurgie pulmonaire
 
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovinsPonction et biopsie pulmonaires chez les bovins
Ponction et biopsie pulmonaires chez les bovins
 
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdfDrainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
Drainage Thoracique PowerPoint Mr Glapiack.pdf
 
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
Anesthésie en chirurgie thoracique finale (3)
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1
 
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienneAnesthésie pour chirurgie œsophagienne
Anesthésie pour chirurgie œsophagienne
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoire
 
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulteDetresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
 
Anesthesie
AnesthesieAnesthesie
Anesthesie
 
Respirateur de réanimation
Respirateur de réanimationRespirateur de réanimation
Respirateur de réanimation
 
Diagnostic de la toux
Diagnostic de la touxDiagnostic de la toux
Diagnostic de la toux
 
Bronchoscopie rigide
Bronchoscopie rigideBronchoscopie rigide
Bronchoscopie rigide
 
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxique
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxiqueNéonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxique
Néonatalogie bovine. réanimation du veau nouveau né anoxique
 

Our oxygénothérapie et nébulisation

  • 1. Encadreur : Dr WANNES Islem Externes : LARIBI Ons LAZZEM soumaya
  • 2.
  • 3. C'est une méthode de réanimation qui va consister à administrer de façon continue ou discontinue de l'oxygène sous pression dans le but de maintenir ou de rétablir un taux constant d'oxygène dans le sang. L'apport d'oxygène aux tissus dépend de :  la ventilation alvéolaire  la qualité des échanges gazeux (membrane alvéolo- capillaire)  de son transport et du niveau de son extraction tissulaire.
  • 4. - Maladie pulmonaire (ventilation inadéquate) : -manque d’O2 ou apnée avec parenchyme pulmonaire normal par: noyade,strangulation, altitude avec baisse d’O2, obstruction pharyngée, paralysie musculaire, dépression respiratoire par intoxication médicamenteuse ou par atteinte du SNC… poumons malades : pneumonie, OAP, BPCO, asthme sévère,IRA,IRC… - Maladie extra-pulmonaire (distribution inadéquate) :  déficience circulatoire : infarctus, embolie pulmonaire, hypovolémie  déficience en transporteur d’O2 : anémie, anesthésie,…  besoin accru d’O2 : brûlure, choc, coma, fièvre*
  • 5.  Lunettes nasales : système simple qui permet d’administrer un débit continu d’O2 qui s’accumule dans le réservoir naturel formé par le naso-pharynx et l’oropharynx .  FiO2 de 23 à 44%  debit maximal d’O2 : 6 l/min.
  • 6.  Sondes nasales : - distance [lobe de la narine - lobe de l’oreille] - FiO2 plus forte que les lunettes nasales (max 50%) avec un debit maximal a 6 L/min
  • 7.  Il fournit une concentration d’O2 supérieure aux lunettes et aux sondes nasales. La concentration d’O2 délivrée est de 35 % pour un débit de 6 l/ mn et peut aller jusqu'à 55 % pour un débit de 10 l/mn. On peut y adjoindre un dispositif de nébulisation.
  • 8.  Le principe du masque Venturi consiste à fournir une concentration d’oxygène précise et prédéterminée
  • 9. Vérifier le bon état du matériel. Assurer la liberté des voies aériennes garantissant que l'oxygène délivré ira bien jusqu'aux alvéoles Mettre en marche l'administration d'oxygène puis positionner le masque, la sonde ou les lunettes. Fixer la sonde. Surveillance : Le critère d'efficacité de l'inhalation d'oxygène est la stabilisation ou l'amélioration des signes de détresse:
  • 10.  utilisé sous un débit de 8 à 10 litres d’oxygène par minute, il permet d’atteindre des FiO2 de 0,8 à 1 (80 à 100 %).
  • 11.  Dispositif qui permet d’exercer une pression positive sur les alveoles pour garder un debit residuel ( pression expiratoire positive )  Permet d’apporter une FiO2 maximale entre 90 et 100% selon les fuites  Il faut que le patient soit eveillé, cooperatif hémodynamiquement stable et capable de respirer tout seul  1ere indication : OPA par poussé d’IVG sur poumon sain
  • 12.  VNI ( ventilation non invasive ) : regroupe l'ensemble des techniques d'assistance ventilatoire prenant en charge tout ou partie du travail respiratoire en l'absence de dispositif endotrachéal afin d'assurer une ventilation alvéolaire satisfaisante.  Indication majeure : decompensation aigue sur un poumon pathologique .  Contre indication : PNO, traumatisme facial …
  • 14.  l’oxygénothérapie est employée aussi bien d'une manière temporaire, dans des affections aiguës que d'une manière prolongée et quotidienne, dans des affections chroniques
  • 15.
  • 16. La nébulisation est une technique d’inhalation qui permet de délivrer des concentrations importantes de médicament directement au niveau de l’appareil respiratoire et apparaît comme une modalité de choix des formes aigues.
  • 17. Elle est couramment employée par les personnes soufrant des affections respiratoires telles que : l’asthme, la rhinites, la bronchites , la laryngites, la trachéites ou la pharyngites.
  • 18. La nébulisation permet d’administrer au patient, par voie inhalée, des substances actives directement au niveau de leurs cibles tissulaires situées dans la paroi bronchique.
  • 19. L’effet pharmacologique est obtenu plus rapidement que par voie générale, avec pour avantage des effets systémiques indésirables minorés. Cependant, la voie inhalée nécessite de connaître, non seulement le principe actif à utiliser mais aussi le lieu d’action souhaité (sinus, sphère ORL, bronches, poumons profond…) et la quantité à appliquer.
  • 20. un générateur soit pnematique soit ultrasonique un nébuliseur une interface patient. éventuellement des fonctions annexes.
  • 21. Types de generateurs : Les générateurs pneumatiques où la préparation médicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’un gaz comprimé (effet Bernoulli) Les générateurs ultrasoniques où la préparation médicamenteuse est nébulisée sous l’effet d’ultrasons produits par la vibration (effets de cavitation). RQ :Les pneumatiques doivent toujours être utilisés en première intention . Les ultrasoniques sont réservés à des indications particulières par exp l humidification
  • 22. Le nébuliseur se compose d’une tubulure le reliant au générateur et d’une cuve de nébulisation ou l’on verse le médicament Nebuliseur Nebuliseur ultrasonique pneumatique
  • 23. Un embout buccal  un masque bucco-nasal  des embouts narinaires  un raccord trachéal La masque naso-buccal est l interface de l’urgence et des formes aigues .
  • 24. Quels médicaments nébuliser ? En pratique les plus prescrits sont les bronchodilatateurs et les anti-inflammatoires essentiellement les corticoïdes inhalés Les principaux médicaments utilisés:  Beta2 mimétique : VENTOLINE ET BRICANYL  Anticholinérgique : ATROVENT  Corticoides : PULMICORT et FLIXOTIDE  Antibiotique : COLISTINE B et PENTACARINAT
  • 25.  Dans l’asthme aigu et les exacerbations de BPCO ,les Béta 2 mimétiques sont devenus le traitement de référence en raison d’action rapide , de leur effet puissant et d’une bonne tolérance même à fortes posologies.  Dans les affections ORL , la nébulisation peut être utile dans le traitement de états inflammatoires aigus ou chroniques des voies aériennes supérieurs  Elle reste la possible voie quqnd les autres modalités de la voie inhalées sont irréalisables en raison d’une incapacité physique ( pathologi ostéo- articulaire évoluée, déficit moteur ) ou mentale (trouble de la conscience,démence)
  • 26.  Une séance de Nébulisation ne doit pas durer plus de 15 minutes: ce paramètre doit être pris en compte dans le choix de l’appareil et son réglage .  Choisir le meilleur moment de la journée (par exp avant une séance de kinésithérapie)  Patient assis ,si possible (inspiration lente et profonde)  Ne pas parler et garder l’aérosol vertical
  • 27. Il est déconseillé de nébuliser : Des produits huileux susceptibles de provoquer une pneumopathie lipidique De l’eau pure et des préparations hypotoniques, notamment de l’eau distillée Des préparations contenant des excipients ou des conservateurs potentiellement dangereux (tels les sulfites)
  • 28.  Tout état pathologique nécessitant de l ’oxygénothérapie doit être traité en respectant ses précautions d’utilisation afin de ne pas aggraver la situation. Ainsi que pour la nébulisation, on doit bien choisir le produit à nébuliser aussi bien que sa dose pour une thérapeutique correcte.