Normes éthiques et 
comportementales nécessaires 
pour le consulting en 
entreprenariat 
Assistant professeur CHAN Hsiang-...
Petite histoire 
Un soir de crépuscule sur la plage, un vieil homme se promène en 
s’appuyant sur sa canne, il rencontre u...
Pour lui je suis unique 
• La petit fille ramasse une étoile en silence et la rejette 
à la mer, puis répond : « Monsieur,...
4 
Éthique 
L’éthique désigne les normes 
comportementales qui sont en accord avec la 
morale et la vertu ou avec les stan...
L’importance de l’éthique 
• De nombreux philosophes et chercheurs sociaux 
sont apparus dans la Chine antique et le monde...
Attitude fondamentale pour le conseil à 
l’entreprenariat 
• Il faut savoir évaluer ce qu’il convient de faire et ce 
qu’i...
« Puissance dure » et « Puissance douce » 
• La puissance dure désigne la spécialité et la 
technique 
• La puissance douc...
Morale et vertu professionnelles 
• La morale et la vertu professionnelles sont des 
notions, il ne s’agit pas d’un slogan...
• Une personne achète chaque jour son 
journal au même kiosque à journaux, bien 
que le vendeur fasse toujours la mauvaise...
Être soi-même 
• L’homme lui répond : « Pourquoi lui 
laisserais-je le droit de décider de mon 
comportement ? » 
Alors 
P...
Rencontrer des problèmes, considérer les 
problèmes, les traiter et les résoudre 
Nul besoin de dire tout ce que l’on sait...
Selon l’association américain de consulting et d’administration 
(ACME), l’association anglaise d’administration (BIM) et ...
Vertus devant être observées dans le 
conseil à l’entreprenariat 
• Honnêteté, équité/justice, détermination, 
attitude po...
Concepts professionnels pour le conseil 
• Responsabilité, respect du travail, honnêteté, respect des lois, 
incorruptibil...
Tendre vers l’investissement personnel et la 
sociabilité 
• Au travail, faire de son mieux, être responsable et 
s’acquit...
Sacrifice, investissement et travail en 
sachant endurer les critiques 
• Se sacrifier pour la réussite des autres ; et 
e...
Normes morales 
• Empêcher strictement toute fuite d’informations 
confidentielles 
• Séparer de façon précise les affaire...
Convention d’auto discipline 
des consultants en gestion et exploitation 
• L’association des consultants en gestion et 
e...
Convention d’auto discipline 
• 01. La tâche principale des consultants en gestion et exploitation 
consiste à aider à opt...
• 04. Les consultants en gestion et exploitation doivent 
apprendre sans cesse afin d’accroitre leurs compétences et 
leur...
• 07. Si un consultant en gestion et exploitation 
constate qu’un collègue ou ami viole l’éthique 
professionnelle ou la C...
• 09. Les consultants en gestion et exploitation doivent 
tenir leurs engagements, être fidèles aux personnes, ne 
pas cré...
• 12. Les consultants en gestion et exploitation 
dépendent de et servent la société, ils sont soucieux 
du bien public, i...
• 14. Si, pour des besoins de recherche, il est nécessaire de 
consulter les documents de la partie aidée, le consultant e...
• 16. Avant le début de ses activités, le consultant 
en gestion et exploitation doit expliquer aux 
parties prenantes le ...
• 18. Lorsque le consultant en gestion et exploitation 
reçoit une demande d’information, d’explication et 
analyse d’un r...
• 20. Si, au cours du processus de conseil, le consultant en 
gestion et exploitation constate que le degré de difficulté ...
• 22. Lors de la fin des travaux de conseil de 
l’organisme ou du projet, si le consultant en 
gestion et exploitation con...
• 25. Le consultant en gestion et exploitation doit respecter les 
droits d’auteur et droits de propriété intellectuelle d...
L’histoire de l’âne
Un jour l’âne d’un fermier tomba par inadvertance dans 
un puits asséché, le fermier se creusa la tête afin de trouver 
un...
Lorsque l’âne comprit la situation dans laquelle il se trouvait, il se 
mit à pleurer de façon déchirante. Mais contre tou...
Si nous faisons face à l’adversité avec assurance et constance, nous pouvons 
trouver de l’aider au coeur même des problèm...
Dire courageusement « Non », est très 
difficile pour moi 
• Tu dis « Oui » non pas parce que tu dois répondre 
ainsi, non...
• Il répond « Oui » à tout, et effectivement le 
destin semble lui sourire, il fait même la 
connaissance d’une petite ami...
• Il finit par comprendre que de dire « Oui » à 
tout n’est pas une façon d’affronter l’adversité, 
seuls une acceptation ...
Les rêves sont destinés à ceux qui 
veulent gagner 
• Les rêves s’éteignent souvent dans les mains de ceux qui 
« abandonn...
LLeess 44 QQuuoottiieennttss 
Utiliser le QI pour découvrir les problèmes, 
Utiliser le QE pour les affronter 
Utiliser le...
Pour croître 
Se faire des amis : 
accroître son expérience 
Lire beaucoup : 
accroître son savoir 
Faire beaucoup de chos...
Même si la vie est fatigante, n’oubliez pas de sourire, 
Même si la vie est dure, n’oubliez pas de persévérer !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

1204 創業輔導顧問應有之倫理與行為規範-法文版-詹翔霖副教授

429 vues

Publié le

詹翔霖教授,企二代接班管理,詹翔霖副教授,詹翔霖,詹仁松,教授,文化大學,教育,老師,情緒,講師,演講,親子,顧客,三寶教育基金會、50 vu;6xup6

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
429
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1204 創業輔導顧問應有之倫理與行為規範-法文版-詹翔霖副教授

  1. 1. Normes éthiques et comportementales nécessaires pour le consulting en entreprenariat Assistant professeur CHAN Hsiang-Lin Chanrs@ms68.hinet.net 0955-268997 Blog éducatif http://mypaper.pchome.com.tw/chanrs
  2. 2. Petite histoire Un soir de crépuscule sur la plage, un vieil homme se promène en s’appuyant sur sa canne, il rencontre une petite fille. Il voit que la petite fille ne cesse de ramasser des objets sur la plage pour les jeter dans la mer, et ne peut s’empêcher de demander avec curiosité : « mademoiselle, tu fais des ricochets ? ». La petite fille répond : « Non, j’ai vu les nombreuses étoiles de mer sur la plage, demain quand le soleil sera levé elles risquent de mourir brûlées par le soleil, j’ai eu pitié d’elles alors je les rejette à la mer ». Le vieil homme qui a déjà tout connu de la vie, ne peut s’empêcher de sourire. Il dit : « Ne soit pas bête ma petite, regarde comme la plage est immense, il y a tant d’étoiles de mer, tu ne pourras pas toutes les sauver à toi toute seule ».
  3. 3. Pour lui je suis unique • La petit fille ramasse une étoile en silence et la rejette à la mer, puis répond : « Monsieur, je sais bien que je ne pourrai pas sauver toutes les étoiles, mais je sais que lorsque j’en ramasse une et la rejette dans la mer, je change son destin ». • Nous pouvons tous briller. Nous avons besoin de plus de gens comme ça, qui désirent agir et contribuer à hauteur de leurs capacités…
  4. 4. 4 Éthique L’éthique désigne les normes comportementales qui sont en accord avec la morale et la vertu ou avec les standards d’une profession, c’est une philosophie portant sur les valeurs humaines, le bien fondé d’un comportement ou d’une motivation.
  5. 5. L’importance de l’éthique • De nombreux philosophes et chercheurs sociaux sont apparus dans la Chine antique et le monde occidental médiéval, tous ont en commun de considérer que l’éthique, la conscience morale et la vertu constituent une philosophie et des normes devant être cultivées par les hommes. • Les personnes vertueuses et bienveillantes n’agissent pas de façon contraire à l’éthique et la morale, la conscience morale permet d’évaluer le bien et le mal en toute chose.
  6. 6. Attitude fondamentale pour le conseil à l’entreprenariat • Il faut savoir évaluer ce qu’il convient de faire et ce qu’il ne faut pas faire. • « L’homme » est responsable de ses décisions, certains décident de respecter la loi, d’être de confiance, et de suivre les règles, certains agissent aux limites de la loi tout en la connaissant, mais lorsque l’erreur devient trop grande, à quoi bon avoir des regrets puisqu’il est déjà trop tard pour changer les choses, autant faire les choses correctement dès le début. Il faut clairement connaître l’éthique et la morale ainsi que leurs limites lorsque l’on donne des conseils.
  7. 7. « Puissance dure » et « Puissance douce » • La puissance dure désigne la spécialité et la technique • La puissance douce comprend le consensus lors du travail en équipe, le travail dans l’adversité, la gestion de l’humeur, le style d’un dirigeant et l’habilité en communication et négociation
  8. 8. Morale et vertu professionnelles • La morale et la vertu professionnelles sont des notions, il ne s’agit pas d’un slogan, c’est l’application d’un concept professionnel correct en action vertueuse, c’est un peu comme le caractère d’une personne. • Par exemple un médecin doit exercer la morale médicale et s’acquitter de son devoir de sauver les gens et le monde.
  9. 9. • Une personne achète chaque jour son journal au même kiosque à journaux, bien que le vendeur fasse toujours la mauvaise tête, l’homme ne manque jamais de lui dire merci à chaque fois. Un jour, l’un de ses collègues assiste à la scène et lui demande : « Il est comme ça tous les jours lorsqu’il vend ses journaux ? » « Oui. » « Mais pourquoi être si poli avec lui alors ? »
  10. 10. Être soi-même • L’homme lui répond : « Pourquoi lui laisserais-je le droit de décider de mon comportement ? » Alors Pourquoi laisserions-nous l’attitude des autres décider de notre comportement ? Nous faisons les choses selon notre volonté et nos sentiments, non en réaction à l’humeur des autres.
  11. 11. Rencontrer des problèmes, considérer les problèmes, les traiter et les résoudre Nul besoin de dire tout ce que l’on sait Nul besoin de croire tout ce que l’on voit Assimiler, sélectionner, filtrer et laisser reposer tout ce que l’on entend, laisser mûrir et développer ses capacités!
  12. 12. Selon l’association américain de consulting et d’administration (ACME), l’association anglaise d’administration (BIM) et l’association des administrateurs du Japon, les vue communes en matière de morale et vertu professionnelles fondamentales sont : 1. Procurer, au mieux de ses capacités et avec précision, des évaluations et avis, en appliquant la meilleure méthode 2. S’occuper des dossiers dans l’étendue de ses capacités. 3. Toutes les informations obtenues au cours des enquêtes et travaux doivent être tenues confidentielles. 4. Les travaux doivent être menés de façon objective, honnête et dans le souci de protéger les intérêts du client.
  13. 13. Vertus devant être observées dans le conseil à l’entreprenariat • Honnêteté, équité/justice, détermination, attitude positive, travail sérieux • Service, investissement personnel • Être travailleur, endurant • Intégrité et refus de l’avidité
  14. 14. Concepts professionnels pour le conseil • Responsabilité, respect du travail, honnêteté, respect des lois, incorruptibilité, service, être endurant, respect de la confidentialité, esprit de collaboration, respect des horaires, aller de l’avant, esprit d’initiative.
  15. 15. Tendre vers l’investissement personnel et la sociabilité • Au travail, faire de son mieux, être responsable et s’acquitter de ses obligations, développer une confiance en son travail et construire une réputation sont les seules façons d’accroître les rendements de ses travaux. • Respecter les autres, se mettre à leur place. • Notion de groupe : collaborer en divisant les tâches, s’aider mutuellement, accorder de l’importance à l’harmonie. • Respecter ses engagements, avoir le sens de la justice, s’aider mutuellement.
  16. 16. Sacrifice, investissement et travail en sachant endurer les critiques • Se sacrifier pour la réussite des autres ; et enfin réaliser ses désirs, consacrer tout son talent et son expérience. • S’acquitter de toutes ses tâches avec esprit d’initiative et sens des responsabilités. • Faire tout son possible et de son mieux, servir la société afin de faire prospérer le pays.
  17. 17. Normes morales • Empêcher strictement toute fuite d’informations confidentielles • Séparer de façon précise les affaires privées et publiques et les traiter selon les façons appropriées • Parfaire son savoir et son expertise • Être prudent et sincère en paroles et en actes • Être intègre et honnête • Être travailleur et appliqué • Faire les choses intégralement pour obtenir de bons résultats
  18. 18. Convention d’auto discipline des consultants en gestion et exploitation • L’association des consultants en gestion et exploitation des entreprises de la République de Chine, BMCA, a été fondée en 1987. • La convention d’auto discipline, à destination des consultants, a été établie afin de protéger l’image professionnelle globale des membres consultants et de garantir une évaluation positive par la société.
  19. 19. Convention d’auto discipline • 01. La tâche principale des consultants en gestion et exploitation consiste à aider à optimiser le fonctionnement des organismes ou institutions, à accroître les rendements et la compétitivité et contribuer au bien être de l’organisme, l’institution ou la société. • 02. Les consultants en gestion et exploitation doivent croire profondément que la morale a une influence sur leur réputation et la confiance de la société et des gens. Ils doivent se montrer prudents en paroles et en actes, connaître et respecter la “Convention d’auto discipline” ainsi que les normes éthiques de la profession. • 03. Les consultants en gestion et exploitation doivent connaître clairement leur profession ainsi que leurs responsabilités éthiques et légales, ne pas accepter de travaux pour lesquels ils ne sont pas qualifiés, afin de protéger l’image et la qualité professionnelles de leurs services.
  20. 20. • 04. Les consultants en gestion et exploitation doivent apprendre sans cesse afin d’accroitre leurs compétences et leur qualité professionnelle. • 05. Les consultants en gestion et exploitation qui exercent auprès d’un organisme ou d’une institution particulière doivent respecter la politique et les règlements de l’organisme ou l’institution, ils doivent manifester un esprit de collaboration de haut niveau, dans la mesure où ceci n’enfreint pas les principes éthiques professionnels. • 06. En cas de conflit moral, éthique ou de responsabilité au sein de l’organisme ou l’institution où les consultants en gestion et exploitation exercent, le comportement des consultants doit refléter l’observation des normes éthiques de la profession et la responsabilité liée à la Convention d’autodiscipline, et tenter de trouver une solution raisonnable.
  21. 21. • 07. Si un consultant en gestion et exploitation constate qu’un collègue ou ami viole l’éthique professionnelle ou la Convention d’auto discipline, il doit conseiller celui-ci ; si les conseils restent sans effet, il doit utiliser les voies appropriées afin de procéder à une rectification de façon à protéger la réputation professionnelle des consultants ainsi que les intérêts des parties prenantes. • 08. En cas de doute d’un consultant quant à sa capacité de discernement éthique et moral, il doit demander l’avis d’un autre consultant ou d’un chercheur professionnel.
  22. 22. • 09. Les consultants en gestion et exploitation doivent tenir leurs engagements, être fidèles aux personnes, ne pas créer de rumeurs ou de troubles ni dissimuler la vérité. • 10. Ils doivent respecter l’éthique de la concurrence, ne pas pratiquer des prix anormalement bas (concurrence déloyale), ni propager des rumeurs et mensonges (chantage, calomnie), embaucher le personnel talentueux d’un concurrent ou obtenir des informations confidentielles par des moyens frauduleux. • 11. Les consultants en gestion et exploitation doivent être droits et francs, ne pas être hypocrites, ni agir en contradiction avec leur discours. En outre, ils ne doivent ni vendre ni proposer des services opposés aux bonnes pratiques ou des produits illégaux.
  23. 23. • 12. Les consultants en gestion et exploitation dépendent de et servent la société, ils sont soucieux du bien public, ils aident les entreprises à établir leur image et tentent de trouver un équilibre entre le développement de l’entreprise et la protection de l’environnement. • 13. Les consultants en gestion et exploitation ont le devoir d’observer la confidentialité quant aux organismes ou institutions au sein desquels ils travaillent, qu’il s’agisse d’un propriétaire, de parties prenantes ou de l’organisme, nul ne peut divulguer d’informations confidentielles à un tiers sans l’autorisation des parties prenantes ou de l’organisme.
  24. 24. • 14. Si, pour des besoins de recherche, il est nécessaire de consulter les documents de la partie aidée, le consultant en gestion et exploitation doit observer la confidentialité de l’identité des parties prenantes et obtenir leur accord au préalable. Si pour les besoins d’un discours, d’un travail de rédaction, d’un article, d’un dossier personnel, d’un dossier spécial, d’une discussion ou d’un rapport d’étude, il est nécessaire de consulter les documents de la partie aidée, le consultant en gestion et exploitation doit obtenir son accord au préalable et, avant toute diffusion, les parties prenantes doivent d’abord consulter le contenu rédactionnel. • 15. Le consultant en gestion et exploitation peut en son propre nom proposer des services en externe et en percevoir des revenus, il peut également établir ses propres affaires ou devenir consultant ou être membre d’une équipe pour un organisme ou une institution, et respecter les règles dudit organisme ou de ladite institution quant à la rémunération.
  25. 25. • 16. Avant le début de ses activités, le consultant en gestion et exploitation doit expliquer aux parties prenantes le réglement concernant les frais perçus pour les services professionnels dispensés, puis établir un contrat de service afin de clarifier le contenu des services fournis ainsi que les droits et obligations mutuelles. • 17. Les consultants en gestion et exploitation doivent refuser tout cadeau de valeur offert par les parties prenantes, afin d’éviter toute confusion des rapports, tout malentendu et soupçon. (Nous estimons un cadeau comme étant de valeur lorsque son montant est supérieur à 1000 dollars de Taïwan)
  26. 26. • 18. Lorsque le consultant en gestion et exploitation reçoit une demande d’information, d’explication et analyse d’un rapport diagnostic de l’organisme ou l’institution, il doit, autant que possible, donner des explications objectives, justes et complètes, éviter toute partialité, déviance, erreur et inappropriations. • 19. Lorsque le consultant en gestion et exploitation utilise des outils scientifiques et techniques de gestion tels que l’ordinateur, l’informatique, internet ou un cloud… il doit prendre en compte les capacités réelles d’utilisation de la personne aidée et s’y adapter en proposer l’outil le plus adéquat.
  27. 27. • 20. Si, au cours du processus de conseil, le consultant en gestion et exploitation constate que le degré de difficulté du conseil dépasse ses propres capacités professionnelles, il doit demander l’aider d’un autre consultant ou d’une équipe de consultants en gestion et exploitation afin de pouvoir fournir un service satisfaisant, à défaut, il doit en informer les parties prenantes avec honnêteté, afin de trouver ensemble une solution convenable, laquelle peut comprendre un remboursement des frais, une compensation ou indemnisation. • 21. Lors de ses travaux de conseil auprès de l’organisme, le consultant en gestion et exploitation ne peut devenir actionnaire dudit organisme ni proposer qu’il détienne des actions dudit organisme, afin d’éviter toute perte de neutralité.
  28. 28. • 22. Lors de la fin des travaux de conseil de l’organisme ou du projet, si le consultant en gestion et exploitation considère que ledit organisme a une valeur d’investissement, il peut en devenir actionnaire ou en détenir des actions. • 23. Lors de la fin des travaux de conseil de l’organisme ou du projet, le consultant en gestion et exploitation est toujours lié au devoir de confidentialité. • 24. Lors de la fin des travaux de conseil de l’organisme ou du projet, en cas de divergence ou de dispute, le consultant en gestion et exploitation doit faire face au problème de façon active, proposer un plan de résolution et s’acquitter de toutes ses responsabilités.
  29. 29. • 25. Le consultant en gestion et exploitation doit respecter les droits d’auteur et droits de propriété intellectuelle des autres, il ne peut ni les copier, ni se les approprier. • 26. Lorsque les oeuvres rendues publiques par le consultant en gestion et exploitation comportent des citations ou documents empruntés à d’autres chercheurs ou auteurs, il doit clairement citer la source des documents et leurs auteurs. Lorsque des oeuvres ou rapports d’étude rendus publics ou publiés ont été élaborés par deux personnes ou plus, un moyen approprié doit être utilisé afin de citer clairement les autres auteurs, le consultant ne peut les rendre publics ou les publier en son seul nom. Les contributeurs spéciaux à une oeuvre rendue publique ou à une publication doivent faire l’objet d’un communiqué clair et solennel selon le moyen approprié.
  30. 30. L’histoire de l’âne
  31. 31. Un jour l’âne d’un fermier tomba par inadvertance dans un puits asséché, le fermier se creusa la tête afin de trouver une solution pour le sauver, mais après plusieurs heures l’âne se trouvait toujours au fond du puits, gémissant de douleur. Finalement, le fermier décida d’abandonner, se disant que cet âne était déjà d’un âge avancé et qu’il ne valait pas la peine que l’on se donne tant de mal pour le sauver, cependant il fallait tout de même combler le puits asséché. Ainsi il demanda de l’aide aux voisins pour ensevelir l’âne dans le puits et le libérer de sa douleur. Les voisins du fermier commencèrent à jeter des pelletées de terre dans le puits…
  32. 32. Lorsque l’âne comprit la situation dans laquelle il se trouvait, il se mit à pleurer de façon déchirante. Mais contre toute attente, au bout d’un moment il se calma. Le fermier, étonné, passa la tête dans le puits afin d’y jeter un oeil, et quelle ne fût pas sa surprise : lorsque les pelletées de terre tombaient sur le dos de l’âne, sa réaction avait de quoi surprendre, l’âne se secouait et faisait tomber la terre sur le côté, puis il montait sur la terre accumulée, ainsi l’âne renversait toute la terre qui lui tombait sur le dos au fond du puits et montait dessus. Rapidement l’âne atteignit la margelle du puits et en sortit gaiement sous le regard étonné de tous !
  33. 33. Si nous faisons face à l’adversité avec assurance et constance, nous pouvons trouver de l’aider au coeur même des problèmes, tout ne dépend que de nous-mêmes. Nous devons sans cesse construire notre confiance, notre espoir et notre amour inconditionnel, tout ceci nous aide à sortir du puits des troubles de la vie et à trouver les outils dont nous avons besoin. En réalité, toutes les difficultés et les épreuves que nous rencontrons dans la vie sont autant de terre qui s’accumule sur notre dos et, en changeant de perspective, ces difficultés sont autant de marches nous aidant à monter, il suffit de renverser cette terre sans s’inquiéter, et de monter dessus. Ainsi nous pouvons aisément sortir du puits, même du plus profond. Renverser la « terre » et monter dessus !
  34. 34. Dire courageusement « Non », est très difficile pour moi • Tu dis « Oui » non pas parce que tu dois répondre ainsi, non pas parce qu’un contrat l’exige… mais parce que tu sais clairement dans ton coeur que tu veux dire « Oui ». Voici une réplique du film « Yes man » • Dans ce film, le célèbre acteur américain Jim Carrey joue le rôle principal, après avoir assisté à la « Conférence sur le Oui » présentée par ses amis, il est convaincu que le refus est la cause du malheur dans la vie, il se force alors à faire le voeux de tout accepter dans la vie, de ne rien refuser à personne.
  35. 35. • Il répond « Oui » à tout, et effectivement le destin semble lui sourire, il fait même la connaissance d’une petite amie. Mais, au cours d’un certain évènement, sa petite amie comprend que le fait qu’il accepte n’importe quel engagement n’est qu’une sorte de réponse automatique et non l’expression d’un véritable souhait de sa part, elle se sent alors blessée et en colère.
  36. 36. • Il finit par comprendre que de dire « Oui » à tout n’est pas une façon d’affronter l’adversité, seuls une acceptation ou un refus venant du coeur permettent d’établir des relations sincères avec les gens. • À la fin du film, le conférencier reconnaît au personnage principal que « Dire oui à tout amène la bonne fortune » n’est qu’un prétexte, ce qui est vraiment important c’est que les gens sachent bien peser le pour et le contre dans leurs décisions, qu’ils sachent quand dire « Oui » et quand dire « Non » et non d’accepter tout ce qui se présente. Apprendre à dire « Non »
  37. 37. Les rêves sont destinés à ceux qui veulent gagner • Les rêves s’éteignent souvent dans les mains de ceux qui « abandonnent », sous les pieds des « moqueries » des autres, sont vaincus par les « difficultés » extérieures, exterminés par les « remises à plus tard ». • Plus les rêves sont grands plus ils suscitent des obstacles. • Les « 10 forces » pour réaliser ses rêves : la force du professionnalisme, la force de l’analyse, la force du savoir, la force de la patience, la force de l’endurance, la force de la mise en application, la force de la discipline, la force de la dédication, la force de la solitude, la force du désir.
  38. 38. LLeess 44 QQuuoottiieennttss Utiliser le QI pour découvrir les problèmes, Utiliser le QE pour les affronter Utiliser le QS pour les surmonter, Utiliser le QA pour les résoudre QI = Quotient intellectuel Faire les choses correctement QE = Quotient émotionnel Faire bien les choses QS = Quotient du sourire Faire les choses avec joie QA = Quotient de l’adversité Réaliser les choses
  39. 39. Pour croître Se faire des amis : accroître son expérience Lire beaucoup : accroître son savoir Faire beaucoup de choses : accroître ses capacités
  40. 40. Même si la vie est fatigante, n’oubliez pas de sourire, Même si la vie est dure, n’oubliez pas de persévérer !

×