SlideShare une entreprise Scribd logo

Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées à partir des cathéters au service de chirurgie

Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées à partir des cathéters au service de chirurgie

1  sur  34
Télécharger pour lire hors ligne
Présenté par :
Melle CHAIBI Sakina
Melle FAKROUN Bekhta
Jury de soutenance :
Présidente: Mme. SOUNA M.C à UHBC
Promoteur: Mr. MEHIAOUI. S M.A à UHBC
Examinateur: Mr. BENDAHA. M M.A à UHBC
Examinateur: Mr. BEN ABBOU. T M.A à UHBC
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Université Hassiba BEN BOUALI Chlef
Faculté des sciences - Département de biologie
Mémoire de Master en Microbiologie
Thème:
03
Introduction
Matériel et méthodes
Résultats et discussion
Conclusion
• Les cathéters veineux périphériques, sont les implants médicaux les
plus utilisés en milieu hospitalier [(Lederle et al., 1992) ;
(Pujol et al., 2007) ; (Zingg et Pittet, 2009)].
• Ces derniers, largement utilisés, présentent un problème majeur de
santé publique, et constituent des supports importants d’adhésion
des microorganismes d’où la formation des biofilms (Tasseau et
al., 1989).
• Le risque de contracter une infection à l’hôpital a toujours existé et
ce risque s’est accru avec l’évolution des pratiques de soin et de
recrutement des patients (Astragneau, 1998).
Introduction
Introduction
• Les infections nosocomiales sont des infections contractées
dans un établissement de soins appariaient après un délai de
48 heures d’hospitalisation.
• Selon OMS 2008, plus de 1,4 million de personnes dans le
monde souffrent de complications infectieuses acquises à
l’hôpital.
• Le risque de contracter une infection à l’hôpital a toujours
existé et ce risque s’est accru avec l’évolution des pratiques de
soin et de recrutement des patients tels que l’utilisation des
cathéters.
Introduction
• Les cathéters, sont les implants médicaux les plus utilisés en
milieu hospitalier.
• Ces derniers, largement utilisés, présentent un problème
majeur de santé publique, et constituent des supports
importants d’adhésion des microorganismes d’où la formation
des biofilms.
Introduction
Les principaux
germes fongiques
responsables?
G: Candida
G: Cryptococcus
G:
Rhodotorula
G: Histoplasma

Recommandé

controle microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentscontrole microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentsKamilia Donghae
 
les techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsles techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsCamélia ADJOUT
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologiearezki sadoudi
 
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologiquePréparation des échantilons pour l'analyse microbiologique
Préparation des échantilons pour l'analyse microbiologiqueAli Ali
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieDr Taoufik Djerboua
 
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauRapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauElyakine Benmebkhout
 
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...Pasteur_Tunis
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 

Contenu connexe

Tendances

Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Dr Taoufik Djerboua
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireS/Abdessemed
 
Rapport de stage final(eau)
Rapport de stage final(eau)Rapport de stage final(eau)
Rapport de stage final(eau)mejdida
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologieHassan NAIT-SI
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesMeriamme Oue
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Dr Taoufik Djerboua
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfS/Abdessemed
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en BactériologieS/Abdessemed
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesS/Abdessemed
 
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"S/Abdessemed
 
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des  200 qcm hygiene hospitaliereListe des  200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliereAminaDaoudi4
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneS/Abdessemed
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
Hygiène et sécurité au Laboratoire
Hygiène et sécurité au LaboratoireHygiène et sécurité au Laboratoire
Hygiène et sécurité au LaboratoireS/Abdessemed
 
Activité antioxydante
Activité antioxydanteActivité antioxydante
Activité antioxydanteNora Mahfouf
 
Memoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erikaMemoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erikaDédé Erika Baglo
 
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...sara saidi
 

Tendances (20)

Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
Resistance aux antimicrobiens aux origines de l'emergence et de la propagatio...
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoire
 
Rapport de stage final(eau)
Rapport de stage final(eau)Rapport de stage final(eau)
Rapport de stage final(eau)
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologie
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiques
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halimaCoprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
Coprologie parasitaire dr benlaribi imane halima
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en Bactériologie
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"Identification  des bactéries "Galerie biohimique "API"
Identification des bactéries "Galerie biohimique "API"
 
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des  200 qcm hygiene hospitaliereListe des  200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienne
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
Hygiène et sécurité au Laboratoire
Hygiène et sécurité au LaboratoireHygiène et sécurité au Laboratoire
Hygiène et sécurité au Laboratoire
 
Activité antioxydante
Activité antioxydanteActivité antioxydante
Activité antioxydante
 
Memoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erikaMemoire biotoxicolgie baglo-erika
Memoire biotoxicolgie baglo-erika
 
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
Tp1 industriel :criblage des souches productrices des substances antibectérie...
 

Similaire à Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées à partir des cathéters au service de chirurgie

présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptx
présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptxprésentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptx
présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptxRihabMoussi1
 
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov..."Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...Claude Nangwat
 
Poster 70 microbiologie
Poster 70 microbiologiePoster 70 microbiologie
Poster 70 microbiologieJIB Congress
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploykumanai
 
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxConszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxMeryam Nom de famille
 
François Brial Biologiste cv
François Brial Biologiste cvFrançois Brial Biologiste cv
François Brial Biologiste cvFrançois Brial
 
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...NKANGOUAmour
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Dr Taoufik Djerboua
 
Poster 65 microbiologie
Poster 65 microbiologiePoster 65 microbiologie
Poster 65 microbiologieJIB Congress
 
Poster 64 microbiologie
Poster 64 microbiologiePoster 64 microbiologie
Poster 64 microbiologieJIB Congress
 
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux drogues
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux droguesTests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux drogues
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux droguesInstitut Pasteur de Madagascar
 
Compte rendu de stage Miguel Marin
Compte rendu de stage Miguel MarinCompte rendu de stage Miguel Marin
Compte rendu de stage Miguel MarinMiguel Marin
 
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicaleL’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicaleFrançois PARANT
 
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageAnti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageInstitut Pasteur de Madagascar
 
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageAnti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageInstitut Pasteur de Madagascar
 
Hydropriming et Evolution des métabolites
Hydropriming et Evolution des métabolites Hydropriming et Evolution des métabolites
Hydropriming et Evolution des métabolites Lilya BOUCELHA
 
Méthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiquesMéthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiquesDr. Kerfah Soumia
 
phage for detection of viable Salmonella typhimurium
 phage for detection of viable Salmonella typhimurium phage for detection of viable Salmonella typhimurium
phage for detection of viable Salmonella typhimuriumLiliane Majed
 

Similaire à Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées à partir des cathéters au service de chirurgie (20)

présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptx
présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptxprésentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptx
présentation sliti hana 2022 [Enregistrement automatique].pptx
 
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov..."Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...
"Urinary tract candidiasis in HIV+ patients and sensitivity patterns of recov...
 
Poster 70 microbiologie
Poster 70 microbiologiePoster 70 microbiologie
Poster 70 microbiologie
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
 
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptxConszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
Conszrvation des parasites et Diagnostique mycologique (PARASITOLOGIE).pptx
 
François Brial Biologiste cv
François Brial Biologiste cvFrançois Brial Biologiste cv
François Brial Biologiste cv
 
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...
Formation des biofilms chez les bactéries du genre Bacillus dans les aliments...
 
Labo compile pdfs
Labo compile pdfsLabo compile pdfs
Labo compile pdfs
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
 
Poster 65 microbiologie
Poster 65 microbiologiePoster 65 microbiologie
Poster 65 microbiologie
 
Poster 64 microbiologie
Poster 64 microbiologiePoster 64 microbiologie
Poster 64 microbiologie
 
Journée Pilotraite atelier biofilms
Journée Pilotraite  atelier biofilmsJournée Pilotraite  atelier biofilms
Journée Pilotraite atelier biofilms
 
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux drogues
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux droguesTests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux drogues
Tests in vitro pour évaluer la sensibilité de P.falciparum aux drogues
 
Compte rendu de stage Miguel Marin
Compte rendu de stage Miguel MarinCompte rendu de stage Miguel Marin
Compte rendu de stage Miguel Marin
 
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicaleL’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale
L’apport du triple quadrupôle à la biologie médicale
 
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageAnti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
 
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypageAnti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
Anti-paludogramme - Tests de chimiosensibilité in vitro : un test de phénotypage
 
Hydropriming et Evolution des métabolites
Hydropriming et Evolution des métabolites Hydropriming et Evolution des métabolites
Hydropriming et Evolution des métabolites
 
Méthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiquesMéthodes de prélèvements endoscopiques
Méthodes de prélèvements endoscopiques
 
phage for detection of viable Salmonella typhimurium
 phage for detection of viable Salmonella typhimurium phage for detection of viable Salmonella typhimurium
phage for detection of viable Salmonella typhimurium
 

Dernier

Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfStellaDiMare3
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptxSidoShinn
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREsoshepatites
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptxSidoShinn
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 

Dernier (6)

Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 

Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées à partir des cathéters au service de chirurgie

  • 1. Présenté par : Melle CHAIBI Sakina Melle FAKROUN Bekhta Jury de soutenance : Présidente: Mme. SOUNA M.C à UHBC Promoteur: Mr. MEHIAOUI. S M.A à UHBC Examinateur: Mr. BENDAHA. M M.A à UHBC Examinateur: Mr. BEN ABBOU. T M.A à UHBC République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Hassiba BEN BOUALI Chlef Faculté des sciences - Département de biologie Mémoire de Master en Microbiologie Thème:
  • 3. • Les cathéters veineux périphériques, sont les implants médicaux les plus utilisés en milieu hospitalier [(Lederle et al., 1992) ; (Pujol et al., 2007) ; (Zingg et Pittet, 2009)]. • Ces derniers, largement utilisés, présentent un problème majeur de santé publique, et constituent des supports importants d’adhésion des microorganismes d’où la formation des biofilms (Tasseau et al., 1989). • Le risque de contracter une infection à l’hôpital a toujours existé et ce risque s’est accru avec l’évolution des pratiques de soin et de recrutement des patients (Astragneau, 1998). Introduction Introduction
  • 4. • Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans un établissement de soins appariaient après un délai de 48 heures d’hospitalisation. • Selon OMS 2008, plus de 1,4 million de personnes dans le monde souffrent de complications infectieuses acquises à l’hôpital. • Le risque de contracter une infection à l’hôpital a toujours existé et ce risque s’est accru avec l’évolution des pratiques de soin et de recrutement des patients tels que l’utilisation des cathéters. Introduction
  • 5. • Les cathéters, sont les implants médicaux les plus utilisés en milieu hospitalier. • Ces derniers, largement utilisés, présentent un problème majeur de santé publique, et constituent des supports importants d’adhésion des microorganismes d’où la formation des biofilms. Introduction
  • 6. Les principaux germes fongiques responsables? G: Candida G: Cryptococcus G: Rhodotorula G: Histoplasma
  • 7. prélèvements de la partie distale des cathéters. Isolement , purification et identification des levures . Détermination de la (CMI) du Fluconazole et de la fungizone. 3
  • 9. 5 ml de Sabouraud liquide Incubation 37C°/24 à 48h Agitation /1 min Après incubation Isolement Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification 80 échantillons de cathéters provenant du service de Chirurgie de l’hopital de Chettia - Chlef ont fait l‘objet d‘une analyse microbiologique
  • 10. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Gélose Sabouraud Présence d’ un trouble Incubation 37C°/24 à 48h
  • 11. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Incubation 37C°/24 à 48h Gélose Sabouraud
  • 12. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Incubation 37C°/48h Conservation 4°C
  • 13. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Tests macroscopiques1 Tests microscopiques2 Tests biochimiques 3
  • 14. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Tests macroscopiques1 Tests microscopiques2 Tests biochimiques 3
  • 15. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Culture sur le milieu CHROM-agar  permet l’identification macroscopique des espèces de Candida en se basant sur la couleur de la colonie. Incubation 37C°/48h Gélose CHROM-agarIsolement/G Sabouraud La lecture
  • 16. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Tests macroscopiques1 Tests microscopiques2 Tests biochimiques 3
  • 17. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Test de blastèse Incubation 37C°/4h Isolement/G Sabouraud 1ml Sérum de veau Observation (10×40 ) Test de germination: mise en évidence du tube germinatif: Candida albicans.
  • 18. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Test d’encre de chine Encre de chine dilué Culture jeune sur G Sabouraud Observation (10×40 ) La mise en évidence de capsule: confirme la présence du genre Cryptococcus
  • 19. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Micro-culture sur le milieu PCB Incubation 37C°/24 à 48h Observation (10×40 ) Culture jeune sur G Sabouraud la gélose PCB Mise en évidence des chlamydospores , seule l’espèce Candida albicans qui les produit
  • 20. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Tests macroscopiques1 Tests microscopiques2 Tests biochimiques 3
  • 21. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Auxanogramme de carbone milieu à auxanogramme de carbone 2 ml suspension levurienne Incubation 37C°/24h Lac Raf Sac Mal Glu Gal La lecture
  • 22. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Auxanogramme d’azote milieu à auxanogramme d’azote 2 ml suspension levurienne KNO3 Incubation 37C°/24h La lecture
  • 23. Prélèvement Isolement Purification Conservation Identification Zymogramme LacRaf SacMal GluGal Incubation 37C°/24h milieu pour zymogramme La lecture
  • 24. Détermination des CMIs du Fluconazole et de la Fungizone vis-à-visles souches isolées la méthode : dilutions successives 5 colonies d’une culture jeune + 5ml d’eau physiologique la gélose Muller-Hinton + l’antifongique Incubation 37C°/24h La lecture
  • 26. Identification biochimique des souches Mal Sac Gal Raf Lac Glu CH71s1 - - - - CH71s2 - - - - - - CH72, CH73, CH74 - - - - - - Auxanogramme de carbone ++ Auxanogramme de l’azote
  • 27. Identification biochimique des souches Mal Sac Gal Raf Lac Glu CH71s1 + - - - - + CH71s2 - - - - - + CH72, CH73, CH74 - - - - - + zymogramme
  • 28. Répartition des souches levuriennes identifiées Ainsi, nos résultats sont proches à ceux de Krcmery et al., 2002 qui ont trouvé que la plupart des espèces de Candida non albicans sont : C. krusei (10 - 35%) et C. glabrata avec un taux de (5 – 40%). De même, Alem et al., 2006, ont classé les infections dues aux levures au quatrième rang des infections nosocomiales et au troisième rang des infections fongiques liées aux cathéters. nos résultats rejoignent ceux de Hot et al., 2007, qui ont confirmé que l’utilisation des cathéters présente un facteur de risque des infections fongiques. Par contre, Horn et al., 2009, ont signalé que le taux de contamination dans le service de chirurgie par Candida sp est de 48.2%.
  • 29. Nos résultat rejoignent ceux de Rezzaghi-Abyaneh et al., (2014), qui ont mentionné l’intervalle de CMI déterminée par le test de microdilution pour l’Amphotéricine B est de (2 à 32µg/ml) pour les souches C. glabrata et C. krusei. Par contre, Eloy et al., (2005), ont montré que les CMIs de l’Amphotéricine B déterminées par l’E-test dans 07 laboratoires en testant la sensibilité des souches de C. dubliniensis, C. glabrata, C. krusei, ont tous obtenu une CMI inférieure à 1µg/ml. Détermination des CMIs du Fluconazole et du Fungizone vis-à-vis souches isolées
  • 30. Nos résultats sont en accord avec Rieu et al. (2009), qui ont trouvé que les CMIs pour le Fluconazole mesurées avec les trois méthodes : EUCAST, E-test et ATB 1 Fungus 2 pour C. glabrata et C. krusei ont une CMI supérieure à 8 µg/ml. Par contre, en 2007, Kalkanci et al. ont signalé les valeurs extrêmes des CMIs du Fluconazole pour C. glabrata et C. krusei déterminées par le test de microdilution qui sont 0.5µg/ml et 128µg/ml. Détermination des CMIs du Fluconazole et du Fungizone vis-à-vis souches isolées
  • 32. • Les infections nosocomiales d’origine fongique liées aux implants médicaux, sont très mal connues d’où le manque des études dans ce domaine laissant dans l’ombre ce type d’infections fongiques. • D’après notre étude, nous constatons un taux très faible de cathéters colonisés par les levures pathogènes, et le risque infectieux que présentent ces germes est beaucoup moins important en comparaison avec les bactéries. • Cela montre que, « le risque Zéro » n’existe pas en médecine. • Pour cette raison, il ne faut jamais négliger le risque d’infections nosocomiales causées par les levures pathogènes malgré les taux faibles de contaminations dans cette étude.
  • 33. Etendre l’étude chez les patients immunodéprimés. Etendre l’étude à d’autres services des hôpitaux de CHLEF. Evaluer le taux de colonisation d’autres implants médicaux . Tester de nouvelles molécules antifongiques.

Notes de l'éditeur

  1. Bonjour à tous Merci Monsieur le président de jury, merci tous les membres de jury d’avoir accepter de juger mon projet intitulé:
  2. Nous avons réalisé 80 prélèvements dans le service de chirurgie, à partir des cathéters, coupure des extrémités distales des cathéters à l’aide de ciseaux stériles, puis mit dans le milieu Sabouraud liquide. Les tubes sont, ensuite, agités au vortex pendant une minute, selon la technique décrite par Brun-Buisson et al., 1987.
  3. À partir des tubes présentant un trouble, des boites de pétri préalablement coulées avec la gélose Sabouraud sont ensemencées par stries, puis incubées à 37°C pendant 24 à 48 heures.
  4. Ensuite, une colonie est prélevée et repiquée sur gélose Sabouraud et incubée à 37°C pendant 24 à 48 heures
  5. Chaque souche pure est ensemencée sur gélose Sabouraud inclinée en tube puis incubée à 37°C pendant 24 à 48 heures et conservée à 4°C.
  6. permet l’identification macroscopique de les espèces de Candida en se basant sur la couleur de la colonie. Ce milieu contient un substrat chromogène qui sera hydrolysé par une enzyme spécifique sécrétée par ces levures
  7. Appelé aussi teste de germination, Il consiste à émulsionner une pointe de pipette de levures dans 1ml de sérum de veau, puis l'incuber à 37 °C pendant 3 à 4 heures, on prélève une goute du culot et on regarde au microscope entre lame et lamelle
  8. Dans un tube à hémolyse, on dilue une goutte d’encre de chine. Ensuite on ajoute une petite colonie et on observe sous microscope au grossissement 10 x 40.
  9. La culture obtenue sur milieu Sabouraud est repiquée sur la gélose PCB .L’ensemencement se fait sur un carré au centre de la boite de pétrie par stries longitudinales légèrement en profondeur, ensuite, recouvrir de lamelle. Après 24 à 48 heures d’incubation à 37 °C, l’observation se fait au microscope faiblement éclairé à un grossissement 10×40
  10. Sur milieu à auxanogramme de carbone, la surface est ensemencée en nappe par 2 ml d'une suspension levuriènne puis laissée reposer pendant 20 minutes. Le surplus est jeté, puis laissé 10 minutes pour sécher. Six (6) puits sont creusés à l'emporte-pièce avec le dos d'une pipette pasteur stérile, dans chaque puits sont déposés 30 µl de solution de sucre à tester (3%). L'incubation se fait à 37 °C pendant 24 heures. S'il y a croissance autour du puits, il y a assimilation du sucre (Segretain et al., 1979).
  11. Sur milieu à auxanogramme d’azote, on ensemence la surface en nappe par 2 ml d’une suspension levuriènne, et on laisse reposer 20 minutes, on jette le surplus et on laisse sécher 10 minutes ; On creuse un puits avec le dos de la pipette Pasteur, dans lequel on dépose 30 µl de KNO3. L’utilisation de cette source d’azote se manifeste par apparition des colonies autour du puits (Segetain et al., 1979).
  12. ou test de fermentation des sucres Les levures sont ensemencées dans des tubes de gélose molle contenant un sucre (3 %).Une piqûre centrale est réalisée par l'anse de platine chargée d'une colonie déjà purifiée. Les sucres à tester en zymogramme sont les mêmes que pour l'auxanogramme de carbone. La fermentation du sucre se traduit par le virage de l'indicateur coloré du rouge vers le jaune, le dégagement du gaz CO2 se révèle par l'apparition de bulle d'air dans la gélose après incubation à 37 °C pendant 24 à 48 heures (Segretain et al., 1979).
  13. Dans notre travail, nous avons utilisé une méthode quantitative aboutissant à un résultat chiffré correspondant à une CMI : c’est la méthode par dilutions successives en milieu solide (méthode des spots ou par touche)
  14. +