Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP

24 vues

Publié le

Ce rapport présente une sélection d'évolutions digitales qui peuvent constituer des opportunités pour innover en matière de sécurité et de prévention dans le BTP. Proposé par OPPBTP et COMPTOIRS.

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

Innovations digitales au service de la prevention dans le BTP

  1. 1. INNOVATION DIGITALE – BTP – SANTÉ – PRÉVENTION CAHIER DE TENDANCE – 2018 – PAR OPPBTP CAHIER DE TENDANCE
  2. 2. La prévention et la sécurité deviennent des éléments de plus en plus important pour les entreprises : qualité de vie au travail, image, rentabilité, ... La sinistralité est en constante baisse mais l’ambition du « zéro accident » nécessite aujourd’hui de continuer à repenser les actions mises en place et à renouveler la manière d’envisager la prévention et la sécurité. Historiquement, le BTP n’a pas toujours été un secteur tourné vers la modernité et le changement. Pourtant, le bâtiment est aujourd’hui plus que jamais soumis à des exigences qui imposent des équipements toujours plus performants et intelligents. Cette dimension innovante est indispensable : elle répond aux enjeux environnementaux et sociaux actuels et est aussi une opportunité forte pour les enjeux de prévention et de sécurité. Ce rapport propose une analyse des évolutions digitales de la sécurité, de la prévention et du BTP. Il s’articule autour de 6 convictions permettant d’en analyser les enjeux à travers ses acteurs, sa maturité, ses pratiques et quelques technologies clés. Enfin, il propose une première vision du rôle à jouer pour OPPBTP dans ce dispositif. ÉDITO
  3. 3. Nos 6 convictions sur les secteurs du BTP et de la Prévention - Sécurité 3 1. Le BTP : un secteur peu mature de l’innovation digitale et du numérique qui se dirige vers de forts changements Malgré les ambitions affichées par les principaux acteurs du secteur, le BTP reste l’un des derniers secteurs industriels qui peine à véritablement lancer sa transformation digitale. Par ailleurs, la nature des acteurs de son écosystème rendra lente ces évolutions. 2. Confronté à l’arrivée de nouveaux acteurs digitaux, le secteur du BTP fait face à des enjeux de désintermédiation qui impacteront les acteurs et leurs métiers La transition numérique implique de facto l’arrivée de nouveaux acteurs et l’évolution des métiers d’acteurs traditionnels qui viennent se positionner sur les métiers des acteurs traditionnels. Ces prises de position apparaissent comme des opportunités de renouvellement et de transformation. 3. La DATA est au cœur des enjeux d’innovation et de sécurité de demain mais nécessite la mise en place d'un ensemble de processus pour devenir un bénéfice fort La collecte des DATA, leur analyse et leur restitution sont des clés permettant d’accélérer très fortement une transition numérique et d’en tirer une forte valeur ajoutée. Néanmoins, cela nécessite de créer des conditions de partage afin d’en tirer le bénéfice maximum. 4. Le design d’expérience : un levier d’amélioration pour la prévention et la sécurité Le design d’expérience est une pratique de plus en plus utilisée dans l’ensemble des secteurs. Autour de problématiques comme la sécurité ou la prévention qui concernent en premier lieu les utilisateurs, cette pratique apparait comme une opportunité forte de création de valeur. 5. Les nouvelles technologies : une opportunité pour les acteurs de la prévention - sécurité d’améliorer leur impact Même sil elles n’ont pas de lien avec la sécurité – prévention, de nombreuses innovations peuvent avoir un impact positif sur ces sujets. Ces opportunités doivent être identifiées mais l’utilisation de ces nouvelles technologies implique également de repenser des schémas de prévention. 6. La prévention - sécurité offre des opportunités externes en termes d’image, d’influence et de pédagogie Les pratiques de communication digitale ont fait évoluer les schémas d’influence : ceux-ci adressent désormais plus directement le grand public. La prévention et la sécurité sont un enjeu sociétal, qui place la pédagogie au centre de son dispositif.
  4. 4. 1. Le BTP : un secteur peu mature de l’innovation digitale et du numérique qui avance vers des changements forts.
  5. 5. Le BTP, un secteur encore à l’orée de sa transition numérique Point de rupture Transition numérique Tourisme Media Banque de détail Distribution Grande consommation Santé Assurance Construction Agriculture Secteur public Maturité numérique Temps Maturité numérique des différents secteurs industriels Source : McKinsey - 2016 5 Parmi les différentes industries, le secteur de la construction est l’un des moins mature sur le numérique et reste loin de son point de rupture. Cette rupture est évaluée par le cabinet McKinsey à partir du moment où la part de marché des actifs digitaux dépasse les 15 à 25%. Une rupture lointaine mais des évolutions immédiates L’analyse rétrospective des secteurs les plus avancés permet d’identifier différents marqueurs de cette transformation : - Émergence de nouveaux business modèles (comparateurs de compagnies aériennes, location entre particuliers, …) - Naissance de pure-players (solutions de streaming vidéo ou musical, …) - Arrivée d’une multitude d’acteurs se positionnant sur des expertises données (paiement mobile, assurance à la demande, …) - Prise de positions d’entreprises historiques du digital sur des domaines nouveaux
  6. 6. Le BTP, un secteur qui n’a pas encore totalement entamé sa transition numérique 6 Actifs Usages Travail Digitalisati on globale Dépenses liées au digital Stock des actifs digitaux Interactions Processus opérationnels Dépenses digitales au profit des salariés Accroissemen t du capital digital Digitalisation du travail Information et communication Media Finance et Assurance Gaz et pétrole Stockage et transport Education Gouvernement Santé Construction 1 2 3 4 Le BTP, un secteur particulier à la digitalisation forcément plus lente Le rapport McKinsey “Global Institute Industry Digitization Index” analyse le niveau de digitalisation des industries, selon différents critères. L’étude montre que le BTP est un secteur avec une forte densité de main d’œuvre et donc un fort potentiel de digitalisation du travail quand celle-ci sera équipé d’outils digitaux. De plus, le BTP est un secteur hautement focalisé et fragmenté entre les différents acteurs. La digitalisation en est plus chronophage : chaque dimension nécessite l’implication d’un nombre important d’acteurs. 1 « Industrie du savoir » qui a su se digitaliser très vite sur l’ensemble des dimensions 2 Industrie capitalistique qui a d’abord cherché à digitaliser leurs actifs 4 Industrie de main-d’œuvre dont la digitalisation affecte d’abord les conditions de travail 5 Secteur fragmenté entre des acteurs très différents et dont la structure va influencer le développement digital3 Industrie de service et B2B avec de nombreuses petites entreprises qui se base en premier lieu sur la digitalisation des interactions clients Source : Mckinsey Global Institute industry digitalization index 5
  7. 7. Les acteurs du BTP ne sont pas tous égaux devant la transformation digitale Si certains acteurs se sont depuis bien longtemps lancés dans la transition digitale, il existe une vraie disparité entre l’ensemble des parties-prenantes de l’écosystème. Les différences de moyens et de cultures d’entreprises ne rendent pas l’intégration des technologies évidentes pour tous. L’étude réalisée par KMPG « Les entreprises de BTP au rendez-vous de la transformation numérique », donne plusieurs raisons qui expliquent le manque d’investissements dans les nouvelles technologies : - Manque de moyens - Manque de connaissance - Manque de savoir-faire - Résistance au changement. Les entreprises du BTP peinent à investir dans le digital pour améliorer la prévention et la sécurité sur les chantiers, versus la rentabilité. Les bénéfices attendus de cette digitalisation progressive de l’entreprise sont de différentes sortes : OPÉRATIONNELS de l’ordre de la simplification de la gestion des projets COMMERCIAUX touchant à l’image ainsi que la qualité des services FINANCIERS visant à améliorer la rentabilité La courbe d’adoption des produits nouveaux divise les consommateurs en 5 catégories, selon leur intérêt et leur rapidité à acheter un produit nouveau. Par analogie, nous pouvons considérer ce même phénomène dans le BTP : le pourcentage d’adoption d’une innovation est proportionnel à son temps de diffusion. Dans le cas du BTP, on observe une évolution à deux vitesses: le temps qu’une innovation soit intégrée sur un chantier, elle est parfois devenue obsolète ou remplacée dans l’esprit des dirigeants. La courbe de diffusion de l’innovation (Roger) % d’adoption Temps Point de rupture Marché de niche Marché de masse La diffusion de l’innovation appliquée au BTP 7 De plus en plus d’acteurs font aujourd’hui le lien entre les nouvelles technologies et la sécurité au travail. Les chefs d’entreprises prennent conscience de l’importance des innovations dans le quotidien des travailleurs et associent ce sujet tant à la notion de productivité que de sécurité.
  8. 8. Des usages pourtant matures 8 Taux de possession de mobiles en France en 2017 Total 18-24 25-39 40-59 73% 100% 98% 77% Source : Credoc L’ultra-digitalisation des sociétés, vecteur de nouveaux usages Des nouveaux usages sont nés de l’omniprésence du digital. Les utilisateurs sont ultra-connectés mais également plus volatiles, il est ainsi devenu plus complexe de capter leur attention sur une période supérieure à quelques minutes. Une nouvelle ère de la mobilité régie aujourd’hui les usages quotidiens des individus, devenant un enjeu clef pour l’ensemble des acteurs. Des usages particulièrement mobiles dans le BTP Les déplacements font partie du quotidien des professionnels du bâtiment. Les outils digitaux constituent un support quotidien pour les artisans, permettant d’améliorer leur productivité et de favoriser les initiatives innovantes. Beaucoup d’applications digitales existent déjà pour améliorer le quotidien des professionnels et œuvrer pour leur sécurité. Ces applications restent souvent l’objet d’initiatives isolées occasionnant un enjeu nouveau : - L’adoption de ces outils par l’ensemble de l’écosystème du BTP - L’utilisation à des fins de prévention de ces multiples points d’interaction supplémentaires, entre les professionnels de la prévention et leur public cible D’après une étude menée par l’entreprise d’accompagnement Sage, les professionnels du BTP sont à la grande majorité équipés de manière mobile d’outils digitaux. 81% Possèdent un smartphone 73% utilisent un ordinateur de bureau 70% travaillent sur ordinateur portable 44% d’entre eux disposent d’une tablette UN USAGE VARIÉ DES DIFFÉRENTS PÉRIPHÉRIQUES
  9. 9. Acteur monopolistique de la distribution du courrier en France, La Poste a dû faire face à la chute de certaines de ses activités et engager une véritable transformation digitale pour élargir sa gamme de services. Une mutation dans un contexte de transformation forte 9 La mobilité, un des piliers de la transformation digitale La Poste est un exemple d’entreprise qui a su opérer une transition digitale réussie, dans un secteur initialement peu innovant. La mobilité des usagers et des collaborateurs, rendue possible par une omniprésence des équipements digitaux, est un des enjeux majeurs ayant contribué au changement de l’ADN du groupe. Le groupe a ainsi entamé une phase de digitalisation de ses services et processus organisationnels internes. Cette transformation s’est faite à travers une refonte forte de leur écosystème web avec la mise en place d’une plateforme internet riche et d’applications mobiles. Jouer de son rôle de tiers de confiance pour diversifier son activité et ses services : l’application eSanté La position de tiers de confiance acquise dans l'acheminement du courrier a permis à l'entreprise publique de lancer une application mobile faisant office de « carnet de santé numérique » mettant en lien patients, objets connectés et professionnels de santé. Le tout autour du stockage centralisé des données de santé. Cette position nouvelle montre la capacité d’un acteur perçu comme légitime dans son secteur d’activité à jouer un rôle plus large. « Lancé en 2014, le site Laposte.fr a permis de faire converger une vingtaine de sites sur une seule plateforme. Il a fallu construire une architecture, rassurer les équipes sur le fait que chacun allait exister et être représenté, explique la directrice e- commerce. Mais si cela a permis de générer cette audience importante, en 2016, il faut accélérer. Nous allons développer de nouvelles offres et de nouveaux services pour créer une plateforme digitale efficace. » Sylvie Latour, directrice e-commerce
  10. 10. 2. Confronté à l’arrivée de nouveaux acteurs digitaux, le secteur du BTP fait face à des enjeux de désintermédiation qui impacteront les acteurs et leurs métiers.
  11. 11. Un écosystème enrichi qui présente des risques de désintermédiation pour les acteurs traditionnels 11 Comme l’ensemble des secteurs, le BTP est marqué par l’arrivée de nouveaux entrants qui adoptent un positionnement vertical, sur un ou deux des métiers des acteurs traditionnels. Cette logique d’hyperspécialisation présente plusieurs atouts : ˗ Bénéficier d’un niveau de notoriété plus fort et d’une expertise reconnue ˗ Leur permettre de repenser leurs business modèles de manière plus agile ˗ Être perçu comme une offre complémentaire des produits existants et non comme un concurrent direct des acteurs traditionnels du BTP ou de la Prévention - Sécurité MAJORS DU BTP
  12. 12. Un impact pressenti sur le domaine de la prévention-sécurité Un domaine de prévention étendu à l’ensemble de l’écosystème. Cette probable désintermédiation des acteurs traditionnels redistribue les cartes de la démarche de prévention et de sécurité. Alors que le domaine de la prévention est aujourd’hui circonscrit aux entreprises du BTP celle-ci devra s’opérer plus en amont auprès d’acteurs nouveaux et à la culture très différente. Aussi, la prévention ne sera pas faite de la même manière auprès de salariés d’un grand groupe qu’auprès de ceux d’une plus petite structure. Pour autant, il est important d’attribuer et communiquer ces messages équitablement, sans prioriser certains acteurs à d’autres. De nouveaux paradigmes dans l’organisation du travail. En parallèle, il existe un phénomène d’ubérisation du BTP : intérimaires, travailleurs indépendants et détachés sont de plus en plus nombreux. Cela peut impliquer une hausse des risques sur le terrain, et donc un besoin de diffusion des actions de préventions plus adaptées à ce dispositif évolué d’acteurs. 12 Client Entreprises de BTP Formulation d’un besoin Nouveaux acteurs spécialisés Entreprises de BTP Domaine de prévention Client Formulation d’un besoin SCHÉMA ACTUEL SCHÉMA FUTUR ENVISAGÉ Domaine de prévention
  13. 13. Des enseignements dans la manière de penser les métiers des acteurs traditionnels 13 Expérience utilisateur L’expérience utilisateur incarne une réelle opportunité d’optimisation des techniques de prévention. Limpidité du message et pertinence du moment sont clefs pour toucher les individus de manière efficace et les faire adhérer à des messages de prévention et techniques liés à la sécurité. Porosité entre les services S’ils sont spécialisés sur des domaines précis, la majorité des nouveaux acteurs cherchent surtout à se positionner à la frontière entre deux missions dans une logique de complémentarité des services. La capacité des acteurs traditionnels à créer de la cohérence et à capitaliser sur l’ensemble de leur savoir-faire est un vrai enjeu de succès. Automatisation des processus L’automatisation des processus prend des formes diverses. Le recoupement de données de sources diverses va permettre l’optimisation du travail selon les clients et leurs besoins. Les savoir-faire en matière de gestion humaine, de conduite de chantiers et de gestion des clients sont de véritables atouts sur lesquels les entreprises de BTP doivent capitaliser. Intégration de nouveaux usages De plus en plus d’entreprises se créent dans le domaine de l’immobilier et du BTP et provoque ainsi la naissance de nouveaux usages et de processus organisationnels. Sans pour le moment parler de révolution de ces usages, il est essentiel d’adapter la sécurité et la prévention à ces nouveaux acteurs, en intégrant donc leur identité et leurs pratiques. Si certains métiers semblent menacés, l’impact de ConstrucTech sur les modèles traditionnels reste à mesurer. La grande majorité des acteurs / clients ne sont pas prêts à quitter les circuits classiques et la prise de position sur ces différents marchés doit être vue comme une forte opportunité d’évolution.
  14. 14. Alan est un pure-player de l’assurance santé, créée en 2016 et qui a déjà levé 37 millions d’euros pour réaliser le rêve de ses deux fondateurs : réinventer l’assurance santé. L’assurance santé simple et 100% digitale 14 Une offre mutuelle et de prévoyance 100% en ligne. La startup Alan est un des acteurs fondateurs du mouvement de l’assurtech français. C’est une offre de mutuelle et de prévoyance, 100% en ligne qui fait la promesse à ses assurés d’une couverture compétitive pour un usage ultra-simplifié. Un parcours client pensé pour faciliter ce moment, historiquement peu attrayant, qu’est la souscription à une assurance. La démarche d’Alan part de ce simple constat pour élaborer une offre plus accessible grâce à des étapes simplifiées et des solutions adaptées à la mobilité. Ainsi, les assurés peuvent tout simplement prendre en photo leur facture, avant de télécharger celle-ci sur la plateforme et recevoir le remboursement des soins. 100% Digital Zéro papier Rapide Inscription en 5 minutes La garantie d’une bonne couverture santé Bousculer les chaines de valeur existantes du secteur grâce à des solutions répondant mieux aux besoins actuels des assurés. LA PROMESSE D’ALAN
  15. 15. Initiateur de la santé de demain 15 La DATA au service de la prévoyance réalisée sur mesure à partir de l’empreinte des pieds, prise grâce à un scanner 3D. C'est une semelle morphologique spécialement conçue pour les sportifs et les ouvriers, avec la volonté de réduire la pénibilité du travail des opérateurs terrain. Une réponse adaptée aux enjeux du quotidien d’un acteur du BTP La solution Rcup cherche à répondre à des enjeux intrinsèquement liés au secteur du BTP tels que les troubles musculosquelettiques, les coûts exponentiels liés à un absentéisme important ou encore la RSE qui occupe aujourd’hui une place essentielle. Frédéric Lassara, le fondateur de Rcup, introduit la notion d’API : algorithme de protection individuelle, ou comment l’intelligence artificielle peut devenir un allié dans le combat pour la sécurité et la prévention des individus dans chaque entreprise. Acquisition de données via des vêtements connectés Interprétation des données via des algorithmes La solution Amélioration des politiques Santé & Sécurité des entreprises,augmentation des performances industrielles La Solution Rcup Une plateforme de données et d’analyse en temps réel de l’activité des opérateurs EPI connectés de la marque Rcup : chaussures connectées avec semelles morphologiques imprimées 3D et de capteurs. Rcup est un service de prévoyance fondé sur l’intelligence artificielle et l’internet des objets connectés. Initialement introduit dans le secteur du sport, Rcup commercialise une semelle morphologique connectée
  16. 16. 3. La DATA est au cœur des enjeux d’innovation et de sécurité de demain mais nécessite la mise en place d'un ensemble de processus pour devenir un bénéfice fort
  17. 17. » « La data, une ressource exponentielle pour les acteurs du BTP Avec la dernière génération de téléphones intelligents et de tablettes en main, un plus grand nombre de travailleurs de terrain ont aujourd’hui accès aux technologies leur permettant de collecter de la donnée. Par donnée, on entend différents types d’informations liés à la situation d’un chantier et son évolution au quotidien. 17 En une quinzaine d’années seulement, le nombre de données créées et répliquées a croit de manière exponentielle. En 2005, 0,13 zettaoctet était créé et répliqué contre 7 en 2015. On prévoit d’ailleurs que ce chiffre atteigne les 35 zettaoctets en 2020 ce qui représenterait une hausse de 500% en cinq ans. C’est notamment grâce à l’usage des smartphones, tablettes, ordinateurs et objets connectés que cette révolution de la DATA a été rendue possible, faisant naitre de nouveaux usages et créant de nouveaux métiers. Le volume mondial de données créées et répliquées 1,2 7 35 2005 2010 2015 2020 0,13 * En zettaoctets (1 zettaoctet = 1 trillionde gigaoctets) Tous les 2 jours, nous créons un volume d’informations aussi important que la totalité des informations produites avant 2003. Eric Schmidt, ex-Google CEO, 2010
  18. 18. La valeur des données réside dans le croisement de données quantitatives et qualitatives Une simple information n’a que peu d’intérêt si elle n’est pas intégrée à un ensemble de données. C’est l’analyse de cet ensemble de données qui permet une meilleure organisation et productivité car cela génère des patterns, aide à comprendre les erreurs ou à détecter les axes d’amélioration potentiels. Cette analyse laisse apparaitre 2 enjeux : - l’Open DATA, c’est-à-dire la mutualisation des données entre différents acteurs pour permettre à chacun d’en tirer plus de valeur. - Le traitement des données à travers la mise en place de standards de communication permettant aux acteurs de faciliter les échanges. Sources de données internes à l’entreprise Sources de données externes à l’entreprise Données Quantitatives Données Qualitatives Données collectées permettant de réaliser des analyses factuelles et des scénarios prédictifs Données permettant de contextualiser et d’enrichir les analyses quantitatives BIM, SI, web analytics, capteurs, GPS, objets connectés, drones BIM, Reporting clients, Entretiens individuels, comptes-rendus, retours partenaires Earned media : UGC (blog, presse, sites de partenaires), réseaux sociaux Institutions publiques : datagouv.fr, open- data.europa.eu, OPPBTP, INSR,.. Opérations de collecte : études, sondages Open data : Datafrance, Socrata, Freebase, Topsy Organismes privés : AWS public datasets, Facebook graph, Google Trends/Finance/Books, Sites médias 18 Les entreprises exploitent aujourd’hui principalement deux types de données : leurs données internes (vente, stocks, web analytics, SAV…) et des données externes mises à dispositions par des plateformes tierces. Le croisement de ces informations est essentiellement utilisé pour effectuer des analyses sur la performance.
  19. 19. Définir des standards pour favoriser le partage Dans les projets de BTP et d’exploitation de patrimoine, les acteurs doivent s’intégrer dans des équipes interopérables, c’est à dire savoir communiquer et partager les données et les résultats techniques de son travail, sous une forme compatible avec les outils informatiques des autres partenaires. L’importance de la standardisation de l’échange de données prend donc toute son ampleur quand on imagine le nombre d’acteurs impliqués dans chaque phase du cycle de vie du bâtiment. Un besoin d’acteurs médiateurs, garants de cette normalisation La profusion de data existe déjà. Il faut à présent apprendre à la normer et la traiter. L’enjeu est d’amener de la DATA utile afin de donner les bonnes informations, au bon moment. Etablir des processus normés et compréhensibles par tous les collaborateurs est une des pistes de réponses à cet enjeu. Mais afin d’être capable de traiter et normer la DATA, il faut recruter des acteurs spécialistes d’une part et former les collaborateurs déjà sur le terrain de l’autre. Open Data : un marché potentiellement lucratif McKinsey estime qu’un marché mondial de l’ Open Data créerait entre 3000 et 5000 milliards de dollars par an à travers sept secteurs différents. La seule industrie du transport à Londres est parvenue à dégager un retour sur investissement considérable en ouvrant l’accès de ses données de transport. L’objectif était d’aider des leaders mondiaux, comme Citymapper, à voir le jour. Cette application mobile révolutionnaire, comme de nombreuses autres, est née grâce à l’ouverture des données. Ouvrir et partager ses données : une source de valeur pour l’ensemble des acteurs d’un secteur Les Open Data, ou données ouvertes, sont des données auxquelles l’accès est totalement public et libre de droit, au même titre que l’exploitation et la réutilisation. Elle repose sur trois critères essentiels, définis par l’Open Knowledge Foundation en 2005 : Disponibilité et accès Réutilisation et redistribution Participation universelle 19
  20. 20. Différentes étapes clés du traitement de la donnée 20 Recueil des données L'explosion des données, structurées ou non, impose aux entreprises de mettre en œuvre des dispositifs de collecte et de stockage efficients. Il est important d'évaluer la valeur de chaque donnée afin de définir des stratégies de collecte permettant de circonscrire la taille des datawarehouses et de faciliter le traitement de ces informations. Traitement de la donnée Comment structurer l'information non structurée collectée (ex: retours clients) ? Comment faire cohabiter les différents jeux de données ? Comment exploiter les données individuelles, au regard des contraintes légales existantes ? Visualisation Comment restituer l'information de la façon la plus pertinente ? Quel type de décision doit supporter l'outil de datavisualisation ? Quelle latitude laisser à l'utilisateur d’interagir avec les données restituées / les formats de restitution ? Exploiter la data permet d'acquérir plus de connaissances et de prendre de meilleures décisions dans la gestion de la construction, non seulement en accédant à beaucoup plus de données, mais aussi en les analysant correctement pour tirer des conclusions pratiques sur les projets de construction. L’intervention d’un tiers de confiance est indispensable à la mise en place d’un système d’exploitation de la data au sein d’une industrie. Ces acteurs, organismes indispensables, sont à la fois régulateurs et acteurs de l’innovation numérique. En 2018, le RGPD, règlement de l’Union européenne, a ainsi été mis en place afin de constituer une référence pour la protection des données personnelles. L’Union Européenne met ainsi en place un système d’acteurs, tiers de confiance de la data récoltée.
  21. 21. Processus digital et collaboratif au service du bâtiment Les innovations numériques ne se limitent plus aux outils tels que les logiciels. Elles se traduisent aujourd’hui notamment par des processus de construction collaboratifs : c’est le cas du Building Information Modelling (BIM). Mis en œuvre pour la première fois en France en mars 2016, il permet aux acteurs d’un projet de construction de générer et partager toutes les données techniques d’un ouvrage ainsi que leurs actions. La valeur dans le partage de données entre l’ensemble des acteurs de l’écosystème Cette méthode de travail incite à la communication entre les différents acteurs et au partage d’informations entre les différents corps de métiers impliqués dans la construction d’un bâtiment. Si le BIM est aujourd’hui un moyen pour les constructeurs d’améliorer leur rentabilité grâce à une organisation optimale et une efficacité accrue, il permet également de cartographier les risques, et ainsi de prévenir certaines situations dangereuses pour les ouvriers. Pour quels usages ? - Mobiliser toutes sortes de données relatives à la construction d’un bâtiment - Consultable et modifiable par tous les acteurs - Multiplicité d’informations transmises en temps réel - Travail collaboratif qui augmente la productivité Le BIM : une illustration de la nécessité d’un partage des DATAS pour enrichir la collaboration 21 Une norme permettant l’interopérabilité entre les logiciels métiers Un modèle de données définissant un format unique et évolutif des données du bâtiment Un processus permettant la production et la gestion des données tout au long du cycle de vie du bâtiment Ingénieurs BET Architecte Maitre d’ouvrage Equipes travaux Gestionnaire Entreprises Contrôleur technique Panorama de l’écosystème d’acteurs impactés par le BIM
  22. 22. Un leader de son secteur né de l’Open Data 22 La révolution de l’open data a permis à Citymapper, application mobile de déplacements urbains et calculs d’itinéraires de voir le jour en 2011. L’Open Data au cœur de la proposition de valeur de City Mapper City Mapper propose un modèle basé sur la récolte des données de transport accessibles via l’Open Data et partagées par les villes elles-mêmes. La valeur proposée par Citymapper réside ainsi dans sa capacité à agréger ces données et à en tirer de la valeur à travers une expérience de navigation simple. Un acteur venu se positionner au centre d’un écosystème existant L’application vient se positionner à un carrefour entre les attentes des utilisateurs et des acteurs d’un écosystème qui peinent à communiquer entre eux. La proposition de valeur de Citymapper apparait ainsi comme particulièrement forte. Des agents ratp ont affirmé utiliser Citymapper pour renseigner les usagers sur le terrain. Citymapper : illustration du pure-player qui dépasse l’acteur traditionnel. Un positionnement plébiscité par les investisseurs Ce positionnement se traduit par une première levée de fonds en 2014 qui a permis à la startup de recevoir près de 10 millions de dollars. En 2016 une seconde est montée à 40 millions de dollars via des investisseurs tels que Index Ventures ou encore Michael Lynton.
  23. 23. 4. LE DESIGN D’EXPÉRIENCE: UNE RÉPONSE AUX ENJEUX ACTUELS DU BTP
  24. 24. Les enjeux du design d’expérience dans la société Le design d’expérience cherche à placer l’utilisateur au centre pour lui apporter les réponses les plus pertinentes qui soient. Les métiers de la prévention – sécurité ne font pas exception et l’ensemble de leur chaîne de valeur est impactée : En 2018, l’expérience utilisateur est au centre des préoccupations des entreprises. On n’achète plus un produit uniquement pour ses attributs mais également pour l’imaginaire qu’il inspire, les expériences d’achats et de consommation. 24 Le design d’expérience implique de placer l’utilisateur au centre de sa réflexion, afin de rendre l’expérience utile, simple, rapide, pertinente et esthétique. Créer des expériences pour les utilisateurs est un enjeu clef, régissant l’ensemble des écosystèmes de notre société. L’apparition de cette pratique a généré une réelle évolution des modèles établis, les entreprises ont dû s’adapter à cette nouvelle norme et repenser leurs modèles en les construisant autour des besoins de leurs utilisateurs. Formation Repenser les circuits de formation classique dans un soucis d’apprentissage quotidien pour l’ensemble des actions du professionnel. Rapport au travail Penser le travail comme une expérience pour le rendre plus confortable : optimiser les interactions entre salariés, aménagement des outils et espaces, … Rapport à la sécurité Faire de la sécurité une expérience présente tout au long de la journée de travail qui intervient de manière naturelle aux moments clés Conseil client Partir du client conseillé en prenant en considération l’ensemble de ses attendus pour y répondre de manière pertinente UTILISATEUR BUSINESS DESIGN UXUX ErgonomieConfiance Cohérence
  25. 25. Parcours utilisateurs, prévention et sécurité Ce principe est applicable à la prévention – sécurité dans une logique d’hyperpersonnalisation du service à travers l’étude du parcours de l’utilisateur et des « points d’accroches » potentiels. Anticiper les micro-moments et s’engager à être présent quand ce moment arrive. Apporter une réponse pertinente aux besoins des consommateurs dans le moment présent et connecter les gens à la réponse qu'ils recherchent. La notion de « micro » signifie que ce moment doit être : rapide, sans couture et sans frottement. PRÉSENCE PERTINENCE RAPIDITÉ La pertinence de l’interaction, entre moment et hyperpersonnalisation L’ère des micro-moments La notion de micro-moment a été popularisée par Google, et fait référence à toutes les courtes périodes de temps passées par les consommateurs sur leurs mobiles ou tablettes au cours d’une journée. Il s’agit, pour les entreprises, de gagner la considération du consommateur à chaque instant. La loyauté envers les marques n’existe presque plus, les consommateurs raisonnent aujourd’hui en fonction d’une envie, à l’instant où celle-ci se formule, c’est-à-dire à un moment précis. 25 Contexte IntentionImmédiateté Outre le fait qu’elle soit souvent vécue comme une contrainte, la prévention – sécurité est confrontée à une problématique d’ordre temporelle : elle est liée à une expérience négative ou alors reléguée au second plan pour des raisons diverses (faible maturité, productivité). Le design d’expérience permet d’apporter des réponses à ces enjeux en proposant des actions hyper-personnalisées et à des instants clés. Points d’accroches potentiel pour pousser des actions de prévention - sécurité Exemple de parcours et identification des micro-moments adaptés
  26. 26. La pertinence de l’interaction, entre moment et hyperpersonnalisation 26 L’hyperpersonnalisation des services à la carte Le secteur de l’assurance tente de remettre de la loyauté dans l’équation grâce au paiement à la consommation. MyPrevention est une offre proposant à ses clients d’élaborer leur propre formule selon leurs besoins du moment. Des conseils personnalisés sur leur bien- être à des services de santé en passant par des coaching personnels et professionnels, la proposition de valeur de MyPrevention est ici un accompagnement personnalisé, intervenant aussi bien en amont, pendant et après un sinistre éventuel. Standard Le produit proposé ne subit aucune adaptation au besoin du client Conditionné Le produit peut être conditionné pour les besoins du client, lui offrant des latitudes sur le mode de consommation Configuré Le produit comporte des options que l’on active en fonction du besoin exprimé par le client Modifié Certaines caractéristiques du produit peuvent être adaptées ou modifiées en fonction des besoins du client Spécifique Le produit est conçu et fabriqué selon les spécifications du client 5 niveaux de personnalisation La notion d’hyperpersonnalisation fait aujourd’hui écho avec les notions de sécurité et la prévention. L’enjeu est celui du déclenchement d’action : comment donner envie ? La notion de personnalisation intervient comme pertinente puisqu’elle consiste à « adapter tout ou partie du mix-marketing (produit, prix, communication, mode de distribution) en fonction d’un client individuel. Cette personnalisation peut être visible ou non, cosmétique ou significative ». (définition Meractor) 1 2 4 5 3
  27. 27. Le phénomène des banques mobiles révolutionne le secteur bancaire et l’approche qu’a le client avec ces services. N26, la banque mobile allemande, est un modèle en termes d’expérience et de parcours pour l’utilisateur. En effet, cette dernière se targue de proposer une démarche d’inscription ne demandant que 8 minutes au client. Des parcours utilisateurs simplifiés à l’essentiel 27 Un changement des pratiques bancaires Le mobile est en train de devenir le premier canal d’interaction des Français avec leur banque. Si cette mutation des usages reste relativement récente, on observe malgré tout que 75% des moins de 35 ans vont sur leur espace client mobile plusieurs fois par semaine. Une expérience sans coutures N26 dresse les nouveaux standards de l’expérience client pour les banques mobiles grâce au parcours utilisateur ultra simplifiée. La digitalisation du processus d’acquisition et de gestion permet une expérience avec zéro contrainte. Plus besoin de se déplacer dans une agence ou appeler son banquier à des horaires précis par exemple. Parcours d’enrôlement 100% en ligne et rapide La promesse de N26 est d’offre une expérience simple et optimale. La souscription à un compte N26 ne demande que 8 minutes et l’accès à une connexion internet.
  28. 28. 5. Les nouvelles technologies : une opportunité pour les acteurs de la prévention - sécurité d’améliorer leur impact
  29. 29. L’évolution de l’intérêt pour une nouvelle technologie suit un processus commun à toutes les innovations que Gartner a appelé le « Hype Cycle ». Chaque technologie innovante passe par une des étapes de la courbe pour atteindre son plateau de productivité à partir duquel on considère qu’elle est intégrée dans les usages. Il existe un nombre exponentiel de nouvelles technologies inspirantes 29 Temps Blockchain Réalité augmentée Réalité virtuelle Deep & machine learning Véhicules autonomes Assistants virtuels Plateforme Internet des Objets Robots intelligent Espace de travail intelligents Homme augmenté Impression 4D Lancement de l’innovation Pic des attentes exagérées Fossé des désillusions Pente de l’illumination Plateau de productivité Attentes Drones Plus de 10 ans 5 à 10 ans 2 à 5 ans Temps pour atteindre le plateau de productivité : BIM L’innovation est un challenge Aujourd’hui, innovation et développement sont deux notions essentielles à tout secteur d’activité; le secteur du BTP n’y fait pas exception. Le bâtiment est aujourd’hui plus que jamais soumis à des exigences qui imposent des équipements toujours plus performants et intelligents. Les innovations sont multiples et s’intègrent à tous les niveaux de la chaîne de valeur : de la formation à la production directe sur les chantiers. Des apparitions technologiques à relativiser La courbe Gartner vise à montrer l’évolution dans le temps de ces nouvelles technologies. L’analyse des innovations en lien avec la Prévention, la sécurité et le BTP montre un faible niveau de maturité. Bien que les attentes soient fortes, la plupart des évolutions envisagées s’inscrivent dans des cycles long. Cette temporalité correspond au rythme de transformation du secteur du BTP et de celui de la Prévention – Sécurité. Elle laisse l’opportunité à des acteurs de se positionner pour créer de la valeur autour de ces technologies. Courbe de tendance Gartner 2017
  30. 30. Réalité mélangée 30 La réalité mixte, parfois appelée réalité hybride est la fusion de mondes réels et virtuels pour produire de nouveaux environnements et de nouvelles visualisations où les objets physiques et numériques coexistent et interagissent en temps réel. Le premier système immersif de réalité mixte, offrant une vision, un son et un toucher enveloppants, a été la plateforme Virtual Fixtures développée dans les laboratoires Armstrong de l'U.S. Air Force au début des années 1990. Air Force a démontré pour la première fois que la performance humaine pouvait être considérablement amplifiée par l'introduction d'objets virtuels enregistrés dans l'espace superposé à la vue directe d'une personne d'un environnement physique réel. NIVEAU DE MATURITÉ DE LA TECHNOLOGIE PRÉVENTION L’expérience de simulation en VR de Johnnie Walker. La marque de whisky a produit un film 360 pour sensibiliser aux dangers de l’alcool au volant. L’expérience met en scène 3 histoires, chacune se déroulant dans une voiture et le spectateur peut décider sur quelle voiture il veut s’attarder. La fin de l’histoire n’est pas heureuse. BTP La réalité virtuelle pour former les employés à des situations à risques. L'entreprise américaine de travaux publics Betchel a débuté une collaboration en 2017 avec Industrial Training International (ITI) afin d'étendre les capacités de son logiciel de formation pour grutier en réalité virtuelle. La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont des technologies déjà bien intégrées dans le BTP et utilisées sur les chantiers par les plus grands groupes.
  31. 31. 31 NIVEAU DE MATURITÉ DE LA TECHNOLOGIE L’internet des objets connectés est déjà intégré dans le secteur du BTP, particulièrement pour les EPI connectés. Malgré tout, il n’a pas atteint le stade de maturité nécessaire pour devenu un outil de référence pour tous, dans le BTP mais aussi la prévention et la sécurité. L'Internet des objets, ou IoT (en anglais Internet of Things), est l'extension d'Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Appliqué au BTP, il permet de construire plus vite, mais également améliorer la sécurité via les EPI connectés (équipements de protection individuels) ou encore de développer des bâtiments connectés. Les bâtiments connectées sont considérés par beaucoup comme l’avenir de l’immobilier et du BTP. Le « smart building » est un vecteur de services au profit de la smart city. PRÉVENTION AXA France noue un partenariat avec H4D afin de proposer une solution globale de télémédecine grâce à l’usage d’une cabine médicale connectée : la « Consult Station ». Insurance of Things is a thing ! BTP Bouygues a signé un partenariat avec Zhortec, pour développer des semelles connectées capables de mesurer la pénibilité au travail et détecter les mauvaises postures génératrices de fatigue ou de risques de chute. Internet des objets
  32. 32. BTP Boston Dynamics est une entreprise de robotique qui a développé des robots capables de se déplacer de manière autonome, sur quatre voire même deux jambes. Si leurs inventions font peur à certains, d’autres les voient comme la réponse aux dangers humains du métier de constructeur. Drones et Robotique 32 NIVEAU DE MATURITÉ DE LA TECHNOLOGIE Si les drones sont déjà monnaie courante sur les chantiers de grande envergure, ils ne sont pas présents sur tous et ne sont surtout pas encore utilisés dans une démarche de prévention et de sécurité sur ces dits chantiers. Pour de nombreuses entreprises de construction, le drone est une solution de terrain qui permet d'améliorer la productivité sur les projets de construction et chantiers. Du relevé à la collecte d’informations terrain, les drones permettent aux constructeurs de gagner beaucoup de temps par rapport à une intervention humaine. Ainsi, il est possible d'économiser des sommes considérables en ressources humaines et financières. Les fonctionnalités de cet outil pourraient être mises au service de la prévention et de la sécurité. De même, les robots (constructeurs, quadrupède..) sont au centre d’un vif intérêt de la part d’investisseurs qui voient en eux le futur des méthodes de construction. PRÉVENTION Les drones font leur entrée dans la palette des outils des assureurs. Ces outils d’un nouveau genre permettent de faire une première évaluation des dommages lors de sinistres mais également d’anticiper d’éventuels risques futurs, opérant ainsi dans une pure démarche de prévention.
  33. 33. BTP HomeServe a récemment lancé Tom, le premier chatbot dynamique dédié au dépannage d’urgence à domicile. Cet assistant virtuel permet d’identifier les incidents potentiels, d’établir un diagnostic rapide de la situation afin de réaliser une proposition de prestation adaptée aux besoins. L’occasion pour le groupe de s’implanter sur un marché devenu le terrain d’expérimentation privilégié des Intelligences Artificielles, là où les consommateurs recherchent de plus en plus d’instantanéité. PRÉVENTION « Un croisement entre Whatsapp et Siri qui capture tous les signaux importants concernant la santé d'une personne. » La start-up Sensely développe un assistant virtuel permettant aux médecins de surveiller plus facilement leurs patients atteints de diabètes, maladies cardiaques et troubles mentaux. Assistants virtuels 33 Incarnés aujourd’hui par les Siri, Cortana, Alexa ou Google Home, les assistants virtuels se développent essentiellement pour proposer des services d’aide à la gestion d’actions multimédia. Un pas en avant semble néanmoins avoir été fait avec la démonstration récente du Google Duplex et la capacité de ces systèmes à gérer des actions de manière autonome. Le fait que les GAFAM aient tous investi afin de développer leur propre technologie d’assistant virtuel est la preuve de la pérennité de cet outil encore en phase de perfectionnement. NIVEAU DE MATURITÉ DE LA TECHNOLOGIE L’intelligence artificielle doit être appréhendée comme un outil permettant de faire de la prévention prédictive, notamment pour la prévention santé et l’accompagnement des conseillers.
  34. 34. BTP Horizon Robotics est le leader de l'intelligence artificielle embarquée. L'entreprise prévoit que plus de 1 000 appareils du monde, tels que les véhicules autonomes, seront équipés de "cerveaux", devenant des entités intelligentes qui ont la capacité de perception, de compréhension et de prise de décision pour la sécurité, la commodité et le plaisir. 34 NIVEAU DE MATURITÉ DE LA TECHNOLOGIE L’intelligence artificielle doit être appréhendée comme un outil permettant de faire de la prévention prédictive, notamment pour la prévention santé et l’accompagnement des conseillers. La nature des chantiers va fortement changer dans les prochaines années. Certains disent que les hommes ne piloteront plus les machines depuis le chantier mais à partir de centres de commande uniques. A plus long terme, il est probable que ces systèmes se pilotent de manière autonome et auto-apprenante. On considère ici la simple manutention de matériaux jusqu’à la construction en elle-même. Le groupe japonais Komatsu a ainsi mis au point un système automatique de bulldozers guidés par des drones pour pallier au manque de main d’œuvre humaine. Cela indique que l’intelligence artificielle est destinée à intervenir tout au long de la chaîne de construction, depuis la conception jusqu’à la réalisation d’un bâtiment. PRÉVENTION La solution d’intelligence artificielle IBM Watson Oncologie est une institution de pointe à l'avant-garde du changement dans le domaine médical. Elle développe un programme d’amélioration des décisions de traitement, utilisant l'information médicale et les antécédents du patient pour optimiser la sélection des options de traitement. Intelligence Artificielle
  35. 35. Nouvelles solutions et acteurs innovants DES DRONES SUR LES CHANTIERS Le fabricant de produits électroniques Parrot a créé la filiale Air Support dédiée aux services aux professionnels basés sur l’utilisation de drones. La première cible de l’offre : les professionnels de l’immobilier et de la construction. Air Support propose un service d’imagerie, de modélisation 3D et de diagnostic via l’utilisation des drones Parrot. "Notre offre va leur permettre d’accélérer leur transition numérique en intégrant des données à forte valeur ajoutée dans leurs outils métiers, grâce aux drones", précise Thai-Binh Phan, directeur général de Parrot Air Support LE ROBOT CONSTRUCTEUR Fastbrick Robotics est une startup Australienne de technologie robotique qui développe des solutions de technologie numérique de construction. Son robot Hadrian X est un système robotisé de maçonnerie breveté qui marque la transition vers des robots stabilisés dynamiques opérant à l’extérieur, dans des environnements non contrôlés. Il est capable de réaliser la pose de l’ensemble des parpaings d’une maison, en quelques heures. LE ROBOT CONSTRUCTEUR PlanGrid est un logiciel accessible sur tablettes et smartphones qui permet de renseigner les changements de plans en temps réel via un système d’annotations. La start-up pionnière, a réussi à lever un total de 58 millions de dollars pour soutenir son expansion. À l’heure actuelle, elle aurait stocké sur le cloud plus de 40 millions de documents pour l’industrie de la construction. 35
  36. 36. 6. La prévention - sécurité offre des opportunités externes en termes d’image, d’influence et de pédagogie
  37. 37. Si la communication est l’un des principaux outils de chaque politique de prévention et de sécurité, les entreprises du BTP on également tout intérêt à les développer pour servir leur image. Une grande implication dans ces problématiques présente des bénéfices en matière de marque employeur auprès des employés, mais également leurs familles. Elle contribue indirectement à une amélioration de l’image commercial auprès de leurs potentiels clients ou collaborateurs externes. La prévention et la sécurité : un fort enjeu de communication pour les entreprises du BTP 61%des chefs d'entreprises du BTP pensent que les actions de prévention donnent une meilleure image de l’entreprise et fidélisent les salariés. Uber s’associe avec Sauv’Life : un partenariat pour sauver des vies Sauv’Life est une application qui permet de prévenir les citoyens à proximité d’une victime d’arrêt cardiaque pour qu’ils puissent apporter leur aide à cette dernière en attendant la venue des secours. Lorsque le SAMU reçoit un appel signalant un accident cardiaque, il lance une alerte sur l’application et tous les utilisateurs à proximité sont prévenus. L’application s’est récemment associée à Uber, afin de toucher une cible plus large d’utilisateurs et tenter de construire une communauté de citoyens sauveteurs. Cette collaboration permet un bénéfice à double sens –notamment pour Uber dont l’image est fragilisée auprès du grand public : - un gain de notoriété pour Sauv’Life - une amélioration de l’image d’Uber qui s’associe à une cause commune. 37
  38. 38. La prévention touche également de nombreux autres secteurs Le sujet de la prévention touche de nombreux secteurs, typologies de sujets et cibles. C’est en étudiant différents exemples de prévention, que les acteurs du BTP réussiront à améliorer leurs techniques de prévention, en enrichissant leur registre et pouvant même aller jusqu’à disrupter leurs méthodes traditionnelles. Communauté 4 PB Communauté 1 Vos partenaires Votre présence social media Ambassadeurs et influenceurs activables Cibles sensibilisées Cibles non sensibilisées Enjeux d’une politique d’influence La notion d’influence est en train d’évoluer pour se déplacer des acteurs traditionnels vers le grand public. Cette évolution impacte directement l’ensemble des industries à plusieurs niveaux : 1. Il est possible de toucher un ensemble de cibles indirectes qui auront un impact auprès des cibles traditionnelles 2. Possibilité de faire reposer sa communication sur un réseau de partenaire pour profiter de leur visibilité 3. Nécessite de faire appel à de nouvelles compétences pour identifier et activer les influenceurs. #TOOLATERGRAM : exemple de la campagne d’influence menée par WWF WWF a lancé une campagne choc sur Instagram grâce à l’aide de 9 influenceurs. Ces derniers ont posté des photos de paysages luxuriants, censés inspirer des envies de voyages chez les internautes, cela sans préciser l’endroit exact de ces photos. C’est en y regardant de plus près que l’on se rendait alors compte que les images semblaient un peu trop parfaites. La publication suivante montrait que tout n’était qu’une illusion, et que le lieu réel avait été depuis dévasté par la pollution, et la vie humaine en général. La vibration FOMO a ainsi été utilisée pour transformer la potentielle jalousie des internautes, en errance face à une réalité tout autre. Un choc pour mieux sensibiliser à la préservation de l'environnement. 38
  39. 39. Panorama des registres de la prévention 39 Bouygues construction Pour marquer son engagement dans les problématiques de prévention et de sécurité, Bouguyes Construction lance en 2017 la campagne « We Love Life, We Protect It. ». En insistant sur la beauté de la vie, le constructeur mise en partie sur l’émotion pour sensibiliser un public d’employés mais aussi leurs familles. Une étape pour atteindre l’objectif annoncé du Zéro Accident. Action addiction Au début de l’été 2016, une jeune parisienne lançait son compte Instagram, montrant sa « vie de rêve » sous le soleil, au bord d’une piscine ou sur un bateau. Elle fait rapidement le buzz L'alcoolisme ne revêt pas forcément le visage que l'on croit. C'est le message qu'a voulu faire passer Action Addiction en mettant en scène sur Instagram une jeune femme. Sur ses photos glamour, elle était toujours accompagnée d'un verre. Le sujet de la prévention touche de nombreux secteurs, typologies de sujets et cibles. Il existe également de réelles variations de registres dans les différentes techniques de prévention. JOUER LA PROXIMITÉ POUR ACCENTUER L’IMPACT DU MESSAGE ADOPTER UN TON POSITIF POUR UNE COMMUNICATION PLUS ENGAGEANTE FAIRE APPEL AUX PEURS DES INDIVIDUS POUR MARQUER LES ESPRITS Sécurité routière « Chaque année, des familles sont brisées parce qu’un de leur proche ne portait pas sa ceinture ». C’est le message que veut faire passer la sécurité routière, en montrant des familles au destin brisé, comme le verre, littéralement.
  40. 40. Safety Measures Safety Measures est un serious game qui a pour objectif de sensibiliser aux risques du travail sur le terrain. L’originalité du serious game est son aspect multi-joueurs : le premier incarne l’ouvrier et le second l’entité Bad Karma qui tentera de lui mettre des bâtons dans les roues. Ils devront alors s’affronter dans une entreprise virtuelle. Autres serious game BTP : « Où est mon casque » par Gezim Interim 40 Le rôle de l’expérientiel dans la pédagogie La pédagogie tient un rôle essentiel dans la démarche de prévention – sécurité. Informer ne suffit pas, il faut aussi former et éduquer les individus afin qu’ils adoptent des réflexes de sécurité. L’émergence des serious games représente une opportunité d’apprentissage par l’expérience qui peut très bien s’appliquer aux métiers du BTP. La réalité virtuelle, outil pédagogique de la prévention via un serious game La SNCF a développé début 2018 une application pour les possesseurs d’un casque Gear VR appelée « Face au Train ». L’expérience de réalité virtuelle est un questionnaire interactif permettant aux utilisateurs de tester leurs connaissances sur les bons comportements à adopter aux abords des voies ferrées. Ce serious game propose d’apprendre les règles de sécurité dans les gares grâce à des animations 3D mettant en scène des personnages en situation d’accident. En les interpellant par un jeu interactif de réalité virtuelle, la SNCF modernisant ses techniques de prévention, pour responsabiliser ses usagers et mise sur la pédagogie immersive. Application de réalité virtuelle de la SNCF
  41. 41. La British Heart Foundation est une association qui a pour but de faire de la prévention contre les accidents cardiovasculaires. Elle est connue pour ses campagnes et actions de communications décalées, créatives, mais surtout impactantes auprès de leurs cibles. Une prévention décalée au service de la cause du cœur 41 La multiplicité des registres au sein d’un dispositif de communication élargi L’association s’illustre dans une communication riche, misant sur une multiplicité de registres de communications dans l’ensemble de ses campagnes de prévention. Les canaux de communication sont variés, allant aussi bien de l’événementiel à des partenariats ou encore des campagnes télévisées, campagnes digitales etc… Un statut de prescripteur et une aura internationale Une des campagnes les plus célèbres de la fondation met en scène un gangster, Vinnie, en train de performer un massage cardiaque en rythme sur la célèbre musique « Staying Alive ». La pertinence de ce procédé est de susciter l’intérêt par l’usage de l’humour mais également de favoriser l’intégration de l’information. “Without you, the thank yous stop““Staying alive with Vinnie”
  42. 42. Synthèse des enseignements
  43. 43. 3 rôles à jouer dans ce contexte d’évolution 43 L’analyse des 6 convictions met en avant le besoin d’acteurs permettant de créer du lien au sein de cet écosystème dans un rôle d’orchestrateurs. Ce besoin de lien apparait comme une opportunité majeure pour des acteurs comme OPPBTP : EXPERT ET PROMOTION DES INNOVATIONS DU SECTEUR INFLUENCE DE L’ENSEMBLE DE L’ECOSYSTEME ET MÊME AU-DELÀ L’écosystème BTP – Sécurité – Prévention est morcelé entre des acteurs de tailles très variées qui ne communiquent pas ensemble. Il existe ainsi un besoin d’acteurs capable de créer du lien entre les acteurs majeurs et les petites entreprises pour assurer la porosité entre les innovations du BTP, les innovations de la Sécurité – Prévention et diffuser l’innovation à tous les niveaux. Exemples d’actions associées : - Définir des standards de communication technologiques - Mettre en place des tables rondes entre les acteurs de l’écosystème pour favoriser les échanges - Créer du lien entre les acteurs des différentes tailles et avec les startups - Se positionner comme modérateur du changement auprès des pouvoirs publics - Partager les avancées de chacun dans un objectif de co-création MÉDIATION ENTRE LES PARTIE PRENANTES DE L’ÉCOSYSTÈME Dans un secteur sans réel leader de la transformation digitale, des organismes experts et référents doivent se positionner comme pilotes de l’innovation et de son déploiement. Ce rôle de promotion concerne tant la dimension technologique que les pratiques nouvelles relatives aux utilisateurs et à leurs usages. Exemples d’actions associées : - Veiller et partager une veille sur les avancées technologiques liées à la sécurité et à la prévention - Proposer des tests et des revues technologiques - Définir les sécurités associées à ces nouvelles technologies pour aider à la mise en place d’un cadre d’utilisation - Définir les contours d’une politique d’Open Innovation et sa mise en place La prévention – sécurité doit concerner au-delà des acteurs traditionnels de l’écosystème BTP. Le digital représente une formidable opportunité pour se positionner de manière beaucoup plus horizontale sur la chaine de valeur, faire évoluer les pratiques et engager beaucoup plus largement. Exemples d’actions associées : - Promouvoir une sécurité à la française, auprès des pouvoirs publics et sur les réseaux - Organiser et animer des réseaux d’influences numériques pour toucher une plus grande diversité de cibles - Mener des actions de communication impactantes ancrées dans des dynamiques digitales
  44. 44. Focus sur les innovations Prévention – Sécurité - BTP
  45. 45. 30 Mars 2018 Le fournisseur de matériel BTP De Walt lance sa nouvelle version de la solution Tool Connect. Les professionnels intervenants sur un chantier sont désormais capables de gérer les options de leurs équipements via leur smartphone. Entre autres, la localisation du matériel est désormais accessible à tous. Lien 1 20 Mars 2018 Colas s’associe à une start-up Auxerroise de robotique collaborative pour mettre au point un exosquelette permettant de limiter les efforts physiques répétitifs et de préserver le capital santé des ouvriers. L’outil de prise en main facile permet de pousser et tirer jusqu’à 50 kilos. Une vraie plus-value en termes de prévention de la santé au travail. Lien 1 Innovation Gérer son matériel depuis son smartphone Innovation Les exosquelettes, nouveaux collègues de travail des ouvriers ? 45
  46. 46. 22 Mars 2018 Itekube lance la première table tactile BIM pour chantier. Grolleau, l’entreprise de conception de matériel en aluminium et Itekube ont présenté récemment une table tactile haute performance qui permet l’accès à l’intégralité des plans 2D/3D et des plannings, facilitant ainsi la vérification directement sur les chantiers et le suivi en temps réel de leur évolution. Une avancée technologique significative pour le bâtiment. Lien 1 46 Innovation Une table tactile sur le chantier Innovation Des yeux sur les véhicules de chantier 15 Mars 2018 Arcure présente Blaxtair, une solution d’intelligence artificielle qui surveille et sécurise les abords des véhicules industriels pour éviter au maximum les collisions ou autres accidents de chantier. Pour le directeur général d’Arcure, l’IA va permettre de répondre dans le futur aux besoins spécifiques des véhicules autonomes, chariots élévateurs,… Lien 1
  47. 47. 22 Mars 2018 C’est à Nantes, le 21 Mars dernier, qu’une maison de 95 m2 conçue avec l’aide d’une imprimante 3D a vu le jour. En effet, la maison baptisée Yhnova s’est vue être l’objet d’un procédé constructif innovant : les parois et murs ont été fabriqués par la technologie Batiprint 3D. C’est un changement important pour les entreprises en charge de construction de bâtiments. Lien 1 15 Mars 2018 BMP Connect est la nouvelle solution BIM qui peut être directement projetée sur le chantier sous forme d'hologramme. Grâce à une paire de lunettes HoloLens et à la solution BMP Connect, l'utilisateur a accès aux détails de nombreuses données et peut interagir avec la maquette projetée d'un simple geste de la main. Lien 1 Innovation Yhnova, la maison imprimée 47 Innovation La réalité mixte sur les chantiers ?
  48. 48. Jean-Baptiste SIMONNET Directeur Conseil et Innovation, Comptoirs jb.simonnet@lescomptoirs.com +33 (0)6 22 61 68 34 Matthieu RUTHY Consultant , Comptoirs m.ruthy@lescomptoirs.com +33 1 53 83 93 36 Julia TERNON Consultante , Comptoirs j.ternon@lescomptoirs.com +33 1 53 83 93 36 Stéphanie BIGEON-BIENVENU Directeur Communication et Digital, OPPBTP stephanie.bigeon.bienvenu@oppbtp.fr +33 (0)6 17 36 31 99 ÉQUIPE PROJET

×