SlideShare une entreprise Scribd logo
LES TUMEURS PARAPHARYNGEES :
DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT
A.El Korbi, N. Kolsi, A. Trabelsi, R. Jabnoun, M. Ferjaoui, R. Bouatay, K. Harrathi, J. Koubaa
Service d’ORL et CCF, CHU Fattouma Bourguiba, Monastir
INTRODUCTION
Les tumeurs parapharyngées sont des tumeurs rares (moins de 1% des tumeurs de la tête et du cou). Elles sont le plus
souvent bénignes, mais les formes malignes peuvent se voir. Le traitement est surtout chirurgical.
Nous décrivons dans ce travail les moyens diagnostiques et le traitement de ces tumeurs à partir de quatre cas suivis et
traités à notre service.
RÉSULTATS
 tumeurs rares
 Le signe le plus évocateur est une masse oropharyngée.
 La TDM est l'examen de première intention car:
• Elle est capable de bien visualiser les tissus de l'espace parapharyngé.
• Elle permet de différencier, avec une fiabilité de 75 à 90 %, une tumeur localisée dans la loge rétrostylienne d'une tumeur de la
loge préstylienne et de bien évaluer le cadre osseux.
 L’IRM : Actuellement c’est l’examen le plus important. Elle précise bien les rapports de la tumeur et de l’axe jugulo carotidien.
 Plusieurs voies d'abord: abord cervical; abord transparotidien et cervico-parotidien ; abord transoral ; abord mixte.
 Les tumeurs primitives salivaires sont les tumeurs les plus fréquentes (40 à 50 %) dont 90 %  adénome pléomorphe.
DISCUSSION
CONCLUSION
Les tumeurs parapharyngées restent rares. La découverte est tardive car les signes révélateurs sont généralement des
signes de compression. La TDM et surtout l’IRM sont d’un grand apport surtout pour planifier l’acte opératoire. Le
traitement de ces tumeurs est chirurgical. Le pronostic dépend de la nature de la tumeur.
POSTER
n° 21
Fig 5: TDM cervico-faciale en coupe axiale (APC)
Fig 2: IRM cervico-
faciale en coupe
axiale (T2)
Fig 1: TDM
cervico-faciale
en coupe
axiale (APC)
Fig 6: IRM cervico-faciale en coupe axiale (T1 injecté , T2)
Patient genre Age Symptomatologie
clinique
Examen TDM et/ou
IRM
Traitement anapath
1 femme 63 ans Dysphagie +
odynophagie
Bombement du pilier post Fig 1, 2 Chirurgie endobuccale
incomplète + RT
carcinome épidermoïde
2 homme 52 ans Dysphagie Bombement paroi lat de
l’oropharynx
Fig 3, 4 Chirurgie endobuccale
+ RT
un carcinome à cellules
acineuses
3 femme 43 ans odynophagie Refoulement de l‘amygdale Fig 5, 6 Chirurgie endobuccale adénome pléomorphe
4 homme 40 ans Dysphagie Refoulement de l‘amygdale Fig 7 Chirurgie endobuccale
+ RT
carcinome
mucoépidermoide
Fig 4: IRM
cervico-faciale
en coupe axiale
(T1 , T2)
Fig 3: TDM cervico-
faciale en coupe
axiale (APC)
 Tumeur étendue à l’espace rétro stylien et rétropharyngé en hyper signal T2
hétérogène qui engaine la carotide  Tumeur de l’espace pré stylien à contours réguliers, hypo T1, hyper T2 hétérogène
 Tumeur de l’espace pré stylien en hyper T2 et qui se rehausse de façon hétérogène
en injectant du gado
Fig 7: IRM cervico-faciale en coupe axiale (T2)
 Tumeur de l’espace pré stylien en hyper T2

Contenu connexe

Tendances

Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarienImpact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
Ioana Andreea Stoian
 
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-facialeGanglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
83SCOTCH
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
imma-dr
 
Cancer Du rein
Cancer Du reinCancer Du rein
Cancer Du rein
Mede Space
 
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
83SCOTCH
 
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
imma-dr
 
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
83SCOTCH
 
Cas cliniques tumeurs du rein
Cas cliniques   tumeurs du reinCas cliniques   tumeurs du rein
Cas cliniques tumeurs du rein
imma-dr
 

Tendances (20)

P10
P10P10
P10
 
P111
P111P111
P111
 
P7
P7P7
P7
 
P39
P39P39
P39
 
P82
P82P82
P82
 
P80
P80P80
P80
 
Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarienImpact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
Impact du PET/CT dans la prise en charge et le suivi du cancer ovarien
 
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-facialeGanglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
Ganglion sentinelle en cancérologie cervico-faciale
 
P30
P30P30
P30
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
 
Cancer Du rein
Cancer Du reinCancer Du rein
Cancer Du rein
 
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
Chirurgie minimale invasive en orl en 2017
 
P24
P24P24
P24
 
Les tumeurs malignes du rein
Les tumeurs malignes du reinLes tumeurs malignes du rein
Les tumeurs malignes du rein
 
P16
P16P16
P16
 
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
Techniques d’exploration radiologique du sein (mammographie,
 
Le sein
Le seinLe sein
Le sein
 
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
Ganglion sentinelle vs curage ganglionnaire dans les EOA T1T2N0 de la cavité ...
 
Cas cliniques tumeurs du rein
Cas cliniques   tumeurs du reinCas cliniques   tumeurs du rein
Cas cliniques tumeurs du rein
 
P12
P12P12
P12
 

Similaire à P21

présentation parotide IA.pptx
présentation  parotide IA.pptxprésentation  parotide IA.pptx
présentation parotide IA.pptx
YoussraadouaAdouabel
 
Cancer larynx
Cancer larynxCancer larynx
Cancer larynx
Nasser Hassane
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
Dr Oufroukhi.Yacir
 
NEZUKO PAROTIDE.pptx
NEZUKO PAROTIDE.pptxNEZUKO PAROTIDE.pptx
NEZUKO PAROTIDE.pptx
MarieChhim1
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
imma-dr
 
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdfBilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
BilalKaidi1
 
Cancer du larynx
Cancer du larynxCancer du larynx
Cancer du larynx
IhabGuermah
 
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minimacancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
madiassakonate1
 
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfantPrise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
aichameziani
 
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 casPénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
iosrjce
 
cancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptxcancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptx
cyliabenali1
 

Similaire à P21 (20)

P59
P59P59
P59
 
P88
P88P88
P88
 
présentation parotide IA.pptx
présentation  parotide IA.pptxprésentation  parotide IA.pptx
présentation parotide IA.pptx
 
Cancer larynx
Cancer larynxCancer larynx
Cancer larynx
 
TEP TDM du cou
TEP TDM du couTEP TDM du cou
TEP TDM du cou
 
P95
P95P95
P95
 
NEZUKO PAROTIDE.pptx
NEZUKO PAROTIDE.pptxNEZUKO PAROTIDE.pptx
NEZUKO PAROTIDE.pptx
 
P97
P97P97
P97
 
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennesTumeurs hémisphériques intracrâniennes
Tumeurs hémisphériques intracrâniennes
 
P60
P60P60
P60
 
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdfBilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
Bilan d'extension initial local d'un cancer rectal-.pdf
 
P62
P62P62
P62
 
Cancer du larynx
Cancer du larynxCancer du larynx
Cancer du larynx
 
P64
P64P64
P64
 
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minimacancer  de l_oesophage 2.pptx cours a minima
cancer de l_oesophage 2.pptx cours a minima
 
P89
P89P89
P89
 
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfantPrise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
Prise en charge des Cancers osseux chez l'enfant
 
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 casPénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
Pénectomie partielle pour un carcinome de la verge: A propos de 24 cas
 
cancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptxcancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptx
 
P102
P102P102
P102
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (19)

P109
P109P109
P109
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P84
P84P84
P84
 
P73
P73P73
P73
 
P63
P63P63
P63
 
P61
P61P61
P61
 
P57
P57P57
P57
 
P54
P54P54
P54
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P99
P99P99
P99
 
P98
P98P98
P98
 
P96
P96P96
P96
 
P94
P94P94
P94
 
P93
P93P93
P93
 
P92
P92P92
P92
 

P21

  • 1. LES TUMEURS PARAPHARYNGEES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT A.El Korbi, N. Kolsi, A. Trabelsi, R. Jabnoun, M. Ferjaoui, R. Bouatay, K. Harrathi, J. Koubaa Service d’ORL et CCF, CHU Fattouma Bourguiba, Monastir INTRODUCTION Les tumeurs parapharyngées sont des tumeurs rares (moins de 1% des tumeurs de la tête et du cou). Elles sont le plus souvent bénignes, mais les formes malignes peuvent se voir. Le traitement est surtout chirurgical. Nous décrivons dans ce travail les moyens diagnostiques et le traitement de ces tumeurs à partir de quatre cas suivis et traités à notre service. RÉSULTATS  tumeurs rares  Le signe le plus évocateur est une masse oropharyngée.  La TDM est l'examen de première intention car: • Elle est capable de bien visualiser les tissus de l'espace parapharyngé. • Elle permet de différencier, avec une fiabilité de 75 à 90 %, une tumeur localisée dans la loge rétrostylienne d'une tumeur de la loge préstylienne et de bien évaluer le cadre osseux.  L’IRM : Actuellement c’est l’examen le plus important. Elle précise bien les rapports de la tumeur et de l’axe jugulo carotidien.  Plusieurs voies d'abord: abord cervical; abord transparotidien et cervico-parotidien ; abord transoral ; abord mixte.  Les tumeurs primitives salivaires sont les tumeurs les plus fréquentes (40 à 50 %) dont 90 %  adénome pléomorphe. DISCUSSION CONCLUSION Les tumeurs parapharyngées restent rares. La découverte est tardive car les signes révélateurs sont généralement des signes de compression. La TDM et surtout l’IRM sont d’un grand apport surtout pour planifier l’acte opératoire. Le traitement de ces tumeurs est chirurgical. Le pronostic dépend de la nature de la tumeur. POSTER n° 21 Fig 5: TDM cervico-faciale en coupe axiale (APC) Fig 2: IRM cervico- faciale en coupe axiale (T2) Fig 1: TDM cervico-faciale en coupe axiale (APC) Fig 6: IRM cervico-faciale en coupe axiale (T1 injecté , T2) Patient genre Age Symptomatologie clinique Examen TDM et/ou IRM Traitement anapath 1 femme 63 ans Dysphagie + odynophagie Bombement du pilier post Fig 1, 2 Chirurgie endobuccale incomplète + RT carcinome épidermoïde 2 homme 52 ans Dysphagie Bombement paroi lat de l’oropharynx Fig 3, 4 Chirurgie endobuccale + RT un carcinome à cellules acineuses 3 femme 43 ans odynophagie Refoulement de l‘amygdale Fig 5, 6 Chirurgie endobuccale adénome pléomorphe 4 homme 40 ans Dysphagie Refoulement de l‘amygdale Fig 7 Chirurgie endobuccale + RT carcinome mucoépidermoide Fig 4: IRM cervico-faciale en coupe axiale (T1 , T2) Fig 3: TDM cervico- faciale en coupe axiale (APC)  Tumeur étendue à l’espace rétro stylien et rétropharyngé en hyper signal T2 hétérogène qui engaine la carotide  Tumeur de l’espace pré stylien à contours réguliers, hypo T1, hyper T2 hétérogène  Tumeur de l’espace pré stylien en hyper T2 et qui se rehausse de façon hétérogène en injectant du gado Fig 7: IRM cervico-faciale en coupe axiale (T2)  Tumeur de l’espace pré stylien en hyper T2