SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  1
HÉMATOME ORGANISÉ NASO-SINUSIEN :
ENTITÉ PATHOLOGIQUE ET EFFET DE L’EMBLOLISATION
Chaabouni MA (a), Sellami M (a), Khbou A (a), Trigui M (a), Kammoun O (b), Hammami B (a), Charfeddine I (a), Achour I (a), Ghorbel A (a)
(a) Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie
(b) Service d’Imagerie médicale, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie
INTRODUCTION
OBSERVATION
DISCUSSION ET CONCLUSION
 L’hématome organisé naso-sinusien est une lésion bénigne très rare. Le site d’origine le plus fréquent est le sinus
maxillaire. La genèse de cette lésion est mal connue mais sa formation peut être favorisée par une biopsie ou une
chirurgie endonasale, une HTA, la prise d’anticoagulants et les troubles de l’hémostase.
 Il est l’origine d’épistaxis parfois grave. Les hommes supérieur à 40 ans sont les plus touchés.
 L’embolisation récente des tumeurs hypervascularisées des fosses nasales n’est pas retenue comme facteur
étiopathogénique. L’embolisation n’est pas nécessaire dans la prise en charge initiale. Toutefois, elle peut améliorer les
conditions de la chirurgie endonasale qui reste le meilleur traitement curatif.
 L’examen anatomopathologique permet d’éliminer la malignité.
Femme âgée de 47 ans, sans antécédents particuliers,
 Motif: épistaxis de grande abondance nécessitante
l’hospitalisation.
 HDM: depuis un mois → épistaxis intermittente
d’aggravation progressive associée à une obstruction
nasale droite, une rhinorrhée purulente et une
anosmie.
 Examen:
• Déformation de la paroi latéro-nasale droite
• Formation saignante au contact comblant toute la fosse
nasale droite et qui semble infiltrer et dévier la cloison
nasale.
 TDM: (figure 1)
Masse hétérogène de 6,5*4,5*3,5 cm comblant le sinus
maxillaire et la fosse nasale droite avec destruction
osseuse et extension à la graisse périorbitaire.
Après injection du PDC: Rehaussement important et
hétérogène et une extravasation du produit de contraste
au temps veineux.
→ Devant la suspicion d’une tumeur hyper-vasculaire, la
patiente a bénéficié d’une artériographie qui a montré un
blush vasculaire au niveau de la tumeur à travers l’artère
faciale (figure 2).
→ Embolisation par des microparticules solides avec
disparition du blush (figure).
 24h après l’embolisation → Par voie endonasale:
Exérèse complète de la tumeur (figure 3).
 Suites opératoires: simples.
 Examen histologique: aspect d’hématome entouré
d’une capsule fibreuse épaisse sans signes de malignité.
 Recul: 5 mois sans récidive.
L’hématome organisé naso-sinusien est une lésion bénigne très rare dont la pathogénie est mal connue. Sa présentation
clinique et radiologique peut simuler une tumeur naso-sinusienne hypervasculaire. Le but de notre travail est d’étudier
l’étiopathogénie et la conduite thérapeutique devant cette entité pathologique.
Figure 1: TDM injectée en coupes axiale et coronale
Figure 2: Artériographie avant et après embolisation
Figure 3: Aspect macroscopique de l’hématome organisé

Contenu connexe

Similaire à P84 (20)

P82
P82P82
P82
 
P24
P24P24
P24
 
P60
P60P60
P60
 
P114
P114P114
P114
 
P93
P93P93
P93
 
P98
P98P98
P98
 
P80
P80P80
P80
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
 
P89
P89P89
P89
 
P2
P2P2
P2
 
P75
P75P75
P75
 
Ethmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasaleEthmoidectomie par voie endonasale
Ethmoidectomie par voie endonasale
 
P65
P65P65
P65
 
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdfImageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
Imageriehhhhhhh-de-la-femme -10 12 2021.pdf
 
Epistaxis mh
Epistaxis mhEpistaxis mh
Epistaxis mh
 
P15
P15P15
P15
 
P32
P32P32
P32
 
La maladie de la peyronie en 2010
La maladie de la peyronie en 2010La maladie de la peyronie en 2010
La maladie de la peyronie en 2010
 
Otites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes ChroniquesOtites Moyennes Chroniques
Otites Moyennes Chroniques
 
Communication bucco sinusienne
Communication bucco sinusienneCommunication bucco sinusienne
Communication bucco sinusienne
 

Plus de Société Tunisienne d'ORL (20)

P113
P113P113
P113
 
P111
P111P111
P111
 
P110
P110P110
P110
 
P109
P109P109
P109
 
P108
P108P108
P108
 
P107
P107P107
P107
 
P106
P106P106
P106
 
P105
P105P105
P105
 
P103
P103P103
P103
 
P101
P101P101
P101
 
P102
P102P102
P102
 
P73
P73P73
P73
 
P63
P63P63
P63
 
P59
P59P59
P59
 
P57
P57P57
P57
 
P54
P54P54
P54
 
P77
P77P77
P77
 
P100
P100P100
P100
 
P99
P99P99
P99
 
P97
P97P97
P97
 

P84

  • 1. HÉMATOME ORGANISÉ NASO-SINUSIEN : ENTITÉ PATHOLOGIQUE ET EFFET DE L’EMBLOLISATION Chaabouni MA (a), Sellami M (a), Khbou A (a), Trigui M (a), Kammoun O (b), Hammami B (a), Charfeddine I (a), Achour I (a), Ghorbel A (a) (a) Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie (b) Service d’Imagerie médicale, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisie INTRODUCTION OBSERVATION DISCUSSION ET CONCLUSION  L’hématome organisé naso-sinusien est une lésion bénigne très rare. Le site d’origine le plus fréquent est le sinus maxillaire. La genèse de cette lésion est mal connue mais sa formation peut être favorisée par une biopsie ou une chirurgie endonasale, une HTA, la prise d’anticoagulants et les troubles de l’hémostase.  Il est l’origine d’épistaxis parfois grave. Les hommes supérieur à 40 ans sont les plus touchés.  L’embolisation récente des tumeurs hypervascularisées des fosses nasales n’est pas retenue comme facteur étiopathogénique. L’embolisation n’est pas nécessaire dans la prise en charge initiale. Toutefois, elle peut améliorer les conditions de la chirurgie endonasale qui reste le meilleur traitement curatif.  L’examen anatomopathologique permet d’éliminer la malignité. Femme âgée de 47 ans, sans antécédents particuliers,  Motif: épistaxis de grande abondance nécessitante l’hospitalisation.  HDM: depuis un mois → épistaxis intermittente d’aggravation progressive associée à une obstruction nasale droite, une rhinorrhée purulente et une anosmie.  Examen: • Déformation de la paroi latéro-nasale droite • Formation saignante au contact comblant toute la fosse nasale droite et qui semble infiltrer et dévier la cloison nasale.  TDM: (figure 1) Masse hétérogène de 6,5*4,5*3,5 cm comblant le sinus maxillaire et la fosse nasale droite avec destruction osseuse et extension à la graisse périorbitaire. Après injection du PDC: Rehaussement important et hétérogène et une extravasation du produit de contraste au temps veineux. → Devant la suspicion d’une tumeur hyper-vasculaire, la patiente a bénéficié d’une artériographie qui a montré un blush vasculaire au niveau de la tumeur à travers l’artère faciale (figure 2). → Embolisation par des microparticules solides avec disparition du blush (figure).  24h après l’embolisation → Par voie endonasale: Exérèse complète de la tumeur (figure 3).  Suites opératoires: simples.  Examen histologique: aspect d’hématome entouré d’une capsule fibreuse épaisse sans signes de malignité.  Recul: 5 mois sans récidive. L’hématome organisé naso-sinusien est une lésion bénigne très rare dont la pathogénie est mal connue. Sa présentation clinique et radiologique peut simuler une tumeur naso-sinusienne hypervasculaire. Le but de notre travail est d’étudier l’étiopathogénie et la conduite thérapeutique devant cette entité pathologique. Figure 1: TDM injectée en coupes axiale et coronale Figure 2: Artériographie avant et après embolisation Figure 3: Aspect macroscopique de l’hématome organisé