Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Quelques heures à NY…
Note de synthèse d’un voyage à NY effectué début septembre 2016 et toujours riche
d’enseignements.
G...
Pour rassurer les investisseurs de façon très conjoncturelle : de manière unanime la rentrée
(back to school) se passe bie...
En bref, l’économie US va mieux, les actions sont chères (mais que faire d’autre vue
d’Amérique, alors que le reste du mon...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Quelques heures à NY…

1 490 vues

Publié le

Une note de synthèse d'un voyage à NY effectué début septembre 2016:
-Global Retailing Conference
-Meetup Fintech
-Réflexions politiques et sociales

Bonne lecture

Stéphane Toullieux

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

Quelques heures à NY…

  1. 1. Quelques heures à NY… Note de synthèse d’un voyage à NY effectué début septembre 2016 et toujours riche d’enseignements. Global Retailing Conference organisée par Goldman Sachs : des mutations en marche… Il existe un paradoxe entre une économie US favorable aux consommateurs (croissance du GDP, plein emploi, prix du pétrole bas…) et des résultats du secteur de la distribution dans l’ensemble médiocres. 2015-2016 a été une année complexe en raison d’un hiver particulièrement doux, d’un sur- stockage en 2015, de faillites chez des distributeurs de taille significative (Sports Authority, Aeropostale…), d’une situation de déflation sur les matières premières (problématique dans l’alimentaire) et d’un dollar fort qui a fait fuir les touristes. Le contexte est d’autant plus morose que les clients fuient les malls et se tournent de plus en plus vers le e-commerce. Le déploiement au pas de charge d’Amazon fait peur… Le mot d’ordre de tous : passer à l’ « Omnichannel » ! Dès lors, l’ambiance diverge fortement entre les discours de ceux que nous pourrions appeler les conquérants (Dick’s, Home Depot, Lowe’s, Starbucks, Under Armour…) dont les valorisations sont du reste particulièrement élevées et les enseignes clairement challengées par le contexte (Macy’s ferme 100 magasins, Nordstrom, QVC, Tiffany’s, Walmart ferme des dizaines de magasins et rachète Jet.com…). Certains managers sont très impressionnants (Carter’s, Dick’s, Home Depot, Starbucks…). Les CEO et CFO jurent tous qu’ils maîtrisent dorénavant leurs stocks (la « supply-chain » reste clé). La problématique des Millennials (Generation Y) est présente à pratiquement toutes les tables-rondes, les innovations technologiques accélèrent et la recherche de talents dans le codage et l’innovation est devenue clé. Au chapitre de l’immobilier, un des leaders des Malls US annonce à la limite de la provocation que 30% de l’immobilier commercial US devrait tout simplement être détruit…ambiance…
  2. 2. Pour rassurer les investisseurs de façon très conjoncturelle : de manière unanime la rentrée (back to school) se passe bien ! Nous retenons quelques citations : - « Be humble, be hungry » - Kevin Plank CEO d’Under Armour cité par le CEO de Dick’s Sporting Goods - « With Jet.com acquisition we buy a brand and talent » - Brett Biggs, CFO Walmart - « The Millennial generation is cynical and unfaithful » - Frederic Cumunel CEO Tiffany’s - « We have to think omnichannel, when we close a shop we also lose local online business » Jeff Gennette, nouveau CEO Macy’s - « 30% of Commercial real estate should be destroyed » - Sandeep Mathrani CEO GGP (leader des malls US) Fintech : quand la poussière retombe… Après plusieurs Meetup et l’excellente conférence Empire Fintech d’avril 2016*, nous assistons à un Meetup présentant 5 Fintech. Pour commencer, l’auditoire nous semble plus jeune que d’habitude (moins de BA et de VC ?). Malchance ou détérioration générale, seules deux Startup présentent un réel intérêt (crypto dans les paiements et tirelire virtuelle). De même, hasard ou coïncidence, toutes les startups présentées proposent des solutions B2B… Les banques semblent du reste prendre le pas avec des projets d’innovation de plus en plus développés en interne ou des opérations d’acqui-hire (noter que deux des startups sont incubées par Barclay’s)… L’une des startups présente un projet de sécurisation d’identité utilisant la technologie Blockchain, laprésentation esttellement ratée que l’on ne peut que penser qu’il s’agit de strict opportunisme liée à la vogue de la Blockchain… La folie d’il y a quelque mois fait place à plus de difficultés à lever et sans doute à plus de réalisme. Peut être une bonne chose…à suivre ! Quelques notes issues d’entretiens avec des amis américains et français installés à NY Des élections : ne pas oublier que madame Clinton est détestée de l’Amérique profonde…ces élections sont loin d’être terminées. Les inégalités sont un des thèmes de l’actualité : les joueurs de football noirs américains s’asseyent durant l’hymne américain pour protester contre les discriminations…les droits des gays sont remis en question dans plusieurs états…L’accès à une éducation de qualité pour tous est un challenge…
  3. 3. En bref, l’économie US va mieux, les actions sont chères (mais que faire d’autre vue d’Amérique, alors que le reste du monde semble si instable ?), la folie fintech (et tech) se calme, certains managers d’entreprises restent très (très) impressionnants, l’ambiance sociétale est clairement morose… Stéphane Toullieux Fondateur TLLX Président Athymis Gestion *Lien vers notre note de synthèse Empire Fintech 2016 : http://www.slideshare.net/stoullieux/compte-rendu-empire-fintech-avril-2016-61504355 Note rédigée le 14 septembre 2016

×