Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

CHEVAUCHEMENT ET NAPPES DE CHARRIAGES. COURS.pptx

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Consultez-les par la suite

1 sur 41 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

CHEVAUCHEMENT ET NAPPES DE CHARRIAGES. COURS.pptx

  1. 1. Chapitre 3 : Tectonique 3.1. Déformation cassante : les failles 3.2. La tectonique souple : les plis 3.3. Chevauchement et nappes
  2. 2. Chapitre 3 : Tectonique 3.3. Chevauchement et nappes
  3. 3. 3.3. Chevauchement et nappes
  4. 4. I. INTRODUCTION: Les déformations de type faille et plis peuvent s'associer dans les chaînes de montagne :
  5. 5. des roches précédemment plissées en profondeur sont remontées par des phénomènes tectoniques complexes. Ces roches plissées peuvent alors être faillées : on parle de pli-faille.
  6. 6. L'étape suivante est la création d'un chevauchement : la compression continuant, le déplacement d'un bloc sur l'autre se fait plus important.
  7. 7. II. DEFINITION : 1. Un chevauchement est un mouvement tectonique qui amène une série de terrains à en recouvrir une autre par le biais d'un contact anormal de type faille inverse.
  8. 8. 2. Les chevauchements sont des accidents tectoniques à la faveur desquels se réalise la superposition anormale d’unités géologiques (d’âges différents).
  9. 9. La partie inférieure déforme la partie supérieure dans son mouvement (nouveau plissement), la partie supérieure recouvre des terrains plus jeunes.
  10. 10. Remarque : Quand les déplacements se font sur de longues distances (plusieurs kilomètres) et concernent de grandes superficies, on parle de nappe de charriages (exp. Dj. Mazghitane, texenna).
  11. 11. III. CARACTERISTIQUES : * «Chevauchement» et «charriage» sont des notions de tectonique qui correspondent à deux faits, dont le second explique le premier.
  12. 12. Explication: Ce qu’on observe : * Le premier fait est la superposition verticale de deux ensembles de terrains dont la succession n'est pas normale.
  13. 13. * À cette superposition correspondent les notions de «contact anormal» et de « recouvrement ».
  14. 14. * Le second fait est le mouvement horizontal de l'une des deux séries, expliquant la superposition observée, donc le contact anormal et le recouvrement ;
  15. 15. ; cela correspond à la notion proprement dite de « chevauchement » ou « charriage »
  16. 16. On dit que: * l'unité supérieure est charriée : allochtone ; c'est la nappe de charriage ;
  17. 17. * l'unité inférieure est considérée comme autochtone, elle n’a pas bougée.
  18. 18. * Autres caractéristiques : Les nappes sont un ensemble de terrains allochtones, déracinés, qui repose par un contact anormal sur un substratum autochtone, on observe:
  19. 19. a. Klippes : C’est le résultat du dégagement de l’érosion de la partie frontale, la klippe fait partie de l’unité chevauchante
  20. 20. b. Fenêtres C’est le résultat du dégagement de l’érosion d’une partie de l’unité chevauchante donnant une fenêtre sur l’unité chevauchée.
  21. 21. IV. DIFFERENTS TYPES DE NAPPES : On observe essentiellement 3 familles :
  22. 22. 1. Les nappes de couvertures: Elles sont formées uniquement de matériel sédimentaire désolidarisée de son substratum originel.
  23. 23. Les roches peuvent avoir subi un métamorphisme plus ou moins important et peuvent présenter une schistosité
  24. 24. 2. Les nappes de socle: Elles sont formées de roches métamorphiques et peuvent recouvrir d’autres unités de socle ou bien des unités sédimentaires
  25. 25. 3. Les nappes ophiolitiques: Elles sont formées de lithosphère océaniques (croûte et manteau) et de sédiments océaniques associés.
  26. 26. Leur présence dans les chaines (orogènes) matérialisent la suture d’un ancien domaine océanique.
  27. 27. V. LE MOTEUR DU DEPLACEMENT DE NAPPES :
  28. 28. Les chevauchements et les charriages sont caractéristiques de la compression à l’échelle des chaines de montagnes.
  29. 29. On associe donc, naturellement, nappe, raccourcissement et compression.
  30. 30. Alors que c’est FAUX: La gravité joue aussi grandement dans le déplacement des sédiments. On parle ici de nappe « gravitaire »
  31. 31. Rque : ce phénomène se passe en dehors de tout contexte tectonique Ex. Le glissement de la couverture sédimentaire des marges continentales.

×