Service deService de Gynécologie-obstétriqueGynécologie-obstétrique
C.H.U. de Béni-MessousC.H.U. de Béni-Messous
1
Misopro...
•Introduction
•Commercialisé dans de nombreux pays sous le nom de Cytotec® .
•Le misoprostol est une prostaglandine de syn...
3
•Problématique
 non commercialisé et non disponibilité des
autres médicaments
 Variabilite dans l’utilisation dans cer...
•Les propriétés
pharmacologiques
4
5
6
7
•Les indications établis
Indications en gynécologie-obstétrique avec AMM
•Interruption médicale de grossesse intrautérine,...
9
NOS INDICATIONS
A. Interruptions de la grossesse
1. Indications maternelles 2% (6/300 patientes)
• Cancers, pathologies ...
1. Objectifs : Notre étude vise à déterminer l’éfficacité de cette molécule et ses
inconvénients.
2. MATERIEL ET METHODES
...
11
A. Interruptions de la grossesse
Soixante sept pour cent de l'effectif (201 patientes) des primipares.
Trente patientes...
12
•Le suivi
•contrôle échographique à 10 jours.
•Prise de pilule contraceptive après l'expulsion:
•Après dix jours contrô...
13
• Résultats globaux
Patientes
N=300
patientes de
terme < à 14
SA
N
%
patientes de
terme > à 14
SA
N%
N=300
N
%
Effectif...
14
Patientes
N=180
N %
Echec (poursuite de la
grossesse et avortement
incomplet)
9 5
Poursuite de la grossesse 2 1
Avortem...
15
•Complications
Patientes
N=120
N %
Poursuite de la grossesse
Echec
15 12.5
Avortement incomplet 12 10
Hémorragies 3 2.5...
B. Dilatation du col avant geste chirurgical
(aspiration)(250 cas)
Dose: 400μg la veille l’acte (12 H avant) par voie oral...
C. Déclenchement du
travail
Son utilisation depuis 2004 a engendré des effets
secondaires:
• Hypercinésies: 07 patientes
•...
D. Hémorragie du post
partum
Utilisé depuis 2001:
Protocole
Hémorragies: Traitement si pas de synthocinon
• 800μg par voie...
19
-complications ne sont pas importantes
•les interruption des la grossesses:
-Efficacité du misoprostol est de 83.7% dan...
20
Etude
Avance
ment de
la
grossess
e
Taille
de
l'écha
ntillon
Rout
e
Dosage et Protocole Efficacité Commentaires
Jain, et...
Ngai et al
[5].
< 9
semaine
s
1) 40
2) 40
1) PV
2) PV
1) 800 µg de misoprostol humidifié a
été pris par voie vaginale. La ...
22
•Des essais contrôlés ont montré que ce médicament
était efficace pour la maturation et le déclenchement du
travail et ...
23
•L'Agence nationale de sécurité des médicaments
(ANSM) met en garde les professionnels de santé contre
l'usage détourné...
• Utiliser depuis 2001 dans notre service pour prévenir et
traiter HPP,
• En mars 2011, l’Organisation mondiale de la Sant...
• La meilleure dose pour le priming du col semble être:
• 400μg de misoprostol
• par voie orale ou vaginale
• 6 à 12 heure...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cytotec tayebi

663 vues

Publié le

Cytotec

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
663
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ce modèle peut être utilisé comme fichier de démarrage pour fournir les mises à jour des jalons d’un projet.
    Sections
    Cliquez avec le bouton droit sur une diapositive pour ajouter des sections. Les sections permettent d’organiser les diapositives et facilitent la collaboration entre plusieurs auteurs.
    Notes
    Utilisez la section Notes pour les notes de présentation ou pour fournir des informations supplémentaires à l’audience. Affichez ces notes en mode Présentation pendant votre présentation.
    N’oubliez pas de tenir compte de la taille de la police (critère important pour l’accessibilité, la visibilité, l’enregistrement vidéo et la production en ligne)
    Couleurs coordonnées
    Faites tout particulièrement attention aux diagrammes, graphiques et zones de texte.
    Tenez compte du fait que les participants imprimeront la présentation en noir et blanc ou nuances de gris. Effectuez un test d’impression pour vérifier que vos couleurs s’impriment correctement en noir et blanc intégral et nuances de gris.
    Graphiques, tableaux et diagrammes
    Faites en sorte que votre présentation soit simple : utilisez des styles et des couleurs identiques qui ne soient pas gênants.
    Ajoutez une légende pour tous les diagrammes et tableaux.
  • Valeur du Doppler dans la population avec facteur de risque de RCIU
    Nous avons commencé par le Doppler de l’artère utérine, il est perturbé à 100% dans les 03 groupes.
    Puis il est suivi par le Doppler ombilical, on a retrouvé 81.7% de Doppler pathologiques pour le groupe en dessous du 10éme percentile, 84 % pour le groupe en dessous du 3éme percentile et 97.6% pour P10-P3.
    Le Doppler cérébral est systématique et il est perturbé à 100% dans les 03 groupes.
    Le doppler utérin apparaît comme un bon test et un bon &amp;quot;marqueur&amp;quot; des anomalies d&amp;apos;origine vasculaire. Une étude précoce au second trimestre des artères utérines permet donc de sélectionner un groupe de femmes à risque de présenter un RCIU sans en prévoir cependant le délai d’apparition.
    Chez les patientes ayant présenté une pathologie maternelle, le Doppler utérin est perturbé dans 57.2 % dans le groupe au-dessous du 10éme percentile et 63 % dans le groupe au-dessous 3éme.
    Le Doppler ombilical est le moyen sure pour dépister la SFC (valeur prédictive élevée).
    Chez les patientes qui ont présente une pathologique maternelle, le Doppler ombilical est perturbé dans 57.7 % dans le groupe en dessous du 10éme percentile, 60.5 % pour le groupe en dessous du 3éme percentile et 53.1% pour le groupe en dessous du P10 P3 percentile.
    Un des avantages du doppler ombilical artériel dans cette population est de prédire la SFC plusieurs semaines avant que le RCIU ne puisse être reconnu à l&amp;apos;échographie [162,163].
     
    Le Doppler Cérébral est pathologique à 100% dans les 03 groupes en présence de la pathologie maternelle. Nous avons répète, le doppler cérébral dans un délai inférieur ou égal à 14 jours, la prédictivité du Doppler cérébral pour la productivité des anomalies du RCF est de 93%.
    Ceci justifie la répétition au minimum hebdomadaire de l’examen dès qu’il existe un RCIU associé à une vélocimétrie ombilicale et/ou utérine pathologique.
    Dans notre série, la réalisation d&amp;apos;un doppler cérébral est perturbée dans 86 % (68 cas) quand il existait un index diastolique nul (98 cas).
    Le délai séparant la découverte d’un Doppler cérébral pathologique et la survenue des anomalies du RCF est en moyenne de 14 jours.
    Dans la majorité des cas, l’hospitalisation s’est imposée pour surveillance rapprochée du RCF.
    L&amp;apos;analyse des vélocimétries cérébrales a pour intérêt d&amp;apos;évaluer les capacités d&amp;apos;adaptation fœtales à l&amp;apos;hypoxie chronique.
    On a confronté l’indice de l’artère cérébrale moyenne à celui de l’artère ombilicale par l’index cérébro-placentaire.
    Dans notre étude, on a observé une inversion de l’index cérébro-placentaire en raison de la diminution de l’indice de résistance cérébral et de l’augmentation dans le même temps de l’indice de résistance ombilical dans 79 cas.
  • Valeur du Doppler dans la population avec facteur de risque de RCIU
    Nous avons commencé par le Doppler de l’artère utérine, il est perturbé à 100% dans les 03 groupes.
    Puis il est suivi par le Doppler ombilical, on a retrouvé 81.7% de Doppler pathologiques pour le groupe en dessous du 10éme percentile, 84 % pour le groupe en dessous du 3éme percentile et 97.6% pour P10-P3.
    Le Doppler cérébral est systématique et il est perturbé à 100% dans les 03 groupes.
    Le doppler utérin apparaît comme un bon test et un bon &amp;quot;marqueur&amp;quot; des anomalies d&amp;apos;origine vasculaire. Une étude précoce au second trimestre des artères utérines permet donc de sélectionner un groupe de femmes à risque de présenter un RCIU sans en prévoir cependant le délai d’apparition.
    Chez les patientes ayant présenté une pathologie maternelle, le Doppler utérin est perturbé dans 57.2 % dans le groupe au-dessous du 10éme percentile et 63 % dans le groupe au-dessous 3éme.
    Le Doppler ombilical est le moyen sure pour dépister la SFC (valeur prédictive élevée).
    Chez les patientes qui ont présente une pathologique maternelle, le Doppler ombilical est perturbé dans 57.7 % dans le groupe en dessous du 10éme percentile, 60.5 % pour le groupe en dessous du 3éme percentile et 53.1% pour le groupe en dessous du P10 P3 percentile.
    Un des avantages du doppler ombilical artériel dans cette population est de prédire la SFC plusieurs semaines avant que le RCIU ne puisse être reconnu à l&amp;apos;échographie [162,163].
     
    Le Doppler Cérébral est pathologique à 100% dans les 03 groupes en présence de la pathologie maternelle. Nous avons répète, le doppler cérébral dans un délai inférieur ou égal à 14 jours, la prédictivité du Doppler cérébral pour la productivité des anomalies du RCF est de 93%.
    Ceci justifie la répétition au minimum hebdomadaire de l’examen dès qu’il existe un RCIU associé à une vélocimétrie ombilicale et/ou utérine pathologique.
    Dans notre série, la réalisation d&amp;apos;un doppler cérébral est perturbée dans 86 % (68 cas) quand il existait un index diastolique nul (98 cas).
    Le délai séparant la découverte d’un Doppler cérébral pathologique et la survenue des anomalies du RCF est en moyenne de 14 jours.
    Dans la majorité des cas, l’hospitalisation s’est imposée pour surveillance rapprochée du RCF.
    L&amp;apos;analyse des vélocimétries cérébrales a pour intérêt d&amp;apos;évaluer les capacités d&amp;apos;adaptation fœtales à l&amp;apos;hypoxie chronique.
    On a confronté l’indice de l’artère cérébrale moyenne à celui de l’artère ombilicale par l’index cérébro-placentaire.
    Dans notre étude, on a observé une inversion de l’index cérébro-placentaire en raison de la diminution de l’indice de résistance cérébral et de l’augmentation dans le même temps de l’indice de résistance ombilical dans 79 cas.
  • Intérêt du Doppler dans la surveillance des grossesses sans facteur de risque de RCIU
    On retrouve de manière significative dans le groupe où le doppler artériel ombilical est pathologique:
    un poids de naissance des enfants et un âge gestationnel à la naissance plus faibles
    une augmentation du nombre de césariennes pour souffrance fœtale, d&amp;apos;Apgar bas à la naissance et d&amp;apos;admission en réanimation néonatale.
    Le nombre de césariennes prophylactiques dans notre étude présente une nette différence entre le groupe à doppler normal et le groupe à doppler pathologique, les patientes qui ont subi la césarienne prophylactique représentent 17.7% dans le groupe au-dessous du 10éme percentile, et 16 % dans le groupe au-dessous du 3éme percentile% quand le doppler ombilical est pathologique. Et il n’y a pas eu de césarienne prophylactique lorsque le doppler ombilical était normal.
    La sévérité du RCIU ou la SFA est l’indication principale de césarienne représentant 34%.
    Dans certaines publications, la présence d&amp;apos;un RCIU diagnostiqué, associé un indice Doppler ombilical pathologique est significativement associé à une augmentation de la morbidité et de la mortalité périnatale [162, 163,197].
    -Nicolaides montre qu&amp;apos;il existe dans une population avec suspicion de RCIU une corrélation importante entre l&amp;apos;hypoxie fœtale et l&amp;apos;équilibre acido-basique et un indice diastolique nul à l&amp;apos;artère ombilicale [28,216] ; il retrouve après ponction de sang fœtal des incidences de 85 % d&amp;apos;hypoxie fœtale et de 50 % d&amp;apos;acidose fœtale.
    -Dans une étude multivariée, Yoon montre que le Doppler ombilical est un meilleur prédicteur d&amp;apos;hypoxie et d&amp;apos;acidose fœtale que le profil biophysique. Un taux de mortalité périnatale 36 p.100 existe avec une diastole nulle ou une inversion du flux télé diastolique (doppler ombilical), les altérations du rythme cardiaque apparaissent en moyenne dans les 15 jours après la constatation du flux diastolique nul, le plus souvent dans la semaine, et une association très forte entre un accouchement par césarienne 57 p.100 et un accouchement prématurée âge gestationnel 30-33 semaines, et présentant des Apgar inférieur à 7, pH inférieur à 7,2 et réanimation lourde prolongée. Il est clairement admis que ce symptôme correspond toujours à une souffrance fœtale chronique.
  • Intérêt du Doppler dans la surveillance des grossesses avec facteur de risque de RCIU
    4.1. Doppler ombilical
    Le Doppler de l’artère ombilical est utilisé comme outil de dépistage dans notre population, et il est utile pour évaluer la circulation foetoplacentaire dans le cas des femmes enceintes qui présente un facteur de risque de RCIU.
    Le Doppler ombilical artériel permet de mieux définir la prise en charge de ces patientes déjà soumises à une surveillance renforcée, représentant 81.6 % cas des Doppler pathologiques.
    -Trudinger a montré que la valeur prédictive du doppler ombilical était largement supérieure à celle du RCF pour une hypotrophie inférieure au 10éme percentile (kappa à 0,50 contre 0,19 pour le RCF) et pour un Apgar &amp;lt; 7 à 5 mn (kappa à 0,26 contre 0,04) [196,197].
    Il est démontré également que les anomalies au Doppler ombilical artériel précèdent celles du RCF, 7 jours en moyenne [196].
    Le Doppler artériel ombilical est le seul examen permettant la sélection de population à risque ou non de SF puisque l&amp;apos;examen clinique, le RCF et l&amp;apos;échographie sont trompeurs dans la prédiction du risque périnatal.
    Le doppler ombilical est plus souvent pathologique lorsqu&amp;apos;une femme a des antécédents d&amp;apos;hypertension artérielle gravidique. Dans le groupe en dessous du 10éme percentile, le doppler ombilical est pathologique dans 24 % des cas.
    Dans le groupe en dessous du 3éme percentile, il est pathologique de 23.3 %.
    -Selon M. Uzan (200), on peut donc sur le plan de la prédictivité conclure qu&amp;apos;il est indispensable de réaliser une mesure Doppler à l&amp;apos;artère ombilicale lorsqu&amp;apos;un RCIU est à craindre du fait des antécédents gravidiques ou personnels de la patiente.
     
    Nous avons mis en évidence que l’index ombilical pathologique est un facteur de risque notable de RCIU. Lorsqu&amp;apos;il devient extrêmement pathologique sa valeur prédictive dans la survenue d&amp;apos;une souffrance fœtale est très forte :
    dans l’index diastolique nul équivalent à la disparition totale du flux diastolique 18.7%.
    ou index diastolique négatif dénommé reverse-flow 5.7%.
    On a remarqué que dans les cas où l&amp;apos;évolution de l&amp;apos;hypertension s&amp;apos;est faite vers une aggravation avec survenue d&amp;apos;une prééclampsie, les altérations du doppler étaient plus sévères.
    -Maulik (139) a vérifié l&amp;apos;intérêt de la vélocimétrie ombilicale dans des populations de femmes à haut risque de RCIU, avec une sensibilité rejoignant 70% et une spécificité de 85% environ (1,87).
    Notre étude montre qu’existe une relation étroite entre le flux diastolique nul et le risque de la sévérité de l&amp;apos;hypertension artérielle (p&amp;lt; 0,05), et la survenue d&amp;apos;une souffrance fœtale aiguë (p&amp;lt; 0,05) détecté surtout par l’RCF. Nous avons donc recherché le paramètre qui soit en amont des anomalies du rythme cardiaque fœtal sans être pour autant trop précoce (car la trop grande prématurité provoquée est toujours à redouter).Il est actuellement admis que les anomalies du rythme cardiaque fœtal associant une disparition de la variabilité et des décélérations sont trop tardives pour constituer un critère d&amp;apos;extraction fœtale. Le pronostic neurologique est déjà compromis.
    -Nicolaides (28,242) retrouve 80% de fœtus hypoxiques et 46% d&amp;apos;acidoses sur une série d&amp;apos;hypotrophes avec IDN.
    -Farine a colligé toutes les études rapportant l&amp;apos;issue de grossesses avec IDN ombilical ou reverse flow et retrouve une mortalité néonatale de 36% et une association très forte avec un accouchement par césarienne, un accouchement prématuré (âge gestationnel moyen de 30,1 à 33,5 SA selon les études), une hypotrophie fœtale (83% des cas), et une admission en réanimation néonatale (96 à 100% des cas).
    Etudiant des patientes toxémiques, Arduini et Rizzo (12,266) remarquent que le délai répartissant la réalisation du doppler d&amp;apos;une souffrance fœtale est plus court quand il existe un index diastolique nul (IDN) ou un reverse flow que quand le doppler est normal.
    C&amp;apos;est ce que nous observons dans notre série. En effet, en cas d&amp;apos;IDN, nous avons remarqué que 98 p. 100 des enfants nés vivants sont extraits par césarienne. Les délais moyens séparant la mesure du doppler de la naissance ont été de 8 jours, lorsque l&amp;apos;index était nul, cela permet d’instaurer la corticothérapie.
    -Redman (114) a montré que le terme moyen de naissance dans ces cas se situe aux alentours de 30 1/2 semaines d&amp;apos;aménorrhée et le délai séparant la découverte de ce symptôme de la naissance se situe entre 7 à 10 jours. 95% des enfants sont extraits par césarienne pour anomalies du rythme cardiaque fœtal avec des pH inférieurs à 7.20, 30% ont un oligoamnios sévère, enfin, l&amp;apos;étude du placenta montre dans 64% des cas des signes de thrombose ischémique.
  • Cytotec tayebi

    1. 1. Service deService de Gynécologie-obstétriqueGynécologie-obstétrique C.H.U. de Béni-MessousC.H.U. de Béni-Messous 1 Misoprostol en gynécologie obstétrique Cytotec DR Tayebi SAGO 2015
    2. 2. •Introduction •Commercialisé dans de nombreux pays sous le nom de Cytotec® . •Le misoprostol est une prostaglandine de synthèse, analogue aux PGE1 naturelles. •Il réduit la sécrétion d'acides gastriques et exerce une activité cytoprotectrice sur la muqueuse gastrique. •Il peut également induire des contractions utérines et la maturation du col de l'utérus. •Plusieurs études: employé pour interrompre une grossesse quel que soit son terme.
    3. 3. 3 •Problématique  non commercialisé et non disponibilité des autres médicaments  Variabilite dans l’utilisation dans certain cas • Prescriptions hors AMM • médicament autorisé en Suisse  Pas de protocole connu
    4. 4. •Les propriétés pharmacologiques 4
    5. 5. 5
    6. 6. 6
    7. 7. 7
    8. 8. •Les indications établis Indications en gynécologie-obstétrique avec AMM •Interruption médicale de grossesse intrautérine, en association à la mifépristone (Mifégyne ®), au plus tard au 49ème jour d'aménorrhée. •Préparation du col utérin avant interruption chirurgicale de grossesse au cours du premier trimestre. 8 Indications générales avec AMM •ulcère gastrique ou duodénal évolutif; •lésions gastroduodénales induites par les AINS,
    9. 9. 9 NOS INDICATIONS A. Interruptions de la grossesse 1. Indications maternelles 2% (6/300 patientes) • Cancers, pathologies organiques graves, toxémies graves (HELLP), troubles psychiatriques. 2. Indications fœtales 63% (189/300 patientes) •Malformations échographiques 58.6% (176/300 patientes) •Infections congénitales 4,4% (13/300 patientes) 3. Grossesses arrêtées 35% (105/300 patientes) B. Dilatation du col (250 cas) C. Déclenchement du travail D. Hémorragie du post partum (115 cas)
    10. 10. 1. Objectifs : Notre étude vise à déterminer l’éfficacité de cette molécule et ses inconvénients. 2. MATERIEL ET METHODES •L’étude s’est déroulée à la maternité de Beni-Messous, •Il s’agit d’une étude rétrospectif •Nombre d’accouchement: 5570. Etude Pratique
    11. 11. 11 A. Interruptions de la grossesse Soixante sept pour cent de l'effectif (201 patientes) des primipares. Trente patientes incluses dans l'étude (10%) étaient porteuses d'un utérus monocicatriciel < à 14SA Notre protocole: -jusqu‘à 10 SA Dose 800 μg pv, puis d'une seconde dose identique après 24. -Entre 11-14 SA 400μg pv toutes les 6h, max. 4X -entre 15 - 18 SA 200μg pv toutes les 6h (max. 4x( -entre 18-26 SA 100μg pv toutes les 6h (max. 4x(. •Modalité: •-Préférentiellement la voie vaginal •-donnerait moins de nausées et vomissements
    12. 12. 12 •Le suivi •contrôle échographique à 10 jours. •Prise de pilule contraceptive après l'expulsion: •Après dix jours contrôle échographique et si nécessaire ( en cas de rétention ) arrêt de la pilule contraceptive et reprise de deux comprimés de cytotec. •Lieu de l'intervention •-Hôpital conseiller notamment en cas de douleurs, de nausées ou de tout autre. •-la patiente rejoint son domicile. Elle est revue au centre environ 4 à 6 heures.
    13. 13. 13 • Résultats globaux Patientes N=300 patientes de terme < à 14 SA N % patientes de terme > à 14 SA N% N=300 N % Effectif 18060 12040 / Efficacité 17195 8067 266.83 7 Répétition du trt 2.1 1 2823 3010 l'évacuatio n chirurgical e 7.4 9 1210 19.6 3 •Les 300 femmes sous de misoprostol : Efficacité du misoprostol est de 83.7% Efficacité du misoprostol en 24h
    14. 14. 14 Patientes N=180 N % Echec (poursuite de la grossesse et avortement incomplet) 9 5 Poursuite de la grossesse 2 1 Avortement incomplet 7 4 Hémorragies 1 0.5 Hémorragies nécessitant une transfusion 0 0 Infection (endométrite, salpingite) 1 0.5 douleurs abdominales 80 44 Vomissements et diarrhées 14 7.8 Troubles cardio-vasculaires 0 0 Rupture utérine 0 •Complications incidents •femmes enceintes < 14 SA
    15. 15. 15 •Complications Patientes N=120 N % Poursuite de la grossesse Echec 15 12.5 Avortement incomplet 12 10 Hémorragies 3 2.5 Hémorragies nécessitant une transfusion 1 0.8 Infection (endométrite, salpingite) 5 4.1 douleurs abdominales 40 33 Vomissements et diarrhées 8 6.7 Troubles cardio-vasculaires Rupture utérine 0 1 0 0.8 •femmes enceintes > 14 SA
    16. 16. B. Dilatation du col avant geste chirurgical (aspiration)(250 cas) Dose: 400μg la veille l’acte (12 H avant) par voie orale ou vaginale (préférence) 16 Patientes N=150 orale Col dilaté Saignement vaginal Expulsion dans vagin durée opératoire oui 120 80% 117 78% 37 25% diminue non 30 20% 33 22% 113 75% / Patientes N=100 vaginale oui 77 77% 70 70% 22 22% diminue non 33 33% 30 30% 78 78% / •La préparation cervicale préalable à une évacuation chirurgicale du contenu utérin au premier trimestre de la grossesse est efficace pour faciliter la dilatation cervicale, diminuer la durée opératoire et le risque de rétention utérine secondaire
    17. 17. C. Déclenchement du travail Son utilisation depuis 2004 a engendré des effets secondaires: • Hypercinésies: 07 patientes • contracture utérine 1 patiente • Rupture utérine: patientes • Hyperstimulation avec anomalies traces fœtales: 3 patientes Nous ont poussé à ne pas l’utilise dans le déclenchement • Mais le choix de son utilisation reste personnel • Jamais utiliser dans l’utérus cicatriciel 17
    18. 18. D. Hémorragie du post partum Utilisé depuis 2001: Protocole Hémorragies: Traitement si pas de synthocinon • 800μg par voie rectale • Prise unique • efficacité: 63% (Shojai, 2004) Hémorragies: Prévention • 600μg po • Prise unique 18
    19. 19. 19 -complications ne sont pas importantes •les interruption des la grossesses: -Efficacité du misoprostol est de 83.7% dans -la voie vaginale donnerait moins de nausées et vomissements. -soixante sept pour cent de l'effectif des primipares et l’utérus cicatriciel n’était pas une contre indication avant 14 SA -Indication fœtales 63% est plus fréquente •Le traitement médical fut répété pour achever l'avortement chez 16.7% •et l'évacuation chirurgicale de l'utérus fut nécessaire dans 6.3%. •5% des patientes ont poursuivi leurs grossesses, des patientes de deuxième trimestre •Conclusion et commentaires
    20. 20. 20 Etude Avance ment de la grossess e Taille de l'écha ntillon Rout e Dosage et Protocole Efficacité Commentaires Jain, et al [1]. < 56 jours 125 PV 800 µg de misoprostol humidifié à été pris par voie vaginale. La prise est répétée toutes les 24 heures jusqu'à trois fois si l'avortement ne s'est pas produit. L'étude a été menée de manière aléatoire, à l'aveugle, avec un contrôle de l'effet placebo, comparant les traitements mifepristone/misoprostol. Total: 88% Après 1 dose: 72% Après 2 doses: 86% Après3 doses: 88% Mifepristone/misopr ostol le régime a été efficace à 95.7%. Tang, et al [2]. < 12 semaine s 50 PO 600 µg de misoprostol a été pris par voie orale sous la langue. La prise a été répétée toutes les 3 heures avec un maximum de cinq prises. Total: 86% < 7 semaines: 100% < 9 semaines: 88.9% Nombre moyen de prises: 4,1 Durée moyenne des saignements: 15 jours Carbonell, et al [3]. 42-63 jours 300 PV Les femmes ont pris 1000 µg de misoprostol humidifié par voie vaginale chez elles. La prise est répétée toutes les 24 heures au maximum trois fois. Total: 93% avortement complet (69% dans les premières 24h) Durée moyenne des saignements: 14,7 jours Bugalho, et al [4]. < 42 jours 103 PV 800 µg de misoprostol humidifié a été pris par voie vaginale. La prise a été répétée une semaine plus tard si l'avortement n'était pas complet. Après1 dose: 87.1% (71.8% dans les premières 24 h) Après 2 doses: 92% - Le tableau suivant résume un certain nombre d'études récentes sur l'efficacité seul du misoprostol utilisé.
    21. 21. Ngai et al [5]. < 9 semaine s 1) 40 2) 40 1) PV 2) PV 1) 800 µg de misoprostol humidifié a été pris par voie vaginale. La prise a été répétée le 3e et le 5e jour. 2) 800 µg de misoprostol sec a été pris par voie vaginale.. . La prise a été répétée le 3e et le 5e jour. 1) Total: 85% 2) Total: 65% 40% des femmes ont dit qu'elles préfèreraient un avortement chirurgical Carbonell, et al [6]. 35-63 jours 720 PV Les femmes ont pris 800 µg de misoprostol humidifié par voie vaginale chez elles. La prise a été répétée toutes les 24 heures au maximum trois fois. Total: 89.4% (65.4% après la première dose) L'efficacité diminue plus la grossesse avance Bebbington, et al [7]. Mi- trimestre 1) 65 2) 49 1) PO 2) PV 1) 200 µg de misoprostol ont été pris par voie orale toutes les heures pendant 3 heures. Ensuite, des doses 400 µg ont été prises toutes les quatre heures pendant au plus 24 heures. 2) 400 µg de misoprostol a été pris par voie vaginale toutes les quatres heures pendant 24 heures. 1) Total: 38.5% 2) Total: 85.7% L'étude ne laissait que 24h pour qu'un avortement complet ait lieu Tang, et al [8]. 13-20 semaine s 18 PO 400 µg de misoprostol ont été pris par voie sublinguale. La prise est répétée toute les 3 heures au maximum 5 fois. Total: 100% L'avortement a commencé en moyenne au bout de 11,6 heures Jain, et al [9]. 12-22 semaine s 1) 47 2) 37 PV PV 1) 200 µg de misoprostol ont été pris par voie vaginale toutes les 6 heures pendant au plus 48 heures. 2) 200 µg de misoprostol ont été pris par voie vaginale toutes les 12 heures pendant au plus 48 heures. 1) d'avortements dans les premières 24h; 87.2% dans les premières 48 heures 2) 86.5% d'avortements dans les premières 24 heures; 89.2% dans les premières 48 heures Le taux d'avortements complets était plus grand avec des grossesses non viables
    22. 22. 22 •Des essais contrôlés ont montré que ce médicament était efficace pour la maturation et le déclenchement du travail et en particulier permettait une augmentation du nombre de délivrances dans les 12 ou 24 heures en comparaison à la dinoprostone: prépidil® (prostineE2 gel). •Il est aussi considérablement moins cher que cette dernière, mais engendre significativement plus d'effets secondaires que les autres méthodes cliniques de déclenchement du travail.
    23. 23. 23 •L'Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) met en garde les professionnels de santé contre l'usage détourné du Cytotec ®. •Ne pas utilisé pour déclencher l'accouchement à partir de 37 semaines. •Effets indésirables graves liés à cette utilisation •Hors AMM risque médico-légal (appréciation magistrat seul) •ATTENTION: PAS DE CYTOTEC EN CAS DE CESARIENNE ANTERIEURE OU D'UTERUS CICATRICIEL APRÈS 14 SA
    24. 24. • Utiliser depuis 2001 dans notre service pour prévenir et traiter HPP, • En mars 2011, l’Organisation mondiale de la Santé a ajouté le misoprostol pour la prévention de l’HPP. 24
    25. 25. • La meilleure dose pour le priming du col semble être: • 400μg de misoprostol • par voie orale ou vaginale • 6 à 12 heures avant le curetage 25

    ×