1CHU ISSAD HASSANI BENI MESSOUSSERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUEPROFESSEUR M.ADJALILes cancersgynécologiques etretentisse...
Les cancers Les cancersgynécologiques                                                     2                     Le retenti...
EtiologiesLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                  3et retent...
Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques      4et retentissement et retentissementrénal rénal20132013
Les cancers Les cancersgynécologiques                                                                                 5   ...
Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                      6et retentissement et retentisse...
Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiqueset retentissement et retentissementrénal rénal                        ...
DiagnosticLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                            ...
Examens paracliniquesLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                 ...
Prise en chargeLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                   10et...
Cas cliniqueLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                          ...
Observation 1Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                         ...
Les cancers                               Observation 2 Les cancersgynécologiques gynécologiques                          ...
Observation 3Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                         ...
CONCLUSIONLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                            ...
Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques                                                             16et rete...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les cancers gynécologiques et retentissement rénal dr tayebi

1 354 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 354
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les cancers gynécologiques et retentissement rénal dr tayebi

  1. 1. 1CHU ISSAD HASSANI BENI MESSOUSSERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUEPROFESSEUR M.ADJALILes cancersgynécologiques etretentissement rénalDocteur Y.Tayebi
  2. 2. Les cancers Les cancersgynécologiques 2 Le retentissement rénal : IRA obstructive gynécologiqueset retentissement et retentissementrénal rénal20132013Secondaire à un obstacle en aval qui empêche le rein d’ écrêterles urinesLes formes avancées du cancer pelvien,Faisant suspecter un envahissement paramétrial et urétéralun retentissement urinaire (dilatation des cavités pyélo-calicielles)oune obstruction aiguëoune obstruction subaiguë
  3. 3. EtiologiesLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 3et retentissement et retentissementrénal rénal20132013On observe différentes causes extrinsèques d’IRA obstructive : 1-envahissement et sténose de l’uretère• cancer pelvien (col, ovaires, utérus, etc.),Les principaux types histologiques sont:♥les carcinomes épidermoïdes du col (70 %),♥les adénocarcinomes: métastase dun cancer de l’: o endomètre, o endocol, o ovaire.
  4. 4. Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 4et retentissement et retentissementrénal rénal20132013
  5. 5. Les cancers Les cancersgynécologiques 5 3- L’ associations radio-chirurgicale gynécologiqueset retentissement et retentissementrénal rénal20132013ocomplication tardive est observée au delà de 6 moisoconstitue la véritable séquelle du traitement. la chirurgie favorise la dévascularisation et dénervation luretère terminal . la radiothérapie provoque une sclérose entraînant une dilatation sus-jacente des voies pyélo-calicielles. ♡ Radiothérapie après chirurgie élargie même à doses moindres. -9% à 12% de complications urinaires sévères -Sténose urétérale post-radique: plusieurs années après lirradiation.
  6. 6. Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 6et retentissement et retentissementrénal rénal 4- La radiothérapie exclusive20132013
  7. 7. Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiqueset retentissement et retentissementrénal rénal 5- Lutilisation conjointe de 720132013 chimiothérapie  l’association accroîe le risque de fibrose post-radique.  Majore le risque des complications loco-régionales en raison de l’effet délétère potentiel propre à chaque agent cytotoxique utilisé.  La toxicité aiguë et les effets précoces: o survenant 1 à 2 ans après le traitement des associations de la radiothérapie avec le platine, le 5 FU et l’hydroxyurée o toxicité urinaire de l’ordre de 4%.
  8. 8. DiagnosticLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 8et retentissement et retentissementrénal rénal20132013– une obstruction aiguë (IRA) : anurie et douleur lombaire de type colique néphrétique– une obstruction subaiguë incomplète : diurèse conservée possible et absence de douleurs (même si la diurèse est conservée, l’augmentation de pression en amont del’obstacle provoque une IRA).
  9. 9. Examens paracliniquesLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 9et retentissement et retentissementrénal rénal20132013♡ Echographie et Uroscanner des reins et des voies urinaires : ellevisualise la nature de l’obstacle,♡ lurographie intraveineuse (U.I.V.) : clef du diagnostic. o sténoses urétérales: important retard de sécrétion avec urétéro-hydronéphrose.  Luretère en aval de la sténose nest souvent pas opacifié.  le rein intéressé est muet.♡ lurétéropyélographie rétrograde ne visualise que la portion distale de luretère.♡ La pyélo-urétérographie descendante (P.U.D.) étulisée si luretère en amont
  10. 10. Prise en chargeLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 10et retentissement et retentissementrénal rénal20132013 Eviter une infection urinaire en amont d’un obstacle qui constitue une urgence Dérivation des urines ou la levée de l’obstacle doit être effectuée dans les plus brefs délais. o Montée de sondes urétérales double J: o premier choix des traitements des obstructions lors d’une cystoscopie Prise en charge néphrologique
  11. 11. Cas cliniqueLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 11et retentissement et retentissementrénal rénal20132013Nous rapportons trois cas de sténoses urétérales, survenues lors d’un cancerou après radiothérapie ou après chirurgie pour cancer.Lobstruction est plus fréquente lors des compressions urétérales extrinsèquesreprésentées essentiellement:  par les fibroses urétérales post radiques  et les cancers pelviens surtout gynécologiques.
  12. 12. Observation 1Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 12et retentissement et retentissementrénal rénal20132013Une patiente de 53 ans ayant subi une CHELL pour cancer du col admise pourinsuffisance rénale obstructive à 140 mmol/l de créatinine avec dilatation descavités pyélocalicielles à léchographie. Le scanner abdomino-pelvien na pas retrouvé de récidive tumorale.Une urétéropyélographie rétrograde a mis en évidence une sténose serréerégulière et filiforme des deux uretères.Une sonde double J a été montée dans chaque uretère. Le bon positionnementdes sondes a été vérifié à lASP.Après la mise en place des deux sondes, la fonction rénale a cessé de sedégrader évitant la majoration de la dilatation des cavités pyélo-calicielles.Une normalisation de la créatinine avec diminution de la dilatation en unesemaine (séances de dialyse).Des contrôles réguliers de la créatininémie et des cavités pyélo-calicielles àl’échographie étaient satisfaisants à 1an de suivi.
  13. 13. Les cancers Observation 2 Les cancersgynécologiques gynécologiques 13et retentissement et retentissementrénal rénal20132013Une patiente de 52 ans, opérée 8 ans auparavant pour adénomyose, admisepour une urétérohydronéphrose bilatérale avec insuffisance rénale à 340mmol/l de créatinine et une masse abdominopelvienne suspecte (lIRM) .La montée de sondes double standard et les séances de dialyses ont permisune amélioration transitoire de la fonction rénale.La patiente est opérée une semaine après, le diagnostic de sarcome estévoqué avec envahissement des uretères, de la vessie et aussiganglionnaires.Deux jours après lintervention elle présente une IRA.Des séances de dialyses ont permi la régression de la dilatation et stabilisationde la fonction rénale à 180 mmol/l pendant 7 mois de suivi .
  14. 14. Observation 3Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 14et retentissement et retentissementrénal rénal20132013Une patiente de 60 ans, suivi pour cancer de lendométre avec métastasesganglionnaires ayant déjà subi une CHELL et des séances de radiothérapie,est admise en urgence pour insuffisance rénale aiguë obstructive sans fièvre à290 mmol/l de créatinine et urétérohydronéphrose bilatérale à léchographie.La compression urétérale pelvienne était secondaire à un envahissementganglionnaire iliaque massif visible et récidive tumorale à l’IRM.La montée de sondes est mise avec succès malgré le caractère semi-serré dela sténose.Elle a permis de normaliser la créatininémie (dialyses) et de la maintenir à 105mmol/l avec un suivi de 3 mois.
  15. 15. CONCLUSIONLes cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 15et retentissement et retentissementrénal rénal20132013 Les compressions extrinsèques de luretère restent un problème dactualité. Elles surviennent le plus souvent dans le cadre  dun cancer pelvien  et des sténoses urétérales post-radiques .
  16. 16. Les cancers Les cancersgynécologiques gynécologiques 16et retentissement et retentissementrénal rénal20132013  L’attitude actuelle est la mise en place d’une sonde urétérale doubles J longue durée, Rendu obligatoire par le caractère:  des sténoses néoplasiques rendant possibles les interventions  extrêmement serré et rigide des sténoses urétérales post-radiques.  La Prise en charge est aussi néphrologique

×