SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  31
[object Object],[object Object]
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Émissions de CO2 Produit Intérieur Brut Population
 
Population…. Croissance de 1,5 ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
IMPERATIF : /2  d’ici 2050 ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Le scénario « croissance verte » est complètement irréaliste Que peut-on attendre de la technologie ?  Scénario CO2/PIB (Technique) PIB/POP (croissance) Population « Croissance Verte » / 9 x  3  (2%/an sur 50 ans) x  1.5 Malthus /  2 x  3  (2%/an) / 3 Décroissant  / 1.5 / 2  (-4%/an) x  1.5
[object Object],[object Object],[object Object],Malgré 2 chocs pétroliers, la multiplication par 10 du prix du pétrole, la révolution numérique, … l'intensité énergétique de l’économie s’est améliorée de 30% seulement dans le monde en 35 ans. Prolongation : 40 % en 50 ans… et encore …. ! 3O % d’énergie en moins pour 1 $ de PIB en 35 ans  10 % de CO2 en moins pour 1 KWh en 35 ans
CO2=Emissions de GES POP=Population PIB/POP=Production/personne CO2/TEP=Intensité carbone de l’énergie CO2/PIB= Intensité carbone de l’économie TEP/PIB=Intensité énergétique de l’économie Inversion: Nous émettons globalement  de plus en plus de CO2  pour faire 1 euro de PIB... CO2 =  CO2/PIB *  PIB/POP *  POP   CO2/PIB =  CO2/TEP *  TEP/PIB Source: Raupach, 2007
Source: Raupach, 2007 CO2 POP PIB/POP CO2/TEP CO2/PIB TEP/PIB
Quelques scénarios: Source  : Minqi Li  Climate Change, Limits to Growth, and the Imperative for Socialism   Aucun scénario étudiés ne permet de stabiliser les émissions de GES à 450  ppm  sans  décroissance du PIB
Avec CO2 8 Gtep Sans CO2 3 GTep Avec CO2  3 Gtep MAX Sans CO2 ???  GTep Décroissance Energétique Même avec du nucléaire, de séquestration CO2, biomasse, EnR,  …, la décroissance énergétique est inévitable ! 2010 2050 : 10% d ’amélioration en 30 ans… Comment mieux faire ?
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Des arguments sans idéologie… (Bis !)  ,[object Object],[object Object]
« Augmenter l’efficacité énergétique » ,[object Object],[object Object],Effet rebond : Efficacité écologique : 3O % d’énergie en moins pour 1 $ de PIB en 35 ans
Pétrole : problèmes annoncés D’après Höök, Hirsch et Aleklett- 2009
Pétrole : plus dure sera la chute… /2 en 15ans ,[object Object],[object Object],[object Object],Prévisions de l’AIE  concernant la production de pétrole  (scénario de référence, WEO 2008)
Crise énergétique = crise économique ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Crise énergétique = crise économique ?
Pétrole / PIB
Décroissance par paliers ?
Taux de profit / Energie Source: Michel Husson, 2009
«  Commençons  d'abord  par développer les transports en commun et la voiture électrique » (S. Royal, Septembre 2009) «   On  trouvera bien quelque chose en remplacement du pétrole »
Améliorer les transports en commun ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
« Développer la voiture électrique » ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Le pétrole met la barre très haut ! ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],d’après JM Jancovici,  www.manicore.com Masse requise pour stocker  l’équivalent énergétique d’1 kg de pétrole (11,6 kWh soit 1,25 litre environ) Bois Batterie Pb/acide Hydrogène comprimé Masse en mouvement Eau en altitude Uranium Chaleur 2,22 kg > 300 kg 15 à 30 kg (réservoir d’environ 30 litres) 2 camions de 40 tonnes à 116 km/h 43 tonnes tombant de 100 m 1 mg +50°C sur 200 kg d’eau
Des investissement énormes… ,[object Object],[object Object],> 50 Milliard de $ / Millions de barils/j Ex : Kashagan  : 140 Md$ pour 1.5 mb/j « L’ère du pétrole bon marché est terminée. » Nobuo Tanaka, AIE
La  technologie  ne  suffira  pas… Exemple de scenario:
Croissance en bonheur… Source:  Inglehart and Klingeman 2000.
Croissance et IDH
Développement ou Energie ?  CUBA
Un plancher de décroissance ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Reconversion écologique dans monde décroissant ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]

Contenu connexe

Tendances

Giec WG3
Giec WG3Giec WG3
Giec WG3
RAC-F
 
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas MeilhanQuelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
christophemangeant
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
RAC-F
 
Enr 2015
Enr 2015Enr 2015
Enr 2015
RAC-F
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Build Green
 
Dp ate senat
Dp ate senatDp ate senat
Dp ate senat
RAC-F
 

Tendances (20)

Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendanceLes émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
Les émissions mondiales de CO2, état des lieux et tendance
 
Hydrogène : rêve industriel, cauchemar climatique - 19/08/2021
Hydrogène : rêve industriel, cauchemar climatique - 19/08/2021Hydrogène : rêve industriel, cauchemar climatique - 19/08/2021
Hydrogène : rêve industriel, cauchemar climatique - 19/08/2021
 
La fin de la croissance?
La fin de la croissance?La fin de la croissance?
La fin de la croissance?
 
151127 a collignon_climate change presentation administration communale de Sc...
151127 a collignon_climate change presentation administration communale de Sc...151127 a collignon_climate change presentation administration communale de Sc...
151127 a collignon_climate change presentation administration communale de Sc...
 
Pacte climat Pierre Larouturrou
Pacte climat   Pierre LarouturrouPacte climat   Pierre Larouturrou
Pacte climat Pierre Larouturrou
 
Giec WG3
Giec WG3Giec WG3
Giec WG3
 
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas MeilhanQuelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
Quelle est l'énergie du futur par Nicolas Meilhan
 
Dp engie turquie
Dp engie turquieDp engie turquie
Dp engie turquie
 
Avenir climatique sensibilisation énergie climat
Avenir climatique   sensibilisation énergie climatAvenir climatique   sensibilisation énergie climat
Avenir climatique sensibilisation énergie climat
 
Nos bilans carbone - L'Obs - 29/04/2021
Nos bilans carbone - L'Obs - 29/04/2021Nos bilans carbone - L'Obs - 29/04/2021
Nos bilans carbone - L'Obs - 29/04/2021
 
La decroissance est déjà une réalité - Interview de Jean-Marc Jancovici - déc...
La decroissance est déjà une réalité - Interview de Jean-Marc Jancovici - déc...La decroissance est déjà une réalité - Interview de Jean-Marc Jancovici - déc...
La decroissance est déjà une réalité - Interview de Jean-Marc Jancovici - déc...
 
aaDp union énergétique
aaDp union énergétiqueaaDp union énergétique
aaDp union énergétique
 
AG ESPCI - Jancovici
AG ESPCI - JancoviciAG ESPCI - Jancovici
AG ESPCI - Jancovici
 
148 infose dec2019
148 infose dec2019148 infose dec2019
148 infose dec2019
 
Enr 2015
Enr 2015Enr 2015
Enr 2015
 
6 mesures 2017
6 mesures 20176 mesures 2017
6 mesures 2017
 
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo EcoPropal Loi Transfo Ecolo Eco
Propal Loi Transfo Ecolo Eco
 
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRSEnergies renouvelables au service de l'humanité -  Ademe - CNRS
Energies renouvelables au service de l'humanité - Ademe - CNRS
 
Dp ate senat
Dp ate senatDp ate senat
Dp ate senat
 
Energy renouvellable en ALGERIE presentation
Energy renouvellable en ALGERIE presentationEnergy renouvellable en ALGERIE presentation
Energy renouvellable en ALGERIE presentation
 

Similaire à Croissance, Energie et Technologie

Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Nicolas Meilhan
 
contribution_energie_climat.ppt
contribution_energie_climat.pptcontribution_energie_climat.ppt
contribution_energie_climat.ppt
Samir Biouaraine
 
Finances et carbone 110126
Finances et carbone 110126Finances et carbone 110126
Finances et carbone 110126
Factor-X
 
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance ! Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Fondation iFRAP
 

Similaire à Croissance, Energie et Technologie (20)

Transitionnons donc - Science Po - Novembre 2021
Transitionnons donc - Science Po - Novembre 2021Transitionnons donc - Science Po - Novembre 2021
Transitionnons donc - Science Po - Novembre 2021
 
Transition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècleTransition Energétique - la fakenews du siècle
Transition Energétique - la fakenews du siècle
 
Décroissance ou sobriété ? Non, prospérité !
Décroissance ou sobriété ? Non, prospérité !Décroissance ou sobriété ? Non, prospérité !
Décroissance ou sobriété ? Non, prospérité !
 
La COP21, debut d'un monde nouveau - 18 février 2016
La COP21, debut d'un monde nouveau - 18 février 2016La COP21, debut d'un monde nouveau - 18 février 2016
La COP21, debut d'un monde nouveau - 18 février 2016
 
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
Sobriété et Transition Energétique - Quels impacts pour les entreprises ? Que...
 
Jancovici : Du business sans énergie et sans climat ? - ESCP - 06/09/2021
Jancovici : Du business sans énergie et sans climat ? - ESCP - 06/09/2021Jancovici : Du business sans énergie et sans climat ? - ESCP - 06/09/2021
Jancovici : Du business sans énergie et sans climat ? - ESCP - 06/09/2021
 
Panser plus de plaies avec moins de moyens - 09/09/2021- Vulnerabilité et s...
Panser plus de plaies avec moins de moyens - 09/09/2021-  Vulnerabilité et s...Panser plus de plaies avec moins de moyens - 09/09/2021-  Vulnerabilité et s...
Panser plus de plaies avec moins de moyens - 09/09/2021- Vulnerabilité et s...
 
Etat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiquesEtat des lieux sur les changements climatiques
Etat des lieux sur les changements climatiques
 
contribution_energie_climat.ppt
contribution_energie_climat.pptcontribution_energie_climat.ppt
contribution_energie_climat.ppt
 
Jancovici : Il était une fois l'énergie, le climat, et la relance post-covid ...
Jancovici : Il était une fois l'énergie, le climat, et la relance post-covid ...Jancovici : Il était une fois l'énergie, le climat, et la relance post-covid ...
Jancovici : Il était une fois l'énergie, le climat, et la relance post-covid ...
 
Climat3
Climat3Climat3
Climat3
 
COP22 : une gare d'arrivée mais pas de rails pour y arriver
COP22 : une gare d'arrivée mais pas de rails pour y arriverCOP22 : une gare d'arrivée mais pas de rails pour y arriver
COP22 : une gare d'arrivée mais pas de rails pour y arriver
 
"Transition écologique et sociale : ce que nous disent la physique, la scienc...
"Transition écologique et sociale : ce que nous disent la physique, la scienc..."Transition écologique et sociale : ce que nous disent la physique, la scienc...
"Transition écologique et sociale : ce que nous disent la physique, la scienc...
 
Finances et carbone 110126
Finances et carbone 110126Finances et carbone 110126
Finances et carbone 110126
 
Politiques d’atténuation du changement climatique : l’efficacité des « Cap & ...
Politiques d’atténuation du changement climatique : l’efficacité des « Cap & ...Politiques d’atténuation du changement climatique : l’efficacité des « Cap & ...
Politiques d’atténuation du changement climatique : l’efficacité des « Cap & ...
 
La lettre du climat n°08
La lettre du climat n°08La lettre du climat n°08
La lettre du climat n°08
 
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance ! Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
Refonder la croissance énergétique sans oublier la croissance !
 
Panorama énergies - climat - Édition 2013
Panorama énergies - climat - Édition 2013Panorama énergies - climat - Édition 2013
Panorama énergies - climat - Édition 2013
 
Conjoncture 15 07 08
Conjoncture 15 07 08Conjoncture 15 07 08
Conjoncture 15 07 08
 
Diaporama conférence de Jancovici à Jussieu - 18/10/2016
Diaporama conférence de Jancovici à Jussieu - 18/10/2016Diaporama conférence de Jancovici à Jussieu - 18/10/2016
Diaporama conférence de Jancovici à Jussieu - 18/10/2016
 

Croissance, Energie et Technologie

  • 1.
  • 2.
  • 3.  
  • 4.
  • 5.
  • 6.
  • 7. CO2=Emissions de GES POP=Population PIB/POP=Production/personne CO2/TEP=Intensité carbone de l’énergie CO2/PIB= Intensité carbone de l’économie TEP/PIB=Intensité énergétique de l’économie Inversion: Nous émettons globalement de plus en plus de CO2 pour faire 1 euro de PIB... CO2 = CO2/PIB * PIB/POP * POP CO2/PIB = CO2/TEP * TEP/PIB Source: Raupach, 2007
  • 8. Source: Raupach, 2007 CO2 POP PIB/POP CO2/TEP CO2/PIB TEP/PIB
  • 9. Quelques scénarios: Source : Minqi Li Climate Change, Limits to Growth, and the Imperative for Socialism Aucun scénario étudiés ne permet de stabiliser les émissions de GES à 450 ppm sans décroissance du PIB
  • 10. Avec CO2 8 Gtep Sans CO2 3 GTep Avec CO2 3 Gtep MAX Sans CO2 ??? GTep Décroissance Energétique Même avec du nucléaire, de séquestration CO2, biomasse, EnR, …, la décroissance énergétique est inévitable ! 2010 2050 : 10% d ’amélioration en 30 ans… Comment mieux faire ?
  • 11.
  • 12.
  • 13.
  • 14. Pétrole : problèmes annoncés D’après Höök, Hirsch et Aleklett- 2009
  • 15.
  • 16.
  • 17. Crise énergétique = crise économique ?
  • 20. Taux de profit / Energie Source: Michel Husson, 2009
  • 21. «  Commençons d'abord par développer les transports en commun et la voiture électrique » (S. Royal, Septembre 2009) «  On trouvera bien quelque chose en remplacement du pétrole »
  • 22.
  • 23.
  • 24.
  • 25.
  • 26. La technologie ne suffira pas… Exemple de scenario:
  • 27. Croissance en bonheur… Source: Inglehart and Klingeman 2000.
  • 30.
  • 31.

Notes de l'éditeur

  1. On part d’une petite équation, dont la justesse est évidente : tout les termes s’annules ! L’intéret est que ca permet de mettre en évidence des termes qui sont largement étudiés, mais séparément, par les économistes, les écologistes et les démographes. LE 1 ere terme est l’Intensité Carbone de l'économie = combien de CO2 pour produire 1 $ de PIB Le 2 eme terme est la Production par personne : PIB par habitant (30 000 $ en France) Le dernier terme est la population Cette équation est aussi appelée IPAT Ce qui nous interesse ici ce sont les évolutions des différents termes les uns par rapport aux autres
  2. La concentration en C02 doit, et sera divisée par 2. DOIT, car nous devons impérativement limiter les concentrations en CO2 en dessous de 450 ppm SERA, car le stock en carbone etant fini, sa consomation baissera un jours ou l’autre, qu’on le veuille ou non
  3. Nous sommes 6 Md d’habitants, et les démographes prévoient une stabilisation vers les 9 Md Ce ne sont que des prévisions, et les choses peuvent significativement changer, soit par la régulation, soit par les mécanismes habituels que sont famines, maladies et guerres.
  4. Les emissions de GES doivent être divisée par 2. Si la popilation croit d’un facteur 1.5, et avec une croissance de 2% sur 50 ans , soit 2,7 arrondi à 3, l’intensité CO2 de l’économie doit être divisée par … 2*1,5*3 = 9 !
  5. l'intensité énergétique de l’économie s’est améliorée de 30% dans le monde en 35 ans, période qui inclut la suite du double choc pétrolier de 1973-1979 et la multiplication par 10 des prix du pétrole, ce qui a constitué une incitation autrement plus puissante à faire des efforts que la morale. La prolongation d'un taux de diminution identique amènerait une réduction de 40% en 50 ans environ, mais c’est peut-être faire preuve d’optimisme, car comme pour l’intensité CO2 de l’économie ce ratio évolue dans le mauvais sens depuis 4 à 5 ans, et ce sont les premiers efforts les plus faciles.
  6. Ce diagramme issue d’une étude récente Nous votons en noir les Emissions de GES, qui croissent, en rouge la p opulation, qui croit aussi, en oragne la croissance du PIB, En bleu clair l’intensité carbone de l’enegie, qui s’est amaliorée pendant les 30 trentes dernières années et qio se dégradeIntensité carbone de l’énergie, de même que l’intensisité ntensité énergétique de l’économie. Donc nous émettons globalement de plus en plus de CO2 pour faire 1 euro de PIB... Le contraire de ce qu’il faudrait faire..
  7. Toutes les regions du monde sont en cause, mais partilierement la chine !
  8. Nous consommons 11 Gtep, dont 8 avec CO2 et 3 sans CO2. Il faut tout simplement inverser les proportions. Nous n’avons pas droit à plus de 3 Gtep d’energie carbonnées pour stabiliser les emissions de CO2. 8 Gtep sans carbone = Nucléaires : 6000 réacteurs Biomasse : 2/3 des forets mondiales Sequestration de CO2 ? Quelques dizaines de millions d’éoliennes Oublions le photovoltaïque et l’éolien dans ce scénario : même avec de forts taux de croissance, passer des 0,05% actuels (éolien) ou 0,005% actuels (photovoltaïque) dans le total mondial à quelque chose qui soit suffisant pour boucler l’égalité ci-dessus (en 45 ans) est proprement impensable.
  9. On arrive au pic de production de pétrole; Depuis 20 ans on trouve moins de pétrole que l’on n’en consomme. Actuellement on consomme 5 fois ce que l’on trouve. Les nouveaux gisements, pétrole non conventionel, eau profondes, bio-carburants, ne changent pas grand-chose au problème. La production se stabilise aux alentours de 85 mb par jours. Petrole conventionel, sables butimineux, gaz de pétrole liquéfié et autres liquides (bio carburants, …)
  10. L’AIE (agence Internationale pour L’Energie) jusque ici était très optimiste, et faisait de projections en continuant les courbes Mais l’an dernier elle a regardé de plus près en analyse la production des 800 plus grands puits. Ce qui l’a amené à changer grandement ces projections. Son rapport 2008 prévoit un taux de déplétion des puits en production de 6.7% par an , ce qui correspond à une division par 2 tous les 10 ans. Totalet d’autre confirme que le peak oil est très proche, et avertit les gouvernement de l’urgence d’agir.
  11. l’énergie est par définition la grandeur qui accompagne tout changement dans le monde physique. Corrélation forte entre PIB et consommations énergétiques
  12. Lithium pour produire quelques centaines de millions de bateries (dans le monde) Electricité pour faire avancer 30 millions de voitures = 200 TWh (60 % prod actuelle) => 1 million de voiture = 1 EPR
  13. Commençons déjà par remarquer que les avantages des hydrocarbures naturels sont immenses : + tout d’abord, ils existent, ce qui n’est pas rien ! + bas coût d’extraction + facilité et bas coût de transport, de distribution et d’emploi (grâce à leur état liquide) + relative sécurité d’usage + … et aussi et surtout une haute densité énergétique ! Quelques éléments de comparaison pour se fixer les idées figurent dans le tableau. Ainsi, pour produire autant d’énergie qu’1 kg de pétrole, il faut : + 2,22 kg de bois + 300 kg de batteries plomb/acide + environ 15 l d’hydrogène comprimé (soit un réservoir de 15 à 30 kg) + 2 camions de 40 tonnes lancés à 116km/h + 43 tonnes d’eau tombant d’une hauteur de 100 m + 1 mg d’uranium (!) + la quantité de chaleur permettant d’élever de 50°C la température de 200 l d’eau
  14. Il serait certes possible de produire d’avantage à partir de charbon, pétroles non conventeinnels, etc… mais les invertissements sont énormes, de l’odre de 100 Md $ par ans, et pour des rendements énégetiques décrroissants Note importante : peak oil ne signifie pas ‘fin du pétrole’ – Il reste encore beaucoup de petrole à trouver à à bruler, plus le charbon, le gaz, etc… On a en fait trop de pétrole !
  15. Le progrès technique ne suffira pas à réduire les émissions , bien qu’il puisse avoir un effet. L’essentiel devra venir de l’amélioration de l’efficassité énergétique, c’est-à-dire d’une réduction des consommations. Ce scénario, où la technologie permet de réduire de 45 % les GES, est à mon avis optimiste, et insuffisant. CCS signifie « Carbon Captude and Sequestration », est une technique chère et pas encore au point
  16. 1000 kgoe = 1 tep