SlideShare une entreprise Scribd logo
CONSEIL DE CABINET DU 5 JUILLET i960.
PROCES-VERBAL N° 111
o
o o
La séance est ouverte à 20 heures sous l a présidence
de Mr. Eyskens, Premier Ministre.
Tous l e s Ministres sont présents à 1T
exception de
MM. Vanaudenhove et Ganshof van der Meersch, au Congo.
o
o o
PROJET DE LOI AUTORISANT L'ETAT BELGE A CONSENTIR OU A GARANTIR
DES AVANCES A LA REPUBLIQUE DU CONGO.
Après délibération, l e Conseil estime que ce projet
provoquera inévitablement une discussion sur l'ensemble de
l a politique financière. Or, l e Gouvernement vient df
entamer
l'examen de ce problème et i l n'est donc pas encore prêt
pour y répondre. Par a i l l e u r s , i l y a d'autres moyens de
venir en aide éventuellement à l a République du Congo.
Le Conseil ne c r o i t pas pouvoir
marquer son accord sur ce projet
de l o i .
gXAjgg PS LA SITUATION FINANCIERE,
M
* Eyskens, Premier M i n i s t r e , rappelle que l e Gouver-
nement se doit de déposer, cette année, les budgets à l a date
normale, à savoir, l e 1er octobre. Pour atteindre ce résultat
i l faut que toutes les décisions politiques, de nature à i n -
fluencer l'élaboration de ce budget, soient prises avant l a
f i n du mois de j u i l l e t .
La séance de ce jour a pour but de provoquer une
discussion générale sur les mesures qu'on pourrait envisager.
M. Van Houtte» Ministre des Finances, f a i t un exposé
de l a situation budgétaire et de l a situation de trésorerie.
I l rappelle que l e budget de I95S s'est clôturé par
un déficit de £,2 m i l l i a r d s .
Le budget de 1959, qui avait été déposé avec un dé-
f i c i t avoué de 5 m i l l i a r d s , s'est clôturé finalement par un
déficit de 7,& m i l l i a r d s . Ce résultat, relativement favorable
dans les conditions économiques défavorables du moment, a pu
être obtenu grâce à une augmentation de l ' e f f o r t f i s c a l de 3
m i l l i a r d s .
Le budget de i960 prévoit en recettes 110,6 m i l l i a r d s .
Ces prévisions tiennent compte d'un supplément de 7 m i l l i a r d s
provenant de l a reprise économique, a i n s i que de l'aggravation
f i s c a l e q u i est de nature à rapporter 1,2 m i l l i a r d ( 1,6 m i l -
l i a r d en plus, 0,6 m i l l i a r d en moins). Malgré l e f a i t que l e s
réalisations des cinq premiers mois accusent une moins-value de
£00 m i l l i o n s , on peut escompter que les prévisions seront réa-
lisées.
Du côté des dépenses, i l faut ajouter, aux 110,9 m i l -
l i a r d s , montant du budget déposé, un f e u i l l e t o n de crédits
supplémentaires de 3,6 m i l l i a r d s , portant l e t o t a l des dépen-
ses à 114,5 m i l l i a r d s .
En tenant compte de 2 milliards d'annulations, on peut
dire q u ' i l faut s'attendre à ce que l e budget de i960 se clô-
ture par un déficit d'environ 2 m i l l i a r d s .
M. Van Houtte signale toutefois que l e budget o r d i -
naire ne comporte pas toutes l e s dépenses de consommation.
I l rappelle que l e s dommages de guerre ne figurent que pour un
demi m i l l i a r d , alors que l a dotation normale devrait être de
2,5 m i l l i a r d s .
Par a i l l e u r s , l e s 2,5 m i l l i a r d s d!
assistance technique
au Congo, a i n s i que 1,2 m i l l i a r d pour f r a i s d'occupation en
Allemagne, ne figurent pas non plus au budget ordinaire.
En ce q u i concerne l e budget de 1961, les premières
évaluations permettent d'établir l a s i t u a t i on suivante.
Du côté des recettes on peut escompter un supplément
de 4 milliards découlant de l'expansion économique.
Du côté des dépenses, on peut s'attendre à un budget
de 124,S m i l l i a r d s en y comprenant:
2,3 m i l l i a r d s pour l e s dommages de guerre,
1,2 " " f r a i s d'occupation et
2,5 n
" l e Congo.
D'après ces données, l e budget de 1961 l a i s s e r a i t un
déficit de 10 m i l l i a r d s .
En ce qui concerne l a situation de trésorerie, i l
rappelle que l e s déficits par année c i v i l e ont évolué comme
suit :
1953 19, Ô m i l l i a r d s
1954 16,6 tt
1955 14,4 tt
1956 9,3 rt
1957 9,3 tt
195s 26,4 tt
1959 27,7 tt
i960 29 tt
On constate donc que l'impasse budgétaire va en s'élar-
gissant et que l a dette publique augmente à un rythme trop ac-
céléré. Ce n'est pas tellement l e niveau actuel de l a dette
publique qui est inquiétant, mais plutôt l e rythme d'augmenta-
tion. L'appel aux capitaux devient trop considérable et surtout
1?
appel continuel à l'étranger, q u i risque de compromettre l e
crédit de l a Belgique.
En conclusion, i l estime que, pour 1961, i l faudrait
en a r r i v e r à un découvert maximum de 20 m i l l i a r d s .
M. Eyskens» Premier M i n i s t r e , désire f a i r e préciser
quelques points.
Après discussion, l e Conseil c r o i t pouvoir arrêter
comme s u i t l e montant des crédits supplémentaires pour i960.
Intérieur 350 millions
Assurance-maladie 1.200 tt
Instruction publique 500 tt
Affaires Economiques 400 tt
F.N.R.O.M. 200 tt
Congo 200 tt
Santé publique 70 tt
Pensions 100 tt
Barèmes 50 tt
Défense Nationale 200 tt
3.270 m i l l i o n s .
En ce q u i concerne l e s augmentations de dépenses pour
l'année 1961, par rapport au budget de i960 déposé, l a l i s t e
s'établit comme s u i t :
Dette publique
Pensions
Dommages de guerre
Instruction publique
Intérieur
Affaires Economiques
T r a v a i l et Prévoyance soc»
Santé publique
Divers
2 m i l l i a r d s
0,0 "
M
1,4
0,4
0,5
0,5
0,3
Ô,2 m i l l i a r d s
tt
tt
tt
tt
tt
tt
tt
Far a i l l e u r s , i l faut y ajouter l e transfert du budget
extraordinaire vers l e budget ordinaire des postes suivants:
Frais d'occupation l f 2 m i l l i a r d s
Congo 2.5 "
Total 3,7 m i l l i a r d s .
En ce qui concerne l e s prévisions de recettes pour
1961, un supplément de 4 m i l l i a r d s semble devoir constituer
un minimum.
En tenant compte de ces données, l e budget pour I96I
s'élèverait donc à
Budget i960 déposé 110,9 m i l l i a r d s
Augmentations £,2 "
Virement de l'extraordinaire 3 »7 w
Total I£ m i l l i a r d s
Recettes de i960 110 m i l l i a r d s
Supplément I96I 4 "
114 m i l l i a r d s
Soit un déficit de 8f Ô m i l l i a r d s .
M. Eyskens rappelle que ce budget contiendrait alors
toutes l e s dépenses qui doivent normalement se trouver au
budget ordinaire.
Le Premier Ministre expose l e s différents éléments
de son programme de redressement.
I l commente d'abord l e s différents aspects de l a ré-
forme de l ' E t a t : Parlement, Exécutif, Conseil d'Etat, orga-
nismes c o n s u l t a t i f s , parastataux et l a réforme administrative.
Le deuxième chapitre du programme concerne l a r e v i s i o n
du régime des pensions de r e t r a i t e et de survie du personnel
des services publics. Le résultat f i n a n c i e r de cette réforme
ne se f e r a i t s e n t i r qu'à longue échéance.
Le troisième chapitre concerne l a réforme des finances
communales. On pourrait envisager:
I° - des économies, notamment par l a réforme du régime des
pensions, l e contrôle des cadres et l'alignement du régime
pécuniaire sur l e régime de l ' E t a t j
2° - l ' a p p l i c a t i o n de critères plus o b j e c t i f s pour l a répar-
t i t i o n de l a dotation de l ' E t a t ;
3° - un dégagement du budget de l'Etat de 3 m i l l i a r d s , tout en
conférant aux communes un pouvoir f i s c a l de 4 m i l l i a r d s .
Dans une première étape, applicable pour 1961, on pour-
r a i t dégager l e budget de l ' E t a t de 1 m i l l i a r d , en donnant
aux communes un pouvoir f i s c a l de 2 m i l l i a r d s . Pour les 4
années suivantes, on pourrait envisager une réduction d'un
demi m i l l i a r d par an.
Au cours d'une discussion sur ce point p a r t i c u l i e r ,
on f a i t r e s s o r t i r q u ' i l sera politiquement d i f f i c i l e de pro-
céder à l a f o i s à un regroupement des communes, à une r e v i s i o n
du statut des fonctionnaires et à une réduction du fonds des
communes par l ' i n s t a u r a t i o n de l a responsabilité f i s c a l e .
Plusieurs membres estiment q u ' i l y a l i e u de se l i m i t e r
à cette dernière solution.
Par a i l l e u r s , on f a i t r e s s o r t i r qu'une réduction consi-
dérable du fonds conduirait à une répartition trop inégale
de l a charge f i s c a l e .
Enfin, on souligne que l ' o r i g i n e des déficits provient
des facilités que certaines communes accordent, mais égale-
ment du caractère obligatoire d'une série de dépenses.
Au quatrième chapitre on aborde l e problème de l ' I n -
struction publique où une économie d'un m i l l i a r d devrait être
trouvée.
Parmi les mesures à envisager on peut c i t e r :
- f i x a t i o n f o r f a i t a i r e des f r a i s de fonctionnement dans l e s
deux réseaux.
- retour aux normes Van Hemelrijck pour l a création des
classes dans l'enseignement gardien et primaire*
- établissement de critères plus sévères pour l e dédoublement
des classes dans l'enseignement secondaire,
- établissement d'un minimum d'élèves pour l a création ou l e
dédoublement de certains cours f a c u l t a t i f s .
- l a non-application du pacte scolaire aux écoles de musique
de première catégorie, conformément aux intentions des
auteurs.
- réduction des taux d'intervention dans l e coût des f o u r n i -
tures classiques.
Le cinquième chapitre concerne l'assainissement de l'as
surance maladie-invalidité où également un m i l l i a r d d'écono-
mies devrait être trouvé.
Parmi l e s options à f a i r e on peut r e t e n i r :
- l e rétablissement de l a responsabilité des organisations
mutuelles.
- l a f i x a t i o n d'un f o r f a i t maximum, pour partie au moins, à
l'intervention de l'Etat.
- l e contrôle des honoraires médicaux avec réduction des i n -
terventions.
- l e problème des produits pharmaceutiques.
- l a l i m i t a t i o n du régime d'assurance obligatoire aux t r a -
v a i l l e u r s dont l e s revenus ne dépassent pas un certain
montant.
- éventuellement l a suppression des plafonds.
- une réduction globale des avantages*
- l e paiement des produits pharmaceutiques par l e s patients.
Au cours d'une longue discussion, on f a i t r e s s o r t i r
que l e noeud du problème se trouve dans une l i m i t a t i o n des
actes médicaux. Les formules techniques sont, s o i t l e t i c k e t
modérateur, s o i t l'abonnement médical ou encore l ' o b l i g a t i o n
de transférer l e dossier médical.
- 8 - 531
Au sixième chapitre est examiné l e problème du chômage.
Parmi l e s mesures envisagées on peut r e t e n i r :
- l ' o b l i g a t i o n , pour l e s f r o n t a l i e r s , de c o t i s e r .
- une r e v i s i o n du régime des femmes mariées.
- l'instauration d'un double régime: l'assurance au début
et l'intervention sociale après un certain délai;
- l ' o b l i g a t i o n , après un certain temps, de t r a v a i l l e r par
exemple à raison de t r o i s heures par jour pour l a commune.
I l est souligné toutefois qu'environ 50.000 chômeurs
sont des gens d i f f i c i l e m e n t plaçables.
Au septième chapitre on procède à l'examen du problème
des chemins de f e r : relèvement du prix des abonnements ou-
v r i e r s , pensions, élimination du financement direct des t r a -
vaux d'électrification par l ' E t a t , etc.
Enfin, i l y a une série d'autres problèmes plutôt
d'ordre mineur dans l'ensemble.
Après une discussion générale, Mr. Eyskenst Premier
Ministre, demande à ses Collègues d'examiner l a possibilité,
chacun pour son budget, de réaliser l e maximum d'économies,
dans l a perspective que tout l e programme sera équilibré.
Le Conseil est d'accord pour que^
le t r a v a i l soit préparé par un Comité
composé du Premier Ministre, du M i -
n i s t r e - Vice-Président du Conseil de
Cabinet, du Ministre des Finances et
de deux ou t r o i s Ministres à désigner
en fonction des problèmes à examiner.
o
o o
La séance est levée à 24 heures.
LE SECRETAIRE DU CONSEIL, LE PREMIER MINISTRE,

Contenu connexe

Tendances

La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissanceLa trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
Fondation iFRAP
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Fondation iFRAP
 
Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit
Fondation iFRAP
 
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016Sarah Stiti
 
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019Fondation iFRAP
 
Droit budgétaire1
Droit budgétaire1Droit budgétaire1
Droit budgétaire1
safaasafy1
 
L'avis complet
L'avis completL'avis complet
L'avis complet
Paperjam_redaction
 
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la criseEtude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
Léo Guittet
 
Budget : Risque de dérapage
Budget : Risque de dérapage Budget : Risque de dérapage
Budget : Risque de dérapage
Fondation iFRAP
 
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
Fondation iFRAP
 
Note loi de finance janvier-2015-vf-web
Note loi  de finance janvier-2015-vf-webNote loi  de finance janvier-2015-vf-web
Note loi de finance janvier-2015-vf-web
Jean Jacques Gourhan
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
Présidence de la République Gabonaise
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
Présidence de la République Gabonaise
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
Présidence de la République Gabonaise
 

Tendances (16)

La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissanceLa trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
La trajectoire 2017-2027 des finances publiques pour la croissance
 
Amf 13045 note
Amf 13045 noteAmf 13045 note
Amf 13045 note
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
 
Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit Objectif Zéro Déficit
Objectif Zéro Déficit
 
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016
note de synthèse PLF et PLFSS - CC - oct 2016
 
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
 
Droit budgétaire1
Droit budgétaire1Droit budgétaire1
Droit budgétaire1
 
L'avis complet
L'avis completL'avis complet
L'avis complet
 
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la criseEtude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
Etude de l'ACPR sur la résistance de l'assurance vie face à la crise
 
Plf2014 essentiel
Plf2014 essentielPlf2014 essentiel
Plf2014 essentiel
 
Budget : Risque de dérapage
Budget : Risque de dérapage Budget : Risque de dérapage
Budget : Risque de dérapage
 
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
Etat actionnaire : 33 milliards d'euros de privatisations
 
Note loi de finance janvier-2015-vf-web
Note loi  de finance janvier-2015-vf-webNote loi  de finance janvier-2015-vf-web
Note loi de finance janvier-2015-vf-web
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 20/11/2020
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
Communiqué final du Conseil des Ministres - 13/10/2020
 
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
Communiqué final du Conseil des Ministres - 19/02/2021
 

Similaire à België gaf Congo 15 miljard frank als geschenk bij onafhankelijkheid

Spaak boos over januskop Hammarskjöld
Spaak boos over januskop HammarskjöldSpaak boos over januskop Hammarskjöld
Spaak boos over januskop Hammarskjöld
Thierry Debels
 
Loi finance
Loi financeLoi finance
Loi financecafi87
 
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Fondation iFRAP
 
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraad
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraadMoord op King werd niet eens besproken op ministerraad
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraad
Thierry Debels
 
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiquesPour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
Contribuables associés
 
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économiesDiscours de Manuel Valls sur le plan d'économies
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économiesFactaMedia
 
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
Société Tripalio
 
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel VallsDétail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel VallsFactaMedia
 
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
Thierry Debels
 
Synthèse Convention Nationale Parti Radical
Synthèse Convention Nationale Parti RadicalSynthèse Convention Nationale Parti Radical
Synthèse Convention Nationale Parti Radical
PRVDOUBS4
 
Dossier de presse pour le PLFSS 2016
Dossier de presse pour le PLFSS 2016Dossier de presse pour le PLFSS 2016
Dossier de presse pour le PLFSS 2016
Société Tripalio
 
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour ...
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale  pour  ...Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale  pour  ...
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour ...
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Chapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des ppChapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des pp
Lycée Français de Budapest
 
Proposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
Proposition de loi organique sur le financement de la protection socialeProposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
Proposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
Société Tripalio
 
020822703483 print
020822703483 print020822703483 print
020822703483 printmelclalex
 
SANTE FLASH
SANTE FLASHSANTE FLASH
SANTE FLASHcapec21
 
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
Léo Guittet
 
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la FranceQue faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
AuditoriaVLC
 
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
FactaMedia
 

Similaire à België gaf Congo 15 miljard frank als geschenk bij onafhankelijkheid (20)

Spaak boos over januskop Hammarskjöld
Spaak boos over januskop HammarskjöldSpaak boos over januskop Hammarskjöld
Spaak boos over januskop Hammarskjöld
 
Loi finance
Loi financeLoi finance
Loi finance
 
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
Annexes du dossier : Failles du budget 2015 et trajectoire alternative 2014-2019
 
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraad
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraadMoord op King werd niet eens besproken op ministerraad
Moord op King werd niet eens besproken op ministerraad
 
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiquesPour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
Pour sortir de la crise, moins d'impôts et moins de dépenses publiques
 
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économiesDiscours de Manuel Valls sur le plan d'économies
Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies
 
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
Référé Cour des Comptes sur la prise en charge par l'Etat des majorations de ...
 
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel VallsDétail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
 
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
Overeenkomst regering en Leopold III van 1972
 
Synthèse Convention Nationale Parti Radical
Synthèse Convention Nationale Parti RadicalSynthèse Convention Nationale Parti Radical
Synthèse Convention Nationale Parti Radical
 
Dossier de presse pour le PLFSS 2016
Dossier de presse pour le PLFSS 2016Dossier de presse pour le PLFSS 2016
Dossier de presse pour le PLFSS 2016
 
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
Projet de Loi de financement de la Sécurité Sociale - 2016
 
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour ...
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale  pour  ...Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale  pour  ...
Dossier de Presse Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour ...
 
Chapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des ppChapitre 6 action des pp
Chapitre 6 action des pp
 
Proposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
Proposition de loi organique sur le financement de la protection socialeProposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
Proposition de loi organique sur le financement de la protection sociale
 
020822703483 print
020822703483 print020822703483 print
020822703483 print
 
SANTE FLASH
SANTE FLASHSANTE FLASH
SANTE FLASH
 
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
Unocam cons 26 05 10-20 plfss pour 20211
 
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la FranceQue faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France
 
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
Un audit de la dette publique de la France - 05/2014
 

Plus de Thierry Debels

Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins AndrewOprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Thierry Debels
 
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -MendezPro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Thierry Debels
 
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van NijvelNotities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Thierry Debels
 
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy WezelRapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Thierry Debels
 
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
AVROX -  Modification non statutaire de mandatairesAVROX -  Modification non statutaire de mandataires
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
Thierry Debels
 
AstraZeneca - Transparency register EU
AstraZeneca - Transparency register  EUAstraZeneca - Transparency register  EU
AstraZeneca - Transparency register EU
Thierry Debels
 
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay BehindKamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Thierry Debels
 
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in VlaanderenFinanciering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Thierry Debels
 
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en MoslimdeskundigenVerslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Thierry Debels
 
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
Thierry Debels
 
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Thierry Debels
 
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Thierry Debels
 
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
Thierry Debels
 
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
Thierry Debels
 
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual casesEudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
Thierry Debels
 
Démission administrateur Avrox
Démission administrateur AvroxDémission administrateur Avrox
Démission administrateur Avrox
Thierry Debels
 
So Sense SA
So Sense SASo Sense SA
So Sense SA
Thierry Debels
 
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EURegistratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Thierry Debels
 
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSELPOLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
Thierry Debels
 
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvlootProjectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Thierry Debels
 

Plus de Thierry Debels (20)

Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins AndrewOprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
Oprichtingsakte firma Lincelles prins Andrew
 
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -MendezPro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
Pro Justitia 8/12/89 Jean Deprêtre over videocassette in zaak -Mendez
 
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van NijvelNotities Willy Acke over de Bende van Nijvel
Notities Willy Acke over de Bende van Nijvel
 
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy WezelRapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
Rapport Bende van Nijvel onderzoeksrechter Guy Wezel
 
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
AVROX -  Modification non statutaire de mandatairesAVROX -  Modification non statutaire de mandataires
AVROX - Modification non statutaire de mandataires
 
AstraZeneca - Transparency register EU
AstraZeneca - Transparency register  EUAstraZeneca - Transparency register  EU
AstraZeneca - Transparency register EU
 
Kamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay BehindKamerbrief erkenning Stay Behind
Kamerbrief erkenning Stay Behind
 
Financiering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in VlaanderenFinanciering moskeeën in Vlaanderen
Financiering moskeeën in Vlaanderen
 
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en MoslimdeskundigenVerslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
Verslag vzw Platform van Vlaamse Imams en Moslimdeskundigen
 
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
EudraVigilance - Moderna covid MRNA vaccine up to 13/2/21
 
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
Mogelijke bijwerkingen Pfizer-vaccin Europa tot 13/2/21
 
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
Afsprakennota LGU Academy vzw 2018
 
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
The number of individual cases identified in EudraVigilance for TOZINAMERAN i...
 
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
List of meetings Bill & Melinda Gates Foundation has held with Commissioners,...
 
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual casesEudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
EudraVigilance - Comirnaty - Individual cases
 
Démission administrateur Avrox
Démission administrateur AvroxDémission administrateur Avrox
Démission administrateur Avrox
 
So Sense SA
So Sense SASo Sense SA
So Sense SA
 
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EURegistratie BioNTech in lobbyregister EU
Registratie BioNTech in lobbyregister EU
 
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSELPOLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
POLITIËLE CRIMINALITEITSSTATISTIEKEN - STAD BRUSSEL
 
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvlootProjectoproep delen Antwerpse stadsvloot
Projectoproep delen Antwerpse stadsvloot
 

Dernier

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Philippe Villette
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
MAIRIEORGERUS
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Guy Boulianne
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
lecourrierdesstrateg
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 

Dernier (15)

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 

België gaf Congo 15 miljard frank als geschenk bij onafhankelijkheid

  • 1. CONSEIL DE CABINET DU 5 JUILLET i960. PROCES-VERBAL N° 111 o o o La séance est ouverte à 20 heures sous l a présidence de Mr. Eyskens, Premier Ministre. Tous l e s Ministres sont présents à 1T exception de MM. Vanaudenhove et Ganshof van der Meersch, au Congo. o o o PROJET DE LOI AUTORISANT L'ETAT BELGE A CONSENTIR OU A GARANTIR DES AVANCES A LA REPUBLIQUE DU CONGO. Après délibération, l e Conseil estime que ce projet provoquera inévitablement une discussion sur l'ensemble de l a politique financière. Or, l e Gouvernement vient df entamer l'examen de ce problème et i l n'est donc pas encore prêt pour y répondre. Par a i l l e u r s , i l y a d'autres moyens de venir en aide éventuellement à l a République du Congo. Le Conseil ne c r o i t pas pouvoir marquer son accord sur ce projet de l o i .
  • 2. gXAjgg PS LA SITUATION FINANCIERE, M * Eyskens, Premier M i n i s t r e , rappelle que l e Gouver- nement se doit de déposer, cette année, les budgets à l a date normale, à savoir, l e 1er octobre. Pour atteindre ce résultat i l faut que toutes les décisions politiques, de nature à i n - fluencer l'élaboration de ce budget, soient prises avant l a f i n du mois de j u i l l e t . La séance de ce jour a pour but de provoquer une discussion générale sur les mesures qu'on pourrait envisager. M. Van Houtte» Ministre des Finances, f a i t un exposé de l a situation budgétaire et de l a situation de trésorerie. I l rappelle que l e budget de I95S s'est clôturé par un déficit de £,2 m i l l i a r d s . Le budget de 1959, qui avait été déposé avec un dé- f i c i t avoué de 5 m i l l i a r d s , s'est clôturé finalement par un déficit de 7,& m i l l i a r d s . Ce résultat, relativement favorable dans les conditions économiques défavorables du moment, a pu être obtenu grâce à une augmentation de l ' e f f o r t f i s c a l de 3 m i l l i a r d s . Le budget de i960 prévoit en recettes 110,6 m i l l i a r d s . Ces prévisions tiennent compte d'un supplément de 7 m i l l i a r d s provenant de l a reprise économique, a i n s i que de l'aggravation f i s c a l e q u i est de nature à rapporter 1,2 m i l l i a r d ( 1,6 m i l - l i a r d en plus, 0,6 m i l l i a r d en moins). Malgré l e f a i t que l e s réalisations des cinq premiers mois accusent une moins-value de £00 m i l l i o n s , on peut escompter que les prévisions seront réa- lisées. Du côté des dépenses, i l faut ajouter, aux 110,9 m i l - l i a r d s , montant du budget déposé, un f e u i l l e t o n de crédits supplémentaires de 3,6 m i l l i a r d s , portant l e t o t a l des dépen- ses à 114,5 m i l l i a r d s . En tenant compte de 2 milliards d'annulations, on peut dire q u ' i l faut s'attendre à ce que l e budget de i960 se clô- ture par un déficit d'environ 2 m i l l i a r d s .
  • 3. M. Van Houtte signale toutefois que l e budget o r d i - naire ne comporte pas toutes l e s dépenses de consommation. I l rappelle que l e s dommages de guerre ne figurent que pour un demi m i l l i a r d , alors que l a dotation normale devrait être de 2,5 m i l l i a r d s . Par a i l l e u r s , l e s 2,5 m i l l i a r d s d! assistance technique au Congo, a i n s i que 1,2 m i l l i a r d pour f r a i s d'occupation en Allemagne, ne figurent pas non plus au budget ordinaire. En ce q u i concerne l e budget de 1961, les premières évaluations permettent d'établir l a s i t u a t i on suivante. Du côté des recettes on peut escompter un supplément de 4 milliards découlant de l'expansion économique. Du côté des dépenses, on peut s'attendre à un budget de 124,S m i l l i a r d s en y comprenant: 2,3 m i l l i a r d s pour l e s dommages de guerre, 1,2 " " f r a i s d'occupation et 2,5 n " l e Congo. D'après ces données, l e budget de 1961 l a i s s e r a i t un déficit de 10 m i l l i a r d s . En ce qui concerne l a situation de trésorerie, i l rappelle que l e s déficits par année c i v i l e ont évolué comme suit : 1953 19, Ô m i l l i a r d s 1954 16,6 tt 1955 14,4 tt 1956 9,3 rt 1957 9,3 tt 195s 26,4 tt 1959 27,7 tt i960 29 tt On constate donc que l'impasse budgétaire va en s'élar- gissant et que l a dette publique augmente à un rythme trop ac- céléré. Ce n'est pas tellement l e niveau actuel de l a dette publique qui est inquiétant, mais plutôt l e rythme d'augmenta- tion. L'appel aux capitaux devient trop considérable et surtout
  • 4. 1? appel continuel à l'étranger, q u i risque de compromettre l e crédit de l a Belgique. En conclusion, i l estime que, pour 1961, i l faudrait en a r r i v e r à un découvert maximum de 20 m i l l i a r d s . M. Eyskens» Premier M i n i s t r e , désire f a i r e préciser quelques points. Après discussion, l e Conseil c r o i t pouvoir arrêter comme s u i t l e montant des crédits supplémentaires pour i960. Intérieur 350 millions Assurance-maladie 1.200 tt Instruction publique 500 tt Affaires Economiques 400 tt F.N.R.O.M. 200 tt Congo 200 tt Santé publique 70 tt Pensions 100 tt Barèmes 50 tt Défense Nationale 200 tt 3.270 m i l l i o n s . En ce q u i concerne l e s augmentations de dépenses pour l'année 1961, par rapport au budget de i960 déposé, l a l i s t e s'établit comme s u i t : Dette publique Pensions Dommages de guerre Instruction publique Intérieur Affaires Economiques T r a v a i l et Prévoyance soc» Santé publique Divers 2 m i l l i a r d s 0,0 " M 1,4 0,4 0,5 0,5 0,3 Ô,2 m i l l i a r d s tt tt tt tt tt tt tt
  • 5. Far a i l l e u r s , i l faut y ajouter l e transfert du budget extraordinaire vers l e budget ordinaire des postes suivants: Frais d'occupation l f 2 m i l l i a r d s Congo 2.5 " Total 3,7 m i l l i a r d s . En ce qui concerne l e s prévisions de recettes pour 1961, un supplément de 4 m i l l i a r d s semble devoir constituer un minimum. En tenant compte de ces données, l e budget pour I96I s'élèverait donc à Budget i960 déposé 110,9 m i l l i a r d s Augmentations £,2 " Virement de l'extraordinaire 3 »7 w Total I£ m i l l i a r d s Recettes de i960 110 m i l l i a r d s Supplément I96I 4 " 114 m i l l i a r d s Soit un déficit de 8f Ô m i l l i a r d s . M. Eyskens rappelle que ce budget contiendrait alors toutes l e s dépenses qui doivent normalement se trouver au budget ordinaire. Le Premier Ministre expose l e s différents éléments de son programme de redressement. I l commente d'abord l e s différents aspects de l a ré- forme de l ' E t a t : Parlement, Exécutif, Conseil d'Etat, orga- nismes c o n s u l t a t i f s , parastataux et l a réforme administrative. Le deuxième chapitre du programme concerne l a r e v i s i o n du régime des pensions de r e t r a i t e et de survie du personnel des services publics. Le résultat f i n a n c i e r de cette réforme ne se f e r a i t s e n t i r qu'à longue échéance.
  • 6. Le troisième chapitre concerne l a réforme des finances communales. On pourrait envisager: I° - des économies, notamment par l a réforme du régime des pensions, l e contrôle des cadres et l'alignement du régime pécuniaire sur l e régime de l ' E t a t j 2° - l ' a p p l i c a t i o n de critères plus o b j e c t i f s pour l a répar- t i t i o n de l a dotation de l ' E t a t ; 3° - un dégagement du budget de l'Etat de 3 m i l l i a r d s , tout en conférant aux communes un pouvoir f i s c a l de 4 m i l l i a r d s . Dans une première étape, applicable pour 1961, on pour- r a i t dégager l e budget de l ' E t a t de 1 m i l l i a r d , en donnant aux communes un pouvoir f i s c a l de 2 m i l l i a r d s . Pour les 4 années suivantes, on pourrait envisager une réduction d'un demi m i l l i a r d par an. Au cours d'une discussion sur ce point p a r t i c u l i e r , on f a i t r e s s o r t i r q u ' i l sera politiquement d i f f i c i l e de pro- céder à l a f o i s à un regroupement des communes, à une r e v i s i o n du statut des fonctionnaires et à une réduction du fonds des communes par l ' i n s t a u r a t i o n de l a responsabilité f i s c a l e . Plusieurs membres estiment q u ' i l y a l i e u de se l i m i t e r à cette dernière solution. Par a i l l e u r s , on f a i t r e s s o r t i r qu'une réduction consi- dérable du fonds conduirait à une répartition trop inégale de l a charge f i s c a l e . Enfin, on souligne que l ' o r i g i n e des déficits provient des facilités que certaines communes accordent, mais égale- ment du caractère obligatoire d'une série de dépenses. Au quatrième chapitre on aborde l e problème de l ' I n - struction publique où une économie d'un m i l l i a r d devrait être trouvée. Parmi les mesures à envisager on peut c i t e r : - f i x a t i o n f o r f a i t a i r e des f r a i s de fonctionnement dans l e s deux réseaux. - retour aux normes Van Hemelrijck pour l a création des classes dans l'enseignement gardien et primaire* - établissement de critères plus sévères pour l e dédoublement
  • 7. des classes dans l'enseignement secondaire, - établissement d'un minimum d'élèves pour l a création ou l e dédoublement de certains cours f a c u l t a t i f s . - l a non-application du pacte scolaire aux écoles de musique de première catégorie, conformément aux intentions des auteurs. - réduction des taux d'intervention dans l e coût des f o u r n i - tures classiques. Le cinquième chapitre concerne l'assainissement de l'as surance maladie-invalidité où également un m i l l i a r d d'écono- mies devrait être trouvé. Parmi l e s options à f a i r e on peut r e t e n i r : - l e rétablissement de l a responsabilité des organisations mutuelles. - l a f i x a t i o n d'un f o r f a i t maximum, pour partie au moins, à l'intervention de l'Etat. - l e contrôle des honoraires médicaux avec réduction des i n - terventions. - l e problème des produits pharmaceutiques. - l a l i m i t a t i o n du régime d'assurance obligatoire aux t r a - v a i l l e u r s dont l e s revenus ne dépassent pas un certain montant. - éventuellement l a suppression des plafonds. - une réduction globale des avantages* - l e paiement des produits pharmaceutiques par l e s patients. Au cours d'une longue discussion, on f a i t r e s s o r t i r que l e noeud du problème se trouve dans une l i m i t a t i o n des actes médicaux. Les formules techniques sont, s o i t l e t i c k e t modérateur, s o i t l'abonnement médical ou encore l ' o b l i g a t i o n de transférer l e dossier médical.
  • 8. - 8 - 531 Au sixième chapitre est examiné l e problème du chômage. Parmi l e s mesures envisagées on peut r e t e n i r : - l ' o b l i g a t i o n , pour l e s f r o n t a l i e r s , de c o t i s e r . - une r e v i s i o n du régime des femmes mariées. - l'instauration d'un double régime: l'assurance au début et l'intervention sociale après un certain délai; - l ' o b l i g a t i o n , après un certain temps, de t r a v a i l l e r par exemple à raison de t r o i s heures par jour pour l a commune. I l est souligné toutefois qu'environ 50.000 chômeurs sont des gens d i f f i c i l e m e n t plaçables. Au septième chapitre on procède à l'examen du problème des chemins de f e r : relèvement du prix des abonnements ou- v r i e r s , pensions, élimination du financement direct des t r a - vaux d'électrification par l ' E t a t , etc. Enfin, i l y a une série d'autres problèmes plutôt d'ordre mineur dans l'ensemble. Après une discussion générale, Mr. Eyskenst Premier Ministre, demande à ses Collègues d'examiner l a possibilité, chacun pour son budget, de réaliser l e maximum d'économies, dans l a perspective que tout l e programme sera équilibré. Le Conseil est d'accord pour que^ le t r a v a i l soit préparé par un Comité composé du Premier Ministre, du M i - n i s t r e - Vice-Président du Conseil de Cabinet, du Ministre des Finances et de deux ou t r o i s Ministres à désigner en fonction des problèmes à examiner. o o o La séance est levée à 24 heures. LE SECRETAIRE DU CONSEIL, LE PREMIER MINISTRE,