La météo du pilote VFR

3 373 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 373
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
138
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La météo du pilote VFR

  1. 1. La météo du pilote VFR Pratique !!!1. Analyse d’une carte en surface2. Description des nuages3. Constitution du dossier de vol
  2. 2. 1. Analyse d’une carte en surface- Qu’est ce que les lignes isobares ?- Qu’est ce que les centres d’actions ?- Qu’est ce que le vent ?- Que représentent les fronts ?
  3. 3. Analyse d’une carte en surface • Cette carte que nous pouvons trouver sur le site internet de Météo France représente une analyse en surface. Elle donne des informations sur le « comportement » de l’atmosphère dans• les basses couches et la nature des fronts à un instant donné. • Il est donc nécessaire et indispensable de connaître toute la nomenclature et la signification de ces lignes ou de ces symboles pour en déduire les mouvements atmosphériques et les masses nuageuses qui leur sont liés. • L’en-tête de la carte ci-contre révèle que nous sommes en présence d’une carte en surface prévue pour le 03/04/2013 à 12h UTC. L’échéance de cette carte est de 24h. Occlusion Front Chaud Front Froid Lignes isobares
  4. 4. Qu’est ce que les lignes isobares ? Une ligne isobare est une ligne, sur un graphe ou une carte, reliant les points d’égale pression. Notion d’altimétrie : La calage altimétrique consiste à afficher une pression sur son altimètre qui est la plus part du temps donnée par un service météorologique. - Le calage standard 1013,25 Le 1013,25 est la pression au niveau de la mer dans l’atmosphère-type définie par l’OACI qui doit être affiché Lignes isobares 1000 hPa au-dessus de l’altitude de transition des TMA et de 3000Lignes isobares 1025 hPa pieds au-dessus de la surface pour les vols VFR.A savoir :-La pression décroît d’1hPa tous les 28 ft - Le QFE Le calage QFE d’un aérodrome est la pression calculée-Le calcul de la pression QNH tient compte de l’atmosphère pour le point le plus élevé de l’aire d’atterrissage detype OACI ou « atmosphère standard ». l’aérodrome (altitude officielle). Pour cela on suppose que : Lorsque l’avion est situé sur ce point, son altimètre devrait- Au niveau de la mer la température est de +15° et la indiquer 0 pieds. pression de 1013,25 hPa- l’accélération g de la pesanteur est de 9,806 65 m/s² - Le QNH- Le gradient vertical de température est constant dans la Il permet de déterminer l’altitude de l’avion au-dessus du troposphère et égale à 0,65°/100m. niveau moyen de la mer, altitude AMSL (Above Mean Sea Level). L’altimètre indiquera l’altitude officielle de- L’air est sec et sa composition constante à tous les niveaux l’aérodrome.
  5. 5. Les erreurs altimétriquesElles peuvent provenir de plusieurs causes : de l’instrument Exemple :lui-même, du principe lui-même.La correspondance entre la pression et l’altitude se calcule à Soit un avion à l’altitude de 6000 ft. La température de l’air estpartir de l’atmosphère-type qui est souvent différent de de +10°. La température standard est de +3°. Zs est à 600 ft.l’atmosphère réelle du faite qu’on peut être en présence d’airfroid ou chaud. Donc dZt = 4(6000 - 600) x (10 – 3) = 151,2 ftUne formule approchée permettant de calculer la variation 1000d’altitude en fonction de la température est Donc l’avion volera à 6 000+151 = 6151 ftdZt = [4(Za – Zs)/1000] x (Ta –Tst)Za est l’altitude de l’avionZs est l’atitude où a été mesuré le QNH qui a servi au réglage Si la température de l’air est de 0° on a :de l’avionTa et Tst sont la température réelle de l’air et la températurestandard au niveau de l’avion. dZt = 4(6000 – 600) x (0 – 3) = -64,8ft NEGATIF 1000 Donc l’avion volera à 6000 – 65 = 5935 ftEn conclusion :Masse d’air froide, l’altitude réelle de l’avion estinférieure à son altitude indiquée. Masse d’air chaude,l’altitude réelle de l’avion est supérieur à son altitudeindiquée.
  6. 6. Qu’est ce que les centres d’actions ?L’anticyclone (A) et la dépression (D) constituent les centres d’action.- L’anticyclone est une zone de hautes pressions- La dépression est une zone de basses pressionsSur les cartes météorologiques, la ligne isobare 1 015 hPa est toujours représentée par un traitplus gras pour mieux la localiser. Elle est la frontière entre les hautes pressions et les bassespressions.
  7. 7. Qu’est ce que le vent ?C’est le déplacement horizontal d’une masse d’air des hautes pressions vers les basses pressions.Comment circule-t-il autour des centres d’action ?Rotation des vents dans l’hémisphère Nord :La force de Coriolis due à la rotation de la Terre sur elle-même fait que : Comment visualise-t-on l’intensité de la force du vent ? - Plus la distance entre deux lignes d’égales pressions sera faible, plus le vent sera fort. - Plus la distance entre deux lignes d’égales pressions sera grande, plus le vent sera faible.Autour des anticyclones, le vent tourne dans le mêmesens que les aiguilles d’une montre.Autour des dépressions, le vent tourne dans le senscontraire des aiguilles d’une montre.A savoir :Dans l’hémisphère Sud la rotation des vents autourdes centres d’actions s’inverse. Cela constitue la règlede Buys-Ballot.
  8. 8. Que représentent les fronts ?Ils constituent la zone perturbée.La perturbation nuageuse est matérialisée sur les cartes par : un secteur chaud; un secteur froid.Une masse d’air chaud s’élève au-dessusd’une masse d’air froid et la repoussedevant elle. Son déplacement est plus lentque celui d’un front froid : 25km/h environ
  9. 9. Une masse dair froid (par conséquentdense) sengage sous une masse dair chaudet la repousse en la soulevant. Cedéplacement seffectue plus rapidement enhiver quen été; à une vitesse moyenne de40 km/h.
  10. 10. Un front occlus est une masse d’air chaudévincée par la rencontre de deux massesd’air froid qui la soulève.
  11. 11. Description des nuages Nuages de l’étage supérieur - Cirrus (Ci) - Cirrocumulus - Cirrostratus Nuages de l’étage moyen - Altocumulus - Altostratus - Nimbostratus Nuages de l’étage inférieur - Stratocumulus - Cumulus - Stratus - Cumulonimbus
  12. 12. Cirrus (Ci)Altitude : 8 000 à 12 000 mètresEpaisseur moyenne : 300 mètresCaractéristiques :- Forme de filaments blancs.- Aspect fibreux ou soyeux.Constitution : Cristaux de glace (température de l’air de -40° à -60°)Localisation : 500 à 700 km à l’avant d’un front chaudProblème pour le vol VFR :Aucun. Si la nébulosité est importante, consulter les documents météorologiques pour localiser lefront chaud
  13. 13. Cirrocumulus (Cc)Altitude : 6 000 mètresEpaisseur moyenne : 500 mètresCaractéristiques :Forme granuleuse, ridée ou légèrement moutonnée.Constitution : Cristaux de glace.Localisation : Remontée d’air chaud d’altitude des pays de l’Afrique du Nord. Présence d’unepetite instabilité de la couche moyenne de l’atmosphère.Problèmes pour le vol VFR :Aucun. A surveiller une éventuelle évolution orageuse sur le relief.
  14. 14. Cirrostratus (Cs)Altitude : 6 000 mètresEpaisseur moyenne : 500 mètresCaractéristiques :Voile nuageux transparent, blanchâtre d’aspect fibreux, couvrant presque la totalité du ciel.Constitution : Petits cristaux de glace. Présence autour du soleil d’un halo dû à la diffraction dela lumière.Localisation : 300 à 400 km du front chaudProblèmes et précautions pour le vol VFR :Aucun. Consulter les documents météo pour localiser la position du front chaud.
  15. 15. Altocumulus (Ac)Il existe plusieurs genre d’altocumulus. De marge :Caractéristiques : Couche composée d’éléments séparées en forme de galets, de lamelles ou de rouleauxcouvrant partiellement ou la totalité du ciel.Localisation : En marge d’une perturbation qui n’affecte pas nécessairement la région.Problèmes et précautions pour un vol VFR : Aucun. Consulter les documents météo pour localiser laposition du front chaud. Pré-orageux :Caractéristiques : Nuages à faible extension verticale. Aspect semblable aux tours crénelées d’un château.Localisation : Masse d’air instable d’un secteur chaud orageux.Problèmes et précautions pour un vol VFR : pas de risque dans l’immédiat mais possibilité d’évolutionorageuse dans les heures à venir. Consultez les messages de prévision. Par formation orographique :Caractéristiques : Nuages blancs isolés de forme allongée ayant l’aspect d’une lentille.Localisation : La plupart du temps au dessus du relief lorsque l’air est stable et que le vent est fort enaltitude.Problèmes et précautions pour un vol VFR : Vol possible pour un pilote chevronné. Vol difficile etdélicat dû à la présence :- Des vents forts rencontrés en altitude- Des turbulences modérées à sévères.- Des mouvement ondulatoires au-dessus du relief
  16. 16. Altostratus (As)Altitude : 3 500 mètresEpaisseur moyenne : 2 500 mètresCaractéristiques :Couche nuageuse continue de couleur grisâtre, d’aspect fibreux ou uniforme, mais présentant descouches suffisamment minces pour laisser passer le soleil.Constitution : gouttelettes d’eau en surfusion et cristaux de glace précipitant parfois jusqu’ausol.Localisation : Proche d’un front chaud ou froid souvent très actif.Problèmes et précautions pour le vol VFR :Vol local possible mais dégradation rapide du temps avec baisse de la visibilité sous les pluies.Consultez méticuleusement le dossier météo.
  17. 17. Nimbostratus (Ns)Altitude : 2 000 mètresEpaisseur moyenne : 3 000 mètresCaractéristiques :Couche nuageuse continue grise et souvent sombre. La base du nuage est rendue floue par lesprécipitations sous forme de pluie ou de neige.Constitution : Gouttelettes d’eau parfois surfondue, gouttes d’eau donnant des précipitationssouvent fortes, flocons de neige ou mélange de ces deux particules liquides et solidesLocalisation : Passage du front chaud ou du front froidProblèmes et précautions pour le vol VFR :Pas de vol possibles. Visibilité réduite sous la précipitations associées à des nuages bas.Conditions de givrage modéré à fort, notamment au niveau du carburateur.
  18. 18. Stratocumulus (Sc)Il existe plusieurs genre de stratocumulus. De margeCaractéristiques : Forme de galets dissociés ou soudés les uns aux autres,Localisation : Entre deux perturbations ou en marge d’une perturbation très éloignée.Problèmes et précautions pour le vol VFR : Aucun. Consultez les prévisions météo. D’étalement de cumulusCaractéristiques : bancs de nuages gris ou blanchâtres parfois soudés. Base plate et sommet bourgeonnantLocalisation : Ciel de traîne peu active.Problèmes et précautions pour le vol VFR : Aucun. Bonne conditions pour vol local ou de navigation.Visibilité horizontale souvent excellente. Liés à une perturbation ou à une entrée maritimeCaractéristiques : Couche continue ou discontinue d’éléments soudés de couleur grise et sombre. Cesnuages sont surmontés de plusieurs autres couches nuageuses associées à des précipitations.Localisation : Corps du système perturbé.Problèmes et précautions pour le vol VFR : Pas de vol possibles. Visibilité réduite par lesprécipitations et plafond bas.
  19. 19. Cumulus (Cu)Il existe plusieurs genres de cumulus A faible extension verticale : cumulus mediocrisCaractéristiques : Nuages séparés aux contours bien délimités, à faible extension verticale.La base est plane, située pratiquement au même niveau.Localisation : Ciel de traîne peu activeProblèmes et précautions pour le vol VFR : Présence de turbulences faibles à modéréesentre le sol et le sommet des nuages. Bonnes conditions pour un vol local. A extension verticale modérée : cumulus congestusCaractéristiques : Nuages isolés à extension verticale modérée. Contours et sommet forméspar des protubérances donnant l’aspect d’un chou-fleur.Localisation : Ciel de traîne moyennement active.Problèmes et précautions pour le vol VFR : Présence de turbulences modérées à fortes,d’origine thermique, notamment entre le sol et la base du cumulus. Bonnes conditions pour unvol local ou de navigation.
  20. 20. Stratus (St)Altitude : 300 mètresEpaisseur moyenne : 400 mètresCaractéristiques :Couche nuageuse continue assez uniforme généralement grise dont la base peut atteindre le solpour former du brouillard. Précipitations sous forme de bruine, si l’épaisseur du nuage estsupérieure à 500 mètres environ.Localisation :- Dans les fonds de vallées et les plaines, en régime anticyclonique, notamment l’hiver.- Sous les Nimbostratus lors des fortes précipitations.- Dans les rentrées maritimes lors des brises de mer ou l’influence de certains vents locaux.Problèmes et précautions pour le vol VFR :Pas de vol possibles. Visibilité réduite et plafond bas
  21. 21. CumulonimbusAltitude : 1 000 mètresEpaisseur moyenne : 8 000 mètresCaractéristiques :Nuage denses, à forte extension verticale, souvent en forme d’énormes tours. Sa partiesupérieure s’étale en un vaste panache en forme d’enclume. La base est souvent très sombre, plusou moins irrégulière. A l’intérieur du nuage, les mouvements convectifs constituées d’ascendanceset de descendances sont extrêmement violents.Constitution : Gouttelettes d’eau, grosses gouttes de pluie, cristaux de neige, grésil, grêle dansla partie inférieure et par des cristaux de glace dans les parties supérieures.Localisation : A l’arrière d’un front froid ou par évolution diurne due a un fort échauffement dela base de l’atmosphère (début d’un affaissement d’un anticyclone)Problèmes et précautions pour le vol VFR :DANGER Vent violent au sol, fort cisaillements de vent en basses couches, fortesprécipitations parfois sous forme solide, forte turbulence.
  22. 22. Constitution du dossier de volLes unités employéesPour le vent :La direction est : d’où vient le vent par rapport au nord géographiqueLa force est : exprimée en nœud (kt) dans les messages météoLes nuages :La hauteur de la base du nuage est exprimée en pieds ft (feet) etCodée en 3 chiffres en centaine de pieds.La base du nuage est la distance entre le sol et le nuage, donc unehauteur et non altitude.
  23. 23. La nébulosité :C’est la couverture nuageuse qu’un observateur situé en un lieu donné, peut quantifier, enconsidérant que la voûte céleste est divisée en huitièmes ou « octas ».Mais pour exprimer cette quantité de nuages, des abréviations spécifiques sont associées à unnombre d’octas préalablement défini.FEW ( few) : peu (1 à 2 octas)SCT (scattered) : épars (3 à 4 octas)BKN (broken) : fragmenté (5 à 7 octas)OVC (overcast) : couvert (8 octas)Le cumulonimbus Cb étant un nuage plus particulièrement dangereux, des abréviationssupplémentaires servent à mieux localiser ce nuage.-ISOL : Cb isolés recouvrant moins de 50% de la zone-OCNL : Cb occasionnels recouvrant de 50% à 75% de la zone-FRQ : Cb fréquents recouvrant plus de 75% de la zone-EMBD : Cb noyés dans des couches nuageuses
  24. 24. La visibilitéElle est exprimée en mètres avec 4 chiffres. Lorsque la visibilité devient supérieur ou égale à10km, un seul terme est utilisé : 9999La visibilité est appelée « visibilité dominante ». Elle est définie comme étant « la valeur de lavisibilité qui est atteinte ou dépassée dans au moins la moitié du cercle d’horizon ou au moins lamoitié de la surface de l’aérodrome ». Si les conditions météorologiques le nécessitent et aussipour des raisons de sécurité, il peut être adjoint à la visibilité dominante, la visibilité minimale.EX: 6000 3000NEVisi Dominante : 6 000 mètresVisi Minimale : 3 000 mètres dans le Nord EstLa température et le point de roséeElles sont exprimées en degrés celsius. Pour les températures négatives la lettre M précède lavaleur de la température.
  25. 25. Les cartes wintem Domaine européen- Carte de grande échelle surtout pour les vols IFR- Six niveaux d’altitude (FL) : FL050, FL100, FL180, FL300, FL340, FL390- Emises toutes les 6 heures à savoir : 00h, 06h, 12h, 18h UTC Domaine France- Carte à petite échelle surtout utilisée pour les vols VFR- Trois niveaux d’altitude : FL020, FL050, FL100- Emises toutes les 3 heures
  26. 26. Les cartes TEMSI Domaine européen- Emises toutes les 6 heures- Altitudes en niveaux de vol- Limite verticale du sol au FL450
  27. 27.  Domaine France- Quatre éditions par jour- Limite verticale du sol à l’altitude 15 000ft- Indication verticale en altitude
  28. 28. Les messages METAR ou SPECIMET : MeteorologicalA : AirportR : ReportLe METAR est une observation du temps présent effectuée toutes les heures ou toutes lesdemi-heures suivant l’importance de l’aérodrome et destiné à l’aviation.Le SPECI est un message d’observation spécial émis si certains paramètres subissent unchangement significatif.
  29. 29. Les messages TAFT : TerminalA : AirportF : ForecastLe TAF est un message de prévision du temps pour un aérodrome.On distingue 2 types de messages :- Le TAF court effectué toutes les 3 heures et d’une validité de 9 heures.- Le TAF long effectué toutes les 6 heures et d’une validité de 18 ou 24 heures.
  30. 30. Définitions

×