SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
Sujet 1
La seconde guerre mondiale : une guerre d’anéantissement
Introduction :
Ouverture :
- L’anéantissement consiste à détruire l’adversaire sans différence entre les civils et
les militaires.
- Les belligérants appartiennent à tous les continents. Les puissances de l’Axe (Alle-
magne, Italie, URSS jusqu’en 1941, Japon) s’opposent aux Alliés (France, Grande-Bre-
tagne, Etats-Unis, Canada, Chine, URSS à partir de 1941).
- Les théâtres d’affrontement sont également très étendus : Asie, Europe, Afrique du
Nord.
- Le début du conflit a lieu le 1er septembre 1939 avec l’attaque allemande de la Po-
logne secondée par l’attaque soviétique du même pays le 18 septembre 1939.
Problématique :
- Quel nouveau seuil de violence est-il atteint entre 1939 et 1945 ? En quoi ce conflit
constitue t-il une rupture majeure de l’histoire du XX° siècle ?
Annonce du plan
I. La seconde guerre mondiale est le théâtre de crimes de masse
II. Une guerre totale
III. Une guerre constituant une césure majeure du XX° siècle
1
I. La Seconde Guerre Mondiale est le théâtre de crimes de masse
Objectifs de la partie : mettre en valeur les différentes dimensions des crimes du
conflit et démontrer le changement d’ampleur des atrocités par rapport à la Pre-
mière Guerre mondiale
A. Le conflit nait des ambitions nationalistes des régimes totalitaires
1. Les nazis veulent constituer un espace vital
- Une volonté d’appliquer dans la pratique la théorie énoncée dans le livre Mein
Kampf. Rédigé en prison à partir de 1923, il définit la théorie nazie comme nationaliste
et antisémite.
- Pour protéger la race aryenne allemande, définie comme supérieure, Hitler sou-
haite constituer un vaste territoire et légitimer ainsi toute annexion ou attaque militaire.
2. L’Axe et ses annexions
- L’Anschluss (ou annexion de l’Autriche) se déroule en mars 1938. Suite à un coup
d’Etat par les nazis autrichiens, l’armée allemande entre en Autriche.
- Conférence de Munich les 29 et 30 septembre 1938 : la diplomatie occidentale est
impuissante. Elle réunit Hitler, Mussolini, Chamberlain et Daladier. Hitler obtient la possi-
bilité d’annexer les Sudètes, région de Tchécoslovaquie composée d’une majorité d’Alle-
mands.
3. L’attaque de la Pologne : l’application du Pacte Germano-Soviétique
- Signé le 23 août 1939, un pacte de non-agression est signé par Ribbentrop et Mo-
lotov. Hitler et Staline se mettent d’accord pour ne pas s’attaquer et se répartissent des
zones d’influence en Europe comme pour la Pologne ou les pays baltes.
- 1er septembre 1939 : c’est le début effectif du conflit militaire suite à l’attaque de
l’ouest du territoire polonais par la Wehrmacht.
- 18 septembre 1939 : c’est l’attaque par l’armée soviétique de l’est du territoire polo-
nais conformément aux décisions du Pacte Germano-Soviétique.
- Le conflit est né de politiques totalitaires nationalistes souhaitant détruire des popula-
tions.
B. Les populations civiles touchées
1. Les déportations
- La Solution Finale, définie en 1942, se traduit par l’horreur des camps de concen-
tration et camps d’extermination.
2
- camp de concentration : Dachau est le premier camp de concentration nazie ouvert
dès 1933 et restant ouvert jusqu'en 1945.
- camp d’extermination : Auschwitz est le plus grand camp nazie ouvert à partir de
1940.
- Les Juifs, les opposants et les tziganes sont touchés et tués massivement. Les mo-
dalités varient, les camps; les fusillades sur le front de l’est, les dénonciations et les as-
sassinats.
2. Les bombardements
- Les villes bombardées, Coventry, Berlin, Tokyo, traduisent l’utilisation du bombarde-
ment des civils pour instaurer une terreur supplémentaire. Les civils sont désormais un
élément de la stratégie militaire. On utilise le terme de Blitz pour désigner les bombarde-
ments civils durant la campagne d'Angleterre.
- La bataille d’Angleterre en 1940 et 1941 marque particulièrement la vulnérabilité de
la population civile. Bombardée par la Luftwaffe, la population londonienne souffre consi-
dérablement. Churchill décide alors de bombarder la ville de Berlin pour réagir.
3. Les assassinats
- Les arrestations arbitraires comme celle d'Anne Frank en 1944. Les SS sont sans pi-
tié en France mais aussi en Hollande comme ici à Amsterdam.
- Les résistants arrêtés et torturés : Jean Moulin en 1943 ne souhaitant pas divulguer
d’informations sur les réseaux de la résistance.
- L’horreur se retrouve aussi dans l’élimination méthodique de populations.
C. La multiplication des crimes de masse
1. La destruction de population
- La cible de la population juive considérée comme une race inférieure. Il s’opère une
élimination méthodique et industrielle dans les camps et par les Einsatzgruppen.
- La population tzigane n’est pas épargnée. Le génocide est nommé Samudaripen.
- Les malades mentaux sont également arrêtés et internés dans les camps.
2. Les Einsatzgruppen
- Groupes militaires et de policiers chargés d’éliminer de façon systématique la popu-
lation juive sur le front de l’est. ( Bilan d'environ 1,2 million de victimes).
3. Les rafles et les fusillades
- La « Rafle du Vel d’hiv » en 1942 témoigne de la diversité des acteurs des crimes de
masse. La police française de Vichy participe ici à la collaboration avec l’occupant nazi.
3
- Oradour sur Glane est le nom d’un village de la Haute-Vienne où 642 personnes
périssent massacrées par un bataillon de la Waffen SS.
- L’anéantissement est aussi sur les champs de bataille.
II. Un guerre totale
objectif : analyser les différentes dimensions de la guerre
A. Les différentes dimensions du conflit
1. Les idéologies différentes des belligérants
- Les nazis souhaitent créer un espace vital, détruire les communistes et appliquer une
vision raciste et antisémite de la société.
- Les staliniens veulent instaurer dictature du prolétariat conformément à l’idéologie
fondée par Marx et reprise par Lénine dès 1917 lors de la Révolution blochevique.
- L’Europe et les Etats-Unis soutiennent la liberté, la démocratie, la défense du pays.
Pensons aux sept films de Capra : Pourquoi nous combattons? (1942). Il s'agit d'expliquer
au peuple américain les raisons de l'engagement du pays et de réagir au film allemand de
Leni Riefenstahl Le triomphe de la volonté.
- Cette idée se retrouve chez Roosevelt en 1942 : « Quand à la fin de cette grande ba-
taille nous aurons sauvegardé notre mode de vie libre, nous n’aurons fait aucun sacrifice.»
Allocution du 18 avril 1942.
2. Une guerre aux dimensions planétaires
- Européenne : la Blitzkrieg est appliquée dès 1939 puis en France en mai 1940. Les
attaques sont rapides et efficaces grâce à la coordination des moyens aériens et terrestres
et parce qu’elle repose sur l’effet de surprise. (H. Guderian).
- Extension en Asie, Pacifique : l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 entraine
l’entrée en guerre officielle des Etats-Unis. 400 avions de guerre japonais causent des dé-
gâts matériels (188 avions et 10 navires.) et humains (2400 morts et 1200 blessés).
- L’engagement est total dans la guerre du Pacifique : 40 portes avions américains, 80
sous marins, 11000 avions de combats. Iwo Jima entre février et mars 1945. (film de Clint
Eastwood).
3. L'économie au service de la guerre
- Elles sont fondées sur l’implication de l’Etat et la contrainte.
- Le travail forcé ou STO en Allemagne permet d'augmenter la production allemande.
- Le pillage est illustré sur tous les théâtres d’opération.
- La population mobilisée dans la production permet de maintenir les cadences.
4
- La guerre utilise des armes de plus en plus performantes.
B. Les belligérants disposent de moyens de destruction
1. Les aviations
- Elles sont massivement utilisées dès le début du conflit en 1940 : 4500 avions alle-
mands, 2100 avions français, 550 britanniques participent au combat.
- Elles ont aussi un rôle crucial de la Bataille d’Angleterre en 1940 et 1941, véritable
tournant de la guerre. Les Allemands souhaitent attaquer par les airs le territoire britan-
niques mais ils sont repoussés grâce aux radars et au courage de la population.
2. Les bombardements
- blitz : stratégie de bombardements d’objectifs civils. Les deux camps n’hésitent pas à
bombarder des villes entières comme en Allemagne ou en Angleterre.
3. Le nucléaire
- Le projet Manhattan : nom de code du projet de recherche qui produisit la première
bombe atomique. Il fut mené par les États-Unis avec la participation du Royaume-Uni et
du Canada. De 1942 à 1946, il fut dirigé par le major-général Leslie Richard Groves.
- Hiroshima le 6 août 1945 : le B 29 piloté par Paul Tibbets, Enola Gay, largue une
bombe atomique à l’uranium 235 (Little Boy) qui explose à 587 mètres d’altitude. Elle équi-
vaut à 15 000 tonnes de TNT. Elle tue 75000 personnes le jour même et le nombre total
de victimes avoisine les 250 000.
- Nagasaki le 9 août 1945 : Le B 29 Bocksar largue la bombe au plutonium Fatman à
469 mètres d’altitude. On estime le bilan à 35000 victimes le jour même pour un total de
85000 victimes.
- L’horreur se retrouve au front.
C. L'horreur des conditions de vie au front
1. La terreur
- horreur de la bataille de Stalingrad (juillet 1942-février 1943) comme l’évoque un té-
moignage d’un soldat allemand : « On a mangé tous les chevaux, je suis prêt à manger
la viande de chat. Les soldats sont devenus semblables à des cadavres ou à des fous»
2. Les combats acharnés sur tous les continents
- 110000 soviétiques soldats engagés dans la bataille de Stalingrad en novembre
1942. Elle dure jusqu’en février 1943 et elle incarne l’horreur des combats dus à une vo-
lonté acharnée allemande de tenir le siège de la ville. 1 million de combattants dans le
camp allemand et 1,1 million de militaires soviétiques participent à cette bataille.
5
- Bataille d’Iwo Jima : une des batailles les plus sanglantes de la guerre du Pacifique.
Elle a lieu sur l’île d’Iwo Jima dans l’archipel d’Ogasawara à 1000 km au sud de Tokyo.
Elle se déroule entre février et mars 1945 et voit la victoire de l’armée américaine après
des combats acharnés. (voir la photo de Joe Rosenthal prenant un cliché du drapeau
américain au sommet du mont Suribachi).
- L’intensité et l’ampleur du conflit conduisent à faire de cette guerre une rupture ma-
jeure du siècle.
III. Une guerre constituant une césure majeure du XX° siècle
Objectifs de la partie : Comprendre en quoi cette guerre est-elle la plus attroce
de l'histoire ? Expliquer en quoi le plus grand conflit militaire de l’histoire constitue-
t-il une confirmation des tendances diplomatiques observées depuis le début du
XX° siècle ?.
A. Un nouveau seul de violence atteint
1. La déshumanisation
- Génocide : détruire une population juive considérée comme inférieure (Mein Kampf).
- Les expériences du docteur Mengele à Auschwitz. Il fait des expériences sur les ca-
davres et utilise leur peau pour faire du savon ou des lampes.
- L’unité 731 japonaise en Mandchourie où des expériences sur des êtres humains
sans anesthésie sont réalisées.
2. L’ère nucléaire
- C’est une rupture de l’histoire des relations internationales. Désormais, les grandes
puissances disposent d’une force de dissuasion. L'URSS aura la bombe dès 1949.
B. L’Europe est la partie du monde la plus touchée
1. Le bilan humain sans précédent
- Il existe une différence entre les deux vainqueurs de la guerre. Les Etats-Unis
perdent 0,2 % de leur population, l’URSS 14%.
- Le bilan de la Shoah est effroyable et concerne toutes les populations juives euro-
péennes. Selon Hilberg, il s'élève à 5,1millions de victimes dont 3 millions dans les camps.
La déshumanisation est ici un argument expliquant pourquoi la Guerre a franchi un seuil
par rapport à la Grande guerre.
- Le bilan doit se faire en fonction de l’effectif des victimes et aussi de façon relative
par rapport à la population totale du pays considéré. Pour la France, c’est 600 000 vic-
times, 4,5 millions pour l’Allemagne, 400000 pour le Royaume Uni, 450000 pour l’Italie,
20 millions pour l’URSS, 5 800 000 pour la Pologne soit 18 % de la population totale.
6
2. Le bilan politique modifie la diplomatie mondiale
- Une redéfinition de la géopolitique du continent européen et asiatique s'observe.
Deux puissances victorieuses européennes, Grande-Bretagne et France sont toutefois
sous influence de deux pays extra-européens : Etats-Unis et URSS.
3. Le bilan économique confirme le déclin de l'Europe
- Un endettement économique marquant une dépendance européenne à l’égard des
Etats-Unis. Le coût de la guerre est élevé. D’ailleurs, l’organisation économique du
monde d’après-guerre est pensée avant la fin des combats (voir conférence de Bretton
Woods en 1944).
- Le désastre se retrouve au niveau des destructions.
C. Les destructions témoignent de la guerre d’anéantissement
1. Les destructions matérielles
- Elles sont significatives sur le front de l’est où les Allemands ont détruit en URSS :
1700 villes, 70000 bourgades, 31800 usines, 65000 km de voies ferrées, 40000 hôpitaux
ou encore 84000 écoles.
2. Le choc moral
- Le devoir de mémoire définit par Primo Levi dans son texte, Si c’est un homme en
1947. Il démontre l’importance du traumatisme moral engendré par le conflit.
- Albert Camus évoque la bombe atomique dans son éditorial de la revue Combat en
août 1945. Il insiste sur le début d’une nouvelle ère diplomatique qualifiée d’ère de dissua-
sion. Désormais la possession de l’arme nucléaire est une condition obligatoire pour peser
sur les relations internationales.
Conclusion générale
- Le conflit est novateur par son ampleur dans tous les domaines et confirme la ten-
dance de fond amorcée depuis le début du XX°siècle: le déclin progressif du continent eu-
ropéen et l’essor américain accompagné de la menace soviétique en Europe de l’est.
7

Contenu connexe

Tendances

45. saksan menestyksen vuodet
45. saksan menestyksen vuodet45. saksan menestyksen vuodet
45. saksan menestyksen vuodetMikko Siitonen
 
Lecture # 64 yemen crisis explained
Lecture # 64   yemen crisis explainedLecture # 64   yemen crisis explained
Lecture # 64 yemen crisis explainedHarveer Singh
 
Experiences of australian ww1 po ws
Experiences of australian ww1 po wsExperiences of australian ww1 po ws
Experiences of australian ww1 po wsMrWaugh7
 
Thème 1 – la guerre froide
Thème 1 – la guerre froideThème 1 – la guerre froide
Thème 1 – la guerre froidePatrick-Marques
 
2.verdenskrig
2.verdenskrig2.verdenskrig
2.verdenskriglarsesme
 
9. sosialismi ja työväenliike
9. sosialismi ja työväenliike9. sosialismi ja työväenliike
9. sosialismi ja työväenliikeslidesharexi
 
Segunda Guerra Mundial
Segunda Guerra MundialSegunda Guerra Mundial
Segunda Guerra Mundialguest63c39c
 
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1Weng Lun Ho
 
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptx
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptxBattle of Britain and the Blitz 1940.pptx
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptxjohnryan56
 
League of nations failure starter activity
League of nations failure starter activityLeague of nations failure starter activity
League of nations failure starter activityGuerillateacher
 
La Deuxième Guerre mondiale
La Deuxième Guerre mondialeLa Deuxième Guerre mondiale
La Deuxième Guerre mondialeMarc-André Patry
 
L'allégorie de la caverne
L'allégorie de la caverneL'allégorie de la caverne
L'allégorie de la caverneGabriel Gay-Para
 
Totalitarian leaders1
Totalitarian leaders1Totalitarian leaders1
Totalitarian leaders1Greg Sill
 
Las Causas De La Primera Guerra Mundial
Las Causas De La Primera Guerra MundialLas Causas De La Primera Guerra Mundial
Las Causas De La Primera Guerra Mundialnoeliagarc
 
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putsch
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putschHitler and Nazi Germany - Beer hall putsch
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putschmrmarr
 
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONS
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONSCAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONS
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONSGeorge Dumitrache
 

Tendances (20)

45. saksan menestyksen vuodet
45. saksan menestyksen vuodet45. saksan menestyksen vuodet
45. saksan menestyksen vuodet
 
Lecture # 64 yemen crisis explained
Lecture # 64   yemen crisis explainedLecture # 64   yemen crisis explained
Lecture # 64 yemen crisis explained
 
Experiences of australian ww1 po ws
Experiences of australian ww1 po wsExperiences of australian ww1 po ws
Experiences of australian ww1 po ws
 
Thème 1 – la guerre froide
Thème 1 – la guerre froideThème 1 – la guerre froide
Thème 1 – la guerre froide
 
Guerra de Vietnam
Guerra de VietnamGuerra de Vietnam
Guerra de Vietnam
 
Cold war
Cold warCold war
Cold war
 
Ενότητα 31, Τα κύρια μέτωπα του Α΄ Παγκόσμιου πολέμου - Οι σημαντικότερες επι...
Ενότητα 31, Τα κύρια μέτωπα του Α΄ Παγκόσμιου πολέμου - Οι σημαντικότερες επι...Ενότητα 31, Τα κύρια μέτωπα του Α΄ Παγκόσμιου πολέμου - Οι σημαντικότερες επι...
Ενότητα 31, Τα κύρια μέτωπα του Α΄ Παγκόσμιου πολέμου - Οι σημαντικότερες επι...
 
2.verdenskrig
2.verdenskrig2.verdenskrig
2.verdenskrig
 
9. sosialismi ja työväenliike
9. sosialismi ja työväenliike9. sosialismi ja työväenliike
9. sosialismi ja työväenliike
 
Segunda Guerra Mundial
Segunda Guerra MundialSegunda Guerra Mundial
Segunda Guerra Mundial
 
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1
Sec 4N Hist (Elec) Chapter 9: Korean War Part 1
 
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptx
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptxBattle of Britain and the Blitz 1940.pptx
Battle of Britain and the Blitz 1940.pptx
 
League of nations failure starter activity
League of nations failure starter activityLeague of nations failure starter activity
League of nations failure starter activity
 
La Deuxième Guerre mondiale
La Deuxième Guerre mondialeLa Deuxième Guerre mondiale
La Deuxième Guerre mondiale
 
L'allégorie de la caverne
L'allégorie de la caverneL'allégorie de la caverne
L'allégorie de la caverne
 
Totalitarian leaders1
Totalitarian leaders1Totalitarian leaders1
Totalitarian leaders1
 
Cold War
Cold WarCold War
Cold War
 
Las Causas De La Primera Guerra Mundial
Las Causas De La Primera Guerra MundialLas Causas De La Primera Guerra Mundial
Las Causas De La Primera Guerra Mundial
 
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putsch
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putschHitler and Nazi Germany - Beer hall putsch
Hitler and Nazi Germany - Beer hall putsch
 
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONS
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONSCAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONS
CAMBRIDGE IGCSE HISTORY: SUCCESSES OF THE LEAGUE OF NATIONS
 

En vedette

сторінками казок Aндерсена
сторінками казок Aндерсенасторінками казок Aндерсена
сторінками казок Aндерсенаunga35
 
La mondialisation culturelle
La mondialisation culturelleLa mondialisation culturelle
La mondialisation culturelleThomas Galoisy
 
Wireless society, mobile learning
Wireless society, mobile learningWireless society, mobile learning
Wireless society, mobile learningNino Lopez
 
GRUPOD_APLICINFO_07
GRUPOD_APLICINFO_07GRUPOD_APLICINFO_07
GRUPOD_APLICINFO_07GabrielaLuna
 
10 Interesting Facts about Accounting
10 Interesting Facts about Accounting10 Interesting Facts about Accounting
10 Interesting Facts about AccountingArass A. Ahmed
 
Revolucion industrial
Revolucion industrialRevolucion industrial
Revolucion industrialchico101
 
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione - Bari
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione  - BariGood design better society - I nuovi luoghi della comunicazione  - Bari
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione - BariNino Lopez
 
Il web e la sua evoluzione
Il web e la sua evoluzioneIl web e la sua evoluzione
Il web e la sua evoluzioneNino Lopez
 
Designing of digital text books
Designing of digital text booksDesigning of digital text books
Designing of digital text booksJULIE GEORGE
 
Web marketing ecommerce
Web marketing ecommerceWeb marketing ecommerce
Web marketing ecommerceNino Lopez
 
Year-end Report 2016
Year-end Report 2016Year-end Report 2016
Year-end Report 2016PostNord
 
Omaha NE Bro-16 (002)
Omaha NE Bro-16 (002)Omaha NE Bro-16 (002)
Omaha NE Bro-16 (002)Bryan Freeman
 
Steam turbine & steam power plant (unit 1 & 2 ) sementer-7
Steam turbine & steam power plant (unit  1 & 2 ) sementer-7Steam turbine & steam power plant (unit  1 & 2 ) sementer-7
Steam turbine & steam power plant (unit 1 & 2 ) sementer-7Mohammed Sheikh
 
Proyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaProyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaLinibau
 
Proyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaProyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaLinibau
 
Ea2009 Cloud Computing Discussion
Ea2009 Cloud Computing DiscussionEa2009 Cloud Computing Discussion
Ea2009 Cloud Computing DiscussionMarc Caltabiano
 
Nuova ECDL - 7-Online collaboration
Nuova ECDL - 7-Online collaborationNuova ECDL - 7-Online collaboration
Nuova ECDL - 7-Online collaborationNino Lopez
 
An Enterprise Perspective on Cloud Innovation
An Enterprise Perspective on Cloud InnovationAn Enterprise Perspective on Cloud Innovation
An Enterprise Perspective on Cloud InnovationOpen Data Center Alliance
 
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data Capture
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data CaptureData Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data Capture
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data CaptureKent Graziano
 

En vedette (20)

сторінками казок Aндерсена
сторінками казок Aндерсенасторінками казок Aндерсена
сторінками казок Aндерсена
 
La mondialisation culturelle
La mondialisation culturelleLa mondialisation culturelle
La mondialisation culturelle
 
Wireless society, mobile learning
Wireless society, mobile learningWireless society, mobile learning
Wireless society, mobile learning
 
GRUPOD_APLICINFO_07
GRUPOD_APLICINFO_07GRUPOD_APLICINFO_07
GRUPOD_APLICINFO_07
 
10 Interesting Facts about Accounting
10 Interesting Facts about Accounting10 Interesting Facts about Accounting
10 Interesting Facts about Accounting
 
Revolucion industrial
Revolucion industrialRevolucion industrial
Revolucion industrial
 
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione - Bari
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione  - BariGood design better society - I nuovi luoghi della comunicazione  - Bari
Good design better society - I nuovi luoghi della comunicazione - Bari
 
Il web e la sua evoluzione
Il web e la sua evoluzioneIl web e la sua evoluzione
Il web e la sua evoluzione
 
Designing of digital text books
Designing of digital text booksDesigning of digital text books
Designing of digital text books
 
Web marketing ecommerce
Web marketing ecommerceWeb marketing ecommerce
Web marketing ecommerce
 
Year-end Report 2016
Year-end Report 2016Year-end Report 2016
Year-end Report 2016
 
Omaha NE Bro-16 (002)
Omaha NE Bro-16 (002)Omaha NE Bro-16 (002)
Omaha NE Bro-16 (002)
 
Steam turbine & steam power plant (unit 1 & 2 ) sementer-7
Steam turbine & steam power plant (unit  1 & 2 ) sementer-7Steam turbine & steam power plant (unit  1 & 2 ) sementer-7
Steam turbine & steam power plant (unit 1 & 2 ) sementer-7
 
Proyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaProyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia Clásica
 
Proyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia ClásicaProyecto Grecia Clásica
Proyecto Grecia Clásica
 
Curriculum vitae 2017
Curriculum vitae 2017Curriculum vitae 2017
Curriculum vitae 2017
 
Ea2009 Cloud Computing Discussion
Ea2009 Cloud Computing DiscussionEa2009 Cloud Computing Discussion
Ea2009 Cloud Computing Discussion
 
Nuova ECDL - 7-Online collaboration
Nuova ECDL - 7-Online collaborationNuova ECDL - 7-Online collaboration
Nuova ECDL - 7-Online collaboration
 
An Enterprise Perspective on Cloud Innovation
An Enterprise Perspective on Cloud InnovationAn Enterprise Perspective on Cloud Innovation
An Enterprise Perspective on Cloud Innovation
 
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data Capture
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data CaptureData Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data Capture
Data Vault 2.0: Using MD5 Hashes for Change Data Capture
 

Similaire à plan détaillé seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale
La seconde guerre mondialeLa seconde guerre mondiale
La seconde guerre mondialezaoyuma
 
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptx
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptxladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptx
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptxdarouich1
 
La Seconde Guerre mondiale
La Seconde Guerre mondialeLa Seconde Guerre mondiale
La Seconde Guerre mondialeSalle212
 
Fiches ressources Seconde Guerre mondiale
Fiches ressources Seconde Guerre mondialeFiches ressources Seconde Guerre mondiale
Fiches ressources Seconde Guerre mondialehgtice
 
guerre mondial l ll ll ll l l llllllllllllllllllllllllll
guerre mondial l  ll ll ll l l    llllllllllllllllllllllllllguerre mondial l  ll ll ll l l    llllllllllllllllllllllllll
guerre mondial l ll ll ll l l lllllllllllllllllllllllllljadmoubaraklaaboubi
 
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèses
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèsesSeconde Guerre mondiale corrections et synthèses
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèseshgtice
 
Fiche 909
Fiche 909Fiche 909
Fiche 909origene
 
Seconde guerre mondiale
Seconde guerre mondialeSeconde guerre mondiale
Seconde guerre mondialeNadineHG
 
1e GM techno.pdf
1e GM techno.pdf1e GM techno.pdf
1e GM techno.pdfNadineHG
 
1° gm diapo version web
1° gm diapo version web1° gm diapo version web
1° gm diapo version webCéline Langlet
 

Similaire à plan détaillé seconde guerre mondiale (20)

cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
La seconde guerre mondiale
La seconde guerre mondialeLa seconde guerre mondiale
La seconde guerre mondiale
 
3e 2ww
3e 2ww3e 2ww
3e 2ww
 
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptx
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptxladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptx
ladeuximeguerremondiale-110401222543-phpapp02.pptx
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
La Seconde Guerre mondiale
La Seconde Guerre mondialeLa Seconde Guerre mondiale
La Seconde Guerre mondiale
 
Fiches ressources Seconde Guerre mondiale
Fiches ressources Seconde Guerre mondialeFiches ressources Seconde Guerre mondiale
Fiches ressources Seconde Guerre mondiale
 
cours
courscours
cours
 
guerre mondial l ll ll ll l l llllllllllllllllllllllllll
guerre mondial l  ll ll ll l l    llllllllllllllllllllllllllguerre mondial l  ll ll ll l l    llllllllllllllllllllllllll
guerre mondial l ll ll ll l l llllllllllllllllllllllllll
 
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèses
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèsesSeconde Guerre mondiale corrections et synthèses
Seconde Guerre mondiale corrections et synthèses
 
Fiche 909
Fiche 909Fiche 909
Fiche 909
 
Ww1 1
Ww1 1Ww1 1
Ww1 1
 
Ww1 1
Ww1 1Ww1 1
Ww1 1
 
Seconde guerre mondiale
Seconde guerre mondialeSeconde guerre mondiale
Seconde guerre mondiale
 
1e GM techno.pdf
1e GM techno.pdf1e GM techno.pdf
1e GM techno.pdf
 
1° gm diapo version web
1° gm diapo version web1° gm diapo version web
1° gm diapo version web
 
Stalingrad
Stalingrad Stalingrad
Stalingrad
 

Plus de Thomas Galoisy

utilité pédagogique de Youtube
utilité pédagogique de Youtubeutilité pédagogique de Youtube
utilité pédagogique de YoutubeThomas Galoisy
 
l'application instagram
l'application instagraml'application instagram
l'application instagramThomas Galoisy
 
présentation de Spotify par Julien
présentation de Spotify par Julienprésentation de Spotify par Julien
présentation de Spotify par JulienThomas Galoisy
 
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisSujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisThomas Galoisy
 
Diaporama comenius pdf
Diaporama comenius pdfDiaporama comenius pdf
Diaporama comenius pdfThomas Galoisy
 
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?Comment apprendre seconde guerre mondiale ?
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?Thomas Galoisy
 
Histoire terminale eu 1918
Histoire terminale eu 1918Histoire terminale eu 1918
Histoire terminale eu 1918Thomas Galoisy
 

Plus de Thomas Galoisy (13)

Google maps
Google mapsGoogle maps
Google maps
 
utilité pédagogique de Youtube
utilité pédagogique de Youtubeutilité pédagogique de Youtube
utilité pédagogique de Youtube
 
l'application instagram
l'application instagraml'application instagram
l'application instagram
 
Wikipedia.by gabriel
Wikipedia.by gabrielWikipedia.by gabriel
Wikipedia.by gabriel
 
Wikipedia par cléa
Wikipedia par cléaWikipedia par cléa
Wikipedia par cléa
 
Netflix.pptx
Netflix.pptxNetflix.pptx
Netflix.pptx
 
présentation de Spotify par Julien
présentation de Spotify par Julienprésentation de Spotify par Julien
présentation de Spotify par Julien
 
Fiche prise de notes
Fiche prise de notesFiche prise de notes
Fiche prise de notes
 
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP ParisSujet antisémitisme nazi IEP Paris
Sujet antisémitisme nazi IEP Paris
 
Diaporama comenius pdf
Diaporama comenius pdfDiaporama comenius pdf
Diaporama comenius pdf
 
année 1947
année 1947année 1947
année 1947
 
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?Comment apprendre seconde guerre mondiale ?
Comment apprendre seconde guerre mondiale ?
 
Histoire terminale eu 1918
Histoire terminale eu 1918Histoire terminale eu 1918
Histoire terminale eu 1918
 

Dernier

Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 37
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 37
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 37
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 

Dernier (18)

Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 

plan détaillé seconde guerre mondiale

  • 1. Sujet 1 La seconde guerre mondiale : une guerre d’anéantissement Introduction : Ouverture : - L’anéantissement consiste à détruire l’adversaire sans différence entre les civils et les militaires. - Les belligérants appartiennent à tous les continents. Les puissances de l’Axe (Alle- magne, Italie, URSS jusqu’en 1941, Japon) s’opposent aux Alliés (France, Grande-Bre- tagne, Etats-Unis, Canada, Chine, URSS à partir de 1941). - Les théâtres d’affrontement sont également très étendus : Asie, Europe, Afrique du Nord. - Le début du conflit a lieu le 1er septembre 1939 avec l’attaque allemande de la Po- logne secondée par l’attaque soviétique du même pays le 18 septembre 1939. Problématique : - Quel nouveau seuil de violence est-il atteint entre 1939 et 1945 ? En quoi ce conflit constitue t-il une rupture majeure de l’histoire du XX° siècle ? Annonce du plan I. La seconde guerre mondiale est le théâtre de crimes de masse II. Une guerre totale III. Une guerre constituant une césure majeure du XX° siècle 1
  • 2. I. La Seconde Guerre Mondiale est le théâtre de crimes de masse Objectifs de la partie : mettre en valeur les différentes dimensions des crimes du conflit et démontrer le changement d’ampleur des atrocités par rapport à la Pre- mière Guerre mondiale A. Le conflit nait des ambitions nationalistes des régimes totalitaires 1. Les nazis veulent constituer un espace vital - Une volonté d’appliquer dans la pratique la théorie énoncée dans le livre Mein Kampf. Rédigé en prison à partir de 1923, il définit la théorie nazie comme nationaliste et antisémite. - Pour protéger la race aryenne allemande, définie comme supérieure, Hitler sou- haite constituer un vaste territoire et légitimer ainsi toute annexion ou attaque militaire. 2. L’Axe et ses annexions - L’Anschluss (ou annexion de l’Autriche) se déroule en mars 1938. Suite à un coup d’Etat par les nazis autrichiens, l’armée allemande entre en Autriche. - Conférence de Munich les 29 et 30 septembre 1938 : la diplomatie occidentale est impuissante. Elle réunit Hitler, Mussolini, Chamberlain et Daladier. Hitler obtient la possi- bilité d’annexer les Sudètes, région de Tchécoslovaquie composée d’une majorité d’Alle- mands. 3. L’attaque de la Pologne : l’application du Pacte Germano-Soviétique - Signé le 23 août 1939, un pacte de non-agression est signé par Ribbentrop et Mo- lotov. Hitler et Staline se mettent d’accord pour ne pas s’attaquer et se répartissent des zones d’influence en Europe comme pour la Pologne ou les pays baltes. - 1er septembre 1939 : c’est le début effectif du conflit militaire suite à l’attaque de l’ouest du territoire polonais par la Wehrmacht. - 18 septembre 1939 : c’est l’attaque par l’armée soviétique de l’est du territoire polo- nais conformément aux décisions du Pacte Germano-Soviétique. - Le conflit est né de politiques totalitaires nationalistes souhaitant détruire des popula- tions. B. Les populations civiles touchées 1. Les déportations - La Solution Finale, définie en 1942, se traduit par l’horreur des camps de concen- tration et camps d’extermination. 2
  • 3. - camp de concentration : Dachau est le premier camp de concentration nazie ouvert dès 1933 et restant ouvert jusqu'en 1945. - camp d’extermination : Auschwitz est le plus grand camp nazie ouvert à partir de 1940. - Les Juifs, les opposants et les tziganes sont touchés et tués massivement. Les mo- dalités varient, les camps; les fusillades sur le front de l’est, les dénonciations et les as- sassinats. 2. Les bombardements - Les villes bombardées, Coventry, Berlin, Tokyo, traduisent l’utilisation du bombarde- ment des civils pour instaurer une terreur supplémentaire. Les civils sont désormais un élément de la stratégie militaire. On utilise le terme de Blitz pour désigner les bombarde- ments civils durant la campagne d'Angleterre. - La bataille d’Angleterre en 1940 et 1941 marque particulièrement la vulnérabilité de la population civile. Bombardée par la Luftwaffe, la population londonienne souffre consi- dérablement. Churchill décide alors de bombarder la ville de Berlin pour réagir. 3. Les assassinats - Les arrestations arbitraires comme celle d'Anne Frank en 1944. Les SS sont sans pi- tié en France mais aussi en Hollande comme ici à Amsterdam. - Les résistants arrêtés et torturés : Jean Moulin en 1943 ne souhaitant pas divulguer d’informations sur les réseaux de la résistance. - L’horreur se retrouve aussi dans l’élimination méthodique de populations. C. La multiplication des crimes de masse 1. La destruction de population - La cible de la population juive considérée comme une race inférieure. Il s’opère une élimination méthodique et industrielle dans les camps et par les Einsatzgruppen. - La population tzigane n’est pas épargnée. Le génocide est nommé Samudaripen. - Les malades mentaux sont également arrêtés et internés dans les camps. 2. Les Einsatzgruppen - Groupes militaires et de policiers chargés d’éliminer de façon systématique la popu- lation juive sur le front de l’est. ( Bilan d'environ 1,2 million de victimes). 3. Les rafles et les fusillades - La « Rafle du Vel d’hiv » en 1942 témoigne de la diversité des acteurs des crimes de masse. La police française de Vichy participe ici à la collaboration avec l’occupant nazi. 3
  • 4. - Oradour sur Glane est le nom d’un village de la Haute-Vienne où 642 personnes périssent massacrées par un bataillon de la Waffen SS. - L’anéantissement est aussi sur les champs de bataille. II. Un guerre totale objectif : analyser les différentes dimensions de la guerre A. Les différentes dimensions du conflit 1. Les idéologies différentes des belligérants - Les nazis souhaitent créer un espace vital, détruire les communistes et appliquer une vision raciste et antisémite de la société. - Les staliniens veulent instaurer dictature du prolétariat conformément à l’idéologie fondée par Marx et reprise par Lénine dès 1917 lors de la Révolution blochevique. - L’Europe et les Etats-Unis soutiennent la liberté, la démocratie, la défense du pays. Pensons aux sept films de Capra : Pourquoi nous combattons? (1942). Il s'agit d'expliquer au peuple américain les raisons de l'engagement du pays et de réagir au film allemand de Leni Riefenstahl Le triomphe de la volonté. - Cette idée se retrouve chez Roosevelt en 1942 : « Quand à la fin de cette grande ba- taille nous aurons sauvegardé notre mode de vie libre, nous n’aurons fait aucun sacrifice.» Allocution du 18 avril 1942. 2. Une guerre aux dimensions planétaires - Européenne : la Blitzkrieg est appliquée dès 1939 puis en France en mai 1940. Les attaques sont rapides et efficaces grâce à la coordination des moyens aériens et terrestres et parce qu’elle repose sur l’effet de surprise. (H. Guderian). - Extension en Asie, Pacifique : l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 entraine l’entrée en guerre officielle des Etats-Unis. 400 avions de guerre japonais causent des dé- gâts matériels (188 avions et 10 navires.) et humains (2400 morts et 1200 blessés). - L’engagement est total dans la guerre du Pacifique : 40 portes avions américains, 80 sous marins, 11000 avions de combats. Iwo Jima entre février et mars 1945. (film de Clint Eastwood). 3. L'économie au service de la guerre - Elles sont fondées sur l’implication de l’Etat et la contrainte. - Le travail forcé ou STO en Allemagne permet d'augmenter la production allemande. - Le pillage est illustré sur tous les théâtres d’opération. - La population mobilisée dans la production permet de maintenir les cadences. 4
  • 5. - La guerre utilise des armes de plus en plus performantes. B. Les belligérants disposent de moyens de destruction 1. Les aviations - Elles sont massivement utilisées dès le début du conflit en 1940 : 4500 avions alle- mands, 2100 avions français, 550 britanniques participent au combat. - Elles ont aussi un rôle crucial de la Bataille d’Angleterre en 1940 et 1941, véritable tournant de la guerre. Les Allemands souhaitent attaquer par les airs le territoire britan- niques mais ils sont repoussés grâce aux radars et au courage de la population. 2. Les bombardements - blitz : stratégie de bombardements d’objectifs civils. Les deux camps n’hésitent pas à bombarder des villes entières comme en Allemagne ou en Angleterre. 3. Le nucléaire - Le projet Manhattan : nom de code du projet de recherche qui produisit la première bombe atomique. Il fut mené par les États-Unis avec la participation du Royaume-Uni et du Canada. De 1942 à 1946, il fut dirigé par le major-général Leslie Richard Groves. - Hiroshima le 6 août 1945 : le B 29 piloté par Paul Tibbets, Enola Gay, largue une bombe atomique à l’uranium 235 (Little Boy) qui explose à 587 mètres d’altitude. Elle équi- vaut à 15 000 tonnes de TNT. Elle tue 75000 personnes le jour même et le nombre total de victimes avoisine les 250 000. - Nagasaki le 9 août 1945 : Le B 29 Bocksar largue la bombe au plutonium Fatman à 469 mètres d’altitude. On estime le bilan à 35000 victimes le jour même pour un total de 85000 victimes. - L’horreur se retrouve au front. C. L'horreur des conditions de vie au front 1. La terreur - horreur de la bataille de Stalingrad (juillet 1942-février 1943) comme l’évoque un té- moignage d’un soldat allemand : « On a mangé tous les chevaux, je suis prêt à manger la viande de chat. Les soldats sont devenus semblables à des cadavres ou à des fous» 2. Les combats acharnés sur tous les continents - 110000 soviétiques soldats engagés dans la bataille de Stalingrad en novembre 1942. Elle dure jusqu’en février 1943 et elle incarne l’horreur des combats dus à une vo- lonté acharnée allemande de tenir le siège de la ville. 1 million de combattants dans le camp allemand et 1,1 million de militaires soviétiques participent à cette bataille. 5
  • 6. - Bataille d’Iwo Jima : une des batailles les plus sanglantes de la guerre du Pacifique. Elle a lieu sur l’île d’Iwo Jima dans l’archipel d’Ogasawara à 1000 km au sud de Tokyo. Elle se déroule entre février et mars 1945 et voit la victoire de l’armée américaine après des combats acharnés. (voir la photo de Joe Rosenthal prenant un cliché du drapeau américain au sommet du mont Suribachi). - L’intensité et l’ampleur du conflit conduisent à faire de cette guerre une rupture ma- jeure du siècle. III. Une guerre constituant une césure majeure du XX° siècle Objectifs de la partie : Comprendre en quoi cette guerre est-elle la plus attroce de l'histoire ? Expliquer en quoi le plus grand conflit militaire de l’histoire constitue- t-il une confirmation des tendances diplomatiques observées depuis le début du XX° siècle ?. A. Un nouveau seul de violence atteint 1. La déshumanisation - Génocide : détruire une population juive considérée comme inférieure (Mein Kampf). - Les expériences du docteur Mengele à Auschwitz. Il fait des expériences sur les ca- davres et utilise leur peau pour faire du savon ou des lampes. - L’unité 731 japonaise en Mandchourie où des expériences sur des êtres humains sans anesthésie sont réalisées. 2. L’ère nucléaire - C’est une rupture de l’histoire des relations internationales. Désormais, les grandes puissances disposent d’une force de dissuasion. L'URSS aura la bombe dès 1949. B. L’Europe est la partie du monde la plus touchée 1. Le bilan humain sans précédent - Il existe une différence entre les deux vainqueurs de la guerre. Les Etats-Unis perdent 0,2 % de leur population, l’URSS 14%. - Le bilan de la Shoah est effroyable et concerne toutes les populations juives euro- péennes. Selon Hilberg, il s'élève à 5,1millions de victimes dont 3 millions dans les camps. La déshumanisation est ici un argument expliquant pourquoi la Guerre a franchi un seuil par rapport à la Grande guerre. - Le bilan doit se faire en fonction de l’effectif des victimes et aussi de façon relative par rapport à la population totale du pays considéré. Pour la France, c’est 600 000 vic- times, 4,5 millions pour l’Allemagne, 400000 pour le Royaume Uni, 450000 pour l’Italie, 20 millions pour l’URSS, 5 800 000 pour la Pologne soit 18 % de la population totale. 6
  • 7. 2. Le bilan politique modifie la diplomatie mondiale - Une redéfinition de la géopolitique du continent européen et asiatique s'observe. Deux puissances victorieuses européennes, Grande-Bretagne et France sont toutefois sous influence de deux pays extra-européens : Etats-Unis et URSS. 3. Le bilan économique confirme le déclin de l'Europe - Un endettement économique marquant une dépendance européenne à l’égard des Etats-Unis. Le coût de la guerre est élevé. D’ailleurs, l’organisation économique du monde d’après-guerre est pensée avant la fin des combats (voir conférence de Bretton Woods en 1944). - Le désastre se retrouve au niveau des destructions. C. Les destructions témoignent de la guerre d’anéantissement 1. Les destructions matérielles - Elles sont significatives sur le front de l’est où les Allemands ont détruit en URSS : 1700 villes, 70000 bourgades, 31800 usines, 65000 km de voies ferrées, 40000 hôpitaux ou encore 84000 écoles. 2. Le choc moral - Le devoir de mémoire définit par Primo Levi dans son texte, Si c’est un homme en 1947. Il démontre l’importance du traumatisme moral engendré par le conflit. - Albert Camus évoque la bombe atomique dans son éditorial de la revue Combat en août 1945. Il insiste sur le début d’une nouvelle ère diplomatique qualifiée d’ère de dissua- sion. Désormais la possession de l’arme nucléaire est une condition obligatoire pour peser sur les relations internationales. Conclusion générale - Le conflit est novateur par son ampleur dans tous les domaines et confirme la ten- dance de fond amorcée depuis le début du XX°siècle: le déclin progressif du continent eu- ropéen et l’essor américain accompagné de la menace soviétique en Europe de l’est. 7