Jean baptiste schmider

941 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
941
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
217
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jean baptiste schmider

  1. 1. QUELS MONTAGES JURIDIQUES ET ECONOMIQUESPOUR L’ AUTOPARTAGE ?Rencontres nationales de l’autopartage, octobre 2012JB Schmider, France-Autopartage
  2. 2. REFORMULATIONL’autopartage est il une activité rentable comme la location de voitures ?L’autopartage est il une activité structurellement déficitaire comme letransport collectif et le vélo ?Qui paye l’autopartage ? L’usager, le contribuable ou d’autres acteurs ?Les collectivités peuvent elles et doivent elles financer l’autopartage ?
  3. 3. PART DE FINANCEMENT DU SERVICE PAR L’USAGER Location Libre service VLS TAD TC électrique Autopartage Courte durée Taxi0% 100%
  4. 4. LES VARIANTES DU CONCEPT en entrepriseL’AUTOPARTAGE véhicules électriques en « One way »entre particuliers
  5. 5. RENTABILITE DES SOCIETES D’AUTOPARTAGE
  6. 6. ELEMENTS DE RENTABILITEAutopartage classique : Modèle éprouvé, équilibre possible, mais croissancelente, et rentabilité limitée, taille et densité minimale pour l’agglo.A partir de 1000 abonnés et 50 véhicules, agglo de 200 Khab, 5 ans minOne way : pas de rentabilité prouvée, segment intéressant pourconstructeurs, loueurs…Electrique : pas de rentabilité, sauf en B2BP2P : pas encore de rentabilité, modèle basé sur l’internet et le potentiel declientsB2B : potentiel très important, mais rentabilité difficile, et peu d’impact surl’espace urbain sauf si combiné avec B2C
  7. 7. COLLECTIVITES : FAVORISER LE DEVELOPPEMENT DE L’AUTOPARTAGECréer un contexte favorable – Arrêter l’étalement urbain • Construire autour des axes de TC • Réduire les coefficient de parking – Avoir une politique cohérente de mobilité et de stationnement • Développer des alternatives mais aussi contraintes à la voiture soloApporter un soutien direct ou indirect : – Favoriser l’implantation de stations sur domaine public – Adhérer au service ( en substitution de véhicules de services) – Communiquer – Subventionner les initiatives au lancement (dans les limites règles de la concurrence)
  8. 8. COLLECTIVITÉS : ORGANISER OU FAIRE EMERGER L’AUTOPARTAGE Organiser ou faire émerger l’autopartage : – Gestion directe : régie ou spl : Poitiers, Région Poitou Charentes – Délégation Service Public • Spécifique : Autolib, Autobleue, • Combinée TC ou NSM : Yélomobile, Idelib, …. – Marché public • Gestion de véhicules de service accessibles à l’autopartage : Narbonne, Angers • Gestion de véhicules dédiés : Montbéliard, SPL Poitou Charentes – Appel à projet, Appels à manifestation d’intérêt avec subventions • Besançon, Tours, région Bourgogne, …
  9. 9. FACTEURS CLES DE SUCCESTerritoire pertinent – Densité, offre TC, contraintes stationnementDynamique territoriale – Multipartenariat (collectivités, TC, usagers, porteurs de projet, entreprises…) – Porteur de projet (Assise financière, Capacité d’entrainement,…)Bonne échelle – Réseau, visibilité offre – Maîtrise des coûtsCommunication – Stations surface, … – Institutionnelle et communautaire
  10. 10. Retrouvez nous sur : WWW.FRANCEAUTOPARTAGE.COMCourriel info@franceautopartage.comTéléphone 03 88 23 45 33Adresse 5 rue Saint-Michel, F-67000 Strasbourg

×