Plan national its

1 870 vues

Publié le

Publié dans : Business, Technologie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Plan national its

  1. 1. 12 juillet 2011 ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / RapportContribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 1/109
  2. 2. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / RapportContribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 2/109
  3. 3. ITS France Contribution à l’élaboration du plan national ITS en France Pour le MEDDTL-MTI Rapport d’Étude Rédacteurs Algoé Validation ITS France  Marie Claire Besançon  François Malbrunot  Stéphane Aubry  Pierre Lereboullet  Cédric Belardi  Benoît AugardeATEC ITS France Bernard Basset – Président - François Malbrunot – Vicedu plan national ITS / Rapport ATEC ITS / Contribution à lélaboration Président Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 3/109
  4. 4. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / RapportContribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 4/109
  5. 5. ONT PARTICIPE AUX TRAVAUXACADEMIE des TECHNOLOGIES DIR OUEST MOBIGISACTIA automative DIRIF MORPHOADEME DREIF - CETE IDF MOVEO French Automative ClusterADF Association des Départements de France DRIEA DIRIF MOVIKENALCATEL-LUCENT DV@NK CONSULTANCY NANTES METROPOLEALGOE CONSULTANTS Ecole de Design Nantes Atlantique NAVOCAPAPRR EGIS MOBILITE NAVTEQASF EGIS RAIL NEAVIA TechnologiesASFA ENPC - LVMT NICEAssociation Franco-Chinoise du Développement Urbain Durable ENTE Aix en Provence NOMADIC SOLUTIONSATEC-ITS France ESCOTA ORANGEATMB ESIGELEC ORANGE BUSINESS SERVICESATOS WORLDLINE ESTIA / TOPOS PARKEONAUTOROUTES TRAFIC ETDE PHOENIX-ISIAXIMUM PRODUITS DE SECURITE Etsion PSA PEUGEOT CITROËNAXIS COMMUNICATIONS EUROPEAN ECONOMICS PTOLEMUS Consulting groupAXXES SAS EUROTOLL PTV AGBANQUE EUROPEENNE DINVESTISSEMENTS FONDATERRA QUATRE METRES CINQUANTEBG INGENIEURS CONSEILS GART RADIO FranceBUSTAN GEA - Grenobloise dElectronique et dAutomatismes RATPCARTE BLANCHE CONSEIL Geoloc systems RENAULT SASCDC NUMERIQUE GOOD ANGEL Revue Générale des RoutesCEGELEC GTIE TRANSPORTS SAEMESCERTU HUB TELECOM SAGEM COMMUNICATIONSCETE DE LOUEST IFSTTAR SANEFCETE DE LYON IMA SAPNCETE DU SUD-OUEST IMS SDEL INFI/TGPCETE NORD PICARDIE INDUCT SEMITANCETMEF INEO SETEC ITSCETU Infrastructures et Mobilité EMH SETRACITILOG INGEROP CONSEIL & INGENIERIE SNCFCITY ZEN CAR INRETS SPIE ILE DE France NORD-OUESTCITYWAY INRIA SPIE SUD ESTCNES INTERVENANT DEPARTEMENTAL SECURITE ROUTIERE SPIE SUD OUESTCOFIROUTE ITS BRETAGNE STERIACommisariat Général à lInvestissement IXXI STIFCOMMISSION EUROPEENNE J2M CONSULTANT SYNTEC INGENIERIECommunauté Urbaine de Lille / Lille Métropole JB Conseils TECHNOLOGIES de lINFORMATIONCOMMUNAUTE URBAINE GRAND LYON KAPSCH TRAFFIC COM France THALESCONSEIL GENERAL de lEURE KERLINK THALES SECURITY SOLUTIONS & SERVICESConseil Général du Val dOise LOGMA TISSEOCONSEIL GENERAL des COTES DARMOR MADYLA TISSEO SMTCCONSEIL GENERAL des YVELINES MAGSYS TOPOS AQUITAINECONSEIL GENERAL DU NORD MAIF TRAFFIC FIRSTConseil Général lIsère 38 MAIRIE DE PARIS TRAFICON FranceConseil Général Seine-St-Denis MASTERNAUT TRIALOGConseil Régional dAlsace MEDDM - CGDD/ DRI/ SDI Université Paris-EstConseil Régional de Picardie MEDDTL URBA 2000CONTINENTAL AUTOMOTIVE TRADING France SAS MEDDTL/ CGDD/DRI UTPCOTEBA DEVELOPPEMENT MEDDTL/DGITM VALEO PTS PONTOISECROMATEM SARL MEDDTL/DGITM/DIT VEHICULE DU FUTURCS SYSTEMES DINFORMATION MEDDTL/DGITM/MTI VEOLIA ENVIRONNEMENT RECHERCHE ET INNOVATIONDEPARTEMENT DE LA MOSELLE MEDIAMOBILE Via Michelin (Groupe Michelin)DIR CENTRE-EST MERCUR SA VINCI CONSTRUCTION GRDS PROJETSDIR NORD-OUEST MINES PARIS TECH VINCI ENERGIES ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 5/109
  6. 6. S O M M A I R E1.  Introduction 11  1.1.  Contexte de la Directive européenne ITS 11  1.2.  Méthode de travail 13  1.2.1.  CONTRIBUTIONS A L’ELABORATION DU PLAN NATIONAL ITS 13  1.2.2.  LES QUESTIONNAIRE S 14  1.2.3.  RETOUR SUR LA METHODE D’ANIMATION DU SEMINAIRE DU 4 AVRIL 2011 14  1.2.4.  LES SUITES DE LA DEMARCHE 16 2.  Synthèse du rapport 17  2.1.  Les principaux verrous 17  2.2.  Les propositions d’actions 18 3.  Thématique 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements 22  3.1.  Eléments de contexte 22  3.2.  La situation 23  3.3.  Problématiques et enjeux-clés 25  3.3.1.  QUELLES PRIORITES ? 25  3.3.2.  LA POSITION DES DIFFERENTS ACTEURS 28  3.4.  Les verrous 29  3.5.  Quelles sont les propositions pour le plan national d’action ITS ? 30 4.  Thématique 2 : Continuité des services STI de gestion de la circulation et du fret 37  ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 6/109
  7. 7. 4.1.  Eléments de contexte 37  4.2.  La situation 39  4.3.  Problématiques et enjeux clés 40  4.3.1.  QUELLES PRIORITES ? 40  4.3.2.  LA POSITION DES DIFFERENTS ACTEURS 43  4.4.  Les verrous 44  4.5.  Quelles sont les propositions pour le plan national d’action ITS ? 45 5.  Thématique 3 : Applications des STI à la sécurité et à la sûreté routières 51  5.1.  Rappel du contexte 51  5.2.  La situation 52  5.2.1.  LES OUTILS DE COLLECTE DE L’INFORMATION ET LE LIEN INFRASTRUCTURE VEHICULE 52  5.2.2.  APPELS D’URGENCE - ECALL 52  5.2.3.  AIRES DE STATIONNEMENT PL SECURISEES 53  5.3.  Problématiques et enjeux-clés 54  5.3.1.  QUELLES PRIORITES ? 54  5.3.2.  LA POSITION DES DIFFERENTS ACTEURS 56  5.4.  Les verrous 56  5.5.  Quelles sont les propositions pour le plan national d’action ITS ? 57 6.  Thématique 4 : Lien entre le véhicule et l’infrastructure de transport 62  6.1.  Rappel du contexte 62  6.2.  La situation 63  6.2.1.  LE DEPLOIEMENT DE NOUVEAUX SERVICES 63  6.2.2.  LES DEVELOPPEMENTS DANS LES VEHICULES 64  6.2.3.  LES PROJETS COLLABORATIFS ET LE BESOIN D’ENCADREMENT REGLEMENTAIRE POUR DYNAMISER LE SECTEUR 64  6.3.  Problématiques et enjeux-clés 65  ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 7/109
  8. 8. 6.3.1.  QUELLES PRIORITES ? 65  6.3.2.  LA POSITION DES DIFFERENTS ACTEURS 68  6.4.  Les verrous 68  6.5.  Quelles sont les propositions pour le plan national d’action ITS ? 69 7.  Annexes 74 8.  Thématique 1 : Informations voyageurs / utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements 76  8.1.  Statistiques sur les enjeux clés pour l’avenir 76  8.2.  Liste complète des propositions relevées lors des ateliers sur la thématique 1 77  8.2.1.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SOCIETES DE SERVICES ITS, CONSEIL ET INGENIERIE 77  8.2.2.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS INDUSTRIELS ET EQUIPEMENTIERS 79  8.2.3.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES COLLECTIVITES LOCALES 81  8.2.4.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES EXPLOITANTS / GESTIONNAIRES DE RESEAUX 81  8.2.5.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION 82  8.2.6.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SERVICES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES DE L’ETAT 83 9.  Thématique 2 : Continuité des services STI de gestion de la circulation et du fret 85  9.1.  Statistiques sur les enjeux clés pour l’avenir 85  9.2.  Liste complète des propositions relevées lors des ateliers sur la thématique 2 86  ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 8/109
  9. 9. 9.2.1.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SOCIETES DE SERVICES ITS, CONSEIL ET INGENIERIE 86  9.2.2.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS INDUSTRIELS ET EQUIPEMENTIERS 88  9.2.3.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES COLLECTIVITES LOCALES 89  9.2.4.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES EXPLOITANTS / GESTIONNAIRES DE RESEAUX 90  9.2.5.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION 90  9.2.6.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SERVICES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES DE L’ETAT 91 10. Thématique 3 : Applications des STI à la sécurité et à la sûreté routières 93  10.1. Statistiques sur les enjeux-clés pour l’avenir 93  10.2. Liste complète des propositions relevées lors des ateliers sur la thématique 3 94  10.2.1.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SOCIETES DE SERVICES ITS, CONSEIL ET INGENIERIE 94  10.2.2.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS INDUSTRIELS ET EQUIPEMENTIERS 96  10.2.3.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES COLLECTIVITES LOCALES 98  10.2.4.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES EXPLOITANTS / GESTIONNAIRES DE RESEAUX 99  10.2.5.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SERVICES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES DE L’ETAT 100 11. Thématique 4 : Lien entre le véhicule et l’infrastructure de transport 101  11.1. Statistiques sur les enjeux clés pour l’avenir 101  11.2. Liste complète des propositions relevées lors des ateliers sur la thématique 4 102  ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 9/109
  10. 10. 11.2.1.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SOCIETES DE SERVICES ITS, CONSEIL ET INGENIERIE 102 11.2.2.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES ACTEURS INDUSTRIELS ET EQUIPEMENTIERS 104 11.2.3.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES COLLECTIVITES LOCALES 106 11.2.4.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES EXPLOITANTS / GESTIONNAIRES DE RESEAUX 107 11.2.5.  LES PROPOSITIONS EMANANT DES SERVICES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES DE L’ETAT 108  ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 10/109
  11. 11. 1. Introduction1.1 Contexte de la Directive européenne ITSLa Commission européenne a publié en avril 2009 un Plan d’Action pour le déploiement des systèmes detransport intelligents en Europe. Pour le mettre en œuvre, elle a fait approuver par le Parlement et leConseil la Directive 2010/40 du 7 juillet 2010, dite Directive ITS. En vertu des dispositions du traité deLisbonne, ce texte lui donneIntroduction 1. le pouvoir d’élaborer des spécifications d’ordre technique, juridique,organisationnel dans quatre domaines : 1.1. Contexte de la L’information voyageurs: utilisation optimale des données Directive européenne ITS 1 relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements Les groupes d’acteurs concernés La gestion du trafic routier: continuité des services STI de gestion 2 sont : de la circulation et du fret 3 Application des STI à la sécurité et à la sûreté routières • Les gestionnaires infrastructures et AOT La télématique embarquée et les systèmes coopératifs: lien entre 4 • Les exploitants de le véhicule et l’infrastructure de transport réseaux de transports publicsLes acteurs français, conformément aux obligations de la directive, maisaussi parce qu’il y a des enjeux industriels et économiques importants, • Les industriels etengagent une réflexion sur une stratégie ITS en France. équipementiers automobilesEn effet, le périmètre de la directive porte sur des services existants etfuturs, dans l’objectif de favoriser le développement du secteur. • Les opérateurs télécoms,Les spécifications qui seront élaborées par la CE ouvrent ainsi une • Les fournisseurs deopportunité exceptionnelle aux développements des activités ITS par services ITSles acteurs français, en France et en Europe, en particulier en prenant d’information,en compte les produits et travaux déjà engagés en France ainsi que d’assistance, deles développements et projets futurs. paiement…)C’est pour ces raisons que d’autres pays (Allemagne, Suède, par exemple) • Les fournisseursont également mis en place une organisation spécifique sur la directive d’équipements et deITS. systèmes, installateurs et intégrateurs Dans ce contexte, les acteurs français mettent en place une approche aussi structurée que possible sur le développement • Les opérateurs de fret des services et systèmes, nouveaux ou existants, dans les transports basés sur les TIC, afin : • Les consultants et sociétés d’ingénierie ► D’une part, assurer la compatibilité des spécifications qui seront proposées par la CE avec les systèmes en place et les projets en • Les usagers cours de développements des différents acteurs, • Les chercheurs ► Et d’autre part, favoriser le développement des ITS en France avec des produits et services interopérables au niveau européen, gage de compétitivité des entreprises et d’efficacité de la dépense publique. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 11/109
  12. 12. 1. IntroductionLa directive impose à chaque Etat Membre à élaborer un plan national ITS en deux phases, Août 2011 Bilan et projets dans les 4 domaines de la Directive Août 2012 Stratégie à 5 ans sur l’ensemble des ITSEn France, ce travail est coordonné par l’Etat / le MEDDTL.A ce stade de la réflexion, il est proposé une démarche permettant d’établir les axes structurants d’unestratégie ITS avec l’ensemble des acteurs publics et privés concernés, sur un horizon de 5 ans, afin d’identifier dupoint de vue des acteurs pour chaque domaine fonctionnel :► la situation actuelle,► les enjeux qui se posent,► les verrous à lever,► les attentes vis-à-vis des autres acteurs.Le présent rapport fait la synthèse des premières réflexions résultant de la démarche, conduite par ITS Francepour le compte du MEDDTL. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 12/109
  13. 13. 1.2. Méthode de travail1.2.1. CONTRIBUTIONS A L’ELABORATION DU PLAN NATIONAL ITS ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 13/109
  14. 14. 1. Introduction1.2 .2 LES QUESTIONNAIRESUne soixantaine de questionnaires ont été renseignés et retournés à l’ATEC ITS courant mars 2011.Ces questionnaires visaient le recueil des enjeux et priorités par domaine pour les acteurs français des ITS.Ils étaient formatés en reprenant les 4 domaines prioritaires de la Directive,et par domaine, interrogeaient les acteurs selon 4 rubriques derenseignements : 1.2.2. LES QUESTIONNAIRE S description de la situation pour l’acteur concerné de La son1.2.3. RETOUR SUR LA METHODE D’ANIMATION DU SEMINAIREtraitement de ces positionnement : services / produits actifs, bases e DU 4 AVRIL 2011 L situation du modèle économique, performance, partenariats questionnaires a impliqués permis d’alimenter les premiers échanges Les description pour l’acteur de la cible à 5 ans pour les lors du séminaire de services / systèmes actuels ; description des points enjeux travail qui s’est tenu le essentiels pour y parvenir : développement pour technologique, environnement juridique, modèle 4 avril 2011. Le présent l’avenir économique… rapport en propose une synthèse à travers identification au regard de la situation actuelle et des les parties Verrous à enjeux, des verrous essentiels à lever pour lever « situation », et les progresser vers la cible à 5 ans propositions d’actions. Attentes de la description pour l’acteur des attentes vis-à-vis des part des autres acteurs pour atteindre la cible à 5 ans. acteurs1.2 .3 RETOUR SUR LA MÉTHODE D’ANIMATION DU SÉMINAIRE DU 4 AVRIL 2011Le séminaire du 4 avril visait à réunir les acteurs pour les faire s’exprimer sur 4 ateliers de travail, qui ont étéorganisés sur les 4 thématiques faisant écho aux 4 domaines traités par la Directive européenne ITS : informationvoyageurs et utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements / continuitéde services ITS de gestion de la circulation et du fret / applications des ITS à la sécurité et à la sûreté routières /lien entre le véhicule et l’infrastructure de transport.Les objectifs de ce séminaire visaient à : ► Fédérer les acteurs et les compétences qui constituent une masse critique de recherche importante au plan national ► Mutualiser les connaissances et partager une vision commune des enjeux et des opportunités de développement ► Participer à l’enrichissement du plan national en cours d’élaboration par une approche collective et dynamique de problématiques communes. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 14/109
  15. 15. 1. IntroductionLes résultats attendus du séminaire ont été définis et présentés aux participants. Il s’agissait pour chaque acteurpour chacune des 4 thématiques de : ► Prioriser 3 enjeux clés pour l’avenir ► Sélectionner 3 axes de travail issus des réflexions dans les ateliers thématiques. ► Décliner ces axes. de travail en propositions d’actions, exécutables à 3 ans ou à 5 ans.Le séminaire du 4 avril avec plus de 140 participants, a permis d’enclencher une dynamique forte avecl’identification de propositions concrètes afin de permettre un déploiement plus rapide et harmonieux des ITS, enréponse aux enjeux de mobilité tels que présentés dans le § 2. Cette dynamique sera poursuivie à partir deseptembre par un travail spécifiques su les propositions du présent document qu’il convient d’approfondir ettransformer en réalités.Les 4 ateliers thématiques étaient les suivants : Information voyageur / utilisation optimale des Référent: Atelier 1 données relatives aux routes, à la circulation et Jean Coldefy, Grand Lyon aux déplacements Continuité des services STI de gestion de la Référent: Atelier 2 circulation et du fret Gildas Baudez, Carte Blanche Conseil Référents: Application des STI à la sécurité et à la sûreté Atelier 3 routières Annie Canel, ASFA / Martial Chevreuil, Egis Mobilité Lien entre le véhicule et l’infrastructure de Référent : Atelier 4 transport Jean-François Huère, PSALes 4 groupes d’acteurs constitués ont pu tour à tour participer dans la journée du 4 avril à chacun de ces ateliers.Il est important de signaler en préalable à la lecture de ce document de synthèse que le périmètre des domainesproposés, au sens de la Directive, n’a pas toujours été bien compris compte tenu des ambigüités des titres decertains domaines (exemple : la thématique 2 telle qu’elle est formulée est large, et n’a pas donné toute sa placeau niveau du renseignement des questionnaires et lors des échanges du 4 avril sur la gestion de la circulation etdu trafic).Le travail de synthèse qui a été réalisé a privilégié la fidélité à l’expression des contributeurs.Le détail des propositions formulées par les participants au séminaire du 4 avril sont retranscrites de façondétaillée dans les annexes du présent document. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 15/109
  16. 16. 1. Introduction1.2 .4 LES SUITES DE LA DÉMARCHE Synthèse des ateliersLe séminaire du 28 juin 2011 a rassemblé un échantillon d’experts ITS, Mai 2011associant des acteurs du public et du privé. Première version du rapport de synthèse etEtaient représentés: 1.2.4. LES SUITES DE LA DEMARCHE envoi aux acteurs pour MEDDTL (DGITM / MTI) MEDDTL (DGITM / DIT) analyse et compléments MEDDTL (DGITM / AFIMB) ATEC ITS FRANCE COMMUNAUTE URBAINE GRAND LYON Validation / mise au MAIRIE DE PARIS EGIS point PSA PEUGEOT CITROEN Juin 2011 SNCF Second séminaire ASFA d’analyse le 28 juin, à APRR l’UIC Paris SANEF MASTERNAUT LOGMA ALGOE Finalisation Mi-juillet 2011Le séminaire a permis de restituer dans un premier temps les conclusionsdu présent rapport auprès des acteurs y ayant contribué, que ce soit à Finalisation du rapport detravers le renseignement des questionnaires ou à travers la participation au synthèse.séminaire du 4 avril. Intégration dans le document officiel àIl a été l’occasion de valider les conclusions en termes d’enjeux et de envoyer par l’Etat à la CEverrous, ainsi que d’aboutir à des propositions d’actions partagées. au plus tard le 27/08/2011Il s’agit désormais d’engager la poursuite du travail qui a été réalisé, dansl’optique d’approfondir le plan d’actions.Certaines propositions apparaissent comme prioritaires et justifient d’un De août 2011travail spécifique d’approfondissement dans le cadre de groupes de travail À août 2012dédiés. Elaboration du plan national, comprenant laUn des objectifs de la présente démarche est de maintenir la dynamique et stratégie à 5 ans surla mobilisation des acteurs ITS français autour de l’élaboration du plannational ITS lors d’une seconde phase de réflexions à engager, et qui l’ensemble des ITS.s’achèvera en août 2012. Un premier séminaire à caler en septembre 2011. Mise en place d’une méthode de collaboration pour aboutir à un plan d’actions à 5 ans partagé par les acteurs. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 16/109
  17. 17. 2. Synthèse du rapportLe présent rapport est structuré en 4 parties, autour des 4 domaines prioritaires de laDirective.Chaque domaine se décline selon les parties suivantes : le contexte, la situation, les enjeux etverrous clés, et des propositions d’actions ayant vocation à lever les verrous ou apporter desréponses aux principaux enjeux identifiés.2.1. Les principaux verrousParmi les verrous qui ont été identifiés, on peut souligner le fait que certains sont identiquespour l’ensemble des thématiques. Les difficultés associées à l’interopérabilité des systèmes etau financement des ITS sont ainsi présentes et revenues en tant que problématique majeuresur chacun des 4 domaines.Les verrous associés à l’accessibilité des données transport ainsi que la fiabilité de celles-cisont également partagés, mais de manière plus ciblée : concernant deux des quatredomaines.Un dernier lot de verrous est en revanche spécifique à un domaine, tel que la prise en comptede l’accroissement du trafic fret urbain dans les agglomérations et la nécessité d’une gestionspécifique pour développer des services ITS spécifiques pour le fret urbain (domaine 2), oubien les verrous liés au système « eCall » (domaine 3) ou bien encore la difficulté decoopération entre les acteurs autour des systèmes coopératifs (domaine 4). Domaine 2 Domaine 3 Domaine 4 Domaine 1 Continuité des Application Lien véhicule et Les domaines Information services ITS sécurité infrastructure Voyageurs circulation et routière de transport fret Interopérabilité Accès aux données Financement Les Fiabilité et Fiabiliser les principaux qualité données verrous des données traffic Gestion Coopération spécifique du eCall des acteurs fret et sites de test urbain ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 17/109
  18. 18. 2.2. Les propositions d’actionsParmi la liste des propositions d’actions, dont le détail figure en annexe, les propositionssuivantes ont été décrites dans le présent rapport, et donnent à voir les priorités pour ledéploiement des ITS aux yeux des acteurs français.Domaine 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives auxroutes, à la circulation et aux déplacements  Valider l’application des normes dans les systèmes actuels et futurs (mise en place d’outils de certification avec identification de différents niveaux de qualité, créer et diffuser un cadre pour les producteurs de données afin d’homogénéiser la manière dont sont renseignées les données, expérimenter des services d’IMM dans 3 villes test)  Faciliter l’accès aux données transports, qu’elles soient publiques ou privées (définir les modalités d’échanges entre fournisseurs de données et fournisseurs de service, mettre en place une bourse d’échange qui renseigne ou qualifie les données)  Sensibiliser les décideurs et le grand public sur les apports des ITS (initier une collecte de statistiques pertinentes au sein des études CONDUITS et 2DECIDE ; diffusion des indicateurs de performance des ITS, des ratios coût/efficacité, des retours sur investissements (ROI) ; mise en place d’un observatoire par l’AFIM)  Garantir la qualité des données et des services (qualifier l’information voyageurs multimodale en termes de fiabilité, à recouper avec la notion de « product liability » ; construction de labels qualité ; communiquer sur les fournisseurs de données de qualité pour challenger les fournisseurs) ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 18/109
  19. 19. Domaine 2 : Continuité des services STI de gestion de la circulation et du fret  Assurer l’interopérabilité des systèmes en associant les différents acteurs de la chaîne de transport de marchandises et la normalisation des données  Organiser l’accessibilité aux données et leurs règles d’usages (optique fret urbain : accéder aux données pour améliorer la cohabitation entre le fret et les autres usages –caractéristiques de voies, plages horaires, tonnages- ; face à la multitude d’acteurs, réglementer le fret urbain et communiquer les données)  Renforcer les incitations ITS et leurs implémentations pour le fret (les ITS permettent d’appliquer des politiques à un niveau final : mise en œuvre d’éco-taxes variables dans le temps/l’espace pour inciter un report modal vers le ferroviaire ou la voie d’eau ; les ITS accompagnent la mise en place de péages urbains, la taxe PL ou encore la tarification différenciée)  Permettre une meilleure cohabitation entre transport de personnes et transports de marchandises en ville (services permettant une gestion globale de l’info trafic et la circulation fret, mettre en place des sites pilotes de gestion automatisée du stationnement sur la voirie urbaine)  Accompagner la mise en œuvre d’ELU (le principal frein est le coût du foncier) ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 19/109
  20. 20. Domaine 3 : Application des STI à la sécurité et à la sûreté routière  Financer les services liés à la sécurité utilisant des ITS (impliquer l’ensemble des acteurs concernés par l’impact positif des services sur la sécurité ; prioriser les systèmes d’aide à la conduite)  Favoriser l’interopérabilité des systèmes dans le domaine des ITS sécurité (Développer des zones de pré-déploiement ; qualifier les données sécurité en termes de traçabilité et de méthode de collecte utilisée)  Fiabiliser les données trafic liées à la sécurité (qualifier le recueil des données temps réel ; exploiter des véhicules traceurs pour la gestion de l’information temps réel relative à la sécurité ; mettre en place une base de données des limitations de vitesse réglementaires pour mise à jour des systèmes embarqués ; manager la diffusion de l’information ayant un impact sur la gestion trafic)Domaine 4 : Lien entre le véhicule et l’infrastructure de transport  Favoriser une coopération forte entre les acteurs (hiérarchiser les besoins de services des utilisateurs : mettre en avant l’amélioration de l’exploitation des réseaux basée sur les données en provenance des véhicules ; hiérarchiser les services essentiels à mettre en place avec les collectivités ; mettre en place des zones de pré- déploiement)  Supporter le développement, à long terme, de services interopérables (initier l’expérimentation d’un service majeur, relatif au stationnement par exemple ; prendre en compte les travaux de normalisation et les travaux des consortia type GENIVI)  Faciliter le financement des systèmes coopératifs par : o Une répartition du financement des applications coopératives par l’implication de tous les acteurs y participant et y ayant un intérêt (exploitant routier, assureur) o Une sensibilisation des décideurs sur les gains retirés de telles applications  Faciliter le développement d’applications embarquées (généraliser l’utilisation des indicateurs de qualité des données géolocalisées ; dessiner le schéma d’acteurs, leurs prestations et leurs responsabilités pour adresser la notion de « product liability » ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 20/109
  21. 21. Thématique 1: Information voyageur/utilisation optimale des données relatives auxroutes, à la circulation et aux déplacements ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 21/109
  22. 22. 3. Thématique 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements3.1. Éléments de contexteL’information voyageur est un secteur qui connaît de profondes mutations, et qui bénéficied’un environnement très favorable avec : la demande des usagers des transports pour une information fiable, et délivrée en temps réel, les politiques publiques, qui poussent à connecter entre eux les réseaux de transports, l’information voyageurs étant l’un des outils clés pour ce faire, les préoccupations environnementales, relayées dans les politiques publiques, poussant au report modal, avec la diffusion d’information sur les TC et modes doux, l’explosion de l’internet mobile et de la diffusion de la cartographie numérique, associée au GPS, les Smartphones devant représenter prés de 80% du parc de portable dans quelques années (déjà 25 % en France fin 2010). Variables clés de l’environnement Nouvelles Nouveaux usages technologies Coordination des acteurs et Motifs de des sources de données déplacement L’information Client du service voyageurs Travail Pouvoirs publics, AOT Constructeurs / équipementiers Aider à la Loisirs Autres…. mobilité Optimiser Utilisateur du l’utilisation des service Fournisseurs du service modes Exploitants Commerces Fournisseurs de contenu, de Innover dans les service services et les Services Opérateurs télécoms usages Source : Algoé ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 22/109
  23. 23. En revanche, l’éclatement institutionnel, la multiplicité des acteurs et la difficulté à trouver des modèles économiques indépendants de financements publics, freinent assez clairement l’élaboration et la diffusion de services multimodaux, cest-à-dire intégrant l’ensemble des modes de transports : marche, vélo, voiture particulière, voiture partagée, transports en communs urbains et interurbains. La concentration des populations dans les zones urbaines, qui regroupe 75 % des habitants de l’UE, est également un facteur à prendre en compte dans la réflexion stratégique sur l’information voyageur : comment développer l’information voyageurs en milieu urbain ? Comment mettre en relation les villes ? Quel rôle pour l’interurbain et les différents échelons territoriaux dans l’information voyageur, quelles articulations à trouver afin de répondre à la demande sociétale, et favoriser le développement d’une économie française de l’information voyageur avec des PME performantes au-delà du marché français ? Ces éléments poussent à s’interroger sur les rôles des acteurs publics et privés dans le développement et la délivrance des services. C’est notamment l’un des sujets de la démarche Open Data, en cours de développement. C’est dans ce contexte qu’intervient également la démarche de la Commission Européenne avec la directive ITS. En matière d’information voyageur, le périmètre de la directive est assez large, puisque même s’il est centré sur le mode routier, il inclut clairement l’ensemble des modes de transports, avec des problématiques de disponibilité des données publiques et privées, de continuités transfrontalières, de services minimum d’information à l’usager.Jean-François Huère, 3.2. La situationAffaires Publiques, PSAPeugeot Citroën Les acteurs de gestion de la mobilité ont très largement contribué à renseigner la thématique 1« PSA a l’intention de à travers les questionnaires qui leur étaient adressés et lors du séminaire du 4 avril.reconduire beaucoupd’informations de mobilité,réglementaires etcontextuelles dans lesvoitures pour faciliter lesdéplacements, y comprismultimodaux » ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 23/109
  24. 24. On précisera ci-après quelques éléments qui éclairent sur la situation des acteurs en termes de services/produits existants, partenariats impliqués ou projets en cours, grâce aux réponses apportées par une trentaine d’acteurs, parmi lesquels : ASFA, SANEF, STÉRIA, ORANGE, L’ÉCOLE de DESIGN de Nantes, CARTE BLANCHE CONSEIL, INGEROP, VILLE DE PARIS, CROMATEAM, ATOS ORIGIN, CERTU, INRIA & MINES PARISTECH, GART, MORPHO Groupe SAFRAN, le Pôle de compétitivité I-TRANS, PSA, TISSEO SMTC, GRAND LYON, CG ISERE, CETE Méditerranée, IFSTTAR, CSSI… Il est, tout d’abord, important de constater que cette thématique mobilise fortement, toutes lesKarim Mouzoum, Resp. catégories d’acteurs. La situation décrite démontre que les initiatives locales abondent :Offres Transports  Centrales d’information mobilité (CIMM) dans les grandes agglomérations,Intelligents, Atos Worldine  Information temps réel sur l’offre TC (bus, tramway, métro) avec le développement des« Un nombre réduit d’acteurs interfaces de communication : SMS/audiotel, bornes aux arrêts, internet et CIMM… pour leréalisent et opèrent des Grand Paris,systèmes d’information  Solutions de suivi de flotte,multimodaux. Les solutions  Solutions de paiement via téléphones mobiles (NFC, m-ticketing, SMS+…),sont peu nombreuses,  « Info Trafic » en temps réel,propriétaires, donnant peu de  Gestion de trafic des taxis cf. Parking et Taxi Expert,visibilité sur leur niveau  Système Car2Go visant à mettre en place un service libre-service de véhicules à Lyond’interopérabilité réel et (comme pour les Vélov) accessible à partir d’une carte à puce dédiée sur son smartphone,rendant plus difficile la  Portail de mobilité intermodal : projet Multicity de PSA Peugeot Citroën.possibilité pour de nouveauxacteurs de créer de nouveauxsystèmes interopérables.» Ces quelques exemples parmi d’autres mentionnés dans les questionnaires s’appuient en particulier sur l’explosion des nouvelles technologies (téléphone mobile, NFC, flashcode, SMS+, écran plat ou panneau d’information…) qui facilitent l’accès à l’information transport.Sébastien Capelle, Les innovations introduites tendent vers une approche intégrative de l’information voyageursDirecteur Vertical multimodale (VP, Transports Publics, Covoiturage, Parkings..), temps réel et interopérable (lesTransport, France Télécom systèmes communiquent vraiment en temps réel). Toutefois, les marges de progrès dans le- Orange domaine sont importantes comme en témoignent les quelques retours d’acteurs mentionnés« La problématique réside sur ce point.dans le fait qu’il n’y a pas devision nationale unifiée sur Une véritable réflexion est en marche pour répondre aux besoins réels du voyageur : uneles systèmes d’informations information continue, pour des déplacements « sans coutures », c’est-à-dire sans rupture devoyageurs : pas de mise à services et intégrant le temps réel, les possibilités de transfert, le système de tarificationdisposition globale, sauf unifiée, les conditions de stationnement offertes aux modes individuels, etc.exception, pas de standardsur une billettique nationale » ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 24/109
  25. 25. 3.3. Problématiques et enjeux-clés3.3.1. QUELLES PRIORITES ?Une première liste d’enjeux est ressortie de l’analyse des questionnaires qui ont étérenseignés par les différents acteurs de la mobilité intelligente présents lors du séminaire du 4avril : Développer l’information voyageurs multimodale, avec temps réel et utilisation positionnement GPS (navigateur multimodal), pour tous ; Intégrer les « nouvelles mobilités » (covoiturage, auto-partage, complémentarités VP- TC…) à l’information voyageurs, en combinant les différents modes de transports, là où ils sont chacun les plus pertinents ; Assurer une continuité territoriale des niveaux de service ; Faciliter la compréhension des décideurs publics sur les ITS (choix des systèmes pertinents) et vulgariser les discours ; Trouver les modèles économiques viables de mise en œuvre du service, dans un contexte d’élargissement des acteurs et des systèmes utilisateurs des données multimodales (utilisateurs des données de l’information voyageurs, conditions d’utilisation, équité de la « rémunération » du service rendu…) ; Stimuler les initiatives privées de développement des innovations de mobilité notamment sur les Périmètres de Transports Urbains (constat de trop peu de solutions innovantes testées, un marché orienté vers des développements de systèmes lourds qui exclut les PME TPE…) ; Assurer la qualité des services publics et privés ; Prévoir à 5 ans des services d’informations multimodaux où une partie de l’information sera enrichie à l’initiative de l’usager (démarche de services communautaires…).Cette liste a été enrichie en séance avec d’autres enjeux qui ont été mentionnés par lesparticipants et qui viennent compléter la liste précédente : Rendre l’information accessible aux personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite (PMR). Ce point pose les questions de l’appropriation de l’information voyageurs, la facilité d’utilisation du service et sa qualité « ergonomique » ; Intégrer la billettique et les systèmes de paiement dans le service d’information voyageur pour optimiser la fluidité des déplacements urbains et la mobilité ; Faciliter l’accès aux données publiques (horaires, multimodales…) : leur mise à disposition et l’utilisation de ces informations.L’ensemble de ces enjeux ont été présentés à chaque fois dans les 4 ateliers de travail, endemandant aux participants de prioriser les 3 enjeux-clés. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 25/109
  26. 26. Il est ressorti des 4 groupes 4 enjeux majeurs, qui ressortent largement à chaque fois commeenjeux-clés. Ces enjeux ont pu être classés par ordre d’importance suivante, du plus importantau moins important.Le séminaire du 28 juin a permis également de compléter cette liste d’enjeux.Les enjeux prioritaires :  Enjeu 1 : Développer l’information voyageurs multimodale, temps réel, pour tous  Enjeu 5 : Trouver les modèles économiques viables de mise en œuvre du service  Enjeu 3 : Assurer la continuité territoriale des niveaux de services  Enjeu 7 : Assurer la qualité des services publics et privés  Enjeu rajouté le 28 juin : Développer un discours plus offensif, pour démontrer l’intérêt des ITS L’enjeu 1 qui concerne l’intégration de l’information voyageurs multimodale temps réel et utilisation du positionnement GPS pour tous ressort très largement des différents groupes de travail (occurrence de 40). Il traduit notamment la préoccupation du voyageur de pouvoir bénéficier d’une information sur l’offre (itinéraire, durée…) et sur les perturbations éventuelles (saturation, accident, etc.). Le temps réel devient une information incontournable pour répondre aux besoins des usagers, particulièrement dans les zones à faible fréquence pour les transports en commun. L’information tous modes est très appréciée, et vient renforcer l’attractivité du service global de l’information voyageurs. Il existe peu, voire pas, de services à l’heure actuelle en France qui concilient les deux composantes : temps réel et multi-modes. Dans les échanges, les acteurs ont souligné les progrès effectués au niveau des systèmes de géo-localisation et de leurs usages au niveau routier, qui devraient demain trouver leur équivalent en information multimodale. L’enjeu 1 tel qu’il est décrit par les acteurs renvoie à des verrous techniques qui sont décrits plus loin. Il s’agit notamment d’intégrer des données de nombreuses sources différentes, avec des temporalités différentes et des exigences de fiabilité forte (temps réel notamment). Ce travail nécessite l’utilisation de normes ou standards. Pour certains acteurs, il est également important de pouvoir diffuser une information multimodale avec les tarifs associés selon le mode de déplacement concerné. Il est ressorti au final que l’information voyageurs performante et pertinente devient un critère majeur de la qualité des infrastructures et des réseaux de transports et nécessite une étude fine des besoins et des critères d’évaluation de la qualité du service rendu. Les exigences apparentes de performance attendue de tous les sous-systèmes (temps réel, GPS, billettique….) introduisent une complexité certaine d’élaboration du service, qui amène le deuxième enjeu clé, autour de l’organisation des acteurs et du modèle économique de déploiement d’un tel service. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 26/109
  27. 27.  L’enjeu 5 : Trouver les modèles économiques viables de mise en œuvre du service, a été considéré comme une deuxième priorité (occurrence 29 dont 17 en tant que 2e priorité). La définition d’un modèle économique indépendant des financements publics qui accompagnerait la mise en œuvre d’un service d’information multimodal est loin d’être évidente. Cette difficulté est liée à plusieurs facteurs. Tout d’abord, le voyageur considère en général le service d’informations sur ses déplacements ou la circulation comme « un dû », et par conséquent, dans leur grande majorité il n’est pas prêt à payer pour cette information. Les services qui en découlent, tous modes confondus, doivent être perçus comme gratuits. Un deuxième facteur de difficulté d’élaboration d’un modèle économique réside dans la multiplicité des acteurs et en conséquence les modalités de mise à disposition des multiples sources de données. Les débats étaient ainsi animés, entre d’un côté les partisans d’un « open data / open service » des données publiques et privées, avec mise à disposition gratuitement des données (horaires, circulation…) à des tiers, et d’un autre côté, ceux qui affirment que cette mise à disposition doit être négociée et réalisée sous conditions à définir. La mise à disposition des informations des réseaux ferrés a été identifiée comme un sujet à part entière, la situation actuelle entravant de facto le développement de services multimodaux et gênant le développement de services et des acteurs nationaux du domaine. Une des solutions proposées dans les groupes, pourrait être une règle unique traduite dans la loi et qui s’appliquerait de facto à tous les contrats, obligeant tout opérateur, public ou privé, à mettre à disposition de l’autorité publique avec lequel il est en contrat pour la gestion ou l’exploitation de réseaux de transport, les informations liées à celle-ci (topologie, temps théorique, temps réel, tarification, …). Les enjeux 3 et 7 sont ressortis au même niveau de priorité : Assurer une continuité territoriale des niveaux de service et Assurer la qualité des services publics et privés. L’enjeu 3 souligne l’importance de pouvoir disposer d’une information continue, quelque soit : - l’échelon territorial, - les supports médias susceptibles aujourd’hui d’être utilisés, - le mode de transport concerné. Cela renvoie au constat qui a été fait sur l’enjeu 1 de disposer parfois de peu de données sur certains réseaux, générant des ruptures de l’information. La continuité de l’information transfrontalière est également un sujet complexe à traiter, qui renvoie là aussi au verrou technique des normes et standards partagés entre les différents acteurs (opérateurs, exploitants), nécessaire à l’interopérabilité de leurs systèmes, pour pouvoir échanger des données et assurer la continuité de l’information. En cela, la directive ITS est une réelle opportunité si elle permet de faire avancer les sujets de la mise à disposition des données et des formats et normes d’échanges de ces données. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 27/109
  28. 28.  L’enjeu 7 / assurer la qualité de service public et privé, a été précisé lors des ateliers de travail : les acteurs l’entendent comme la qualité du service nominal (liée elle-même à la qualité des données collectées) et le niveau d’exigence avec lequel les acteurs publics et privés souhaitent qu’il soit atteint (exemple : en cas de perturbation, quel taux d’atteinte ?). En filigrane se pose la question du pilotage de la qualité du service rendu et des données sur lesquelles il s’appuie. Cet enjeu renvoie aussi à la cohérence entre le service d’information et la politique publique de déplacement (efficacité énergétique / priorisation de certains axes routiers, gestion du report modal, etc.). Certains ont également précisé les notions d’ergonomie (simplicité d’utilisation, rapidité…) de l’information voyageurs, sous-jacent à la qualité du service rendu. Le séminaire du 28 juin a valorisé également l’enjeu concernant la construction d’un discours plus offensif, démontrant l’intérêt des ITS et le développement des services innovants basés sur les ITS, notamment en direction des élus. Cet enjeu traduit le manque de lisibilité des élus locaux et instances dirigeantes, ainsi que le grand public, sur les avantages du développement des ITS qui permettent notamment d’optimiser dans le temps et l’espace les infrastructures existantes, en transformant de la donnée en information. L’optique générale des politiques de transports urbains est de maximiser la part modale des transports en commun dans les migrations quotidiennes, notamment en investissant massivement sur les infrastructures TC. Or, les évaluations montrent que les ITS constituent l’un des moyens pour répondre aux enjeux de la mobilité urbaine, à infrastructures de déplacements constantes, en favorisant une approche intégrée de la mobilité, portant à la fois sur les usages, sur la gestion de l’espace public et sur l’exploitation urbaine des réseaux. L’information voyageurs temps réel, dépasse les frontières entre les modes, gérés bien souvent de manière trop individuelle, et participe aussi au report modal, en intégrant de la données multi-sources (horaires, distances, topologie des réseaux…), et en communiquant sur l’offre de déplacements et les alternatives aux transports.3.3.2. LA POSITION DES DIFFERENTS ACTEURSSur cette thématique, il y a eu un consensus assez fort entre les acteurs pour définir l’enjeu 1très largement en tant que priorité partagée.Les quelques variantes remarquables : Les services de l’État et les exploitants des réseaux de transports ont mis en avant l’importance des enjeux 1, 3 et 7. Les collectivités locales et les entreprises, sociétés de services ITS ou industriels, ont notamment mis en avant les enjeux 1 et 5, ce qui démontre pour l’enjeu 5/ modèle ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 28/109
  29. 29. économique viable, combien la problématique de la mise à disposition des données multimodales concerne tout autant les acteurs publics que privés ; Les industriels et équipementiers ont valorisé dans le tiercé des priorités l’enjeu 2, posant la question demain de l’intégration des nouveaux services de mobilité autour de l’auto partage et du covoiturage ; Les sociétés de services ITS ont quant à elles privilégié dans le tiercé des priorités l’enjeu 6 portant sur la stimulation des initiatives privées, posant les questions du financement spécifique des innovations associées.3.4. Les verrousTrès clairement, l’exploitation des questionnaires et des résultats du séminaire du 4 avril faitapparaître une forte convergence autour de 4 verrous rappelés fréquemment par les différentsgroupes : Le manque d’’interopérabilité des services : ce point comporte naturellement des dimensions portant sur la constitution des normes, mais également le réglementaire pour rendre les normes et spécifications obligatoires. Les acteurs du séminaire du 28 juin ont précisé toutefois que l’interopérabilité n’est pas un verrou en soi, mais un enjeu fort pour permettre d’aboutir à un service. L’accès aux données : la condition d’une information multimodale repose en effet sur l’accès à de multiples sources de données publiques et privées. C’est aussi par cet accès que les problèmes de continuité de services identifiés dans les enjeux pourraient être en partie levés. Ce point comporte les conditions juridiques, économiques et techniques de diffusion des données produites par les exploitants d’infrastructures et de réseaux de transports, par les véhicules particuliers, par les équipements GPS. La maîtrise des financements avec des financements actuellement plutôt fléchés sur l’infrastructure que sur les ITS, et la nécessité d’innover dans les modèles économiques. La fiabilité et qualité des données et des services, notamment avec l’introduction du temps réel.D’autres éléments ont également été relevés, mais de manière moins large au sein desgroupes d’acteurs et notamment la problématique de la connaissance des besoins desusagers et de leurs habitudes de mobilité. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 29/109
  30. 30. 3.5. Quelles sont les propositions pour le plan national d’action ITS ?Tout comme les verrous, les questionnaires et les résultats du séminaire du 4 avril fontapparaître une forte convergence autour des actions relatives aux 4 verrous identifiés.A noter que sur les enjeux, l’ensemble des actions à conduire proposées par les groupes detravail se situait dans une échelle de temps très souvent court terme : de 1 à 3 ans.Nous proposons de synthétiser les réponses qui sont détaillées en annexe de la manièresuivante, en ayant à chaque fois privilégier un nombre restreint de propositions, qui sontapparues comme étant les plus récurrentes et pertinentes à approfondir, aux yeux duconsultant. L’interopérabilité des services: sur cette thématique essentielle, les propositions sont restées relativement vagues. Si la prise de conscience est réelle, on pourrait expliquer cela par le fait d’une méconnaissance des standards existants et en cours de développement et de leur rôle. Proposition 1 : Une proposition assez centrale dans la perspective d’interopérabilité des services a porté sur la validation de lapplication des normes dans les systèmes actuels et futurs : ce point est revenu plusieurs fois. On pourrait en effet imaginer la mise en place d’outils de certification de la bonne application des normes dans les référentiels multimodaux, avec différents niveaux de qualité. Ce point pourrait certainement faire l’objet d’un développement lors du prochain séminaire sur la directive ITS. Plusieurs autres propositions devraient également retenir l’attention des acteurs : - Créer et diffuser (MEDDTL) un cadre pour les producteurs de données afin d’homogénéiser la manière dont les données sont renseignées ; prévoir que les producteurs indiquent un niveau de qualité associé à leurs données - Mettre en cohérence les cahiers des charges de services des acteurs publics, par référence à des spécifications et des normes pour créer un langage commun. - Amener les acteurs à définir des spécifications de manière collaborative ; - Favoriser le développement de services basés sur des logiciels open sources ; - Réaliser des expérimentations dIMM dans 3 villes tests associant les agglomérations, les constructeurs automobiles, les gestionnaires de réseaux de transports et dinformation. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 30/109
  31. 31.  L’accès aux données transports, qu’elles soient publiques ou privées : Le consensus a été très large autour de cette proposition, les acteurs étant cependant mobilisés autour de la mise à disposition des données quelles qu’en soient les sources, publiques bien évidemment, mais aussi privées : floating car data, données véhicules, …. Les actions proposées sont de deux types. D’une part, des actions légales ou règlementaires, d’autre part des actions liées à la mise en place d’une plateforme nationale sur l’information multimodale. Les acteurs du 28 juin ont néanmoins alerté sur le fait que l’accès aux données était complètement dérégulé. A titre d’exemple, certains prestataires privés peuvent venir perturber les gestionnaires de trafic : en cas d’accident, modification d’itinéraires et report de trafic vers des zones non adaptées (écoles…). Actions règlementaires (Proposition 2)  Conventionnement entre acteurs et clauses de diffusion,  Bénéficier des données produites par des privés dans une logique d’amélioration de la mobilité et de la sécurité  Bénéficier des données des exploitants ferroviaires  Cadre juridique sur les conditions d’accès aux données produites par les AO et exploitants, normaliser ces droits dans le cadre d’une licence publique,  Obligation de fournitures des données des concessionnaires et exploitants de réseaux de TC à leur concédant,  Obligation de fourniture des données par tout acteur public ou privé lié par contrat public.  Intégration dans les clauses de fournitures des données publiques de contraintes d’utilisation portant sur le respect des politiques publiques de mobilité pour les services utilisant les données fournies. Par ailleurs, il a été proposé de mettre en place un reporting France et Europe sur la disponibilité des données. Portail ou « bourse d’échanges » sur l’information multimodale (Proposition 3)  Investir dans un portail national dIMM renvoyant vers les diffuseurs de données et qualifiant les données. La question de la diffusion des services et/ou des données brutes est l’objet de points de discussion et de stratégies différentes. Ce portail pourrait selon les acteurs favoriser les initiatives et les innovations, et si celles-ci devraient assurer leur financement en propre, le secteur public devrait prendre en charge l’animation de ce type de portail. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 31/109
  32. 32.  Communiquer auprès des décideurs et du grand public sur l’impact et l’efficacité des ITS: Deux actions significatives ont été proposées (Proposition 4)  Définir une méthode d’évaluation des gains des ITS : coût/efficacité. Il s’agit d’identifier les données nécessaires à l’évaluation et d’organiser la collecte des données.  Communiquer sur le ROI et lutilité des ITS, par exemple en s’appuyant sur les projets CONDUITS et 2DECIDE, et en exploitant également les résultats issus de l’évaluation conduite (cf. proposition précédente). Ces propositions portent sur la sensibilisation des élus, des décideurs privés et du grand public, afin de structurer un discours plus offensif sur l’information multimodale et plus largement sur les ITS. D’autres propositions méritent d’être mentionnées, même si elles ont été relevées par un nombre plus faible d’acteurs :  Systématiser un volet financement des SIV par la loi afin de permettre le développement des services avancés.  Flécher les financements dinnovation vers les PME afin d’appuyer le développement des start-up et PME de services de taille significative du domaine, et structurer la filière.  Assurer le financement des données de qualité.  Aider les usagers à séquiper en terminaux embarqués (aide État, assurance ?...). La fiabilité et qualité des données et des services : La qualité des services et des données a été très fréquemment citée avec les propositions suivantes notamment celles liées à des labels qualité (Proposition 5). La qualité des données traduit en fait la garantie de leur fiabilité.  Qualifier l’information voyageurs multimodale et la notion de fiabilité (pouvoir notamment identifier l’origine de cette information, la qualifier, et la tracer).  Construire des labels qualité pour les données et les services afin de renforcer la fiabilité.  Réaliser des tests pour qualifier les services et les informations.  Définir le rôle de chacun dans les chaines de services pour améliorer la qualité.  Communiquer sur les fournisseurs d’infos/données de qualité pour challenger les fournisseurs. Par ailleurs, l’accroissement des moyens de collecte a été mentionné plusieurs fois, afin de fiabiliser la qualité de la donnée. Cette proposition est d’autant plus importante dans la perspective d’une information multimodale avec le temps réel. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 32/109
  33. 33. Un autre point est revenu à deux reprises dans les questionnaires et lors du séminaire etmérite de réfléchir à la façon dont cette proposition pourra être intégrée à l’avenir pourparticiper à l’amélioration de la qualité de service de l’information voyageurs : L’amélioration de la connaissance des comportements de mobilité. Plusieurs moyens sont envisageables et ont été listés par différents acteurs : enquête, observatoire, quartiers tests, utilisation des données de géo localisation, etc.La densité des propositions et leur convergence devraient pouvoir permettre de lancer dans lasuite de la démarche d’élaboration du plan national ITS, la définition précise et les modalitésde mise en œuvre des 5 propositions numérotées ci-avant. ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 33/109
  34. 34. Thématique 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives aux routes, àla circulation et aux déplacements - Synthèse des propositions en fonction des 4 verrous-clés par catégories d’acteurs : Interopérabilité Accessibilité des données des services Légiférer sur la disponibilité des données de Assurer linteropérabilité des services et la base pour un service minimum normalisation des échanges Investir dans une plateforme nationale dIMM Normaliser les données et les échanges et favoriser la diffusion des services plus que Les sociétes de service des données brutes Favoriser le développement de services ITS, conseil, ingéniérie basés sur des logiciels open sources Rendre accessible les données des opérateurs de DSP Valider lapplication des normes des systèmes actuels Pouvoir accéder aux données des véhicules Avoir des cahiers des charges de services cohérents entre les acteurs publics Réaliser des expérimentations dIMM dans 3 villes tests associant les agglos, les TC, Mettre en place un reporting F et les constructeurs automobiles, les Europe sur la disponibilité des données gestionnaires de réseaux de transports etLes acteurs industriels et dinformation les équipementiers Normaliser les données et les échanges Légiférer pour obliger tout acteur public ou privé lié par contrat public à mettre à Normaliser les données et les échanges disposition les données collectées Rendre les données de la SNCF accessibles Les collectivités locales à des coûts acceptables Etudier les conditions de mise à disposition des données : responsabilité, qualité, coût, ... Assurer la disponibilité des données pour favoriser les initiatives Normaliser les données et les échangesLes services de lEtat et les Mettre en œuvre des référentiels Imposer la mise à disposition des données partageables entre SIV centres publics de R&D Mettre en œuvre ACTIF pour la conception des systèmes Rendre obligatoire lutilisation des normes Normaliser les données et les échanges, notamment laffichage au client final Les gestionnaires et Assurer la disponibilité des floating car data Inciter aux échanges de données entre les exploitants de réseaux différents réseaux routiers Renforcer la collecte de données sur les réseaux secondaires ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 34/109
  35. 35. Thématique 1 : Information voyageur / utilisation optimale des données relatives aux routes, à la circulation et aux déplacements - Synthèse des propositions en fonction des 4 verrous- clés par catégories d’acteurs : Maîtrise des financements Qualité des données Communiquer sur le ROI et lutilité des ITS Assurer la qualité des services et des informations par des testsLes sociétes de serviceITS, conseil, ingéniérie Communiquer sur le ROI et lutilité des ITS Développer des indices de qualité de service aux voyageurs pour les infrastructuresLes acteurs industriels et Affecter un % des infrastructure aux ITS les équipementiers Développer les moyens de collecte Soutenir les PME dans laccès aux dinformation temps réel (capteurs, financements et les marchés publics usagers) Définir des indicateurs de performance Construire des labels qualité pour des ITS et de coût/efficacité les données et les services Flécher les financements dinnovation Les collectivités locales vers les PME de taille significative Systèmatiser un volet ITS dans les investissements transports Qualifier les informations pour Communiquer sur le ROI et lutilité des ITS renforcer la fiabilitéLes services de lEtat et les Définir le rôle de chacun dans les centres publics de R&D Systèmatiser un volet financement des SIV chaines de services pour améliorer la qualité Assurer le financement des données de qualité Les gestionnaires et Aider les usagers à séquiper en terminaux exploitants de réseaux embarqués (aide Etat, assurance ?) ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 35/109
  36. 36. Thématique 2 : Continuité des services STI degestion de la circulation et du fret ATEC ITS / Contribution à lélaboration du plan national ITS / Rapport Contribution_ITSFRANCE_auPlanNational_ITS.docx / 10 JUILLET 2011 36/109

×