Génération z ou génération c

840 vues

Publié le

LA GENERATION Z OU GENERATION C :
Entre slashers et génération débrouille, la génération z n'est plus la génération why, posant des questions, mais celle des réponses. A nous d'apprendre à lui poser les bonnes questions.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
840
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
59
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Génération z ou génération c

  1. 1. " L a g é n é r a t i o n Z p r é s e n t e l a caractéristique, déconcertante pour les autres générations, d’avoir un sentiment de multi-appartenance. Ni hipsters, ni intellos, ni geeks, ils se voient tout cela à la fois. Dans leur jargon, ils se baptisent d’ailleurs "slashers", slash pour l’action de combiner plusieurs statuts." ! ! ! marianne urmes, auteur de l’etude the boston project de bnp paribas GENERATION Z
  2. 2. naomi clement, journaliste pour l’EXPRESS ET Konbini "une hyperconnectivité innée qui la différencie de son aînée, la génération Y (qui a dû, elle, apprendre à se servir d’Internet), et qui lui vaut également le sobriquet de “Génération C” – pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité." ! ! ! GENERATION C Création Connexion Consummation Collaboration Créative
  3. 3. "Les enfants de la génération Y ou génération “why” posaient beaucoup de questions. Ceux de la génération Z, eux, apportent les réponses. C'est une génération qui sait et qui veut savoir." "Cette cible qui se caracterise par un grand besoin de liberte" Marie Laure Cassé, chargée des opérations marketing et fidélisation, la Fnac. ! ! CREATION ANNE Sophie david, journaliste pour le nouvel economiste "fondateur de PriceMinister, Pierre Kosciusko-Morizet, incarne la figure entrepreneuriale par excellence. il ne se contente pas d'avoir réussi, il a su conserver cette simplicité, synonyme de liberté et de recul “face au système” que la génération valorise plus que tout " NATHALIE DAMERY, Presidente de l’obsoco "je NE VEuX PAS DEVENIR Homme politique ni journaliste, je fais ca par plaisir, parce que ca m’AMuse" octave nitkowski, auteur d’un essai politique a 17ANS plus de 50% de cette génération passe son temps libre à acquérir de nouvelles connaissances comme le design, la production vidéo production et autres moyens de développement d’applications. Le lien est vite fait si l’on en cherche la raison : créer son entreprise ? benjamin chaminade, expert innovation sociale managériale pour L'Entreprise Pensez à stimuler la génération Z. Communiquer avec elle doit, en effet, l'aider à passer à l'action et nourrir sa volonté d'agir : challenges, défis, concours… Guillaume Steffanus, consultant chez Tilt Ideas ET Journaliste e-marketing Rookie, Tavi Gevinso
  4. 4. CONNEXION Christophe Bouruet, directeur clientèle de BvA opinion "Finies, donc, les tendances à l'hyperindividualisme et les comportements mercenaires qui, dans les o r g a n i s at i o n s , e n é ta i e n t le s p r e m i è r e s manifestations. Avec les Z, l'heure est certes à la liberté, mais aussi – et c'est un autre paradoxe de cette génération – au lien. A l'engagement." “Ils sont très concernés par leur époque, le monde dans lequel ils vivent, son avenir, les menaces qui pèsent sur lui – de Fukushima à la montée de l'islamisme – sur ce plan ils ne se voient pas en observateurs mais se placent dans l’action, veulent avant tout être utiles.” NATHALIE DAMERY, Presidente de l’obsoco “Internet est utilisé comme un outil pour réaliser des choses et pas pour se montrer ou collectionner les « Likes ». Ce qui est illustré par la montée des réseaux sociaux « discrets » comme Snapshat.” benjamin chaminade, expert innovation sociale managériale pour L'Entreprise “Plus encore que leurs aînés, les Z accordent une grande importance à leur réseau. C’est une clé de réussite pour 40% d’entre eux. Plus impatients, plus connectés, plus créatifs et plus décomplexés que les Y, ces débrouillards ont aussi un rapport à la connaissance différent du leur. Ainsi, ils ne perçoivent pas le diplôme comme un gage de réussite.” DELPHINE DECHAux, journaliste challenges 82% des 15-24ans disent acheter les mêmes marques de mode que celles de leurs amis. Ils aiment être à la mode mais se plient à la force du groupe. Etude Junior Generation, réalisée par l’institut franças de la mode (IFM),
  5. 5. CONSUMATION "A peine sortis de l’adolescence, les 18-25ans sont en quête de sensations et d’expériences. Ils veulent accéder très vite aux plaisirs de la consommation (Consumation) mais restent connectés à la réalité. Difficiles à capter, ces nomades n’en sont pas moins des leaders d’opinion." ChristINe riste, journaliste pour lsa conso “Les 18-25 ans veulent tout et tout de suite. Ils ont des réflexes enfantins. C'est normal, ils n'ont pas encore posé les standards de leur vie. La consommation durable viendra après la trentaine. Mais c'est bien entre 18 et 25 ans que se mettent en place les habitudes de consommation“ XAVIER TERLET, PRESIDENT DU CABINET DE VEILLE MARKETING XTC “Emojis, photos, vidéos et GIF remplacent de plus en plus facilement les conversations écrites et facilitent le partage de ses émotions. Ce qui signifie que le contenu partagé est court et clair, ce que l’on commence à appeler « le Snacking » de contenu.“ benjamin chaminade, expert innovation sociale managériale pour L'Entreprise “Pensez à vous appuyer sur des communications dont la compréhension est immédiate. Le règne de l'instant T ne se limite pas à être réactif sur les réseaux sociaux, mais s'étend à des contenus dont l'appréhension doit être totalement instinctive. “ Guillaume Steffanus, consultant chez Tilt Ideas ET Journaliste e-marketing
  6. 6. COLLABORATION "C’est également une cible qui joue avec les codes (succès des séries télé de Lie to me ou The Mentalist) et qui à ce titre présente une réelle affinité avec le marketing. Bref, difficile de faire du marketing classique quand on s’adresse à des marqueteurs en herbe! " Communaute why, 15-25ans, ipsos “Ces jeunes entretiennent un rapport d’égal à égal avec les marques et attendent plus que le simple acte d’achat. “ aude chardenon, Journaliste web, lsa conso » “La performance produit est essentielle. Il ne faut pas leur survendre les choses, mais rester dans une relation d'égal à égal avec eux.“ yann dacquay, president de l’agence elvolve “Ils s'interrogent sur le contrat, le contenu, la valeur ajoutée de la marque “ DIDIEr pELLEt, DIRECTEur associer strada marketing “IL faut toucher leur sensibilité en respectant leurs codes. Il ne s'agit pas de parler comme eux ni de les singer ou de se mettre à leur place“ Danielle rapoport, DIRECTRICE DE CABINET DRC Conseil
  7. 7. CRÉATIVITÉ Guillaume steffanus, consultant chez tilt ideas "Collaboration, monde peer to peer, elle dialogue en permanence avec ses pairs, chaque moment de loisir et de consommation devenant le prétexte d’une expérience collective fun qui la met en scène avec ses amis et lui permet de partager avec eux. " “S'il est un modèle d'engagement de toute une génération d'ados, c'est Red Bull.” Guillaume Steffanus, consultant chez Tilt Ideas ET Journaliste e-marketing “Pensez à employer l'humour pour dialoguer avec la génération Z. Dans la recette du cocktail de communication idéal, c'est un ingrédient primordial. À l'image de Coca, sachez proposer une expérience collective ludique aux jeunes pour les toucher.“ Guillaume Steffanus, consultant chez Tilt Ideas ET Journaliste e-marketing “Pensez à vous associer à la génération Z pour ne pas la prendre de haut : il s'agit de rester humble, de ne pas prendre un ton "djeuns" et d'éviter les clichés... pour ne pas finir comme les Enfoirés !“ Guillaume Steffanus, consultant chez Tilt Ideas ET Journaliste e-marketing “L’un des instruments classiques de la connivence est la dérision « cela apparait comme une reconnaissance mutuelle de la lucidité de l’autre” BRIGITTE LECH, directrice de la recherche et de la prospective d’euro rscg “DETourner, dechirer, salir la communication“ monique wahlen, DIRECTRICE GENERALE DES STRATEGIES DE CONTENUS Draftfcb

×