SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule                       http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79...



          REPORTAGE                  PAR   NATHALIE DUBOIS ENVOYÉE SPÉCIALE À ATHÈNES ET PHILIPPE CERGEL
          01.03.2012



          La Grèce confrontée à
          ses travaux d’Hercule
          Administration, santé, justice… Pour atteindre les objectifs
          draconiens dictés par la troïka, le pays est secondé par une «task
          force» européenne. Tout est à reconstruire dans cet Etat, membre
          de l’UE depuis trente ans.

          La photo a fait le tour du monde : le corps dans le vide, accrochée au troisième étage
          de son bureau, Chrysoula a menacé pendant des heures de se laisser tomber. Cette
          ingénieure venait d’apprendre la suppression de l’organisme de logement social OEK où
          elle et son mari travaillent. Son angoisse : ne plus pouvoir payer les soins pour leur
          enfant atteint d’une grave maladie du foie. Le drame a été évité, mais les 700 employés
          de l’OEK poursuivent la grève.

          «Nous sommes le dernier vestige d’une politique sociale qui s’effondre. Le
          gouvernement a tout supprimé, il ne restait plus que nous», dénonce l’architecte Haris
          Gouvopoulos. Ilias Athanassiou, leader syndical, raconte : «L’OEK a été perdu le
          9 février à 5 heures du matin, lors d’un ultime arbitrage. La troïka disait : "Il me faut
          encore 325 millions d’économies, débrouillez-vous pour les trouver". Voilà le résultat de
          cette collaboration criminelle entre les nains de la politique grecque et les géants de la
          troïka [le trio honni des bailleurs de fonds que forment la Commission, la Banque
          centrale européenne, et le Fonds monétaire international, ndlr].»

          À la hache. Motif supplémentaire de révolte pour le personnel de l’OEK : cet
          organisme, le seul à bâtir du logement social en Grèce, ne coûte rien au budget de
          l’Etat puisqu’il est entièrement financé par des contributions patronales et salariales.
          Mais, face à un Eurogroupe inflexible, Athènes sabre à la hache, sans faire de détails.
          Quatre membres du gouvernement Papademos ont d’ailleurs démissionné plutôt que
          d’avaliser les 50 pages de conditions posées à l’octroi du second prêt international de
          130 milliards d’euros censé sauver le pays d’une faillite immédiate. Approuvé le
          12 février lors d’une nuit d’émeutes autour de la place Syntagma, ce mémorandum est
          une version moderne des douze travaux d’Hercule : descendre aux enfers de la rigueur,
          mais aussi terrasser l’hydre de la corruption, éradiquer l’évasion fiscale et nettoyer les
          écuries d’une administration archaïque et sclérosée.

          «On est en train de tout reconstruire. Tout ce qui n’a pas été fait en trois décennies va
          devoir l’être en deux ou trois ans», résume Panos Carvounis, chef de la représentation
          en Grèce de la Commission européenne. Le défi est tel qu’Athènes a demandé
                                                                          e
          l’assistance d’une task force d’experts bruxellois. «Le IV Reich en Grèce», comme
          certains surnomment l’équipe dirigée par l’Allemand Horst Reichenbach, a démarré son
          travail en septembre, avec 15 personnes sur place et 35 à Bruxelles. «Notre tâche est



1 sur 3                                                                                                             01/03/12 08:00
La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule                   http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79...


          d’aider les autorités grecques à remplir les obligations fixées par la troïka. La task force
          est complémentaire de la troïka, mais elle en est bien distincte», répète Georgette Lalis,
          à la tête de l’antenne athénienne. La crise grecque place ainsi l’exécutif européen dans
          une inconfortable schizophrénie, à savoir jouer en même temps le bon et le méchant
          flic.

          «Bruxelles est face à du jamais-vu : offrir les programmes de pré-adhésion conçus pour
          les pays de l’Est à un Etat membre de l’UE depuis trente ans», note un diplomate
          européen. Faire du State building, inculquer le b.a.ba de la gouvernance, réduire la
          bureaucratie : autant de réformes structurelles bien plus longues et compliquées à
          mener qu’une annulation de 53% de la dette privée ou un retour forcé à l’équilibre
          budgétaire… «La troïka a une vision purement comptable de court terme, poursuit ce
          même observateur, tandis que, pour la task force, cette crise présente la chance inouïe
          d’améliorer un Etat endérélictiondepuis cent cinquante ans.» Deux visions qui
          s’entrechoquent et souvent se contredisent. Dans ce gigantesque chantier de réformes,
          les citoyens sont perdus : les politiques sont trop haïs pour se risquer à expliquer les
          changements en cours. Argyro, fonctionnaire à la Sécurité sociale, a été mutée dans un
          immeuble flambant neuf de la banlieue d’Athènes quand les 144 caisses du pays ont été
          fusionnées en une seule. Son salaire a été réduit de 40%, à 780 euros, ses journées de
          travail remontées à huit heures et son service décimé.

          Fini les contrats temporaires. L’an dernier, seul 1 départ à la retraite sur 10 a été
          remplacé (1 sur 5 à partir de 2012). Résultat, le secteur public a déjà fondu de 85
          000 postes depuis 2009. «C’est un peu le chaos, soupire Argyro. Les dossiers en retard
          s’accumulent. Nous, Grecs, n’avons aucun sens de l’organisation. En plus, on ne sait
          rien de ce qui va nous arriver. On ne nous dit rien.» Le plus grand flou règne par
          exemple sur la manière dont le gouvernement va encore couper 150 000 postes (sur un
          total de 712 000 fonctionnaires) d’ici à 2015, comme promis à la troïka. Rien que cette
          année, 15 000 salariés du secteur public doivent être transférés dans une «réserve», où
          ils ne toucheront que 60% de leur salaire avant d’être licenciés au bout d’un an. Pour
          l’heure, ils sont à peine 800 parqués dans cette antichambre de la radiation.

          «Le problème de l’administration grecque, ce n’est pas sa taille, à peu près comparable
          à la moyenne des pays de l’UE. C’est qu’elle ne fonctionne pas et n’est pas soumise à
          l’évaluation», relève un expert européen. Le mal grec du clientélisme est bien connu : à
          chaque élection, les deux partis qui alternent au pouvoir, depuis la fin de la dictature
          en 1974, noyautent le secteur public en y plaçant leurs amis. D’où la structure
          tentaculaire d’un Etat partitocratique où ont proliféré des cohortes d’entités, d’agences
          et autres inutiles comités Théodule. Hier au Parlement était, par exemple, votée la
          réduction de 56 à 31, le nombre d’organismes publics de recherche.

          Millefeuille. Cette inflation bureaucratique est en tête de liste des monstres à
          éradiquer. Sous les auspices de la task force, s’organisent des jumelages : comme
          après la chute du Mur dans les pays candidats à l’adhésion, les Etats de l’UE offrent leur
          savoir-faire. Sur la réforme administrative, c’est la France qui est chef de file. Une tâche
          titanesque qui commencera par l’audit des structures et des ressources humaines.
          Ministère par ministère, il va falloir sabrer dans un millefeuille hiérarchique trois à dix
          fois plus épais que requis. Le FMI pilote, lui, la réforme du fisc, tandis que l’Allemagne
          planche sur l’organisation des régions et la Suède sur le système de santé.



2 sur 3                                                                                                         01/03/12 08:00
La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule                  http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79...


          «C’est un mensonge de dire que la Grèce ne veut pas se réformer», s’indigne Louka
          Katseli. Expulsée du Pasok pour avoir rejeté les «conséquences sociales trop
          douloureuses et inéquitables» du second plan d’ajustement, cette socialiste était
          ministre jusqu’en juin dans le gouvernement Papandréou. Elle s’enorgueillit d’avoir
          baissé les prix de 6 000 médicaments, débusqué 9 000 retraités encore payés dans la
          tombe, libéralisé 125 «professions fermées» ou raccourci de trente-cinq à deux jours
          les délais administratifs pour créer une entreprise : «L’erreur est d’avoir commencé trop
          de réformes en même temps. Il faut se concentrer sur les principales, et surtout vérifier
          qu’elles s’appliquent», estime-t-elle.

          Mais la Grèce n’est plus qu’un énorme chantier : création d’un cadastre, réforme du
          fisc, de la justice, des retraites, du marché du travail, de la santé. Dur de ne pas perdre
          la tête devant les 1 000 objectifs de la feuille de route. Dans l’escouade des pompiers
          européens, on se partage entre scepticisme et «optimisme prudent» face à l’ampleur de
          la tâche. «Ce programme est de la pure science-fiction. Laissons l’ancien système
          mourir ! Il n’en a plus que pour quelques mois» : comme tous les membres de sa
          génération, Dimitris Tsigos, leader des jeunes entrepreneurs grecs, piaffe de tourner la
          page. «S’il y a une chose positive dans ce drame,conclut Panos Carvoutis, au bureau
          grec de la Commission, c’est que le pays a compris que ça ne pouvait plus durer
          comme ça.»




3 sur 3                                                                                                        01/03/12 08:00

Contenu connexe

En vedette

Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1
Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1
Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1Paola Marin
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestifsambou0198e
 
Revolucio industrial
Revolucio industrialRevolucio industrial
Revolucio industrialpauartiz2
 
Betisier de journalistes
Betisier de journalistesBetisier de journalistes
Betisier de journalistesourbothy
 
Bilan d' activité srp 2009
Bilan d' activité srp 2009Bilan d' activité srp 2009
Bilan d' activité srp 2009xtofr
 
La competencia de los profesores
La competencia de los profesoresLa competencia de los profesores
La competencia de los profesoresHany Lopez
 
Día de la tierra
Día de la tierraDía de la tierra
Día de la tierradiegoromeo
 
Allez les filles, une petite volée de vérité
Allez les filles, une petite volée de véritéAllez les filles, une petite volée de vérité
Allez les filles, une petite volée de véritéourbothy
 
Interacturar Promotores de Kosmo
Interacturar Promotores de KosmoInteracturar Promotores de Kosmo
Interacturar Promotores de KosmoKosmo Gente
 
Relajación
RelajaciónRelajación
RelajacióniPandora
 
SEGURIDAD INFORMÁTICA
SEGURIDAD INFORMÁTICASEGURIDAD INFORMÁTICA
SEGURIDAD INFORMÁTICAAna-Velasco
 
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...Feer Gonzalez
 
Guacho sagñay marìa de los àngeles manejo de excel
Guacho sagñay marìa de los àngeles  manejo de excelGuacho sagñay marìa de los àngeles  manejo de excel
Guacho sagñay marìa de los àngeles manejo de excelmary_gs19
 

En vedette (20)

Mobilitat sostenible
Mobilitat sostenibleMobilitat sostenible
Mobilitat sostenible
 
Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1
Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1
Consolidado evaluacion final_competencias_ciudadanas_1-1
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestif
 
Revolucio industrial
Revolucio industrialRevolucio industrial
Revolucio industrial
 
Betisier de journalistes
Betisier de journalistesBetisier de journalistes
Betisier de journalistes
 
Bilan d' activité srp 2009
Bilan d' activité srp 2009Bilan d' activité srp 2009
Bilan d' activité srp 2009
 
La competencia de los profesores
La competencia de los profesoresLa competencia de los profesores
La competencia de los profesores
 
Bienvenidos a expotit@ 2015
Bienvenidos a expotit@ 2015Bienvenidos a expotit@ 2015
Bienvenidos a expotit@ 2015
 
Día de la tierra
Día de la tierraDía de la tierra
Día de la tierra
 
Allez les filles, une petite volée de vérité
Allez les filles, une petite volée de véritéAllez les filles, une petite volée de vérité
Allez les filles, une petite volée de vérité
 
Interacturar Promotores de Kosmo
Interacturar Promotores de KosmoInteracturar Promotores de Kosmo
Interacturar Promotores de Kosmo
 
Tic`s
Tic`sTic`s
Tic`s
 
Relajación
RelajaciónRelajación
Relajación
 
Meoriga bodegas y viñedos
Meoriga bodegas y viñedosMeoriga bodegas y viñedos
Meoriga bodegas y viñedos
 
SEGURIDAD INFORMÁTICA
SEGURIDAD INFORMÁTICASEGURIDAD INFORMÁTICA
SEGURIDAD INFORMÁTICA
 
Clase a
Clase aClase a
Clase a
 
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...
Bloque1 Tecnologia Innovación e información tema 2 innovación y desarrollo co...
 
Gestión Básica de la Información
Gestión Básica de la InformaciónGestión Básica de la Información
Gestión Básica de la Información
 
Guacho sagñay marìa de los àngeles manejo de excel
Guacho sagñay marìa de los àngeles  manejo de excelGuacho sagñay marìa de los àngeles  manejo de excel
Guacho sagñay marìa de los àngeles manejo de excel
 
Temaspaginas web
Temaspaginas webTemaspaginas web
Temaspaginas web
 

Similaire à La grèce confrontée à ses travaux d’hercule

Revue Ecosocialiste n°3
Revue Ecosocialiste n°3Revue Ecosocialiste n°3
Revue Ecosocialiste n°3Mjs67
 
Gazette citygroup janvier2012
Gazette citygroup janvier2012Gazette citygroup janvier2012
Gazette citygroup janvier2012francoisleray
 
Europe des travaileur et des peuples
Europe des travaileur et des peuplesEurope des travaileur et des peuples
Europe des travaileur et des peupleshypolites66
 
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et Démocratique
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et DémocratiqueContribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et Démocratique
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et DémocratiqueOPLPV
 
Soirée débat adfe mai 2011 thanos
Soirée débat adfe mai 2011 thanosSoirée débat adfe mai 2011 thanos
Soirée débat adfe mai 2011 thanosgbenichou
 
Discours 1er mai Patrick Dury
 Discours 1er mai Patrick Dury  Discours 1er mai Patrick Dury
Discours 1er mai Patrick Dury NicolasLonard3
 
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectCrises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectthierry jolaine
 
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...Persoonlijke studie teksten
 
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMP
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMPArgumentaire legislatives : les mensonges de l'UMP
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMPFederationPS13
 
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016sardam007
 
Contextualisation fusion des banques
Contextualisation   fusion des banquesContextualisation   fusion des banques
Contextualisation fusion des banqueschantgag
 
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012JeanTesteunblog
 
Tract 29 fevrier
Tract 29 fevrierTract 29 fevrier
Tract 29 fevrierPaul Heems
 
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLEUN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLEGuy Valette
 
Programme des listes Destexhe
Programme des listes Destexhe Programme des listes Destexhe
Programme des listes Destexhe LaLibre
 
Communiqué appel à la manifestation 12 octobre
Communiqué appel à la manifestation 12 octobreCommuniqué appel à la manifestation 12 octobre
Communiqué appel à la manifestation 12 octobreSarah Rebouh
 

Similaire à La grèce confrontée à ses travaux d’hercule (20)

Revue Ecosocialiste n°3
Revue Ecosocialiste n°3Revue Ecosocialiste n°3
Revue Ecosocialiste n°3
 
Gazette citygroup janvier2012
Gazette citygroup janvier2012Gazette citygroup janvier2012
Gazette citygroup janvier2012
 
Europe des travaileur et des peuples
Europe des travaileur et des peuplesEurope des travaileur et des peuples
Europe des travaileur et des peuples
 
Déclaration
 Déclaration Déclaration
Déclaration
 
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et Démocratique
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et DémocratiqueContribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et Démocratique
Contribution 2015 Oser un Ecosocialisme Solidaire et Démocratique
 
Soirée débat adfe mai 2011 thanos
Soirée débat adfe mai 2011 thanosSoirée débat adfe mai 2011 thanos
Soirée débat adfe mai 2011 thanos
 
Discours 1er mai Patrick Dury
 Discours 1er mai Patrick Dury  Discours 1er mai Patrick Dury
Discours 1er mai Patrick Dury
 
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-projectCrises climat chantier-du-plan-shift-project
Crises climat chantier-du-plan-shift-project
 
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...
Les partis communistes face à l’approfondissement de la crise du système capi...
 
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMP
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMPArgumentaire legislatives : les mensonges de l'UMP
Argumentaire legislatives : les mensonges de l'UMP
 
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016
Journal le monde et suppl du jeudi 15 septembre 2016
 
Accord PS-EELV
Accord PS-EELVAccord PS-EELV
Accord PS-EELV
 
Contextualisation fusion des banques
Contextualisation   fusion des banquesContextualisation   fusion des banques
Contextualisation fusion des banques
 
Io 269 page 2
Io 269 page 2Io 269 page 2
Io 269 page 2
 
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012
Nous avonsdecided agir_collectif-roosevelt2012
 
Io 263 page 3
Io 263 page 3Io 263 page 3
Io 263 page 3
 
Tract 29 fevrier
Tract 29 fevrierTract 29 fevrier
Tract 29 fevrier
 
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLEUN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
 
Programme des listes Destexhe
Programme des listes Destexhe Programme des listes Destexhe
Programme des listes Destexhe
 
Communiqué appel à la manifestation 12 octobre
Communiqué appel à la manifestation 12 octobreCommuniqué appel à la manifestation 12 octobre
Communiqué appel à la manifestation 12 octobre
 

Plus de Dimitris Tsingos

Plus de Dimitris Tsingos (20)

2018 The Year of the Great Opportunities for Greece
2018 The Year of the Great Opportunities for Greece2018 The Year of the Great Opportunities for Greece
2018 The Year of the Great Opportunities for Greece
 
StartTech Ventures Demo Day 1
StartTech Ventures Demo Day 1StartTech Ventures Demo Day 1
StartTech Ventures Demo Day 1
 
Christos Nikolaou UoC
Christos Nikolaou UoCChristos Nikolaou UoC
Christos Nikolaou UoC
 
Virtual Trip
Virtual TripVirtual Trip
Virtual Trip
 
Enallaktiki Protasi Dimokratia Anaptyksi
Enallaktiki Protasi Dimokratia AnaptyksiEnallaktiki Protasi Dimokratia Anaptyksi
Enallaktiki Protasi Dimokratia Anaptyksi
 
Amoivi laptop
Amoivi laptopAmoivi laptop
Amoivi laptop
 
Maris Strofalis Athens Cultural Networks
Maris Strofalis Athens Cultural NetworksMaris Strofalis Athens Cultural Networks
Maris Strofalis Athens Cultural Networks
 
Mirantis OpenStack Bootcamp Athens
Mirantis OpenStack Bootcamp AthensMirantis OpenStack Bootcamp Athens
Mirantis OpenStack Bootcamp Athens
 
creativity-innovation-hightech
creativity-innovation-hightechcreativity-innovation-hightech
creativity-innovation-hightech
 
20140207 tsigos glc2014
20140207 tsigos glc201420140207 tsigos glc2014
20140207 tsigos glc2014
 
Going global
Going globalGoing global
Going global
 
Report 40 under 40 EYL Athens
Report 40 under 40 EYL AthensReport 40 under 40 EYL Athens
Report 40 under 40 EYL Athens
 
20130521 hsa maritime-week
20130521 hsa maritime-week20130521 hsa maritime-week
20130521 hsa maritime-week
 
Report EYL 40 under 40 Berlin 2012
Report EYL 40 under 40 Berlin 2012Report EYL 40 under 40 Berlin 2012
Report EYL 40 under 40 Berlin 2012
 
Start up
Start upStart up
Start up
 
20130302 EU Economy EDU
20130302 EU Economy EDU20130302 EU Economy EDU
20130302 EU Economy EDU
 
Yes for eban w.u
Yes for eban w.uYes for eban w.u
Yes for eban w.u
 
E front it_221012
E front it_221012E front it_221012
E front it_221012
 
Infocom-HellenicStartups
Infocom-HellenicStartupsInfocom-HellenicStartups
Infocom-HellenicStartups
 
20120920 dimitris tsigos-igniteathens
20120920 dimitris tsigos-igniteathens20120920 dimitris tsigos-igniteathens
20120920 dimitris tsigos-igniteathens
 

La grèce confrontée à ses travaux d’hercule

  • 1. La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79... REPORTAGE PAR NATHALIE DUBOIS ENVOYÉE SPÉCIALE À ATHÈNES ET PHILIPPE CERGEL 01.03.2012 La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule Administration, santé, justice… Pour atteindre les objectifs draconiens dictés par la troïka, le pays est secondé par une «task force» européenne. Tout est à reconstruire dans cet Etat, membre de l’UE depuis trente ans. La photo a fait le tour du monde : le corps dans le vide, accrochée au troisième étage de son bureau, Chrysoula a menacé pendant des heures de se laisser tomber. Cette ingénieure venait d’apprendre la suppression de l’organisme de logement social OEK où elle et son mari travaillent. Son angoisse : ne plus pouvoir payer les soins pour leur enfant atteint d’une grave maladie du foie. Le drame a été évité, mais les 700 employés de l’OEK poursuivent la grève. «Nous sommes le dernier vestige d’une politique sociale qui s’effondre. Le gouvernement a tout supprimé, il ne restait plus que nous», dénonce l’architecte Haris Gouvopoulos. Ilias Athanassiou, leader syndical, raconte : «L’OEK a été perdu le 9 février à 5 heures du matin, lors d’un ultime arbitrage. La troïka disait : "Il me faut encore 325 millions d’économies, débrouillez-vous pour les trouver". Voilà le résultat de cette collaboration criminelle entre les nains de la politique grecque et les géants de la troïka [le trio honni des bailleurs de fonds que forment la Commission, la Banque centrale européenne, et le Fonds monétaire international, ndlr].» À la hache. Motif supplémentaire de révolte pour le personnel de l’OEK : cet organisme, le seul à bâtir du logement social en Grèce, ne coûte rien au budget de l’Etat puisqu’il est entièrement financé par des contributions patronales et salariales. Mais, face à un Eurogroupe inflexible, Athènes sabre à la hache, sans faire de détails. Quatre membres du gouvernement Papademos ont d’ailleurs démissionné plutôt que d’avaliser les 50 pages de conditions posées à l’octroi du second prêt international de 130 milliards d’euros censé sauver le pays d’une faillite immédiate. Approuvé le 12 février lors d’une nuit d’émeutes autour de la place Syntagma, ce mémorandum est une version moderne des douze travaux d’Hercule : descendre aux enfers de la rigueur, mais aussi terrasser l’hydre de la corruption, éradiquer l’évasion fiscale et nettoyer les écuries d’une administration archaïque et sclérosée. «On est en train de tout reconstruire. Tout ce qui n’a pas été fait en trois décennies va devoir l’être en deux ou trois ans», résume Panos Carvounis, chef de la représentation en Grèce de la Commission européenne. Le défi est tel qu’Athènes a demandé e l’assistance d’une task force d’experts bruxellois. «Le IV Reich en Grèce», comme certains surnomment l’équipe dirigée par l’Allemand Horst Reichenbach, a démarré son travail en septembre, avec 15 personnes sur place et 35 à Bruxelles. «Notre tâche est 1 sur 3 01/03/12 08:00
  • 2. La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79... d’aider les autorités grecques à remplir les obligations fixées par la troïka. La task force est complémentaire de la troïka, mais elle en est bien distincte», répète Georgette Lalis, à la tête de l’antenne athénienne. La crise grecque place ainsi l’exécutif européen dans une inconfortable schizophrénie, à savoir jouer en même temps le bon et le méchant flic. «Bruxelles est face à du jamais-vu : offrir les programmes de pré-adhésion conçus pour les pays de l’Est à un Etat membre de l’UE depuis trente ans», note un diplomate européen. Faire du State building, inculquer le b.a.ba de la gouvernance, réduire la bureaucratie : autant de réformes structurelles bien plus longues et compliquées à mener qu’une annulation de 53% de la dette privée ou un retour forcé à l’équilibre budgétaire… «La troïka a une vision purement comptable de court terme, poursuit ce même observateur, tandis que, pour la task force, cette crise présente la chance inouïe d’améliorer un Etat endérélictiondepuis cent cinquante ans.» Deux visions qui s’entrechoquent et souvent se contredisent. Dans ce gigantesque chantier de réformes, les citoyens sont perdus : les politiques sont trop haïs pour se risquer à expliquer les changements en cours. Argyro, fonctionnaire à la Sécurité sociale, a été mutée dans un immeuble flambant neuf de la banlieue d’Athènes quand les 144 caisses du pays ont été fusionnées en une seule. Son salaire a été réduit de 40%, à 780 euros, ses journées de travail remontées à huit heures et son service décimé. Fini les contrats temporaires. L’an dernier, seul 1 départ à la retraite sur 10 a été remplacé (1 sur 5 à partir de 2012). Résultat, le secteur public a déjà fondu de 85 000 postes depuis 2009. «C’est un peu le chaos, soupire Argyro. Les dossiers en retard s’accumulent. Nous, Grecs, n’avons aucun sens de l’organisation. En plus, on ne sait rien de ce qui va nous arriver. On ne nous dit rien.» Le plus grand flou règne par exemple sur la manière dont le gouvernement va encore couper 150 000 postes (sur un total de 712 000 fonctionnaires) d’ici à 2015, comme promis à la troïka. Rien que cette année, 15 000 salariés du secteur public doivent être transférés dans une «réserve», où ils ne toucheront que 60% de leur salaire avant d’être licenciés au bout d’un an. Pour l’heure, ils sont à peine 800 parqués dans cette antichambre de la radiation. «Le problème de l’administration grecque, ce n’est pas sa taille, à peu près comparable à la moyenne des pays de l’UE. C’est qu’elle ne fonctionne pas et n’est pas soumise à l’évaluation», relève un expert européen. Le mal grec du clientélisme est bien connu : à chaque élection, les deux partis qui alternent au pouvoir, depuis la fin de la dictature en 1974, noyautent le secteur public en y plaçant leurs amis. D’où la structure tentaculaire d’un Etat partitocratique où ont proliféré des cohortes d’entités, d’agences et autres inutiles comités Théodule. Hier au Parlement était, par exemple, votée la réduction de 56 à 31, le nombre d’organismes publics de recherche. Millefeuille. Cette inflation bureaucratique est en tête de liste des monstres à éradiquer. Sous les auspices de la task force, s’organisent des jumelages : comme après la chute du Mur dans les pays candidats à l’adhésion, les Etats de l’UE offrent leur savoir-faire. Sur la réforme administrative, c’est la France qui est chef de file. Une tâche titanesque qui commencera par l’audit des structures et des ressources humaines. Ministère par ministère, il va falloir sabrer dans un millefeuille hiérarchique trois à dix fois plus épais que requis. Le FMI pilote, lui, la réforme du fisc, tandis que l’Allemagne planche sur l’organisation des régions et la Suède sur le système de santé. 2 sur 3 01/03/12 08:00
  • 3. La Grèce confrontée à ses travaux d’Hercule http://journal.liberation.fr/api/libe/v2/contentmodel/article/79... «C’est un mensonge de dire que la Grèce ne veut pas se réformer», s’indigne Louka Katseli. Expulsée du Pasok pour avoir rejeté les «conséquences sociales trop douloureuses et inéquitables» du second plan d’ajustement, cette socialiste était ministre jusqu’en juin dans le gouvernement Papandréou. Elle s’enorgueillit d’avoir baissé les prix de 6 000 médicaments, débusqué 9 000 retraités encore payés dans la tombe, libéralisé 125 «professions fermées» ou raccourci de trente-cinq à deux jours les délais administratifs pour créer une entreprise : «L’erreur est d’avoir commencé trop de réformes en même temps. Il faut se concentrer sur les principales, et surtout vérifier qu’elles s’appliquent», estime-t-elle. Mais la Grèce n’est plus qu’un énorme chantier : création d’un cadastre, réforme du fisc, de la justice, des retraites, du marché du travail, de la santé. Dur de ne pas perdre la tête devant les 1 000 objectifs de la feuille de route. Dans l’escouade des pompiers européens, on se partage entre scepticisme et «optimisme prudent» face à l’ampleur de la tâche. «Ce programme est de la pure science-fiction. Laissons l’ancien système mourir ! Il n’en a plus que pour quelques mois» : comme tous les membres de sa génération, Dimitris Tsigos, leader des jeunes entrepreneurs grecs, piaffe de tourner la page. «S’il y a une chose positive dans ce drame,conclut Panos Carvoutis, au bureau grec de la Commission, c’est que le pays a compris que ça ne pouvait plus durer comme ça.» 3 sur 3 01/03/12 08:00