SlideShare une entreprise Scribd logo

EEAI - Équipe Aleph - Projet numérique des Quartiers Culturels

1  sur  93
Télécharger pour lire hors ligne
Groupe Aleph

Marie-Andrée Dubreuil-Moisan _ Marie-Eve Lamoureux _ Audrey Larivière   _ Marion-Isabelle Muszynski
PRÉSENCE NUMÉRIQUE DES QUARTIERS CULTURELS
                  DE LA VILLE DE MONTRÉAL
V I L L E   D E   M O N T R É A L          EBSI _ SCI 30601   2
MEMBRES DE L’ÉQUIPE ET MÉTHODOLOGIE
V I L L E   D E   M O N T R É A L         EBSI _ SCI 30601   3
VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH
                      Marie-Andrée Dubreuil-Moisan
                      Stratège Marketing
                      Formation en Beaux Arts, Marketing et Psychologie.
MEMBRES DE L’ÉQUIPE
                      Conception et Réalisation de campagnes publicitaires.
                      Acteur culturel préféré : Guy A. Lepage

                      Marie-Eve Lamoureux
                      Consultante en marketing, Spécialisée en gestion de projet
                      Possédant de l’expérience en conception et programmation de sites web. Marie-Eve a fait ses
                      classes à l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal et à l’École de Bibliothéconomie
                      et des Sciences de l’Information de l’Université de Montréal.
                      Acteur culturel préféré : Paul Arcan


                      Audrey Larivière
                      Architecte de l’information
                      Titulaire d’un certificat en archivistique, d’un certificat en gestion de l’information numérique et
                      d’une mineure en sciences cognitives, Audrey Larivière s’intéresse aux documents structurés et
                      à l’organisation des données à l’intérieur des documents en général.
                      Acteur culturel préféré : Gilles Groulx


                      Marion-Isabelle Muszynski




                                                                                                                             EBSI _ SCI 30601
                      Conceptrice et analyste de l’expérience usager
                      Conceptrice d’expérience usager formée en Europe et au Québec, Marion-Isabelle a fait ses
                      classes en communication, en arts et en informatique.
                      Acteur culturel préféré : Frank Gehry




                                                                                                                             4
VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH
               Découverte
               À cette étape, nous passons en revue tous les détails concernant votre vision du projet, les groupes cibles, le modèle
               d’affaire, la concurrence, etc. Cette analyse nous permet de bien assimiler vos enjeux et votre situation face à la
               compétition. Cette étape est essentielle pour nous permettre de bien déterminer les objectifs.
MÉTHODOLOGIE


               Définition du projet et Idéation
               C’est ici que nous procédons à la définition détaillée du projet en utilisant les résultats de recherche présentés plus
               tôt. C’est à cette étape que nous définissons les différents persona et que nous analysons la consommation et les
               comportements.

               Conception
               Contrairement à l’étape précédente où nous nous sommes concentrés sur les idées, ici nous exécutons.
               C’est à cette étape que nous développons les cartes, maquettes fil de fer et la couche graphique.

               Conception finale
               C’est à cette étape que nous développons les livrables finaux, pour l’intégration et le codage.



               A chaque étape, nous comptons une rencontre et une ronde de commentaires/correction.

               Afin de mettre à l’épreuve nos concepts, nous souhaitons les mettre en contexte afin de les tester, en réalisant des




                                                                                                                                         EBSI _ SCI 30601
               test utilisateurs tout au long du processus.

               Nous souhaitons travailler avec vous comme acteurs actif du projet.




                                                                                                                                         5
ANALYSE DE VOS BESOINS, NOTRE CLIENT,
                    LA VILLE DE MONTRÉAL
V I L L E   D E   M O N T R É A L           EBSI _ SCI 30601   6

Recommandé

Le calendrier au service de la communauté
Le calendrier au service de la communautéLe calendrier au service de la communauté
Le calendrier au service de la communautéVincent Chapdelaine
 
Présentation du Mur Mitoyen à Web Education
Présentation du Mur Mitoyen à Web EducationPrésentation du Mur Mitoyen à Web Education
Présentation du Mur Mitoyen à Web EducationVincent Chapdelaine
 
EEAI - Équipe B - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe B - Projet numérique des Quartiers CulturelsEEAI - Équipe B - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe B - Projet numérique des Quartiers CulturelsVincent Chapdelaine
 
EEAI - Équipe Alpha i - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe Alpha i - Projet numérique des Quartiers CulturelsEEAI - Équipe Alpha i - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe Alpha i - Projet numérique des Quartiers CulturelsVincent Chapdelaine
 
EEAI - Équipe A - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe A - Projet numérique des Quartiers CulturelsEEAI - Équipe A - Projet numérique des Quartiers Culturels
EEAI - Équipe A - Projet numérique des Quartiers CulturelsVincent Chapdelaine
 
Expérience utilisateur et contenus culturels
Expérience utilisateur et contenus culturelsExpérience utilisateur et contenus culturels
Expérience utilisateur et contenus culturelsVincent Chapdelaine
 
Espaces émergents, nouvelles pratiques et bibliothèques publiques.
Espaces émergents, nouvelles pratiques et bibliothèques publiques.Espaces émergents, nouvelles pratiques et bibliothèques publiques.
Espaces émergents, nouvelles pratiques et bibliothèques publiques.Vincent Chapdelaine
 
Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs ...
Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs ...Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs ...
Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs ...Vincent Chapdelaine
 

Contenu connexe

En vedette

Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...
Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...
Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...Vincent Chapdelaine
 
Artistes de la rue
Artistes de la rueArtistes de la rue
Artistes de la rueARCHOUK
 
Traitement comme, est, et prevention
Traitement comme, est, et preventionTraitement comme, est, et prevention
Traitement comme, est, et preventionCOCQ-SIDA
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier Hoen
 
AME-GALLERY Antoine Mercier Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...
AME-GALLERY Antoine Mercier  Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...AME-GALLERY Antoine Mercier  Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...
AME-GALLERY Antoine Mercier Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...Antoine Mercier-ame
 
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-fr
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-frAttentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-fr
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-frDelphine ATTAL
 
00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
00's achèvement de l'hypermodernisme by toastedToasted
 
Pensamiento pedagógico de rousseau
Pensamiento pedagógico de rousseauPensamiento pedagógico de rousseau
Pensamiento pedagógico de rousseauSergio Perez
 
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013 executive outlook IT and FSI
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013  executive outlook IT and FSI Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013  executive outlook IT and FSI
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013 executive outlook IT and FSI Delphine Pramotton
 
E crm-wdgold-lite
E crm-wdgold-liteE crm-wdgold-lite
E crm-wdgold-liteNida Salhi
 
Générer des leads grâce au Marketing de Contenu
Générer des leads grâce au Marketing de ContenuGénérer des leads grâce au Marketing de Contenu
Générer des leads grâce au Marketing de ContenuWSI France
 
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentation
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentationUCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentation
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentationdavidlong58
 
Doc saveris 0982 8113
Doc saveris  0982 8113Doc saveris  0982 8113
Doc saveris 0982 8113Europages2
 
Les pèlerins d'Emmaus
Les pèlerins d'EmmausLes pèlerins d'Emmaus
Les pèlerins d'EmmausVirginieJulien
 
Flame, un virus espion d'etat
Flame, un virus espion d'etatFlame, un virus espion d'etat
Flame, un virus espion d'etatiSSAL
 
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipo
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipoHacia la formación permanente...el trabajo en equipo
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipoAntonio Rodríguez Martinez
 

En vedette (20)

Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...
Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...
Les rôles des professionnels de l’information dans le passage des médias vers...
 
Artistes de la rue
Artistes de la rueArtistes de la rue
Artistes de la rue
 
Traitement comme, est, et prevention
Traitement comme, est, et preventionTraitement comme, est, et prevention
Traitement comme, est, et prevention
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
 
AME-GALLERY Antoine Mercier Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...
AME-GALLERY Antoine Mercier  Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...AME-GALLERY Antoine Mercier  Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...
AME-GALLERY Antoine Mercier Peinture Instants datés 0613 c avec oeuvres simi...
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1
 
3 b
3 b3 b
3 b
 
Sindrome del burnout
Sindrome del burnoutSindrome del burnout
Sindrome del burnout
 
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-fr
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-frAttentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-fr
Attentes des-consommateurs-sur-internet-pour-ipsos-fr
 
00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
00's achèvement de l'hypermodernisme by toasted
 
Pensamiento pedagógico de rousseau
Pensamiento pedagógico de rousseauPensamiento pedagógico de rousseau
Pensamiento pedagógico de rousseau
 
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013 executive outlook IT and FSI
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013  executive outlook IT and FSI Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013  executive outlook IT and FSI
Les TI dans l'industrie bancaire en 2013 : 2013 executive outlook IT and FSI
 
MUÑOZ MOLINA
MUÑOZ MOLINAMUÑOZ MOLINA
MUÑOZ MOLINA
 
E crm-wdgold-lite
E crm-wdgold-liteE crm-wdgold-lite
E crm-wdgold-lite
 
Générer des leads grâce au Marketing de Contenu
Générer des leads grâce au Marketing de ContenuGénérer des leads grâce au Marketing de Contenu
Générer des leads grâce au Marketing de Contenu
 
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentation
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentationUCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentation
UCS Athlétisme Bilan saison 2012 2013 Groupe Hosr Stade - presentation
 
Doc saveris 0982 8113
Doc saveris  0982 8113Doc saveris  0982 8113
Doc saveris 0982 8113
 
Les pèlerins d'Emmaus
Les pèlerins d'EmmausLes pèlerins d'Emmaus
Les pèlerins d'Emmaus
 
Flame, un virus espion d'etat
Flame, un virus espion d'etatFlame, un virus espion d'etat
Flame, un virus espion d'etat
 
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipo
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipoHacia la formación permanente...el trabajo en equipo
Hacia la formación permanente...el trabajo en equipo
 

Similaire à EEAI - Équipe Aleph - Projet numérique des Quartiers Culturels

Offre d'emploi chargés d'études
Offre d'emploi chargés d'étudesOffre d'emploi chargés d'études
Offre d'emploi chargés d'étudesAura HERNANDEZ
 
3.1 etude de l'environnement du projet
3.1 etude de l'environnement du projet3.1 etude de l'environnement du projet
3.1 etude de l'environnement du projetAshoka France
 
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)J'ai besoin de com
 
Analyse usages et publics
Analyse usages et publicsAnalyse usages et publics
Analyse usages et publicsBELVEZE Damien
 
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"Jeanguenin
 
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérer
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérerLes médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérer
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérerL'Atelier BNP Paribas
 
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFL
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFLConnected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFL
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFLRaphael Rollier
 
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdf
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdfLean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdf
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdfHibaBellafkih2
 
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaine
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaineRéférentiel métier accompagnateur plie sud aquitaine
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaineFrançois BANIZETTE
 
Dcap net conversations_descriptif
Dcap net conversations_descriptifDcap net conversations_descriptif
Dcap net conversations_descriptifonibi29
 
le design thinking.pptx
le design thinking.pptxle design thinking.pptx
le design thinking.pptxMalikaOulha
 
Enquete de publics en bibliothèque
Enquete de publics en bibliothèqueEnquete de publics en bibliothèque
Enquete de publics en bibliothèqueNicolas Alarcon
 
Fiche d information_projet_pro
Fiche d information_projet_proFiche d information_projet_pro
Fiche d information_projet_proSylvain Tchuenteu
 
Envie de tester v'IPSO ?
Envie de tester v'IPSO ?Envie de tester v'IPSO ?
Envie de tester v'IPSO ?Flying Brain
 
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMAND
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMANDGuérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMAND
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMANDLa Cuisine du Web
 
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine Lallemand
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine LallemandBlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine Lallemand
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine LallemandCarine Lallemand
 
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...User Studio
 
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...The Metrics Factory
 
02 00 application et services _ introduction
02 00 application et services _ introduction02 00 application et services _ introduction
02 00 application et services _ introductionAlexandre Rivaux
 

Similaire à EEAI - Équipe Aleph - Projet numérique des Quartiers Culturels (20)

Offre d'emploi chargés d'études
Offre d'emploi chargés d'étudesOffre d'emploi chargés d'études
Offre d'emploi chargés d'études
 
3.1 etude de l'environnement du projet
3.1 etude de l'environnement du projet3.1 etude de l'environnement du projet
3.1 etude de l'environnement du projet
 
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)
"Les clés d'une communication efficace" par Laurence Jados (2011)
 
Analyse usages et publics
Analyse usages et publicsAnalyse usages et publics
Analyse usages et publics
 
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"
Marie-Françoise Defosse : "Former les répondants"
 
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérer
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérerLes médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérer
Les médias sociaux pour vendre, communiquer et fédérer
 
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFL
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFLConnected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFL
Connected Event - Du Big Data au Smart Data 7Oct2015 - EPFL
 
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdf
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdfLean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdf
Lean Startup & Design Thinking.pptx (1).pdf
 
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaine
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaineRéférentiel métier accompagnateur plie sud aquitaine
Référentiel métier accompagnateur plie sud aquitaine
 
Dcap net conversations_descriptif
Dcap net conversations_descriptifDcap net conversations_descriptif
Dcap net conversations_descriptif
 
le design thinking.pptx
le design thinking.pptxle design thinking.pptx
le design thinking.pptx
 
Enquete de publics en bibliothèque
Enquete de publics en bibliothèqueEnquete de publics en bibliothèque
Enquete de publics en bibliothèque
 
Fiche d information_projet_pro
Fiche d information_projet_proFiche d information_projet_pro
Fiche d information_projet_pro
 
Envie de tester v'IPSO ?
Envie de tester v'IPSO ?Envie de tester v'IPSO ?
Envie de tester v'IPSO ?
 
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMAND
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMANDGuérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMAND
Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" par Carine LALLEMAND
 
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine Lallemand
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine LallemandBlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine Lallemand
BlendWebMix 2017 - Guérilla UX, "quick" mais pas "dirty" - Carine Lallemand
 
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...
Sensibilisation au Design de Services pour La Fabrique de l'Hospitalité du CH...
 
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
Comment démocratiser vos études sur les réseaux sociaux ? Un Webinar présenté...
 
L'iNattendu Client
L'iNattendu ClientL'iNattendu Client
L'iNattendu Client
 
02 00 application et services _ introduction
02 00 application et services _ introduction02 00 application et services _ introduction
02 00 application et services _ introduction
 

EEAI - Équipe Aleph - Projet numérique des Quartiers Culturels

  • 1. Groupe Aleph Marie-Andrée Dubreuil-Moisan _ Marie-Eve Lamoureux _ Audrey Larivière _ Marion-Isabelle Muszynski
  • 2. PRÉSENCE NUMÉRIQUE DES QUARTIERS CULTURELS DE LA VILLE DE MONTRÉAL V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 2
  • 3. MEMBRES DE L’ÉQUIPE ET MÉTHODOLOGIE V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 3
  • 4. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Marie-Andrée Dubreuil-Moisan Stratège Marketing Formation en Beaux Arts, Marketing et Psychologie. MEMBRES DE L’ÉQUIPE Conception et Réalisation de campagnes publicitaires. Acteur culturel préféré : Guy A. Lepage Marie-Eve Lamoureux Consultante en marketing, Spécialisée en gestion de projet Possédant de l’expérience en conception et programmation de sites web. Marie-Eve a fait ses classes à l’École des Hautes Études Commerciales de Montréal et à l’École de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information de l’Université de Montréal. Acteur culturel préféré : Paul Arcan Audrey Larivière Architecte de l’information Titulaire d’un certificat en archivistique, d’un certificat en gestion de l’information numérique et d’une mineure en sciences cognitives, Audrey Larivière s’intéresse aux documents structurés et à l’organisation des données à l’intérieur des documents en général. Acteur culturel préféré : Gilles Groulx Marion-Isabelle Muszynski EBSI _ SCI 30601 Conceptrice et analyste de l’expérience usager Conceptrice d’expérience usager formée en Europe et au Québec, Marion-Isabelle a fait ses classes en communication, en arts et en informatique. Acteur culturel préféré : Frank Gehry 4
  • 5. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Découverte À cette étape, nous passons en revue tous les détails concernant votre vision du projet, les groupes cibles, le modèle d’affaire, la concurrence, etc. Cette analyse nous permet de bien assimiler vos enjeux et votre situation face à la compétition. Cette étape est essentielle pour nous permettre de bien déterminer les objectifs. MÉTHODOLOGIE Définition du projet et Idéation C’est ici que nous procédons à la définition détaillée du projet en utilisant les résultats de recherche présentés plus tôt. C’est à cette étape que nous définissons les différents persona et que nous analysons la consommation et les comportements. Conception Contrairement à l’étape précédente où nous nous sommes concentrés sur les idées, ici nous exécutons. C’est à cette étape que nous développons les cartes, maquettes fil de fer et la couche graphique. Conception finale C’est à cette étape que nous développons les livrables finaux, pour l’intégration et le codage. A chaque étape, nous comptons une rencontre et une ronde de commentaires/correction. Afin de mettre à l’épreuve nos concepts, nous souhaitons les mettre en contexte afin de les tester, en réalisant des EBSI _ SCI 30601 test utilisateurs tout au long du processus. Nous souhaitons travailler avec vous comme acteurs actif du projet. 5
  • 6. ANALYSE DE VOS BESOINS, NOTRE CLIENT, LA VILLE DE MONTRÉAL V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 6
  • 7. Ville de Montréal & ALEPH Analyse de vos besoins, notre client, la Ville de Montréal: Vous permettre d’atteindre vos objectifs Analyse des besoins du client - Nous planifions à cet effet rencontrer les gens de votre milieu à la Ville de Montréal afin de saisir de façon optimale ce que vous attendez de la recherche préalable au développement de l’outil et de l’outil en soi. Pour nous, la première étape de cette recherche est d’apprendre à connaître le projet en profondeur par les publications liées, mais aussi par les réponses à nos questions et par l’étude du milieu réel. EBSI _ SCI 30601 7
  • 8. Ville de Montréal & ALEPH Analyse de vos besoins, notre client, la Ville de Montréal: Vous permettre d’atteindre vos objectifs Analyse des besoins du client - Suite aux rencontres préalables, nous avons pensé dans un soucis d’efficacité produire de manière itérative en cours de processus, des questionnaires qui vous seront envoyés de façon à ce que les questions soient réparties par une personne ressource prédéterminée, aux acteurs les plus compétents pour répondre selon la nature, ainsi nous fixerons des rendez-vous sur des sujets précis avec la personne la plus appropriée lorsqu’une simple réponse ne sera pas suffisante. EBSI _ SCI 30601 8
  • 9. Ville de Montréal & ALEPH Analyse de vos besoins, notre client, la Ville de Montréal: Vous permettre d’atteindre vos objectifs Analyse des besoins du client - Nous revaliderons toujours les actions entreprises avant de mettre de l’avant une étape du projet, cette collaboration entre vous et nous est absolument nécessaire pour produire un travail de qualité qui répondra à vos attentes et besoins. Dans la section « Analyse des utilisateurs », nous vous ferons une démonstration de la manière dont nous fonctionnerons en tant que consultants. EBSI _ SCI 30601 9
  • 10. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Approfondir vous attentes, besoins et objectifs par des rencontres: Notre perception de vos besoins › Rencontres avec des représentants de la Ville de Montréal visant à s’assurer que ce que nous vous proposons répond réellement à vos attentes et besoins en lien avec les objectifs globaux du projet. › Vous faire part de nos recommandations en lien avec nos recherches préalables à ces rencontres et ce qui est réalisable en termes de bons résultats, ceci fait partie de notre rôle de consultants qui demande une étroite collaboration entre vous et nous, nous vous questionnerons beaucoup et nous validerons plusieurs de vos demandes au jour de ce que nous apprendrons dans nos recherches et développements sur le projet et ce, du début à la fin. › Entente sur les modalités de collaboration entre vous : Ville de Montréal et nous : Aleph dans ce projet : Personnes contacts, méthodes et autres. EBSI _ SCI 30601 10
  • 11. Ville de Montréal & ALEPH Déterminer les fonctions des quartiers culturels: Notre perception de vos besoins › Pour entamer cette étape, déterminer de manière approfondie ce que vous entendez par le concept d’intérêt pour la culture qui à notre avis, se distingue du concept d’intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels sera essentiel pour analyser les utilisateurs potentiels mais influe aussi fortement sur la détermination des quartiers culturels et sur les installations qui seront ciblées par le projet de quartier culturel. EBSI _ SCI 30601 11
  • 12. Ville de Montréal & ALEPH Actualiser le concept de quartier culturel en se référant à la littérature existante et à certaines expériences d’ici et Notre perception de vos besoins d’ailleurs. : › Ce sujet est détaillée dans la section « Analyse de la concurrence » du rapport. Bien sûr, il ne s’agit pas de l’analyse complète, mais d’une démonstration de nos services qui prend la forme d’un début de réflexion sur l’analyse de la concurrence pour votre contexte. Nous avons d’ailleurs trouvé la version plus récente du plan que vous nous avez proposé « Montréal métropole culturelle, coup d’œil 2010 – Plan d’action 2007-2017 » qui pourrait éventuellement susciter des réflexions nouvelles ou nous aider à identifier comment délimiter géographiquement les quartiers culturels. EBSI _ SCI 30601 12
  • 13. Ville de Montréal & ALEPH Fixer les objectifs auxquels les quartiers culturels répondront en lien avec les politiques et stratégies Notre perception de vos besoins préétablies par la Ville ou le gouvernement: › Dans le plan de développement durable du Ministère de la culture, des communications et des conditions féminines (MCCCF) en avril 2009, le développement de l’agenda 21 pour le système culturel québécois vise à stimuler le rayonnement de la culture et à intégrer la culture à la vie collective. Dans cette optique chaque municipalité est amenée à participer et nous croyons que la Ville de Montréal répond à cette préoccupation entre autres moyens par son projet actuel. EBSI _ SCI 30601 13
  • 14. Ville de Montréal & ALEPH Suite: Fixer les objectifs auxquels les quartiers culturels répondront en lien avec les politiques et Notre perception de vos besoins stratégies préétablies par la Ville ou le gouvernement: › Nous avons lu entre les lignes de la présentation à notre égard, que vous êtes aussi dans ce projet une entreprise cherchant d’une part à stimuler l’économie de la ville de Montréal et à améliorer et promouvoir son image de marque, d’autre part à développer un sentiment d’appartenance. Nous comprenons dans votre énoncé de public cible que politiquement, vous voulez que la surface des plateformes numériques proposées ne soit en aucun cas discriminatoires et paraissent cibler tous les montréalais. Dans cette optique, la notion des quartiers culturels devient entre autres, un outil promotionnel qui plus ou moins s’adresse à tous, donc aux consommateurs actuels et potentiels des quartiers culturels et ce qui modulera notre capacité à les atteindre est l’offre et la diffusion. Malgré ces considérations, il est clair que nous ne pouvons pas atteindre tous les montréalais et que nous devrons travailler à sélectionner des cibles, vous nous avez donné des indications à cet effet et nous commencerons à en discuter avec vous dans la section appropriée. EBSI _ SCI 30601 14
  • 15. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Déterminer quels sont les quartiers culturels: Notre perception de vos besoins - Il faudra identifier en collaboration avec les arrondissements à partir de faits établis, quels sont les quartiers culturels actuels ou émergents - 294 organismes artistiques sont soutenus par le Conseil des arts de Montréal (Chambre de commerce du Montréal métropolitain (2009). La culture à Montréal : impacts économiques et financement privé). Nous croyons que de localiser ces 294 organismes pourrait grandement nous aider à localiser les quartiers culturels et les services offerts. EBSI _ SCI 30601 15
  • 16. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Suite: Déterminer quels sont les quartiers culturels: Notre perception de vos besoins - Nous avons aussi une idée vague datant de 2004 qui sera assurément à actualiser et à compléter, de l’utilisation des installations culturelles tirées du document suivant : Dalphond, Claude Edgar et Pelletier, Michel : Direction du lectorat, de la recherche et des politiques (2005). Ministère de la culture et des communications. Portrait statistique : volet territorial. EBSI _ SCI 30601 16
  • 17. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Déterminer comment développer les quartiers culturels en lien avec les attentes et les besoins des Notre perception de vos besoins utilisateurs: - Ce sujet est détaillé dans la section « Analyse des utilisateurs ». Bien sûr, il ne s’agit pas de l’analyse complète, mais d’une démonstration de nos services qui prend la forme d’un début de réflexion sur l’analyse des utilisateurs pour votre contexte. - Nous avons amorcé une réflexion au point de vue de la segmentation démographique à l’intérieur des arrondissements avec la référence suivante : Dalphond, Claude Edgar et Audet, Claudine (2004). Enquête sur les pratiques culturelles dans la région de Montréal : Tableau : Répartition de la population selon l’âge, le revenu personnel et la scolarité, subdivisions de Montréal. EBSI _ SCI 30601 17
  • 18. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Détailler un plan concret de la stratégie d’intervention que nous vous proposons aujourd’hui: Notre perception de vos besoins - Tout ce qui est en lien avec la stratégie d’intervention proposée est détaillé dans la section « Concept proposé ». EBSI _ SCI 30601 18
  • 19. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Selon notre perception de vos besoins: Projet: Notre perception de vos besoins -  Mise en œuvre du projet: Phase de développement -  Mise en œuvre du projet: Phase d’implantation -  Formation pour la maintenance générale (incluse dans les coûts de cette offre) -  Au besoin: Offre de service pour la maintenance du site Web par nous (objet d’un contrat différent) EBSI _ SCI 30601 19
  • 20. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Vision stratégique et créative: Nos objectifs: Vision stratégique et créative -  Répondre à votre demande, ce qui ne se fait pas uniquement en effectuant de manière robotique ce que vous demandez mais plutôt en effectuant un travail de recherche approfondie pour la consultation auprès de vous. Nous voulons ratisser un maximum de détails par, entre autres, une enquête de marché, du benchmarking, des tests utilisateurs, la considération d’un maximum d’aspects, afin que suite à ce processus global, les plateformes lancées correspondent le plus étroitement possible à votre vision que nous devons clarifier, aux besoins des utilisateurs surtout et aussi que les plateformes soient accessibles et aient un potentiel élevé de durabilité. -  Bien sûr, nous vous conseillons de faire un suivi étroit de l’évolution de vos outils de manière à offrir toujours davantage aux segments d’une population en évolution constante et de ne pas oublier de nouveaux segments, il faut demeurer visionnaire pour être concurrentiel. EBSI _ SCI 30601 20
  • 21. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Vision stratégique et créative: Notre vision: Vision stratégique et créative Notre vision est inspirée de ce mot d’accueil par Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain : « La culture, cette flamme insaisissable, représente l’âme de notre société. Elle est à la fois moteur de construction sociale et définition de notre identité collective. La culture, c’est aussi un formidable levier de développement économique et de création de richesse. À ce chapitre, Montréal est résolument choyée. Nous avons une métropole créative, vibrante et ouverte. Grâce à son foisonnement culturel, nourrie par son histoire et sa situation linguistique uniques, Montréal s’est dotée d’une réputation internationale des plus enviables. C’est là une immense fierté pour tous les Montréalais et pour la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ». (Chambre de commerce du Montréal métropolitain (2009). La culture à Montréal : impacts économiques et financement privé). EBSI _ SCI 30601 21
  • 22. ANALYSE DES UTILISATEURS V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 22
  • 23. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Important: Liste non exhaustive d’informations pertinentes sur Montréal et les montréalais cause recension démontrative du début de la phase recherche EBSI _ SCI 30601 23
  • 24. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Densité de population élevée: -  Du point de vue des données démographiques du Québec par type de régions, Montréal étant une région centrale, donc qui a une densité de population élevée se trouve en situation avantageuse par rapport aux « économies d’échelle : frais d’exploitation répartis sur un public nombreux et plus concentré et accroît l’offre culturelle : masse critique d’artistes, publics spécialisés en nombre suffisant » (Dalphond, Claude Edgar (2008). Ministère de la culture, des communications et des conditions féminines (MCCCF), Gouvernement du Québec, Les système culturel québécois en perspective). EBSI _ SCI 30601 24
  • 25. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Densité de population élevée: -  « Toutefois, l’accroissement de la population dans les banlieues augmente leur avantage de densité, ce qui permet d’améliorer leur offre culturelle et d’autant plus de compétitionner avec la Ville de Montréal » (Dalphond, Claude Edgar (2008). Ministère de la culture, des communications et des conditions féminines (MCCCF), Gouvernement du Québec, Les système culturel québécois en perspective). -  Ce serait à étudier mais ceci laisse à penser que les quartiers culturels ne pourront fort probablement pas viser la rétention de la population vers les banlieues. EBSI _ SCI 30601 25
  • 26. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Langue et immigration: -  « Les francophones représentent plus de 90 % de la population québécoise. Le portrait linguistique de Montréal est cependant différent, et unique au Québec. En 2004, la langue utilisée à la maison y était le français dans 53,2 % des cas, l’anglais dans 17,7 % et une autre langue dans 29,1 %. -  Dit autrement, presque la moitié de la population montréalaise ne parle pas français en famille, une question importante dans la mesure où l’apprivoisement de la culture y paraît étroitement associé. » EBSI _ SCI 30601 26
  • 27. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Langue et immigration: -  « Or, on peut certainement penser que les codes culturels de ces immigrants diffèrent largement de ceux du Québec. L’appropriation par les nouveaux arrivants de ces codes inédits, et des produits culturels qui y sont rattachés, risque d’exiger à l’avenir un effort soutenu de la part des institutions et des organismes culturels québécois. Ils y verront sans doute un enjeu important du développement de leur clientèle. » EBSI _ SCI 30601 27
  • 28. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Langue et immigration: -  À moins de considérer le public non francophone dans leurs plans, les organismes culturels risquent d’être confrontés à un marché dont la taille, déjà réduite de 50 %, pourrait encore diminuer. Cette situation menace l’avenir des organismes soutenus par le Ministère, et celui-ci devra tôt ou tard revoir ses programmes pour en maximiser l’efficacité dans la métropole. » (Dalphond, Claude Edgar (2008). Ministère de la culture, des communications et des conditions féminines (MCCCF), Gouvernement du Québec, Les système culturel québécois en perspective). EBSI _ SCI 30601 28
  • 29. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Langue et immigration: -  Sachant que pour la période de référence 2009-2010, Montréal a accueilli 43 143 immigrants internationaux et qu’il y a eu 13 815 entrants interprovinciaux pour la période de référence 2009-2010 et que ces chiffres sont semblables dans les années précédentes, il convient de considérer le fait qu’au Québec par exemple en 2010, 7 831 immigrants parlaient anglais seulement et 11 004 immigrants ne parlaient ni anglais, ni français. (Institut de la Statistique du Québec (1996-2010). Migrations internationales et interprovinciales par région métropolitaine de recensement, Québec); (Institut de la Statistique du Québec (1980-2010). Immigrants selon la connaissance du français et de l'anglais, Québec, 1980-2010 EBSI _ SCI 30601 29
  • 30. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Langue et immigration: -  Au jour de ces informations et en notre qualité de consultants, nous devrons vous questionner sur votre décision de produire un contenu uniquement francophone, tout particulièrement dans l’optique d’aligner le projet sur les objectifs de développement durable. Ensuite, vous prenez la décision qui correspond à vos attentes. Il importe aussi de considérer la réputation culturelle déjà acquise à l’international par Montréal. EBSI _ SCI 30601 30
  • 31. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  « Le vieillissement de la population aura un impact majeur sur les ressources et les publics de la culture. L’offre culturelle sera dorénavant destinée à une clientèle décroissante, soulevant ainsi la question de la rentabilisation des investissements publics en culture. » (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 31
  • 32. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  Entre autres, -  « La logique veut que subvenir aux besoins d’une société vieillissante taxe davantage les jeunes générations, entraînant une diminution de leur revenu disponible. Il en résultera sans doute une réduction des dépenses culturelles des ménages. » (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 32
  • 33. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  « Par ailleurs, les personnes de 44 à 62 ans (les « baby-boomers ») représentent actuellement un des principaux segments du marché de la culture québécoise. Dans un proche avenir, cette génération privilégiée, qui a soutenu les arts et les lettres et appuyé l’émergence des industries culturelles, abandonnera progressivement les lieux culturels publics. Qui la remplacera? » (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 33
  • 34. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  «Des études sur les pratiques culturelles confirment que le revenu et la scolarité comptent parmi les principaux déterminants de la consommation culturelle » (Gouvernement du Québec, Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (2008). Tableau statistique canadien). EBSI _ SCI 30601 34
  • 35. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  «En 2006, le revenu personnel disponible par habitant au Québec atteignait 21 848 $ et se situait au 6e rang des 10 provinces canadiennes. Il était inférieur de 10 % à la moyenne canadienne et de 12 % à celui de l’Ontario. Concrètement, ces écarts représentent environ 3 000 $, ce qui n’est pas sans limiter le potentiel de dépenses culturelles des familles québécoises. » (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 35
  • 36. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais Population vieillissante et revenu: -  «Cette difficulté paraît bien réelle dans la mesure où la culture ne vient pas au premier rang des priorités parmi les dépenses personnelles : celles consacrées à l’alimentation, au logement, au transport ou à l’habillement constituent généralement des besoins prioritaires. Le potentiel du marché culturel québécois s’en trouve restreint, un constat à retenir au moment de l’étude de la fréquentation de la culture. » (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 36
  • 37. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Population vieillissante et revenu: -  À notre avis, il vaudrait la peine d’évaluer ces considérations afin de savoir si on devrait en tenir compte dans le projet, il faut que les méthodes de diffusion et les installations physiques, services et activités répondent à ces problématiques. EBSI _ SCI 30601 37
  • 38. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Scolarité: -  Le niveau de scolarité influe fortement sur la consommation culturelle. À cet effet Montréal qui fait partie d’une région centrale est avantagé car selon les statistiques québécoises (Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport), les régions centrales sont les plus scolarisés : davantage de diplômés postsecondaires et universitaires. (Dalphond, Claude Edgar) EBSI _ SCI 30601 38
  • 39. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Scolarité: -  Peut-on en déduire que nous pourrions cibler différemment les quartiers culturels environnants les institutions d’enseignement supérieur. Ce serait à vérifier. EBSI _ SCI 30601 39
  • 40. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Montréal VS Région Métropolitaine de Recensement (RMR): -  Votre appel vise les montréalais par définition les habitants de la Ville de Montréal. Nous vous proposons d’entamer une étude plus approfondie sur le point suivant : Il pourrait être intéressant de cibler la Région Métropolitaine de Recensement (RMR) de Montréal car les gens qui vivent en banlieue mais travaillent à Montréal constituent fort probablement une masse importante de consommateurs pour les quartiers culturels pendant les heures de lunch, les 5 à 7, les soirées et même les fins de semaine, une fois l’intérêt suscité. EBSI _ SCI 30601 40
  • 41. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Montréal VS Région Métropolitaine de Recensement (RMR): -  N’oublions pas d’ailleurs que selon les statistiques de l’Institut Statistique du Québec (ISQ), bon nombre de banlieusards proviennent de Montréal, sur les 64 080 sortants de Montréal pour la période 2009-2010 (versus 40 440 entrants) : 14 255 sont allés à Laval, 9 725 sont allés dans Lanaudière, 7003 sont allés dans les Laurentides et 23 083 sont allés en Montérégie EBSI _ SCI 30601 41
  • 42. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Montréal VS Région Métropolitaine de Recensement (RMR): -  Le plus fort taux d’évasion se produit entre 20 et 39ans, nous présumons jeunes familles qui achètent des maisons, ce qui signifie aussi population active. À cet effet, vous avez abordé lors de notre toute première rencontre l’objectif informel de retenir les montréalais à Montréal, sans études préalables (qui toutefois pourraient être effectuées) nous sommes portés à croire que cette problématique ne pourra pas être adressée par le concept de quartiers culturel à court terme du moins, car le mode de vie recherché que nous présumons de la part de la majorité d’ « évadés », c’est-à-dire maisons récentes et spacieuses avec cours et plus abordables qu’à Montréal ne correspond tout simplement pas, l’offre n’y est pas. Ce que nous avançons devrait faire l’objet d’études de marché différentes de celles qui visent directement les quartiers culturels. Les coûts associés à la modification des installations d’habitation seraient faramineux et plusieurs aspects rendent incertain la possibilité de concrétisation d’un tel plan d’urbanisme. EBSI _ SCI 30601 42
  • 43. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Suite: Démonstration de collaboration entre vous et nous: Des informations pertinentes sur Montréal et les montréalais: Montréal VS Région Métropolitaine de Recensement (RMR): -  Toutefois si vous maintenez ce soucis, nous n’excluons pas d’inviter les jeunes familles de la RMR de Montréal à participer à la vie culturelle de Montréal et même de prévoir des activités spécifiques en ce sens ainsi que de viser les gens qui travaillent à Montréal et vivent en banlieue en tant que consommateurs des produits et services offerts par les quartiers culturels. EBSI _ SCI 30601 43
  • 44. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Intérêt et/ou capacité à utiliser la technologie -  Puisque la plateforme utilisée doit être numérique, il convient de considérer l’attitude de l’utilisateur face au Web et aux technologies car parmi les gens intéressés par les quartiers culturels, il ne faut pas laisser des segments « d’aptitudes face aux technologies » de côté (ni les experts, ni les moins compétents). En matière de technologies (et non en toutes les matières) c’est un défi possible pour un outil que d’arriver à considérer tant les utilisateurs moins habiles que les experts, il faut bien sûr y penser dès la conception. Malgré cela, il est évident que, l’on ne pourra pas rejoindre toutes nos cibles (segments basés sur des données démographiques que nous verrons dans la section suivante) par un seul outil. C’est la raison pour laquelle nous vous en proposerons trois. (Garrett, Jesse James (2011). The elements of user experience: user-centered design for the web & beyond. Second edition.) EBSI _ SCI 30601 44
  • 45. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Intérêt et/ou capacité à utiliser la technologie -  Il est ici intéressant de savoir que le taux de branchement haute vitesse à Internet des ménages du Québec est en progression passant de 14% en 2001 à 52,4% en 2007. (Institut de la statistique du Québec (2010). Publication : Le Québec chiffres en main 2010). EBSI _ SCI 30601 45
  • 46. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Intérêt pour la culture VS quartiers culturels -  Nous suggérons ici de vérifier auprès des segments potentiels s’il convient de distinguer l’intérêt pour la culture et l’intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels. Il n’est pas évident que les gens intéressés par la culture seront intéressés par la fréquentation des quartiers culturels, certains préféreront assurément un mode de vie différent, voilà pourquoi pour l’instant nous choisissons de décrire cette variable par intérêt pour les quartiers culturels et non intérêt pour la culture. EBSI _ SCI 30601 46
  • 47. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Intérêt pour la culture VS quartiers culturels -  D’autre part, combien les utilisateurs en savent à propos du sujet est pertinent à étudier car avoir un intérêt pour les quartiers culturels à Montréal parce qu’on s’intéresse à la culture ne signifie pas nécessairement qu’en tant que Montréalais on connaît exactement ce qui nous est offert ou la géographie de la ville de Montréal, d’où l’intérêt de votre projet de plateforme numérique pour diffuser les informations pertinentes reliées aux quartiers culturels. EBSI _ SCI 30601 47
  • 48. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Deux variables: Intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels et intérêt ou capacité à utiliser la technologie -  Graphique 1 : Sélection des cibles dans une optique générale selon seulement deux variables : Intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels et intérêt ou capacité à utiliser la technologie – Mène au choix de la diversification des plateformes de diffusion. EBSI _ SCI 30601 48
  • 49. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Deux variables: Intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels et intérêt ou capacité à utiliser la technologie Axe vertical : Intérêt pour l’utilisation des quartiers culturels A.M. Axe horizontal : Intérêt ou capacité à Bornes l’utilisation des technologies Site Web EBSI _ SCI 30601 49
  • 50. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Deux variables: Intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels et intérêt ou capacité à utiliser la technologie -  Dans toutes les plateformes, nous pourrons prendre des mesures pour rejoindre le plus de segments possible. Par contre, nous voyons ici qu’une plateforme comme les bornes tente de rejoindre des gens qui ont un intérêt pour l’utilisation des quartiers culturels mais qui ont moins d’accès ou d’intérêt pour les technologies. Une plateforme comme un site web est accessible à une bonne proportion de la population ayant un intérêt pour l’utilisation des quartiers culturels, bien que ça demande un léger accès ou intérêt pour les technologies, par contre, comme toute autre forme, entre en ligne de compte d’autres aspects de l’accessibilité à considérer. Les applications mobiles, elles ciblent des segments de population qui utilisent beaucoup la technologie. EBSI _ SCI 30601 50
  • 51. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Sélectionner les cibles dans une optique plus générale: Deux variables: Intérêt pour la fréquentation des quartiers culturels et intérêt ou capacité à utiliser la technologie -  L’idée générale est qu’avec les trois plateformes nous arriverons à atteindre un plus grand nombre de personnes. Parmi ces personnes, il y a encore des segments qui seront atteignables avec différentes applications des outils proposés. EBSI _ SCI 30601 51
  • 52. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Graphique 2: Segmentation à partir des cibles générales. Par exemple, à l’intérieur de la bulle site Web. EBSI _ SCI 30601 52
  • 53. Ville de Montréal & ALEPH Analyse sommaire des utilisateurs Graphique 2: Segmentation à partir des cibles générales. -  Dans chacun des cercles du graphique 1, il y a une variété de personnes avec des besoins et des attentes différentes envers les quartiers culturels. Pour atteindre ces segments, nous devrons pour commencer, les déterminer en choisissant les bases démographiques que nous utiliserons, nous avons amorcé cette réflexion dans la section précédente (Informations pertinentes sur Montréal et les montréalais). -  C’est ce processus avec une étude de marché qui nous permettra éventuellement de bâtir des personnas (différents profils d’utilisateurs potentiels). Alors, à partir de chacun des segments représentés dans le graphique 2, nous pourrions baser des personnas, ce qu’il serait inutile de représenter fictivement dans ce document puisque nous n’avons aucunes information concrète à utiliser sur laquelle fonder la création. EBSI _ SCI 30601 53
  • 54. REVUE DE LA CONCURRENCE V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 54
  • 55. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Éléments de comparaison : FORME et CONTENU >  Navigation >  Mise en page >  Organisation de l’information >  Liens >  Référencement >  Accessibilité >  D’autres considérations étroitement lié au mode de vie de quartier, son charme et les défis que posent la vitalité et la durabilité des projets font l’objet de nos observations. EBSI _ SCI 30601 55
  • 56. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques notables : La page d’accueil du site au design clair et attrayant présente le menu de navigation globale sous la bannière. Design dynamique et fontionnalité ajoute en qualité à l’expérience de l’utilisateur. EBSI _ SCI 30601 56
  • 57. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques à éviter : Par opposition, ici, les couleurs contribuent à une atmosphère macabre et le menu de naviguation global se positionne au dessus de l’en-tête. Il vaut mieux parfois suivre les conventions qui favorisent une meilleur utilisabilité et conserver la créativité pour d’autres options. EBSI _ SCI 30601 57
  • 58. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques notables : Facilité à trouver l’information. Permet de voir les évènements en cours et ceux débutant la première journée indiquée. EBSI _ SCI 30601 58
  • 59. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques notables : Outre les catégories de lieux et de type d’activité, cette fonctionnalité permet à l’usager de repérer un choix de propositions d’activités en un seul clique. Réduit le temps de recherche et améliore la convivialité. EBSI _ SCI 30601 59
  • 60. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques notables : Pour l’usager en mouvement, une application qui permet de télécharger des informations pratiques, circuits, cartes et calendrier d’activités sur son téléphone portable à partir du site ou de bornes interactives. EBSI _ SCI 30601 60
  • 61. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Pratiques notables : Pratiques à éviter : L’intérêt de cette fonction réside en la possibilité d’écouter une pièce musicale extraite d’un spectacle à l’affiche, les dates de venues sont indiquées. Le fond de page beaucoup trop EBSI _ SCI 30601 bruyant, le même sur tout le site, distrait l’utilisateur. Il manque aussi une barre de défilement pour accèder au petit bout de fenêtre qui apparait en rouge. 61
  • 62. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH REVUE DE LA CONCURRENCE Restaurants
avec
menu
en
braille
 L’Altro
Mondo
 L’Amalgame
 Armand
et
Ko
 Rue
Grétry,
46
 Rue
des
Alexiens,
97
 Rue
des
Chapeliers,
16
 1000
Bruxelles
[plan]
 1000
Bruxelles
[plan]
 1000
Bruxelles
[plan]
 Tél.
02
219
69
90
 Tél.
02
513
58
54
 Tél.
02
514
17
63
 L’Arrosoir
 Bazaar
restaurant
 Brasserie
Horta
 Rue
Haute,
60
 Rue
des
Capucins,
63
 Rue
des
Sables,
20
 1000
Bruxelles
[plan]
 1000
Bruxelles
[plan]
 1000
Bruxelles
[plan]
 Tél.
02
502
00
68
 Tél.
02
511
26
00
 Tél.
02
217
72
71
 Pratique notable: Le site de la ville de Bruxelles met en ligne de l’informations spécialement dédiées aux personnes handicapée, un calendrier d’activités adaptées, EBSI _ SCI 30601 des offres d’emplois, et plusieurs liens. Version à haute voix disponible, et possibilité d’ajuster la taille des caractères. 62
  • 63. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH LEÇONS APPRISES REVUE DE LA CONCURRENCE >  L’innovation doit rester sobre. >  La simplicité est toujours de bon goût. >  L’ergonomie est synonyme de fonctionnalité. >  Des descriptions précises et la qualité du language facilite la recherche. >  Un contenu adapté aux besoins suscite l’intérêt de l’usager. >  Respecter l’utilisateur, ne pas confondre vitrine pour le tourisme et site dédié à la collectivité. >  Les intérêts des promoteurs et des résidents divergent parfois. EBSI _ SCI 30601 >  La valorisation des ressources existantes est une préoccupation des résidents. 63
  • 64. CONCEPT GÉNÉRAL V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 64
  • 65. 3 PILLIERS STRATÉGIQUES Découverte 3 piliers stratégiques : Partage Planification 65 EBSI _ SCI 30601 VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH
  • 66. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Découverte : PILIER 1 : LA DÉCOUVERTE Les outils mis en place doivent stimuler les sens, inciter à la découverte des quartiers et inciter les utilisateurs à se rendre physiquement sur les différents lieux. EBSI _ SCI 30601 Sans toute fois remplacer la visite, les outils font vivre aux utilisateurs une expérience riche et stimulante, à l’aide d’outils interactifs et de présentations visuelles percutantes. 66
  • 67. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Exemples de mise en pratique : PILIER 1 : LA DÉCOUVERTE ›  L’utilisation de « tags » sous forme de QR codes disséminés dans les quartiers. ›  La mise en valeur du matériel visuel et audio visuel. ›  L’utilisation d’un étiquetage axé sur la curiosité : « découvrir » etc… EBSI _ SCI 30601 67
  • 68. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Partage : PILIER 2 : LE PARTAGE Le second pillier de notre recommandation vous sugère de miser sur la diffusion à l’extérieur de votre site votre contenu. Cette stratégie vous permet de rayonner sur d’autres plateforme et ainsi accentuer la EBSI _ SCI 30601 popularité des outils et des par là même, des quartiers culturels. 68
  • 69. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Exemples de mise en pratique : PILIER 2 : LE PARTAGE ›  La création d’une page Foursquare, et l’entretien de la page Facebook existante. ›  Une collaboration active avec le site lemurmitoyen.ca ›  La création d’URL uniques et l’installation de boutons dédiés pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux. EBSI _ SCI 30601 69
  • 70. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Planification: PILIER 3 : LA PLANIFICATION Nous croyons fermement que l’utilisateur doit se sentir accompagné et bien encadré dans sa démarche. C’est pourquoi nous proposons d’orienter le troisième et dernier pillier stratégique sur EBSI _ SCI 30601 les fonctions utilitaires. Les outils mise à la disposition des Montréalais (et des autres) les aideront à bien comprendre l’offre et l’interet des quartiers culturels, planifier leur experience et en tirer le maximum. 70
  • 71. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Exemples de mise en pratique : PILIER 3 : LA PLANIFICATION ›  La création d’une carte interactive permettant de découvrir les quartiers et leurs attractions. ›  Attention porté sur les informations pratiques (horaires, dates, plans, prix…) ›  La mise à disposition d’audio guides téléchargeables. EBSI _ SCI 30601 71
  • 72. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Sans oublier : l’accessibilité CONCEPT GÉNÉRAL EBSI _ SCI 30601 Source: Denis Boudreau, Accessibilité web 72
  • 73. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Ecosystème Numérique: CONCEPT GÉNÉRAL EBSI _ SCI 30601 Il représente les différents outils que nous mettons en place afin de créer un vrai environnement numérique. 73
  • 74. ÉLÉMENTS DE NAVIGATION ET DE RECHERCHE V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 74
  • 75. Système de navigation globale du site Web: Orientation spontanéité Menu horizontal à déploiement vertical en haut de chaque page
  • 76. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH ›  Système de navigation contextuelle : ÉLÉMENTS DE NAVIGATION ›  carte interactive Inspirée du Festival Montréal en lumière Source : Festival Montréal en lumière http://www.montrealenlumiere.com/volets/nuit_blanche/liste_quartiers_fr.aspx?q=centre ›  Systèmes de navigation alternatifs : ›  fil d’Ariane ›  Où on se trouve EBSI _ SCI 30601 ›  Quartiers culturels > Quartier des spectacles > Détails et histoire ›  pied de page ›  Informations générales et expérience externe 76
  • 77. Pied de page: Informations générales et expérience externe
  • 78. Système de navigation de l’application mobile : Orientation spontanéité
  • 79. Système de navigation des bornes interactives : Orientation géographique
  • 80. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH ÉLÉMENTS DE RECHERCHE ›  Critères de raffinement ›  Catégorie d’activités ›  Catégories de lieux ›  Intérieur / extérieur ›  Accessibilité ›  Type de public ›  Catégories de prix ›  Calendrier EBSI _ SCI 30601 ›  Hasard 80
  • 81. SOLUTIONS POUR L’ORGANISATION DE L’INFORMATION EBSI _ SCI 30601 81
  • 82. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Organisation des données générales : ORGANISATION DES DONNÉES EBSI _ SCI 30601 Création d’une base de données centrale. 82
  • 83. Schéma d’organisation de l’information pour le site web
  • 84. SCHÉMAS FIL DE FER V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 84
  • 89. Page de lieu Page d’évènement
  • 90. ÉCHÉANCIER DÉTAILLÉ ET BUDGET V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 90
  • 91. ÉCHÉANCIER 91 EBSI _ SCI 30601 VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH
  • 92. VILLE DE MONTRÉAL & ALEPH Budget total …………………………………………..….. 80. 000 $ BUDGET ›  Découverte ……………………………………………..20.ooo $ ›  Définition du projet et Idéation ………………..35.ooo $ ›  Conception …………………………………………….15.000 $ ›  Conception finale ………………….................... 10.000$ EBSI _ SCI 30601 92
  • 93. MERCI ! V I L L E D E M O N T R É A L EBSI _ SCI 30601 93