Les principes de la numérisation

3 809 vues

Publié le

Explications simplifiés des principes de numérisation qui devraient permettre de comprendre pourquoi les médias numériques transforment nos pratiques communicationnelles.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 809
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
499
Actions
Partages
0
Téléchargements
119
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les principes de la numérisation

  1. 1. Informatisation : les principes de la numérisation Créé par :Vincent Mabillot Dernière mise à jour : Octobre 2008 Licence :
  2. 2. Le signe : l'élémentaire de la médiatisation <ul><li>Nous utilisons les signes pour nous construire des représentations du monde, pour l'interpréter afin de pouvoir nous y adapter </li></ul><ul><li>Le média permet de communiquer dans le temps et dans l'espace en étant le support de signe </li></ul><ul><li>Le signe n'a cessé de se complexifier </li></ul>
  3. 3. De l'indice au symbole Indice Icône Symbole <ul><ul><li>Sans entrer complètement dans la sémiotique de C.S. Peirce, on peut partir de sa triade du signe pour situer l'évolution du signe: </li></ul></ul>
  4. 4. Indice <ul><li>Il entretient une relation de continuité avec l'objet, il est une trace de l'objet </li></ul><ul><li>Par exemple : trace dans la neige qui indique qu'un être est passé par là </li></ul>Cc-by-sa (jef safy, Flickr)
  5. 5. Icône <ul><li>Entretient une relation de similitude avec l'objet représenté </li></ul><ul><li>Exemple : le dessin d'un lapin </li></ul><ul><li>Ce n'est pas un lapin, mais ça ressemble à... </li></ul>
  6. 6. Symbole <ul><li>Association arbitraire entre le représentamen et le signe </li></ul><ul><li>Exemple : le mot [lapin] ne ressemble pas à un... </li></ul><ul><li>Notion de code </li></ul><ul><li>Nous sommes un animal « symboliste » </li></ul>© Playboy Logo (fair use)
  7. 7. Pourquoi ce détour? <ul><li>car la carte n'est pas le territoire (le signe ne représente qu'une partie sélective du monde) </li></ul><ul><li>car l'icône et le symbole offrent une économie de contenant en représentant « autres choses » </li></ul><ul><li>car la médiatisation de la communication opère une rupture entre le signe et la chose la représentée : médiatisation de l'absence </li></ul>
  8. 8. De l'analogique au digital <ul><ul><li>Les technologies de communication antérieures à l'ère numérique permettent essentiellement une médiatisation analogique des signes </li></ul></ul>
  9. 9. Quelques exemples <ul><li>Le son enregistré est une onde, vibration de l'air que l'on va retranscrire sur un support en la gravant (cire, vinyle) ou en magnétisant (K7...) </li></ul><ul><li>Image : impression des réflexions de la lumière sur un support photosensible </li></ul>
  10. 10. La restitution analogique <ul><li>On fait l'opération inverse </li></ul><ul><li>Pour le son, le haut parleur recrée une vibration </li></ul><ul><li>Pour la photo, le négatif va permettre de « solariser » une surface sensible restituant les « reflets » </li></ul>
  11. 11. conséquences... <ul><li>Pour chaque type de signal, il faut un système de conversion analogique adapté à un support pouvant « enregistrer » physiquement les analogons obtenus </li></ul>
  12. 12. ... le digital? <ul><li>On ne va pas rechercher l'empreinte du signal, mais on va le coder </li></ul><ul><li>Pourquoi et comment? </li></ul>
  13. 13. Coder? <ul><li>Le codage permet de détacher le signe de sa valeur indicielle en le symbolisant </li></ul><ul><li>L'intérêt est que je lui donne une indépendance par rapport au support </li></ul><ul><li>Ex: l'écriture en tant que transcription phonétique de la langue </li></ul>
  14. 14. Mais alors comment coder? <ul><li>En attribuant des valeurs au réel... </li></ul><ul><li>... mais celui-ci est continu... </li></ul><ul><li>C'est à dire une succession infinie d'instants ou une perception globale... </li></ul>
  15. 15. La solution : l'échantillonnage <ul><li>Opération consistant à « découper le réel en tranche » pour associer une valeur entière à l'échantillon </li></ul><ul><li>Mais si les tranches sont trop larges on altère fortement la précision du signal échantillonné </li></ul><ul><li>Et si c'est trop fin? </li></ul>
  16. 16. Les apports de Shannon et Weaver <ul><li>Théorie de la com (modèle de la communication </li></ul><ul><li>Mesurer l'information : Chaque état = 1bit </li></ul><ul><li>valence : nombre d'état que peut prendre une information </li></ul><ul><li>Réduire la perte d'infos en définissant une règle d'échantillonage : la fréquence d'échantillonnage d'un signal doit être égale ou supérieure au double de la fréquence maximale contenue dans ce signal </li></ul><ul><li>Bande passante </li></ul>
  17. 17. Le codage et résolution <ul><li>La résolution est le nombre valeurs que l'on utilise pour décrire le signal </li></ul><ul><li>Unité de base le bit (0|1) = 2 valeurs </li></ul><ul><li>Octet = 8 bits = 256 valeurs </li></ul>
  18. 18. La numérisation <ul><ul><li>taux d'échantillonage X résolution (nbre de valeurs de code) </li></ul></ul>
  19. 19. Illustration pour le son <ul><li>Fréquence en Khz </li></ul><ul><li>Notre oreille 20 Khz </li></ul><ul><li>On échantillonne à 40 Khz </li></ul><ul><li>Sur 192 bits (2x6x16) </li></ul>
  20. 20. Illustration pour l'image <ul><li>1 bit : monochrome </li></ul><ul><li>8 bits = 256 coul </li></ul><ul><li>24 bits = 32 millions = « true color » </li></ul><ul><li>75 dpi écran </li></ul><ul><li>300 dpi papier </li></ul><ul><li>750 dpi photo </li></ul><ul><ul><li>DPI x nbre « de couleurs » </li></ul></ul>
  21. 21. Proche de la nature? <ul><li>Les cônes et les bâtonnets </li></ul><ul><li>Les cellules cilliées de l'oreille interne </li></ul><ul><li>... mais tous les sens ne sont pas médiatisés au même niveau... </li></ul>
  22. 22. Qu'apporte la numérisation <ul><li>Fiabiliser la transmission du signal </li></ul><ul><li>Faciliter le stockage et les transmission des signaux sur des supports indépendant de leur nature </li></ul><ul><li>Modifier et synthétiser des signaux à partir d'un traitement mathématique des données, Interagir sur les données en temps réél </li></ul><ul><li>La discrétisation est donc obligatoire. Il faut donc toujours garder à l'esprit que cette opération consiste en une simplification de l'information d'origine. Parce que les ordinateurs sont incapables de travailler dans le monde des réels (infini). </li></ul>
  23. 23. Crédits documentaires Les illustrations pour lesquelles aucune précision correspondante n'est directement associée sont sous licence libre Gnu-GPL ou libre de droit sans restriction. Elles proviennent notamment du fond de wikimedia
  24. 24. Licence et conditions d'utilisation <ul><ul><li>Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/ ou par courrier postal à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California 94105, USA. </li></ul></ul>

×