SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Page 1
LES COUPLES OXYDANT/REDUCTEUR
1. Définition d’un couple oxydant/réducteur
Un oxydant est une substance qui cherche
à acquérir des électrons (L’OXYDANT PREND).
+ n e
Le réducteur qui se forme à cette occasion est dit « conjugué » à l’oxydant de départ.
L’ensemble forme un couple oxydant/réducteur.
2. Quelques exemples de couples oxydant/réducteur
1) Fe3+/Fe2+ Fe3+(aq) + e → Fe2+(aq)
(ion ferrique/ion ferreux)
2) Zn2+/Zn Zn2+(aq) + 2 e → Zn(s)
(ion zinc/zinc)
3) MnO4
-/Mn2+ MnO4
-(aq) + 8 H+(aq) + 5 e → Mn2+(aq) + 4 H2O(l)
(ion permanganate/ion manganèse (II))
4) S2O3
2-(aq)/S4O6
2-(aq) 2 S2O3
2-(aq) + 2 e → S4O6
2-(aq)
(ion thiosulfate/ion tétrathionate)
5) O3(aq)/O2(aq) O3(aq) + H2O(l) + 2 e → O2(aq) + 2 OH-(aq)
(ozone/oxygène)
Comme les électrons n’existent pas à l’état « libre » dans l’eau, les transferts d’électrons
doivent se dérouler de particule à particule. Les réactions présentées ci-dessus sont donc
des demi-réactions qu’il faudra coupler pour décrire le transfert global.
Schématiquement :
où : E(Oxydant1/Réducteur1) > E(Oxydant2/Réducteur2) (cf. ci-dessous)
Une méthode générale d’équilibrage des demi-réactions et des réactions globales est
détaillée dans le fichier « Les réactions d'oxydoréduction ».
OXYDANT REDUCTEUR
Page 2
3. Force intrinsèque d’un oxydant
(cf. le fichier « Les piles électrochimiques »).
C’est le potentiel d’électrode standard (E°) rapporté dans les tables thermodynamiques.
La force intrinsèque de l’oxydant d’un couple croît avec le potentiel standard du couple.
Ceci permet d’avoir une première idée du sens des réactions globales tout en gardant à
l’esprit que la conclusion peut être renversée par les termes de concentrations dans la
relation de Nernst.
Oxydant Couple E° / V
Acide perxénique H4XeO6/XeO3 (milieu acide) 3,0
Fluor F2/F- 2,87
Ion persulfate S2O8
2-/SO4
2- 2,05
Ion permanganate MnO4
-/Mn2+ (milieu acide) 1,51
Ion or (III) Au3+/Au 1,40
Ozone O3/O2 (milieu basique) 1,24
Oxygène O2/H2O (milieu acide) 1,23
Brome Br2/Br- 1,09
Ion argent (I) Ag+/Ag 0,80
Calomel Hg2Cl2/Hg 0,27
Hydrogène H+/H2 (milieu acide) 0,000
Ion fer (III) Fe3+/Fe - 0,04
Sulfate de plomb PbSO4/Pb - 0,36
Ion fer (II) Fe2+/Fe - 0,44
Ion zinc Zn2+/Zn - 0,76
Ion magnésium Mg2+/Mg - 2,36
Ion sodium Na+/Na - 2,71
Ion lithium Li+/Li - 3,05
L’oxydant le plus fort gagne ... et meurt (= est réduit).
Dans les conditions standards :
a) Le fluor oxyde les ions manganèse (II) en permanganate en milieu acide.
(E° = 1,36 V)
b) Les ions Fe2+ oxydent le zinc avec formation d’un dépôt de fer.
(E° = 0,32 V)
c) Les ions persulfate n’oxydent pas les ions fluorure (E° = - 0,82 V) ; c’est le fluor qui
oxyde les ions sulfate.
d) Les ions Fe3+ n’oxydent pas l’eau (E° = - 1,27 V) ; c’est l’oxygène qui oxyde le fer.
e) Les ions H+, en milieu acide, oxydent tous les réducteurs (souvent des métaux) des
couples à potentiel standard (E°) négatif (E° = - E° V).
Page 3
4. Force d’un oxydant
Le potentiel d’électrode d’un couple, donc la force de son oxydant, dépend des conditions
selon la relation de Nernst :
𝐸𝑖 = 𝐸𝑖
0
+ (
𝑅𝑇
𝑛𝑖 𝐹
) ∙ ln
𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙′𝑜𝑥𝑦𝑑𝑎𝑛𝑡
𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟
ou, en pratique à 25°C :
𝐸𝑖 = 𝐸𝑖
0
+ (
0,0592
𝑛𝑖
) ∙ log
𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙′𝑜𝑥𝑦𝑑𝑎𝑛𝑡
𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟
 Quel est le potentiel d’électrode du couple Fe+3/Fe à 25 °C lorsque [Fe3+] = 10-3 M ?
Fe3+(aq) + 2 e → Fe(s) E°(Fe3+/Fe) = - 0,04 V
E(Fe3+/Fe) = E°(Fe3+/Fe) + (0,059/2).log [Fe3+] = - 0,04 - 0,089 = - 0,13 V
→ Dans ces conditions, l’ion Fe+3(aq) est devenu moins oxydant.
 Quel est le potentiel d’électrode du couple Sn4+/Sn2+ à 25 °C lorsque [Sn4+] = 0,1 M et
que [Sn2+] = 2 M ?
Sn4+(aq) + 2 e → Sn2+(aq) E°(Sn4+/Sn2+) = 0,15 V
E(Sn4+/ Sn2+) = E°(Sn4+/Sn2+) +(0,059/2).log ([Sn4+]/[Sn2+]) = 0,15 - 0,038 = 0,11 V
→ Dans ces conditions, l’ion Sn4+(aq) est devenu moins oxydant.
 Quel est le potentiel d’électrode du couple H+/H2 à 25 °C à pH = 1 et sous une pression
d’hydrogène de 0,001 atm ?
2 H+(aq) + 2 e → H2(g) E°(H+/H2) = 0,000 V (exact)
E(H+/H2) = E°(H+/H2) + (0,059/2).log ([H+]2/PH2) = 0,000 + 0,03 = 0,03 V
→ Dans ces conditions, l’ion H+(aq) est devenu plus oxydant.
 Quel est le potentiel d’électrode du couple MnO4
-/Mn2+ à pH = 2 lorsque [MnO4
-] =
0,1 M et [Mn2+] = 0,02 M ?
MnO4
-(aq) + 8 H+(aq) + 5 e → Mn2+(aq) + 4 H2O(l) E°(MnO4
-/Mn2+) = 1,51 V
E(MnO4
-/Mn2+) = E°(MnO4
-/Mn2+) + (0,059/5).log ([MnO4
-].[H+]8/[Mn2+])
= 1,51 - 0,18 = 1,33 V
Dans ces conditions, l’ion MnO4
-(aq) est devenu moins oxydant.
Par convention :
 Les solutés apparaissent selon leurs concentrations molaires.
 Les gaz apparaissent selon leurs pressions (partielles) en bar avec
1 atm  1 bar.
 Les corps (quasi-)purs apparaissent avec leurs fractions molaires
prises égales à l’unité.
Page 4
5. Constante d’équilibre
∆ 𝑟 𝐺 = −( 𝑛𝐹).∆𝐸 → ∆ 𝑟 𝐺0
= −( 𝑛𝐹).∆𝐸0
= −( 𝑅𝑇).ln 𝐾
E° = E°(du couple oxydant de la réaction) - E°(du couple réducteur de la réaction)
En pratique il est conseillé de calculer d’abord rG° puis la constante d’équilibre.
a) Calculer la constante d’équilibre de la réaction de l’iode sur les ions Fe2+(aq) pour
former des ions Fe3+(aq). E°(I2/I-) = 0,54 V E°(Fe3+/Fe2+) = - 0,04 V.
I2(aq) + 2 Fe2+(aq) 2 I-(aq) + 2 Fe3+(aq) (2 électrons mis en jeux)
Comme l’iode est intrinsèquement plus oxydant que les ions fer (III) on peut prévoir
que la constante d’équilibre sera supérieure à 1 (soit rG° < 0).
rG° = - 2.96485.(0,54 + 0,04) = - 1,119.105 J
ln K = - rG°/(RT) = 1,119.105/(8,314.298,15) = 45,152 K = 4,07.1019
b) Calculer la constante d’équilibre de la réaction de l’eau oxygénée avec les ions
manganèse (II) en milieu acide pour former du permanganate et de l’eau.
E°(H2O2/H2O) = 1,78 V E°(MnO4
-/Mn2+) = 1,51 V.
5 H2O2(aq) + 2 Mn2+(aq) 2 MnO4
-(aq) + 6 H+(aq) + 2H2O(l) (10 e mis en jeux)
Comme l’eau oxygénée est intrinsèquement plus oxydante que les ions MnO4
-(aq) on
peut prévoir que la constante d’équilibre sera supérieure à 1 (soit rG° < 0).
rG° = - 10.96485.(1,78 - 1,54) = - 2,316.105 J
ln K = - rG°/(RT) = 2,316.105/(8,314.298,15) = 45,152 K = 3,72.1040
c) Est-ce que l’argent est attaqué, avec dégagement d’hydrogène, par une solution acide
de pH = 0 ? Calculer la constante d’équilibre de cette réaction.
E°(Ag+/Ag) = 0,80 V E°(H+/H2) = 0,000 V.
2 H+(aq) + 2 Ag(s) H2(g) + 2 Ag+(aq) (2 électrons mis en jeux)
Comme l’ion Ag+(aq) est plus oxydant que H+(aq), la réaction ne se fera pas et la
constante d’équilibre sera < 1 (soit rG° > 0).
 rG° = - 2.96485.(0,00 - 0,80) = 1,544.105 J
ln K = - rG°/(RT) = - 1,544.105/(8,314.298,15) = - 62,29 K = 8,89.10-28
d) Le nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+) est une coenzyme d’oxydoréduction,
présente dans les toutes les cellules, dont la forme réduite (NADH) est capable de
réduire l’acétaldéhyde en éthanol. Calculer la constante d’équilibre de cette réaction.
E’°(CH3CHO/CH3CH2OH) = - 0,197 V E’°(NAD+/NADH) = - 0,320 V (pH = 7)
CH3-CHO(aq) + H+(aq) NADH(aq) CH3-CH2OH(aq) + NAD+(aq) (2 e en jeux)
Comme l’acétaldéhyde est plus oxydant que NAD+(aq), la réduction se fait avec une
constante d’équilibre > 1 (soit rG° < 0).
rG° = - 2.96485.(- 0,197 + 0,320) = - 2,374.104 J
ln K = - rG°/(RT) = 2,374.104/(8,314.298,15) = 9,575 K = 1,44.104

Contenu connexe

Tendances

Les titrages volumétriques
Les titrages volumétriquesLes titrages volumétriques
Les titrages volumétriquesMaurice Maeck
 
Chap2 Premier principe de la thermodynamique
Chap2   Premier principe de la thermodynamiqueChap2   Premier principe de la thermodynamique
Chap2 Premier principe de la thermodynamiqueOmar Benchiheub
 
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdfdivineviho
 
Chap5. Equilibres de phases
Chap5. Equilibres de phasesChap5. Equilibres de phases
Chap5. Equilibres de phasesOmar Benchiheub
 
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamiqueExercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamiqueOmar Benchiheub
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionCHTAOU Karim
 
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamiqueExercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamiqueOmar Benchiheub
 
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)Hatem Jebali
 
Propriétés thermiques des matériaux
Propriétés thermiques des matériauxPropriétés thermiques des matériaux
Propriétés thermiques des matériauxHicham Nsi
 
Biochimie alimentaire-l3
Biochimie alimentaire-l3Biochimie alimentaire-l3
Biochimie alimentaire-l3abdesselam2015
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopieAnne Baudouin
 
Chap3. Second principe de la thermodynamique
Chap3. Second principe de la thermodynamique Chap3. Second principe de la thermodynamique
Chap3. Second principe de la thermodynamique Omar Benchiheub
 
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamel
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamelExercices corrigés les matrices- djeddi kamel
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamelKamel Djeddi
 
Cours de nutrition module II
Cours de nutrition module IICours de nutrition module II
Cours de nutrition module IIUSIGGENEVE
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolFranckRencurel
 
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauRapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauElyakine Benmebkhout
 
Biochimie acides aminés et protéines
Biochimie acides aminés et protéinesBiochimie acides aminés et protéines
Biochimie acides aminés et protéinesKhalef LEFSIH
 
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdfHani sami joga
 

Tendances (20)

Chimie Terminale S Tome 1
Chimie Terminale S Tome 1Chimie Terminale S Tome 1
Chimie Terminale S Tome 1
 
Les titrages volumétriques
Les titrages volumétriquesLes titrages volumétriques
Les titrages volumétriques
 
Chap2 Premier principe de la thermodynamique
Chap2   Premier principe de la thermodynamiqueChap2   Premier principe de la thermodynamique
Chap2 Premier principe de la thermodynamique
 
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf
2 Medicamentprincipesdechimiepertinentsla pharmacologie(GC12092016MrCORNAIRE.pdf
 
Chap5. Equilibres de phases
Chap5. Equilibres de phasesChap5. Equilibres de phases
Chap5. Equilibres de phases
 
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamiqueExercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 2 : Premier principe de la thermodynamique
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosion
 
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamiqueExercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamique
Exercices corrigés chap 3 : Second principe de la thermodynamique
 
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
Compte rendu n°3(pompe a chaleur)
 
Propriétés thermiques des matériaux
Propriétés thermiques des matériauxPropriétés thermiques des matériaux
Propriétés thermiques des matériaux
 
Biochimie alimentaire-l3
Biochimie alimentaire-l3Biochimie alimentaire-l3
Biochimie alimentaire-l3
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopie
 
Conjonctivites virales
Conjonctivites viralesConjonctivites virales
Conjonctivites virales
 
Chap3. Second principe de la thermodynamique
Chap3. Second principe de la thermodynamique Chap3. Second principe de la thermodynamique
Chap3. Second principe de la thermodynamique
 
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamel
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamelExercices corrigés les matrices- djeddi kamel
Exercices corrigés les matrices- djeddi kamel
 
Cours de nutrition module II
Cours de nutrition module IICours de nutrition module II
Cours de nutrition module II
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
 
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eauRapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
Rapport de stage; analyse microbiologique de l'eau
 
Biochimie acides aminés et protéines
Biochimie acides aminés et protéinesBiochimie acides aminés et protéines
Biochimie acides aminés et protéines
 
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
+50 les plus belles dédicaces de mémoire de fin d'étude - pdf.pdf
 

En vedette

Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)
Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)
Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)Josef Ries
 
Nickel alloys corrosion performance chart
Nickel alloys corrosion performance chartNickel alloys corrosion performance chart
Nickel alloys corrosion performance chartHeanjia Alloys
 
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...CRP del Tarragonès
 
DU Homeo
DU HomeoDU Homeo
DU HomeoYrda77
 
Fitxa formulació tots els composts
Fitxa formulació tots els compostsFitxa formulació tots els composts
Fitxa formulació tots els compostsRafael Alvarez Alonso
 
Sulfur, gran aliado de la Homepatía
Sulfur, gran aliado de la HomepatíaSulfur, gran aliado de la Homepatía
Sulfur, gran aliado de la HomepatíaJoseRobertoRincon
 
Les reaccions químiques
Les reaccions químiquesLes reaccions químiques
Les reaccions químiquesbeamoralperez05
 
Rappels de nomenclature en chimie p12
Rappels de nomenclature en chimie p12Rappels de nomenclature en chimie p12
Rappels de nomenclature en chimie p12verchier
 
Clase nomenclatura inorganica 2011
Clase nomenclatura inorganica 2011Clase nomenclatura inorganica 2011
Clase nomenclatura inorganica 2011Segundo Medio
 
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Training
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry TrainingThe Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Training
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Trainingwlipps
 
Chemolithotrophy sulfur oxidation metabolism
Chemolithotrophy                    sulfur oxidation metabolismChemolithotrophy                    sulfur oxidation metabolism
Chemolithotrophy sulfur oxidation metabolismDeepika Rana
 
07-01-Efectos del envejecimiento
07-01-Efectos del envejecimiento07-01-Efectos del envejecimiento
07-01-Efectos del envejecimientoDr. Arturo O'Byrne
 
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...roelmeulepas
 

En vedette (20)

Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)
Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)
Die Seele der Steine von Firos Holterman ten Hove (Leseprobe)
 
Nickel alloys corrosion performance chart
Nickel alloys corrosion performance chartNickel alloys corrosion performance chart
Nickel alloys corrosion performance chart
 
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...
La tinta dels nervis (estudi de l’efecte de les tintes de tatuatge sobre els ...
 
DU Homeo
DU HomeoDU Homeo
DU Homeo
 
Fitxa formulació tots els composts
Fitxa formulació tots els compostsFitxa formulació tots els composts
Fitxa formulació tots els composts
 
Sulfur, gran aliado de la Homepatía
Sulfur, gran aliado de la HomepatíaSulfur, gran aliado de la Homepatía
Sulfur, gran aliado de la Homepatía
 
Fitxa tasca 4.sals binaries
Fitxa tasca 4.sals binariesFitxa tasca 4.sals binaries
Fitxa tasca 4.sals binaries
 
Les reaccions químiques
Les reaccions químiquesLes reaccions químiques
Les reaccions químiques
 
Formulacioacids Sals Binaries
Formulacioacids Sals BinariesFormulacioacids Sals Binaries
Formulacioacids Sals Binaries
 
Rappels de nomenclature en chimie p12
Rappels de nomenclature en chimie p12Rappels de nomenclature en chimie p12
Rappels de nomenclature en chimie p12
 
Clase nomenclatura inorganica 2011
Clase nomenclatura inorganica 2011Clase nomenclatura inorganica 2011
Clase nomenclatura inorganica 2011
 
Technip Evolución del mercado de Refinación
Technip Evolución del mercado de RefinaciónTechnip Evolución del mercado de Refinación
Technip Evolución del mercado de Refinación
 
asm 2015 ad v3 52215
asm 2015 ad v3 52215asm 2015 ad v3 52215
asm 2015 ad v3 52215
 
L’Estany roger
L’Estany rogerL’Estany roger
L’Estany roger
 
Nitrogen and sulfur metabolism
Nitrogen and sulfur metabolismNitrogen and sulfur metabolism
Nitrogen and sulfur metabolism
 
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Training
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry TrainingThe Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Training
The Analytical Methods And Technologies Of Cyanide Chemistry Training
 
Chemolithotrophy sulfur oxidation metabolism
Chemolithotrophy                    sulfur oxidation metabolismChemolithotrophy                    sulfur oxidation metabolism
Chemolithotrophy sulfur oxidation metabolism
 
07-01-Efectos del envejecimiento
07-01-Efectos del envejecimiento07-01-Efectos del envejecimiento
07-01-Efectos del envejecimiento
 
Archaea
ArchaeaArchaea
Archaea
 
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...
Gonzalez, 2008, Sulfur Formation And Recovery In A Thiosulfate Oxidizing Bior...
 

Similaire à Les couples oxydant/réducteur

Chimie chapitre6-oxydoreduction
Chimie chapitre6-oxydoreductionChimie chapitre6-oxydoreduction
Chimie chapitre6-oxydoreductionMouloud Issaad
 
Corrosion2019fin.ppt
Corrosion2019fin.pptCorrosion2019fin.ppt
Corrosion2019fin.pptElGharmali
 
Solvant, soluté, dissolution, précipitation
Solvant, soluté, dissolution, précipitationSolvant, soluté, dissolution, précipitation
Solvant, soluté, dissolution, précipitationIsomorphisme
 
Courbes intensité -potentiel.ppt
Courbes intensité -potentiel.pptCourbes intensité -potentiel.ppt
Courbes intensité -potentiel.pptElGharmali
 
TRANSITION METALS
TRANSITION METALSTRANSITION METALS
TRANSITION METALSDrix78
 
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgiechimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgieAziz258520
 
Détermination des enthalpies molaires de dissolution
Détermination des enthalpies molaires de dissolutionDétermination des enthalpies molaires de dissolution
Détermination des enthalpies molaires de dissolutionMaurice Maeck
 
Electrolyse eaucor
Electrolyse eaucorElectrolyse eaucor
Electrolyse eaucorChalvesche
 
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiques
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiquesPropriétés des laitiers fondus sidérurgiques
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiquesOmar Benchiheub
 
Chimie minérale lhydrogène
Chimie minérale lhydrogèneChimie minérale lhydrogène
Chimie minérale lhydrogèneSamirBensedira
 
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdfJalelKhediri2
 

Similaire à Les couples oxydant/réducteur (20)

Chimie chapitre6-oxydoreduction
Chimie chapitre6-oxydoreductionChimie chapitre6-oxydoreduction
Chimie chapitre6-oxydoreduction
 
Corrigé ed1
Corrigé ed1Corrigé ed1
Corrigé ed1
 
Corrosion2019fin.ppt
Corrosion2019fin.pptCorrosion2019fin.ppt
Corrosion2019fin.ppt
 
Solvant, soluté, dissolution, précipitation
Solvant, soluté, dissolution, précipitationSolvant, soluté, dissolution, précipitation
Solvant, soluté, dissolution, précipitation
 
Mat corrosion
Mat corrosionMat corrosion
Mat corrosion
 
Acides bases pH
Acides bases pHAcides bases pH
Acides bases pH
 
Dor01 s19900
Dor01 s19900Dor01 s19900
Dor01 s19900
 
C.4.3. transformation chimique
C.4.3. transformation chimiqueC.4.3. transformation chimique
C.4.3. transformation chimique
 
Courbes intensité -potentiel.ppt
Courbes intensité -potentiel.pptCourbes intensité -potentiel.ppt
Courbes intensité -potentiel.ppt
 
TRANSITION METALS
TRANSITION METALSTRANSITION METALS
TRANSITION METALS
 
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgiechimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
 
04_acier.pdf
04_acier.pdf04_acier.pdf
04_acier.pdf
 
Détermination des enthalpies molaires de dissolution
Détermination des enthalpies molaires de dissolutionDétermination des enthalpies molaires de dissolution
Détermination des enthalpies molaires de dissolution
 
Electrolyse eaucor
Electrolyse eaucorElectrolyse eaucor
Electrolyse eaucor
 
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiques
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiquesPropriétés des laitiers fondus sidérurgiques
Propriétés des laitiers fondus sidérurgiques
 
cinetique chimique
cinetique chimiquecinetique chimique
cinetique chimique
 
Chimie minérale lhydrogène
Chimie minérale lhydrogèneChimie minérale lhydrogène
Chimie minérale lhydrogène
 
Correction emd 1 iex 04
Correction emd 1 iex 04Correction emd 1 iex 04
Correction emd 1 iex 04
 
1 Corrosion.pdf
1 Corrosion.pdf1 Corrosion.pdf
1 Corrosion.pdf
 
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf
24586962-Chimie-Generale-en-30-Fiches.pdf
 

Plus de Maurice Maeck

Incertitude de mesure avec biais eil ou crm
Incertitude de mesure avec biais eil ou crmIncertitude de mesure avec biais eil ou crm
Incertitude de mesure avec biais eil ou crmMaurice Maeck
 
Electron claustrophobia and stability of atoms
Electron claustrophobia and stability of atomsElectron claustrophobia and stability of atoms
Electron claustrophobia and stability of atomsMaurice Maeck
 
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomes
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomesClaustrophobie de l'électron et stabilité des atomes
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomesMaurice Maeck
 
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crm
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crmEvaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crm
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crmMaurice Maeck
 
Eléments corps simples et composés
Eléments corps simples et composésEléments corps simples et composés
Eléments corps simples et composésMaurice Maeck
 
pH électroneutralité et solveur Excel
pH électroneutralité et solveur ExcelpH électroneutralité et solveur Excel
pH électroneutralité et solveur ExcelMaurice Maeck
 
Les bases de la stoechiométrie
Les bases de la stoechiométrieLes bases de la stoechiométrie
Les bases de la stoechiométrieMaurice Maeck
 
Les grandeurs physiques en thermodynamique
Les grandeurs physiques en thermodynamiqueLes grandeurs physiques en thermodynamique
Les grandeurs physiques en thermodynamiqueMaurice Maeck
 
Clé des familles (Bonnier)
Clé des familles (Bonnier)Clé des familles (Bonnier)
Clé des familles (Bonnier)Maurice Maeck
 
Clé des familles (Flora gallica)
Clé des familles (Flora gallica)Clé des familles (Flora gallica)
Clé des familles (Flora gallica)Maurice Maeck
 
Comparison GUM versus GUM+1
Comparison GUM  versus GUM+1Comparison GUM  versus GUM+1
Comparison GUM versus GUM+1Maurice Maeck
 
Introduction to the guide of uncertainty in measurement
Introduction to the guide of uncertainty in measurementIntroduction to the guide of uncertainty in measurement
Introduction to the guide of uncertainty in measurementMaurice Maeck
 
L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !Maurice Maeck
 
Les formules de Lewis
Les formules de LewisLes formules de Lewis
Les formules de LewisMaurice Maeck
 
Les coefficients de partage
Les coefficients de partageLes coefficients de partage
Les coefficients de partageMaurice Maeck
 
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.Claustrophobie de l’électron et chimie organique.
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.Maurice Maeck
 

Plus de Maurice Maeck (20)

Incertitude de mesure avec biais eil ou crm
Incertitude de mesure avec biais eil ou crmIncertitude de mesure avec biais eil ou crm
Incertitude de mesure avec biais eil ou crm
 
Electron claustrophobia and stability of atoms
Electron claustrophobia and stability of atomsElectron claustrophobia and stability of atoms
Electron claustrophobia and stability of atoms
 
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomes
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomesClaustrophobie de l'électron et stabilité des atomes
Claustrophobie de l'électron et stabilité des atomes
 
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crm
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crmEvaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crm
Evaluation des incertitudes de mesure avec biais eil ou crm
 
Eléments corps simples et composés
Eléments corps simples et composésEléments corps simples et composés
Eléments corps simples et composés
 
pH électroneutralité et solveur Excel
pH électroneutralité et solveur ExcelpH électroneutralité et solveur Excel
pH électroneutralité et solveur Excel
 
Les bases de la stoechiométrie
Les bases de la stoechiométrieLes bases de la stoechiométrie
Les bases de la stoechiométrie
 
Les grandeurs physiques en thermodynamique
Les grandeurs physiques en thermodynamiqueLes grandeurs physiques en thermodynamique
Les grandeurs physiques en thermodynamique
 
La réfractométrie
La réfractométrieLa réfractométrie
La réfractométrie
 
La tensiométrie
La tensiométrieLa tensiométrie
La tensiométrie
 
Clé des familles (Bonnier)
Clé des familles (Bonnier)Clé des familles (Bonnier)
Clé des familles (Bonnier)
 
Clé des familles (Flora gallica)
Clé des familles (Flora gallica)Clé des familles (Flora gallica)
Clé des familles (Flora gallica)
 
Comparison GUM versus GUM+1
Comparison GUM  versus GUM+1Comparison GUM  versus GUM+1
Comparison GUM versus GUM+1
 
Introduction to the guide of uncertainty in measurement
Introduction to the guide of uncertainty in measurementIntroduction to the guide of uncertainty in measurement
Introduction to the guide of uncertainty in measurement
 
L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !L'entropie existe et est utile !
L'entropie existe et est utile !
 
Les formules de Lewis
Les formules de LewisLes formules de Lewis
Les formules de Lewis
 
Les coefficients de partage
Les coefficients de partageLes coefficients de partage
Les coefficients de partage
 
La viscosimétrie
La viscosimétrieLa viscosimétrie
La viscosimétrie
 
La densimétrie
La densimétrieLa densimétrie
La densimétrie
 
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.Claustrophobie de l’électron et chimie organique.
Claustrophobie de l’électron et chimie organique.
 

Dernier

Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 

Dernier (13)

Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 

Les couples oxydant/réducteur

  • 1. Page 1 LES COUPLES OXYDANT/REDUCTEUR 1. Définition d’un couple oxydant/réducteur Un oxydant est une substance qui cherche à acquérir des électrons (L’OXYDANT PREND). + n e Le réducteur qui se forme à cette occasion est dit « conjugué » à l’oxydant de départ. L’ensemble forme un couple oxydant/réducteur. 2. Quelques exemples de couples oxydant/réducteur 1) Fe3+/Fe2+ Fe3+(aq) + e → Fe2+(aq) (ion ferrique/ion ferreux) 2) Zn2+/Zn Zn2+(aq) + 2 e → Zn(s) (ion zinc/zinc) 3) MnO4 -/Mn2+ MnO4 -(aq) + 8 H+(aq) + 5 e → Mn2+(aq) + 4 H2O(l) (ion permanganate/ion manganèse (II)) 4) S2O3 2-(aq)/S4O6 2-(aq) 2 S2O3 2-(aq) + 2 e → S4O6 2-(aq) (ion thiosulfate/ion tétrathionate) 5) O3(aq)/O2(aq) O3(aq) + H2O(l) + 2 e → O2(aq) + 2 OH-(aq) (ozone/oxygène) Comme les électrons n’existent pas à l’état « libre » dans l’eau, les transferts d’électrons doivent se dérouler de particule à particule. Les réactions présentées ci-dessus sont donc des demi-réactions qu’il faudra coupler pour décrire le transfert global. Schématiquement : où : E(Oxydant1/Réducteur1) > E(Oxydant2/Réducteur2) (cf. ci-dessous) Une méthode générale d’équilibrage des demi-réactions et des réactions globales est détaillée dans le fichier « Les réactions d'oxydoréduction ». OXYDANT REDUCTEUR
  • 2. Page 2 3. Force intrinsèque d’un oxydant (cf. le fichier « Les piles électrochimiques »). C’est le potentiel d’électrode standard (E°) rapporté dans les tables thermodynamiques. La force intrinsèque de l’oxydant d’un couple croît avec le potentiel standard du couple. Ceci permet d’avoir une première idée du sens des réactions globales tout en gardant à l’esprit que la conclusion peut être renversée par les termes de concentrations dans la relation de Nernst. Oxydant Couple E° / V Acide perxénique H4XeO6/XeO3 (milieu acide) 3,0 Fluor F2/F- 2,87 Ion persulfate S2O8 2-/SO4 2- 2,05 Ion permanganate MnO4 -/Mn2+ (milieu acide) 1,51 Ion or (III) Au3+/Au 1,40 Ozone O3/O2 (milieu basique) 1,24 Oxygène O2/H2O (milieu acide) 1,23 Brome Br2/Br- 1,09 Ion argent (I) Ag+/Ag 0,80 Calomel Hg2Cl2/Hg 0,27 Hydrogène H+/H2 (milieu acide) 0,000 Ion fer (III) Fe3+/Fe - 0,04 Sulfate de plomb PbSO4/Pb - 0,36 Ion fer (II) Fe2+/Fe - 0,44 Ion zinc Zn2+/Zn - 0,76 Ion magnésium Mg2+/Mg - 2,36 Ion sodium Na+/Na - 2,71 Ion lithium Li+/Li - 3,05 L’oxydant le plus fort gagne ... et meurt (= est réduit). Dans les conditions standards : a) Le fluor oxyde les ions manganèse (II) en permanganate en milieu acide. (E° = 1,36 V) b) Les ions Fe2+ oxydent le zinc avec formation d’un dépôt de fer. (E° = 0,32 V) c) Les ions persulfate n’oxydent pas les ions fluorure (E° = - 0,82 V) ; c’est le fluor qui oxyde les ions sulfate. d) Les ions Fe3+ n’oxydent pas l’eau (E° = - 1,27 V) ; c’est l’oxygène qui oxyde le fer. e) Les ions H+, en milieu acide, oxydent tous les réducteurs (souvent des métaux) des couples à potentiel standard (E°) négatif (E° = - E° V).
  • 3. Page 3 4. Force d’un oxydant Le potentiel d’électrode d’un couple, donc la force de son oxydant, dépend des conditions selon la relation de Nernst : 𝐸𝑖 = 𝐸𝑖 0 + ( 𝑅𝑇 𝑛𝑖 𝐹 ) ∙ ln 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙′𝑜𝑥𝑦𝑑𝑎𝑛𝑡 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟 ou, en pratique à 25°C : 𝐸𝑖 = 𝐸𝑖 0 + ( 0,0592 𝑛𝑖 ) ∙ log 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙′𝑜𝑥𝑦𝑑𝑎𝑛𝑡 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑓𝑎𝑣𝑜𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑙𝑒 𝑟é𝑑𝑢𝑐𝑡𝑒𝑢𝑟  Quel est le potentiel d’électrode du couple Fe+3/Fe à 25 °C lorsque [Fe3+] = 10-3 M ? Fe3+(aq) + 2 e → Fe(s) E°(Fe3+/Fe) = - 0,04 V E(Fe3+/Fe) = E°(Fe3+/Fe) + (0,059/2).log [Fe3+] = - 0,04 - 0,089 = - 0,13 V → Dans ces conditions, l’ion Fe+3(aq) est devenu moins oxydant.  Quel est le potentiel d’électrode du couple Sn4+/Sn2+ à 25 °C lorsque [Sn4+] = 0,1 M et que [Sn2+] = 2 M ? Sn4+(aq) + 2 e → Sn2+(aq) E°(Sn4+/Sn2+) = 0,15 V E(Sn4+/ Sn2+) = E°(Sn4+/Sn2+) +(0,059/2).log ([Sn4+]/[Sn2+]) = 0,15 - 0,038 = 0,11 V → Dans ces conditions, l’ion Sn4+(aq) est devenu moins oxydant.  Quel est le potentiel d’électrode du couple H+/H2 à 25 °C à pH = 1 et sous une pression d’hydrogène de 0,001 atm ? 2 H+(aq) + 2 e → H2(g) E°(H+/H2) = 0,000 V (exact) E(H+/H2) = E°(H+/H2) + (0,059/2).log ([H+]2/PH2) = 0,000 + 0,03 = 0,03 V → Dans ces conditions, l’ion H+(aq) est devenu plus oxydant.  Quel est le potentiel d’électrode du couple MnO4 -/Mn2+ à pH = 2 lorsque [MnO4 -] = 0,1 M et [Mn2+] = 0,02 M ? MnO4 -(aq) + 8 H+(aq) + 5 e → Mn2+(aq) + 4 H2O(l) E°(MnO4 -/Mn2+) = 1,51 V E(MnO4 -/Mn2+) = E°(MnO4 -/Mn2+) + (0,059/5).log ([MnO4 -].[H+]8/[Mn2+]) = 1,51 - 0,18 = 1,33 V Dans ces conditions, l’ion MnO4 -(aq) est devenu moins oxydant. Par convention :  Les solutés apparaissent selon leurs concentrations molaires.  Les gaz apparaissent selon leurs pressions (partielles) en bar avec 1 atm  1 bar.  Les corps (quasi-)purs apparaissent avec leurs fractions molaires prises égales à l’unité.
  • 4. Page 4 5. Constante d’équilibre ∆ 𝑟 𝐺 = −( 𝑛𝐹).∆𝐸 → ∆ 𝑟 𝐺0 = −( 𝑛𝐹).∆𝐸0 = −( 𝑅𝑇).ln 𝐾 E° = E°(du couple oxydant de la réaction) - E°(du couple réducteur de la réaction) En pratique il est conseillé de calculer d’abord rG° puis la constante d’équilibre. a) Calculer la constante d’équilibre de la réaction de l’iode sur les ions Fe2+(aq) pour former des ions Fe3+(aq). E°(I2/I-) = 0,54 V E°(Fe3+/Fe2+) = - 0,04 V. I2(aq) + 2 Fe2+(aq) 2 I-(aq) + 2 Fe3+(aq) (2 électrons mis en jeux) Comme l’iode est intrinsèquement plus oxydant que les ions fer (III) on peut prévoir que la constante d’équilibre sera supérieure à 1 (soit rG° < 0). rG° = - 2.96485.(0,54 + 0,04) = - 1,119.105 J ln K = - rG°/(RT) = 1,119.105/(8,314.298,15) = 45,152 K = 4,07.1019 b) Calculer la constante d’équilibre de la réaction de l’eau oxygénée avec les ions manganèse (II) en milieu acide pour former du permanganate et de l’eau. E°(H2O2/H2O) = 1,78 V E°(MnO4 -/Mn2+) = 1,51 V. 5 H2O2(aq) + 2 Mn2+(aq) 2 MnO4 -(aq) + 6 H+(aq) + 2H2O(l) (10 e mis en jeux) Comme l’eau oxygénée est intrinsèquement plus oxydante que les ions MnO4 -(aq) on peut prévoir que la constante d’équilibre sera supérieure à 1 (soit rG° < 0). rG° = - 10.96485.(1,78 - 1,54) = - 2,316.105 J ln K = - rG°/(RT) = 2,316.105/(8,314.298,15) = 45,152 K = 3,72.1040 c) Est-ce que l’argent est attaqué, avec dégagement d’hydrogène, par une solution acide de pH = 0 ? Calculer la constante d’équilibre de cette réaction. E°(Ag+/Ag) = 0,80 V E°(H+/H2) = 0,000 V. 2 H+(aq) + 2 Ag(s) H2(g) + 2 Ag+(aq) (2 électrons mis en jeux) Comme l’ion Ag+(aq) est plus oxydant que H+(aq), la réaction ne se fera pas et la constante d’équilibre sera < 1 (soit rG° > 0).  rG° = - 2.96485.(0,00 - 0,80) = 1,544.105 J ln K = - rG°/(RT) = - 1,544.105/(8,314.298,15) = - 62,29 K = 8,89.10-28 d) Le nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+) est une coenzyme d’oxydoréduction, présente dans les toutes les cellules, dont la forme réduite (NADH) est capable de réduire l’acétaldéhyde en éthanol. Calculer la constante d’équilibre de cette réaction. E’°(CH3CHO/CH3CH2OH) = - 0,197 V E’°(NAD+/NADH) = - 0,320 V (pH = 7) CH3-CHO(aq) + H+(aq) NADH(aq) CH3-CH2OH(aq) + NAD+(aq) (2 e en jeux) Comme l’acétaldéhyde est plus oxydant que NAD+(aq), la réduction se fait avec une constante d’équilibre > 1 (soit rG° < 0). rG° = - 2.96485.(- 0,197 + 0,320) = - 2,374.104 J ln K = - rG°/(RT) = 2,374.104/(8,314.298,15) = 9,575 K = 1,44.104