SlideShare une entreprise Scribd logo

Les villages patrimoines du pays d'Artois

Huit communes du pays d'Artois ont le label de village patrimoine. Retrouvez la brochure.

1  sur  24
Télécharger pour lire hors ligne
BULLECOURT
ÉTRUN
HERMAVILLE
MONT-SAINT-ÉLOI
PAS-EN-ARTOIS
SAVY-BERLETTE
THÉLUS
VAULX-VRAUCOURT
PATRIMOINE
DES VILLAGES
DU PAYS D’ARTOIS
r e m a r q u a b l e
s o m m a i r e
s u m m a r y
3. Le label / The label
4. Le Pays d'Artois et les Villages Patrimoine
The Pays d'Artois and the Heritage Villages
6. BULLECOURT
8. ÉTRUN
10. HERMAVILLE
12. MONT-SAINT-ÉLOI
14. PAS-EN-ARTOIS
16. SAVY-BERLETTE
18. THÉLUS
20. VAULX-VRAUCOURT
22. Contacts et renseignements
Contacts and information
2
“Villages Patrimoine”
Créé en 2003, à l’initiative du Pays de la Baie du Mont-Saint-
Michel, le label “Village Patrimoine” constitue aujourd’hui
un nouvel atout touristique pour de nombreuses communes
rurales de la région des Hauts-de-France. Il a pour vocation
de mettre en lumière le patrimoine historique, artistique,
mémoriel, paysager et humain des villages souvent situés à
proximité de villes à forte fréquentation touristique, comme
peut l’être la ville d’Arras. Si vous faites partie des nombreux
visiteurs venus admirer les richesses de la capitale du Pas-de-
Calais, offrez-vous donc le plaisir de quelques inoubliables
détours dans huit communes des alentours, labellisées “Villages
Patrimoine”.
“Heritage Villages”
Created in 2003 at the initiative of the Pays de la Baie du Mont-
Saint-Michel sustainable development association, today the
"Village Patrimoine", or Heritage Village, label constitutes
a new tourism asset for numerous rural communities in
the Hauts-de-France region. Its purpose is to highlight the
historical, artistic, remembrance, landscape and human
heritage of villages which are often located close to towns
that attract high visitor numbers, such as Arras for example.
If you are one of the many visitors who come to enjoy the rich
offerings of the Pas-de-Calais capital, treat yourself to some
memorable detours in eight of the outlying villages, all holders
of the "Villages Patrimoine" label.
3
Les villages Patrimoine
DU PAYS D'ARTOIS
Territoire des valeureux Atrébates (sous Jules César), terre
d'influence de grandes abbayes au Moyen Âge, théâtre
de nombreuses offensives lors de la Première Guerre
mondiale… Le Pays d’Artois recèle de nombreux témoignages
de sa tumultueuse et riche histoire.
Land of the valiant Atrebates (under Julius Caesar), area
of influence of great abbeys in the Middle Ages, theatre
of numerous offensives during the First World War…
the Pays d’Artois still bears many signs of its tumultuous and
rich history.
Après une expertise des richesses
patrimoniales, architecturales et
environnementales du Pays d’Artois,
3 Communautés de communes
(l’Atrébatie, les 2 Sources, le Sud
Artois) ainsi que la Communauté
urbaine d’Arras se sont unies pour
attribuer le label “Villages patrimoine”
à 8 communes de moins de 2 500
habitants : Bullecourt, Étrun,
Hermaville, Mont-Saint-Éloi,
Pas-en-Artois, Savy-Berlette, Thélus
et Vaulx-Vraucourt.
After an examination of the heritage,
architectural and environmental
wealth of the Pays d'Artois, three
Communities of Communes
(Atrébatie, Les Deux Sources, Sud
Artois) and the Urban Community
of Arras came together to award the
“Villages Patrimoine” label to eight
communities with a population of
less than 2,500: Bullecourt, Étrun,
Hermaville, Mont-Saint-Éloi, Pas-
en-Artois, Savy-Berlette, Thélus and
Vaulx-Vraucourt.
4
COMMUNES LABELLISÉES Village Patrimoine
COMMUNITIES WITH THE Village Patrimoine LABEL
A2
A1
N25
ARRAS
A26
N17
5km0km
Vers
St-Pol-sur-Ternoise
Hesdin
Vers Doulens
Vers Amiens
Vers Cambrai
Vers Lille
Vers
Bruxelles
VersParis
Vers Lens
THÉLUS
ÉTRUN
PAS-EN-ARTOIS
VAULX-
VRAUCOURT
BULLECOURT
HERMAVILLE
SAVY-BERLETTE MONT-
ST-ÉLOI
5
BULLECOURT
L
es ravages de la Première Guerre mondiale
ont profondément marqué Bullecourt. Le
village a noué des liens très étroits avec
la nation australienne qui a ici subi de lourdes
pertes. Complètement anéantie, classée en “zone
rouge” pour le nombre impressionnant d’obus
tombés sur ses terres meurtries, la commune
n’aurait pas dû être reconstruite. Elle a su
renaître de ses cendres grâce à l’exploitation de
ses terres fertiles et son développement artisanal
et commercial. L’architecture de Bullecourt
conserve de remarquables traces de cette période
de la Reconstruction : ses fermes artésiennes, sa
mairie au fronton caractéristique ainsi que son
église et son clocher-porche en grès.
T
he ravages of the First World War left a
profound mark on Bullecourt. The village
forged very close links with the Australian
nation, which suffered heavy losses. Completely
obliterated by the end of this conflict, and classified
as a “red zone” due to the tremendous number
of shells that had rained down on its devastated
landscape, it would not have seemed possible
that the village could be rebuilt. It succeeded in
rising from the ashes thanks to the exploitation
of its fertile land and its development of crafts
and commerce. The architecture of Bullecourt
retains some remarkable traces of this period
of the “Reconstruction”: its Artois farms, its
characteristically fronted town hall and its church
with its sandstone bell-tower porch.
6
Le Digger. Cette
statue en bronze,
œuvre de Peter
Corlett, a été érigée
en 1993 en hommage
aux milliers de soldats
australiens morts à
Bullecourt.
The Digger. This
bronze statue,
the work of Peter
Corlett, was erected
in 1993 in honour of
the thousands of
Australian soldiers
who perished at
Bullecourt.
© Maxime Delière
© Maxime Delière
7
SITESDEMÉMOIRE
La“Petitecroix” célébrant le souvenir de
2 423 combattants du Commonwealth
sans sépulture.
Leparcmémorialaustralien avec une
statue en bronze représentant un jeune
“Digger” (combattant australien équivalent
à “poilu” pour les français ou “tommy” pour
les britanniques).
LemonumentduSouvenirfrançais
commémorant l’engagement des troupes
de l’Empire britannique lors des batailles de
1917 (composé notamment d’un reste de
chenille d’un tank “Mark IV”).
BULLECOURT1917-
MUSÉEJEAN&DENISELETAILLE
Consacré aux batailles de 1917, ce musée
porte le nom du couple d’agriculteurs qui l’a
fondé avant d’en faire don à la commune.
PATRIMOINEBÂTI
Lesfermes, typiques de la campagne
artésienne, avec leurs entrées porches et
leurs cours fermées. • Lamairie, datant
de la Reconstruction, abrite un tableau
du peintre australien James Scott,
représentant la mort du Major Percy Black,
tombé à Bullecourt. • L’église, également
reconstruite après-guerre, dédiée à saint
Vaast et d’inspiration néo-romane, se
distingue par son clocher-porche en grès et
ses tours-contreforts. • Lachapelle, rue de
l’École, est dédiée à saint Vindicien.
REMEMBRANCETRAIL
The“Petitecroix” honouring the memory
of the 2,423 Commonwealth soldiers whose
final resting place is unknown.
TheAustralianMemorialPark with a bronze
statue of a young “Digger” (the Australian
rank and file equivalent of the British
“Tommy” or the French “Poilu”).
TheFrenchRemembranceMonument
commemorating the action of British
Empire troops during the battles of 1917
(notably incorporating a remnant of a Mark
IV tank track).
BULLECOURT1917-
JEAN&DENISELETAILLE MUSEUM
Dedicated to the battles of 1917, this
museum bears the name of the farming
couple who founded it before gifting it to the
municipality.
HERITAGE
Thefarms, typical of the Artois countryside,
with their porch entrances and enclosed
courtyards. • Thetownhall, dating from the
Reconstruction, it houses a painting by the
Australian artist James Scott, depicting the
moment Major Percy Black fell at Bullecourt.
• Thechurch, also reconstructed in the
aftermath of the War. Dedicated to Saint-
Vaast, and of early Romanesque inspiration,
it has a distinctive sandstone bell-tower
porch and buttress towers. • Thechapel, rue
de l’École, dedicated to Saint Vindicianus.
Le patrimoine
Rue de Quéant
RuedeDouai
Rue de DouaiRue de l’École
Ruedel’École
e
Rue d’Arras
Rue des Australiens
D956
D956
Rue de Quéant
Bullecourt
100m0m
asasassssssssssssssss
LA PETITE
CROIX
MAIRIE
THE
DIGGER
MUSÉE
LETAILLE
ÉGLISE
Départ
ÉTRUN
8
L’église Saint-Nicolas
date de 1623. Elle a été
construite par l’abbaye
pour les paroissiens d’Étrun
qui assistaient auparavant
aux offices dans l’église
abbatiale. Fortement
abîmée, elle a été restaurée
au 19e
siècle.
The Church of Saint-
Nicolas dates back to 1623.
It was built by the Abbey
for the parishioners of
Étrun who had previously
attended worship at the
abbey church. Badly
damaged, it was restored in
the nineteenth century.
T
erritoire d’eau et d’histoire, Étrun est fier
de sa ruralité, de ses trésors paysagers.
Situé au confluent de deux rivières, la
Scarpe et le Gy, le village est né sur le site d’une
forteresse gallo-romaine, datant de la conquête
romaine et considérée comme le plus vaste
oppidum au Nord de la France. Celui-ci était
entouré d’un rempart de terre, qui est toujours
visible aujourd’hui au lieu-dit le “Mont-César”.
Il servit ensuite à protéger une abbaye bénédictine
dont l’empreinte est encore fortement marquée.
Un beau circuit pédestre de 3 km vous permet
de faire le tour du village en allant de surprise
en surprise.
T
erritory of water, and steeped in
history, Étrun is proud of its rural
setting and its beauty spots. Located
at the confluence of two rivers, the Scarpe and
the Gy, the village sprang up on the site of a
Gallo-Roman fortress, dating back to the Roman
conquest and considered the biggest oppidum,
or celtic fortified town, in Northern France. It
was surrounded by a rampart of earth, which
can be seen today at the place known locally as
“Mont-César”.
It later formed a protective structure for a
Benedictine abbey, the outline of which remains
clearly visible.
A beautiful 3km-long walking trail takes you
around the village, revealing one surprise after
another.
© Altimage / Philippe Frutier
© Droits réservés
9
LE MONT CÉSAR Située sur le point
haut du village, une aire d’observation
a été aménagée pour contempler ce
rempart de terre gallo-romain, vestige de
l’oppidum et désormais boisé.
LE GY Cette rivière a joué un grand rôle
dans l’histoire du village d’Étrun, à la fois
barrière naturelle protectrice et source
de vie propice à la pêche. Ses berges
offrent une belle promenade bucolique.
L’ABBAYE DES DAMES D’ÉTRUN
De cette abbaye pour femmes
issues de la noblesse, détruite peu
après la révolution, témoignent les
impressionnants murs d’enceinte qui
entourent toujours l’église Saint-Nicolas
et le château bâti par Monseigneur de la
Tour d’Auvergne en 1815.
AUX PORTES D’ÉTRUN Cette entrée
du village est un condensé de son
riche patrimoine : entre des vestiges
de l’oppidum et de l’abbaye, elle mène
aussi au marais de Marœuil formé par la
confluence des cours d’eau et qui peut
vous permettre de prolonger votre visite.
LA CHAPELLE NOTRE-DAME-DE-
PITIÉ Au verso de la carte postale
dédiée à cette belle chapelle au milieu
des champs, vous découvrirez la belle
histoire de sa construction par les
dames de l’abbaye en 1624.
MONTCÉSAR Standing at the highest
point of the village, a viewing area has been
provided offering a view of the Gallo-Roman
earth rampart, a vestige of the oppidum and
now wooded.
THEGY This river has played an important
role in the history of the village of Étrun,
forming both a natural protective barrier
and a vital food resource, perfect for fishing.
Its banks are ideal for a lovely countryside
stroll.
THEABBAYEDESDAMESD’ÉTRUN
Impressive perimeter walls reveal the former
site of this abbey which was established for
noblewomen. It was destroyed shortly after
the Revolution. The walls still surround the
church of Saint-Nicolas and the chateau
built by Bishop de la Tour d’Auvergne in 1815.
ATTHEGATESOFÉTRUNThis entrance
to the village is a microcosm of its rich
heritage which includes vestiges of the
oppidum and the abbey. It also leads to the
Marœuil marsh formed by the confluence
of the water courses, a further reason to
prolong your visit.
THECHAPELOFNOTRE-DAME-DE-PITIÉ
On the back of this postcard devoted to this
beautiful chapel standing in the midst of
the fields, you will discover the fascinating
story of its construction by the ladies of the
abbey in 1624.
Le patrimoine
Rue de la Couture
Rued’Étrun
Rued’Étrun
RueFrançois
Rue Aimé Mabilais
Rue du Mont César
RD56
Route Nationale
Ruelle
Chemind’Acq
du
Parvis
Rue
Rue de laCavée d’Hugy
Étrun
100m0m
Le Gy
La
Scarpe
du Gy
Lemaître
MONTCÉSAR
Circuit balisé
LE GY
AUX
PORTES
D’ÉTRUN
ÉGLISE ST-NICOLAS
ANCIENNE ABBAYE
CHAPELLE
N. D. DE PITIÉ
ANANANANANANANANAAAAAAAAAA
Départ
HERMAVILLE
10
Le village a beaucoup
souffert de la Seconde
Guerre mondiale. Le 21 mai
1940, une canonnade s’abat
sur le village. La pointe du
clocher s’effondre. En début
d’après-midi, la sinistre
division SS Totenkopf investit
et incendie Hermaville.
Quatre civils sont exécutés.
The village suffered much
in the Second World War. On
21 May 1940, heavy shelling
rained down on the village.
The top of the
bell-tower collapsed. In the
early afternoon, the sinister
SS Totenkopf division
entered and set fire to
Hermaville. Four civilians
were executed.
H
ermaville est un village apprécié pour sa
douceur paysagère* et ses pierres blanches,
dont celles de l’église Saint-Georges, située à
proximité d’une propriété privée, elle aussi du XVIIIe
siècle : le château d’Hermaville. Autres bâtisses typiques
de l’Artois : les “censes” artésiennes, à cour fermée, avec
porches imposants, parfois surmontés de pigeonniers.
Au centre du village, des maisons du XIXe
siècle côtoient
des fermes reconstruites à partir de 1949.
À contempler aussi le petit patrimoine religieux et civil :
la motte féodale, deux chapelles, le chartil, un ancien abri
pour le bétail à l’exceptionnelle charpente de bois et les
meules de l’ancien moulin.
La découverte du village peut se faire en 7 étapes grâce
à la promenade “Les Porches”.
* Hermaville a obtenu le label “Village fleuri, une fleur” en 2012.
T
he village of Hermaville is popular for its gentle
landscape* and its white stones, like those used
in the construction of the Church of Saint-
Georges. This stands close to a private residence which
also dates from the eighteenth century: the Château
d'Hermaville. Other buildings typical of the Artois
are: the Artois "censes", or manor farms, with their
enclosed courtyards and imposing porches, sometimes
topped by pigeon lofts.
In the centre of the village, nineteenth century houses
stand cheek by jowl with farmhouses, rebuilt from
1949 onwards.
Although small, Hermaville also has a noteworthy
religious and civil heritage, comprising the feudal motte,
two chapels, the cart-house, a traditional cattle shelter
with exceptional wooden framework and the millstone
from the former mill.
The village can be explored in 7 stages, by following the
“Les Porches” walking trail.
* Hermaville was awarded the «Village fleuri, une fleur» label
(similar to Britain in Bloom) in 2012.
© Droits réservés
Rue du Moulin
ue d’Izel-lez-Hameau
Rued’Arras
Rue d’Arras
edeNoyellette
Ruedel’Eglise
Rued’Aubigny
Hermaville
100m0m
BARAQUEMENT
KIOSQUE
FERME
DU XVIIIe
SIÈCLE
MOTTE
FÉODALE
ÉGLISE
ST-GEORGES CHAPELLE
CHÂTEAU
CHARTIL
MAIRIE
Départ
11
L’ÉGLISESAINT-GEORGES Inscrite à
l’inventaire des Monuments Historiques
depuis le 10 juin 1926, l’église actuelle date
de 1782. Elle a probablement été construite
à l’emplacement de celle figurant sur une
gravure des albums de Croÿ représentant le
village à la fin du XVIe
siècle ou au début du
suivant.
LECHARTIL Le village d’Hermaville a
la chance d’avoir conservé l’un des siens.
Datant du XIXe
siècle, il dépendait de la
ferme du château. Ce bâtiment à vocation
essentiellement agricole, surprend par
l’élégance de son architecture et
l’harmonie entre les matériaux qui le
constituent : la brique, la pierre calcaire,
la tuile et le bois.
CHAPELLEFUNÉRAIRE
De style néo-gothique, cette chapelle a
été construite en 1843. Dans la crypte sont
enterrés les membres des familles Suin,
Randon et de Salignac-Fénelon, propriétaires
du château d’Hermaville de 1819 à 1920.
LOGEMENTDESINISTRÉS
Le 21 mai 1940, la sinistre division SS Totenkopf
investit le village d’Hermaville et incendie
24 fermes et bâtiments divers qui seront
totalement ou partiellement détruits. Les
villageois sinistrés sont d’abord hébergés
chez des parents et amis, puis relogés dans
des baraquements de bois comme celui-ci.
THECHURCHOFSAINT-GEORGES Listed
as a Historical Monument since 10 June 1926,
the current church dates back to 1782. It
was probably built on the site of the church
depicted on an engraving in the Croÿ albums,
showing the village in the late sixteenth or
early seventeenth century.
THE“CHARTIL”(CART-HOUSE) The village
of Hermaville is fortunate enough to have
conserved one of its traditional cart-houses.
Dating back to the nineteenth century, it was
part of the château farm. This essentially
agricultural building is surprising for the
elegance of its architecture and the harmony
between its constituent materials: brick,
limestone, tiles and wood.
FUNERALCHAPEL
Neo-Gothic in style, this chapel was built in
1843. Members of the Suin, Randon and De
Salignac-Fénelon families lie buried in the
crypt. They owned the Château d’Hermaville
between 1819 and 1920.
LODGINGFORVICTIMS
On 21 May 1940, the sinister SS Totenkopf
division entered the village and set fire to
24 farms and various other buildings which
were totally or partially destroyed. The
villagers who lost their homes were initially
taken in by friends and relatives, and later
rehoused in wooden barrack-style buildings
like this one.
Le patrimoine
Circuit balisé
MONT-SAINT-ÉLOI
12
Pendant les deux
guerres mondiales, la
ferme de Berthonval
fut un site à la fois très
stratégique et exposé.
De nombreux combattants
y furent blessés
ou tués.
During both World
Wars, Berthonval Farm
was a highly strategic
yet exposed position.
Many combatants were
wounded or lost their lives
here.
U
n environnement naturel et géologique
remarquable fait la force et le charme de ce
village depuis longtemps.
Bien qu’existant depuis la préhistoire, c’est à son abbaye
que le village doit l’essentiel de son développement.
Plusieurs fois reconstruits, ses bâtiments ont été
démontés après la Révolution française à l’exception
des tours de l’église qui jouèrent encore un rôle durant
la Première Guerre mondiale.
En effet, lors des deux guerres mondiales du XXe
siècle,
Mont-Saint-Éloi fut un lieu hautement stratégique. De
nombreux sites de mémoire témoignent de ces périodes
de combats et d’occupation.
Alors que le bourg-centre de Mont-Saint-Éloi et son
riche patrimoine bâti se sont développés sur la colline,
ses deux hameaux, Écoivres et Bray, aux charmes plus
discrets se sont enracinés dans la vallée de la Scarpe.
A
remarkable natural and geological environment
has been the source of the village’s strength
and charm.
Although it has existed since prehistoric times, the village
owes its development largely to its abbey. Reconstructed
a number of times, its buildings were demolished after the
French Revolution, except for the church towers which still
had a role to play during the First World War.
In fact, during the two World Wars of the twentieth
century, Mont-Saint-Éloi was a highly strategic location.
Numerousremembrancesitesstandwitnesstotheseperiods
of battle and occupation.
While the village centre of Mont-Saint-Éloi and its rich
built heritage developed on the hill, its two hamlets,
Écoivres and Bray, with subtler charms, put down roots
in the Scarpe Valley.
© Droits réservés
© Altimage / Philippe Frutier
13
Chemin des Douze
Rue de
œuil
Rue de Douai
Chemin
ChduPlatFossé
duBoisRigault
Rue de Douai
Rue de l’École
Rue de la
RD49
Rue de la Warde
Rue de
RuedeVillers
Carency
Chaussée Brunehaut
Chaussée Brunehaut
Chemin
Chemin
Blanc
Blanc
Mont-Saint-Éloi
Écoivres
Bray300m0m
La Scarpe
Source
Marmmmdddmmmdddmmmdddmimmdddmimmddimimidiinmiininmininininininininininnininninininninnnnn
deeedeeedeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
LES PIERRES
JUMELLES
TOURS DE
L’ABBAYE
CIMETIÈRE
MILITAIRE
CARRIÈRE
DE CRAIE
CEUX DE
BERTHONVAL
FERME DE
BERTHONVAL
BOIS DE
BERTHONVAL
ÉGLISE
ST-MARTIN
Départ
L’ABBAYEOutrelesdeuxtoursdel’abbatiale
d'autresvestigessontàdécouvrir:abreuvoir,
couretcorpsdeferme,porchedel’entrée
principale,mursd’enceinte…
LESPANORAMASDEPUISLAPLACE
DUBOURG-CENTRE Duhautdeses136
mètres,vousdécouvrirezlescollinesboisées
environnantes,lavalléedelaScarpeetlaplaine
d’Arras.
LESPIERRESJUMELLESCesdeuxmenhirs
fontpartiedesnombreuxsitesmégalithiques
delarégion,denombreuseslégendesysont
attachées.
L’ÉGLISED’ÉCOIVRESElleestsingulière
parsaflècheàcrochetsoctogonaleornée
d’étonnantesfiguressculptées.Ysontattenant
unefermeseigneurialeetleprieurédel’abbaye.
LECIMETIÈREFRANCO-BRITANNIQUE
D’ÉCOIVRESCettenécropoledelaPremière
Guerremondialetémoignedel’évolution
chronologiqueduconflit:dessoldats
françaistombésen1914et1915côtoientles
Britanniquesquilesontrelevésentre1916et
1918.
LACARRIÈREDECRAIEDEBRAYBelle
illustrationdesstratesgéologiquesdel’Artois
forméesentre90et60millionsd’annéesavant
notreère.
LAFERMEDEBERTHONVALPendantla
GrandeGuerre,elleétaitunpointderepère
etdedépartpourlessoldatsfrançaispuis
britanniques.
THEABBEYInadditiontothetwotowers
oftheabbeychurch,therearesomeother
interestingremainstobediscovered,including
awateringtrough,vestigesofafarmcourtyard
andfarmhouse,theporchofthemainentrance,
surroundingwalls…
THEPANORAMICVIEWSFROMTHESQUARE
INTHEVILLAGECENTRE
Fromthetopofits136metres,youhavean
amazingviewoverthesurroundingwoodedhills,
theScarpeValleyandtheplainofArras.
THETWINSTONES
Thesetwomenhirsaresomeofthemany
megalithicremainstobefoundintheregionand
numerouslegendsareconnectedwiththem.
THECHURCHOFÉCOIVRES
Thisisunusualforitsoctagonalcrocketspire
decoratedwithastonishingsculptedfigures.
Afarmsteadandtheabbeyprioryareadjacent
toit.
THEFRANCO-BRITISHMILITARYCEMETERY
OFÉCOIVRESThisFirstWorldWarnecropolisis
representativeofthechronologicalevolutionof
theconflict:Frenchsoldierswhofellin1914and
1915liealongsidetheirBritishcounterpartswho
relievedthembetween1916and1918.
THEBRAYCHALKQUARRY
Afineillustrationofthegeologicalstrataofthe
Artois,formedbetweenthe90th
andthe60th
millenniumBC.
BERTHONVALFARM
DuringtheGreatWar,thiswasalandmarkand
startingpoint,firstforFrenchtroopsandlater
theBritish.
Le patrimoine
PAS-EN-ARTOIS
14
Bien situé sur le versant
sud de la colline boisée de
Pas-en-Artois, le château
comprend un corps de logis
flanqué de deux ailes en
légère saillie.
Well situated on the
southern slope of the
wooded hill of Pas-en-Artois,
the château comprises a
residential mansion flanked
by two slightly projecting
wings.
P
as-en-Artois s’étend au cœur d’un exceptionnel
écrin de verdure dans la vallée de la Kilienne. Le
premier nom connu de la commune (du temps
des Atrébates) est Passus, signifiant gué ou passage. Elle
fut un oppidum (village fortifié) à l’arrivée des Romains.
Au fil des guerres et des destructions, puis de l’essor
de l’industrie et de l’agriculture, Pas-en-Artois devint
le bourg d’aujourd’hui, avec son cœur historique du
XVIIIe
siècle parfaitement préservé.
La pierre calcaire est le matériau par excellence du
territoire.
Sentiers de randonnée et chemins invitent à la balade et
mettent en valeur les atouts architecturaux, paysagers,
et environnementaux de la commune.
P
as-en-Artois nestles in a beautiful green setting
in the valley of the River Kilienne. The first
name for the village that we know of is Passus
(in the period of the Atrebates), meaning ford or
crossing point. It was an oppidum (fortified village)
when the Romans arrived.
Suffering wars and destructions, followed by the rise
of industry and agriculture, Pas-en-Artois became the
large village it is today, its historic eighteenth century
centre perfectly preserved.
Limestone is the characteristic building material in
this area.
The architectural, landscape and environmental
features of the village are highlighted along the
inviting trails and paths.
© Droits réservés
© OT2Sources
© OT2Sources
15
LA PIERRE DES GUÉTIFS
À la tête de cette confrérie était nommé
un roi. Ce magistrat “conciliateur”
commandait une sorte de milice
destinée à faire la police des mœurs
dans la ville…
L’ÉGLISE SAINT-MARTIN
Sa tour en pierre calcaire est typique
du patrimoine religieux de l’Artois.
Le clocher qui la coiffe est inscrit
à l’Inventaire Supplémentaire des
Monuments Historiques depuis 1929.
Les vitraux sont l’œuvre de Félix
Courmont, maître verrier à Arras.
LA KILIENNE “Rivière de Pas”, tel fut
son nom à l’origine. Il devint plus tard
“La Kilienne” en souvenir de saint Kilien
qui fit jaillir une source lors d’une grande
période de sécheresse.
LECHÂTEAUBien situé sur le versant
sud de la colline, le château de Pas-en-
Artois appartient aujourd’hui à Monsieur
et Madame le Comte et la Comtesse
Hubert Le Mesre de Pas. Il ne se visite pas.
LA VIERGE-MARIE
La rumeur dit qu’une dame très pieuse
se prénommant Marie fut tuée à Pas.
Depuis les années 1940, une procession
est consacrée chaque 15 août à la Vierge
Marie.
THE STONE OF THE GUÉTIFS A king
was appointed to lead this brotherhood.
This judicial "conciliator" headed a kind
of militia which was tasked with policing
morality in the town.
THE CHURCH OF SAINT-MARTIN Its
limestone tower is typical of the religious
heritage of the Artois region. The bell-tower
at its summit has been included on the
supplementary list of French Historical
Monuments since 1929. The stained glass
windows are the work of Félix Courmont,
a master glazier from Arras.
THE RIVER KILIENNE
or “River of Pas”, as it was originally known.
Its name was later changed to the Kilienne
in memory of Saint Kilian, who caused a
spring to rise up during a period of great
drought.
THE CHÂTEAU Well situated on the
southern slope of the hill, today the
château of Pas-en-Artois is owned by the
Count and Countess Hubert Le Mesre de
Pas. The château is not open to the public
THE VIRGIN MARY Rumour has it that
a very pious woman called Marie was
killed in Pas. Since the 1940s, every year
on 15 August a procession has been held,
dedicated to the Virgin Mary.
Le patrimoine
© OT2Sources
des Fosses
Ruede
Rue d’en Bas
PlaceduPetitMarché
RuelleBernard
Pl.AndréVerquin
Rue de l’Aumône
RueduChâtelet
Rue Basse Boulogne
Rue Basse Boulogne
Grand’Place
Grand’Place
n Haut
Pas-en-Artois
30m0m
K
ilienne
Beaucamp
La
K
ilienne
Bois
Saint-Pierre
l’Abbaye
Rue
La
P
nd’PlP
nd’PlP
nd’PlP
nd’PlP
nd’P’
nd’P
nd’P
nd’P
nd’P
nd’P
ndP
ndP
ndnddd
PIERRE
DES GUÉTIFS
ÉGLISE
ST-MARTIN
CHÂTEAU
LA KILIENNE
VIERGE
MARIE
MAIRIE
Départ
SAVY-BERLETTE
16
Église de Savy-Berlette.
Au premier plan, les voitures
des ateliers de réparation
d’un régiment d’artillerie.
Photo prise le 23/05/1915.
© Section photographique de l’armée,
sous licence ouverte
Church of Savy-Berlette,
In the foreground, vehicles
of the repair shops of an
artillery regiment.
Photograph taken on 23/05/1915.
© Photographic Section of the Army,
under open licence
T
raversé par la Scarpe, le charmant village de
Savy-Berlette est né en 1790 de l’union des
communes de Savy et de Berlette.
Son château construit en 1706 devint un couvent au
début du XIXe
siècle. Il abrite un lycée agricole depuis
1971.
Son église, dédiée à saint Martin, a été construite au
XVIe
siècle sur une motte féodale. Elle se distingue par
l’élégance de son clocher de forme pyramidale, en pierres
de taille, et sa tour de cinq étages.
Autre édifice imposant : l’ancienne sucrerie de brique,
fermée en 1974. C’est aujourd’hui un très bel exemple
de reconversion d’un bâtiment industriel. Le village peut
être visité en huit étapes grâce à la promenade-découverte
“les deux Seigneuries”, à laquelle s'ajoutent les 3 nouveaux
sites, l'église étant déjà dans le circuit.
C
rossed by the River Scarpe, the charming village
of Savy-Berlette came about as the result of the
merger in 1790 between the municipalities of
Savy and Berlette.
Its château was built in 1706 and became a convent in
the early nineteenth century and has been home to an
agricultural school since 1971.
Dedicated to Saint Martin, its church was built in the
sixteenth century on a feudal motte. It stands out for
the elegance of its pyramid-shaped bell-tower, in dressed
stone, and its five-level tower.
Another imposing structure: the former brick-built sugar
refinery which closed in 1974. Today, it is a very fine
example of an industrial building converted into flats
together with a space for the use of associations and for
cultural and community activities. The village can be
visitedineightstages,followingthe“LesDeuxSeigneuries”
(the two manors) discovery trail. The three new sites will
be added to this, as the church is already on the circuit.
© Droits réservés
© Christian Noulé
17
L’ÉGLISE SAINT-MARTIN
Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire
des Monuments historiques. Elle est l’une
des étapes du circuit des églises à flèches
à crochets du Pays d’Artois. Sa tour de cinq
étages apparaît sur l’un des albums De Croÿ
en 1605.
LA FERME OU CENSE ARTÉSIENNE
Cette imposante ferme artésienne, à
cour claustrale, est typique des riches
exploitations rappelant la tradition des
villas romaines. Outre les pierres blanches,
d’autres matériaux ont été utilisés pour sa
construction : le silex, le grès, la brique, le
torchis…
LE CALVAIRE Le calvaire de Savy-Berlette
se situait auparavant en face de l’école de
garçons (à côté de la mairie). Il avait été
offert à la paroisse en 1828 par Madame
Griffon d’Offoy (épouse de Lallart de
Boves).
LE PRESBYTÈRE Il a déjà une longue
histoire derrière lui. Évoqué dans un écrit
datant de 1569, on le retrouve également
sur un plan de 1705, tout comme sur un
document du 9 mars 1782 où il figure
sur son site actuel. Ce bâtiment qui
marie les deux matériaux utilisés le plus
fréquemment sur ce territoire, la pierre et
la brique, devrait prochainement accueillir
la mairie de Savy-Berlette.
THE CHURCH OF SAINT-MARTIN
The church is included on the
supplementary list of French Historical
Monuments. It is one of the stages on the
trail of Pays d’Artois churches with crocket
spires. Its five-level tower appears in one of
the Croÿ albums of 1605.
THE ARTOIS FARM OR “CENSE” This
imposing Artois farm, with its cloistered
courtyard, is typical of the wealthy
farmsteads reminiscent of the tradition of
Roman villas. In addition to white stones,
other materials were used in its construction:
flint, limestone, brick, adobe etc.
THE CALVARY The Calvary of Savy-
Berlette was formerly located opposite
the boys’ school (next to the town hall).
It was gifted to the parish in 1828 by
Madame Griffon d’Offoy (the wife of
Lallart de Boves).
THE PRESBYTERY
The Presbytery has a long history.
Mentioned in a manuscript dated 1569,
it also appears on a 1705 map as well
as on a document dated 9 March 1782,
where it is shown on its present-day site.
This building features both of the most
commonly used materials in this area -
stone and brick - and it is soon to house
the Savy-Berlette town hall.
Le patrimoine
© Christian Noulé
© Christian Noulé
La Scarpe
Rue de la Solette
Rue de la
Rue de la Gare
RuedelaGare
Rue des Écoles
Ancienne Route Nationale
Ancienne Route Nationale
Rue d’Arras
RuedelaSolette
Rue du
Rue des Manoirs
Rue des Manoirs
Rue NeuveRuede
Savy-Berlette
Solette
Marais
200m0m
Tilloy
FERME
ARTÉSIENNE
ANCIENNE
SUCRERIE
PLACE
PUBLIQUE
AÉRODROME
1914-1918
ANCIEN
CHÂTEAU
CHÂTEAU
ÉGLISE
ST-MARTIN
PRESBYTÈRE
MONUMENT
AUX MORTS
BUSTE D’ÉMILE
DECROIX
CALVAIRE
Départ
THÉLUS
18
L’église de Thélus
fut détruite, comme
l’ensemble du village,
lors de l’offensive
de la Crête de Vimy
d’avril 1917.
The church of
Thélus was destroyed
along with the rest of
the village during the
Vimy Ridge offensive
of April 1917.
D
ei lucus”, “bois consacré au dieu Apollon”, c’est ainsi
que les Romains auraient nommé le site deThélus. Ils
y créèrent des villas gallo-romaines, des exploitations
agricoles devenues ensuite de grands domaines mérovingiens.
Ranulphe, fondateur de la commune selon la légende, était
propriétaire d’un de ces domaines.
Le sous-sol du village est truffé d’anciennes carrières qui
servaient de refuge lors des invasions. Y compris durant la
Grande Guerre. La commune se trouvait alors sur la ligne
de front et a été occupée par les Allemands à partir d’octobre
1914. En avril 1917, elle est reprise par les Canadiens lors de
la fameuse Bataille de Vimy. Complètement rasé, Thélus sera
reconstruit à partir de 1922, dont son église dédiée à saint
Ranulphe.
La commune présente la particularité de compter cinq
cimetières du Commonwealth et deux monuments construits
durant la guerre, à découvrir en parcourant le circuit qui
retrace la progression des soldats dans le village.
I
t is thought that the Romans named the site of Thélus
Dei lucus, or “wood dedicated to the God Apollo”.
They constructed Gallo-Roman Villas here, agricultural
domains which later became large Merovingian estates.
Ranulf, who according to legend founded the community,
was the owner of one of these estates.
Thegroundbeneaththevillageisriddledwithdisusedquarries
which have served as refuges during invasions. Even during
the Great War. At that time, the village stood on the front
line and was occupied by the Germans from 1914 onwards.
In April 1917, the hill was recaptured by the Canadian allies
during the famous Battle of Vimy. Completely obliterated,
the reconstruction of Thélus was started in 1922, including
its church dedicated to Saint Ranulf.
The village is the site of no fewer than five Commonwealth
cemeteries and two monuments built during the war. These
can be discovered along the trail that tracks the progress of the
soldiers through the village.
© Droits réservés
©Droitsréservés
19
L’ÉGLISE SAINT-RANULPHE Détruite
en avril 1917, l’église Saint-Ranulphe
fut reconstruite en 1930 sur le même
emplacement. Cet édifice en pierre est
agrémenté de jolis vitraux.
LE MONUMENT DES ARTILLEURS
CANADIENS Cepremiermonument
commémoratifdelaBatailledeVimyaété
inauguréparles‘’Byng-Boys’’dugénéralByng
pourlepremieranniversairedecettevictoire.
ZIVY CRATER Au milieu du no man’s
land entre les tranchées, ce cratère a
été provoqué par l’explosion d’une mine
souterraine en avril 1917. Il servit ensuite
de fosse commune pour 53 soldats et fut
aménagé comme un cimetière, les noms
étant inscrits sur les murs.
LICHFIELD CRATER dont l’histoire est
identique à celle du Zivy Crater.
LA TRANCHÉE DU MOULIN Vestiges
dumoulinrougeetdelatranchéeàpartir
delaquelleLouisBarthasaparticipéàdes
fraternisationsle10décembre1915.
BOIS-CARRÉ BRITISH CEMETERY Ce
cimetière aménagé par la 1ère
division
canadienne compte 506 tombes dont 382
de combattants canadiens.
LEMONUMENTÀLAPREMIÈREDIVISION
CANADIENNECette croix à la sortie du
village marque l’avancée des Canadiens
au soir du 9 avril 1917.
THECHURCHOFSAINT-RANULPHE
Destroyed in April 1917, the Church of Saint-
Ranulphe was reconstructed on the same site
as the original in 1930. This stone structure is
enhanced by beautiful stained glass windows.
THECANADIANARTILLERYMONUMENT
This first memorial commemorating the Battle
of Vimy was inaugurated by the ‘’Byng Boys’’,
soldiers serving under General Byng, on the
first anniversary of that victory.
ZIVYCRATERAmidst the trenches in the
middle of no man’s land, this crater was caused
by an exploding underground mine in April
1917. It was later used as a communal grave for
53 soldiers and was laid out as a cemetery with
the names inscribed on the walls.
LICHFIELDCRATER This has the same
origins and serves the same purpose as Zivy
Crater.
THETRENCHOFTHEMOULINROUGE
Remains of the red mill and the trench from
which Louis Barthas emerged to join in the
fraternizations of 10 December 1915.
BOIS-CARRÉBRITISHCEMETERY
Constructed by the First Canadian Division,
this cemetery holds 506 graves, 382 of them
the graves of Canadian soldiers.
THE MONUMENT TO THE FIRST
CANADIAN DIVISION Erected at the edge
of the village, this cross marks the advance of
the Canadians on the evening of 9 April 1917.
Le patrimoine
Rue de Bailleul
Grande Rue
Rue des Sept
RuedeVimy
Rue de Vimy
D55e2
N17
N17
A26
A26
300m0m
Ruedu19Mars
Chemin
Vert
Rued’Arras
Thélus
Vert-TilleuleulTilllT eulTilllT eulTillleulTillleulTillleulTillleulTilllelTilllelTilllelTillllelTillllelTillllelTillllelillllelillllelTillllTillllTilllTillTillTilTilTilTilTiTi
MONUMENT
AUX ARTILLEURS
CANADIENS
MONUMENT
À LA PREMIÈRE
DIVISION
CANADIENNE
ÉGLISE
ST-RANULPHE
ZIVY
CRATER
TRANCHÉE
DU MOULIN
LICHFIELD
CRATER
BOIS
CARRÉ
MAIRIE
Départ
VAULX-VRAUCOURT
20
Monument dédié à Henri
Bachelet, personnage
important du département
du Pas-de-Calais. À la
tête d’une importante
exploitation de Vaulx-
Vraucourt, il fut aussi
Sénateur, fondateur du
Crédit Agricole et du lycée
agricole de Tilloy-les-
Mofflaines.
Monument dedicated to
Henri Bachelet, an important
figure of the Department
of Pas-de-Calais. The head
of a large farming estate
in Vaulx-Vraucourt, he was
also a Senator and founded
the Crédit Agricole and
the Tilloy-les-Mofflaines
Agricultural School.
N
é de l’union de Vaulx et de Vraucourt, scellée
le 24 mai 1821 par ordonnance royale de
Louis XVIII, ce village profondément rural
et européen a été fortement meurtri par la Première
Guerre mondiale. Beaucoup de témoignages du passé
ont hélas été ensevelis pendant ces années noires.
Vaulx-Vraucourt se distingue par la présence de deux
églises, reconstruites l’une et l’autre après la Grande
Guerre. L’une à l’identique : l’église Saint-Martin fut
édifiée à l’initiative de la famille Longueval, qui a
fortement marquée l’histoire de la commune. On peut
toujours y admirer les gisants de Jean III de Longueval
et Jeanne de Rosimbos. La seconde, l’église Saint-
Omer, est considérée comme un bijou d’Art Déco.
B
orn of a merger between Vaulx and Vraucourt,
sealed on 24 May 1821 by the royal command
of Louis XVIII, this deeply rural and european
village suffered terrible devastation in the First World
War. Sadly, many vestiges of its past were buried in
those dark years.
Vaulx-Vraucourt has the distinction of having two
churches, both reconstructed after the Great War.
One identically: the Church of Saint-Martin, was
built at the initiative of the Longueval family, who
profoundly marked the history of the municipality.
The effigies of Jean III de Longueval and his wife
Jeanne de Rosimbos can still be admired in the church.
The second, the Church of Saint-Omer is considered
a jewel of Art Deco style.
© Droits réservés
© Droits réservés
21
L’ÉGLISESAINT-MARTIN Détruite
pendant la Grande Guerre, l’église Saint-
Martin a été reconstruite à l’identique
sur les mêmes fondations que l’édifice
précédent. De style néo-gothique, elle
recèle de remarquables trésors, dont les
vitraux réalisés par le maître verrier Joseph
Benoit.
L’ÉGLISESAINT-OMER D’inspiration
Art Déco, elle fut édifiée en lieu et place de
l’église du XVIe
siècle, par l’architecte Paul
Decaux qui a dirigé la reconstruction de la
cathédrale et des places d’Arras.
LEMONUMENTÀHENRIBACHELET
Inauguré en juin 1932, ce monument est
dédié à Henri Bachelet, mort à Vaulx-
Vraucourt le 1er
octobre 1930. À la tête d’une
importante exploitation de Vaulx-Vraucourt,
il a fondé le Crédit Agricole du Pas-de-Calais
et le lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines.
Arrêté par les Allemands durant la Première
Guerre mondiale, pour faits de résistance, il
sera élu sénateur du Pas-de-Calais de 1920
à 1930.
ANCIENCHÂTEAULONGUEVALEn
ce lieu fut édifié un château de style
Renaissance, détruit pendant la Grande
Guerre, mais contrairement aux églises de
Vaulx-Vraucourt, il n’a jamais été reconstruit.
Il a notamment appartenu à la famille
Longueval.
THECHURCHOFSAINT-MARTIN
Destroyed during the Great War, the church
of Saint-Martin was reconstructed exactly to
the original design, on the same foundations
as the earlier. Neo-Gothic in style, the church
holds some remarkable treasures, including
the stained glass windows made by the
master glazier, Joseph Benoit.
THECHURCHOFSAINT-OMER This Art
Deco inspired church was built on the site of
a sixteenth century church, by the architect
Paul Decaux who oversaw the reconstruction
of the cathedral and squares in Arras.
MONUMENTTOHENRIBACHELET
Inaugurated in June 1932, this monument
is dedicated to Henri Bachelet who died
in Vaulx-Vraucourt on 1 October 1930. The
head of a large farming estate in Vaulx-
Vraucourt, he founded the Crédit Agricole du
Pas-de-Calais and the Tilloy-les-Mofflaines
Agricultural School. Arrested by the Germans
during the First World War for resistance
activities, he went on to be elected Senator
of Pas de Calais from 1920 to 1930.
FORMERCHÂTEAULONGUEVALA
Renaissance style château once stood on
this site. It was destroyed during the Great
War but, unlike the churches of Vaulx-
Vraucourt, it was never rebuilt. The Longueval
family were particularly notable owners of
the château.
Le patrimoine
© Droits réservés
Ruedu
Rue du Pape
Rue
del’Église
Rue de l’Égalité
RueduStade
Rue Neuve
Imp.desRoses
Rue des Haies
Rue
RuelleBance
Rued’ÉcoustSaint-Mein
Rue Brice
Rue du Pont
RuedeBapaume
Rue de Bapaume
Rue de Beugny
Rue de Lagnicourt
D36
Grand’Rue
Grand’Rue
Rue du Moulin
RueduMoulin
FaubourgdeParis
Vaulx-Vraucourt
100m0m
delaChapelleppppppppppp
ÉGLISE
ST-MARTIN
ÉGLISE
ST-OMER
MAIRIE
Départ
FAMILLE
LONGUEVAL
STSTSTSTSTSTSTSSSSSSS
FERME
BACHELET
MONUMENT
À HENRI
BACHELET
Bullecourt
Renseignements au Musée Jean & Denise
Letaille - Bullecourt 1917
Information: Museum Jean & Denise Letaille
- Bullecourt 1917
03 21 55 33 20
http://tourisme.cc-sudartois.fr/
Étrun
Renseignements : Mairie d'Étrun
Information: Town Hall of Étrun
03 21 48 67 74
Hermaville
Renseignements : Mairie d'Hermaville
Information: Town Hall of Hermaville
03 21 22 01 49
commune.de.hermaville@orange.fr
Mont-Saint-Éloi
Renseignements / Information:
http://www.montsainteloi.fr
Mairie et Agence Postale Communale /
Town Hall and Post office: 03 21 48 58 76
Point d'information touristique (l'été) /
Touristic information (Summer time):
03 21 22 03 23
Pas-en-Artois
Renseignements : Mairie de Pas-en-Artois
Information: Town Hall of Pas-en-Artois
03 21 60 15 00
Savy-Berlette
Renseignements : Mairie de Savy-Berlette
Information: Town Hall of Savy-Berlette
03 21 22 00 94
http://www.savy-berlette.fr
Thélus
Renseignements / Information:
www.commune-thelus.fr
Vaulx-Vraucourt
Renseignements : Office de Tourisme du
Sud-Artois
Information: Tourist Office of Sud-Artois
03 21 59 89 84
http://tourisme.cc-sudartois.fr/
CONTACTS et renseignements
village par village
BBuull
Informati
- Bullecou
003 221 55
hhttpp://to
ÉÉttru
Informati
003 221 48
HHHer
Informati
003 221 22
ccommmu
MMMo
hhttpp://w
MMaairie e
Town H
PPoint d'i
Touristi
003 21 22
22
Officesdetourisme/TouristOffice
Arras : Hôtel de Ville • Place des Héros • 03 21 51 26 95 • www.explorearras.com
Sud-Artois : 10, Place Faidherbe - Bapaume • 03 21 59 89 84 • http://tourisme.cc-sudartois.fr
2 Sources : 5 Route Nationale - Bavincourt l'Arbret • 03 21 22 64 13 • www.ot-2sources.fr
Édition : Pays d'Artois
Directeur de publication : Philippe Rapeneau
Conception graphique et mise en page : Cituation et Ensemble - Arras - 03 21 71 53 33
Textes : Jean-Jacques D'Amore / JJD'A Conseil - 07 86 85 11 09
Photographies (sauf mention contraire) : Paper Menthe - 06 75 12 29 19
Traduction : Access Traduction - Boulogne-sur-Mer - 03 21 30 76 11
Impression : Imprimerie Chartrez - Saint-Nicolas-lez-Arras - 03 21 60 44 60
Les Villages Patrimoine du Pays d’Artois cultivent aussi leur patrimoine vivant,
avec le sens des festivités authentiques et conviviales.
Saisissez l’occasion d’une fête annuelle communale, d’une ducasse (foire aux
manèges), d’une braderie, d’un rallye, d’une reconstitution historique…
pour programmer votre visite.
(Renseignements page ci-contre)
The Heritage Villages of the Pays d’Artois also nurture their living heritage, with
friendly and welcoming festivities that are rooted in history.
Don’t miss the chance to include an annual community fete, a ducasse (funfair),
a street fair, a rally, a historical reconstruction... in your visit schedule.
(Information opposite.)
avec le soutien de
NORD
PAS-DE-CALAIS
AISNE
SOMME
OISE
PAYS-D’ARTOIS
Dunkerque
Calais
Saint-OmerBoulogne-sur-Mer
Béthune
LILLE
BRUXELLES
PARIS
Roubaix
Douai
Lens
ARRAS
Valenciennes
Maubeuge
Cambrai
Abbeville
AMIENS Péronne
Saint-Quentin
Noyon
Montdidier
Beauvais
Compiègne
Senlis
Soissons
Laon
Tourcoing
Pays d’Artois
SSSSSSSSSSSSSSS
iiiiiiiiiiiiiiiiiii
bbbbbbb

Recommandé

Sites creusés dans la roche en europe
Sites creusés dans la roche en europeSites creusés dans la roche en europe
Sites creusés dans la roche en europeBalcon60
 
Le poët laval drôme
Le poët laval drômeLe poët laval drôme
Le poët laval drômeBalcon60
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php8ui pki
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php8ui pkiMairies communes du Pays de Fouesnant --php8ui pki
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php8ui pkiFoenizella.com
 
La Plaquette Provence Verte Sainte Anastasie Sur Issole.
La Plaquette Provence Verte Sainte Anastasie Sur Issole.La Plaquette Provence Verte Sainte Anastasie Sur Issole.
La Plaquette Provence Verte Sainte Anastasie Sur Issole.DRAMAIS
 
Castelbouc gorges du tarn
Castelbouc gorges du tarnCastelbouc gorges du tarn
Castelbouc gorges du tarnsinagua
 
SAINTE ENIMIE LOZERE
SAINTE ENIMIE LOZERESAINTE ENIMIE LOZERE
SAINTE ENIMIE LOZEREcastelbounel
 
Paca
PacaPaca
Pacalyago
 

Contenu connexe

Tendances

B2 promenade dame_et_mlin
B2 promenade dame_et_mlinB2 promenade dame_et_mlin
B2 promenade dame_et_mlincristeljoiris
 
Tant de joyaux au fil de l'eau
Tant de joyaux au fil de l'eauTant de joyaux au fil de l'eau
Tant de joyaux au fil de l'eauedelcroix
 
Villages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnVillages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnRay Mond
 
Guide découverte du Porhoët 2016
Guide découverte du Porhoët 2016Guide découverte du Porhoët 2016
Guide découverte du Porhoët 2016cyberpo
 
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019PETR
 
Breitz Finistere
Breitz FinistereBreitz Finistere
Breitz Finistereslider3
 
Le village de Veuilly
Le village de VeuillyLe village de Veuilly
Le village de Veuillyjpflahaut
 
Au coeurdelabretagne
Au coeurdelabretagneAu coeurdelabretagne
Au coeurdelabretagneRenée Bukay
 
La Provence
La ProvenceLa Provence
La Provenceadam eva
 
Notre belle Provence
Notre belle ProvenceNotre belle Provence
Notre belle Provencedecibel61
 
France Le Sud
France   Le SudFrance   Le Sud
France Le Sudadam eva
 

Tendances (15)

B2 promenade dame_et_mlin
B2 promenade dame_et_mlinB2 promenade dame_et_mlin
B2 promenade dame_et_mlin
 
Mapa de Conques, Aveyron, Francia
Mapa de Conques, Aveyron, FranciaMapa de Conques, Aveyron, Francia
Mapa de Conques, Aveyron, Francia
 
Tant de joyaux au fil de l'eau
Tant de joyaux au fil de l'eauTant de joyaux au fil de l'eau
Tant de joyaux au fil de l'eau
 
Villages de charme du Béarn
Villages de charme du BéarnVillages de charme du Béarn
Villages de charme du Béarn
 
Changez d-air
Changez d-airChangez d-air
Changez d-air
 
Guide découverte du Porhoët 2016
Guide découverte du Porhoët 2016Guide découverte du Porhoët 2016
Guide découverte du Porhoët 2016
 
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019
Guide bienvenue Auxois-Morvan 2018-2019
 
Documents
DocumentsDocuments
Documents
 
Breitz Finistere
Breitz FinistereBreitz Finistere
Breitz Finistere
 
Le village de Veuilly
Le village de VeuillyLe village de Veuilly
Le village de Veuilly
 
Au coeurdelabretagne
Au coeurdelabretagneAu coeurdelabretagne
Au coeurdelabretagne
 
LE VIEUX QUÉBEC
LE VIEUX QUÉBECLE VIEUX QUÉBEC
LE VIEUX QUÉBEC
 
La Provence
La ProvenceLa Provence
La Provence
 
Notre belle Provence
Notre belle ProvenceNotre belle Provence
Notre belle Provence
 
France Le Sud
France   Le SudFrance   Le Sud
France Le Sud
 

Similaire à Les villages patrimoines du pays d'Artois

Arcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La RochelleArcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La RochelleTxaruka
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxsza
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxszaMairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxsza
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxszaFoenizella.com
 
Arcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La  RochelleArcachon, Libourne et La  Rochelle
Arcachon, Libourne et La RochelleTxaruka
 
Présentation succinte de la Basse-Meuse
Présentation succinte de la Basse-MeusePrésentation succinte de la Basse-Meuse
Présentation succinte de la Basse-MeuseAndreDalemans
 
Partez à-lassaut-des-terres-cathares
Partez à-lassaut-des-terres-catharesPartez à-lassaut-des-terres-cathares
Partez à-lassaut-des-terres-catharesBalcon60
 
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZ
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZTURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZ
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZpedrommarinho14
 
Les sables-d-olonne1
Les sables-d-olonne1Les sables-d-olonne1
Les sables-d-olonne1Renée Bukay
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Sonia Martinez
 
La bastide de_monpazier (1)
La bastide de_monpazier (1)La bastide de_monpazier (1)
La bastide de_monpazier (1)hoff49
 
Le pays basque
Le pays basqueLe pays basque
Le pays basqueBalcon60
 
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du village
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du villageRochefort-en-Terre : les 10 trésors du village
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du villageGuyon Jacky
 
аквитания
аквитанияаквитания
аквитанияamf0404
 
Présentation st pierre
Présentation st pierrePrésentation st pierre
Présentation st pierre01Elow
 
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturel
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturelPorquerolles : vocation militaire et patrimoine culturel
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturelSandrine Heiser
 
Ramatuelle France Lilymage
Ramatuelle France  LilymageRamatuelle France  Lilymage
Ramatuelle France Lilymageadam eva
 

Similaire à Les villages patrimoines du pays d'Artois (20)

Arcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La RochelleArcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La Rochelle
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxsza
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxszaMairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxsza
Mairies communes du Pays de Fouesnant --php mjxsza
 
Arcachon, Libourne et La Rochelle
Arcachon, Libourne et La  RochelleArcachon, Libourne et La  Rochelle
Arcachon, Libourne et La Rochelle
 
Présentation succinte de la Basse-Meuse
Présentation succinte de la Basse-MeusePrésentation succinte de la Basse-Meuse
Présentation succinte de la Basse-Meuse
 
Partez à-lassaut-des-terres-cathares
Partez à-lassaut-des-terres-catharesPartez à-lassaut-des-terres-cathares
Partez à-lassaut-des-terres-cathares
 
Carnet de voyage
Carnet de voyageCarnet de voyage
Carnet de voyage
 
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZ
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZTURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZ
TURISMO RURAL - ARCOS DE VALDEVEZ
 
Les sables-d-olonne1
Les sables-d-olonne1Les sables-d-olonne1
Les sables-d-olonne1
 
La bastide de_monpazier
La bastide de_monpazierLa bastide de_monpazier
La bastide de_monpazier
 
Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)Fichier monuments charente maritime (1)
Fichier monuments charente maritime (1)
 
La bastide de_monpazier (1)
La bastide de_monpazier (1)La bastide de_monpazier (1)
La bastide de_monpazier (1)
 
Amiens
AmiensAmiens
Amiens
 
Amiens
AmiensAmiens
Amiens
 
Val De Loire
Val De LoireVal De Loire
Val De Loire
 
Le pays basque
Le pays basqueLe pays basque
Le pays basque
 
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du village
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du villageRochefort-en-Terre : les 10 trésors du village
Rochefort-en-Terre : les 10 trésors du village
 
аквитания
аквитанияаквитания
аквитания
 
Présentation st pierre
Présentation st pierrePrésentation st pierre
Présentation st pierre
 
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturel
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturelPorquerolles : vocation militaire et patrimoine culturel
Porquerolles : vocation militaire et patrimoine culturel
 
Ramatuelle France Lilymage
Ramatuelle France  LilymageRamatuelle France  Lilymage
Ramatuelle France Lilymage
 

Plus de voixdunordarras

Horaires Arras Film Festival 2022
Horaires Arras Film Festival 2022Horaires Arras Film Festival 2022
Horaires Arras Film Festival 2022voixdunordarras
 
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdf
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdfcartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdf
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdfvoixdunordarras
 
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdf
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdfCarte zonage règlementaire_Achicourt.pdf
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdfvoixdunordarras
 
220715 Les parcs publics d’Arras.pdf
220715 Les parcs publics d’Arras.pdf220715 Les parcs publics d’Arras.pdf
220715 Les parcs publics d’Arras.pdfvoixdunordarras
 
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdf
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdfJuillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdf
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdfvoixdunordarras
 
Le programme du mois du numérique.pdf
Le programme du mois du numérique.pdfLe programme du mois du numérique.pdf
Le programme du mois du numérique.pdfvoixdunordarras
 
Arras pays d'artois archives vdn
Arras pays d'artois archives vdnArras pays d'artois archives vdn
Arras pays d'artois archives vdnvoixdunordarras
 
Résumé budget 2021 Arras
Résumé budget 2021 ArrasRésumé budget 2021 Arras
Résumé budget 2021 Arrasvoixdunordarras
 
Budget 2021 de la ville d'Arras
Budget 2021 de la ville d'ArrasBudget 2021 de la ville d'Arras
Budget 2021 de la ville d'Arrasvoixdunordarras
 
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternois
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-TernoisLes centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternois
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternoisvoixdunordarras
 
Planning test lycée et collège Pas-de-Calais
Planning test lycée et collège Pas-de-CalaisPlanning test lycée et collège Pas-de-Calais
Planning test lycée et collège Pas-de-Calaisvoixdunordarras
 

Plus de voixdunordarras (20)

Horaires Arras Film Festival 2022
Horaires Arras Film Festival 2022Horaires Arras Film Festival 2022
Horaires Arras Film Festival 2022
 
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdf
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdfcartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdf
cartes cavités Arras, Beaurains, Achicourt.pdf
 
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdf
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdfCarte zonage règlementaire_Achicourt.pdf
Carte zonage règlementaire_Achicourt.pdf
 
050514 RCL - SRFC.pdf
050514 RCL - SRFC.pdf050514 RCL - SRFC.pdf
050514 RCL - SRFC.pdf
 
170402 Cit'Loisirs.pdf
170402 Cit'Loisirs.pdf170402 Cit'Loisirs.pdf
170402 Cit'Loisirs.pdf
 
220715 Les parcs publics d’Arras.pdf
220715 Les parcs publics d’Arras.pdf220715 Les parcs publics d’Arras.pdf
220715 Les parcs publics d’Arras.pdf
 
PDC-2e copie.pdf
PDC-2e copie.pdfPDC-2e copie.pdf
PDC-2e copie.pdf
 
21 mars 2018.pdf
21 mars 2018.pdf21 mars 2018.pdf
21 mars 2018.pdf
 
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdf
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdfJuillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdf
Juillet 2017, balade vélo citadelle Arras.pdf
 
Le programme du mois du numérique.pdf
Le programme du mois du numérique.pdfLe programme du mois du numérique.pdf
Le programme du mois du numérique.pdf
 
Arras pays d'artois archives vdn
Arras pays d'artois archives vdnArras pays d'artois archives vdn
Arras pays d'artois archives vdn
 
Flyer ta voix #creator
Flyer ta voix #creatorFlyer ta voix #creator
Flyer ta voix #creator
 
Julie Barennes 2007
Julie Barennes 2007Julie Barennes 2007
Julie Barennes 2007
 
Julien Barennes 2007
Julien Barennes 2007Julien Barennes 2007
Julien Barennes 2007
 
Résumé budget 2021 Arras
Résumé budget 2021 ArrasRésumé budget 2021 Arras
Résumé budget 2021 Arras
 
Budget 2021 de la ville d'Arras
Budget 2021 de la ville d'ArrasBudget 2021 de la ville d'Arras
Budget 2021 de la ville d'Arras
 
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternois
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-TernoisLes centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternois
Les centres de vaccination dans l'Arrageois-Ternois
 
Planning test lycée et collège Pas-de-Calais
Planning test lycée et collège Pas-de-CalaisPlanning test lycée et collège Pas-de-Calais
Planning test lycée et collège Pas-de-Calais
 
Pas de calais
Pas de calaisPas de calais
Pas de calais
 
Nord
NordNord
Nord
 

Les villages patrimoines du pays d'Artois

  • 2. s o m m a i r e s u m m a r y 3. Le label / The label 4. Le Pays d'Artois et les Villages Patrimoine The Pays d'Artois and the Heritage Villages 6. BULLECOURT 8. ÉTRUN 10. HERMAVILLE 12. MONT-SAINT-ÉLOI 14. PAS-EN-ARTOIS 16. SAVY-BERLETTE 18. THÉLUS 20. VAULX-VRAUCOURT 22. Contacts et renseignements Contacts and information 2
  • 3. “Villages Patrimoine” Créé en 2003, à l’initiative du Pays de la Baie du Mont-Saint- Michel, le label “Village Patrimoine” constitue aujourd’hui un nouvel atout touristique pour de nombreuses communes rurales de la région des Hauts-de-France. Il a pour vocation de mettre en lumière le patrimoine historique, artistique, mémoriel, paysager et humain des villages souvent situés à proximité de villes à forte fréquentation touristique, comme peut l’être la ville d’Arras. Si vous faites partie des nombreux visiteurs venus admirer les richesses de la capitale du Pas-de- Calais, offrez-vous donc le plaisir de quelques inoubliables détours dans huit communes des alentours, labellisées “Villages Patrimoine”. “Heritage Villages” Created in 2003 at the initiative of the Pays de la Baie du Mont- Saint-Michel sustainable development association, today the "Village Patrimoine", or Heritage Village, label constitutes a new tourism asset for numerous rural communities in the Hauts-de-France region. Its purpose is to highlight the historical, artistic, remembrance, landscape and human heritage of villages which are often located close to towns that attract high visitor numbers, such as Arras for example. If you are one of the many visitors who come to enjoy the rich offerings of the Pas-de-Calais capital, treat yourself to some memorable detours in eight of the outlying villages, all holders of the "Villages Patrimoine" label. 3
  • 4. Les villages Patrimoine DU PAYS D'ARTOIS Territoire des valeureux Atrébates (sous Jules César), terre d'influence de grandes abbayes au Moyen Âge, théâtre de nombreuses offensives lors de la Première Guerre mondiale… Le Pays d’Artois recèle de nombreux témoignages de sa tumultueuse et riche histoire. Land of the valiant Atrebates (under Julius Caesar), area of influence of great abbeys in the Middle Ages, theatre of numerous offensives during the First World War… the Pays d’Artois still bears many signs of its tumultuous and rich history. Après une expertise des richesses patrimoniales, architecturales et environnementales du Pays d’Artois, 3 Communautés de communes (l’Atrébatie, les 2 Sources, le Sud Artois) ainsi que la Communauté urbaine d’Arras se sont unies pour attribuer le label “Villages patrimoine” à 8 communes de moins de 2 500 habitants : Bullecourt, Étrun, Hermaville, Mont-Saint-Éloi, Pas-en-Artois, Savy-Berlette, Thélus et Vaulx-Vraucourt. After an examination of the heritage, architectural and environmental wealth of the Pays d'Artois, three Communities of Communes (Atrébatie, Les Deux Sources, Sud Artois) and the Urban Community of Arras came together to award the “Villages Patrimoine” label to eight communities with a population of less than 2,500: Bullecourt, Étrun, Hermaville, Mont-Saint-Éloi, Pas- en-Artois, Savy-Berlette, Thélus and Vaulx-Vraucourt. 4
  • 5. COMMUNES LABELLISÉES Village Patrimoine COMMUNITIES WITH THE Village Patrimoine LABEL A2 A1 N25 ARRAS A26 N17 5km0km Vers St-Pol-sur-Ternoise Hesdin Vers Doulens Vers Amiens Vers Cambrai Vers Lille Vers Bruxelles VersParis Vers Lens THÉLUS ÉTRUN PAS-EN-ARTOIS VAULX- VRAUCOURT BULLECOURT HERMAVILLE SAVY-BERLETTE MONT- ST-ÉLOI 5
  • 6. BULLECOURT L es ravages de la Première Guerre mondiale ont profondément marqué Bullecourt. Le village a noué des liens très étroits avec la nation australienne qui a ici subi de lourdes pertes. Complètement anéantie, classée en “zone rouge” pour le nombre impressionnant d’obus tombés sur ses terres meurtries, la commune n’aurait pas dû être reconstruite. Elle a su renaître de ses cendres grâce à l’exploitation de ses terres fertiles et son développement artisanal et commercial. L’architecture de Bullecourt conserve de remarquables traces de cette période de la Reconstruction : ses fermes artésiennes, sa mairie au fronton caractéristique ainsi que son église et son clocher-porche en grès. T he ravages of the First World War left a profound mark on Bullecourt. The village forged very close links with the Australian nation, which suffered heavy losses. Completely obliterated by the end of this conflict, and classified as a “red zone” due to the tremendous number of shells that had rained down on its devastated landscape, it would not have seemed possible that the village could be rebuilt. It succeeded in rising from the ashes thanks to the exploitation of its fertile land and its development of crafts and commerce. The architecture of Bullecourt retains some remarkable traces of this period of the “Reconstruction”: its Artois farms, its characteristically fronted town hall and its church with its sandstone bell-tower porch. 6 Le Digger. Cette statue en bronze, œuvre de Peter Corlett, a été érigée en 1993 en hommage aux milliers de soldats australiens morts à Bullecourt. The Digger. This bronze statue, the work of Peter Corlett, was erected in 1993 in honour of the thousands of Australian soldiers who perished at Bullecourt. © Maxime Delière © Maxime Delière
  • 7. 7 SITESDEMÉMOIRE La“Petitecroix” célébrant le souvenir de 2 423 combattants du Commonwealth sans sépulture. Leparcmémorialaustralien avec une statue en bronze représentant un jeune “Digger” (combattant australien équivalent à “poilu” pour les français ou “tommy” pour les britanniques). LemonumentduSouvenirfrançais commémorant l’engagement des troupes de l’Empire britannique lors des batailles de 1917 (composé notamment d’un reste de chenille d’un tank “Mark IV”). BULLECOURT1917- MUSÉEJEAN&DENISELETAILLE Consacré aux batailles de 1917, ce musée porte le nom du couple d’agriculteurs qui l’a fondé avant d’en faire don à la commune. PATRIMOINEBÂTI Lesfermes, typiques de la campagne artésienne, avec leurs entrées porches et leurs cours fermées. • Lamairie, datant de la Reconstruction, abrite un tableau du peintre australien James Scott, représentant la mort du Major Percy Black, tombé à Bullecourt. • L’église, également reconstruite après-guerre, dédiée à saint Vaast et d’inspiration néo-romane, se distingue par son clocher-porche en grès et ses tours-contreforts. • Lachapelle, rue de l’École, est dédiée à saint Vindicien. REMEMBRANCETRAIL The“Petitecroix” honouring the memory of the 2,423 Commonwealth soldiers whose final resting place is unknown. TheAustralianMemorialPark with a bronze statue of a young “Digger” (the Australian rank and file equivalent of the British “Tommy” or the French “Poilu”). TheFrenchRemembranceMonument commemorating the action of British Empire troops during the battles of 1917 (notably incorporating a remnant of a Mark IV tank track). BULLECOURT1917- JEAN&DENISELETAILLE MUSEUM Dedicated to the battles of 1917, this museum bears the name of the farming couple who founded it before gifting it to the municipality. HERITAGE Thefarms, typical of the Artois countryside, with their porch entrances and enclosed courtyards. • Thetownhall, dating from the Reconstruction, it houses a painting by the Australian artist James Scott, depicting the moment Major Percy Black fell at Bullecourt. • Thechurch, also reconstructed in the aftermath of the War. Dedicated to Saint- Vaast, and of early Romanesque inspiration, it has a distinctive sandstone bell-tower porch and buttress towers. • Thechapel, rue de l’École, dedicated to Saint Vindicianus. Le patrimoine Rue de Quéant RuedeDouai Rue de DouaiRue de l’École Ruedel’École e Rue d’Arras Rue des Australiens D956 D956 Rue de Quéant Bullecourt 100m0m asasassssssssssssssss LA PETITE CROIX MAIRIE THE DIGGER MUSÉE LETAILLE ÉGLISE Départ
  • 8. ÉTRUN 8 L’église Saint-Nicolas date de 1623. Elle a été construite par l’abbaye pour les paroissiens d’Étrun qui assistaient auparavant aux offices dans l’église abbatiale. Fortement abîmée, elle a été restaurée au 19e siècle. The Church of Saint- Nicolas dates back to 1623. It was built by the Abbey for the parishioners of Étrun who had previously attended worship at the abbey church. Badly damaged, it was restored in the nineteenth century. T erritoire d’eau et d’histoire, Étrun est fier de sa ruralité, de ses trésors paysagers. Situé au confluent de deux rivières, la Scarpe et le Gy, le village est né sur le site d’une forteresse gallo-romaine, datant de la conquête romaine et considérée comme le plus vaste oppidum au Nord de la France. Celui-ci était entouré d’un rempart de terre, qui est toujours visible aujourd’hui au lieu-dit le “Mont-César”. Il servit ensuite à protéger une abbaye bénédictine dont l’empreinte est encore fortement marquée. Un beau circuit pédestre de 3 km vous permet de faire le tour du village en allant de surprise en surprise. T erritory of water, and steeped in history, Étrun is proud of its rural setting and its beauty spots. Located at the confluence of two rivers, the Scarpe and the Gy, the village sprang up on the site of a Gallo-Roman fortress, dating back to the Roman conquest and considered the biggest oppidum, or celtic fortified town, in Northern France. It was surrounded by a rampart of earth, which can be seen today at the place known locally as “Mont-César”. It later formed a protective structure for a Benedictine abbey, the outline of which remains clearly visible. A beautiful 3km-long walking trail takes you around the village, revealing one surprise after another. © Altimage / Philippe Frutier © Droits réservés
  • 9. 9 LE MONT CÉSAR Située sur le point haut du village, une aire d’observation a été aménagée pour contempler ce rempart de terre gallo-romain, vestige de l’oppidum et désormais boisé. LE GY Cette rivière a joué un grand rôle dans l’histoire du village d’Étrun, à la fois barrière naturelle protectrice et source de vie propice à la pêche. Ses berges offrent une belle promenade bucolique. L’ABBAYE DES DAMES D’ÉTRUN De cette abbaye pour femmes issues de la noblesse, détruite peu après la révolution, témoignent les impressionnants murs d’enceinte qui entourent toujours l’église Saint-Nicolas et le château bâti par Monseigneur de la Tour d’Auvergne en 1815. AUX PORTES D’ÉTRUN Cette entrée du village est un condensé de son riche patrimoine : entre des vestiges de l’oppidum et de l’abbaye, elle mène aussi au marais de Marœuil formé par la confluence des cours d’eau et qui peut vous permettre de prolonger votre visite. LA CHAPELLE NOTRE-DAME-DE- PITIÉ Au verso de la carte postale dédiée à cette belle chapelle au milieu des champs, vous découvrirez la belle histoire de sa construction par les dames de l’abbaye en 1624. MONTCÉSAR Standing at the highest point of the village, a viewing area has been provided offering a view of the Gallo-Roman earth rampart, a vestige of the oppidum and now wooded. THEGY This river has played an important role in the history of the village of Étrun, forming both a natural protective barrier and a vital food resource, perfect for fishing. Its banks are ideal for a lovely countryside stroll. THEABBAYEDESDAMESD’ÉTRUN Impressive perimeter walls reveal the former site of this abbey which was established for noblewomen. It was destroyed shortly after the Revolution. The walls still surround the church of Saint-Nicolas and the chateau built by Bishop de la Tour d’Auvergne in 1815. ATTHEGATESOFÉTRUNThis entrance to the village is a microcosm of its rich heritage which includes vestiges of the oppidum and the abbey. It also leads to the Marœuil marsh formed by the confluence of the water courses, a further reason to prolong your visit. THECHAPELOFNOTRE-DAME-DE-PITIÉ On the back of this postcard devoted to this beautiful chapel standing in the midst of the fields, you will discover the fascinating story of its construction by the ladies of the abbey in 1624. Le patrimoine Rue de la Couture Rued’Étrun Rued’Étrun RueFrançois Rue Aimé Mabilais Rue du Mont César RD56 Route Nationale Ruelle Chemind’Acq du Parvis Rue Rue de laCavée d’Hugy Étrun 100m0m Le Gy La Scarpe du Gy Lemaître MONTCÉSAR Circuit balisé LE GY AUX PORTES D’ÉTRUN ÉGLISE ST-NICOLAS ANCIENNE ABBAYE CHAPELLE N. D. DE PITIÉ ANANANANANANANANAAAAAAAAAA Départ
  • 10. HERMAVILLE 10 Le village a beaucoup souffert de la Seconde Guerre mondiale. Le 21 mai 1940, une canonnade s’abat sur le village. La pointe du clocher s’effondre. En début d’après-midi, la sinistre division SS Totenkopf investit et incendie Hermaville. Quatre civils sont exécutés. The village suffered much in the Second World War. On 21 May 1940, heavy shelling rained down on the village. The top of the bell-tower collapsed. In the early afternoon, the sinister SS Totenkopf division entered and set fire to Hermaville. Four civilians were executed. H ermaville est un village apprécié pour sa douceur paysagère* et ses pierres blanches, dont celles de l’église Saint-Georges, située à proximité d’une propriété privée, elle aussi du XVIIIe siècle : le château d’Hermaville. Autres bâtisses typiques de l’Artois : les “censes” artésiennes, à cour fermée, avec porches imposants, parfois surmontés de pigeonniers. Au centre du village, des maisons du XIXe siècle côtoient des fermes reconstruites à partir de 1949. À contempler aussi le petit patrimoine religieux et civil : la motte féodale, deux chapelles, le chartil, un ancien abri pour le bétail à l’exceptionnelle charpente de bois et les meules de l’ancien moulin. La découverte du village peut se faire en 7 étapes grâce à la promenade “Les Porches”. * Hermaville a obtenu le label “Village fleuri, une fleur” en 2012. T he village of Hermaville is popular for its gentle landscape* and its white stones, like those used in the construction of the Church of Saint- Georges. This stands close to a private residence which also dates from the eighteenth century: the Château d'Hermaville. Other buildings typical of the Artois are: the Artois "censes", or manor farms, with their enclosed courtyards and imposing porches, sometimes topped by pigeon lofts. In the centre of the village, nineteenth century houses stand cheek by jowl with farmhouses, rebuilt from 1949 onwards. Although small, Hermaville also has a noteworthy religious and civil heritage, comprising the feudal motte, two chapels, the cart-house, a traditional cattle shelter with exceptional wooden framework and the millstone from the former mill. The village can be explored in 7 stages, by following the “Les Porches” walking trail. * Hermaville was awarded the «Village fleuri, une fleur» label (similar to Britain in Bloom) in 2012. © Droits réservés
  • 11. Rue du Moulin ue d’Izel-lez-Hameau Rued’Arras Rue d’Arras edeNoyellette Ruedel’Eglise Rued’Aubigny Hermaville 100m0m BARAQUEMENT KIOSQUE FERME DU XVIIIe SIÈCLE MOTTE FÉODALE ÉGLISE ST-GEORGES CHAPELLE CHÂTEAU CHARTIL MAIRIE Départ 11 L’ÉGLISESAINT-GEORGES Inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis le 10 juin 1926, l’église actuelle date de 1782. Elle a probablement été construite à l’emplacement de celle figurant sur une gravure des albums de Croÿ représentant le village à la fin du XVIe siècle ou au début du suivant. LECHARTIL Le village d’Hermaville a la chance d’avoir conservé l’un des siens. Datant du XIXe siècle, il dépendait de la ferme du château. Ce bâtiment à vocation essentiellement agricole, surprend par l’élégance de son architecture et l’harmonie entre les matériaux qui le constituent : la brique, la pierre calcaire, la tuile et le bois. CHAPELLEFUNÉRAIRE De style néo-gothique, cette chapelle a été construite en 1843. Dans la crypte sont enterrés les membres des familles Suin, Randon et de Salignac-Fénelon, propriétaires du château d’Hermaville de 1819 à 1920. LOGEMENTDESINISTRÉS Le 21 mai 1940, la sinistre division SS Totenkopf investit le village d’Hermaville et incendie 24 fermes et bâtiments divers qui seront totalement ou partiellement détruits. Les villageois sinistrés sont d’abord hébergés chez des parents et amis, puis relogés dans des baraquements de bois comme celui-ci. THECHURCHOFSAINT-GEORGES Listed as a Historical Monument since 10 June 1926, the current church dates back to 1782. It was probably built on the site of the church depicted on an engraving in the Croÿ albums, showing the village in the late sixteenth or early seventeenth century. THE“CHARTIL”(CART-HOUSE) The village of Hermaville is fortunate enough to have conserved one of its traditional cart-houses. Dating back to the nineteenth century, it was part of the château farm. This essentially agricultural building is surprising for the elegance of its architecture and the harmony between its constituent materials: brick, limestone, tiles and wood. FUNERALCHAPEL Neo-Gothic in style, this chapel was built in 1843. Members of the Suin, Randon and De Salignac-Fénelon families lie buried in the crypt. They owned the Château d’Hermaville between 1819 and 1920. LODGINGFORVICTIMS On 21 May 1940, the sinister SS Totenkopf division entered the village and set fire to 24 farms and various other buildings which were totally or partially destroyed. The villagers who lost their homes were initially taken in by friends and relatives, and later rehoused in wooden barrack-style buildings like this one. Le patrimoine Circuit balisé
  • 12. MONT-SAINT-ÉLOI 12 Pendant les deux guerres mondiales, la ferme de Berthonval fut un site à la fois très stratégique et exposé. De nombreux combattants y furent blessés ou tués. During both World Wars, Berthonval Farm was a highly strategic yet exposed position. Many combatants were wounded or lost their lives here. U n environnement naturel et géologique remarquable fait la force et le charme de ce village depuis longtemps. Bien qu’existant depuis la préhistoire, c’est à son abbaye que le village doit l’essentiel de son développement. Plusieurs fois reconstruits, ses bâtiments ont été démontés après la Révolution française à l’exception des tours de l’église qui jouèrent encore un rôle durant la Première Guerre mondiale. En effet, lors des deux guerres mondiales du XXe siècle, Mont-Saint-Éloi fut un lieu hautement stratégique. De nombreux sites de mémoire témoignent de ces périodes de combats et d’occupation. Alors que le bourg-centre de Mont-Saint-Éloi et son riche patrimoine bâti se sont développés sur la colline, ses deux hameaux, Écoivres et Bray, aux charmes plus discrets se sont enracinés dans la vallée de la Scarpe. A remarkable natural and geological environment has been the source of the village’s strength and charm. Although it has existed since prehistoric times, the village owes its development largely to its abbey. Reconstructed a number of times, its buildings were demolished after the French Revolution, except for the church towers which still had a role to play during the First World War. In fact, during the two World Wars of the twentieth century, Mont-Saint-Éloi was a highly strategic location. Numerousremembrancesitesstandwitnesstotheseperiods of battle and occupation. While the village centre of Mont-Saint-Éloi and its rich built heritage developed on the hill, its two hamlets, Écoivres and Bray, with subtler charms, put down roots in the Scarpe Valley. © Droits réservés © Altimage / Philippe Frutier
  • 13. 13 Chemin des Douze Rue de œuil Rue de Douai Chemin ChduPlatFossé duBoisRigault Rue de Douai Rue de l’École Rue de la RD49 Rue de la Warde Rue de RuedeVillers Carency Chaussée Brunehaut Chaussée Brunehaut Chemin Chemin Blanc Blanc Mont-Saint-Éloi Écoivres Bray300m0m La Scarpe Source Marmmmdddmmmdddmmmdddmimmdddmimmddimimidiinmiininmininininininininininnininninininninnnnn deeedeeedeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii LES PIERRES JUMELLES TOURS DE L’ABBAYE CIMETIÈRE MILITAIRE CARRIÈRE DE CRAIE CEUX DE BERTHONVAL FERME DE BERTHONVAL BOIS DE BERTHONVAL ÉGLISE ST-MARTIN Départ L’ABBAYEOutrelesdeuxtoursdel’abbatiale d'autresvestigessontàdécouvrir:abreuvoir, couretcorpsdeferme,porchedel’entrée principale,mursd’enceinte… LESPANORAMASDEPUISLAPLACE DUBOURG-CENTRE Duhautdeses136 mètres,vousdécouvrirezlescollinesboisées environnantes,lavalléedelaScarpeetlaplaine d’Arras. LESPIERRESJUMELLESCesdeuxmenhirs fontpartiedesnombreuxsitesmégalithiques delarégion,denombreuseslégendesysont attachées. L’ÉGLISED’ÉCOIVRESElleestsingulière parsaflècheàcrochetsoctogonaleornée d’étonnantesfiguressculptées.Ysontattenant unefermeseigneurialeetleprieurédel’abbaye. LECIMETIÈREFRANCO-BRITANNIQUE D’ÉCOIVRESCettenécropoledelaPremière Guerremondialetémoignedel’évolution chronologiqueduconflit:dessoldats françaistombésen1914et1915côtoientles Britanniquesquilesontrelevésentre1916et 1918. LACARRIÈREDECRAIEDEBRAYBelle illustrationdesstratesgéologiquesdel’Artois forméesentre90et60millionsd’annéesavant notreère. LAFERMEDEBERTHONVALPendantla GrandeGuerre,elleétaitunpointderepère etdedépartpourlessoldatsfrançaispuis britanniques. THEABBEYInadditiontothetwotowers oftheabbeychurch,therearesomeother interestingremainstobediscovered,including awateringtrough,vestigesofafarmcourtyard andfarmhouse,theporchofthemainentrance, surroundingwalls… THEPANORAMICVIEWSFROMTHESQUARE INTHEVILLAGECENTRE Fromthetopofits136metres,youhavean amazingviewoverthesurroundingwoodedhills, theScarpeValleyandtheplainofArras. THETWINSTONES Thesetwomenhirsaresomeofthemany megalithicremainstobefoundintheregionand numerouslegendsareconnectedwiththem. THECHURCHOFÉCOIVRES Thisisunusualforitsoctagonalcrocketspire decoratedwithastonishingsculptedfigures. Afarmsteadandtheabbeyprioryareadjacent toit. THEFRANCO-BRITISHMILITARYCEMETERY OFÉCOIVRESThisFirstWorldWarnecropolisis representativeofthechronologicalevolutionof theconflict:Frenchsoldierswhofellin1914and 1915liealongsidetheirBritishcounterpartswho relievedthembetween1916and1918. THEBRAYCHALKQUARRY Afineillustrationofthegeologicalstrataofthe Artois,formedbetweenthe90th andthe60th millenniumBC. BERTHONVALFARM DuringtheGreatWar,thiswasalandmarkand startingpoint,firstforFrenchtroopsandlater theBritish. Le patrimoine
  • 14. PAS-EN-ARTOIS 14 Bien situé sur le versant sud de la colline boisée de Pas-en-Artois, le château comprend un corps de logis flanqué de deux ailes en légère saillie. Well situated on the southern slope of the wooded hill of Pas-en-Artois, the château comprises a residential mansion flanked by two slightly projecting wings. P as-en-Artois s’étend au cœur d’un exceptionnel écrin de verdure dans la vallée de la Kilienne. Le premier nom connu de la commune (du temps des Atrébates) est Passus, signifiant gué ou passage. Elle fut un oppidum (village fortifié) à l’arrivée des Romains. Au fil des guerres et des destructions, puis de l’essor de l’industrie et de l’agriculture, Pas-en-Artois devint le bourg d’aujourd’hui, avec son cœur historique du XVIIIe siècle parfaitement préservé. La pierre calcaire est le matériau par excellence du territoire. Sentiers de randonnée et chemins invitent à la balade et mettent en valeur les atouts architecturaux, paysagers, et environnementaux de la commune. P as-en-Artois nestles in a beautiful green setting in the valley of the River Kilienne. The first name for the village that we know of is Passus (in the period of the Atrebates), meaning ford or crossing point. It was an oppidum (fortified village) when the Romans arrived. Suffering wars and destructions, followed by the rise of industry and agriculture, Pas-en-Artois became the large village it is today, its historic eighteenth century centre perfectly preserved. Limestone is the characteristic building material in this area. The architectural, landscape and environmental features of the village are highlighted along the inviting trails and paths. © Droits réservés © OT2Sources © OT2Sources
  • 15. 15 LA PIERRE DES GUÉTIFS À la tête de cette confrérie était nommé un roi. Ce magistrat “conciliateur” commandait une sorte de milice destinée à faire la police des mœurs dans la ville… L’ÉGLISE SAINT-MARTIN Sa tour en pierre calcaire est typique du patrimoine religieux de l’Artois. Le clocher qui la coiffe est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1929. Les vitraux sont l’œuvre de Félix Courmont, maître verrier à Arras. LA KILIENNE “Rivière de Pas”, tel fut son nom à l’origine. Il devint plus tard “La Kilienne” en souvenir de saint Kilien qui fit jaillir une source lors d’une grande période de sécheresse. LECHÂTEAUBien situé sur le versant sud de la colline, le château de Pas-en- Artois appartient aujourd’hui à Monsieur et Madame le Comte et la Comtesse Hubert Le Mesre de Pas. Il ne se visite pas. LA VIERGE-MARIE La rumeur dit qu’une dame très pieuse se prénommant Marie fut tuée à Pas. Depuis les années 1940, une procession est consacrée chaque 15 août à la Vierge Marie. THE STONE OF THE GUÉTIFS A king was appointed to lead this brotherhood. This judicial "conciliator" headed a kind of militia which was tasked with policing morality in the town. THE CHURCH OF SAINT-MARTIN Its limestone tower is typical of the religious heritage of the Artois region. The bell-tower at its summit has been included on the supplementary list of French Historical Monuments since 1929. The stained glass windows are the work of Félix Courmont, a master glazier from Arras. THE RIVER KILIENNE or “River of Pas”, as it was originally known. Its name was later changed to the Kilienne in memory of Saint Kilian, who caused a spring to rise up during a period of great drought. THE CHÂTEAU Well situated on the southern slope of the hill, today the château of Pas-en-Artois is owned by the Count and Countess Hubert Le Mesre de Pas. The château is not open to the public THE VIRGIN MARY Rumour has it that a very pious woman called Marie was killed in Pas. Since the 1940s, every year on 15 August a procession has been held, dedicated to the Virgin Mary. Le patrimoine © OT2Sources des Fosses Ruede Rue d’en Bas PlaceduPetitMarché RuelleBernard Pl.AndréVerquin Rue de l’Aumône RueduChâtelet Rue Basse Boulogne Rue Basse Boulogne Grand’Place Grand’Place n Haut Pas-en-Artois 30m0m K ilienne Beaucamp La K ilienne Bois Saint-Pierre l’Abbaye Rue La P nd’PlP nd’PlP nd’PlP nd’PlP nd’P’ nd’P nd’P nd’P nd’P nd’P ndP ndP ndnddd PIERRE DES GUÉTIFS ÉGLISE ST-MARTIN CHÂTEAU LA KILIENNE VIERGE MARIE MAIRIE Départ
  • 16. SAVY-BERLETTE 16 Église de Savy-Berlette. Au premier plan, les voitures des ateliers de réparation d’un régiment d’artillerie. Photo prise le 23/05/1915. © Section photographique de l’armée, sous licence ouverte Church of Savy-Berlette, In the foreground, vehicles of the repair shops of an artillery regiment. Photograph taken on 23/05/1915. © Photographic Section of the Army, under open licence T raversé par la Scarpe, le charmant village de Savy-Berlette est né en 1790 de l’union des communes de Savy et de Berlette. Son château construit en 1706 devint un couvent au début du XIXe siècle. Il abrite un lycée agricole depuis 1971. Son église, dédiée à saint Martin, a été construite au XVIe siècle sur une motte féodale. Elle se distingue par l’élégance de son clocher de forme pyramidale, en pierres de taille, et sa tour de cinq étages. Autre édifice imposant : l’ancienne sucrerie de brique, fermée en 1974. C’est aujourd’hui un très bel exemple de reconversion d’un bâtiment industriel. Le village peut être visité en huit étapes grâce à la promenade-découverte “les deux Seigneuries”, à laquelle s'ajoutent les 3 nouveaux sites, l'église étant déjà dans le circuit. C rossed by the River Scarpe, the charming village of Savy-Berlette came about as the result of the merger in 1790 between the municipalities of Savy and Berlette. Its château was built in 1706 and became a convent in the early nineteenth century and has been home to an agricultural school since 1971. Dedicated to Saint Martin, its church was built in the sixteenth century on a feudal motte. It stands out for the elegance of its pyramid-shaped bell-tower, in dressed stone, and its five-level tower. Another imposing structure: the former brick-built sugar refinery which closed in 1974. Today, it is a very fine example of an industrial building converted into flats together with a space for the use of associations and for cultural and community activities. The village can be visitedineightstages,followingthe“LesDeuxSeigneuries” (the two manors) discovery trail. The three new sites will be added to this, as the church is already on the circuit. © Droits réservés © Christian Noulé
  • 17. 17 L’ÉGLISE SAINT-MARTIN Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Elle est l’une des étapes du circuit des églises à flèches à crochets du Pays d’Artois. Sa tour de cinq étages apparaît sur l’un des albums De Croÿ en 1605. LA FERME OU CENSE ARTÉSIENNE Cette imposante ferme artésienne, à cour claustrale, est typique des riches exploitations rappelant la tradition des villas romaines. Outre les pierres blanches, d’autres matériaux ont été utilisés pour sa construction : le silex, le grès, la brique, le torchis… LE CALVAIRE Le calvaire de Savy-Berlette se situait auparavant en face de l’école de garçons (à côté de la mairie). Il avait été offert à la paroisse en 1828 par Madame Griffon d’Offoy (épouse de Lallart de Boves). LE PRESBYTÈRE Il a déjà une longue histoire derrière lui. Évoqué dans un écrit datant de 1569, on le retrouve également sur un plan de 1705, tout comme sur un document du 9 mars 1782 où il figure sur son site actuel. Ce bâtiment qui marie les deux matériaux utilisés le plus fréquemment sur ce territoire, la pierre et la brique, devrait prochainement accueillir la mairie de Savy-Berlette. THE CHURCH OF SAINT-MARTIN The church is included on the supplementary list of French Historical Monuments. It is one of the stages on the trail of Pays d’Artois churches with crocket spires. Its five-level tower appears in one of the Croÿ albums of 1605. THE ARTOIS FARM OR “CENSE” This imposing Artois farm, with its cloistered courtyard, is typical of the wealthy farmsteads reminiscent of the tradition of Roman villas. In addition to white stones, other materials were used in its construction: flint, limestone, brick, adobe etc. THE CALVARY The Calvary of Savy- Berlette was formerly located opposite the boys’ school (next to the town hall). It was gifted to the parish in 1828 by Madame Griffon d’Offoy (the wife of Lallart de Boves). THE PRESBYTERY The Presbytery has a long history. Mentioned in a manuscript dated 1569, it also appears on a 1705 map as well as on a document dated 9 March 1782, where it is shown on its present-day site. This building features both of the most commonly used materials in this area - stone and brick - and it is soon to house the Savy-Berlette town hall. Le patrimoine © Christian Noulé © Christian Noulé La Scarpe Rue de la Solette Rue de la Rue de la Gare RuedelaGare Rue des Écoles Ancienne Route Nationale Ancienne Route Nationale Rue d’Arras RuedelaSolette Rue du Rue des Manoirs Rue des Manoirs Rue NeuveRuede Savy-Berlette Solette Marais 200m0m Tilloy FERME ARTÉSIENNE ANCIENNE SUCRERIE PLACE PUBLIQUE AÉRODROME 1914-1918 ANCIEN CHÂTEAU CHÂTEAU ÉGLISE ST-MARTIN PRESBYTÈRE MONUMENT AUX MORTS BUSTE D’ÉMILE DECROIX CALVAIRE Départ
  • 18. THÉLUS 18 L’église de Thélus fut détruite, comme l’ensemble du village, lors de l’offensive de la Crête de Vimy d’avril 1917. The church of Thélus was destroyed along with the rest of the village during the Vimy Ridge offensive of April 1917. D ei lucus”, “bois consacré au dieu Apollon”, c’est ainsi que les Romains auraient nommé le site deThélus. Ils y créèrent des villas gallo-romaines, des exploitations agricoles devenues ensuite de grands domaines mérovingiens. Ranulphe, fondateur de la commune selon la légende, était propriétaire d’un de ces domaines. Le sous-sol du village est truffé d’anciennes carrières qui servaient de refuge lors des invasions. Y compris durant la Grande Guerre. La commune se trouvait alors sur la ligne de front et a été occupée par les Allemands à partir d’octobre 1914. En avril 1917, elle est reprise par les Canadiens lors de la fameuse Bataille de Vimy. Complètement rasé, Thélus sera reconstruit à partir de 1922, dont son église dédiée à saint Ranulphe. La commune présente la particularité de compter cinq cimetières du Commonwealth et deux monuments construits durant la guerre, à découvrir en parcourant le circuit qui retrace la progression des soldats dans le village. I t is thought that the Romans named the site of Thélus Dei lucus, or “wood dedicated to the God Apollo”. They constructed Gallo-Roman Villas here, agricultural domains which later became large Merovingian estates. Ranulf, who according to legend founded the community, was the owner of one of these estates. Thegroundbeneaththevillageisriddledwithdisusedquarries which have served as refuges during invasions. Even during the Great War. At that time, the village stood on the front line and was occupied by the Germans from 1914 onwards. In April 1917, the hill was recaptured by the Canadian allies during the famous Battle of Vimy. Completely obliterated, the reconstruction of Thélus was started in 1922, including its church dedicated to Saint Ranulf. The village is the site of no fewer than five Commonwealth cemeteries and two monuments built during the war. These can be discovered along the trail that tracks the progress of the soldiers through the village. © Droits réservés ©Droitsréservés
  • 19. 19 L’ÉGLISE SAINT-RANULPHE Détruite en avril 1917, l’église Saint-Ranulphe fut reconstruite en 1930 sur le même emplacement. Cet édifice en pierre est agrémenté de jolis vitraux. LE MONUMENT DES ARTILLEURS CANADIENS Cepremiermonument commémoratifdelaBatailledeVimyaété inauguréparles‘’Byng-Boys’’dugénéralByng pourlepremieranniversairedecettevictoire. ZIVY CRATER Au milieu du no man’s land entre les tranchées, ce cratère a été provoqué par l’explosion d’une mine souterraine en avril 1917. Il servit ensuite de fosse commune pour 53 soldats et fut aménagé comme un cimetière, les noms étant inscrits sur les murs. LICHFIELD CRATER dont l’histoire est identique à celle du Zivy Crater. LA TRANCHÉE DU MOULIN Vestiges dumoulinrougeetdelatranchéeàpartir delaquelleLouisBarthasaparticipéàdes fraternisationsle10décembre1915. BOIS-CARRÉ BRITISH CEMETERY Ce cimetière aménagé par la 1ère division canadienne compte 506 tombes dont 382 de combattants canadiens. LEMONUMENTÀLAPREMIÈREDIVISION CANADIENNECette croix à la sortie du village marque l’avancée des Canadiens au soir du 9 avril 1917. THECHURCHOFSAINT-RANULPHE Destroyed in April 1917, the Church of Saint- Ranulphe was reconstructed on the same site as the original in 1930. This stone structure is enhanced by beautiful stained glass windows. THECANADIANARTILLERYMONUMENT This first memorial commemorating the Battle of Vimy was inaugurated by the ‘’Byng Boys’’, soldiers serving under General Byng, on the first anniversary of that victory. ZIVYCRATERAmidst the trenches in the middle of no man’s land, this crater was caused by an exploding underground mine in April 1917. It was later used as a communal grave for 53 soldiers and was laid out as a cemetery with the names inscribed on the walls. LICHFIELDCRATER This has the same origins and serves the same purpose as Zivy Crater. THETRENCHOFTHEMOULINROUGE Remains of the red mill and the trench from which Louis Barthas emerged to join in the fraternizations of 10 December 1915. BOIS-CARRÉBRITISHCEMETERY Constructed by the First Canadian Division, this cemetery holds 506 graves, 382 of them the graves of Canadian soldiers. THE MONUMENT TO THE FIRST CANADIAN DIVISION Erected at the edge of the village, this cross marks the advance of the Canadians on the evening of 9 April 1917. Le patrimoine Rue de Bailleul Grande Rue Rue des Sept RuedeVimy Rue de Vimy D55e2 N17 N17 A26 A26 300m0m Ruedu19Mars Chemin Vert Rued’Arras Thélus Vert-TilleuleulTilllT eulTilllT eulTillleulTillleulTillleulTillleulTilllelTilllelTilllelTillllelTillllelTillllelTillllelillllelillllelTillllTillllTilllTillTillTilTilTilTilTiTi MONUMENT AUX ARTILLEURS CANADIENS MONUMENT À LA PREMIÈRE DIVISION CANADIENNE ÉGLISE ST-RANULPHE ZIVY CRATER TRANCHÉE DU MOULIN LICHFIELD CRATER BOIS CARRÉ MAIRIE Départ
  • 20. VAULX-VRAUCOURT 20 Monument dédié à Henri Bachelet, personnage important du département du Pas-de-Calais. À la tête d’une importante exploitation de Vaulx- Vraucourt, il fut aussi Sénateur, fondateur du Crédit Agricole et du lycée agricole de Tilloy-les- Mofflaines. Monument dedicated to Henri Bachelet, an important figure of the Department of Pas-de-Calais. The head of a large farming estate in Vaulx-Vraucourt, he was also a Senator and founded the Crédit Agricole and the Tilloy-les-Mofflaines Agricultural School. N é de l’union de Vaulx et de Vraucourt, scellée le 24 mai 1821 par ordonnance royale de Louis XVIII, ce village profondément rural et européen a été fortement meurtri par la Première Guerre mondiale. Beaucoup de témoignages du passé ont hélas été ensevelis pendant ces années noires. Vaulx-Vraucourt se distingue par la présence de deux églises, reconstruites l’une et l’autre après la Grande Guerre. L’une à l’identique : l’église Saint-Martin fut édifiée à l’initiative de la famille Longueval, qui a fortement marquée l’histoire de la commune. On peut toujours y admirer les gisants de Jean III de Longueval et Jeanne de Rosimbos. La seconde, l’église Saint- Omer, est considérée comme un bijou d’Art Déco. B orn of a merger between Vaulx and Vraucourt, sealed on 24 May 1821 by the royal command of Louis XVIII, this deeply rural and european village suffered terrible devastation in the First World War. Sadly, many vestiges of its past were buried in those dark years. Vaulx-Vraucourt has the distinction of having two churches, both reconstructed after the Great War. One identically: the Church of Saint-Martin, was built at the initiative of the Longueval family, who profoundly marked the history of the municipality. The effigies of Jean III de Longueval and his wife Jeanne de Rosimbos can still be admired in the church. The second, the Church of Saint-Omer is considered a jewel of Art Deco style. © Droits réservés © Droits réservés
  • 21. 21 L’ÉGLISESAINT-MARTIN Détruite pendant la Grande Guerre, l’église Saint- Martin a été reconstruite à l’identique sur les mêmes fondations que l’édifice précédent. De style néo-gothique, elle recèle de remarquables trésors, dont les vitraux réalisés par le maître verrier Joseph Benoit. L’ÉGLISESAINT-OMER D’inspiration Art Déco, elle fut édifiée en lieu et place de l’église du XVIe siècle, par l’architecte Paul Decaux qui a dirigé la reconstruction de la cathédrale et des places d’Arras. LEMONUMENTÀHENRIBACHELET Inauguré en juin 1932, ce monument est dédié à Henri Bachelet, mort à Vaulx- Vraucourt le 1er octobre 1930. À la tête d’une importante exploitation de Vaulx-Vraucourt, il a fondé le Crédit Agricole du Pas-de-Calais et le lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines. Arrêté par les Allemands durant la Première Guerre mondiale, pour faits de résistance, il sera élu sénateur du Pas-de-Calais de 1920 à 1930. ANCIENCHÂTEAULONGUEVALEn ce lieu fut édifié un château de style Renaissance, détruit pendant la Grande Guerre, mais contrairement aux églises de Vaulx-Vraucourt, il n’a jamais été reconstruit. Il a notamment appartenu à la famille Longueval. THECHURCHOFSAINT-MARTIN Destroyed during the Great War, the church of Saint-Martin was reconstructed exactly to the original design, on the same foundations as the earlier. Neo-Gothic in style, the church holds some remarkable treasures, including the stained glass windows made by the master glazier, Joseph Benoit. THECHURCHOFSAINT-OMER This Art Deco inspired church was built on the site of a sixteenth century church, by the architect Paul Decaux who oversaw the reconstruction of the cathedral and squares in Arras. MONUMENTTOHENRIBACHELET Inaugurated in June 1932, this monument is dedicated to Henri Bachelet who died in Vaulx-Vraucourt on 1 October 1930. The head of a large farming estate in Vaulx- Vraucourt, he founded the Crédit Agricole du Pas-de-Calais and the Tilloy-les-Mofflaines Agricultural School. Arrested by the Germans during the First World War for resistance activities, he went on to be elected Senator of Pas de Calais from 1920 to 1930. FORMERCHÂTEAULONGUEVALA Renaissance style château once stood on this site. It was destroyed during the Great War but, unlike the churches of Vaulx- Vraucourt, it was never rebuilt. The Longueval family were particularly notable owners of the château. Le patrimoine © Droits réservés Ruedu Rue du Pape Rue del’Église Rue de l’Égalité RueduStade Rue Neuve Imp.desRoses Rue des Haies Rue RuelleBance Rued’ÉcoustSaint-Mein Rue Brice Rue du Pont RuedeBapaume Rue de Bapaume Rue de Beugny Rue de Lagnicourt D36 Grand’Rue Grand’Rue Rue du Moulin RueduMoulin FaubourgdeParis Vaulx-Vraucourt 100m0m delaChapelleppppppppppp ÉGLISE ST-MARTIN ÉGLISE ST-OMER MAIRIE Départ FAMILLE LONGUEVAL STSTSTSTSTSTSTSSSSSSS FERME BACHELET MONUMENT À HENRI BACHELET
  • 22. Bullecourt Renseignements au Musée Jean & Denise Letaille - Bullecourt 1917 Information: Museum Jean & Denise Letaille - Bullecourt 1917 03 21 55 33 20 http://tourisme.cc-sudartois.fr/ Étrun Renseignements : Mairie d'Étrun Information: Town Hall of Étrun 03 21 48 67 74 Hermaville Renseignements : Mairie d'Hermaville Information: Town Hall of Hermaville 03 21 22 01 49 commune.de.hermaville@orange.fr Mont-Saint-Éloi Renseignements / Information: http://www.montsainteloi.fr Mairie et Agence Postale Communale / Town Hall and Post office: 03 21 48 58 76 Point d'information touristique (l'été) / Touristic information (Summer time): 03 21 22 03 23 Pas-en-Artois Renseignements : Mairie de Pas-en-Artois Information: Town Hall of Pas-en-Artois 03 21 60 15 00 Savy-Berlette Renseignements : Mairie de Savy-Berlette Information: Town Hall of Savy-Berlette 03 21 22 00 94 http://www.savy-berlette.fr Thélus Renseignements / Information: www.commune-thelus.fr Vaulx-Vraucourt Renseignements : Office de Tourisme du Sud-Artois Information: Tourist Office of Sud-Artois 03 21 59 89 84 http://tourisme.cc-sudartois.fr/ CONTACTS et renseignements village par village BBuull Informati - Bullecou 003 221 55 hhttpp://to ÉÉttru Informati 003 221 48 HHHer Informati 003 221 22 ccommmu MMMo hhttpp://w MMaairie e Town H PPoint d'i Touristi 003 21 22 22 Officesdetourisme/TouristOffice Arras : Hôtel de Ville • Place des Héros • 03 21 51 26 95 • www.explorearras.com Sud-Artois : 10, Place Faidherbe - Bapaume • 03 21 59 89 84 • http://tourisme.cc-sudartois.fr 2 Sources : 5 Route Nationale - Bavincourt l'Arbret • 03 21 22 64 13 • www.ot-2sources.fr
  • 23. Édition : Pays d'Artois Directeur de publication : Philippe Rapeneau Conception graphique et mise en page : Cituation et Ensemble - Arras - 03 21 71 53 33 Textes : Jean-Jacques D'Amore / JJD'A Conseil - 07 86 85 11 09 Photographies (sauf mention contraire) : Paper Menthe - 06 75 12 29 19 Traduction : Access Traduction - Boulogne-sur-Mer - 03 21 30 76 11 Impression : Imprimerie Chartrez - Saint-Nicolas-lez-Arras - 03 21 60 44 60 Les Villages Patrimoine du Pays d’Artois cultivent aussi leur patrimoine vivant, avec le sens des festivités authentiques et conviviales. Saisissez l’occasion d’une fête annuelle communale, d’une ducasse (foire aux manèges), d’une braderie, d’un rallye, d’une reconstitution historique… pour programmer votre visite. (Renseignements page ci-contre) The Heritage Villages of the Pays d’Artois also nurture their living heritage, with friendly and welcoming festivities that are rooted in history. Don’t miss the chance to include an annual community fete, a ducasse (funfair), a street fair, a rally, a historical reconstruction... in your visit schedule. (Information opposite.)
  • 24. avec le soutien de NORD PAS-DE-CALAIS AISNE SOMME OISE PAYS-D’ARTOIS Dunkerque Calais Saint-OmerBoulogne-sur-Mer Béthune LILLE BRUXELLES PARIS Roubaix Douai Lens ARRAS Valenciennes Maubeuge Cambrai Abbeville AMIENS Péronne Saint-Quentin Noyon Montdidier Beauvais Compiègne Senlis Soissons Laon Tourcoing Pays d’Artois SSSSSSSSSSSSSSS iiiiiiiiiiiiiiiiiii bbbbbbb