SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
AUJOURD'HUI EN FRANCE                                                                                                                                      13 OCT 09
25 AVENUE MICHELET                                                                                                                                        Quotidien Paris
93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30                                                                                                                    OJD : 190295

                                                                                                                                          Surface approx. (cm²) : 672




                                                                                                                                                                Page 1/2




                                                           L'ECONOMIE

   Le crédit renouvelable
   bientôt réformé
Face aux taux excessifs pratiques par les établissements financiers, la ministre de l'Economie
     va réformer ce type de crédit : plus le prêt sera important moins le taux sera élevé.

                       L'Af ub décerne

                                                              C
                                                                            HRISTINE LAGARDE                   sion du crédit revolving.
                                                                            a présente hier les der-           • Des taux prohibitifs. Un ra-
                      les prix Rapetout                                     niers chiffres du suren-           pide tour sur les sites Internet des
                                                                            dettement : plus de                principaux établissements de prêts
                      L    'ASSOCIATION française
                            des usagers des banques
                      (Afub), a publie hier son baro-
                                                                             162 000 dossiers dépo-
                                                              sés depuis janvier auprès des com-
                                                                                                               confirme les propos de Christine La-
                                                                                                               garde pariant de « propositions irres-
                                                              missions départementales de suren-               ponsables». Sur onze établisse-
                      mètre trimestriel des banques les                                                        ments, six proposent des taux
                      plus conflictuelles et a décerné à      dettement. En hausse de 17 % sur
                                                                                                               supérieurs à 20 %, le record revenant
                      cette occasion ses prix Rapetout         2008. Une dérive qui justifie son               à Cetelem avec 21,31%. Pour mé-
                      récompensant les banques ayant          projet de loi d'encadrement du cré-              moire, le taux d'usure (lire ci-contre),
                      fait l'objet des plus nombreuses        dit, et particulièrement du crédit dit           c'est-à-dire le plafond autorisé par le
                      réclamations auprès de l'associa-       « renouvelable » ou « revolving » sus-           Banque de France, est actuellement
                      tion. Deux mille lettres et             pecte de favoriser le surendettement             de 21,40 %. Les taux les plus intéres-
                       I 500 emails ont été dépouillés à      La réforme, votée par le Sénat en                sants tournent autour de 17,5 %.
                      cette occasion.                         juin, et débattue en décembre à l'As-            • Un nouveau système dè
                         La Caisse d'épargne est pro-         semblée, est d'autant plus urgente               taux. Christine Lagarde l'a à peine
                      mue « lauréate », avec 16 % de          qu'une directive européenne va pro-              évoqué mais elle va prochainement
                      mécontents. Elle est suivie par le      chainement élargir l'accès au crédit à           proposer que les taux des crédits à la
                      Crédit agricole (13,80 %) et la         la consommation en portant le pla-               consommation soient liés aux mon-
                      BNP (I I %). Suivent, entre autres      fond des prêts de 21 500 à 75 000 €.             tants des prêts et non plus au type de
                      et dans l'ordre, Société générale       Contrairement au Parti socialiste, la            prêts. Selon nos informations, trois
                      (9,3 %), LCL (9 %), Banque popu-        ministre ne souhaite pas la suppres-             paliere devraient être créés. Le pre-
                      laire-Bred (8,6 %), Banque pos-                                                          mier pour les prêts de moins de
                      tale (8%)...
                         L'association a également ses
                      « pommes de discorde », les sec-
                      teurs générateurs du plus grand
                      mécontentement des clients. Les
                      problèmes lies à l'épargne arri-
                      vent en tête (28,10 % des cas),
                      suivis du crédit (22 %), des frais
                      (18%)...
                                                    O.R.




WEAVE                                     Eléments de recherche :   WEAVE : cabinet de conseil en management, toutes citations
8981251200505/GFD/ARL/1
AUJOURD'HUI EN FRANCE                                                                                                                                                  13 OCT 09
25 AVENUE MICHELET                                                                                                                                                   Quotidien Paris
93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30                                                                                                                               OJD : 190295

                                                                                                                                                       Surface approx. (cm²) : 672




                                                                                                                                                                             Page 2/2
      3 DOO € se verrait attacher les taux         L'UFC-Que choisir craint d'ailleurs         le crédit La ministre de l'Economie        ment est constaté et la validation du
      les plus élevés, ceux pratiques pour         qu'au bout du compte les taux des           veut que chaque surendetté proprié-        plan de désendettement
      le crédit renouvelable. Dans le              crédits classiques ne soient augmen-        taire de sa résidence principale ait le      De son côté, le médiateur de la
      contexte actuel, le taux serait alors de     tés pour inciter les établissements à       droit de passer devant une commis-         République, Jean-Paul Delevoye, a
       21 %. Un second palier viserait les         les commercialiser.                         sion de surendettement sans, aupa-         proposé hier un encadrement plus
      prêts de 3 000 € à 6 000 € pourles-          • Deux nouvelles propositions               ravant, devoir «brader dans l'ur-          sévère des crédits renouvelables et
      quels le taux appliqué tournerait, au-       contre le surendettement.                   gence » son bien. Elle a également         notamment l'interdiction de leur re-
      jourd'hui, entre IS et 18%. Enfin,           Christine Lagarde a présente hier           annonce l'interdiction des intérêts        conduction tacite.
      au-delà de 6 000 €, les taux pour-           deux nouvelles mesures qui vien-            intercalaires, ces agios qui courent
      raient osciller entre 9,5 et 13%.            dront compléter son projet dè loi sur       entre le moment où le surendette-                             DANIEL ROSENWEG


                                                                                                                                              LE MOT DU JOUR
                                                                                                                                              Taux d'usure
                                                                                                                                            C 'EST au «TAUX de prêt, pu-
                                                                                                                                                 blié
                                                                                                                                                      UN
                                                                                                                                                         Journal officiel »,
                                                                                                                                            au-delà duquel il est interdit de
                                                                                                                                            prêter. Ce taux est calculé sur la
                                                                                                                                            base du taux effectif global
                                                                                                                                            moyen pratique lors du dernier
                                                                                                                                            trimestre par les organismes
                                                                                                                                            prêteurs, auquel on ajoute un
                                                                                                                                            tiers de sa valeur.
                                                                                                                                            Le 27 septembre, la Banque de
                                                                                                                                            France a fixe le taux d'usure des
                                                                                                                                            crédits renouvelables à 21,40 %
                                                                                                                                            pour les prêts d'un montant in-
                                                                                                                                            férieur à I 524 € et a 20,20 %
                                                                                                                                            pour les prêts supérieure.
                                                                                                                                            Pour les prêts personnels et
                                                                                                                                            autres prêts supérieurs à
                                                                                                                                            I 524 €, le taux d'usure a été
                                                                                                                                            fixe à 9,20 %. S'agissant des
                                                                                                                                            prêts immobiliers à taux fixe, le
                                                                                                                                            plafond est actuellement de
                                                                                                                                            6,72 %.




       SAINT-DENIS (SEINE-SAINT-DENIS), HIER. Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, a rencontre les
       représentants des associations de consommateurs, membres des commissions de surendettement. Puis,
       elle a présente son projet de loi encadrant le crédit renouvelable. (AFP/FRLD DUFOUFO


       « II faut un dispositif                                                                 « Christine Lagarde
       dissuasif »                                                                             ne va pas assez loin »
       ERIC DELANNOY, vice-président de Weave                                                  NICOLE PEREZ de l'UFC-Que choisir
                                                   tion qui est bien rembourse par 95 %
       E XPERT audecabinet de Ericinstitu-
            matière
                                  conseils en
                          banques et
       tions financières (Weave),     Delan-
                                                   des emprunteurs ? Quand il y a un ac-
                                                   cident de voiture, on ne supprime pas
                                                                                               A DMINISTRATRICEconsomma-
                                                                                                     de l'association de
                                                                                                                           nationale
                                                                                               teurs, Nicole Perez a participé à une
                                                                                                                                          Que reprochez-vous
                                                                                                                                          aux propositions
                                                                                                                                          de Christine Lagarde ?
       noy a auparavant travaillé durant neuf      les voitures, on accroît la sécurité rou-    enquête sur le crédit qui conclut en      Elle ne va pas assez loin. Nous de-
       ans dans une grande sociéte spéciali-       tière.                                      faveur d'un rééquilibrage nécessaire       mandons qu'à chaque fois qu'un
       sée dans les prêts à la consommation.       Mais, des prêts de plus                      dans la distribution des différentes      crédit peut être proposé, les trois
       Faut-il supprimer le crédit                 de 21 DOO € à 21 %,                          formes de prêts à la consommation.        types de prêts existants soient obliga-
       renouvelable comme le                       est-ce raisonnable ?                         Pourquoi faut-il pour réformer            toirement présentés : crédit renouve-
       demandent les députés PS ?                  Cest le vrai problème. Et bientôt, en        le crédit renouvelable ?                  lable, personnel ou affecté. Nous de-
                                                   application de la directive euro-                                                      mandons également que les cartes
       • Eric Delannoy. Non ! Une telle            péenne, le seuil de 21 500 € pour les       • Nicole Perez. Parce que, au-             de fidélité soient découplées des cré-
       proposition fait preuve d'amateu-           crédits à la consommation passera à         jourd'hui, ces prêts sont distribués       dits renouvelables, que la vente de
       risme. Le crédit renouvelable repré-        75 000 €... De telles sommes prêtées        massivement sans que l'on prenne           cartes de crédit renouvelable soit in-
       sente plus de 20% des encours de            à des taux supérieurs à 20 % : on n'est     en compte les besoins et la situation      terdite sur les lieux de vente. M"" La-
       crédits en France, soit 30 milliards        plus dans la gestion personnelle de          du consommateur. Si vous deman-           garde veut encadrer linformation et
       d'euros. Dans certains magasins             trésorerie. Beaucoup de sociétés se          dez un prêt de 2 500 € pour des tra-      la publicité, mais si sur le lieu de
       comme Conforama, But Darty... ce            sont gavées de ces prêts, il faut un dis-   vaux par exemple, le plus souvent on       vente le consommateur n'a pas le
       moyen de paiement représente de             positif dissuasif Associer les taux d'in-   va vous imposer un crédit renouve-         choix, qu'est-ce que ca change ?
       30 à 40 % du chiffre d'affaires. Inter-     térêts à des montants empruntés,             lable en vous disant que vous prêter      Espérez-vous encore voir
       dire ce type de crédit serait gravement     comme le propose Christine Lagarde,          2 500 € ça n'est pas possible mais        vos propositions aboutir?
       dommageable à la consommation.              est une bonne chose. Il faut raisonner       qu'on peut vous faire un crédit revol-
       Le crédit génère en France 10 % du                                                      ving de 5 DOO €. Avec évidemment           Deux cents députés et sénateurs ont
                                                   en montant d'agios : il n'est pas anor-                                                signé nos propositions. Des élus de
       produit intérieur brut Cest un stimu-       mal de payer beaucoup d'agios sur            un taux bien différent
       lateur de la consommation qu'il faut                                                     Etes-vous pour la suppression             tous bords, parmi lesquels Philippe
                                                   des prêts de moins de 3 000 €. Et at-                                                  Marini, rapporteur du budget au Sé-
       préserver, surtout en période de crise.     tacher les taux les plus élevés à des pe-    de ce type de prêt ?
       Certains voient en lui un des                                                                                                      nat. Les débats en décembre à l'As-
                                                   tits prêts dissuadera les établisse-         Non. Le crédit renouvelable répond        semblée vont être intéressants...
       moteurs du surendettement...                ments de les proposer.                       à des besoins de décalage de trésore-
       Pourquoi supprimer un outil de ges-                 PROPOS   RECUEILLIS    PAR   O.R.    rie, c'est pour cela qu'il a été créé.                                     D.R.

WEAVE                                            Eléments de recherche :     WEAVE : cabinet de conseil en management, toutes citations
8981251200505/GFD/ARL/1

Contenu connexe

En vedette (8)

Le crédità la consommation
Le crédità la consommationLe crédità la consommation
Le crédità la consommation
 
29 avril 2011 reforme credit consommation
29 avril 2011 reforme credit consommation29 avril 2011 reforme credit consommation
29 avril 2011 reforme credit consommation
 
Le crédit conso en europe à fin 2010
Le crédit conso en europe à fin 2010Le crédit conso en europe à fin 2010
Le crédit conso en europe à fin 2010
 
Revolving credit
Revolving creditRevolving credit
Revolving credit
 
Le marché du crédit conso dans le monde à fin 2010
Le marché du crédit conso dans le monde à fin 2010Le marché du crédit conso dans le monde à fin 2010
Le marché du crédit conso dans le monde à fin 2010
 
Crédit à la consommation
Crédit à la consommationCrédit à la consommation
Crédit à la consommation
 
Accords de bale i et ii
Accords de bale i et iiAccords de bale i et ii
Accords de bale i et ii
 
bilan du crédit conso en France sur la dernière décennie 2000 à 2010
bilan du crédit conso en France sur la dernière décennie 2000 à 2010bilan du crédit conso en France sur la dernière décennie 2000 à 2010
bilan du crédit conso en France sur la dernière décennie 2000 à 2010
 

Similaire à Eric Delannoy Aujourd'hui en France 13 octobre 2009

Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009onepoint x weave
 
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010onepoint x weave
 
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010onepoint x weave
 
S14 revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018
S14   revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018S14   revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018
S14 revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018KYLIA France
 
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdf
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdfLAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdf
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdfonepoint x weave
 
S17 revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018
S17   revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018S17   revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018
S17 revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018KYLIA France
 
Histoire d'une transition numérique : Société Générale
Histoire d'une transition numérique : Société GénéraleHistoire d'une transition numérique : Société Générale
Histoire d'une transition numérique : Société Généralefrançoise Mercadal-Delasalles
 
S6 revue de presse kylia
S6   revue de presse kyliaS6   revue de presse kylia
S6 revue de presse kyliaKYLIA France
 
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdfayoubsafroui
 
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013JoelBanctel
 
S40 revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016
S40   revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016S40   revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016
S40 revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016KYLIA France
 
S26 revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juin
S26   revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juinS26   revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juin
S26 revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juinKYLIA France
 
Les Echos - page 25 - 2Fev15
Les Echos - page 25 - 2Fev15Les Echos - page 25 - 2Fev15
Les Echos - page 25 - 2Fev15Bruno
 
S43 revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019
S43   revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019S43   revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019
S43 revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019KYLIA France
 
Revue de la CRESS - Edition n°3
 Revue de la CRESS - Edition n°3 Revue de la CRESS - Edition n°3
Revue de la CRESS - Edition n°3CRESSMAR
 
le plan francais contre la crise financiere
le plan francais contre la crise financierele plan francais contre la crise financiere
le plan francais contre la crise financiereUNI
 
Observatoire des delais de paiement 2012
Observatoire des delais de paiement 2012Observatoire des delais de paiement 2012
Observatoire des delais de paiement 2012REITER LEGAL
 

Similaire à Eric Delannoy Aujourd'hui en France 13 octobre 2009 (20)

Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
Eric Delannoy La Tribune 11 novembre 2009
 
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
Eric delannoy les echos 02 juillet 2010
 
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010
Eric delannoy la tribune 13 juillet 2010
 
S14 revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018
S14   revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018S14   revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018
S14 revue de presse kylia - semaine du 26 mars au 1 avril 2018
 
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdf
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdfLAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdf
LAGEFI " La transparence des tarifs bancaires ..." 09 Juillet 2010.pdf
 
S17 revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018
S17   revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018S17   revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018
S17 revue de presse kylia - semaine du 16 au 22 avril 2018
 
Histoire d'une transition numérique : Société Générale
Histoire d'une transition numérique : Société GénéraleHistoire d'une transition numérique : Société Générale
Histoire d'une transition numérique : Société Générale
 
S6 revue de presse kylia
S6   revue de presse kyliaS6   revue de presse kylia
S6 revue de presse kylia
 
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf
234808930-Gestion-de-Tresorerie.pdf
 
Usine nouvelle
Usine nouvelleUsine nouvelle
Usine nouvelle
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
Observatoire délais-de-paiement-rapport-2013
 
S40 revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016
S40   revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016S40   revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016
S40 revue de presse kylia - semaine du 25 septembre au 2 octobre 2016
 
S26 revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juin
S26   revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juinS26   revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juin
S26 revue de presse kylia - semaine du 19 au 25 juin
 
Les Echos - page 25 - 2Fev15
Les Echos - page 25 - 2Fev15Les Echos - page 25 - 2Fev15
Les Echos - page 25 - 2Fev15
 
S43 revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019
S43   revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019S43   revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019
S43 revue de presse kylia - semaine du 14 au 20 octobre 2019
 
Revue de la CRESS - Edition n°3
 Revue de la CRESS - Edition n°3 Revue de la CRESS - Edition n°3
Revue de la CRESS - Edition n°3
 
le plan francais contre la crise financiere
le plan francais contre la crise financierele plan francais contre la crise financiere
le plan francais contre la crise financiere
 
Observatoire des delais de paiement 2012
Observatoire des delais de paiement 2012Observatoire des delais de paiement 2012
Observatoire des delais de paiement 2012
 

Plus de onepoint x weave

Présentation weave Digital 2016
Présentation weave Digital 2016Présentation weave Digital 2016
Présentation weave Digital 2016onepoint x weave
 
What's Hot!? Septembre 2016
What's Hot!? Septembre 2016What's Hot!? Septembre 2016
What's Hot!? Septembre 2016onepoint x weave
 
What's Hot ?! - Mars 2016
What's Hot ?! - Mars 2016 What's Hot ?! - Mars 2016
What's Hot ?! - Mars 2016 onepoint x weave
 
What's Hot?! - Février 2016
What's Hot?! - Février 2016What's Hot?! - Février 2016
What's Hot?! - Février 2016onepoint x weave
 
What'sHOT ?! - Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...
What'sHOT ?! -  Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...What'sHOT ?! -  Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...
What'sHOT ?! - Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...onepoint x weave
 
What'sHOT ?! - Décembre 2015
What'sHOT ?! - Décembre 2015What'sHOT ?! - Décembre 2015
What'sHOT ?! - Décembre 2015onepoint x weave
 
What's Hot ?! - Novembre 2015
What's Hot ?! - Novembre 2015What's Hot ?! - Novembre 2015
What's Hot ?! - Novembre 2015onepoint x weave
 
What's Hot ?! - Septembre 2015
 What's Hot ?! - Septembre 2015  What's Hot ?! - Septembre 2015
What's Hot ?! - Septembre 2015 onepoint x weave
 
What's Hot ?! - Août 2015
What's Hot ?! - Août 2015What's Hot ?! - Août 2015
What's Hot ?! - Août 2015onepoint x weave
 
What's Hot ?! - Avril 2015
What's Hot ?! - Avril 2015What's Hot ?! - Avril 2015
What's Hot ?! - Avril 2015onepoint x weave
 
What’s hot ? - Janvier 2015
What’s hot ? - Janvier 2015What’s hot ? - Janvier 2015
What’s hot ? - Janvier 2015onepoint x weave
 
What’s hot ? - Novembre 2014
What’s hot ? - Novembre 2014What’s hot ? - Novembre 2014
What’s hot ? - Novembre 2014onepoint x weave
 

Plus de onepoint x weave (20)

Présentation weave Digital 2016
Présentation weave Digital 2016Présentation weave Digital 2016
Présentation weave Digital 2016
 
What's Hot!? Septembre 2016
What's Hot!? Septembre 2016What's Hot!? Septembre 2016
What's Hot!? Septembre 2016
 
What's Hot!? Août 2016
What's Hot!? Août 2016What's Hot!? Août 2016
What's Hot!? Août 2016
 
What's Hot!? Juillet 2016
What's Hot!? Juillet 2016What's Hot!? Juillet 2016
What's Hot!? Juillet 2016
 
What's Hot - Juin 2016
What's Hot - Juin 2016What's Hot - Juin 2016
What's Hot - Juin 2016
 
What's hot?! - Mai 2016
What's hot?! - Mai 2016What's hot?! - Mai 2016
What's hot?! - Mai 2016
 
What's Hot?! - Avril 2016
What's Hot?! - Avril 2016What's Hot?! - Avril 2016
What's Hot?! - Avril 2016
 
What's Hot ?! - Mars 2016
What's Hot ?! - Mars 2016 What's Hot ?! - Mars 2016
What's Hot ?! - Mars 2016
 
What's Hot?! - Février 2016
What's Hot?! - Février 2016What's Hot?! - Février 2016
What's Hot?! - Février 2016
 
What'sHOT ?! - Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...
What'sHOT ?! -  Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...What'sHOT ?! -  Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...
What'sHOT ?! - Au programme : courses de voitures autonomes et prises de san...
 
What'sHOT ?! - Décembre 2015
What'sHOT ?! - Décembre 2015What'sHOT ?! - Décembre 2015
What'sHOT ?! - Décembre 2015
 
What's Hot ?! - Novembre 2015
What's Hot ?! - Novembre 2015What's Hot ?! - Novembre 2015
What's Hot ?! - Novembre 2015
 
What's Hot ?! - Septembre 2015
 What's Hot ?! - Septembre 2015  What's Hot ?! - Septembre 2015
What's Hot ?! - Septembre 2015
 
What's Hot ?! - Août 2015
What's Hot ?! - Août 2015What's Hot ?! - Août 2015
What's Hot ?! - Août 2015
 
What's Hot - Juillet 2015
What's Hot - Juillet 2015What's Hot - Juillet 2015
What's Hot - Juillet 2015
 
What's Hot - Juin 2015
What's Hot - Juin 2015What's Hot - Juin 2015
What's Hot - Juin 2015
 
What's hot ?! - Mai 2015
What's hot ?! - Mai 2015What's hot ?! - Mai 2015
What's hot ?! - Mai 2015
 
What's Hot ?! - Avril 2015
What's Hot ?! - Avril 2015What's Hot ?! - Avril 2015
What's Hot ?! - Avril 2015
 
What’s hot ? - Janvier 2015
What’s hot ? - Janvier 2015What’s hot ? - Janvier 2015
What’s hot ? - Janvier 2015
 
What’s hot ? - Novembre 2014
What’s hot ? - Novembre 2014What’s hot ? - Novembre 2014
What’s hot ? - Novembre 2014
 

Eric Delannoy Aujourd'hui en France 13 octobre 2009

  • 1. AUJOURD'HUI EN FRANCE 13 OCT 09 25 AVENUE MICHELET Quotidien Paris 93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30 OJD : 190295 Surface approx. (cm²) : 672 Page 1/2 L'ECONOMIE Le crédit renouvelable bientôt réformé Face aux taux excessifs pratiques par les établissements financiers, la ministre de l'Economie va réformer ce type de crédit : plus le prêt sera important moins le taux sera élevé. L'Af ub décerne C HRISTINE LAGARDE sion du crédit revolving. a présente hier les der- • Des taux prohibitifs. Un ra- les prix Rapetout niers chiffres du suren- pide tour sur les sites Internet des dettement : plus de principaux établissements de prêts L 'ASSOCIATION française des usagers des banques (Afub), a publie hier son baro- 162 000 dossiers dépo- sés depuis janvier auprès des com- confirme les propos de Christine La- garde pariant de « propositions irres- missions départementales de suren- ponsables». Sur onze établisse- mètre trimestriel des banques les ments, six proposent des taux plus conflictuelles et a décerné à dettement. En hausse de 17 % sur supérieurs à 20 %, le record revenant cette occasion ses prix Rapetout 2008. Une dérive qui justifie son à Cetelem avec 21,31%. Pour mé- récompensant les banques ayant projet de loi d'encadrement du cré- moire, le taux d'usure (lire ci-contre), fait l'objet des plus nombreuses dit, et particulièrement du crédit dit c'est-à-dire le plafond autorisé par le réclamations auprès de l'associa- « renouvelable » ou « revolving » sus- Banque de France, est actuellement tion. Deux mille lettres et pecte de favoriser le surendettement de 21,40 %. Les taux les plus intéres- I 500 emails ont été dépouillés à La réforme, votée par le Sénat en sants tournent autour de 17,5 %. cette occasion. juin, et débattue en décembre à l'As- • Un nouveau système dè La Caisse d'épargne est pro- semblée, est d'autant plus urgente taux. Christine Lagarde l'a à peine mue « lauréate », avec 16 % de qu'une directive européenne va pro- évoqué mais elle va prochainement mécontents. Elle est suivie par le chainement élargir l'accès au crédit à proposer que les taux des crédits à la Crédit agricole (13,80 %) et la la consommation en portant le pla- consommation soient liés aux mon- BNP (I I %). Suivent, entre autres fond des prêts de 21 500 à 75 000 €. tants des prêts et non plus au type de et dans l'ordre, Société générale Contrairement au Parti socialiste, la prêts. Selon nos informations, trois (9,3 %), LCL (9 %), Banque popu- ministre ne souhaite pas la suppres- paliere devraient être créés. Le pre- laire-Bred (8,6 %), Banque pos- mier pour les prêts de moins de tale (8%)... L'association a également ses « pommes de discorde », les sec- teurs générateurs du plus grand mécontentement des clients. Les problèmes lies à l'épargne arri- vent en tête (28,10 % des cas), suivis du crédit (22 %), des frais (18%)... O.R. WEAVE Eléments de recherche : WEAVE : cabinet de conseil en management, toutes citations 8981251200505/GFD/ARL/1
  • 2. AUJOURD'HUI EN FRANCE 13 OCT 09 25 AVENUE MICHELET Quotidien Paris 93408 SAINT OUEN CEDEX - 01 40 10 30 30 OJD : 190295 Surface approx. (cm²) : 672 Page 2/2 3 DOO € se verrait attacher les taux L'UFC-Que choisir craint d'ailleurs le crédit La ministre de l'Economie ment est constaté et la validation du les plus élevés, ceux pratiques pour qu'au bout du compte les taux des veut que chaque surendetté proprié- plan de désendettement le crédit renouvelable. Dans le crédits classiques ne soient augmen- taire de sa résidence principale ait le De son côté, le médiateur de la contexte actuel, le taux serait alors de tés pour inciter les établissements à droit de passer devant une commis- République, Jean-Paul Delevoye, a 21 %. Un second palier viserait les les commercialiser. sion de surendettement sans, aupa- proposé hier un encadrement plus prêts de 3 000 € à 6 000 € pourles- • Deux nouvelles propositions ravant, devoir «brader dans l'ur- sévère des crédits renouvelables et quels le taux appliqué tournerait, au- contre le surendettement. gence » son bien. Elle a également notamment l'interdiction de leur re- jourd'hui, entre IS et 18%. Enfin, Christine Lagarde a présente hier annonce l'interdiction des intérêts conduction tacite. au-delà de 6 000 €, les taux pour- deux nouvelles mesures qui vien- intercalaires, ces agios qui courent raient osciller entre 9,5 et 13%. dront compléter son projet dè loi sur entre le moment où le surendette- DANIEL ROSENWEG LE MOT DU JOUR Taux d'usure C 'EST au «TAUX de prêt, pu- blié UN Journal officiel », au-delà duquel il est interdit de prêter. Ce taux est calculé sur la base du taux effectif global moyen pratique lors du dernier trimestre par les organismes prêteurs, auquel on ajoute un tiers de sa valeur. Le 27 septembre, la Banque de France a fixe le taux d'usure des crédits renouvelables à 21,40 % pour les prêts d'un montant in- férieur à I 524 € et a 20,20 % pour les prêts supérieure. Pour les prêts personnels et autres prêts supérieurs à I 524 €, le taux d'usure a été fixe à 9,20 %. S'agissant des prêts immobiliers à taux fixe, le plafond est actuellement de 6,72 %. SAINT-DENIS (SEINE-SAINT-DENIS), HIER. Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, a rencontre les représentants des associations de consommateurs, membres des commissions de surendettement. Puis, elle a présente son projet de loi encadrant le crédit renouvelable. (AFP/FRLD DUFOUFO « II faut un dispositif « Christine Lagarde dissuasif » ne va pas assez loin » ERIC DELANNOY, vice-président de Weave NICOLE PEREZ de l'UFC-Que choisir tion qui est bien rembourse par 95 % E XPERT audecabinet de Ericinstitu- matière conseils en banques et tions financières (Weave), Delan- des emprunteurs ? Quand il y a un ac- cident de voiture, on ne supprime pas A DMINISTRATRICEconsomma- de l'association de nationale teurs, Nicole Perez a participé à une Que reprochez-vous aux propositions de Christine Lagarde ? noy a auparavant travaillé durant neuf les voitures, on accroît la sécurité rou- enquête sur le crédit qui conclut en Elle ne va pas assez loin. Nous de- ans dans une grande sociéte spéciali- tière. faveur d'un rééquilibrage nécessaire mandons qu'à chaque fois qu'un sée dans les prêts à la consommation. Mais, des prêts de plus dans la distribution des différentes crédit peut être proposé, les trois Faut-il supprimer le crédit de 21 DOO € à 21 %, formes de prêts à la consommation. types de prêts existants soient obliga- renouvelable comme le est-ce raisonnable ? Pourquoi faut-il pour réformer toirement présentés : crédit renouve- demandent les députés PS ? Cest le vrai problème. Et bientôt, en le crédit renouvelable ? lable, personnel ou affecté. Nous de- application de la directive euro- mandons également que les cartes • Eric Delannoy. Non ! Une telle péenne, le seuil de 21 500 € pour les • Nicole Perez. Parce que, au- de fidélité soient découplées des cré- proposition fait preuve d'amateu- crédits à la consommation passera à jourd'hui, ces prêts sont distribués dits renouvelables, que la vente de risme. Le crédit renouvelable repré- 75 000 €... De telles sommes prêtées massivement sans que l'on prenne cartes de crédit renouvelable soit in- sente plus de 20% des encours de à des taux supérieurs à 20 % : on n'est en compte les besoins et la situation terdite sur les lieux de vente. M"" La- crédits en France, soit 30 milliards plus dans la gestion personnelle de du consommateur. Si vous deman- garde veut encadrer linformation et d'euros. Dans certains magasins trésorerie. Beaucoup de sociétés se dez un prêt de 2 500 € pour des tra- la publicité, mais si sur le lieu de comme Conforama, But Darty... ce sont gavées de ces prêts, il faut un dis- vaux par exemple, le plus souvent on vente le consommateur n'a pas le moyen de paiement représente de positif dissuasif Associer les taux d'in- va vous imposer un crédit renouve- choix, qu'est-ce que ca change ? 30 à 40 % du chiffre d'affaires. Inter- térêts à des montants empruntés, lable en vous disant que vous prêter Espérez-vous encore voir dire ce type de crédit serait gravement comme le propose Christine Lagarde, 2 500 € ça n'est pas possible mais vos propositions aboutir? dommageable à la consommation. est une bonne chose. Il faut raisonner qu'on peut vous faire un crédit revol- Le crédit génère en France 10 % du ving de 5 DOO €. Avec évidemment Deux cents députés et sénateurs ont en montant d'agios : il n'est pas anor- signé nos propositions. Des élus de produit intérieur brut Cest un stimu- mal de payer beaucoup d'agios sur un taux bien différent lateur de la consommation qu'il faut Etes-vous pour la suppression tous bords, parmi lesquels Philippe des prêts de moins de 3 000 €. Et at- Marini, rapporteur du budget au Sé- préserver, surtout en période de crise. tacher les taux les plus élevés à des pe- de ce type de prêt ? Certains voient en lui un des nat. Les débats en décembre à l'As- tits prêts dissuadera les établisse- Non. Le crédit renouvelable répond semblée vont être intéressants... moteurs du surendettement... ments de les proposer. à des besoins de décalage de trésore- Pourquoi supprimer un outil de ges- PROPOS RECUEILLIS PAR O.R. rie, c'est pour cela qu'il a été créé. D.R. WEAVE Eléments de recherche : WEAVE : cabinet de conseil en management, toutes citations 8981251200505/GFD/ARL/1