Le programme DIRE
En quoi DIRE est-il différent?
Que démontrent les recherches?
Distinguer les
caractéristiques de DIRE
Les programmes typiques
portant sur la résolution de
conflits :
• Mettent l’accent...
En quoi consiste la
victimisation par les pairs?
La victimisation par les pairs est l’expérience que subit
une personne qu...
La prédominance de la
victimisation par les pairs
• Environ un enfant sur dix est intimidé
par ses pairs de façon continue...
En quoi le programme DIRE
est-il différent ?
Ce programme fournit aux parents, aux membres de la communauté, ainsi
qu’au p...
DIRE : une démarche qui
implique plusieurs systèmes
Le programme DIRE diminue le taux d’intimidation :
• En faisant appel ...
DIRE fait ses preuves
Les chercheurs de la University of Victoria ont entrepris deux
études afin de mesurer l’efficacité d...
Évaluation n°1 du
programme DIRE
Recrutement des participants et collecte des données :
Les chercheurs ont recueilli des d...
Évaluation n°1 du
programme DIRE
Données examinées :
Les jeunes ont évalué la fréquence de :
• Victimisation physique
Comb...
Évaluation n°1 du
programme DIRE
Les taux de diminution de la victimisation
physique
Ce graphique illustre
la progression ...
Ce graphique illustre
la progression du
taux de victimisation
relationnelle dans les
dix-sept écoles
étudiées, sur une
pér...
Évaluation n°1 du
programme DIRE
Que révèlent ces résultats ?
Pourquoi les enfants des écoles utilisant le programme DIRE ...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Recrutement des participants et collecte des données :
Les chercheurs ont recueilli des d...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Données examinées :
Les jeunes ont évalué le niveau de :...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Les taux de diminution de la victimisation
physique
Le taux de diminution de
la victimisa...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Les taux de diminution de la victimisation
relationnelle
La diminution du taux
de victimi...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Niveaux moyens de soutien entre pairs
Il n’y avait pas de
différence
significative au
niv...
Évaluation n°2 du
programme DIRE
Niveaux moyens de responsabilité sociale
En moyenne, les
enseignants ont
rapporté des niv...
Conclusions
La victimisation par les pairs peut être diminuée :
• Par des programmes aux contextes multiples ainsi que plu...
Conclusion
Les évaluations du programme DIRE se
joignent à un nombre croissant d’études qui
démontrent l’aspect prometteur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le programme DIRE - En quoi DIRE est-il différent? - Que démontrent les recherches?

1 302 vues

Publié le

Le programme DIRE - En quoi DIRE est-il différent? - Que démontrent les recherches?

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 302
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
725
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le programme DIRE - En quoi DIRE est-il différent? - Que démontrent les recherches?

  1. 1. Le programme DIRE En quoi DIRE est-il différent? Que démontrent les recherches?
  2. 2. Distinguer les caractéristiques de DIRE Les programmes typiques portant sur la résolution de conflits : • Mettent l’accent sur l’amélioration des habiletés émotionnelles et sociales des jeunes; • Sont basés sur un programme scolaire élaboré et présenté en classe par les enseignants; • Se concentrent sur les comportements des intimidateurs et sur la capacité d’un enfant à s’opposer à l’intimidation. Le programme DIRE : • Incite les parents et la communauté à s’impliquer; • Est mis en pratique dans plusieurs contextes, que ce soit en classe, sur les terrains de jeux ou à la maison; • Met l’accent sur la prévention de l’intimidation plutôt que sur l’intimidation elle-même, puisque les intimidateurs sont souvent eux-mêmes des victimes.
  3. 3. En quoi consiste la victimisation par les pairs? La victimisation par les pairs est l’expérience que subit une personne quand elle devient la cible des moqueries blessantes et du comportement agressif d’un pair. Il existe deux sous-types de victimisation : 1. La victimisation physique englobe les actions directes et manifestes qui visent à menacer la sécurité d’autrui ou à lui infliger des blessures. 2. La victimisation relationnelle englobe les actions indirectes et voilées destinées à compromettre la réputation d’autrui dans son groupe de pairs.
  4. 4. La prédominance de la victimisation par les pairs • Environ un enfant sur dix est intimidé par ses pairs de façon continue. • La fréquence à laquelle surviennent les épisodes d’intimidation est généralement plus élevée dans les premières années du primaire. • Ces épisodes d’intimidation deviennent davantage chroniques dans les dernières années du primaire.
  5. 5. En quoi le programme DIRE est-il différent ? Ce programme fournit aux parents, aux membres de la communauté, ainsi qu’au personnel des écoles, des ressources qui leur permettent de promouvoir des stratégies communes et de s’impliquer en promouvant le même message. Des ressources pour la communauté Un manuel et des ressources en ligne destinés aux leaders communautaires, par exemple des agents de police, des pompiers, des athlètes universitaires ou des anciens dans la communauté. Des ressources pour les parents Des dépliants et des ressources en ligne. Des ressources pour les enseignants Une liste de livres recommandés, des plans de leçons ainsi qu’un programme de formation en ligne.
  6. 6. DIRE : une démarche qui implique plusieurs systèmes Le programme DIRE diminue le taux d’intimidation : • En faisant appel à des champions de la communauté, notamment le personnel des écoles, les familles et les leaders communautaires, pour encourager l’adoption de comportements sociables et aider les jeunes à faire face à l’intimidation; • En adoptant une approche exhaustive aux contextes multiples qui vise diminuer les incidents de victimisation par les pairs et renforcer les habiletés sociales des jeunes, autant dans l’établissement scolaire que dans les salles de classe; • En promouvant un vocabulaire commun pour enfants et adultes qui permet de résoudre des conflits de façon pacifique.
  7. 7. DIRE fait ses preuves Les chercheurs de la University of Victoria ont entrepris deux études afin de mesurer l’efficacité du programme DIRE : • Évaluation n°1 : 2000-2003 • Évaluation n°2 : 2006-2008
  8. 8. Évaluation n°1 du programme DIRE Recrutement des participants et collecte des données : Les chercheurs ont recueilli des données dans onze écoles utilisant le programme DIRE et dans six écoles contrôles. Vague 1 Vague 2 Vague 3 Vague 4 À l’automne 2000 Nombre de participants : 432 Les élèves commençaient leur première année. Au printemps 2001 Nombre de participants : 423 Les élèves terminaient leur première année. Au printemps 2002 Nombre de participants : 397 Les élèves terminaient leur deuxième année. Au printemps 2003 Nombre de participants : 385 Les élèves terminaient leur troisième année.
  9. 9. Évaluation n°1 du programme DIRE Données examinées : Les jeunes ont évalué la fréquence de : • Victimisation physique Combien de fois te fais-tu frapper (ou bousculer) par un autre élève à l’école ? • Victimisation relationnelle Combien de fois est-ce qu’un autre élève raconte des mensonges sur toi pour que les autres ne t’aiment plus?
  10. 10. Évaluation n°1 du programme DIRE Les taux de diminution de la victimisation physique Ce graphique illustre la progression du taux de victimisation physique dans les dix-sept écoles étudiées, sur une période de trois ans. s
  11. 11. Ce graphique illustre la progression du taux de victimisation relationnelle dans les dix-sept écoles étudiées, sur une période de trois ans. Évaluation n°1 du programme DIRE Les taux de diminution de la victimisation relationnelle s
  12. 12. Évaluation n°1 du programme DIRE Que révèlent ces résultats ? Pourquoi les enfants des écoles utilisant le programme DIRE dénoncent-ils davantage les incidents d’intimidation que les enfants des écoles contrôles ? • Le programme DIRE était déjà bien implanté dans les écoles qui l’utilisaient quand l’étude a été entamée. Le nombre plus élevé de signalements venant des jeunes qui utilisent DIRE est peut-être le reflet de leur conception plus vaste de ce qu’est l’intimidation, ainsi que de leur volonté à la dénoncer – soit de « Demander de l’aide ». • Au cours des trois années d’études, le nombre d’incidents d’intimidation rapportés a diminué dans les écoles utilisant le programme DIRE. Ce n’est pas le cas des écoles contrôles.
  13. 13. Évaluation n°2 du programme DIRE Recrutement des participants et collecte des données : Les chercheurs ont recueilli des données dans onze écoles utilisant le programme DIRE et dans six écoles contrôles. But : Évaluer l’efficacité du programme DIRE à partir d’un échantillon d’écoles plus large. Vague 1 Vague 2 Vague 3 À l’automne 2006 Nombre de participants : 829 (dont 472 fréquentent une école utilisant DIRE) À l’automne 2007 Nombre de participants : 737 (dont 422 fréquentent une école utilisant DIRE) Au printemps 2008 Nombre de participants : 732 (dont 418 fréquentent une école utilisant DIRE)
  14. 14. Évaluation n°2 du programme DIRE Évaluation n°2 du programme DIRE Données examinées : Les jeunes ont évalué le niveau de : Les enseignants ont évalué le niveau de : • Responsabilité sociale (aider les autres, résoudre des conflits de façon pacifique, etc.). • Victimisation physique (pousser, frapper, etc.); • Victimisation relationnelle (l’exclusion sociale, l’épandage de rumeurs, etc.); • Soutien entre pairs (recevoir de l’aide, être encouragé par des pairs, etc.);
  15. 15. Évaluation n°2 du programme DIRE Les taux de diminution de la victimisation physique Le taux de diminution de la victimisation physique dans les écoles utilisant le programme DIRE est considérablement plus important que celui dans les écoles contrôles. s
  16. 16. Évaluation n°2 du programme DIRE Les taux de diminution de la victimisation relationnelle La diminution du taux de victimisation relationnelle dans les écoles utilisant le programme DIRE est considérablement plus grande que celle dans les écoles contrôles. s
  17. 17. Évaluation n°2 du programme DIRE Niveaux moyens de soutien entre pairs Il n’y avait pas de différence significative au niveau du soutien entre pairs entre les écoles utilisant le programme DIRE et les écoles contrôles. s
  18. 18. Évaluation n°2 du programme DIRE Niveaux moyens de responsabilité sociale En moyenne, les enseignants ont rapporté des niveaux de responsabilité sociale plus élevés dans les écoles utilisant le programme DIRE que dans les écoles contrôles. s
  19. 19. Conclusions La victimisation par les pairs peut être diminuée : • Par des programmes aux contextes multiples ainsi que plusieurs systèmes de soutien. Ces systèmes comprennent la participation de membres de la communauté bien en vue (en uniforme), de parents et de membres du personnel des écoles; • Par des stratégies qui véhiculent des messages constants, adaptés au développement de l’élève, et qui l’aideront, selon les contextes, à résoudre des conflits de façon pacifique.
  20. 20. Conclusion Les évaluations du programme DIRE se joignent à un nombre croissant d’études qui démontrent l’aspect prometteur d’incorporer la participation des parents, des écoles et des communautés dans des interventions visant à diminuer le taux de victimisation par les pairs parmi les jeunes du primaire. Vous trouverez plus d’informations sur la recherche et les évaluations du programme DIRE sur ce site : http://www.witsprogram.ca/dire/ecoles/recherche-et-evaluation/

×