Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Meetup #3
Bien organiser son code dans
WordPress : un peu d’objet beaucoup
d’effets
Constat
• En 4 ou 5 années d’utilisation de WordPress et
une centaine de réalisations, nous avons
rarement procédé de la m...
Pourquoi #1
• WordPress évolue vite. Il faut donc intégrer
dans la mesure du possible les nouvelles
possibilités :
– Appar...
Pourquoi #2
• WordPress laisse beaucoup de libertés aux
développeurs :
– Codex plutôt complet mais pas de vrais « CookBook...
3 inconvénients majeurs
1. C’est dur à relire.
2. C’est dur à “versionner”.
3. C’est dur à ré-utiliser.
« Je bosse sur les CTP's, mais toi plutôt dans le
bas du fichier pour tes enqueues sinon on va
conflicter » Thomas D.
« Me...
LE CAS DES CUSTOM POST TYPES
Essayons de faire mieux
Rappel
• Apparus avec WordPress 3.0
• Evolution majeure pour les développeurs et
les webmasters
• WordPress devient un vra...
Quand les utiliser ?
• Lorsque vous manipulez un contenu qui n’est
ni une vraiment page, ni vraiment un article.
Généralem...
Comment les ajouter à son projet?
Sous la forme de plugins dédiés
– Le Post Type crée pourra « survivre » à un
changement ...
Un plugin pour faire quoi ?
• Cela dépend de mon projet évidemment, ici
on va simplement gérer les participants de
notre m...
Traduction du besoin en WordPress
• init (pour l’enregistrement du CTP),
• pre_get_posts (pour adapter notre requête),
• w...
En objet c’est encore mieux
• Cela permet de disposer de propriétés.
– protected $_post_type = 'participants';
– protected...
Mission accomplie
100% du code nécessaire à notre
fonctionnalité se situe dans le plugin.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.

452 vues

Publié le

3ème Meetup WordPress Lyon.
Plus d'information http://wplyon.org

Publié dans : Internet
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Meetup WordPress Lyon #3 : Bien organiser son code dans WordPress.

  1. 1. Meetup #3 Bien organiser son code dans WordPress : un peu d’objet beaucoup d’effets
  2. 2. Constat • En 4 ou 5 années d’utilisation de WordPress et une centaine de réalisations, nous avons rarement procédé de la même manière pour aborder un projet.
  3. 3. Pourquoi #1 • WordPress évolue vite. Il faut donc intégrer dans la mesure du possible les nouvelles possibilités : – Apparition des menus. – Apparition des custom post types. – Emergence de plugin « professionnels » (Yoast, WooCommerce, MailPoet, etc..)
  4. 4. Pourquoi #2 • WordPress laisse beaucoup de libertés aux développeurs : – Codex plutôt complet mais pas de vrais « CookBook ». – Documentation« atomisée ». Difficile d’avoir une vision d’ensemble. – Trop souvent on trouve dans Google un « snippet » de 10 lignes que l’on colle dans functions.php . C’est à la fois la force et la faiblesse de WordPress.
  5. 5. 3 inconvénients majeurs 1. C’est dur à relire. 2. C’est dur à “versionner”. 3. C’est dur à ré-utiliser.
  6. 6. « Je bosse sur les CTP's, mais toi plutôt dans le bas du fichier pour tes enqueues sinon on va conflicter » Thomas D. « Merde. C’est quoi ce projet déjà où on avait une super Google Map ? » Virginie G. Conséquences
  7. 7. LE CAS DES CUSTOM POST TYPES Essayons de faire mieux
  8. 8. Rappel • Apparus avec WordPress 3.0 • Evolution majeure pour les développeurs et les webmasters • WordPress devient un vrai CMS et plus seulement un « un truc pour faire des blogs » • Les clients adorent
  9. 9. Quand les utiliser ? • Lorsque vous manipulez un contenu qui n’est ni une vraiment page, ni vraiment un article. Généralement, c’est le cas lorsque les fichiers single.php et/ou page.php ne conviennent pas pour leur affichage. – Gérer les boutiques d’une enseigne – Gérer des témoignages clients – Gérer un portfolio
  10. 10. Comment les ajouter à son projet? Sous la forme de plugins dédiés – Le Post Type crée pourra « survivre » à un changement de Thème. – Le Post Type que je m’apprête à ajouter pourra me servir sur d’autres projets. (d’autant plus si l’ensemble du code est isolé au sein d’un dossier unique.)
  11. 11. Un plugin pour faire quoi ? • Cela dépend de mon projet évidemment, ici on va simplement gérer les participants de notre meetup. • Le besoin est assez simple : – Ajout / édition / suppression en back-office. – Lecture en front (Single + Archive) avec templates, css et requêtes spécifiques.
  12. 12. Traduction du besoin en WordPress • init (pour l’enregistrement du CTP), • pre_get_posts (pour adapter notre requête), • wp_enqueue_scripts (pour une CSS spécifique), • template_include (pour gérer nos templates directement depuis le plugin) => 4 fonctions sur 3 actions et 1 filtre
  13. 13. En objet c’est encore mieux • Cela permet de disposer de propriétés. – protected $_post_type = 'participants'; – protected $_posts_per_page = -1; • Cela permet d’éliminer le function_exists et le risque de collision. => Plus facile à lire et à comprendre donc facile à modifier/réutiliser
  14. 14. Mission accomplie 100% du code nécessaire à notre fonctionnalité se situe dans le plugin.

×