Quelques informaticien(ne)s célèbres

2 765 vues

Publié le

De brèves présentations de quelques femmes et hommes qui ont marqué l'histoire de l'informatique

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 765
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
124
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quelques informaticien(ne)s célèbres

  1. 1. Quelquesinformaticien(ne)scélèbresYann-Gaël GuéhéneucDépartement de génie informatique et de génie logicielThis work is licensed under a CreativeCommons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licenseyann-gael.gueheneuc@polytmtl.caVersion 1.02013/04/22
  2. 2. Questions / commentaires ? Envoyez-les à2/76Questions / commentaires ? Envoyez-les àyann-gael.gueheneuc@polymtl.ca
  3. 3. Pourquoi est-ce important ? (1/2)« Ceux qui oublient leur histoire sontcondamnés à la revivre »3/76—George Santayanadans Life of Reason, Reasonin Common Sense, Scribner’s,1905, page 284
  4. 4. Pourquoi est-ce important ? (2/2)Théorème de PythagoreLoi d’Ohm…4/76…Vous connaissez le Prix Nobel…… connaissez-vous le Prix Turing ?
  5. 5. Comment choisir ? (1/2)Centaines de femmes et d’hommes ont faitet font l’histoire de l’informatique– Choix difficile, impossible5/76– Critères d’inclusion• Importance historique• Continuité historique• Lien avec le génie logiciel– Aucun critère d’exclusion !
  6. 6. Comment choisir ? (2/2)Des suggestions d’autres informaticiens quidevraient apparaître ici ?– Envoyez un courriel à Yann-Gaël Guéhéneuc6/76yann-gael.gueheneuc@polymtl.ca
  7. 7. Quelques informaticien(ne)s célèbres1936 Alan Turing1948 Claude Elwood Shannon1950 Grace Murray Hopper1960 John McCarthy1966 Frances E. Allen1972 Dave Parnas1974 Manny Lehman1975 Frederick Brooks1986 Edward Yourdon1987 Barbara Liskov7/761966 Frances E. Allen1967 Dahl et Nygaard1969 Charles A. R. Hoare1970 Edgar F. Codd1987 Barbara Liskov1994 Erich Gamma1997 Grady Booch
  8. 8. Alan TuringAlan Mathison Turing– Né le 23 juin 1912, décédé le 7 juin 1954– Machines de Turing, indécidabilité, problème del’arrêt, théorie de la calculabilitéAlan Turing*1912 †19548/76l’arrêt, théorie de la calculabilitéLe Prix Turing est donné en son honneurIEEE Milestone…– http://en.wikipedia.org/wiki/Alan_Turing
  9. 9. Alan Turing1928– Hilbert introduit le problème de l’arrêt9/761931– Gödel discute les limites des preuves et de lacalculabilité
  10. 10. Alan Turing1936– Turing introduit un concept de machinesconnues désormais comme les « machinesde Turing »10/76de Turing »– Turing démontre sur ses machines que leproblème de l’arrête est indécidable
  11. 11. Alan TuringProblème de l’arrêt– Premier problème démontré indécidable– Utilisé pour démontré que d’autres problèmessont indécidables par réduction11/76sont indécidables par réduction
  12. 12. Alan TuringGénéralisation ≠ cas particuliers– Preuves de correction sont possibles sur desproblèmes particuliers mais pas de façonautomatique, générale12/76automatique, généraleMéthodes formelles ≠ tests– Démontrent la correction d’un algorithmeparticulier– Démontrent la présence d’erreurs
  13. 13. Alan Turing1938−1945– Travaille à Bletchley Park• British Government Code and Cypher School• Cinq contributions majeures13/76• Cinq contributions majeures– Décoder le code Enigma de l’armée allemande– Déduire la procédure d’initialisation des machines Enigmapar la marine allemande– Développer une méthode statistique pour rendre la« Bombe » plus efficace– Développer une procédure pour décoder lesmachines Lorenz SZ 40/42– Développer un brouilleur de voix
  14. 14. Alan Turing1952– Test de Turing1966– ELIZAJoseph Weizenbaum*1923 †1200814/76
  15. 15. Claude Elwood ShannonClaude Elwood Shannon– Né le 30 avril 1916 et décédé le24 février 2001– Père de la théorie de l’informationClaude Elwood Shannon*1916 †1200115/76– Père de la théorie de l’informationNational Medal of Science aux USA en 1966IEEE Medal of Honor en 1966…– en.wikipedia.org/wiki/Claude_Shannon
  16. 16. Claude Elwood Shannon1830s– Télégraphe – Code Morse16/76
  17. 17. Claude Elwood Shannon1830s– Une forme de compression sans pertes17/76
  18. 18. Claude Elwood Shannon1948« The fundamental problem of communication isthat of reproducing at one point, either exactly or18/76that of reproducing at one point, either exactly orapproximately, a message selected at anotherpoint. »—Shannon, dans A MathematicalTheory of Communication, 1948
  19. 19. Claude Elwood Shannon1948– Théorie probabiliste quantifiant le contenumoyen d’un message en information19/76– Entropie– Théorie des codes• Compréssion• Détection et correction des erreurs– Toutes les « communications » électronique !– Cryptographie
  20. 20. Grace Murray HopperGrace Murray Hopper (contre-amiral)– Née le 9 décembre 1906, décédée le 1janvier 1992Grace Hopper*1906 †199220/76– Mère du premier compilateur, du termedebugging, de COBOL et des standardsDefense Distinguished Service Medal aux USAen 1986– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Grace_Hopper
  21. 21. Grace Murray Hopper1944– La seconde guerre mondiale est sur le pointde finir– Les calculateurs ont fait leurs preuves…21/76– Les calculateurs ont fait leurs preuves…• Dehomag D11 (Allemagne/USA, 1930s) : gestiondes fiches d’identité• Zuse Z3 (Allemagne, 1941) : calcul du flottementde décrochage• Colossus Mark 1 (Grande Bretagne, 1943) :déchiffrement de messages• Harvard Mark I (USA, 1944) : production de tablesde calculs pour la marine de guerre
  22. 22. Grace Murray HopperPrincipe descalculateurs– Relaisélectromécaniques ou22/76électromécaniques ouélectromagnétiques– Deux relais actifsrendent un troisièmerelais actif• Relais « 3 » et « 6 »rendent relais « 9 » actifspour une addition 1947
  23. 23. Grace Murray Hopper1950– Les calculateurs deviennent des ordinateursprogrammables avec des langages de plushaut-niveau que le microcode ou l’assembleur23/76haut-niveau que le microcode ou l’assembleur• UNIVAC I : recensement• A-0 (Arithmetic Language version 0)• Chargeur ou lieur plus que compilateur1954– B-0 (Business Language version 0) aussi connucomme FLOW-MATIC
  24. 24. Grace Murray Hopper1959– Conférence CODASYL (Conference on DataSystems Languages)– COBOL comme successeur de FLOW-MATIC24/76– COBOL comme successeur de FLOW-MATIC– Proche de l’anglais1970s– Avocate de tests standards pour les langages etFORTRAN en particulier
  25. 25. John McCarthyJohn McCarthy– Né le 4 septembre 1927– Décédé le 24 octobre 2011– Père de l’intelligence artificielle, de LISP, contributeurJohn McCarthy*1927 †201125/76– Père de l’intelligence artificielle, de LISP, contributeuraux systèmes à temps partagé, inventeur du « SaaS »ACM Turing Award en 1971National Medal of Science aux USA en 1991– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/John_McCarthy_(computer_scientist)
  26. 26. John McCarthyIntelligence artificielle, 1956– Champion de la programmation logique– Collaboration avec Marvin Minsky26/76Inventeur de LISP, 1960– Recursive Functions of SymbolicExpressions and Their Computationby Machine, Part I, 1960– Lambda calcul– Ramasse-miettes
  27. 27. John McCarthySystème à temps-partagé– Multiprogrammation et multitâches– Changement de paradigme le plus important eninformatique en 1970DEC PDP-1, c. 196027/76informatique en 1970• Partage des ressources pour éviter la « perte detemps de calculs »– SaaS• Software as a Service• Architecture/ingénierie basée sur les services
  28. 28. Frances E. AllenFrances E. Allen– Né le 4 août 1932– Pionnière de la compilation optimisée,optimisation du code et parallélisationFrances E. Allen*193228/76optimisation du code et parallélisationAWC Augusta Ada Lovelace Award en 2002ACM Turing Award en 2006– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Frances_E._Allen
  29. 29. Frances E. AllenAvant 1966– Depuis les années 30• Ordinateurs programmables– Depuis les années 5029/76– Depuis les années 50• Premiers compilateurs par Grace Murray Hopper• Langages de programmation– FORTRAN : premier compilateur complet– COBOL : premier langage compilé pour différentesarchitectures machines (UNIVA II et RCA 501)
  30. 30. Frances E. AllenAvant 1966– En 1955• Grammaires non-contextuelles inventées parNoam Chomsky30/76Noam Chomsky– En 1966• LR Parsing inventé par Donald Knuth
  31. 31. Frances E. AllenEn 1966– Program Optimization• Introduction des graphes pour décrire les programmes etpermettre leurs optimisations31/76En 1970– Control Flow Analysis et A Basis for ProgramOptimization• Intervalles pour les analyses du flot de contrôleEn 1974– Interprocedural data flow analysis• Analyses inter-procédurales de programmes complets
  32. 32. Dahl–NygaardOle-Johan Dahl– Né le 12 octobre 1931, †29 juin 2002– Co-créateur du paradigme des objetsOle-Johan Dahl*1931 †200232/76– ACM Turing Award en 2001– IEEE J. von Neumann en 2002– Cf. http://www.olejohandahl.info/– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Ole-Johan_Dahl
  33. 33. Dahl–NygaardKristen Nygaard– Né le 27 août 1926, †10 août 2002– Co-créateur du paradigme des objetsKristen Nygaard*1926 †200233/76– ACM Turing Award en 2001– IEEE J. von Neumann en 2002– Cf. http://www.ifi.uio.no/in_memoriam_kristen/– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Kristen_Nygaard
  34. 34. Dahl–NygaardParadigme des objets– Contexte• 1961– Le langage de programmation impérative Algol34/76– Le langage de programmation impérative Algol– Classes, objets, encapsulation, héritage,polymorphisme• Simula I• Simula 67
  35. 35. Dahl–NygaardProgrammation par objets– Smalltalk• Xerox Parc, 1970–1983– GUI35/76– GUI– Icônes– WYSIWYG– Souris (cf. Stanford Research Institute)• Alan Kay• Typage dynamique• Réflexion• Ramasse-miettes
  36. 36. Dahl–NygaardProgrammation par objets– C++• AT&T Bell Labs• Bjarne Stroustrup36/76• Bjarne Stroustrup• 1980• Typage statique• Héritage multiple• Cf. http://www.approximity.com/ruby/Comparison_rb_st_m_java.html
  37. 37. Dahl–NygaardProgrammation par objets– Oberon• ETH Zurich• Niklaus Wirth37/76• Niklaus Wirth• 1986• Typage statique• Ramasse-miettes• Vérification des bornes des tableaux
  38. 38. Charles A. R. HoareSir Charles Antony Richard Hoare– Né le 11 janvier 1934– Inventeur de QuickSortSir Charles Antony Richard Hoare*193438/76– Inventeur de la logique de Hoare–– ACM Turing Award en 1980– IEEE J. von Neumann en 2011– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/C._A._R._Hoare
  39. 39. Charles A. R. HoareQuickSort– Contexte• 1960– En Union Soviétique, Hoare travaille à l’Université d’état de39/76– En Union Soviétique, Hoare travaille à l’Université d’état deMoscou en traduction automatique– Il doit trier des mots à traduire pour les mettre encorrespondance avec des mots déjà triés et traduits– QuickSort• O(n × log(n)) en moyenne, O(n2) au pire• Fonctionne bien avec un cache
  40. 40. Charles A. R. HoareLogique de Hoare– Contexte• 1969– Étude de la correction d’un programme40/76– Étude de la correction d’un programme– Idée originale semée par Robert Floyd en 1967– Vérification de la correction d’un programme• Triplet de Hoare : {P} C {Q}• Pré-condition P, instruction C, post-condition Q• Ensemble de règles pour des langages impératifs…
  41. 41. Edgar F. CoddEdgar Frank « Ted » Codd– Né le 23 août 1913 et décédéle 18 avril 2003– Père de l’algèbre relationnelleEdgar F. Codd*1923 †1200341/76– Père de l’algèbre relationnelleACM Turing Award en 1999– http://en.wikipedia.org/wiki/Edgar_F._Codd
  42. 42. Edgar F. Codd1960s– Les bases de données deviennent possible• Mémoire de stockage à accès direct– Pas de modèles de données et de requêtes42/76– Pas de modèles de données et de requêtesstandards– Deux modèles dominants• CODASYL, modèle réseau– Parcours « manuel »• IBM/IMS, modèle hiérarchique– Relations 1:n seulement(Microsoft Windows Registry)
  43. 43. Edgar F. Codd1970– « A Relational Model of Data for Large SharedData Banks »• Limites de l’approche CODASYLLawrence Joseph "Larry" Ellison*194443/76• Limites de l’approche CODASYL• Introduction du concept de tables• Introduction du concept de relation (clés)– IBM Future Systems implante SEQUEL en 1975– Relational Software Inc. livre Oracle en 1979(SEQUEL devient SQL fin années 1970)
  44. 44. Edgar F. CoddAujourd’hui– SQL est un standard• ANSI depuis 1986• ISO depuis 198744/76• ISO depuis 1987– Implanté par pratiquement toutes les bases dedonnées existantes– Interopérabilité• Attention aux extensions propriétaires• Attention aux ambiguïtés
  45. 45. Edgar F. Codd45/76
  46. 46. Edgar F. CoddNoSQL– http://nosql-database.org/– http://www.10gen.com/nosql46/76
  47. 47. Dave ParnasDave Parnas– Né le 10 février 1941– Père des critères de décomposition enconception modulaireDave Parnas*194147/76conception modulaireIEEE Computer Society 60th AnniversaryAward en 2007– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/David_Parnas
  48. 48. Dave ParnasConception modulaire– Contexte• 1972– Langages de48/76– Langages deprogrammationimpératifs et par objets– Diagrammes de flots– Décomposition desprogrammes enmodules, classes…
  49. 49. Dave Parnas– Critères• “[I]t is almost always incorrect to begin thedecomposition of a system into modules on the basisof a flowchart. We propose instead that one begins49/76of a flowchart. We propose instead that one beginswith a list of difficult design decisions or designdecisions which are likely to change. Each moduleis then designed to hide such a decision from theothers”• Information hiding = Encapsulation
  50. 50. Dave Parnas– Révision du critère en termes de• Cohésion• Couplage50/76• Concepts « inventés » par Larry Constantine en 1968et publié en 1974, dans W. Stevens, G. Myers, L.Constantine, "Structured Design", IBM SystemsJournal, 13 (2), 115-139, 1974.• Un module doit avoir une forte cohésion et unfable couplage avec les autres modules
  51. 51. Manny LehmanMeir M. « Manny » Lehman– Décédé le 29 décembre 2010– Père des lois de l’évolutionManny Lehman*1925 †201051/76Stevens Award en 2003– Cf. http://www.doc.ic.ac.uk/news/archive/story/manny-lehman– Cf. http://www.ieeeghn.org/wiki/index.php/Oral-History:Meir_Lehman
  52. 52. Manny LehmanLois de l’évolution logicielle– Contexte• 1974– IBM OS/360 et OS/37052/76– IBM OS/360 et OS/370• Types de programmes– S : peuvent être spécifiés formellement– P : sont soumis à un processus itératif– E : sont partis intégrante de notre environnement
  53. 53. Manny Lehman– Huit lois1. Continuing change: E-type systems must be continuallyadapted or they become progressively less satisfactory2. Increasing complexity: As an E-type system evolves itscomplexity increases unless work is done to maintain or53/76complexity increases unless work is done to maintain orreduce it3. Self regulation: E-type system evolution process is selfregulating with distribution of product and process measuresclose to normal4. Conservation of organisational stability: The averageeffective global activity rate in an evolving E-type system isinvariant over product lifetime
  54. 54. Manny Lehman– Huit lois5. Conservation of familiarity: As an E-type system evolves allassociated with it must maintain mastery of its content andbehaviour to achieve satisfactory evolution. The averageincremental growth remains invariant as the system evolves54/76incremental growth remains invariant as the system evolves6. Continuing growth: The functional content of E-type systemsmust be continually increased to maintain user satisfactionover their lifetime7. Declining quality: The quality of E-type systems will appearto be declining unless they are rigorously maintained andadapted to operational environment changes8. Feedback system: E-type evolution processes constitutemulti-level, multi-loop, multi-agent feedback systems and mustbe treated as such to achieve significant improvement overany reasonable base
  55. 55. Frederick BrooksFrederick Brooks– Né le 19 avril 1931– Père de la loi de BrooksFrederick Brooks*193155/76– IEEE J. von Neumann Medal en 1993– ACM Turing Award en 1999– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Fred_Brooks
  56. 56. Frederick BrooksPrincipe de la loi de Brooks– Contexte• 1956–1964– Gestionnaire du projet de développement du IBM OS/36056/76– Gestionnaire du projet de développement du IBM OS/360– Retards dans la livraison– Livre• The Mythical Man-Month: Essays on SoftwareEngineering– Principe• Adding manpower to a late software projectmakes it later
  57. 57. Frederick Brooks– Raisons• It takes some time for the people added to aproject to become productive. Brooks calls this the"ramp up" time. New workers must first become57/76"ramp up" time. New workers must first becomeeducated about the work that has preceded them;also integrate with a team composed of multipleengineers who must educate the new worker in theirarea of expertise in the code base, day by day• Communication overheads increase as thenumber of people increases. The number ofdifferent communication channels increases alongwith the square of the number of people
  58. 58. Frederick Brooks– Commentaires, solutions• Brooks Law often applies to projects that are alreadylate• The quantity, quality and role of the people added to58/76• The quantity, quality and role of the people added tothe project also must be taken into consideration• Good management and development practices alsohelp to minimize the impact of Brooks Law• Rather than depending on heroes to carry the daywith extraordinary efforts, Wiegers argues that a teamof ordinarily-skilled individuals can repeatedly delivertimely results in the right work environment
  59. 59. Frederick Brooks– Critiques“How to quadruple your productivity with an army ofstudent interns”59/76• Tolerate a little crowding• Locate next to a deep pool of hackers• Know who the best people are and only hire them• Pay well• Divide tasks to be as loosely-coupled as possible• Design your intern projects in advance
  60. 60. Edward YourdonEdward Yourdon– Né le 30 avril 1944– Promoteur des sept types de cohésionEdward Yourdon*194460/76– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Edward_Yourdon
  61. 61. Edward YourdonConception modulaire– Contexte• 1972– Langages de61/76– Langages deprogrammationimpératifs et par objets– Diagrammes de flots– Décomposition desprogrammes enmodules, classes…• 1987– Boom du paradigme dela programmation parobjets
  62. 62. Edward Yourdon– Critère de cohésion1. Accidentel : décrivant le niveau le plus faible où lelien entre les différentes méthodes est inexistant oubien créé sur la base dun critère futile62/76bien créé sur la base dun critère futile– Classes utilitaires2. Logique : lorsque les méthodes sont reliéeslogiquement par un ou plusieurs critères communs– Toutes les classes qui traitent des matériels d’entrée,souris, clavier, etc.3. Temporel : lorsque les méthodes doivent êtreappelées au cours de la même période de temps– Une méthode appelée dans un « catch », etc.
  63. 63. Edward Yourdon– Critère de cohésion4. Procédural : lorsque les méthodes doivent êtreappelées dans un ordre spécifique– Une méthode qui vérifie les permissions et une méthode63/76– Une méthode qui vérifie les permissions et une méthodequi ouvre un fichier5. Communicationnel : lorsque les méthodesmanipulent le même ensemble spécifique dedonnées– Toutes les classes qui portent sur des dates, etc.
  64. 64. Edward Yourdon– Critère de cohésion6. Séquentiel : lorsque les méthodes qui manipulentle même ensemble de données doivent êtreappelées dans un ordre spécifique64/76appelées dans un ordre spécifique– Un analyseur syntaxique : les entrées d’une classeprovient des sorties d’une autre7. Fonctionnel : réalise le niveau le plus élevé lorsquela classe ou le module est dédié à une seule etunique tâche bien spécifique– Classes qui contribuent à remplir un même besoin
  65. 65. Barbara LiskovBarbara Liskov– Née le 7 novembre 1939– Mère du principe de substitution de LiskovBarbara Liskov*193965/76– IEEE J. von Neumann Medal en 2004– ACM Turing Award en 2008– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Liskov_substitution_principle
  66. 66. Barbara LiskovPrincipe de substitution de Liskov– Contexte• 1987– Boom du paradigme de la programmation par objets66/76– Boom du paradigme de la programmation par objets– Principe• Let q(x) be a property provable about objects xof type T. Then q(y) should be true for objects yof type S where S is a subtype of T
  67. 67. Barbara Liskov– Principe• Sous-typage comportemental différent et plus fort que la notionde sous-typage en théorie des types• En théorie des types– Contravariance des paramètres : un paramètre peut être « réduit »67/76– Contravariance des paramètres : un paramètre peut être « réduit »de S à T, pour éviter une confusion de la méthode a appeler– Covariance du type de retour : le type de retour peut être« agrandit » de T à S, pour permettre aux méthodes gabarits defonctionner avec les méthodes surchargées• En plus– Les pré-conditions ne peuvent plus fortes dans un sous-type– Les post-conditions ne peuvent être moins forte dans S– Le sous-type S doit conserver les invariants du type T
  68. 68. Barbara Liskov– Mise en pratique dans Java• Java < 1.5– Redéfinition/* Classe mère */ public T foo(String a, String b) {...}68/76/* Classe fille */ public T foo(String a, String b) {...}– Surcharge/* Classe mère */ public T foo(String a, String b) {...}/* Classe fille */ public T foo(String a, Integer c) {...}• Java > 1.5– Redéfinition/* Classe mère */ public T foo(String a, String b) {...}/* Classe fille */ public S foo(String a, String b) {...}
  69. 69. Erich GammaErich Gamma– Né en 1961– Père des patrons de conception logicielErich Gamma*196169/76Dahl-Nygaard Prizes en 2006– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Erich_Gamma– Cf. http://c2.com/cgi/wiki?ErichGamma
  70. 70. Erich GammaPatrons de conception logiciel– Contexte• 1977 et 1979– Christopher Alexander70/76– Christopher Alexander– A Pattern Language: Towns, Buildings, Construction etl’idée de « generative patterns »– The Timeless Way of Building et l’idée de perfection enarchitecture• 1990– Les programmes par objets sont parmi nous…
  71. 71. Erich GammaA Pattern Language: Towns, Buildings, Construction– 253 patrons– Grammaire générative– « At the core... is the idea that people should design forthemselves their own houses, streets and communities.71/76themselves their own houses, streets and communities.This idea... comes simply from the observation that most ofthe wonderful places of the world were not made byarchitects but by the people »Design Patterns: Elements of Reusable Object-Oriented Software– 23 patrons– Pas un langage ?– « Dynamic, highly parameterized software is harder tounderstand and build than more static software »
  72. 72. Erich GammaDesign Patterns:Elements of ReusableObject-OrientedSoftware72/76Software– Dahl-Nygaard Prizes à• Ralph Johnson• Richard Helm• Erich Gamma• † John Vlissides
  73. 73. Grady BoochGrady Booch– Né le 27 février 1955– Père de UML avec I. Jacobson et J. RumbaughGrady Booch*195573/76Stevens Award en 2003– Cf. http://en.wikipedia.org/wiki/Grady_Booch
  74. 74. Grady BoochUML– Contexte74/76
  75. 75. Grady Booch– Three Amigos and their methods• Grady Booch,– Booch Method (design)• Ivar Jacobson75/76• Ivar Jacobson– Objecto Oriented Softwre Engineering, OOSE (use cases)• James Rumbaugh– Object Modeling Technique, OMT (analysis)• Rational Software Corporation– UML
  76. 76. À suivre…ACM A. M. Turing Award– Cf. http://awards.acm.org/homepage.cfm?awd=140AITO Dahl-Nygaard Prize76/76AITO Dahl-Nygaard Prize– http://www.aito.org/Dahl-Nygaard/IEEE J. von Neumann Medal– Cf. http://www.ieee.org/about/awards/bios/vonneumann_recipients.html

×