Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

BIMO Forum 2015 - AlpICT / BioAlps / Micronarc / CleanTech

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Smartcities 2015 - Engie
Smartcities 2015 - Engie
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 10 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Les utilisateurs ont également aimé (19)

Similaire à BIMO Forum 2015 - AlpICT / BioAlps / Micronarc / CleanTech (20)

Publicité

Plus par Artionet Web Agency (15)

Plus récents (20)

Publicité

BIMO Forum 2015 - AlpICT / BioAlps / Micronarc / CleanTech

  1. 1. BioAlps Biotech & Medtech Headquarters in Geneva www.bioalps.org Micronarc Micro- & Nano-technologies Headquarters in Neuchâtel www.micronarc.ch AlpICT Information & Communication Technologies Headquarters in Geneva www.alpict.ch Cleantech Clean technologies Headquarters in Sion www.cleantech-alps.com Western Switzerland clusters 4 Clusters = 4 Secteurs
  2. 2. Suisse Occidentale
  3. 3. ConfédérationInstitutions académiques Industries Confédération Industries Institutions académiques Cantons Cantons
  4. 4. Internet et le numérique révolutionnent notre économie Les industries en mutation
  5. 5. Le numérique révolutionne notre économie
  6. 6. L’industrie en Europe aujourd’hui
  7. 7. L’industrie dans le monde aujourd’hui
  8. 8. Et la Suisse ?
  9. 9. ChristopheRouiller Représentantdes ClustersAlp ICT,BioAlps etMicronarc Tél: +41 (0)22304 4049 Christophe.rouiller@opi.ch ALPICT.COM BIOALPS.ORG MICRONARC.CH Merci

Notes de l'éditeur

  • je ne suis pas spécialiste du sujet et que je vais donc laisser la partie plus techniques à ceux qui vont me succéder
    Je précise que je vais simplement amener quelques éléments sur l'industrie aujourd'hui et sur les changements qui vont et doivent être apportés par la révolution numérique.

    Changements de modèles d'affaires apportés par la révolution numérique (voir ce qu'on dit par exemple dans l'édito de Didier ou Yves Cretegny du RA ALpICT), en donnant des exemples:

    Le premier, AirBnB, numéro un mondial de la location de chambres et d’appartements entre particuliers. Au départ, la start-up était perçue par le secteur hôtelier comme limité au marché des voyageurs ‘low cost’. Mauvais calcul. Aujourd’hui, tant les routards que les businessmen l’utilisent. Résultat : AirBnB serait aujourd’hui valorisée à plus de 13 milliards de dollars et pourrait rapidement récupérer jusqu’à 10% du marché hôtelier mondial.

    Le second, Über, devenu en cinq ans leader mondial de la réservation de véhicules avec chauffeur pour une valorisation à plus de 41 milliards de dollars. La société fondée à San Francisco gagne chaque jour des parts de marché face à des entreprises de taxis qui n’ont pas su anticiper, s’adapter et développer des solutions qui auraient pu permettre de limiter le succès de ce nouvel acteur.

    Finir sur le fait que l'industrie pourrait être le prochain secteur à connaitre une disruption

  • L'industrie est en déclin en Europe: perte de l'emploi industriel dans plusieurs pays qui furent autrefois des fleurons industriels (même si l'Allemagne reste très compétitive).
    Exemples en prenant des chiffres à la page 4 du rapport "industry 4.0: The role of Switzerland within a European manufacturing revolution" de Roland Berger.
  • A l'inverse de l'Europe, les pays émergents sont très dynamiques sur le plan industriel (chiffres dispo dans le même rapport)
  • Et la Suisse ? La situation en Suisse est plus positive (parler de ces points positifs: pays leader mondial en matière d'innovation, maintien du nombre d'emplois et croissance même si elle est faible, bon mix de PMEs et multinationales). Les détails sont tous dans le rapport Roland Berger.

    Mais il y a aussi des menaces: manque de main d'oeuvre qualifiée et difficultés de recrutement, conditions cadre, force du franc

    C'est pour ces raisons qu'il est important de ne pas rater le train de la 4ème révolutions industriels. Mais je laisse la parole au Dr Ouerhani de la Haute Ecole Arc, partenaire très important des plateformes thématiques que je représente.

×