Allianz - Rapport de développement durable 2014

yann le gigan
yann le giganfree-lance in digital advertising intelligence at interactive observer à interactive observer

>>Allianz - Rapport de développement durable 2014 [allianz.fr 01.06.15] Notre RSE de A à Z https://www.allianz.fr/v_1432027006000/qui-est-allianz/allianz-s-engage/developpement-durable/notre-rapport-rse/media/RSE2014.pdf

Notre RSE
de A à Z
Rapport
développement
durable 2014
06
11
16
21
Être à l’écoute
des besoins
de nos clients
Permettre
l’épanouissement
et l’engagement
de nos collaborateurs
Œuvrer pour un
environnement
plus durable
Créer de la valeur
pour la société
2
Édito03
Relever des défis stratégiques,
majeurs et de long terme
• Nos métiers au cœur d’un monde en mutation
• Les enjeux RSE/ESG d’Allianz régulièrement analysés
• Une gouvernance recentrée sur l’opérationnel
04
Être à l’écoute des besoins de nos clients
• L’assurance pour tous
• Acteur de prévention
• Des solutions ajustées aux besoins de nos clients
• Un partenaire de confiance
06
Permettre l’épanouissement et
l’engagement de nos collaborateurs
• Mieux vivre ensemble au travail
• Le développement de tous les talents
• Des collaborateurs responsables et engagés
• La diversité au cœur de nos équipes
11
Œuvrer pour un environnement plus
durable
• Des solutions responsables pour nos clients
• Des investissements au soutien de l’économie verte
• Des actifs immobiliers plus respectueux de
l’environnement
• Des impacts opérationnels sous contrôle
16
Créer de la valeur pour la société
• Pour une société plus inclusive
• Créateur de valeur économique
• Des investissements socialement responsables
• Engagé pour la santé
21
Indicateurs sociaux et environnementaux26
Note méthodologique du reporting RSE30
Attestation de l’Organisme Tiers Indépendant31
Sommaire
Notre Responsabilité Sociétale
d’Entreprise de A à Z
3
Sur la voie d’une
assurance
responsable
En 2015, notre groupe
fête ses 125 ans.
C’est l’occasion de repenser les fondements de
notre métier, et de redéfinir les termes de notre
ambition : comment incarner toujours mieux
notre responsabilité sociétale ?
Avec les avancées technologiques sans précédent
des cinq dernières années, de nouveaux risques
sont apparus, liés au Big Data, aux objets connectés,
aux nouveaux usages de l’économie collaborative…
Dans le même temps, le réchauffement climatique
impacte fortement notre activité : les provisions
nécessaires pour couvrir les catastrophes naturelles ont
quasiment doublé en cinq ans ! Enfin, le développement
des énergies renouvelables se poursuit, requérant
sans cesse des solutions innovantes.
Notre responsabilité est d’anticiper les nouveaux
besoins de protection associés à ces risques.
C’est à dire, accompagner les nouveaux usages…
mais aussi répondre aux exigences que suscite
la prise de conscience environnementale et sociale
des consommateurs qui sont nos clients.
Cet anniversaire symbolique, qui tombe l’année même
où la France reçoit la COnférence des Parties à la
Convention des Nations Unies sur les changements
climatiques (COP 21), est un signe dont nous nous
sommes saisis pour insuffler à notre nouveau Plan
stratégique un élan particulier vers un engagement
toujours plus fort en matière de RSE.
Avec le plan Innovation et Confiance, qui va nous guider
au cours des cinq prochaines années, nous avons choisi
de placer la RSE au cœur de notre action. Sur ce sujet
comme sur les autres, nous souhaitons « prendre une
longueur d’avance ».
La nouvelle gouvernance du développement durable
d’Allianz France annonce un nouveau cycle en termes
de RSE. Désormais, la responsabilité sociétale de
l’entreprise sera placée au cœur du métier, qui
agira sur ses différentes sphères d’influence, tout au
long de sa chaîne de valeur.
Notre objectif est clair : nous voulons que les sujets
de responsabilité sociétale percolent dans chacune
de nos directions opérationnelles.
Depuis 2012, nous avons déployé une politique
ambitieuse de « produits verts » et de solutions
adaptées pour faire face aux nouveaux risques
sociétaux(vieillissement),technologiques(cyber-risques
pourlesentreprises),etenvironnementaux(garanties
adaptées aux véhicules électriques/hybrides, aux
installations d’énergies renouvelables, à la construction
HQE(1)
, aux risques écologiques et de pollution).
Sur cette lancée, nous allons continuer à encourager
nos clients à adopter des comportements plus
écoresponsables par le biais de produits comportant
une « prime » à l’éco-responsabilité. En matière de
prévention, la diffusion accrue d’une culture du risque
contribuera à les rendre plus robustes dans
un environnement incertain.
Enfin, Allianz intègre l’Investissement Socialement
Responsable (ISR) dans sa gestion d’actifs. Cela reflète
une conviction forte : défendre le développement
durable, c’est œuvrer pour des équilibres de long
terme dans tous les secteurs.
A travers ces mesures, Allianz s’engage concrètement
sur la voie d’une assurance responsable, soucieuse de
répondre au mieux aux défis éthiques d’aujourd’hui et de
demain.
Jacques Richier
Président - Directeur Général d’Allianz France
(1) Haute Qualité Environnementale
4
Relever
des défis
stratégiques,
majeurs et
de long terme
Nos métiers au cœur
d’un monde en mutation
Les compagnies d’assurance sont éminemment
concernées par les enjeux du développement durable.
Parce que la maîtrise des risques est au cœur
de nos métiers - ce qui suppose de les identifier,
les anticiper, les prévenir, puis les gérer au
mieux quand ils se réalisent – nous sommes aux
premières loges des changements majeurs
qui remettent aujourd’hui en cause l’équilibre de
nos sociétés et économies : changement climatique,
vieillissement des populations, nouvelles pandémies,
fragilisation du modèle de l’Etat-Providence, crise
économique et financière, digitalisation de l’économie,
cyber-risques, géopolitique et terrorisme, … Autant de
sujets d’actualité qui changent profondément la donne
dans nos métiers.
Notre responsabilité doit s’envisager au cœur de notre
modèle d’affaires, tout au long de notre chaîne de
valeur : elle nous conduit non seulement à proposer des
solutions nouvelles pour faire face à ce nouveau paysage
de risques, mais également à orienter les assurés vers
des comportements plus durables, à investir dans des
secteurs porteurs d’avenir ou encore à infléchir nos
investissements pour en optimiser les possibles impacts
positifs. Tout cela en gagnant en maîtrise de nos risques
et, donc, en performance et durabilité. Ce faisant,
nous pouvons vraiment contribuer au développement
d’une société et d’une économie plus durables.
Allianz signataire de longue date des Principes
pour l’Investissement Responsable.
Les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI,
Principles for Responsible Investment), définis par l’Initiative
Financière du Programme des Nations Unies pour
l’Environnement, constituent un ensemble de principes
volontaires qui permettent aux investisseurs d’intégrer des
facteurs Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance
(ESG) dans leurs décisions d’investissement et le dialogue
avec les émetteurs, quelle que soit la classe d’actifs.
Allianz a adhéré à ces principes en 2007. Ces principes
s’inscrivent en totale cohérence avec notre vision de
la gestion d’actifs. Celle-ci repose sur une analyse
fondamentale et un horizon d’investissement à long terme,
pour mieux déceler risques et opportunités.
2014, Allianz prend de nouveaux engagements
avec les Principes pour une Assurance Responsable.
Élaborés par l’Initiative Financière du Programme
des Nations Unies pour l’Environnement, ces principes
définissent un cadre permettant à l’industrie mondiale
de l’Assurance de prendre en compte les risques et
opportunités liés aux enjeux environnementaux, sociaux
et de gouvernance.
Ces principes engagent leurs signataires sur une feuille de
route précise : intégrer les critères ESG dans leurs prises
de décisions ; sensibiliser leurs clients et partenaires à ces
enjeux ; promouvoir, aux côtés des pouvoirs publics, une
action globale en faveur de ces questions ; communiquer
régulièrement et de façon transparente sur leurs actions RSE.
Le Groupe Allianz a signé les PSI (Principles for Sustainable
Insurance) en février 2014, s’engageant ainsi à les intégrer
au cœur de ses activités et de ses relations avec ses parties
prenantes (clients, fournisseurs, instances publiques,
salariés, actionnaires, etc.).
« Avec un volume mondial de plus de 4 000
milliards de dollars de primes d’assurance et de
plus de 24 000 milliards de dollars d’encours sous
gestion, les assureurs qui intègrent les enjeux de
responsabilité sociale et environnementale dans
leurs opérations peuvent générer les flux financiers,
les investissements et les perspectives à long terme
nécessaires au développement durable. »
Ban Ki-Moon,
Secrétaire Général des Nations Unies,
Sommet sur le climat à l’ONU, le 23 septembre 2014
2014, le groupe Allianz
confirme son engagement responsable
5
Les enjeux RSE / ESG
d’Allianz régulièrement
analysés
Le suivi et la sélection des enjeux RSE/ESG sur lesquels
Allianz doit se mobiliser s’effectuent au niveau du groupe.
Ils s’appuient notamment sur l’analyse des besoins des
différentes parties prenantes que sont nos clients
(85 millions de clients Allianz dans le monde en 2014),
nos partenaires, nos collaborateurs (147 425 collaborateurs
dans le monde), nos fournisseurs, les pouvoirs publics et les
représentants de la société civile, en conjuguant plusieurs
démarches : un dialogue régulier avec un panel d’ONG ;
le Global Issues Forum réunissant deux fois par an des
experts ; le Berlin Demography Forum réunissant diverses
parties prenantes autour des enjeux démographiques.
En complément, une étude sur les attentes de nos parties
prenantes est réalisée tous les deux ans. Les résultats
de la vague 2014, consolidés avec les enseignements
de tous nos processus d’analyse de matérialité, nous ont
permis de dresser une cartographie actualisée de nos
enjeux RSE, à la croisée des intérêts d’Allianz et de ceux
de nos parties prenantes(2)
.
Une gouvernance
recentrée sur
l’opérationnel
La gouvernance des questions RSE chez Allianz articule
étroitement le groupe Allianz et les entités des différents
pays (70 pays d’implantation) :
• Une approche intégrée au niveau du groupe Allianz, reposant
sur deux centres de compétences, Allianz4Good et le Board
ESG. Ces deux équipes, notamment en charge de la vision à long
terme, de la stratégie et des relations avec la société civile, jouent
un rôle clé dans l’animation d’une démarche RSE au sein des
entités locales et dans le partage de bonnes pratiques. L’équipe
Green Solutions labellise quant à elle les nouveaux produits des
entités nationales habilités à être positionnés comme «verts».
• Une évolution en 2014 de la gouvernance au niveau
France pour ancrer l’approche RSE dans les directions
opérationnelles et ainsi la renforcer au cœur de nos métiers.
Après quatre années de maturation de nos approches au sein
d’une direction RSE dédiée, nous avons décidé de mettre ses
ressources à la disposition des directions opérationnelles afin
qu’elles s’approprient pleinement les questions RSE. Le dispositif
est complété par des correspondants RSE dans toutes les
unités d’Allianz France. Les questions plus générales (reporting
réglementaire, veille, coordination, …), ainsi que la participation
aux travaux du groupe Allianz, relèvent désormais des Affaires
Publiques rattachées au Secrétariat Général.
(2) En savoir plus sur nos analyses de matérialité :
https://www.allianz.com/en/sustainability/sustainability_report_2014/sustainability_strategy/stakeholder_engagement_and_materiality.html
•Égalité des chances /
diversité
•Possibilités
de formations
et d’emplois /
employabilité
•Changements
géopolitiques
•Changement
climatique
•Éthique et
intégrité
•Inclusion financière
•Respect de la vie
privée et sécurité
des données
numériques
•Évolution
démographique
•Qualité et Innovation
dans les produits
et services
•Engagement et
satisfaction clients
•Performance
économique / stabilité
des marchés financiers
•Évaluation systématique
desrisques(incluantESG)
•Concurrence croissante
•Réglementation
et politiques publiques
•Développement
des futurs marchés
•Sécurité
•Santé
•Transparence
•Urbanisation •Gouvernance
•Éducation
à la finance
•Engagement des
employés et satisfaction
•Investissements à
faible émission de carbone
•Énergies
renouvelables
•Communication
et médias sociaux
•Produits écologiques
•Sécurité énergétique
•Mobilité
•Culture du leadership
•Gestion des
catastrophes
•Consommation d’énergie /
émissions carbone
Importancepourlespartiesprenantes
Impact potentiel sur le métier d’Allianz
Matrice de matérialité(2)
6
Nos clients sont confrontés à un contexte
d’incertitude et de complexité renforcées,
où apparaissent de nouveaux risques liés
aux grandes transformations climatiques,
technologiques, démographiques,
économiques et géopolitiques de l’époque.
Notre cœur de métier est la gestion de
ces risques. En tant qu’assureur, notre rôle
premier est d’apporter à nos clients des
solutions leur permettant de continuer,
dans cet environnement incertain, à se
développer, anticiper, innover, prendre des
initiatives, des risques, investir. Et d’être à
la hauteur de leurs besoins de fiabilité, de
transparence, de simplicité et de respect.
Être à l’écoute
des besoins
de nos clients
7
L’assurance pour tous
L’assurance est un produit de première nécessité, qui doit
être accessible au plus grand nombre. Cette conviction
nous conduit à rechercher des solutions pour ceux que
leur situation pourrait placer en marge du système.
Ainsi, avant même les conventions Belorgey et AERAS
(s’AssureretEmprunteravecunRisqueAggravédeSanté)(3)
,
Allianz s’est engagé à améliorer l’accès des personnes
malades à des assurances de prêt ou à la souscription
de contrats de prévoyance. Nous proposons des solutions
sur mesure avec des tarifs plus justes, établis en fonction
des dernières avancées médicales et des données
statistiques les plus récentes, pour limiter le refus
d’assurance ainsi que les surprimes. Nous avons ainsi
revu en 2014 la tarification relative au VIH en tenant
compte des études de survie les plus récentes à la suite
de nouveaux traitements.
L’année 2014 a été marquée par une nouvelle avancée,
en faveur des personnes sourdes et malentendantes
cette fois-ci, avec notre solution Contact en langue
des signes, développée en partenariat avec DEAFI (centre
de relation clients spécialisé dans la gestion des personnes
sourdes et malentendantes). Depuis le site allianz.fr,
en quelques clics, le client sourd ou malentendant peut
accéder à la solution Contact en langue des signes et
être mis en relation avec un vidéo-conseiller par tchat
ou webcam (ce qui lui permet d’échanger en langue
des signes depuis son écran). Plus de 300 000 personnes
parlent la langue des signes française dans l’Hexagone.
Acteur de prévention
En tant qu’assureurs, nous avons une expertise des
risques à partager avec nos publics, au premier rang
desquels nos clients. Allianz France a donc développé
des services de sensibilisation et des outils de prévention
dans les différents champs de la vie.
Par exemple :
• Automobile : nous délivrons des conseils, formations et outils
encourageant le civisme et la conduite responsable. Afin de
protéger nos clients jeunes conducteurs, nous leur proposons
des stages de conduite préventive sur circuit.
• Entreprises : nous mettons à disposition de nos clients entreprises
des ingénieurs prévention spécialisés dans différentes natures
de risques, pour mieux calibrer leur assurance, les aider dans
l’élaboration de plans de prévention, d’actions de formations
internes, etc.
• Climat : l’application Ma Sécurité par Allianz, gratuite, permet
une identification des risques technologiques majeurs localement,
délivre des conseils de prévention et des consignes d’urgence.
En 2014, dans cet esprit, nous avons mis en place
un partenariat avec Météo France. Grâce à ce service,
nos clients professionnels et entreprises reçoivent
une alerte en amont des événements climatiques
dangereux, ainsi que des conseils pratiques pour se
préparer et un suivi en temps réel de l’événement.
Allianz place l’écoute et la proximité au cœur de la relation avec ses clients.
Leur confiance se mérite et nous œuvrons pour leur apporter toujours plus de
transparence, de facilité et de personnalisation.
(3) Signées respectivement en 2001 et 2006 entre professionnels de l’assurance et de la banque, pouvoirs publics et associations pour faciliter
l’accès au crédit des personnes malades ou qui l’ont été.
« La prévention des événements météorologiques
sensibles a un impact important sur la protection
des personnes et les activités socio-économiques.
Le nouveau service développé avec Allianz s’inscrit
pleinement dans notre démarche d’anticipation et
de suivi des risques météorologiques, sans oublier
la diffusion de l’information sur les risques associés. »
Jean-Marc Lacave,
Président-Directeur Général de Météo-France
En 2014,
2 400 visites
de risques réalisées
chez nos clients entreprises
Chiffre clé :
L’expertise de nos ingénieurs préventionnistes a
été distinguée lors des Journées internationales
de la prévention, organisées par le groupe Allianz
en octobre 2014 à Munich. Le référentiel de règles
et process d’Allianz France en matière de prévention
des risques ABR (Assurance Biens et Responsabilité)
y a en effet été adopté comme standard du groupe.
8
Des solutions ajustées
aux besoins de nos clients
Nos clients ont besoin d’offres simples, compréhensibles,
faciles à utiliser et répondant précisément à leurs besoins.
Nous avons donc développé pour eux une nouvelle
génération de produits modulaires, avec des
garanties plus lisibles et personnalisées.
Chacun peut composer son contrat selon son profil,
son style de vie, ses besoins et son budget. Allianz France
a lancé sur ce modèle de nouvelles offres en assurance
santé, auto, habitation et assurance emprunteur.
Par exemple, la complémentaire santé Allianz Composio
dissocie l’optique du dentaire, avec possibilité de garanties
distinctes pour les parents et les enfants, ce qui permet
à chacun d’ajuster son budget au plus près de ses
besoins spécifiques.
En 2014, dans cet esprit, Allianz France a lancé une
nouvelle gamme prévoyance. Elle permet à l’assuré de se
couvrir et d’anticiper la protection financière de sa famille
face aux risques de décès prématuré, d’incapacité et
d’invalidité. Parmi les innovations : une garantie « capital
maladie redoutée » qui permet en cas de maladie grave
- cancer, infarctus, AVC, sclérose en plaques, notamment -
de percevoir un capital à utiliser librement.
En 2014,
462 551 assurés
couverts par Allianz Composio
(santé)
Chiffre clé :
Pour Allianz France, être responsable vis-à-vis de ses clients,
c’est comprendre leurs préoccupations et leurs besoins,
répondre à leurs exigences de protection et de service,
et enfin s’adapter à leurs nouveaux comportements tels
que ceux générés par les nouvelles technologies ou encore
l’économie de partage.
Cette volonté s’incarne tout au long de la chaîne de valeur,
de la conception des produits et services, jusqu’à la gestion
des sinistres en passant par la formation des commerciaux
d’Allianz France. Le meilleur exemple en termes de conception,
ce sont les nouvelles gammes de produits modulaires qui offrent
à chaque client une couverture sur mesure, ajustée aux besoins
de chaque membre de la famille.
Nous avons largement investi dans la formation afin que cet
objectif de l’entreprise soit celui de tous nos collaborateurs.
C’est la vocation première de la formation Sales Energy
dispensée en 2014 : écouter pour comprendre les besoins.
En 2014, nous sommes fiers d’avoir lancé une initiative inédite,
l’Unité Mobile d’Intervention qui nous permet de nous déplacer
là où sont nos clients pour des actions de prévention en relation
avec la sécurité routière par exemple ou bien des interventions
rapides en cas d’événement météorologique exceptionnel.
Nous continuerons à innover pour nous adapter aux nouveaux
besoins et usages de nos clients, ainsi qu’aux nouveaux risques.
C’est un des axes clairement identifié de la stratégie 2015-2020
d’Allianz France - Innovation et Confiance - incarné par la Top
Initiative Satisfaction Client.
Notre objectif est de donner à nos clients toutes les bonnes
raisons de nous faire durablement confiance et de nous
recommander.
Une nouvelle offre téléassistance
pour faire face au grand âge
Conçue en partenariat avec GTS, filiale de Mondial
Assistance, Allianz Téléassistance permet à la personne
équipée de lancer une alerte 24h/24, 7j/7 depuis
chez elle, en cas de chute par exemple. Aussitôt, un
conseiller Allianz Téléassistance évalue la situation et
prévient les proches ou au besoin les secours d’urgence
(pompiers, SAMU). Ainsi, les personnes âgées peuvent
continuer à vivre chez elles en toute sérénité.
Franck
Le Vallois
Directeur de
l’Indemnisation,
Allianz France
Zoom 2014
Interview
9
Un partenaire
de confiance
Nous mettons tout en œuvre pour que nos clients nous
perçoivent comme des partenaires fiables, intègres,
accessibles, à leurs côtés pour résoudre leurs difficultés.
Par exemple :
• Ethique commerciale : tous nos salariés commerciaux,
ainsi que les Agents Généraux entrant en fonction,
bénéficient d’une formation sur les différents domaines
de conformité. La formation Sales Energy, quant à elle,
leur apprend à conseiller aux clients une couverture
précisément ajustée à leurs besoins.
• Traitement des réclamations : attentifs aux
insatisfactions exprimées par nos clients, nous avons
à cœur de leur proposer un traitement simple,
transparent (accessible à tous depuis
notre site) mais également rapide. Nous veillons autant
que possible à répondre aux insatisfactions exprimées
sur les réseaux sociaux, notamment via notre page
Facebook et notre compte Twitter, @AllianzAvecVous,
dédié à nos clients.
2014 a été par ailleurs marquée par deux innovations
majeures :
• L’Unité Mobile d’Intervention : cette solution,
distinguée par le Trophée d’Or de l’assurance,
apporte un surcroît de proximité à nos clients.
En cas d’Événement de Grande Ampleur (EGA),
ils bénéficient de la présence d’une équipe
indemnisation spécialement dédiée pour les
accompagner dans leurs démarches et accélérer
l’indemnisation.
• Un tiers de confiance pour les avis clients : nous
avons décidé de développer et d’externaliser le recueil
de l’avis de nos clients : nous sommes passés de la
réception ponctuelle d’avis spontanés à un dispositif
sollicitant systématiquement les avis de nos clients.
Ceux-ci s’affichent désormais par l’intermédiaire
d’un tiers de confiance, eKomi, qui les certifie et facilite
leur partage sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook).
Ces avis nous permettent de donner la preuve la plus
fidèle et actualisée de notre qualité de service.
« Nous avons pu apprécier l’intérêt de l’Unité
Mobile d’Intervention lors des pluies torrentielles
de l’automne 2014, avec la crue et les inondations
qui s’en sont suivies. Le camion de l’UMI est arrivé très
vite et s’est installé sur le parking du supermarché,
nous permettant de recevoir confortablement
les clients, de tenir des réunions de crise tripartites
avec les experts. Les clients ont apprécié
le professionnalisme et la réactivité d’Allianz,
seule compagnie à se mobiliser de la sorte. »
Pascal Eon,
Agent Allianz à Lunel (Hérault)
En 4 mois, fin 2014,
800 avis clients
certifiés par eKomi
Chiffre clé :
10
Objectifs
Gagner
10 points
d’ici 2020
sur le taux de recommandation
de nos clients
Faire
progresser
de 10 points
d’ici 2020
l’orientation clients de nos
collaborateurs
Atteindre
l’objectif
du groupe
pour les réclamations,
soit 75 % traitées dans les
21 jours (en 2014, Allianz France
a traité 70 % des réclamations
en 3 semaines)
Offrir une accessibilité
multi-canaux
Être partenaire de confiance,
c’est donner à nos clients les
moyens d’entrer en contact avec
nous facilement, dans toutes les
circonstances de leur vie.
Nous sommes à ce titre fiers de
pouvoir mettre à leur disposition
unréseaude6000intermédiaires
présentspartoutenFrance, pour
un accueil de proximité, au cœur
du quotidien de nos clients.
En complément de ce réseau,
nous avons accéléré ces dernières
années, le déploiement
d’outils et de services digitaux
accessibles via ordinateurs,
tablettes et smartphones.
Ces derniers apportent à nos
clients immédiateté et disponibilité
permanente, aussi bien que
pour les déclarations de sinistres
ou les suivis de dossier.
Même en mobilité, nos clients
gardent le contact avec nous.
Ainsi, l’application Mon Allianz
Mobile donne à chacun un lien
direct avec ses interlocuteurs
Allianz, pour leur poser une
question sur un contrat ou appeler
pour un remboursement de soins
de santé, par exemple.
Elle permet notamment d’accéder
aux contrats d’assurance sur
smartphone et tablette de manière
simple, pratique et toujours 100 %
sécurisée et 100 % disponible.
Nous avons continué, en 2014,
à renforcer la digitalisation
multi-supports de nos services.
Allianz France a travaillé avec les
fédérations d’assurance FFSA/
GEMA pour lancer l’e-constat
automobile. Ce service permet
à nos clients de déclarer leur
sinistre automobile depuis leur
smartphone. Leurs démarches sont
facilitées, notamment grâce au
pré-remplissage de leurs données
personnelles et contractuelles. Une
fois tous les champs renseignés,
le conducteur n’a plus qu’à signer
avec son doigt puis valider sa
déclaration, immédiatement
envoyée à nos services pour être
traitée dans l’heure.
Des clients satisfaits
En 2014, près de 25 000 clients
ont répondu à des enquêtes
afin de mesurer leur satisfaction.
Au 4ème
trimestre 2014,
89 % des clients interrogés suite
à un sinistre Habitation ont donné
une note entre 7 et 10.
Même tendance suite à un sinistre
Auto : 90 % des clients ont donné
une note entre 7 et 10.
11
La RSE concerne le management des ressources
humaines à double titre. Tout d’abord, parce
que la responsabilité n’est pas qu’une affaire
de normes et de certifications mais doit
s’ancrer dans la culture, s’incarner dans les
comportements des collaborateurs. Ces derniers
sont des parties prenantes incontournables
de la mise en œuvre d’une politique RSE, surtout
dans un secteur de services comme l’assurance
où la juste relation client est déterminante
pour la confiance. Par ailleurs, la RSE nous
conduit à réévaluer notre politique RH à la
lumière d’enjeux globaux comme la diversité,
l’employabilité, la santé et le bien-être,
l’équilibre vie professionnelle-vie privée, etc.
Autant de sujets cruciaux sur lesquels
nos responsables RH s’emploient à prouver
que performance sociale et économique
sont indissociables.
Permettre
l’épanouissement
et l’engagement de
nos collaborateurs
12
Mieux vivre ensemble
au travail
Notre première préoccupation d’employeur responsable
est de créer les conditions d’un bon fonctionnement de
notre corps social. Cela passe par :
• Un dialogue social de qualité : le rôle des instances
représentatives du personnel est structurant pour l’entreprise,
pour son fonctionnement économique et sa vie sociale.
Outre des réunions de travail ajustées à l’actualité sociale,
le dialogue social s’incarne par des réunions périodiques
entre la direction et les instances représentatives.
• L’étude des attentes de nos salariés : l’enquête en ligne
annuelle Allianz Engagement Survey recueille l’avis des
collaborateurs de tout le groupe, sur l’orientation stratégique
et l’orientation client de l’entreprise, la communication et la
collaboration entre les équipes, les relations avec le management,
la qualité de vie au travail, le développement personnel et
l’engagement sociétal de l’entreprise. Plus de 8 100 collaborateurs
d’Allianz France ont répondu à l’AES en 2014.
• Une attention portée à l’équilibre de vie : pilote de télétravail,
plan de déplacement interentreprises (PDIE) à la Défense,
facilité de mobilité vers les régions, chartes e-mails et
réunions, … : autant d’outils pour optimiser la qualité de vie
professionnelle de nos salariés.
• Le projet Vivre Allianz vise à travailler autrement en facilitant
la transversalité, le collaboratif, la coopération avec des espaces
de travail repensés et de nouveaux outils digitaux.
• Les enjeux de santé et de sécurité au travail : les dispositifs
du « mieux-vivre au travail » sont complétés par des campagnes
de prévention en interne (tabagisme, stress). Des formations
Sécurité (E-learning et présentielles) sont régulièrement
proposées sur l’ensemble de nos sites pour sensibiliser les
collaborateurs aux bonnes pratiques dans ce domaine.
2014 a été particulièrement active avec notamment :
• La mise en place d’une cellule d’aide et d’écoute
psychologique avec le cabinet Qualisocial. Anonyme
et confidentiel, ce dispositif vise à écouter, accompagner
et orienter les salariés confrontés à des difficultés
professionnelles ou personnelles.
• La réédition de l’événement des Family Days, à Lyon et Lille
cette fois-ci. Plus de 75 enfants sont venus découvrir les métiers
de l’assurance et l’environnement de travail de leurs parents.
• Des négociations sur les élections professionnelles, l’épargne
salariale, la rémunération, la simplification et l’harmonisation
des pratiques entre les administratifs et les commerciaux.
Nous envisageons notre responsabilité vis-à-vis de nos 11 471 collaborateurs
français sous l’angle non seulement de la qualité de vie et du sens mais aussi
d’un cheminement collectif vers un futur où chacun trouve pleinement sa place.
Expérimenter le télétravail
À l’automne 2013, nous avons initié un pilote sur
le télétravail. Il concerne 225 collaborateurs
(30 % de managers, 70 % de non-managers),
sur différents sites en France (Paris, Bordeaux,
Marseille, Rennes, Toulouse...), qui ont choisi
de travailler depuis leur domicile un jour fixe
de la semaine. Cette expérimentation donne des
résultats très satisfaisants, tant pour les collaborateurs
(moins de stress, facilité de participation grâce aux
outils digitaux…) que pour l’entreprise (collaborateurs
responsabilisés, performance accrue, …).
Des réflexions sont aujourd’hui en cours sur les
modalités d’extension du dispositif.
Zoom 2014
Profils des 225 télétravailleurs par âge
100
80
60
40
20
0
- 30 ans
30 / 40 ans
41 / 50 ans
+ 50 ans
Répartitionennombredestélétravailleursparclassed’âge
En 2014,
44 accords sociaux signés
Chiffre clé :
Le Family Day de Lille
13
Le développement
de tous les talents
Nos collaborateurs sont notre première richesse.
Nous avons à cœur de développer ce capital humain :
• En attirant de nouveaux talents : pour toucher les jeunes
talents, Allianz France innove sur les médias digitaux
(site carrière, page Facebook, serious game…).
Pour enrichir les profils de nos collaborateurs
commerciaux, nous avons aussi lancé un programme
de recrutement adapté aux sportifs de haut niveau.
• En encourageant la formation tout au long de la vie
professionnelle : la Direction des Ressources Humaines
fixe les orientations prioritaires de la politique formation
en tenant compte de la stratégie et des évolutions de
métiers. Dans ce cadre, elle conçoit des programmes
et outils (notamment digitaux) adaptés et répond
aux besoins exprimés.
2014 a vu le lancement du premier volet de notre
portail de ressources pédagogiques (eCampus),
la Digital Academy. Celui-ci rassemble l’ensemble
des contenus pédagogiques de sensibilisation et
de formation au digital : une plateforme dédiée
à l’ensemble des collaborateurs qui permet
une découverte personnalisée et adaptée à
tous les niveaux.
Digital Academy
En 2014,
24 902 contenus
pédagogiques
consultés
4 331 visiteurs
uniques
dont 860 agents qui ont regardé
au moins un contenu de la
Digital Academy
Chiffres clé :
Notre communauté digitale interne, Allianz 360°,
a quant à elle connu une explosion de son utilisation
en 2014, signe de son appropriation par les équipes,
sur un mode très convivial.
2 010 connexions
en moyenne par jour en 2014
contre 915 en 2013
8 256 membres
ont visité Allianz 360° en 2014
contre 1 693 en 2013
2 240 contributions
en 2014 contre 1 545 en 2013
La dimension Employeur Responsable s’incarne dans plusieurs
projets d’entreprise. Je pense notamment à notre pilote en
cours sur le télétravail et à la réflexion qui se poursuit sur
ce sujet. Les Chartes e-mails et réunions aident à se poser
ensemble la question des justes limites. Notre politique et nos
actions en faveur de la diversité et de l’emploi des travailleurs
handicapés sont des engagements forts et concrets. La réflexion
collective que nous menons sur de nouveaux espaces de travail
pensés pour plus de transversalité et d’informalité trouvera
prochainement à s’incarner dans le programme Vivre Allianz, et
notamment au travers des aménagements de la tour Allianz One,
le futur siège social d’Allianz France(4)
.
Une dynamique ambitieuse est également engagée en
matière d’égalité professionnelle hommes-femmes. Il s’agit de
promouvoir la mixité des équipes comme facteur de qualité et
de performance, ceci dans le cadre de la mobilité, des comités
de carrière ainsi qu’en matière de rémunération. Et nous
progressons avec de nouvelles actions qui se déploient en 2015,
notamment le programme Femmes  Carrières.
La notion d’employeur responsable s’incarne aussi dans le plan
stratégique 2015-2020 d’Allianz France, Innovation et Confiance.
Ce plan nous permet de nous projeter dans l’entreprise à moyen
terme et d’être associés à sa transformation. Il s’agit de repenser
les modes de travail en réunissant des équipes de plusieurs
unités et directions pour coproduire le changement, dans le
cadre notamment des Top Initiatives telles que Talent 2020 et
des marathons de l’innovation. Les logiques d’innovation et de
partage nous donnent l’opportunité de développer de nouvelles
compétences digitales via les communautés Allianz 360°, les
nouveaux portails et outils de communication, e-Campus et la
Digital Academy.
L’ambition est de devenir plus agiles, plus collaboratifs et plus
respectueux de la qualité de vie et des relations au travail.
Cette volonté de s’inscrire dans la durée pour construire
ensemble l’entreprise se retrouve dans nos investissements
en termes de formation, de lieux et outils de travail, de gestion
des compétences et de promotion de la diversité. Il me semble
qu’elle donne une vitalité et une dynamique particulières
à notre politique d’employeur responsable.
Des collaborateurs
responsables et engagés
La mobilisation de nos équipes autour de nos enjeux
d’éthique professionnelle et de responsabilité sociale
est cruciale pour l’atteinte de nos objectifs.
2014 a été l’occasion de différentes actions phares :
• La diffusion d’une politique de prévention des conflits d’intérêt
à tous nos salariés. Un régime déclaratif a été mis en place pour
les dirigeants (Comité Exécutif, Allianz Management Committee,
fonctions clés au sens de Solvabilité II, responsables des filiales).
• Des principes de déontologie du sponsoring et du mécénat
ont été formalisés, avec intégration de la Direction de
la Conformité dans le circuit de validation des projets.
• Une campagne intranet destinée à l’ensemble de nos salariés
portant sur le principe d’intégrité et le dispositif d’alertes
professionnelles.
Ces actions illustrent nos principaux axes d’implication :
• Le code de déontologie : il décrit les principes éthiques et
les valeurs que l’entreprise s’engage à respecter et fixe le cadre
dans lequel doit s’inscrire le comportement professionnel de
nos collaborateurs.
• Les principes du développement durable font régulièrement
l’objet d’opérations événementielles de sensibilisation, par
exemple autour des ruches installées en terrasse de l’immeuble
Acacia de La Défense ou bien de notre Clean Day, grand nettoyage
de printemps où l’accent est mis sur le tri du papier. Au quotidien,
ce sont des courriels ou des campagnes d’affiches, qui rappellent
les bons réflexes à entretenir (pas d’impression systématique des
messages, privilégier les visioconférences par exemple).
• Le mécénat de compétences et l’engagement solidaire
sont vivement encouragés chez Allianz France.
En 2014,
885 heures consacrées
par nos collaborateurs à des actions solidaires
Chiffre clé :
(4) Voir interview Patrick Stekelorom, page 18
Cécile
Deman-Enel,
Directrice du
Développement RH,
Allianz France
14
Calanques propres : Allianz y était !
Pour la 11ème
édition de l’opération « Calanques
propres » à Marseille, 50 m3
de déchets - l’équivalent
de 50 000 bouteilles de 1 litre - ont été retirés du littoral
de Marseille à la Ciotat par 500 personnes issues de
40 structures, associations, Clubs Nautiques, Comité
d’Intérêt de Quartiers, collectivités… et la Délégation
régionale de Marseille d’Allianz France.
Zoom 2014
Interview
15
La diversité au cœur
de nos équipes
Signataire du Pacte Mondial des Nations Unies,
Allianz France est engagé sur des objectifs de diversité
et d’égalité des chances :
• Une politique handicap active : depuis 2007, trois accords ont
été signés en faveur des personnes en situation de handicap. Nous
mettons l’accent sur leur recrutement et sur l’accompagnement
des collaborateurs concernés, ainsi que sur la formation des
acteurs clés de l’entreprise (responsables RH et managers).
• La mixité des origines : dans le cadre de notre partenariat avec
Nos Quartiers ont des Talents (réseau d’entreprises engagées pour
la mixité des origines et l’égalité des chances), des collaborateurs
apportent un soutien personnalisé à des jeunes chercheurs
d’emploi issus de milieux défavorisés.
• L’égalité Hommes-Femmes en ligne de mire : le développement
des talents féminins est une priorité. Un accord sur l’égalité
hommes-femmes a été signé et, dans les comités de carrière,
une vigilance particulière est portée à l’identification des
potentiels féminins et à la nomination de dirigeantes.
En 2014, nous avons mis l’accent sur la sensibilisation de
nos collaborateurs :
• Elaboration et test d’un module de formation (présentiel et
e-learning) à destination des managers, pour les sensibiliser
aux enjeux de la diversité, à la lutte contre les stéréotypes et les
discriminations, intégrant des outils pratiques pour gérer le sujet
au sein de leurs équipes.
• Tout au long de l’année, nous avons déployé des actions autour
du handicap. Le dispositif « Va y’avoir du (handi)sport », organisé
autour de la série Vestiaires de France 2, a ainsi permis d’aborder
le handicap sur un ton décalé et d’associer les collaborateurs au
tournage de deux épisodes 100 % Allianz.
(5) Environ 300 personnes (H / F) dans l’entreprise.
Être parrain pour Nos Quartiers ont des Talents
« Ça m’a paru naturel de participer dès le début.
J’ai moi-même profité de l’ascenseur social et
je me suis dit que je devais faire profiter d’autres
personnes de mon expérience afin de rétablir
un certain équilibre dans les chances au départ.
Cela permet de rester en contact avec la vraie
vie. C’est une vraie leçon d’humilité car des
personnes brillamment diplômées, motivées et
volontaires se retrouvent en galère d’embauche
pour n’avoir pas les contacts et le profil requis.
Professionnellement, cela m’a ouvert l’esprit
et a nourri ma réflexion sur la manière de gérer
mon propre processus de recrutement.
Par ailleurs, quand je croise des alternants
issus des nouvelles générations d’étudiants,
je les comprends mieux aujourd’hui. »
David Krist,
Unité Distribution, Allianz France
Objectifs
Renforcer la mixité
dans l’encadrement
supérieur et intermédiaire
Multiplier les projets
relatifs à la qualité de vie
et de travail dans l’entreprise
Respecter notre engagement
à accompagner
et recruter les travailleurs
handicapés
Développer
des modes agiles et collaboratifs
dans nos échanges, processus et projets
Chiffre clé :
33% de femmes
parmi les cadres de direction(5)
d’Allianz France (+ 5 points/2013)
16
Le changement climatique constitue un défi
majeur pour nos sociétés et nos économies.
Il impose à chacun de se mobiliser pour
essayer de le limiter mais également pour
s’y adapter et en atténuer les effets. En tant
qu’assureur et investisseur, nous sommes
tout particulièrement concernés : d’abord
parce que ces bouleversements génèrent
de nouveaux risques pour nos clients, ensuite
parce que cela impactera fatalement la valeur
de nos portefeuilles d’actifs et, enfin, parce
qu’au travers de nos investissements nous
avons les moyens de contribuer à l’évolution
collective vers un modèle économique et
énergétique plus durable.
Œuvrer pour
un environnement
plus durable
17
Des solutions
responsables
pour nos clients
Allianz France intègre les enjeux environnementaux dans
la conception de son offre de différentes façons :
• Des produits adaptés à l’économie verte : Allianz Energies
Renouvelables couvre les risques des producteurs « d’énergies
vertes » (éolien, photovoltaïque, hydroélectrique, méthanisation).
• L’assurance des risques environnementaux : Capital Nature
indemnise les entreprises quand leur responsabilité est engagée
pour des dommages causés à l’environnement.
• Des offres encourageant des modes de vie plus sobres : nous
offrons des tarifs réduits pour l’assurance des véhicules hybrides
et électriques, mais aussi pour les petits rouleurs.
• Des solutions d’indemnisation plus responsables : avec
Allianz Solution Auto-durable, nos clients peuvent faire réparer
leur carrosserie avec des pièces recyclées.
• Des produits d’épargne durable : nos épargnants peuvent choisir
pour leur assurance-vie des fonds d’investissements socialement
responsables (actions, obligations, produits monétaires).
En 2014, le lancement d’Allianz Conduite Connectée
nous permet de poursuivre dans cette voie. Grâce à
une solution télématique embarquée, le client bénéficie
d’un pack de services complets, dont la possibilité
d’évaluer sa conduite et de bénéficier de conseils
d’éco-conduite personnalisés.
Des investissements
au soutien de
l’économie verte
AllianzFranceetEDFontlancé,enpartenariatavecIdinvest
Partners,ElectranovaCapital,unfondsdecapital-risque
finançantdejeunesPMEporteusesdeprojetsinnovantsdans
lesnouvellestechnologiesénergétiques.Lefondsaréaliséses
troispremiersinvestissementsdansdesjeunespousses:
• Actility, société française spécialisée dans les réseaux électriques
intelligents, a développé une plateforme de communication facilitant
le pilotage à distance des appareils électriques. En mesurant,
prévoyant et contrôlant leur consommation, cet outil permet
de limiter la consommation électrique pendant les périodes de
pointe, réduisant ainsi l’appel ponctuel aux centrales de production
produisant le plus de CO2
.
•Seatower, société norvégienne, a développé une solutionde
fondationsgravitairesnovatricespourl’éolien en mer.Cesfondations
sont particulièrement adaptéesaux nouveaux parcsinstalléseneaux
profondeset également plusrespectueusesdesécosystèmesmarins.
• Techniwood, société française spécialisée dansla construction
en bois, est le tout dernierarrivant du trio, ayant bénéficiédeces
financementsen 2014.
Par ailleurs, en 2014, le groupe Allianz a complété
ses investissements dans les énergies renouvelables
par l’acquisition du parc éolien Forterre dans l’Yonne.
Avec ce parc, d’une capacité de 28 MW, Allianz possède
désormais 25 parcs éoliens en France, soit une production
capable d’alimenter 240 000 foyers.
Allianz France est engagé dans une démarche environnement pragmatique, placée
sous le signe de l’exigence et de l’innovation, s’incarnant à la fois dans son offre
produits, dans ses investissements et dans la gestion de ses impacts opérationnels.
Le montant total des
investissements du groupe Allianz
dans les énergies
renouvelables
en Europe a dépassé
les 2 milliards
fin 2014
17 529 contrats
de « produits verts »
Allianz France souscrits
en 2014
Chiffres clé :
Contribuer au cadre assurantiel
de la transition énergétique
La règlementation thermique 2012 (RT 2012) fixe
aux entreprises du secteur du bâtiment des objectifs
très ambitieux en matière de performance énergétique.
Leur responsabilité pourrait se voir engagée en cas
de non-atteinte de ces objectifs sur une construction.
Allianz Solutions BTP offre aux artisans et PME du secteur
une nouvelle garantie complémentaire à la responsabilité
décennale couvrant ce nouveau risque. Elle porte sur les
coûts de travaux de réparation ou de mise en conformité,
ainsi que sur le montant des pertes pécuniaires occasionnées.
Ce n’est qu’une première étape dans l’élaboration d’un cadre
assurantiel adapté aux changements majeurs que va induire
la transition énergétique.
Zoom
Des actifs immobiliers
plus respectueux
de l’environnement
Allianz France, via son entité Allianz Real Estate France
(AREF), fait du développement durable un axe structurant
de sa gestion d’actifs immobiliers. Cette volonté s’incarne
de différentes façons :
• Évaluation environnementale des acquisitions : nos audits
d’acquisition comportent toujours une évaluation de la qualité
environnementale des immeubles (Green Rating, pré-étude de
certification, audit énergétique approfondi …).
• Certification du bâti : AREF vise systématiquement une ou
plusieurs certifications environnementales sur ses immeubles
neufs ou rénovés : la certification française HQE (Haute Qualité
Environnementale), l’anglaise Breeam et l’américaine Leed.
• Optimisation des performances d’exploitation : dans
le cadre de la Charte Pelletier (Charte pour l’efficacité énergétique
des bâtiments tertiaires publics et privés) signée par Allianz en
2013, des cibles d’amélioration et des plans d’action ont été
définis. Plus de 80 Diagnostics de Performance Energétique,
55 Green Ratings et 65 audits thermiques d’immeubles ont déjà
été réalisés.
• Responsabilisation des locataires : AREF a choisi de
dépasser les normes légales imposant la signature d’annexes
environnementales pour les baux de plus de 2000 m2
,
en les généralisant progressivement et en organisant des
comités environnementaux annuels avec chaque locataire
concerné. En résidentiel, tous les locataires reçoivent un livret
de sensibilisation à l’utilisation durable de leur logement.
L’année 2014 a été marquée par deux avancées
importantes :
• La Charte ESG d’AREF qui rassemble et structure nos engagements
et principes d’action en matière d’immobilier durable.
• La mise en œuvre d’un portail de suivi des consommations
d’énergie et d’eau dans le cadre d’une opération pilote sur
10 immeubles, préparant un déploiement sur l’ensemble
de notre patrimoine en 2015 et 2016.
Le patrimoine immobilier d’Allianz localisé en France et géré
par AREF représente 4,8 Milliards d’Euros. La prise en compte
des critères environnementaux dans la gestion de ces actifs
est devenue aujourd’hui une évidence pour nous, bien sûr pour
répondre à un contexte règlementaire de plus en plus exigeant
mais aussi, et surtout, pour préserver voire augmenter leur
valeur dans le temps. Le marché du tertiaire, qui représente
80 % de notre patrimoine, est de plus en plus demandeur d’actifs
certifiés. Les études récentes attestent d’une corrélation entre
la certification des immeubles et leur rentabilité.
Nous traitons le sujet sur différents fronts. En rénovation,
nous avons pris le parti de faire certifier l’ensemble de nos
opérations. Ainsi, la tour Allianz One, qui rassemblera bientôt
l’ensemble des collaborateurs du siège, bénéficiera d’une triple
certification et du label BBC rénovation. Nous développons
également la certification en exploitation, avec l’ambition de
couvrir 1/3 de notre patrimoine d’ici fin 2015. Nous travaillons
aussi avec nos locataires, notamment au sein de Comités
environnementaux, nouvellement créés, qui nous permettent
de développer un dialogue de qualité avec eux, gage d’une
relation durable. Et nous sommes en train de nous équiper
d’outils de monitoring en temps réel des consommations
de nos immeubles.
Interview
80 000 m2
certifiés
en exploitation
(6)
en 2014
Chiffre clé :
18
(6) La certification sur la qualité environnementale ne vise pas la construction elle-même mais l’utilisation des locaux.
Elle couvre près de 13,5 % de notre patrimoine immobilier en exploitation.
Patrick
Stekelorom,
Responsable du
développement durable,
Allianz Real Estate
France (AREF)
19
Allianz France est décidé à réduire substantiellement
son empreinte carbone directe. Nous avons engagé,
dès le début des années 2000, un système de
management environnemental, avec des actions ciblant
notamment nos deux postes majeurs d’émissions :
• Nos déplacements représentent 63 % de nos émissions : nos
efforts portent sur le renouvellement de notre parc automobile
avec des véhicules moins émissifs mais également sur la réduction
de nos déplacements. Une charte des déplacements a été mise en
place, préconisant le train et les vidéoconférences. Résultat :
en 2014, par salarié, les kilomètres parcourus ont diminué de 6 %
et le CO2
de 12 %, poursuivant une baisse continue depuis 2006.
• Notre consommation d’énergie pèse pour 26 % dans nos
émissions : nos actions combinent l’amélioration de la performance
énergétique de nos immeubles, des outils d’optimisation de nos
consommations et la sensibilisation de nos collaborateurs. Un travail
spécifique est conduit pour réduire l’impact de l’informatique. Et nous
achetons de l’électricité d’origine renouvelable pour nos petits
sites (environ 1750 MWh en 2014).
Des impacts opérationnels sous contrôle
Les Green IT
Notre politique Green IT travaille sur la
consommation d’énergie des data centers,
postes de travail, imprimantes et autres
matériels réseau, mais aussi sur « l’énergie
grise » des matériels (l’énergie nécessaire à
leur fabrication) et leur fin de vie (matériels
faciles à recycler, filière de traitement
optimisée). Par exemple, AREF a automatisé
l’extinction de son parc informatique la nuit.
C’est ainsi qu’en 2014, le Data Center de Plaisir
(près de 14 % de l’électricité consommée
par Allianz France) a pu enregistrer une
consommation stable malgré l’intégration
de capacités de traitement supplémentaires.
Zoom
Variation de la consommation de CO2
(en kg) par employé
2014 vs 2006
-80 % -70 % -60 % -50 % -40 % -30 % -20 % -10 % 0 %
Énergie
Papier
Eau
Déplacements
Déchets
TOTAL
20
Ce travail de fond sur notre empreinte carbone s’intègre
dans une politique globale de maîtrise de nos impacts
opérationnels avec, notamment, des engagements forts
en matière de déchets : mise en place depuis 2013 d’une
procédure homogène de collecte et de tri, avec priorité
au papier ; collecte séparée des déchets alimentaires dans
nos principaux restaurants ; filière de valorisation des DEEE
(déchets d’équipements électriques et électroniques)
mise en place avec une société employant des personnes
en situation de handicap.
Objectifs
200 000 m2
de notre patrimoine
immobilier certifiés
en exploitation en 2015
Dès 2015,
renforcerletri
desdéchets
à recycler
100%de notre patrimoine
immobilier sous
surveillance
en termes énergétiques en 2016
S’inscrire dans une démarche
de certification ISO 50 001
pour 2018
Poids total du papier consommé (en tonnes)
1 500
1 200
900
600
300
0
Im
prim
és
+18,4 %
-8,9 %
Bureautique
2013
2014
Déchets recyclés ou valorisés en 2014
300tonnes
de papier
5,2tonnes
de verre
41tonnes
de carton
≃ 84tonnes
de biodéchets
Chez Allianz France, 300 tonnes de papier
recyclé c’est :
161 999kg
CO2
non rejetés
dans l’atmosphère
1 178 172
Mwh économisés
8 836m3
d’eau économisés
5 007
arbres épargnés
21
Créer de la valeur
pour la société
Les fondamentaux d’une société
bien-portante se trouvent aujourd’hui
mis à mal à bien des égards : chômage
et difficultés d’insertion professionnelle,
crise économique pénalisant l’innovation,
l’investissement et fragilisant les territoires
comme les entreprises, recul de
l’État-Providence et donc incertitudes sur
la protection sociale de demain, apparition
de nouveaux risques globaux, etc.
Acteur au cœur de la vie des sociétés,
des personnes et des entreprises, notre rôle
naturel est d’aider à amortir ces chocs
et à s’y adapter. Nos activités d’assureur
et d’investisseur nous placent en première
ligne pour contribuer, de bien des façons,
à un fonctionnement plus harmonieux
de la société.
22
Pour une société
plus inclusive
Outre la conception de produits/services pour tous et
la valorisation de la diversité dans nos équipes, déjà
évoquées(7)
, notre mobilisation en faveur d’une société
où chacun trouve sa place s’incarne via :
• Nos actions en faveur des territoires : présent sur l’ensemble
du territoire, avec 130 sites en région, Allianz alimente les bassins
d’emploi locaux, directement (ses salariés) ou indirectement (via
son réseau d’Agents Généraux).
• Le recours à des sous-traitants des secteurs protégés et
adaptés, pour des travaux d’impression, l’entretien d’espaces
verts, la gestion de déchets ou encore des services de traiteurs.
• Le mécénat en faveur de l’insertion professionnelle des
jeunes en difficulté. C’est un axe structurant de nos partenariats,
que ce soit avec Nos Quartiers ont des Talents(8)
ou avec l’Institut
du Service Civique.
En 2014, dans cet esprit, Allianz France s’est engagé
comme partenaire assureur exclusif de Simplon.co,
école de formation accélérée et gratuite aux métiers
du numérique, s’adressant à des jeunes en marge du
système scolaire. Simplon.co et son partenaire, les
Compagnons du DEV, contribuent aussi à démocratiser
les usages du numérique en accompagnant des publics
fragiles ou moins coutumiers du digital (zones urbaines
sensibles, personnes en situation de handicap, seniors…)
(7) Voir pages 7 et 15.
(8) Voir page 15.
Allianz France envisage sa contribution à la société sous l’angle non seulement de
ses engagements de mécénat mais également des impacts que peuvent avoir ses
activités, au cœur de ses métiers donc.
En 2014,
113 000 € de dons
Allianz France
pour l’insertion des jeunes
Chiffre clé :
«L’adéquationentrelamissiondeSimplon.co
- faire du numérique un levier d’inclusion,
d’insertion et d’innovation sociales - et la
politique RSE d’Allianz est totale. Cela s’est
traduit à la fois par un soutien d’Allianz à nos
activités de formation gratuite à destination de
publics demandeurs d’emploi, mais également,
dans l’autre sens, par l’implication de nos
apprenants dans la formation des équipes
dirigeantes et salariées d’Allianz dans le cadre
de leur processus de digitalisation interne. »
Frédéric Bardeau,
CEO Simplon.co
23
Financer les PME françaises innovantes
Depuis février 2012, les assureurs Allianz France,
Axa France, BNP Paribas Cardif, CNP Assurances
et Crédit Agricole Assurances ont apporté
690 millions d’euros et la banque publique
Bpifrance 715 millions d’euros à des PME
innovantes via des fonds d’investissement
labellisés France Investissement Assurance. Le
groupe Allianz a consacré 78 millions d’euros
à ce programme. Le projet a permis d’attirer
d’autres investisseurs tels que des fonds de
pension américains, portant à 4,4 milliards d’euros
la somme totale disponible. L’industrie et les
secteurs d’avenir tels que les biotechnologies
sont les premiers bénéficiaires des fonds. Les
cinq assureurs ont fait part de leur volonté de
renouveler le partenariat après 2015.
En 2014,
127 millions
d’euros investis
par Allianz France
dans le financement de la dette
à long terme de la nouvelle
« Cité Musicale de l’Ile Seguin »
Chiffre clé :
Créateur de valeur
économique
La contribution de l’assurance est cruciale pour soutenir
un développement économique durable et l’innovation.
Sans assurance, pas de prise de risque et pas de résistance
aux chocs. Conscients de notre rôle économique, nous
sommes attachés à développer nos impacts positifs :
• En tant qu’investisseur, nous investissons des capitaux
de long terme dans l’économie française, finançant des
projets d’infrastructures. Nous avons par exemple investi dans
le financement de la Cité Musicale de l’Île Seguin à Boulogne via
un Partenariat Public Privé. Au travers du fonds de prêt Novo,
nous soutenons également l’activité des PME françaises. Lancé
en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, il prête
à des PME innovantes.
• En tant qu’entreprise, outre les capitaux réinjectés dans
l’économie au titre des salaires, des dividendes et des impôts,
nous sommes attentifs à l’équilibre des relations avec nos
fournisseurs. La direction des Achats s’attache à réduire le risque
de dépendance pour ses fournisseurs TPE et PME afin d’éviter de
les mettre en difficulté en cas d’évolution brutale des volumes de
commandes. Des actions peuvent être engagées par les acheteurs
pour faciliter la diversification, l’amélioration des savoir-faire de
ces fournisseurs et réduire ainsi le risque de dépendance.
La démarche Relations Fournisseurs Responsables de
notre Direction des Achats a été officiellement labellisée
en octobre 2014 par le Ministère des Finances de
l’Économie et du Numérique, aux côtés de grands groupes
tels que Orange, SNCF ou Thales. Ce label récompense
la prise en compte de 4 critères dans la relation d’achat :
la prévention de la corruption, l’appréciation du coût
total de l’achat, l’intégration dans le processus d’achat
des performances environnementales et sociales chez
les fournisseurs et sous-traitants. À ce jour, il couvre le
périmètre de nos frais généraux.
« Nous sommes ravis de participer à cette
transaction importante portant sur
la Cité Musicale de l’Île Seguin à Boulogne,
qui contribue à la réalisation d’un grand projet
d’infrastructure et au rayonnement culturel de la
France. Pour Allianz, investir en dette de grands
projets d’infrastructure offre une alternative
intéressante aux autres placements obligataires
de long terme. Nous avons été parmi les
premiers à comprendre les opportunités que ce
segment offre aux investisseurs et nous sommes
prêts pour augmenter de manière significative
notre exposition à de tels investissements. »
Matthias Seewald,
Membre du Comité Exécutif d’Allianz France,
en charge des Investissements
24
Des investissements
socialement
responsables
Nous avons la volonté d’intégrer les critères ESG
(risques environnementaux, sociétaux et de gouvernance)
dans l’ensemble de notre chaîne de valeur. Ces critères
extra-financiers nous permettent de concilier maîtrise
des risques et contribution positive à la société.
• Notre gestion d’actifs : Allianz France attache
une importance toute particulière à l’investissement
socialement responsable (ISR). Nous combinons à cette
fin différentes approches. Tout d’abord, la sélection
d’actifs sur des critères environnementaux, sociaux
et de gouvernance en s’appuyant sur le travail des
équipes internes d’analyse des sociétés de gestion.
Ensuite, l’exclusion sectorielle : les sociétés de gestion
sont également interdites d’investir dans les secteurs
d’armement controversés (mines antipersonnel et
bombes à sous-munitions). Enfin, dans le cadre de
l’engagement actionnarial, nous étudions les politiques
de vote des sociétés de gestion et exerçons nos droits
de vote en assemblée générale dans les portefeuilles
euros selon des critères de responsabilité.
• Notre politique de souscription IARD : outre nos
solutions adaptées aux besoins des entrepreneurs
engagés dans les énergies renouvelables(9)
, nous avons
à cœur de partager nos valeurs de bonne gouvernance
avec nos clients entreprises qui commercent dans
les zones sensibles (hors domaines relevant des
embargos ou sanctions financières de l’UE ou de l’ONU).
En revanche, nous n’assurons pas les sociétés
fabriquant des armes prohibées ou controversées
(mines antipersonnel, bombes à fragmentation…)
ou qui ne respectent pas les droits élémentaires
(travail des enfants, travail dissimulé, blanchiment…)
et, plus généralement, toutes les activités susceptibles
de porter atteinte à la réputation du Groupe Allianz.
Allianz a décidé d’être un investisseur encore plus actif dans
l’intégration de critères ESG dans sa politique d’investissement.
Parce que la responsabilité sociétale est un élément clé de notre
gouvernance mais aussi parce que nous nous investissons dans
la durée et considérons que des actifs respectant des critères ESG
sont moins risqués à moyen-long terme.
Chez Allianz, cette démarche est portée au plus haut niveau : nous
disposons d’un comité ESG au sein du Comité d’Administration
du groupe et une politique groupe a été élaborée en 2014
(la Directive pour l’investissement responsable). C’est le premier
étage de la fusée, qui pose les bases de notre engagement et
de nos actions.
Chez Allianz France, nous déployons cette politique en nous
appuyant sur nos spécialistes des différentes classes d’actifs.
Puis, nous la déclinons au niveau des sociétés de gestion de
nos actifs, par exemple : intégration des critères ESG dans les
mandats confiés, étude de leur politique ESG.
Actuellement, nous portons une vigilance particulière aux
secteurs d’activité : infrastructure, mines, gaz, pétrole, jeux,
énergie hydroélectrique et excluons les investissements dans les
fabricants ou sous-traitants de bombes à sous-munition.
Nous sommes en phase de déploiement, avec une forte ambition
pour progresser sur son implémentation : en amont, pendant et
après l’investissement. Après la définition de la politique, nous
travaillons sur les outils : en 2014 un chantier a été lancé pour
nous permettre de disposer d’un référentiel commun au groupe
afin d’avoir les mêmes critères de notation ESG dans tous les
pays où nous investissons. Dans le même esprit, nous souhaitons,
à terme, ne plus travailler qu’avec des sociétés de gestion
signataires des Principes pour un Investissement Responsable
des Nations Unies (UNPRI) ou s’engageant à appliquer notre
politique ESG. Nous travaillons aussi à la définition d’une nouvelle
politique de vote.
Interview
Hervé
Hénaff,
Responsable
de la Conformité
et de la Gouvernance
de l’unité Investissements,
Allianz France
Allianz en tête du palmarès Xerfi
Publiée en février 2015, l’étude Xerfi - institut
d’études économiques privé, spécialisé dans
les analyses sur les secteurs et les entreprises -
sur la RSE dans la banque et l’assurance place
Allianz Groupe en tête de son classement
pour les assureurs, distinguant notamment
son implication dans les investissements
socialement responsables (ISR) ainsi que
sa large gamme de « produits et services verts ».
(9) Voir page 15.
25
Engagé pour la santé
En toute cohérence avec ses activités, l’engagement actif
d’Allianz dans le domaine de la santé se traduit dans
différents domaines :
• La prévention santé : en tant qu’assureur, nous avons
tout d’abord un rôle à jouer comme prescripteur de bons
comportements. Nous mettons à disposition de nos assurés de
nombreux services pour les aider à rester en bonne santé : guide
de l’automédication, prévention tabac, coaching diététique,
sensibilisation aux méfaits du soleil, etc.
• Le dépistage du risque cardio-vasculaire : cette action de
prévention s’incarne aussi dans notre partenariat avec le CNGPO
(Collectif National des Groupements de Pharmaciens d’Officine),
qui a mis en place le dépistage des risques cardio-vasculaires dans
les pharmacies. Nous finançons la publicité sur le lieu de vente et
incitons nos assurés à effectuer ce dépistage.
• Un partenaire majeur de la recherche fondamentale : depuis
30 ans, la Fondation Allianz - Institut de France récompense chaque
année le responsable de recherches médicales ou biomédicales
dont l’œuvre peut conduire à des applications cliniques, préventives
ou curatives. Le Prix de Recherche 2014 a été remis au Professeur
Didier Samuel pour ses travaux qui ont contribué de façon majeure
au développement de la transplantation hépatique et à en améliorer
significativement les résultats.
• Recherche sur le vieillissement : regroupant nos assurés santé
individuelle, l’Association de Prévoyance Santé (ADPS) soutient
les adhérents en difficulté, mène des actions de prévention santé
et de mécénat social. En partenariat avec l’Institute for European
Expertise in Physiology (IEEP), elle a créé le Prix ADPS de Recherche
sur la prévention du Vieillissement. Le Prix 2014 a récompensé
le Docteur Hugo Aguilaniu et son équipe pour leurs recherches
sur les liens moléculaires entre la longévité et la reproduction en
réponse à la nutrition.
Objectifs
Sélectionner nos sociétés
de gestion d’actifs
sur leur intégration
des critères ESG
Reprise du vote
en Assemblée Générale
sur nos principaux
portefeuilles
Lancement d’un
référentiel
de notation des sociétés
commun à tout le groupe
Extension de la labellisation
achats responsables
au-delà du périmètre des frais de généraux
90 000 € de prix
remis au total pour
la recherche médicale(10)
Chiffre clé :
(10) Prix ADPS + Prix Fondation Allianz - Institut de France.
Prix de recherche 2014
« Ce prix est très important à mes yeux. Je le vois
comme une reconnaissance du travail effectué
avec l’équipe de médecins, de chercheurs, de
chirurgiens, de cliniciens qui ont œuvré à mes
côtés. Je le vois aussi comme un point de départ
vers le développement de nouvelles recherches
et de nouvelles applications cliniques. »
Professeur Didier Samuel,
Lauréat du Prix de recherche 2014
de la Fondation Allianz - Institut de France
26
Indicateurs sociaux
(1) y.c. alternants et stagiaires - (2) Hausse relative aux alternants - (3) Hausse % cadres : effet induit par la nouvelle classification effective en début 2014 et les embauches
(4) Managers : effectif responsable au moins d’un manager ou de 2 non-managers - (5) Baisse des commerciaux - (6) Effets contrat génération et congé parental éducation
Emploi 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Effectif total Nombre de collaborateurs 11 471 11 823 -3,0 % -3,5 %
Répartition par contrat
Nombre de CDI 10 787 11 291 -4,5 % -3,4 %
Nombre de CDD (1)(2)
684 512 33,6 % -8,6 %
Répartition par sexe
% femmes 52,3 % 52,1 % 0,2 pt 0,1 pt
% hommes 47,7 % 47,9 % -0,2 pt -0,1 pt
Répartition par âge
% moins de 25 ans 4,0 % 3,4 % 0,6 pt -0,3 pt
% entre 25 et 34 ans 14,5 % 14,8 % -0,3 pt -1,1 pt
% entre 35 et 44 ans 24,1 % 24,6 % -0,5 pt 0 pt
% entre 45 et 54 ans 33,2 % 34,4 % -1,2 pt -0,3 pt
% entre 55 et 64 ans 24,0 % 22,7 % 1,3 pt 1,7 pt
% 65 ans et plus 0,2 % 0,1 % 0,1 pt 0 pt
Répartition
par statut
% cadres (3)
52,3 % 50,4 % 1,9 pt 2,1 pt
% cadres femmes 46,1 % 45,3 % 0,8 pt 0,6 pt
% managers (4)
13,2 % 13,7 % -0,5 pt -0,2 pt
% managers femmes 40,6 % 39,3 % 1,3 pt 0,5 pt
% commerciaux 29,6 % 30,5 % 0,9 pt -0,5 pt
Embauches Nombre total d'embauches (1) (5)
1 670 1 741 -4,1 % -33,2 %
Licenciements Nombre de licenciements 378 357 5,9 % 6,6 %
Organisation du temps
de travail
Effectif à temps partiel (6)
1 097 1 005 9,2 % -31,4 %
dont femmes 991 936 5,9 % -24,1 %
Effectif à temps plein 10 374 10 818 -4,1 % 0,3 %
dont femmes 5 009 5 227 -4,2 % 1,7 %
27
(7) Suite au changement de SIRH survenu en 2014 , la méthodologie de calcul des moyennes a dû être modifiée.
Formation 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Politique de
formation
Nombre de personnes formées 9 115 9 693 -6,0 % 3,0 %
Nombre de jours de formation 71 453 80 356 -11,1 % -6,3 %
Nombre d'heures de formation 500 179 568 920 -12,1 % -6,3 %
Rémunération 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Rémunération
administratifs et
commerciaux (€)
(7)
Moyenne annuelle 53 929 51 090 5,6 % 0,5 %
Moyenne annuelle - Femmes 47 097 44 995 4,7 % 2,2 %
Moyenne annuelle - Hommes 60 051 57 352 4,7 % -0,5 %
Moyenne annuelle - Cadres 62 643 62 354 0,5 % -1,0 %
Moyenne annuelle - Cadres - Femmes 56 606 55 882 1,3 % 1,2 %
Moyenne annuelle - Cadres - Hommes 67 085 67 755 -1,0 % -2,2 %
Moyenne annuelle - Non cadres 35 719 34 681 3,0 % -0,1 %
Moyenne annuelle - Non cadres -
Femmes
34 720 34 115 1,8 % 1,0 %
Moyenne annuelle - Non cadres -
Hommes
36 940 35 437 4,2 % -1,3 %
Moyenne annuelle - Membres
de direction
161 345 149 304 8,1 % 1,5 %
Moyenne annuelle - Membres
de direction - Femmes
140 331 128 448 9,3 % 2,7 %
Moyenne annuelle - Membres
de direction - Hommes
168 670 156 931 7,5 % 1,6 %
(8) Périmètre UES 2014 - (9) Baisse liée à la baisse du nombre de sites et à la finalisation des déménagements
Dialoguer avec les représentants du personnel 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Organisation du
dialogue social
Nombre de représentants
du personnel(8)(9)
413 448 -7,8 % -3,0 %
Accords collectifs Nombre d’accords signés dans l’année 44 35 25,7 % 16,7 %
Sécurité des salariés 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Bilan des accords
signés
Nombre de réunions des CHSCT (8)(9)
77 105 -26,7 % 54,4 %
Accords signés en matière de sécurité
au travail
0 0 0,0 % -100,0 %
28
Indicateurs environnementaux
(1) Hausse de la consommation de papier liée à l’augmentation des imprimés ; le papier bureautique continue à baisser.
(2) Les variations 2013/2014 tiennent à une meilleure estimation des quantités.
Consommation Unité 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2014/2006
Énergie
Électricité
kWh
37 857 864 39 155 186 -3,3 % -51 %
Autres énergies 12 497 681 19 758 043 -36,7 % -63 %
Total énergie 50 355 545 58 913 229 -14,5 % -54 %
Électricité
kWh/
salarié
3 300 3 312 -0,4 % -41 %
Autres énergies 1 090 1 671 -34,8 % -56 %
Total énergie 4 390 4 983 -11,9 % -46 %
Déplacements
Train
km
14 281 573 16 315 373 -12,5 % 41 %
Voiture 82 444 916 90 605 477 -9,0 % -17 %
Avion court-courrier 601 227 612 426 -1,8 % -88 %
Avion long-courrier 8 906 901 7 559 017 17,8 % 15 %
Total déplacements 106 234 617 115 092 293 -7,7 % -13 %
Train
km/
salarié
1 245 1 380 -9,8 % 67 %
Voiture 7 187 7 663 -6,2 % -1 %
Avion court-courrier 52 52 0,4 % -85 %
Avion long-courrier 776 639 21,4 % 37 %
Total déplacements 9 260 9 735 -4,9 % 4%
Papier(1)
Papier recyclé
tonnes
13 31 -57,9 % -18 %
Papier fibres vierges 1 613 1 440 12,0 % -67 %
Total Papier 1 626 1 470 10,6 % -67 %
Papier recyclé
kg/
salarié
1 3 -57,0 % -3 %
Papier fibres vierges 141 122 15,0 % -60 %
Total Papier 142 125 13,6 % -60 %
Eau
Eau de ville m3
102 950 108 346 -5,0 % -46 %
Eau de ville
m3
/
salarié
8,975 9,164 -2,1 % -36 %
Déchets(2)
Déchets recyclés
tonnes
509 669 -23,9 % -7 %
Déchets incinérés 722 649 11,2 % -52 %
Total Déchets 1 231 1 318 -6,6 % -40 %
Déchets recyclés
kg/
salarié
44 57 -22,8 % 11 %
Déchets incinérés 63 55 14,5 % -43 %
Total Déchets 107 112 -4,5 % -29 %
29
(1) Hausse de la consommation de papier liée à l’augmentation des imprimés ; le papier bureautique continue à baisser. (2) Les variations 2013/2014 tiennent à une
meilleure estimation des quantités. (3) Facteur d’émission CO2
électricité réseau EDF : 61 g en 2014, 79,2 g/kWh en 2013, 72 g/kWh en 2012, 82,7 g/kWh en 2011.
(4) Facteur d’émission CO2
flotte auto : 109 g/km en 2014, et 2013, 112 g/km en 2012, 122 g/km en 2011. Une estimation connue trop tardivement aurait permis
d’abaisser le facteur d’émission flotte auto à 103,9 g CO2
/ km. (5) Facteur d’émission CO2
véhicules personnels 170 g/km en 2014, 2013 et 2012, 200 g/km en 2011.
Émission Unité 2014 2013
Variation
2014/2013
Variation
2014/2006
Énergie
Électricité (3)
tonnes
CO2
2 210 2 969 -25,6 % -59 %
Autres énergies 2 146 4 035 -46,8 % -64 %
Total énergie 4 356 7 004 -37,8 % -62 %
Électricité
kg CO2
/
salarié
193 251 -23,1 % -51 %
Autres énergies 187 341 -45,2 % -57 %
Total énergie 380 592 -35,9 % -54 %
Déplacements
Train
tonnes
CO2
486 555 -12,4 % 41 %
Voiture (4) (5)
8 967 10 449 -14,2 % -41 %
Avion court-courrier 108 110 -2,0 % -88 %
Avion long-courrier 980 831 17,9 % 15 %
Total déplacements 10 541 11 946 -11,8 % -39 %
Train
kg CO2
/
salarié
42 47 -10,5 % 67 %
Voiture 782 884 -11,5 % -30 %
Avion court-courrier 9 9 1,2 % -85 %
Avion long-courrier 85 70 20,9 % 37 %
Total déplacements 919 1 010 -9,0 % -27,0 %
Papier(1)
Papier recyclé
tonnes
CO2
5 12 -58,9 % -18 %
Papier fibres vierges 1 269 1 133 12,0 % -80 %
Total Papier 1 274 1 145 11,3 % -80 %
Papier recyclé
kg CO2
/
salarié
0 1 -56,6 % -3 %
Papier fibres vierges 111 96 15,8 % -76 %
Total Papier 111 97 14,6 % -76 %
Eau
Eau de ville
tonnes
CO2
39 41 -5,1 % -46 %
Eau de ville
kg CO2
/
salarié
3 3 -2,1 % -36 %
Déchets(2)
Déchets recyclés
tonnes
CO2
0 0 - -
Déchets incinérés 402 361 11,2 % -52 %
Total Déchets 402 361 11,2 % -52 %
Déchets recyclés
kg CO2
/
salarié
0 0 - -
Déchets incinérés 35 31 14,5 % -43 %
Total Déchets 35 31 14,5 % -43 %
Emissions totales de CO2
tonnes
CO2
16 612 20 497 -19,0 % -54 %
kg CO2
/
salarié
1 448 1 734 -16,5 % -45 %
30
Allianz France, filiale du Groupe Allianz, collecte
annuellement les informations sociales,
environnementales et sociétales de ses entités depuis
plusieurs années. Ces indicateurs sont utilisés pour
mesurer les progrès, analyser les axes d’amélioration
et définir les plans d’action du groupe en matière de
responsabilité sociale et environnementale.
Organisation du reporting du Groupe Allianz
Le Groupe Allianz demande à toutes ses filiales un
reporting annuel des informations de responsabilité
sociale et environnementale. Ce reporting suit les lignes
directrices de la GRI (Global Reporting Initiative).
Les informations publiées dans le présent rapport seront
également transmises au Groupe Allianz. Elles suivent les
règles et définitions établies par le Groupe en vue d’en
assurer l’homogénéité.
Obligations de communication
extra-financière d’Allianz France
La société Allianz France n’est pas directement concernée
par les obligations prévues par l’article R225-105 du
Code de commerce, mais indirectement à travers ses
deux filiales Allianz IARD et Allianz Vie. Ces sociétés sont
tenues de publier annuellement les informations sociales,
environnementales et les informations relatives aux
engagements sociétaux en faveur du développement
durable, dont la liste est donnée par l’article R225-105-1.
Ces informations doivent être soumises à vérification par
un organisme tiers indépendant accrédité.
Pour l’instant l’obligation de vérification ne porte que
sur la présence des indicateurs. À partir de 2017, pour le
rapport de l’exercice clos au 31/12/2016, la vérification
devra également attester de la sincérité des données.
Compte tenu de l’imbrication des activités des différentes
entités d’Allianz France, notamment parce que les
principales fonctions support (gestion des ressources
humaines, système d’information, achats, services
généraux et gestion des bâtiments) sont communes à
ces entités, il a été décidé de consolider les informations
réglementaires dans le rapport de gestion d’Allianz
France, sans publier d’informations détaillées par entité.
Périmètre de collecte au niveau
d’Allianz France
Sauf indication spécifique par indicateur, sont intégrées
au reporting toutes les entités d’Allianz France, hors ses
filiales Euler Hermes, cotée en bourse et qui publie son
propre rapport RSE, et Mondial Assistance, qui sort du
champ de la loi de par son statut de SAS. Ces deux entités
ont par ailleurs des activités totalement disjointes de celles
d’Allianz France.
Les données sont consolidées sur l’année civile 2014.
Indicateurs sociaux
Le périmètre couvert par les entités participant au
reporting social de l’année 2014 représente 99,5 %
des effectifs d’Allianz France.
Indicateurs environnementaux
Le périmètre couvert par les indicateurs
environnementaux représente 100 % des effectifs
d’Allianz France à l’exception des consommations d’eau
pour lesquelles la collecte ne porte que sur les grands
sites. Le % de couverture, calculé à partir des effectifs
présents dans les immeubles collectés rapportés à
l’effectif total d’Allianz France, est supérieur à 80 %.
La prise en compte des nuisances sonores et de toute
autre forme de pollution spécifique à une activité ainsi
que les mesures prises pour préserver ou développer la
biodiversité ne sont pas traitées dans ce rapport car sans
objet compte tenu des activités économiques d’Allianz
France.
Limites de la collecte et fiabilité
Certaines données environnementales ont fait
l’objet d’estimations lorsque les valeurs n’étaient pas
directement mesurables ou disponibles à la date du
reporting. L’extrapolation à 100 % des effectifs est faite par
règle de trois.
Vérification par un organisme externe
La présence des informations requises par l’article R225-
105-1 du Code de commerce a été vérifiée par le cabinet
KPMG. Son attestation est jointe à ce rapport.
Note méthodologique
du reporting RSE
31
Attestation de présence du commissaire aux comptes sur les informations figurant
dans le rapport de gestion
Allianz France S.A.
Siège social : 87 rue de Richelieu, 75113 PARIS CEDEX 02
Capital social : €.859 142 013,88
Attestation de présence du commissaire aux comptes, désigné organisme tiers indépendant, sur les informations
sociales, environnementales et sociétales consolidées figurant dans le rapport de gestion
Exercice clos le 31 décembre 2014
Aux actionnaires,
En notre qualité de commissaire aux comptes de la société Allianz France désigné organisme tiers indépendant,
accrédité par le COFRAC sous le numéro 3-10491
, nous avons établi la présente attestation sur les informations sociales,
environnementales et sociétales consolidées relatives à l’exercice clos le 13 décembre 2014, présentées dans le rapport de
gestion (ci-après les « Informations RSE »), en application des dispositions de l’article L.225-102-1 du code de commerce.
Responsabilité de la société
Il appartient au Conseil d’administration d’établir un rapport de gestion comprenant les Informations RSE prévues
à l’article R.225-105-1 du code de commerce, préparées conformément au référentiel utilisé par la société (ci-après le
« Référentiel »), dont un résumé figure dans le rapport de gestion et disponible sur demande au siège de la société.
Indépendance et contrôle qualité
Notre indépendance est définie par les textes réglementaires, le code de déontologie de la profession ainsi que les dispositions
prévues à l’article L.822-11 du code de commerce. Par ailleurs, nous avons mis en place un système de contrôle qualité qui
comprend des politiques et des procédures documentées visant à assurer le respect des règles déontologiques, des normes
d’exercice professionnel et des textes légaux et réglementaires applicables.
Responsabilité du commissaire aux comptes
Il nous appartient, sur la base de nos travaux, d’attester que les Informations RSE requises sont présentes dans le rapport
de gestion ou font l’objet, en cas d’omission, d’une explication en application du troisième alinéa de l’article R.225-105 du
code de commerce. Il ne nous appartient pas de vérifier la pertinence et la sincérité des Informations RSE.
Nos travaux ont été effectués par une équipe de quatre personnes entre mars et avril 2014 pour une durée d’environ une
semaine. Nous avons fait appel, pour nous assister dans la réalisation de nos travaux, à nos experts en matière de RSE.
Nature et étendue des travaux
Nous avons conduit les travaux suivants conformément aux normes d’exercice professionnel applicables en France et à
l’arrêté du 13 mai 2013 déterminant les modalités dans lesquelles l’organisme tiers indépendant conduit sa mission :
- nous avons pris connaissance, sur la base d’entretiens avec les responsables des directions concernées, de l’exposé des
orientations en matière de développement durable, en fonction des conséquences sociales et environnementales liées à
l’activité de la société et de ses engagements sociétaux et, le cas échéant, des actions ou programmes qui en découlent ;
- nous avons comparé les Informations RSE présentées dans le rapport de gestion avec la liste prévue par l’article R.225-105-1
du code de commerce ;
- en cas d’absence de certaines informations consolidées, nous avons vérifié que des explications étaient fournies
conformément aux dispositions de l’article R.225-105 alinéa 3 du code de commerce ;
- nous avons vérifié que les Informations RSE couvraient le périmètre consolidé, à savoir la société ainsi que ses filiales au
sens de l’article L.233-1 et les sociétés qu’elle contrôle au sens de l’article L.233-3 du code de commerce avec les limites
précisées dans la note méthodologique présentée au paragraphe « Note méthodologique du reporting RSE » du « Rapport
RSE 2014 » inclus dans le rapport de gestion.
Conclusion
Sur la base de ces travaux et compte tenu des limites mentionnées ci-dessus, nous attestons de la présence dans le rapport
de gestion des Informations RSE requises.
Paris La Défense, le 07 mai 2015
KPMG S.A.
	 Francine Morelli	 Philippe Arnaud
	Associée	 Associé
		 Département Changement Climatique 
		 Développement Durable
1
Dont la portée est disponible sur le site www.cofrac.fr
Document à usage interne et externe Imprimé sur papier 100 % recyclé
www.allianz.fr
Allianz France
Société anonyme au capital de 859.142.013,88 euros
Siège social : 87 rue de Richelieu 75002 Paris
303 265 128 R.C.S. Paris
Allianz IARD
Entreprise régie par le Code des assurances.
Société anonyme au capital de 991.967.200 euros
Siège social : 87, rue de Richelieu - 75002 Paris
542 110 291 R.C.S Paris
Allianz Vie
Entreprise régie par le Code des assurances
Société anonyme au capital de 643.054.425 euros
Siège social : 87 rue de Richelieu 75002 Paris
340 234 962 R.C.S. Paris
Pour de plus amples renseignements, votre interlocuteur Allianz est à votre disposition.
TEM18800-Avril2015-Réalisation:-Créditphotos:Matton

Recommandé

Développement durable et responsabilité sociale par
Développement durable et responsabilité socialeDéveloppement durable et responsabilité sociale
Développement durable et responsabilité socialeProf. Jacques Folon (Ph.D)
6.9K vues57 diapositives
Steria Rapport RSE 2014 : La transformation digitale responsable par
Steria Rapport RSE 2014 : La transformation digitale responsableSteria Rapport RSE 2014 : La transformation digitale responsable
Steria Rapport RSE 2014 : La transformation digitale responsableSteria_France
1.9K vues60 diapositives
Citizen act fr_formation_rse par
Citizen act fr_formation_rseCitizen act fr_formation_rse
Citizen act fr_formation_rseCITIZEN ACT
626 vues26 diapositives
Citizen act fr_fiche_dd_fr par
Citizen act fr_fiche_dd_frCitizen act fr_fiche_dd_fr
Citizen act fr_fiche_dd_frCITIZEN ACT
559 vues11 diapositives
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR par
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISRInvestir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISR
Investir dans les entreprises : les choix d’un Gérant d'OPCVM ISRSerrerom
126 vues30 diapositives
Rse 5 a lecture in french par
Rse 5 a lecture in french Rse 5 a lecture in french
Rse 5 a lecture in french Gilormini
3.3K vues105 diapositives

Contenu connexe

En vedette

El adjetivo par
El adjetivoEl adjetivo
El adjetivo26582658
351 vues10 diapositives
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014 par
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014Bessem Aamira
1.9K vues14 diapositives
Servicios de internet cristina echeverria 7 mo adm noct par
Servicios de internet  cristina echeverria 7 mo adm noctServicios de internet  cristina echeverria 7 mo adm noct
Servicios de internet cristina echeverria 7 mo adm noctAnakriss
620 vues7 diapositives
Hipertensión par
HipertensiónHipertensión
Hipertensiónsaraicruzgarcia
522 vues8 diapositives
La influencia de la música en el desarrollo par
La influencia de la música en el desarrolloLa influencia de la música en el desarrollo
La influencia de la música en el desarrolloFreddy Luciano
367 vues6 diapositives
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20 par
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20Eva Sierra Silvestre
1.4K vues37 diapositives

En vedette(20)

El adjetivo par 26582658
El adjetivoEl adjetivo
El adjetivo
26582658351 vues
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014 par Bessem Aamira
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014
LA VOIE À UNE ARCHIVE OUVERTE UNIVERSITAIRE TUNISIENNE - Jela 2014
Bessem Aamira1.9K vues
Servicios de internet cristina echeverria 7 mo adm noct par Anakriss
Servicios de internet  cristina echeverria 7 mo adm noctServicios de internet  cristina echeverria 7 mo adm noct
Servicios de internet cristina echeverria 7 mo adm noct
Anakriss620 vues
La influencia de la música en el desarrollo par Freddy Luciano
La influencia de la música en el desarrolloLa influencia de la música en el desarrollo
La influencia de la música en el desarrollo
Freddy Luciano367 vues
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20 par Eva Sierra Silvestre
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20
"Cómo integrar la evidencia en la práctica clínica" #fisiodigit20
Redes Sociales en los Jóvenes par VaneVillagra
Redes Sociales en los JóvenesRedes Sociales en los Jóvenes
Redes Sociales en los Jóvenes
VaneVillagra234 vues
Mode d'emploi Théière Sencha Riviera et Bar QD686 A par habiague
Mode d'emploi Théière Sencha Riviera et Bar QD686 AMode d'emploi Théière Sencha Riviera et Bar QD686 A
Mode d'emploi Théière Sencha Riviera et Bar QD686 A
habiague4.5K vues
Iae events par belone38
Iae eventsIae events
Iae events
belone38396 vues
Niveles de organización par 1125Lu
Niveles de organización Niveles de organización
Niveles de organización
1125Lu607 vues
Hwile Studio Facebook par rbollet
Hwile Studio FacebookHwile Studio Facebook
Hwile Studio Facebook
rbollet450 vues
Soutenance Thèse Dezetter 2012 Analyses épidémiologiques et socioéconomiques ... par Anne Dezetter
Soutenance Thèse Dezetter 2012 Analyses épidémiologiques et socioéconomiques ...Soutenance Thèse Dezetter 2012 Analyses épidémiologiques et socioéconomiques ...
Soutenance Thèse Dezetter 2012 Analyses épidémiologiques et socioéconomiques ...
Anne Dezetter826 vues

Similaire à Allianz - Rapport de développement durable 2014

OFI, une démarche durable et responsable par
OFI, une démarche durable et responsableOFI, une démarche durable et responsable
OFI, une démarche durable et responsableOFI Asset Management
1.2K vues28 diapositives
La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdf par
La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdfLa responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdf
La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdfKobbi1
17 vues15 diapositives
Rapport ESG Climat - Aviva France par
Rapport ESG Climat - Aviva FranceRapport ESG Climat - Aviva France
Rapport ESG Climat - Aviva FranceAbeille Assurances
1.3K vues47 diapositives
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014 par
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014
Rapport de Responsabilité Sociale d'Entreprise 2013-2014Groupe Crédit Agricole
3.1K vues25 diapositives
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdf par
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdfRapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdf
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdfChalindar
895 vues74 diapositives
Rapport de Développement Durable 2014 par
Rapport de Développement Durable 2014Rapport de Développement Durable 2014
Rapport de Développement Durable 2014Agence ICOM
4.8K vues72 diapositives

Similaire à Allianz - Rapport de développement durable 2014(20)

La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdf par Kobbi1
La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdfLa responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdf
La responsabilité sociétale de l'entreprise (1).pdf
Kobbi117 vues
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdf par Chalindar
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdfRapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdf
Rapport_ESG_Abeille_Assurances_2022.pdf
Chalindar895 vues
Rapport de Développement Durable 2014 par Agence ICOM
Rapport de Développement Durable 2014Rapport de Développement Durable 2014
Rapport de Développement Durable 2014
Agence ICOM4.8K vues
Développement durable chez Groupe Managem par Groupe Managem
Développement durable chez Groupe ManagemDéveloppement durable chez Groupe Managem
Développement durable chez Groupe Managem
Groupe Managem1.4K vues
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients par CabinetRostaing
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clientsResponsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
Responsabilité sociétale : Comment répondre aux attentes de vos clients
CabinetRostaing1.3K vues
Keolis : avancer en acteur responsable par Keolis
Keolis : avancer en acteur responsableKeolis : avancer en acteur responsable
Keolis : avancer en acteur responsable
Keolis619 vues
Présentation de Roche par Grisvert
Présentation de RochePrésentation de Roche
Présentation de Roche
Grisvert791 vues
Après la cop21 engagez vous en faveur du climat social ! par dibs-conseil
Après la cop21 engagez vous en faveur du climat social !Après la cop21 engagez vous en faveur du climat social !
Après la cop21 engagez vous en faveur du climat social !
dibs-conseil526 vues
Rapport de Responsabilité Sociétale 2013 du groupe Up par Up Group
Rapport de Responsabilité Sociétale 2013 du groupe UpRapport de Responsabilité Sociétale 2013 du groupe Up
Rapport de Responsabilité Sociétale 2013 du groupe Up
Up Group2.8K vues
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d... par Mike Sebaut
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Le rapport développement durable 2015-2016 d'un acteur Suisse de la gestion d...
Mike Sebaut523 vues
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja... par Gret
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
BistrO mars 2013 - La RSE des entreprises françaises et le Gret par Pierre Ja...
Gret8.8K vues
Quel impact des critères ESG sur le financement des entreprises ? - LIEGE CRE... par LIEGE CREATIVE
Quel impact des critères ESG sur le financement des entreprises ? - LIEGE CRE...Quel impact des critères ESG sur le financement des entreprises ? - LIEGE CRE...
Quel impact des critères ESG sur le financement des entreprises ? - LIEGE CRE...
LIEGE CREATIVE1.3K vues
Guide Officiel PRODURABLE 2016 par PRODURABLE
Guide Officiel PRODURABLE 2016Guide Officiel PRODURABLE 2016
Guide Officiel PRODURABLE 2016
PRODURABLE5.1K vues

Plus de yann le gigan

29e_Observatoire-E-Pub- .pdf par
29e_Observatoire-E-Pub- .pdf29e_Observatoire-E-Pub- .pdf
29e_Observatoire-E-Pub- .pdfyann le gigan
41 vues44 diapositives
28e Obs-ePub S1-2022 par
28e Obs-ePub S1-2022 28e Obs-ePub S1-2022
28e Obs-ePub S1-2022 yann le gigan
27 vues36 diapositives
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017) par
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)yann le gigan
1.1K vues44 diapositives
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 " par
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "yann le gigan
646 vues20 diapositives
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017) par
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)yann le gigan
615 vues37 diapositives
AdAge Agency family trees 2016 par
AdAge Agency family trees 2016AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016yann le gigan
640 vues1 diapositive

Plus de yann le gigan(20)

19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017) par yann le gigan
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
19ème observatoire de l’e-pub SRI (bilan 2017)
yann le gigan1.1K vues
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 " par yann le gigan
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
13e Bilan ARPP " image et respect de la personne 2017 "
yann le gigan646 vues
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017) par yann le gigan
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
18ème observatoire de l’e-pub SRI (1er Semestre 2017)
yann le gigan615 vues
AdAge Agency family trees 2016 par yann le gigan
AdAge Agency family trees 2016AdAge Agency family trees 2016
AdAge Agency family trees 2016
yann le gigan640 vues
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e... par yann le gigan
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
Parution au Journal Officiel du décret d’application de la loi Macron sur l’e...
yann le gigan564 vues
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016) par yann le gigan
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
17ème édition de l’Observatoire de l’e-pub SRI-PwC-UDECAM (Bilan 2016)
yann le gigan461 vues
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A... par yann le gigan
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
« Les usages du numérique en France en 2016 » Credoc / Agence du numérique, A...
yann le gigan1.1K vues
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015 par yann le gigan
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
[Livre Blanc] Repenser le temps : Rencontres de l’Udecam / 06 septembre 2015
yann le gigan1.2K vues
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris... par yann le gigan
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
[Livre blanc] « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entrepris...
yann le gigan1.3K vues
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ... par yann le gigan
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
Observatoire EY de l’information extra-financière des entreprises du SBF 120 ...
yann le gigan758 vues
European SRI Study 2016 - Eurosif par yann le gigan
European SRI Study 2016 - EurosifEuropean SRI Study 2016 - Eurosif
European SRI Study 2016 - Eurosif
yann le gigan1.3K vues
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016 par yann le gigan
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 20162ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
2ème édition du Baromètre Annonceurs Mobile SRI-Harris Interactive - Nov 2016
yann le gigan220 vues
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016 par yann le gigan
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
Baromètre Adblock IPSOS - IAB 2016
yann le gigan569 vues
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets par yann le gigan
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
Livre blanc Arcep : Préparer la révolution de l’internet des objets
yann le gigan927 vues
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub par yann le gigan
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
Les résultats du marché publicitaire 1er semestre 2016 – Irep / France Pub
yann le gigan503 vues
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique par yann le gigan
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique « Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
« Dirigeants vs Millenials » 5 recommandations pour supporter le choc numérique
yann le gigan273 vues
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 par yann le gigan
 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016 Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
Partage ! - cahiers IP innovation & prospective de la CNIL - Juin 2016
yann le gigan270 vues
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique) par yann le gigan
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
Marché du livre belge 2015 - ADEB (papier + numérique)
yann le gigan372 vues

Dernier

Oser la circularité dans les projets immobiliers par
Oser la circularité dans les projets immobiliersOser la circularité dans les projets immobiliers
Oser la circularité dans les projets immobiliersLIEGE CREATIVE
63 vues76 diapositives
FORMATION SUR LA METHODE 5S KKW.pptx par
FORMATION SUR LA METHODE 5S KKW.pptxFORMATION SUR LA METHODE 5S KKW.pptx
FORMATION SUR LA METHODE 5S KKW.pptxKOUADIO WILLIAMS KOUAME
11 vues17 diapositives
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023 par
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023Cluster H2O
40 vues94 diapositives
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ... par
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...Joëlle Leconte
30 vues13 diapositives
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd... par
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...Ipsos France
246 vues63 diapositives
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdf par
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdfFaga1939
5 vues7 diapositives

Dernier(8)

Oser la circularité dans les projets immobiliers par LIEGE CREATIVE
Oser la circularité dans les projets immobiliersOser la circularité dans les projets immobiliers
Oser la circularité dans les projets immobiliers
LIEGE CREATIVE63 vues
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023 par Cluster H2O
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023
Gestion de l'eau dans les Zones d'Activité Economique - 30 novembre 2023
Cluster H2O40 vues
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ... par Joëlle Leconte
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...
Nous avons suffisamment de minéraux pour assurer la transition énergétique - ...
Joëlle Leconte30 vues
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd... par Ipsos France
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
58% des Français reconnaissent qu’ils pourraient faire plus d’effort pour réd...
Ipsos France246 vues
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdf par Faga1939
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdfL'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdf
L'AVENIR DE L'ÉNERGIE REQUIS POUR LE MONDE.pdf
Faga19395 vues
Vers une comptabilité adaptée au renouvellement de l’environnement par LIEGE CREATIVE
Vers une comptabilité adaptée au renouvellement de l’environnementVers une comptabilité adaptée au renouvellement de l’environnement
Vers une comptabilité adaptée au renouvellement de l’environnement
LIEGE CREATIVE76 vues
Bulletin d'estimation du risque d'avalanche sur Aure Louron pour le 1er décembre par Philippe Villette
Bulletin d'estimation du risque d'avalanche sur Aure Louron pour le 1er décembreBulletin d'estimation du risque d'avalanche sur Aure Louron pour le 1er décembre
Bulletin d'estimation du risque d'avalanche sur Aure Louron pour le 1er décembre

Allianz - Rapport de développement durable 2014

  • 1. Notre RSE de A à Z Rapport développement durable 2014 06 11 16 21 Être à l’écoute des besoins de nos clients Permettre l’épanouissement et l’engagement de nos collaborateurs Œuvrer pour un environnement plus durable Créer de la valeur pour la société
  • 2. 2 Édito03 Relever des défis stratégiques, majeurs et de long terme • Nos métiers au cœur d’un monde en mutation • Les enjeux RSE/ESG d’Allianz régulièrement analysés • Une gouvernance recentrée sur l’opérationnel 04 Être à l’écoute des besoins de nos clients • L’assurance pour tous • Acteur de prévention • Des solutions ajustées aux besoins de nos clients • Un partenaire de confiance 06 Permettre l’épanouissement et l’engagement de nos collaborateurs • Mieux vivre ensemble au travail • Le développement de tous les talents • Des collaborateurs responsables et engagés • La diversité au cœur de nos équipes 11 Œuvrer pour un environnement plus durable • Des solutions responsables pour nos clients • Des investissements au soutien de l’économie verte • Des actifs immobiliers plus respectueux de l’environnement • Des impacts opérationnels sous contrôle 16 Créer de la valeur pour la société • Pour une société plus inclusive • Créateur de valeur économique • Des investissements socialement responsables • Engagé pour la santé 21 Indicateurs sociaux et environnementaux26 Note méthodologique du reporting RSE30 Attestation de l’Organisme Tiers Indépendant31 Sommaire Notre Responsabilité Sociétale d’Entreprise de A à Z
  • 3. 3 Sur la voie d’une assurance responsable En 2015, notre groupe fête ses 125 ans. C’est l’occasion de repenser les fondements de notre métier, et de redéfinir les termes de notre ambition : comment incarner toujours mieux notre responsabilité sociétale ? Avec les avancées technologiques sans précédent des cinq dernières années, de nouveaux risques sont apparus, liés au Big Data, aux objets connectés, aux nouveaux usages de l’économie collaborative… Dans le même temps, le réchauffement climatique impacte fortement notre activité : les provisions nécessaires pour couvrir les catastrophes naturelles ont quasiment doublé en cinq ans ! Enfin, le développement des énergies renouvelables se poursuit, requérant sans cesse des solutions innovantes. Notre responsabilité est d’anticiper les nouveaux besoins de protection associés à ces risques. C’est à dire, accompagner les nouveaux usages… mais aussi répondre aux exigences que suscite la prise de conscience environnementale et sociale des consommateurs qui sont nos clients. Cet anniversaire symbolique, qui tombe l’année même où la France reçoit la COnférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), est un signe dont nous nous sommes saisis pour insuffler à notre nouveau Plan stratégique un élan particulier vers un engagement toujours plus fort en matière de RSE. Avec le plan Innovation et Confiance, qui va nous guider au cours des cinq prochaines années, nous avons choisi de placer la RSE au cœur de notre action. Sur ce sujet comme sur les autres, nous souhaitons « prendre une longueur d’avance ». La nouvelle gouvernance du développement durable d’Allianz France annonce un nouveau cycle en termes de RSE. Désormais, la responsabilité sociétale de l’entreprise sera placée au cœur du métier, qui agira sur ses différentes sphères d’influence, tout au long de sa chaîne de valeur. Notre objectif est clair : nous voulons que les sujets de responsabilité sociétale percolent dans chacune de nos directions opérationnelles. Depuis 2012, nous avons déployé une politique ambitieuse de « produits verts » et de solutions adaptées pour faire face aux nouveaux risques sociétaux(vieillissement),technologiques(cyber-risques pourlesentreprises),etenvironnementaux(garanties adaptées aux véhicules électriques/hybrides, aux installations d’énergies renouvelables, à la construction HQE(1) , aux risques écologiques et de pollution). Sur cette lancée, nous allons continuer à encourager nos clients à adopter des comportements plus écoresponsables par le biais de produits comportant une « prime » à l’éco-responsabilité. En matière de prévention, la diffusion accrue d’une culture du risque contribuera à les rendre plus robustes dans un environnement incertain. Enfin, Allianz intègre l’Investissement Socialement Responsable (ISR) dans sa gestion d’actifs. Cela reflète une conviction forte : défendre le développement durable, c’est œuvrer pour des équilibres de long terme dans tous les secteurs. A travers ces mesures, Allianz s’engage concrètement sur la voie d’une assurance responsable, soucieuse de répondre au mieux aux défis éthiques d’aujourd’hui et de demain. Jacques Richier Président - Directeur Général d’Allianz France (1) Haute Qualité Environnementale
  • 4. 4 Relever des défis stratégiques, majeurs et de long terme Nos métiers au cœur d’un monde en mutation Les compagnies d’assurance sont éminemment concernées par les enjeux du développement durable. Parce que la maîtrise des risques est au cœur de nos métiers - ce qui suppose de les identifier, les anticiper, les prévenir, puis les gérer au mieux quand ils se réalisent – nous sommes aux premières loges des changements majeurs qui remettent aujourd’hui en cause l’équilibre de nos sociétés et économies : changement climatique, vieillissement des populations, nouvelles pandémies, fragilisation du modèle de l’Etat-Providence, crise économique et financière, digitalisation de l’économie, cyber-risques, géopolitique et terrorisme, … Autant de sujets d’actualité qui changent profondément la donne dans nos métiers. Notre responsabilité doit s’envisager au cœur de notre modèle d’affaires, tout au long de notre chaîne de valeur : elle nous conduit non seulement à proposer des solutions nouvelles pour faire face à ce nouveau paysage de risques, mais également à orienter les assurés vers des comportements plus durables, à investir dans des secteurs porteurs d’avenir ou encore à infléchir nos investissements pour en optimiser les possibles impacts positifs. Tout cela en gagnant en maîtrise de nos risques et, donc, en performance et durabilité. Ce faisant, nous pouvons vraiment contribuer au développement d’une société et d’une économie plus durables. Allianz signataire de longue date des Principes pour l’Investissement Responsable. Les Principes pour l’Investissement Responsable (PRI, Principles for Responsible Investment), définis par l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, constituent un ensemble de principes volontaires qui permettent aux investisseurs d’intégrer des facteurs Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans leurs décisions d’investissement et le dialogue avec les émetteurs, quelle que soit la classe d’actifs. Allianz a adhéré à ces principes en 2007. Ces principes s’inscrivent en totale cohérence avec notre vision de la gestion d’actifs. Celle-ci repose sur une analyse fondamentale et un horizon d’investissement à long terme, pour mieux déceler risques et opportunités. 2014, Allianz prend de nouveaux engagements avec les Principes pour une Assurance Responsable. Élaborés par l’Initiative Financière du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, ces principes définissent un cadre permettant à l’industrie mondiale de l’Assurance de prendre en compte les risques et opportunités liés aux enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ces principes engagent leurs signataires sur une feuille de route précise : intégrer les critères ESG dans leurs prises de décisions ; sensibiliser leurs clients et partenaires à ces enjeux ; promouvoir, aux côtés des pouvoirs publics, une action globale en faveur de ces questions ; communiquer régulièrement et de façon transparente sur leurs actions RSE. Le Groupe Allianz a signé les PSI (Principles for Sustainable Insurance) en février 2014, s’engageant ainsi à les intégrer au cœur de ses activités et de ses relations avec ses parties prenantes (clients, fournisseurs, instances publiques, salariés, actionnaires, etc.). « Avec un volume mondial de plus de 4 000 milliards de dollars de primes d’assurance et de plus de 24 000 milliards de dollars d’encours sous gestion, les assureurs qui intègrent les enjeux de responsabilité sociale et environnementale dans leurs opérations peuvent générer les flux financiers, les investissements et les perspectives à long terme nécessaires au développement durable. » Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, Sommet sur le climat à l’ONU, le 23 septembre 2014 2014, le groupe Allianz confirme son engagement responsable
  • 5. 5 Les enjeux RSE / ESG d’Allianz régulièrement analysés Le suivi et la sélection des enjeux RSE/ESG sur lesquels Allianz doit se mobiliser s’effectuent au niveau du groupe. Ils s’appuient notamment sur l’analyse des besoins des différentes parties prenantes que sont nos clients (85 millions de clients Allianz dans le monde en 2014), nos partenaires, nos collaborateurs (147 425 collaborateurs dans le monde), nos fournisseurs, les pouvoirs publics et les représentants de la société civile, en conjuguant plusieurs démarches : un dialogue régulier avec un panel d’ONG ; le Global Issues Forum réunissant deux fois par an des experts ; le Berlin Demography Forum réunissant diverses parties prenantes autour des enjeux démographiques. En complément, une étude sur les attentes de nos parties prenantes est réalisée tous les deux ans. Les résultats de la vague 2014, consolidés avec les enseignements de tous nos processus d’analyse de matérialité, nous ont permis de dresser une cartographie actualisée de nos enjeux RSE, à la croisée des intérêts d’Allianz et de ceux de nos parties prenantes(2) . Une gouvernance recentrée sur l’opérationnel La gouvernance des questions RSE chez Allianz articule étroitement le groupe Allianz et les entités des différents pays (70 pays d’implantation) : • Une approche intégrée au niveau du groupe Allianz, reposant sur deux centres de compétences, Allianz4Good et le Board ESG. Ces deux équipes, notamment en charge de la vision à long terme, de la stratégie et des relations avec la société civile, jouent un rôle clé dans l’animation d’une démarche RSE au sein des entités locales et dans le partage de bonnes pratiques. L’équipe Green Solutions labellise quant à elle les nouveaux produits des entités nationales habilités à être positionnés comme «verts». • Une évolution en 2014 de la gouvernance au niveau France pour ancrer l’approche RSE dans les directions opérationnelles et ainsi la renforcer au cœur de nos métiers. Après quatre années de maturation de nos approches au sein d’une direction RSE dédiée, nous avons décidé de mettre ses ressources à la disposition des directions opérationnelles afin qu’elles s’approprient pleinement les questions RSE. Le dispositif est complété par des correspondants RSE dans toutes les unités d’Allianz France. Les questions plus générales (reporting réglementaire, veille, coordination, …), ainsi que la participation aux travaux du groupe Allianz, relèvent désormais des Affaires Publiques rattachées au Secrétariat Général. (2) En savoir plus sur nos analyses de matérialité : https://www.allianz.com/en/sustainability/sustainability_report_2014/sustainability_strategy/stakeholder_engagement_and_materiality.html •Égalité des chances / diversité •Possibilités de formations et d’emplois / employabilité •Changements géopolitiques •Changement climatique •Éthique et intégrité •Inclusion financière •Respect de la vie privée et sécurité des données numériques •Évolution démographique •Qualité et Innovation dans les produits et services •Engagement et satisfaction clients •Performance économique / stabilité des marchés financiers •Évaluation systématique desrisques(incluantESG) •Concurrence croissante •Réglementation et politiques publiques •Développement des futurs marchés •Sécurité •Santé •Transparence •Urbanisation •Gouvernance •Éducation à la finance •Engagement des employés et satisfaction •Investissements à faible émission de carbone •Énergies renouvelables •Communication et médias sociaux •Produits écologiques •Sécurité énergétique •Mobilité •Culture du leadership •Gestion des catastrophes •Consommation d’énergie / émissions carbone Importancepourlespartiesprenantes Impact potentiel sur le métier d’Allianz Matrice de matérialité(2)
  • 6. 6 Nos clients sont confrontés à un contexte d’incertitude et de complexité renforcées, où apparaissent de nouveaux risques liés aux grandes transformations climatiques, technologiques, démographiques, économiques et géopolitiques de l’époque. Notre cœur de métier est la gestion de ces risques. En tant qu’assureur, notre rôle premier est d’apporter à nos clients des solutions leur permettant de continuer, dans cet environnement incertain, à se développer, anticiper, innover, prendre des initiatives, des risques, investir. Et d’être à la hauteur de leurs besoins de fiabilité, de transparence, de simplicité et de respect. Être à l’écoute des besoins de nos clients
  • 7. 7 L’assurance pour tous L’assurance est un produit de première nécessité, qui doit être accessible au plus grand nombre. Cette conviction nous conduit à rechercher des solutions pour ceux que leur situation pourrait placer en marge du système. Ainsi, avant même les conventions Belorgey et AERAS (s’AssureretEmprunteravecunRisqueAggravédeSanté)(3) , Allianz s’est engagé à améliorer l’accès des personnes malades à des assurances de prêt ou à la souscription de contrats de prévoyance. Nous proposons des solutions sur mesure avec des tarifs plus justes, établis en fonction des dernières avancées médicales et des données statistiques les plus récentes, pour limiter le refus d’assurance ainsi que les surprimes. Nous avons ainsi revu en 2014 la tarification relative au VIH en tenant compte des études de survie les plus récentes à la suite de nouveaux traitements. L’année 2014 a été marquée par une nouvelle avancée, en faveur des personnes sourdes et malentendantes cette fois-ci, avec notre solution Contact en langue des signes, développée en partenariat avec DEAFI (centre de relation clients spécialisé dans la gestion des personnes sourdes et malentendantes). Depuis le site allianz.fr, en quelques clics, le client sourd ou malentendant peut accéder à la solution Contact en langue des signes et être mis en relation avec un vidéo-conseiller par tchat ou webcam (ce qui lui permet d’échanger en langue des signes depuis son écran). Plus de 300 000 personnes parlent la langue des signes française dans l’Hexagone. Acteur de prévention En tant qu’assureurs, nous avons une expertise des risques à partager avec nos publics, au premier rang desquels nos clients. Allianz France a donc développé des services de sensibilisation et des outils de prévention dans les différents champs de la vie. Par exemple : • Automobile : nous délivrons des conseils, formations et outils encourageant le civisme et la conduite responsable. Afin de protéger nos clients jeunes conducteurs, nous leur proposons des stages de conduite préventive sur circuit. • Entreprises : nous mettons à disposition de nos clients entreprises des ingénieurs prévention spécialisés dans différentes natures de risques, pour mieux calibrer leur assurance, les aider dans l’élaboration de plans de prévention, d’actions de formations internes, etc. • Climat : l’application Ma Sécurité par Allianz, gratuite, permet une identification des risques technologiques majeurs localement, délivre des conseils de prévention et des consignes d’urgence. En 2014, dans cet esprit, nous avons mis en place un partenariat avec Météo France. Grâce à ce service, nos clients professionnels et entreprises reçoivent une alerte en amont des événements climatiques dangereux, ainsi que des conseils pratiques pour se préparer et un suivi en temps réel de l’événement. Allianz place l’écoute et la proximité au cœur de la relation avec ses clients. Leur confiance se mérite et nous œuvrons pour leur apporter toujours plus de transparence, de facilité et de personnalisation. (3) Signées respectivement en 2001 et 2006 entre professionnels de l’assurance et de la banque, pouvoirs publics et associations pour faciliter l’accès au crédit des personnes malades ou qui l’ont été. « La prévention des événements météorologiques sensibles a un impact important sur la protection des personnes et les activités socio-économiques. Le nouveau service développé avec Allianz s’inscrit pleinement dans notre démarche d’anticipation et de suivi des risques météorologiques, sans oublier la diffusion de l’information sur les risques associés. » Jean-Marc Lacave, Président-Directeur Général de Météo-France En 2014, 2 400 visites de risques réalisées chez nos clients entreprises Chiffre clé : L’expertise de nos ingénieurs préventionnistes a été distinguée lors des Journées internationales de la prévention, organisées par le groupe Allianz en octobre 2014 à Munich. Le référentiel de règles et process d’Allianz France en matière de prévention des risques ABR (Assurance Biens et Responsabilité) y a en effet été adopté comme standard du groupe.
  • 8. 8 Des solutions ajustées aux besoins de nos clients Nos clients ont besoin d’offres simples, compréhensibles, faciles à utiliser et répondant précisément à leurs besoins. Nous avons donc développé pour eux une nouvelle génération de produits modulaires, avec des garanties plus lisibles et personnalisées. Chacun peut composer son contrat selon son profil, son style de vie, ses besoins et son budget. Allianz France a lancé sur ce modèle de nouvelles offres en assurance santé, auto, habitation et assurance emprunteur. Par exemple, la complémentaire santé Allianz Composio dissocie l’optique du dentaire, avec possibilité de garanties distinctes pour les parents et les enfants, ce qui permet à chacun d’ajuster son budget au plus près de ses besoins spécifiques. En 2014, dans cet esprit, Allianz France a lancé une nouvelle gamme prévoyance. Elle permet à l’assuré de se couvrir et d’anticiper la protection financière de sa famille face aux risques de décès prématuré, d’incapacité et d’invalidité. Parmi les innovations : une garantie « capital maladie redoutée » qui permet en cas de maladie grave - cancer, infarctus, AVC, sclérose en plaques, notamment - de percevoir un capital à utiliser librement. En 2014, 462 551 assurés couverts par Allianz Composio (santé) Chiffre clé : Pour Allianz France, être responsable vis-à-vis de ses clients, c’est comprendre leurs préoccupations et leurs besoins, répondre à leurs exigences de protection et de service, et enfin s’adapter à leurs nouveaux comportements tels que ceux générés par les nouvelles technologies ou encore l’économie de partage. Cette volonté s’incarne tout au long de la chaîne de valeur, de la conception des produits et services, jusqu’à la gestion des sinistres en passant par la formation des commerciaux d’Allianz France. Le meilleur exemple en termes de conception, ce sont les nouvelles gammes de produits modulaires qui offrent à chaque client une couverture sur mesure, ajustée aux besoins de chaque membre de la famille. Nous avons largement investi dans la formation afin que cet objectif de l’entreprise soit celui de tous nos collaborateurs. C’est la vocation première de la formation Sales Energy dispensée en 2014 : écouter pour comprendre les besoins. En 2014, nous sommes fiers d’avoir lancé une initiative inédite, l’Unité Mobile d’Intervention qui nous permet de nous déplacer là où sont nos clients pour des actions de prévention en relation avec la sécurité routière par exemple ou bien des interventions rapides en cas d’événement météorologique exceptionnel. Nous continuerons à innover pour nous adapter aux nouveaux besoins et usages de nos clients, ainsi qu’aux nouveaux risques. C’est un des axes clairement identifié de la stratégie 2015-2020 d’Allianz France - Innovation et Confiance - incarné par la Top Initiative Satisfaction Client. Notre objectif est de donner à nos clients toutes les bonnes raisons de nous faire durablement confiance et de nous recommander. Une nouvelle offre téléassistance pour faire face au grand âge Conçue en partenariat avec GTS, filiale de Mondial Assistance, Allianz Téléassistance permet à la personne équipée de lancer une alerte 24h/24, 7j/7 depuis chez elle, en cas de chute par exemple. Aussitôt, un conseiller Allianz Téléassistance évalue la situation et prévient les proches ou au besoin les secours d’urgence (pompiers, SAMU). Ainsi, les personnes âgées peuvent continuer à vivre chez elles en toute sérénité. Franck Le Vallois Directeur de l’Indemnisation, Allianz France Zoom 2014 Interview
  • 9. 9 Un partenaire de confiance Nous mettons tout en œuvre pour que nos clients nous perçoivent comme des partenaires fiables, intègres, accessibles, à leurs côtés pour résoudre leurs difficultés. Par exemple : • Ethique commerciale : tous nos salariés commerciaux, ainsi que les Agents Généraux entrant en fonction, bénéficient d’une formation sur les différents domaines de conformité. La formation Sales Energy, quant à elle, leur apprend à conseiller aux clients une couverture précisément ajustée à leurs besoins. • Traitement des réclamations : attentifs aux insatisfactions exprimées par nos clients, nous avons à cœur de leur proposer un traitement simple, transparent (accessible à tous depuis notre site) mais également rapide. Nous veillons autant que possible à répondre aux insatisfactions exprimées sur les réseaux sociaux, notamment via notre page Facebook et notre compte Twitter, @AllianzAvecVous, dédié à nos clients. 2014 a été par ailleurs marquée par deux innovations majeures : • L’Unité Mobile d’Intervention : cette solution, distinguée par le Trophée d’Or de l’assurance, apporte un surcroît de proximité à nos clients. En cas d’Événement de Grande Ampleur (EGA), ils bénéficient de la présence d’une équipe indemnisation spécialement dédiée pour les accompagner dans leurs démarches et accélérer l’indemnisation. • Un tiers de confiance pour les avis clients : nous avons décidé de développer et d’externaliser le recueil de l’avis de nos clients : nous sommes passés de la réception ponctuelle d’avis spontanés à un dispositif sollicitant systématiquement les avis de nos clients. Ceux-ci s’affichent désormais par l’intermédiaire d’un tiers de confiance, eKomi, qui les certifie et facilite leur partage sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook). Ces avis nous permettent de donner la preuve la plus fidèle et actualisée de notre qualité de service. « Nous avons pu apprécier l’intérêt de l’Unité Mobile d’Intervention lors des pluies torrentielles de l’automne 2014, avec la crue et les inondations qui s’en sont suivies. Le camion de l’UMI est arrivé très vite et s’est installé sur le parking du supermarché, nous permettant de recevoir confortablement les clients, de tenir des réunions de crise tripartites avec les experts. Les clients ont apprécié le professionnalisme et la réactivité d’Allianz, seule compagnie à se mobiliser de la sorte. » Pascal Eon, Agent Allianz à Lunel (Hérault) En 4 mois, fin 2014, 800 avis clients certifiés par eKomi Chiffre clé :
  • 10. 10 Objectifs Gagner 10 points d’ici 2020 sur le taux de recommandation de nos clients Faire progresser de 10 points d’ici 2020 l’orientation clients de nos collaborateurs Atteindre l’objectif du groupe pour les réclamations, soit 75 % traitées dans les 21 jours (en 2014, Allianz France a traité 70 % des réclamations en 3 semaines) Offrir une accessibilité multi-canaux Être partenaire de confiance, c’est donner à nos clients les moyens d’entrer en contact avec nous facilement, dans toutes les circonstances de leur vie. Nous sommes à ce titre fiers de pouvoir mettre à leur disposition unréseaude6000intermédiaires présentspartoutenFrance, pour un accueil de proximité, au cœur du quotidien de nos clients. En complément de ce réseau, nous avons accéléré ces dernières années, le déploiement d’outils et de services digitaux accessibles via ordinateurs, tablettes et smartphones. Ces derniers apportent à nos clients immédiateté et disponibilité permanente, aussi bien que pour les déclarations de sinistres ou les suivis de dossier. Même en mobilité, nos clients gardent le contact avec nous. Ainsi, l’application Mon Allianz Mobile donne à chacun un lien direct avec ses interlocuteurs Allianz, pour leur poser une question sur un contrat ou appeler pour un remboursement de soins de santé, par exemple. Elle permet notamment d’accéder aux contrats d’assurance sur smartphone et tablette de manière simple, pratique et toujours 100 % sécurisée et 100 % disponible. Nous avons continué, en 2014, à renforcer la digitalisation multi-supports de nos services. Allianz France a travaillé avec les fédérations d’assurance FFSA/ GEMA pour lancer l’e-constat automobile. Ce service permet à nos clients de déclarer leur sinistre automobile depuis leur smartphone. Leurs démarches sont facilitées, notamment grâce au pré-remplissage de leurs données personnelles et contractuelles. Une fois tous les champs renseignés, le conducteur n’a plus qu’à signer avec son doigt puis valider sa déclaration, immédiatement envoyée à nos services pour être traitée dans l’heure. Des clients satisfaits En 2014, près de 25 000 clients ont répondu à des enquêtes afin de mesurer leur satisfaction. Au 4ème trimestre 2014, 89 % des clients interrogés suite à un sinistre Habitation ont donné une note entre 7 et 10. Même tendance suite à un sinistre Auto : 90 % des clients ont donné une note entre 7 et 10.
  • 11. 11 La RSE concerne le management des ressources humaines à double titre. Tout d’abord, parce que la responsabilité n’est pas qu’une affaire de normes et de certifications mais doit s’ancrer dans la culture, s’incarner dans les comportements des collaborateurs. Ces derniers sont des parties prenantes incontournables de la mise en œuvre d’une politique RSE, surtout dans un secteur de services comme l’assurance où la juste relation client est déterminante pour la confiance. Par ailleurs, la RSE nous conduit à réévaluer notre politique RH à la lumière d’enjeux globaux comme la diversité, l’employabilité, la santé et le bien-être, l’équilibre vie professionnelle-vie privée, etc. Autant de sujets cruciaux sur lesquels nos responsables RH s’emploient à prouver que performance sociale et économique sont indissociables. Permettre l’épanouissement et l’engagement de nos collaborateurs
  • 12. 12 Mieux vivre ensemble au travail Notre première préoccupation d’employeur responsable est de créer les conditions d’un bon fonctionnement de notre corps social. Cela passe par : • Un dialogue social de qualité : le rôle des instances représentatives du personnel est structurant pour l’entreprise, pour son fonctionnement économique et sa vie sociale. Outre des réunions de travail ajustées à l’actualité sociale, le dialogue social s’incarne par des réunions périodiques entre la direction et les instances représentatives. • L’étude des attentes de nos salariés : l’enquête en ligne annuelle Allianz Engagement Survey recueille l’avis des collaborateurs de tout le groupe, sur l’orientation stratégique et l’orientation client de l’entreprise, la communication et la collaboration entre les équipes, les relations avec le management, la qualité de vie au travail, le développement personnel et l’engagement sociétal de l’entreprise. Plus de 8 100 collaborateurs d’Allianz France ont répondu à l’AES en 2014. • Une attention portée à l’équilibre de vie : pilote de télétravail, plan de déplacement interentreprises (PDIE) à la Défense, facilité de mobilité vers les régions, chartes e-mails et réunions, … : autant d’outils pour optimiser la qualité de vie professionnelle de nos salariés. • Le projet Vivre Allianz vise à travailler autrement en facilitant la transversalité, le collaboratif, la coopération avec des espaces de travail repensés et de nouveaux outils digitaux. • Les enjeux de santé et de sécurité au travail : les dispositifs du « mieux-vivre au travail » sont complétés par des campagnes de prévention en interne (tabagisme, stress). Des formations Sécurité (E-learning et présentielles) sont régulièrement proposées sur l’ensemble de nos sites pour sensibiliser les collaborateurs aux bonnes pratiques dans ce domaine. 2014 a été particulièrement active avec notamment : • La mise en place d’une cellule d’aide et d’écoute psychologique avec le cabinet Qualisocial. Anonyme et confidentiel, ce dispositif vise à écouter, accompagner et orienter les salariés confrontés à des difficultés professionnelles ou personnelles. • La réédition de l’événement des Family Days, à Lyon et Lille cette fois-ci. Plus de 75 enfants sont venus découvrir les métiers de l’assurance et l’environnement de travail de leurs parents. • Des négociations sur les élections professionnelles, l’épargne salariale, la rémunération, la simplification et l’harmonisation des pratiques entre les administratifs et les commerciaux. Nous envisageons notre responsabilité vis-à-vis de nos 11 471 collaborateurs français sous l’angle non seulement de la qualité de vie et du sens mais aussi d’un cheminement collectif vers un futur où chacun trouve pleinement sa place. Expérimenter le télétravail À l’automne 2013, nous avons initié un pilote sur le télétravail. Il concerne 225 collaborateurs (30 % de managers, 70 % de non-managers), sur différents sites en France (Paris, Bordeaux, Marseille, Rennes, Toulouse...), qui ont choisi de travailler depuis leur domicile un jour fixe de la semaine. Cette expérimentation donne des résultats très satisfaisants, tant pour les collaborateurs (moins de stress, facilité de participation grâce aux outils digitaux…) que pour l’entreprise (collaborateurs responsabilisés, performance accrue, …). Des réflexions sont aujourd’hui en cours sur les modalités d’extension du dispositif. Zoom 2014 Profils des 225 télétravailleurs par âge 100 80 60 40 20 0 - 30 ans 30 / 40 ans 41 / 50 ans + 50 ans Répartitionennombredestélétravailleursparclassed’âge En 2014, 44 accords sociaux signés Chiffre clé : Le Family Day de Lille
  • 13. 13 Le développement de tous les talents Nos collaborateurs sont notre première richesse. Nous avons à cœur de développer ce capital humain : • En attirant de nouveaux talents : pour toucher les jeunes talents, Allianz France innove sur les médias digitaux (site carrière, page Facebook, serious game…). Pour enrichir les profils de nos collaborateurs commerciaux, nous avons aussi lancé un programme de recrutement adapté aux sportifs de haut niveau. • En encourageant la formation tout au long de la vie professionnelle : la Direction des Ressources Humaines fixe les orientations prioritaires de la politique formation en tenant compte de la stratégie et des évolutions de métiers. Dans ce cadre, elle conçoit des programmes et outils (notamment digitaux) adaptés et répond aux besoins exprimés. 2014 a vu le lancement du premier volet de notre portail de ressources pédagogiques (eCampus), la Digital Academy. Celui-ci rassemble l’ensemble des contenus pédagogiques de sensibilisation et de formation au digital : une plateforme dédiée à l’ensemble des collaborateurs qui permet une découverte personnalisée et adaptée à tous les niveaux. Digital Academy En 2014, 24 902 contenus pédagogiques consultés 4 331 visiteurs uniques dont 860 agents qui ont regardé au moins un contenu de la Digital Academy Chiffres clé : Notre communauté digitale interne, Allianz 360°, a quant à elle connu une explosion de son utilisation en 2014, signe de son appropriation par les équipes, sur un mode très convivial. 2 010 connexions en moyenne par jour en 2014 contre 915 en 2013 8 256 membres ont visité Allianz 360° en 2014 contre 1 693 en 2013 2 240 contributions en 2014 contre 1 545 en 2013
  • 14. La dimension Employeur Responsable s’incarne dans plusieurs projets d’entreprise. Je pense notamment à notre pilote en cours sur le télétravail et à la réflexion qui se poursuit sur ce sujet. Les Chartes e-mails et réunions aident à se poser ensemble la question des justes limites. Notre politique et nos actions en faveur de la diversité et de l’emploi des travailleurs handicapés sont des engagements forts et concrets. La réflexion collective que nous menons sur de nouveaux espaces de travail pensés pour plus de transversalité et d’informalité trouvera prochainement à s’incarner dans le programme Vivre Allianz, et notamment au travers des aménagements de la tour Allianz One, le futur siège social d’Allianz France(4) . Une dynamique ambitieuse est également engagée en matière d’égalité professionnelle hommes-femmes. Il s’agit de promouvoir la mixité des équipes comme facteur de qualité et de performance, ceci dans le cadre de la mobilité, des comités de carrière ainsi qu’en matière de rémunération. Et nous progressons avec de nouvelles actions qui se déploient en 2015, notamment le programme Femmes Carrières. La notion d’employeur responsable s’incarne aussi dans le plan stratégique 2015-2020 d’Allianz France, Innovation et Confiance. Ce plan nous permet de nous projeter dans l’entreprise à moyen terme et d’être associés à sa transformation. Il s’agit de repenser les modes de travail en réunissant des équipes de plusieurs unités et directions pour coproduire le changement, dans le cadre notamment des Top Initiatives telles que Talent 2020 et des marathons de l’innovation. Les logiques d’innovation et de partage nous donnent l’opportunité de développer de nouvelles compétences digitales via les communautés Allianz 360°, les nouveaux portails et outils de communication, e-Campus et la Digital Academy. L’ambition est de devenir plus agiles, plus collaboratifs et plus respectueux de la qualité de vie et des relations au travail. Cette volonté de s’inscrire dans la durée pour construire ensemble l’entreprise se retrouve dans nos investissements en termes de formation, de lieux et outils de travail, de gestion des compétences et de promotion de la diversité. Il me semble qu’elle donne une vitalité et une dynamique particulières à notre politique d’employeur responsable. Des collaborateurs responsables et engagés La mobilisation de nos équipes autour de nos enjeux d’éthique professionnelle et de responsabilité sociale est cruciale pour l’atteinte de nos objectifs. 2014 a été l’occasion de différentes actions phares : • La diffusion d’une politique de prévention des conflits d’intérêt à tous nos salariés. Un régime déclaratif a été mis en place pour les dirigeants (Comité Exécutif, Allianz Management Committee, fonctions clés au sens de Solvabilité II, responsables des filiales). • Des principes de déontologie du sponsoring et du mécénat ont été formalisés, avec intégration de la Direction de la Conformité dans le circuit de validation des projets. • Une campagne intranet destinée à l’ensemble de nos salariés portant sur le principe d’intégrité et le dispositif d’alertes professionnelles. Ces actions illustrent nos principaux axes d’implication : • Le code de déontologie : il décrit les principes éthiques et les valeurs que l’entreprise s’engage à respecter et fixe le cadre dans lequel doit s’inscrire le comportement professionnel de nos collaborateurs. • Les principes du développement durable font régulièrement l’objet d’opérations événementielles de sensibilisation, par exemple autour des ruches installées en terrasse de l’immeuble Acacia de La Défense ou bien de notre Clean Day, grand nettoyage de printemps où l’accent est mis sur le tri du papier. Au quotidien, ce sont des courriels ou des campagnes d’affiches, qui rappellent les bons réflexes à entretenir (pas d’impression systématique des messages, privilégier les visioconférences par exemple). • Le mécénat de compétences et l’engagement solidaire sont vivement encouragés chez Allianz France. En 2014, 885 heures consacrées par nos collaborateurs à des actions solidaires Chiffre clé : (4) Voir interview Patrick Stekelorom, page 18 Cécile Deman-Enel, Directrice du Développement RH, Allianz France 14 Calanques propres : Allianz y était ! Pour la 11ème édition de l’opération « Calanques propres » à Marseille, 50 m3 de déchets - l’équivalent de 50 000 bouteilles de 1 litre - ont été retirés du littoral de Marseille à la Ciotat par 500 personnes issues de 40 structures, associations, Clubs Nautiques, Comité d’Intérêt de Quartiers, collectivités… et la Délégation régionale de Marseille d’Allianz France. Zoom 2014 Interview
  • 15. 15 La diversité au cœur de nos équipes Signataire du Pacte Mondial des Nations Unies, Allianz France est engagé sur des objectifs de diversité et d’égalité des chances : • Une politique handicap active : depuis 2007, trois accords ont été signés en faveur des personnes en situation de handicap. Nous mettons l’accent sur leur recrutement et sur l’accompagnement des collaborateurs concernés, ainsi que sur la formation des acteurs clés de l’entreprise (responsables RH et managers). • La mixité des origines : dans le cadre de notre partenariat avec Nos Quartiers ont des Talents (réseau d’entreprises engagées pour la mixité des origines et l’égalité des chances), des collaborateurs apportent un soutien personnalisé à des jeunes chercheurs d’emploi issus de milieux défavorisés. • L’égalité Hommes-Femmes en ligne de mire : le développement des talents féminins est une priorité. Un accord sur l’égalité hommes-femmes a été signé et, dans les comités de carrière, une vigilance particulière est portée à l’identification des potentiels féminins et à la nomination de dirigeantes. En 2014, nous avons mis l’accent sur la sensibilisation de nos collaborateurs : • Elaboration et test d’un module de formation (présentiel et e-learning) à destination des managers, pour les sensibiliser aux enjeux de la diversité, à la lutte contre les stéréotypes et les discriminations, intégrant des outils pratiques pour gérer le sujet au sein de leurs équipes. • Tout au long de l’année, nous avons déployé des actions autour du handicap. Le dispositif « Va y’avoir du (handi)sport », organisé autour de la série Vestiaires de France 2, a ainsi permis d’aborder le handicap sur un ton décalé et d’associer les collaborateurs au tournage de deux épisodes 100 % Allianz. (5) Environ 300 personnes (H / F) dans l’entreprise. Être parrain pour Nos Quartiers ont des Talents « Ça m’a paru naturel de participer dès le début. J’ai moi-même profité de l’ascenseur social et je me suis dit que je devais faire profiter d’autres personnes de mon expérience afin de rétablir un certain équilibre dans les chances au départ. Cela permet de rester en contact avec la vraie vie. C’est une vraie leçon d’humilité car des personnes brillamment diplômées, motivées et volontaires se retrouvent en galère d’embauche pour n’avoir pas les contacts et le profil requis. Professionnellement, cela m’a ouvert l’esprit et a nourri ma réflexion sur la manière de gérer mon propre processus de recrutement. Par ailleurs, quand je croise des alternants issus des nouvelles générations d’étudiants, je les comprends mieux aujourd’hui. » David Krist, Unité Distribution, Allianz France Objectifs Renforcer la mixité dans l’encadrement supérieur et intermédiaire Multiplier les projets relatifs à la qualité de vie et de travail dans l’entreprise Respecter notre engagement à accompagner et recruter les travailleurs handicapés Développer des modes agiles et collaboratifs dans nos échanges, processus et projets Chiffre clé : 33% de femmes parmi les cadres de direction(5) d’Allianz France (+ 5 points/2013)
  • 16. 16 Le changement climatique constitue un défi majeur pour nos sociétés et nos économies. Il impose à chacun de se mobiliser pour essayer de le limiter mais également pour s’y adapter et en atténuer les effets. En tant qu’assureur et investisseur, nous sommes tout particulièrement concernés : d’abord parce que ces bouleversements génèrent de nouveaux risques pour nos clients, ensuite parce que cela impactera fatalement la valeur de nos portefeuilles d’actifs et, enfin, parce qu’au travers de nos investissements nous avons les moyens de contribuer à l’évolution collective vers un modèle économique et énergétique plus durable. Œuvrer pour un environnement plus durable
  • 17. 17 Des solutions responsables pour nos clients Allianz France intègre les enjeux environnementaux dans la conception de son offre de différentes façons : • Des produits adaptés à l’économie verte : Allianz Energies Renouvelables couvre les risques des producteurs « d’énergies vertes » (éolien, photovoltaïque, hydroélectrique, méthanisation). • L’assurance des risques environnementaux : Capital Nature indemnise les entreprises quand leur responsabilité est engagée pour des dommages causés à l’environnement. • Des offres encourageant des modes de vie plus sobres : nous offrons des tarifs réduits pour l’assurance des véhicules hybrides et électriques, mais aussi pour les petits rouleurs. • Des solutions d’indemnisation plus responsables : avec Allianz Solution Auto-durable, nos clients peuvent faire réparer leur carrosserie avec des pièces recyclées. • Des produits d’épargne durable : nos épargnants peuvent choisir pour leur assurance-vie des fonds d’investissements socialement responsables (actions, obligations, produits monétaires). En 2014, le lancement d’Allianz Conduite Connectée nous permet de poursuivre dans cette voie. Grâce à une solution télématique embarquée, le client bénéficie d’un pack de services complets, dont la possibilité d’évaluer sa conduite et de bénéficier de conseils d’éco-conduite personnalisés. Des investissements au soutien de l’économie verte AllianzFranceetEDFontlancé,enpartenariatavecIdinvest Partners,ElectranovaCapital,unfondsdecapital-risque finançantdejeunesPMEporteusesdeprojetsinnovantsdans lesnouvellestechnologiesénergétiques.Lefondsaréaliséses troispremiersinvestissementsdansdesjeunespousses: • Actility, société française spécialisée dans les réseaux électriques intelligents, a développé une plateforme de communication facilitant le pilotage à distance des appareils électriques. En mesurant, prévoyant et contrôlant leur consommation, cet outil permet de limiter la consommation électrique pendant les périodes de pointe, réduisant ainsi l’appel ponctuel aux centrales de production produisant le plus de CO2 . •Seatower, société norvégienne, a développé une solutionde fondationsgravitairesnovatricespourl’éolien en mer.Cesfondations sont particulièrement adaptéesaux nouveaux parcsinstalléseneaux profondeset également plusrespectueusesdesécosystèmesmarins. • Techniwood, société française spécialisée dansla construction en bois, est le tout dernierarrivant du trio, ayant bénéficiédeces financementsen 2014. Par ailleurs, en 2014, le groupe Allianz a complété ses investissements dans les énergies renouvelables par l’acquisition du parc éolien Forterre dans l’Yonne. Avec ce parc, d’une capacité de 28 MW, Allianz possède désormais 25 parcs éoliens en France, soit une production capable d’alimenter 240 000 foyers. Allianz France est engagé dans une démarche environnement pragmatique, placée sous le signe de l’exigence et de l’innovation, s’incarnant à la fois dans son offre produits, dans ses investissements et dans la gestion de ses impacts opérationnels. Le montant total des investissements du groupe Allianz dans les énergies renouvelables en Europe a dépassé les 2 milliards fin 2014 17 529 contrats de « produits verts » Allianz France souscrits en 2014 Chiffres clé : Contribuer au cadre assurantiel de la transition énergétique La règlementation thermique 2012 (RT 2012) fixe aux entreprises du secteur du bâtiment des objectifs très ambitieux en matière de performance énergétique. Leur responsabilité pourrait se voir engagée en cas de non-atteinte de ces objectifs sur une construction. Allianz Solutions BTP offre aux artisans et PME du secteur une nouvelle garantie complémentaire à la responsabilité décennale couvrant ce nouveau risque. Elle porte sur les coûts de travaux de réparation ou de mise en conformité, ainsi que sur le montant des pertes pécuniaires occasionnées. Ce n’est qu’une première étape dans l’élaboration d’un cadre assurantiel adapté aux changements majeurs que va induire la transition énergétique. Zoom
  • 18. Des actifs immobiliers plus respectueux de l’environnement Allianz France, via son entité Allianz Real Estate France (AREF), fait du développement durable un axe structurant de sa gestion d’actifs immobiliers. Cette volonté s’incarne de différentes façons : • Évaluation environnementale des acquisitions : nos audits d’acquisition comportent toujours une évaluation de la qualité environnementale des immeubles (Green Rating, pré-étude de certification, audit énergétique approfondi …). • Certification du bâti : AREF vise systématiquement une ou plusieurs certifications environnementales sur ses immeubles neufs ou rénovés : la certification française HQE (Haute Qualité Environnementale), l’anglaise Breeam et l’américaine Leed. • Optimisation des performances d’exploitation : dans le cadre de la Charte Pelletier (Charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés) signée par Allianz en 2013, des cibles d’amélioration et des plans d’action ont été définis. Plus de 80 Diagnostics de Performance Energétique, 55 Green Ratings et 65 audits thermiques d’immeubles ont déjà été réalisés. • Responsabilisation des locataires : AREF a choisi de dépasser les normes légales imposant la signature d’annexes environnementales pour les baux de plus de 2000 m2 , en les généralisant progressivement et en organisant des comités environnementaux annuels avec chaque locataire concerné. En résidentiel, tous les locataires reçoivent un livret de sensibilisation à l’utilisation durable de leur logement. L’année 2014 a été marquée par deux avancées importantes : • La Charte ESG d’AREF qui rassemble et structure nos engagements et principes d’action en matière d’immobilier durable. • La mise en œuvre d’un portail de suivi des consommations d’énergie et d’eau dans le cadre d’une opération pilote sur 10 immeubles, préparant un déploiement sur l’ensemble de notre patrimoine en 2015 et 2016. Le patrimoine immobilier d’Allianz localisé en France et géré par AREF représente 4,8 Milliards d’Euros. La prise en compte des critères environnementaux dans la gestion de ces actifs est devenue aujourd’hui une évidence pour nous, bien sûr pour répondre à un contexte règlementaire de plus en plus exigeant mais aussi, et surtout, pour préserver voire augmenter leur valeur dans le temps. Le marché du tertiaire, qui représente 80 % de notre patrimoine, est de plus en plus demandeur d’actifs certifiés. Les études récentes attestent d’une corrélation entre la certification des immeubles et leur rentabilité. Nous traitons le sujet sur différents fronts. En rénovation, nous avons pris le parti de faire certifier l’ensemble de nos opérations. Ainsi, la tour Allianz One, qui rassemblera bientôt l’ensemble des collaborateurs du siège, bénéficiera d’une triple certification et du label BBC rénovation. Nous développons également la certification en exploitation, avec l’ambition de couvrir 1/3 de notre patrimoine d’ici fin 2015. Nous travaillons aussi avec nos locataires, notamment au sein de Comités environnementaux, nouvellement créés, qui nous permettent de développer un dialogue de qualité avec eux, gage d’une relation durable. Et nous sommes en train de nous équiper d’outils de monitoring en temps réel des consommations de nos immeubles. Interview 80 000 m2 certifiés en exploitation (6) en 2014 Chiffre clé : 18 (6) La certification sur la qualité environnementale ne vise pas la construction elle-même mais l’utilisation des locaux. Elle couvre près de 13,5 % de notre patrimoine immobilier en exploitation. Patrick Stekelorom, Responsable du développement durable, Allianz Real Estate France (AREF)
  • 19. 19 Allianz France est décidé à réduire substantiellement son empreinte carbone directe. Nous avons engagé, dès le début des années 2000, un système de management environnemental, avec des actions ciblant notamment nos deux postes majeurs d’émissions : • Nos déplacements représentent 63 % de nos émissions : nos efforts portent sur le renouvellement de notre parc automobile avec des véhicules moins émissifs mais également sur la réduction de nos déplacements. Une charte des déplacements a été mise en place, préconisant le train et les vidéoconférences. Résultat : en 2014, par salarié, les kilomètres parcourus ont diminué de 6 % et le CO2 de 12 %, poursuivant une baisse continue depuis 2006. • Notre consommation d’énergie pèse pour 26 % dans nos émissions : nos actions combinent l’amélioration de la performance énergétique de nos immeubles, des outils d’optimisation de nos consommations et la sensibilisation de nos collaborateurs. Un travail spécifique est conduit pour réduire l’impact de l’informatique. Et nous achetons de l’électricité d’origine renouvelable pour nos petits sites (environ 1750 MWh en 2014). Des impacts opérationnels sous contrôle Les Green IT Notre politique Green IT travaille sur la consommation d’énergie des data centers, postes de travail, imprimantes et autres matériels réseau, mais aussi sur « l’énergie grise » des matériels (l’énergie nécessaire à leur fabrication) et leur fin de vie (matériels faciles à recycler, filière de traitement optimisée). Par exemple, AREF a automatisé l’extinction de son parc informatique la nuit. C’est ainsi qu’en 2014, le Data Center de Plaisir (près de 14 % de l’électricité consommée par Allianz France) a pu enregistrer une consommation stable malgré l’intégration de capacités de traitement supplémentaires. Zoom Variation de la consommation de CO2 (en kg) par employé 2014 vs 2006 -80 % -70 % -60 % -50 % -40 % -30 % -20 % -10 % 0 % Énergie Papier Eau Déplacements Déchets TOTAL
  • 20. 20 Ce travail de fond sur notre empreinte carbone s’intègre dans une politique globale de maîtrise de nos impacts opérationnels avec, notamment, des engagements forts en matière de déchets : mise en place depuis 2013 d’une procédure homogène de collecte et de tri, avec priorité au papier ; collecte séparée des déchets alimentaires dans nos principaux restaurants ; filière de valorisation des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) mise en place avec une société employant des personnes en situation de handicap. Objectifs 200 000 m2 de notre patrimoine immobilier certifiés en exploitation en 2015 Dès 2015, renforcerletri desdéchets à recycler 100%de notre patrimoine immobilier sous surveillance en termes énergétiques en 2016 S’inscrire dans une démarche de certification ISO 50 001 pour 2018 Poids total du papier consommé (en tonnes) 1 500 1 200 900 600 300 0 Im prim és +18,4 % -8,9 % Bureautique 2013 2014 Déchets recyclés ou valorisés en 2014 300tonnes de papier 5,2tonnes de verre 41tonnes de carton ≃ 84tonnes de biodéchets Chez Allianz France, 300 tonnes de papier recyclé c’est : 161 999kg CO2 non rejetés dans l’atmosphère 1 178 172 Mwh économisés 8 836m3 d’eau économisés 5 007 arbres épargnés
  • 21. 21 Créer de la valeur pour la société Les fondamentaux d’une société bien-portante se trouvent aujourd’hui mis à mal à bien des égards : chômage et difficultés d’insertion professionnelle, crise économique pénalisant l’innovation, l’investissement et fragilisant les territoires comme les entreprises, recul de l’État-Providence et donc incertitudes sur la protection sociale de demain, apparition de nouveaux risques globaux, etc. Acteur au cœur de la vie des sociétés, des personnes et des entreprises, notre rôle naturel est d’aider à amortir ces chocs et à s’y adapter. Nos activités d’assureur et d’investisseur nous placent en première ligne pour contribuer, de bien des façons, à un fonctionnement plus harmonieux de la société.
  • 22. 22 Pour une société plus inclusive Outre la conception de produits/services pour tous et la valorisation de la diversité dans nos équipes, déjà évoquées(7) , notre mobilisation en faveur d’une société où chacun trouve sa place s’incarne via : • Nos actions en faveur des territoires : présent sur l’ensemble du territoire, avec 130 sites en région, Allianz alimente les bassins d’emploi locaux, directement (ses salariés) ou indirectement (via son réseau d’Agents Généraux). • Le recours à des sous-traitants des secteurs protégés et adaptés, pour des travaux d’impression, l’entretien d’espaces verts, la gestion de déchets ou encore des services de traiteurs. • Le mécénat en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté. C’est un axe structurant de nos partenariats, que ce soit avec Nos Quartiers ont des Talents(8) ou avec l’Institut du Service Civique. En 2014, dans cet esprit, Allianz France s’est engagé comme partenaire assureur exclusif de Simplon.co, école de formation accélérée et gratuite aux métiers du numérique, s’adressant à des jeunes en marge du système scolaire. Simplon.co et son partenaire, les Compagnons du DEV, contribuent aussi à démocratiser les usages du numérique en accompagnant des publics fragiles ou moins coutumiers du digital (zones urbaines sensibles, personnes en situation de handicap, seniors…) (7) Voir pages 7 et 15. (8) Voir page 15. Allianz France envisage sa contribution à la société sous l’angle non seulement de ses engagements de mécénat mais également des impacts que peuvent avoir ses activités, au cœur de ses métiers donc. En 2014, 113 000 € de dons Allianz France pour l’insertion des jeunes Chiffre clé : «L’adéquationentrelamissiondeSimplon.co - faire du numérique un levier d’inclusion, d’insertion et d’innovation sociales - et la politique RSE d’Allianz est totale. Cela s’est traduit à la fois par un soutien d’Allianz à nos activités de formation gratuite à destination de publics demandeurs d’emploi, mais également, dans l’autre sens, par l’implication de nos apprenants dans la formation des équipes dirigeantes et salariées d’Allianz dans le cadre de leur processus de digitalisation interne. » Frédéric Bardeau, CEO Simplon.co
  • 23. 23 Financer les PME françaises innovantes Depuis février 2012, les assureurs Allianz France, Axa France, BNP Paribas Cardif, CNP Assurances et Crédit Agricole Assurances ont apporté 690 millions d’euros et la banque publique Bpifrance 715 millions d’euros à des PME innovantes via des fonds d’investissement labellisés France Investissement Assurance. Le groupe Allianz a consacré 78 millions d’euros à ce programme. Le projet a permis d’attirer d’autres investisseurs tels que des fonds de pension américains, portant à 4,4 milliards d’euros la somme totale disponible. L’industrie et les secteurs d’avenir tels que les biotechnologies sont les premiers bénéficiaires des fonds. Les cinq assureurs ont fait part de leur volonté de renouveler le partenariat après 2015. En 2014, 127 millions d’euros investis par Allianz France dans le financement de la dette à long terme de la nouvelle « Cité Musicale de l’Ile Seguin » Chiffre clé : Créateur de valeur économique La contribution de l’assurance est cruciale pour soutenir un développement économique durable et l’innovation. Sans assurance, pas de prise de risque et pas de résistance aux chocs. Conscients de notre rôle économique, nous sommes attachés à développer nos impacts positifs : • En tant qu’investisseur, nous investissons des capitaux de long terme dans l’économie française, finançant des projets d’infrastructures. Nous avons par exemple investi dans le financement de la Cité Musicale de l’Île Seguin à Boulogne via un Partenariat Public Privé. Au travers du fonds de prêt Novo, nous soutenons également l’activité des PME françaises. Lancé en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, il prête à des PME innovantes. • En tant qu’entreprise, outre les capitaux réinjectés dans l’économie au titre des salaires, des dividendes et des impôts, nous sommes attentifs à l’équilibre des relations avec nos fournisseurs. La direction des Achats s’attache à réduire le risque de dépendance pour ses fournisseurs TPE et PME afin d’éviter de les mettre en difficulté en cas d’évolution brutale des volumes de commandes. Des actions peuvent être engagées par les acheteurs pour faciliter la diversification, l’amélioration des savoir-faire de ces fournisseurs et réduire ainsi le risque de dépendance. La démarche Relations Fournisseurs Responsables de notre Direction des Achats a été officiellement labellisée en octobre 2014 par le Ministère des Finances de l’Économie et du Numérique, aux côtés de grands groupes tels que Orange, SNCF ou Thales. Ce label récompense la prise en compte de 4 critères dans la relation d’achat : la prévention de la corruption, l’appréciation du coût total de l’achat, l’intégration dans le processus d’achat des performances environnementales et sociales chez les fournisseurs et sous-traitants. À ce jour, il couvre le périmètre de nos frais généraux. « Nous sommes ravis de participer à cette transaction importante portant sur la Cité Musicale de l’Île Seguin à Boulogne, qui contribue à la réalisation d’un grand projet d’infrastructure et au rayonnement culturel de la France. Pour Allianz, investir en dette de grands projets d’infrastructure offre une alternative intéressante aux autres placements obligataires de long terme. Nous avons été parmi les premiers à comprendre les opportunités que ce segment offre aux investisseurs et nous sommes prêts pour augmenter de manière significative notre exposition à de tels investissements. » Matthias Seewald, Membre du Comité Exécutif d’Allianz France, en charge des Investissements
  • 24. 24 Des investissements socialement responsables Nous avons la volonté d’intégrer les critères ESG (risques environnementaux, sociétaux et de gouvernance) dans l’ensemble de notre chaîne de valeur. Ces critères extra-financiers nous permettent de concilier maîtrise des risques et contribution positive à la société. • Notre gestion d’actifs : Allianz France attache une importance toute particulière à l’investissement socialement responsable (ISR). Nous combinons à cette fin différentes approches. Tout d’abord, la sélection d’actifs sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance en s’appuyant sur le travail des équipes internes d’analyse des sociétés de gestion. Ensuite, l’exclusion sectorielle : les sociétés de gestion sont également interdites d’investir dans les secteurs d’armement controversés (mines antipersonnel et bombes à sous-munitions). Enfin, dans le cadre de l’engagement actionnarial, nous étudions les politiques de vote des sociétés de gestion et exerçons nos droits de vote en assemblée générale dans les portefeuilles euros selon des critères de responsabilité. • Notre politique de souscription IARD : outre nos solutions adaptées aux besoins des entrepreneurs engagés dans les énergies renouvelables(9) , nous avons à cœur de partager nos valeurs de bonne gouvernance avec nos clients entreprises qui commercent dans les zones sensibles (hors domaines relevant des embargos ou sanctions financières de l’UE ou de l’ONU). En revanche, nous n’assurons pas les sociétés fabriquant des armes prohibées ou controversées (mines antipersonnel, bombes à fragmentation…) ou qui ne respectent pas les droits élémentaires (travail des enfants, travail dissimulé, blanchiment…) et, plus généralement, toutes les activités susceptibles de porter atteinte à la réputation du Groupe Allianz. Allianz a décidé d’être un investisseur encore plus actif dans l’intégration de critères ESG dans sa politique d’investissement. Parce que la responsabilité sociétale est un élément clé de notre gouvernance mais aussi parce que nous nous investissons dans la durée et considérons que des actifs respectant des critères ESG sont moins risqués à moyen-long terme. Chez Allianz, cette démarche est portée au plus haut niveau : nous disposons d’un comité ESG au sein du Comité d’Administration du groupe et une politique groupe a été élaborée en 2014 (la Directive pour l’investissement responsable). C’est le premier étage de la fusée, qui pose les bases de notre engagement et de nos actions. Chez Allianz France, nous déployons cette politique en nous appuyant sur nos spécialistes des différentes classes d’actifs. Puis, nous la déclinons au niveau des sociétés de gestion de nos actifs, par exemple : intégration des critères ESG dans les mandats confiés, étude de leur politique ESG. Actuellement, nous portons une vigilance particulière aux secteurs d’activité : infrastructure, mines, gaz, pétrole, jeux, énergie hydroélectrique et excluons les investissements dans les fabricants ou sous-traitants de bombes à sous-munition. Nous sommes en phase de déploiement, avec une forte ambition pour progresser sur son implémentation : en amont, pendant et après l’investissement. Après la définition de la politique, nous travaillons sur les outils : en 2014 un chantier a été lancé pour nous permettre de disposer d’un référentiel commun au groupe afin d’avoir les mêmes critères de notation ESG dans tous les pays où nous investissons. Dans le même esprit, nous souhaitons, à terme, ne plus travailler qu’avec des sociétés de gestion signataires des Principes pour un Investissement Responsable des Nations Unies (UNPRI) ou s’engageant à appliquer notre politique ESG. Nous travaillons aussi à la définition d’une nouvelle politique de vote. Interview Hervé Hénaff, Responsable de la Conformité et de la Gouvernance de l’unité Investissements, Allianz France Allianz en tête du palmarès Xerfi Publiée en février 2015, l’étude Xerfi - institut d’études économiques privé, spécialisé dans les analyses sur les secteurs et les entreprises - sur la RSE dans la banque et l’assurance place Allianz Groupe en tête de son classement pour les assureurs, distinguant notamment son implication dans les investissements socialement responsables (ISR) ainsi que sa large gamme de « produits et services verts ». (9) Voir page 15.
  • 25. 25 Engagé pour la santé En toute cohérence avec ses activités, l’engagement actif d’Allianz dans le domaine de la santé se traduit dans différents domaines : • La prévention santé : en tant qu’assureur, nous avons tout d’abord un rôle à jouer comme prescripteur de bons comportements. Nous mettons à disposition de nos assurés de nombreux services pour les aider à rester en bonne santé : guide de l’automédication, prévention tabac, coaching diététique, sensibilisation aux méfaits du soleil, etc. • Le dépistage du risque cardio-vasculaire : cette action de prévention s’incarne aussi dans notre partenariat avec le CNGPO (Collectif National des Groupements de Pharmaciens d’Officine), qui a mis en place le dépistage des risques cardio-vasculaires dans les pharmacies. Nous finançons la publicité sur le lieu de vente et incitons nos assurés à effectuer ce dépistage. • Un partenaire majeur de la recherche fondamentale : depuis 30 ans, la Fondation Allianz - Institut de France récompense chaque année le responsable de recherches médicales ou biomédicales dont l’œuvre peut conduire à des applications cliniques, préventives ou curatives. Le Prix de Recherche 2014 a été remis au Professeur Didier Samuel pour ses travaux qui ont contribué de façon majeure au développement de la transplantation hépatique et à en améliorer significativement les résultats. • Recherche sur le vieillissement : regroupant nos assurés santé individuelle, l’Association de Prévoyance Santé (ADPS) soutient les adhérents en difficulté, mène des actions de prévention santé et de mécénat social. En partenariat avec l’Institute for European Expertise in Physiology (IEEP), elle a créé le Prix ADPS de Recherche sur la prévention du Vieillissement. Le Prix 2014 a récompensé le Docteur Hugo Aguilaniu et son équipe pour leurs recherches sur les liens moléculaires entre la longévité et la reproduction en réponse à la nutrition. Objectifs Sélectionner nos sociétés de gestion d’actifs sur leur intégration des critères ESG Reprise du vote en Assemblée Générale sur nos principaux portefeuilles Lancement d’un référentiel de notation des sociétés commun à tout le groupe Extension de la labellisation achats responsables au-delà du périmètre des frais de généraux 90 000 € de prix remis au total pour la recherche médicale(10) Chiffre clé : (10) Prix ADPS + Prix Fondation Allianz - Institut de France. Prix de recherche 2014 « Ce prix est très important à mes yeux. Je le vois comme une reconnaissance du travail effectué avec l’équipe de médecins, de chercheurs, de chirurgiens, de cliniciens qui ont œuvré à mes côtés. Je le vois aussi comme un point de départ vers le développement de nouvelles recherches et de nouvelles applications cliniques. » Professeur Didier Samuel, Lauréat du Prix de recherche 2014 de la Fondation Allianz - Institut de France
  • 26. 26 Indicateurs sociaux (1) y.c. alternants et stagiaires - (2) Hausse relative aux alternants - (3) Hausse % cadres : effet induit par la nouvelle classification effective en début 2014 et les embauches (4) Managers : effectif responsable au moins d’un manager ou de 2 non-managers - (5) Baisse des commerciaux - (6) Effets contrat génération et congé parental éducation Emploi 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Effectif total Nombre de collaborateurs 11 471 11 823 -3,0 % -3,5 % Répartition par contrat Nombre de CDI 10 787 11 291 -4,5 % -3,4 % Nombre de CDD (1)(2) 684 512 33,6 % -8,6 % Répartition par sexe % femmes 52,3 % 52,1 % 0,2 pt 0,1 pt % hommes 47,7 % 47,9 % -0,2 pt -0,1 pt Répartition par âge % moins de 25 ans 4,0 % 3,4 % 0,6 pt -0,3 pt % entre 25 et 34 ans 14,5 % 14,8 % -0,3 pt -1,1 pt % entre 35 et 44 ans 24,1 % 24,6 % -0,5 pt 0 pt % entre 45 et 54 ans 33,2 % 34,4 % -1,2 pt -0,3 pt % entre 55 et 64 ans 24,0 % 22,7 % 1,3 pt 1,7 pt % 65 ans et plus 0,2 % 0,1 % 0,1 pt 0 pt Répartition par statut % cadres (3) 52,3 % 50,4 % 1,9 pt 2,1 pt % cadres femmes 46,1 % 45,3 % 0,8 pt 0,6 pt % managers (4) 13,2 % 13,7 % -0,5 pt -0,2 pt % managers femmes 40,6 % 39,3 % 1,3 pt 0,5 pt % commerciaux 29,6 % 30,5 % 0,9 pt -0,5 pt Embauches Nombre total d'embauches (1) (5) 1 670 1 741 -4,1 % -33,2 % Licenciements Nombre de licenciements 378 357 5,9 % 6,6 % Organisation du temps de travail Effectif à temps partiel (6) 1 097 1 005 9,2 % -31,4 % dont femmes 991 936 5,9 % -24,1 % Effectif à temps plein 10 374 10 818 -4,1 % 0,3 % dont femmes 5 009 5 227 -4,2 % 1,7 %
  • 27. 27 (7) Suite au changement de SIRH survenu en 2014 , la méthodologie de calcul des moyennes a dû être modifiée. Formation 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Politique de formation Nombre de personnes formées 9 115 9 693 -6,0 % 3,0 % Nombre de jours de formation 71 453 80 356 -11,1 % -6,3 % Nombre d'heures de formation 500 179 568 920 -12,1 % -6,3 % Rémunération 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Rémunération administratifs et commerciaux (€) (7) Moyenne annuelle 53 929 51 090 5,6 % 0,5 % Moyenne annuelle - Femmes 47 097 44 995 4,7 % 2,2 % Moyenne annuelle - Hommes 60 051 57 352 4,7 % -0,5 % Moyenne annuelle - Cadres 62 643 62 354 0,5 % -1,0 % Moyenne annuelle - Cadres - Femmes 56 606 55 882 1,3 % 1,2 % Moyenne annuelle - Cadres - Hommes 67 085 67 755 -1,0 % -2,2 % Moyenne annuelle - Non cadres 35 719 34 681 3,0 % -0,1 % Moyenne annuelle - Non cadres - Femmes 34 720 34 115 1,8 % 1,0 % Moyenne annuelle - Non cadres - Hommes 36 940 35 437 4,2 % -1,3 % Moyenne annuelle - Membres de direction 161 345 149 304 8,1 % 1,5 % Moyenne annuelle - Membres de direction - Femmes 140 331 128 448 9,3 % 2,7 % Moyenne annuelle - Membres de direction - Hommes 168 670 156 931 7,5 % 1,6 % (8) Périmètre UES 2014 - (9) Baisse liée à la baisse du nombre de sites et à la finalisation des déménagements Dialoguer avec les représentants du personnel 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Organisation du dialogue social Nombre de représentants du personnel(8)(9) 413 448 -7,8 % -3,0 % Accords collectifs Nombre d’accords signés dans l’année 44 35 25,7 % 16,7 % Sécurité des salariés 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Bilan des accords signés Nombre de réunions des CHSCT (8)(9) 77 105 -26,7 % 54,4 % Accords signés en matière de sécurité au travail 0 0 0,0 % -100,0 %
  • 28. 28 Indicateurs environnementaux (1) Hausse de la consommation de papier liée à l’augmentation des imprimés ; le papier bureautique continue à baisser. (2) Les variations 2013/2014 tiennent à une meilleure estimation des quantités. Consommation Unité 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2014/2006 Énergie Électricité kWh 37 857 864 39 155 186 -3,3 % -51 % Autres énergies 12 497 681 19 758 043 -36,7 % -63 % Total énergie 50 355 545 58 913 229 -14,5 % -54 % Électricité kWh/ salarié 3 300 3 312 -0,4 % -41 % Autres énergies 1 090 1 671 -34,8 % -56 % Total énergie 4 390 4 983 -11,9 % -46 % Déplacements Train km 14 281 573 16 315 373 -12,5 % 41 % Voiture 82 444 916 90 605 477 -9,0 % -17 % Avion court-courrier 601 227 612 426 -1,8 % -88 % Avion long-courrier 8 906 901 7 559 017 17,8 % 15 % Total déplacements 106 234 617 115 092 293 -7,7 % -13 % Train km/ salarié 1 245 1 380 -9,8 % 67 % Voiture 7 187 7 663 -6,2 % -1 % Avion court-courrier 52 52 0,4 % -85 % Avion long-courrier 776 639 21,4 % 37 % Total déplacements 9 260 9 735 -4,9 % 4% Papier(1) Papier recyclé tonnes 13 31 -57,9 % -18 % Papier fibres vierges 1 613 1 440 12,0 % -67 % Total Papier 1 626 1 470 10,6 % -67 % Papier recyclé kg/ salarié 1 3 -57,0 % -3 % Papier fibres vierges 141 122 15,0 % -60 % Total Papier 142 125 13,6 % -60 % Eau Eau de ville m3 102 950 108 346 -5,0 % -46 % Eau de ville m3 / salarié 8,975 9,164 -2,1 % -36 % Déchets(2) Déchets recyclés tonnes 509 669 -23,9 % -7 % Déchets incinérés 722 649 11,2 % -52 % Total Déchets 1 231 1 318 -6,6 % -40 % Déchets recyclés kg/ salarié 44 57 -22,8 % 11 % Déchets incinérés 63 55 14,5 % -43 % Total Déchets 107 112 -4,5 % -29 %
  • 29. 29 (1) Hausse de la consommation de papier liée à l’augmentation des imprimés ; le papier bureautique continue à baisser. (2) Les variations 2013/2014 tiennent à une meilleure estimation des quantités. (3) Facteur d’émission CO2 électricité réseau EDF : 61 g en 2014, 79,2 g/kWh en 2013, 72 g/kWh en 2012, 82,7 g/kWh en 2011. (4) Facteur d’émission CO2 flotte auto : 109 g/km en 2014, et 2013, 112 g/km en 2012, 122 g/km en 2011. Une estimation connue trop tardivement aurait permis d’abaisser le facteur d’émission flotte auto à 103,9 g CO2 / km. (5) Facteur d’émission CO2 véhicules personnels 170 g/km en 2014, 2013 et 2012, 200 g/km en 2011. Émission Unité 2014 2013 Variation 2014/2013 Variation 2014/2006 Énergie Électricité (3) tonnes CO2 2 210 2 969 -25,6 % -59 % Autres énergies 2 146 4 035 -46,8 % -64 % Total énergie 4 356 7 004 -37,8 % -62 % Électricité kg CO2 / salarié 193 251 -23,1 % -51 % Autres énergies 187 341 -45,2 % -57 % Total énergie 380 592 -35,9 % -54 % Déplacements Train tonnes CO2 486 555 -12,4 % 41 % Voiture (4) (5) 8 967 10 449 -14,2 % -41 % Avion court-courrier 108 110 -2,0 % -88 % Avion long-courrier 980 831 17,9 % 15 % Total déplacements 10 541 11 946 -11,8 % -39 % Train kg CO2 / salarié 42 47 -10,5 % 67 % Voiture 782 884 -11,5 % -30 % Avion court-courrier 9 9 1,2 % -85 % Avion long-courrier 85 70 20,9 % 37 % Total déplacements 919 1 010 -9,0 % -27,0 % Papier(1) Papier recyclé tonnes CO2 5 12 -58,9 % -18 % Papier fibres vierges 1 269 1 133 12,0 % -80 % Total Papier 1 274 1 145 11,3 % -80 % Papier recyclé kg CO2 / salarié 0 1 -56,6 % -3 % Papier fibres vierges 111 96 15,8 % -76 % Total Papier 111 97 14,6 % -76 % Eau Eau de ville tonnes CO2 39 41 -5,1 % -46 % Eau de ville kg CO2 / salarié 3 3 -2,1 % -36 % Déchets(2) Déchets recyclés tonnes CO2 0 0 - - Déchets incinérés 402 361 11,2 % -52 % Total Déchets 402 361 11,2 % -52 % Déchets recyclés kg CO2 / salarié 0 0 - - Déchets incinérés 35 31 14,5 % -43 % Total Déchets 35 31 14,5 % -43 % Emissions totales de CO2 tonnes CO2 16 612 20 497 -19,0 % -54 % kg CO2 / salarié 1 448 1 734 -16,5 % -45 %
  • 30. 30 Allianz France, filiale du Groupe Allianz, collecte annuellement les informations sociales, environnementales et sociétales de ses entités depuis plusieurs années. Ces indicateurs sont utilisés pour mesurer les progrès, analyser les axes d’amélioration et définir les plans d’action du groupe en matière de responsabilité sociale et environnementale. Organisation du reporting du Groupe Allianz Le Groupe Allianz demande à toutes ses filiales un reporting annuel des informations de responsabilité sociale et environnementale. Ce reporting suit les lignes directrices de la GRI (Global Reporting Initiative). Les informations publiées dans le présent rapport seront également transmises au Groupe Allianz. Elles suivent les règles et définitions établies par le Groupe en vue d’en assurer l’homogénéité. Obligations de communication extra-financière d’Allianz France La société Allianz France n’est pas directement concernée par les obligations prévues par l’article R225-105 du Code de commerce, mais indirectement à travers ses deux filiales Allianz IARD et Allianz Vie. Ces sociétés sont tenues de publier annuellement les informations sociales, environnementales et les informations relatives aux engagements sociétaux en faveur du développement durable, dont la liste est donnée par l’article R225-105-1. Ces informations doivent être soumises à vérification par un organisme tiers indépendant accrédité. Pour l’instant l’obligation de vérification ne porte que sur la présence des indicateurs. À partir de 2017, pour le rapport de l’exercice clos au 31/12/2016, la vérification devra également attester de la sincérité des données. Compte tenu de l’imbrication des activités des différentes entités d’Allianz France, notamment parce que les principales fonctions support (gestion des ressources humaines, système d’information, achats, services généraux et gestion des bâtiments) sont communes à ces entités, il a été décidé de consolider les informations réglementaires dans le rapport de gestion d’Allianz France, sans publier d’informations détaillées par entité. Périmètre de collecte au niveau d’Allianz France Sauf indication spécifique par indicateur, sont intégrées au reporting toutes les entités d’Allianz France, hors ses filiales Euler Hermes, cotée en bourse et qui publie son propre rapport RSE, et Mondial Assistance, qui sort du champ de la loi de par son statut de SAS. Ces deux entités ont par ailleurs des activités totalement disjointes de celles d’Allianz France. Les données sont consolidées sur l’année civile 2014. Indicateurs sociaux Le périmètre couvert par les entités participant au reporting social de l’année 2014 représente 99,5 % des effectifs d’Allianz France. Indicateurs environnementaux Le périmètre couvert par les indicateurs environnementaux représente 100 % des effectifs d’Allianz France à l’exception des consommations d’eau pour lesquelles la collecte ne porte que sur les grands sites. Le % de couverture, calculé à partir des effectifs présents dans les immeubles collectés rapportés à l’effectif total d’Allianz France, est supérieur à 80 %. La prise en compte des nuisances sonores et de toute autre forme de pollution spécifique à une activité ainsi que les mesures prises pour préserver ou développer la biodiversité ne sont pas traitées dans ce rapport car sans objet compte tenu des activités économiques d’Allianz France. Limites de la collecte et fiabilité Certaines données environnementales ont fait l’objet d’estimations lorsque les valeurs n’étaient pas directement mesurables ou disponibles à la date du reporting. L’extrapolation à 100 % des effectifs est faite par règle de trois. Vérification par un organisme externe La présence des informations requises par l’article R225- 105-1 du Code de commerce a été vérifiée par le cabinet KPMG. Son attestation est jointe à ce rapport. Note méthodologique du reporting RSE
  • 31. 31 Attestation de présence du commissaire aux comptes sur les informations figurant dans le rapport de gestion Allianz France S.A. Siège social : 87 rue de Richelieu, 75113 PARIS CEDEX 02 Capital social : €.859 142 013,88 Attestation de présence du commissaire aux comptes, désigné organisme tiers indépendant, sur les informations sociales, environnementales et sociétales consolidées figurant dans le rapport de gestion Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux actionnaires, En notre qualité de commissaire aux comptes de la société Allianz France désigné organisme tiers indépendant, accrédité par le COFRAC sous le numéro 3-10491 , nous avons établi la présente attestation sur les informations sociales, environnementales et sociétales consolidées relatives à l’exercice clos le 13 décembre 2014, présentées dans le rapport de gestion (ci-après les « Informations RSE »), en application des dispositions de l’article L.225-102-1 du code de commerce. Responsabilité de la société Il appartient au Conseil d’administration d’établir un rapport de gestion comprenant les Informations RSE prévues à l’article R.225-105-1 du code de commerce, préparées conformément au référentiel utilisé par la société (ci-après le « Référentiel »), dont un résumé figure dans le rapport de gestion et disponible sur demande au siège de la société. Indépendance et contrôle qualité Notre indépendance est définie par les textes réglementaires, le code de déontologie de la profession ainsi que les dispositions prévues à l’article L.822-11 du code de commerce. Par ailleurs, nous avons mis en place un système de contrôle qualité qui comprend des politiques et des procédures documentées visant à assurer le respect des règles déontologiques, des normes d’exercice professionnel et des textes légaux et réglementaires applicables. Responsabilité du commissaire aux comptes Il nous appartient, sur la base de nos travaux, d’attester que les Informations RSE requises sont présentes dans le rapport de gestion ou font l’objet, en cas d’omission, d’une explication en application du troisième alinéa de l’article R.225-105 du code de commerce. Il ne nous appartient pas de vérifier la pertinence et la sincérité des Informations RSE. Nos travaux ont été effectués par une équipe de quatre personnes entre mars et avril 2014 pour une durée d’environ une semaine. Nous avons fait appel, pour nous assister dans la réalisation de nos travaux, à nos experts en matière de RSE. Nature et étendue des travaux Nous avons conduit les travaux suivants conformément aux normes d’exercice professionnel applicables en France et à l’arrêté du 13 mai 2013 déterminant les modalités dans lesquelles l’organisme tiers indépendant conduit sa mission : - nous avons pris connaissance, sur la base d’entretiens avec les responsables des directions concernées, de l’exposé des orientations en matière de développement durable, en fonction des conséquences sociales et environnementales liées à l’activité de la société et de ses engagements sociétaux et, le cas échéant, des actions ou programmes qui en découlent ; - nous avons comparé les Informations RSE présentées dans le rapport de gestion avec la liste prévue par l’article R.225-105-1 du code de commerce ; - en cas d’absence de certaines informations consolidées, nous avons vérifié que des explications étaient fournies conformément aux dispositions de l’article R.225-105 alinéa 3 du code de commerce ; - nous avons vérifié que les Informations RSE couvraient le périmètre consolidé, à savoir la société ainsi que ses filiales au sens de l’article L.233-1 et les sociétés qu’elle contrôle au sens de l’article L.233-3 du code de commerce avec les limites précisées dans la note méthodologique présentée au paragraphe « Note méthodologique du reporting RSE » du « Rapport RSE 2014 » inclus dans le rapport de gestion. Conclusion Sur la base de ces travaux et compte tenu des limites mentionnées ci-dessus, nous attestons de la présence dans le rapport de gestion des Informations RSE requises. Paris La Défense, le 07 mai 2015 KPMG S.A. Francine Morelli Philippe Arnaud Associée Associé Département Changement Climatique Développement Durable 1 Dont la portée est disponible sur le site www.cofrac.fr
  • 32. Document à usage interne et externe Imprimé sur papier 100 % recyclé www.allianz.fr Allianz France Société anonyme au capital de 859.142.013,88 euros Siège social : 87 rue de Richelieu 75002 Paris 303 265 128 R.C.S. Paris Allianz IARD Entreprise régie par le Code des assurances. Société anonyme au capital de 991.967.200 euros Siège social : 87, rue de Richelieu - 75002 Paris 542 110 291 R.C.S Paris Allianz Vie Entreprise régie par le Code des assurances Société anonyme au capital de 643.054.425 euros Siège social : 87 rue de Richelieu 75002 Paris 340 234 962 R.C.S. Paris Pour de plus amples renseignements, votre interlocuteur Allianz est à votre disposition. TEM18800-Avril2015-Réalisation:-Créditphotos:Matton