Chantiers du nts

130 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
130
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chantiers du nts

  1. 1. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com IDEE DE PROJET « LES CHANTIERS DU NTS »
  2. 2. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com A°) Justification du projet : Depuis sa création il y a plus d’un an, Y’en a marre prône un changement de mentalité pour l’émergence d’un nouveau type de sénégalais dans une République des citoyens. Déjà dans sa déclaration du 19 Mars 2012, cette orientation se décline clairement en ces termes : « ce grand changement passe par l’émergence, voire la naissance de nouveaux citoyens porteurs de valeurs républicaines et promoteurs d’une éthique de comportement vis-à-vis de l’Etat comme au sein de la société. Ces nouveaux citoyens, à travers les demandes impérieuses qu’ils formulent et adressent à l’Etat, aux acteurs politiques et à l’ensemble des acteurs sociaux, devraient permettre de faire émerger un nouveau sénégalais responsable, intègre et engagé pour porter le projet de transformation sociale en vue de bâtir une société de justice, d’équité, de droit, de paix et de progrès pour tous. Une société qui travaille, produit et distribue les richesses et les opportunités à tous ses fils et filles sans discrimination ». C’est cette vision qui a orienté l’action de Y’en a marre jusque là. Après le combat héroïque et victorieux du peuple Sénégalais dans le quel le mouvement Y’en a marre a joué un rôle déterminant, l’heure est à la projection dans les perspectives. L’avenir du mouvement est à construire pour lui permettre de jouer son véritable rôle sur le terrain de la citoyenneté. Aujourd’hui commence la tache la plus difficile qu’est l’enracinement durable et réel du mouvement dans l’action citoyenne quotidienne. Il s’agit dés lors de transformer le concept de NTS que d’aucuns considèrent par erreur comme un simple slogan en action concrète. L'objectif étant de traduire en acte la philosophie du NTS, contribuer durablement au développement du Sénégal et devenir et faire émerger de vrais agents de changement, des acteurs efficaces du développement socio-économique de notre pays. Comment le mouvement peut-il être efficacement utile au Sénégal et aux Sénégalais dans les années à venir? Comment mettre l’engagement citoyen de Yen a marre au service de la nation, de la démocratie et du développement ? Telle sont les questions principales qui interpellent le mouvement et qui sous-tendent, structurent, et orientent la présente idée de projet pour Yen a marre sur 8ans.
  3. 3. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com B°) Concept de l’idée de projet : Cette idée de projet s’articule autour de 3 axes stratégiques majeurs : Construction d’une citoyenneté agissante et renforcement de la démocratie Participation au développement socio-économique et à l’autopromotion Développement de la culture et sauvegarde de la paix et de la solidarité Au plan opérationnel, les orientations issues de ces 3 axes stratégiques majeures se déclinent en 6 grands chantiers pour Y’en a marre : 1°) Chantier formation à la citoyenneté (CHAFC) Dans son diagnostic des maux qui gangrènent la société sénégalaise dans toute sa trajectoire historique depuis les indépendances, Yen a marre a identifié le manque de conscience citoyenne qui, au delà des questions de gouvernance, participent à retarder le développement économique, politique et social du Sénégal. Depuis ses premières heures, Yen a marre s’est attelé non seulement à dénoncer ce manque de conscience citoyenne mais aussi et surtout à essayer d’apporter des réponses à travers le concept de NTS et les valeurs qu’il promeut. C’est dans le souci d’encrer ces valeurs dans la conscience collective des Sénégalais et de l’enraciner progressivement dans nos comportements quotidiens que la création d’un CHAFC a été envisagé. Ce CHAFC sera le lieu de la planification et de la mise en œuvre d’initiatives et d’actions concertées au tour de la Participation citoyenne. Il aura pour tâche de développer la culture du volontariat, promouvoir les valeurs du NTS à travers la promotion du civisme, de la citoyenneté agissante, la protection du bien public, le consommer local, l’utilisation rationnelle et responsable de l’eau et l’électricité…. Des efforts devront être déployés dans le cadre de ce chantier non seulement pour ressusciter l’éducation civique qui a quasiment disparu des classes de primaire mais aussi démocratiser l’accès à cette connaissance civique à travers des initiatives populaires dans les zones rurales et urbaines, les places publics, les ateliers d’ouvriers, les daaras, les ASC….
  4. 4. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com 2°) Chantier renforcement et observation de la démocratie (CHROD) Se définissant avant tout comme force de proposition, Y’en a marre se constitue comme acteur qui participe véritablement au renforcement de la démocratie par la veille citoyenne et la contestation responsable. Représentant une force d’interpellation des autorités et une sentinelle de la démocratie, son action sur ce terrain se définit fondamentalement par une veille sur les acquis démocratiques et la lutte pour une plus grande justice sociale. Par respect à ses principes er pour avoir aussi été au cœur du processus qui a mené à l’alternance en 2012, Yen a marre se propose à travers ce CHROD, de suivre l’action du gouvernement issus des élections présidentielles de 2012. Des mécanismes de suivi des promesses faites lors de la campagne présidentielles par la nouvelle équipe au pouvoir (site du monitoring) seront définis par dans ce chantier. Il devra également élaborer un programme pour favoriser la capacitation des sénégalais en générale et des yenamarristes en particulier, par l’apprentissage à la démocratie. 3°) Chantier environnement et santé communautaire (CHESC) Partout dans le monde, les questions d’environnement se placent au cœur du débat dans les perspectives de développement socio-économique. Les questions de changement climatique qui réduisent la sécurité alimentaire et les dangers qui menacent notre planète sur le plan environnemental ont fait de la préservation de la biodiversité et le développement durable des préoccupations essentielles des Etats et des mouvements sociaux du monde. Cette problématique se pose avec acuité dans les pays au sud du Sahara comme le Sénégal où les questions environnementales et écologiques sont fortement liées aux comportements et à des réalités socio culturelles qui altèrent toute initiative allant dans le sens d’y apporter des réponses. Elles sont également largement tributaires de la lancinante question de l’insalubrité. La mise sur pied d’un CHESC répond à cette triple nécessité de : -participer à la lutte contre de grands problèmes environnementaux et de gestion des ressources naturelles comme la déforestation, les feux de brousse, l’avancée du désert, la salinisation des terres, l’érosion côtière.... Ceci se fera par des campagnes de sensibilisation, de reboisement et de participation par l’effort physique aux différents efforts de lutte pour protéger et restaurer l’environnement.
  5. 5. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com -développer des initiatives citoyennes sur la question de l’insalubrité par la promotion d’un changement de comportement contre le jet d’ordures dans la rue et les places publiques. Il s’agit surtout de promouvoir une prise de conscience par rapport à la nécessité de ne lus jeter les ordures (sachets en plastiques, tasse à jeter et autres..) n’importe où. Prendre la peine de trouver des poubelles pour jeter des ordures doit être une habitude partagée à grande échelle et ce bureau devra donc travailler pour une telle prise de conscience. C’est dire donc qu’il travaillera dans la conscientisation des masses mais essayera avec l’Etat, les collectivités locales ou d’autres acteurs sociaux, de mettre à la disposition des populations le maximum de poubelles dans les rues et les places publiques. -Prendre part à des initiatives par rapport à des questions telles que celles liées à la lutte contre le Paludisme, le SIDA etc… ou de potentielles épidémies. Ce bureau se chargera aussi sur le plan de la santé communautaire de participer dans la conscientisation pour le changement de comportement sur le plan de l’hygiène, la santé de la reproduction, la sexualité ect… 4°) Chantiers arts et cultures urbaines (CHACUR) La culture occupe une place importante dans le dispositif éducationnel du Sénégal. En effet, l’espace culturel a toujours été le lieu de cristallisation par excellence des éléments essentiels de socialisation. Cependant, ce secteur peine à se structurer et se développer afin de jouer pleinement son rôle dans l’éducation et l’épanouissement de ses acteurs et de la population. Fort de cela et eu égard au rôle important joué par la culture dans le processus qui a mené à cette seconde alternance au Sénégal et surtout dans l’action de Yen a marre, le mouvement se propose d’ouvrir un chantier qui aura pour tache de promouvoir les cultures urbaines. Ce CHACUR se chargera de travailler à renforcer les Arts et les cultures urbaines avec tout ce que cela comporte de domaines et d’acquis. Principalement, ce chantier fera une large promotion des bonnes pratiques de tous les domaines du Hip Hop et travaillera à promouvoir la culture en milieu jeune. Il développera des initiatives pour faire des Arts et des cultures urbaines de véritables outils d’éducation à la citoyenneté et de renforcement de la démocratie.
  6. 6. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com 5°) Chantier entreprenariat, leadership et autopromotion (CHELA) Par principe et conformément à la lutte contre le fatalisme et l’attentisme, Yen a marre a exhorté les jeunes à ne pas se laisser abattre par le système et de développer leur génie créateur pour avoir leurs propres stratégies nobles d’autopromotion et d’insertion socioprofessionnelle. La création de ce CHEL répond à cette exigence et devra permettre de réveiller le talent qui dort chez les jeunes et les aider d’aider à libérer leur énergie et prendre leurs propres initiatives. Il servira à accompagner les jeunes dans la création d’entreprise, le montage de projet, le leadership, la conception, la mobilisation des ressources, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation. 6°) Chantier Paix et solidarité (CHAPS) Même s’il y a la guerre en Casamance, le Sénégal est considéré comme un des pays les plus stables de l’Afrique et où la paix est presque un acquis. Cette paix qui demeure sine qua non pour un réel développement est à consolider et à sauvegarder. A travers ce CHAPS, Y’en a marre s’inscrit dans cette dynamique de consolidation des acquis sur le plan de la paix. Ce chantier devra être un moyen pour capitaliser et diffuser l’information sur comment construire et sauvegarder durablement la paix et sur la nécessité de la consolider. Il pourra favoriser l’intermédiation dans les grèves et autres différends qui réchauffent le climat social. L’investissement dans le règlement du conflit casamançais sera une préoccupation majeure dans le cadre de ce chantier. L’autre aspect de ce chantier est de travailler à développer des systèmes de solidarité pour l’accès des couches défavorisés ou vulnérables aux services sociaux de base comme la santé (investissement dans la création de mutuelles de santé, création de chaînes de solidarité, accompagnement des handicapés, initiatives une famille un talibé entre autres….)
  7. 7. Y’EN A MARRE Mouvement Y en a Marre "Chaque génération, doit, dans une relative opacité, découvrir sa mission, l'accomplir ou la trahir." Frantz Fanon. PA Unité 16, Villa n°07, Dakar – SENEGAL Tel. : +221 77 656 53 89 - +221 33 835 72 01 Email: yenamarresenegal@gmail.com - web: www.yenamarre-senegal.com C°) Mise en œuvre des chantiers du NTS : L’ampleur des chantiers ci-dessus déclinés exige une organisation spécifique et la mobilisation de ressources humaines et financières importantes. Des objectifs à court, moyen et long termes seront définis pour une mise en œuvre maîtrisée et lucide des différents chantiers, le tout ave un système de suivi-évaluation adapté, efficace et continu. Organisation des chantiers Pour chaque axe, un chef de chantier sera désigné. L’idée c’est que ces chantiers soient portés par des bureaux exécutifs avec des équipes multiformes qui se chargeront de la planification et de la mise en œuvre d’actions concertées pour atteindre les buts que le mouvement aura fixés à travers des cahiers de charges pour chaque domaine d’intervention. Au niveau des différentes localités et quartiers, les esprits devront s’approprier les chantiers et essayer avec l’appui des bureaux constitués à développer des initiatives locales. Financement des activités : Conformément à ses principes fondamentaux, Y’en a marre compte d’abord sur lui et ses membres pour bien exécuter ces initiatives. Cependant, la mise en œuvre de ces chantiers va se fonder surtout sur le partenariat avec d’autres acteurs qui ont déjà capitalisé une grande expérience dans les différents domaines d’intervention. Même si elle ne sera pas prioritaire, la collaboration avec l’Etat, ses services et autres directions sera une option dans l’exécution de des chantiers. Par ailleurs, après la reconnaissance administrative et officielle de Y’en a marre, le mouvement s’attèlera à trouver les voies et moyens d’être financé par des bailleurs, ONG et autres structures sénégalais ou étrangers intéressés par les différentes initiatives.

×