Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Mesure du rendement des  S et T à Environnement Canada  Eric Gagné Directeur par interim, Division de la politique scienti...
Aperçu <ul><li>Contexte </li></ul><ul><ul><li>Pourquoi mesurer le rendement des S et T? </li></ul></ul><ul><ul><li>Vue d’e...
Pourquoi mesurer le rendement des  S et T à EC? <ul><li>Plan pour les sciences d’EC  (2007) «…les indicateurs de rendement...
Aperçu de la R et D et des ASC Page  <ul><li>Lié à la science du « bien public », à l’évaluation des risques, à la prestat...
Quelques faits à propos de la R et D et des ASC à Environnement Canada Page  R et D ASC R et D offre les connaissances de ...
Page  Défis liés à la mesure des S et T à Environnement Canada <ul><li>Tous les objectifs stratégiques et les activités de...
Étapes échelonnées dans la mesure de la science Page  <ul><li>Étape 1  :  Mesure du rendement de la R et D à l’aide  d’ in...
Étape 1: Mesure du rendement de la R et D <ul><li>À la lumière des meilleures pratiques et en collaboration avec des scien...
Page  Une mesure du rendement de la R et D sous forme de « tableau de bord » http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T”
Harmonisation :  Les liens de la R et D avec les utilisateurs <ul><li>Des liens horizontaux solides entre les utilisateurs...
Liens: Taux de collaboration en croissance <ul><li>Nous avons démontré des collaborations avec des secteurs clés, des sect...
Liens :  Réseaux de collaboration nationale Page  Almost 90% of EC’s peer-reviewed scientific publications are co-authored...
Démonstration de l’excellence :  Analyse comparative de la science  <ul><li>Les publications d’EC sur l’environnement sont...
Environnement favorable : intrants transectoriels qui font une différence <ul><li>Dépenses internes constantes </li></ul><...
Page  Prochaines étapes : faire avancer la « norme de comparaison » <ul><li>Nos outils de mesure de la R et D sont largeme...
Étape 2 : Pourquoi mesurer les ASC? <ul><li>Afin d’être plus  redevable  au niveau des dépenses des ASC de 1,5 milliard de...
Page  Une approche collaborative en vue d’élaborer une boîte à outils fonctionnelle <ul><li>La mesure des ASC est un  défi...
Page  Sommaire <ul><li>Le rapport de 2009 :  Mesure du rendement de la R et D d’Environnement Canada </li></ul><ul><li>Rés...
Page  <ul><li>Comment ces outils ainsi que d’autres approches en matière de mesure du rendement peuvent-ils nous renseigne...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mesure du rendement des S et T à Environnement Canada

1 548 vues

Publié le

Présentation réalisée dans le cadre de PIPSC 2010, le 2e symposium sur la science publique (12 au 14 mai 2010), Hilton Lac Leamy, Gatineau, par Éric Gagné Directeur intérimaire/ Division de la politique scientifique / Direction générale des sciences et de la technologie / Environnement Canada

Publié dans : Business
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Mesure du rendement des S et T à Environnement Canada

  1. 1. Mesure du rendement des S et T à Environnement Canada Eric Gagné Directeur par interim, Division de la politique scientifique Environnement Canada Symposium sur la science publique de l’IPFPC le 13 mai, 2010
  2. 2. Aperçu <ul><li>Contexte </li></ul><ul><ul><li>Pourquoi mesurer le rendement des S et T? </li></ul></ul><ul><ul><li>Vue d’ensemble des S et T à Environnement Canada (EC) </li></ul></ul><ul><li>Mesurer le rendement de la R et D : Méthodes et résultats du premier rapport (2009) </li></ul><ul><ul><li>Disponible en ligne à http:// www.ec.gc.ca/scitech (sous « Gestion des S et T ») </li></ul></ul><ul><li>Mesurer les activités scientifiques connexes (ASC) : un travail en cours </li></ul>Page Mesurer le rendement en matière d’activités scientifiques connexes ( 2009 ) ( 2011 )
  3. 3. Pourquoi mesurer le rendement des S et T à EC? <ul><li>Plan pour les sciences d’EC (2007) «…les indicateurs de rendement fourniront des renseignements qui permettront d’évaluer les progrès accomplis, d’informer les futures prises de décision et d’assurer l’amélioration continue des activités scientifiques d’Environnement Canada » </li></ul><ul><li>Stratégie fédérale des S et T (2007) «    Le gouvernement fédéral du Canada renforcera sa responsabilité à l’égard des Canadiens en améliorant sa capacité de mesurer l’effet de ses dépenses en S et T et de faire rapport à ce sujet » </li></ul><ul><li>Une meilleure gestion des enjeux horizontaux des S et T </li></ul><ul><li>Positionnement stratégique des S et T en vue des vérifications ou examens importants et de communiquer les activités des S et T d’EC </li></ul>Page
  4. 4. Aperçu de la R et D et des ASC Page <ul><li>Lié à la science du « bien public », à l’évaluation des risques, à la prestation de services scientifiques, aux sondages, à l’élaboration de normes et de règlements, etc. » </li></ul>Recherche et développement « Travail créatif et systématique visant à augmenter le bagage scientifique et technique ou à découvrir des applications nouvelles. » Activités scientifiques connexes «  Les activités qui complètent et élargissent le champ de la R-D en contribuant à la création, à la diffusion et à l'application des connaissances scientifiques et technologiques. » <ul><li>La R et D et les ASC ont des fonctions distinctes mais elles sont étroitement interconnectées et s’échangent des renseignements, en particulier dans le contexte de la science fédérale. </li></ul>Lié à la chaîne de l’innovation et à la création de nouveaux savoirs <ul><li>Tel qu ’il est défini par l’OCDE et Statistique Canada : </li></ul>
  5. 5. Quelques faits à propos de la R et D et des ASC à Environnement Canada Page R et D ASC R et D offre les connaissances de base, la crédibilité afin d’appuyer les réglementations, politiques, programmes, etc. d’EC. Les Activités scientifiques connexes (ASC) permettent à EC de respecter son mandat par des activités de surveillance, de mise à l’essai et de prédictions, etc. EC est l’un des dix plus importants établissements de R et D à l’échelle mondiale, et la principale source de recherche environnementale au Canada (2006). EC est le plus grand producteur de sciences naturelles des ASC parmi les ministères fédéraux. Environ 25 % du budget d’EC (250 M$) est consacré aux activités de R et D, et environ 15 % de ses employés (1000 équivalents à temps plein) travaillent en R et D. Environ 45 % du budget (450 M$) est consacré aux ASC, et environ 40 % des employés (2500 équivalents à temps plein) y travaillent.
  6. 6. Page Défis liés à la mesure des S et T à Environnement Canada <ul><li>Tous les objectifs stratégiques et les activités de programme se fondent sur les S et T </li></ul><ul><li>Avec les structures de présentation de rapports actuelles, le défi consiste à mesurer les S et T en tant qu’activité horizontale </li></ul>Architecture des activités de programmes (AAP) d’Environnement Canada
  7. 7. Étapes échelonnées dans la mesure de la science Page <ul><li>Étape 1 : Mesure du rendement de la R et D à l’aide d’ indicateurs quantitatifs et qualitatifs disponibles </li></ul><ul><ul><li>EC a mis sur pied un modèle logique et un cadre d’évaluation du rendement pour la R et D, à l’aide de quatre principes qui figurent dans le Plan pour les sciences </li></ul></ul><ul><ul><li>Le rapport 2009 est le premier dans son genre à EC. </li></ul></ul><ul><li>Étape 2 : Mesure du rendement des ASC </li></ul><ul><ul><li>Présidé par EC, le Groupe de travail interministériel élabore présentement de nouveaux modèles et cadres et une série d’indicateurs préliminaires dans la mesure des ASC. </li></ul></ul><ul><li>Étape 3 : Mesure de la gestion des sciences et de la gouvernance d’EC (Politique des S et T) </li></ul><ul><li>Étape 4 : Intégration de la S et T et des mesures du rendement des politiques </li></ul>TERMINÉE EN COURS PLANIFIÉE
  8. 8. Étape 1: Mesure du rendement de la R et D <ul><li>À la lumière des meilleures pratiques et en collaboration avec des scientifiques, des gestionnaires et des experts en mesure du rendement à travers EC, nous avons élaboré un cadre </li></ul><ul><li>Chaque principe exigeait l’élaboration de plusieurs indicateurs qualitatifs et quantitatifs clés. </li></ul><ul><ul><li>Bibliométrie (collaborations, taux de référence, etc.) </li></ul></ul><ul><ul><li>Enquêtes </li></ul></ul><ul><ul><li>Données quantitatives en RH </li></ul></ul><ul><ul><li>Budget et employés (Statistique Canada) </li></ul></ul>Page Cadre d’évaluation du rendement de la R et D d’EC
  9. 9. Page Une mesure du rendement de la R et D sous forme de « tableau de bord » http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T”
  10. 10. Harmonisation : Les liens de la R et D avec les utilisateurs <ul><li>Des liens horizontaux solides entre les utilisateurs et les producteurs de R et D à EC </li></ul><ul><li>Les « carrefours » de R et D correspondent souvent aux priorités à l’échelle du gouvernement </li></ul><ul><li>D’après les utilisateurs internes (politiques, réglementation, etc.), la « R et D d’EC est à la fois opportune et sensible » </li></ul>Page Liens de la R et D dans l’ensemble de l ' APP d’EC lesquels indiquent les relations entre les producteurs et les utilisateurs de la R et D (2009) http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T” Intendance environnementale Protection de l’environnement Services internes Services météorologiques et climatologiques Évaluation des risques Protection / conservation des écosystèmes aquatiques Surveillance environnementale Approches stratégiques Coordination de la politique et de la gouvernance de l'approche axée sur l'écosystème Protection / conservation de la faune Gestion du risque Atténuation du risque et mise en oeuvre Recherches en prévisions météorologiques et environnementales Information sur les polluants et les GES
  11. 11. Liens: Taux de collaboration en croissance <ul><li>Nous avons démontré des collaborations avec des secteurs clés, des secteurs géographiques et le milieu scientifique </li></ul><ul><li>Nous avons trouvé des liens solides en particulier avec les universités (plus de la moitié des recherches publiées) </li></ul><ul><li>La collaboration augmente grandement le nombre de fois qu’une publication est citée </li></ul>Taux de collaboration scientifique à EC (2003-2007) Page http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T”
  12. 12. Liens : Réseaux de collaboration nationale Page Almost 90% of EC’s peer-reviewed scientific publications are co-authored with at least one external partner Collaborations entre les directions et directions générales d’EC avec ses partenaires (Figure produite par Science-Metrix , 2009 ) Remarque : L’épaisseur des lignes et la taille des cercles (directions, directions générales d’EC) indiquent le nombre de collaborations http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T”
  13. 13. Démonstration de l’excellence : Analyse comparative de la science <ul><li>Les publications d’EC sur l’environnement sont citées 40 % plus souvent que la moyenne mondiale </li></ul><ul><li>EC bénéficie de niveaux de spécialisation très élevés dans certains sous-secteurs de recherche environnementale </li></ul><ul><li>Grand nombre de publications de grande visibilité dans des revues spécialisées interdisciplinaires de premier ordre </li></ul>Page http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T”
  14. 14. Environnement favorable : intrants transectoriels qui font une différence <ul><li>Dépenses internes constantes </li></ul><ul><li>Nombre croissant de personnel en R et D </li></ul><ul><li>Augmentation récente des dépenses en immobilisation </li></ul>Page Dépenses en R et D, de F & E et salariales à EC (en dollars courants) Dépenses en immobilisation pour R et D à EC (en dollars courants) http://www.ec.gc.ca/scitech : “Gestion des S&T” Personnel en R et D à EC
  15. 15. Page Prochaines étapes : faire avancer la « norme de comparaison » <ul><li>Nos outils de mesure de la R et D sont largement transférables à travers les ministères et les agences fondées sur la science </li></ul><ul><li>Qu’en est-il du reste des S et T au fédéral? </li></ul><ul><li>Comment pouvons-nous adapter et étendre les approches et outils existants afin de mesurer les activités scientifiques connexes? </li></ul>Dépenses fédérales en ASC / R et D (dollars courants) <ul><li>Vers une mesure du rendement des ASC… </li></ul>
  16. 16. Étape 2 : Pourquoi mesurer les ASC? <ul><li>Afin d’être plus redevable au niveau des dépenses des ASC de 1,5 milliard de dollars en sciences naturelles effectuées dans l’ensemble du gouvernement fédéral </li></ul><ul><li>Afin de mieux comprendre la science du « bien public » – les ASC sont effectuées presque exclusivement par les gouvernements et appuient directement la réglementation et la législation fondées sur les sciences, les services aux Canadiens, etc. </li></ul><ul><li>Afin de mieux situer les ASC au sein de la science au niveau fédéral et du système de l’innovation. </li></ul><ul><li>Afin de mieux administrer les ASC comme fonction horizontale transectorielle, les lacunes ou les défis potentiels et saisir toutes les occasions . </li></ul>Page Principaux investisseurs du niveau fédéral des ASC en activités intra­muros, en sciences naturelles et en ingénierie (2006­2007) http://www.gcpedia.gc.ca : “Related Scientific Activities”
  17. 17. Page Une approche collaborative en vue d’élaborer une boîte à outils fonctionnelle <ul><li>La mesure des ASC est un défi dans l’ensemble du gouvernement </li></ul><ul><li>Notre objectif est d’élaborer des outils de mesure des ASC qui profiteront à tout le milieu scientifique du niveau fédéral </li></ul><ul><li>EC a mis sur pied un groupe de travail afin de consulter les évaluateurs, les scientifiques, les responsables des sciences, les analystes de politiques, les gestionnaires et les planificateurs d’entreprise dans l’ensemble du MOVS </li></ul><ul><li>Un lieu de collaboration ouvert est disponible sur GCPedia </li></ul><ul><ul><li>Établir les indicateurs de rendement des ASC (gestion, horizontalité et responsabilisation), mise en œuvre et public cible </li></ul></ul><ul><ul><li>Offrir des renseignements généraux des ASC (aperçu, au sein du gouvernement fédéral et au sein d’Environnement Canada) </li></ul></ul><ul><ul><li>Élaborer le Cadre pour mesurer le rendement des ASC et du modèle logique </li></ul></ul><ul><ul><li>Introduire des indicateurs possibles des ASC , la portée de leurs possibilités d’application et comment les utiliser </li></ul></ul><ul><ul><li>Indiquer les prochaines étapes dans l’élaboration et l’utilisation de mesures du rendement précises </li></ul></ul>Processus Résultats attendus http://www.gcpedia.gc.ca : “Related Scientific Activities”
  18. 18. Page Sommaire <ul><li>Le rapport de 2009 : Mesure du rendement de la R et D d’Environnement Canada </li></ul><ul><li>Résultat : </li></ul><ul><li>Démonstration du rendement d’EC selon quatre éléments du cadre </li></ul><ul><li>Gamme d’outils transférables élaborés pour la mesure de la R et D </li></ul><ul><li>Élaboration d’une boîte d’outils pour mesurer les ASC, en collaboration avec d’autres ministères </li></ul><ul><li>Résultats attendus : </li></ul><ul><li>Un rapport sur le rendement des ASC d’EC en 2011 qui permettra une meilleure prise en compte de « l’autre moitié » des S et T au fédéral </li></ul>
  19. 19. Page <ul><li>Comment ces outils ainsi que d’autres approches en matière de mesure du rendement peuvent-ils nous renseigner sur les activités de S et T fédérales et leurs impacts? </li></ul>Discussion <ul><li>Pour plus d’information, visiter www.ec.gc.ca/scitech (cliquer sur « Gestion des S et T ») </li></ul><ul><li>Contribuer à l’élaboration de notre « boîte à outils » de mesure de la gestion des ASC à www.gcpedia.gc.ca (rechercher « Related Scientific Activities ») </li></ul>

×