SlideShare une entreprise Scribd logo
LL’’environnementenvironnement
fluviatilefluviatile
b. Les systèmes fluviatiles en tresse :
i. Barre longitudinal
ii. Barre transversales ou linguoïdes :
VI - les environnements associés aux environnements
fluviatiles :
VII – les environnements fluviatiles anciens :
I -IntroductionI -Introduction
• Lorsque la substance est très importanteLorsque la substance est très importante
sous l’effet de la tectonique les dépôtssous l’effet de la tectonique les dépôts
fluviatiles peuvent attendre des milliersfluviatiles peuvent attendre des milliers
des mètres d’épaisseurs.des mètres d’épaisseurs.
A - profil transversalA - profil transversal
BB –– Profil longitudinalProfil longitudinal::
• Il peut êtreIl peut être
obtenue enobtenue en
joignant dans lejoignant dans le
sens longitudinalsens longitudinal
les points deles points de
Talweg de toute laTalweg de toute la
sectionsection
transversaux du littransversaux du lit
ll’’oued.oued.
BB –– Profil longitudinalProfil longitudinal::
Tout le long du chenal le profil longitudinal duTout le long du chenal le profil longitudinal du
fleuve s’ajuste à différents paramètres.fleuve s’ajuste à différents paramètres.
• * le début déterminé par l’apport des eaux* le début déterminé par l’apport des eaux
• * La charge des alluvions fournit à partir des* La charge des alluvions fournit à partir des
versant.versant.
• * La lithologie du fond et sa rugosité.* La lithologie du fond et sa rugosité.
• * Le calibre de matériaux transporté.* Le calibre de matériaux transporté.
• * La vitesse de l’écoulement.* La vitesse de l’écoulement.
• * La profondeur et la largeur du lit.* La profondeur et la largeur du lit.
• * la pente.* la pente.
La rivière va s’ajuster à ces différents paramètresLa rivière va s’ajuster à ces différents paramètres
pour atteindre le profil d’équilibre dynamique.pour atteindre le profil d’équilibre dynamique.
CC –– TracTracéés en plan dess en plan des
chenauxchenaux::Ce tracé est fournit directement soit par photosCe tracé est fournit directement soit par photos
aériennes soit par carte topographique.aériennes soit par carte topographique.
On distingue 3 systèmes fluviatiles :On distingue 3 systèmes fluviatiles :
1- syst1- systèème fluviatileme fluviatile
rectilignerectiligne ::• Les chenaux rectiligne sont rares .ils existe seulement enLes chenaux rectiligne sont rares .ils existe seulement en
courtes distances ils présentent une faible sénousite .lecourtes distances ils présentent une faible sénousite .le
profile longitudinal est irrégulier et présente des partiesprofile longitudinal est irrégulier et présente des parties
profondes=Pool et des parties de faible profondeur appeléeprofondes=Pool et des parties de faible profondeur appelée
= Riffle.= Riffle.
• Le courant et le mode de dépôt sont similaires à eux duLe courant et le mode de dépôt sont similaires à eux du
système fluviatile à méandre ; le dépôt se fait par accrétionsystème fluviatile à méandre ; le dépôt se fait par accrétion
latérale et donne naissance à des barres sédimentaires.latérale et donne naissance à des barres sédimentaires.
1- syst1- systèème fluviatileme fluviatile
rectilignerectiligne ::
2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses ::
• Un réseau fluviatile en tresse est constitué parUn réseau fluviatile en tresse est constitué par
l’ensemble de chenaux à faible sinuosité séparésl’ensemble de chenaux à faible sinuosité séparés
par de nombreuses barres immergées pendantpar de nombreuses barres immergées pendant
les crues et émergées à l’étiage.les crues et émergées à l’étiage.
2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses ::
2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses ::
• Les chenaux présentent une forte instabilité latéraleLes chenaux présentent une forte instabilité latérale
exemple : la Kosie qui est un affluant du Gange à migréexemple : la Kosie qui est un affluant du Gange à migré
vers l’Ouest 270 km en 200 ans.vers l’Ouest 270 km en 200 ans.
Les facteurs favorables à l’installationLes facteurs favorables à l’installation
d’un réseau de sont chenaux end’un réseau de sont chenaux en
tresses :tresses :
• une charge sédimentaire grossièreune charge sédimentaire grossière
importante.importante.
• Des berges facilement érrodablesDes berges facilement érrodables
(facilitant la migration latérale)(facilitant la migration latérale)
• Des fluctuations importantes du régimeDes fluctuations importantes du régime
d’écoulement (qui n’est pas permanantd’écoulement (qui n’est pas permanant
(c.a.d climat aride)(c.a.d climat aride)
• Absence de végétationAbsence de végétation
• Pente relativement élevée.Pente relativement élevée.
Remarque :
Les réseaux en tresse se développent plus fréquemment en
contexte montagneux dans les régions amont des rivières.
33--Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre::
Les chenaux à méandre possèdent des pools (zones profondes)
limités par des berges en falaise et des barres sédimentaires (barre
de méandre) jointés par des Riffles (Berges fixes)
33--Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre::
Les chenaux à méandre possèdent des pools (zones profondes)
limités par des berges en falaise et des barres sédimentaires (barre
de méandre) jointés par des Riffles
33--Système fluviatile àSystème fluviatile à
méandreméandre::
• L= distance parcourue par l’eau. (Chenal)L= distance parcourue par l’eau. (Chenal)
• D= distance de vol d’oiseau AB (ligne droite)D= distance de vol d’oiseau AB (ligne droite)
Les chenaux à méandre présentent une forte sinuosité,Les chenaux à méandre présentent une forte sinuosité,
donc S = L/D >1,5donc S = L/D >1,5
33--Système fluviatile àSystème fluviatile à
méandreméandre::
les facteurs favorables à l’installationles facteurs favorables à l’installation
d’un système fluviatile à méandresd’un système fluviatile à méandres::
• Des berges relativement fixeDes berges relativement fixe
(développement de végétation).(développement de végétation).
• Une pente relativement faible.Une pente relativement faible.
• Une charge sédimentaire relativementUne charge sédimentaire relativement
faible.faible.
• Un rapport fort entre charge enUn rapport fort entre charge en
suspension / charge en tractionsuspension / charge en traction
LesLes modèlesmodèles physiquesphysiques
-- Maquette dont le but est deMaquette dont le but est de
reproduire la réalité à un échellereproduire la réalité à un échelle
réduite.réduite.
-- Voir en petit ce qu’il se passe enVoir en petit ce qu’il se passe en
grand pour des évènementgrand pour des évènement
exceptionnels.exceptionnels.
-- Outils de communications efficacesOutils de communications efficaces
pour présentation aux élus, riverainspour présentation aux élus, riverains
etc…etc…
LesLes différents types de modèlesdifférents types de modèles
-- Modèles à fond fixes : estimation de lignesModèles à fond fixes : estimation de lignes
d’eaux, calculs de champs de vitesse.d’eaux, calculs de champs de vitesse.
-- Modèles à fond mobiles sans apport deModèles à fond mobiles sans apport de
matériaux : stabilité des fonds , érosionmatériaux : stabilité des fonds , érosion
locales (piliers de ponts, seuils).locales (piliers de ponts, seuils).
-- Modèles a fond mobiles avec apport deModèles a fond mobiles avec apport de
matériaux : représenter l’organisation et lematériaux : représenter l’organisation et le
déplacement des sédiments.déplacement des sédiments.
Inondation au Sud duInondation au Sud du
Maroc 2014Maroc 2014
Inondation au Sud duInondation au Sud du
Maroc 2014Maroc 2014
IIIIII –– DynamiqueDynamique
fluviatilefluviatile::a. Modalité de l’écoulement fluviatile :a. Modalité de l’écoulement fluviatile :
Ce frottement transmet au lit de l’oued une partie de l’énergie duCe frottement transmet au lit de l’oued une partie de l’énergie du
fluide sous la forme d’une force d’arrachement qui peut mettrefluide sous la forme d’une force d’arrachement qui peut mettre
en mouvement certains particules libres à se trouvant à laen mouvement certains particules libres à se trouvant à la
surface du lit.surface du lit.
RemarqueRemarque ::
• La compétence du courant c’est le poids maximalLa compétence du courant c’est le poids maximal
qui peut être mis en mouvement par le courantqui peut être mis en mouvement par le courant
donc on a un effet de seuil.donc on a un effet de seuil.
• l’écoulement fluviatile est presque toujoursl’écoulement fluviatile est presque toujours
turbulent cette turbulence croit de manièreturbulent cette turbulence croit de manière
générale avec la vitesse moyenne de l’écoulementgénérale avec la vitesse moyenne de l’écoulement
se qui explique que la compétence croit avec lase qui explique que la compétence croit avec la
vitesse.vitesse.
• La vitesse du courrant varie en fonction de touteLa vitesse du courrant varie en fonction de toute
une série de facteurs qui peuvent se regrouper enune série de facteurs qui peuvent se regrouper en
deux ensembles interférant l’un avec l’autre.deux ensembles interférant l’un avec l’autre.
*Le facteur morphologique.*Le facteur morphologique.
*Le facteur hydrologique.*Le facteur hydrologique.
11 –– Le facteurLe facteur
morphologiquemorphologique ::
• La pente contrôle l’énergie potentielle qui liée à la force deLa pente contrôle l’énergie potentielle qui liée à la force de
pesanteur.pesanteur.
• Le rayon hydrauliqueLe rayon hydraulique RR : on le définit par: on le définit par
11 –– Le facteurLe facteur
morphologiquemorphologique ::
22 –– Le facteurLe facteur
hydrologiquehydrologique ::• En fonction de débit et sa variationEn fonction de débit et sa variation
• Le débit est la quantité d’eau qui passe en sectionLe débit est la quantité d’eau qui passe en section
transversale d’une rivière pendant le temps m3 / s.transversale d’une rivière pendant le temps m3 / s.
Remarque : Si il y a débordement, le périmètre mouillé augmente etRemarque : Si il y a débordement, le périmètre mouillé augmente et
le rayon hydraulique diminue et la vitesse décroît rapidement etle rayon hydraulique diminue et la vitesse décroît rapidement et
l’eau s’étale sur la plaine d’inondation sous une faible épaisseur.l’eau s’étale sur la plaine d’inondation sous une faible épaisseur.
Mode de transport fluviatileMode de transport fluviatile::
• Transport en solutionTransport en solution : Il concerne les: Il concerne les
carbonates, sulfates et tout les ions solubles danscarbonates, sulfates et tout les ions solubles dans
l’eau. la plus grand partie de cette masse va êtrel’eau. la plus grand partie de cette masse va être
transportée en suspension vers les océans et lestransportée en suspension vers les océans et les
mers, le reste va se déposer dans des lacs ou desmers, le reste va se déposer dans des lacs ou des
fleuves sous forme de croûte, Tufs calcaires ou defleuves sous forme de croûte, Tufs calcaires ou de
travertins (précipitation chimiques autour destravertins (précipitation chimiques autour des
racines.).racines.).
• Transport en suspension :Transport en suspension : C’est le cas des argiles,C’est le cas des argiles,
des limons et aussi des sables fin même moyendes limons et aussi des sables fin même moyen
dans le cas des courants très violents.dans le cas des courants très violents.
• Transport en masseTransport en masse : C’est le cas par exemple: C’est le cas par exemple
d’une rupture d’un barrage.d’une rupture d’un barrage.
IVIV –– Contrôle tectonique etContrôle tectonique et
climatique des milieuxclimatique des milieux
fluviatilesfluviatiles::1-Facteurs climatiques1-Facteurs climatiques
a - Influence du climat sur le débit :a - Influence du climat sur le débit :
• Dans le climat humide les cours d’eau sontDans le climat humide les cours d’eau sont
permanantpermanant, ils présentent des variations, ils présentent des variations
saisonnières selon l’été ou l’hiver on a généralementsaisonnières selon l’été ou l’hiver on a généralement
abondance du Système fluviatile à méandre.abondance du Système fluviatile à méandre.
• Dans les zones arides,les cours d’eau sontDans les zones arides,les cours d’eau sont
intermittentsintermittents pendant la phase humide les pluiespendant la phase humide les pluies
sont torrentielles elle créent des système fluviatilesont torrentielles elle créent des système fluviatile
en tresse favorisés par l’absence de végétationen tresse favorisés par l’absence de végétation
pendant la phase sèche il n y a pas d’eau dans lespendant la phase sèche il n y a pas d’eau dans les
oueds asséchés.oueds asséchés.
11--Facteurs climatiquesFacteurs climatiques
b – Influence du climat sur la végétationb – Influence du climat sur la végétation::::
• RemarqueRemarque
• Les influences eustatiques ne se font sentir qu au niveau duLes influences eustatiques ne se font sentir qu au niveau du
littoral.littoral.
11--Facteurs climatiquesFacteurs climatiques
c – Influence sur la variation Eustatiquec – Influence sur la variation Eustatique
2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques :
a- à l’échelle régionale :
Les plaines alluviales peuvent se développer soit dans les
bassins du voisinage des zones de subduction soit en
régime de distension dans des faussée d’effondrement,
exemple pendant le Trias : installation du système fluviatile
dans un cadre de horst et de graben dans le haut Atlas de
Marrakech.
2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques :
b- à l’échelle du fleuve :
Bassin subsident :
• Il y a prédominance de l’accumulation, le bilan de
l’accumulation est contrôlé par les variations des vitesses
d’affaissement des apports.
Terrasse emboîtée
• la conséquence d’un tectonique négative est l’installation
de terrasse emboîtées.
• Si les apports se réduisent, des régimes lacustres ou
palustres peuvent s’installer.
2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques :
b- à l’échelle du fleuve :
Bassin non subsident
• Dans ce cas on note plutôt la prédominance de la dissection
par l’effet du cours d’eau qui s’entaille plus profondément.
Terrasses étagées
V - Dépôt des environnementsV - Dépôt des environnements
fluviatilesfluviatiles::
RemarquesRemarques
11––Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre::
Lit Majeur
Lit Mineur
11––Système fluviatile à méandre :Système fluviatile à méandre :
1 – lit mineur1 – lit mineur::
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
a- levée naturellea- levée naturelle
Litage horizontal
Rides grimpantes
20
à 50
cm
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
b- Crevasse splay : dépôts de débordement enb- Crevasse splay : dépôts de débordement en
éventailéventail
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
b- Crevasse splay : dépôts de débordement enb- Crevasse splay : dépôts de débordement en
éventailéventail
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
C – plaine d’inondations• En dehors des crues il yEn dehors des crues il y
a de la végétation quia de la végétation qui
se développe dans lase développe dans la
plaine alluviale. Lesplaine alluviale. Les
sédiments sont fins etsédiments sont fins et
très étendustrès étendus
latéralement. leslatéralement. les
figures sédimentairefigures sédimentaire
sont essentiellementsont essentiellement
des rides grimpantes oudes rides grimpantes ou
normales,des litagesnormales,des litages
horizontaux parallèles,ethorizontaux parallèles,et
les figures deles figures de
dessiccation,le mélangedessiccation,le mélange
de sédiment et dede sédiment et de
végétaux peut donner levégétaux peut donner le
charbon.charbon.
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
C – plaine d’inondations
Remarque :Dans la plaine d’inondation peut trouverRemarque :Dans la plaine d’inondation peut trouver
des bras de méandre abandonnés.des bras de méandre abandonnés.
Installation
d’un lac
Oxbow lake
1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre :
2 – lit majeur :2 – lit majeur :
C – plaine d’inondations
Remarque :Dans la plaine d’inondation peut trouverRemarque :Dans la plaine d’inondation peut trouver
des bras de méandre abandonnés.des bras de méandre abandonnés.
Installation
d’un lac
Oxbow lake
44––la séquence du système fluviatile àla séquence du système fluviatile à
méandreméandre::
Barre de méandre
Dépôts de fond
de chenal
Levée naturelle
Plaine d’inondation
22––système fluviatile en tressesystème fluviatile en tresse::
• Ces fleuves transportent beaucoup d’alluvions et les moindresCes fleuves transportent beaucoup d’alluvions et les moindres
ralentissements Provoquent la sédimentation en barre.ralentissements Provoquent la sédimentation en barre.
• On distingue 2 types de barres :Barre longitudinal et BarreOn distingue 2 types de barres :Barre longitudinal et Barre
transversales ou linguoïdestransversales ou linguoïdes
2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse :
a- Barre longitudinale:a- Barre longitudinale:• Elles ont des formes losangiques allongé parallèle à la direction du courrant et peuvent atteindre plusieursElles ont des formes losangiques allongé parallèle à la direction du courrant et peuvent atteindre plusieurs
centaines de mètre de longueur.centaines de mètre de longueur.
• Elles apparaissent dans le faciès conglomératique.Elles apparaissent dans le faciès conglomératique.
• Lorsque la compétence du courant diminué une partie du matériel se dépose et forme une petite barre centraleLorsque la compétence du courant diminué une partie du matériel se dépose et forme une petite barre centrale
submergée, les particules les plus fins sont piégées dans ce dépôt initial et à l’aval de la barre sur le coté abrité.submergée, les particules les plus fins sont piégées dans ce dépôt initial et à l’aval de la barre sur le coté abrité.
• A la surface de la barre peut se former de petit corps sédimentaire comme des rides et les dunes. La structureA la surface de la barre peut se former de petit corps sédimentaire comme des rides et les dunes. La structure
interne est essentiellement massive ou litage horizontal fruste.interne est essentiellement massive ou litage horizontal fruste.
2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse :
b -Barre transversales ou linguoïdes :b -Barre transversales ou linguoïdes :
• Ces barres possèdent une forme lobée, avec uneCes barres possèdent une forme lobée, avec une
surface supérieure présentant un léger pendagesurface supérieure présentant un léger pendage
vers l’amant, le front convexe est progradant,vers l’amant, le front convexe est progradant,
elles apparaissent dans le faciès sableux.elles apparaissent dans le faciès sableux.
2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse :
RemarquesRemarques ::
• De l’amont vers l’aval le rapport : FacièsDe l’amont vers l’aval le rapport : Faciès
conglomérat/ Faciès sableux, ou Litageconglomérat/ Faciès sableux, ou Litage
horizontale/ litage obliquehorizontale/ litage oblique diminuediminue..
Ce phénomène est lié à la compétence duCe phénomène est lié à la compétence du
courant qui diminue de l’amont verscourant qui diminue de l’amont vers
l’aval .l’aval .
• Dans les rivières en tresse, les berges neDans les rivières en tresse, les berges ne
sont pas fixes, on ne peut pas parler desont pas fixes, on ne peut pas parler de
plaine d’inondation, les dépôts finsplaine d’inondation, les dépôts fins
déposés dans les zones calmes sontdéposés dans les zones calmes sont
érodés par la migration latérale activeérodés par la migration latérale active
des chenaux.des chenaux.
2 – Système fluviatile en2 – Système fluviatile en
tresse :tresse :
Séquence :Séquence :
ComparaisonComparaison
VI - les environnements associésVI - les environnements associés
aux environnements fluviatiles :aux environnements fluviatiles :
• L’environnement fluviatile est alimenté en amontL’environnement fluviatile est alimenté en amont
par les dépôt de cône de déjection c’est pourquoipar les dépôt de cône de déjection c’est pourquoi
on trouve fréquemment associés auxon trouve fréquemment associés aux
longitudinales des barres conglomératiques àlongitudinales des barres conglomératiques à
matrice argileuse caractéristique des couléesmatrice argileuse caractéristique des coulées
boueuses.boueuses.
VI - les environnements associésVI - les environnements associés
aux environnements fluviatiles :aux environnements fluviatiles :
• Les rivières peuvent déboucher dans la mer enLes rivières peuvent déboucher dans la mer en
formant des delta, la région est diteformant des delta, la région est dite exoréiqueexoréique
• Les rivière également déboucher dans desLes rivière également déboucher dans des
dépressions continentales,la région est ditedépressions continentales,la région est dite
endoréiqueendoréique..
VII – les environnementsVII – les environnements
fluviatiles anciensfluviatiles anciens::
• Les systèmes fluviatiles peuvent être retrouvésLes systèmes fluviatiles peuvent être retrouvés
tout le long des temps géologiques depuis letout le long des temps géologiques depuis le
Précambrien jusqu II aire. Les exemples les plusPrécambrien jusqu II aire. Les exemples les plus
important sont les vieux grés rouges du Dévonienimportant sont les vieux grés rouges du Dévonien
connues en Angleterre et aux U.S.A. Ellesconnues en Angleterre et aux U.S.A. Elles
forment de puissantes successions fluviales avecforment de puissantes successions fluviales avec
des systèmes de cône de déjections, des chenauxdes systèmes de cône de déjections, des chenaux
en tresses associées à une grande activitéen tresses associées à une grande activité
pédologique.pédologique.
• Exemple :Exemple :
Trias très développé du haut atlas de Marrakech :Trias très développé du haut atlas de Marrakech :
nouveaux grés rouges.nouveaux grés rouges.

Contenu connexe

Tendances

Dimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs CollinairesDimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs Collinaires
guest4a5dea
 
Diagraphie ps (devoir de maison)
Diagraphie ps (devoir de maison)Diagraphie ps (devoir de maison)
Diagraphie ps (devoir de maison)
Kouwelton Koné
 
Modélisation en hydrogéologie chap 01
Modélisation en hydrogéologie   chap 01Modélisation en hydrogéologie   chap 01
Modélisation en hydrogéologie chap 01
azario1983
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
Souhila Benkaci
 

Tendances (20)

Cours assainissement
Cours assainissementCours assainissement
Cours assainissement
 
Dimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs CollinairesDimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs Collinaires
 
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
Introduction au Modèle EPA SWMM pour la modélisation des réseaux d'assainisse...
 
Expose sur Epandage des eaux de crues dans le Tafilalet
Expose sur Epandage des eaux de crues dans le TafilaletExpose sur Epandage des eaux de crues dans le Tafilalet
Expose sur Epandage des eaux de crues dans le Tafilalet
 
Diagraphie ps (devoir de maison)
Diagraphie ps (devoir de maison)Diagraphie ps (devoir de maison)
Diagraphie ps (devoir de maison)
 
Rapport de sortie d'hydrologie
Rapport de sortie d'hydrologieRapport de sortie d'hydrologie
Rapport de sortie d'hydrologie
 
Modélisation en hydrogéologie chap 01
Modélisation en hydrogéologie   chap 01Modélisation en hydrogéologie   chap 01
Modélisation en hydrogéologie chap 01
 
Réalisation d’un forage Hydraulique tgp2
Réalisation d’un forage Hydraulique  tgp2Réalisation d’un forage Hydraulique  tgp2
Réalisation d’un forage Hydraulique tgp2
 
Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5Ctn504 cours 5
Ctn504 cours 5
 
Réseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissementRéseaux d'assainissement
Réseaux d'assainissement
 
Formules hydro
Formules hydroFormules hydro
Formules hydro
 
Hydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eauHydraulique des cours d'eau
Hydraulique des cours d'eau
 
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
Rapport de stage d'immersion de Géologie et des journées spécialisées de sédi...
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
 
1 l2 bv-enligne
1 l2 bv-enligne1 l2 bv-enligne
1 l2 bv-enligne
 
Hydraulique fluviale
Hydraulique fluvialeHydraulique fluviale
Hydraulique fluviale
 
Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1Cours hydraulique aep pour btp v1
Cours hydraulique aep pour btp v1
 
La stratigraphie
La stratigraphie La stratigraphie
La stratigraphie
 
Projet d assainissement
Projet d assainissementProjet d assainissement
Projet d assainissement
 
Gestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de MartilGestion des inondations. Cas de Martil
Gestion des inondations. Cas de Martil
 

Similaire à L'environnement fluviatile

Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
Hiba Architecte
 

Similaire à L'environnement fluviatile (11)

Dimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs CollinairesDimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs Collinaires
 
Dimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs CollinairesDimensionnement Lacs Collinaires
Dimensionnement Lacs Collinaires
 
SystèMes Fluviaux1
SystèMes Fluviaux1SystèMes Fluviaux1
SystèMes Fluviaux1
 
Le bassin versant
Le bassin versantLe bassin versant
Le bassin versant
 
érosion fluviale et les formes associées
érosion fluviale et les formes associéesérosion fluviale et les formes associées
érosion fluviale et les formes associées
 
La crégut 3 équipements hydroélectriques du territoire ; fil de l'eau haute t...
La crégut 3 équipements hydroélectriques du territoire ; fil de l'eau haute t...La crégut 3 équipements hydroélectriques du territoire ; fil de l'eau haute t...
La crégut 3 équipements hydroélectriques du territoire ; fil de l'eau haute t...
 
Identifier les rivières sauvages de France -propositions méthodologiques
Identifier les rivières sauvages de France  -propositions méthodologiquesIdentifier les rivières sauvages de France  -propositions méthodologiques
Identifier les rivières sauvages de France -propositions méthodologiques
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
 
Alimentationeneaupotable1 130513101559-phpapp01
Alimentationeneaupotable1 130513101559-phpapp01Alimentationeneaupotable1 130513101559-phpapp01
Alimentationeneaupotable1 130513101559-phpapp01
 
HYDRAULIQUE GENERALE 1-55.pdf
HYDRAULIQUE GENERALE 1-55.pdfHYDRAULIQUE GENERALE 1-55.pdf
HYDRAULIQUE GENERALE 1-55.pdf
 
Calcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des BarragesCalcul Stabilite Des Barrages
Calcul Stabilite Des Barrages
 

Dernier

Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
zidani2
 

Dernier (12)

Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
Decret-n°19-10-du-23-janvier-2019-reglementant-lexportation-des-déchets-spéci...
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptxMARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
MARTYRS DE TURQUIE – une histoire de persécution chrétienne en Anatolie.pptx
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprisesGestion des flux de trésorerie dans les entreprises
Gestion des flux de trésorerie dans les entreprises
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 

L'environnement fluviatile

  • 2.
  • 3. b. Les systèmes fluviatiles en tresse : i. Barre longitudinal ii. Barre transversales ou linguoïdes : VI - les environnements associés aux environnements fluviatiles : VII – les environnements fluviatiles anciens :
  • 4. I -IntroductionI -Introduction • Lorsque la substance est très importanteLorsque la substance est très importante sous l’effet de la tectonique les dépôtssous l’effet de la tectonique les dépôts fluviatiles peuvent attendre des milliersfluviatiles peuvent attendre des milliers des mètres d’épaisseurs.des mètres d’épaisseurs.
  • 5. A - profil transversalA - profil transversal
  • 6. BB –– Profil longitudinalProfil longitudinal:: • Il peut êtreIl peut être obtenue enobtenue en joignant dans lejoignant dans le sens longitudinalsens longitudinal les points deles points de Talweg de toute laTalweg de toute la sectionsection transversaux du littransversaux du lit ll’’oued.oued.
  • 7. BB –– Profil longitudinalProfil longitudinal:: Tout le long du chenal le profil longitudinal duTout le long du chenal le profil longitudinal du fleuve s’ajuste à différents paramètres.fleuve s’ajuste à différents paramètres. • * le début déterminé par l’apport des eaux* le début déterminé par l’apport des eaux • * La charge des alluvions fournit à partir des* La charge des alluvions fournit à partir des versant.versant. • * La lithologie du fond et sa rugosité.* La lithologie du fond et sa rugosité. • * Le calibre de matériaux transporté.* Le calibre de matériaux transporté. • * La vitesse de l’écoulement.* La vitesse de l’écoulement. • * La profondeur et la largeur du lit.* La profondeur et la largeur du lit. • * la pente.* la pente. La rivière va s’ajuster à ces différents paramètresLa rivière va s’ajuster à ces différents paramètres pour atteindre le profil d’équilibre dynamique.pour atteindre le profil d’équilibre dynamique.
  • 8. CC –– TracTracéés en plan dess en plan des chenauxchenaux::Ce tracé est fournit directement soit par photosCe tracé est fournit directement soit par photos aériennes soit par carte topographique.aériennes soit par carte topographique. On distingue 3 systèmes fluviatiles :On distingue 3 systèmes fluviatiles :
  • 9. 1- syst1- systèème fluviatileme fluviatile rectilignerectiligne ::• Les chenaux rectiligne sont rares .ils existe seulement enLes chenaux rectiligne sont rares .ils existe seulement en courtes distances ils présentent une faible sénousite .lecourtes distances ils présentent une faible sénousite .le profile longitudinal est irrégulier et présente des partiesprofile longitudinal est irrégulier et présente des parties profondes=Pool et des parties de faible profondeur appeléeprofondes=Pool et des parties de faible profondeur appelée = Riffle.= Riffle. • Le courant et le mode de dépôt sont similaires à eux duLe courant et le mode de dépôt sont similaires à eux du système fluviatile à méandre ; le dépôt se fait par accrétionsystème fluviatile à méandre ; le dépôt se fait par accrétion latérale et donne naissance à des barres sédimentaires.latérale et donne naissance à des barres sédimentaires.
  • 10. 1- syst1- systèème fluviatileme fluviatile rectilignerectiligne ::
  • 11. 2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses :: • Un réseau fluviatile en tresse est constitué parUn réseau fluviatile en tresse est constitué par l’ensemble de chenaux à faible sinuosité séparésl’ensemble de chenaux à faible sinuosité séparés par de nombreuses barres immergées pendantpar de nombreuses barres immergées pendant les crues et émergées à l’étiage.les crues et émergées à l’étiage.
  • 12. 2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses ::
  • 13. 2- Chenaux en tresses2- Chenaux en tresses :: • Les chenaux présentent une forte instabilité latéraleLes chenaux présentent une forte instabilité latérale exemple : la Kosie qui est un affluant du Gange à migréexemple : la Kosie qui est un affluant du Gange à migré vers l’Ouest 270 km en 200 ans.vers l’Ouest 270 km en 200 ans.
  • 14. Les facteurs favorables à l’installationLes facteurs favorables à l’installation d’un réseau de sont chenaux end’un réseau de sont chenaux en tresses :tresses : • une charge sédimentaire grossièreune charge sédimentaire grossière importante.importante. • Des berges facilement érrodablesDes berges facilement érrodables (facilitant la migration latérale)(facilitant la migration latérale) • Des fluctuations importantes du régimeDes fluctuations importantes du régime d’écoulement (qui n’est pas permanantd’écoulement (qui n’est pas permanant (c.a.d climat aride)(c.a.d climat aride) • Absence de végétationAbsence de végétation • Pente relativement élevée.Pente relativement élevée. Remarque : Les réseaux en tresse se développent plus fréquemment en contexte montagneux dans les régions amont des rivières.
  • 15. 33--Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre:: Les chenaux à méandre possèdent des pools (zones profondes) limités par des berges en falaise et des barres sédimentaires (barre de méandre) jointés par des Riffles (Berges fixes)
  • 16. 33--Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre:: Les chenaux à méandre possèdent des pools (zones profondes) limités par des berges en falaise et des barres sédimentaires (barre de méandre) jointés par des Riffles
  • 17. 33--Système fluviatile àSystème fluviatile à méandreméandre:: • L= distance parcourue par l’eau. (Chenal)L= distance parcourue par l’eau. (Chenal) • D= distance de vol d’oiseau AB (ligne droite)D= distance de vol d’oiseau AB (ligne droite) Les chenaux à méandre présentent une forte sinuosité,Les chenaux à méandre présentent une forte sinuosité, donc S = L/D >1,5donc S = L/D >1,5
  • 18. 33--Système fluviatile àSystème fluviatile à méandreméandre::
  • 19. les facteurs favorables à l’installationles facteurs favorables à l’installation d’un système fluviatile à méandresd’un système fluviatile à méandres:: • Des berges relativement fixeDes berges relativement fixe (développement de végétation).(développement de végétation). • Une pente relativement faible.Une pente relativement faible. • Une charge sédimentaire relativementUne charge sédimentaire relativement faible.faible. • Un rapport fort entre charge enUn rapport fort entre charge en suspension / charge en tractionsuspension / charge en traction
  • 20. LesLes modèlesmodèles physiquesphysiques -- Maquette dont le but est deMaquette dont le but est de reproduire la réalité à un échellereproduire la réalité à un échelle réduite.réduite. -- Voir en petit ce qu’il se passe enVoir en petit ce qu’il se passe en grand pour des évènementgrand pour des évènement exceptionnels.exceptionnels. -- Outils de communications efficacesOutils de communications efficaces pour présentation aux élus, riverainspour présentation aux élus, riverains etc…etc…
  • 21. LesLes différents types de modèlesdifférents types de modèles -- Modèles à fond fixes : estimation de lignesModèles à fond fixes : estimation de lignes d’eaux, calculs de champs de vitesse.d’eaux, calculs de champs de vitesse. -- Modèles à fond mobiles sans apport deModèles à fond mobiles sans apport de matériaux : stabilité des fonds , érosionmatériaux : stabilité des fonds , érosion locales (piliers de ponts, seuils).locales (piliers de ponts, seuils). -- Modèles a fond mobiles avec apport deModèles a fond mobiles avec apport de matériaux : représenter l’organisation et lematériaux : représenter l’organisation et le déplacement des sédiments.déplacement des sédiments.
  • 22.
  • 23.
  • 24.
  • 25. Inondation au Sud duInondation au Sud du Maroc 2014Maroc 2014
  • 26. Inondation au Sud duInondation au Sud du Maroc 2014Maroc 2014
  • 27. IIIIII –– DynamiqueDynamique fluviatilefluviatile::a. Modalité de l’écoulement fluviatile :a. Modalité de l’écoulement fluviatile : Ce frottement transmet au lit de l’oued une partie de l’énergie duCe frottement transmet au lit de l’oued une partie de l’énergie du fluide sous la forme d’une force d’arrachement qui peut mettrefluide sous la forme d’une force d’arrachement qui peut mettre en mouvement certains particules libres à se trouvant à laen mouvement certains particules libres à se trouvant à la surface du lit.surface du lit.
  • 28. RemarqueRemarque :: • La compétence du courant c’est le poids maximalLa compétence du courant c’est le poids maximal qui peut être mis en mouvement par le courantqui peut être mis en mouvement par le courant donc on a un effet de seuil.donc on a un effet de seuil. • l’écoulement fluviatile est presque toujoursl’écoulement fluviatile est presque toujours turbulent cette turbulence croit de manièreturbulent cette turbulence croit de manière générale avec la vitesse moyenne de l’écoulementgénérale avec la vitesse moyenne de l’écoulement se qui explique que la compétence croit avec lase qui explique que la compétence croit avec la vitesse.vitesse. • La vitesse du courrant varie en fonction de touteLa vitesse du courrant varie en fonction de toute une série de facteurs qui peuvent se regrouper enune série de facteurs qui peuvent se regrouper en deux ensembles interférant l’un avec l’autre.deux ensembles interférant l’un avec l’autre. *Le facteur morphologique.*Le facteur morphologique. *Le facteur hydrologique.*Le facteur hydrologique.
  • 29. 11 –– Le facteurLe facteur morphologiquemorphologique :: • La pente contrôle l’énergie potentielle qui liée à la force deLa pente contrôle l’énergie potentielle qui liée à la force de pesanteur.pesanteur. • Le rayon hydrauliqueLe rayon hydraulique RR : on le définit par: on le définit par
  • 30. 11 –– Le facteurLe facteur morphologiquemorphologique ::
  • 31. 22 –– Le facteurLe facteur hydrologiquehydrologique ::• En fonction de débit et sa variationEn fonction de débit et sa variation • Le débit est la quantité d’eau qui passe en sectionLe débit est la quantité d’eau qui passe en section transversale d’une rivière pendant le temps m3 / s.transversale d’une rivière pendant le temps m3 / s. Remarque : Si il y a débordement, le périmètre mouillé augmente etRemarque : Si il y a débordement, le périmètre mouillé augmente et le rayon hydraulique diminue et la vitesse décroît rapidement etle rayon hydraulique diminue et la vitesse décroît rapidement et l’eau s’étale sur la plaine d’inondation sous une faible épaisseur.l’eau s’étale sur la plaine d’inondation sous une faible épaisseur.
  • 32. Mode de transport fluviatileMode de transport fluviatile:: • Transport en solutionTransport en solution : Il concerne les: Il concerne les carbonates, sulfates et tout les ions solubles danscarbonates, sulfates et tout les ions solubles dans l’eau. la plus grand partie de cette masse va êtrel’eau. la plus grand partie de cette masse va être transportée en suspension vers les océans et lestransportée en suspension vers les océans et les mers, le reste va se déposer dans des lacs ou desmers, le reste va se déposer dans des lacs ou des fleuves sous forme de croûte, Tufs calcaires ou defleuves sous forme de croûte, Tufs calcaires ou de travertins (précipitation chimiques autour destravertins (précipitation chimiques autour des racines.).racines.). • Transport en suspension :Transport en suspension : C’est le cas des argiles,C’est le cas des argiles, des limons et aussi des sables fin même moyendes limons et aussi des sables fin même moyen dans le cas des courants très violents.dans le cas des courants très violents. • Transport en masseTransport en masse : C’est le cas par exemple: C’est le cas par exemple d’une rupture d’un barrage.d’une rupture d’un barrage.
  • 33. IVIV –– Contrôle tectonique etContrôle tectonique et climatique des milieuxclimatique des milieux fluviatilesfluviatiles::1-Facteurs climatiques1-Facteurs climatiques a - Influence du climat sur le débit :a - Influence du climat sur le débit : • Dans le climat humide les cours d’eau sontDans le climat humide les cours d’eau sont permanantpermanant, ils présentent des variations, ils présentent des variations saisonnières selon l’été ou l’hiver on a généralementsaisonnières selon l’été ou l’hiver on a généralement abondance du Système fluviatile à méandre.abondance du Système fluviatile à méandre. • Dans les zones arides,les cours d’eau sontDans les zones arides,les cours d’eau sont intermittentsintermittents pendant la phase humide les pluiespendant la phase humide les pluies sont torrentielles elle créent des système fluviatilesont torrentielles elle créent des système fluviatile en tresse favorisés par l’absence de végétationen tresse favorisés par l’absence de végétation pendant la phase sèche il n y a pas d’eau dans lespendant la phase sèche il n y a pas d’eau dans les oueds asséchés.oueds asséchés.
  • 34. 11--Facteurs climatiquesFacteurs climatiques b – Influence du climat sur la végétationb – Influence du climat sur la végétation::::
  • 35. • RemarqueRemarque • Les influences eustatiques ne se font sentir qu au niveau duLes influences eustatiques ne se font sentir qu au niveau du littoral.littoral. 11--Facteurs climatiquesFacteurs climatiques c – Influence sur la variation Eustatiquec – Influence sur la variation Eustatique
  • 36. 2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques : a- à l’échelle régionale : Les plaines alluviales peuvent se développer soit dans les bassins du voisinage des zones de subduction soit en régime de distension dans des faussée d’effondrement, exemple pendant le Trias : installation du système fluviatile dans un cadre de horst et de graben dans le haut Atlas de Marrakech.
  • 37. 2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques : b- à l’échelle du fleuve : Bassin subsident : • Il y a prédominance de l’accumulation, le bilan de l’accumulation est contrôlé par les variations des vitesses d’affaissement des apports. Terrasse emboîtée • la conséquence d’un tectonique négative est l’installation de terrasse emboîtées. • Si les apports se réduisent, des régimes lacustres ou palustres peuvent s’installer.
  • 38. 2 – Facteur tectoniques :2 – Facteur tectoniques : b- à l’échelle du fleuve : Bassin non subsident • Dans ce cas on note plutôt la prédominance de la dissection par l’effet du cours d’eau qui s’entaille plus profondément. Terrasses étagées
  • 39.
  • 40. V - Dépôt des environnementsV - Dépôt des environnements fluviatilesfluviatiles::
  • 42. 11––Système fluviatile à méandreSystème fluviatile à méandre:: Lit Majeur Lit Mineur
  • 43. 11––Système fluviatile à méandre :Système fluviatile à méandre : 1 – lit mineur1 – lit mineur::
  • 44. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : a- levée naturellea- levée naturelle Litage horizontal Rides grimpantes 20 à 50 cm
  • 45. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : b- Crevasse splay : dépôts de débordement enb- Crevasse splay : dépôts de débordement en éventailéventail
  • 46. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : b- Crevasse splay : dépôts de débordement enb- Crevasse splay : dépôts de débordement en éventailéventail
  • 47. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : C – plaine d’inondations• En dehors des crues il yEn dehors des crues il y a de la végétation quia de la végétation qui se développe dans lase développe dans la plaine alluviale. Lesplaine alluviale. Les sédiments sont fins etsédiments sont fins et très étendustrès étendus latéralement. leslatéralement. les figures sédimentairefigures sédimentaire sont essentiellementsont essentiellement des rides grimpantes oudes rides grimpantes ou normales,des litagesnormales,des litages horizontaux parallèles,ethorizontaux parallèles,et les figures deles figures de dessiccation,le mélangedessiccation,le mélange de sédiment et dede sédiment et de végétaux peut donner levégétaux peut donner le charbon.charbon.
  • 48. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : C – plaine d’inondations Remarque :Dans la plaine d’inondation peut trouverRemarque :Dans la plaine d’inondation peut trouver des bras de méandre abandonnés.des bras de méandre abandonnés. Installation d’un lac Oxbow lake
  • 49. 1 – Système fluviatile à méandre :1 – Système fluviatile à méandre : 2 – lit majeur :2 – lit majeur : C – plaine d’inondations Remarque :Dans la plaine d’inondation peut trouverRemarque :Dans la plaine d’inondation peut trouver des bras de méandre abandonnés.des bras de méandre abandonnés. Installation d’un lac Oxbow lake
  • 50. 44––la séquence du système fluviatile àla séquence du système fluviatile à méandreméandre:: Barre de méandre Dépôts de fond de chenal Levée naturelle Plaine d’inondation
  • 51. 22––système fluviatile en tressesystème fluviatile en tresse:: • Ces fleuves transportent beaucoup d’alluvions et les moindresCes fleuves transportent beaucoup d’alluvions et les moindres ralentissements Provoquent la sédimentation en barre.ralentissements Provoquent la sédimentation en barre. • On distingue 2 types de barres :Barre longitudinal et BarreOn distingue 2 types de barres :Barre longitudinal et Barre transversales ou linguoïdestransversales ou linguoïdes
  • 52. 2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse : a- Barre longitudinale:a- Barre longitudinale:• Elles ont des formes losangiques allongé parallèle à la direction du courrant et peuvent atteindre plusieursElles ont des formes losangiques allongé parallèle à la direction du courrant et peuvent atteindre plusieurs centaines de mètre de longueur.centaines de mètre de longueur. • Elles apparaissent dans le faciès conglomératique.Elles apparaissent dans le faciès conglomératique. • Lorsque la compétence du courant diminué une partie du matériel se dépose et forme une petite barre centraleLorsque la compétence du courant diminué une partie du matériel se dépose et forme une petite barre centrale submergée, les particules les plus fins sont piégées dans ce dépôt initial et à l’aval de la barre sur le coté abrité.submergée, les particules les plus fins sont piégées dans ce dépôt initial et à l’aval de la barre sur le coté abrité. • A la surface de la barre peut se former de petit corps sédimentaire comme des rides et les dunes. La structureA la surface de la barre peut se former de petit corps sédimentaire comme des rides et les dunes. La structure interne est essentiellement massive ou litage horizontal fruste.interne est essentiellement massive ou litage horizontal fruste.
  • 53. 2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse : b -Barre transversales ou linguoïdes :b -Barre transversales ou linguoïdes : • Ces barres possèdent une forme lobée, avec uneCes barres possèdent une forme lobée, avec une surface supérieure présentant un léger pendagesurface supérieure présentant un léger pendage vers l’amant, le front convexe est progradant,vers l’amant, le front convexe est progradant, elles apparaissent dans le faciès sableux.elles apparaissent dans le faciès sableux.
  • 54. 2 – Système fluviatile en tresse :2 – Système fluviatile en tresse : RemarquesRemarques :: • De l’amont vers l’aval le rapport : FacièsDe l’amont vers l’aval le rapport : Faciès conglomérat/ Faciès sableux, ou Litageconglomérat/ Faciès sableux, ou Litage horizontale/ litage obliquehorizontale/ litage oblique diminuediminue.. Ce phénomène est lié à la compétence duCe phénomène est lié à la compétence du courant qui diminue de l’amont verscourant qui diminue de l’amont vers l’aval .l’aval . • Dans les rivières en tresse, les berges neDans les rivières en tresse, les berges ne sont pas fixes, on ne peut pas parler desont pas fixes, on ne peut pas parler de plaine d’inondation, les dépôts finsplaine d’inondation, les dépôts fins déposés dans les zones calmes sontdéposés dans les zones calmes sont érodés par la migration latérale activeérodés par la migration latérale active des chenaux.des chenaux.
  • 55. 2 – Système fluviatile en2 – Système fluviatile en tresse :tresse : Séquence :Séquence :
  • 57. VI - les environnements associésVI - les environnements associés aux environnements fluviatiles :aux environnements fluviatiles : • L’environnement fluviatile est alimenté en amontL’environnement fluviatile est alimenté en amont par les dépôt de cône de déjection c’est pourquoipar les dépôt de cône de déjection c’est pourquoi on trouve fréquemment associés auxon trouve fréquemment associés aux longitudinales des barres conglomératiques àlongitudinales des barres conglomératiques à matrice argileuse caractéristique des couléesmatrice argileuse caractéristique des coulées boueuses.boueuses.
  • 58. VI - les environnements associésVI - les environnements associés aux environnements fluviatiles :aux environnements fluviatiles : • Les rivières peuvent déboucher dans la mer enLes rivières peuvent déboucher dans la mer en formant des delta, la région est diteformant des delta, la région est dite exoréiqueexoréique • Les rivière également déboucher dans desLes rivière également déboucher dans des dépressions continentales,la région est ditedépressions continentales,la région est dite endoréiqueendoréique..
  • 59. VII – les environnementsVII – les environnements fluviatiles anciensfluviatiles anciens:: • Les systèmes fluviatiles peuvent être retrouvésLes systèmes fluviatiles peuvent être retrouvés tout le long des temps géologiques depuis letout le long des temps géologiques depuis le Précambrien jusqu II aire. Les exemples les plusPrécambrien jusqu II aire. Les exemples les plus important sont les vieux grés rouges du Dévonienimportant sont les vieux grés rouges du Dévonien connues en Angleterre et aux U.S.A. Ellesconnues en Angleterre et aux U.S.A. Elles forment de puissantes successions fluviales avecforment de puissantes successions fluviales avec des systèmes de cône de déjections, des chenauxdes systèmes de cône de déjections, des chenaux en tresses associées à une grande activitéen tresses associées à une grande activité pédologique.pédologique. • Exemple :Exemple : Trias très développé du haut atlas de Marrakech :Trias très développé du haut atlas de Marrakech : nouveaux grés rouges.nouveaux grés rouges.