SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
N
No
or
rm
me
es
s
d
de
e Q
Qu
ua
al
li
it
té
é
E
Ea
au
ux
x s
su
up
pe
er
rf
fi
ic
ci
ie
el
ll
le
es
s
u
ut
ti
il
li
is
sé
ée
es
s p
po
ou
ur
r
l
la
a p
pr
ro
od
du
uc
ct
ti
io
on
n d
de
e
l
l’
’e
ea
au
u p
po
ot
ta
ab
bl
le
e
Avec l’appui de la Coopération allemande au développement
P
Po
ou
ur
rq
qu
uo
oi
i d
de
es
s n
no
or
rm
me
es
s d
de
e q
qu
ua
al
li
it
té
é d
de
es
s e
ea
au
ux
x s
su
up
pe
er
rf
fi
ic
ci
ie
el
l-
-
l
le
es
s u
ut
ti
il
li
is
sé
ée
es
s p
po
ou
ur
r l
la
a p
pr
ro
od
du
uc
ct
ti
io
on
n d
de
e l
l’
’e
ea
au
u p
po
ot
ta
ab
bl
le
e ?
?
Les ressources en eaux superficielles utilisées pour la pro-
duction de l’eau potable au Maroc sont de qualité différente
selon leur origine et les influences anthropiques qu’elles
subissent. Ainsi, l’objectif des producteurs de l’eau potable
étant de fournir au consommateur une eau qui ne présente
pas de risque pour la santé humaine et qui respecte la
norme marocaine relative à la qualité des eaux alimentaires,
chaque eau superficielle devra subir un traitement appro-
prié. C’est ainsi que ces normes fixent les exigences aux-
quelles doit satisfaire la qualité des eaux superficielles utili-
sées pour la production de l’eau potable pour un niveau de
traitement donné.
Secrétariat d'Etat auprès du Ministère de l'Energie,
des Mines, de l'Eau et de l'Environnement,
chargé de l'Eau et de l'Environnement
Direction de la Recherche et de la Planification de l'Eau
Rue Hassan Benchekroun, Agdal-Rabat
Tél. : 037-77-87-11/15/27, Fax : 037-77-60-81
Web: www.water.gov.ma
...
... dans les eaux de surface
dans les eaux de surface 2007
2007
G
Gr
ri
il
ll
le
e d
de
e c
cl
la
as
ss
si
if
fi
ic
ca
at
ti
io
on
n d
de
es
s e
ea
au
ux
x u
ut
ti
il
li
is
sé
ée
es
s
p
po
ou
ur
r l
la
a p
pr
ro
od
du
uc
ct
ti
io
on
n d
de
e l
l’
’e
ea
au
u p
po
ot
ta
ab
bl
le
e
S
S.
.E
E.
.E
E.
.E
E.
.
Secrétariat d'Etat auprès du Ministère
de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de
l'Environnement, chargé de l'Eau et de
l'Environnement
Q
Qu
ue
el
l e
es
st
t l
le
e c
ca
ad
dr
re
e l
lé
ég
ga
al
l d
dé
éf
fi
in
ni
is
ss
sa
an
nt
t c
ce
es
s n
no
or
rm
me
es
s ?
?
L
La
a L
Lo
oi
i n
n°
° 1
10
0-
-9
95
5 s
su
ur
r l
l’
’E
Ea
au
u
La loi 10-95 sur l’eau se base sur des principes en relation
avec la qualité de l’eau. Elle vise les objectifs suivants :
Q La protection et la conservation des ressources en eau ;
Q La protection de la santé de l’Homme par la réglemen-
tation de l'exploitation, de la distribution et de la vente des
eaux à usage alimentaire ;
Q La réglementation des activités susceptibles de polluer
les ressources en eau.
L
Le
e d
dé
éc
cr
re
et
t n
n°
° 2
2-
-9
97
7-
-7
78
87
7 d
du
u 4
4 f
fé
év
vr
ri
ie
er
r 1
19
99
98
8
relatif aux normes de qualité des eaux et à l’inventaire du
degré de pollution des eaux
Ce décret, conformément à l’article 51 de la loi sur l’eau
définit les normes de qualité auxquelles une eau doit satis-
faire selon l’utilisation qui en sera faite.
L
L’
’a
ar
rr
rê
êt
té
é c
co
on
nj
jo
oi
in
nt
t n
n°
° 1
12
27
77
7-
-0
01
1 d
du
u 1
17
7 o
oc
ct
to
ob
br
re
e 2
20
00
02
2
portant fixation des normes de qualité des eaux superfi-
cielles utilisées pour la production de l’eau potable
Cet arrêté définit trois catégories d’eau selon les niveaux
de traitement requis.
E
En
n q
qu
uo
oi
i c
co
on
ns
si
is
st
te
en
nt
t c
ce
es
s n
no
or
rm
me
es
s ?
?
La grille fixant les normes de qualité des eaux superficiel-
les utilisées pour la production de l’eau potable distingue
les trois catégories d’eau suivantes selon les procédés de
traitement appropriés :
Q La catégorie A1 pour les eaux nécessitant, pour être pota-
bles, un traitement physique simple et une désinfection notam-
ment par filtration et désinfection
Q La catégorie A2 pour les eaux nécessitant, pour être pota-
bles, un traitement normal physique, chimique et une désin-
fection notamment par préchloration, coagulation. floculation,
décantation, filtration et désinfection (chloration finale) ;
Q La catégorie A3 pour les eaux nécessitant, pour être pota-
bles, un traitement physique, chimique poussé, un affinage et
une désinfection notamment par chloration au « break-point »,
coagulation, floculation, décantation, filtration, affinage (char-
bon actif), et désinfection (ozone, chloration finale).
A l’intérieur de chaque catégorie, il y a deux colonnes (voir la
grille au dos du dépliant) :
Q La colonne G (valeurs guides) : les valeurs qui y sont indi-
quées correspondent à des exigences que doit satisfaire toute
eau superficielle utilisée pour la production de l’eau potable
pour être classée dans l’une des trois catégories mentionnées.
Q La colonne I (valeurs impératives) : les valeurs qui y sont
indiquées correspondent à des exigences que doit satisfaire
impérativement toute eau superficielle utilisée pour la produc-
tion de l’eau potable pour être classée dans l’une des trois
catégories mentionnées.
C
Co
om
mm
me
en
nt
t a
at
tt
tr
ri
ib
bu
ue
e-
-t
t-
-o
on
n u
un
ne
e c
ca
at
té
ég
go
or
ri
ie
e a
au
ux
x e
ea
au
ux
x s
su
up
pe
er
rf
fi
i-
-
c
ci
ie
el
ll
le
es
s u
ut
ti
il
li
is
sé
ée
es
s p
po
ou
ur
r l
la
a p
pr
ro
od
du
uc
ct
ti
io
on
n d
de
e l
l’
’e
ea
au
u p
po
ot
ta
ab
bl
le
e ?
?
1
1.
. L
L’’é
éc
ch
ha
an
nt
tiillllo
on
nn
na
ag
ge
e
Le nombre minimal d’échantillons sur la base duquel l’eau
superficielle utilisée pour la production de l’eau potable est
classée selon les catégories A1, A2, A3, est déterminé en
fonction de l’importance de la population desservie par le cap-
tage d’eau superficielle concerné, de sa vulnérabilité et en
fonction de chaque paramètre. Dans tous les cas, le nombre
minimal d’échantillons doit être :
Plus du tiers de la pollution générée par les mar
Plus du tiers de la pollution générée par les marocains est r
ocains est rejetée …
ejetée …
• Au moins six fois par an pour un débit de production com-
pris entre 100 et 20.000 m3 par jour, à raison d’au moins
une fois tous les deux mois ;
• Au moins 12 fois par an pour un débit supérieur à 20.000
m3 par jour, à raison d’au moins une fois par mois.
Tout échantillon sur la base duquel l’eau superficielle utili-
sée pour la production de l’eau potable est classée doit être
un échantillon composite de 24 heures.
2
2.
. L
L’’a
an
na
ally
ys
se
e
Les paramètres indicateurs de la qualité des eaux superfi-
cielles destinées à la production de l’eau potable sont mesu-
rés selon les méthodes normalisées.
3
3.
. L
L’’a
at
tt
tr
riib
bu
ut
tiio
on
n d
de
e lla
a c
ca
at
té
ég
go
or
riie
e
Les eaux superficielles utilisées pour la production de l’eau
potable sont considérées conformes à la catégorie Ai
lorsque sont respectées les règles suivantes:
Q les échantillons d’eau doivent être prélevés avant traite-
ment, à intervalles réguliers et au même endroit ;
Q pour chaque paramètre appartenant à la colonne impé-
rative (I), 95% des valeurs mesurées sont conformes à cel-
les prévues par la norme et pour chaque paramètre appar-
tenant à la colonne guide (G) 90% des valeurs mesurées
sont conformes à celles prévues par la norme ;
Q et si pour les 5% et les 10% des échantillons non confor-
mes, la valeur du paramètre ne s’écarte pas de plus de 50%
de celles fixées, exception faite pour la température, le pH,
l’oxygène dissous et les paramètres bactériologiques.
D
Dé
ér
ro
og
ga
at
tiio
on
ns
s
Dans des cas particuliers, les eaux superficielles, ne répon-
dant pas aux normes de qualité requises, peuvent être utili-
sées pour la production de l’eau potable par dérogation.

Contenu connexe

Tendances

Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?
Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?
Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?idealconnaissances
 
Bases irrigation danjou
Bases irrigation danjouBases irrigation danjou
Bases irrigation danjouhafidha souidi
 
Captage adduction et traitement des eaux potables
Captage adduction et traitement des eaux potablesCaptage adduction et traitement des eaux potables
Captage adduction et traitement des eaux potablesAbdoulaye SECK
 
Adduction en Eau Potable
Adduction en Eau PotableAdduction en Eau Potable
Adduction en Eau PotableRoland Yonaba
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Hiba Architecte
 
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALE
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALEAIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALE
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALEJo Anis
 
STEP Entre contraintes financières et développement durable
STEP Entre contraintes financières et développement durableSTEP Entre contraintes financières et développement durable
STEP Entre contraintes financières et développement durableMiriam drissi kaitouni
 
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluviales
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluvialesAide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluviales
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluvialesJo Anis
 
La réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesLa réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesKawtar SALIK
 
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015ONEPA
 
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015ONEPA
 
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015ONEPA
 
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencé
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencéCyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencé
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencéDegrémont
 
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...PatrickTanz
 
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...Roland Yonaba
 
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015ONEPA
 
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015ONEPA
 

Tendances (20)

Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?
Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?
Aspects techniques, réglementaires - Quelles prescriptions ?
 
Rapport SOLUTION
Rapport SOLUTIONRapport SOLUTION
Rapport SOLUTION
 
Bases irrigation danjou
Bases irrigation danjouBases irrigation danjou
Bases irrigation danjou
 
Captage adduction et traitement des eaux potables
Captage adduction et traitement des eaux potablesCaptage adduction et traitement des eaux potables
Captage adduction et traitement des eaux potables
 
Adduction en Eau Potable
Adduction en Eau PotableAdduction en Eau Potable
Adduction en Eau Potable
 
Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1Alimentation en eau potable1
Alimentation en eau potable1
 
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALE
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALEAIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALE
AIDE DISPOSITIF DE RECUPERATION D'EAU PLUVIALE
 
STEP Entre contraintes financières et développement durable
STEP Entre contraintes financières et développement durableSTEP Entre contraintes financières et développement durable
STEP Entre contraintes financières et développement durable
 
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluviales
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluvialesAide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluviales
Aide Régionale àl'acquisition du dispositif de récupération d'eaux pluviales
 
La réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épuréesLa réutilisation des eaux usées épurées
La réutilisation des eaux usées épurées
 
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA octobre 2015
 
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA septembre 2015
 
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015
Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015
 
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencé
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencéCyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencé
Cyclor - Boues activées par réacteur biologique séquencé
 
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...
Réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole en zone péri-urbainee...
 
La situation en Belgique
La situation en BelgiqueLa situation en Belgique
La situation en Belgique
 
Traitement des eaux usées
Traitement des eaux uséesTraitement des eaux usées
Traitement des eaux usées
 
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...
Etude d'actualisation, de supervision et contrôle d'exécution du barrage de B...
 
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA Aout 2015
 
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA #10 novembre 2015
 

Similaire à 2 eau potable

Le bilan des 100 premiers jours avril juillet 2017 guito edouard
Le bilan des 100 premiers jours  avril   juillet 2017 guito edouardLe bilan des 100 premiers jours  avril   juillet 2017 guito edouard
Le bilan des 100 premiers jours avril juillet 2017 guito edouarddinepacom
 
Indicateur d'eau
Indicateur d'eauIndicateur d'eau
Indicateur d'eauFAO
 
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algériela nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en AlgérieBenslimanemahmoud
 
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023Cluster H2O
 
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finale
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finaleBulletin siklor onepa_aout2015 version finale
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finaledinepacom
 
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)DircomARSBFC
 
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTA
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTAhémodialyse et dialyse perétoniale et CTA
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTAKhaChi2
 
Dispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscinesDispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscinesGL events
 
Qualité de la Seine - Veolia
Qualité de la Seine - VeoliaQualité de la Seine - Veolia
Qualité de la Seine - VeoliaSeine en Partage
 
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...Vinseo
 
Bulletin SISKLOR ONEPA juin 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA  juin 2015Bulletin SISKLOR ONEPA  juin 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juin 2015ONEPA
 
Bulletin siklor onepa juin 2015
Bulletin siklor onepa  juin 2015Bulletin siklor onepa  juin 2015
Bulletin siklor onepa juin 2015dinepacom
 
RVA2016 : Session C2 André Laforest
RVA2016 : Session C2 André LaforestRVA2016 : Session C2 André Laforest
RVA2016 : Session C2 André LaforestJoëlle Savard
 
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...Institut de l'Elevage - Idele
 
Récupération eau de pluie By Hopineo
Récupération eau de pluie By HopineoRécupération eau de pluie By Hopineo
Récupération eau de pluie By HopineoHopineo
 
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015ONEPA
 
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pv
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pvBulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pv
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pvdinepacom
 
2006 juillet b protegez vous
2006 juillet b protegez vous2006 juillet b protegez vous
2006 juillet b protegez vousCadeaux Tendance
 

Similaire à 2 eau potable (20)

Le bilan des 100 premiers jours avril juillet 2017 guito edouard
Le bilan des 100 premiers jours  avril   juillet 2017 guito edouardLe bilan des 100 premiers jours  avril   juillet 2017 guito edouard
Le bilan des 100 premiers jours avril juillet 2017 guito edouard
 
Indicateur d'eau
Indicateur d'eauIndicateur d'eau
Indicateur d'eau
 
Ahmed Gaaloul Ppt
Ahmed Gaaloul PptAhmed Gaaloul Ppt
Ahmed Gaaloul Ppt
 
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algériela nouvelle politique de l’eau en Algérie
la nouvelle politique de l’eau en Algérie
 
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023
Salon Batimoi - Session Eau - 28 janvier 2023
 
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finale
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finaleBulletin siklor onepa_aout2015 version finale
Bulletin siklor onepa_aout2015 version finale
 
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)
Bilan de la qualité de l'eau potable en Franche-Comté (2016)
 
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTA
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTAhémodialyse et dialyse perétoniale et CTA
hémodialyse et dialyse perétoniale et CTA
 
Dispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscinesDispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscines
 
Qualité de la Seine - Veolia
Qualité de la Seine - VeoliaQualité de la Seine - Veolia
Qualité de la Seine - Veolia
 
Pdaire
PdairePdaire
Pdaire
 
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...
L’OCM vin : le new deal viti-vinicole ? Aides à l’investissement, aides à l’e...
 
Bulletin SISKLOR ONEPA juin 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA  juin 2015Bulletin SISKLOR ONEPA  juin 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juin 2015
 
Bulletin siklor onepa juin 2015
Bulletin siklor onepa  juin 2015Bulletin siklor onepa  juin 2015
Bulletin siklor onepa juin 2015
 
RVA2016 : Session C2 André Laforest
RVA2016 : Session C2 André LaforestRVA2016 : Session C2 André Laforest
RVA2016 : Session C2 André Laforest
 
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...
Colloque lille2017 sequence8-4-caractérisation-biofilm-canalisations-élevage-...
 
Récupération eau de pluie By Hopineo
Récupération eau de pluie By HopineoRécupération eau de pluie By Hopineo
Récupération eau de pluie By Hopineo
 
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015
Bulletin SISKLOR ONEPA juillet 2015
 
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pv
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pvBulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pv
Bulletin sisklor onepa_juillet2015_rev pv
 
2006 juillet b protegez vous
2006 juillet b protegez vous2006 juillet b protegez vous
2006 juillet b protegez vous
 

2 eau potable

  • 1. N No or rm me es s d de e Q Qu ua al li it té é E Ea au ux x s su up pe er rf fi ic ci ie el ll le es s u ut ti il li is sé ée es s p po ou ur r l la a p pr ro od du uc ct ti io on n d de e l l’ ’e ea au u p po ot ta ab bl le e Avec l’appui de la Coopération allemande au développement P Po ou ur rq qu uo oi i d de es s n no or rm me es s d de e q qu ua al li it té é d de es s e ea au ux x s su up pe er rf fi ic ci ie el l- - l le es s u ut ti il li is sé ée es s p po ou ur r l la a p pr ro od du uc ct ti io on n d de e l l’ ’e ea au u p po ot ta ab bl le e ? ? Les ressources en eaux superficielles utilisées pour la pro- duction de l’eau potable au Maroc sont de qualité différente selon leur origine et les influences anthropiques qu’elles subissent. Ainsi, l’objectif des producteurs de l’eau potable étant de fournir au consommateur une eau qui ne présente pas de risque pour la santé humaine et qui respecte la norme marocaine relative à la qualité des eaux alimentaires, chaque eau superficielle devra subir un traitement appro- prié. C’est ainsi que ces normes fixent les exigences aux- quelles doit satisfaire la qualité des eaux superficielles utili- sées pour la production de l’eau potable pour un niveau de traitement donné. Secrétariat d'Etat auprès du Ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, chargé de l'Eau et de l'Environnement Direction de la Recherche et de la Planification de l'Eau Rue Hassan Benchekroun, Agdal-Rabat Tél. : 037-77-87-11/15/27, Fax : 037-77-60-81 Web: www.water.gov.ma ... ... dans les eaux de surface dans les eaux de surface 2007 2007 G Gr ri il ll le e d de e c cl la as ss si if fi ic ca at ti io on n d de es s e ea au ux x u ut ti il li is sé ée es s p po ou ur r l la a p pr ro od du uc ct ti io on n d de e l l’ ’e ea au u p po ot ta ab bl le e S S. .E E. .E E. .E E. . Secrétariat d'Etat auprès du Ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, chargé de l'Eau et de l'Environnement
  • 2. Q Qu ue el l e es st t l le e c ca ad dr re e l lé ég ga al l d dé éf fi in ni is ss sa an nt t c ce es s n no or rm me es s ? ? L La a L Lo oi i n n° ° 1 10 0- -9 95 5 s su ur r l l’ ’E Ea au u La loi 10-95 sur l’eau se base sur des principes en relation avec la qualité de l’eau. Elle vise les objectifs suivants : Q La protection et la conservation des ressources en eau ; Q La protection de la santé de l’Homme par la réglemen- tation de l'exploitation, de la distribution et de la vente des eaux à usage alimentaire ; Q La réglementation des activités susceptibles de polluer les ressources en eau. L Le e d dé éc cr re et t n n° ° 2 2- -9 97 7- -7 78 87 7 d du u 4 4 f fé év vr ri ie er r 1 19 99 98 8 relatif aux normes de qualité des eaux et à l’inventaire du degré de pollution des eaux Ce décret, conformément à l’article 51 de la loi sur l’eau définit les normes de qualité auxquelles une eau doit satis- faire selon l’utilisation qui en sera faite. L L’ ’a ar rr rê êt té é c co on nj jo oi in nt t n n° ° 1 12 27 77 7- -0 01 1 d du u 1 17 7 o oc ct to ob br re e 2 20 00 02 2 portant fixation des normes de qualité des eaux superfi- cielles utilisées pour la production de l’eau potable Cet arrêté définit trois catégories d’eau selon les niveaux de traitement requis. E En n q qu uo oi i c co on ns si is st te en nt t c ce es s n no or rm me es s ? ? La grille fixant les normes de qualité des eaux superficiel- les utilisées pour la production de l’eau potable distingue les trois catégories d’eau suivantes selon les procédés de traitement appropriés : Q La catégorie A1 pour les eaux nécessitant, pour être pota- bles, un traitement physique simple et une désinfection notam- ment par filtration et désinfection Q La catégorie A2 pour les eaux nécessitant, pour être pota- bles, un traitement normal physique, chimique et une désin- fection notamment par préchloration, coagulation. floculation, décantation, filtration et désinfection (chloration finale) ; Q La catégorie A3 pour les eaux nécessitant, pour être pota- bles, un traitement physique, chimique poussé, un affinage et une désinfection notamment par chloration au « break-point », coagulation, floculation, décantation, filtration, affinage (char- bon actif), et désinfection (ozone, chloration finale). A l’intérieur de chaque catégorie, il y a deux colonnes (voir la grille au dos du dépliant) : Q La colonne G (valeurs guides) : les valeurs qui y sont indi- quées correspondent à des exigences que doit satisfaire toute eau superficielle utilisée pour la production de l’eau potable pour être classée dans l’une des trois catégories mentionnées. Q La colonne I (valeurs impératives) : les valeurs qui y sont indiquées correspondent à des exigences que doit satisfaire impérativement toute eau superficielle utilisée pour la produc- tion de l’eau potable pour être classée dans l’une des trois catégories mentionnées. C Co om mm me en nt t a at tt tr ri ib bu ue e- -t t- -o on n u un ne e c ca at té ég go or ri ie e a au ux x e ea au ux x s su up pe er rf fi i- - c ci ie el ll le es s u ut ti il li is sé ée es s p po ou ur r l la a p pr ro od du uc ct ti io on n d de e l l’ ’e ea au u p po ot ta ab bl le e ? ? 1 1. . L L’’é éc ch ha an nt tiillllo on nn na ag ge e Le nombre minimal d’échantillons sur la base duquel l’eau superficielle utilisée pour la production de l’eau potable est classée selon les catégories A1, A2, A3, est déterminé en fonction de l’importance de la population desservie par le cap- tage d’eau superficielle concerné, de sa vulnérabilité et en fonction de chaque paramètre. Dans tous les cas, le nombre minimal d’échantillons doit être : Plus du tiers de la pollution générée par les mar Plus du tiers de la pollution générée par les marocains est r ocains est rejetée … ejetée … • Au moins six fois par an pour un débit de production com- pris entre 100 et 20.000 m3 par jour, à raison d’au moins une fois tous les deux mois ; • Au moins 12 fois par an pour un débit supérieur à 20.000 m3 par jour, à raison d’au moins une fois par mois. Tout échantillon sur la base duquel l’eau superficielle utili- sée pour la production de l’eau potable est classée doit être un échantillon composite de 24 heures. 2 2. . L L’’a an na ally ys se e Les paramètres indicateurs de la qualité des eaux superfi- cielles destinées à la production de l’eau potable sont mesu- rés selon les méthodes normalisées. 3 3. . L L’’a at tt tr riib bu ut tiio on n d de e lla a c ca at té ég go or riie e Les eaux superficielles utilisées pour la production de l’eau potable sont considérées conformes à la catégorie Ai lorsque sont respectées les règles suivantes: Q les échantillons d’eau doivent être prélevés avant traite- ment, à intervalles réguliers et au même endroit ; Q pour chaque paramètre appartenant à la colonne impé- rative (I), 95% des valeurs mesurées sont conformes à cel- les prévues par la norme et pour chaque paramètre appar- tenant à la colonne guide (G) 90% des valeurs mesurées sont conformes à celles prévues par la norme ; Q et si pour les 5% et les 10% des échantillons non confor- mes, la valeur du paramètre ne s’écarte pas de plus de 50% de celles fixées, exception faite pour la température, le pH, l’oxygène dissous et les paramètres bactériologiques. D Dé ér ro og ga at tiio on ns s Dans des cas particuliers, les eaux superficielles, ne répon- dant pas aux normes de qualité requises, peuvent être utili- sées pour la production de l’eau potable par dérogation.