• J'aime

Innovation : vers une singularité cambrienne ?

  • 2,384 vues
Transféré le

Supports utilisés lors de la conférence IAE Grenoble 2011 par François Raffin - Auki. ...

Supports utilisés lors de la conférence IAE Grenoble 2011 par François Raffin - Auki.

L'accélération de l'innovation et ses implications sur l'entreprise annoncent une singularité cambrienne : une multiplication des modèles d'entreprises et une transformation en profondeur des entreprises existantes, seule condition de leur survie.

Plus dans : Affaires
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Soyez le premier à commenter
    Be the first to like this
Aucun téléchargement

Vues

Total des vues
2,384
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
4

Actions

Partages
Téléchargements
17
Commentaires
0
J'aime
0

Ajouts 0

No embeds

Signaler un contenu

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Accélération de l’innovation Mode managériale ou Ère cambrienne pour les entreprises ? IAE de Grenoble 23 mars 2011 par François Raffin aukiInnovation : vers une singularité cambrienne ? de François Raffin - Auki est mis à disposition selon les termes de lalicence Creative Commons Paternité - Pas dUtilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à lIdentique 3.0 Unported.Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à francois.raffin@auki.net.
  • 2. Une  ques(on   qui  indique  la  réponse  ?  Atelier CI pour CEA-BEM 2  
  • 3. 2 visions de l’avenir continuité! Singularité cambrienne! (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   3  
  • 4. 1ère hypothèse continuité! (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   4  
  • 5. L’innovation comme mode•  70 : Portefeuille d’activités variées/lisser les risques•  80 : Qualité Totale•  90 : Focus sur le coeur de métier  ventes + outsourcing•  00 : Front-End / Back-End•  03 : Innovation•  05 : OffShoring (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   5  
  • 6. L’innovation : déjà la fin ?•  70 : Portefeuille d’activités variées/lisser les risques•  80 : Qualité Totale•  90 : Focus sur le coeur de métier  ventes + outsourcing•  00 : Front-End / Back-End•  03 : Innovation•  05 : OffShoring (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   6  
  • 7. Le cadre de pensée actuellefonctionne•  Organisation hiérarchiques•  Processus linéaires et séparation des tâches•  Lintelligence est dans les processus et lorganisation•  Les personnes sont interchangeables•  « Ce qui est mesuré est fait »•  Le pilotage par la finance est roi (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   7  
  • 8. Le cadre de pensée actuelle fonctionne Pour les entreprises du S&P 500 non financières, record de profits sur la décennie ! The Economist (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   8  
  • 9. Le cadre de pensée actuelle fonctionne•  BRIC = vastes espaces où propager le système•  Innovation = R&D et technologie•  Aller vite, « Time is money »… pensée occidentale (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   9  
  • 10. Intérêt décroissant pour l’innovation ? (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   10  
  • 11. Intérêt décroissant pour l’innovation,même en France ? (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   11  
  • 12. Le rêve du DG (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   12  
  • 13. Le réveil nécessaire… (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   13  
  • 14. Une période degrands changements•  Chine, Inde... les BRIC•  Energie•  Vieillissement•  Vente de liberté en Afrique du Nord•  Environnement•  Crise financière pas terminée•  Nouvelles générations demandent autre chose (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   14  
  • 15. Les ArtsDéco enluttecréative Etudiants de lEnsad de Paris : création dune rampe de discussion. (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   2011-03-11, http://next.liberation.fr/design/01012324852-les-arts-deco-en-lutte-creative 15  
  • 16. Optimisation et Innovation•  3M : champion du monde de l’innovation au XXe siècle•  2000 : programme mondial de Design for 6 Sigmas•  2007 : meilleure rentabilité court-terme des projets, mais plus d’innovation marquante depuis 7 ans•  2010 : n’est plus dans le Top 50 mondial des entreprises les plus innovantes de BusinessWeek (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   16  
  • 17. Liens R&D-Innovationproblématiques•  Pas de corrélation entre % du CA investis en R&D et croissance de l’entreprise (Mines de Paris)•  Japon –  Détient 1/3 des brevets actifs dans le monde –  en stagnation depuis 15 ans•  Rythme actuel de production de connaissances scientifiques vertigineux –  10 millions de chercheurs dans le monde –  15 000 publications par jour ! –  7,5 millions de brevetsAuki  -­‐  François  R(mars 2010) (CC)  2011-­‐03-­‐23   actifs affin   17  
  • 18. Liens R&D-Innovationproblématiques : le cas Apple•  Leader des smartphones•  Leader des tablettes•  2006-2010 –  Apple: $4.6 billion R&D investment, revenue from $25 billion to $43 billion, up 72% –  Cisco: $19 billion R&D investment, revenue from $28 billion to $36 billion, up 25% –  Intel: $23 billion R&D investment, revenue flat at $35 billion –  Nokia: $4 billion in 2010, more than 18 000 people (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   18  
  • 19. Vers une singularité ? wikipedia (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   19  
  • 20. Vers une singularité ? wikipedia (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   20  
  • 21. Vers une singularité ? (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   21  
  • 22. Comment s’adapte unemécanique ? ? (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   22  
  • 23. L’entreprise comme mécanique optimiséeest destinée à disparaître. (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   23  
  • 24. Une  double  rupture  Atelier CI pour CEA-BEM 24  
  • 25. L’innovation commesynthèse créative large•  Non plus une technologie révolutionnaire mais un concept révolutionnaire mis en œuvre de façon cohérente de bout en bout.•  Intégrant ou pas de la technologie  Beaucoup plus d’interactions entre métiers (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   25  
  • 26. L’innovation n’est pas une activitéordinaire dans l’entreprise •  linnovation cest la construction du futur de lentreprise •  L’adaptation intelligente est le propre des êtres vivants  Elle vient questionner les modèles établis en profondeur (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   26  
  • 27. Quelques exemples pour avancer (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   27  
  • 28. Apple•  iPhone –  écran Allemand –  Processeur Coréen –  Logiciel américain –  Production Chinoise•  AppStore•  Un nouveau concept large qui a complètement déstabilisé Nokia•  Une exécution très cohérente•  Apple est focalisé sur les points clefs•  Réponse originale et efficace de Google avec Androïd ?•  Enseignements : expérience utilisateur, simplicité, richesse applicative, écosystème (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   28  
  • 29. Groupe SEB•  ActiFry•  Seule friteuse conseillée par les diététiciens•  N°1 des ventes partout où elle a été lancée, y compris en Australie•  Un nouveau concept•  Une exécution très cohérente (fabrication, marketing)•  Peu de technologie•  Enseignements : tendances sociales en nutrition, sortir du011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   (CC)  2 cadre 29  
  • 30. Lush•  Cosmétiques naturels faits avec humour•  Un nouveau concept•  Très forte croissance, vient d’ouvrir à Grenoble•  Une exécution très cohérente (fabrication à la main, marketing décalé voire très décalé)•  Pas de technologie•  2005 : 320 boutiques, 35 pays, 100 M$•  Enseignements : tendances sociales, mixer les univers, humour (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   30  
  • 31. Ils sont tous copiés tôt ou tardUn secret simple pour ne pas être copié… (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   31  
  • 32. Ne pas innover ! (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   32  
  • 33. 2e hypothèse Singularité cambrienne! (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   33  
  • 34. Un défi pour les organisationstayloriennes•  Il s’agit de s’adapter en permanence : les humains au cœur•  Et de faire de synthèses créatives larges, embrassant de nombreux champs de connaissances, y compris des émotions•  Or l’organisation taylorienne a un objectif opposé (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   34  
  • 35. Un défi pour les organisationstayloriennes•  Les objectifs fondamentaux d’une organisation taylorienne –  produire en masse avec une main d’œuvre peu qualifiée –  division du travail pour réduire les interactions et simplifier les tâches de chacun –  la cohérence densemble vient des processus et de la structure•  Contradictoire avec les impératifs émergents qui demandent –  Interactions entre personnes de tous les métiers –  Grande ouverture sur le monde (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   35  
  • 36. Transformation en profondeur –Quelle vitesse ?•  5 à 20 ans•  Lent dans certains secteurs comme le bâtiment ?•  Rapide dans d’autres•  Effet « boule de neige » fort : ceux qui partent les premiers devraient supplanter les autres durablement•  Signe : les entreprises les plus efficaces dans leur domaine deviennent opaques sur leurs façons de travailler (ex. Apple, Décathlon) (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   36  
  • 37. Premières  clefs  Atelier CI pour CEA-BEM 37  
  • 38. L’être humain au cœur•  C’est encore ce qui se fait de mieux pour apprendre et créer des synthèses cohérentes•  Très exigeant pour le management•  Très enthousiasmant pour tous (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   38  
  • 39. Samsung•  40 000 p in R&D•  Value Innovation Program Center•  Management assez radical•  Vitesse (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   39  
  • 40. Oticon : organisation spaghetti•  3000 personnes, dans 23 pays, distributeurs dans 100 pays•  720 M€ en 2008 pourAuki  -­‐  François  Raffin   de 135 M€ (CC)  2011-­‐03-­‐23   un profit 40  
  • 41. IKEA : écosystème•  30 G$ en 2010•  Un travail en écosystème fort avec les fournisseurs/partenaires intégrant plus d’intelligence qu’un simple rapport client- fournisseur brutal•  Une histoire vraie (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   41  
  • 42. Un modèle de bonne pratique ?•  Plusieurs centaines de modèles d’innovation ont été répertoriés•  Foisonnement très cambrien –  Grands groupes / fédération de PME –  Réseaux ou grappes de PME –  ETI –  Réseaux de freelance –  Ecosystèmes Grands Groupes – PME –  Coopérations et Coopétitions•  Vous devrez construire votre modèle (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   42  
  • 43. D’autres  clefs  Atelier CI pour CEA-BEM 43  
  • 44. Enseignements sur la durée pourune Ere cambrienne•  Quid d’entreprises qui auraient traversé plusieurs grandes transitions comme la Renaissance, la Révolution françaises, la révolution industrielle, la crise de 29 ?•  Alors que la durée de vie moyenne d’une entreprise du Fortune 500 est de 40 ans (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   44  
  • 45. Ça existe•  Stora (Suède) : plus de 700 ans•  St Gobain : plus de 600 ans (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   45  
  • 46. « The living company » De Geus•  Question « Comment traverser de profonds bouleversements ? »•  4 caractéristiques clefs des entreprises qui durent –  Identité et sentiment d’appartenance –  Sensibilité à l’environnement (ouverture) –  Tolérance –  Conservatisme financier•  Note : satisfaire d abord les actionnaires / rechercher d abord le profit ne sont pas des traits distinctifs (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   46  
  • 47. Synthèse•  Sur le chemin où nous nous trouvons : deux capacités clefs à développer –  Adaptation –  Synthèse créative large   L’humain au cœur de l’entreprise   Organisation favorisant intelligence collective   Tout en gardant des capacités d’exécution fortes (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   47  
  • 48. (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   48  
  • 49. Questions pour les prochains jours•  En tant que personne –  J’apprends comment ? –  Je m’adapte comment ?•  En tant qu’entité –  elle expérimente quoi ? –  elle souvre à quoi ? –  où met-elle le curseur entre découpage taylorien et décloisonnement spaghetti ? Pourquoi ? –  Quel risque à parier sur la 2e hypothèse ?•  Décider, sur chaque plan, de faire un premier pas 2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   (CC)   49  
  • 50. Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plusfortes, ni les plus intelligentes,mais celles qui sadaptent le mieux aux changements. Charles Darwin
  • 51. Ce qui nous empêche d’avancer sur ce chemin,… (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   51  
  • 52. C’est la peur (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   52  
  • 53. Il n’est pas de sécurité dans l’immobilisme (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   53  
  • 54. Notre seule sécurité, c’est notre capacité d’adaptation (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   54  
  • 55. Bon voyage à tous ! •  François Raffin auki •  06 03 62 84 83 •  francois.raffin@auki.net •  fraffin : skype et twitter « Innovation : vers une singularité cambrienne ? » de François Raffin - Auki est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas dUtilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à lIdentique 3.0 Unported. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à francois.raffin@auki.net. (CC)  2011-­‐03-­‐23  Auki  -­‐  François  Raffin   55