Windows Azure, plongée en eaux profondes (300)

554 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
554
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Windows Azure, plongée en eaux profondes (300)

  1. 1. 1 Windows Azure : Plongée en eaux profondes Bernard Ourghanlian CTO, CSO & DPE Lead Microsoft France
  2. 2. 2 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  3. 3. 3 Les fondamentaux du Cloud • Infrastructure as a Service (IaaS) : ressources de calcul et de stockage de base – Serveurs à la demande – Ex : Amazon EC2, VMware vCloud • Platform as a Service (PaaS): infrastructure applicative du Cloud – Environnement d’hébergement d’applications à la demande – Ex : Google AppEngine, Salesforce.com, Windows Azure • Software as a Service (SaaS): applications cloud – Applications à la demande – Ex : GMail, Microsoft Office Web Companions/O365
  4. 4. 4 Les bénéfices du Cloud • Le Cloud permet de fournir de la capacité à bas coût, à la demande = Géré pour vous Serveurs isolés IaaS PaaS SaaS Applications Runtimes Base de données Système d’exploitation Virtualisation Serveur Stockage Réseau Windows Azure
  5. 5. 5 Windows Azure • Windows Azure est un système d’exploitation pour le Datacenter • Modèle : traiter le Datacenter comme une machine • Traite la gestion des ressources, le provisionnement et la surveillance • Gère le cycle de vie des applications • Permet aux développeurs de se concentrer sur la logique métier • Fournit un réservoir partagé de ressources de calcul, de stockage et de réseau • Stockage, calcul et réseau virtualisés • Illusion de ressources sans limites • Fournit des blocs de base communs pour construire des applications distribuées • File d’attente fiable, stockage structuré simple, stockage SQL • Des services applicatifs comme contrôle d’accès et connectivité
  6. 6. 6 Composants de Windows Azure PaaS - Windows Azure Applications Modèle de Service Windows Azure Runtimes .NET 3.5/4, ASP .NET, PHP Système d’exploitation Système d’exploitation compatible Windows Server 2008 ou 2008 R2 Virtualisation Hyperviseur Windows Azure Serveur Blades/Containers Microsoft Base de données SQL Azure Stockage Stockage Windows Azure (Blob, Queue, Table) Réseau Réseau configuré pour Windows Azure
  7. 7. 7 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  8. 8. 8 Fonctionnalités de base de Windows Azure • Configuration et déploiement : • Gestion de certificats (par exemple SSL) • Points de terminaison (endpoints) publics à équilibrage de charge • Configuration et découverte des endpoints internes • Opérations : • Gestion de l’accès aux bureaux distants • Mises à jour automatisées des systèmes d’exploitation et des runtimes • Mises à jour coordonnées • Disponibilité : • Surveillance de la santé de l’environnement • Disponibilité garantie par SLA
  9. 9. 9 Modéliser des Applications Cloud • Une application Cloud est typiquement construite à l’aide de divers composants • Front End : par exemple : des serveurs Web à équilibre de charge stateless • Middle tier : par exemple : traitement des commandes, encodage • Stockage Back End : par exemple : tables SQL ou fichiers • Plusieurs instances de chacun pour des raisons de passage à l’échelle et pour la disponibilité Front- End Application Cloud Front- End HTTP/HTTPS
  10. 10. 10 Le modèle de service Windows Azure • Une application Windows Azure est appelée un « service » • Information de définition • Information de configuration • Au moins un « rôle » • Les rôles sont comme des DLL au sein du « processus » d’un service • Collection de code avec un point d’entrée qui s’exécute dans sa propre machine virtuelle • Il y a aujourd’hui trois types de rôles : • Web Role : IIS7 et ASP.NET dans un système d’exploitation fourni par Windows Azure • IIS 7.5 maintenant • Worker Role : code arbitraire dans un système d’exploitation fourni par Windows Azure • Middle tier • VM Role : VHD téléchargé avec le système d’exploitation fourni par le client
  11. 11. 11 Contenu du rôle • Définition : – Nom du rôle – Type du rôle – Taille de VM (par exemple small, medium, etc.) – Endpoints réseau • Code : – Web/Worker Role : DLL hébergée et autres exécutables – VM Role : VHD • Configuration : – Nombre d’instances – Nombre d’update et fault domains Service Role: Front-End Definition Type: Web VM Size: Small Endpoints: External-1 Configuration Instances: 2 Update Domains: 2 Fault Domains: 2
  12. 12. 12 Fichiers de modèle de service • La définition du Service est dans ServiceDefinition.csdef • La configuration du Service est dans ServiceConfiguration.cscfg • Le programme CSPack compresse (Zip) les binaires du service et la définition dans un fichier empaquetant le service (service.cscfg)
  13. 13. 13 Disponibilité : Update Domains • Objectif : Assurer que le service reste disponible pendant qu’on le met à jour et que le système d’exploitation Windows Azure se met à jour • Le système prend en compte la notion d’update domains quand il met à jour un service – 1/update domains = pourcentage du service qui sera hors service – Défaut et max : 5, mais vous pouvez outrepasser avec la propriété de définition du service upgradeDomainCount • Le SLA de Windows Azure est basé sur au moins 2 update domains et deux instances de rôle dans chaque rôle Front- End-1 Front- End-2 Update Domain 1 Update Domain 2 Update Domain 3
  14. 14. 14 Disponibilité : Fault Domains • Objectifs : éviter les points de défaillance unique – Concept semblable aux update domains – Mais vous ne contrôlez pas les mises à jour • Unité de défaillance basé sur la topologie du Datacenter – Par exemple : un switch situé au- dessus d’un rack de machines • Windows Azure considère les fault domains lors de l’allocation des service roles – 2 fault domains par service – Essaye de répartir les rôles au maximum – Par exemple, ne place pas tous les rôles dans le même rack Front- End-1 Fault Domain 1 Fault Domain 2 Front- End-2 Middle Tier-2 Middle Tier-1 Fault Domain 3 Middle Tier-3
  15. 15. 15 Déployer un Service dans le Cloud : vue d’avion • Le package correspondant au Service est téléchargé sur le portail – Le Windows Azure Portal Service passe le package de service au service Azure « Red Dog Front End » (RDFE) – RDFE convertit le package de service en version native « RD » • RDFE envoie le service au Fabric Controller (FC) en fonction de la région cible • Le FC stocke l’image dans le référentiel , déploie et active le service
  16. 16. 16 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  17. 17. 17 Le Fabric Controller (FC) • Le « noyau » du système d’exploitation du Cloud • Gère le hardware du Datacenter • Gère les services Windows Azure • 4 principales responsabilités : • Affectation des ressources du Datacenter • Provisionnement des ressources du Datacenter • Gestion du cycle de vie du Service • Gestion de l’état de santé du Service • Entrées : • Description des ressources hardware et réseau qu’il contrôlera • Modèle de Service et binaires pour les applications Cloud Serveur Noyau Processus Datacenter Fabric Controller Service Server Datacenter
  18. 18. 18 Pour être clair avec les « Fabrics »… • Le Fabric Controller de Windows Azure n’a absolument rien à voir avec AppFabric • AppFabric est une marque qui comprend : • Windows Server AppFabric : un ensemble de composants pour construire des applications composites fondées sur Windows Communication Foundation et Windows Workflow Foundation • Windows Azure AppFabric : Services Cloud pour connecter des applications Cloud et en interne • AppFabric Access Control Server • AppFabric Service Bus • AppFabric Cache • Construits comme des services Windows Azure
  19. 19. 19 Datacenter Architecture TOR LB LB A gg PDU LB LB A gg LB LB A gg LB LB A gg LB LB A gg LB LB A gg Racks Datacenter Routers Aggregation Routers et Load Balancers TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU TOR PDU ……… … … Top of Rack Switches Power Distribution Units … Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds Nœuds
  20. 20. 20 Datacenters Windows Azure
  21. 21. 21 Architecture FC haut niveau • FC est une application distribuée, stateful qui s’exécute sur les nœuds (blades) répartie au travers des fault domains • Installé par l’ « utilitaire » Fabric Controller • Un d’entre eux agit comme « primaire » et maintient une vue synchronisée du reste du monde par les autres • Choix d’un nouveau primaire si celui-ci tombe grâce un algorithme de consensus de Paxos • Supporte les rolling upgrades et les services continuent de s’exécuter même si un FC tombe entièrement … … … … … … … … … … Nœuds Rack
  22. 22. 22 Provisionner un nœud • Mettre sous tension le nœud en parlant au PDU • Amorçage PXE d’un OS de maintenance • L’agent formate le disque et télécharge le système d’exploitation hôte • Le système d’exploitation hôte démarre, exécute Sysprep /specialize et redémarre • FC se connecte avec le « Host Agent » Images des rôles Images des rôles Images des rôles Images des rôles Référentiel d’images OS de maintenance OS Parent Nœud OS de maintenance OS Windows Azure OS Windows Azure
  23. 23. 23 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  24. 24. 24 Les étapes de déploiement d’un Service • Traitement des fichiers du modèle de service • Déterminer les besoins en ressources (taille de VM, nombre d’instances,…) • Créer les images des rôles • Allouer les ressources de calcul et de réseau • Préparer les nœuds • Placer les images des rôles sur les nœuds • Créer les machines virtuelles • Démarrer les machines virtuelles et les rôles • Configurer le réseau • Adresses IP dynamiques (DIP) affectées aux blades • Internes • Adresses IP virtuelles (VIP) affectées et mappées vers les ensembles de DIP • Visibles à l’extérieur • Programmer les load balancers pour permettre le trafic
  25. 25. 25 Allocation des ressources d’un service• Objectif : allouer les composants du service en direction des ressources disponibles tout en satisfaisant toutes les contraintes dures • Besoin de passage à l’échelle : nombre d’instances • Besoins hardware : CPU, Mémoire, Stockage, Réseau • Besoins de l’environnement d’hébergement (OS, VM) • Fault domains • Update domains • Objectif secondaire : satisfaire les autres contraintes • Préférer les allocations qui simplifient le service de l’OS hôte/de l’hyperviseur • Optimiser la proximité réseau (ex : front-end, middle-tier, back-end) • L’allocation du Service produit l’état de l’objectif pour chacune des ressources affectées aux composants du Service • Configuration nœud et VM (OS, environnement d’hébergement) • Fichiers images et configuration à déployer • Processus à démarrer • L’allocation du Service alloue aussi les ressources réseau telles que LB et VIP
  26. 26. 26 Exemple d’une allocation de service Role B Count: 2 Update Domains: 2 Fault Domains: 2 Size: Medium Fault Domain 1 Fault Domain 2 Fault Domain 3 Load Balancer 10.100.0.36 10.100.0.122 10.100.0.185
  27. 27. 27 Provisionner une instance de rôle • Le FC pousse les fichiers de rôle et les informations de configuration en direction du host agent du nœud cible • Le host agent crée trois VHD : • Un VHD différentiel pour l’image de l’OS (D:) • Le host agent injecte un guest agent pour le FC au sein du VHD pour les Web/Worker roles • Un VHD ressource pour les fichiers temporaires (C:) • Un VHD Role pour les fichiers rôle (la première lettre disponible ensuite, par exemple E:, F:) • Le host agent crée les VM, y attache les VHD et démarre les VM • Le guest agent démarre le hôte du rôle, qui appelle alors le point d’entrée du rôle • Démarre le health heartbeat et accepte des commandes en provenance du host agent • Le load balancer ne route seulement que vers les points de terminaison externes quand il répond à un simple HTTP GET (sonde du LB)
  28. 28. 28 Provisioner les instances de VM Role • Le VHD de base et le VHD différentiel d’un VM Role sont stockés dans des Windows Azure storage blobs • Des versions miroirs sont créées quand les originaux sont téléchargés • Les lectures depuis le VHD sont toutes réalisées à travers un service de caching de VHD • Les lectures sont effectuées à la demande depuis le cache (comme la pagination) • Les écritures vont en direction d’un second VHD différentiel • Une opération de « Reimage » le supprime simplement et redémarre Windows Azure Blob StorageMiroir du VHD de base VHD différentiel miroir VHD de base VHD différentiel miroir VHD différentiel secondaire Nœud
  29. 29. 29 A sein d’une VM de Rôle Volume de ressource Volume de l’OS Volume pour le Rôle Guest Agent Hôte du Rôle Point d’entrée du Rôle
  30. 30. 30 La sécurité du Fabric Controller • La machine virtuelle est la frontière de sécurité à partir de laquelle est basée la sécurité de Windows • L’OS de l’hôte et le host agent du FC sont considérés comme dignes de confiance • Le guest agent est indigne de confiance • Le host agent du FC assure que la VM peut seulement accéder aux adresses IP affectées aux VM du même service • Permet l’accès aux adresses Internet • Le FC utilise des certificats et la sécurité réseau pour autoriser l’accès aux ressources du Datacenter
  31. 31. 31 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  32. 32. 32 Types de mises à jour • Il y a deux types de mises à jour : • In-place • VIP swap • Mise à jour In-place : • Supporte les changements de la configuration ou des binaires mais pas de la définition du service • Les instances de Rôle sont mis à jour un update domain après l’autre • Deux modes : automatique et manuel • Mise à jour VIP swap : • La définition du service peut changer mais les points de terminaison externes doivent rester les mêmes • La nouvelle version du service déployée, le nouveau mappage externe VIP/DIP est échangé avec l’ancien • Les changements du nombre de points de terminaux externes nécessitent un nouveau déploiement Role A UD 1 Role A UD 2 Mise à jour In-Place Mis à jour VIP Swap
  33. 33. 33 Détails de la mise à jour In-Place • Le FC déploie les fichiers mis à jour du rôle et de la configuration sur tous les nœuds en parallèle • Prépare les nouvelles instance du rôle : • Le host agent du FC crée un nouveau VHD pour le rôle • Attache et monte le nouveau VHD pour le rôle • Stoppe l’ancienne instance du rôle : • Le FC charge le guest agent de stopper l’instance du rôle • Démonte et détache l’ancien VDD du rôle • Démarre les nouvelles instances du rôle : • Appelle le nouveau point d’entrée du rôle • Considère que la mise à jour de l’instance du rôle a été couronnée de succès quand le code du rôle signale « ready » • A noter le fait que le volume de ressource est préservé lors de la mise à jour de l’instance du rôle
  34. 34. 34 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  35. 35. 35 Mettre à jour l’OS de l’hôte • Lancé par l’équipe Windows Azure • Typiquement pas plus qu’une fois par mois • Objectif : mettre à jour toutes les machines le plus rapidement possible • Contrainte : ne doit pas violer le SLA • Un service a besoin d’au moins deux update domains et deux instances de rôle pour respecter le SLA • On ne peut pas permettre à plus d’un update domain de n’importe quel service d’être hors service à un instant donné • Note : votre instance de rôle garde la même VM et les mêmes VHD, préservant ainsi les données cachées dans le volume de ressource • Essentiellement un problème de coloriage de graphe • Des arrêtes existent entre des sommets (nœuds) si les deux nœuds hébergeant les deux instances de hôtes pour le même rôle de service sont dans des update domains différents • Les nœuds qui n’ont pas d’arrêtes entre eux peuvent être mis à jour en parallèle
  36. 36. 36 Exemple d’allocations • Les deux allocations sont valides du point de vue des services • Allocation 1 permet à 2 nœuds de rebooter simultanément • Allocation 2 ne permet qu’à un seul nœud d’être arrêté à n’importe quel moment • Une mise à jour de l’OS hôte avec l’allocation 1 est 2 fois plus rapide Allocation 1 Allocation 2 Service B Role A-1 UD 2 Service B Role B-2 UD 2 Service B Role B-2 UD 2 Service B Role A-1 UD 2
  37. 37. 37 Sommaire • Introduction au Cloud • Les fondamentaux de Windows Azure • Le fonctionnement interne du Fabric Controller • Mettre à jour un service • Mises à jour du système d’exploitation hôte • La réparation d’un service
  38. 38. 38 Maintenance de la santé des nœuds et des rôles • Le FC maintient la disponibilité du service en surveillant la santé du software et du hardware • Basée principalement sur des heartbeats • « Répare » automatiquement les rôles affectés Problème Détection Réponse de la Fabric Crash d’une instance de rôle Le guest agent du FC surveille la fin d’un rôle Le FC redémarre le rôle Une VM invitée ou un agent crashe Le host agent du FC remarque les heartbeats manquant du guest agent Le FC redémarre la VM et le rôle hébergé L’OS hôte ou l’agent crashe Le FC remarque les heartbeats manquant du host agent Tentative de récupérer le nœud. Le FC réalloue les rôles à d’autres nœuds Détection d’un problème hardware sur le nœud Le host agent en informe le FC Le FC migre les rôles vers d’autres nœuds Marque le nœud « out for repair »
  39. 39. 39 Node Health Index • Les timeouts varient en fonction de l’état du nœud et des opérations • Basés sur des heartbeats, qui sont typiquement de 15 secondes • Utilisés pour statut et récupération • L’échantillonneur d’état de santé fait un reset de l’index après un échantillonnage couronné de succès • Une fois que l’index tombe en dessous de 0 le FC tente de réparer le nœud • Par exemple, le timeout du host agent est de 10 minutes • Le temps de réaction dans le pire cas est de : intervalle de timeout + intervalle de heartbeat Node Health Index Heartbeats manqués Intervalle de Heartbeat Heartbeat manqué Récupération initiée Timeout de Heartbeat Timeout de santé En bonne santé
  40. 40. 40 Déplacer une instance de rôle • Déplacer une instance de rôle ressemble à une mise à jour de service • Sur le nœud source : • Les instances du rôle sont stoppées • Les VM sont stoppées • Le nœud est re-provisionné • Sur le nœud destination : • Mêmes étapes que lors du déploiement initial du rôle • Attention : le VHD ressource n’est pas déplacé
  41. 41. 41 Conclusion • La mise en place d’une solution de type Platform as a Service a pour but essentiel de réduire le surcoût lié au management et aux opérations • Le Fabric Controller Windows Azure est la fondation de la plateforme Windows Azure • Provisionnement des machines • Déploiement des services • Configuration du hardware pour les services • Surveillance de la santé du service et du hardware • Réparation du service • Le Fabric Controller continue d’évoluer…

×