ELAW.AHDEN_HaitiPublication

177 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
177
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ELAW.AHDEN_HaitiPublication

  1. 1. Ce projet rendu possible par la Fondation Waitt et la Fondation Clinton UN RESEAU DES AIRES MARINES PROTEGEES DANS HAITI $ Site de Caracol, de Fort-Liberté et de Lagon aux Boeufs Baie de l'Acul Gonaïves/ Grande Saline Site des Arcadins La Gonâve Nord La Gonâve Sud Site de Rochelois Site des Baradères et des Cayemittes Site Ile-à-Vaches/ Aquin
  2. 2. TYPOLOGIE DES AIRES MARINES PROTEGEES (AMP) Il n'existe pas une seule approche méthodologique pour classer une aire protégée dans l’environnement marin. L'approche adoptée en Haïti devrait refléter les décisions les plus sages pour les communautés locales qui seront touchées, de même que les espèces et habitats marins que les citoyens d'Haïti veulent protéger. Il y a plusieurs facteurs à considérer dans la caractérisation d’une AMP et aucun facteur n’est intrinsèquement plus important qu'un autre pour assurer un résultat positif. Deux schémas de catégorisation sont répertoriés ci-dessous: une approche internationale préconisée par l’UICN et une approche de pays utilisée pa les États-Unis d’Amérique. Les catégories de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) sont principalement centrées sur les motivations pour la protection des aires physiques et elles mettent en relief des objectifs de conservation, alors que les catégories des États-Unis mettent l'accent sur les niveaux d'accès et le potentiel pour l'extraction de ressources. Les catégories des États-Unis font appel à plusieurs variables dans le processus de planification. Des éléments utiles de ces deux approches peuvent être retenus dans une stratégie haïtienne. L'objectif principal reste le même: gérer rationnellement certaines parties de l'environnement marin afin de s'assurer qu'elles fournissent durablement des ressources et des services aux êtres humains pour le présent et pour l'avenir. LES CATEGORIES DE L’UICN L' UICN utilise sept catégories pour caractériser les AMP1: Catégorie Ia: Réserve Naturelle Intégrale. Ces aires sont destinées à protéger la biodiversité et/ou des caractéristiques de l'habitat. L'accès humain y est très limité. Ces aires sont souvent utilisées à des fins scientifiques ou comme des sites expérimentaux. Catégorie Ib: Zone de Nature Sauvage. Ces aires comportent généralement un vaste espace marin, avec très peu d'influence humaine. Elles sont considérées comme relativement peu modifiées, et leur état originel doit être préservé. L'accès humain est soigneusement contrôlé. Catégorie II: Parc National. Ces aires sont géographiquement grandes, afin de protéger l’intégrité biologique dans un ou plusieurs écosystèmes. L'accès humain est permis mais de façon que soit maintenue la santé des aires naturelles, tout en permettant des activités récréatives, éducatives, et spirituelles. Catégorie III : Monument Naturel/Élément Naturel Marquant. Ces aires sont destinées à mettre en valeur et à protéger simultanément les formations géologiques particulièrement exceptionnelles ou des trésors vivants: reliefs, monts sous-marins, des cavernes sous-marines, les caractéristiques géologiques (e.g., les falaises), anciens arbres côtiers ou les mangroves. Elles sont de petite taille et l'accès humain est géré de manière à prévenir les dommages causés par la surexploitation. 1 Day J., Dudley N., Hockings M., Holmes G., Laffoley D., Stolton S. & S. Wells, 2012. Application des catégories de gestion aux aires protégées : lignes directrices pour les aires marines. Gland, Switzerland: UICN. 36 pp. https://cmsdata.iucn.org/downloads/uicn_categoriesamp_fr_2.pdf.
  3. 3. Catégorie IV: Aire de Gestion des habitats et des espèces. Ces aires sont désignées pour fournir un habitat spécifique à des fins de conservation des espèces. La concentration géographique est plus petite et les objectifs de gestion et de conservation sont souvent faibles. Ces zones ont des demandes d'accès élevés et nécessitent souvent une gestion rigoureuse afin d'assurer leur protection permanente. Catégorie V: Paysage Terrestre ou Marin Protégé. Ces aires tolèrent un trafic humain élevé. L'approche de protection est axée sur le maintien de l'intégrité des interactions homme-nature, sans sacrifier ni l'environnement naturel ni les relations humaines avec ce dernier. Catégorie VI : Aire Protégée de Ressources Naturelles Gérées. Ces aires sont de grande taille et l'extraction est permise, au moins dans certaines sections. Ces aires ont le plus grand nombre d’objectifs de gestion : les valeurs culturelles, les besoins humains pour les ressources biologiques, et la protection de l'espace naturel. Les écosystèmes naturels ne seront pas modifiés. L’extraction des ressources est permise seulement si le caractère fondamental de l’aire reste inchangé. LES CATEGORIES DES ÉTATS-UNIS Le gouvernement fédéral des États-Unis utilise un système de classification en 5 parties pour ses aires marines protégées (AMP)2: Mise au Point de la Conservation: Les AMP sont désignées selon trois groupes : 1) les aires du Patrimoine Naturel, 2) les aires du Patrimoine Culturel, ou 3) les aires pour la Production Durable. Les aires du Patrimoine Naturel sont destinées à protéger les espèces et les habitats dans leur propre intérêt. Les sites du Patrimoine Culturel visent à protéger les aires qui ont une importance particulière pour le présent et l'avenir des populations humaines. Les aires de Production Durable sont protégées pour leur capacité à continuer à produire des ressources biologiques renouvelables. Niveau de Protection: Diverses activités peuvent être autorisées dans une AMP, en fonction de sa catégorie. Il y a 6 niveaux de protection: 1) Utilisation Multiple Uniforme (toutes les activités spécifiées sont autorisées); 2) Utilisation Multiple Ciblée (certaines activités sont autorisées dans certains domaines et limitées dans d'autres); 3) Aire d’utilisation multiple avec une ou des zones interdite (s) (extraction limitée à 100% dans au moins un domaine, mais l'accès est ouvert pour d'autres usages); 4) Réserves Marines où aucune prise ne serait permise (extraction limitée à 100%, mais l'accès est ouvert pour d'autres usages); 5) Pas d'Impact (accès ouvert, mais toutes les activités—extractives ou non—sont interdites), et 6) Pas d'Accès (généralement utilisées comme référence scientifique ou sites expérimentaux seulement). 2  U.S. National Oceanic and Atmospheric Administration. 2011. Definition & Classification System for U.S. Marine Protected Areas. http://marineprotectedareas.noaa.gov/ pdf/helpful-resources/factsheets/mpa_classification_may2011.pdf
  4. 4. Permanence de la Protection: Les AMP sont protégées par différents mécanismes qui ont plus ou moins permanence pour eux. Il existe 3 niveaux de permanence: 1) Permanente (protégée à perpétuité, indépendamment des changements politiques ou autres); 2) Conditionnelle (autorité juridique finie, dépend du renouvellement et les évaluations de rendement), et 3) Temporaire (de protection temporaire à court terme sans aucune intention de faire durer). La Constance de la Protection: Aux États-Unis, les AMP ont 3 types de protection sur le plan temporel: 1) Toute l'Année (pas de changement dans la protection); 2) Saisonnier (protection est augmentée ou détendue selon les exigences biologiques des espèces particulières, les conditions météorologiques ou d'autres motifs d'événement naturel), et 3) Rotation (protection est occasionnelle, et tourne entre plusieurs aires ayant une dénomination semblable). Ampleur de Protection: Les AMP peuvent répondre à une forme de gestion globale ou spécifique. Aux États-Unis, deux cas sont considérés : 1) les AMP couvrent l'ensemble des écosystèmes (espèces, habitats et caractéristiques abiotiques) ou 2) les AMP ne concernent que des ressources spécifiques (espèces ou habitats).
  5. 5. COMMENT RENFORCER LE RESEAU DES AIRES MARINES PROTEGEES (AMP) Le système national des aires protégées (SNAP) comprend un sous-système terrestre et un sous-système marin. Ce dernier peut être renforcé de la manière suivante : • Prioriser l’océan comme instrument de développement durable Le rôle stratégique des ressources maritimes dans le développement d’Haïti devra être reconnu. • Définir la taille du réseau des AMP Il faudra valider, avec ou sans modification, la proposition de doter la république de neuf AMP selon une typologie compréhensible. • Rendre effectif l’Arrêté Présidentiel du 7 Août 2013 déclarant aire protégée le complexe marin Port-Salut / Aquin L’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’Aménagement du premier AMP d’Haïti constituent des préalables obligés à la gestion durable des AMP en Haïti. • Renforcer le cadre institutionnel Une fois que l’Agence Nationale des Aires Protégées (ANAP) soit devenue opérationnelle, il faudra créer un mécanisme de coordination entre la Marine Haïtienne, le SEMANAH (Service Maritime National d’Haïti), l’ISPAN (Institut de Sauvegarde du Patrimoine National) et le Service des Pêches en intégrant les collectivités territoriales et la société civile. • Organiser la mise en œuvre nationale des traités internationaux Un effort particulier devra être consenti en vue d’assurer la mise en œuvre nationale des traités internationaux de la mer signés et ratifiés par l’Etat Haïtien. • Améliorer la formation et le perfectionnement des cadres Il faudra améliorer à tous les niveaux la formation et le perfectionnement des cadres de toutes catégories en ce qui concerne la gestion durable de la mer. • Renforcer les capacités de financement Une fraction des fonds du Petro Caribe pourrait, par exemple, être utilisée pour l’exploitation de la mer en général et des AMP en particulier.
  6. 6. Carte  des  Aires  Marines  Protégées  (AMP) Source: haitidata.org, FoProBiM, USAID, ESRI Réalisé par Eliza Pearce Limites des AMP Coraux Mangroves 0 25 50 75 10012.5 Kilometers $ Site  de  Caracol,  de  Fort-­Liberté   et  de  Lagon  aux  Boeufs Baie  de  l’Acul Gonaïves/ Grande  Saline Site  des   Arcadins La  Gonâve  Nord La  Gonâve  Sud Site  de  Rochelois Site  des  Baradères  et  des  Cayemittes Site  Ile-­à-­Vaches/  Aquin

×